Partagez | 
 

 Tu as l’air malin avec un caleçon à la main [PV Saya Endô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Tu as l’air malin avec un caleçon à la main [PV Saya Endô]  Mer 2 Fév 2011 - 13:15

J’étais de retour. Hey oui il fallait bien, même si les jours d’absence étaient plus ou moins justifiés, je ne pouvais pas trop prendre de retard sur mon programme scolaire. Quoique j’aurais bien pris un peux plus de temps pour avoir le temps d’approfondir ma réflexion, mais avec ma petite sœur qui était très malade heureusement que j’étais présent pour venir en aide à ma mère. J’avais oublié a quel point c’était bon de retrouver son petit chez soi … Enfin je m’égare la, reprenons xD

… Les cours d’aujourd’hui étant finie je me dépêchai de m’installer dans ma chambre, il fallait bien que je travaille un peux. Sans m’en rendre compte les heures étaient tranquillement entrain de passer leurs chemins alors que moi je n’avançais pas du tout. Foutue exercice … Rien à faire ne voulant pas me décourager si vite je me mis à réfléchir sur une éventuelle possibilité à comment résoudre cet exercice ? Ainsi je me mis à faire des tours sur moi même sur ma chaise de bureau, je ne savais pas si vraiment cela aidais a la réflexion, mais voila une sale habitude que j’avais. Au premier tour une chose interpella mon intention, curieux, je profitai de l’élan donné à ma chaise de bureau pour faire un deuxième tour. Une fois mes yeux arrivés devant l’objet qui attira mon attention, la dépression prit place sur mon visage ^^. Ma valise était ouverte sur mon lit mais le linge qui se trouvais à l’intérieure était le linge que j’avais porté avant mon départ.

Haaaa les soucis, j’avais complètement zappé cette corvée, A cause de ma petite sœur qui était malade j’avais oublié de faire ma lessive … Le problème était que je n’avais même plus de sous vêtement propre pour demain et les jours à venir. Cas d’extrême urgence, mon exercice allait devoir attendre que je sois revenue de la laverie. Heureusement que l’établissement en avais une dans le sous sol sinon j’aurais était obligé de sortir au centre ville pour trouver une laverie. La perte de temps a l’état pur. Bon le linge était prêt à passer a la machine, il me manquait juste de la lessive et de quoi me faire passer le temps. Direction mon armoire, prendre tout se que j’avais besoin, direction le sous sol.

Arrivé à destination, je découvris la laverie en question. L’endroit était plutôt pas mal. Surprit de voir que j’étais seul en ce lieu, je m’attardât pas trop. J’ouvris ma valise et commença à mettre mon lige dans le tambour de la machine à laver. Alors que je m’apprêtai à mettre mes derniers vêtements a l’intérieure j’entendis la porte de la laverie s’ouvrir, surprit, je me retournât en direction de la porte pour savoir à qui j’allais avoir à faire. Cool une fille, moins cool accueillir une personne avec mon Boxer Mickey dans les mains



Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Tu as l’air malin avec un caleçon à la main [PV Saya Endô]  Jeu 3 Fév 2011 - 12:39

Affalée sur son lit, Saya se sentait épuisée, fatiguée, éreintée... Enfin bref tous les termes qui pouvaient décrire sa fatigue lui conviendraient parfaitement en cette heure de l'après-midi. Elle avait en effet passé toute la nuit à coudre des robes, des jupes, des hauts, des bas... jusqu'à l'affalement. Rien de très inhabituel, mais hier soir était la soirée la plus chargée qu'elle avait dû faire. Saya recevait tous les jours des commandes depuis son site de vente et la plupart des commandes étaient spéciales et uniques. Elle commençait petit à petit pendant la semaine pour bien suivre les cours, puis le weekend, elle passait des heures, voire toute la journée à coudre, à coudre, à ne faire que ça ! On se demande pourquoi elle n'arrive plus à suivre les cours correctement. Affaiblie le matin au réveil, elle s'endort dès à l'arrivée de son bureau et se fait réprimander à la fin du cours par son professeur. Même si elle explique le pourquoi du comment de sa somnolence à répétition, rien n'était assez justifié pour se permettre de dormir en cours, de voir ses notes chutées et de ne pas suivre en cours par la suite. Inadmissible, répétait à chaque fois le professeur. Inadmissible.

Abattue par tant de pression et d'attente, Saya commençait à perdre le fil. Tout ce qui l'entourait lui semblait chaotique. Elle qui était sociable et aimable, ces derniers temps, elle pouvait être impulsive et désagréable. Ça ne lui ressemblait pas et pourtant, la jeune fille ne pouvait s'empêcher de râler. Si ses parents la voyaient maintenant, ils ne la reconnaîtraient sûrement pas...
Sur le coup, elle se rappelait qu'elle devait d'ailleurs aller rendre visite à ses grands-parents demain midi. Il fallait qu'elle pense à sa prochaine tenue un peu plus soft pour ne pas les brusquer, son grand-père étant encore fragile du coeur, elle espérait ne pas le voir ouvrir des yeux ronds à chaque fois qu'elle passait devant lui avec ses tenues quotidiennes...

Observant le plafond comme s'il y avait quelque chose d'intéressant à regarder, Saya prit une profonde inspiration et se leva lentement pour aller se rafraîchir le visage. Dans la salle de bain, elle trouva le panier de linge sale où toutes ses fringues de la semaine y étaient entreposées. Bon, elle allait devoir aller à la laverie d'à côté. Normalement, elle les lave à la main pour en prendre soin, mais là, c'était trop d'effort. Une machine le fera pour elle. Ramassant le panier, elle se dirigea rapidement vers la laverie qui n'était qu'à deux pas des chambres. Elle espérait ne trouver personne, car disons que ses tenues pouvaient provoquer certaines remarques désobligeantes à son encontre.

Arrivée à la laverie, Saya s'empressa d'ouvrir la porte et leva les yeux. Ce qu'elle vit en tout premier lieu était un boxer Mickey assez spécial... Elle ne vit qu'une seconde plus tard, le jeune homme qui le tenait et qui avait l'air un peu embarrassé. Il avait les cheveux orange en bataille et était habillé plutôt décontracté. Normal, dirait-on, on va pas à la laverie habillé en costard cravate. Saya se mit alors à regarder ce que elle portait. Bon, c'était pas évident, mais pour une des rares fois où elle s'habillait n'importe comment, elle ne trouvait rien à redire : tee-shirt noir simple basique, jean serré et baskets. Ses longs cheveux noirs étaient lâchés et elle portait ses lunettes blanches rectangulaires au bout du nez. Dans tout ça, vous trouvez pas qu'elle ressemble vachement à une geek ?

Saya s'avança devant l'inconnu et ne put s'empêcher de sourire (voire même de rire) en passant près de lui tout en lui faisant la remarque :

« Très joli caleçon. »

Et c'était la vérité. Elle se demandait toutefois si un jeune comme lui portait réellement ce genre de caleçon qui pourrait faire fuir n'importe quelle fille de son lit. Se dirigeant vers une machine, elle posa son panier devant et ouvrit la petite portière. Elle séparait les couleurs du blanc en faisant bien attention à ne pas laisser ses tenues à la vue du jeune homme. Évitons les remarques désobligeantes pour aujourd'hui. Mais comme par hasard, sa négligence prit le dessus laissant tomber plusieurs de ses sous-vêtements en dentelles noirs qu'on pourrait qualifier de légèrement osés sur le sol... Les ramassant à la vitesse de l'éclair, elle leva les yeux pour vérifier qu'il n'avait pas tourné le regard par ici. Ben merde, c'était raté.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Tu as l’air malin avec un caleçon à la main [PV Saya Endô]  Sam 5 Fév 2011 - 18:20

Et voila que la jeune fille s’avança vers moi et me fit un jolie commentaire.

« Très joli caleçon. »

Bien sure qu’il était joli mon boxer xD. Enfin la voyant dire cela elle avait l’aire vraiment sérieuse en plus. Elle était souriante et elle me donner l’impression d’être une personne plutôt plaisante. En tout les cas elle ne semblait pas faire la gueule comme la moitié de ces personnes que l’on croise dans les rues sans un seul sourire sur le visage. Etant quelque gêné par la situation de la rencontre je ne savais pas vraiment quoi lui dire. Essayer d’afficher un sourire essayant de lui faire comprendre que j’étais plutôt réceptive a sa remarque qui avait était faite selon moi pour plaisanter. Pendant ce temps, Je la regarder faire se sachant toujours pas comment réagir a cette situation qui il faut avouer était rigolote. Dingue mais c’était la première fois que je voyais cette fille, C’était une chose formelle car je n’aurais peu oublié une fille comme elle. Comment l’expliquer elle paraissait à la fois jolie, studieuse et différente des autres. A la fois dans sont monde sans oublier le monde réelle. Mais le détail le plus important était ces cheveux. Ils étaient libres, détail important a mes yeux. Si j’étais président, je ne voterais pas pour le port de string obligatoire comme la plupart des garçons de mon âge, mais les filles devrons ne pas attache leurs cheveux. Chacun ses plaisir Pour moi c’était de long cheveux et quelques rondeurs. Les lunettes qu’elle portait lui délimité bien le visage. Que se soit un effet de mode ou pour une réelle utilisé visuelle les lunettes avais l’art de dessiner le visage de son porteur. Mais n’allait pas croire que je ne faisais qu’attention a son physique *w* elle était charmante mais c’était ses connaissances en matière de lessive qui attira mon regard. On m’avait toujours appris à laver tout le linge ensemble a basse température, alors qu’elle séparait les couleurs au blanc. Elle avait peut être des choses à m’apprendre. Pourquoi pas. Je n’aie jamais était ce type d’homme à dire que se type de femme était pour la gente féminine. Savoir ces notions peut être utile à tout le monde.

Attentif comme jamais je la regardais avec admiration. Moi qui avais toujours peur pour mon linge. Cette demoiselle n’avais pas en panique, quoi que les choses son devenue très vite gênante pour elle semblerai t’il. Ma voisine de lave linge fit tomber sur le sol quelques sous vêtements, alors que je m’apprêtais à me baisser pour elle, elle se baissa plus vite de l’éclair pour les ramasser. Elle jeta un regard vers moi espérant peux être que je ne les vois pas, mais comme j’étais intrigué a la manière de prend soin de ces textiles il était naturel que je la regarde faire. Pourtant elle sembla vraiment dans l’embarra … Ai-je commit une erreur ? Si c’était le cas je devrai m’en excusé car loin de mon esprit cette intention. Et au fond j’avais du mal à comprendre pourquoi cette gène avais prit part sur son visage qui était auparavant plein de grâce. C’était une chose normale qu’une fille ait des sous vêtement. Enfin je veux dire il n’y a pas a avoir de gène. Une femme n’a telle pas plus de respect pour elle-même en portant de la lingerie aussi fine soit t’elle, qu’une fille qui n’est porte pas ? Enfin je me devais de réagir essayant de ne pas être trop mal adroit envers elle. Il était tout de même facile de comprendre que la situation était délicate pour elle.

Pardonne-moi, j’étais simplement impressionné par ta façon de laver ton linge. Moi c’est Natsu Hiiragi, un jeune homme pas très doué en lessive.

Essayant de ne pas faire trop de dégâts. J’essayais d’amener la plaisanterie le plus possible. En vérité, j’avais des sous vêtements pour garçon de 8 ans et elle avis des sous vêtements de jeune femme, c’était qui était le plus à plaindre dans cette histoire. Enfin moi je le vie plutôt bien ^^ et ouais Mickey il à la classe o/.

Bah au moins si tu dis a tout le monde que j’ai un Boxer Mickey, J’aurais de quoi riposter. Ravie de faire ta connaissance, Même si cela c’est faite de façon un peux particulière, j’en reste enchanté.

Et en n’y repensant bien, ils semblaient plutôt jolies et correspondait certainement mieux a sa personne que moi et mes boxers Disney. Je ne savais pas comment allez se passer la suite mais espérons que la charmante demoiselle ne prenne pas la fuite, il serait dommage de prendre une présence agréable pour si peux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Tu as l’air malin avec un caleçon à la main [PV Saya Endô]  Mer 9 Fév 2011 - 22:14

Il les avait vu, c'était certain. Bon, mais que pouvait-elle y faire ? Rien. Saya recommença donc sa manoeuvre évitant de trop s'étendre sur le sujet. Elle avait remarqué qu'il lui avait souri avec l'air un peu gêné. Mignon. Il avait l'air plus jeune qu'elle d'ailleurs. Ils étaient seuls dans la laverie et le silence la pesait un peu. Elle n'osait pas parler, du moins pas encore, il faut dire qu'aucun sujet de conversation ne lui venait à l'esprit. Et ne serait-pas étrange de discuter avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas et qui en plus se trouvait dans la laverie ? Elle perdait un peu le fil de sa pensée et se ressaisit immédiatement. Elle ne put s'empêcher de bailler. Elle ne voulait pas que les autres remarquent cette épuisement qui la caractérisait si bien ces temps-ci, mais la fatigue se voyait réellement sur son visage... Ce n'était pas comme si elle voulait le cacher à tout prix, mais disons qu'elle ne voulait pas offrir la possibilité aux gens de lui dire qu'elle était fatiguée. Enfin bref, incompréhensible, dirait-on... Saya soupira un peu las de sa semaine.

Finissant de mettre ses vêtements dans deux compartiments distincts, elle enclencha le mécanisme l'un après l'autre après avoir mis le produit pour la lessive. Saya rapprocha le bac près d'elle et s'assit sur le banc en attendant que le lavage se termine. Soudain, elle sentit le jeune homme d'à côté se rapprocher d'elle et avait l'air très concerné par sa manière de laver ses vêtements.

« Pardonne-moi, j’étais simplement impressionné par ta façon de laver ton linge. Moi c’est Natsu Hiiragi, un jeune homme pas très doué en lessive. »

Il se présenta à elle tout naturellement. Elle lui sourit, replaça ses lunettes et se leva pour se présenter elle aussi.

« Ah, bonsoir, moi c'est Endô, Endô Saya, répondit-elle, amusée, tout en jetant un coup d'oeil au bac à lessive du jeune homme. Effectivement, tu n'as pas l'air de bien t'y connaître. »

Il avait, en effet, pris tous ses vêtements dans une seule machine sans séparer les couleurs du blanc. N'avait-il pas peur que la couleur puisse déteindre ? Pour Saya, cela aurait été fatal après une si dure journée... Elle revit le boxer Mickey et ne put empêcher un petit rire de s'échapper. C'est vrai que ce n'était pas la première fois qu'elle voyait un homme en porter ou même porter bien pire, mais ça la faisait toujours rire. Rien de bien méchant. Elle espérait qu'il ne comprenne pas de travers son rire et se tut assez rapidement. Elle se rappelait aussi de ses sous-vêtements mis à nu par inadvertance et ne put s'empêcher de sourire une fois encore. Au moins, ça avait l'effet d'illuminer un peu sa journée. Comme si la simple pensée de Saya s'était transférée à Natsu, il lui dit d'un air plutôt enjoué :

« Bah, au moins si tu dis à tout le monde que j’ai un boxer Mickey, j’aurais de quoi riposter. Ravi de faire ta connaissance. Même si cela s’est fait de façon un peu particulière, j’en reste enchanté.

Enchanté également. Écoute si c'est comme ça, je ne le dirais à personne. Promis, juré. Tu veux que je t'aide pour ta lessive ? Ou peut-être vais-je trouver quelque chose d'encore plus compromettante que ton cher boxer ? lui rétorqua-t-elle, un sourire sur les lèvres. »

Saya voulut tendre sa main pour saluer le jeune homme, mais se rappelait qu'au Japon, les gens ne faisaient pas ce genre de choses. Encore moins faire la bise. Elle avait vécu trop longtemps à l'étranger et avait quelque peu oublié ces règles-là. Et maintenant qu'elle s'en rappelait, peut-être était-ce incorrect de proposer ce genre de service ? Surtout à une personne du sexe opposé ?

« Excuse-moi, ce n'est peut-être pas correct de ma part de te proposer mon aide. J'ai vécu à l'étranger alors je ne me souviens pas de certaines coutumes d'ici. »

Un peu embarrassée, Saya espérait ne pas avoir fait de gaffe. Ça serait la goutte d'eau qui ferait déborder le vase.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Tu as l’air malin avec un caleçon à la main [PV Saya Endô]  Lun 14 Fév 2011 - 12:42

[HRP : Tu me donne l’impression de crée des erreurs dans la temporalité du RP. Exemple tu fais bouger les deux personnages alors que ce moment est déjà révolue dans mon post, de plus tu entrelace des paroles entre les miennes. Je ne suis pas habitué enfin on s’en fout ^^’]

Ainsi la demoiselle comprit que je ne voulais pas la mettre mal a l’aise, du moins je faisais tout pour. Etait-ce suffisant ? Je n’en savais rien. Mais comme dit précédemment, elle était plaisant je ne voulais pas la rendre distance a cause de malheureux sous vêtement …

Ainsi elle me proposa son aide. Je ne savais pas si je devais l’accepter. Mais une chose était sure c’est que la demoiselle ne donnait pas chère de mon lige chérie apparent. A part la suite elle voulue s’excuser prétextant être trop directe a en juger aux coutumes du pays. A vrais dire j’en avais strictement rien à foutre franchement on était dans la laverie on était tout deux élève dans le même établissement et réciproquement nous nous somme présenté nos sous vêtements. Involontairement, mais quand même. Dure pour moi de resté conventionnel face a toutes c’est chose. De plus elle expliqua avoir reçu une culture différente, étrangère donc. Une raison de plus de ne pas en tenir compte. Il est vrais que dans notre pays les étrangères devait ce plier aux coutumes du pays, mais pourquoi n’aurais t’il pas le droit de les partager ? S’ils ne les imposent pas. Peux importe, elle me proposait sont aide, je pouvais bien la remercier en était moins conventionnel. Il faut savoir rendre la monnaie de la pièce. Ainsi je poursuivis le dialogue.

D’autres choses compromettantes dite-vous ? Peux importe pour ma part je les ais déjà trouvées : D. Et peux importe, Pour moi les sous vêtements n’ont d’importance que s’ils sont portés. Ainsi, sans aucune personnes a l’intérieure ils sont qu’un simple bout de chiffons.

De belles paroles en somme. Mais une fois cette évidence mise en avant, mon esprit eu la bonne idée de vouloir donner toutes leurs signification aux sous vêtements de la demoiselle qui ‘étaient tombé sur le sol quelque minute au paravent. Putain tout le même celui la ce n’était pas le moment xD Quoi que ! La regardant un court instant elle avait un très jolie visage mais c est vêtements amples rendait impossible de deviner la silhouette de la jeune fille. Dommage ? Au final je n’en savais rien. Ai-je envie de le savoir ? Ma vrais question était : A-t-elle envie que je le sache ? Enfin pendant que mon esprit prenait feux je continuais la conversation.

Mais faite moi le plaisir d’oublier les coutumes. Nous somme que tout les deux, Oublions c’est obligation plus que contraignante. Comportait-vous comme vous avez l’habitude de faire, voyez vous-même. Ce moment en seras bien plus agréable pour nous deux. J’accepte votre aide à condition que vous y gagnez quelque chose, vous faite une chose pour moi, alors j’aimerai faire une chose pour vous.

Ainsi elle était avais les rênes, j’étais impatient de savoir sa qu’elle avait décidé d’en faire ^^’

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu as l’air malin avec un caleçon à la main [PV Saya Endô]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: