Partagez | 
 

 Concours Miss KHS [Epreuve n°1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Mar 12 Oct 2010 - 22:16

• A savoir :
- Ce topic est réservé aux filles inscrites pour le concours; soit uniquement :
Rinka Adaichi - Nausicaa Ingell - Miko Hasekawa - Keiko Sasaki - Yuna Tikiwi - Masami Tachibana - Yume Tsukino - Dakota Grey - Manami Hayashi - Yuko Amamiya
- Vous ne pouvez poster qu’une seule fois dans ce topic (post rp unique par personnage donc). Veillez donc à : être cohérent avec les messages précédents, à faire entrer votre personnage et le faire jouer son épreuve comme il faut, et le faire se rassoir dans le temps imparti.
- Vous avez 3 semaines pour poster dans ce topic. Si d’ici le Mercredi 3 Novembre votre personnage n’a pas prit la parole, il sera disqualifié d’office.
- Aucune limite de lignes ; mais ne tapez pas non plus quinze pages xD
- En cas de questions n’hésitez pas à poster dans le coin des questions, vous aurez une réponse rapidement =)

Situation du concours :
- C'est la Golden Week. Nous sommes le 3 Mai. Le concours des garçons à eu lieu la veille.
- Il est 15h quand le concours commence, nous sommes dans la Grande Salle. D'autres élèves regardent (mais ne peuvent pas poster)

Concernant Shun :
- Vous pouvez le jouer dans votre post en prenant en compte qu'il n'est là que pour le concours. Il n'a donc aucune préférence pour les filles qui participent. Cependant, il ne vous draguera pas, il ne répondra pas ouvertement à vos avances et ne tombera pas sous votre charme dès la première phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Mar 12 Oct 2010 - 22:16

Le lendemain du concours pour les garçons, celui pour les filles étaient organisé. Basé sur la même chose, il visait à élire Miss Kobe High School, qui formerait un « couple » avec le garçon élu la veille. Curieuse chose, les filles avaient été moins nombreuses à s’inscrire.

Comme la veille, la grande salle avait été choisie pour accueillir ce concours réservé aux filles. Des sièges avaient été installés en prévision de cet évènement, afin que les autres élèves puissent y assister ; la salle avait été décorée comme il le fallait et l’estrade était prête à accueillir les différents participants. Tout était fin prêt.

Vers 15h, Zahn referma les grandes portes ; il était l’heure de commencer. Tout le monde était déjà là : les participantes étaient installées sur l’estrade, chacune assise sur une chaise, et ceux qui ne participaient pas étaient dans la salle, prêts à observer le concours. Son micro à la main, il remonta l’allée jusqu’à l’estrade.

- Chers élèves et professeurs ; bienvenue au concours visant à élire Miss KHS. Au fil des épreuves, nous allons devoir éliminer certaines concurrentes, pour ne désigner qu’une seule gagnante, qui portera avec fierté, du moins je l’espère, le titre de Miss Kobe High School. Nous allons pouvoir commencer, nous avons apparemment quelques concurrentes pour ce titre. C’est bien, nous allons donc voir comment vous vous en sortez durant les épreuves. Ogawa-san, si vous voulez bien prendre place sur l’estrade.

Dans la même optique que la veille, il avait été demandé à l’un des élèves masculin de participer à la première épreuve. Au signe de tête de Zahn, l’élève en question se leva de sa chaise et se dirigea vers l’estrade pour aller s’y assoir.

- Shun a fêté récemment ses 18 ans, il est en cinquième année dans notre école. Aujourd’hui, il a accepté de faire partie du concours afin de vous départager.

Il le laissa s’assoir sur une chaise, à bonne distance des filles qui participaient au concours. Shun avait été choisi parmi une large liste de garçons derrière lesquels les filles courraient sans arrêt. On avait veillé à ce qu’il soit célibataire, bien sur. Elève intelligent, il avait accepté de participer au concours, tout en sachant ce qui s’y passerait. Brun, les yeux marrons, un air intello qui plaisait à certaines demoiselles ; vu sa popularité dans l’école, il était tout à fait disposé à départager ces demoiselles lors de l’épreuve (voici Shun ^^)

- Mesdemoiselles, la première épreuve va débuter. Vous aurez cinq minutes chacune pour faire chavirer le cœur de Shun avec vos belles paroles. En clair, la première épreuves mesdames, est une épreuve de drague.

Esquissant un sourire d’encouragement à Shun pour ce qu’il allait entendre, Zahn redescendit de son estrade et alla s’assoir au premier rang afin d’avoir la meilleure vue possible depuis sa chaise. Son micro toujours en main, il énonça les dernières règles.

- Que celle qui veuille commence ; n’oubliez pas que vous n’avez que cinq minutes chacune. Je déclare le concours ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Mer 13 Oct 2010 - 2:11

Non mais sérieusement ? C’était une blague non ? Draguer un mec ?? Mais à votre avis pourquoi il n’avait pas de copain et pourquoi il ne cherchait pas à en avoir !! Un mec hétéro qui drague un autre mec hétéro ça ne va pas !! Enfin non heureusement personne ne le savait, mais il était en train de se jurer intérieurement qu’il découvrirait clairement qui l’avait inscrit à ce foutu concours et qu’il se vengerait d’une manière ou d’une autre ! La honte ! Un tel concours était déjà ridicule et y participer était pire que tout ! Sincèrement la honte ! Il fallait qu’il le voit différemment, il fallait qu’il le prenne comme une performance de plus qu’on lui demandait dans son rôle qu’il jouait à la perfection. Concrètement ce n’était que ça. Tous les jours étaient pour lui une prestation avec des épreuves différentes qu’il surmontait avec brio. Il en serait de même pour celle-ci, non seulement il allait draguer le mec, mais en plus il allait le faire bien ! Il était un professionnel, rien ne lui était impossible ! Il vivait assez parmi les filles depuis qu’il était là pour savoir un minimum comment faire ! Et puis bon, il avait aussi son rôle dans la peau, il n’y avait pas de raison que cela lui pose problème de l’appliquer ici. Et puis, il le savait même s’il trouvait ça tout aussi pitoyable, participer à ce concours pouvait très bien accroitre sa popularité. Elle était déjà élevée mais un peu plus ne pourrait pas lui poser trop de problème. Il aimait par contre moins devoir être jugé de la sorte avec les autres élèves qui regardaient ce qu’il faisait et qui l’observait comme une bête de foire. Peut-être était ce cette fille qui l’avait inscrit ?! Inuhiko ! Enfin peu importe pour le moment… il n’en savait rien et ça n’allait rien changer à sa situation de le savoir dans l’immédiat. De toute façon, il était là, et il n’avait qu’une chose à faire participer. Il ne pouvait pas se permettre de se faire disqualifier, il avait une réputation à suivre ! Il était une des filles les plus populaires de l’école, reconnue pour être intelligente, souvent dans les premières à agir et prendre les choses en main, il n’y avait pas de raison que ça change. Ici aussi il allait débuter et montrer de quoi il était capable. N’empêche…s’il avait su un jour qu’il devrait faire ainsi le pitre, il ne sait pas s’il y aurait cru. Il haïssait fortement son père presqu’autant que la personne qui l’avait inscrite à ce concours. Enfin, quand il fallait y aller, il fallait y aller. Plus vite il aura fait son affaire, plus vite il sera tranquille.

Il laissa ses lèvres s’élargir alors en son plus beau sourire. Rhaaa quelle horreur. Mais bon il fallait se prendre, c’était un boulot, juste un boulot ! Rien de plus, rien de sentimental, rien de sincère, juste de la manipulation pure et dure comme il savait bien le faire. Après tout, la drague ce n’était que ça, savoir ce qui pouvait plaire à la personne tout bonnement. Il s’était vaguement renseigné sur lui parce qu’il n’avait pas trouvé d’inquiétude à avoir vis-à-vis de ce personnage, mais un mec populaire, qui était célibataire, étrangement ça lui ressemblait même si il était sûr à cent pour cent qu’il n’était pas une fille déguisée en mec, mais cela voulait bien dire qu’il ne prenait pas la première donzelle qui passait par là. Donc il ne fallait pas la jouer axé physiquement. Se baser plus sur le charme peut-être. Elle s’avança vers le jeune homme assis plus loin et d’une voix douce mais sûre d’elle, elle lui adressa la parole.

« Bonjour. » Elle l’observa un moment. « Je suis surprise de te voir seul, enfin peut-être faut-il que je fasse attention pour ne pas me faire agresser quand je t’aurai quitté simplement parce que je t’ai adressé la parole. »

Elle rit de manière brève, mais douce. Il portait une jupe bleu marine qui s’arrêtait mi-cuisse laissant ses jambes entièrement dénudées. Un débardeur blanc, surtout pas transparent, ornait le haut avec une petite veste féminine cintrée bleue marine dont il avait attaché deux boutons un peu en dessous de la poitrine permettant donc de voir encore un peu le débardeur avant d’arriver à la jupe, les manches étant trois quarts. Parfois il se faisait peur à se trouver pas mal en fille. Mais bon il savait qu’il avait du goût.

« Ca me fait plaisir de venir te parler. J’ai toujours eu envie de le faire parce que je voulais un peu voir ce qui se cachait derrière le « beau gosse ». Je sais ce que c’est d’être populaire. Oh… »


*Mon dieu qu’est ce que je vais faire….. Heureusement que personne ne sait qui je suis et que je manipule bien les gens*

Il vint lentement retirer quelque chose des cheveux du garçon en se penchant un peu vers lui, laissant sa main effleurer délicatement les cheveux bruns. Certes, c’était faux, c’était de la drague, mais elle avait fait comme si c’était réel, paraissant réellement surprise et étonnée de voir ce petit quelque chose déranger la coiffure. Mais lentement en même temps elle avait effleuré délicatement la peau de son visage. Sans paraitre insistante, sans sembler avoir voulu clairement le faire, tout en montrant qu’elle n’était pas désintéressée non plus par le garçon. Elle croisa ensuite son regard dans lequel elle se perdit un instant avant de sourire doucement.

« Excuse moi, tu avais quelque chose dans les cheveux, je me suis permise de l’enlever. »

Elle remit lentement ses propres cheveux cette fois en partie derrière son oreille avant de prendre un bic de sa poche, car oui il détestait ne rien avoir pour écrire sur lui, heureusement sa veste avec une poche pratique pour ça, et de venir prendre la main du garçon qu’elle tourna doucement paume vers elle tenant délicatement la main. Elle y marqua son numéro après avoir testé le bic sur son poignet jusqu’à ce qu’il marque, en prenant soin de l’écrire correctement et de manière lisible. Elle le regarda encore un instant avant de lâcher sa main doucement et de ranger son bic dans sa poche.

« Nous n’avons que cinq minutes, et je dois déjà te laisser, mais si tu as du temps plus tard, ça me ferait très plaisir de pouvoir te revoir et de discuter réellement. Tu n’as aucune excuse pour ne pas m’appeler. »



Elle lui adressera un sourire mi amusé, mi charmeur sans en faire trop. Tout était dans la finesse et la justesse et il était passé maître dans l’art du juste milieu adéquat. Et c’est ce qu’il avait fait durant ces cinq minutes de drague. Certes, il n’avait rien fait d’original, mais la drague n’avait pas besoin d’être originale pour être appréciée, il fallait juste savoir manier le moment à sa juste valeur et en faire bon usage. Et selon lui, il l’avait fait et avait su attirer l’attention du garçon, même s’il était un juge et qu’il restait neutre concrètement. Mais il avait l’impression d’avoir marqué quelques points. Concrètement, il trouvait ça n’importe quoi et il était honteux de ce qu’il venait faire, mais s’il pouvait être encore plus populaire, ce n’était qu’une preuve en plus envers son père qu’il pouvait être un acteur formidable. Enfin, il retourna à sa place tranquillement, l’épreuve était passée et maintenant il n’avait plus rien à faire à part attendre que les autres filles passent. Il allait pouvoir s’évader intellectuellement parlant. Ca allait lui faire du bien aussi ça. Des moments de solitudes mentales ou personne ne viendrait lui parler. Bon il allait devoir assister à la connerie des autres participantes mais ça… il y a assistait tous les jours depuis qu’il était dans l’école.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Lun 18 Oct 2010 - 23:51

Mais dans quoi m'étais-je donc embarquée ? Draguer un gars ? Déjà là, même avant que le concours commence, je me demandais comment j'allais m'y prendre, peu importe quelle serait l'épreuve... Bref... il fallait réfléchir, et vite. Parce que je savais que si j'y allais en dernier, je me sentirais mal à l'aise. À propos de ce jeune homme, je l'avais aperçue quelques fois dans Kobe, mais je n'avais jamais vraiment pris le temps de lui parler. D'autant plus, il y avait toutes ces élèves, des filles, bien entendu, qui lui tournait autour du pot, comme les abeilles autour de la ruche. Il fallait que j'aille droit au but. Droit vers Shun. Je comprenais maintenant pourquoi toutes ces filles étaient en pâmoison devant lui. Il était si beau. Bien sûr, même si je l'avais vu quelques fois, c'était brièvement. Et donc, je l'observais, des tas de filles derrière moi, aussi, derrière le rideau. Bon. Qu'allais-je faire, une fois que ce serait mon tour ? Je ne savais pas trop pour le moment. Peut-être que le moment d'inspiration me viendrais une fois que j'aurai été devant lui.

Je vis la première courageuse s'avancer vers Shun. Il lui souriait. Masami avait décidément fait du bon travail. Je ne connaissais pas vraiment Masami, mais je savais qu'elle était populaire, dans cette école. Draguer un gars ? Cela n'était pas chose facile pour moi... Je n'avais jamais vraiment utiliser mes pouvoirs de séductrice et je ne savais donc pas quel effet ils avaient sur un garçon. Je m'étais inscrite au concours de Miss KHS par pur plaisir, me disant que ce serait amusant. Mais en ce moment, je réalisais que plus le temps passait, plus ça devenait stressant. En effet, n'importe qui aurait pu voir que j'étais stressée en ce moment-même. Je frottais mes index et mes pouces ensemble. Puis, si j'étais assise, je n'arrêtais pas de frapper du pied d'impatience. Oui, j'étais impatiente. Oui j'étais stressée. Mais j'étais surtout impatiente que l'épreuve finisse au plus vite.

Est-ce que je devais tenter ma chance en étant la deuxième à me lancer ? Je ne le savais pas. Est-ce que je devais m'enfuir à toutes jambes ? Je ne le savais pas non plus, mais j'étais prise au piège. Le cinq minute de Masami s'était écoulé depuis combien de temps, déjà ? Chose certaine, c'est que le silence se faisait entendre dans la salle. Jetant un coup d'oeil à Shun, je vis qu'il était un peu déconcerté. Sans doute parce qu'aucune fille n'osait se présenter en deuxième. Pourquoi diable devait-il avoir l'air si beau ? Il attendait sagement sur sa chaise. Bon. Peut-être que c'était mon tour ? J'avais vraiment du mal à me décider !

Hésitante, je fis un pas en avant. J'étais encore à l'abri des regards, jusqu'à maintenant. Mais si je faisais un pas de plus, tout le monde présent remarquerais que j'étais là. En particulier Shun. Je me surpris à avancer. Mon dieu, étais-je en train de devenir folle ? Je m'aventurais déjà sur la petite scène. Shun qui regardait l'audience, se tourna vers moi, probablement en se demandant où les "spectateurs" regardaient. Puis il me sourit. Oh ! C'était un sourire éblouissant. C'était le sourire qui tue. Le sourire qui vous mange comme un morceau de chocolat, pour ensuite vous faire fondre. Le feu monta jusqu'à mes joues. Je savais que je rougissais déjà. Je lui rendis son sourire, puis le fixant avec des yeux tendres, je m'avançai.

Plus j'avançais en souriant, plus son sourire à lui s'élargissait, pour mon plus grand bonheur. Je devais me montrer douce et... séduisante. Je pouvais maintenant discerner parfaitement ses traits. La peau de son visage avait l'air douce. Il n'y avait aucune imperfection. Ses cheveux bruns étaient bien coiffés et ses dents, que je voyais grâce à son magnifique sourire, étaient blanches. Totalement blanches. Ses lunettes lui donnait un côté intello et séduisant. Ça lui allait bien. Il me fit signe de s'assoir sur ses genoux, comme le Père Noël. Comme le Père Noël ? Un Père Noël ma foi très séduisant. N'hésitant pas, je m'assis sur ses genoux, de côté, de façon à ce qu'il puisse me voir. Je passai mes bras autour de son cou, puis le regardai droit dans les yeux, puis lui sourit de toutes mes dents.

Salut, mon beau ! J'espère que je ne te dérange pas trop...

Je dis ça tout doucement et il secoua doucement la tête, faisant signe que je ne le dérangeais définitivement pas, souriant. Cependant, pour le reste de mes paroles, il me fallait montrer un peu d'originalité. Qu'est-ce que je pouvais bien dire à un gars, en le draguant ? Il fallait user de charme et de séduction pour ça... mais il ne fallait pas que j'aie l'air d'une cruche qui ne savait rien dire d'autre que "Salut" ! Il fallait que je me trouve quelque chose d'autre à dire. Et vite.

Tant mieux alors !

Je lui souris et il me rendit mon sourire. Puis, m'approchant lentement, je lui chuchota à l'oreille quelques mots digne des plus grandes séductrices, auquels il ne répondit pas. Bien sûr, c'était parce qu'il n'y était pas autorisé, durant le concours. Que s'en était frustrant ! Je ne laissait pas paraître ma frustration dans mon visage, cependant. Je lui murmura quelque chose d'autre à l'oreille.

Une fois tout ça terminé, on pourrais aller quelque part ensemble. J'en serai ravie.

Puis je le regarda dans les yeux en souriant. Un regard doux. Il était tellement beau. Ses yeux bruns me regardaient aussi, pleins de satisfaction et de douceur. Ce qui me fit sourire de plus belle. Je sentais que ça faisait un bon moment déjà que j'étais avec lui. Il ne restais pas beaucoup de temps. Je lui dis doucement :

Dommage. Je serais bien rester encore plus longtemps. Beaucoup plus longtemps. Mais malheureusement j'ai le regret que je dois me séparer de toi. J'espère te revoir bientôt, Shun.

La dernière phrase que j'ai dite, je l'ai dite avec beaucoup d'espoir dans la voix. Je pris la pince en fausse pétale de rose que j'avais dans les cheveux et l'accrochais à la poche de sa chemise. Il huma la pince comme si c'était une vraie fleur puis me sourit. Je me suis donc lever, en le regardant dans les yeux, laissant mes bras se glisser sur les siens, pour se rendre jusqu'à ses mains, que je serrai et qu'il serra lui aussi tendrement. Puis, arrivant aux bouts de ses doigts, je l'avait lâcher, m'étais retourner et j'avais commencer à marcher là où j'avais observer le bel intello, cinq minutes plu tôt. Je lui jetai un dernier regard par derrière, en souriant, puis je devais maintenant patienter jusqu'à ce que le temps de la délibération arrive. Je croisai les doigts. J'espérais avoir fait de mon mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Mer 20 Oct 2010 - 0:35

Waouh !!! un concours de miss, cool je vais m'inscrire pensa Miko en regardant le panneau d'affichage qui est dans le hall d'entrée, sur la liste des inscrit beaucoup de nom y était apposé beaucoup de fille qu'elle ne connaissait pas ou qu'elle croissait de temps a autres dans les couloirs, pensant que c'était une bonne occasion pour mieux connaitre toutes ces filles affichée les une après les autres, elle écrit finalement son nom sur le formulaire d'inscription.

Une fois la grande date du concours arrivée Miko était angoissée, elle ne savait rien des épreuves et encore moins qui etait ces concurrentes, regardant partout autours d'elle toutes ces jolies filles, toutes superbes et elle au milieu comme un chardon au milieu des roses.
Quand elle su enfin que la premiere épreuve était une épreuve de drague et qu'elle consernait un garçon nommé Shun, elle angoissa encore plus, tremblante sur sa chaise en pensant
Qu’es-que je vais lui dire, je n'ai jamais dragué avant

Au même moment deux des filles était déjà passé et c'était bientôt à son tour, en plus elle ne connaissait aucune des fille présente les croissant ici et là dans le lycée, elle n'avait pas d'amis quand elle vivait avec son père et se retrouvée entouré de filles lui fessait peur, la peur d’être rejeté peut être, mais pour l'instant c’était pas le moment d'avoir peur.

Elle se leva de sa chaise regardant droit devant elle, puis avançât sur la scene ou était assis un jeune homme qu'elle ne voyait que de dos, puisque sa chaise était face a un jury, Miko marcha jusqu'a cette fameuse chaise ou trônait un mysterieux jeune homme enfin c'est ce qu'elle pensait en le voyant de plus près, n'osant pas allait plus loin, elle se posta entre la dite chaise et le fond de la scène ou d'autre jeunes filles criaient leurs impatience de faire l'épreuve.

Oui, l’épreuve se remémora la jeune fille, elle avait soudain pris son courage a deux mains et s'aventura sur ce terrain jusqu'alors inconnus pour elle. Connectant son cerveau et sa bouche qui se décidât a produire un son, elle se plaçat derriere lui, puis l'enlaçat de ses bras pour enfin atteindre son oreille et lui dire de sa voix la plus douce et sensuel.
Tu sais, je ne te connais pas et c'est la premiere fois que je drague un homme comme toi, j'aime tellement cette aura de mystere qui t'entoure, j'aimerais beaucoup en apprendre plus sur toi, es tu d'accord pour m'accordé cette faveur ?

Puis elle pris un des mains de Shun et lui déposa son numero dedans, avant de la relâcher et les cinq minutes écoulée Miko repartir dans les coulisse tous en lui souriant, elle se rassie sur sa chaise tout en écoutant son coeur qui battait a tous rompre souriante et ayant le rouge au joue en repensant a ce qu'elle lui avait dis et attendant la deuxième épreuve de ce concours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Mer 20 Oct 2010 - 15:12

Si je choppe l’enfoiré qui a noté mon nom sur cette liste d’inscription, je peux jurer qu’il repartira en pleurant sa maman. J’aimais déjà pas les concours en général, mais un concours pour être élue Miss Kobe High School, très peu pour moi. Je n’étais pas le genre de fille à me demander quel genre de robe j’allais devoir porter, où si mon chignon était correctement attaché. Et celui qui m’avait inscrit devait bien le savoir.

J’avais quand même ma dignité, c’est pour ça que j’étais assise sur ma chaise sur cette estrade, à me demander en quoi pouvait bien consister ce concours. J’aurais pu me défiler et m’assoir dans la salle avec les autres, mais au final ça risquait d’être marrant et j’allais pouvoir prouver à ce glandu qui m’avait inscrite que j’étais capable de le faire. Surtout que ça pouvait me permettre de me moquer de certaines greluches qui se seraient inscrites d’elles mêmes. Le directeur avait prit la parole pour annoncer le départ du concours, tout en faisant monter un gars sur l’estrade. Ce gars je le connais, il est dans ma classe. Ogawa-san il me semble. Dans le genre intello hyper apprécié par mesdemoiselles-les-baveuses-devant-un-beau-gosse. Bon, j’admets qu’il a ça pour lui, il est pas moche. Je ne comprenais pas pourquoi il était venu nous rejoindre sur l’estrade pour s’assoir, mais aux paroles du directeur tout s’est assemblé dans ma tête. Un concours de drague !?

Ils sont tarés dans cette école, j’arrête pas de le dire. Forcer des filles à aller draguer un garçon devant des dizaines de personnes. Fallait être barré pour proposer ce genre d’épreuve non ? Je me demandais ce que pouvait être l’épreuve suivante. Coucher avec lui sur scène aussi ? Ca plairait sans doute aux pervers de l’école, et à la journaliste aussi.

Une fille assise à côté de moi s’est jeté dans la fosse aux lions. Une courageuse parmi toutes les filles assises sur l’estrade. Je l’ai observée et écoutée tenter de draguer le gars qui devait sans doute en avoir entendu de toute sorte. J’esquissais un sourire en voyant sa tenue ; une jupe, un débardeur qui laissait surement une bonne vue à Shun. Une fille quoi … J’aurais pensé que certaines des filles allaient venir dans leurs plus jolies robes, maquillées comme pas possible et super bien coiffées ; mais au final non. Après tout, on ne savait pas ce que serait le concours ; si c’était pour un truc de beauté, j’étais mal barrée vu mes fringues. J’avais enfilé un jean noir taille basse ainsi qu’un t-shirt gris clair ; et m’étais plongée dans mes baskets. Comme d’habitude j’avais attaché mes cheveux. En un sens, tant mieux que ce soit de la drague …

La première fille partit se rassoir au bout de son temps imparti, et laissa sa place à une autre fille. Elles avaient toutes deux l’air plus jeunes que moi ; un an voir même deux tout au plus. La seconde opta pour une tactique qui consistait à s’assoir sur les genoux du pauvre gars, comme si elle jouait avec le père noël. Restait à savoir si la technique était bonne. Elle passa ses cinq minutes et vint se rassoir pas très loin de moi. Une autre prit sa place et fit une sorte de câlin au pauvre Shun qui devait se demander pourquoi il avait accepter d'être le cobaye dans ce concours. Quand la fille vint se rassoir, j’attendais de voir si une autre allait prendre la quatrième place ; mais aucune d’entre elle ne semblait décidée à s’avancer.

Je n’avais pas le choix, je devais y aller de toute façon. Alors tout en soupirant, je me suis levée et j’ai attrapé ma chaise pour aller la placer face à mon camarade de classe, le dossier dans sa direction. Assise à califourchon donc, j'ai posé mes bras sur le haut du dossier tout en observant Shun, assis face à moi. Un beau mec, ça y'avait aucun doute. Des lunettes qui lui donnait un genre intello, des yeux à faire craquer plus d'une fille, un visage fin et des cheveux mi-longs; je comprenais pourquoi il était poursuivi dans les couloirs. Sans me démonter, j'ai porté l'une de mes mains à ma poche arrière de mon jean, pour en sortir quelque chose.

- Chewing-gum ?

Je lui tendis le fin papier bleu foncé et j'attendis qu'il le prenne pour déballer lentement le mien tout en continuant.

- On est dans la même classe, non ? Tu sais donc sans doute que ce n'est pas mon genre d'aller vers les gens, encore moins pour les draguer.

J'esquissais un léger sourire tout en l'observant, et finissais de déballer mon chewing-gum que je mis dans ma bouche. Je gardais le papier dans ma main, le pliant correctement.

- Tu sais qu'on m'a inscrit de force à ce concours; que ce n'est pas moi qui ai noté mon nom sur la liste ? Mais bon, j'ai de la chance puisque le gars qu'on est censé draguer n'est pas moche du tout.

Nouveau sourire. Je ne me reconnaissais pas; faire des compliments aux gens n'était pas quelque chose de normal chez moi. Je posais mes bras sur le dossier de la chaise et posais ma tête dessus en observant à nouveau Shun, sans toutefois retirer ce sourire de mon visage.

- On doit te le dire souvent je suppose, avec toutes les filles qui te courent après dans l'école. Ca doit pas être facile à vivre tous les jours .. Obligé de te planquer derrière une porte pour éviter qu'une fille ne vienne t'embêter, être dans le top trois des garçons les plus populaires de l'école. Tu n'as jamais été tenté de te prendre une copine et de bousiller les espoirs des autres filles de l'école; de leur montrer que tu pouvais en choisir une seule ?

Je me redressais sur ma chaise et sortais de ma poche le mini stylo que je gardais quasiment toujours sur moi. Je jetais un regard à Shun avant de continuer, tout en écrivant sur le papier du chewing-gum que j'avais toujours dans la main.

- Je suis persuadée que les trois filles passées avant moi pourraient faire l'affaire, mais j'ai deux avantages sur elles.

Je relevais la tête en souriant et me levais de ma chaise pour lui donner le papier sur lequel j'avais écrit mon numéro de portable. J'approchais finalement mon visage du sien pour lui murmurer la fin de ma phrase.

- J'ai le même âge que toi; et je peux éventuellement mettre des baffes aux filles un peu trop collantes.

Souriant, je déposais un baiser sur sa joue avant de me reculer; constatant que mes minutes étaient passées. Après un dernier regard vers Shun, je récupérais ma chaise pour la remettre à sa place et me rassoir où j'étais quelques minutes auparavant, attendant de voir la prochaine concurrente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Jeu 21 Oct 2010 - 3:55

*Mais-Mais...Mais c'est quoi çaaaaa!!!???*

C'est la réaction de Yume face à la feuille des inscrites au concour Miss Kobe HS. Oh, elle n'est pas seul. Je le suis toute aussi. Mais elle... C'était une grosse blague qui ne fait pas rire. Yume, Miss Kobe? Personne va le croire. C'est bien pour ça qu'elle voulait que personne ne le sache, mais c'est bien raté.
Déjà, elle n'aimait pas les concours, elle n'aime pas les défis, et toute les choses de ce genre. Elle n'a pas l'esprit compétitif, du tout même. On ne peut pas l'imaginer porter une robe de princesse avec une coiffure à 150 épingles en train de faire la belle au public, elle ne pouvait pas s'imaginer elle-même marchait tête droite, hauts-talons et avoir son visage bouffé de maquillage. Maintenant, pourquoi est-elle sur cette chaise avec toute les autres concurantes autour d'elle? Stréssée, nerveuse, même si elle avait son Ipod avec sa musique préféré aux oreilles? C'est bien à cause de ses amies qui l'ont encouragé à y aller. Elles l'on pousser jusqu'à sa chaise. C'est même pas elle qui c'est inscrite à ce concour! Donc, c'est ici que ce trouvait une fillette qui n'avait rien à faire ici. En faite, la cause pourquoi elle est ici, sur cette chaise, c'est qu'un gentil idiot vienne inscrire son nom dans les concurantes. Ou une gentille idiote, qui sait. Elle sentait que ce concour allait lui dégoûté à vie l'envie de participer à un prochain. Et elle avait raison.

Quand Itashi-Sensei ouvri à toute ce qu'il fallait faire à cette premiére épreuve, elle devint rouge comme une tomate. Elle voulu courire vers la porte écrit EXIT, pour faire sa valise et repartire chez elle. Draguer un gars??!! Mais comment voulait vous qu'elle le fasse? Une telle fille timide et fragile? Elle essayé le plus que possible d'oublié le tout, et juste écouter la musique qui joué dans ses écouteurs. Mais cela ne servait à rien, elle ne pouvait s'empécher de repenser à ce qu'elle allait faire. Comment peut-elle faire pour draguer quelqu'un? C'est quoi déjà? Elle n'a jamais dragué séduis quelqu'un. Pour rentrer un peu plus dans s le sujet, elle hésita à mettre Love Story de Taylor Swift, ou Just the way you are de Bruno Mars? C'est des musiques un peu romantique, non? Bon, c'est un gars... Eh, tient? Ce ne serait pas une si mauvaise idée de... C'est quoi le meilleur? Une chanson romantique chanté par un gars ou une fille? Elle réfléchie alors a une sorte de plan. Elle avait une petite idée derriére sa tête...
Pour le moment, elle restait là à regarder des concurantes passer une à une. Elle ne voulait pas du tout se levait de la chaise pour aller séduire un garçon qu'elle ne connaissait pas. Enfin, si elle le connaissait un peu... Elle en avait entendu parler, il était un peu connu pour sa beauté, et le fait qu'il avait volé pas mal de coeurs dans Kobe. Donc, en gros: il est dangereux. Faut trop s'y approcher, sinon on tombe dans le trou où on ne peu plus en sortir. Ainsi, elle regardé les autres filles passer. Alors, la première, Yume aurait eu envie d'applaudire à celle-là pour s'être aventurer la première. C'était une fille en débardeur un peu... ouvert? Une de ses mains était passée dans les cheveux du garçon. Puis aprés ils parlèrent, et la fille partie. Pendant un instant, le silence régnait dans la salle. Puis une autre fille partie à l'aventure. Une blonde, trés jolie en faite. Enfin, un peu osé comme même. Elle... S'était assise sur les genoux de... c'est quoi son nom encore? Ah, oui! Sur les genoux de Shun. Hum... Fallait-il qu'elle fasse ça aussi pour le séduire? Elle espérait que non. A la fin, les deux ressemblait à un couple qui ne voulait pas se briser. Se tenant, mains dans la mains, leurs regards... On ne pouvait pas vraiment bien les voirs... Puis quand la deuxième concurante partie, ils semblaient brisés. C'est ça être romantique? C'est ce que ce pose Yume... Elle qui ne l'ait pas du tout...

Puis la troisième se leva, juste aprés la scéne "Roméo & Juliet". Elle était venu de dérrière, l'enlaçait... Okay... Là Yume ne savait pas du tout quoi faire. Elle ne va comme même pas ouvrir mettre ses bras autours d'un gars dangereux, et lui chuchoter quelque mots comme "Salit beau gosse, sa te dirais de se voir aprés les cours?" ou "Pourquoi ne pas se connaître un peu mieux, pourquoi tu viendrais pas me voir dans ma chambre?". Rien qu'en penssant ça, elle devint encore plus rouge. C'est la honte! Et franchement, le pauvre petit Shun. Donnait presque son corp, et laisser des filles inconnues lui faire des câlins, des petit bisoux sur la jours, et tout ce genre de chose... C'est la pire des choses. Yume espérait pour lui de ne pas avoir de p'tite copine. Enfin, elle espérait. Il ne faut pas en avoir une si on se porte volontier pour être la poupée du concour Miss KHS.

Pendant que la fille enlaçait et tchatter romantiquement avec Shun, Yume sortie de sa poche un petit bout de papier et un crayon. Elle avait remarqué que les autres filles lui avaient données un petit papier. Il devait surement y avoir écrit leur numéros de portable. Mais Yume voulait être un peu plus originale.
Maintenant sur la scéne, il y avait une autre fille. Elle était assise, dossier en face du gars. Aprés elle ne savait pas ce qu'ils ont fait. Elle réfléchissait à son petit plan. Donc que va-t-elle faire? Comment va-t-elle venir? Comme l'autre fille, qui l'étrangle dés le début, non c'est pas le genre de Yume. Ce mettre sur ses genoux, non on l'a déjà fait, et ça fait trop "perverse". Bon, elle choisie. Elle n'a pas beaucoûp d'idée, surtout quand il s'agit d'aborder un jeune homme. Elle avait essayait de voir un peu comment les autres le séduisait, montrait leur charme. Bon, donc elle aussi prendrait sa chaise avec elle.
La fille qui était sur la scéne partie à son tour. Ca ressemblait à un casting. En même temps c'est un casting. Maintenant... A qui le tour? Encore une foie, un silence s'installa. Pas un bruit... Bon, maintenant ou jamais. Yume hésita, elle se sentit toute embarassée. Mais elle prit son souffle, et se leva. Elle était dans un coin sombre de la salle, un peu au fond, donc pas beaucoup de gens la voyait se levait pour se lançait de l'avion et attérire dans un endroit que personne ne connait.
Elle avait remarqué que pas mal des filles qui étaient passées étaient bien habillées. Enfin, pas les chaussure à talons, avec la coiffure de petite princesse. Mais des habits qu'on ne porte pas vraiment tous les jours. Et Yume n'en faisait pas vraiment partie. Elle voulait restait simple, pas de quoi se casser la tête pour savoir quoi mettre. Elle avait mis son jean slim bleau fonçée, avec un T-Shirt manche courte blanc avec écrit en noir "Love your life how ever it is", garnie de petit motifs autour. Avec ses converse noir habituelle, que voulait vous d'autre?
Comme dit, elle se leva. Prit sa chaise, et la transporta sur sa tête en esseyant de passer entre les autres chaises pour enfin arriver aux escaliers.

* Personne me connait ici, je peux me faire passer pour une fille que je ne suis pas... Soit juste toi-même, juste toi-même... Keep it cool.*

Sur le chemin, elle remarqua que le gars qu'elle allait devoir aborder l'avait remarquer, et lui souriait la bienvenue. Elle lui rendit son sourire, et instala la chaise en face de lui, normalement. Et s'y posa. Keep it cool. Il fallait mettre les choses aux clairs.

- Bon, il faut déjà que je te dise que c'est pas mon genre de draguer les autres.

Au moins elle avait dit ça. Maintenant, place à la phase B.

- Comme je ne sait pas trop quoi faire, je te laisse écouter se que j'écoute en ce moment.

Elle enleva un des écouteurs de ses oreilles, s'approcha de Shun et vint le mettre à une de ses oreilles. Entre les deux musique qu'elle hésitait écouter avant, elle choisie de laisser écouter Love Story de Taylor Swift. La distance entre eux deux, était celle de l'écouteur et de l'autre. En gros pas beaucoup de distance, ils étaient assez proches.

- There you were Romeo you were throwing pebbles... Dis, t'aimes bien la musique? J'veux dire... T'aimes bien en écouter?

Il hocha la tête. Il n'avait pas le droit de parler à haute voix, mais il pouvait répondre avec les signes et le "body language". Yume esseyait le plus que possible de savoir de quoi elle pouvait parler... Elle restait à chantonnait légérement et doucement les paroles.

- Romeo take me somewhere we can be alone... Je croie que ce n'est pas la première foie qu'on te le dis mais tu vraiment séduisant, tu sais. Je comprend pourquoi pas mal de fille te poursuivent dans les couloirs... Mon pauvre ça doit pas être facile de vivre comme ça. Mais en même temps tu as tout pour gagner le coeur d'une fille...

Elle ne savait pas vraiment où elle voulait en venir, mais ce qu'elle disait était vrai. Ca doit pas être facile de vivre une vie où on est suivie jusqu'à sa chambre. Mais aprés il était vraiment beau. Elle comprenait pourquoi il possédait tant de filles à ses pieds... Mais je croit pas que c'est son gnre de profitéde son séduisisme pour domnier l'internat. Ou du moins ça ne lui ressemble pas. Elle s'pprocha de son oreille pour aller lui murmurait quelque chose.

- You'll be the prince and I'll be the princess... Si jamais tu veux te sentir un peu plus libre, et ne pas avoir une basse cour 24h/24, je te conseille d'aller prendre l'air sur le toit... T'inquiéte, c'est pas un rendez-vous que je t'offres, je n'en veux pas réellement de toute façon, c'est juste un conseil que je te donne car moi j'survivrais pas une vie comme la tienne... Je n'aime pas être suivie, ou encore qu'on viole ma vie, tu vois ce que je veux dire?

Elle se laissait aller un peu. Aprés tout, il ne vont pas forcément ce revoir alors elle pouvait être elle-même. Ne pas se montrer timide et rougir dés qu'elle croise son regard doux. Elle était un peu genre sauvage et solitaire. Elle ne veut que sa paix, mais ce lance quand elle trouve ça amusant. Et là elle trouve que c'est presque amusant de draguer un gars... Enfin là c'est pas de la drague, hein...

- Cause you were Romeo and I was the scarlet letter... Sur le toit il y a presque jamais personne, t'as la paix, t'es seul et t'as une jolie vu sur le monde. J'adore aller là-bas pour y manger mon repas...

Elle lui sourit chaleuresement. Comme toujours, tout ce qu'elle disait était vrai.

- Romeo save me I've been feelings so alone... Je sais que tu as 18 ans, mais moi j'en ai 15 tu vois... Sa colle pas du tout, et je sais que je ne ne vais jamais réussir cette épreuve. Eh, est-ce que tu sais ce que ça va être la deuxième épreuve? Oh, non, non... Ne dis rien, désolé, j'était juste curieuse. Les filles qui sont passés avant sont bien mieux que moi question drague, c'est sur. Mais tu sais, tu peux leurs dire à ses personne qui t'enervent d'arrêter de te coller ou de te suivre peu importe où... T'as le droit de t'exprimer, tu sais, faut pas s'montrer trop timide... Enfin je dis ça... Moi-même en réalité je suis une grande timide... Je ne sais pas vraiment pourquoi je ne le suis pas avec toi...

Pourquoi...? Ca c'est de la drague? Elle ne sait pas ce que c'est, alors comment peut elle draguer si elle ne sait pas le faire? Enfin, là de mon point de vue, elle lui donne plutt des conseils et le met sur une bonne route pour trouvé sa liberté.
Elle sortit de la poche avant de son jean le petit bout de papier où elle avait écrit quelque chose dessus, et la coinça dans une des apume du jeune homme.

- It's a love story, baby just say yes...J'ai voulu être un peu plus originale que les autres, car elles t'on toute donner leur numéros de phone, non? Moi aussi il y avait marqué dessus, mais pas que ça... T'aime la musique qu'on ecoute là, non? Si oui, tu aimeras peut-être ce qu'il y a marqué en plus dessus... Bon, il faut que j'y aille; we were both young when I first saw you... Bye, Shun-Kun.

Puis elle posa ses lévres sur sa joue, et prit sa chaise d'une main et repartie à sa place. Elle ne pouvait pas croire ce qu'elle venait de faire. De s'ouvrir autant à un inconnue, en plus un garçon! Elle était encore plus embarassé qu'avant, mais se retint de rougir. Car elle était fier d'elle en même temps. Sur le papier qu'elle avait donné au gars était marqué sont numéros de cell mais aussi le nom de la chanson qu'ils avaient écoutés tout deux et il y avait tout aussi marqué "Fight~! T'as le droit de t'exprimer, t'as le dorit d'être libre, tu fais ce que tu veux de ta vie!". Juste quand elle descendit de la dernière marche de l'escalier, elle se retourna et sourtit au jeune garçon qui lui aussi lui sourit de retour, et elle recroisa son regard séduisant. Pour ne pas ce faire voler son coeur, elle se retourna vite fait et revint à sa place où elle était il y a 5 min.
Et maintenant? C'est qui la prochaine?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Lun 25 Oct 2010 - 21:07

Je m’étais inscrite à ce concours sans grande conviction. Déjà parce que être reconnue pour un stupide concours dans ma nouvelle école m’importait peu. C’était en réalité juste un moyen de sonder la foule. Après tout, les filles qui s’inscriraient a ce concours seraient sans doute les plus jolies de l’école et je pourrais enfin jugé le niveau de popularité dans cette ville miteuse. Je m’étais toujours faite à l’idée que les codes de mon monde ne s’appliquaient pas ici. Soit. J’allais devoir innover pour conquérir tout ce petit monde et pouvoir espérer le mettre à mes pieds.

Perchée sur des talons de 12 centimètres Dior noir, j’arrivais dans la grande salle d’une démarche assurée de défilé. Je portais une robe toute simple noisette qui était assortie à mes cheveux et mes yeux. Je l’avais ajustée à l’aide d’une large ceinture blanche au niveau du ventre. J’avais frisé mes cheveux pour l’occasion. Ils me donnaient ainsi un air de fraicheur. J’avais pris soin de soigner mon apparence tout en donnant un air désinvolte, pour ne pas avoir l’air aussi superficiel que ce que je prétends. Je ne connaissais personne dans cette grande salle. Je pris place aux côtés des autres jeunes demoiselles sur les chaises de l’estrade puis j’offris mon attention au discours du directeur.

Une épreuve de drague ? C’était… Assez pathétique. Bien entendu je ne m’attendais pas à une épreuve de type lutte d’arène, quoi que l’idée pourrait être intéressante, mais une épreuve de drague ? Je me sentais quelque peu déstabilisé. Je n’avais jamais dragué personne de ma vie, ou bien je n’en avais pas eut conscience. Le fait est que j’avais toujours eut beaucoup de soupirant à mes trousses. Merci papa. Les premières demoiselles passèrent et je fermais les yeux pour ne pas être discrète. J’étais déstabilisée, mais je ne voulais pas tricher et me taper la honte en copiant les précédentes. Ma précédente était d’ailleurs entrain de revenir à sa place.

J’avais opté pour la stratégie de n’aborder aucune stratégie. J’avais mon image à conserver bien entendu, et je ne devais pas me laisser aller a être désagréable ou trop gentille. J’arrivais en face de lui en prenant mon temps, lui laissant le loisir d’admirer ma démarche. Ou pas. J’avais un avantage, je ne faisais pas mon âge, mais plus âgée. Je jetais un coup d’œil, il me regardait, c’était déjà ça. Je m’installai en face de lui en lui lançant un « Bonjour » de ma voix chantonnante. Je ne devais pas me laisser déstabiliser. Je plantais mes yeux dans les siens, qui avaient une jolie teinte. Ils l’ont bien trouvé celui la, il doit être du genre à les faire toute craquer. Mais il semblait trop « faux ». Un héros tiré d’une série pour adolescent.

« Je ne sais absolument pas draguer, mais il y a quelque chose que je fais plutôt bien, c’est tenir la conversation. Quand on y pense c’est stupide de draguer non ? Soit il y a un bon feeling avec une personne grâce a des gouts communs –lecture, musique, art… Soit on passe notre chemin. »


Je commençais déjà a partir en live dès les premières secondes, mais il semblait en être amusé ? Du moins c’est ce à quoi me fit penser son sourire. Peut être qu’il était juste hypocrite. Je passais naturellement mes doigts dans mes nouvelles boucles, enroulant une méche autour de mon index.

« Qu’est ce qui pourrais me différencier de toutes ses filles et te faire craquer ? Honnêtement je pense tout et rien à la fois. On ne se connaît pas… Je ne peux donc pas savoir si le courent passerait entre nous. Mais je suis jolie, c’est déjà ça, et pas trop idiote. J’aime la littérature, surtout la littérature étrangère. J’aime aussi beaucoup chanter. Je joue du piano et de la guitare. J’ai l’impression de me vendre pour une petite annonce la? Je ne sais définitivement pas dragué… »

Mon intonation, ou ma phrase, ou ma débilité le fit rire, tant mieux. Il avait un très beau rire. J’étais totalement a côté de la plaque. Ca devait avoir l’air comique ou attendrissant ? Qui sait.

« Je pense que je vais arrêté le massacre là mon chou. Je ne te donne pas mon numéro, comme tout le monde. Je crois au destin. Et si je t’intéresse, tu seras comment me retrouver. »

Je lui fis mon sourire colgate, me leva délicatement et je partis rejoindre ma place de ma démarche assurée. A mi chemin, je le regardai de nouveau par dessus avec un léger coup d’épaule, lui offrit un autre sourire et partit me rassoir. Next !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Ven 29 Oct 2010 - 18:11

C’était enfin la Golden Week. Si tout s’était passé normalement, Yuko aurait dû rentrer chez elle et passer le peu de temps qu’elle avait avec son tuteur. Quelle surprise il avait eût d’ailleurs quand il apprit qu’elle participerait à un concours au lieu de venir le voir ! Il savait très bien que ce n’était pas du tout du genre de la jeune fille de faire ça. Mais elle n’avait pas trop eu le choix. Après tout, une "personne mystère" avait inscrit son nom dans la liste des participants. Elle se demandait vraiment qui ça pouvait être vu qu’elle venait d’arriver il n’y a pas si longtemps que ça… En tout cas, elle ne risquait pas de le savoir de si tôt.

Finalement, elle avait accepté ce qu’il lui arrivait. Maintenant qu’elle y était, autant y aller, même si elle était pratiquement certaine qu’elle n’allait pas gagner. Yuko était donc restée au pensionnat pendant ces quelques jours de liberté. Elle rentrerait à la maison une prochaine fois. La plupart de son temps, elle le passa à la bibliothèque ou à se promener dehors, vu qu’il faisait beau. Puis, quand l’après-midi arriva, elle se dirigea vers la grande salle où elle avait toujours voulu y mettre un pied. Il fallait dire qu’elle n’était ouverte que très rarement ! Pour une fois, elle était un peu curieuse de se qu’elle pouvait y découvrir. C’était quand même la plus grande pièce du lycée, qui lui avait déjà d’immenses espaces, comme le grand hall par exemple. Toujours en marchant vers l’endroit où se déroulait le concours, elle se demandait vraiment ce qu’il s’y passerait une fois là-bas. Le but était d’élire Miss Kobe High School. C’était surtout pour les élèves jugées comme populaire et elle, elle n’en faisait pas parti. En y repensant, il lui arrivait parfois qu’on lui fasse une déclaration. Evidement, elle les refusait toutes. Comment peuvent-ils en faire une alors qu’ils ne lui ont jamais parlé ? Elle ne comprenait pas. Son physique avait quelque chose d’attirant ? Elle ne le pensait pas. Du coup, elle n’appréciait pas vraiment ça. Il y aurait surement plusieurs épreuves pour les départager équitablement. Mais quel genre d’épreuve ? Telle était la question. N’ayant pas trop l’espoir de remporter le titre, elle espérait plutôt n’avoir pas grand-chose à faire et retrouver rapidement sa tranquillité.

Lorsqu’elle arriva enfin sur les lieux où se déroulerait le concours, Yuko entra dans la pièce malgré une certaine hésitation. Elle n’aimait pas du tout s’exposer au regard des autres, mais pourtant elle y aurait droit forcement. Il va falloir surmonter ça. Avec ses habits normaux, enfin qu’elle porte habituellement, il y avait des chances qu’elle ne se fasse pas trop remarquer. Une robe qui lui arrivait jusqu’au haut des genoux. Rien de moulant, elle détestait ça. Les autres candidates se seraient peut-être mises dans des tenues plus voyantes pour l’occasion ? Ce n’était pas son cas. Elle avança dans la grande salle, où il y avait déjà du monde. Tout avait été décoré. L’estrade qu’elle voyait devait sans doute réservée une place pour chacune des participantes. Elle alla s’installait sur une des chaises.

Une fois que tout était prêt, le professeur responsable de l’évènement annonça l’objectif de la première épreuve. Il s’agissait donc de draguer le garçon qui venait tout juste de faire son apparition. Ne s’attendant pas du tout à ça, Yuko fut extrêmement surprise. Elles devaient faire la cour à quelqu’un devant tout le monde ? C’était très gênant, surtout que c’était une première pour elle. D’abord, elle observa plus sérieusement Shun. Il fallait admettre qu’il était agréable à regarder mais ce n’était pas le plus important. Elle avait déjà vu beaucoup de garçons avec un beau physique mais ça ne lui avait jamais fait quoi que se soit. Il avait dix-huit ans, un an de plus qu’elle. Ce n’était pas une grosse différence. Avec son air sérieux, il ne doit certainement pas s’intéresser aux filles en général ; s’il est populaire, il a surement l’habitude qu’elles traînent autour de lui. Dans ce cas là, il fallait plutôt y aller comme on le sentait. « Ça passe ou ça casse », dirait-on. Elle ferait quand même quelques efforts néanmoins.

En attendant de passer à l’action, elle regardait la façon dont il se faisait draguer. Les candidates tentaient quelques approches assez osées ou encore l’embrassaient sur la joue… Elle se demandait sérieusement ce qu’elle faisait là. Mais on ne pouvait plus faire marche arrière. Se décidant enfin à se lancer après la sixième personne passée, Yuko se leva de sa chaise en étant forcément stressée. Plus vite se sera fait, plus vite se sera fini. Elle poussa un long soupir pour essayer de se détendre. C’est parti.

- Bonjour. Ça ne doit pas être facile de se faire draguer par autant de fille, même si tu l’acceptes. En tout cas, je ne n’apprécierais pas à ta place.

Elle disait ce qu’elle pensait pour qu’il se fasse une idée du genre de fille qu’elle était. Le tout, c’était d’être naturelle, même si c’était difficile. Avoir un public n’arrangeait pas les choses.

- Je connais ton prénom mais tu ne connais pas le mien. Moi, c’est Yuko. Amamiya Yuko.

Ils se regardèrent pendant quelques secondes, puis elle détourna les yeux, gênée. Elle ne savait plus trop quoi faire. Le mieux, c’était de dire tout ce qui lui passait par la tête en ce moment pour au moins avoir quelque chose à dire. Au moins, elle serait honnête avec lui.

- Pour tout dire, je ne pense pas que l’on puisse faire quelque chose de concret en cinq minutes. C’est vrai qu’on est juste censée essayer de te plaire mais je n’aime pas vraiment faire les choses à moitié.


Cette fois-ci, elle le fixa droit dans les yeux, sans plus aucune honte, puis sourit.

- Je vais quand même essayé d’en dire un maximum sur moi-même. Alors d’abord, je joue du piano. Vu que j’en fais depuis longtemps, j’arrive à faire pas mal de chose. Et puis, je ne suis jamais sortie avec quelqu’un. Tu comprendras donc pourquoi je ne suis pas très à l’aise en ce moment ; je n’ai jamais dragué personne non plus. Je pense qu’il faut laisser du temps pour que ça se fasse.


Elle s’arrêta un instant.

- Après, si j’ai l’occasion de mieux te connaître moi aussi, on pourrait voir comment ça évolue. A toi de voir si tu es intéressé ou pas. Il faut dire que moi, j’oserai jamais aborder quelqu’un, surtout s'il n'a pas envie de me voir.

Le temps imparti était bientôt terminé. Avant de le quitter, sans réfléchir, Yuko prit sa main puis lui fit un dernier sourire.

- En espérant que je n’ai pas été trop désagréable…

Voilà. C’était fait. Elle était plutôt satisfaite d’elle-même. Elle pensait que ça allait être pire mais en fait, tout s’était plutôt bien passé. Enfin pour elle. Il ne reste plus qu’à savoir ce qu’il en a pensé, lui. Elle retourna se rasseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Mar 2 Nov 2010 - 18:35

« Hum ». Ce fut le seul son intérieur que s’autorisa la jeune étudiante à l’entente des règles de la première épreuve. Si elle avait pu s’attendre à ça… hé bien, elle aurait encore moins hésité pour s’inscrire à ce concours ! Draguer un gars ? Elle avait un mal fou à s’imaginer quel genre d’école pouvait organiser un truc pareil. En tout cas, ça avait le mérite de sortir un peu de l’ordinaire des traditionnels défilés et tout le tralala. Enfin, peut-être cela viendrait-il plus tard… Il ne fallait jamais parler trop vite et pour l’instant, l’heure n’était pas aux lointaines réflexions mais plutôt aux réflexions présente. Apparemment, ce Shun devait avoir l’habitude d’être dragué mais de toute manière, ce n’était pas parce que c’était un concours qu’il fallait forcément réfléchir à une stratégie hyper sophistiquée. Non, parfois le plus simple était aussi le meilleur. Seul problème… tous les gars ne réagissaient pas à la même chose. Si ça ce n’était pas désespérant ? Nausicaa poussa un soupir de lassitude devant sa propre impuissance actuelle. Même si elle avait hâte de concourir, d’après ce qu’elle avait compris, Shun ne pourrait pas vraiment réagir à ce qu’elles diraient, hors Nausicaa ne voyait rien de génial à faire un monologue pour séduire quelqu’un. Cependant, s’il le fallait… alors il le fallait. Mais avant tout : les autres candidates à passer avant elle.

Mademoiselle Ingell les avait toutes regardés patiemment assise sur sa chaise, les jambes croisées, et l’une d’elle battant l’air légèrement. Un peu de stress peut-être ? Pourtant elle était très rarement stressée. Comment ce simple concours où il s’agissait de draguer pouvait l’agacer autant. L’agacer parce qu’elle se sentait plus désemparée que jamais. D’ordinaire elle aimait draguer, être regardée de partout, gagner aussi. C’est ces derniers petits mots qui rassérénèrent brusquement Nausicaa. Oui, elle aimait gagner, mais elle aimait avant tout s’amuser et surtout, amuser les autres. Bien que le ridicule était cependant à proscrire. C’était ça qui l’avait conduit si souvent à jouer les pimbêches, pour se donner en spectacle au fond. Quel ridicule. Et donc quel paradoxe. Mais il n’était plus le temps pour Nausicaa de tergiverser, ça allait être à elle de passer.

Shun était un jeune homme plutôt séduisant, il fallait le dire. Par contre, elle ne savait pas à quel point il possédait une réputation étant donné qu’elle était arrivée il n’y a pas si longtemps que ça dans ce pensionnat. Mais ce qui était sûr, était que s’il avait été choisi, elle s’imaginait un personnage qui aime lui-même à être dragué, et qui aime également changer pas mal de partenaire. Elle doutait également qu’il ait une copine à l’heure actuelle, sinon, cette dernière avait intérêt à ne pas du tout être susceptible. Néanmoins, ne supposons de rien. Après tout, peut-être tout cela était-il faux et ce n’était peut-être pas un gars aussi « arnacœur » qu’elle le pensait. Mais elle en doutait quand même sérieusement… Enfin, peut-être pourrait-elle le vérifier plus tard en s’intéressant de plus près à lui ? Pour l’instant, autant essayer de le connaître un peu plus, et accessoirement, de tenter de gagner ce concours. Les filles précédentes s’étaient plutôt bien débrouillées, il fallait le dire. Elle avait bien aimé le coup de la musique, quoique trop romantique pour elle. De toute manière, il n’était plus le temps de rêvasser, ni de continuer à observer si intensément Shun, car c’était à elle maintenant. Prenant une profonde respiration, Nausicaa se leva enfin, habillée d’une simple robe vert d’eau nouée d’un long ruban rose à la taille, pour se diriger naturellement mais pas trop vite vers la « victime » de cette épreuve.


-Hello, commença-t-elle en levant brièvement sa main. Je vous accorde que ce n’est pas très original mais il faut bien commencer quelque pa…

Si la voix de Nausicaa avait été assuré jusqu’ici, ses jambes l’avaient trahis car tremblantes légèrement, ses traîtresses venaient de la faire déraper sur le sol à moins d’un mètre de Shun. Tombant comme elle put, son visage empourpré de rouge resta fixé sur le sol quelques secondes avant de se redresser vers Shun, des lueurs quelques peu amusées et gênées dans ses yeux, venant contrasté avec son allure de pimbêche. Secouant un peu la main vers lui maladroitement pour lui faire signer qu’elle n’avait rien, elle reprit histoire d’apaiser la gêne qui nimbait son visage de sauce tomate.

-Nausicaa, pour vous servir ! déclara-t-elle un large sourire au même reflet que ses yeux mais en lui tendant la main en plus pour le saluer. Désolée, je suis un peu maladroite lors des concours et pourtant, je n’ai pas hésité une seule seconde à m’y inscrire !

La jeune femme avait finalement décidé de ne pas se relever, repliant chacune de ses jambes d’un côté de son corps, c’était au final une position un peu enfantine. Mais si on y regardait de plus près on pourrait constater que ce n’avait pas été faute de ne pas vouloir se redresser mais de ne pas pouvoir, ses jambes tremblaient comme des feuilles mortes sous une brise d’automne, ou de printemps au choix. Son regard se portant cependant dans les yeux de Shun, elle cherchait avec une maladresse presque attendrissante à cacher sa gêne sur son visage. Nausicaa en aurait presque détourné les yeux mais elle ne pouvait définitivement pas ignorer le regard de ce jeune homme.

-Vous me direz quel paradoxe mais je serai curieuse de savoir ce qui vous a poussé, vous, à vous porter volontaire pour être la victime de ce concours. Je doute que ça ait été une obligation. Alors soit vous devait aimer être dragué, soit vous êtes masochiste, soit vous êtes quelqu’un de bien mystérieux.

NNausicaa s’en voulait un peu de le vouvoyer mais quelle qu’avait toujours été la personne, elle n’avait jamais pu tutoyer personne. Ni ses amies, ni sa famille, ni autre. Le vouvoiement avait toujours été et serait sûrement toujours la manière qu’elle utiliserait pour s’adresser aux autres. Un peu comme une marque de respect pour les autres à laquelle elle détestait faillir, et elle ne voyait pas en quoi ce jeune homme n'aurait pas droit au même accueil. Finalement avait-elle posé ses mains derrière elle pour pouvoir prendre appuis dessus et mieux regarder Shun, c’est vrai qu’il avait une allure assez séduisante. Un côté rebelle, mélangé à celui d’un élève studieux. En clair, un garçon craquant et relativement bonne élève ; de quoi faire craquer un bon nombre de filles : beau et intelligente avec un côté têtu.

-Et pour ne rien vous cacher, continua-t-elle un de ses sourcils se levant avec sarcasme pendant que le deuxième s’inclinait de cynisme, dans tous les cas, je trouve ça un peu déplacé. Vous êtes placé sur un piédestal pendant que nous, on s’évertue à vous faire plier. Mais vous avez de la chance, vous semblez plutôt mériter toutes ses attentions. Quoiqu’il en soit… murmura-t-elle en se relevant tant bien que mal, j’espère que vos futures copines seront indulgentes.

Bam. Ça, c’était totalement déplacé. Néanmoins elle l'avait prononcé d'un ton doucement amusé, un amusement gentil qui n'avait rien de présomptueuse, comme une blague complice, pour que cela passe mieux. Nausicaa, à défaut au final de trouver cette épreuve intéressante et amusante, avait fini par la trouver un peu déplacé mais elle ne voulait pas pour autant faire porter toute la faute sur ce jeune homme. Mais pourquoi avoir changé d'avis sur l'épreuve ? Peut-être simplement parce qu’elle n’aimait pas s’abaisser à draguer quelqu’un pour qui elle n’éprouvait pas grand-chose. Même pour un simple concours ô combien finalement bénin. Visiblement lassée, la jeune femme rejeta ses cheveux en arrière et regarde à nouveau Shun avec des yeux brillant d’une nouvelle assurance cependant dénuée de prétention.

-Ecoutez, loin de moi l’envi de vous casser alors que je suis censée vous draguer. Je vous avoue sincèrement que draguer quelqu’un qui ne représente pas grand-chose à mes yeux n’a rien de très excitant, et rien de très moral. Par contre, on peut toujours se revoir pour se connaître un peu plus, un concours n’a rien de très facile, surtout avec cinq minutes. Si vous voulez, je pourrais notamment vous aider en anglais, je suis anglaise d’origine. Enfin, si jamais vous avez besoin n’hésitez pas.

Fouillant dans le sac qu’elle portait, elle finit par en sortir un stylo noir. La jeune femme n’écrivait jamais en bleu, préférant la sobriété du noir. Elle déchira ensuite rapidement un morceau d’un petit calepin à défaut d’écrire directement sur Shun ou le pauvre allait finir totalement peinturluré et y écrivit un seul numéro avant de lui tendre. S’éloignant ensuite un peu à demi le temps imparti étant presque achevé, Nausicaa se tourna à demi lui fit un léger signe de main pour lui souhaiter bonne chance pour la fin.

-Ce n’est pas un numéro de téléphone, mais celui de ma chambre, ajouta-t-elle d’un clin d’œil aussi égayé que vif avant de retourner s’asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Mer 3 Nov 2010 - 22:38

Le concours de Miss Kobe High School était désormais ouvert ; cette chose qui lui fichait une peur bleue depuis qu’elle avait vu son nom sur la liste des inscrites. Aujourd’hui, assise sur sa chaise sur l’estrade, avec toutes les autres participantes ; elle avait peur. Et de savoir que Kanon se trouvait dans la salle en train de regarder le concours la traumatisait encore plus. Depuis qu’elle savait que c’était lui qui avait noté son nom sur la liste, elle avait encore plus peur de participer au concours ; de le décevoir. S’il avait noté son nom, c’était sans doute pour une bonne raison, elle ne voulait pas passer pour une nulle à ses yeux. C’était pour cela qu’elle était encore sur cette estrade et qu’elle n’avait pas encore pris ses jambes à son cou. Même après que le directeur ait annoncé ce que serait l’épreuve, elle était restée ; même si ses pieds voulaient la forcer à s’enfuir.

Draguer un garçon … elle n’avait jamais fait cela. Elle ne savait pas draguer. Jamais quelqu’un ne l’avait draguée non plus, elle ignorait totalement la marche à suivre et savait déjà qu’elle allait se ridiculiser devant les autres. A fur et à mesure que ses camarades de tous âges passaient devant le garçon prénommé Shun, Manami se tassait sur sa chaise, essayant de disparaître. Elle avait peur et ne voulait pas passer devant tout le monde, draguer ce garçon qu’elle ne connaissait pas et qui était – de toute évidence – beaucoup plus à l’aise qu’elle sur ce genre de choses.

Plusieurs filles étaient déjà passées ; il n’en restait que quelques unes. Il allait bien falloir qu’elle se décide à se lever pour aller tenter sa chance elle aussi, même si elle n’en avait pas envie. Plus ça allait et plus les filles se jetaient à l’eau, si bien qu’il n’en restait plus que deux à passer : elle et une fille plus âgée. Elle n’avait pas le choix, et ne voulait pas tellement passer en dernier non plus. Se mettant une claque mentale pour se donner du courage, elle se leva doucement de sa chaise et lissa sa robe. Une robe noire, des chaussures simples et sa veste qui protégeait ses bras meurtris. Cinq minutes à draguer un garçon qu’elle ne connaissait pas, ça allait être difficile, très difficile. Tirant machinalement sur la manche de sa veste, elle s’avança vers Shun ; sans trop savoir quoi lui dire. Elle sentit ses joues devenir rouges, comme à chaque fois qu’elle parlait à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas, encore plus quand c’était un garçon, et se força à relever la tête pour le regarder. Shun était un beau garçon, le genre de garçon qui plaisait aux filles et qui devait se faire courir après dans les couloirs de l’école. Manami n’était sans doute pas le genre de fille que Shun remarquait. Elle avait pourtant cinq minutes pour faire ses preuves.

Je … euh je … je m’appelle Manami. Je … je ne suis pas très, euh, douée pour … draguer les garçons. J’ai jamais fait ça tu sais.

Plus elle parlait et plus l’intensité de sa voix diminuait, au fur et à mesure que sa tête se baissait. Si bien qu’elle se retrouva à regarder ses chaussures, encore une fois. Ces cinq minutes allaient être longues, très longues, si elle ne se décidait pas à avoir moins la trouille. Elle soupira légèrement et se força à relever la tête. Après tout, les autres y étaient arrivées non ? Prenant une grande inspiration, elle plaça un sourire sur son visage et se décida enfin ; tout en gardant le rouge sur ses joues. Celui là ne voudrait sans doute pas partir de si tôt.

Tu sais ma … soeur est plus habituée à faire ce genre de chose. Je suis sure qu’elle gagnerait le concours sans problème si elle était là, contrairement à moi. Mais je l’ai beaucoup observée, je sais comment elle ferait si elle était à ma place. Déjà, elle porterait d’autres vêtements; plus courts que ceux que j’ai sur moi. Elle se rapprocherait ensuite un peu plus près de toi, tout en souriant.

Prendre exemple sur Akane n’était sans doute pas la meilleure chose à faire mais elle n’avait pas tellement le choix, elle ignorait comment faire. Essayant d’oublier sa gêne et sa timidité, elle se rapprocha de Shun ; joignant ses gestes aux paroles qu’elle prononçait.

Elle te regarderait dans les yeux comme je le fais en ce moment. Akane a de très beaux yeux d’ailleurs. Puis elle te dirait à quel point tu as un joli visage, que tes lunettes te donnent un genre intello mais que cela te va bien, que les vêtements que tu portes sont simples mais font très bien sur toi.

Tout en parlant, elle s’était rapprochée un peu plus, jusqu’à toucher la cravate qu’il portait autour du cou ; essayant de ne pas faire attention qu’elle était aussi proche de lui. Même si elle le savait, elle faisait tout pour l’occulter, ne pas penser qu’elle était aussi proche d’un garçon, qu’elle le touchait tout en le « draguant » ; qu’elle risquait à tout moment de tomber dans les pommes si elle prenait conscience de ses gestes.

Elle te dirait aussi qu’elle aime beaucoup ton parfum ; et qu’avec tout ça mis ensemble, il était normal que tu plaises autant aux filles. Ensuite, elle te murmurerait quelques phrases à l’oreille et te glisserait un papier contenant son numéro de chambre dans la main. Puis elle t’embrasserait sur la joue en te disant de venir la voir si tu en as envie.

Esquissant un sourire assez gêné, elle rapprocha son visage de celui de Shun afin de poser ses lèvres sur sa joue, en un rapide baiser. Rouge écrevisse, elle se recula légèrement et lâcha le vêtement qu’elle tenait toujours dans sa main avant de murmurer.

Je ne suis pas ma soeur, je n’aime pas draguer les garçons. Néanmoins, ce fut un plaisir de discuter avec toi Shun-kun.

Se sentant plus que proche du point de rupture de son esprit ; elle se recula et retourna s’assoir sur sa chaise, essayant de se faire la plus petite possible. Elle allait tuer Kanon pour l’avoir inscrite à ce concours.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Mer 3 Nov 2010 - 22:50

Spectacle gerbant. C'était à se demander pourquoi y'avait autant de monde qui regardait. Il était même pas beau ce … ce … Shun ? Ouais, ça devait être ça son prénom. A force de le voir se faire accoster par des nanas en chaleur, Rinka avait finit par le surnommer Chaud-man. Son vrai prénom dans le fond elle s'en foutait.
Sous ses yeux verts totalement désintéressés se déroulait le ballet dégoulinant de guimauve des fillettes qui pensaient avoir une chance de séduire le jeune éphèbe. Ah, y'en avait bien une qui avait agit différemment, une brune avec un air un peu canaille. Son passage avait arraché un maigre sourire à la concierge acariâtre. Mais rien de plus.
Bordel que c'était chiant ce concours. Rien que la première épreuve et Rinka avait déjà l'impression d'être prise pour une débile. Elle ne draguait pas les mecs merde. C'était les mecs qui la draguaient. Un point c'est tout. Niveau séduction elle n'avait rien pour elle alors...

Plus personne ne bougeait. Ha. Elle avait bien compté pourtant, il restait deux personnes à passer : elle et une autre nana, dont elle se foutait totalement. Tic tac, les secondes passaient. Il y avait quelque chose de drôle à faire ainsi durer le suspense. Laisser la tension monter, voir le visage des spectateurs et des organisateurs se parer de regards interrogateurs et perturbés. Quoi, ils étaient inquiets du bon déroulement de leur concours ? Mais fallait pas accepter Rinka dans ce cas.
La seule raison pour laquelle la jeune femme ne bougeait pas ses fesses de sa chaise était qu'elle voulait, dans le fond, laisser une chance à sa dernière concurrente. Histoire de lui laisser un Shun en bon état, malgré tout. Mais puisqu'elle ne semblait pas décidée à bouger... elle avait peur, sans doute. Ou honte. Tant pis pour elle.

-Bon.

Rinka se leva. Avec une nonchalance qui faisait peine à voir. Comme si le poids du monde reposait sur ses épaules, pourtant solides. Ah ça... elle n'aurait pas du abuser de l'alcool la veille.
N'allez pas imaginer qu'elle avait eu besoin de boire pour se donner du courage, ou pour mieux s'endormir hein. Non, c'était juste une habitude, quand il y avait un match de foot elle se posait dans le canapé, hurlait à son colocataire, Dean, d'apporter un pack de bière, et ne décollait pas de là avant la fin. Impossible par contre pour la concierge de vous donner l'issue du match. Elle s'était endormie avant.
S'approchant donc, lentement, de là où se trouvait le pauvre pauuuvre Chaud-man, Rinka se gratta la joue en parcourant le ''public'' du regard. Trop de témoins, c'était fâcheux. Il y avait une chance pour qu'elle se fasse disqualifier si elle le frappait. Prudence donc, et self-control.

-Yo.

Ça c'était de l'entrée en matière. Pas moyen de faire plus original que les autres de toutes manières.
Elle posa ses deux iris luisants sur le garçon, grimaça en trouvant que malgré son air intello il avait l'air con comme ses pieds, et dans un soupir se pencha vers lui en exposant (presque involontairement) sa poitrine sous son regard d'ado puceau (il devait forcément être puceau, ça se sentait à des kilomètres).

-Hum, pas bavard.

On dirait qu'une certaine concierge au cerveau partiellement imbibé d'alcool a oublié que le truc posé sur la chaise et dénommé Shun n'est pas sensé répondre aux filles. Pas surprenant.

-Tu veux baiser ? Ce soir ? Chez moi ? Je te ferais à bouffer. Enfin Dean te fera à bouffer. J'sais pas faire moi.

Devant l'absence de réponse, évidemment, Rinka fronce les sourcils et sent les poils de sa nuque se hérisser. D'une manière générale on traduirait cette réaction physique par un coup de froid, ou une peur subite... Nan nan... Rinka est juste en train de s'énerver, persuadée de s'humilier en public. C'est peut être ce qui se passe, d'ailleurs. Quoi qu'il en soit une Rinka qui s'énerve c'est jamais bon, et en général ça se finit en...
Et voilà.
Elle vient de l'attraper fermement par le col en approchant dangereusement son visage du sien. Le front en avant comme pour lui donner un coup de tête. Les yeux lançant des éclairs. Et en grognant. Une vraie sauvage quand elle s'y met.

-OH ! Tu le dis si je dérange hein ?! Réponds !

Sa voix devient plus grave, plus forte, son poing droit se détache du col qu'elle tient avec détermination et se serre en une masse de chair et d'os, prête à frapper.

-J'aime pas beaucoup qu'on se foute de ma gueule minus, si tu réponds pas dans la minute qui suit, je ferais de la bouillie avec ton visage à tel point que même Michael Jackson aurait peur de toi, et tu pourras être sûr d'être puceau toute ta vie, pigé ?

Elle marqua un temps, juste pour lire dans les yeux de Shun que ses paroles avaient eut l'effet escompté. La concierge esquissa un sourire, et redemanda :

-Alors, on baise ?

Et oh, miracle, Chaud-man sembla hocher la tête.
Rinka le lâcha, desserra le poing et fit mine de défroisser les vêtements du jeune garçon. Quand on veut, on peut. Sourire aux lèvres, la concierge retourna prendre sa place, sûre de son coup. Au pire, elle se rattraperait à l'épreuve suivante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Concours Miss KHS [Epreuve n°1]  Jeu 4 Nov 2010 - 0:07

Assis sur sa chaise au premier rang, Zahn observait les différentes participantes à cette première épreuve. Certaines ne s’en sortaient pas mal du tout, pour d’autres cela semblait déjà plus délicat. Malgré tout, quasiment tes les filles jouaient le jeu et tentaient de draguer le pauvre Shun qui en entendait de toutes sortes. Une fois les 10 filles passées ; il se leva de sa chaise et récupéra le micro qu’il avait posé à côté de lui au début de l’épreuve, avant de monter sur l’estrade pour rejoindre le jeune garçon assis sur sa chaise.

La première épreuve est donc terminée, je vous remercie tous d’avoir participé et fait de votre mieux pour conquérir le cœur de Ogawa-san. Merci à lui d’avoir bien voulu être notre cobaye pour ce concours

Esquissant un sourire, il lui fit signe d’aller se rassoir à sa place dans la salle. Se tournant vers les concurrents ; il énonça la suite des évènements.

A présent, vos camarades vont voter pour celle qu’ils ont jugé meilleure que les autres dans la difficile épreuve qu’est la drague. Les résultats de la première épreuve seront affichés d’ici ce soir sur le panneau d’affichage dans le hall. Les quatre meilleures d’entre vous pourront participer à l’épreuve finale qui aura lieu dans quelques jours.



--
Les votes pour élire les quatre meilleures filles se déroule dans le topic qui se trouve : ici Wink
Revenir en haut Aller en bas
 
Concours Miss KHS [Epreuve n°1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: