Partagez | 
 

 C'est aujourd'hui. (Pi.Vi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) C'est aujourd'hui. (Pi.Vi)  Mer 20 Fév 2008 - 21:59

La pendule de la cuisine affichait exactement 6H00, Mei se trouvait déjà à table, attendant on ne sait quoi et dans le noir. Sa mère, suivit de son père arrivèrent et quand il allumèrent la lumière, ils firent un énorme bon. Leur petite fille chérie se trouvait devant eux, elle ne bougeait pas et regardait en face, on aurait pu la comparer à une statue. La fillette ouvrit seulement la bouche pour dire, d’un ton toujours aussi neutre qu’à son habitude :

C’est aujourd’hui.

Ses parents, habitués à sa façon de parler et ses manières, comprirent que Mei voulait dire qu’elle ne voulait vraiment pas être en retard pour son premier jour de lycée, pourtant, elle n’habitait pas loin et il lui restait trois heures devant elle. Peut-être que ceux-ci s’étaient fait à l’idée que leur enfant ne soit pas comme les autres, qu’il fallait essayé de faire avec, mais pourtant ils paraissaient effrayé par leur propre fille qui pourtant avait l’air d’une personne, certes étrange, mais gentille. Son père alla l’embrasser sur le front, comme s’il la pensait stresser, enfin c’est ce qu’il espérait au plus profond de lui car le fait que sa fille se montre anxieuse montrerait quelque part qu’elle agissait comme les enfants de son âge. Il s’asseya à sa coté tandis que sa mère lui prépara son petit déjeuné. Quand Mei aperçut le bol de cacao en face d’elle, elle sourit et fit un signe de tête en guise de merci. Elle le but le plus vite possible en regardant toujours dans le vide, devant elle. Mei se leva de table pour faire comprendre qu’elle voulait partir et alla attendre comme un animal domestique devant la porte après avoir récupéré son sac d’écolière.

Enfin, après être descendu pile devant le lycée de la voiture de ses parents, ceux-ci l’accompagnèrent jusqu'à la porte d’entrée avec sa valise. Elle allait être interne ici et ne les reverrait plus d’au moins une semaine : ils ne s’étaient jamais séparés autant de temps. Maman avait les larmes aux yeux et Papa lui tenait un mouchoir d’une main toute tremblotante. Il lui dire au revoir comme s’il s’agissait d’adieu. Mei, quand à elle, ne se contentait juste de les regarder tour à tour sans sourire, ne comprenant pas leur réaction. Quand ils repartirent, elle resta devant à observer la voiture s’éloigner, en ressentant bizarrement une certaine satisfaction. Mei ne tourna que la tête vers la droite et regarda légèrement en l’air.

Voila Juiko, nous sommes arrivés. J’espère que ça ne te fait rien de t’être mis à l’arrière de la voiture.

Elle sentait très bien que les autres élèves qui l’avait entendu parler toute seule la regardait et se demandait déjà si elle était une folle…La jeune fille souria donc à ce jeune homme imaginaire, apparemment plus âgé qu’elle et entra par la baie vitrée dans le grand hall. La 1ére année s’arrêta fixe à l’entrée, les jambes, pieds et mains le long du corps, seul ses yeux bougeaient dans leurs cavités et observait le hall du sol au plafond. Elle parcourut un mètre et s’arréta de nouveau, tournant la tête vers un groupe de gothique. Ceux-ci paraissaient amusants à être accoutré de la sorte, Mei leur trouvait quelque chose d’attirant et de fascinant. Elle décida qu’il faudrait qu’elle les analyse, pour pouvoir soutirer quelque trait de leur caractère et se les approprier. La solitaire fit encore trois pas et se stoppa de nouveau, fixant cette fois ci une bande de jeune fille en mini jupe, un peu semblable à la sienne, mais toutes identiques entre elles. Elle en déduit alors qu’il s’agissait de pom-pom girl, elle en avait déjà vu dans son collège…Des filles superficielles qui dansaient souvent avec de petits animaux poilus dans les mains, tout cela pour des humains qui couraient après une chose ronde…C’est pour cela que Mei ne les apprécie guère, elle qui aime plus les bêtes que els personnes humaines. A présent , la petite se trouvait en plein milieu du hall et après avoir remarqué que des gens s’asseyait sur les rebords des marches, elle alla faire de même. Elle se colla contre le mur et eut le même regard qu’ à table. Elle restait els yeux fixé en face, avec un air légèrement stupide mais à la fois vide de toute expressions.
Revenir en haut Aller en bas
 
C'est aujourd'hui. (Pi.Vi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: