Partagez | 
 

 Promenade du samedi matin [PV Neiry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Promenade du samedi matin [PV Neiry]  Lun 21 Mai 2012 - 23:38

Samedi matin et réveil en douceur. Les rayons du soleil qui commençait à prendre lentement sa place dans le ciel inondaient à présent la pièce et vinrent réchauffer doucement le visage du jeune homme. Apres s’être tourné et retourné, il ne parvint pas à retrouver le sommeil. Résigné, il sortie de son lit pour rejoindre le reste des habitants de la maison, déjà rassembler au rez-de-chaussée. En bas régnait une odeur de chocolat mélangé à celle du café. Min Hae se contenta d’un simple bonjour pour saluer sa mère et son beau-père puis déposa un baiser sur le front de Kaede installée patiemment dans sa chaise haute. Apres avoir refusé l’invitation de sa mère à petit déjeuner, comme tous les matins depuis son arrivée, il remonta les marches menant à sa chambre quatre à quatre.

On ne pouvait pas vraiment dire qu'il s'agissait de sa chambre, mais plutôt de la chambre d'amis dans laquelle on l'avait installé depuis environ un mois. Une pièce carrée, avec peu de meubles. Un lit, une armoire et un bureau. Arrivé à destination il s'assit sur le lit. Il ne resterait pas à la maison aujourd'hui. Depuis son arrivée il n'avait pas vraiment pris le temps d'explorer les alentours, ni même fait l'effort de se renseigner sur le pensionnat auquel il était inscrit et où il emménagerait d'ici deux jours. Vingt minutes plus tard, il sortait de la salle de bain. Rien de mieux qu'une douche à l'eau glacée pour lui retirer sa mauvaise mine matinale et le réveillé rapidement. Il récupéra quelques vêtements -t-shirt, sweat à capuche noir et jean-, déjà rangés dans ses sacs qu'il n'avait pas défaits et qui encombrant un coin de la pièce. Après s'être habilla en vitesse, il dévala les marches à toutes allures. Sous les dernières recommandations de sa mère, il finit de se chaussé et sortit de la maison en promettant de ne pas rentrer trop tard.

Les premiers mètres il les fit à pied. Il en profita pour arranger son éternel mèche et ses cheveux encore humides. Le quartier était relativement calme, un quartier résidentiel des plus banals, hormis les cris des enfants s'amusant de bon matin. D'un pas lent, Min Hae rejoint l'arrêt de bus situé non loin. Il ne dut pas attendre bien longtemps avec que le bus n'apparaisse au virage. Il n'eut aucun problème à se trouver une place dans le fond, près d'une fenêtre où il s'installa. Du coin de l'oeil il observa la pancarte détaillant les arrêts. Rassurer d'avoir pris le bon bus desservant les alentours du pensionnat, Min Hae s'installa plus confortablement, les yeux rivés sur l'extérieur. Avec comme musique de fond les ronronnements du véhicule et les chuchotements des autres passagers, Minhae observait attentivement le paysage qui défilait à toute allure devant ses yeux.

« Excusez-moi… »

Une voix féminine venait de l'interpellez. D'un mouvement vif de la tête, il se tourna dans la direction d'où provenait la voix. A ses cotés se trouvait une jeune fille en tenu décontracter. A l'arrière il entendit deux nouvelles voix. Se retournant il découvrit deux jeunes fille qui le saluèrent entre deux gloussements. Apparemment les trois jeunes filles semblaient avoir le même âge, légèrement plus jeune que lui. Après avoir fait de même, son regard se reporta sur sa voisine.

« On ne voulait pas vous déranger mais… »

" Il y aurait-il un centre commercial à proximité ? " l’interrompit-il.

Son regard se planta dans celui de l'inconnue qui, dès qu'il eut fini de poser sa question hocha vigoureusement de la tête. La réponse obtenue, Min Hae la gratifia d'un mince sourire en coin et d'un signe de la tête avant de retourner à la contemplation de l'extérieur. Il semblerait que le coté asociale faisant son effet à en juger par les chuchotements peu discrets qu'elles s'échangeaient à présent. Cela commençait à faire beaucoup trop longtemps qu'il était assis ici et les fourmis dans ses jambes commençaient à le lui faire remarquer...

Dix minutes plus tard, sa voisine tira doucement sur son sweat, signalent l'arrêt prochain. Sans un mot, il se leva et suivi les trois demoiselles hors du véhicule. Il marcha quelques instants pour rejoindre la porte immense et vitré du centre commercial, entouré par ses trois nouvelles « copines » qui l'assenèrent de question en tout genre sur ses origines, ses passions... Tout ce qu'elles avaient pu en tirer était qu'il avait arrêté l'école pour se lancer dans la musique en tant que guitariste...un mensonge banal qui avait pourtant le don de fonctionner à merveille. Une fois les portes en verre franchis, c'est sans grand regret apparent qu'il dit au revoir aux demoiselles qui avaient rendez-vous avec leur camarade de classe. Planté dans le grand hall d'entrée, il observa les trois jeunes filles s'engouffrer et s'éloigner au loin après leur avoir adressé un signe de la main.

A cette heure, le centre commercial était plutôt vide de monde. On apercevait juste de temps à autre des femmes seules, accompagné de leurs enfants ou des familles, principalement venu faire leurs courses. Après avoir légèrement remonté sa capuche, Min-Hae s'avança à pas lent vers les quelques magasins déjà ouverts. Il ne faisait qu'entrer et sortir, s'arrêtant de temps à autre pour observer de plus près quelques articles mais finissait toujours par ressortir sans rien acheter. Il fit vite le tour des magasins de vêtements, puis de jouets en passant par la pharmacie. Finalement il ne lui restait plus que la librairie. Il repensa alors à tous ses livres qu'il avait dû laisser chez son père par soucis de surcharge des bagages. Les lieux étaient relativement vides si on prend en compte le fait qu'il avait croisé au maximum cinq personnes en longent les rayons. Evitant immédiatement la section « enfant » il commença à zigzaguer à travers les étalages jusqu'à s'arrêter devant un livre à la couverture violette. D'un geste vif et précis il s'empara de l'ouvrage pour se plonger dans la lecture de la quatrième de couverture...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Promenade du samedi matin [PV Neiry]  Dim 27 Mai 2012 - 7:37

C'était samedi, et Neiry devait partir faire les boutiques, elle comptait s'acheter un bouquine. Oui ces longues heures de solitudes elle les passait à dessiner à jouer de la guitare, et à dessiner. Mais il n'y avait plus grand chose pour lui plaire au lycée, elle n'avait plus de bouquin qu'elle n'avait déjà lu. Elle devait donc aller au centre commercial. Peut être qu'avec un peu de chance ils pourraient lui commander son livre en italien. Oui c'était tout de même sa langue natale et c'était toujours plus facile de lire ainsi. Il n'y avait pas le problème de la traduction, le problème du sens de lecture de votre roman qui il faut l'avouer vous dépaysera toujours un peu...

Enfin bon sa décision elle l'avait prise, et elle l'avait réfléchit, car il s'imposait toujours un soucis pour la jeune fille : elle avait peur de la circulation et de la foule, donc une simple course dans le centre commercial pouvait virer à la catastrophe si elle ne planifiait pas tout à l'avance. C'était peut être des choses, simple, mais cela demandait d'y penser. Votre repas par exemple il faut le prendre soit à 10h soit après 14h. Sinon vous êtes sûr que dans le premier fast-food venu il y aura foule, et au moins jusque dehors...

Du coup la rouquine s'était levée très tôt, on aurait presque pu croire qu'elle allait aller en cours. D'ailleurs un de ses camarades de chambre qui se lève habituellement avant elle, s'inquiéta de l'entendre se lever. Elle avait beau être discrète, il avait le sommeil plus que léger. Bon il fut un peu agressif lorsqu'elle lui avoua qu'ils n'avaient pas cours ce jour... Bah oui, jamais le samedi =)

Une fois prête et habillé de façon plutôt originale : un pantalon large sombre et un débardeur aux couleurs vives, mettant ses courbes en valeurs, et une veste type veste de survêtement. Oui cela lui ferait office de manteau lorsqu'elle serait dehors puis elle la nouerait à sa taille dans le centre. La jeune fille était des plus naturelle, pas de maquillage pas de bijoux à tout va... juste une lycéenne qui cherche à ne pas se faire trop remarquer...

Les rues semblaient déserte quand elle sorti du lycée. Pourtant elle ne prit pas les routes principales de la ville, elle passait toujours par des ruelles détournées, souvent un peu plus sombre, et qui dit sombre dis mal famée, pourtant jamais elle n'avait eut le moindre problème et justement cette rumeur l'arrangeait bien car au moins personne ne passait trop par là. Du coup, si elle croisait un groupe, elle se mettait à courir faisant comme si elle fuyait un agresseur. Après est ce que cela marchait vraiment ou est ce qu'on la prenait pour une folle, allez savoir.

La jeune fille arriva au centre commercial, beaucoup de boutiques étaient fermés, oui elle était arrivée plus tôt que prévu... Avait elle marché plus vite ou prit un chemin plus court aller savoir. Elle attendit sur un banc l'ouverture de la première librairie. Il y en avait une plus grande à un étage supérieur. La jeune fille se perdit à lire des titres et à contempler des couvertures. Mais personne ne vint jamais demander si elle cherchait quelque chose. Et comme ce n'était pas dans ses habitudes de faire le premier pas.. Elle s'en alla.

La seconde librairie n'était pas beaucoup plus peuplée, elle se dirigea instinctivement vers le rayon qui l'intéressait. Mais l'instinct n'est pas toujours très fiable c'est ainsi que le premier rayon qu'elle fit fut un peuplé de livre pour enfants... Vous savez la bibliothèque rose ? Et bah voilà... La jeune fille essaya donc une autre allée. Elle n'observait absolument pas le monde qui l'entourait, cherchant absolument un titre... Mais bien entendu, elle avait oublier le nom de l'auteur... C'est à ce moment là qu'elle le vit, elle se "rua" dessus, mais quelqu'un s'en était déjà emparé surement pour lire la quatrième de couverture, ou pour l'acheter, mais il n'y avait pas d'autre exemplaire. Bon il ne fallait pas qu'elle lâche son roman. Peut être qu'il était juste mal ranger, et qu'il y en avait d'autre, même surement, je vous rappelle qu'on est dans une librairie. Mais Nei ne voulait pas prendre le risque de devoir revenir ici pour un bouquin, d'ailleurs ce n'était pas le seul qu'elle comptait acheter... C'est donc sans un mot qu'elle tenait le même bouquin que Min-Hae =).

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade du samedi matin [PV Neiry]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: