Partagez | 
 

 Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Jeu 7 Juil 2011 - 15:15

    Tôt dans la matinée, Noeru était passé à l'appartement n°4 qu'il partageait avec des collègues de travail. Ils les avaient pourtant surement déjà croisés dans l'établissement mais aussi surprenant que cela puisse paraître, il n'avait pas encore eu le temps de vraiment discuter avec eux. C’est à cause d’eux-là… vous savez ces sales mômes qui passent leurs temps à se rebeller pour un oui ou pour un non ! Ah j’vous jure ils n’ont qu’ça à faire on dirait ! ‘fin bon. Avec ces élèves qui n'écoutaient rien, difficile de trouvait le moment propice pour discuter... Quand il arriva enfin dans l’appartement, il n'y avait personne pour l'accueillir. Bah ! Pas étonnant, ils étaient tous en train de bosser. D’ailleurs il fallait faire vite parce qu’il avait profité de la courte pause de 10 heure pour s’absenter et il ne fallait pas laisser trop longtemps la mauvaise graine sans surveillance... Il y était allé dans l'idée d'y déposer quelques affaires qui pourrait le dépanner à l'avenir. Maintenant qu'il était pion à Kobe, il allait passer beaucoup plus de temps ici, s'évitant par la même tous trajets inutiles, aussi il avait apporté le strict minimum : Quelques vêtements de rechange, une brosse à dent de secours, sa trousse de toilette et un bouquin "Le paradis du batifolage" pour les soirs où il se sentirait seul, hm. (xD) C’est sans doute un peu bête à dire mais toutes ses affaires les plus importantes tenait dans un vulgaire sac poubelle. (Ben quoi ? On fait avec les moyens du bord hein) Comme il louait un petit studio, à 30 minutes en voiture de la Kobe High School, il avait jugé bon d’y laisser la majorité de ses affaires dont il n'avait pas besoin et qui risquaient de l'encombrer plus qu'autre chose. Il fit une visite rapide des lieux et ne mit pas longtemps à trouver sa chambre, qui était vide à part un lit et une commode. Il "rangea" (à sa manière on va dire) ses habits avec autant de soin qu'un mufle dans son meuble. Il les avait mis en boule et hop terminé, en moins de deux c'était réglé ! D'un autre côté, il n'avait pas bien le temps de trainer car il devait retourner à son poste ! Il tenta tant bien que mal de répartir le reste de ses affaires harmonieusement mais c’était absolument désastreux car il avait autant de goût pour la déco qu’un enfant de quatre ans, j’vous laisse donc imaginer la chose.

    Bref, après le travail, il était parti se distraire quelques heures en dehors du lycée avec de ravissantes créatures. Il les avait croisé dans un bar quelques heures plus tôt et comme elles étaient pas mal... 'fin, ça dépend du point de vue, c'est sûr qu'après quelques verres on devient tout de suite moins difficile (xD) Enfin bon, une chose en entrainant une autre, il les avait finalement suivis à leur soi-disant fête blindée de nanas… S’il avait une seule seconde imaginé qu’il se retrouverait coincé au milieu d’une manifestation féministe, il se serait abstenu. Au départ il avait bien essayé de s'échapper mais finalement, il s'était dit que cette situation n'était pas si désagréable que ça. Après tout, c'était loin d'être ordinaire d'être prit en sandwich entre autant de femmes ! (xD) Il s'était donc tout naturellement prit au jeu, entonnant en chœur les slogans du mouvement, défilant au premier rang dans le cortège et ne se gênant pas au passage pour draguer quelques demoiselles... jusqu'à ce qu'une journaliste d'une télévision locale le repère (vous m'direz, le seul et unique mec au beau milieu d'une ribambelle de femmes, ça n'peut pas passer inaperçu x)) et vienne l'interviewer. Ce n'est pas tous les jours qu'on peut passer à la télé c'est pourquoi Noeru ne se fit pas prier pour répondre aux questions et en faire des tonnes comme à son habitudes ! Vous faites des tâches ménagères où vous les laissez à votre femme ? « Les tâches ménagères ? Bien-sûr qu’le ménage ça m’connaît… Je le fais même tous les matins avant d’aller travailler, pour soulager ma femme. » Et vous cuisinez aussi, ou c’est votre femme ? « Bien-sûr que c’est moi qui cuisine ! Tous les soirs même… Pas vous ? » Euh… Vous avez des enfants ? « Si j’ai des enfants ? Bien-sûr ! J’en ai même 10 et c’est moi qui ai fait toute leur éducation ! Very Happy » Dix enfants ! Mais vous avez quel âge ? « Quel âge j’ai ? 24 ans… pourquoi ? » Sur-ce, l’interview se termina sur le regard septique de la journaliste qui s’éloigna pour interroger d’autres personnes… * J’aurai peut-être dû mentir sur mon âge, c’est surement ça qui m’a trahi…*

    Il y avait une « petite » fête prévue après la manif’ et Noeru ne rechigna pas à y participer… tant qu’à y être hein ! Ce n’est que plus tard dans la nuit qu’il put enfin regagner son nouvel appartement. Le problème c’est qu’il ne retrouva pas tout de suite l’interrupteur, il était donc livré à lui-même dans le noir à tâtonner partout comme un idiot pour ne rien faire tomber ou ne pas se prendre le coin des meubles mais c’était peine perdue… D’ailleurs il faisait bien malgré lui un véritable vacarme. Il arriva finalement à la porte qui devait être celle de sa chambre avec une idée en tête : retrouver son lit douillet et dormir. Il rentra donc doucement dans cette pièce pour ne pas réveiller les autres même s’il avait un gros doute sur le fait que ça ne soit déjà fait. Bah, peut-être qu'ils avaient le sommeil lourd avec un peu de chance. La pièce était éclairée simplement par la pénombre des volets qu’on avait oublié de fermer (ou pas d'ailleurs) mais il n'y prêta pas plus attention que ça et balança son T-shirt et son jean au hasard sur le sol avant d'aller, toujours à tâtons et précautionneusement, jusqu'au lit deux places... Là, il se nicha dans les draps puis regarda en direction du plafond avant de lâcher un soupire désabusé. Enfin il allait pouvoir dormir du sommeil du juste, il ne l’avait pas volé ! Il se tourna d'un seul coup en balançant son bras devant lui. /GLOUPS/ Il venait de toucher quelque chose et son bras était à présent posé sur ce qu’il pensait être un tour de taille. Il n’eut pas le réflexe de retirer tout de suite son bras, comme figé par la surprise… Il s’était peut-être trompé de chambre ? (oui, même avec ça, il n’était pas totalement sûr que ce soit le cas… Après tout, c’était peut-être cette personne qui s’était trompé !) Il ramena quand même son bras vers lui avant de reculer d'un bond au bord du lit, manquant de se ramasser parterre au passage.

    - « C-C-C’est qui ?!... Qu’est-ce que vous faites dans mon lit ?!! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Jeu 7 Juil 2011 - 22:09


« C-C-C’est qui ?!... Qu’est-ce que vous faites dans mon lit ?!! »

Rinka se redressa d'un seul coup comme un ressort, clignant des yeux pour essayer de voir quelque chose dans la pénombre de la pièce. Et non seulement elle était incapable de discerner quoi que ce soit malgré ses efforts, mais en plus elle avait la tête aussi vide qu'un aquarium abandonné au milieu du désert. Avec potentiellement un poisson mort trainant dans un coin. Et pendant de longues secondes elle n'eut pas la moindre idée de la raison pour laquelle elle s'était réveillée.
Se frottant alors les paupières d'une main, elle chercha à tâtons la jambe de Nate, qui lui rentrait dans les fesses. Ça, elle s'en souvenait. Un peu. Beaucoup de blabla, au moins autant d'alcool, ajouté à la fatigue d'une journée de travail, et les deux colocataires avaient échoué dans la chambre de la concierge à faire on ne sait quelles conneries. Rien de sexuel, visiblement, compte tenu des sous-vêtements et de la chemise encore boutonnée de Rinka. Tant mieux.
Quand les doigts de la jeune femme se refermèrent sur une cheville trop fraiche pour être celle du chaud lapin avec qui elle s'était endormie, elle sembla comprendre que quelque chose clochait, et qu'un inconnu était présent. Toute femelle en danger normalement constituée aurait poussé un cri strident (dans l'espoir sans doute de percer les tympans de l'agresseur, Rinka y voyait là la seule explication possible); la concierge, elle, bondit en avant toutes griffes dehors.
Pauvre oreiller. Pas encore assez bien réveillée, Rinka venait d'étrangler un coussin moelleux qui n'avait rien demandé à personne. Certes, il était moins confortable que le torse d'un Nate endormis, et c'était sans doute pour cela qu'il était abandonné et laissé de côté. Mais de là à l'assassiner...

-NATE !

Ah, enfin le réflexe de la gueulante. Un peu tardif, sans doute, et généré cette fois par l'impossibilité pour la jeune femme de trouver l'ennemi.

-NAAATE !

Le deuxième cri était né de la gorge vibrante de Rinka avant même que le premier n'ait le temps de s'éteindre totalement. Compte tenu de l'endormissement profond dans lequel le colocataire sexy – torride même – était plongé, mieux valait s'assurer qu'il se réveille.
Et puis elle se calma presque aussi soudainement qu'elle s'était énervée. À genoux sur le lit dont les malheureux draps ne formaient plus qu'une sorte de tas informe et froissé, la turbulente jeune femme regardait la silhouette du deuxième homme. Pas Nathanaël non, l'autre. L'intrus. Il avait l'air, crispé comme un puceau sur le point de se faire empaler, au moins autant surpris que la maîtresse des lieux. Et comme un potentiel criminel aurait déjà fuit ou commis son forfait, Rinka estima qu'en fait il n'y avait pas de quoi s'exciter.
Un peu tardivement, certes.

-Bah alors, t'es qui toi ?

Nouveau frottement de paupière (est-ce que c'était une simple impression où il y avait vraiment un truc dans cet œil droit qui lui faisait un mal de chien ?), doublé d'un grognement mécontent. Tout ça pour ça. Juste un paumé qui avait atterri là plus ou moins volontairement. Quel crétin. Le sommeil, pour Rinka, c'était sacré. Surtout quand on s'endort lové contre/sur/sous un colocataire sexy.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Ven 8 Juil 2011 - 13:42

    « Putain Rinka fait pas chier j'ai dis que je te baisais demain soir.. »

    Je peux vous dire que ce jour là je n'ai pas vraiment eut le meilleur réveil de la nuit. Ce n'est pas que la voix de ma chère colocataire soit désagréable mais lorsqu'elle se met à hurler, tout comme n'importe quelle autre femme, elle devenait insupportable. Et c'est part des cris de mon prénom que je fus réveillé. Sympathique non ? Généralement j'adorais quand une femme hurlait mon nom mais quand c'était aussi violent que maintenant, ça avait tendance à m'irriter. J'aurais voulu jeter le coussin dans la tronche de la concierge, malheureusement... Le coussin était déjà en train de se faire assassiner sans aucune pitié par Rinka. J'ouvrais un œil, amusé par le spectacle, les vapeurs d'alcool n'étant pas encore totalement parties de mon corps. J'étais déjà lent le matin, mais alors en étant encore complètement alcoolisé ce n'était même pas la peine de me demander de réfléchir. Une main qui pendait du lit frôlait quelques cadavres de bouteilles qui restaient de notre soirée agitée. Je sentais encore l'odeur de tout ce que nous avions pu fumer. Autant que nous avions discutés. J'étais peu vêtu, mais je savais que je n'avais rien fait de sexuel avec ma colocataire, elle était très séduisante mais nous nous complaisions dans un jeu de chat et de souris qui était plutôt attrayant. Je baillais bruyamment, une main vaguement posée sur ma bouche avant de me redresser, tentant de m'y retrouver dans tout ce bordel. Je passais ma main sur mon torse nu et posait mon regard encore ensommeillé sur ma concierge favorite qui elle, semblait avoir prit du speed. Pourtant je ne me rappelais pas en posséder. Je me redressais un peu plus en m'aidant de mes bras et mon regard maintenant habitué à l'obscurité se posa sur le visage d'un jeune homme. Sans aucune réaction je revins le poser sur celui de Rinka.

    « C'est déjà le matin ? Pourquoi il fait noir ? »

    Je reposais ensuite mon regard sur l'inconnu qui était dans le lit avec nous et je lui faisais un petit signe de main pour le saluer. Apparemment tout le monde était déjà réveillé, mais qu'est ce qui se passait dans cet appartement pourquoi il y avait-il autant d'agitation alors qu'il ne faisait même pas encore jour. Je soupirais et baillais à nouveau en me laissant retomber contre le matelas. Ils me faisaient chier tous, j'avais envie de dormir moi après tout je travaillais demain merde. Si je me permettais de me bourrer la gueule je ne me permettais pas de manquer d'heures de sommeil. Il en fallait du courage pour supporter tous ces mioches à longueur de journée. Soudainement, je me figeais et j'ouvrais grand les yeux. Il y avait une troisième personne dans le lit, un homme d'après ce que j'avais pu apercevoir. Et en plus de ça il semblait être un inconnu. Mais bon sang qu'est-ce qu'il foutait là ? Mon premier réflexe fut d'allumer ma lampe de chevet et de me redresser d'un coup pour dévisager froidement l'intrus.

    « Qu'est-ce tu branles dans cette chambre au juste toi ? »

    Non mais merde quoi pour une fois que j'étais dans le pieu d'une super nana il fallait qu'il y ai un autre glandu en même temps que moi. C'était pas croyable et moi qui croyais que j'allais pouvoir tirer mon coup incessamment sous peu. Bah là je l'avais dans le cul. Je posais mon regard ensuite sur la jolie Japonaise qui était la muse de mes fantasmes les plus pervers en ce moment et je l'interrogeais du regard.

    « C'est ton plan cul ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Dim 10 Juil 2011 - 18:43

    Je n’avais pas obtenu de réponse à ma question mais tout à coup la personne que j’avais découverte dans mon (?) pieu m’attrapa la cheville « Hé ! » puis bondit en faisant trembler le lit et grincer les ressorts… Mes yeux qui s’étaient déjà bien acclimatés à l’obscurité distinguèrent alors la silhouette d’une femme -à en juger par ses formes généreuses- se jeter sur un pauvre cousin qui avait eu le malheur de se trouver là. « Eh mais c’est mon coussin ça… Il va être trop distendu là ! ». Elle devait être en pleine crise de somnambulisme ou quelque chose dans l’genre, le pion avait lu un article à ce sujet une fois dans lequel il précisait de ne surtout pas réveiller un somnambule, il ne pouvait donc pas empêcher ce massacre. « …t’es sacrifié pour la bonne cause mon vieux ! » Tout en continuant à martyriser l’oreiller, la jeune femme commença à hurler un mot étrange, c’était pas du japonais en tout cas « Pfiou c’est bien ma veine… J’pige rien à l’anglais moi ».

    *NATE ? C’est quoi c’truc ?*

    - Hm… Sorry… N-No speak english… baragouina-t-il tout en agitant ses mains de manière frénétique.

    En y réfléchissant bien peut-être qu’elle appelait tout simplement quelqu’un à l’aide. Il imaginait déjà un gros molosse faire irruption dans la pièce, voulant lui casser la gueule en pensant que qu’il était un psychopathe ou un pervers. Il le visualisait même très clairement dans son esprit. Il faisait deux têtes de plus que lui, avait le crâne rasé, était assez rondouillard et ses bras étaient ornés de tatouages virils comme des dizaines de blessures de guerre. Il avait la tête des mauvais jours, encore ensuqué dans un demi sommeil et était à moitié à poil ! Noeru secoua la tête pour chasser cette pensées traumatisante puis se reconcentra sur son interlocutrice. Il n’avait nullement envi de savoir si sa supposition n’en était en fait pas une et qu’un gros malabar franchisse bel et bien cette porte pour le réduire en bouillie ! Il essaya donc de calmer la jeune fille en lui parlant à voix basse en même temps que celle-ci appelait ce fameux « Nate » :

    - Euh… D-Don’t worry… be happy (?) et euh… No… No woman nuh cry (?).

    C’était les seules paroles en anglais qui lui étaient venues naturellement à l’esprit parce que c’était des titres de chansons… mais là son vocabulaire allait très vite trouver ses limites. La jeune fille était bien trop agitée pour l’écouter de toute façon. Il resta quelques secondes figé, dans l’attente de la suite et surtout sans que plus aucuns mouvements ne l’agitent ce qui était une attitude assez rare chez lui. Il n’eut pas à patienter très longtemps avant que la jeune femme ne se calme à son tour, comme-ci sa fureur c’était soudainement envolé, puis qu’elle ne lui demande qui il était (en japonais). Il lui répondit d’un ton désinvolte :

    - Bah chuis l’pion !

    Puis soudain une voix d’homme se fit entendre. Le Molosse peut-être ? Oô

    « Putain Rinka fait pas chier j'ai dis que je te baisais demain soir.. »

    *Demain ? Pourquoi demain ? Il ne connaît pas le dicton qui dit « qu’il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même ». Hein ? Mais au fait c’est qui ça ?*

    C’est avec un grand étonnement que Noeru décela une deuxième silhouette dans le noir, qui lui fit un petit signe de la main, probablement pour le saluer. Il en resta un peu perplexe mais pour ne vexer personne, fit de même… C’était donc vraiment lui qui c’était trompé de lit ? A moins que ces deux-là aient choisis son plumard pour faire leur galipette… Après tout, vu leurs tenues c’était fort probable, mais cela il ne pu s’en rendre compte qu’une fois la lumière allumé. Noeru constata que ce n'était effectivement pas sa chambre et reconnu immédiatement les personnes qui se trouvaient devant lui, ce qui n’avait pas l’air d’être leur cas… Nathanaël lui demanda ce qu’il fichait ici… Ses questions et son regard glacial vinrent confirmer ce que Noeru pensait déjà : Ils ne l’avaient pas reconnu. Sympa…

    - Ben tu n’me reconnais pas ?! (…) Je sais que je suis un autre homme sans mes vêtements mais tout d’même...

    Il n’insista pas plus, préférant se focaliser plutôt sur le spectacle qu’il avait sous les yeux.

    - Alors vous deux vous êtes… Sa main ne cessait de s’agiter désignant tour à tour Rinka puis Nathanaël. Enfin vous… vous êtes euh… ensembles quoi ! Quel petit cachotier vous faites ! Mais rassurez-vous, votre secret sera bien gardé avec moi. Je l’emportais dans la tombe, lança-t-il en leur adressant un clin d’œil complice.

    *bah dis donc quand j’vais dire ça aux collègues demain*

    Ce n’était pas son style de répéter ce genre d’info mais il n’avait pas pu empêcher cette pensée de traverser son esprit… Et puis si une rumeur venait à courir, les principaux concernés sauraient très vite qui accuser alors ce n’était pas vraiment une bonne idée d’aller tout répéter. « Bah pour une fois que j’avais un bon scoop… c’pas d’chance ça ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Jeu 14 Juil 2011 - 18:44

Un pion d'un côté, un pion de l'autre... Rinka avait vraiment du mal à se repérer dans ce bordel. En plus elle pigeait pas grand chose à ce que blablatait le type qui n'était pas censé être dans son pieu. Il semblait parler un langage hybride de l'anglais et du japonais... C'était d'autant moins évident à comprendre que ce crétin de Nate se mettait à raconter au moins autant de conneries que l'inconnu. Il avait lui aussi un certain mal à émerger du sommeil.
« Bah j'suis l'pion » reprit la parole, à peu près en même temps que le colocataire de la concierge. Chacun semblait y aller de son avis, cherchant à comprendre une situation qui n'avait rien de compréhensible. Tour à tour les deux mâles optèrent pour la réponse la plus évidente au quiproquo dans lequel ils étaient tombés, et voilà que la pauvre jeune femme ensommeillée se retrouvait plan cul de chacun d'entre eux.

-...attendez une minute...

Un maigre filet de voix seulement s'échappa des lèvres de Rinka, qui se massa la gorge avant de tousser. Cette situation l'étouffait presque littéralement et lui donnait un mal de crâne pas possible. Elle posa alors une main sur l'épaule de Nate et se redressa, prenant de la hauteur comme si cela pouvait lui permettre d'observer la situation d'un œil neuf. Une fois debout, elle tangua maladroitement à cause du matelas mou sous ses pieds nus, et se racla la gorge un peu plus fortement :

-Attendez ! Oh ! J'couche avec personne ici !

Son regard émeraude se posa tour à tour sur Nate puis sur l'intrus, pendant qu'elle les désignait d'un index accusateur.

-Ni toi... ni toi.

La jeune femme se passa une main sur le visage en le frottant sans délicatesse, cherchant à retrouver un minimum de sensibilité. Mais l'alcool avait fait des ravages et elle se demandait encore si elle rêvait ou si c'était la vérité.
Son emprise se resserra sur l'épaule de son colocataire, alors qu'elle manquait de tomber en arrière (pas de sa faute, le lit bougeait un peu trop), et soudain une partie de son cerveau sembla se débloquer. Elle connaissait Noeru, du moins de vue. C'était effectivement un surveillant de Kobe High.

-Haaaa... Ah mais oui je vois qui t'es ! T'es censé emménager chez nous là... non ?

Rinka se frappa le front, et chaque pièce du puzzle, une à une, repris sa place dans sa petite tête. De toute évidence, Noeru venait d'arriver et s'était trompé de chambre. On ne pouvait pas vraiment l'en blâmer, c'était pas facile de s'y repérer dans le noir.
La jeune femme se laissa tomber sur le lit à nouveau, à moitié avachie sur Nate et riant presque aux éclats tant la situation lui semblait drôle à présent. C'était un coup de stress pour rien, au final, juste un mec paumé et à peu près autant réveillé que les deux épaves qui étaient déjà dans le lit.

-Hé Nate... Héé il s'est juste gourré de chambre...!

Elle pencha la tête en arrière pour chercher à capter le regard de Nate qui devait, normalement, se trouver derrière elle. Mais tout vibrait et tournait un peu trop autour d'elle, si bien que Rinka ferma les yeux en réprimant un haut le cœur. Elle aurait préféré rester endormie. Et à peine eut-elle fermé les yeux que Morphée voulut la garder prisonnière. Rinka inspira profondément, et dans un souffle se rendormi pour quelques instants contre Nate.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Dim 17 Juil 2011 - 18:39

    En fait je crois qu'il y a un léger malentendu là. C'est assez comique comme situation mais Rinka et moi même sommes tellement endormis et alcoolisés que nous ne nous rendons même pas compte de ce qui se passe sous nos yeux. Rinka semble émerger un peu plus vite et reconnaît l'intrus dans la chambre. Et c'est vrai qu'en y regardant de plus près, il ressemblait beaucoup à Noeru, un de mes collègues avec qui j'avais déjà discuté de temps en temps. Je réprimais un bâillement sans réagir à aucune des phrases des personnes ici présentes, bien trop dans mes pensées pour m'en préoccuper en vérité. Je me disais que j'avais peut être un peu trop bu au final, ou peu être un peu trop fumé parce que ça tournait quand même pas mal dans cette pièce. A moins qu'en réalité je me suis transporté dans une station spatiale et que maintenant nous passons un des tests pour pouvoir partir dans l'espace. Je trouvais que je m'en sortais pas trop mal au final parce que j'arrivais quand même à survivre et que même que j'étais pas écrasé contre un mur comme une mouche dans un mixeur. Content de moi, je me redressais et je me caressais le torse avec un sourire niais sur les lèvres. Je tournais ma tête vers Noeru maintenant que je l'avais reconnu le petit sacripant et je répondais avec peut être un peu beaucoup de décalage dans la conversation.

    « Ah non je couche pas encore avec elle hein mais... mais j'aimerais bien ! »

    Puis, je posais l'index sur mes propres lèvres et j'indiquais donc à tout le monde de faire le silence total dans la pièce, comme si il allait se passer quelque chose de majestueux. Cependant, avant même que je ne puisse reprendre la parole, j'avais déjà oublié ce que je voulais dire et ce que j'avais dis quelques secondes auparavant. Non réellement, j'étais totalement défoncé. Tellement défoncé que je ne sentais même pas le poids de ma colocataire qui s'affalait totalement sur moi, afin de se rendormir après avoir rit aux éclats. Parce que passer des tests pour une compagnie spatiale ça faisait rire ? Personnellement je crois que Rinka elle a raté le test mais Noeru s'en sort plus bien alors ils ne reste que nous deux en course. Peut être devrais-je retirer Rinka de la machine à test ? Parce que si elle est éliminée elle a plus le droit de rester. Oui je crois que c'est ce que je dois faire. Me levant d'un coup sur le lit, (pour mieux retomber sur mon cul) je prenais Rinka dans mes bras et la poussait hors du lit afin de la faire tout bonnement... Tomber par terre.

    « Tu dois partir parce que t'as perdu ! C'est Noeru et moi les astronautes d'abord et puis zut ! »

    J'éclatais de rire comme si j'étais le comique le plus drôle du siècle et revenais m'allonger sur le lit pour reposer mon regard sur le nouveau venu. Il allait donc emménager avec nous ? Alors que faisait-il dans l'institut spatial au juste ? Parce que si c'est le hasard qui fait que tous les trois on veut devenir des astronautes et bien je me dis que c'est drôlement bien fait cependant je ne compte pas garder les mêmes collègues toute ma vie, après c'est que du déjà vu et c'est vraiment pas rigolo !

    « Ca va se jouer entre toi et moi petit ! Je serais meilleur que toi t'en fais pas et je gagnerais la course inter-galactique parce que de toute façon t'es qu'un gros nul bon à supporter Nitwit Rosebury ! »

    Faut dire qu'il m'a traumatisé celui là. Même en plein trip après une défonce j'arrive à penser à lui. C'est fort tout de même. Je pense que ce réveil est le plus beau depuis bien longtemps. Je crois même que c'est le plus beau tout court, c'est la première fois qu'un truc dans ce genre m'arrive en réalité. Et puis sans prévenir je plaquais Noeru contre le matelas et je lui grimpais dessus comme pour montrer ma supériorité. Je plantais mon regard dans le sien et je m'exclamais.

    « Je gagnerais coute que coute ! »

    Je me laissais ensuite tomber sur lui, je crois que ce que je venais de faire me demandais trop d'efforts mais comparé à Rinka moi je ne m'endormais pas comme un gros bébé ! Non, moi j'avais juste un corps trop musclé qui voulait pas supporter l'alcool. Ma tête elle va très bien je suis parfaitement normal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Ven 22 Juil 2011 - 16:06

    « Plus on est de FOUS plus on rit » Ce diction avait prit une toute autre signification pour Noeru depuis une dizaine de minutes environs ou plutôt à l'instant même où il avait franchit le seuil de cette porte. Il est vrai que la situation était plutôt cocasse et peu commune surtout pour une première approche. Il avait déjà croisé ses collègues de travail, et désormais colocs officiels, dans l’établissement et il avait d’ailleurs eu l’occasion d’échanger quelques mots avec Nathanaël étant donné qu’ils étaient dans le même service et qui plus est partageaient le même point de vue au sujet de ces sales môm… euh, élèves de cette école, mais là c'était hors du contexte professionnel et ça changeait tout. Bref, Noeru était en train d’essayer de se justifier à lui-même -Oui, il en était arrivé là- la raison pour laquelle on ne le reconnaissait pas. C’était un homme qu’on n’oubliait pas facilement pourtant. Un peu susceptible sur les bords l’pion… Quand soudain Rinka se mit debout pour qu’on l’écoute, faisant par la même tanguer un peu le lit. On n’était pas loin du naufrage là ! De peur que Rinka s’écrase par terre, emportant Nathanaël dans sa chute, Noeru était à l’affut de chacun de ses mouvements, se préparant à toutes éventualités, alors que ces deux-là, vu leur état ne devait même pas y songer.

    - Attendez ! Oh ! J'couche avec personne ici ! Ni toi… Ni toi, dit-elle en les désignant tour à tour.

    Bizarrement, sachant pertinemment qu’elle ne couchait pas avec lui, après tout il venait de rentrer et venait à peine de rencontrer Rinka mais en entendant sa phrase, c’était comme plus fort que lui, il afficha instinctivement une moue un peu déçu, comme à un enfant qu'on priverait de son jouet. Si on ne peut plus rêver alors ! (xD) De plus, ça signifiait que ses deux colocataires n’étaient en réalité pas ensemble. Sa conclusion était donc mauvaise ? Il aurait fait un piètre Inspecteur, ça c’est un fait ! Dommage, parce qu'Inspecteur (Noeru) Kurosaki ça sonnait plutôt pas mal… A moins que ce ne soit une stratégie pour lui faire croire le contraire ? Aha... Il plissa d'ailleurs les yeux pour observer ses deux suspects. Il tirerait cette histoire au clair une autre fois mais il ne renonçait pas pour autant.

    Finalement, au bout d’un certain moment Rinka finit par le reconnaître et en conclue qu’il s’était tout bêtement trompé de chambre. En plein dans le mille ! Il acquiesça d'ailleurs en souriant tel un bêta... bah voilà enfin elle le reconnaissait !

    C’est alors que Nathanaël ne tarda pas à s’en rendre compte également, et répondit à sa question de tout à l’heure, certes avec un train de retard… mais pas grave ça faisait avancer l'enquête. En réponse Noeru marmonna un "ça s'comprend" à l'attention du pion en souriant tout aussi niaisement que lui, puis il se tut quand son collègue lui en fit le signe. Rinka n'avait rien capté elle parce qu'elle était complètement hilare au sujet du fait que Noeru se soit planté d'chambre. Oh héé oh... Ça lui donnait l'impression d'être l'un de ces premières années dont il adorait se moquer allègrement parce qu'ils étaient toujours en train de se perdre dans l'école. Ça devait être ça qu'on appelle le revers de la médaille... Il ramassa ses vêtements théâtralement tel un gros gamin pour montrer qu'il était vexé -c'est dire à quel point il était susceptible- mais cessa la comédie en constatant que le jeune femme c'était endormie.

    Il regarda ensuite Nathanaël espérant comprendre pourquoi il avait réclamé le silence tout en farfouillant dans la poche de son jean qu'il tenait à la main, à la recherche de ses clopes. C’est alors que le tatoué poussa hors du lit la pauvre Rinka endormie. Noeru aurait dû intervenir c’est sur… mais il n’avait pas tellement envie de contrarié notre ami le tatoué en pleine frénésie. Après tout, il était peut-être en train de faire du somnambulisme et donc fallait pas le réveiller... Oui ça devait être ça ! Le pion porta une cigarette à ses lèvres et entreprit de l'allumer mais le briquet n'était pas de cet avis... chilck... chilck... *qu'est ce qu'il a c'briquet rooh !*

    « Tu dois partir parce que t'as perdu ! C'est Noeru et moi les astronautes d'abord et puis zut ! »

    * Ouais absolum.. hein quoi ? *

    Et le voilà plongé en pleine crise de rire lui aussi... Finalement Noeru se laissa à son tour emporté par le fou rire bien qu'il ne sache absolument pas pourquoi il riait mais qu'importe... Il s'arrêta finalement en se rendant compte que son collègue l'observait avec une drôle d'expression. Bah après tout il était défoncé alors... mais justement, il fallait d'autant plus s'en méfier. Quand Nathanaël ouvrit la bouche pour prendre la parole, le surveillant eu du mal à tout saisir, il tilta néanmoins sur le "petit"...

    * « Petit »… moi petit ? Nan mais s'il savait que rien n'est petit chez moi, bah il dirait pas ça ! C’est pas pour rien qu’on m’appelle « L’homme à trois jambe » (xD) Et puis c'est quoi cette histoire de « Buzz l’éclair » et de Nitwit Rosebumachin… ? *

    En farfouillant avec ténacité dans ses souvenirs il finit par se rappeler vaguement d’un mioche de l’école qu’il avait de temps en temps vu crapahuter dans les couloirs pour faire on ne sait quelles bêtises encore. C’était même la demi-portion qui gérait le club des Pokébestioles -ou une bêtise de ce style- avec un nom qui sortait d’on ne sait trop où encore…

    * Niwit hein ? Encore un nom bizarroïde qu’on arrive à prononcer normalement que dans sa tête mais que dès qu’on essaye de le prononcer à haute voix bah ça sort tout déformé ! Rien que pour ça je devrais le coller ce marmot tiens ! Mais au fait... qu'a t-il à voir avec les astronautes ? *

    T’façon avec tous ces mioches qui venaient de l’étranger il avait bien fallu qu’il trouve une parade parce que les élèves ça prend un malin plaisir à vous reprendre dès que vous écorchez leurs noms et comme Noeru n’aime pas du tout qu’on se paye sa tête bah il ne les appelle que par des sobriquets, plus ou moins de bon goût d’ailleurs !

    « TU N’EEEES QU’UUUUN JOUEEEEEET, J-O-U-E-T, jouet ! » Oups, ‘trompais d'réplique... Mais que dire à un collègue, bourré, qui croit qu’il est dans un vaisseau spécial ou je ne sais pas trop quoi...
    D'habitude il ne s'entendait pas très bien avec les personne bourrés à part quand il l'était lui-même, mais là faut dire que cette histoire d'astronautes était hilarante, il fallait l’admettre ! Et ça l'amusé de voir Nathanaël dans cette état surtout. C'était pas comme-ci il le voyait comme ça tout les jours ! Et en plus il était à fond dans le rôle ! Noeru qui venait de trouver un autre briquet par terre au milieu des cadavres de bouteilles entreprit alors d'allumer sa clope. Déjà il s'esclaffait à moitié donc ça n'était pas simple mais il fut carrément empêché par Nathanaël qui le plaqua contre le matelas et monta dessus avant de lancer un « Je gagnerai coute que coute » puis de se laisser tomber sur lui l'instant d'après. La surprise se lisait sur le visage du pion qui ne savait pas trop comment réagir, ni où mettre ses mains d’ailleurs du coup ses bras étaient comme en lévitation. C'est que de mémoire aucun garçon ne l'avait plaqué sur un lit de cette façon.

    - Eh l’astronaute, t'as gagné, tu peux te lever maintenant tu sais... Hm ? Nathanaël, tu dors ? dit-il en tapotant la tête du brun avec son index. Apparemment non, on ne dort pas avec les yeux ouverts de toute évidence. Wow, derrière toi ! Un vaisseau spacial !! ...

    Ce n'est qu'à cet instant qu'il remarqua que Rinka c'était relevée. Un sourire malicieux s'afficha alors sur son visage et alors que Nathanaël commença à bouger probablement pour se pousser, il plaqua son bras (celui de Noeru) dans le dos de celui-ci pour l'en empêcher... bah ouais, sinon il allait pas pouvoir sortir sa réplique tendancieuse...

    - Pssst, Rinka ? Tu veux pas te joindre à nous ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Ven 5 Aoû 2011 - 18:48


Alors que son corps débraillé s'écrasait contre le sol de sa chambre, les rares bribes de conscience qu'il restait à Rinka s'éveillèrent. Elle ne sut pas exactement quel choc l'avait tirée de son bref sommeil. Celui de sa tête heurtant le parquet, à priori. Quoi qu'une légère douleur dans sa hanche pouvait en être également la cause. Fort heureusement, grâce aux bienfaits de l'alcool qu'il y avait encore dans ses veines, la jeune femme n'en souffrait pas.
Se remettant sur ses jambes en massant ses tempes afin de remettre ses idées en place, la concierge loucha en direction du lit afin de regarder l'étrange spectacle qui s'y déroulait. Comme elle n'y comprenait rien, elle ne voyait aucune raison valable d'y prendre part. Et puis le point de vue était tellement mieux, là où elle se trouvait...

Il fallut finalement que Noeru s'adresse à elle pour que Rinka sorte de l'étrange torpeur contemplative dans laquelle elle était plongée. Toute occupée à mater le fessier de Nate, elle ne compris pas tout de suite l'allusion du troisième colocataire. Jouer aux spationautes, c'était pas vraiment son truc, même ivre. D'une part parce qu'elle n'y connaissait rien, sa culture en aliens et autres extraterrestres se limitant aux tentacles dans les pornos minables qu'elles pouvait mater durant ses heures d'ennui profond, et d'autre part parce qu'il faut bien avouer qu'imaginer un mec en combinaison d'alu genre scaphandre, c'était antisex.

-Ah !

L'information ayant finalement été correctement analysée, la jeune femme éclata de rire et s'approcha un peu plus du lit, armée d'une bonne grosse dose de connerie.

-J'prend par derrière alors !

La nuit prenait un cours de plus en plus étrange, voire effrayant. Il était question de jouer du corps d'un malheureux affalé sur un lit, et l'on sait que ce genre de situation peut prendre rapidement une tournure dramatique. Et Rinka, suite à sa chute brutale sur le parquet, avait perdu l'une de ses lentille de couleur si bien que seul son œil droit était encore d'un vert luisant, alors que le gauche semblait particulièrement sombre, profond...presque vide. Mais même bourrée, crevée et avec le cerveau en vrac, Rinka n'était pas du genre à nuire aux autres délibérément. Surtout pas à Nate. Elle développait une affection presque inquiétante, de son point de vue, à l'égard de son beau colocataire.
Alors, se laissant tomber sur lui comme une poupée de chiffon, elle se frotta contre se dos à la manière d'une anguille en poussant des couinements ridicules. Les gens ivres forment vraiment une espèce à part. Aux moeurs douteuses, d'ailleurs, à en croire le délire qui s'était emparé des trois colocataires.

- Oh qu'est-ce que c'est bon, oh oui ! oh oui !

Entre deux ricanements, Rinka se redressa et s'installa à cheval sur la pile de surveillant. Noeru en dessous, Nate pris en sandwich, la jeune femme se sentait alors comme une amazone à qui personne ne pouvait résister.

-Ahah ! Alors on fait moins les malins hein ! Léchez moi les pieds ou je vous fouette !

L'impératrice victorieuse se tortilla pour lever une cuisse, offrant une belle vue sur sa culotte indigo (de laquelle ne dépassait rien, fort heureusement, une vision d'horreur était si vite arrivée dans ces circonstances...), et tendit le pied vers Noeru en lui criant de le lécher. Jusqu'à ce qu'elle tombe une seconde fois, fatalement. Être assis d'une fesse sur un tas de mâles c'était érotique mais loin d'être stable, comme position.
Rinka ne se releva pas cette fois là. Une chute ça pouvait passer, mais deux... d'autant plus que l'ivresse quittait peu à peu son corps fatigué par cette partie de jambes en l'air. Mieux valait rester allongée au sol, en sécurité. Du moins, tant que personne ne lui marchait dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Sam 6 Aoû 2011 - 13:32

    Cette soirée prenait vraiment des tournures étranges et moi je ne comprenais pas tout au final. J'étais encore affalé sur notre nouveau colocataire, sans bouger un peu comme un mort, je m'appuyais de tout mon poids sur lui en espérant que ce ne soit pas lui qui meurt. Je n'étais pas gros mais il faut les porter les un mètre quatre vingt dix de muscles tout de même. En pensant à ça je me mettais à ricaner tout seul, le visage posé sur le torse de ce jeune homme avec qui je n'avais encore jamais parlé je crois à part deux trois fois dans les couloirs, évidemment c'était mon collègue il était obligé que l'on se connaisse un minimum. Cependant je n'avais jamais été aussi proche de lui que maintenant. J'étais en sous vêtements en train de gigoter contre un autre homme en sous vêtements, qui plus est, à peine un mètre plus loin, il y avait une très belle jeune femme pas beaucoup plus vêtue que nous... Certes elle était par terre mais elle était là quand même. On devait offrir un drôle de tableau au final, puis Noeru me dit qu'il y avait un vaisseau spatial derrière moi. Déjà j'avais oublié cette histoire et je me redressais pour lui lancer un regard étrange me demandant de quoi il parlait.

    « Pourquoi tu m'parles de vaisseau spatial, on est pas en train de faire l'amour là ? »

    Je ne comprenais plus rien. Et surtout je n'arrivais plus à me souvenir comment on en était arrivé là. J'avais beau réfléchir, mon esprit était encore trop embué dans les vapeurs d'alcool et les fumée de joint qu'il restait encore dans l'air malgré tout. Me pensant en plein ébat sexuel et conforté dans cette idée par le fait que Noeru me retenait contre lui et que Rinka nous avait rejoint pour faire des mouvements étranges derrière moi en poussant des couinement de pseudo jouissance, je commençais moi aussi à m'agiter contre Noeru même si je ne ressentais rien et que j'étais triste parce que depuis le temps que je rêve de coucher avec Rinka et bien là elle me fait les fesses et je ne le sens même pas. C'était d'une tristesse. Elle fini par nous grimper dessus et je m'étalais à nouveau sur le pauvre Noeru qui était en dessous de nous tous. Mais vu que je gigotais pas mal elle ne tint pas longtemps, enfin elle eut quand même le temps de nous faire part de ses prouesses gymnastiques en tendant une jambe vers notre collègue qui ne devait certainement rien comprendre à ce qui se passait ici. Puis elle retomba au sol, sans que j'ai besoin de l'éjecter. Je me retrouvais donc tout seul sur Noeru, je plantais mes yeux noirs dans les siens qui semblaient un peu bleutés. J'esquissais un sourire puis je prenais son visage entre mes mains avant de venir plaquer mes lèvres contre les siennes et de forcer l'entrée de celle ci pour lui rouler une pelle phénoménale. Je ne lui laissais aucun échappatoire, mon corps l'emprisonnait totalement, je le dominais complètement et j'en étais tout content. Je l'embrassais ainsi pendant un long moment avant de me redresser de dire fièrement.

    « C'était super chérie, tu reviens quand tu veux... »

    Je lui fis un clin d'oeil. Si je le prenais pour une fille ? Oh certainement oui, de toute façon vu l'état dans lequel j'étais, j'aurais pu rouler une pelle à une lampe en pensant que c'est une jolie jeune fille. Je me laissais tomber sur le côté, les membres engourdis, puis je me levais d'un coup en titubant, me rendant sur le bord du lit pour rejoindre Rinka.

    « A ton tour maintenant ma belle ! Tu sais que je te kiffe en plus ! »

    Oui, on dit beaucoup de choses assez insensées même si ce n'étais pas faux ce que je disais là. Rinka était une femme extraordinaire et j'avais vraiment envie d'aller plus loin avec elle. Cependant là j'étais pas en état d'y penser. Marchant à quatre pattes sur le lit, je me penchais en avant pour l'atteindre au sol et l'embrasser mais je tombai à la renverse sur elle, la tête la première dans sa poitrine. Je ne sentis rien d'autre que ce coussin moelleux, je frottais mon visage contre ses seins avant d'y déposer un bisou et de ne plus bouger. Mes membres étaient encore plus lourds et engourdis. Je crois que j'étais fatigué. Je crois même que je finis par m'endormir... Ainsi sur Rinka, en la serrant dans mes bras par réflexe. Quelle soirée de folie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Mer 10 Aoû 2011 - 2:17

    Rinka semblait apprécier la scène qui s’offrait à elle, du moins elle louchait sur un détail invisible à la vue de Noeru… En effet il fallait qu’il force sur ses abdos et sur les muscles de son cou à chaque fois qu’il voulait se redresser. Le reste de son corps lui, était plaqué contre le matelas par son coloc’ mais il ne s’en plaignait pas vu que c’est lui-même qui avait empêché Nathanaël de bouger. Il ne fallait pas qu’il gâche sa mise en scène…

    « Pourquoi tu m'parles de vaisseau spatial, on est pas en train de faire l'amour là ? »

    « Mh ? Qu’est-ce qu’il me chante là ? » Il se marra en constatant le ton sérieux avec lequel Nathanaël avait parlé. Il lui répondit par un hochement de tête en resserrant son emprise autour de son dos : « Bah c’est bien c’que j’dis, j’vois des étoiles partout… » dit-il sur le ton de la rigolade. Il se marra de plus belle en constatant le temps que mit Rinka avant de réagir à sa remarque. En plus de ça elle était toute débraillée et il lui manquait même une de ses lentilles de couleur. Cet artifice envolé, il n’y avait plus aucun doute sur le fait qu’elle soit une japonaise pure souche. Noeru l’était également mais avec ses lentilles de couleurs et ses cheveux décolorés il y avait de quoi hésiter. Enfin bon, la galère des lentilles il savait ce qu’c’était… Y'a même une fois où une de ses lentilles était restée coller à l'intérieure de sa paupière, gore !

    Les choses s'enchainèrent ensuite très vite lorsque Rinka s'approcha du lit pour grimper sur la pile de garçons. Un sourire malicieux vint alors déformer les lèvres du pion. Nath’ allait en prendre pour son grade. Ce qu’il ne savait pas c’est que la concierge n’avait pas dans ses projets de l’épargner non plus. Le rire de la jeune femme aurait dû l'alerter pourtant mais il était tellement amusé par l’attitude de ses colocataires complètement raides qu'il ne s’était pas méfié plus que ça. D'un autre côté comment aurait-il pu deviner que Rinka avait un côté dominatrice et que Nath' le prendrait pour une fille ? Tout cela se termina en frottis-frotta -avec un homme, qui plus est aussi peu couvert, ce n'était vraiment pas dans ses habitudes- en plus il était écrasé comme une crêpe par cette belle brochette de pochetrons. Il avait l’impression de s’être changé en « gratte-éponge de spontex » et pour le coup ce n’était pas un mais deux hérissons qui se frotter au-dessus de lui.

    La jolie concierge lui tendit ensuite son pied qu'il n’identifia d’ailleurs pas tout de suite comme tel, parce qu'à force de s'agiter comme un digue sur le matelas, un des coussins avait fini par glissé jusqu’à sa tête et lui masquait à présent une partie de la vue. Il envoya donc balader l'intrus d'un revers de la main et aperçu alors un panard à quelques centimètres de son visage."Naan pas question, pourquoi moi d'abord ?" dit-il d’un ton immature. Il remuait la tête de gauche à droite, se débattant de son mieux pour empêcher un quelconque pied de s’approcher de son visage. Il se calma tout de même en entrevoyant la culotte indigo de Rinka pendant que celle-ci était en pleine figure artistique et bancale. Y a pas à dire… la vue que lui offrait l'horizon était vraiment imprenable pour lui qui ne ratait jamais une occasion de se rincer l’œil. Ah les choses simples de la vie, y a rien de tel ! Mais ses muscles commençaient à fatiguer et il fut bien obligé de reposer sa tête sur le matelas. Il entendit alors un grand "BOOM" qui retentit dans toute la pièce et qui attira forcément son attention et bien évidement il se sentit soudainement moins écrasé même si la jeune femme n’était pas la plus lourde des deux, ça lui permettait de respirer un peu mieux. Il essaya de se redresser sur le lit pour se lever mais Nathanaël n'avait pas l'air décider à bouger lui. Il regarda alors le surveillant qui plongea ses yeux dans les siens avant de sourire… Noeru arqua un sourcil interrogateur, ce rictus lui semblait plus que suspicieux mais il n’eut même pas le temps d’ouvrir la bouche qu’il était déjà en train de recevoir le patin du siècle. Il s’était bien douté que quelque chose se tramait mais pas « ça ». D’ailleurs il ne réagit pas tout de suite, ses yeux s’arrondirent juste en deux soucoupes et il s’hérissa tel un chat. Ce n’est qu’au bout de quelques secondes qu’il tenta vainement de se dégager, les mains crispées sur les épaules de son collègue. Quand son calvaire prit fin et qu’il put enfin parler ; il baragouina un flot de monosyllabes incompréhensives en guise de protestation mais Nathanaël s’était déjà désintéressé de lui pour se jeter dans les bras de la belle qui squattait toujours le sol… Quoi ! Après lui avoir donné le baiser d’sa vie il se barrait comme ça ? Il se sentait comme une femme trahie ! Pourtant il était bel et bien un homme, tous ses attributs étaient à leurs places habituelles. Il passa même ses mains sur son torse comme pour s’assurer qu’il ne lui soit pas poussé une poitrine entre temps. On ne sait jamais, ce baiser aurait pu carrément le changer en nana, mieux valait vérifier par précaution...

    Finalement il rampa jusqu’au bord du lit pour voir si les deux zozos étaient encore en vie en récupérant au passage un briquet et un paquet de clopes qui trainait sur le matelas. De là où il était, il n'avait pas vu que Nath’ était tombé dans les bras de Rinka et que ses deux airbags avaient amortis sa chute. Il avait même l’air très bien installé, blottit ainsi tout contre la poitrine de la jeune femme. Le veinard ! Il ne put retenir un sourire à la vue de ce spectacle, les contemplant quelques secondes le regard figé avant de se ressaisir et de prendre un coussin pour taper sur son colocataire : "Ça c’est pour le viol de ma bouche !" brailla-t-il. Finalement il devait être encore un brin éméché, il n’avait même pas remarqué que Rinka ne dormait pas, elle. Il finit par s’assoir au bord du lit en s’emmitouflant dans le drap qui formait une sorte de capuche autour de sa tête avant de s’allumer une cigarette. En suivant la trajectoire de la fumée il croisa le regard de sa collègue. Ses lèvres s’étirèrent alors en un sourire malicieux tandis que son pieds s’approcha du visage de la japonaise.

    « Qui lèche le pied de qui maintenant, mh ? » Il le vira cependant bien vite de là, n’ayant fait ce geste que dans un esprit bon enfant et non pour profiter du fait qu’elle soit bloquée au sol pour se venger. Se venger de quoi d’ailleurs ? Au final il s’était bien amusé avec eux. Même si demain ou plutôt dans quelques heures il faudrait retourner bosser et que tous ses problèmes seraient à nouveau là, il s’était quand même bien marré. Il tira à nouveau sur sa cigarette avant d’ajouter, un sourire taquin toujours accroché aux lèvres: « Au fait, jolie ta culotte violette… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Mar 16 Aoû 2011 - 14:27


Rinka cessa de glousser au bout d'une dizaine de minutes seulement. La chambre lui sembla bien calme, soudainement, et c'est avec un léger sourire figé sur les lèvres que la jeune femme regardait Noeru.

-Je te la prêterais, si tu veux.

Les yeux brillants de malice, elle lui adressa un vague clin d'œil, avant de fermer les paupières. Elle comptait finir sa nuit là, par terre, malgré le poids de Nate écrasé sur elle. En fait c'était probablement à cause de lui qu'elle ne voulait pas rejoindre son lit, douillet et encore tiède. Le beau brun avait l'air si bien installé sur sa poitrine rebondie qu'elle ne l'aurait délogé de là pour rien au monde.

-Lance-moi un oreiller Noeru, please. Le gros si possible.

Rinka entrouvrit un œil, craignant de recevoir l'oreiller en question en pleine tronche comme tout à l'heure. Les batailles de polochon c'était marrant, mais à petite dose. Et l'humeur de la concierge changeait aussi rapidement que la météo au printemps. Parfois de manière tout aussi radicale, mieux valait alors la prendre avec des pincettes.
Attendant que Noeru réagisse, la jeune femme en profita pour l'observer plus ou moins discrètement. A cause de lui, ou grâce à lui, la soirée avait bénéficié d'un nouvel élan, et était totalement partie en cacahuète. Bien qu'ayant croisé le jeune homme plusieurs fois dans les couloirs Rinka ne s'était jamais imaginé ce genre de situation avec lui. Il y a un début à tout. Lors de la prochaine soirée improvisée, il faudrait qu'elle pense à inviter ce mec là, il avait un fort potentiel d'hilaritude.

La concierge sentit ses paupières se fermer à nouveau à mesure que le sommeil revenait la chercher. Elle ne luttait pas, laissant ses pensées dériver petit à petit, jusqu'à ce qu'un souvenir laissé au fin fond de sa mémoire, et oublié temporairement, refasse surface. Et comme elle mettait le doigt sur quelque chose d'important, elle rouvrit les yeux et observa Noeru.

-Ah mais en fait c'est toi le nouveau colocataire !

Elle prit une profonde inspiration, puis soupira, posant la main sur la tête de Nate en la caressant comme s'il s'agissait du Chat. Elle venait de percuter que Noeru était celui qui devait emménager ici. Il était celui dont la venue risquait de briser la relation ambigüe entre elle et Nathanaël.

-D'accord... j'comprends mieux maintenant.

Dans un nouveau soupir, la jeune femme s'affaissa sur le sol en enroulant les bras autour du torse de son gros Nate en peluche. Elle avait presque l'impression d'avoir des courbatures au cerveau tant elle avait réfléchi ce soir là. Laborieusement, d'ailleurs, l'alcool nuisant grandement à ses capacités de réflexion.
Comme il n'y avait plus besoin de penser à quoi que ce soit actuellement, Rinka sombra définitivement dans un sommeil lourd et profond. Elle n'eut même pas le temps de proposer à Noeru de rester dormir dans la chambre au lieu de devoir bouger jusqu'à celle qui lui appartenait maintenant. Quand au reste, elle aurait bien le temps de s'en soucier le lendemain.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]  Sam 20 Aoû 2011 - 9:52

[HRP :: Je met fin au Rp pour Nathanaël, monsieur dort paisiblement. \o/]
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Lit est le meilleur ami de l'homme [PV Rinka ~ Nathanaël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: