Partagez | 
 

 Problème Problématique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Problème Problématique  Sam 14 Jan 2012 - 13:50

« Problème Problématique [Fe Ren & Marilou] »

Les jours se succédaient dans la même monotonie, dans la même douleur, dans la même tristesse. Ce programme d’échange d’étudiants tournait très vite au cauchemar et Arthur Auray – jeune garçon de quatorze ans, presque quinze – culpabilisait d’avoir tant insisté pour venir au Japon. Sans lui, rien ne serait arrivé, et cette étrange famille qui l’avait accueillie pendant trois semaines n’aurait jamais abusé de son innocence. Pour lui, ça ne faisait aucun doute, il était le seul coupable et le seul apte à se sortir de la situation. Malgré cela, le français insista grandement auprès de sa mère sans dévoiler la raison pour changer d’école, tout du moins de programme. Dans un effort final, il obtint donc son transfert rapide vers le Lycée Kobe, un Lycée international pour des gens comme lui, ou au moins il pourrait continuer à exercer sa langue natale. Traumatisé par son bourreau et hanté par les souvenirs, son état s’était considérablement dégradé jusqu’à ce qu’il put inspirer un nouveau souffle. Oh bien sûr, le jeune garçon ne s’attendait pas à être plus sociable, c’était même tout le contraire, et il ne s’attendait pas non plus à voir son état s’améliorer du jour au lendemain. Ses tendances suicidaires, sa mélancolie, tout son mal-être le tuaient à petits feux tant qu’il ne parlait pas. Et pour le moment, il n’en parlerait pas, malgré le soutient qu’on devait apporter dans ce genre d’établissement. La plupart des élèves habitaient loin de leurs parents et venaient parfois de milliers de kilomètres comme Arthur.

Ce jour-là, début septembre, un léger vent soufflait dans le paysage. Ce vent apportait un air frais sous le soleil de plomb. En France, l’année scolaire commençait à peine, et souvent, une dépression s’abattait sur l’Hexagone à cette période. Selon les bulletins météo international qu’il consultait grâce à son iPhone, l’année 2011 n’y passait outre. Il en fut amusé. Cela faisait déjà un mois qu’il était au Japon, le temps passait tellement vite… Et à la fois si lentement ? Ce sentiment paradoxal l’encourageait à ne toujours pas comprendre les adultes, et d’ailleurs, in en avait désormais la phobie, et c’était compréhensif. Malgré cela, le premier point qui lui plût au Japon était la tolérance envers les autres. Dans ce pays, aucun dogme religieux n’avait réellement su s’imposer, et cela induisait forcément une meilleure mentalité en ce qui concernait l’homosexualité, et les autres questions sociétales actuelles, qui faisaient un vif débat en France à cause des racines chrétiennes. Il ne savait pas s’il devait regretter d’être venu au Japon, après tout, à quoi ça lui servirait puisqu’il repartirait en France dès la fin de ses études supérieures ? Il culpabilisait de s’être fait du mal tout seul, dans sa tête, c’était un coupable, et non une victime, et malheureusement, son déni le rendait extrêmement mal. Malgré tout, Arthur voulait réussir, et ne lâcherait rien, quand bien même il n’excellait que dans les matières littéraires. Il appréhendait la façon dont s’enseignait les choses ici, mais avait confiance dans la compétitivité de ce Lycée semblant réputé.

Nous étions donc début septembre, et Arthur Auray rentrait pour la seconde fois dans le Lycée Kobe. Plus tôt, une assistante sociale vraisemblablement avait opéré son transfert et terminé son inscription. Ce qui datait d’à peu près quelques jours (date à laquelle il quitta enfin sa famille d’accueille) sentait déjà le passé, malgré ses craintes quant à l’avenir qu’on lui réservait. De toute façon, le français ne verrait plus jamais son bourreau, donc qu’est-ce qui pourrait être pire qu’être utilisé comme un jouet, un esclave ? C’était sa façon à lui de se rassurer, même si le danger changeait juste de forme, désormais. Il était son propre danger avec ses envies suicidaires. Quoi qu’il en soit, le Lycéen rentrait perdu dans ce grand complexe. Ce n’était pas faute de l’avoir déjà visité plus tôt, mais Arthur Auray ne possédait aucun sens de l’orientation. Selon la femme qui acheva son transfert, ses valides étaient déjà disposées dans sa chambre, la n°24. Mais encore fallait-il trouver les dortoirs. De surcroît, il commençait les cours dès demain et devait aussi récupérer son emploi du temps. Même si son type psychologique (ISFJ) faisait de lui un fin perfectionniste, celui-ci avait toujours du mal à s’intégrer dans un nouveau milieu. S’adapter au décalage horaire fut déjà rude, et à un nouveau Lycée encore plus, alors encore un nouveau Lycée semblait tâche impossible. Après un quart d’heure passé à chercher le moindre bâtiment et sans croiser aucun élève, le français finit par s’engouffrer dans un couloir avec beaucoup de portes. Il était vraisemblablement perdu. Au fond, une porte coupe-feu battante, qu’il s’empressa d’ouvrir. Cependant, Arthur devait apprendre à regarder devant lui quand il marchait, et non regarder ses pieds. Il heurta en plein fouet une autre personne qu’il n’analysa pas et voltigea en arrière avec une affreuse douleur au nez. Le choc devait être assez violent. Il ne put s’empêcher de pousser un gémissement en relevant un peu la tête et en se la tapotant. Immédiatement, sans regarder en face la personne qu’il venait de faucher, mort de honte pour cette première véritable journée, il présenta ses excuses en fermant les yeux.

« Gomen*, je n’ai pas regardé où j’allais, excusez-moi, vraiment… navré ! » Prononça-t-il en japonais, confus et gêné.

Spoiler:
 

HJ : Voilà voilà, alors quand j'écris une phrase en italique, ça veut dire que je la prononce en japonais. Sinon, c'est en gras et ça veut dire que je la prononce en français pour moins de confusion. ^O^.


Dernière édition par Arthur Auray le Mer 1 Fév 2012 - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Problème Problématique  Sam 21 Jan 2012 - 19:49

C’était dimanche, une journée que Marilou aimait et détestait en même temps. Pourquoi? Parce que dimanche fessait partie de la fin de semaine et avait donc pas d’école, mais c’était la journée avant lundi et le soir, elle savait que le lendemain elle avait de l’école. Mais bon, elle savait profiter de cette journée au maximum. En matinée, elle avait prévu d’allé à la plage avec ses amies. Elle avait bien rigolé à avant de partir manger, elle s’était promis de recommencé cela une autre journée. Puis, elles allèrent à la cafétéria ou elles mangeaient en rigolant et parlant de tout et de rien. Marilou était contente d’avoir su bien s’intégré dans le pensionnat, malgré le fait qu’elle soit une étrangère. C’est sûr que cela ne lui permettait pas de parler français avec ses amis, car ceux-ci préfère parler dans leur langue maternel. Mais elle pouvait leur apporté de l’aide au cours de français et elles l’aidé avec les cours de japonais. Mais bon, ce n’est pas vraiment important pour le moment.

En après-midi, elle avait rien de prévu c’est pour cela qu’elle se promenait dans les couloirs pour voir si elle ne pouvait pas rencontrer quelqu’un qu’elle connaissait. Elle avait une bouteille d’eau dans ses mains, qu’elle avait achetées à la cafétéria le midi. Le bouchon était ouvert, car elle buvait de l’eau de temps en temps. Mais après réflexion, elle aurait du surement fermé sa bouteille, car sans s’en rendre compte une personne lui fonça dessus et échappa sa bouteille sans faire expirés. La bouteille tomba sur la tête du jeune homme qui lui avait foncé dedans, fessant que le liquide se déversa un peu dessus avant de retombé par terre. Pendant ce temps, la jeune fille tomba sur ses fesses et le jeune homme c’était excusé disant qu’il ne regardait pas ou il allait. Marilou releva la tête et vis ce qu’elle avait fait et s’empressa de prendre la parole.

« Ce n’est pas grave et je veux m’excusé d’avoir échappé ma bouteille sur vous, je suis vraiment désolé. »

Puis, elle chercha dans une poche de sa jupe un mouchoir en tissus et le tendit au jeune homme.

« Tenez pour vous essuyez. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Problème Problématique  Sam 21 Jan 2012 - 20:14

Si vous avez a cherché Ren pour une certaine raison, il n’était pas difficile à trouver, car il a juste deux endroit où il va le plus souvent. La première étant sa chambre où il lisait, fessait ses devoirs et bien sûr dormait. Le deuxième endroit, c’est la bibliothèque, il va ‘a pour lire et quelque fois là pour faire ses devoirs. Il y va tellement souvent qu’il sait presque par cœur ou sont les livres. Ce matin, il avait préféré passé son temps dans sa chambre où il lisait un livre qui trouvait très bon. En fait, il voulait le finir le plus vite possible pour pouvoir en prendre un autre. Il avait entendu parler du livre nommé "Animal farm*" de George Orwell qui était le livre préféré de deux filles dans le club de littérature, mais aussi le livre intitulé "of mice and man**" de John Steinbeck. Cela allait aussi l’aidé avec son anglais, car il préférait lire la version original.

Sans que Ren s’en rendre compte, le temps passé et s’était rendu l’heure du midi. Il finit son roman et alla manger à la cafétéria. Il vit des filles rigolés ensemble, amis en fit pas vraiment attention. Personnellement, il préférait manger seul. Puis quand il finit de mangé, il se dirigea vers la bibliothèque ou il rendit son livre et il emprunta les deux livre mentionné plus haut. Aujourd’hui la bibliothèque était pleine et il avait donc aucune place pour pouvoir lire son livre, c’est pourquoi il décida de retournée dans sa chambre.

En se rendant vers sa chambre, il vit deux personne se foncé dedans. C’était un gars, qui venait de voir pour la première fois et une fille qui, s’il se souvient bien, était parmi les filles qui rigolaient à la cafétéria. Les deux semblaient être en première année, quoi que la fille puisse aussi être en deuxième. Mais ce qui était sur c’est qu’il était le plus vieux. Il s’approcha et remarqua que le jeune homme avait de l’eau sur la tête et la jeune fille semblait être désolé. Rendu à leur hauteur, il prit la parole.

« Excusé-moi de vous dérangé, mais est-ce que tout va bien? »

Puis, il tendit la main vers la jeune fille pour l’aidé à se relever.


(hrp :*La ferme des animaux,
** : des souris et des hommes)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Problème Problématique  Mer 1 Fév 2012 - 21:12

La situation devenait d’ores et déjà plus gênante puisque le français se retrouvait aspergé d’une quantité non négligeable d’eau de source. L’eau japonaise, certes bonne, n’en était pas moins fraîche et vraiment mauvaise pour les cheveux. Un frisson lui parcourut le dos, signalant l’hypothermie qu’il aurait risquée en pleine nature. De plus, Arthur détestait faire étalage des parties de son corps, notamment son ventre maigrichon, ce qui ne l’aidait pas avec sa chemise blanche reflétant quelques maigreurs et creux dans la sculpture de son corps. Bien loin des beaux garçons du Lycée, surnommés « BG », il afficha un regard gêné et encore profondément confus suite à cet incident. Il s’excusa une nouvelle fois malgré la compréhension de la jeune fille qu’il ne connaissait pas. À l’inverse de lui, cela devrait être une de ses filles populaires puisque son physique le laissait penser. Cette rencontre involontaire alimenterait sûrement des rumeurs et des ragots, de surcroît tendrait à ternir une nouvelle fois l’image du second de la classe mais aussi l’image de la fille qui semblait avoir le même âge que lui. Toutefois, Arthur n’accepta non sans gêne le mouchoir tendu et, confus, le passa rapidement sur ses pommettes rosées, non pas d’amour, mais d’embarras. Il était vraiment embarrassé de tout et de n’importe quoi, autant d’un garçon qui s’approchait trop près de lui qu’une fille qui lui riait au nez. Son comportement en agaçait et énervait plus d’un. Alors, l’adolescent en voyait pas pourquoi cette fille ne deviendrait pas exécrable comme les autres et ne se moquerait pas de lui dès qu’il passerait dans un couloir. Le regard fuyant, il osa toutefois affronter ses torts.

« Oh non… c’est moi… Si je ne fonçais pas dans n’importe quoi… » Gloussa-t-il, pris de remords.

On sentait sa voix tremblante et incertaine, sans doute confuse à une réaction si compréhensive. Toute sa vie on ne l’habitua qu’à des brimades dues à ses gaffes répétitives, il concevait mal pouvoir y échapper une nouvelle fois cette fois-ci, sans doute parce qu’il ne connaissait pas la personne que le garçon voyait face à lui. Elle semblait jeune et jolie donc, sûrement en première année comme lui. Les yeux en amendes de couleurs châtaigne avec cette teinte brun-rousse peu commode donnaient un air unique, mais aussi ses traits angéliques et son corps filiforme justifiés sans doute sa popularité auprès des garçons. Même si pour sa part, Arthur n’en entendit jamais parler non intéressé par les filles et le sexe en général depuis ce jour-là… Il resta évasif dans ses pensées attendant une réaction quelconque ou un événement tierce quand celui-ci arriva de la part d’un autre garçon qui débarqua sans prévenir. Son teint pâlit, mêlé entre la crainte d’un rebelle, médisant ou malsain. Dommage qu’on ne pouvait pas déterminer d’un simple regard le caractère de quelqu’un qui vous aborde et le français se retrouva donc pris en étau dans une situation qu’il n’aimait guère. La peur s’emparait bien trop vite de lui. Lorsqu’il demanda si tout allait bien, il hocha la tête en guise d’un oui, même si ses cheveux humectés ne lui donnaient pas un air franchement crédible. Stressé, il sembla chercher un repère quelconque pour trouver la réaction la plus adéquate possible. Pour le coup, il s’en voulait un peu de ne pas avoir eu le réflexe de lever la jeune femme plus tôt mais ce qui était fait était fait, n’en déplaise au futur malheureusement.

« En-Encore désolé… Ce n’est que ma troisième journée ici… j-je n’ai pas vraiment de repère, excusez-moi… hein… je suis Arthur Auray, en Première Année e-et résident de la c-chambre 24... gomen...» dit-il la voix semblant toute retournée, soumise au bon vouloir de sa mue mais aussi à un accent purement français, c'est-à-dire qui massacrait la langue nippone au point de la voir devenir incompréhensible. C'était courant lorsqu'il stressait.

La tête baissée, il présentait encore ses excuses comme si le garçon avait commis une faute irréparable, au goût d’agacer ses interlocuteurs à force. Mais il n’y pouvait rien, c’était sa nature.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Problème Problématique  Mar 21 Fév 2012 - 17:26

Marilou avait un peu honte d’avoir renversé de l’eau sur la tête d’un inconnu, mais une chance qu’il accepta son mouchoir. Puis la jeune fille el regarda u peu plus attentivement. Il semblait être du même âge qu’elle, mais ne l’avait jamais vue dans aucun de ses cours. Elle remarqua aussi qu’il avait un peu le regard fuyant, mais il prit la parole. Il lui dit que c’était lui puis ajouta que s’il ne foncerait pas dans n’importe quoi. La jeune fille le prit un peu mal, car elle n’était pas une chose. Elle aurait préféré qu’il utilise le terme qui et non quoi. Mais bon, elle n’allait pas le sermonné sur un mauvais choix de mot. Surtout pas dans ce genre de situation.

Puis sans que Marilou ne le remarque, un jeune homme était arrivé. Celui-ci se pencha à leur hauteur et s’excusa de les déranger, mais leur demanda si tout allait bien. Arthur, lui s’était contenté de acquiescé, mais la jeune fille prit la parole.

« Euh oui, on peut dire. »

Puis le jeune homme lui tendit sa main, et Marilou la prit. Elle se relava avec l’aide du jeune homme. Une fois sur ses pieds, elle replaça ses vêtements. Et je ta un œil au jeune homme qui l’avait aidé à se relever. Il avait le teint un peu pale et les cheveux turquoise, de même pour ses yeux. C’était peut habituelle, mais cela lui allait bien. Puis elle remarqua que celui-ci semblait plus vieux qu’elle. Sans qu’elle s’en rendre compte, la personne qui l’avait foncé dedans prit la parole. Il s’excusa une autre fois. Il l’informa que s’était sa troisième journée ici, qu’il n’avait pas de point de repère. Aussi qu’il s’appelait Arthur et qu’il était en première année dans la chambre 24. Cela expliquait pourquoi son visage ne disait rien à la jeune fille. Et pris la parole avec un beau sourire.

« Ravis de te rencontrer, moi c’est Marilou Caron, je suis en première année également. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Problème Problématique  Dim 25 Mar 2012 - 17:46

Comme réponse, il eut un hochement de tête par le gars et la fille lui dit qu’on pouvait dire que oui. En observant un peu plus le garçon et la fille, les deux semblèrent être étranger. Ils n’avaient pas les yeux bridés et le jeune homme avait les cheveux bond châtain, ce qui n’était pas une couleur naturel pour un japonais. Ren n’était pas sûr à 100% de ce qu’il pensait, mais en attentent leur nom. Tout ce qu’il pouvait être sûr c’était qu’il ne les avait jamais vus auparavant. Puis le garçon reprit la parole. Il s’excusa et dit que cela n’était que sa troisième journée. Cela expliquait pourquoi Ren ne l’avait jamais vu auparavant. Puis, il enchaina en disant qu’il n’avait pas vraiment de repère et s’excusa une deuxièmement fois. Il se présenta, celui-ci se prénommait Arthur Auray qu’il était en première année et dans la chambre 24 avant de s’excusé une troisième fois. Alors Ren avait raison, le jeune homme était étranger, son prénom le confirma. Mais, il remarqua aussi que celui-ci s’excusa beaucoup. Il avait pris une seule fois la parole depuis qu’il était arrivé et s’était excusé trois fois. Ce fut aux tours de la jeune fille de prendre la parole. Celle-ci fut plus brève et ne s’excusa pas. Elle s’appelait Marilou Caron et était également en première année. Cela confirma également ce que Ren pensait. Puis prit la parole. Car il restait juste lui à se présenté.

MidnightBlue« Je suis ravie de vous rencontrer. Je n’appelle Ren Sabishi et je suis en quatrième année. »

Il n’avait pas l’intention de dire qu’il était dans la chambre 8. De toute façon cela n’allait rien changé. Il n’avait pas vraiment l’intention de leur reparlé un jour. Puis, il voulait savoir d’où venaient les personnes, car il savait maintenant que c’était des étrangers. C’est pour cela qu’il reprit la parole.

« Je ne veux pas être indiscret, mais vous venez de quel pays? C’est que vos nom ne sont pas très familier et sonne plus français, si je me trompe pas. »

Il attendit qu’ils lui répondent. Il se demanda s’il connaissait un livre par un auteur francophone et celui qu’il se souvenait en premier était RU. Certes l’auteure n’était pas francophone, mais venait du Vietnam. Mais celle-ci allait au Québec en tant que boat people. C’est pourquoi quand les deux autres finirent de lui réponde il prit la parole.

« Je ne sais pas si vous avez lu le livre RU. Si ce n’est pas le cas, je vous le conseille, car cela parle d’une boat people, mais ce n’est pas lourd comme lecture et cela se lit bien pour quelqu’un qui n’a pas habitude de lire souvent. C’est bien car on suit son périple et que c’est une histoire vrai. Donc je vous le conseil. »

Ren avait tendance à s’emporté quand il parlait de livre. Il aurait pu parler plus longtemps de ce livre, mais préféra ne rien ajouter de plus. Il ne voulait quand même pas les ennuyer avec cela. Ce n’était pas tout le monde qu’il aimait la lecture comme lui.



--
EDIT Par Zahn : Vu que le sujet est inactif depuis des mois, je le verrouille. Pour le poursuivre, merci de m'envoyer un MP avec le lien du sujet =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Problème Problématique  

Revenir en haut Aller en bas
 
Problème Problématique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: