Partagez | 
 

 « OUISTITI ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) « OUISTITI ! »  Ven 6 Jan 2012 - 23:13

Rien de tel qu’une magnifique journée ensoleillée. Punaise. J’avais eu peur. La météo qui disait la veille que le temps serait pourris, alors que mon portable m’annonçait beau temps. Fort heureusement, la pluie semblait être beaucoup plus loin. On était vendredi soir. Enfin, 17h passées quoi, les cours étaient finis. Beaucoup d’élèves sortaient donc pour profiter de ce début de weekend, organisant des soirées en boîte de nuit et aux activités de jeunes. Personnellement, j’avais prévu de faire un petit shooting photo en bord de mer, avec deux personnes qui m’avaient précédemment donné leur accord. Ils devaient venir sur les coups de 18h30 mais je préférais y aller en avance, histoire de faire un petit repérage des lieux et éventuellement de « dégager le terrain » si des personnes squattaient.

En l’espace d’une vingtaine de minutes, j’étais sur le bord de plage, en… tenue de plagiste. J’aimais bien l’excentricité vestimentaire, alors je m’étais amusé ; short rouge, chemise jaune avec palmiers, lunettes de soleil et tongs. Avec, bien évidemment, la coiffure pétard du mec qui a mis trois plombes devant son miroir à faire le meilleur effet décoiffé possible, pour finalement ressortir avec le dos d’un porc-épic sur le crâne. Bras croisés, appareil photo autour du cou et le regard rivé sur l’horizon, je passais vraiment pour le parfait touriste. Ha quel beau tableau. Les gens peinaient à comprendre comment je pouvais sortir de beaux clichés alors que j’avais des goûts vestimentaires vraiment nazes. Est-ce que j’étais le seul à trouve que s’habiller, c’était se déguiser ?

« La meilleure tenue pour l’homme, celle qui le définit vraiment, c’est le nu. »

Je me frottai le menton, un sourire sur les lèvres. Oui oui. Le nu. Rien de mieux que d’avoir sa peau en plein air… Enfin, passons, on s’en fout non ? Je me mis à déambuler sur la plage, grimpant sur les rochers, m’arrêtant de temps à autres pour regarder les différentes vues sur l’horizon… Finalement, je jetai mon dévolu sur un gros caillou, dans l’eau.

« De la bonne grosse caillasse comme je les aime, hé hé ! »

Ni une, ni deux, je retirai mes tongs et entrai dans l’eau, qui grimpait jusqu’à mes genoux. Je grimpai ensuite sur le rocher, et me tins debout en attendant de repérer mes deux futurs modèles. Honnêtement, s’ils ne me voyaient pas, c’est qu’ils n’avaient pas les yeux en face des trous. Qui plus est, en l’espace de cinq minutes, je commençai à faire des acrobaties sur mon rocher, seul clampin du monde qui s’amuse à faire le poirier « pour faire passer le temps »…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: « OUISTITI ! »  Sam 7 Jan 2012 - 0:17

Enfin! C'était le week-end et Alexia pourrait enfin se reposer. Il y avait eu tellement d'examen aujourd'hui qu'elle avait eut l'impression qu'elle ne s'en sortirais jamais. Elle avait étudié toute la semaine et n'avait pas pu prendre un seul moment pour elle. Mais ce soir, elle le pourrait. Oui, c'était étrange, mais Cao, un garçon de sa classe lui avait demandé si elle était libre ce soir pour être son modèle. Au début, les élèves qui l'entouraient ainsi qu'elle semblait surpris, mais étant donnée qu'elle n'avait rien à faire, elle avait accepté. En ce moment-même, la jeune adolescente était dans sa chambre et se demandait ce qu'elle pouvait bien porter. Il y avait au minimum quatre robes sur son lit si ce n'était pas plus... Pourquoi s'attarder à se faire belle? Ce n'était pourtant pas un rendez-vous et il avait surement demander à d'autres personnes de venir. Elle poussa alors un long soupir et décida de mettre son maillot bleu rayée blanc. Par dessus, elle y mit une robe blanche avec des ballerines et un chapeau de paille. Simple et pas compliqué.

Elle prit le temps de souper et de se préparer comme il faut et tranquillement, cela ne servait à rien de se presser. Lorsqu'il fut aux alentours de 18h00, Alexia sorti de l'école, saluant les quelques élèves qu'elle connaissait. Après plusieurs minutes de marche, elle arriva enfin à la plage où elle vit au loin Cao habillé d'une façon assez.. extravagante. Elle s'approcha doucement de lui, restant tout de même sur le sable. Le vent souffla, manquant de peu de lui faire perdre son chapeau. Heureusement qu'elle avait eu le réflexe de mettre une main dessus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: « OUISTITI ! »  Sam 7 Jan 2012 - 1:12

[J'ai l'habitude d'écrire à la première personne mais si cela dérange je pense que je pourrais m'adapter]

Même si j’aime beaucoup l’école et en particulier ses cours, j’apprécie aussi les week-ends parce que je peux aller en ville. Mon petit boulot au konbini me satisfait pleinement et j’aime voir de nouveaux visages toutes les semaines. Bien sur, il y a aussi les habitués, ces personnes qui achètent toujours la même chose et qui semblent bien sympathiques. Le patron m’apprécie parce que selon lui je travaille bien et je suis plaisant à regarder pour la clientèle, et il me le rend bien. En m’offrant ce travail il m’a offert un passé. Le konbini où je travaille est celui où ma mère passait ses nuits pendant que j’étais en sécurité chez la voisine. C’est aussi à cet endroit où ma mère a perdu la vie il y a treize ans. Le savoir me rapproche d’elle, je peux aisément l’imaginer derrière la caisse en train de sourire aux clients. Et j’apprécie de faire la même chose qu’elle, au même endroit, treize années plus tard. Quelque part elle me manque, même si je n’ai pas vraiment de souvenirs d’elle ; mais j’essaye de m’en créer à travers ces petites choses futiles.

Le vendredi soir je travaille de 17h00 à 22h30, à cause du couvre-feu de l’école mais cette semaine j’ai promis à un camarade de l’aider pour un projet photographique. J’ai donc demandé ma soirée que je pourrais toujours rattraper plus tard en faisant quelques heures supplémentaires, afin d’aider Cao. Il fait plutôt beau pour cette fin de soirée si bien que je passe une chemise propre par-dessus un t-shirt bien repassé et j’enfile un jean noir.

Après avoir refait mon lit correctement parce qu’il avait un pli à son centre, je sors finalement de l’école pour aller à la plage, lieu où nous sommes donné rendez-vous. Il y a quelques élèves dans les couloirs qui semblent se demander ce qu’ils vont faire dans la soirée ; mais je ne leur prête pas réellement attention. Je me suis engagé envers Cao, je me dois d’être à l’heure.

J’arrive finalement à l’heure prévue et remarque que je suis le dernier. Je n’aime pas être en retard, pas du tout même. Cao est là, dans l’eau, perché sur un caillou en train de faire l’équilibriste. C’est une chose qu’il aime apparemment, même si personnellement je pense qu’il va finir par se tuer. Alexia, la fille qui devait venir avec nous, est là aussi, juste au bord de l’eau. Je ne les connais pas bien mais ils ont tous deux l’air sympathique, bien qu’ils soient plus jeunes que moi. Je me plante juste à côté d’Alexia que je salue gentiment puis je pose mon regard sur Cao un peu plus loin avant de m’adresser à lui en élevant la voix.

- Tu vas finir par tomber et te rompre le cou, tu le sais ça ?

Je pense qu’il le sait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: « OUISTITI ! »  Dim 8 Jan 2012 - 14:15

[Personnellement ça ne me dérange pas, j'écris aussi à la première xD]

J'étais un peu stupide. Ouais. Enfin, pas stupide dans le sens où j'avais le même QI que la moule sur mon rocher, mais plus dans le sens où j'étais un peu long à la détente et surtout un adepte des bêtises en pensant que rien ne pourrait m'arriver. C'est vrai quoi, je m'en suis toujours sorti à bon compte. Certes j'ai souvent été envoyé à l'hôpital, cela n'empêche pas que c'était trois fois rien, genre un poignet cassé !... Quoi ? C'est grave ? Ah bon. Bah pas pour moi. Du coup, faire le mariole les pieds en l'air et la tête en bas, c'était tout à fait banal à mes yeux. J'étais concentré sur mes mains car quoiqu'on en dise un rocher c'est pas un modèle de douceur recouvert de coton. Ca fait mal aux mains ce trucs !

Alors que mon visage commençait légèrement à rougir, je vis une fille se placer dans mon champ de vision. Un grand sourire se dessinant sur mes lèvres je la saluai.

« Alexia ! Merci d'être venue ! »

A peine j'eus prononcé ces mots que la voix de Shun se fit entendre. A ses mots, j'eus un léger rire et je pliais mes jambes avant de revenir prendre appui sur mes jambes. Je me relevai et remis d'applomb ma chemise avant de me tourner vers eux. Je repris mon appareil photo que je plaçai autour de mon cou, et descendis de mon rocher pour les rejoindre sur la plage. J'étais bien content qu'ils soient là ; je ne les connaissais pas super bien, mais leur physique me plaisait et j'espérais qu'ils soient en mesure de se prêter au jeu. Enfin, j'avais ouïe dire que Shun faisait parti des garçons les plus sollicités par les filles , alors je me disais qu'il le ferait probablement avec beaucoup plus de facilités par rapport à ma jeune amie. Une fois sur le sable avec eux, je les saluai poliment, puis répondis à Shun.

« Ne t'inquiète pas, j'ai l'habitude ! Et puis si ça vient à arriver, de toute façon je finirai par guérir ! »

Sourire niais. Moi, guérir si je me romps le cou. Tout le monde sait que je crèverais sur le moment, mais bon, je me pensais tellement hors de portée. Je regardai Alexia, admirant sa tenue, qui était très simple mais très féminine à la fois. Je ne pouvais espérer mieux. Tapant dans mes mains, l'air très motivé, je décidai de leur expliquer un peu plus clairement ce pourquoi je les avais fait venir.

« Bref ! Merci d'être venu m'aider, je vous revaudrai ça. Il se trouve que je suis en pleine réalisation d'un book, j'ai déjà pas mal de clichés, mais comme j'aime diversifier les thèmes, je n'ai pas encore abordé celui du couple. Je sais bien que niveau originalité la plage c'est pas le top, mais en même temps, c'est une valeur sûre, en plus d'être très agréable. Vous inquiétez pas, je vais pas vous demandez de vous tripoter, de vous embrasser ou je ne sais quoi d'autres hein, à vrai dire, plus que le couple, c'est l'idée du romantisme qui m'intéresse... vous me suivez ? »

Pour une raison que je ne comprenais pas très bien, j'avais un peu hésité à leur en parler avant de leur proposer de venir m'aider. Pourquoi ? Probablement parce qu'encore plus qu'en Chine, le Japon demeurait un pays très discret et intime, où les démonstrations d'affection sont rares et mal perçues quand exposées au grand public. Pour Alexia, vu ses origines, je me disais que cela ne la gênerait pas trop, mais j'avais un doute pour Shun... Dans le fond, j'espérais ne pas m'être trompé et qu'aucun ne se désisterait. De toute façon, je ne les laisserai pas partir. Je leur montrerai qu'eux aussi peuvent prendre du plaisir à faire ce genre de petit cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: « OUISTITI ! »  Dim 8 Jan 2012 - 19:05

[Ah! Mais moi, voulez-vous que j'écrive à la première personne? Je suis la seule qui écrit à la troisième ^^' Désolé >.< je suis vraiment une piètre rpgiste --' Vous écrivez des paliers et moi..]

Le sourire aux lèvres, elle salua à son tour les deux garçons. Alexia ne put empêcher de rire à la réplique de son ami. C'est vrai qu'il était un peu casse-cou, mais c'est ce qui faisait son charme. Enfin, ça c'était l'avis de mademoiselle. Surement comme Shun, Alexia se demandait ce qu'attendait Cao d'eux. Quel genre de pose allaient-ils prendre? Dans l'eau? Sur la plage? Chacun leur tout? Trop de questions se bousculèrent dans sa tête en un rien de temps. Comme si le jeune chinois avait lu dans ses pensées, il se mit à leur dire ce qu'il attendait d'eux. À ces paroles, elle ne put s'empêcher de rougir légèrement. L'idée du romantisme? Ça ne semblait pas mal même si Alexia n'était pas habituée à faire ce genre de chose. Bien décidé à aider son camarade de classe, jamais elle ne le laisserais tomber. Sauf qu'une question traversa son esprit. Shun est un garçon apprécié par les filles et il avait le physique pour les attiré. Mais elle? Elle n'est pas la plus belle des filles et pourtant il l'avait choisie. Posant son regard sur Cao, elle osa lui poser la question.

- Dit Cao... Pourquoi m'avoir choisie? Je veux dire, pas que je ne suis pas heureuse que tu m'es prise, au contraire! Je suis vraiment contente, mais il y a pourtant des filles beaucoup plus belle que moi, non? Mais si tu ne veux pas répondre, ce n'est pas bien grave non plus.

La jeune fille ne savait pas vraiment ce qu'il allait répondre et baissa la tête, un peu gêné. Elle jeta alors un regard discret vers Shun. Elle ne le connaissait pas beaucoup, mais il avait plutôt l'air sympathique. Posez avec lui ne la dérangeait pas du tout. Ce qui lui faisait peur par exemple, c'était la réaction des autres filles s'il fallait qu'elles voient les photos. Au fond d'elle-même, elle se disait qu'elle venait peut-être de signer son arrêt de mort. Quoi de plus pire qu'une fille jalouse? Soupirant légèrement, elle redressa la tête pour regarder Cao, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: « OUISTITI ! »  Ven 20 Jan 2012 - 16:44

[Je m'excuse de l'attente, j'étais un peu débordé. Alexia : pour moi la taille importe peu, c'est le contenu qui m'intéresse : )]

Cao adore jouer l’équilibriste et je pense qu’un jour il finira à l’infirmerie, voir même à l’hôpital s’il se loupe vraiment. C’est un peu l’insouciance des plus jeunes qui pensent être invincibles. Mais tout le monde meurt un jour, parfois même beaucoup trop tôt pour certains. Je ne dis rien néanmoins, je pense que Cao sait ce qu’il fait, même si d’ici il n’en a pas vraiment l’air. Je l’observe descendre de son rocher avec toute la grâce possible pour un garçon, puis s’approcher de nous en me répondant que même s’il devait tomber, il finirait par guérir. J’esquisse un sourire en l’entendant me répondre. Insouciant.

Il nous explique pourquoi nous sommes là, devant lui sur la plage. Drôle d’endroit d’ailleurs pour une séance photo, à moins qu’il n’ait déjà tout prévu, y compris le thème sur lequel il va nous faire travailler. Et je ne tarde pas à le découvrir puisqu’il nous explique qu’il est en pleine réalisation d’un book mais qu’il n’a pas encore abordé le thème du couple. Du quoi ? Je pense pouvoir dire que mon visage est figé, qu’il a perdu toute expression en entendant ce mot. Il poursuit en nous disant qu’il ne veut pas que nous nous tripotions, heureusement pour nous je pense, mais qu’il préfère avoir l’idée du romantisme. Je lève un sourcil, légèrement ; je ne pense pas tout saisir mais je vois l’essentiel. Couple, plage, pas de tripotage mais romantisme.

- Je vois le genre. Tu caches des chandelles quelque part où tu as une autre idée pour faire de cet endroit quelque chose de romantique ? Un coucher de soleil, gros cliché du romantisme ?

Je jette un œil vers Alexia qui se trouve à mes côtés. Elle a des traits occidentaux et son nom ne laisse aucun doute sur ses origines ; elle n’est pas à cent pour cent japonaise. Je sais que la mentalité dans certains pays occidentaux est plus ouverte qu’au Japon et que parfois nous devons passer pour des coincés ne sachant pas s’amuser ; mais je vois que la jeune fille à mes côtés semble tout aussi perplexe que moi sur la chose. Sans compter que je suis le plus vieux des trois présents sur la plage. Elle lui pose d’ailleurs une question : pourquoi l’a-t-il choisie elle ? Je ne suis pas très objectif sur la beauté féminine puisque pour moi une fille est une fille, elle peut toujours être très bien maquillée mais cacher soit une garce de premier ordre, soit une cruche vraiment très bête. Alexia semble être le genre de fille qui se trouve toujours moins jolie qu’une autre, qui n’a pas confiance en elle. Je ne dis rien, me contentant de me tourner vers Cao, avec un léger sourire, pour voir comment celui-ci va s’en sortir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: « OUISTITI ! »  Ven 20 Jan 2012 - 23:54

Aux paroles de Shun, je pose mes poings sur les hanches et éclate d’un rire sonore. Qu’est-ce que je pouvais avoir l’air con parfois, mais bon, vous m’direz que je suis jeune et que suis dans ma période où je veux briser un maximum de tabous. Rire n’était pas un crime. Je regarde le duo après m’être calmé, et me frotte le bout du nez en souriant.

« C’est à peu près ça, mais je n’ai pas envie de faire les cadrages habituels en jouant sur vos ombres. »

Alors que je réfléchissais sur comment expliquer clairement mon idée, Alexia me posa une question. Pourquoi elle ? C’était étrange comme question. D’ailleurs, j’arquai un sourcil, une fois ma petite surprise passée. Hum. Je n’y comprenais pas grand-chose aux filles quand j’y pensais. Est-ce qu’elle me demandait de la rassurer ? De lui dire clairement le fond de ma pensée ? J’allai répondre quand un souvenir refit surface ; celui d’une main s’étalant subitement sur ma joue parce que j’avais cruellement manqué de tact. Je me mordis alors légèrement la lèvre et regardai Shun. Je le sens mal Shun. Je sens que je vais dire une ânerie qui va me coûter une nouvelle gifle. Pitiéééé. Mais non. Ce dernier souriait et j’eus le sentiment d’être abandonné. Puis bon. Je reposai mon regard sur Alexia et la regardai un court instant, avant de soupirer et sourire. Allons bon ! Pourquoi m’en faire ? Elle était ici pour une séance photo, ce serait bête qu’elle se sente dévalorisée ou qu’elle doute d’elle. Je fis mine de réfléchir, frottant mon menton, les yeux légèrement plissés.

« Mmmh… je dirai que tes grands yeux bruns, ton visage plutôt doux et tes longs cheveux -symbole de féminité rappelons le- m’ont plu. Et puis, je me suis dit que ça te ferait plaisir. Ce n’est pas le cas ? »

Je lui fis un rapide clin d’œil avant de regarder mon appareil photo et vérifier quelques réglages. Après quoi, je relevai la tête vers l’horizon et observait le soleil. Il était encore un peu tôt.

« Mmh, je pensais qu’à cette heure là le soleil serait un peu plus bas. Ca ne vous dérange pas d’attendre cinq-dix minutes avec moi ? Juste le temps que l’éclairage soit bon. Je tiens à éviter les retouches au maxim... »

Splotsh.

« Hum ? »

Je baissai les yeux sur mon appareil.

« … HEIIIIN ?! D-d’où ça sort ?! »

Une énorme tache blanche bien visqueuse s’était éclatée à cheval sur le bout de mon index et l’appareil photo. Mon visage se décomposa littéralement en entendant le cri d’une mouette.

« Que… je… mon… enfin… mais… pourquoi ?… »

Bonjour, je m’appelle Cao, j’ai 16ans et je suis au bord des larmes -de rage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: « OUISTITI ! »  Mer 25 Jan 2012 - 13:51

Elle soupira de soulagement. Bon, au moins, elle savait pourquoi il l'avait choisie. Alexia lui qu'elle était, au contraire, heureuse même un peu surprise qu'il l'aie choisi. Doucement, elle tourna la tête vers Shun, un doux sourire sur les lèvres. Puisqu'il fallait attendre un petit moment, pourquoi ne pas en profiter pour se promener sur la plage? Enfin, elle voulait le proposer à Shun quand soudain, la jeune fille entendit la voix de Cao.

« … HEIIIIN ?! D-d’où ça sort ?! »

Posant son regard sur lui, elle posa une main sur sa bouche. Bien entendu, le cri de la mouette ne lui échappa pas. Oh non... Pauvre Cao. En plus, c'était sur son appareil photo. Elle ne savait pas pourquoi, mais un pressentiment au fond d'elle lui disait qu'il était, comment dire, fâché? Enragé? En colère? Une colère noire peut-être? Oui, surement. Malheureusement, elle n'avait pas pour habitude de prendre un petit mouchoir ou autre. Regardant de tout les côtés pour trouver un moyen d'essuyer cela, une idée lui vint à l'esprit. Ce n'était pas un mouchoir, mais il ferait l'affaire. D'un geste de la main, elle défit le ruban sur son chapeau. Heureusement pour Alexia, son ruban peut de défaire pour en installer un autre. Génial non? Ce chapeau lui avait été offert par sa mère il n'y a pas très longtemps. Dès qu'elle l'eut retirée, elle s'approcha de Cao et, avec délicatesse, essuya l'index ainsi que son appareil photo en disant:

- Ce n'est peut-être pas un mouchoir, mais ça fera l'affaire, dit-elle en lui souriant. C'est toujours pratique d'avoir une fille avec nous!

À ces mots, elle se mit à rire et termina de nettoyer le dégât qu'avait causé cette mouette. Ces oiseaux de malheur, Alexia ne les avait jamais aimées. Et puis, ils ne sont pas beaux non plus et leur cri est, comment dire... Hum... elle ne savait pas comment décrire leur cri à part qu'il était bruyant. Après avoir nettoyé, elle alla sur le bord de la mer et nettoya une autre fois, mais cette fois-ci, elle nettoyait son ruban blanc. La jeune fille ne pourra pas le remettre immédiatement, mais cette tâche visqueuse ne sèchera pas sur son beau ruban. Enfin, elle revint vers les garçons.

- Ça va mieux Cao?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: « OUISTITI ! »  Lun 30 Jan 2012 - 18:20

Je m'excuse, je n'avais pas vu qu'Alexia avait posté ><

J’avoue que la façon dont je regarde Cao est de la curiosité pure et dure. Je veux voir comment il va s’en sortir pour tenter d’expliquer à Alexia pourquoi il l’a choisie elle pour venir aujourd’hui sur la plage. En général les garçons sont maladroits pour parler de ce genre de chose ; je veux juste savoir si Cao est ce genre de garçon ou s’il trouvera un moyen pour ne pas la vexer ou s’égarer lui-même. Mais curieusement, il s’en sort plutôt bien je trouve. Il a décidé d’être honnête et de parler de son physique qu’il trouve intéressant pour une séance photo, ajoutant qu’en plus ça lui ferait sans doute plaisir. Flatter une fille, il sait y faire le Cao ; sans aucun doute. Je souris en jetant un œil à Alexia qui vient de soupirer, sans doute de contentement. Elle est rassurée, Cao est sauvé, tout est parfait.

Enfin presque. Surtout si on considère qu’une mouette s’est invitée à la séance photo en se signalant d’une façon curieuse à Cao. Je me retiens de rire parce que même si ce n’est pas drôle du point de vue du garçon face à moi, ce genre de chose fait toujours rire les gens en face. Et puis il faut dire qu’il n’a vraiment pas de chance, comme par hasard ça lui ait tombé en plein sur la main. Il semble au bord des larmes, sans doute à cause d’un trop plein de pression qui fini par retomber d’un coup. Mais Alexia se jette à son secours en lui offrant gentiment son ruban de chapeau pour essuyer sa main et son appareil photo, blaguant sur le fait qu’une fille est toujours utile. Pour ce coup, elle n’a pas tord, je n’ai rien sur moi qui aurait pu aider ce pauvre Cao. Je l’observe s’avancer vers l’océan pour nettoyer le petit bout de tissu puis me place à côté du garçon.

- La plage n’a pas que des avantages finalement.

C’est vrai que la plage et la mer font toujours de magnifiques décors pour les photographies, les plans romantiques ou tout simplement les sorties entre couples. Mais on oublie souvent que la mer sent aussi le poisson, que parfois les mouettes nous survolent dans l’idée de nous voler le contenu de nos pique-niques et que la plupart du temps le sable colle aux pieds.

- Mais le cadre est sympathique, je l’avoue.

Je comprends pourquoi pas mal de mes camarades viennent ici avec leurs petites amies et pourquoi Cao a choisi cet endroit pour ses photographies. C’est tout simplement magnifique quand le soleil se couche sur l’eau, donnant l’impression que le monde s’arrête derrière l’océan. Je souris en voyant Alexia revenir pour demander à Cao s’il va mieux.

- Alors, par quoi commençons nous ?

Revenir en haut Aller en bas
 
« OUISTITI ! »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: