Partagez | 
 

 [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Lun 29 Nov 2010 - 16:06

L’infirmerie était fraichement repeinte avec l’aide du sale gosse. Mine de rien, bien que ce dernier avait pas mal rallé pendant ces deux heures de travaux, ce n’avait pas duré bien longtemps que la pièce avait laissé tombé ses murs grisâtres, resplendissant maintenant dans une couleur terra-cota très agréable. Mais, bien que Dean aime ce nouvel habillage, quelque chose le gênait. Mais quoi ?

Dean était, comme à son habitude, installé sur sa chaise à son bureau et s’était reculer contre son dossier. Celui-ci, incliné, le maintenant dans une position dans laquelle il pouvait confortablement scruter l’ensemble de la pièce. Son regard se fixa sur les armoires. Leur marron n’était pas très assorti à la couleur rouge/orangé des murs, mais ça passait encore. Dean dévia le regard vers le mur. Il avait une jolie couleur, sans imperfection. Rien à dire, Kimihiro avait vraiment fait du bon boulot. Mais il était un peu trop … vide.

Dean se redressa vivement, posant ses mains sur le bureau. Ouais ! C’était ça le problème : la pièce était bien trop vide. Le fait de repeindre avait aussi permit à Dean de faire le trie dans ses affaires. Il avait jeté pas mal de boîtes de médicaments dont le contenu allait atteindre sa date de péremption, avait trié les livres et avait jeté ce qui servait de déco. A vrai dire, c’était une décoration de femme et était donc très kitch. Ainsi, Dean avait tout jeté sans lui demander son avis. De toutes manières, elle n’avait rien à redire : c’est lui, Dean Onwara, qui passait le plus clair du son temps à tenir l’infirmerie. A la place, il avait sorti l’œuf d’Autruche qu’il avait récupéré lors de son safari au Kenya il y a de ça 3 ans. Voyant l’objet trôner sur l’armoire, Dean se figea.

Tant qu’à faire, autant rester dans cette idée Africaine, non ? La plupart des élèves n’avaient encore jamais eu l’occasion de passer la frontière équatoriale pour visiter ce qui se trouvait dans le Sud. De plus Dean était un passionné de l’Afrique et devait encore avoir quelques photographies qu’il avait faites lors de son voyage. Alors, affichant un sourire satisfait, il se leva et attrapa sa veste au passage, fourra son porte feuille dans la poche arrière de son jeans et sorti, fermant l’infirmerie à clef.

D’un pas rapide il longea les couloirs puis sorti du hall et se dirigea vers le bâtiment des appartements. Montant les marches quatre à quatre et ouvrit son appartement. Il entra, trébucha sur des chaussures laissé en plein milieu du chemin et se rattrapa de justesse à la commode. Soupirant, il se redressa et grommela, se plaignant de ces foutues coutumes japonaises. Il calma ensuite les pulsations de son cœur pendant qu’il s’avançait dans les couloirs. Tournant à droite il s’avança vers le frigo et en sorti une canette de soda. Pendant qu’il l’ouvrit, Dean se dirigea vers sa chambre.

Il referma la porte derrière lui et se dirigea vers son bureau. Là, il déposa sa cannette, alluma son ordinateur, s’installa sur son fauteuil de bureau et se recula contre le dossier. Grimaçant, il se passa la main dans la nuque. Fermant les yeux, il s’étira en grimaçant légèrement. Faudrait qu’il songe à faire un tour chez le médecin pour et se laisser prescrire quelques séances de Kiné, ou alors il se payera un passage chez un masseur. Quoiqu’il en soit, va falloir qu’il fasse quelque chose vu comment il était tendu.

Mais soit n il n’avait pas le temps de songer à sa santé et devait se concentrer sur sa recherche de photo. M’enfin, nous n’allons pas nous attardé sur le pourquoi du comment Dean avait envoyé une telle photo et pas une autre à faire développer, et passons tout de suite au moment où Dean franchit le seuil du magasin de déco. C’était là où il avait trouvé de quoi refaire la déco de l’appartement. Sans hésiter, Dean se dirigea vers le bois et Afrique, espérant y dénicher la perle rare.

Pendant qu’il longeait les rayons, il réfléchit déjà quelle plante il pourrait acheter pour embellir l’armoire. Un bonsaï serait pas mal, ça rappellerait les baobabs …


Dernière édition par Dean Onwara le Jeu 30 Déc 2010 - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Ven 3 Déc 2010 - 23:50

Rentrant dans sa chambre, Akutsu poussa un soupir et s'appuya sur le mur. Son futon était encore étendu au sol – il n'avait pas eu le courage de le replier le matin alors qu'il était presque en retard. Mais en-dehors de ça, la pièce était pratiquement vide... Il fallait vraiment qu'il aille acheter de quoi à la fois la décorer, mais aussi tout simplement la meubler. Il appréciait néanmoins que l'école n'ait pas intégralement meubler les appartements de fonction, car il aurait été bien embêter de devoir vivre avec du mobilier choisi par un autre comme un simple étudiant. Il n'était pas passé professeur, après tout, pour être logé aux mêmes conditions que durant ses études. Néanmoins, le roux n'avait jamais trouvé le courage d'aller en ville pour se procurer ce qui lui manquait, d'autant plus qu'il n'avait qu'une moto – achetée à un enseignant de l'école décédé peu après – et ça n'était pas l'idéal pour transporter des choses...

« Va quand même falloir que je me bouge... »

Sa voix brisa le silence de l'appartement où ni Jiro, ni Cathan n'était là. Akutsu se passa une main sur la nuque et soupira de nouveau avant de se décoller du chambranle de la porte. Il effectua un demi-tour et alla récupérer son porte-feuille dans son sac, accrocha la chaîne à l'une des anses de son jean avant d'enfourner l'objet dans une poche arrière. Même si les Japonais n'avaient pas de gros problèmes de sécurité, il préférait se montrer prudent.

Un coup d'œil sur l'horloge lui indiqua qu'il n'était que 16h30.

Il parvint au parking du centre commercial près de vingt minutes plus tard. Laissant là son engin mais gardant son casque à la main, le jeune homme rentra à l'intérieur du bâtiment et chercha où se trouvait le magasin qu'il avait repéré avant de venir. Arrivant enfin à l'intérieur, le roux flâna dans les rayons pour s'inspirer de ce qu'il voyait, décidé à faire un tour avant de choisir précisément ce qui attirerait son attention. Ainsi, mains dans les moches, il observait avec attention tout autour de lui et se retrouva face à l'infirmier de l'école qui avançait à grand pas vers lui.


« Ola Voisin ! »

Il s'arrêta à un mètre de lui avec un grand sourire aux lèvres et ôta sa main dans sa poche. Son regard parcourut brièvement l'autre homme alors qu'il le détaillait, appréciant ce qu'il voyait bien qu'il tenta – sans forcément beaucoup de succès - de rester discret.

« Tu es aussi parti en quête de déco pour chez toi ? »

Il lui semblait cependant qu'il refaisait l'infirmerie. La nouvelle avait étonné Akutsu, qui aurait pensé que tant qu'à la refaire, des ouvriers s'en seraient chargés lors des prochaines vacances, mais cela n'avait pas beaucoup d'importance au final. L'enseignant espérait ne pas avoir à y mettre les pieds de toute façon, autant pour y amener un élève que pour s'y rendre à titre personnel. Les hôpitaux et infirmeries s'étaient fâchés avec lui des années plus tôt, lors de rencontres trop fréquentes et trop prolongées.

[HRP : Vert = anglais ; rouge = japonais ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Sam 4 Déc 2010 - 12:35

Dean se figea. Voisin ? Quoi ? Où ? Comment ? La voix ne lui était pas réellement inconnue, mais … voisin ? L’infirmier s’arrêta sur place et regarda autour de lui. Il porta ensuite son regard vers l’avant et vit un jeune homme qui le fixait avec attention, un grand sourire bordant ses lèvres. Dean arqua un sourcil. Vu comme ça, il faisait peur. On pouvait imaginer que c’était le genre de personne qui vous stalk, qui a plein de photos de vous dans sa chambre et qui attend le meilleur moyen et l’endroit propice pour vous sauter dessus, vous violer et vous kidnapper. Mais bon. Notre jeune homme savait aussi que, pour le peu qu’il lui avait parlé, son voisin n’était pas du genre méga pervers et encore moins effrayant. A vrai dire, c’était le genre d’homme avec qui Dean pouvait bien s’entendre, s’il apprenait à le connaître un peu plus.

Ainsi, notre infirmier afficha à son tour un sourire et s’avança. Ils se firent face, un mètre seulement les séparant. L’autre, que l’on va appeler Voisin, faute que Dean ne se rappelait plus de son nom, reprit la parole. S’il cherchait aussi de la déco ? Non, non. Je cherche un gode pour l’offrir à ma coloc pour noël. Souriant amusé, Dean hocha doucement la tête et lança un coup d’œil furtif vers l’arrière du magasin

« Très perspicace, voisin » il lui fit un clin d’œil puis enfonça ses mains dans ses poches et soupira doucement, affichant une moue de réflexion « Mais ce n’est pas pour mon appartement, il est déjà assez bien décorer. C’est plutôt que je cherche de quoi refaire la déco de l’infirmerie » Dean sourit doucement à Voisin « j’ai besoins de nouveau meubles aussi, étant donné que les meubles clairs ne vont pas très bien avec la nouvelle couleur. Cette couleur me fait aussi penser à l’Afrique, la savane et tous ces lieux paradisiaques, donc j’aurais besoin de déco qui rappelle cette atmosphère Africaine. »

Une fois lancé, Dean ne pouvait pas s’arrêté. Devait-il encore ajouté qu’il cherchait des capotes et autres chose de ce genre ? Non, ça ne le ferait pas et Voisin le prendrait pour un pervers. Ainsi, Dean reporta son attention sur son interlocuteur et le fixa. Inclinant légèrement la tête sur le côté, il fronça un peu les sourcils puis reprit la parole

« Je me demandais, tu as déjà vu la nouvelle couleur de l’infirmerie ? Parce que si c’set le cas tu vas pouvoir m’aider … » il se figea dans ses paroles, prenant conscience qu’il venait de parler en anglais. Mais, voyant que Voisin ne broncha pas, il sourit doucement et reprit donc la parole « … a moins, évidement, que tu ais autre chose à faire … »

Il avait été plus hésitant sur la fin, sachant pertinemment que Voisin n’était pas venu là, dans le magasin pour le fun ou pour savoir s’il ne rencontrerait pas quelqu’un de connu …

[HRP : gras= japonais ; gras italique= anglais]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Dim 5 Déc 2010 - 14:28

Akutsu se passa une main sur la nuque. Il n'avait vu de l'infirmerie que ce qui était visible par la fenêtre, en vérité, puisque celles-ci étaient restées ouvertes un moment dans l'espoir sans doute d'aérer la pièce. La couleur orangée changeait clairement avec le blanc qu'il lui connaissait, en bien d'ailleurs. L'infirmier avait eu une bonne idée. Cette pensée amena un sourire sur le visage du professeur d'anglais alors se décala d'un pas sur le côté pour lui céder le passage, comme pour lui montrer qu'il n'avait rien de mieux à faire que l'accompagner. A dire vrai, il était aussi curieux de voir ces décorations africaines. Peut-être cela lui donnerait-il des idées pour sa chambre, bien qu'au final, il avait déjà du bric-à-brac directement en provenance de New York.

« J'ai vu ça rapidement oui. C'était une bonne idée de vouloir la mettre dans des tons plus chaud, mais elle n'est pas terminée non ? Quand je suis passé devant la fenêtre il y a quelques jours, j'ai eu l'impression qu'il lui manquait une couche de peinture. »

Comme son voisin était passé à l'anglais, Akutsu n'eut pas le moindre scrupule à faire de même. Leur accent cependant différait légèrement et l'enseignant constata que le sien s'était à peine atténué. Il était bon pour parler avec l'accent new-yorkais jusqu'à la fin de ses jours... en, peut-être, un peu plus articulé que pour l'Américain de base puisque justement, il tentait d'apprendre la langue à des Japonais.

« J'espère que tu me pardonneras mes manières un peu... cavalières, disons. Et je suis désolé, mais je ne me souviens plus de ton nom. Je crois juste me rappeler que tu as un prénom anglophone. Hum... Moe Akutsu, au fait. Je suis dans l'appartement 7, mais je ne crois pas qu'on se soit souvent vu. »

Spontanément, le jeune homme lui tendit la main même si ça ne se faisait pas vraiment. L'autre n'était à l'évidence pas beaucoup plus soucieux que lui de la rigueur japonaise – il n'avait déjà rien dit pour le tutoiement. Plus Akutsu y songeait, plus le roux se disait qu'il avait vraiment perdu ses bonnes manières à force de toujours y faire des entorses pour X ou Y raisons. Il allait devoir faire un peu plus attention. La souvenir de ses parents lui revint en mémoire un bref instant, bien qu'il le chassa vite. Il faudrait juste qu'il pense à appeler sa sœur pour la voir... quand il aurait fini de s'installer.

« Je t'accompagne voir les décos et t'aider à choisir un peu. De toute façon, j'ai besoin d'idée pour aménager ma chambre, ça m'en donnera peut-être. »

Il ne se voyait cependant pas aller voir les lits et autres meubles de ce genre avec l'infirmier. Sa chambre étant ce qui était le plus proche de son territoire, de son intimité, il aimait mieux être le seul à s'en occuper. Quitte à devoir revenir une autre fois pour passer les commandes et s'attarder davantage sur le choix du magasin.

Le roux se retourna et commença à marcher en compagnie de l'autre homme, mais plus doucement que lui pour lui laisser la primeur de les diriger. Surtout parce que lui n'avait pas la moindre idée d'où il fallait aller, et puisqu'il accompagnait, et il préférait lui laisser la main.


« Il te faudrait peut-être des grandes plantes en pot aussi... Ça égaie pas mal une pièce ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Dim 5 Déc 2010 - 16:55

Dean sourit franchement. Il ne connaissait pas vraiment Voisin, mais là il lui paraissait réellement comme étant quelqu’un de très sympa. Non seulement parce qu’il avait accepté de l’aider dans sa recherche de déco, mais aussi parce qu’il parlait pas mal. Ainsi, il n’y avait qu’un seul blanc, après que Voisin se soit présenté. Dean lui avait attrapé la main et s’apprêtait à prendre la parole, mais le prénommer Akutsu Moe le coupa. L’infirmier arqua un sourcil puis esquissa un sourire amusé, hochant simplement la tête en guise d’approbations, avant de le lâcher et se détourner, repartant vers les décorations Africaine.

Tout en s ‘avançant, Akutsu avait encore reprit la parole. Faut croire qu’il aimait bien parler. Ce n’était pourtant pas bien dérangeant : mieux fallait être accompagné par quelqu’un de bavard et d’extravertie plutôt que quelqu’un d’horriblement timide qui aurait préféré rester dans sa maison, horriblement effrayer par le monde extérieur. Bonjour, je suis geek. Un jour je suis allé visiter le monde extérieur. Les graphismes n’étaient pas très géniaux. Je suis retourné sur ma console. Bref, ne nous écartons pas du sujet initial. Akutsu lui avait proposé de prendre une plante verte dans un grand pot, ce qui arracha un autre sourire à Dean. Celui-ci se figea devant son voisin et le fixa

« Je peux aussi en placer une ? » Sa voix était nullement moqueur, juste un brin amusée « Bon. Tu avais raison : j’ai effectivement un prénom anglophone. Dean Onwara, infirmier de l’école, mais ça tu le sais déjà » Il désigna ensuite le rayon des déco d’Afrique d’un hochement de tête « Voici le rayon des déco que j’ai choisi pour rester dans les ton chauds. » Il afficha une moue de réflexion avant de regarder à nouveau Akutsu « aussi je pense que je vais choisir un baobab-bonsaï, ou une autre plante … » Il sourit ensuite et s’avança dans le rayon et attrapa un bibelot au hasard, mais qui lui plaisait pas mal « et pour ce qui est de la déco, tu peux chercher un truc dans ce genre ? Et si tu trouves aussi les trois singes de la sagesse, ce serait génial. J’ai toujours voulut en avoir »

Il lui sourit et glissa l’éléphant dans le panier avant de commencer à fouiller dans le rayon. Il lança un coup d’œil vers le côté remarqua avec amusement qu’Akutsu était à ses talons, entrain de scruter le rayon

« Bon sinon, Voisin. A part faire tes courses ici, tu fais quoi dans la vie. T’es prof non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Jeu 9 Déc 2010 - 18:26

Un sourire gêné naquit sur ses lèvres à la première phrase de l'infirmier, qu'il ponctua d'un signe de tête pour l'inciter à continuer. Effectivement, il était peut-être un peu bavard, mais l'autre homme avait réussi à se dépêtrer de tout ce qu'il avait dit et y répondait peu à peu. Bon, il faudrait faire attention quand même à ne pas recommencer ça, sous peine que l'autre se moque de lui pour de bon. Ou s'énerve. Ou les deux et ça finirait mal, Akutsu ne supportant définitivement pas le mépris ou la suffisance. Enfin ça ne semblait pas être le genre de son interlocuteur qui l'informait de ce qu'il cherchait. Sur ses talons, le roux regardait autour d'eux pour se faire une idée du rayon, avant de commencer à s'éloigner du brun. Il fut arrêté par la voix de celui-ci qui s'éleva et se tourna doucement vers l'infirmier.

« Ouais. Prof d'anglais, c'est ma première année. Enfin l'un de mes colocataires dit que je ressemble à un gosse, alors je suppose que ça se voit. »

Il rit un peu et se plongea dans l'observation des bibelots face à lui, bien décidé à trouver de quoi décorer l'infirmerie. Finalement, ce fut un coffret qui eut ses faveurs puisqu'à l'intérieur de celui-ci se trouvaient trois singes de la sagesse en bois relativement jolis. Il prit la boite – elle-même en bois – et revint près de l'infirmier.

« Ça t'ira ça ? J'en ai vu d'autres plus petits, mais ils sont moins sympas. »

L'enseignant jeta en même temps un coup d'œil au panier de l'autre homme, avant que son regard ne caresse sa silhouette pour s'ancrer à nouveau dans ses yeux. Un léger sourire planait toujours sur ses traits, comme s'il n'avait pas su faire autre chose. Ce qui, sans être vrai, était pourtant proche la réalité. Il était rare qu'on ne le voit pas les lèvres ainsi étirées, le regard pétillant.

« Tu cherches quelle quantité de babioles en fait ? Il faudrait peut-être voir pour tes meubles aussi, non ? Avant de trop choisir le reste... »

Akutsu ouvrit la bouche pour ajouter quelque chose mais la referma en songeant qu'il avait assez parlé. Il n'allait pas, comme auparavant, monopoliser la parole en posant un tas de questions. Surtout si Dean n'avait pas le temps d'y répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Jeu 9 Déc 2010 - 21:59

Dean sourit doucement. Un gosse ? Effectivement, Voisin ressemblait à un gosse. Mais ça lui donnait un air mignon que l’infirmier n’avait jamais constaté chez lui auparavant. Faut dire aussi qu’il ne l’avait jamais vraiment regardé. A vrai dire, ils ne s’étaient que croisés quelques fois dans les couloirs et Dean s’était contenté des politesses naturelles avec lui. Mais soit, ce n’est pas le sujet de notre histoire. Ici, nous avons affaire à deux jeunes hommes qui ne faisaient que chercher quelques décorations et qui, tout en discutant, faisaient connaissance.

Ainsi, bien que le dénommé Akutsu avait prit un peu d’avance sur lui, Dean avait remarqué son petit air gêné. Il arqua légèrement un sourcil. Il avait dit quelque chose de mal ? Se remémorant ses paroles, l’infirmier fouilla la table et attrapa encore un autre bibelot, avant que le jeune professeur ne revint lui parler. Il lui tendit une boîte dont le contenu avait eu le don de contenter l’envie des singes de notre jeune adulte. Mais, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole, Akutsu le coupa, lui posant deux questions successives, ce qui arracha un sourire amusé à notre américain. Rah, il était incorrigible ce professeur d’anglais, toujours à parler et monopoliser la parole. Mais soit. Comme dit avant, ce n’était en aucun cas dérangeant.

Dean eu donc la sagesse de le laisser parler et s’exprimer jusqu’au bout, se contentant pour l’instants de prendre la boîte en main, signe qu’évidement le choix d’Akutsu était parfait. Lorsque ce dernier eu fini, Dean tourna sa vers lui, l’interrogea du regard. Il laissa passer quelques secondes, attendant patiemment si le professeur allait encore ajouter quelque chose, ce qui ne s’avéra pas être le cas. Alors, affichant un sourire, l’infirmier hocha doucement la tête

« La boîte est parfaite et correspond tout à fait à ce que je cherche. Tu lis dans mon esprit, avoue ! » Dean rigola doucement et marqua un petite pause, regardant avec attention la réaction du jeune homme, avant de reprendre la parole « En ce qui concerne le choix des meubles … je pense que des meubles en voix foncés seraient bon … » Dean se dressa sur sa pointe de pied et scruta le magasin. Il ne mit pas longtemps à trouvé ce qu’il cherchait et afficha un grand sourire « là-bas ! »

Sans plus attendre il se détourna de la table de bibelot et, boîte coincé sous le bras, il se dirigea vers ladite direction. Jetant un petit coup d’œil au dessus de son épaule il constata avec soulagement qu’Akutsu le suivait. Ben oui, il n’allait quand même abandonner ce charmant jeune homme dans le magasin, non ? Pas maintenant qu’ils étaient entrain de faire plus ample connaissance.

Arrivant ainsi à destination, Dean se figea devant un meuble en bois d’acajou. Il le fixa longuement, se mordillant la lèvre dans une moue de réflexion, puis se tourna vers Voisin qui avait suivit son regard.

« T’en dis quoi ? C’est pas mal pour mettre toutes les boites de médoc. Y aurait même assez de cases pour tous les classer » L’infirmier tourna la tête et s’avança doucement, longeant les autres meubles exposés. Son regard tomba sur un bahut dans le même bois que le précédent. Il posa une main dessus et se retourna à nouveau vers Akutsu « et ça ? Pas mal non plus. » Il se baissa et ouvrit une porte « en plus y a assez de place pour tous les dossiers et la paperasse … » Il se redressa et reporta son attention vers celui qui l’accompagnait « t’en dis quoi, toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Sam 11 Déc 2010 - 22:40

Voir Dean sur la pointe des pieds avait un côté très amusant. Comme un enfant qui s'étirait et lever le nez le plus haut possible pour apercevoir au loin sa prochaine trouvaille. Avec un sourire indulgent, Akutsu l'observa faire. Il ne regrettait définitivement pas d'être sorti de chez lui pour venir dans le magasin de décorations. Y rencontre l'infirmier était inespéré et avait sans nul doute rendu sa visite moins pénible qu'elle ne l'aurait été sans accompagnement.

« Allons-y alors ! »

Le roux emboita le pas à l'autre homme tout en observant autour de lui furtivement. Le rythme emprunté par Dean pour marcher ne lui laissait guère d'occasions de s'attarder même si, contrairement à son collègue, il n'avait pas cherché à presser le pas. Tant et si bien qu'il parvint après lui au rayon, le cherchant du regard pour le trouver devant une étagère haute initialement prévue pour... Eh bien il n'en savait trop rien, mais comme l'affirmait son voisin, elle contiendrait toutes les boites de médicaments qu'il voudrait y mettre. Akutsu valida le choix du noiraud d'un hochement de tête.

« Tu auras largement la place d'y mettre ce que tu veux, oui. »

Le choix fait, il fallut quelques secondes à peine à l'infirmier pour flasher – y avait-il un autre mot – sur un bahut qui était superbe. Ou à tout le moins sur une magnifique imitation d'un style pourtant connu dont le nom lui échappait. A nouveau, le roux s'approcha, mais du prix cette fois. Vivre seul aux USA lui avait au moins appris à y faire attention, question qu'il ne s'était jamais posé auparavant.

« Ça va, pas trop cher pour ce que c'est et il a l'air pratique. Une chance que ton infirmerie soit grande par contre. »

Enfin... C'était relatif. Il fallait quand même la peindre et aimer un peu ça. Akutsu fixa son aîné en y repensant. Allait-il s'en débrouiller tout seul ? Le directeur aurait quand même pu contacter des artisans pour faire le travail, ça n'était normalement pas dans les attributions d'un infirmier scolaire de refaire l'intérieur de sa propre pièce de travail. Mais cette école était particulièrement, et le roux n'était plus surpris de grand chose malgré le peu de temps depuis lequel il était là.

« Pense à prendre les références au fait. Sinon, en-dehors de ça... Tu vas t'occuper seul de la deuxième couche ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Dim 12 Déc 2010 - 15:05

Akutsu avait l’aire d’être complètement d’accord avec lui et de son avis. C’était une bonne chose car cela prouvait qu’ils n’allaient pas devoir débattre pendant trois heures et peser le pour et le contre avant de tomber d’accord. Alors, souriant, Dean s’approcha, se plaça à côté du jeune homme et regarda au dessus de son épaule pour apercevoir le prix. Effectivement, ce n’était pas si cher que ça. Du moins pour ce que c’était. L’infirmier se redressa ensuite et s’apprêta à ajouter quelques chose lorsqu’Akutsu se décida à reprendre la parole.

Après lui avoir dit de prendre les références, Dean esquissa un sourire et sorti un bout de papier sur lequel était grossièrement dessiner l’infirmerie avec les mesures exact. Il posa son œuvre d’art sur le bahut et se retourna vers Akutsu. Ce dernier lui demandait s’il comptait faire à lui seul la deuxième couche, ce qui arracha une légère grimace à Dean. Il détourna son regard et se passa instinctivement la main sur l’épaule gauche. Ça faisait maintenant bien 5 jours que le sale gosse et lui avait repeint l’infirmerie et son épaule lui faisait encore mal. De plus, il comptait faire la deuxième couche avant que la golden week ne se finisse, de manière à ce que les élèves aient une infirmerie toute belle et toute propre lors de la rentrée. Mais il ne se sentait pas assez courageux pour s’en occuper tout seul. Alors, se retournant vers Akutsu, il abaissa sa main et sourit légèrement

« A vrai dire je sais pas. Je comptais bien la refaire encore cette semaine, du moins avant la rentrée, mais je sais pas si mon épaule me le permettra » Il sourit légèrement, gêné par la situation, étant donné qu’il n’était pas le genre de personne à se plaindre de sa santé en public, mais soit. Voisin avait posé une question, Dean se devait de lui répondre. « Dommage juste que je ne pouvais pas garder Kimihiro plus longtemps, il m’aurait été d’une grande aide »

Affichant un sourire un peu plus franc, il se redressa et reprit le papier, qu’il avait posé sur le bahut, en main. Puis, reportant son attention sur Akutsu, il lui tendit le plan et reprit la parole

« J’ai été prévenant ! Héhé » sourit-il puis regarda les l’étiquette accroché au bahut « hm, ce bahut là aura une parfaite place ici et l’armoire là-bas serait pas mal ici, près de mon bureau. »

Il lança un coup d’œil vers l’armoire et se figea en apercevant des gens qui la regardaient avec attention. Dean arqua ensuite un sourcil en voyant un vendeur s’approcher d’eux. Fronçant alors légèrement les sourcils il détourna le regard vers le bahut et, passant sa main sur le bois, il fit comme s’il était vachement intéressé par ce produit et s’avança discrètement vers le groupe. Ainsi, il put prendre en compte plusieurs échanges de parole tels que « magnifique bois …. Occasion à saisir …dernier meuble en stock » ou encore … QUOI ?! Y’ avait plus qu’un exemplaire de ce meuble ? AH non pas possible ! C’était LUI, Dean Onwara qui avait découvert ce meuble avant eux ! L’infirmier se figea et regarda le groupe, l’air furieux. Putain non ! Ils ne pouvaient pas faire ça ! Sérieux ….

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Dim 19 Déc 2010 - 17:32

Lui aussi les avait vu. Le groupe était arrivé dans le magasins en même temps que lui, parlant de choses qu'il n'avait pas écouté. Ils avaient bifurqué un peu avant qu'il ne rejoigne l'infirmier et n'y avait plus prêté attention ensuite. Plus jusqu'à ce que Dean reste figé en les regardant alors que son visage était traversé par différentes émotions. Et Akutsu en tendant l'oreille se décida à agir vite.

Un autre vendeur venait tout juste de laisser un client dans le même rayon qu'il alla droit sur lui, non sans avoir retenu les références du bahut. Ils se rapprochèrent du meuble alors que le groupe discutait ensemble, accompagné par un vendeur qui tentait de les convaincre que c'était une très bonne affaire. Indéniablement, c'était le cas, et en leur jetant un coup d'œil derrière Dean qu'il avait rejoint à nouveau, il vit qu'ils se laissaient peu à peu convaincre. Le roux se tourna donc vers le représentant du magasin près de lui.


« Voilà, c'est ce meuble-là qui nous intéressait. Nous aimerions l'acheter. »

Il indiqua le bahut en posant sa main dessus.

« C'est possible ? »

Le Japonais face à lui les dévisagea tour à tour – Akutsu imaginait très bien ce qu'il pensait et ça s'approchait assez d'un « Nous ? Sont-ils en couple ? » avec toutes les interrogations qui pouvaient aller avec. Il s'en moquait et le brun qui lui faisait face fut assez professionnel pour se contenter d'un sourire, d'un hochement de tête enthousiasme et d'un :

« Suivez-moi Messieurs s'il-vous-plait, je vais aller passer la commande. C'est notre dernier modèle, vous avez de la chance qu'il nous en reste encore. »

Et de ça, Dean comme lui-même en étaient bien conscients. Le roux vérifia simplement où en était le groupe, qui hésitait à l'évidence toujours, alors que l'infirmier, le vendeur et lui se dirigeaient vers l'ordinateur en bout de rayonnage. Marchant d'un bon pas derrière le petit brun qui portait la veste jaune du magasin, l'enseignant se tourna vers son collègue.

« Je te laisse régler les détails avec le vendeur, comme c'est pour ton infirmerie. Et désolé de ne pas t'avoir prévenu quand j'allais le chercher. » Il regarda le dos du vendeur pour montrer de qui il parlait. « T'avais l'air... catastrophé et j'ai pensé qu'il fallait agir vite. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Lun 20 Déc 2010 - 13:43

Franchement, heureusement qu’Akutsu était là. Sans lui, le bahut aurait disparut sous le nez de notre infirmier. Certes, il aurait réagit, mais sans doute trop tard et ce serait surement aussi énervé contre eux. C’était donc avec soulagement que Dean prit la réaction du jeune professeur en compte. Il eu aussi la sagesse de ne pas intervenir, le laissant prendre les choses en mains. Très vite, il attrapa un vendeur, lui fit part de leur intention en disant « nous » -ce qui interloqua notre infirmier. Rapidement, le vendeur se laissa convaincre et leur demanda de le suivre, ce qu’ils s’empressèrent de faire. Pendant qu’ils marchèrent derrière lui, Akutsu reprit la parole, s’adressant maintenant en anglais à Dean. Pourquoi il s’excusait ? Franchement. C’était quand même grâce à lui et à au fait qu’il ait réagit au quart de tour que le bahut tant voulut par notre infirmier était sauvé et allait entrer en sa possession d’ici quelques signatures. Alors, affichant un sourire, notre jeune homme secoua doucement la tête

« T’excuse pas hein, sinon je me sentirais obligé de te remercier doublement »

Il rigola doucement et lui tapota l’épaule en lui faisant un clin d’œil malicieux avant de s’installer devant le bureau, en face du vendeur. Celui-ci lui posa une multitude de questions et ils tombèrent rapidement dans une discussion portant sur les vieilles voitures et sur les groupes de rock américain car il s’avérait que ce jeune japonais rêvait de s’offrir de partir aux Etats-Unis et s’était donc, par conséquent, plutôt bien renseigner sur la culture américaine et tout ce qui s’y rapportait. Quelle joie donc de pouvoir vendre deux meubles à un jeune homme qui venait de Floride ! Et puis, avoir cette double nationalité avait des effets positifs car le vendeur lui fit un prix vraiment très sympathique. Ah s’il avait sut, Dean aurait joué bien plus tôt avec son charme biculturel.

Mais soit, revenons à nos moutons. Pendant que le japonais réglait quelques formalités, Dean lorgna vers son voisin. Celui-ci, souriant, avait détourné son regard vers la gauche et observait les différents rayons. Fronçant légèrement les sourcils, Dean suivit la direction de son regard puis lui appuya légèrement sur l’épaule avec son doigt

« Après que j’ai signé tout ça, ça te dis de … »

Il n’eut pas le temps de dire d’avantage ce qu’il voulait que le couple de tout à l’heure passa à côté d’eux. Leur vendeur fusilla son collègue du regard et commença à lui dire ses quatre vérités en face. L’infirmier lança un coup d’œil à Akutsu et observa comment les deux vendeurs s’enflammèrent mutuellement. Passant une main dans ses cheveux, Dean soupira puis toussota fortement afin de capter l’attention des deux emmerdeurs. Mais rien à faire. Alors, sans plus attendre, notre infirmier attrapa la feuille que voulait lui tendre son vendeur et, après avoir lut rapidement les conditions de livraison et tout ce qui s’y apportait, il signa dans la place indiqué puis tendit la feuille avec un grand sourire. Les deux énergumènes se turent et fixèrent la feuille puis Dean, qui déposa le papier devant son vendeur et se leva

« Vous pouvez nous livrer dans deux jours, pas vrai ? Je vous ai écrit l’adresse ainsi que mon numéro de portable afin que vous puissiez me joindre si vous rencontrez un soucis lors de la livraison »

Il attrapa sa sacoche, paya ensuite l’acompte puis, accompagné d’Akutsu, se dirigea vers la sortie. Ils passèrent devant le couple qui était aussi intéressé par l’achat de ce bahut. Ils regardèrent le prof et l’infirmier passé, les fixant furieusement. Leur adressant un sourire, Dean s’empressa de sortir du magasin avant de se tourner vers Akutsu. Il marcha à reculons pendant qu’il le regardait

« Bon, ce que je voulais te demander c’est si tu voulais peut-être boire un coup avec moi maintenant. Y a une station de métro pas loin et y a un bar pas mal » ledit bar était évidement celui dans lequel il avait fait la rencontre joyeuse du professeur de maths, mais soit. Voisin s n’était pas obligé de le savoir ça. Mais, alors que Dean s’apprêtait à emprunter les escaliers pour redescendre d’un étage, il se figea et fixa Akutsu « mais … tu devais peut-être acheter des trucs non ? Désolé, je me suis un peu emballé …. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]  Jeu 30 Déc 2010 - 21:04

Contrairement à l'infirmier, Akutsu n'était pas certain que les regards furieux dont ils écopèrent étaient du à leur tour de force. Ou pas uniquement pour cela. Leur apparence jouait plus probablement contre eux et le mépris qu'il lisait dans le regard du couple naissait sans doute dans le chauvinisme propre au Japon. Entre un métisse et un Japonais teint en roux... Même si avec le temps, il aurait du s'y habituer – dix ans qu'il se teintait les cheveux tout de même – il ne put s'empêcher de se crisper et de serrer les poings. Mais l'Américain n'avait pas du le réaliser car il lui parlait somme toute normalement, marchant à reculons ce qui effraya un peu Akutsu lorsqu'ils arrivèrent près des escalators. L'autre s'arrêta à temps tout en l'invitant à boire un verre. Avant de réaliser que le professeur n'avait rien pu acheter.

Le roux eut un sourire légèrement amusé.


« Ne t'en fais donc pas pour ça. Je venais simplement jeter un œil. Quant au bar... Pourquoi pas, mais je paie mon verre. »

Avec un sourire pour l'infirmier, Akutsu s'engouffra sur l'escalator et laissa de la place sur le côté pour les gens pressés. Ils sortirent du centre commercial et rejoignirent la plus proche station de métro en parlant de choses et d'autres, puis parvinrent au bar où ils restèrent un moment. Lorsqu'ils se rappelèrent qu'ils devaient rentrer, quelques temps plus tard, le ciel s'obscurcissait doucement.
Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINE] Rien n'est aussi vaste que les choses vides [PV Akutsu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: