Partagez | 
 

 Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]  Mar 2 Aoû 2011 - 18:52

Ah non... Je ne peux quand même pas porter ça ! Le tissu de cette robe me colle tellement à la peau que c'en est hallucinant. Bon, peut-être que ce n'est qu'une impression. Il est vrai que la dernière fois que j'ai porté une robe c'était à mon bal de finissants... Et même là j'avais voulu y aller en pantalons. Je n'ai jamais aimé les jupes et tout ce qui s'y accroche. Je préfère de loin un bon vieux jean usé. C'est confortable et puis pas de risque que le vent puisse faire en sorte qu'on voit ma culotte. Bref. En plus, ces talons hauts sont tellement inconfortables. Je suis certaine qu'à la fin de la soirée je vais avoir les pieds pleins d'ampoules. Se doit être tout un défi de marcher avec ça... Non, je ne suis pas masculine. Seulement que la seule chose que je fasse d'un peu féminin est que j'adore mettre différents vernis à ongles. Bon, parlant de ça, il faut que j'en trouve un qui soit assorti à cette robe ! Je marche maladroitement jusqu'à la salle de bain et trouve la couleur appropriée, pour ensuite l'appliquer sur tous mes ongles. Puis, je sors de mon appartement pour me diriger vers ma voiture. Embarquement immédiat, et j'arrive quelques minutes par la suite devant le fameux restaurant où j'ai mon ''rencart''. Je n'aurais jamais dû accepté. Mais Alejandra est tellement bonne pour faire changer d'idée. La preuve; elle a réussi à me faire porter ça. J'entre dans le resto et me rend à la place qui nous est réservé, marchant lentement pour éviter de trébucher. Je regarde le menu et commande tout de suite quelque chose même si Onee-sama, son mari et l'autre homme ne sont pas arrivés. Après tout, le service est toujours interminable ici. Je commence à m'impatienter quand mon téléphone portable sonne, je décroche et c'est Alejandra. Apparemment, ils ont un empêchement de dernière minute. Alors je suis venue ici pour rien ! Mais d'un autre côté, je suis contente. Moi qui est toujours aussi timide avec les garçons, j'imagine bien comment se serait finit ce rendez-vous. Que voulez-vous, je crains que je n'ai aucune autre relation amoureuse après mon divorce. On m'apporte mon café glacé et je commence à le siroter tranquillement, je m'en aillerais bien d'ici, mais j'ai déjà commandé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]  Sam 6 Aoû 2011 - 19:36

Pour une fois, Hikaru se rendait au restaurant seul ce qui pouvait être un peu triste certes mais il n'avait pas vraiment envi de s'en soucier car sa journée n'avait pas non plus été baignée par la joie et c'est aussi une des raisons qui ont fait qu'il se trouve ici à cette heure ci. Il n'était pas non plus chagriné ou arborant une mine sinistre mais laissait tout de même entrevoir qu'il n'était pas au mieux de sa forme, peut être que cette petite escapade pourrait lui redonner un peu le moral après avoir passer toute la journée au cimetière avec Neiry à tenter de l'aider une nouvelle fois à surmonter des difficultés. Et puis après tout peu être ferait il une rencontre qui lui ravirait un peu la soirée, même si il n'était pas là pour ça il n'allait pas non plus rater une occasion de passer un bon moment et puis après tout peut être rencontrerait il un collègue du lycée avec qui il pourrait discuter un peu et créer de nouveaux liens avec d'autres membres du personnel même si ce n'est que amical. C'est donc avec un esprit un peu meilleur qu'il y a quelques minutes que notre homme se dirigea vers le restaurant où il avait déjà commencé à prendre ses habitudes mais pas non plus au point de connaître asser bien le maître d'hôtel afin que celui ci lui réserve une table habituelle car dans ce restaurant il n'y avait pas besoin d'être riche pour pouvoir disposer de ce genre d'attentions, il suffisait simplement d'entretenir une relation amicale avec ce dernier et d'être un habitué des lieux. Et tandis qu'il entrait dans la salle il balaya l'endroit des lieux afin de vérifier si il y avait une table de disponible mais à son plus grand regret il n'en vit aucune, c'est donc à contrecœur qu'il pensa rebrousser chemin lorsqu’il vit dans la foule une femme qui lui semblait familière. Si sa mémoire ne lui était pas défaillante il pouvait peut être s'avancer et dire qu'il s'agissait de la conseillère d'éducation du lycée mais il n'en était pas tout à fait sur, aussi décida-t-il de le vérifier et s'avança vers la jeune femme et s'adressa à elle avec un sourire.

- Excusez moi mademoiselle, mais il me semble vous connaître. Ne travailleriez vous pas au lycée de kobe ?

( voila désoler du retard et de la rép de merde >< )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]  Lun 8 Aoû 2011 - 19:44

C'est un peu ennuyant être toute seule dans un café, moi qui n'aime vraiment pas être seule. Quand je sors sans personne, je me fais toujours pleins d'idées. Je me dis qu'il pourrait m'arriver quelque chose, ce qui ne serait pas étonnant, compte tenu de ma maladresse. Avec une amie, au moins, je me sens en sécurité. Je continue de boire lentement mon café glacé, déjà faut-il que j'attende que mon plat arrive, puis il faut que je le déguste. J'aurais bien aimé qu'Alejandra n'ai pas un empêchement, mais d'un autre côté, elle m'aurait sûrement forcer de parler de moi à ce mystérieux étranger. Je n'aime pas vraiment faire la bavarde, je préfère de loin écouter. Toutefois, quand on me pose une question, je réponds la plupart du temps, à moins que se soit tout-à-fait indiscret. Je lève légèrement la tête et observe les alentours, comme si j'attendais réellement quelqu'un. J'aimerais tant voir apparaitre ma demie-sœur à la porte et s'écrier que finalement elle avait pu venir. Mais pas avec son mari, ni cet autre homme, il y a tellement longtemps que je n'ai pas eu une vraie conversation avec elle. Il faudra que je songe à organiser une petite sortie entre filles un de ces quatre. Une personne capte mon attention, un homme se démarquant particulièrement par son physique. Je n'ai pas souvent croisé quelqu'un ayant les cheveux violets et les yeux dorés c'est-à-dire ! Tout cela me rappelle vaguement... un membre du personnel de la Kobe High School. Tiens, on dirait qu'il me regarde aussi, peut-être que je lui dit quelque chose à lui aussi. Je baisse rapidement le regard ne voulant pas qu'il remarque que je le regardais. Quand une ombre se dessine sur le plancher tout près de moi, je devine qu'il est venu à ma rencontre. Souriant, il ne fait que me demander si je travaille à Kobe. Je lui rends un léger sourire timide, je n'y peux rien les gens de sexe opposé me rendent mal à l'aise. Je hoche positivement de la tête, essayant de répondre en bégayant le moins possible.
-O-Oui en effet... Je suis Abigail Fernandez, la nou-nouvelle CPE de Kobe. Et hum... à qui ai-je l'ho-honneur ?
Bon, pas si mal, il m'arrive de bégayer beaucoup plus que ça. Je prends une nouvelle gorgée de ma boisson et fixe l'adulte, attendant patiemment une réponse de sa part.

(Pas grave pour le ''retard'' et puis ta réponse est correcte =O)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]  Mar 9 Aoû 2011 - 17:02

Son intuition avait vu juste une fois de plus, la jeune femme assise devant lui était bien une membre du personnel de Kobe qu'il avait donc déjà croiser mais qu'il ne connaissait pas à son plus grand regret car il fallait bien avouer qu'en observant la demoiselle devant lui il ne pouvait s'empêcher de se dire que en fait elle était tout à fait charmante. Une belle chevelure blonde descendant sur ses épaules, un regard intense et envoûtant, un sourire timide mais néanmoins adorable. A l'entente de son nom, Abigail Fernandez, il sut immédiatement qu'elle ne venait pas d'ici et l'accent dans sa voix faisait penser à l’Espagne, terre de soleil et de vitalité, berceau de certaines danses qui l'avaient toujours fasciner. Et qui plus est, elle était la CPE du lycée, elle devait donc avoir une âme généreuse et altruiste pour occuper ce poste, ou alors cela voulait dire qu'elle était du genre sadique car son statu lui permettrait de pouvoir punir les élèves mais d'après ce qu'il pouvait lire dans son regard il n'était pas de ce genre là ce qui le ravit car ainsi cela leur ferait déjà un ou deux points communs. Il lui sourit chaleureusement en retour afin d'instaurer un climat de confiance et lui répondit à son tour mais pour sa part avec plus d'assurance.

- Je suis Hikaru Nabeshima, professeur de théâtre au lycée de kobe. J'étais sûr que votre visage m'était familier, j'oublie rarement une personne aussi charmante que vous.

Bon d'accord il l'avait un peu draguée sur la fin mais c'était une remarque encore gentille et poli donc rien de bien inquiétant ou qui pourrait entraîner une réaction hostile de sa part, au contraire d'après ce qu'il avait put voir chez elle, son caractère semblait plus être diriger vers la gentillesse, la générosité avec toutefois une pointe de timidité qui devait sans doute être le plus souvent présent lorsqu'un homme lui parlait. Qu'à cela ne tienne, en lui parlant un peu plus peut être que cela lui permettrait de s'ouvrir un peu et de gagner en confiance, après tout ses cours outre le fait d'apprendre à ses élèves ce qu'est le théâtre et comment jouer une pièce, avaient également d'autres objectif cachés. Il voulait par leur intermédiaire permettre à ses étudiants de se découvrir et de pouvoir oser faire des choses qu'ils n'oseraient pas en général, leur faire gagner un peu plus confiance en eux, en leurs capacités et leur montrer qu'ils peuvent changer et devenir quelqu'un d'autre.

- Excusez-moi mais cela vous gêne-t-il si je vous tiens compagnie ? A moins que vous attendiez quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]  Mer 10 Aoû 2011 - 18:50

Le jeune homme me sourit à nouveau et j'essaie de ne pas avoir l'air... comment dire... gênée par sa présence ? Car c'est bien le cas. En parlant de ça, je n'ai jamais vraiment compris ma timidité envers les hommes suite à mon divorce. Je devrais plutôt montrer une certaine méfiance, ça serait plus logique. Mon ex mari et moi, nous nous sommes séparés parce qu'il m'a trompé, et pour rien d'autres. Peut-être cette timidité est une façon de montrer ma distance ? Je n'en sais rien de rien, je n'ai pas étudié en psychologie tout de même ! Je sors de mes pensées quand j'entends ma réponse venir jusqu'à mes oreilles. Apparemment, il est professeur de théâtre à Kobe et se nomme Hikaru Nabeshima. Un japonais pure souche. Il rajoute à cela une phrase qui me fait rougir comme je le fais si souvent, déplaçant une mèche de cheveux timidement. Je baisse légèrement la tête pour tenter d'éviter qu'il s'aperçoive que je suis rouge, je suis une adulte quand même, il faudrait bien que j'apprenne à recevoir les compliments sans en être mal à l'aise. Comme je ne sais pas quoi dire je reprends une gorgée de mon café glacé pour ensuite relever la tête vers Nabeshima-san. Celui-ci me demande à l'instant s'il pourrait me tenir compagnie. Je me gratte nerveusement la tête et me dit que si je refuse se serait impoli, car je n'attends personne. Je ne peux tout de même pas lui mentir avec la seule et unique raison que les hommes ne sont pas mes compagnons préférés. Je prends mon courage à deux mains et essaie cette fois-ci de parler avec un peu plus d'assurance.
-Oui-Oui, pourquoi pas, je n'attends personne... M'enfin les pe-personnes que j'attendais ont eu un empêchemen-ent.
Je souris et l'invite à s'asseoir, pour ensuite détourner le regard à travers la pièce. Toutes les tables sont prises, si j'aurais refusé il aurait dû s'en aller le pauvre. Bon, je commence à avoir faim, j'espère que mon plat va bientôt arriver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]  Mer 10 Aoû 2011 - 22:25

Il ne savait pas trop ce qu'elle allait répondre car bon après tout peut être attendais elle quelqu'un ou bien alors désirait elle manger seule car ne voulant aucune compagnie qu'elle soit féminine ou masculine, c'était tout à fait son droit et il le lui en tiendrait pas rigueur si cela se produisait mais il devait bien avouer que dans ce cas il se sentirait un peu déçut sans trop savoir exactement pourquoi. Il n'était pas non plus du genre à draguer toutes les filles qu'il rencontrait pour obtenir quelque chose de physique d'elles, non il était complétement différent de ces dragueurs car lui recherchait avant tout des sentiments et ne sortait que avec des femmes que son instinct avait choisit en fonction de critères qu'ils ne comprenait pas mais jusqu'à maintenant ses choix s'était révéler judicieux puisqu'il avait vécut quelques relations stables et espérait en trouver une autre un jour. Fort heureusement pour lui et malheureusement pour elle, les personnes qu'elle attendait avaient eut un empêchement et quitte à passer la soirée autant le faire en compagnie de quelqu'un, c'est donc avec un sourire qu'elle répondit favorablement à sa proposition le laissant donc s'asseoir en face d'elle non sans avoir légèrement bégayer et fortement rougie à son compliment précédent ce qui ne passa pas inaperçue aux yeux de notre romantique malgré les tentatives ratés de la jeune femme. Visiblement l'assurance et la confiance en soit ne faisaient pas vraiment parti de ses qualités mais il soupçonnait que la CPE devait cacher d'autres atouts dans sa manche qui n'étaient réserver que au personnes proches d'elles ou ceux qui en étaient digne. Mis à part les élèves qu'elle devait aider bien évidemment, même si ils n'y faisaient pas vraiment attention elle devait s'ouvrir un peu à eux par moments.

- Effectivement c'est asser regrettable pour vous. Alors dites moi Abigail, si vous me permettez de vous appeler ainsi, depuis combien de temps êtes vous à Kobe ? A l'accent que j'entends dans votre voix vous n'êtes pas de chez nous, peut être d'Espagne si je ne m'abuse.

Il avait bien prit soin de ne pas poser une question trop personnelle car il serait impoli de tout de suite commencer sur ce sujet là mais avait néanmoins subtilement saisit une opportunité de pouvoir en savoir un peu plus sur l'inconnue en face de lui sans pour autant trop entrer dans son intimité. Tout comme lui elle pouvait très bien avoir des zones d'ombres dans son passé qu'elle ne voulait peut être pas étaler comme ça dans une conversation, et puis cela faisait un moyen comme un autre de faire connaissance dans une bonne ambiance espérait-il. La regardant de ses yeux dorés il savait depuis toujours que son regard d'or en perturbait plus d'un mais cet effet était à la rigueur asser positif chez les femmes car ces dernières troublés par une couleur des pupilles aussi peu ordinaire cherchaient à en savoir plus sur lui et cette part de mystère qu'elles entrevoyaient les fascinaient et agissait presque comme un atout pour lui. Mais hélas cela avait aussi un effet à double tranchant car d'un côté il pouvait garder le mystère la dessus mais viendrait un jour où elles voudraient vraiment savoir, et d'un autre côté le fait de parler de l'évènement qui lui avait causer cette pigmentation particulière des yeux le gênait un peu car cela faisait appel à des souvenirs douloureux et il n'était pas souvent enclin à en parler. Mais bon aujourd'hui il commençait à se sentir un peu plus ouvert sur son passé, petit à petit il commençait à en parler autour de lui et quelque part cela lui apportait un certain réconfort.

* Forcément elle va surement finir par me demander d'où vient cette couleur bizarre *
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]  Dim 14 Aoû 2011 - 18:42

Je prends une gorgée de mon café glacé qui est ainsi vide après celle-ci. Il n'était pas bien gros maintenant que j'y pense. Bon, ce n'est pas grave, c'était seulement en attendant mon repas. J'ai demandé une autre boisson en même temps que de commander. Je lève les yeux et le jeune homme s'assoit sur la chaise face à moi. J'imagine qu'il va commencer un sujet de discussion, ayant l'air beaucoup plus à l'aise que moi de parler avec un inconnu. Déjà, il est vrai que je suis souvent timide lorsque je parle avec une personne du sexe opposé, mais je garde aussi une certaine distance en plus de cela lorsqu'il s'agit d'une nouvelle connaissance. J'ai déjà eu des amis garçons même après mon divorce, je m'entendais bien avec eux, même qu'avec certains je ne bégayais plus du tout. Je me sentais en confiance, tout simplement. De plus que j'étais presque certaine qu'ils ne s'intéressaient pas à moi. Ce qui me rassurait un peu, car j'ai l'impression que je dois être parfaite vis-à-vis celui qui m'envisage comme sa blonde. C'était pareil avec Edwin que je connaissais depuis mes 18 ans, que j'ai marié à 20 ans, avec qui je me suis séparée à 22 ans. Il me faisait sentir mal lorsque je tachais mon chandail ou autre chose qu'il ne considérait pas très féminin... Donc, au fond, était-ce mieux s'il me trompait ? Au fond, ce n'était pas celui que j'espérais, et pourtant tous les beaux moments me faisaient oublier à quel point il était méchant parfois. Je sors de mes pensées lorsque monsieur Nabeshima me demande combien de temps suis-je à Kobe, puis conclue que je ne suis pas du Japon, mais de l'Espagne. Il a visé juste, c'est bel et bien mon pays natal. Je souris doucement et lui réponds.
-En e-effet, je ne su-suis pas d'ici, mais d'Espagne co-comme vous l'avez deviné. Je suis à Kobe... Depuis quelques jours seulement. Bien-bientôt une semaine.
.... Et vous, vouez tra-travaillez à Kobe depuis longt-ontemps ?

Je rougis à cause de mes bégaiements, c'est tellement gênant. Je bégaie justement parce que je suis timide, et à cause de cela j'ai de la misère à finir mes mots en une fois, mais je n'aime pas trop ça. Pourtant, je suis comme ça, il faut que je l'accepte. J'espère juste que ça ne le dérange pas et qu'il arrive à me comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]  Mer 17 Aoû 2011 - 12:29

Eh bien décidément cette jeune femme semblait avoir du mal à s'adresser à un homme sans rougir fortement ou bien bégayer un peu mais bon après tout tout le monde ne peut pas être à l'aise face à un inconnu, cela dépend beaucoup des mentalités de chacun. Mais bon il faut dire que pour sa part, son histoire personnelle faisait qu'il n'avait pas spécialement de problème avec les gens ni pour se lier d'amitié avec une personne que ce soit une femme ou un homme même si il faut bien avouer que son comportement envers une femme est bien souvent ressemblant à du flirt qu'autre chose. Fort heureusement pour lui il avait une bonne oreille et comprenait donc asser bien ce qu'elle disait malgré ses bégaiements et l'accent espagnol présent dans sa voix, en d'autres circonstances il se serait peut être laisser aller à flirter avec elle mais en voyant la jeune femme il se disait qu'il valait peut être mieux y aller plus en douceur cette fois et discuter simplement entre adultes afin de faire un peu connaissance. Et puis il faut dire aussi d'un autre côté que depuis quelques jours il était asser intéresser par sa nouvelle colocataire, et n'étant pas un briseurs de coeur, ni du genre à enchainer les conquêtes pour le plaisir ou alors plus maintenant. Il préférait d'abord voir ce que pourrait donner ses tentatives avec sa coloc avant de se centrer sur quelqu'un d'autre, et puis si la personne en face de lui maintenait une petite distance entre eux c'était une sécurité pour elle et ce n'est pas le genre de choses qu'on abaisse facilement. Elle lui confirma l'intuition qu'il avait eut à savoir que son origine était espagnole, en revanche elle lui dit qu'elle venait tout juste d'arriver au pays et il n'avait pas été totalement certain sur ce point mais bon, elle lui retourna ensuite la question à savoir depuis combien de temps travaillait-il ici.

- Ah il me semblait bien avoir reconnut cet accent, disons que j'ai vécut en France durant un moment et donc avec certains collègues nous sommes aller pendant quelques jours dans votre pays. Pour ma part je travaille à Kobe depuis déjà plusieurs années donc on peut dire que je suis un habitué des lieux.

Il ressentait quelque chose d'étrange envers cette femme, ce n'était pas de l'amour ou quelque chose de ce genre mais disons plutôt quelque chose comme..... Quelque chose qui se rapproche un peu d'un sentiment de protection car il pouvait voir dans les yeux de la femme que son attitude un peu gênée face à lui devait provenir d'une mauvaise expérience avec les hommes alors il modéra donc un peu son comportement avec elle même si depuis tout à l'heure il n'était pas non plus très engageant. Déjà avec ses questions il avait fait en sorte de lancer une conversation pour la mettre un peu plus en confiance, et avait aussi diriger ses questions de sorte qu'elles ne dévoilent pas trop d'informations sur sa vie privée afin de la respecter mais lui permettant tout de même d'en apprendre un peu sur la jeune femme. Il aimait bien en apprendre sur les personnes qui l'entouraient et en particulier ses collègues car en général il avait bien plus vouent des conversations disons de son niveau avec des adultes que en parlant avec ses élèves bien que certains aient tout de même asser de maturité leur permettant de pouvoir échanger quelques conversations intéressantes.

- Dites moi si ce n'est pas indiscret, puis-je savoir quelles raisons ont motivées votre venue dans notre beau pays ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]  Lun 22 Aoû 2011 - 3:10

Je souris timidement au jeune homme assit devant moi, je ne peux pas faire autrement. Si je n'avais jamais rencontré Edward, je ne serais pas comme ça aujourd'hui. Si je devais effacer une journée de ma vie, je supprimerai celle où je l'ai rencontré. Cela m'aurait évité de souffrir autant et en ce moment-même je ne serais pas rouge comme une tomate juste à faire la conversation avec un garçon. D'ailleurs, je n'aurais pas dû me marier aussi jeune... pour divorcer deux années par la suite. Alejandra m'a bien dit que c'était peut-être trop tôt. Ça ne faisait que deux ans que je connaissais mon petit ami, alors elle me disait que ce n'était pas suffisant pour que nous nous marions. Que je devrais attendre. Je ne l'ai pas écouté, et maintenant je le regrette. Ma demie-sœur est la seule famille qui me reste, elle compte beaucoup à mes yeux. Toute ma vie... est une banale succession d'échecs. Espérons que l'avenir me réserve de meilleurs jours. Je lève les yeux vers Nabeshima-san et il me répond qu'il lui semblait avoir reconnu mon accent espagnol. Il répond à ma question en disant que cela fait assez longtemps qu'il travaille à Kobe et qu'il est donc un habitué de cet endroit. Tout le contraire de moi. Il pourra peut-être m'aider à m'y retrouver. Je reste silencieuse jusqu'à ce qu'il me demande les raisons qui m'ont motivé à venir au Japon. Mon cœur se serre. L'unique raison est qu'Alejandra vit ici depuis déjà quelques années et qu'il ne me reste plus personne sur qui compter en Espagne. Tout ça, c'est à cause de l'accident. C'en en revient à dire que c'est ma faute. C'est à cause de moi que cet horrible évènement s'est produit. Si tout le monde est mort... il n'y a personne d'autres à blâmer que moi. J'ai comme un chat dans la gorge, mais je fais en sorte de le faire partir. Ça ira, pas obliger de lui raconter le drame.
-Eh bien disons que... c'est à cause de ma demie-sœur. Elle est ici depuis quelques temps déjà et je n'ai plus personne en Espagne. Pendant les deux dernières années j'ai étudié la langue japonaise tous les jours pour enfin pouvoir venir la rejoindre.
Je souris malgré ma douleur à penser à tout ça. Je ne suis pas du genre à me plaindre de ma vie devant les gens, mais enfaites je ne l'aime pas beaucoup. Ce n'est pas le conte de fées dont je souhaitais lorsque j'étais jeune. C'est tout le contraire. Absolument.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]  Jeu 1 Sep 2011 - 13:05

Hikaru l'écoutait attentivement, à voir le visage de la jeune femme les raisons qui avaient engager son départ dans ce pays ne devaient pas être des plus joyeuses, visiblement dans son précédent foyer il n'y avait plus rien qui ne la retenait ou lui donnait une raison valable d'y rester. Au japon vivait sa demi-sœur avec qui elle semblait très attachée et partageant une grande complicité, elle confirma ce qu'il pensait à savoir qu'il ne lui restait personne dans son pays natal qui vaille la peine qu'elle y demeure encore, c'est pourquoi elle avait apprit le japonais durant deux années avant de se sentir enfin prête à entreprendre ce déménagement un peu dépaysant. Malgré les raisons qui ont poussés son départ, il lui avait probablement fallut une bonne dose de courage pour entreprendre une telle aventure loin de ce qui avait été son foyer.

- Je comprends, tout cela n'a pas dut être facile pour vous, mais je dois vous avouer que bien que vous n'ayez étudier que 2 ans le japonais, vous vous débrouillez tout de même asser bien.

Il lui sourit à la fin de la phrase de manière amicale, il adoptait souvent ce genre d'attitude lorsqu'il se trouvait en face d'une personne qui avait un tempérament asser timide. Il tentait de poser une espèce de relation légère et de confiance entre eux en paraissant le plus chaleureux possible, en lui faisant quelques compliments mais ça c'était plus son côté charmeur qui le guidait, tout ceci afin qu'elle puisse se sentir un peu plus confiante avec lui et ainsi se laisser un peu aller même si ce n'était peut être pas en une soirée qu'ils pourraient y arriver bien que on ne peut pas savoir ce qui se passera.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Toute seule... ou pas [Pv Hikaru Nabeshima]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: