Partagez | 
 

 Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Dim 27 Mai 2012 - 14:13

Le voyage continue…

Jusqu’alors dans les couloirs en compagnie de Neiry, Liam en avait eu assez du bruit environnant et avait donc proposé à la demoiselle de partir. Ce sur quoi elle ne semblait pas contre à priori puisque la voilà qui répondait de manière ironique, et plutôt rapidement.

"Si tu supportes encore ma présence je te suis"

Tout naturellement, le jeune homme se retourna afin de sortir seulement il n’eut pas le temps de faire un pas qu’il se sentit tirer en arrière. Il regarda la jeune fille étonné mais ne résista pas et se laissa emmener. Toujours aussi curieux il la laissa le diriger sans lui lâcher la main et sans montrer un quelconque signe de résistance. Durant tout le trajet elle ne lui lâchait pas la main mais le jeune homme comprit très vite quel était le lieu où elle l’emmenait. Evidemment puisqu’il y allait au moins une fois par semaine…
Pendant qu’ils gravissaient les escaliers Liam ne put s’empêcher de lâcher un commentaire, bien qu’elle aurait aussi bien pu l’emmener autre part que là où il pensait.

« T’es du genre à te balader sur les toits ? »

Seulement elle eut un moment d’inattention, ne voyant pas le surveillant débarquer alors qu’ils étaient justes devant la porte qui permettait d’accéder au toit. Liam libéra sa main à cet instant pour la tirer par la taille et l’emmener dans un recoin. Il y était habitué à vrai dire à ce recoin, mais seul, à deux ils y étaient tout de même à l’étroit. Heureusement le surveillant ne resta pas trois plombes ici et ils purent sortit rapidement.

De plus, second point positif la porte n’était pas verrouillée : il n’aurait pas à l’ouvrir à sa manière.
Maintenant, c’est lui qui était devant, il fut donc le premier sur les lieux interdits et se la joua galant : la laissant entrer (ou sortir) en refermant la porte derrière la jeune femme.

Liam se demandait pourquoi elle l’avait conduit ici. Peut-être voulait-elle lui montrer quelque chose ? Cet endroit lui était très familier, il y venait souvent se reposer après les cours. Ici il n’y avait pas grand monde qui y passait, tout du moins, les rares personne qu’il avait croisés ici ne l’avaient jamais importunés. C’était un lieu où personne n’était censé venir et pourtant…
Presque inconsciemment, Liam alla s’adosser au rebord, dos au vide à sa place habituelle avant de s’adresser à elle :

« Pourquoi me mener ici ? »

Maintenant, il attendait tout bonnement ses explications. Il ne comprenait pas pourquoi cette envie soudaine de venir sur le toit. Peut-être y venait-elle souvent elle aussi, cependant il ne l’y avait jamais vue. Ou peut-être avait-elle voulu le tester. « Eh bien oui, Neiry, cela ne me fait pas peur de venir sur le toit, ceci est mon repère » se disait-il en la regardant. Il l’a regardait avec un fin sourire en parlant de cela. Tout en se demandant ce qui se passait dans sa petite tête.

hrp: voila la suite, si ça ne te convient pas ou te bloque dis moi ce qui ne va pas, je modifierais car je ne savais pas du tout sur quoi partir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Jeu 31 Mai 2012 - 18:22

« T’es du genre à te balader sur les toits ? »

Elle ne lui répondit pas, non elle ne répondait que rarement aux questions rhétoriques. Oui, elle allait sur les toits quand l'envie lui prenait il faut dire qu'elle n'allait jamais en ville aussi. Donc cela réduisait le nombre de lieux où elle pouvait se trouver. Après elle n'était pas du genre a trainer tant que cela. Et cherchait très souvent la solitude, alors c'est normal s'il ne l'avait pas vu, ou s'il ne l'avait pas remarqué. Elle s'enfuyait toujours d'ici avant que quelqu'un ne vienne lui parler.

Alors qu'ils se dirigeait sur les toits, Liam vit avant elle le surveillant, il l'attira contre lui dans un recoin d'un couloir. Ainsi elle pouvait entendre son cœur battre, il était calme comme habitué à ce genre de situation. Nei ne s'y était pas attendu, oui quelle mauvaise idée de toujours fixer le sol et de ne pas regarder plus autour d'elle. Le contact contre Liam lui fit chaud au cœur. Elle se sentait bien comme cela, protégée, confiante. Ce contact ne dura que peu de temps mais à présent Neiry avait un sourire sincère sur les lèvres.

« Pourquoi me mener ici ? »

Parce que c'était un endroit tranquille, parce qu'il correspondait à Liam, parce que de là il pourrait voir les choses sous un autre angle. Elle se dirigea vers le bord, tout contre le grillage. De là on voyait d'autres élèves en train de discuter, c'était la meilleur planque, pour dessiner, bien entendu les détails restaient l'imaginaire, mais c'était mieux ainsi, avec des jumelles ils seraient passés pour des voyeurs.

" Je dessine ce que je vois, les gens peuvent être très ridicules quand ils sont naturels. Et encore plus prit hors contexte. Tu les connais sans les connaitre et ne les reconnaitra peut être pas. Enfin c'est particulier, mais viens, essai de décrire ce que tu vois, mais pas comme tu le ferais d'une image en oral d'anglais... Mieux que cela"

Quoi cela ne vous convient pas comme réponse à pourquoi me mener ici ? Franchement vous ne trouvez pas que vous êtes un peu difficile tout de même ? Bon d'accord Neiry avait changer de sujet, mais cela pouvait partiellement expliquer le pourquoi ils étaient là.

"Ce lieu ne pouvait pas te déranger, vu ton caractère, et il symbolise tout le monde et personne, il est calme et reposant c'est ce que tu cherchais"

Observatrice et attentive, Neiry avait choisi ce lieu en fonction de ce qu'elle pensait du jeune homme. Elle ignorait qu'elle avait vu au plus juste. Mais après il avait soulevé son côté artiste, elle comptait lui faire comprendre comment voir les choses comme elle était capable de le faire. Il y arriverait au moins en partie, ensuite l'exprimé, c'était peut être plus dur. Mais Neiry savait être patiente, et elle se sentait bien avec le jeune homme.

Nei était pensive de cette situation, et elle se mordillait la lèvre inférieur sans vraiment s'en rendre compte. Le faible vent soulevait quelques mèches de ses cheveux les lui rabattant sur le visage. Elle se sentait libre et en paix. Elle regarda le sol. Finalement c'était peut être cela qu'on ressentait durant le temps de la chute. La jeune fille posa ta tête contre la grille froide, qui lui provoqua un frisson, et ferma les yeux. Liam n'allait pas tarder à répondre à sa question, elle l'écoutait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Dim 3 Juin 2012 - 17:19

Avant de répondre, la jeune fille se mit à côté de lui et regarda en bas, à travers le grillage. Du moins, c’est ce qu’elle avait l’air de faire.

" Je dessine ce que je vois, les gens peuvent être très ridicules quand ils sont naturels. Et encore plus prit hors contexte. Tu les connais sans les connaitre et ne les reconnaitra peut être pas. Enfin c'est particulier, mais viens, essai de décrire ce que tu vois, mais pas comme tu le ferais d'une image en oral d'anglais... Mieux que cela"

D’accord c’était on peu plus clair pour Liam. Elle voulait lui faire changer sa vision en une vision artistique ? Ce n’était pas gagné d’avance… Il était en effet très dur de faire changer Liam, mais si elle si prenait bien et persévérait peut-être qu’au bout d’un an elle y parviendrait, qui sait ?
Il se retourna et appuya ses avant-bras ainsi que son front sur le grillage pour regarder en bas à son tour. Cependant il ne formula aucune phrase.

"Ce lieu ne pouvait pas te déranger, vu ton caractère, et il symbolise tout le monde et personne, il est calme et reposant c'est ce que tu cherchais"

« Bien vu, j’aime cet endroit.»

Par contre, pour décrire autrement que ce que lui renvoyaient ses yeux purement et simplement c’était une autre histoire. Cependant il voulait voir où Neiry voulait en venir réellement. Pourquoi partir de la simple description ça il ne le savait pas. Non, puisque il ne savait pas que pour exprimer son côté artistique il fallait voir les choses de sa propre façon.
Liam continua donc d’observer cette vue du lycée un petit moment avant de tourner la tête vers elle.

« Je sais pas faire, montre-moi »

En même temps il verrait peut-être comment elle, elle voyait les choses, d’où lui venait son inspiration pour ses chansons et comment elle parvenait à dessiner avec autant de précision et de détails. Enfin peut-être dessinait-elle à l’aide d’un modèle mais cela il ne le savait pas.

Avant qu’elle ne réponde et, si elle le voulait bien, lui fasse un exemple de description de ce qui se trouvait en face et dessous d’eux, Liam re appuya sa tête contre le grillage pour regarder ce qu’elle décrirait et pourquoi pas comprendre comment cela fonctionnait. Car bien qu’il soit plutôt terre à terre dans sa tête et ancré dans ses idées, Liam aimait connaitre le point de vue et les sentiments des gens qui l’entouraient (si peu nombreux soient-ils).

Au passage Liam gagnait du temps. Il n’avait pas spécialement envie de se livrer à ce genre d’exercice et s’il voyait que le simple fait de décrire quelque chose en dévoilait trop sur son soi-même, il risquait fortement de se détourner. Même si elle était en droit d’en savoir plus sur lui vu leur situation, Liam ne pouvait tout simplement pas s’y résoudre car la confiance n’était pas ce qu’il accordait en premier… C’était peut-être cela son point faible en fin de compte ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Mar 5 Juin 2012 - 16:19

Changer la vision de Liam, n'était pas forcément possible, ou juste l'espace d'un instant. Il resterait le même, fidèle à ce qu'il était : un chieur. Mais c'était un garçon intelligent, et lorsqu'il le désirait il savait être attentif. Neiry savait qu'il pouvait comprendre, à moins que ce soit ce qu'elle cherche. Peut être n'était est ce qu'une impression, elle avait peut être vraiment trop envie qu'il comprenne. Peut être ne cherchait elle que du soutient ? Allez savoir elle était complètement perdu tout de même. Mais pourquoi en chercher auprès de Liam, parce qu'il connaissait son passé, et demeurait mystérieux ? Parce qu'elle en avait besoin et c'était tombé sur lui. Pourquoi ?

Liam était quelqu'un de curieux et d'impatient, Neiry ne le ferait surement pas devenir un artiste. Il pourrait parfois dans des moments d'égarement pensée qu'elle pensait comme sa, et entrevoir ce que pouvait voir un artiste, il pourrait peut être dessiné une fois ou deux par le fruit du hasard en voulant confectionner une affiche ou tracer un schéma et que cela finisse en dessin, et que cela puisse lui plaire, qu'il puisse y arriver grâce aux conseils de la rouquine. Mais il n'y avait aucune chance, qu'il devienne quelqu'un qui passe des heures à regarder par la fenêtre et que seul le mouvement des nuages lui inspire un paysage, lui donne des gouts de liberté... Mais après tout c'était le caractère du jeune homme, et jamais elle ne chercherait à en faire un clone d'elle même... Mais que cherchait elle.

A vrai dire elle l'ignorait totalement, en fait, elle n'était rien de plus qu'une brebis égaré, une brebis parmi tant d'autre. Elle ne se distinguait plus en rien, elle ne voulait pas se distingué, et en même temps elle aurait voulu être reconnue. Quelle que soit les efforts qu'elle fasse, personne ne semblait sans rendre compte. Ses angoisses n'étaient que des faiblesses, et pour les autres, elles n'avaient pas de raison d'être. Qui était elle, et serait elle un jour comprise... C'était l'éternelle question. Mais que pouvait elle faire de plus, chaque jour qui passait, elle continuait à se battre, comme nageant à contre courant. Non elle n'était pas comme les autres. Elle était peut être faible, mais c'est ainsi qu'on l'avait rendu. Et contre quoi se battre, si ce n'est du vent ? Elle n'avait de toute manière plus qu'à attendre qu'il la prenne par surprise.

N'avez vous pas déjà entendu que l'espoir fait vivre, l'attente fait mourir... Neir attendait sans savoir quelle serait l'issue du retour de son agresseur. Elle ne voulait pas en parler à aucun adulte que se soit. Si Hikaru était resté, elle lui en aurait surement touché un mot. Mais à présent, c'était tellement différent.

Mais j'ai oublié de vous dire ce que Neiry avait entendu avant de se perdre dans ses pensées ...

« Bien vu, j’aime cet endroit.»

Neiry avait sourit, contente d'avoir vu juste, et de cerner un tant soit peut cet être mystérieux qu'était Liam. Mais bon après tout il avait donné beaucoup de pistes, il n'y avait pas beaucoup d'endroit calme à l'intérieur du lycée. Puis l'amené au sous sol, aurait été très suspect. Il se serait surement imaginé des choses, même s'il n'était pas intéressé par elle. Ou du moins pas qu'elle sache :p. Et puis ils étaient enfermé à longueur de journée, un peu d'air frais ne pouvait pas leur faire de mal. Liam ajouta :

« Je sais pas faire, montre-moi »

C'est là que Neiry s'était perdu dans ses pensées. Ce n'était pas facile de mettre en mot ce qu'on pensait, ce qu'on ressentait, et encore moins dans une langue étrangère. Et devant Liam pouvait elle avoir confiance ? A vrai dire il connaissait déjà une bonne partie de son passé, donc un peu plus un peu moins, on peut dire qu'elle n'était plus à cela prêt. Mais pourquoi lui avait elle parlé de tout cela ? Pourquoi avait elle répondu aux questions d'un parfait inconnu, alors que jamais elle ne parlait à personne ? Pourquoi ? Et à présent il s'attendait réellement à ce qu'elle parle de nouveau à coeur ouvert ?

Non ce n'était pas possible, elle ne pouvait le faire, la dernière fois c'est qu'il l'avait prise dans un moment de faiblesse qu'elle s'était livrée. Aujourd'hui s'était différent. A vrai dire pas tout à fait puisque elle ne savait plus ou aller ni que faire. D'ailleurs en parlant de cela, elle s'était remise à marché. Elle vagabondait sur le toit, sans se soucier de où la menait ses pas. Elle marchait doucement et ne faisait aucun bruit qui aurait pu s'entendre aux étages d'en dessous. Elle était juste complètement perdu dans ses pensées.

Puis il vint le moment où elle escalada le grillage. Déterminée. Son regard droit devant elle, elle ne chercha pas à regarder Liam. Elle resta un instant droite, le regard perdu au loin droite. Une bourrasque de vent la fit frissonner puis avoir des frissons, oui en débardeur elle avait froid. Sa guitare était de l'autre côté du grillage en sécurité avec Liam. La jeune fille porta la main à son cou. Là où manquait son pendentif et sa chaine. Elle versa une larme puis s'assit au sol. Elle finit par se suspendre par les jambes jusqu'au genoux la tête dans le vide, les mains continuant de tenir le rebords, avant de le lâcher doucement.

Il est vrai qu'on pouvait à ce moment là penser qu'elle était folle. Surtout qu'elle n'avait toujours pas répondu au garçon. On voyait qu'elle avait la chair de poule et le contact du béton ne devait en rien la réchauffer... Puis il vient enfin le moment où elle allait répondre à Liam. Elle se redressa et lui accorda un regard. Il n'avait pas tout à fait la même tête que d'habitude. Mais avec le sang qui lui était monté à la tête, elle ne savait pas bien, si c'était de l'inquiétude, de l'impatience, de la colère, ou quelque chose d'autre.

Elle se releva et passa du même côté du grillage que Liam. Elle se mit à côté de lui sans le touché, même si ce contact l'aurait surement réchauffé. Elle commença :

"Tu vois ce garçon assis sur un banc avec cette jeune fille qui gesticule devant lui. On dirait un paon, elle se pavane, elle veut le courtiser. Elle se sent jolie car il rit à ses blagues, il a l'air ridicule. Elle doit se demander s'il l'aime et lui pareille, alors que cela crève les yeux. Elle crève d'envie de s'assoir à côté de lui, alors qu'en face elle le voit mieux. Elle fait les cents pas sans jamais vouloir s'éloigner de lui. Elle aimerait une autre situation, que cela change ainsi debout face à lui, il n'y a aucune possibilité que la situation dérive que leur lèvre se rencontre par le pur des hasards. Elle est mal à l'aise. Timide, n'osant pas faire le premier pas. Et lui n'est pas si bien foutu que cela, et se demande comment une fille comme elle pourrait s’intéresser à un gars comme lui. Alors il ne fera jamais le premier pas. Et elle pense que c'est lui qui doit le faire, avec les conventions et les pseudo moeurs qu'on s'impose..."

La jeune fille ne termina pas sa phrase. Pourquoi avoir prit cet exemple là parce qu'elle pensait qu'il pouvait être le plus détaché d'elle possible. Mais en y repensant, on pouvait toujours le rattacher à elle. Enfin, elle pourrait toujours feindre, après tout elle était très différente. Elle n'était pas à se pavaner devant Liam, elle s'était éloigné de lui, tout à l'heure, et puis il était loin d'être le gars qui n'oserait pas demander ce qu'il voulait à quelqu'un. Mais voilà, dans sa description il y avait quand même cette histoire de fille qui cherche de l'affection, qui en attend. Et aller savoir pourquoi à ce moment là, la jeune fille en ressentait le besoin. Pourtant elle n'était pas du genre à faire des câlins à tout le monde. Même dans son pays, elle n'avait jamais accepté les câlins de tous le monde, il y avait des amis très proches avec qui elle ne pouvait pas, et d'autre sur qui elle pouvait dormir... Elle soupira le regard perdu au loin... De nouveau...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Dim 10 Juin 2012 - 21:59

Liam lui avait demandé un exemple mais elle semblait s’être perdue dans ses pensées à la seconde qui suivit. Cela lui demandait-il une préparation ? Pourquoi avait-elle cette réaction, il n’en savait rien mais préféra se taire. Seulement, elle commença à s’éloigner, le regard dans le vague, marchant lentement. On aurait-dit qu’elle se mettait en transe et cela paraissait étrange aux yeux de Liam. Si bien qu’il décolla en premier lieu son front du grillage pour la suivre du regard. Ensuite, il bougea lentement son corps de sorte à être en face d’elle, retirant son bras droit du grillage en le laissant tomber le long de son flanc. Mais sa deuxième main restât en place, ses doigts s’entremêlant à la ferraille. Et il restât ainsi à l’observer.

Peu de temps après, la jeune fille passa de l’autre côté du grillage mais pourtant le jeune homme n’eut pas de réaction. Enfin, il n’en avait visiblement pas. Mais quand il l’a vit ainsi, le regard droit puis cette larme, il eut l’impression qu’elle comptait sauter. A cette idée, ses doigts se crispèrent sur le grillage et il sentit son cœur accélérer doucement. Une fraction de seconde seulement, ensuite il se reprit. « Mais qu’est-ce que tu vas t’imaginer si elle voulait sauter, elle ne le ferait pas devant toi abrutit, et puis qu’est-ce que ça peut te faire !? » Se dit-il en fronçant les sourcils. Il ne voulait pas admettre, même à lui-même qu’il avait ressenti un semblant d’inquiétude et qu’il n’était pas vraiment rassuré en ce moment. Non il ne l’admettrait pas, par contre qu’il la trouvait totalement frapadingue, ça il l’avait acquis et ce qui s’en suivit ne fit que renforcer cette pensée.

En effet, la posture suivante dans laquelle s’était mise Neiry avait de quoi surprendre. Liam avait retrouvé son visage dur et sa main s’était de nouveau crispée quand elle posa le regard sur lui. Ce qu’il ressentait était de l’énervement, de l’incompréhension, de l’inquiétude et de l’impatience… Oui tout ça à la fois.
Car Liam ne comprenait pas pourquoi elle agissait ainsi ce qui commençait à lui faire perdre patience. De plus il s’inquiétait malgré lui, ne voulant pas se l’avouer, cela l’énervait profondément. Puisque ressentir de l’inquiétude pour elle voulait dire qu’il avait déjà inconsciemment commencé à s’attacher à elle et qu’il ne la considérait déjà plus comme une inconnue aux problèmes divers.
Non son cœur s’était encore accéléré et il ressentait comme un pincement, signe que si elle tombait il ressentirait bel et bien quelque chose. Mais cela, il ne pouvait l’accepter c’est pourquoi il restait immobile et « crispé ». Elle était censée être un jouet comme tous les autres ! Et on ne s’inquiète pas pour un jouet merde ! Telle était la pensée profonde de Liam. Cela peut paraitre cruel oui, et ça l’est en quelque sorte puisque ce raisonnement n’a rien d’humain me direz-vous. Cependant, il faut croire qu’il à un brin d’humanité avec ce mélange d’émotions non ?

Le jeune homme ne se détendit seulement quand elle revint se poster à côté de lui. Comportement qui l’énerva encore plus. Maintenant il était de mauvaise humeur. Et il lui en voulait d’avoir agi ainsi car les réactions intérieures du jeune home l’agaçaient. Et elles s’étaient produites uniquement parce qu’elle avait agi comme cela. Vous ne rêvez pas, Liam rejetait toute la faute sur Neiry. Cependant il tacherait de ne pas montrer qu’il avait eu une once de sentiment humain envers la jeune fille. Il ne voulait pas qu’elle sache qu’il venait de prendre conscience qu’elle n’était plus un simple jouet…

Bref ce n’est que quand elle commença à parler qu’il se rendit compte qu’elle avait la chair de poule… « Et ben tant mieux ! Gèles toi les ça t’apprendra ». Il ne fallait donc pas qu’elle s’attende à un quelconque geste amical de sa part à présent : Liam s’était énervé tout seul…

"Tu vois ce garçon assis sur un banc avec cette jeune fille qui gesticule devant lui. On dirait un paon, elle se pavane, elle veut le courtiser. Elle se sent jolie car il rit à ses blagues, il a l'air ridicule. Elle doit se demander s'il l'aime et lui pareille, alors que cela crève les yeux. Elle crève d'envie de s'assoir à côté de lui, alors qu'en face elle le voit mieux. Elle fait les cents pas sans jamais vouloir s'éloigner de lui. Elle aimerait une autre situation, que cela change ainsi debout face à lui, il n'y a aucune possibilité que la situation dérive que leur lèvre se rencontre par le pur des hasards. Elle est mal à l'aise. Timide, n'osant pas faire le premier pas. Et lui n'est pas si bien foutu que cela, et se demande comment une fille comme elle pourrait s’intéresser à un gars comme lui. Alors il ne fera jamais le premier pas. Et elle pense que c'est lui qui doit le faire, avec les conventions et les pseudo moeurs qu'on s'impose..."

M’enfin, il s’efforça de mettre sa colère de côté pour écouter et analyser ce qu’elle lui disait tout en regardant les personnes qu’elle décrivait ainsi. Mais son visage restait de marbre, preuve chez le jeune homme qu’il était contrarié.

Il avait compris le truc et, dans le but d’éloigner sa frustration, il allait jouer le jeu, enfin, essayer. Elle avait pris l’exemple des amoureux ce qui ne l’étonna pas, c’était une fille après tout. Mais il parviendrait peut-être à en tirer quelque chose…

« ok j’ai pigé, à moi… » Il marqua une courte pose afin de choisir sa cible qu’il pointa du doigt : c’était un lycéen seul en béquille, flanqué d’un plâtre plus gros que lui et qui venait de faire tomber ses cours au sol.

« Ce mec là en béquille, il est en train de se demander pourquoi le sort s’acharne sur lui. Il est ridicule lui aussi, en plus personne ne vient l’aider. Dans sa tête, il est comme un volcan en éruption, il s’énerve, cela se voit sur son visage, et il galère ce qui le met encore plus en rogne il n’as qu’une envie, c’est qu’on lui vienne en aide. Sauf que personne ne viendra. Il faut qu’il apprenne "qu’à force de se fourrer dans les ennuis, la menace de nouveaux ennuis à venir finit par ne plus présenter de menace. Il arrive un moment où l'on s'est enfoncé si loin dans la rivière des emmerdements qu'on a plus d'autres choix que de continuer à patauger en espérant réussir à gagner la berge opposée. " (cf : 16 lunes) C’est exactement son cas à lui… Il n’a plus qu’à patauger. »

Liam s’était exprimé d’une voix dure en le fixant fermement, comme s’il lui envoyait sa colère pour s’en débarrasser lui-même. Il avait arrêté net son récit et marqua une courte pause avant de soupirer en fermant les yeux l’instant de 5 secondes. Liam lâcha le grillage pour mettre ses mains dans les poche puis, accrochant un air faussement aimable sur le visage, il s’adressa cette fois-ci à Neiry… et à sa conscience en même temps.

« Pff C’était nul ! Je n’ai pas ton talent ! (murmure) Au bout du compte, on ne se connaît peut-être soi-même qu'après s'être mis dans le bain jusqu'au cou. » Enfin il grogna : « Tu pourrais prévenir avant de faire des trucs pareil ! »

Ainsi, elle pouvait interpréter beaucoup de choses à ce qu’il venait de dire car à cause de son énervement, il avait laissé quelques émotions passer au travers de sa barrière invisible. Il s’en rendait compte maintenant. Une fois qu’il avait bien finit de parler. Alors il se mis dos à elle et s’éloigna. Jusqu’à l’autre bout du toit, il se posa en face du grillage car il se doutais qu’elle lui enverrait des piques alors il se préparer déjà à répliquer et nier toute allusion à ce qui pourrait le rapporter à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Mar 12 Juin 2012 - 16:08

~Parce que tout ne se passe pas toujours comme on le pense~

Voilà Liam allait se soumettre à l'exercice qu'elle lui avait proposer, il n'y avait rien d'extraordinaire à le faire. Mais après avoir parler la jeune fille le regrettait, en fait c'était tellement personnel de déjà en parler là comme cela... Le dessin pouvait cacher tellement de chose. C'était ses détails qu'elle avait fournit, qui étaient étranges... Et surtout qui pouvait la trahir. Enfin peut être pas. Mais quand on réfléchit avec sa propre tête, parfois certaines choses qui nous paraissent évidente ne le sont pas pour les autres. Et puis vous savez en temps qu'être humain on a toujours la fâcheuse tendance de se rabaisser. Il faut dire qu'il n'y avait pas que cela qui pouvait tracasser la rouquine...

Son comportement. Si on y réfléchissait il n'avait rien de logique. Alors que la jeune fille était plutôt du genre calme et rêveuse, à ne pas avoir besoin de trop bouger, se perdant sans cesse dans ses pensées sans que rien d'évident l'y ait invité. Elle venait de se montrer très active, bougeant beaucoup et de façon assez passionnel. Elle avait laissé parler son corps. elle n'avait pas vraiment réfléchit à ce qu'elle faisait. Marcher de long en large lui avait occupé l'esprit, mais à l'heure actuelle, elle était incapable de vous re dire ce qui lui était passé par la fenêtre... Heu tête, pardon pour ce lapsus révélateur d'une suite beaucoup moins joyeuse, avec des morts de partout, des suicides et du sang (non je blague)...

Puis ce n'était pas quelque chose d'assez physique et elle avait fait le petit singe, c'était la deuxième fois qu'elle avait des comportement dangereux devant quelqu'un. Et elle ne s'expliquait pas. On ne l'interrogeait pas. Et dans ses moments là elle ne se posait pas vraiment de question... Elle ne faisait plus attention aux autres comme était capable de le faire quand elle les observait en secret. Pourtant elle avait vu le regard de Liam, il n'était pas resté impassible. Elle avait lâché une larme, mais il n'avait rien dit, il ne s'était pas moqué d'elle, il n'avait pas poser de question... Après tout, elle n'était même pas sûre qu'il avait pu le voir. Puis après on est toujours partager, est ce qu'on veut que la personne le voit, et qu'elle réagisse, ou préfère t on être seul dans son malheur, ne pas en parler... Allez savoir.

Pourtant il n'y avait pas tant de question que cela à se poser. Liam connaissait l'histoire de Neiry, il connaissait les grands traits de son caractère, tout ce qui l'ignorait d'elle, c'était une partie de ses peurs, et ses envies ses désirs. Bien sur il pouvait toujours les imaginer, mais peut être ne parviendrait il pas à être aussi proche qu'il ne fallait de la réalité. Parfois même elle même ne savait pas vraiment ce qu'elle voulait. Parfois elle se sentait complètement perdu. Parfois elle perdait pied et avait des comportement des plus étrange... Et là c'est finalement ce qu'il venait de se produire.

Finalement elle avait fait sa description, et la réaction de Liam fut normale, même si Neiry ne s'attendait pas à cela. Elle n'était pas surprise à proprement dit, elle savait qu'il avait un caractère fort. Mais pour une fois elle n'avait pas vraiment réfléchit à ce qu'il pourrait dire ou faire... L'avait elle blessé ? Avait il eut peur pour elle ? La rouquine ne pouvait répondre à se genre de question auxquelles vous ne pouvez pas avoir de réponses à moins de demander. Mais aurait elle réellement une réponse si elle posait des questions personnelles au jeune homme. Non elle devait agir avec des moyens détournés. Et peut être que celui qu'elle venait de trouvé n'était pas si mal que cela. Enfin bon, recentrons nous sur la réaction de Liam plutôt que de partir sur l'analyse de Neiry, la rouquine incompréhensible.

« ok j’ai pigé, à moi… »

Si on écoutait que les mots dans ce qu'il venait de prononcer, on pouvait vraiment penser qu'il était enthousiaste à se plier à ce genre d'exercice... Mais peut être était il juste curieux de savoir s'il était capable de la même chose... Aller savoir... Souvent on se plie à des choses parfois sans trop savoir pourquoi. Mais le principale dans le fond, et il fallait le souligner, c'est qu'il avait accepter facilement.

« Ce mec là en béquille, il est en train de se demander pourquoi le sort s’acharne sur lui. Il est ridicule lui aussi, en plus personne ne vient l’aider. Dans sa tête, il est comme un volcan en éruption, il s’énerve, cela se voit sur son visage, et il galère ce qui le met encore plus en rogne il n’as qu’une envie, c’est qu’on lui vienne en aide. Sauf que personne ne viendra. Il faut qu’il apprenne "qu’à force de se fourrer dans les ennuis, la menace de nouveaux ennuis à venir finit par ne plus présenter de menace. Il arrive un moment où l'on s'est enfoncé si loin dans la rivière des emmerdements qu'on a plus d'autres choix que de continuer à patauger en espérant réussir à gagner la berge opposée. " (cf : 16 lunes... Pas lu Wink mais je prend notes pour le lire XD) C’est exactement son cas à lui… Il n’a plus qu’à patauger. »

Les paroles de Liam n'étaient pas gentilles, il avait de la haine à revendre. Pourquoi réagissait il comme cela. Était est ce la vrai face de sa personnalité, une part qu'il cachait à Neiry, et qui en fait montrait qu'elle aurait du se méfié. Oui car la jeune fille ignorait que cette méchanceté que Liam offrait gratuitement dans sa description était juste la révolte de s'attacher elle. Non elle n'arrivait pas à imaginer quelque chose comme cela. Pas venant de Liam. Enfin pas venant de qui que se soit, mais encore moins de Liam. Pour elle, elle ne pouvait avoir le titre que de bonne copine, vous savez celle qui reste à vos côtés quand vous lui parler de vos histoires de coeurs, sans jamais prendre part dans une seule. Celle que vous considérez comme votre soeur, ou peu importe le nom que vous lui donner, et avec qui jamais rien ne se passera car, voilà il y a cette limite... Mais depuis quelques temps la rouquine ne croyait plus à cela. Elle rencontrait des gens du lycée, passait un peu de temps avec eux, puis, ils finissaient par se désintéresser d'elle...

Il faut dire que c'était surement en grande partie de sa faute. Elle ne cherchait pas forcément à garder contact, elle ne voulait rejeter personne, et ne voulait pas qu'on la rejette, du coup elle n'allait pas vers les autres, et n'arrivait pas à garder vraiment contact par sms ou quelqu'autre moyen que se soit. Depuis la mort de Fabio elle avait retenu la leçon, une amitié entre une fille et un garçon n'est pas possible. Et puis de toute manière qu'est ce que c'était l'amour ? Elle n'y croyait pas. Elle n'y croyait plus. C'était vraiment quelque chose de faux.

Oui on voyait tant de couple se séparer, tant de couples être malheureux. Avant il y avait soit des mariages arrangés soit des mariages d'amour, et jamais de divorce, jamais de séparation, rien... On restait ensemble jusqu'à la fin faisant du mieux qu'on pouvait pour se supporter. Qu'il y ait des enfants ou pas. La séparation était mal vue. Et depuis sa partait en vrille dans tous les sens... Les enfants on n'y pensait plus, on vivait à présent dans un monde égoïste.

Bon je dois avouer que ce n'est pas l'histoire de Neiry que je vous compte là. Mais elle a pu le voir pour les familles de ses amis, elle a pu regarder les dégâts et les peines que cela causait pour les enfants. Elle avait peut être eu la chance que ses parents n'aient pas le temps de se séparer et qu'elle n'en souffrent pas, ils étaient mort dans un accident de voiture... Et si elle n'avait pas fait son caprice pour rentrer plus tôt ...

Oui je sais bien qu'avec plein de si on peut refaire un monde, mais c'est ainsi qu'on exprime sa culpabilité, alors ne lui en voulez pas. Elle fait comme elle peut, elle a cru faire ce qui était juste, et finalement elle s'en mord aujourd'hui les doigts. Après, pour revenir aux histoires de coeur, elle ne se permet pas de tomber amoureuse, elle sait ce que cela fait de perdre quelqu'un et elle ne veut plus jamais souffrir ainsi. En fait elle ne veut pas s'attacher, de peur de perdre les gens. Alors elle apprécie Liam, elle veut pouvoir passer de nombreux moments avec lui. Même si certains sont des plus étranges. Mais elle ne se dit pas qu'il sera toujours là, elle ne se dit pas que les sentiments qu'elle pourrait avoir à son égard puissent être réciproque. Non s'il est là avec elle, c'est qu'aujourd'hui il n'a rien d'autre à faire. Et que finalement elle n'est pas si désagréable que cela. Mais peut être qu'il ne reviendra jamais à sa rencontre. Ou peut être existe t il une règle qui dit qu'une fois que l'autre à fait un pas c'est à nous d'en faire un... Alors cela supposerait que c'est à Neiry de trouver Liam un autre jour pour le voir si elle veut que leur "relation" dure. Mais c'est quelque chose qu'elle ne fait pas. Peut être est ce cela qui explique que toutes les relations qu'elle entretient avec les autres ne soit jamais qu’éphémèrement...

« Pff C’était nul ! Je n’ai pas ton talent ! Au bout du compte, on ne se connaît peut-être soi-même qu'après s'être mis dans le bain jusqu'au cou. » « Tu pourrais prévenir avant de faire des trucs pareil ! »

Trois phrases s'étaient enchainées, elle ne comprit pas celle du milieu. Lui aussi s'était jugé sur ce qu'il venait de faire, tout comme Neiry l'avait fait. Mais il l'avait fait à l'oral. Bien que dans un murmure, si bien que la rouquine n'entendit que le dernier mot. Mais il était facile de deviner le reste... C'est pour elle même qu'elle répondit subitement à la première phrase.

*Non Liam tu n'es pas nul, crois moi*

Si elle le disait, elle ne le prononcerait surement pas comme cela... Mais bon n'avez vous pas l'habitude d'attendre trois plombe une réponse avec cette jeune fille ?... Donc on est d'accord. C'est à se moment qu'elle le regarda, le voyant s'éloigner... Neiry baissa les yeux et resta un instant silencieuse... Et si sa présence était de trop. Et si à cause d'elle il n'avait pas le calme qu'il attendait, il le lui avait fait comprendre avec ce qu'il venait de dire... Mais pourquoi lui dire avec autant de violence... Comment devait elle réagir à cela. La jeune fille posa son regard au loin. Et si Liam n'était pas aussi dure qu'il le laissait prétendre... Oui encore un et si, ils me rendent malade, j'en suis infectée, pardonner moi... Donc bon. Liam, il pouvait être une personne tendre dans le fond, qui avait besoin d'affection et qui ne savait pas comment en demander... Non cela ne lui ressemblait pas... Mais les apparences sont parfois trompeuse. Mais qui vous dit que Neiry n'était pas influencer par sa propre envie, et son propre besoin d'affection ? Elle était partagée... Devait elle partir et le laisser seul... Ou retourner vers lui ?

C'est à ce moment qu'elle prit une décision, la jeune fille regarda le garçon dos à elle, de nouveau contre un autre bout du toit. Elle soupira :

*Je vais encore le regretter*

La jeune fille s'approcha à pas lent et discret du garçon. Elle ne comptait nullement lui faire peur, mais, c'était sa démarche. Oui elle ne marche pas en tapant des pieds comme un mamoutte ou en trainant des pieds sur le sol, elle sait avancer. Pour le prévenir de sa présence elle lui toucha légèrement le bras au niveau de l'épaule. Liam était contrarier cela se voyait... Mais avec ce qu'elle s’apprêtait à faire ce n'était rien. Elle n'allait pas lui lancer de pique ou le juger. Cela ne se faisait pas. Il venait de s'ouvrir un peu à elle... Il ne fallait pas qu'elle soit méchante ou trop vive, et qu'il se ferme comme une huitre. Elle se posta sur la pointe des pieds, et déposa un baiser sur la joue du garçon. Elle tenait son équilibre grâce à sa main qui avait rejoint l'épaule du garçon.

Alors c'est à ce moment là que dans les films le garçon prend la fille par la taille et qu'il l'embrasse. Combien de filles n'ont pas rêvé d'une situation similaire. Neiry en faisait partie il faut bien le reconnaitre. Et c'est ainsi qu'un garçon ne peut se faire rejeter. Car s'il trouve le courage, c'est qu'il aura sentie par avance que la jeune fille est d'accord. Bon à part si c'est un gros lourd pervers et autre... Enfin passons, car ce n'est surement pas ce qu'il va se passer... Quoi que (*ok je sors*).

La jeune fille se remit normalement sur ses pieds. Et resta un instant silencieuse. Que pouvait elle dire de plus ? A oui c'est vrai elle n'avait rien dit... Mais les gestes remplacent parfois les mots... Ne croyez vous pas ?

"Liam, l'important ne sont pas les mots qu'on prononce, tu as vu la situation de ton point de vu, avec ton expérience. Si maintenant tu devais l'imaginer en une seule image tu y parviendrais. Car tu as mit en mot ce que tu voyais que tu lui a donné du sens. Après tu as différentes technique, ou tu représente la scène de façon réaliste, avec juste un texte qui parait ridicule. Genre pour ma nana, la fille qui rougit alors que le gars éternue et qui est en train de penser un truc du genre "il m'a parlé =)"... Ou je lui fait prendre des positions un peu séductrice donc une caricature..."

La jeune fille parlait sur un ton neutre. Du coup ce qu'elle disait paraissait en décalage... Mais Liam pouvait facilement comprendre le point de vu... Elle ne voulait pas qu'il se dénigre... Mais elle ne parvenait à le dire de façon plus explicite... La rouquine ne savait pas non plus comment lui expliquer ce qu'elle venait de faire... Du coup de ses deux mains elle lui saisit délicatement l'avant bras. Oui au japon cela ne se faisait pas trop d'avoir des contact avec les autres, mais elle voulait qu'il la regarde, surtout qu'elle ne parla pas tout de suite... Elle le regarda un instant dans les yeux...

"Désolée"

Dans sa tête c'était un désolée je ne voulais pas t'inquiéter... Mais elle n'avait pas continuer... Liam semblait déjà avoir eu assez les boules comme cela pour ne pas lui en rajouter une couche... Elle était calme et prévenante, douce et attentionné... C'était surement une facette que le jeune homme ne connaissait pas encore... Peut être apprécierait il cette Neiry là ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Sam 16 Juin 2012 - 14:01

Liam, posté à l’autre bout du toit se maudissait déjà. Mais que lui avait-il prit ? Lui qui pensait à première vue que cet exercice était anodin, et bien non il avait fallu que ce qu’il dise reflète son humeur. Mais alors… Neiry ? Elle était partie sur un exemple fait d’amour incompris, invisible. Se pourrait-il que… *noon non c’est impossible, elle ne me connaît pas, et elle pense que je suis gay si je ne m’abuse…* Une idée farfelue que voilà. Neiry avoir des sentiments pour un garçon comme Liam ? Non cela ne pouvait être. Et puis, de toute manière il ne commençait à peine à l’entrevoir comme une amie, alors imaginer qu’elle, elle puisse ressentir une quelconque affection pour lui était tout bonnement impossible. Surtout qu’il ne s’était jusqu’à maintenant pas montré très clément envers elle… De leur première rencontre où il l’avait surprise dans un grand moment d’intimité sans se soucier que cela la gêne ou non, jusqu’à il y a quelques instants où ils se tapaient dessus, on ne peut pas dire que la présence de Liam soit de tout repos !

Enfin, il était partit dans ses pensées les nerfs encore légèrement à vif, alors il ne l’entendit pas arriver près de lui. Si bien qu’il fut surpris en sentant sa main se poser sur son épaule, pas de là à le faire sursauter non plus mais, par réflexe il tourna la tête vers elle. S’attendant à voir un visage moqueur ou encore fier de lui avoir décroché quelque chose, il s’apprêtait déjà à répliquer d’un regard plutôt noir. Cependant il haussa les sourcils au contact de ses lèvres sur sa joue. Un contact qu’il n’avait visiblement pas envisagé.

C’est ainsi que faisant ressortir son instinct animal, Liam la prit par les hanches et l’embrassa fougueusement … OU PAS ! T’y as cru hein 8D ahem revenons-en à la vraie histoire…

Enfin, elle le relâcha et resta un instant à côté de lui sans rien ajouter. Alors bien que Liam n’ait une fois de plus pas compris son comportement, il se força à sourire amicalement et lui ébouriffa (légèrement) d’une main les cheveux en riant doucement, un court instant pour ajouter la parole au geste :

« Qu’est-ce que tu m’fait là ? »

Oui il devait continuer à cacher sa colère. Il avait un peu beaucoup échoué jusque-là mais maintenant son masque était parfait. Avec le recul, il trouvait que ce n’était pas de sa faute finalement alors il tenterait de ne pas trop lui en faire baver. Puis elle parla, comme il s’en doutait : absolument pas pour lui répondre.

"Liam, l'important ne sont pas les mots qu'on prononce, tu as vu la situation de ton point de vu, avec ton expérience. Si maintenant tu devais l'imaginer en une seule image tu y parviendrais. Car tu as mis en mot ce que tu voyais que tu lui a donné du sens. Après tu as différentes technique, ou tu représentes la scène de façon réaliste, avec juste un texte qui parait ridicule. Genre pour ma nana, la fille qui rougit alors que le gars éternue et qui est en train de penser un truc du genre "il m'a parlé =)"... Ou je lui fait prendre des positions un peu séductrice donc une caricature..."

Ce qu’elle disait avait bien entendu du sens mais pour lui cela ne fonctionnait pas ainsi. Car écrire et dessiner était différent tout comme parler et chanter, ou encore imaginer et créer. Ce n’est pas parce qu’elle trouvait qu’il avait bien décrit ce qu’il avait vu qu’il était maintenant capable de quelque chose de plus, non. Et puis il n’était pas de ce tempérament là…

Il n’avait pas réagi tout de suite, prenant plutôt note de ce qu’elle disait. Elle eut le temps de le prendre délicatement par le bras, le poussant à la regarder. Pour une fois elle le fixa dans les yeux, soutenant son regard sans ciller.

"Désolée"

Avait-elle lâché un instant plus tard. Il ne comprit pas tout de suite la signification de se « désolé » mais ce qu’il retint c’est qu’elle était différente. Elle se montrait douce, le tenant par le bras, comme un effleurement. Il ne l’a sentait presque pas. Cela lui sembla étrange. Qu’elle se montre ainsi face à lui. Il se demanda bien pourquoi… Et ce comportement se rapprochait en tout point avec ce qu’il s’était dit plus tôt. En effet elle était en train de confirmer ce que pouvait penser Liam : des sentiments potentiels pour lui.

Seulement malgré son comportement troublant, il refusait d’y croire. Après tout, il n’avait pas cette retenue qu’ont les japonais et ce genre de « contact humain » n’avait rien de spécial pour lui. Mais voilà, on était au japon et bien qu’elle ne soit pas elle-même japonaise peut-être avait-elle le même état d’esprit et que cela était énorme. Oui, mais cela ne colle pas non plus sinon elle ne l’aurait pas embrassé pour le déstabiliser pendant qu’ils se battaient… Mais tout de même, ses paroles… Après tout, elle faisait peut-être exprès ? Voulait-elle qu’il se fasse des idées ? Non elle n’était pas comme cela... C’est Liam qui pourrait agir ainsi, pas le contraire…

Haha, voilà tout ce qui passait par la tête du jeune homme. Décidément cette fille était un mystère à elle seule. Il l’a fixait donc, la testant en même temps que ses pensées défilaient pour voir combien de temps elle soutiendrait son regard maintenant posé bien que sa colère ne soit pas totalement éteinte.

« Décrire et dessiner ce n’est pas la même chose tu sais… »

Pour l’instant il n’avait pas fait allusion à son excuse mais il allait y venir. Pour cela il jeta un regard à l’endroit où elle s’était pendue dans le vide avant de poser de nouveau ses yeux sur elle.

«Désolée de quoi ? Ça ? Pourquoi l’avoir fait alors ? Je suis sûr que tu le fais souvent en plus… »

Liam secoua négativement la tête en soupirant comme persuadé que ce qu’il venait de dire était vrai avant de regarder d’un air absent le paysage sui semblait calme malgré tous les élèves qui peuplaient la cours puisque d’ici, le vacarme qu’il faisait était largement amoindrit. C’est d’une voix basse qu’il continua. Il ne savait pas lui-même pourquoi. Sûrement le comportement de la rouquine qui se donnait un air de fragilité à côté de lui.

« Tu semblais toute petite… Et tu as porté la main à ton cou, c’était quelque chose qu’il t’avait offert ? »

« il » c’était de son ami qu’il parlait, ce Fabio s’il ne se trompait pas. Voilà qu’il recommençait à parler de son passé. Curiosité nous revoilà. Liam s’était encore attaché à un détail, un collier à priori. Mais que voulez-vous, c’est sur cet objet que la curiosité était. Cela ne s’explique pas.

hrp: c'est court à côté de toi mais c'est de ta faute XD /BAM/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Ven 29 Juin 2012 - 12:09

« Décrire et dessiner ce n’est pas la même chose tu sais… »

Oui il avait raison, mais il n'y avait pas toujours un cap entre les deux. Il fallait avoir une image en tête avant de pouvoir dessiner avec précision, la description permettait de se détacher, de voir sa propre histoire, sa propre vision, pour ensuite pouvoir le transformer. Après il est évident qu'il y avait des techniques pour mieux dessiner, mais personne n'était incapable de dessiner ce qu'il visualisait. Mais le plus dur restait de visualiser. Il est vrai que la plupart des gens en était incapable à cause d'un, mais je ne sais pas dessiner. Tout le monde sait dessiner. Après cela peut être plus ou moins réaliste. Reproduire une photo reste très difficile, mais un dessin simple tout d'abord un logo, puis un dessin simple, puis de plus en plus complexe, avant de s'attaquer à de la photo. Mais beaucoup trop de monde connaissait se braquage, et puis quand on voit quelqu'un qui dessine bien, on voudrait pouvoir avoir son niveau, mais sans jamais s'entrainer. Mais comme tout le monde vous avez appris à marcher à quatre pattes avant de le faire sur deux uniques jambes. Mais elle ne savait trop comment le formuler. Ainsi elle le laissa continuer.

«Désolée de quoi ? Ça ? Pourquoi l’avoir fait alors ? Je suis sûr que tu le fais souvent en plus… »

La rouquine eut un sourire gênée. C'est vrai qu'il n'avait pas tord en plus elle le faisait tout de même relativement souvent. Mais il faut tout de même avouer que c'était la première fois qu'elle le faisait en publique. Habituellement elle le faisait et on la trouvait ainsi quand on était attentif à ce qu'il se passait sur le toit. Mais il est vrai qu'ainsi beaucoup d'élèves ne la remarquaient même pas. Car personne ne s'attendait à ce quelqu'un fasse ce genre de chose... Après tout il est vrai que ce n'était pas très raisonnable. Mais après tout, c'était le meilleur moyen d'être tranquille. Si bien entendu on supportait que le sang nous tombe à la tête, qu'il fasse que notre regard se voile jusqu'à nous faire perdre la vue momentanément. Avec une légère douleur facilement gérable au niveau des tempes... Oui tout le monde en était capable. Après il fallait se faire confiance, nos jambes sont capables de nous supporter facilement. Certains arrivent à le tenter en piscine, c'est plus facile on ne risque pas de se faire mal, il ne risque pas d'y avoir le moindre incident. Mais parfois le gout du risque est attirant, intense, et fragile à la fois. Mais quand nous n'avons rien à perdre... Oui c'est très égoïste comme pensée...

« Tu semblais toute petite… Et tu as porté la main à ton cou, c’était quelque chose qu’il t’avait offert ? »

Mais n'était elle pas réellement toute petite ? Pour une fois elle répondit tout de suite à la question :

"Oui, je le portais, il faut que je le récupère.

La jeune fille parlait bien évidemment du collier qu'elle avait prêter à Natsu, il faudrait bien qu'un jour elle prenne son courage à deux mains pour aller lui parler et le lui demander. Ils étaient tout deux dans la même chose. Cela ne pouvait pas durer de la sorte. Vous imaginez ne jamais adresser la parole a votre ex petit copain qui est à la fois votre colocataire et votre camarade de classe... Difficile ? Oui je vous l'accorde, mais finalement ils y arrivaient plutôt bien, ils avaient faillit déjeuner ensemble récemment, mais cela ne s'était finalement pas fait, la rouquine ne se rappelait plus très bien pourquoi... Mais elle passa à autre chose, une autre des questions du jeune homme. Aller au hasard vous pensez qu'elle va commencer par répondre à quoi ...

"Elles savent faire, mais il ne le sait pas, et ne les laisse pas fonctionner"

Elle venait de lui montrer ses mains, puis sa tête. Oui les mains du garçon devaient être plus habile que ce qu'il ne laissait croire. Bah oui, on dit toujours que les garçons sont plus douer, ont plus d'entrainement, en fin de compte c'est peut être inné afin de satisfaire la demoiselle qui leur servira de compagne à un moment donné ou dans le cas de Liam du jeune homme. Car je ne dois pas avoir besoin de vous le rappeler, mais Nei pense que Liam est uniquement gay. Il ne lui viendrait pas à l'idée qu'il puisse s'intéresser aux nanas. Enfin elle risquait de lui poser quelques questions sur le fait qu'on puisse être attiré à la fois par les filles et par les garçons. Enfin quoi qu'il en soit, cela serait très déroutant pour Neiry, et elle ne verrait surement plus pareil le fait de lui avait fait un bisous sur la joue. Car il pouvait du coup se poser des questions. Et puis pourquoi le faire se poser des questions alors que tout paraissait plus simple pour la jeune fille ainsi. En fait elle était plutôt contente de trainer un garçon qui ne pouvait aucunement tomber sous son charme... Enfin il lui arrivait souvent de se faire des films après tout...

"Oui je le fais souvent, mais pas en publique, tu pourrais considérer être un privilégier. Personne ne te remarque ainsi en temps normal. On ne s'attend pas à observer des gens ici, ainsi, l'être humain n'est vraiment pas attentif dans le fond, il a des oeillières."

Cela pouvait bien entendu être pris de façon très philosophique, mais ce n'était pas le but premier. La jeune fille exprimait ses idées. Ce n'était pas souvent. Et même si sa façon de formuler était parfois déroutante on ne pouvait qu'apprécier qu'elle ne détourne pas le sujet pour une fois. Finalement elle lui posa une question...

"Pourquoi fuis tu les autres ?"

Surement serait il surpris qu'elle pose cette question. Neiry mettait peut être le doigt sur une corde sensible, mais c'était surtout une de ses observations qu'elle partageait, peut être fonctionnait elle en miroir et cherchait elle à comprendre elle aussi pourquoi elle rejetait tout contact avec les autres. Neiry se posait toujours des questions, pourtant Liam ne semblait pas être autant en train de se prendre la tête. Mais cela peut être parce qu'elle ignorait qu'elle était un grand mystère pour le jeune homme. La rouquine n'était pas conformiste, et avait donc tendance à toujours être en décalage, parfois, elle le provoquait, d'autre fois, elle ne le faisait pas exprès. Mais elle pouvait être mignonne, douce et gentille, comme elle pouvait être révoltée et agressive...

Neiry se posait beaucoup de questions sur son passé, elle ne voulait bien évidement pas refaire les mêmes erreurs, mais à la fois c'était plutôt compliqué. Comment faire quand on a peur d'aimer, quand on a peur d'être aimé, mais quand la solitude vous ronge. Oui il lui aurait fallu un grand frère pour l'épauler, la soutenir dans cette dure période. Mais elle vivait sans, et la seule personne en qui elle avait confiance, n'était plus de se monde, elle se sentait responsable. La jeune fille sera les poings. De nouveau une rage intense l'envahissait. Cela n'était nullement la faute de Liam. La jeune fille s'en voulait à elle même. Et ne connaissait pas un moyen de se faire assez mal pour avoir une trève de ce genre de pensée. La drogue avait masqué le problème un temps, mais c'était dangereux de continuer d'en consommer au lycée, alors cela lui arrivait parfois... Mais de moins en moins souvent. Les bad tripes étaient tout de même régulier, car la dose ne lui suffisait pas. La nourriture son corps ne pouvait s'en passer, et puis cela n'aidait pas à se sentir mieux, les effets n'étaient que trop faible. S'entailler, elle avait déjà testé, mais n'y avait trouver aucun plaisir.

La jeune fille s'allongea sur le sol, et se mit à regarder le ciel. Dessiner, voilà ce qui lui restait. Mais elle n'allait pas dessiner devant le jeune homme, même si l'inspiration était là. Deux personnes allongés dans l'herbe en train de regarder le ciel parsemé de nuage. Avec juste écrit : "Partage d'un moment magique". Oui la rouquine était une rêveuse. Elle rêvait du prince charmant, qu'il viendrait que tout serait simple, qu'elle ne se poserait plus de questions, mais la vie ne fonctionnait pas comme cela...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Ven 6 Juil 2012 - 14:27

"Oui, je le portais, il faut que je le récupère.

Qu’elle le récupère ? Oula, il valait mieux que Liam ne cherches pas à comprendre. D’ailleurs il ne le fit pas, si son ami était mort comment allait-elle le récupérer ? Enfin il ne savait pas qu’elle l’avait prêté à quelqu’un d’autre, alors plutôt que de se poser des questions pour rien, Liam préféra faire abstraction de ce passage. Elle continua sans attendre…

"Elles savent faire, mais il ne le sait pas, et ne les laisse pas fonctionner"

… Et heureusement qu’il avait tourné la tête vers elle sinon il n’aurait rien compris ! En effet, elle voulait dire par là que les mains sont capables seulement le cerveau n’en est pas conscient et ne les laisse donc pas s’exprimer d’elles même. Donc récapitulons, là elle venait de revenir sur le sujet du dessin, d’accord. Sur quoi allait-elle encore divaguer cette fois ? Liam ne répondit pas à cela car il ne voyait pas les choses ainsi mais n’avait pas envie de débattre sur ce sujet. Il lui offrit donc un sourire poli afin qu’elle ne parte pas de nouveau sur ce sujet. Il ne savait pas dessiner, point. Il n’y avait rien à ajouter.

"Oui je le fais souvent, mais pas en public, tu pourrais considérer être un privilégier. Personne ne te remarque ainsi en temps normal. On ne s'attend pas à observer des gens ici, ainsi, l'être humain n'est vraiment pas attentif dans le fond, il a des œillères."

…Analyse en cours. Cette opération peut prendre quelques minutes, merci de patienter…

Ok pas trop compliqué, elle était revenue sur le « cochon pendu ». Et bien heureusement qu’elle ne le faisait pas devant tout le monde, certains en feraient des crises cardiaques a tous les coups héhé… Liam ne put dissimuler un petit sourire à cette pensée. Ce pourrait être drôle d’embarquer quelqu’un avec lui ici, juste au moment où elle le faisait, puis simplement observer la personne... Idée plaisante oui, très. Mais il se reprit vite, faisant disparaitre son petit rictus sadique.
Et… Bien que flatté de pouvoir se considérer comme privilégié, le garçon ne releva pas. Il eut plutôt un petit rire bref en répliquant, juste avant qu’elle ne lui pose une question soudaine.

« Ça se fait dans un arbre en général, c’est mieux. »

"Pourquoi fuis tu les autres ?"

*Et pourquoi pas ?*, Ce fut sa pensée directe en entendant cette question. Qu’il n’avait pas du tout vue venir à vrai dire. Et qui l’étonnait un tant soit peu. D’où fuyait-il ? Une seconde phrase lui vint instinctivement à l’esprit également *Les intrus, ce n’est pas pour moi.* ce qui semblait vrai, mais elle le prendrait surement mal si elle lui balançait cela. Et puis ceci ne répondrait pas à sa question. Voilà exactement pourquoi il évitait de se trouver en présence d’autres personnes. Il n’aimait pas se forcer. Et si on veut être entourés, il faut inévitablement se forcer. A quoi me direz-vous ? A être sociable, à ne pas frapper. Et bien non on ne frappe pas un ami pour un oui ou pour un non…
Enfin bref tout un tas de raisons au fait de rester seul ou très peu accompagner que je ne citerais pas forcément.

En haussant les épaules, il lui répondit enfin :

« Mieux vaut être seul que mal accompagné. »

Un instant plus tard, il ne la regardait plus pour ajouter quelque chose qui opposerais le fait qu’il détalait devant des inconnus. Puisque cette phrase confirmait simplement le fait qu’il aimait la solitude. Et puis il y avait déjà assez d’un seul malentendu entre lui et la jeune fille (les attirances de Liam), n’allons pas en rajouter à tout bout de champ !

« Je ne fuis personne, je fais seulement comme bon me semble… Et ce, dans tous les domaines héhé »

Liam s’étira en s’appuyant de nouveau au grillage avant de tourner le dos à celui-ci pour s’y appuyer. Indifférent, il renvoya plus ou moins la question à Neiry afin de voir comment elle pourrait réagir, et si c’était un point sensible pour elle ou non. Ce qui a priori ne semblait pas l’être au vue de son comportement avec le jeune homme.

« Pourquoi cette question ? C’est parce que toi-même tu fuis ? »

Souligna-t-il, d’un sourire rieur et d’une lueur moqueuse dans ses prunelles. Tout était devenu sous contrôle à présent. Il ne comptait pas refaire la bêtise de parler sans réfléchir au préalable devant la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Sam 7 Juil 2012 - 23:56

Parfois on est bien content de ne pas être dans la tête des autres, sinon on aurait surement du mal à suivre. Bah c'est vrai quoi. Pour cette histoire de collier si Nei avait pu penser que Liam s'imaginait Neiry entrain de chercher à récupérer le collier d'un mort, cela serait surement horrible. Non le collier il lui avait donné mais pour la jeune fille s'était quelque chose qui lui avait toujours appartenu, et elle aurait comprit qu'un jour il le réclame, mais il n'en avait pas eu le temps, mais il l'aurait surement fait après qu'elle l'ai rejeter. Enfin elle n'en sait rien ce sont des supposition qu'elle fait, sachant que jamais elle n'aurait de réponses. C'était d'autant de raisons de culpabiliser qui ne passerait jamais. Si peut être qu'un jour elle oublierait, mais ce n'était pas à l'ordre du jour. Puis il faut avouer qu'elle était tétue. Même les personnes qui étaient bien vivantes avait du mal à la faire déculpabilisé une fois qu'elle avait une idée en tête. Oui une tête de mule. Et encore on peut qualifié Neiry de tellement d'animaux différent qu'il ne faut pas que cela vous surprenne.

Il est vrai que le jeune homme devait surement prendre un temps d'analyse conséquent pour retrouver de quoi parlait la jeune fille. Heureusement qu'elle ne faisait pas de référence aux dons de coiffure de Liam maintenant sinon jamais il n'aurait trouvé. Mais bon, au moins cela vous donne une idée d'invention. Le Neiry-Amyas décodeur. C'est vrai il est utile pour comprendre la jeune fille, après il faut trouver un argument vendeur... Qui sait ses formes féminines très gracieuses peuvent servirent, mais peut être pas seulement. Bon faisons une étude alors. Et puis pour le moment il n'y a pas besoin de fond... Et pour l'invention ce n'est pas bien dure, vous acheter juste un dictaphone vous enregistrer votre conversation et vous trouver un moyen de faire en sorte que chaque sujet défile dans le sens inverse de la chronologie, et vous arriverez surement à suivre plus facilement là rouquine. Donc niveau invention même un élève en classe préparatoire littéraire peut le faire. Sinon vous pouvez toujours essayer d'apprendre à Neiry à construire des phrases en citant le sujet duquel elle parle. Mais la jeune fille et les phrases ce n'est pas une mince affaire, et il vous faudra bien du courage... Et malheureusement personne ne vend du courage dans les rayons de votre supermarché...

En parlant de vente de courage d'ailleurs, cela me fait pensé que je n'ai jamais vraiment chercher. Car c'est peut être caché. Car oui vous le rangeriez où ? Rayon pâtes ? Quoi vous vous demandez pourquoi ? Parce que personne n'a jamais le courage de vous cuisiner des pâtes comme il le faut. Toujours des pâtes à l'eau. Et la carbonara, le pesto... Et tout ce qui va avec les pâtes on les oublis toujours... Et puis pour faire à manger tous les jours deux fois par jour il faut du courage... Bon d'accord rayon livre ... Oui yen a beaucoup qui n'ont jamais le courage de porter leur bouquin dans leur sac pour les amener en cours, ou simplement de les ouvrir pour pouvoir étudier... C'est souvent devant un bouquin qu'on a du mal à trouver le courage de s'y mettre... Bon je vous laisse trouver... Parce qu'en réalité je côtoie beaucoup ces deux rayons... Bah oui italienne oblige... Et je n'en ai jamais trouvé. Finalement il répondit à une de ses questions, mais bon elle avait enchainer sur autre chose... Mais la réponse qu'il venait de lui servir nécessitait une réponse... Oui il avait dit :

« Ça se fait dans un arbre en général, c’est mieux. »

C'est à ce moment qu'elle avait enchainé sur autre chose comme si elle n'allait rien redire à Liam, presque comme si elle n'avait même pas entendu qu'il venait de lui parler... Donc elle enchaina avec sa question piège. Il semblait surpris. Oui Neiry était souvent surprenante il fallait qu'il s'y habitue. Par contre elle ne le forcerait à rien. Elle posait cette question car elle l'avait trouvé intéressante. Après chacun est libre de parler. Et il aurait pu tenter de l'embêter en ne répondant pas. Car après tout c'est ce qu'elle faisait elle. Mais non lui aimait être très peu accompagné. Mais il ne précisait pas pourquoi. Mais nous narateurs, on le sait. On a vu très clair à son jeu. Il veut être avec une seule personne. Un garçon penserait Neiry, mais on sait bien que garçon comme fille il s'en fout. Oui je suis bien en train de dire qui Liam est en manque. Bon déjà c'est un garçon... Mais là ça pervertie ses pensées... Donc bon. Je vous demanderais même de vous interroger sur le fait que se soit le narrateur qui soit en manque et qui ai subit un craquage, une erreur système lors de la rédaction de cette histoire... Non mais franchement. Et ce ne peu pas être mon cas puisque je vous le souligne. Il faut être sain d'esprit pour le remarquer... Franchement ne vous mépreunez pas. Mais nous nous égarons revenons au sujet important le couple Liam Neiry... Enfin non juste Liam et Neiry, même si nous savons que vous en crevez d'envie on ne vous fera pas se plaisir =). Enfin voilà ce que Liam répondit.

« Mieux vaut être seul que mal accompagné. »

La réponse de Liam était tellement stéréotypé qu'elle en faisait presque fausse... Mais Neiry avait déjà trouver comment réagir, elle attendait un peu avant de le faire, au cas où il ajoute quelque chose. C'est d'ailleurs ce qu'il fit :

« Je ne fuis personne, je fais seulement comme bon me semble… Et ce, dans tous les domaines héhé »

A ce moment là il est vrai que les paroles du jeune homme semblaient plus sincère. C'est à ce moment là que la jeune fille se sentait beaucoup plus proche de lui. Il se confiait aussi facilement à elle. C'était quelque chose qu'il fallait bien prendre en note, ainsi elle ne poserait que des question intéressante, que des trucs vraiment personnel dont elle ne pouvait se passer. Enfin, c'est vrai il n'avait pas non plus été très bavard, mais il avait répondu bien volontiers... Et à présent c'était à lui de la piéger...

« Pourquoi cette question ? C’est parce que toi-même tu fuis ? »

C'est à présent que la jeune fille décida de revenir sur la phrase du jeune homme, vous savez la première parlant de faire le cochon pendu dans un arbre plutôt qu'au bord du toit. Alors attention sortez votre Neiramyas - décodeur. Mettez le bien en route. J'espère que vous êtes prêt. Allez c'est partie.

"Je le ferais dans les arbres quand y'en aura sur le toit d'accord ?!"

Oui elle passait du coq à l'âne, et c'était un débat stérile on aurait pu pensé à cet instant qu'elle était une toute jeune enfant, mais elle cherchait juste à titiller Liam. Une fois de plus, on ne change pas les bonnes habitudes. Cela avait été le tour de Liam plus tôt aujourd'hui, il fallait bien que les rôles changent. Mais ce n'est pas que cela qui allait être troublant. Oui, elle avait autre chose à dire. Et maintenant elle allait revenir sur la première réponse du garçon, elle voulait le taquiner. Bah oui qui aime bien châtie bien =). C'est connu. C'est provocatrice qu'elle lui dit :

"Alors comme ça, tu insinue que je ne suis pas de bonne compagnie"

Elle avait le regard complètement en l'air oui il est plus grand qu'elle et comme elle est très proche de lui sa donne cela. Ainsi il ne pourrait rien supposer dans ses yeux. Et c'est là qu'elle lui tira la langue avant d'ajouter un :

"Tu va voir !"

Elle se mit à le décoiffer sachant pertinemment que c'était inutile puis tenta de le chatouiller. Elle savait qu'il allait se venger. Mais bon c'était ainsi depuis le début entre eux. Et cette conversation devenait bien trop sérieuse... Elle se défendrait s'il le fallait, mais elle savait qu'il risquait de la décoiffer, de l'immobiliser... A moins qu'il trouve autre chose. Après un temps elle se calma. Elle était enfin prête à lui répondre sérieusement à sa question. S'il ne l'avait pas oublié après tout ce temps.

"Bah oui, il semblerait que je fuis. Tu as été le premier à le dire"

Oui ce n'est qu'un demi réponse. Mais il fallait s'y attendre avec la jeune fille. Mais bon. C'est à ce moment que son portable se mit à sonner et vibrer dans sa poche. Neiry sursauta et se posa contre Liam comme si elle avait besoin d'être protégée... Oui elle se fait agressé par son téléphone portable... Mais c'est pas la première fois =). La jeune fille ne répondit pas à l'appel. Pendant ce temps elle se contenta de regarder au loin. Sans broncher sans expression, sans bouger. Elle n'avait pas vraiment fait attention qu'elle était tout contre Liam. Elle resta un court moment comme cela même après que son téléphone soit redevenu silencieux. Puis elle se détacha du garçon se rendant de nouveau compte, reprenant véritablement conscience de la situation. La brise la fit frissonner. Et comme si de rien était elle posa une nouvelle question à Liam. A laquelle il n'était pas non plus obliger de répondre. Faites gaffe c'est qu'elle deviendrait presque bavarde la rouquine.

"Qu'elle est la situation la plus agréable, dans laquelle tu aimerai te retrouver en ce moment ? Un lieu, un concepts, une position enfin tout ce que tu veux..."

Neiry avait bien entendu déjà son idée sur la question, elle espérait avoir était clair. Mais elle n'osait pas, ni le faire, ni sans doute répondre à la question... Mais je vais vous le confiez à vous lecteurs. Le lieu n'avait pas d'importance, mais elle aurait voulu poser sa tête sur l'épaule du garcon... C'était très symbolique... Une épaule sur laquelle pleurer même si tout de suite elle n'allait pas pleurer. C'était quelque chose de rassurant. Elle avait vraiment envie de se sentir bien apaisé. Et elle se disait que cela pouvait tout changer... Encore une fois nous nous trouvons dans le pays des bisounours de Neiry... Mais rassurez vous, ou inquiétez vous, la jeune fille n'a pas de vu sur le garçon, elle croit qu'il est gay, cela la libère, et la rend plus confiante, plus à l'aise. Allez savoir pourquoi. Non elle le voit comme un très bon ami, un grand frère...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Mar 17 Juil 2012 - 1:20

Nous allons commencer ce post en précisant à ces demoiselles rêveuses de magie et de lumières, de jolies pâquerettes et du prince charmant sur son beau cheval blanc que… Eh bien oui la vie existe ainsi, il faut juste voir cela d’une autre manière héhé… Car finalement la magie et la lumière peuvent facilement se trouver sous des draps blancs. Ceux-ci étant le beau cheval du prince charmant dans toute sa splendeur !
Les bisounours existent Neiry, seulement dans le monde courant on les appelle des pedobear… Le prince charmant existe aussi ma chérie, mais dans un monde que les enfants ne voient pas, ou plutôt ne comprennent pas, voir ne connaissent pas (enfin je crois… j’espère O_o).
La vision des choses d’un homme est naturellement plus simple et réaliste. Il est bien connu que c’est dans la nature de la femme que de se prendre la tête 24h/24… Mais bon ce n’est pas parce qu’un garçon en bonne santé pense a des choses pas forcément très catholique qu’il est en manque mes amis. Le garçon en question à simplement une imagination et des yeux qu’il utilise comme il le souhaite. Bon il serait et-être temps d’arrêter de penser avec vous savez quoi et de commencer le rp non ?


"Je le ferais dans les arbres quand y'en aura sur le toit d'accord ?!"

Voilà la réponse à « et toi tu fuis ? » Oui, Oui c’est normal il n’y as aucun rapport, ce n’est pas lui qui a une erreur système mais bien Neiry. Tout du moins elle rame, bug, lag… enfin elle est en retard sur l’information donnée quoi vous pigez ? Liam à pigé lui en tout cas mais ce n’est pas pour cela qu’il releva ses dires. Quel intérêt y a-t-il à répondre alors que la boutade était déjà passée d’un siècle ?
Il la laissa plutôt continuer sur quelque chose à quoi il s’était attendu au moment où il avait sorti sa phrase tout faite.

"Alors comme ça, tu insinue que je ne suis pas de bonne compagnie"

Liam eut un fin sourire. Fin, mais qui veux tout dire, pendant qu’elle le regardait son expression confirmait ce qu’elle venait de dire sans pour autant qu’il ne le pense réellement. Puis elle lui tira la langue et le menaça d’un « tu vas voir » de bonne humeur avant de venir le décoiffer. Action à laquelle il répondit par le même geste, infligeant bien entendu beaucoup plus de dégât vu la longueur de ses cheveux à elle-mais à force elle devait s’y être habituée. Puis là voilà qui répliqua par des chatouilles. Ail mauvaise idée.
Sans réfléchir il l’a pris en sac à patate sur l’épaule en la menaçant de la jeter du toit si elle continuait les chatouilles. Mais Neiry se calma et il l’a reposa au sol. Ainsi elle parla de nouveau sérieusement.

"Bah oui, il semblerait que je fuis. Tu as été le premier à le dire"

Il n’eut pas le temps de répondre que la jeune fille sursauta et se posa contre lui en entendant son portable sonner. Par réflexe Liam avait posé son bras autour de sa taille mais elle semblait figée. A tel point qu’il eut envie de répondre à sa place. Seulement il hésita un peu trop et l’appel se termina rapidement. Cependant, Neiry de bougea pas plus à la fin de cette sonnerie.
Liam haussa un sourcil en la regardant et alors qu’il allait la secouer, elle s’éloigne d’elle-même en revenant à la charge avec une nouvelle question comme s’il n’y avait absolument rien eu.

"Qu'elle est la situation la plus agréable, dans laquelle tu aimerai te retrouver en ce moment ? Un lieu, un concept, une position enfin tout ce que tu veux..."

« C’est quoi s’te question ? » Pensa-t-il en haussant les épaules pour toute réponse. Mais comme elle ne l’avait pas laissé répondre à ce qu’elle avait dit plus tôt, il décida de le faire à la Nei, on verrait bien si elle arriverait à suivre elle…

« Tu le fais mal. Tu racontes ta vie à un inconnu… tu l’embrasse au milieu de rien… Pourquoi tu ne le fuis pas lui ? »

Va savoir pourquoi il parlait de lui à la troisième personne. C’était sorti comme cela et ça ne donnait pas quelque chose de si mal finalement. Bref.
C’est vrai, Liam n’avait pas du tout l’impression qu’elle le filait lui. Alors que la première fois qu’il l’avait vue, elle fuyait bel et bien le monde pour chanter en paix. M’enfin, peut-être ne fuyait-elle que pour exprimer ses talents artistiques. Mais cette suggestion, Liam ne la formulerais pas. Il préférait attendre de voir si elle répliquait de manière sensée ou non puis il revint sur la dernière question. Encore une question bizarre d’ailleurs à laquelle il choisit de ne pas répondre. Tout simplement car il ne savait pas quoi répondre.
Elle était un peu bizarre cette question non ? Ils étaient tranquilles sur le toit, si encore ils avaient été en cours ou dans le couloir bondé comme tout à l’heure... D’accord. Mais là, il ne se trouvait pas si mal que cela puisque le toit était plus ou moins son lieu fétiche. Donc il n’y avait définitivement rien à répondre à cette question pour le jeune homme. Et ayant déjà haussé les épaules après qu’elle ne l’ai formulée (si, si souvenez-vous) , il considérait avoir traduit le fond de sa pensée.

« Et toi ? »

Quoi c’est tout !? Ben oui c’est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Jeu 19 Juil 2012 - 20:03

Oui peut être que le prince charmant existe. Peut être que sa forme change selon l'âge de la personne. Bah oui car on ne peut pas demander à une personne de six ans d’imaginer la même chose qu’une personne majeur. Après il y a même une différence si vous êtes encore pur chaste et innocent ou non. Enfin je ne veux pas rentrer dans les détails non plus, considérés si cela vous est plus facile que c’est le cas de Neiry :p. Oui pure, chaste et innocente. Et si vous n’y arriver pas le contraire peut aussi être imaginé. Oui seule elle détient la vérité. Et j’en suis sure vous préférez ne pas la connaitre. En plus il faut dire que c’est une histoire un peu longue.

D’ailleurs en parlant de cette longue histoire, peut être que le monde des Bisounours de Neiry existe, peut être pas sous la forme qu’elle aimerait. Souvent il est fréquent qu’elle garde un peu des rêves de petite fille, mais la vie ne lui à pas toujours sourit.... Après c’est tout de même une jeune fille intélligente qui sait faire la part des choses, mais la réalité peut parfois être plus effrayante qu’on le croit. Voilà peut être pourquoi elle se plait à croire que Liam est homosexuelle. Voilà pourquoi il ne lui viendrait pas à l’esprit qu’il puisse être bisexuel. Cela remettrait en cause beaucoup de ses comportements. Oui car la jeune fille analyses ses actions et la façon dont elles peuvent être interprétés. Elle ne veut plus tellement d’amitiés masculines. Bon elle n’en veut pas des féminine non plus. Mais elle ne voudrait pas de nouveau être trop proche de quelqu’un qui pourrait se mettre à avoir des sentiments pour elle. C’est tellement difficile à gérer.
Ainsi elle considère que Liam est un ami. Oui ils ont tous deux par moment une façon étrange de le montrer. Elle considère également qu’il aime les garçons donc elle en déduit qu’il ne s’intéressera jamais vraiment à elle. Elle a tiré des conclusions bien trop hâtives, c’est vrai. Mais nous pouvons tous être amené à le faire un jour. C’est peut être une autre forme de fuite, une protection. Et tout ce qui la rassure peut s'effondrer d'un moment à l'autre... Il faudra d’ailleurs qu'elle demande à Liam s'il a trouvé un garçon qui lui plait. Elle avait du mal à imaginer le genre de garçon qui pourrait plaire à ce jeune homme. A cette pensée elle ne pu s'empêcher de le regarder en souriant. Mais revenons à ces questions que les deux jeunes se posaient.

Oui elle avait osé le chatouillé, elle ne s'était pas vraiment attendu à ce qu'il la soulève et qu'il la mette vers le vide. Mais bon sa allait ils étaient du bon coté du grillage alors il n'y avait pas de risque qu’il puisse la lâcher dans le vide, si toutefois c’était son idée. Mais ce que la rousse pu remarquer c’est que le regard du garçon avait changé, cela avait été bref, c’était pendant qu’il la portait. Comme s’il y avait un côté caché en lui, une part d’ombre qu’il n’avait pas vraiment encore montré à la jeune fille. C’est vrai il était surement capable de la lâcher si elle n'arrêtait pas vite, c’est donc perdue dans ses réflexions qu’elle arrêta à temps sans même sans rendre compte. Non elle n'avait pas peur de Liam, mais peut être aurait-elle du. Elle l'avait décoiffé il en avait fait de même, elle commençait à le connaitre de ce point de vu là.

Le jeune homme décida de lui répondre. A sa question le plus sincèrement possible. Il hocha les épaules. Il n’avait donc pas de réponse à lui formuler. Peut être préférait il être seul ? Peut être se trouver avec sa moitié (masculine) ? Enfin surtout ne préférait – il pas être sans elle ? C’est vrai qu’elle était parfois une trouble fêtes c’était évident. Mais s’il ne disait rien c’est que cela lui importait guère, ou qu’il appréciait la compagnie de la jeune fille. Mais part delà les méfiances, il fallait savoir sur quel pied danser. La jeune fille s’était de nouveau perdu dans ses réflexions, mais elle entendit le jeune homme dire :

« Tu le fais mal. Tu racontes ta vie à un inconnu… tu l’embrasse au milieu de rien… Pourquoi tu ne le fuis pas lui ? »

Pour une fois elle allait répondre dans l'ordres aux questions du garçon... Donc oui elle avait parlé de son passé à un étranger... Mais bon il avait fait en sorte que, en effet c’est lui qui avait insisté, c’est lui qui avait été curieux, et dans le fond c’est lui qui lui avait tiré les vers du nez. C’est vrai qu’elle aurait pu avoir un plus fort caractère et ne rien lui raconter car dans le fond cela ne le regardait en rien. Mais d’un autre côté il est vrai qu’elle avait besoin de se confier... Bon bien entendu, cela elle ne se l’avouait pas à elle-même. Mais qui s’avoue toujours tout, dites-moi ? Cependant un autre problème se posait là tout de suite. Elle devait lui répondre, mais Nei ne voyait pas bien quoi. C’est vrai il était dur d’expliquer simplement tout cela. Et faut il vous rappelez qu’elle n’excelle pas dans l’art des long discours. Et peut être même pas dans celui des beaux non plus… En fait on pourrait même dire qu’elle ne maitrise pas vraiment le discours tout simplement.

Après il y avait aussi une autre façon de prendre les choses, avait il parler de lui pour qu’elle entende bien plus encore qu’il se mettait en avant. Avait-il insisté volontairement sur sa propre personne. Pourquoi lui, pas un autre. Pour le Liam et pas un autre inconnu croisé dans la rue. C’était très dur. Le hasard ? Le destin ? Une coïncidence ? Croyez ce que vous voulez cela importe peu pour la suite à vrai dire. Peut être que dans le fond elle avait sentie que cela ne servait à rien de tenter de fuir Liam. Par sa chanson il avait pu accéder à elle et c’est lui qui avait voulu en profiter. Il ne lui avait pas laissé la possibilité de fuir. Et même si elle avait essayé le lui aurait il permit ? N’aurait il pas chercher à la suivre et à en savoir plus. Car une chose est sur c’est que Liam était curieux. Après il fallait peut être aussi pensé qu’il n’aimait pas la simplicité, car il trainait avec la rouquine. Et ce n’était pas la reine dans l’art des confidences, elle ne disait généralement que le strict minimum, et il fallait aller chercher plus loin le reste de l’histoire, les détails qui donne toute leur importance à ce qu’il s’est passé. Et aussi les anecdotes. Comment ne pas raconter que Neiry à montrer son soutient gorge à Liam lors de leur deuxième rencontre. Non ce ne sont pas des rencards, n’allez pas vous imaginez des choses. Oui vous allez surement après avoir lu cela considérer Neiry comme une nudiste. Mais ce n’est pas le cas. C’était juste de la provocation. Elle n’est quand même pas du genre à se trimbaler nu quelque part. Quoi que, il faudra que vous vérifiez :p.

"Cela n'aurait servit à rien de te fuir"

Dit comme cela, c’est vrai qu’on aurait pu penser qu’elle était blasée et qu’elle s’était résignée. Mais il ne faut pas lui en tenir rigueur. Après tout n’était-il pas vrai que Liam était têtu ? Mais bon cela on l’a déjà dit. Donc vous vous demandez surement encore pourquoi lui ?

"Je suis contente de ne pas l'avoir fait en tous cas.

C’est vrai que quand on écoutait vraiment ce qu’elle disait on pouvait penser à des énigmes. Mais ce n’est pas la première fois que la jeune fille agissait de la sorte. Mais ce n’était en rien préméditer. C’est juste qu’elle est comme ça la rousse, il faut pas non plus trop en attendre. Mais c’est vrai qu’à ce moment là, les réponses qu’elle pouvait apporter, étaient limité. Alors soyez heureux lecteur, vous avez-vous l’ensemble de sa réflexion, mais penser à Liam, lui il peut se poser tout un tas de question. Ou Neiry qui a du mal à mettre des mots sur ses sentiments, sur ses idées. Alors vous me direz peut être que tout le monde. Ouai enfin Nei elle en tien une bonne quand même. Finalement elle ajouta :

"j'en sais trop rien à vrai dire, je n'ai pas eu l'impression d'avoir vraiment le choix, et un inconnu on ne le revois pas, il ne peut pas me retrouver, enfin si on choisi pas quelqu'un de Kobe. C'est plus facile de lui faire confiance... Car il n'est pas proche de nous, ne connait personne de notre entourage, ne peut pas nous faire de mal.

Voilà c’était peut être un peu plus clair pour Liam cette fois ci. Mais pour Neiry les mots choisit étaient maladroits. On peut reconnaitre que la jeune fille avait surement un problème de confiance en elle, s’était même sur. Mais elle ne savait pas trop d’où cela venait. Il faut dire qu’elle avait peur de blesser les autres. Contrairement au jeune homme peut être d’ailleurs. Et alors qu’elle était relativement gentille, elle se considérait comme quelqu’un de méchant de malsain… Oui encore des conclusions hâtives.

Revenons-en au fait. Liam avait éludé la question de la jeune fille par un hochement d’épaules. Il ne savait pas ce n’était pas de sa faute, et heureusement il n’inventait pas… Mais bon c’était plus difficile pour Neiry de dire ce qu’elle avait en tête si lui n’avait rien dit. Chasser le naturel il revient au galop… Mais rien ne disait à la jeune fille qu’il allait lui retourner la question jusqu’à son :

« Et toi ? »

Et oui il avait osé. Et il allait la reconnaitre à sa réponse… Enfin pas complètement mais juste sa façon d’être. Bon à côté de cela il fallait se réjouir elle suivait une conversation presque normal =).

"non je peux pas c'est trop personnel"

C’est vrai que cela était en totale contradiction avec ce qu'avait souligné Liam juste avant. Mais ça elle ne pouvait pas, allez savoir pourquoi... C'était son jardin secret (ouai encore un sous entendu hérotique). Bon c’est vrai qu’il avait réussit à la faire chanter ce qui n’était pas une mince affaire. Mais là, c’était la même chose en étant différent… Oui une fille c’est toujours aussi compliquée. En répondant de la sorte, il est vrai que la jeune fille se doutait que Liam chercherait à savoir, mais comment aurait elle pu éluder cette question autrement. La jeune fille ne se sentait pas de lui dire qu'elle cherchait de la compagnie tout en la fuyant c'était stupide... Qu’elle avait besoin d’amour en ayant peur d’en recevoir. Cela le ferait fuir à coup sur. Et elle était contente d’être bien avec lui, même si par moment elle avait peur d’être de trop. Oui Nei qu’elle prise de tête. Alors pour changer de sujet, et ne pas trop avoir de pensées sur ce qui lui manquait... La jeune fille demanda :

"J'aimerai bien voir quel genre de garçon te plait"

Elle le dit avec un sourire. Oui elle aurait bien aimé. C’était comme une nouvelle expérience, un nouveau jeu. En rien elle n'était une voyeuse qui voulait connaitre sa vie privée. Mais elle avait du mal à imaginer Liam avec un autre garçon, et bien sure elle était très imaginative du comportement de se dernier. Elle avait plusieurs idées à ce sujet d’ailleurs. Du gars sadique qui martyrise son bien aimé juste pour qu'il le remarque… Oui avec ce qu’elle avait vu de caractère un peu impulsif du garçon cela fonctionnait bien. Mais elle ne le voyait pas si sadique que cela. En tout cas ce qui lui plaisait le plus à imaginer était un Liamounet <3. Oui c'est une race de Liam tout mielleux, tout gentil, doux comme un agneau, qui ne ferait pas mal à une mouche, un peu petit enfant timide. Elle ne pourrait s’empêcher de rire si un jour elle le voyait agir de la sorte. Oui on peut contenir ses émotions, Neiry le fait bien souvent, mais quand c’est trop fort, il faut que sa sorte. C’est bien connu… Et ça c’était vraiment trop fort. Puis elle pourrait ainsi lui ressortir son dessin fait précédemment. Elle se mordit les lèvres pour pas qu’il remarque que ses pensées dérivaient, mais elle rougit légèrement. Au mieux il penserait qu’elle imagine quelque chose de cochon… Ouai c’était au mieux, vous avez bien lu =)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Mar 7 Aoû 2012 - 17:33

Après que Liam lui ai demandé pourquoi elle ne le fuyait pas, il se posa vraiment la question. Jusque-là, il n’y avait jamais réfléchit mais maintenant qu’il avait formulé cette question, il ne comprenait pas vraiment. Elle fuyait bien tout le monde mais pourquoi pas lui. Pourtant il n’était pas de ce genre de personne très accueillant il faut l’avouer. Enfin, en y réfléchissant bien elle n’était pas très nette et le jeune homme non plus alors arrêtons de nous poser des questions. Entre individus bizarre, ils étaient tout simplement fait pour s’entendre il faut croire.
J’ai oublié de vous signaler qu’elle avait répondu à cette fameuse question pendant que Liam était partit dans ses réflexions.

"Cela n'aurait servi à rien de te fuir. Je suis contente de ne pas l'avoir fait en tous cas. "

Elle venait de lui arracher un sourire. Elle n’avait pas tort après tout. Si elle l’avait fui, il aurait eu envie de la traquer comme une vulgaire proie et ils n’en seraient certainement pas là aujourd’hui. Il l’a fixait pendant qu’elle ajoutais encore quelque chose..

"J'en sais trop rien à vrai dire, je n'ai pas eu l'impression d'avoir vraiment le choix, et un inconnu on ne le revoit pas, il ne peut pas me retrouver, enfin si on ne choisit pas quelqu'un de Kobe. C'est plus facile de lui faire confiance... Car il n'est pas proche de nous, ne connait personne de notre entourage, ne peut pas nous faire de mal. "

Le jeune homme pencha légèrement la tête de côté en faisant une moue peu habituelle. Laissant s’échapper un simple « mmh » de réflexion. Il méditait en quelque sorte ce qu’elle venait de dire en essayant surtout de comprendre comment l’on pouvait penser ainsi. Elle avait la preuve devant elle que ce qu’elle confirmait était faux non ? Un inconnu, on ne le revoie pas. Liam était la preuve vivante que si, un inconnu on peut le revoir. Un inconnu n’est selon lui pas digne de confiance, car un inconnu, comme son nom l’indique : on ne le connait pas, on ne connait ni son tempérament ni ses intentions alors lui raconter sa vie et ses faiblesses est la chose la plus dangereuse et stupide au goût du jeune homme.
La seconde preuve de la stupidité de ses paroles est que Liam n’avait qu’une chose en tête pendant qu’elle lui racontait ses mésaventures. Il n’avait qu’une envie. L’écraser, lui faire pression dans le seul but sadique de lui faire du mal. Ce qu’il n’avait finalement pas fait puisqu’il se trouve qu’elle était dans le même établissement scolaire que lui. Et qu’à bien y réfléchir il l’aimait bien alors se contentait de passer son temps à l’embêter plus ou moins gentiment. (Oui c’est très gentil de lui faire mal à sa cicatrice et de se battre dans les couloirs je sais je sais xD)

Cependant, Liam choisi de ne pas en rajouter et lui retourna plutôt sa question. Vous ne l’avez pas oublié celle-là hein ? « La situation agréable » cela vous reviens ? Non !? Et bien remonte la page et relis, je ne la répèterais pas. Quoi qu’il en soit, le garçon ne s’était absolument pas attendu à cette réponse là et encore moins à la question qui suivit.

"Non je ne peux pas c'est trop personnel"
"J'aimerai bien voir quel genre de garçon te plait"

Et le pire c’est qu’elle souriait bêtement en posant cette question. Mais qu’est-ce qu’elle s’imaginait ? Liam eut soudain de gros doutes sur la « pureté » de ses pensées quand il l’a vit rougir en se pinçant la lèvre. Serait-elle en train de s’imaginer un yaoi dont Liam serait l’acteur principal ? A cette pensée il se revit avec son ex mais ne poussa pas ce souvenir bien loin revenant plutôt très vite à la réalité.
Car Liam avait « bugué » comme on dit, à sa première réplique. C’était trop personnel ? Mais de qui se moquait-elle !? Après tout ce qu’elle avait pu lui dire, dévoiler ce qu’elle aimerait faire était de trop ? Non, non, non cela ne se passerait pas ainsi. Liam saurait.

Après son instant d’absence, le jeune homme éclata de rire. Tout simplement. Pendant cinq bonnes minutes, le voilà entré dans un fous-rire. Il se moquait bien évidemment d’elle, de l’absurdité qu’elle venait de dire.
Et une fois calmé, il se dirigea de nouveau vers elle, face à elle, posant nonchalamment les bras autours de ses épaules. Avec un fin sourire il l’a regardait dans les yeux un instant en se disant : [i]« Elle croit que je suis gay autant en profiter… Eh ! Un nouveau jeu s’annonce la classe ! ».
Car oui, après cette question, Liam avait maintenant la certitude qu’elle pensait qu’il n’aimait pas les femmes et il comptait bien s’en amuser un temps.
Maintenant qu’il était redevenu calme, il lui parla d’un air plutôt posé. Se donnant un air quoi. Car intérieurement il était très amusé par cette situation je dois bien l’admettre.

« Tu sais très bien que tu peux me le dire. Avec tout ce que je sais, tu peux commencer à me faire confiance tu ne crois pas ? »

Il avait été direct. Liam savait que ce ne serait pas une surprise pour elle qu’il cherche à savoir alors pour une fois il n’essaya pas de cacher ses intentions. Il voulait et il aurait tout simplement. Il le lui avait dit clairement non ? Pas tout à fait comme cela je vous l’accorde mais à quelques mots près…
L’idée qu’elle lui fasse confiance en tant que gay l’amusait aussi. Que serait sa réaction quand elle apprendrait la vérité ? Son petit monde s’écroulerait sûrement et recoller les morceaux serait encore un nouveau jeu. Neiry était malgré elle une fille très amusante.
Elle l’avait même fait rire, le garçon ne riait pas devant n’importe qui non plus… Enfin bref, il se détacha d’elle et alla vers les grillages en regardant en bas, puis dit d’un air amusé :

« On aura qu’à aller mater le mâle ensemble et tu verras haha… »

Soudain, une envie lui prit (pas dans le mauvais sens s’youplais). En une fraction de seconde, il était redevenu sérieux. Il se retourna vivement vers elle et dit d’un ton à la fois neutre mais qui l’incitait à faire ce qu’il disait en même temps.

« Suit moi. »

Sa bonne humeur n’était pas partie pour autant, au contraire. Il se mit à faire le tour du toit en longeant les grillages afin de trouver un bon coin. Quand il l’eut trouvé, le garçon escalada et passa de l’autre côté des grilles. Il regarda en bas et sans hésitations se mit dans la position qu’avait adopté Neiry quelques instants plus tôt : en mode cochon pendu, les bras ballants dans le vide.
Liam attendait qu’elle le rejoigne même s’il ne savait pas du tout comment elle réagirait. Il ferma les yeux un instant, ressentant d’autant mieux le vent sur sa peau et le sang lui montant peu à peu à la tête.
Allez savoir pourquoi, il avait voulu connaitre ce que la jeune fille ressentait quand elle effectuait cela puisque elle le faisait si souvent. En soit ce n’était pas désagréable mais il ne s’amuserait pas à le faire tous les jours non plus.

Maintenant son expérience achevée, Liam se releva pour s’asseoir au bord, laissant cette fois ses jambes dans le vide. Un fin sourire se redessinait sur son visage pendant qu’il parlait encore.

« Mieux que dans un arbre c’est vrai. »


hrp: désolée pour la longue attente, je crois que j'ai battu mon record la xD en espérant qu'il te plaise et désolée de ne pas avoir pu te prévenir en bonne et due forme ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Sam 18 Aoû 2012 - 23:48

« Tu sais très bien que tu peux me le dire. Avec tout ce que je sais, tu peux commencer à me faire confiance tu ne crois pas ? »

Oui elle savait qu'il ne la laissera pas s'en sortir comme cela, il ne fallait pas trop rêver non plus. Mais n'allez pas croire que c'était un mal en soit qu'il s'accroche aux informations comme cela. Il obtenait, lui au moins la vrai nature de la jeune fille. Celle qu'elle cachait au plus profond d'elle. Celle qui fuyait le monde pour ne plus souffrir. La jeune fille plein de vie mise aux oubliettes car plus on est heureux plus on tombe de haut quand petit à petit tout nous abandonne. Quand nos rêves sont en train de se réaliser rien ne peut nous faire plus plaisir, mais ensuite que nous reste-t-il ? Durant un temps les souvenirs, puis ils finissent par s'éteindre. Et là on se demande à quoi ça sert de rester dans ce bas monde. Non n'allez pas croire que la jeune fille pensait au suicide. C'était une de ses rêveuses qui préférait toujours être ailleurs que là où elle se trouvait. Qui était peut être une éternelle insatisfaite. Mais pour la première fois ce qu'elle souhaitait elle pouvait presque l'avoir et cela sans que ça l'effraie. Oui Liam pouvait lui donner autant d'affection qu'elle souhaitait, autant que ce qu'elle en avait besoin sans jamais qu'elle se pose de questions. Bien sûr cela lui ferait surement étrange le jour où elle le verra embrasser un garçon, mais après tout cela ne regardait que lui. Mais voilà il faut que je vous avoue tout de même que Neiry était quelqu'un de possessif, elle mettait du temps mais après elle avait du mal à partager. Et Liam était une personne qui comptait à ses yeux, jamais elle ne supporterait que Liam l'ignore pour un garçon. Bon elle n'était pas non plus de ses filles à vouloir le voir tous les jours. Ils étaient dans le même lycée ils se croiseraient au moins une fois par semaine.

« On aura qu’à aller mater le mâle ensemble et tu verras haha… »

Cela la surprenait un peu mais elle ne put s'empêcher de sourire, c'est vrai les garçons avait l'habitude de mater. Mais pas les filles c'est bien connu *tousse*. Enfin bon les filles sont plus discrètes elles ne partages pas leur avis elles bavent en silence devant un gars et la bouche fermée. Et puis Nei n'agissait pas en mode chasseuse, elle était chassé c'est ainsi que cela fonctionnait, elle était un animal en fuite, elle cherchait quelqu'un qui la comprendrait qui la rassurerait. Quelqu'un qui aurait la patience de faire tout cela. Qui l'aimerait complètement et pour ce qu'elle était avec tous les sauts d'humeur dont elle était capable.

« Suit moi. »

La rouquine ne se doutait pas un instant de ce qu'il allait faire. C'est vrai si on considérait qu'elle avait des idées étranges alors celles du garçon l'était peut être encore plus. C'est vrai il avait mal prit qu'elle fasse le cochon pendu au bord du toit. Alors pourquoi avait-il envie de le faire devant elle si ce n'est pour jouer un jeu. Un rôle prouver quelque chose. Enfin il l'avait mal prit cela elle ne le savait pas vraiment. Il n'avait pas été très content, avait réagi violemment. Vous lecteurs devez savoir que c'est juste parce que Liam était attaché à la jeune fille. Et elle, bah jamais elle ne vous le dira clairement. Il vaut peut-être mieux qu'elle ne se pose même pas la question. La jeune fille le regarda faire avec un sourire bienveillant elle avait passé le grillage en cas de problème. Elle aurait tout fait pour le retenir. Elle avait même un peu peur pour lui qu'elle ne détachait son regard de lui. Une expression neutre.

« Mieux que dans un arbre c’est vrai. »

La jeune fille ne fit aucun commentaire, elle n’avait pas grand-chose à ajouter à cela. Oui c’était mieux. Elle le savait, mais elle n’avait pas trop comprit pourquoi il faisait cela. Devait elle réfléchir à la question, chercher une fois de plus à comprendre ce qu’il pouvait passer par la tête du jeune homme ou était est ce peine perdu. Pourquoi se mettait-elle toujours à réfléchir… Pourquoi ne pas arrêter cinq minutes et être sincère qu’avait elle a y perdre. Après tout le jeune homme était gay. Jamais leur relation ne pourrait dérivée, jamais elle ne serait dans l’embarras. Alors pourquoi ne pas lui montrer qui elle était réellement. Pourtant comme par manque de confiance elle voulait lui demander de faire la promesse de ne pas se moquer. Cela pouvait être une faiblesse, comme cela n’en était pas une. Liam ne la ferait surement pas pleurer. Là n’était pas la question. Mais disons que Neiry était devenue comme cela à force de souffrir. Elle n’y croyait plus et faisait semblant. Alors avouer quelle était la nature de ce qu’elle ressentait c’était un peu difficile.

Si vous vous rappelez bien Liam l’avait quand même entendu chanter. Une de ses chansons très personnelle, ce genre de chanson où vous mettez votre âme sur le papier. Elle lui avait raconté toute son histoire, parce que cela avait besoin de sortir. Parce qu’elle avait besoin de soutient. Alors oui à première vu le garçon n’était peut-être pas le meilleur choix. Mais au final peut être que si. Il n’était pas du genre à faire des remarques désobligeantes. Du moins pas avec la rouquine. Et il ne voulait pas la voir s’apitoyer sur son sort. Oui il la forçait à se battre. A se redresser. A être plus forte. Cela faisait chaud au cœur. Et finalement ce qu’elle désirait n’était pas si absurde.

« A vrai dire c’est très cliché. Mais ce qu’il y a de bons dans les clichés se sont les sentiments qu’ils te rappellent. Je ne sais si c’est ici ou ailleurs qu’on est le mieux. Mais c’est dans tes bras qu’il me plairait d’être. Et va pas croire que je te fais la cour… C’est juste heu… »

Les mots lui manquaient à ce moment-là pour lui expliquer ce qu’elle y voyait. C’était cette protection, une sécurité, un peu de tendresse. Là où elle pourrait se sentir bercer comme une petite fille. Un endroit où elle pourrait s’endormir sans avoir peur. Car c’est la peur qui rongeait la jeune fille. Et le garçon n’imaginait pas la difficulté qu’avait la jeune fille à formuler ce genre de demande. Cette peur continuelle qu’elle avait. Ce besoin de sentir quelqu’un qui ferait tout pour elle, sans jamais rien lui demander en retour. Rien pas de sacrifice juste d’être elle et d’être agréable avec elle. Ce genre d’ami qui vous appelle régulièrement. Qui tombe toujours bien. Que ce ne soit pas toujours dans un sens… Que parfois il vous appelle pour vous voir même si vous vous êtes vu la veille, parce qu’il a besoin de votre présence. Celui qui met tout en œuvre sitôt vous lui avez dit que vous aviez envie de le voir… Enfin ce genre de personne toujours là, mais jamais trop présent. Un pilier dans les moments dur et un compagnon dans les moments les plus fous. Celui qui vous permet de ne jamais être trop sérieux même lorsque vous êtes en couple. Enfin un ami quoi…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]  Sam 1 Sep 2012 - 13:33

(hrp: bof bof celui-la, je suis partie en cacahuète :/)

Alors que Liam avait demandé à ce qu’on le suive, la jeune fille le fit, passant même le grillage. Cependant elle ne bougea pas plus et l’observait faire à son tour. Bien entendu, le garçon ne se doutais pas qu’elle le couvait du regard pour pouvoir le rattraper si besoin. Il agissait tranquillement sans vraiment se soucier de cela puisqu’il pensait que ce geste était anodin pour la jeune fille.
Pendant qu’il s’était assis sur le rebord et regardait le paysage, Neiry choisit ce moment pour enfin lui dire le fond de sa pensée.

« A vrai dire c’est très cliché. Mais ce qu’il y a de bons dans les clichés se sont les sentiments qu’ils te rappellent. Je ne sais si c’est ici ou ailleurs qu’on est le mieux. Mais c’est dans tes bras qu’il me plairait d’être. Et va pas croire que je te fais la cour… C’est juste heu… »

Comme une fille qui se respecte, elle nous avait sortis un roman pour demander un simple câlin. Le fait qu’elle s’embrouille légèrement à la fin, ne finissant même pas sa phrase fit sourire une fois de plus le jeune homme. En voilà une demande maladroite. Cela la rendrait presque mignonne.
Seulement, Liam n’était en règle générale, pas sensible à cela et pour l’heure un câlin n’était pas une nécessité pour lui. En d’autres mots il n’en avait pas spécialement envie. C’est pourquoi son côté emmerdeur de première classe refit son apparition sans crier gare.
D’un air innocent- entendez par là sans arrières pensées malvenues- Liam se retourna vers elle. Pour une fois il devait lever la tête pour voir son visage, cela lui faisait bizarre. C’était tellement rare que ce soit à lui de lever les yeux pour voir quelqu’un. Alors c’est comme cela que la plupart des gens le voyaient ? Par en bas. Il n’avait jamais fait attention à cette optique ci. Ce point de vue lui semblait étrange. M’enfin, toutes les fois où cela lui était arrivé, il avait toujours trouvé ça bizarre. Oui, d’après lui l’être humain à une face biscornue lorsqu’il est vu d’en bas. Fort heureusement tout le monde ne pensait pas comme cela, sinon peu de filles feraient volontiers office de quatre heures… Et beaucoup moins d’hommes aussi, bien qu’il en ait eu largement moins que de femmes pour l’instant. Cela changerait peut-être si la demoiselle ici présente se mettait en tête de lui présenter quelques prétendants ! A cette pensée, Liam se retins de sourire plus franchement. Il l’imaginait bien en mode coach en séduction ou conseillère en matière de petit copain. « Alors tu as celui-là, petit blondinet timide. Ou alors celui-ci un peu plus costaud mais ne t’en fait pas, pas au point d’être dominant… » Haha ...

Que d’idées loufoques que voilà ! Mais il faut avouer que l’image était plutôt pas mal. Se retenir de trop sourire allait devenir difficile s’il continuait dans sa lancée. C’est pourquoi il y coupa net en trouvant bien pratique que « la lecture de pensées d’autrui » ne soit pas encore inventée. Qu’elle tête aurait-elle tiré autrement ? Surtout après sa question, penser à cela était… Enfin, ce n’était surement pas le moment je suppose.

Liam tapota le béton à côté de lui pour inviter Neiry à s’y asseoir.

« C’est juste quoi ? »

Avait-il dit d’une voix neutre malgré son sourire. Il n’avait visiblement rien trouvé de mieux que de la forcer à s’exprimer pour l’embêter. Vous l’aurez compris, il ne comptait pas le lui accorder son étreinte ! Tout du moins pas pour l’instant. Si elle était sage peut-être que… ?
Mais à y repenser le coup du « tu peux me faire confiance » avait fonctionné. Et maintenant qu’elle avait fait un pas, il en demandait un autre. Reste à savoir s’il en demanderait encore d’avantages au prochain pas. Tout cela dépendrait de la distance qu’elle franchirait.

C’est à se demander pourquoi il l’écoutait autant finalement. Avec n’importe qui d’autre –ou presque- il l’aurait simplement envoyé balader et ne serait jamais venu sur ce toit avec quiconque. Décidément sa curiosité lui jouait bien des tours ces temps-ci. Dès leur première rencontre à vrai dire. Mais si elle ne se confiait pas à des inconnus il n’en serait pas la ! C’était elle la coupable, quelle idée de chanter dans un parc !? Non mais je vous jure. Il lui avait même donné son numéro. Qu’elle bête l’avait piqué ce jour-là, Dieu seul le sait, et encore. Mais heureusement, elle l’avait écouté et ne l’avait pas encore appelé pour des broutilles.

Vous demanderiez un câlin à votre garde du corps vous ? Non parce que techniquement c’est ce que Liam s’était donné comme rôle. Même si pour l’instant il n’avait pas eu à défendre la demoiselle de ses oppresseurs. Pourrait-il être le garde de ses secrets ? Car pour l’instant c’est plutôt l’impression qu’il avait. Qu’il était en train de devenir ce protecteur-là. Le tout serait de faire en sorte qu’elle ne cherche pas à trop en savoir sur lui en retours…
A en parler comme cela on pourrait croire que Lady Neiry est une princesse ! Quelle blague, Nei’ une princesse *rire*.

Trêve de bavardages. Liam s’était installé plus confortablement sur son rebord. En effet, ses pieds pendaient toujours dans le vide mais il s’était appuyé sur ses bras qu’il avait placés tendus légèrement en retrait de son corps. Rentrant un peu le cou dans ses épaules du fait de mettre son poids dans ses bras et mains. Puis il la regardait tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le voyage continue... [pv: Neiry Amyas ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: