Partagez | 
 

 Erreur d'une nuit dure toute la vie [Pv Subaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Erreur d'une nuit dure toute la vie [Pv Subaru]  Mar 23 Nov 2010 - 14:20

Alalalal….Ennui ennui ennui, adieu ! Ce soir je n’allais pas m’ennuyer, j’allais sortir ! Et oui, c’était rare même si j’aimais encore bien sortir boire un verre, séduire ou simplement aller danser un peu. Mais bon, là je m’ennuyais ferme, à croire que les gosses s’étaient donnés rendez-vous pour que cette semaine ce soit de vrais petits anges. Juste un ou deux en retenue, une fois pendant deux heures. Sinon aucun faux pas de leur part c’était quand même un monde moi je vous le dis ! Mais du coup, je n’avais pour ainsi dire rien fait de ma semaine et croyez-moi, c’était bien plus fatiguant de se traîner que d’être occupé au point de n’avoir le temps de penser à rien. Moins on en fait plus on est crevé, ne cherchez pas la logique, y en a pas ! Voilà pourquoi j’avais décidé de couper un peu court à cette routine pour aller danser un peu en boîte en buvant un ou deux verres, sans être ivre mort, juste pour passer une petite soirée tranquille avec quelques belles jeunes femmes. Personnellement je ne voyais rien de mal à danser un peu langoureusement avec des jeunes filles agréables si elles ne s’amusaient pas à me coller juste après.

Posant donc mes affaires, je vérifiai mon sac et constatai que les exercices que les élèves avaient rendu en retenue étaient toujours là, je me dépêchai d’aller les amener au professeur auquel ils devaient être remis avant de revenir à mon appartement. Bon maintenant j’étais tranquille. 19h. J’avais le temps de grignoter un peu, de me préparer tranquillement et même de me reposer avant de sortir. Généralement ça ouvrait pas avant 23h quand il faisait bien nuit. J’allai donc dans la cuisine commune et fouilla le frigo. Ah des légumes parfait ! Tagliatelles de carottes et courgettes à l’huile d’olive et émincé de poulet au curry doux. C’est parti ! Et oui je savais cuisiné, je vivais seul mais j’aimais la bonne cuisine donc forcément j’avais bien dû apprendre ! Je prépara donc les légumes avant de les mettre en tagliatelle dans une poêle et de les faire revenir dans l’huile d’olive pendant que mon poulet marinait dans cette même huile avec des aromates. Puis je le mis aussi à cuir avant de laisser tout cela se faire tranquillement. Le tout prêt, je dressai dans un plat et alla me mettre devant la télévision, mangeant en prenant mon temps. Un café pour finir tout cela avant une bonne douche.

Environ vers 21h. Que mettre….Voyons…..Un boxer ça c’était sûr, un jean un peu moulant noir, une chemise sans manche d’une couleur rouge grenat avec un motif noir brillant dans le dos, un peu tribal dirons nous. Allez avec mon blouson je n’aurai pas froid. Je filai sous la douche, prenant soin de bien me laver et faire mon shampooing avant de me sécher et de m’habiller, remettant encore une fois tous mes bijoux, je ne m’en séparai jamais ! Mmm plutôt pas mal, ça pouvait passer. Pas mal du tout même. Un peu de parfum rapide, mes chaussures noires, blouson et casque, avec les gants bien sûr et on y va ! Je descendis prendre ma moto [Casque & Moto]avant de l’enfourcher et de partir en direction de la discothèque. Je mis vingt bonnes minutes avant d’arriver. Il y avait déjà du monde dis donc ! Je payai mon entrée après avoir donné mes affaires au vestiaire et allai directement au bar.

Un petit verre pour commencer et toujours la même chose, une vodka avec un peu de citron. Je remerciai le serveur et en bu une gorgée, observant les alentours. Et j’aperçu quelqu’un non loin. Une silhouette fine sans être squelettiques, des courbes douces, des cheveux mi-long, qui semblaient bleutés. C’était rare cette couleur ! Intéressante même…Attirante…..Cette finesse ne pouvait appartenir qu’à une femme….Me levant, je m’approchai pour venir derrière la jeune femme, ma main se posant sur sa taille, mes lèvres allant près de son oreille pour murmurer.


-Une aussi jolie demoiselle ne devrait pas s’exposer ainsi seule aux regards…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Erreur d'une nuit dure toute la vie [Pv Subaru]  Mar 23 Nov 2010 - 22:23

Un long soupir traversa la gorge du jeune professeur, alors qu’il arrivait dans la salle des profs. Vide. Ça tombait bien, il avait besoin d’être un peu seul, surtout que ça journée venait de finir enfin. Donner des cours ce n’était vraiment pas une partie de plaisir. Il s’avança doucement de la machine à café, son pas étant félin. Il se servit un grand café qu’il emporta avec lui pour quitter la salle des professeurs. Heureusement que c’était des gobelets, il pouvait donc se balader avec et ainsi le jeter à la première poubelle. Il remonta donc le couloir jusqu’à la sorti de l’établissement, son sac sous le bras. La fraicheur du vent qui soufflait lui raviva un peu son humeur, qui commençait à être maussade. Ses cheveux d’un bleu profond voletaient autour de son visage au trait fin. Ainsi il pouvait aisément passer pour une fille, surtout de dos. C’était incroyable comment les gens pouvaient le confondre avec des filles par moment. Peut être que c’était son orientation sexuelle qui le poussait à être comme ça.

Ses pas résonnaient sur le goudron alors qu’il allait à sa moto (oui il en a une aussi xD). En arrivant devant il vida d’un trait le reste de café qui y restait puis jeta le gobelet dans la poubelle à côté. Il revêtit aussitôt son casque puis enfourcha sa moto noire. Quand il alluma le contact le moteur vrombi fortement, s’entendant à pas mal de mètres autour de lui. Puis sans attendre il s’engagea sur la route, après avoir bien regardé qu’il y avait aucune voiture. Il partie en direction de son appartement en ville. Slalomant entre les voitures, il avançait à vive allure pour arriver le plus vite possible à son chez soi. Quand il arriva dix minutes plus tard, il gara sa moto dans le garage de l’immeuble. Une fois son casque retiré, il le prit sous le bras, en avançant vers la porte d’entrée.

Une fois rentrée dans son appartement il jeta ses affaires sur son canapé et fila à la salle de bain, se déshabillant sur le chemin, ses vêtements recouvrant le sol au fur et à mesure de son avancé. Arrivé à l’intérieur il alluma l’eau chaude et s’y engouffra sans attendre. Quand l’eau coula sur son corps, sa peau, un long soupir de bien être sorti de sa gorge, se détendant les yeux fermé, la tête sous l’eau. Il resta un moment comme ça à faire le vide dans ses pensées. Puis se dépêcha de se laver avant de sortir de l’eau. S’habillant vite fait avec un peignoir il sorti sur sa terrasse en emmenant son paquet de cigarette avec lui. Dehors, adossé au balcon il plaça une de ses clopes entre ses lèvres avant de l’allumer. Il tira dessus, appréciant le gout de celle-ci. Recrachant une large bouffée de fumée il posa son regard sur les toits des nombreux bâtiments du quartier. En voyant les nombreux jeunes qui déambulaient dans les rues, une envie le prit. Au lieu de rester chez lui à s’ennuyer il pouvait très bien sortir et faire la fête dans une des discothèques. Et puis il en avait marre de ressasser le passer, de repenser à son amour perdu. Il devait refaire ça vie. Ainsi il pourrait peut être rencontré un charmant garçon.

De nouveau rentré dans son appartement il se rendit donc à son armoire pour choisir ça tenu d’aujourd’hui. Il opta bien vite pour une large chemise qu’il enfila. En bas il prit un jean délavé, qui allait bien avec la chemise en question. Une fois habillé, il retourna dans la salle de bain pour se coiffer et se parfumer. Ses yeux tombèrent sur son pendentif qui était posé sur son lavabo. Il hésita longtemps, ne sachant pas s’il devait le prendre. Finalement il le laissa la préférant passer une nuit sans penser à lui.

Son manteau en cuir enfilé il sorti dehors, son casque sous le bras. Il l’enfila des qu’il arriva devant sa moto. Avant de monter il tata ses poches pour voir s’il n’avait pas oublié son paquet de cigarette et son argent. Rassuré il grimpa sur sa moto avant de partir en direction de la discothèque la plus près. Il ne lui fallut pas longtemps pour y arriver. Etant un ancien habitué du lieu il pénétra sans encombre, saluant au passage le videur. A peine rentré la musique du lieu lui agressa les tympans, alors que son corps commençait déjà à réagir aux son. Il se rendit vite au bar pour s’y asseoir, commandant une vodka. Puis il se tourna pour regarder un peu autour de lui, pendant que le verre arrivait. Il regardait tout particulièrement les hommes, espérant en trouver des mignons. Complètement dans les pensées il ne senti pas approcher l’homme. Un contact au niveau de sa taille lui fit écarquiller les yeux, et un murmure près de son oreille le fit sursauter sur place. Se retournant d’un coup il repoussa l’homme qui venait d’approcher, sa voix s’éleva glacial.

-Qu’est ce que tu fais toi ?!!

Ses joues s’empourprèrent alors qu’il réalisait sur le coup, que le jeune homme en face de lui venait de le surnommer « jeune demoiselle ». C’était pas possible ça, encore quelqu’un qui le prenait pour une fille. Mais il ne préféra ne rien dire, car l’homme devait avoir remarqué que c’était un homme. En attendant ses yeux en profitèrent pour décrire le jeune homme. Il était très mignon il devait l’avouer, ce qui le fit rougir un peu plus. Sa voix s’éleva encore froide, mais un peu tremblante, un peu dérouté par l’audace de l’homme.

-Qui es-tu ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Erreur d'une nuit dure toute la vie [Pv Subaru]  Mer 24 Nov 2010 - 9:53

Et oui un vrai séducteur….Qu’est-ce que j’y pouvais après tout, dès que je voyais une charmante jeune femme je ne résistai pas, je tentai de la charmer. Après cela ne restait qu’un innocent petit jeu du chat et de la souris, je n’allai pas plus loin. Je n’étais pas encore prêt à me remettre avec quelqu’un sérieusement, je m’entraînais juste à séduire pour plus tard, si vous voyez ce que je veux dire. Au pire je me prenais une bonne gifle en pleine figure, que j’esquivais avant de faire un baise-main à la demoiselle en m’excusant et repartant vaquer à mes occupations. Autrement dit, un peu je m’en foutiste sur les bords qui faisait que je passais toujours une bonne soirée même si un petit incident de ce genre arrivait. C’était plutôt une bonne nouvelle non ? Enfin pour moi c’était positif. Bref j’avais donc remarquée cette charmante créature qui m’en avait d’ailleurs rappelée une autre. Oui cette chère Panthère que je n’avais toujours pas réussi à recroiser. Mais j’allais finir par y arriver ! D’ailleurs qu’est-ce qu’elles avaient toutes à se mettre en pantalon et haut de mâle. Elles étaient quand même bien plus charmantes avec une jupe ou une robe dévoilant leurs jolies jambes.

Enfin bon là je n’allais pas non plus refaire le monde, chacune s’habillait comme elle le désirait n’est-ce pas ? Je m’étais approché, murmurant doucement quelques mots à son oreille. Tiens, elle avait aussi un parfum masculin, mais agréable. Un peu ambré mais vaporeux, délicat. C’était quand même pousser le jeu masculin à son plus haut point ! C’est vrai que rester ainsi seule elle risquait de se faire aborder par tout et n’importe quoi – la preuve avec moi – mais je me devais quand même de la prévenir. J’étais loin de me douter de ce qui allait me tomber sur le coin de la figure, ou même en pleine figure quand la dite « demoiselle » allait se retourner pour me parler. Dès le son de sa voix j’entendis quelque chose qui n’allait pas, la voix était celle d’un homme et non d’une femme, lorsqu’il se tourna pour me regarder j’en eus la confirmation. Je venais…de draguer….un homme !!!! A mon avis – car je ne me voyais pas évidemment – j’ai du devenir aussi blanche qu’une craie.


-Eh….A…..un....un ho.....ho...homme.....eh?

Mon fantôme se serait échappé de mon corps que ça ne m’aurait pas plus surpris. Je n’étais pas de ces types qui sont horrifié de voir deux hommes ensemble ou un truc du genre, pas du tout même. Chacun faisait ce qu’il voulait ! Mais que moi…que moi j’aille voir un homme là j’étais effrayé. Moi j’aimais les femmes, les jolies demoiselles avec des courbes délicates etc, pas les hommes. En fait, ça ne me dérangeait pas de voir des homosexuels ensemble le temps que moi je n’étais pas de la partie. Je m’étais choqué tout seul comme un idiot vous pouvez le dire ! Je n’étais même plus capable de mettre deux mots côte à côté, j’observais juste la personne face à moi, que je voyais bouger les lèvres, mais je n’entendais plus ce qu’il disait. Je le fixai juste d’un air béat et complètement perdu et tétanisé. Je n’étais pas une petite nature, j’avais même une santé de fer. Mais là j’étais trop retourné. Je sentis ma vue se troublée, après le choc que j’avais eu et – c’est honteux à dire….. – je tombai dans les pommes. Le noir, l’oubli, j’avais du faire un cauchemar, oui oui ça devait être ça. J’avais un peu mal à la tête.

Mmm….Mes yeux s’entrouvrirent….Où est-ce que j’étais…j’avais déjà vu cette salle….Me redressant un peu, doucement pour ne pas avoir trop mal à la tête, je reconnu une sorte de petite pièce attenante à la boîte de nuit, tamisée, sans doute pour éviter de blesser les yeux par la lumière, avec un lit sur lequel j’étais. Ah oui…C’était une petite salle qui servait à laisser les clients se reposer en cas de soucis ou alors à les aliter lorsqu’ils faisaient un malaise comme moi à l’instant. Je connaissais cette pièce pour avoir quelque fois aidé à porter une jeune femme généralement qui s’était sentie mal ou autre. Mais je n’avais jamais expérimenté l’état même de malade ici. Tiens en parlant de malade….J’avais vraiment fait un drôle de rêve. J’avais séduit un homme. Bizarre…Très bizarre…..Promis, j’arrêtais la vodka en sortant d’ici. Il n’y avait que cela que j’avais vu, donc je ne pouvais pas voir d’autre source à ce rêve cauchemardesque que la boisson que j’avais ingurgitée.


-Vraiment bizarre ce rêve……Ca me réussit pas de rien faire en ce moment……

Je tournai mon visage pour regarder un peu la pièce et me statufiai. Là, sur la chaise. Le…L’homme de tout à l’heure !!!! Alors j’avais pas rêvé, j’avais bien dragué un homme !!! J’en reviens pas !! Bon je pouvais toujours m’excuser et lui dire que la boisson m’avait un peu étourdi et que je n’avais pas fait attention. Oui pour lui ça passerait, mais moi je savais que je n’avais bu que deux gorgées de ma vodka et que ce n’est sûrement pas cela qui m’avait brouillé l’esprit ! Lui aurait cette excuse mais moi sachant la vérité j’allais encore me torturer l’esprit trois heures après pour comprendre ce qui allait se passer ! Déglutissant, je tentai de parler à l’inconnu, un sourire presque déprimé au visage.

-Apparemment j’ai pas rêvé……T’es bien un homme……D…Désolé……Une méprise…..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Erreur d'une nuit dure toute la vie [Pv Subaru]  Mer 24 Nov 2010 - 13:12

Apparemment le jeune homme derrière lui l’avait bien confondu avec une fille. Encore et toujours la même chose qui arrivait, honnêtement Subaru en avait vraiment assez. Heureusement que l’homme était plutôt mignon sinon il l’aurait sans aucun doute renvoyer boulet. Et fallait avouer que si ça avait était du autre manière il aurait bien aimé ce faire dragueur par lui, seulement il fallait tout le temps que ça se passe mal avec lui. Comme si c’était écrit dans sa ligne de vie, et que fatalement il fallait que tout les beaux garçon, soit se trompe soit face quelque chose de tellement hallucinant qu’il en perdait tout envie de rester avec lui. A force il allait surement finir par s’enfermer dans un couvent, ainsi il n’aurait plus de soucis, il pourrait nourrir des mauvais jours en se rappelant ses relations foreuse, le restant de sa vie. C’était certes un tableau pas très jolie, mais si ça continuait ainsi ça risquait d’arriver, et il ne ferait rien pour changer d’avis. Ou alors il virerait peut être hétéro. Essayer avec les filles lui donnerait peut-être un peu plus de chance qu’avec les mecs. Surtout que dans le lycée il en avait vu déjà des bien mignonne. Certes pas intéressé mais si jamais, faut prévoir dans la vie, il virait de bord, il pourrait toujours tenter avec elle.

Quoi qu’il en soit le jeune homme en face de lui semblait vraiment mal. Depuis qu’il avait réaliser que Subaru était un mec, il c’était figé, le visage blanc. Apparemment lui c’était bien un hétéro pur, vu la tête qu’il faisait. Il ne s’en remettait vraiment pas. Choqué à vie que ça ne l’étonnerait pas. Voilà pourquoi il fallait vérifier avant de s’élancer ainsi. Fallait pas se contenter du «châssis» de la personne, fallait déjà avant tout s’en assurer, et Subaru en connaissait des techniques. Surtout que pour lui la prudence passait avant tout. En tout cas, même s’il ne le montrait pas fallait quand même avouer que notre jeune professeur semblait un peu mal à l’aise de voir l’état dans lequel l’homme était. Il ne pensait pas que draguer un autre mec, pour un hétéro, c’était aussi terrible. Chaque jour fallait qu’il en apprenne des belles.

Oups... Il leva un sourcil quant il vit l’homme tomber dans les pommes devant lui. Mais ce n’était pas possible bon dieu, comment un homme pouvait être choquer à ce point là. Il n’était pas horrible et ne faisait pas particulièrement peur. Franchement ses hétéros fallait vraiment que par moment ils se remettent en question au niveau de leurs rapports avec d’autre mec. Quoi qu’il en soit Subaru ne pouvait pas le laisser ici, surtout par terre. Faisant signe à la sécurité de l’aider, il le hissa en passant un bras ses aisselles, glissant le bras de l’homme autour de son cou. Puis la sécurité força les gens autour d’eux à se poussaient, ainsi ils purent prendre la direction de la salle de repos. Il se souvenait que là-bas, homme ou femme y allait pour pouvoir décuver en toute tranquillité, ou même quand quelqu’un tombait dans les pommes, comme maintenant.

Une fois arrivé dans la salle il l’allongea avec l’aide de la sécurité, puis il lui mit une couverture dessus pour pas avoir froid. Il fit signe à la sécurité qu’ils pouvaient retourner à leurs postes. Quand ils furent partis, il se retourna vers le jeune homme, scrutant un moment son beau visage. Un long soupir traversa ses lèvres, alors qu’il se laissait aller contre le dossier de la chaise, au chevet du lit. C’était bien sa vaine ça, un beau male, mignon qui tombait dans les pommes pour lui. Dommage que c’était pas pour les bonnes raisons. Il aurait préféré que ça soit parce-qu’il le trouvait bien beau. Déjà de un, ça lui aurait bien fait plaisir, et de deux ça montrerait qu’il était quand même beau et qu’il pouvait encore plaire aux mecs. Il sorti de ses pensées au moment ou le jeune homme ouvrit ses yeux. Étrangement son cœur accéléra, alors qu’il attendait de voir la réaction de l’homme. Au début il ne remarqua même pas sa présence, ce contentant de parler tout seul. Mais bon sang c’était qui se mec, franchement Subaru commençait à être exaspéré.

Quand les yeux du jeune homme tombèrent enfin sur lui, il plongea son regard azuré dans les siens, ses prunelles encore et toujours froide. Il restèrent un moment comme ça, alors que le jeune homme c’était de nouveau figé, comme s’il voyait la mort en personne. Cette fois ci Subaru ce senti vraiment vexé, surtout que l’homme pouvait faire un effort, pour paraître un peu moins horrifié par sa présence. Cependant c’est ce qu’il dit qui acheva notre jeune professeur. Son sang fit qu’un tour. La colère grimpa en lui comme un feu de broussaille. Ses yeux lançaient des éclairs quand ils retournèrent se fondre dans ceux du jeune homme.

- Ouais je suis un homme... Désolé de t’avoir déçu...


Puis il se releva vivement de sa chaise et se détourna pour sortir, sans un mot de plus. Il ne comprenait pas pourquoi il se mettait dans cet état, il n’en avait aucune idée. Peut être parce qu’il n’avait pas aimé comment l’homme le regardait. C’était toujours plaisant aussi d’être vu comme un extraterrestre ou un monstre par un autre homme. Quoi qu’il en soit il sorti vite devant, son pas rapide. S’arrêtant sur un mur à côté de la discothèque il sortit son paquet de cigarette, en prit une pour la mettre dans son bec. Une fois allumé il tira une grosse bouffé qu’il recracha dans un large nuage de fumée. Fermant les yeux il jura, sa voix se perdant dans la nuit.

- Qu’est ce que je suis venu foutre ici...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Erreur d'une nuit dure toute la vie [Pv Subaru]  Jeu 25 Nov 2010 - 9:43

Semaine de m****, Journée de m****, soirée de m****……Y avait pas d’autre mort. Mais qu’est-ce que je foutais là moi à la fin ! J’en aurais chialé d’énervement. Et pour que je pète limite un plomb parce que j’allais mal il fallait vraiment que j’ai les nerfs à vif et que je sois sous la coupe d’une fatigue nerveuse dans un état plus qu’avancé. Et avec la semaine à la traine que je venais de passer c’était dans le mille ! Voilà pourquoi je faisais des bourdes pareilles. Jamais quand j’étais en pleine possession de mes moyens je n’aurai confondus ce type tout efféminé qu’il soit avec une femme ! Franchement, ne pas avoir la puce à l’oreille en sentant son parfum masculin fallait quand même vraiment pas être doué moi je vous le dis ! J’avais limite envie de me foutre de ma gueule moi-même tellement je me sentais abruti….Et l’autre qui devait rien comprendre ça allait pas m’aider…Ahhhh je voulais passer une soirée peinard moi pas me prendre la tête parce que j’étais un hétéro qui, on allait croire sous l’effet du manque, avait été dragué ce qui ressemblait de loin à une femme, à savoir le premier homo androgyne qui passait par là. Pitoyable….un mec pitoyable……Je comprenais presque pourquoi Rei m’avait quitté tiens….

Ahhh c’est pas le moment d’y penser à celle-là j’ai déjà assez de problème moi ! En plus c’est de sa faute si j’ai abordé l’autre……A force de la voir se fringuer comme un homme j’en viens à voir des nanas en mec partout ! vive les jupes et les robes ! Poussant un soupir, je m’exhortai à me calmer un peu les nerfs avant d’essayer de faire quoique ce soit. Agir sous le coup de l’énervement n’était pas bon. Jamais bon même. Et j’avais déjà suffisamment de problème sans avoir besoin de les aggraver encore par des actions irréfléchies comme celle que je venais de magnifiquement perpétrer. Minute….Tout le monde m’avait vu claquer en plus !!! Ah…..J’veux mourir…..je vais pas oser sortir de cette pièce……Sauf que la seule sortir de la boîte eh ben c’est par là….J’étais bien dans ce lit pour le moment moi je vous le dis. Mais bien sûr j’étais encore tellement sous le choc de ce que j’avais fais – et non parce que j’avais une quelconque aversion pour la gente portée sur les hommes évidemment – je parlai sans réfléchir, comme si j’étais encore à moitié en train de me parler sans que l’autre ne puisse entendre. Mais bien entendu l’inconnu avait entendu puisqu’il n’était pas sourd.


-Bof.....Tout le monde peut se tromper…..Même si ça m’arrive pas souvent….

Euh nan correction, pas pas souvent, jamais. Je m’étais jamais trompé entre un mec et une femme. Vous voyez bien que je suis fatigué qu’est ce que je disais ! Et l’autre avait l’air en pétard, mais quelque chose de bien contre moi…..Ce que je ne comprenais pas c’est qu’un mec qui est comme moi ne comprenne pas que je puisse être horrifié d’avoir tenté de séduire un mec alors que j’aime les femmes ! Ou alors….Il était peut-être homo lui ? Nan, fallait que j’arrête d’en voir partout moi…. En tout cas, je devais au moins aller voir s’il avait fini de ronger son frein, il m’avait veillé apparemment c’était la moindre des choses….Mais avant on allait se lever doucement pour être sur de ne pas risquer une chute suite à un vertige. Nan, ça avait l’air d’aller, j’avais mon équilibre, je ne voyais pas trouble, bon, j’allais mieux et j’avais récupéré. Maintenant direction la sortie.On se fait tout petit, on longe les murs et on arrive à la sortie.

-C’est malin je le retrouve comment moi maintenant….

Il était peut-être déjà parti et rentré chez lui. J’avais une chance sur 1000 de le retrouver autant laisser tomber tout de suite. Quoique….Ah bah tiens, c’était pas mal qu’il ait la même mauvaise habitude que moi – à savoir fumer – c’est sans doute ce qui l’avait amené dehors et devant l’entrée. M’approchant je lançai un « tu permets ? » avant de prendre son briquet et une cigarette et de la porter à mes lèvres avant de l’allumer, lui disant que j’avais oublié les miennes avant de lui rendre le briquet, laissant échapper un nuage blanc. Je demeurai silencieux un moment avant de me souvenir de la petite phrase qu’il avait prononcé juste avant que j’arrive. Mmh….que répondre…

- Oublier, te saoûler, prendre du bon temps, draguer, passer le temps….Y a plein de raison possible au pourquoi tu es dans cet endroit tu sais.

Dans le genre réponse vague……Mais c’était vrai. Il y avait plusieurs raisons qui nous poussaient à venir dans des boîtes, moi c’était pour passer le temps en rencontrant quelques personnes nouvelles, mais lui j’avais du mal à le dire. Vu la facilité qu’il a eut à me prendre en grippe et l’air un peu distant, voir froid qu’il avait, j’avoue que j’avais du mal à le cerner ou à l’imaginer venir ici pour jouer les jolis cœurs ou draguer des filles. Il était plutôt du genre à rester seul chez lui….Mais alors qu’est ce qu’il venait faire dans une discothèque ??? Ca c’était une bonne question….Et j’avoue qu’elle me turlupinait un peu, vu que je n’aurais probablement jamais la réponse. Tirant encore une bouffée de ma cigarette, je regardai devant moi, dans le vague en essayant de trouver ma réponse avant de me souvenir d’une chose.

-Oh, au fait, le gars qui t’as dragué et qui est tombé dans les pommes tout à l’heure, il s’appelle Akio.

Décidément, même quand je me présentais il fallait que je tente de plaisanter pour détendre l’atmosphère. Bah, ça ne pouvait pas faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Erreur d'une nuit dure toute la vie [Pv Subaru]  Lun 29 Nov 2010 - 13:35

Toujours adossé contre son mur, clope au bec, il laissait son regard se perdre dans ce qu’il voyait en face de lui. C’est à dire des immeubles tout aussi pourri les uns que les autres. Un long soupir de lassitude traversa sa gorge. Tirant une latte sur sa cigarette, il la retira d’entre ses lèvres pour cracher un nuage de fumé blanche. Ses pensées retournèrent à l’homme qu’il avait tant aimé il y a de ça plusieurs années. Il se rappelait encore parfaitement son visage, et le revoir lui serrer encore tellement le cœur. Jamais il n’avait aimé quelqu’un à ce point là. Et son souvenir lui faisait mal. Le jeune homme qu’il avait rencontré un peu plus tôt réunissait toutes les raisons qui le forçait à oublier soin ancienne relation. Il aurait même tellement voulu ne pas être Homo. Quand il voyait des hommes s’évanouir, parce qu’il avait dragué «involontairement» un homme, ça le dégoutait. Tirant une nouvelle fois sur sa cigarette, il ferma les yeux, laissant la fumée pénétrer ses poumons, comme pour oublier ce moment là. Puis quand il parla, quand il pesta contre sa venue, une voix s’éleva à ses côtés. Il la reconnu immédiatement comme étant celle de l’homme qui l’avait dragué.

Il ouvrit doucement les yeux, son regard glacial se posa sur lui, alors qu’il s’était approché de lui pour lui demander son briquet et une de ses cigarettes. Il était gonflé quand même de venir après ce qu’il avait fait. Il était encore plus gonflé de demander ça, surtout que c’était lui le fautif. Subaru n’eut même pas le temps de dire quoi que ce soit que l’homme se servait pour allumer sa clope. Une fois le briquet rendu il détourna le regard de l’homme pour se concentrer sur ses pensées. Sa clope fini il la jeta au sol, avant dans saisir une autre dans son paquet, qu’il monta à ses lèvres. Aussitôt fait il l’alluma pour tiret une grosse bouffée dessus. Un nouveau nuage de fumée en réchappa. Comme le silence venait de reprendre ses droits, il s’autorisa à se détendre, mais à peine avait il fait ça que l’homme rouvrit de nouveau la bouche pour parler, répondant à ce qu’il avait dit un peu plus tôt. Rouvrant ses yeux, les posant sur l’homme en question. De ses iris rien ne s’y dégageait, seulement un vide froid et glacial, preuve de l’indifférence total qu’il essayait de montrer à cet homme.

Il se contenta hocher les épaules, sans répondre. Il n’avait pas que ça à faire que de se justifier devant cet homme. Il voyait bien que l’homme comprenait pas. Et il n’était pas prêt de lui faire le plaisir de lui expliquer. Surtout qu’il ne devait pas vraiment saisir que c’était un homo. Et puis tant pis il l’apprendrait bien à un moment. Surtout que Subaru n’avait pas l’intention de lui dire pour le moment, ou alors que si il en venait à être obligé. Tirant de nouveau sur sa cigarette, il plongea son regard froid dans celui de l’homme, cherchant à lui faire comprendre qu’il le dérangeait, mais sans grand résultat, surtout qu’il attaqua aussitôt en se présentant. Mais qu’est ce qu’il en avait à faire qu’il s’appelle Akio. Il ne voulait pas plus le connaître, ça lui ferait trop mal de s’attacher à un hétéro aussi beau. Il resta un moment silencieux à l’observer, sa cloque au bec, ses mains c’étaient fourrées dans ses poches. Puis de sa voix, masculine et neutre il lui répondit, ouvrant pour la première fois la bouche depuis qu’il était devant lui.

- Moi c’est Subaru l’homme que tu as tenté de draguer, en pensant que c’était une femme.

Bien sur il avait tenté la même approche, par la plaisanterie. Du moins il avait essayé. Pour le moment ça passait plus par de l’ironie. Il était tout simplement en train de lui montrer qu’il avait très mal prit le fait qu’il le drague ainsi. C’était normal dans un sens. Un homo qui se fait draguer par un mec, qui lui pensait que c’était une femme. ça fait toujours un choc de savoir ça. Et il était pas près de digérer le sujet. En tout cas vu ou il en était il ne pouvait pas faire marche arrière, alors autant aller jusqu’au bout. Il se détacha du mur pour se mettre face à lui, le regard glacial se plongeant dans les yeux du beau mec face à lui. Sa voix s’éleva, sèche et froide.

- Ah au faite... Je suis homo !


Un sourire narquois c’était dessinait sur ses lèvres, chose rare chez lui. D’ailleurs ça l’étonnait de le voir se mettre dans cet état pour quelqu’un. Peut être que au fond de lui, il commençait à s’intéresser à lui et qu’il chercher un moyen de le faire virer de bord. Qui sait ? On verrait bien comment ça se passera.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Erreur d'une nuit dure toute la vie [Pv Subaru]  Sam 4 Déc 2010 - 20:56

La situation n’était pas évidente même pour moi. Ou plutôt surtout pour moi. Vous croyez qu’on se sent mieux quand on est celui qui drague plutôt que quand on est celui qui est dragué, personnellement je préfère être celui qu’on drague, ça fait toujours un peu moins mal. Mais d’un autre côté dans les deux cas on était mal puisqu’on était gêné. Surtout si comme moi vous faisiez une erreur en vous « amusant » à draguer une personne qui en fait est du sexe opposé à celui que vous appréciez d’habitude. Mais et l’autre là ! Il se sentirait comment s’il avait été dragué une nana et que juste pour empirer la situation le mec était homo et acceptait ses avances, je suis pas sur que monsieur je fais des reproches et tout serait mieux que moi et avec la bouche en cœur ! – oui à ce moment-là j’ignorais encore tout des penchants de ce charmants jeune homme-.

Bon et dans toute cette affaire je ne savais encore pas comment m’en sortir. J’avais le choix entre venir m’excuser etc ou alors tout simplement n’en avoir rien à foutre et rentrer chez moi tranquillement. Mais la deuxième solution ne me plaisait pas vraiment. Pourquoi. Simplement parce que ma conscience n’était pas d’accord. On pourrait croire le contraire mais oui j’avais une conscience et un minimum de morale. Et après cette espèce de dispute et de quiproquo je m’en serais voulu sans au moins m’approcher pour lui parler un peu. Et bien entendu il fallait que je tente de détendre l’atmosphère mais en même temps je n’étais pas moi-même des plus détendus. La situation n’était ni paisible ni calme et rien que la fumée qui s’élevait dans l’air me le disait. Il était sorti pour fumer directement, preuve qu’il était tendu. Fumant moi aussi je savais quand même quand est-ce qu’on fumait et généralement après un stress ça détendait.

Je fus un peu surpris lorsqu’il me répondit. Je ne pensais pas qu’il me répondrait, je m’étais présenté par politesse, histoire quand même qu’il mette un nom sur le crétin qui était à l’origine de son énervement. Mais bon qui sait qui sait, je le comprendrais peut-être un jour celui là, même si rien n’était sûre. Parce que les types comme ça fallait quand même se lever de bonne heure afin de pouvoir les comprendre. Bon je n’allais quand même pas faire la carpe maintenant que c’est moi qui avait lancé la conversation.


-Enchanté cher androgyne.

Petite phrase de politesse et puis voilà, qu’est ce que je pouvais dire de plus après tout. Il ne semblait pas aimer ma compagnie et après réflexion, vu l’éclat que je venais de faire, ça se comprenait un peu. Mais peut-être que c’était la compagnie des autres en général qui le dérangeait. Quoique…Enfin bref. Tiens, le voilà qui bougeait, il allait peut-être partir qui sait. Mais non, c’était face à moi qu’il venait. Qu’est-ce qu’il voulait ? Des excuses ? Ah peut-être tiens j’avais oublié de lui en fait…Je sais plus. Mais c’était plutôt une annonce qu’il me fit. Eh…..Eh ben voilà. Je vous l’avais dis que c’était pas mon jour!

-Eh ben génial, histoire que j’enfonce ma connerie un peu plus loin, sans bien sûr faire de sous-entendu vaseux.

Prenant ma cigarette, je la jetai et l’écrasai au sol, l’écrasant en laissant la fumée s’échapper d’entre mes lèvres.

-Bah….T’es pas trop mal, c’est sûrement ça qui m’a décidé à venir te voir, même si j’ai vu flou en croyant que t’étais une nana.

C’est vrai, je le trouvais plutôt mignon, enfin c’était un mec plutôt mignon. Si j’avais été une femme j’aurais sans doute aimé être sa petite amie. Malheureusement ce n’était pas le cas, j’étais un homme et j’aimais les femmes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Erreur d'une nuit dure toute la vie [Pv Subaru]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: