Partagez | 
 

 Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]  Ven 22 Juil 2011 - 23:07

Une journée grise, pleine de nuages sombres qui déversaient leur pluie sur la ville de Kobe comme si le ciel pleurait la tristesse dont était emplie la journée d'un homme qui marchait dans les rues à une heure qui n'était pas tardive mais relativement matinale. Il regarda sa montre qui affichait 9:42h, la matinée était donc à un peu entamée mais juste asser pour la tâche qu'il devait accomplir en ce jour funeste, à vrai dire si l'on regarde l'habitude que c'est devenu on peut désormais parler de rituel puisque chaque année à cette date précise il se rend pratiquement chaque fois à la même heure en un certain lieux et il y passe généralement plusieurs heures si ce n'est la journée, rentrant chez lui tard le soir et n'ayant plus aucune force ni volonté d'afficher son habituelle bonne humeur ainsi que son célèbre sourire pour lequel certaines femmes craquent. Mais aujourd'hui il n'avait pas du tout l'envie de séduire une femme ou bien d'aller boire un verre avec un ami ou un collègue, attention ne vous méprenez pas il n'est pas du tout dépressif ou en plein drame non loin de là, seulement la date d'aujourd'hui est asser spéciale dont l'origine remonte à un évènement terrible qui n'appartient pas à la plus glorieuse ou heureuse époque de sa vie mais pour en savoir plus faisons un petit retour en arrière.

/FLASH BACK/

Ce jour là également une pluie terrible s'abattait sur la ville de Himeji où il avait vu le jour, le tonnerre grondait et par instants on pouvait voir des éclairs fendre le ciel et s'abattre sur la terre dans un vacarme assourdissant, mais au milieu de tout cela un jeune homme courrait sans s'arrêter, malgré qu'il soit à bout de souffle et que son corps lui réclame un instant de répits son esprit ainsi que sa volonté s'y opposaient farouchement, étant la dernière barrière qui l'empêchait de s'effondrer de fatigue car il sentait bien la morsure de la douleur dans ses muscles et la fatigue de ces derniers. Mais outre la force de son esprit, le jeune garçon qu'il tenait dans ses bras et dont la respiration à l'inverse de lui se faisait de plus en plus lente semblait l'unique raison qui le motivait à le conduire vers l'hôpital le plus proche tandis que au fond de son âme il se maudissait de n'avoir put le protéger correctement.

* Bon sang j'aurais jamais dût le laisser aller là bas tout seul, j'aurais dût être avec lui !! *

Désormais il n'y avait qu'un médecin pour lui sauver la vie car même si Hikaru au fil de son expérience dans la rue savait soigner à peu près toutes les blessures légères ainsi que les quelques autres du genre d'une épaule démise ou bien d'une petite fracture qui ne demandait pas énormément de soins tout cela il était capable de le gérer mais la blessure dont souffrait Himoyi était bien trop profonde ou grave pour qu'il y puisse quoique ce soit d'où la raison de son empressement à le conduire là où on pourrait faire quelque chose pour lui. Après une bonne dizaine de minutes à courir parmi les petites ruelles du centre ville il finit par déboucher sur l'endroit qu'il tentait d'atteindre depuis tout à l'heure, heureusement par la condition sociale et l'âge de son protéger il n'y aurait pas de problème pour le faire soigner et cette seule pensée le réconforta, il entra en trombe dans le hall criant pour que l'on s'occupe du jeune garçon ce que les médecins firent rapidement après avoir demander à Hikaru quelques questions de routine sur son état de santé en générale ainsi que sur sa famille puis ils l'emmenèrent au bloc opératoire. Soulagé de le savoir en si bonnes mains il s'accorda un peu de repos et sorti quelques minutes afin de se calmer vu qu'il ne pouvait désormais plus rien faire. Hélas c'est après cela qu'eut lieu le drame, il n'avait quitter le bâtiment que quelques minutes ce qui fut suffisant pour qu'une personne place un engin explosif qui rasa les locaux alors juste que notre héros revenait prendre des nouvelles du jeune garçon, cet épisode le marqua tant psychologiquement que physiquement d'où la couleur de ses yeux.

/ FIN FLASH BACK/

Et c'est donc depuis ce jour que notre professeur se rend chaque année à la même date fleurir la tombe de ce jeune garçon dont il n'a put sauver la vie, peut être est-ce une forme de pèlerinage qu'il effectue en tentant de se convaincre qu'il n'a rien put faire, ou bien il s'agit d'une espèce de punition qu'il doit assumer pur avoir été dans l'incapacité de le protéger toujours est il que jamais il ne pourra effacer la douleur de la perte de cet être dont il avait la responsabilité. Certains lui diraient qu'il n'aurait rien put faire de toute manière mais comme toute personne dans sa situation il leur répondrait que si il était rester dans l'hôpital il aurait put empêcher tout cela ou au moins essayer même si ça lui aurait coûter la vie, au moins il n'aurait pas à vivre toute sa vie avec ce remord au fond de lui qu'il traine chaque jour sans que quiconque autour de lui ne s'en doute un seul instant. Et donc comme à chaque fois à cette occasion il se rend chez le même fleuriste pour lui acheter un bouquet de chrysanthèmes qui symbolisent le deuil et la perte d'une personne qui nous était chère, après cela connaissant la route par coeur il traverse l'avenue centrale en direction du cimetière afin d'aller y fleurir la tombe.


Dernière édition par Hikaru Nabeshima le Jeu 1 Sep 2011 - 12:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]  Sam 23 Juil 2011 - 0:00

~Musique~

Neiry Amyas. Une jeune fille, une rouquine la silhouette fine pourtant toujours vêtu de vêtements trop grands pour elle, ses cheveux toujours trop long et lui cachant à moitié, si se n'est complètement le visage. La jeune fille était assise sur le rebords de la fenêtre. Elle s'était un peu égarer ses derniers temps. Avait trouver de quoi s'occuper l'esprit mais en avait oublier le reste. Elle avait trouver comment se vider et ne penser à rien. C'était la meilleur des choses dans le fond. Elle s'était donc levée ce matin et mise à la fenêtre. Et comme à chaque fois qu'il pleuvait et qu'elle pouvait se le permettre elle sortait.

~

Neiry habillé d'un pantalon de toile léger, et d'un débardeur qui mettait ses formes en valeurs se comporta aux abords du lycée comme une fille normale, mettant deux mains au dessus de sa tête pour protéger ses cheveux de la pluie, enfin pour avoir l'espoir de. Et courant pour être mouillé le moins possible. Mais une fois qu'elle eut franchis le portail, et tourné dans le première rue elle arrêta le cinéma. Marchant normalement comme si de rien n'était. Les cheveux devant ses yeux bleux. Cela faisait d'ailleurs un contraste magnifique. La couleur rousse de ses cheveux qui mouiller devenait rouge sombre, et ce bleu si clair. Comme l'espoir d'une lumière. Et pourtant si indéchiffrable à cet instant. Car depuis quelque temps elle ne parlait plus a personne n'échangeait pas.

~

~Musique~

~

Neiry marchait dans les rues calmement. Comme si rien ne l'effrayait plus. Du regard elle ne cessait de regarder autour d'elle c'était comme cela. Tant qu'il y aurait ces gens en anorak et avec leur parapluie et toute cette circulation elle ne se détendrait pas. Mais elle savait où elle allait, Et là bas au moins il n'y aurait personne. Elle serait seule tranquille. La jeune fille traversa les rues seules. Puis elle arriva a se lieu. Bien sur elle ne rentrerai pas par l'entrée principale... Et puis quoi encore, qu'un gardien la voit entrer, non jamais. Elle voulait qu'on lui foute la paix. Être tranquille sans que personne ne se doute de sa présence. Le cimetière c'était la planque parfaite. Et pour ce qui est des symbole et de ce à quoi elle voulait penser c'était parfait.

~

La jeune fille escalada donc le mur le plus éloigner de l'entrer pour aller se mettre dans un coin un peu replier du cimetière. Oui tous les cimetières ne sont pas rectangulaires. Et puis un peu cacher et là où il y avait le moins de cadavre elle s'assis par terre adossée au mur. Elle se mit à penser à tout ce qui l'avait mener jusqu'ici. Et même si quelqu'un venait, et même si les larmes coulait, la pluie était là pour faire comme si de rien n'était. Le temps humide, et frais la faisait par contre souffrir dans le dos. Cette cicatrice mal refermer, jamais recoussu, jamais bien nettoyer. Elle devait être horrible, heureusement ces cheveux cachait tout. Et puis il y avait le mur aussi comme ami fidèle. Neiry regardait droit devant elle. Et elle remarqua qu'il y avait quelqu'un qu'elle semblait connaitre. Peut être Hikaru, Merde son nom c'était quoi déjà tant pis, elle n'irait pas faire le premier pas de toute manière.

~

~Musique~

~

Il est vrai qu'elle se demandait se qu'il foutait là mais il pouvait aggir pareil, et il n'y a que les drogué pour être seul et se fourrer dans des endroits ainsi sans raison. Car parmi ces tombes ici à Kobe il ne pouvait y avoir personne qu'elle connaissait et ça Hika devait le savoir. Elle ne voulait pas être soupsonner. Elle n'avait pas envie de s'expliquer. Surement lui non plus. Alors il était peut être mieux que chacun reste dans son coin. Enfin elle trouvait toujours la bonne excuse pour n'avoir à parler à personne.


~

Elle sentait bien pourtant que son professeur n'était pas là par hasard puis le fait qu'il ait des fleurs à la main. Des chrysanthèmes surement à la couleur... Cela ne présageait rien de bon. Une journée triste. Elle réalisait qu'un professeur finalement pouvait être humain aussi et ça lui fit chaud au coeur. Mais bon elle ne pouvait être son égale, il l'avait peut être soutenu, il l'avait peut être aider, ou essayer. Elle ne pourrait jamais lui rendre l'appareil, il la considèrerait toujours au fond de lui même comme inférieur. Déjà par l'âge, mais aussi par le statut. Par les coutumes communes de tous les pays finalement. La haine envahit ses yeux. Mais elle ne bougea pas, se contentant de fermer les poings fixant Hika.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]  Sam 23 Juil 2011 - 13:13

Il ne lui avait fallut qu'une petite dizaines de minutes pour parvenir jusqu'au cimetière de la ville, même si cela s'était fait sous une pluie battante qui le trempait et semblait s'infiltrer jusque dans ses os, son corps était parcourut de frissons mais il les ignoraient. Même si cela le faisait un peu souffrir, il se disait au fond de lui qu'il s'agissait un peu d'une punition pour ce qui s'était passer, il s'infligeait cela chaque année qu'il fasse beau ou non comme un pèlerinage. Arrivé devant les grilles il vit quelques mètres derrières les barreaux de métal, les nombreuses tombes et stèle en pierre, granite ou marbre qui se dressaient devant lui. Chacune d'elle contenait un corps, voir plusieurs pour certaines et dans ce cas il s'agissait d'un caveau familiale mais dans certains cas il n'y en avait que deux car c'était des couples qui avaient fait le souhait d'être enterrer ensemble afin que même la mort ne puisse les séparer et qu'ils puissent reposer l'un à côté de l'autre pour l'éternité. Ces lieux avaient pour certains quelque chose d'angoissant et peu de gens y restaient très longtemps, encore moins une fois que la nuit était tombé mais pour lui rester une heure ou bien dix ne changeait pas grand chose, il lui était même arrivé de passer une journée entière debout au milieu de toutes ces pierres. Et à chaque fois il apportait toujours les mêmes fleurs, car la personne à qui ils étaient destinés lui avait un jour dit que ces fleurs étaient l'une des plus belle qu'il avait vu.

Parcourant les allées comme un chemin mille fois répété, il parvint à l'endroit qu'il voulait asser rapidement et commença comme à chaque fois par rester planter devant immobile durant quelques minutes, dans son esprit il se répétait inlassablement une prière qu'il avait apprise et changer un peu à sa manière. Puis il déposa les fleurs sur la tombe dont la pierre avait été bien humidifiée par la pluie incessante qui tombait depuis le matin, c'est la qu'il remarqua une chose incongrue, une chose à laquelle il ne s'attendait pas et aussi qu'il ne pensait pas voir surtout dans ce lieux. Une personne se trouvait dans le cimetière, mais il s'agissait d'une jeune fille qui était assise contre le mur et ne bougeait pas malgré toute cette pluie. Il était étrange qu'elle soit ici par un temps pareil et seule qui plus et, mais chose encore plus étonnante il lui semblait qu'il la connaissait et après avoir regarder un peu mieux il comprit enfin de qui il s'agissait. Ce n'était autre que Neiry Amyas, une étudiante du lycée où il travaillait et avec qui il avait déjà parler, elle n'était pas en grande forme comme d'habitude et il se doutait bien qu'elle n'était pas ici pour faire la fête, elle était sans doute venue pour échapper un peu au monde et être tranquille , ne se doutant pas qu'elle le croiserait. Il hésitait un peu à venir la voir car elle voulait surement être seule et ne parler à personne mais d'un autre côté il n'était pas dans ses habitudes dans ces cas là de faire comme si il ne l'avait pas vu et repartir sans rien dire. Il se dirigea donc vers elle et s'adressa à la jeune fille en mettant au placard toutes les coutumes qui visait à établir une hiérarchie entre eux, il s'en foutait aujourd'hui de toutes ces règles et ne voulait qu'une chose : que deux personne parlent un point c'est tout et puis cela aiderait peut être la jeune fille à lui parler.

- Bonjour Neiry, ca te dérange si je m'assoie à tes côtés ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]  Sam 23 Juil 2011 - 14:02

Ce cher professeur de théâtre. En fait s'il était bon prof, il serait bon acteur. Oui encore un de ses personnages faux, qu'on ne peut connaitre. Un masque pour chaque jour. Que croire ? Ce n'était pas possible, et même si on voulait bien croire, rien ne nous disait que c'était la réalité qu'on avait devant nous. Les pensées de Neiry allait dans se sens. Pourquoi ressentait elle une haine aussi intense ? Hikaru ne lui avait jamais rien fait. Il avait toujours chercher à l'aider...

- Bonjour Neiry, ca te dérange si je m'assoie à tes côtés ?

Nei le fixa un instant, il attendait réellement sa réponse. Ne lui imposant rien, elle pouvait cracher son venin, l'envoyer se faire voir. Non il fallait qu'elle cache cette haine. Qu'elle la cache au fond d'elle, qu'elle la sorte de ses yeux. Elle détourna le regard et le posa dans le vague sans plus cligner des paupières. Finalement d'une voix neutre elle arriva à articuler.

"Faites comme bon vous semble sensei, cela ne me gène pas. Mais pensez à votre image, s'assoir par terre dehors n'est pas digne, excepter dans l'herbe. Puis vos vêtements pourraient être tachés ou abimé, même si la pluie n'est pas forcément mieux."

On avait dit étrange ? Non là on pouvait presque dire paranormale. Neiry enchainant plusieurs phrases à la suite sans qu'elle n'y soit obligé par une question, elle aurait pu dire oui, ou même non, et même aurait pu déverser sa haine et là aussi faire plusieurs phrase. Mais là elle était gentille, presque normale, mettant de nombreuses convenances. Non ça ne ressemblait pas à Nei. S'il faisait attention Hika s'en apercevrait, mais cela ne changeait pas grand chose. Elle ne cherchait pas à le repousser, même s'il pouvait tout aussi bien le prendre comme cela. Elle aurait aimé voir en Hika un grand frère, un père, enfin quelqu'un sur qui compter. Mais ça voulait dire, ouvrir son coeur, sa voulait dire avoir confiance, ça voulait dire arrêter d'avoir peur, et ça voulait aussi dire que les professeurs n'était pas tous les mêmes, pas tous des pierres. Et c'est dur de remettre en question une vie entière.

"Avant tout, ne vous sentez pas coupable, et ne chercher pas à m'expliquer votre venu ici, cela ne sert pas, et cela ne me regarde pas. On a tous un passé. Je ne m'habituerai jamais cependant à croiser, un Sensei à l'extérieur de l'école dans les lieux que je fréquente. Aussi étranges soient ils."

Il y avait de grandes chances que notre aimable professeur ne la reconnaisse pas du tout. Elle avait assisté à ses cours, mais était resté la même. La jeune fille au fond de la classe qui prend note quand cela lui chante, mais qui ne dit pas un mot. Enfin ses derniers temps elle avait prit plus souvent des notes, mais c'était un peu plus effacée oui c'était toujours possible de faire plus. La elle semblait normale, presque heureuse, en total décalage avec se qu'on savait d'elle, ce lieu, et même ses poings toujours fermés et qu'elle ne faisait que serrer. Les pouces à l'intérieur.

Autre grand changement, c'est qu'elle ne se tenait pas droite, les épaules tombant vers l'avant par moment elle tachait de se redresser elle fermait les yeux inspirait et expirait le plus calmement possible, ensuite elle souriait. Oui, Neiry souriait, satisfaite. Puis son regard repartait dans le vague et de nouveau plus d'expression n'étaient sur son visage. Tant de mystère en un seul être. Mais je vais vous dire pourquoi elle agissait ainsi, elle avait mal, la pluie au bout d'un moment finissait par refroidir, et pour ne pas trembler ses muscles se tendait, ajouter à cela l'humidité et d'ancienne blessures peuvent vous faire mal. Mais au moins vous êtes sur d'être en vie, vous être sur d'être éveillé, vous être sur que c'était vrai, que cette blessure ne s'en ira jamais. Vous êtes sur d'avoir mal et que certaines blessures ne se referment pas contrairement à se qu'on dit. Mais ce n'est pas pour autant qu'on est triste... Ou bien si...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]  Sam 23 Juil 2011 - 18:41

Pour la première fois depuis le début de cette triste journée dans son esprit il y avait autre chose que du chagrin, après les paroles de Neiry son tempérament maussade avait fait place à de la surprise car pour la première fois depuis qu'il la connaissait elle venait de se comporter différemment avec lui. Heureusement ce changement était en bien mais connaissant la jeune fille cela pouvait très bien être fait pour cacher la tristesse et la souffrance qu'elle contenait dans son coeur et quoiqu'elle fasse elle ne pourrait jamais l'effacer, mais aujourd'hui aller savoir pourquoi il semblerait qu'elle soit devenue un peu différente ou bien était-ce simplement qu'elle en avait marre de cette façade qu'elle affichait d'habitude et que à cet instant elle n'avait pas envi de faire semblant et qu'elle se laissait un peu aller par fatigue de devoir toujours paraître bien. Non pas que elle rayonnait de joie ou qu'elle lui proposait un café, mais dans son cas ce changement que chez une autre personne on prendrait pour quelque chose de relativement banale était dans le cas présent presque une révolution émotionnelle pour la jeune fille ou du moins notre professeur le prenait comme tel et profiterait de la petite brèche qui lui était offerte pour creuser un peu plus chez elle.

- Ah en effet ils ne sont plus tout propres, mais bon aujourd'hui à vrai dire ce n'est pas ce qui me préoccupe le plus et puis ce ne sont que des tâches après tout.

Il devrait tout de même agir avec précaution car le soudain changement d'attitude dont elle faisait preuve pouvait être fragile et si il n'agissait pas prudemment il pourrait très bien voir la Neiry habituelle revenir au galop alors mieux valait faire attention. Mais bon leurs précédents échanges ne s'étaient pas trop mal passer et il commençait à avoir un peu l'habitude de parler avec elle et savait donc comment s'y prendre et les sujets à éviter ou non, comme si elle lisait dans son esprit ou devinait ce qu'il allait penser avant qu'il ne le fasse et le prévint que peu importe les raisons qui ont bien put le pousser à venir ici par une journée aussi morne et qu'il n'avait pas lui lui dire pourquoi il était ici, chacun a son passé et il lui appartient. Elle n'était pas non plus encore habituée à croiser des professeurs en dehors de l'école et donc ne savait peut être pas encore quelle attitude adopté dans ces cas là, c'était peut être la raison de ce changement de comportement allez savoir mais pour d'autres raisons il avait quand même envi de lui en parler.

- Eh bien à vrai dire je me sens coupable tout de même mais pour autre chose, ou du moins pour la personne que je suis venu voir et qui est enterrer ici. C'est vrai que rien ne m'oblige à t'en parler, c'est mon histoire mais je crois que tu pourrais comprendre ce que je ressens et puis dans un sens sans pouvoir l'expliquer je ressens quelque chose d'étrange, tu es une de mes élèves et pourtant au fond de moi il y a quelque chose de différent.

Non pas qu'il ressentait une attirance envers elle, absolument pas il s'agissait là d'autre chose presque comme un lien affectif du même genre qu'il avait tisser plus jeune avec d'autres enfants, comme si il sentait qu'il devait la protéger même si il ne savait pas pourquoi ni pourquoi elle. Elle n'avait rien de particulier même si son histoire ne semblait pas non plus commune et puis la cicatrice qu'elle avait dans le dos était tout sauf banale. D'ailleurs en parlant de ça il remarqua que cette blessure la faisait un peu souffrir à cause de la pluie qui tombait et trempait son dos, comme si il était un grand frère il fit un geste envers elle sans vraiment lui demander son avis car de toute manière elle n'aurait peut être même pas la volonté de dire non, il enleva sa veste et la lui mit sur les épaules afin de diminuer un peu les dommages que causait la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]  Dim 24 Juil 2011 - 22:22

Musique

- Ah en effet ils ne sont plus tout propres, mais bon aujourd'hui à vrai dire ce n'est pas ce qui me préoccupe le plus et puis ce ne sont que des tâches après tout.

La tentative de repousser Hika n'avait pas fonctionner. Et contrairement à toute attente cela ne déçu pas Neiry, elle fut même presque contente. C'était vraiment étrange tout de même. Était elle en train de s'attacher à se professeur. Non il ne fallait pas. La haine redoubla en elle. Ses poings se serrèrent encore plus. De la sorte que ses doigts bien que à moitié gelés changèrent de couleur.

- Eh bien à vrai dire je me sens coupable tout de même mais pour autre chose, ou du moins pour la personne que je suis venu voir et qui est enterrer ici. C'est vrai que rien ne m'oblige à t'en parler, c'est mon histoire mais je crois que tu pourrais comprendre ce que je ressens et puis dans un sens sans pouvoir l'expliquer je ressens quelque chose d'étrange, tu es une de mes élèves et pourtant au fond de moi il y a quelque chose de différent.

Neiry resta un moment silencieuse perdu dans ses pensées. Il se sentait coupable. Oui la culpabilité on la trainait comme un fardeau dont on ne peut se séparer facilement. Mais depuis le temps il s'était racheter quelle que soit sa faute. C'est vrai quoi. Il n'avait pas le caractère d'un meurtrier. Et même s'il pouvait avoir été bagarreur plus jeune, comme la plupart des garçons. Même si au court d'un combat quelqu'un après un mauvais coup avait perdu la vie. C'était triste, mais pas de sa faute. Quand on a pas l'intention de donner la mort, on peut être pardonner. Surtout si on s'en veux. Mais on ne peut pas s'en vouloir indéfiniment, et pour l'exemple d'un combat, les deux individus sont d'accord de se battre à la base. Enfin bon. Hikaru avait le coeur pur, et il ne pouvait pas être mauvais et si la personne qu'il venait voir était un enfant, un homme Hikaru n'avait pas souhaiter ça.

Et si c'était une femme ? De quoi pourrait il s'en vouloir. De ne pas l'avoir accepter comme partenaire, de s'être engueuler avec. De... de l'avoir obliger... A cette idée Neiry se tendit entièrement. Son regard se noircit. Ses poings tremblaient. NON ! Il fallait que cette haine sorte d'elle. Mais il était à côté d'elle, elle ne pouvait hurler, ni tenter de fracasser le mur derrière elle. Sa respiration s'était légèrement accéléré. Elle essayait de tout faire pour ne pas que ça se voit. Sauf que là elle avait l'impression qu'elle allait exploser. Mais c'est à se moment qu'il déposa son manteau sur ses épaules. Elle sursauta. Pourquoi faisait-il cela ? Pour ne pas y penser plus longtemps elle se décida de répondre à ce qu'il venait de dire.

Musique

"La culpabilité prouve que vous êtes quelqu'un de bon Sensei. Vous avez le coeur pur, j'en suis sûre. Cela ne sert à rien de se torturer. Je ne connais pas l'histoire, mais je suis persuadée que vous n'y êtes pour rien. Et puis même si vous n'avez pas fait quelque chose. Que vous pensez que vous auriez pu changer quoi que se soit. Que vous ne l'avez pas fait. Sensei, vous vous êtes racheté depuis le temps. Vous ne pensez pas ? Chacun paye ses fautes. Mais cela n'est pas éternel. Que la personne que vous avez perdu reste, que vous y pensiez qu'elle soit dans votre coeur... C'est normal. Et c'est bien car c'est un honneur pour sa mémoire. Mais cette personne, veut-elle vous voir ronger par son souvenir ? A part si c'est volontaire, je ne voudrais pas qu'on pleure ma mort. Car je suis sûre, que même si je ne me réincarne pas, je suis sûre que je serais en paix, et c'est ce que tout le monde cherche toute sa vie. Sensei ne vous laissez pas ronger, pas vous je vous l'interdit...

Heu désolée j'aurais peut être pas du, pardonner moi Sensei..."


Surprise ? Ouai Neiry qui venait d'argumenter. Bon elle ne lui laissait pas le temps de dire quoi que se soit. Mais elle s'était exprimé réellement complètement, peut être pour la première fois. Bon elle n'avait pas fait de commentaire sur la fin de se qu'avait dit Hikaru. Déjà comment elle avait fini la troublait, mais si on ajoutait quelque chose aux dires du professeur se serait trop. Neiry vivait se qu'elle ressentait de façon incontrôlable et violente.

Et voilà que tout repartait dans sa tête. Comment pouvait elle être si différente. La jugeait il parce qu'il savait qu'elle avait souffert. Était est ce cela qui faisait qu'elle est pouvait comprendre. Si c'était cela elle préférait ne pas comprendre. Car la culpabilité elle la connaissait bien. Sans elle il serait toujours en vie. Sans elle Last et Fran serait encore sans une égratignure. Sans elle, oui se monde serait bien plus beau. Car elle n'avait jamais aidé son prochain. Pourtant ce soir c'était différent. Et tout à coup elle voulait fuir. Mais comment faire, comme le dire. Pouvait elle se lever et partir en courant ?

Et puis zut, elle aurait bien le temps de s'excuser au prochain cours, enfin bon il ne restait que deux semaines, alors il faudrait qu'elle fasse vite mais tant pis. Neiry se leva, elle attrapa la veste d'Hikaru en même temps la posa sur ses genou. Et tournant le dos elle voulu courir. Sauf qu'une étrinte à laquelle elle ne s'attendait pas était à son poignet. Elle se tourna avec la vitesse l'espace d'un instant on vit ses deux yeux, avec toujours cette terreur d'animal traqué et prit au piège. Elle se laissa tomber par terre baissant la tête, de nouveau les larmes lui piquait les yeux. Elle tachait de les retenir. Hikaru aurait surement du mal à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]  Lun 25 Juil 2011 - 18:08

Il regrettait un peu d'en avoir dit si peu sur cette histoire parce que elle risquait de s'imaginer tout et n'importe quoi sur les raisons de sa présence ici et il ne voulait pas lui causer de soucis car elle pourrait s'inquiéter pour rien en pensant à des choses qui ne sont pas vrai et du coup qui pourraient le blesser sans qu'elle le veuille. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir pour cela, aux vues de ce qu'il lui avait dit il était normal d'imaginer un peu tout et n'importe quoi si l'on a pas d'autres informations, et puis même si elle pouvait imaginer des choses qui n'avaient rien à voir avec ce n'était pas de sa faute et il n'allait pas lui causer plus de regrets ou de tristesse que n'en contenait déjà son coeur. Cela étant il serait judicieux tout de même de lui faire part du fond de cette histoire pour qu'elle ne s'inquiète pas de sa réaction si elle venait à lui poser des questions qui seraient un peu déplacées. En revanche une chose l'inquiétait particulièrement, en voyant son état il se rappela de la cicatrice présente dans son dos et bien que la jeune fille soit contre qu'une autre personne la voie ou bien la touche le mettait mal à l'aise car il semblait bien que cette blessure n'ait jamais vraiment été soignée et pouvait donc représenter un danger pour sa santé. Mais pourquoi se préoccupait-il autant pour cette jeune fille ? Elle n'avait rien de spécial et n'était pas différente des autres étudiantes de son âge et pourtant il ne pouvait s'empêcher de vouloir s'occuper d'elle comme au temps de son adolescence lorsqu'il dirigeait son gang.

Mais tandis qu'il se perdait dans ses pensées comme toujours, il remarqua que l'attitude de Neiry avait quelque peu changée et pas tout à fait en bien malheureusement, sa respiration s'était accélérée et on sentait que son corps s'était tendu comme si un sentiment puissant s'était emparé d'elle. Il n'était pas dur de comprendre que la jeune fille commençait à saturer pour on ne sait qu'elle raison mais il commençait à asser bien la connaître pour deviner que quelque chose n'allait pas, que ce soit la colère ou bien une tension accumulée trop longtemps, la jeune étudiante avait du mal à contrôler le flot d'émotions qui coulait en elle et devrait rapidement l'évacuer si elle ne voulait pas craquer. Et puis tout à coup elle se mit à lui parler, répondant à ce qu'il disait plus tôt, mais ce qui étonna le plus Hikaru c'est qu'elle ne prononça pas une ou deux phrase comme d'habitude mais se lança véritablement dans un long monologue qui ne lui ressemblait pas vraiment et surtout au vu de ce qu'elle racontait. Elle semblait s'ouvrir un peu plus au professeur ce qui lui réchauffa quelque peu le coeur qui depuis le matin était un peu glacée par son sentiment de regret, elle lui dit ce que bon nombre de personnes lui avait déjà dit à savoir qu'il fallait tourner la page et accepter ce qui c'était passer. le pire c'est qu'ils avaient tous raison, il ne pouvait pas revenir en arrière et qui plus est il avait obtenu justice mais il n'arrivait pas pour une raison obscure à oublier cela et ce pèlerinage qu'il faisait chaque année était un peu comme une manière de ne pas oublier.

* Mais elle n'a pas tord, il faudrait peut être arrêter de penser que je dois me racheter car c'est bien ce que j'essaye de faire.... *

En revanche ce qui le surprit le plus outre le fait qu'elle n'ait commenter la fin de sa phrase ce qui dans un sens se comprenait car elle n'osait peut être rien dire, no vraiment la grande nouveauté chez elle se découvrit lorsqu'elle alla jusqu'à être asser familière avec lui en lui ordonnant pratiquement de ne pas se morfondre ni laisser la culpabilité le ronger, sur le coup il ne pensa même pas à la sermonner sur le fait qu'elle lui devait du respect. Il était bien trop surpris pour cela car jamais il ne l'avait entendu ni vu agir de la sorte avec quelqu'un d'autre et surtout pas un professeur, cela devait aussi être une première pour elle car elle stoppa net tout mouvement essayant peut être aussi de comprendre pourquoi elle avait bien put agir ainsi et encore plus pourquoi envers lui justement, peut être que son comportement envers elle commençait à se faire sentir au fond de son coeur. Mais un tel changement doit être aussi u peu difficile à comprendre pour elle et pourrait bien la perturber, asser pour qu'elle se sente désorientée et malheureusement ses craintes se révélèrent exactes, ne parvenant pas à comprendre pourquoi et peut être par crainte de l'inconnu elle se leva brusquement et lançant sa veste sur les genoux d'hikaru elle commença à partir au loin pour fuir tout ceci. Mais loin de la laisser seule dans une telle situation il la rattrapa et prit son bras dans sa main pour la stopper et l'empêcher de continuer sa fuite, la regardant dans les yeux il comprit que tout cela lui faisait peur et avant qu'il puisse dire quelque chose elle s'effondra à terre en pleurant, espérant qu'avec la pluie cela ne se voit pas mais il n'était pas aveugle. Il ne comprenait pas tout ce qui se passait mais il ne comptait pas la laisser comme cela, mettant à nouveau sa veste sur ses épaules pour la protéger de la pluie, il s'abaissa à son niveau et sans rien dire la pris dans ses bras pour tenter de la calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]  Mer 17 Aoû 2011 - 17:31

A présent dans les bras de son professeur de théâtre, la jeune fille était partagée, entre la peur, et donc à se crisper, le soulagement qui la ferait se laisser aller, et l'incompréhension. Il est vrai qu'un animal voulant fuir qu'on attrape de force se débat. Mais elle se contentait d'être là mal à l'aise. Elle reprenait son contrôle. Elle ne se permettait pas encore de pleurer sur l'épaule de quelqu'un. Déjà qu'elle avait du mal à pleurer devant quelqu'un.

Au bout d'un moment Neiry de nouveau calme passa une main dans ses cheveux, les frictionnant, de nouvelles mèches se placèrent devant ses yeux. Elle se redressa remettant son dos droit. Et elle regarda autour d'elle. Personne à l'horizon. Et cette pluie.

" On croirait l'ambiance, similaire à celle que cherchaient les plus grands...
Auteurs, musiciens,
poètes écrivains
La recherche de l'indescriptible. Bonheur ou malheur, tristesse et rancoeur ?
La pluie est belle, et même si le contraire du soleil, elle ne rime pas avec malheur. Pourtant s'en est plus que le symbole.
Pour une fois inversons les rôles, oublions les règles, venez Sensei, vous changer les idées auprès d'un verre "


Oui, on pouvait croire qu'elle le draguait. Mais pour l'heure elle était plus dans la diversion. Elle n'allait pas le torturer à raconter son passé, même si cela lui ferait du bien. S'il s'était passé quoi que se soit qui lui rappelle le sien... Elle n'était pas prête à le supporter. Il était dur de la suivre. De la comprendre. Et elle le faisait dans le fond exprès. Elle ne cherchait plus à lier avec quiconque. C'était la deuxième fois qu'il la voyait pleurer, il fallait quelle change cela. Mais que représentait Hika à ses yeux. Si elle disait professeur, elle éprouvait de la haine. Mais si elle regardait Hika cela ne pouvait pas être de la haine pas pour lui. L'amour était lui aussi improbable, vu la différence d'âge. Enfin Neiry chassa tout cela de sa tête, elle aurait tout le temps de se torturer plus tard.

Elle se leva calmement, il ne fallait pas qu'il croit qu'elle allait s'enfuir, déjà pour qui la laisse faire. Elle lui tendit ensuite la main pour qu'il se relever sans peine. Elle avait toujours la veste de son professeur sur les épaules, et de loin on aurait pu les prendre pour un couple. Bon le lieu et le temps semblaient quand même en contradiction avec la scène. Mais que voulez vous. Et puis il ne faut pas se laisser berner par les apparences...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]  Mar 23 Aoû 2011 - 17:19

Après de longues minutes passées ainsi immobiles dans l'espoir que la situation s'améliore, elle sembla enfin parvenir à reprendre le contrôle de ses émotions du moins pour l'instant, s'écartant de lui et se redressant elle replaça ses cheveux avec une main et regardant autour d'elle prononça des paroles qui ressemblaient presque à un poème mais qui sonnaient plus comme un discours venant du fond de son âme. Certes ses paroles auraient put être interpréter presque comme une tentative de le séduire par une personne non avertie mais lui savait que cela signifiait autre chose, un peu comme si elle levait légèrement le voile sur le mystère de son âme afin de lui laisser entrevoir ce qu'il y avait derrière les masques qu'elle dressait chaque jour devant tout le monde. Il ne l'interrompit pas, par respect pour l'honneur qu'elle lui faisait de dévoiler un peu son vrai visage même si ce n'était que pour un court instant, il lui fallait profiter de cela car une telle situation ne se reproduirait peut être pas avant un moment. Elle se comporta avec lui d'une manière qui le désarçonna un peu car il n'était pas tout à fait habitué à ce qu'elle agisse ainsi, en effet elle lui avait proposer soudainement de faire tomber totalement toute barrière sociale, tout règlement qui les différenciaient et faisaient qu'il était professeur et elle élève, lui un adulte et elle une adolescente. Tout cela afin de lui changer les idées en buvant un bon verre ensemble afin de penser à autre chose. L'idée n'était pas mauvaise et il était vrai qu'il ne devait pas non plus passer sa journée à se morfondre et être replier sur lui même devant toutes les personnes qu'il croiseraient, il se leva lentement et en jetant un dernier regard sur la tombe à côté de lui, ses yeux parcourant les inscriptions graver sur le marbre répondit à son offre.

- Tu n'a pas tords Neiry, il serait temps de changer un peu de musique, le mélodrame va bien un certains temps mais à la longue ce n'est pas le meilleur style à adopter.

La pluie qui coulait le long de son visage et de son corps commençait enfin à avoir un effet sur lui, il sentait des frissons parcourir sa peau, ses poils se hérisser et ses muscles trembler légèrement afin de redonner un peu de chaleur à son organisme qui souffrait de la pluie qui le refroidissait. Même si cela faisait un moment qu'il devait avoir froid, les effets ne se faisaient ressentir que maintenant, à cet instant où il réalisait enfin où il était et depuis combien de temps il était sous ce temps pluvieux à subir la météo défavorable et asser déprimante qui s'abattait sur lui. Sans prononcer un mot mais en accordant un regard à Neiry avec le premier sourire qu'il affichait de la journée si tant est que l'on pouvait appeler ça un sourire, il s'agissait plutôt d'une petite crispation des muscles autour de sa bouche mais bon pour le moment c'était tout ce dont il était capable. Il lui tendit son bras comme une invitation à le suivre dans un autre endroit que celui ci, quelque part où ils pourraient oublier tout leurs soucis l'histoire de quelques heures.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]  Jeu 25 Aoû 2011 - 15:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée pas très gaie... [ Pv & Neiry Amyas & Libre ] [ TERMINER ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: