Partagez | 
 

 Kobe High School, me voici !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Kobe High School, me voici !  Mar 3 Jan 2012 - 13:09

    [ PV | Hana Myu ]

    J'étais devant ma maison. Qui d'ailleurs ne la sera plus dans quelques heures. J'avais versé quelques larmes, mais ce n'était rien comparé à ma mère. Mon père lui, n'en parlons pas. Il m'avait giflée puis était retourné dans la maison. Aaah, et mon frère, il n'est même pas encore venu me voir. Est-ce qu'il se rend au moins compte que je suis sa sœur et que je vais partir pour un pensionnat ? Apparemment, non. En plus j'ai vu sa petite-amie venir à la maison. Si il fait crac-crac, quand je reviens je le tuerais. Enfin, si je le pouvais je le ferai. Moi je pensais qu'il était assez sympa comme frère. Mais apparemment il a pas su assumé son rôle de frangin jusqu'au bout.

    J'avais mis mes grosses bottes mammouth brunes fade parce-que, mine de rien, comme je suis assez frileuse, j'avais froid et parce-que ces bottes sont très confortables. En dessous étaient mises mes collants auburn très foncés et j'avais mis ma jupe plissée rouge vers le brun.
    J'avais aussi mis un pull moulant brun vers le noir et dessus était superposé mon poncho préféré avec des couleurs automne qui était à présent trempé par les larmes de ma mère. Mais bon, j'étais contente qu'il soit trempé, parce-qu'au moins je pouvais pour une fois savoir que ma mère m'aimait plutôt bien, et que je pouvais montrer aux gens superficiels que, contrairement aux apparences, ma mère aimait sa fille. Elle aimait la personne que j'étais devenue. Ca veut dire que, ça va, j'ai pas encore raté ma vie ... Et ça veut pouvoir dire aussi que je pourrais encore me faire des amis - Si on exclut Nitnit, parce-que bon, il avait l'air "assez" enchanté que je vienne dans son école. - .

    Ma mère lançai des injures qui, apparemment s'adressaient à moi, mais comme je suis quand même bien élevée et assez polie, je ne vais pas les citer. Tout ce que je sais c'est que ça parlait des fois de crotte, de prostituée ou autre choses du genre. Ma mère, on dirait pas mais en fait elle est super douée pour ce qui est d'insulter un personnage. Tellement que je me demande parfois si elle m'a entendue au téléphone, quand je téléphonai à mon amie. On parlait de son ex-petit ami qui l'avait plaquée pour une autre et moi j'injuriai cette autre pour calmer cette amie.

    À un moment je vis une silhouette sortir de la maison rapidement, elle était suivie par une autre silhouette qui était un peu plus petite. Et une idée de qui c'était me venait à l'esprit. D'ailleurs cette idée était effectivement vraie puisque je pu voir une main toucher mon visage, à présent déformé par toutes les gifles que j'avais reçues aujourd'hui. C'est vrai ça, je pars et tout le monde me donne des baffes. C'est quoi cette famille ? Franchement, je me demande ce qu'ils ont dans la tête, moi, j'aurais plutôt serré la personne partie dans mes bras et je l'aurais embrassée sur la joue. Une fois qu'elle sera au pensionnat, je lui envoierais plein de lettres à cette personne avec des mots doux et tout. Mais bon, Hima', faut pas rêver.
    La main provenait effectivement de chez mon frère, ses sourcils étaient froncés mais ça ne dura pas longtemps car, j'avais sûrement une tête bizarre et vraiment très déformée à cause des baffes parce-que deux secondes après avoir fixé mon visage avec ces sourcils, il avait maintenant passé de la colère au rire. Limite l'étouffement en fait. Un peu vexée j'étais. Non, je ne parle pas comme le maitre vert aux longues oreilles que je ne vais pas citer pour ne pas faire de crédit.

    Lui aussi il m'insulta deux minutes puis il reparti dans sa chambre et sa petite-amie vint me voir, le sourire aux lèvres. À croire qu'elle est contente de se débarrasser de moi. Je me souviens pourtant qu'on avait de bonnes relations.
    Elle me dit alors un truc du genre " Mais tu sais, en fait ton frère était terriblement angoissé, il se demandait comment il allait te dire au revoir. Au fond il t'aime beaucoup, j'en suis sûre. ".
    Hum, si il " M'aimait Beaucoup " comme tu dis, il ne m'aurait pas giflée. Même chose pour mon père.

    Après des tonnes et des tonnes d'adieux, ma mère lâcha finalement mon poncho et je pu mettre ma grosse valise dans le coffre et entrer dans la voiture conduite par un ami de mon père.
    Le voyage fut long. Je suis une vraie poutre quand il s'agit d'estimation de temps mais je pense que c'était plus que 45 minutes. Enfin, je sais en tout cas que j'avais passer longtemps dans la voiture. L'ami de mon père et moi parlons de temps en temps, mais jamais de vraie longue discussion.
    J'eus alors la conscience d'avoir mon ipod dans mes mains et l'alluma. J'avais choisi comme chanson "Kimi no Shiranai Monogatari" , alias l'ending d'un anime que je venait de finir et que j'avais personnellement beaucoup apprécié. À tel point qu'il faisait désormais partie de mes préférés. Je fredonnai parfois des paroles de la chanson, sans prendre conscience que l'ami de mon père pouvait m'entendre.

    « Itsumi doori no aru hi no koto
    Kimi wa totsuzen tachiagari itta
    Konya hoshi wo mi ni yukou

    [...]

    Makkura na sekai kara miageta
    Yozora wa hoshi ga furu you de

    Itsukara darou kimi no koto wo
    Oikakeru watashi ga ita
    Dou ka onegai
    Odorokanai de kiite yo
    Watashi no kono omoi wo

    [...] »


    Finalement, j'arrivai.
    L'école était assez grande. En tout cas plus grande que mon ancien établissement.
    Je passait le portail et je m’essayai sur un banc, le temps de reprendre mes esprits.
    Alley, courage Hima', respire bien fort et ... Et respire bien fort et c'est tout ! Garde courage !
    Mes sourcils se froncèrent et je fermait les yeux, tout en respirant bien fort. J'avais peur. Peur qu'on me juge et peur de rester seule dans ma classe. Je me souviens que j'avais une amie qui changeait souvent d'école. Elle m'avait dit que le premier jour était tout le temps le plus difficile et qu'elle respirait fort chaque fois qu'elle devait entrer en classe et se présenter.
    J'étais toute seule entre le portail et le grand hall. Toute seule sur mon petit banc, avec mes grandes bottes, avec ma jupette, avec mon poncho mouillé. Et je devais affronté le lycée avec ce poncho mouillé by maman. Finalement je me leva. Je pris ma valise rouge foncée et avança à pas décidés vers le grand hall mais juste avant de prendre la poignée de la porte pour pouvoir entrer, ma main se figea. Moi qui n'avait jamais changé d'école, j'allais le faire maintenant. Ah non, c'était déjà fait. Sinon je serai déjà dans mon ancien lycée.
    Il était vrai que je n'aimais pas plus que ça mon ancien lycée. Là était tous mes amis, certes, enfin, même pas tous. Mais ils étaient ... Assez ennuyeux. Contrairement à Nitwit. Ils parlaient de choses sans intérêts pour moi ; D'amour, de garçons, ou de pyjama party. Des vraies fillettes. Bien que j'aimais les pyjamas party, je n'aimais pas qu'on appelle cela comme ça. Nitwit et moi ; on parlait de Pokémon, parfois aussi de mangas, et du repas du soir. Même si on ne faisait que s'écrire, je pense que je l'aimais plus que ces filles amoureuses.
    Je repris tout mon courage en main et j'eus réussi d'ouvrir la porte.

    Le grand hall était ... Grand. En fait lécole semblait plus grande vue de l'intérieur.
    Je remarqua une fille aux longs cheveux bruns clair ou blonds de dos à moi. Ses cheveux étaient vraiment magnifiques. Dignes d'une héroïne de manga, pour sûr ! J'avais tellement envie de les toucher mais bon, je ne le pouvais pas. Quelle sorte de personne toucherait les cheveux d'une autre ? Et surtout d'une inconnue ?
    Remarque que moi aussi, les gens avaient envie de toucher mes cheveux. Certains disaient que mes cheveux étaient "Vaporeux", moi mes cheveux, ils m'embêtent. Ils ne sont pas moches, loin de là. D'ailleurs mes cheveux ont toujours étés très importants pour moi, mais leurs mèches viennent toujours sur mon visage, et ça j'aime pas.
    La fille était à 10 mètres de moi environ, elle ne m'avait visiblement pas encore remarquée. Ses cheveux étaient si longs, et si lisses ... Et en prime elle avait un ruban attaché à ceux-ci. C'était si mignon.
    J'avais décidé que cette fille serait mon amie, elle avait l'air d'avoir mon âge en plus. Et elle semblait jolie et gentille, même de dos.
    Je pris mon plus beau sourire pour lui parler.

    « - Heu, bonjour ! »


    Elle se retourna.

    « - Je suis nouvelle et je m'appelle Himawari. Est-ce que tu saurais ... Où sont les chambres s'il-te-plait ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Kobe High School, me voici !  Jeu 5 Jan 2012 - 23:46

[Haaan vive Kimi no Shiranai Monogatari o/ ♪]

Les vacances d'été s'étaient terminées depuis maintenant quelques jours, mais les souvenirs qui en découlaient étaient toujours présents. Le voyage qu'Hana avait fait avec l'école en Australie avait été plein de surprises et lui avait permis de sortir, pour la première fois de sa vie, du territoire japonais. Là bas, elle avait découvert des endroits magnifiques et une autre culture très intéressante. Les paysages si différents de son pays natals resteraient gravés à jamais dans sa mémoire, tout comme l'amitié qu'elle avait tissé avec une élève de prépa science, Kylie.
Mais voilà, cette période de l'année était bel et bien finie et la routine scolaire de la petite japonaise reprenait peu à peu son cours. Elle était retournée en classe et avait retrouvé ses camarades, auxquels elle continuait de s'ouvrir tout doucement. Hana ne s'était pas encore réellement fait d'ami parmi les premières années, mais elle ne perdait pas l'espoir à ce sujet, puis finalement, elle découvrait l'école et évoluait à son rythme, ce n'était pas si mal que ça.

*Ceci dit, c'est pesant d'être toujours toute seule ...*

Elle soupira à cette pensée si pessimiste qui, si elle y pensait trop, la mettrait de mauvaise humeur. Aujourd'hui n'était pas un jour morose ! Elle n'avait pas cours, et elle se balladait tranquillement dans les couloirs, habillée de son habituel uniforme rose, blanc et mauve. Elle se dirigeait à ce moment là vers le hall d'entrée pour aller voir s'il y avait de nouvelles informations affichées. Et en effet, elle pu voir écrit que de nouveaux élèves étaient sur le point d'arriver, dans les jours qui viendraient. Hana se demandait bien si sa classe allait accueillir une nouvelle recrue. C'est alors qu'elle entendit une voix féminine la saluer, et elle se retourna pour voir la source de cette voix. Il y avait effectivement une jeune fille qui venait d'entrer dans le hall.


- ... Ohayo ! Lui répondit-elle dans un sourire.

Hana put alors détailler la nouvelle arrivante qui venait de l'interpeller. Elle devait avoir son âge, possédait des cheveux bruns courts et des pupilles foncées, elle avait un très joli visage et souriait gaiement. Sa valise à ses côtés faisait comprendre qu'elle venait à peine d'arriver dans l'établissement, sûrement une des nouvelles élèves dont la venue avait été annoncée il y a peu. La jeune musicienne s'avança vers la dénommée Himawari - un très joli prénom d'ailleurs -, qui lui demanda poliment si elle savait où se trouvaient les chambres. La jeune lycéenne se tourna à moitié tout en inclinant légèrement la tête vers l'intérieur du bâtiment, comme pour l'inciter à entrer.


- Moi c'est Hana, ravie de te connaître. Je vais te montrer, suis moi. Tu as ton numéro de chambre ?

Cet accueil rappelait à la jeune fille au regard doré son arrivée dans cet endroit. Elle était arrivée sans vraiment l'avoir voulu, plus par obligation qu'autre chose à vrai dire. Mais finalement, elle se sentait bien dans cet endroit, et au moins, elle ne subissait pas les humeurs de ses parents et pouvait téléphoner à sa soeur quand elle le désirait. Elle comptait d'ailleurs bien passer se sprochaines vacances avec cette dernière. Elle lui manquait tellement ...

[C'est court et médiocre, gomen, mais je suis pas inspirée en ce moment ><]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Kobe High School, me voici !  Lun 16 Jan 2012 - 18:20

[Pas grave, et puis c'est pas si court que ça, c'est moi qui a été prise d'un élan d'inspiration, sisi ]
[Et désolée pour l'attente :/ C'est que j'ai eu beaucoup d'imprévus ces derniers temps. Désolée ...]


    Elle me souriait en retour ; Vraiment très jolie. Son sourire me donnait envie de sourire encore plus, mais ça ferait bizarre. Alors bon. Enfin, elle avait l'air très gentille. Mais si je me fie à mon otakisme elle avait l'air d'une yandere. Mais pas trop non plus, je crois pas que c'est le genre de fille psychopathe sur les bords, mais en tout cas je parierai qu'elle a un sombre passé. Ou un truc du genre. Mais bon. Ce n'était sûrement pas le cas. Parce-qu'on était pas dans un manga. Et que les filles de yakuzas qui sont gentilles, ça existe pas.

    Alors, mes valises étaient déposées, parce-que c'était quand même très lourd. Et que je suis pas si forte que ça. J'ai beau gagner de la force en faisant de la natation. Je suis pas Hercule, non plus, Oh.
    Elle s'appellait Hana. C'est cool qu'elle m'ait dit son prénom, ça veut dire qu'elle n'est visiblement pas contre le fait qu'on soit amies. Enfin, bon, Himawari, le monde n'est pas si facile que tu ne le crois. Elle m'avait demandé mon numéro de chambre. Je ne le connaissais pas par-coeur. Vu comment ma cervelle elle est de bas niveau - d'après mon frère. Alors je sortais une feuille. Plus précisément la feuille où étaient marqués l'adresse du lycée, mon numéro et un blabla incompréhensible quand on est un lycéen normal. Du moins un première année normal. En gros, j'y comprenais rien. Mais d'après ma mère, c'était essentiel pour intégrer un établissement. Elle a l'air vachement balèze ma mère !

    Il était marqué que j'étais en chambre 18. Les noms de mes colocataires y étaient aussi marqués, mais bon. C'est pas comme si c'était essentiel de savoir les noms et prénoms de ses colocataires ... Enfin, pas tant que je ne les auraient pas encore rencontrés. Si ... ?

    « - Merci beaucoup ! - je pris le temps d'un sourire. Je suis en chambre 18. »

    Je regardais ses vêtements, ils formaient un tout d'uniforme d'école. Avec quand même une pointe de magical girl. Parce-que j'avais quand même jamais vu d'uniforme avec jupe si courte et couleurs si flashy. Enfin, c'était très mignon, et ça lui allait "comme un gant.".
    Et puis mes yeux étaient encore sur ses cheveux, ils étaient logomotisés* par ceux-ci. Mais j’essayai de vites les détachés de ceux-ci. Parce-que sinon ça ferait "Perverse des cheveux".
    Je marchais côte à côte (Ça se dit ? .w.) à elle. Elle sentait bon. Sauf que moi je sentais sûrement la transpiration. Mais bon, c'était normal, pour quelqu'un qui a fait ... Des heures de routes, j'imagine.

    « - Et ... Et toi ? Tu es dans quelle chambre ? »

    Je le demandait poliment et en souriant, et un peu nerveusement aussi ... Mais c'était normal, je crois.
    Et puis, aussi, histoire de faire la conversation.

    [Tu peux continuer dans les couloirs ou dans les chambres si tu le souhaites, comme tu veux : D]
Revenir en haut Aller en bas
 
Kobe High School, me voici !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: