Partagez | 
 

 Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Lun 29 Oct 2012 - 21:04

Il restait une trentaine de minutes avant la fin des cours de la matinée...Des cours? Ce mot était presque inconnu à Emily, en effet elle venait de sécher une heure de mathématiques, à part les grandes bases, savoir calculer un pourcentages, dîtes moi honnêtement qui allait réutiliser dans la vie courante toutes ces formules barbantes et compliquées? Personne. Alors quitte à choisir entre rater une heure de parfait bla bla où fumer une bonne petite cigarette, le choix avait été vite fait.

Elle s'était donc faufilée entre les élèves, une tactique dont elle avait l'habitude depuis le collège, ce n'était pas nouveau pour elle de fuguer de ce train-train quotidien, ils se suivaient tous comme de parfaits moutons... Aucun intérêt.

La demoiselle n'avait plus peur de rien, des représailles, des insultes, des heures de colles...Quoi d'autre? Pour ne pas avoir était présente pour noter trois formules? Le constat la faisait bien rire. Elle marchait avec calme dans les couloirs, rabaissant légèrement sa chemise blanche tout en déboutonnant deux boutons du haut, il faisait atrocement chaud dans ces couloirs il fallait le dire.

Elle observa quelques imbéciles se rincer les yeux sans vraiment y faire attention, s'ils savaient que pour Emily ils n'étaient qu'une source d'ennuis... Ils en pleureraient sûrement. Elle arriva à l'extérieur du bâtiment des cours, son but? Atteindre les sanitaires des filles, et elle comptait bien y arriver. Personne dans le passage, elle traversa tranquillement les derniers mètres qui la séparait de l'endroit.

Elle se faufila dans les toilettes des filles, ouverts et vide, normalement personne ne viendrait l'embêter à cette heure-ci de la journée, elle se posa donc contre un robinet tout en sortant un paquet de cigarettes menthol de sa poche pour en sortir une et l'allumer pour ensuite la laisser glisser entre ses lèvres et tirer une grande bouffée comme si elle venait de nouveau s'oxygéner, elle fixa l'extérieur par la petite fenêtre, c'était finalement ça la vie ! Des petits plaisirs quotidiens.

Petit plaisir qui allait être interrompu... A la moitié de sa cigarette, Emily entendit des bruits de pas... Un peu d'action, ce n'était pas trop tôt! Elle se cacha dans une cabine mais bien sûr l'odeur de la cigarette trahirai sa présence... Ne voulant pas avoir d'ennuis inutiles, elle laissa son instinct -certes un peu agressif- agir.

Elle sortie violemment de la cabine, se retrouvant face à une jeune femme d'a peu près son âge.

_ Salut poussin, tu es mignonne tu sais?

Elle la laissa dans la surprise de ses paroles pour l'attraper par la hanche et l'entrainer dans la cabine refermant violemment la porte la plaquant sans trop forcer sur le mur son visage à quelques millimètres du sien.

_ Comment te dire les choses... Tu n'as rien vu, rien entendu, c'est clair?

Demanda t-elle en plongeant son regard vif et glacial dans le sien, histoire de lui dire que si elle avait des ennuis après cette rencontre, elle ne serai pas la seule... Elle laissa tomber sa cigarette dans le trou des toilettes attendant une réponse claire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Lun 29 Oct 2012 - 22:15

Ok. Donc, j'étais coincée dans un toilette avec une folle furieuse qui me menaçait. Bien. Mais comment avais-je pu en arriver la ? Moi, la petite Jade toute tranquille et toute mignonne ?

Il y avait des matins comme ça, ou on avait de la chance. Ce matin en était un. Mon dernier cours de la matinée était annulé pour cause de prof absent. Je n'avais guère envie d'aller à la salle d'étude. J'étais grande, je savais travailler seule, et en plus, comme presque tout le temps, mes devoirs étaient tous fini pour la semaine.. J'avais donc du temps libre, enjoy ! J'avais commencé par faire un peu de couture, je n'avais pas encore amené ma machine, donc je le faisais à la main. J'avais un tee shirt à reprendre pour combler un trou. Une déchirure nette, une chance ! Une fois mon tee-shirt réparé, j'avais rangé tout ça, et mon coin de chambre aussi, histoire de ne pas trop laisser mes affaires traîner partout. Et finalement, je m'étais mise en route pour aller aux toilettes, satisfaire mes besoins naturels.

Bref, ma matinée n'avait pas été des plus folichonne. Rien à signaler de particulièrement torride, ou intéressant. J'étais une élève banale, dans un pensionnat banal. Bah, dans un sens cela m'allait bien, cela signifiait aussi que je n'avais pas d'ennuis, et pas de souci familiaux. La banalité n'était pas toujours bonne à jeter. Je préférais ma vie paisible à la vie troublée de certains éléments passant leur temps en salle de colle.. Mais après, chacun sa vision de la vie. Je savais profiter de la vie, sans pour autant passer celle ci à me faire punir.

J'entrais donc dans les toilettes. L'odeur me saisit tout de suite. Cela sentait la cloppe. Bien, il y avait donc ici quelqu'un qui avait fumé. Une minute. C'était bien de la fumée ça ? Quelqu'un qui fumait donc. Quand la porte s'ouvrit je ne fus pas surprise. Une jeune fille, brune, jolie, se retrouva face à moi. Jusque là, rien de bien alarmant. Un salut, et un compliment, je souris amusée, et flattée. Le reste me laissa pantoise : je m'étais retrouvée entraînée par la hanche, la porte claquée derrière nous, et maintenant, j'étais adossée à la paroi de la cabine, son visage proche du mien. Et donc, elle me menaçait. Son regard tranchant et froid m'impressionnait nullement. Je le soutins sans mal d'ailleurs. Encore une pseudo rebelle qui pensait qu'elle allait me terroriser.. Ah la la, l'espoir faisait vivre apparemment. Je la détaillais et je ne pus m'empêcher de rire. Une fois mon éclat de rire passé, je la regardais en clignant des yeux luttant pour ne pas rire à nouveau.

'' Oh, je suis terrorisée – Je roulais des yeux – Tu crois vraiment que tu serais capable de me pourrir la vie ? ''

Un soupire faussement blessé m'échappa et je la détaillais. Sérieusement.. Je n'avais pas peur d'elle. Je n'avais pas peur de grand monde en fait, pour la simple et bonne raison que j'étais une fille sans histoire, passe partout, pas aguichante, et que du coup, même si les gens me regardaient parce que je souriais tout le temps, je n'attirais pas les ennuis. D'ailleurs, aujourd'hui je ne portais qu'un simple jeans avec un pull en cachemire.. Elle était plutôt jolie, c'était dommage d'être aussi agressive. Habilement, j'inversais les rôles et je l'adossais à la paroi, comme elle l'avait fait pour moi en nous enfermant dans ce toilette.

'' Ce n'est quand même pas très glorieux de fumer dans les toilettes, bichette.. – Je glissais mon regard sur elle, remarquant sa chemise ouverte en haut, je souriais en coin – Et puis, c'est dommage pour une fille aussi jolie d'être autant sur la défensive.. ''

Je posais mes mains de part et d'autre de son visage plongeant mon regard dans le sien. Je souriais paisiblement. Dans mon regard il n'y avait aucune animosité, un léger amusement, parce que je trouvais cette situation extrêmement cocasse. Me faire menacer dans les toilettes par une jeune fille qui enfreignait le règlement mais qui visiblement n'assumait pas ses actes.

'' Tu devrais trembler.. Fumer dans les toilettes, c'est une choses, ça doit valoir quoi, une heure de colle, peut-être deux ? – je posais la question puisque moi même je n'étais pas accoutumée à ce genre de punition – Mais menacer une camarade.. Ça doit bien friser la semaine d'exclusion ça.. Tu t'enfonces fais attention.. ''

Un sourire narquois se dessina sur mes lèvres, mes mains toujours de part et d'autres de son visage, je glissais une jambe entre les siennes et me penchais pour murmurer à son oreille :

'' Alors, que me proposes-tu pour que je garde le silence ? ''

Bien sur, je ne la dénoncerais pas, qu'est-ce que cela pourrait bien m'apporter ? J'étais une élève modèle et appréciée pour sa gentillesse et son calme. Mais ça, elle ne le savait pas visiblement, alors pourquoi ne pas retourner la situation à mon avantage ? Enfin, bien sur la dite situation pouvait encore évoluer.. J'étais curieuse de voir comment elle réagirait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Lun 29 Oct 2012 - 23:05

Terrorisée? Bien sûr qu'elle ne l'était pas. Ce n'était pas réellement le but de Emily en vérité, elle tenait juste à la mettre en garde sur le fait de garder le silence, le reste elle s'en moquait bien, c'était juste pour éviter des heures de colles inutiles, ce qui l'ennuyait au plus haut point, elle en avait déjà goutté depuis son entrée dans ce lieu, et honnêtement ce n'était pas craindre la punition, c'était juste... Ennuyant au possible.

Elle sourit donc de sa réaction, la jeune femme semblait aussi blasée que elle, et réagit d'une façon assez provocatrice.

_ Te pourrir la vie? Loin de moi cette idée beauté... tant que tu ne touches pas à la mienne...

Elle la laissa réagir, relâchant sa prise légèrement, petite erreur qui lui value de se retrouver à la place de sa petite victime. Elle était maintenant contre le mur, et le jeu prenait une tournure des plus intéressante. Elle lui fit quelques réflexions, le regard de la demoiselle parti un instant sur son décolleté... Oh... C'était ainsi? Elle aussi était de ce bord? Ou du moins, elle était attiré par les demoiselles? Voilà une rencontre fort intéressante...

_ Me suis-je trompée en étant sur la défensive? J'aurai du être plus douce... Fort désolée ma belle.

Elle libéra sa main droite pour venir caresser sa joue enflammant tranquillement le jeu alors que la demoiselle parlait des sanctions que pouvait engendrer le fait de fumer dans les toilettes. Elle rit:

_ Je tremble tellement des heures de colles ... Si tu savais, mon pire cauchemar... Menacer une camarade? Pardon... Comment me faire pardonner alors?

Elle afficha maintenant un sourire presque 'mignon' comme si elle cherchait à se faire pardonner de quelque chose gardant ses yeux océan glacé dans ceux de son interlocutrice, un jeu de séduction fort plaisant. La demoiselle glissa sa jambe entre les siennes alors que instinctivement Emily mordilla sa lèvre. Celle-ci vint murmurer à son oreille:

'' Alors, que me proposes-tu pour que je garde le silence ? ''


Elle la laissa prendre emprise sur elle. C'était amusant, elle resserra un peu ses jambes de façon à garder la cuisse de sa nouvelle partenaire de jeu coincée entre les siennes, elle plaça sa main droite autour de sa hanche la rapprochant un peu plus pour la coller à elle. A son tour, elle se pencha à son oreille pour murmurer:

[color=darkred]_ Ce que je te propose? [color]

Elle sourit et se retira doucement la fixant dans les yeux en disant:

_ j'espère juste que tu n'as pas peur du grand méchant loup?

En disant cela, elle rapprocha les lèvres de son cou doucement, elle renifla d'abor le parfum... Le parfum d'une douce femme qui prenait soin d'elle, c'était comme une drogue et elle adorait ce moment. Elle était bien décidée à laisser sa trace dans ce cou si pur et beau, comme une signature de ce jeu cocace.

_ Dis moi ma belle, es-tu sensible du cou? Si ce n'est pas le cas, tu vas me forcer à chercher ailleurs...

Demanda t-elle avant d'y déposer de simples baisers du bout des lèvres la surprenant au dernier moment en attrapant un morceau de peau très délicatement entre ses dents pour commencer son petit manège destiné à lui laisser une marque, avec pour seule but ' retire moi si tu l'oses', voyons voir si la demoiselle était capable d'assumer sa provocation jusqu'au bout, les dés étaient jetés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Lun 29 Oct 2012 - 23:47

L'attitude de la jeune fille ne me trompait pas. Elle se contentait de rester dans le jeu de provocation que j'avais moi même commencé. Je n'étais pas violente, mais je n'étais pas non plus soumise. Et puis, je n'avais pas peur du sexe.. Enfin, tel que les hostilités étaient lancées, ça ne serait pas d'une violence sans nom. Je n'étais pas une fille facile, ou quoi, et j'avouais que dans les toilettes ça n'avait rien de romantique. Mais je savais aussi que la vie n'avait pas toujours tout de romantique.. Malheureusement. Et puis je me doutais bien que nous passerions par des tas d'autres provocations, alors il était même possible que nous n'allions guère plus loin que des caresses subjectives..

J'étais joueuse, j'aimais bien le contact, et j'avais du caractère, assez pour ne pas m'enfuir, alors pourquoi pas après tout ? Cela mettrait un peu de piment dans ma vie qui en manquait cruellement en ce moment.. Elle avait posé sa main sur ma joue, et son sourire mignon tranchait franchement avec la froideur de son regard. Mais, malgré son attitude froide et rebelle, je lui plaisais. Elle ne me toucherait pas comme ça sinon... On ne faisait pas ce genre de choses avec une personne qui nous repoussait physiquement parlant.

Elle voulait se faire pardonner son attitude, oui, elle aurait pu être plus douce, mais cela n'aurait pas été marrant. Et puis, se faire pardonner était une idée qui me plaisait.. Qu'allait-elle déployer ? J'étais curieuse. Lorsqu'elle emprisonna ma jambe entre les siennes, alors je la remontais pour l'appuyer contre elle en réponse.

Elle me répéta ma question à l'oreille puis se redressa, me regardant dans les yeux, et me questionna sur mes peurs. Elle ne ressemblait pas vraiment au grand méchant loup.. Je souris amusée. Puis elle se pencha, inspira mon odeur, et me questionna sur mes sensibilités. Évidemment je ne répondis pas. J'étais sensible du coup, oui, j'adorais les chatouillis, les fourmillements sur la peau juste frôlée, le souffle chaud de la jeune femme au creux de mon cou était des plus agréables, mais par pure esprit de contradiction je pris la décision silencieuse de réprimer au maximum mes réactions physiques. Les légers baisers étaient agréables, puis la peau coincée entre ses dents, je réprimais difficilement le frisson. Il était plus facile pour moi de taire mes gémissements, je souriais toujours amusée, mais j'avais fermé les yeux. Je la laissais apposer sur moi la marque. Cela ne me dérangeait guère, en cette période un foulard ou un col roulé n'était pas de trop.

J'aurais pu reculer. J'aurais pu la frapper. J'aurais pu crier. Mais je n'en avais pas envie, parce que cette situation m'amusait, m'occupait et me plaisait. Parce que ni l'une ni l'autre n'avions le contrôle de l'autre, et qu'il était aussi impossible pour elle de prévoir mes réaction que pour moi de prévoir les siennes. Et cette dimension floue, et imprévisible me plaisait. Je rouvris les yeux et fis la moue :

'' Mhh, et bien.. Je m'attendais à mieux. Un grand huit, ou un truc du genre.. Mais la, rien.. ''

C'était faux évidemment, mais je mentais très bien. J'avais appris ça de ma mère. Ah la la.. Un nouveau sourire narquois se dessina sur mes lèvres, mon regard brillait toujours de cette flamme amusée et provocatrice.

'' Ça ne sera pas suffisant, de toute évidence.. Mais, je suis sure que tu peux faire mieux... ''

J'appuyais un peu plus ma jambe contre son entrejambe, et me penchait glissant la pointe de ma langue sur la naissance de sa poitrine, découverte par sa chemise ouverte, puis redressait mon visage souriant en coin. Bien sur qu'elle pouvait faire mieux. Alors, qu'allait-elle faire cette fois ? Je la détaillais à nouveau, elle avait un corps tout à fait agréable.. Elle était belle, c'était clair. Un peu plus grande que moi, elle n'était pas très épaisse. Ses yeux étaient incroyablement saisissant. Ce bleu était magnifique. Elle avait au moins ça pour elle. Et puis, son caractère me plaisait. Ce côté agressif et provocateur.. Et puis, elle me regardait, son attention était portée sur moi, et j'adorais qu'on fasse attention à moi, donc, je n'avais pas à me plaindre. Mais je ne lui dirais pas, du moins, pas tout de suite..

Je l'avais provoquée à nouveau, en faisant intrusion dans son chemisier, comme elle l'avait fait pour la marque. Je glissais mes mains sous son haut et griffais un peu son ventre, l'encourageant de plus belle, les cartes étaient entre ses mains à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Mar 30 Oct 2012 - 9:42

Elle visita longuement son cou, y laissant une marque qui devenait rougeâtre et qui virerait bientôt dans un violet significatif. Elle se retira après avoir léchée cette rougeur, elle avait pu sentir que la demoiselle se retenait de quelque chose, comme si elle ne voulait pas lui donner satisfaction de suite... Parfait, Emily adorait la difficulté même si celle-ci était éphémère. Ses sens lui confirmèrent les propos de la jeune fille... Elle disait s'attendre à une parfaite extase 'Mais la, rien...', joli mensonge en somme, mais Emily décida de lui faire plaisir et de rentrer dans le jeu.

Elle plongea son regard provocateur dans le sien qui l'était tout autant avec un sourire aux lèvres, cette demoiselle dont elle ignorait le prénom était certes très jolie, elle avait ses jolis yeux en amande, etait-elle japonaise? Très certainement, et ses cheveux d'eden retombaient doucement, ils n'étaient pas très longs mais cela encadrait parfaitement son visage, oui Emily avait trouvé une 'proie de qualité', du moins quelqu'un pour la distraire, sans pour autant que ce ne soit mauvais. Elle savait que de toute manière elle n'irait pas jusqu'a l'acte à proprement dit, parce qu'elle avait quand même du respect pour les autres pour ne pas se jeter sur quelqu'un ainsi, et aussi il fallait dire que dans les toilettes c'était d'un chic...

Elle la fixa longuement, son regard à lui seul lui disait ' tu mens bien, mais pas avec moi...' pour autant, ses paroles ne confirmèrent rien, elle la laissa dans le doute, c'était beaucoup trop plaisant.

'' Ça ne sera pas suffisant, de toute évidence.. Mais, je suis sure que tu peux faire mieux... ''

Elle appuya encore un peu plus sa jambe sur l'entrejambe de Emily qui pouffa de rire restant calme à ce geste, elle aussi pouvait jouer la difficile. La jeune fille se pencha et vint tatouer sa poitrine en glissant sa langue à la naissance de celle-ci avant de se redresser avec toujours ce visage souriant, Emily avait gardé son calme:

" Oh excuse moi, tu as tenté quelque chose? ... Je n'ai rien senti. "

Les paris étaient lancés par cette phrase, elle garda son regard dans le sien, Emily n'était pas énormément fier de son propre physique mais il y avait une chose qu'elle ne pouvait nier c'était que ses yeux dont elle avait pris la couleur de sa mère étaient incroyablement saisissants, ce serait mentir que de dire que les yeux glacés assez rare qu'elle possédait n'étaient pas intriguant à regarder.
Alors qu'elle détaillait le corps agréable de la jeune filel celle-ci passa ses mains sous son chemisier, Emily contracta son ventre se refusant un frisson, il fallait résister, ne pas la laisser gagner à ce jeu. Elle griffa légèrement son ventre, ultime provocation qui fit réagir Emily qui se pencha de nouveau venant lui murmurer.

" Parfait, je n'aurai même pas besoin d'aller bien loin pour te faire toucher les étoiles..."

Dans un sourire, elle plaça sa tête de l'autre côté de son cou en l'embrassant pendant que ses mains passaient sous son pull, à présent elle caressait un autre endroit généralement sensible : la chute des reins, des caresses très douces, très subtiles, ce genre de caresses qui vous donnent un frisson tant elles vous frôlent et vous cherchent. Mais ce serai bien trop simple de s'arrêter la, une si jolie jeune fille... Emily se devait d'en profiter et surtout de la faire profiter un minimum. Elle retira sa tête de son cou et laissa glisser doucement ses mains le longs de ses hanches sous ce même pull...Elle revint au creux de celle-ci, si parfaites, si douces, elle commença a remonter avec délicatesse son haut, juste pour avoir un meilleur accès à son ventre, elle fixait ses réactions, il était impossible de ne pas réagir à des caresses à ces endroits et c'était amusant. Elle s'arrêta un instant pour porter une de ses mains à son visage et le rapprocher du sien, tendit que son autre main s'accordait toujours à de douces caresses qui partaient dans le creux de ses hanches pour revenir à son nombril.

" Trouvez-vous ces caresses à votre goût, Milady?"

Elle avait dit cela sur un ton à la fois provocateur et amusé, elle fixa ses lèvres un instant comme ultime provocation et revint à ses yeux, un sourire plus tendre à ses lèvres, histoire de la faire tourner en rond. Et oui, Emily n'était pas le genre de fille manipulable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Mar 30 Oct 2012 - 22:53

J'avais appuyé ma jambe plus fort une première fois, puis j'avais glissé un coup de langue sur la naissance de sa poitrine. Ces deux gestes avaient eu pour conséquences une réponse du même type que la mienne quelques instants auparavant. Elle me tira un sourire amusé. Elle me plaisait. Son caractère et sa force. Elle ne se laissait ni manipuler, ni dominer. Elle ne se laissait pas impressionner et je savais qu'elle ne m'avait pas cru. Mais je savais aussi que même si elle restait de marbre comme je l'avais fait, elle ressentirait avec plaisir ce que j'allais lui faire, si elle n'aimait pas, elle me le ferait savoir.. Tout comme nous avions tous des zones érogènes, certaines personnes ne supportaient pas qu'on touche un endroit, pour une raison ou une autre...

Elle contracta son ventre sous mes griffures.. Elle avait retenu son frisson mais je n'étais pas dupe. Je savais pleinement qu'elle avait apprécié cela. Je recommencerais donc de taquiner cet endroit sous peu. Son arrogance me fit sourire. Elle pensait qu'elle n'aurait pas besoin d'aller loin. Peut-être que si, qu'en savait elle ? Je souris à nouveau amusée, mon regard n'ayant pas changé, toujours pétillant de provocation et d'amusement, avec un peu de joie. J'étais souvent joyeuse, aujourd'hui ne faisait pas exception. Le ventre était donc sensible. J'en prenais bonne note, j'y reviendrais en temps voulu. Elle commença alors sa nouvelle attaque. Des baisers de l'autre côté de mon cou, des caresses. Mhh non de divines caresses. Dans le creux de mes reins, longuement, puis sur mes hanches, remontant un peu, puis revenant sur mon nombril. Un tracé tout à fait divin. J'étais sensible aux effleurements de la sorte. Elle avait relevé mon haut et le contact du tissu m'avait plus aussi. Ma peau s'était un peu hérissée sous ses caresses, mais j'avais réussi à retenir mes frissons. Elle me demanda si je trouvais cela à mon goût. Je ris un peu, au Milady. Je me penchais soufflant doucement sur son cou, laissant mon souffle glisser sur sa peau la caressant doucement et je murmurais à son oreille :

'' Pas mal... Pas mal.. ''

Je mordillais son lobe doucement, puis le suçotais. Finalement je m’accroupis devant elle, soufflant sur son ventre, de la même manière que dans son cou. Un souffle délicat, plus doux qu'une caresse, plus sensuel. Sa peau était tentante, et après avoir soufflé sur son ventre, je décalais mon souffle sur sa hanche le laissant remonter, glissant mes mains sur ces hanches, alors que je venais tracer de petits ronds autour de son nombril de la pointe de ma langue. J'en fis trois, tandis que mes mains caressaient ses hanches, remontant sur ses flancs, et redescendant puis je me redressais. Elle avait fixé mes lèvres. Je souris en coin, et vint survoler ses lèvres des miennes. Son sourire mignon ne m'avait pas trompé. Nous n'en étions plus la.. Les hostilités étaient lancées, et ni l'une ni l'autre ne se laisserait manipuler par l'autre, c'était évident. Je remontais mes mains, sur ses flancs et suivit du bout de mes doigts je suivis le tissu de son soutient gorge puis les redescendis jusqu'à son nombril, puis plus bas jusqu'à les laisser se refermer sur son pantalon, ou sa jupe. J'esquissais un sourire en coin.

'' Ton sourire est mignon je le concède mais je ne me laisserais pas avoir.. Si tu veux un conseil, ton regard glacial n'aide pas à te croire.. ''

Je serrais son jeans, et ce fut à mon tour de descendre mes lèvres dans son cou, j'y glissais un long coup de langue sur sa jugulaire, et je mordillais doucement sa peau, puis une seconde fis plus fortement, et je lui fis également une marque. Il n'y avait pas de raison, c'était donnant donnant. Une fois la marque suffisamment colorée à mon goût, le la lapais pour recueillir la salive restée en trop, et pour le plaisir de la provoquer. Puis je me reculais, m'adossant à la paroi lui faisant face. Je la regardais, adossée à la cabine, le regard toujours mutin, mon sourire en coin témoignant de mon état d'esprit. Je ne changeait pas. Je n'avais pas peur. Je m'amusais. Pour une fois, cela me changeait ! Nous n'avions pas la même base de caractère. J'étais plutôt calme et posée, et elle semblait plus rebelle n'adhérant pas aux marques d'autorité. Mais finalement, nous avions des points communs. C'était intéressant. Je trouvais sa réellement drôle. Je n'avais rien contre le sexe, ni contre les rencontres, alors pourquoi pas continuer encore un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Mer 31 Oct 2012 - 11:52

Elle savait que la demoiselle se retenait de tout frisson, bien que sa peau commençait déjà à lui prouver le contraire, elle avait un certains self control et c'était plutôt amusant. Plus amusant que les jeunes filles qui se laissaient immédiatement tomber dans les bras de Emily. Elle se pencha à son oreille, lui signalant que c'était 'pas mal', Emily aurait pu lancer une réplique du genre ' tu parles! Tu craques totalement! ' Mais ça aurait été trop simple et surtout trop 'la fille sûre d'elle! ' ce qui n'était pas vraiment le cas lorsqu'on y réfléchissait bien.

Elle mordilla le lobe de Emily qui se laissa faire y éprouvant un certains plaisir qu'elle s'amusait toujours à ne pas montrer, ne pas craquer avant l'autre, c'était sa devise, sa façon de faire, elle ne serrai jamais soumise. Elle s'accroupit finalement laissant le temps à Emily de faire une légère caresse sur son visage avant que celle ci ne commence à souffler sur son ventre et à y faire de douces caresses sensuelles. Le ventre était l'une des zones sensibles de Emily, mais il fallait dire que la demoiselle était très réceptive à pratiquement n'importe quel endroit de son corps, elle était d'un naturel très chatouilleuse et ces caresses ne la laissait pas indifférente, bien qu'encore elle gardait son calme, dans ce jeu, son regard naturellement froid par la couleur l'aidait.

Elle continua ce jeu sur ses hanches, zone encore plus sensible que le ventre à proprement dit. Emily se laissa guider un cours instant, en appréciant les caresses et le souffle chaud. Sa langue glissa autour de son nombril plusieurs fois, Emily sentait ses membres flancher mais elle se redressa un peu, et se préparait déjà à une contre attaque. La demoiselle se redressa cherchant ses lèvres en les frôlant. Miss Loveless lui afficha un sourire à la fois coquin et sur de lui, du genre 'tu ne peux pas faire mieux? ' mais en vérité elle avait déjà du mal à retenir des petits gémissements de plaisir. C'était une douce torture que lui infligeait la belle demoiselle. Elle continua ses caresses le long de ses flancs s'arrêtant finalement au niveau de son pantalon qu'elle aggripa.


'' Ton sourire est mignon je le concède mais je ne me laisserais pas avoir.. Si tu veux un conseil, ton regard glacial n'aide pas à te croire.. ''


Emily ferma les yeux lorsqu'elle vint jouer avec son cou, y déposant finalement une marque, sa jambe se plia...Le cou, une des zones qui la faisait le plus craquer, sa main se déposa dans les cheveux de la demoiselle en les caressant, elle tentait de garder son calme mais l'excitation que lui provoquait ce suçon était évidente. Finalement, son interlocutrice savait bien se défendre, mais Emily avait de la réponse, et elle allait bientôt le savoir.

_ Mon regard est naturellement glacé chérie...

Dit-elle, en reprenant les reines. La jeune fille venait de s'éloigner sur le mur d'en face, elle s'était adossée, et Emily se rapprocha sensuellement d'elle, une fois à sa portée elle passa très doucement ses mains autour des hanches de la jeune femme, les caressant au passage. Elle plongea son regard dans le sien de nouveau, la laissant s'envouter alors qu'à son tour elle s'accroupit relevant de nouveau ce pull, laissant découvrir la beauté du ventre de son interlocutrice. Tout comme elle, elle recommença ses douces caresses au niveau de ses flancs, de ses reins, de ses hanches... Mais elle n'allait pas en rester la, tendrement elle vint frôler de ses lèvres le creux de sa hanche gauche... Elle laissa sa langue glisser sensuellement dessus en plusieurs ronds n'hésitant pas à se rapprocher davantage de sa cuisse autant que le bas de la demoiselle le lui permettait.

Elle poursuivit ce même manège, sa langue glissant maintenant sur le contour de son nombril, pour rejoindre le creux de sa hanche droite où elle se fit plus sensuelle encore, finissant par embrasser doucement celle-ci. Pendant tous ce temps, ses mains avaient parcourus le torse et le bas ventre de la demoiselle, elle se redressa un peu, remontant le haut avec elle pour revenir à sa poitrine, elle se pencha sur la chute de son décolleté et commença à le lécher du bout de la langue, s'approchant du haut de son sein droit ou elle recommença sa douce dance comme sur sa hanche.

Elle continuait ses diverses caresses, et elle s'arrêta ensuite, revenant à son visage , jouant encore quelques instants dans son cou arrêtant ses yeux au niveau des siens, une flamme de désir et d'amusement parcourant la glace qui s'y tenait. Sa main vint doucement caresser son visage son index parcourant ses lèvres du bout des doigts. Avec un sourire au coin des siennes, elle vint finalement combler la distance, frôlant ses lèvres des siennes sans pour autant les toucher, comme ultime provocation. Elle se retira par la suite alors que la sonnerie retentie et la fixa :

_ Oh zut... La charmante petite écolière va arriver en retard en cours...

Elle lui garda son visage provocateur lui laissant tout de même le champ libre d'accès à la porte, histoire de voir si elle était plutôt capable de répondre à sa provocation où si elle préférait rejoindre sagement les cours, elle s'adossa sur le mur d'en face, les dès étaient jetés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Jeu 1 Nov 2012 - 18:37

Lorsque j'étais arrivée dans son cou, j'avais sentie le changement, et surtout le plaisir. La main dans mes cheveux, la jambe pliée, elle avait beau lutter, j'avais senti le plaisir qu'elle avait ressentie. Mais notre jeu était plus qu'un simple rapport dans les toilettes. Oh s'il vous plait.. On avait sans doute plus de classe que cela. Enfin, moi au moins. C'était plus un affrontement rangé pour savoir laquelle d'entre nous gagnerait. Mais gagner quoi ? Pas grand chose. Mais c'était quand même un duel. Au moins c'était plus économique que de se taper dessus ou se pourrir la vie. On était bien d'accord. Alors je regardais la jeune femme se rapprocher de moi, et elle commença son jeu. C'était clair que j'avais moins d'entraînement qu'elle, et sûrement un caractère largement moins fougueux et rebelle, tout bien réfléchi , c'était une même évidence.

'' C'est vrai qu'ils sont magnifiques.. Mais tu vois.. Ils sont bien mieux avec cette étincelle de désir.. ''

Je souris en coin, et elle reprit les choses en mains. Caressant mes hanches, elle s'accroupit à son tour, commençant à glisser sa langue sur ma hanche, je baissais le regard sur elle, et finalement, je m'abandonnais à ses caresses gémissant doucement. Mon souffle se troubla, je souriais amusée, mais c'était terriblement bon, puis, elle remonte s'attaquant comme je l'avais fait à la naissance de ma poitrine, puis à mon sein droit. Un gémissement m'échappa encore, c'était terriblement bon. Ma peau se hérissa encore, bien sur que je n'étais pas indifférente à ce qu'elle me faisait. Et j'avais craqué avant elle, mais finalement, ce n'était pas plus mal. J'étais sage après tout. Une petit fille sage et sans histoire. Cela m'allait bien. Lorsqu'elle frôla mes lèvres je les entrouvris amusée, c'était bon, c'est vrai. La sonnerie. En retard en cours.

'' Merde... ''

Je restais en bug quelques secondes, calculant quel cours j'avais et donc quelles affaires il me fallait, j'avais pile poil le temps d'aller prendre mon sac et de me rendre a ma salle, heureusement que j'étais un minimum sportive ! Un peu de course et l'affaire était dans le sac. Ça au moins, c'était clair, je n'étais pas prête à rater un cours pour un petit duel qui m'avait certes amusée et plut, mais qui n'était rien au regard de mes études. Je souris amusée et je répondis :

'' Sûrement un peu, mais rien de bien grave.. – je souris en coin – Je suis une gentille petite écolière et j'assume entièrement.. Mais toi, tu devrais t'inquiéter.. Parce que tu n'es pas suffisamment attrayante pour me faire rater un cours.. ''

C'était clair, je n'étais pas prête à sacrifier ma bonne réputation et tous les efforts que j'avais fait jusqu'à présent pour une fille qui fumait dans les toilettes. Après tout, je savais bien que les erreurs que les bons élèves faisaient étaient chèrement réprimandée pour éviter qu'ils ne dérapent. Alors, elle s'en tirerait sûrement très bien, mais moi pas. C'était le problème a être si bonne élève : je n'avais pas le droit à l'erreur. Enfin je ne comptais pas non plus partir sans avoir combattu au maximum. Enfin, au moins cela avait été distrayant et des plus agréable. Je la repoussais doucement, et posais ma main sur le verrou, mais lorsque je voulus l'activer, il se révéla qu'il était coincé. Ça par contre, c'était une excellente raison de rater un cours. Enfin, ce n'était qu'un verrou de toilette. Mais je n'étais pas serrurière.. Je fis la moue.

'' Ça par contre, c'est assez convainquant.. ''

Je ne pus m'empêcher de rire face à la situation. Quelle gloire. Enfermée dans un toilette. Ça ne m'était encore jamais arrivé ça. Une fois mon éclat de rire passé, je regardais d'un œil critique le verrou. J'avais déjà entendu des filles raconter qu'elles étaient restées coincées. Ok. Bon ça n'était pas la première fois, et sûrement pas la dernière, et puis ce n'était pas réellement clos donc si nous n'arrivions pas à le débloquer, passer sous la porte ou au dessus n'était pas exclus. Je roulais des yeux et commençais à le tripatouiller pour voir si j'arrivais à le décoincer, évidemment, tout le monde était en cours à cette heure. Sauf les élèves peu regardant du règlement. Et moi. Concours de circonstances. Il y avait des journées comme ça qui s'annonçaient bien, et qui finissaient en catastrophe. Enfin, ce n'était pas non plus la fin du monde, sinon je serais sans doute en train de pleurer toutes les larmes de mon corps. Cette pensée me fit rire à nouveau. Et si quelqu'un venait nous ouvrir, quelle excuse pourrions nous bien donner ? Je me calmais, et sans succès pour ouvrir ce maudit verrou je me tournais vers elle.

'' Eh bien, lui au moins, il sait comment s'y prendre pour retenir les gens.. ''

Je la regardais, amusée et en même temps embêtée, car je n'aimais pas être en retard en cours. Enfin, la ça se justifierait sinon n'arrivions pas à sortir avant que quelqu'un vienne la surveillance serait indulgente. Enfin, je l'espérais. Je la regardais toujours, souriant toujours amusée, elle était sûrement victorieuse, ou peut-être agacée de s'être fait rembarré comme ça. Cela ne me faisait ni chaud ni froid, au final c'était elle qui avait commencé à m'agresser et à me menacer et s'était sa faute si j'étais coincée dans ce toilette avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Ven 2 Nov 2012 - 10:54

Finalement la belle demoiselle avait craqué, elle avait poussé un gémissement qui fit doucement sourire Emily. En fait, elle n'était pas du genre à se venter d'avoir réussi, mais plutôt heureuse de savoir qu'elle pouvait faire passer un bon moment à la demoiselle, c'était finalement pas si méchant et bestial que cela. Emily gardait tout de même une certaine classe, elle espérait au moins s'être fait pardonner son impolitesse du départ, elle se redressa à la sonnerie lui donnant une petite remarque, elle pensait que les choses s'arrêterai simplement là...

Un petit mot nonchalant s'échappa de la bouche de la demoiselle ce qui fit doucement pouffer de rire Emily, qu'en avait-elle à faire des cours après tout? Un de plus un de moins... Elle resta à réfléchir quelques secondes sur comment elle allait s'organiser pour ne pas louper le début de ses cours surement? Emily croisa les bras sur son torse, la fixant toujours adossée au mur.

'' Sûrement un peu, mais rien de bien grave.. Je suis une gentille petite écolière et j'assume entièrement.. Mais toi, tu devrais t'inquiéter.. Parce que tu n'es pas suffisamment attrayante pour me faire rater un cours.. ''

Emily roula des yeux sous le silence, bien sûr; les écoliers de ce genre se tueraient limite pour ne pas arriver en retard en cours. Pourtant, elle ne la retenait pas, elle savait que la demoiselle ne dirait rien de ce petit passage, de toute façon il avait été plus amusant et agréable que autre chose.

_ Je ne t'ai jamais demandé d'en faire autant ma belle.

Dit-elle calmement se laissant repousser légèrement, la jeune fille s'approcha du verrou et quand elle voulut ouvrir, il s'avérai que celui-ci était en fait bloqué d'une façon où d'une autre. Emily ne put s'empêcher de sourire de cette situation.


'' Ça par contre, c'est assez convainquant.. ''


Emily éclata de rire en même temps que la demoiselle dont elle ne connaissait toujours pas le prénom. Ralala... Elle aimait bien faire les choses à l'envers des fois. Pour Emily cela n'était pas bien grave, dans le pire des cas elle attendait qu'on ouvre où elle tentait une escalade, de toute façon les cours avaient déjà débuté, mais elle avouait que pour la demoiselle sa l'embêtait un peu plus, elle se ferait sûrement plus réprimander, encore plus si on racontait l'avoir trouvé avec une demoiselle dans les toilettes, sa réputation pouvait être fichue en quelques secondes.

A preuve du contraire Emily n'était pas un cœur de pierre sur le sujet; elle savait que les rumeurs pouvaient détruire une personne. Pourtant, la jeune fille ne semblait pas le prendre réellement mal puisqu'elle en riait, Emily garda son sourire qui se voulait rassurant .

'' Eh bien, lui au moins, il sait comment s'y prendre pour retenir les gens.. ''

_ Oui ou alors il ne fait que réaliser tes fantasmes!

Emily ria doucement histoire de détendre l'atmosphère et s'approcha du verrou, elle se mit à genoux histoire d'essayer de mieux voir ce qui coincé mais sa semblait venir de l'intérieur du mécanisme. C'était plus embêtant, elle n'était pas non plus professionnelle sur le sujet, elle savait ouvrir les serrure avec des épingles, mais pas réparer les verrous défectueux. Elle se redressa et fixa le haut de la porte, c'était quelque peut dangereux mais elles pouvaient passer par là dans le pire des cas. Il fallait qu'elle réfléchisse à pourquoi elles seraient venues ici au cas où quelqu'un les voyait.

Elle pensait à se blesser volontairement mais elle aurait l'air de quoi à la place d'une suicidaire? Il suffisait simplement de faire semblant d'aller mal et ça passerai, elle sourit à son idée et se retourna en fixant son interlocutrice :

_ Bien , si quelqu'un vient ici je ferai semblant d'aller mal comme ça tu n'aura qu'a dire que tu m'as accompagné et que le verrou s'est coincé, ça t'évitera les ennuis.

Elle lui sourit tranquillement, finalement Emily n'était pas si mauvaise que ça, elle sortie une barre chocolatée de son sac et lui tendit la moitié :

_ Au fait, moi c'est Emily, et toi ma belle ?

Il était temps de mettre un prénom sur ce minois, elle croqua tranquillement dans sa barre chocolatée, attendant une réponse, elle lui aurait bien fait le coup du ' tu veux du chocolat? Viens le chercher', mais pour l'instant il fallait surtout réussir à sortir, bien que ce n'était pas le genre de choses capable d'inquiéter Emily. Elle semblait calme, sereine comme à son habitude. Mais elle dévoilait une face plus douce, gentille, et compréhensive, peut-être finalement sa véritable personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Ven 2 Nov 2012 - 22:41

Finalement, elle avait aussi bien réagit que moi. Elle n'attendait pas que je sèche les cours. Tout allait bien alors. Au fond, je pensais qu'elle s'en doutait. Qu'elle avait compris au premier regard que j'étais une petite fille sage. C'était vrai. J'étais une petite fille sage. C'était facile à deviner en même temps. Il ne fallait pas être Sherlock Holmes. Enfin. Elle avait ris en même temps que moi la première fois. J'aimais bien sur rire, mais je devais avouer que j'avais été très surprise de sa réaction. Peut-être n'était-elle pas qu'une gamine un peu agressive. Je l'avais mal jugée au final. Eh bien, cela pouvait arriver, le plus important était de ne pas être trop bornée pour réussir à s'en rendre compte. Et je venais de le faire. Je la regardais, et elle répondit à ma première remarque sur le verrou par une boutade. Réaliser mes fantasmes. Elle était un peu arrogante, mais je trouvais ça amusant, alors je ris avec elle avec joie. Elle s'agenouilla devant le verrou. Et comme je l'avais fait avant elle, elle tenta de déverrouiller le verrou. Mais comme moi avant elle, elle se retrouva devant un échec cuisant. Au moins cela me rassurait, cela signifiait donc que je n'étais pas une nulle en mécanique. Ou du moins, que je n'étais pas la seule.

Puis elle trouva elle même une excuse à notre présence dans ce toilette. Merveilleux ! Génial ! C'était tout bonnement génial. Une idée que j'aurais finit par trouver moi même, s'entend bien. Mais elle l'avait fait avant, elle en avait donc le mérite et les compliments qui allait de pair avec celui ci. Je lui souris doucement, c'était d'une gentillesse incroyable. Si, il fallait le souligner. Elle aurait très bien s'en ficher comme de sa première dent de lait. Ce n'était pas le cas. Elle avait été sensible à mes propres caractéristiques comportementales. Et Surtout, elle avait été sympa. Bah oui. Quand même. Ça ne se finissait pas si mal que cela finalement. Enfin, ce n'était pas encore fini. Je souris de plus belle, à la fois joyeuse et douce, et je répondis :

'' C'est sympa.. J'avoue que ça m'étonne.. Je t'ai jugée trop vite, je suis désolée.. ''

Je crois que je pourrais facilement devenir amie avec une fille comme elle. Dure en extérieure mais pas tant que ça à l'intérieure. Elle n'était pas méchante et m'avait respecté suffisamment pour comprendre que je ne souhaitais pas arriver en retard en cours et pour m'aider à me « couvrir ». Dans le fond, elle ne faisait que racheter ses propres fautes, mais je n'étais pas étrangère au temps passé dans cette cabine. Donc, nous étions au final toutes deux responsables. Donc oui, je pourrais devenir amie avec elle. Je pense que nous étions suffisamment ouverte d'esprit pour accepter et accorder nos différences. Enfin, pour devenir amie, il fallait être deux. Alors si elle ne le souhaitait pas, alors nous en resterions la. Nous reprendrions nos vies simplement.

Et finalement, elle se présenta ! Mais oui bien sur.. Nous ne connaissions même pas nos prénoms. Nous avions été trop occupées pour réaliser que nous ne les connaissions pas. Ce n'était pas vraiment important. Enfin c'était chose faite pour moi. Elle s’appelait donc Emily. C'était joli comme prénom. Oui, un joli prénom pour une jolie fille. Il fallait que j'arrête avec les compliments, elle allait prendre la grosse tête. Mais bon, un peu de compliment ne faisait pas de mal n'est-ce pas ? C'était à mon tour de me présenter, donc.

'' Joli prénom. Je m’appelle Jade.''

J'adorais mon prénom. Réellement. J'en étais très fière, et personne ne pouvait me faire penser le contraire. On m'avait déjà insultée de petite bourge, de petite princesse à cause du fait que la jade était une pierre semi précieuse. Mais cela ne me dérangeait pas. Je me fichais pas mal de leur point de vue. Tout ce que je voyais moi, c'était que les gens parlaient de moi et s'intéressaient à moi. Alors, qu'ils continuent, si cela leur faisaient plaisir. Elle m'avait aussi proposé un bout de barre chocolatée, que je pris avec plaisir et gourmandise.

'' Merci. ''

Je mangeais la barre en regardant la porte dans son ensemble songeuse. Il fallait essayer de faire quelque chose. Mais pour le moment, c'était la pause grignotage. Tant d'émotions ça creusait n'empêche. Je ne mis pas longtemps à l'engloutir. J'étais très gourmande, c'était clair ! Je regardais à nouveau la porte, et le verrou, et je fis une petite moue exaspérée. J'essayais d'actionner le verrou à nouveau, le temps défilait, et même si cela m’embêtait, je n'avais pas peur. Il n'y avait aucune raison. Et puis Emily m'avait dit qu'elle m'aiderait alors. Et puis ça lui éviterait à elle aussi des heures de colles. Même si je pensais bien qu'elle devait y être habituée et rodée.

'' Alors soit on passe au dessus, soit en dessous, soit un tambourine comme des hystériques et peut être que quelqu'un nous entendra... ''

Je ris à la dernière solution proposée. C'était plus humoristique qu'autre chose, c'était clair. Mais nous n'avions pas grand chose d'autre à faire que de rire en cet instant. Il valait mieux rire que pleurer, non ? Oui, j'étais de nature foncièrement optimiste, je n'aimais pas me morfondre et broyer du noir. C'était inutile et ça ruinait la santé et le moral. J'étais convaincu qu'on devait vivre plus longtemps en souriant et en prenant la vie du bon côté. Mais c'était fort probablement une légende urbaine...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Sam 3 Nov 2012 - 11:40

Le visage de la demoiselle semblait s'illuminer lorsque Emily lui annonça son plan pour leur éviter des représailles. Jouer la comédie, voilà une faculté que la jeune Loveless maîtrisait à merveilles, il fallait dire qu'elle était une des premières à faire les quatre cents coups, et il fallait bien se sortir de situations gênantes, même devant les policiers la demoiselle n'avait pas peur de mettre ses talents théâtrales à l'épreuve.

Emily pensa que la demoiselle s'était sûrement trompée sur son compte, ce qui était amusant, beaucoup de personnes jugeaient Emily trop vite mais c'était un jeu pour elle de voir qui pourrai aller au delà des premières apparences qui étaient, il fallait le dire, souvent trompeuses.

'' C'est sympa.. J'avoue que ça m'étonne.. Je t'ai jugée trop vite, je suis désolée.. ''

Bingo! Emily ne s'était pas trompée évidemment. Elle lui afficha un sourire délicat, en ajoutant:

_ Pas de soucis, j'ai l'habitude ~

Elle rit doucement, encore une personne qui était tombée dans le piège de la première apparence. Pourtant, elle voyait en elle une personne charmante et aimable derrière ses premiers faux airs, elle pouvait très bien finir amie avec cette fille, même très bonne amie. Elles n'étaient pas vraiment parties sur un mauvais pied au final, elles n'en seraient pas venues à de si douces caresses sinon. Ce n'était pas le genre de choses que l'on faisait à des personnes qu'on considéraient comme inintéressantes ou ennemies.

Emily se présenta, donnant son prénom, chose à laquelle la jeune demoiselle répondit par le sien, elle s'appelait Jade, comme cette pierre précieuse de couleur verte, c'était plutôt un prénom agréable, la signification, l'entente à l'oreille.

_ Je te retourne le compliment, c'est vraiment un prénom agréable, ma chère Jade ~

Elle insista sur son prénom avec une pointe de sensualité pour la taquiner, lui proposant par la suite un bout de barre chocolatée que la demoiselle accepta avant de l'engloutir rapidement, comme la plupart des femmes elle devait être gourmande et adorer le chocolat, Emily mangea la sienne plus calmement, elle avait l'habitude de prendre son temps, ce n'était pas elle qui allait être pressée par les cours, il ne fallait pas abuser.

Jade fixa ensuite de nouveau le verrou avec une mine désespérée comme une jeune enfant qui voit un jouet inaccessible dans un magasin. Elle sourit doucement.

'' Alors soit on passe au dessus, soit en dessous, soit un tambourine comme des hystériques et peut être que quelqu'un nous entendra... ''

Emily ria en même temps que Jade, se mettant face à la porte pour coller ses mains dessus et les laisser glisser comme si elle était en danger de mort en faisant semblant de crier - mais en vérité ce n'était que des murmures -

' Sortez moi de là on veut me tuer Help me please !'

Puis elle se redressa le sourire aux lèvres s'appuyant contre la porte.

_ Un peu comme ça non? * rit * En dessous? Je veux bien croire que nous sommes fines mais pas non plus au point de réussir à glisser en dessous. Et au dessus... Et si le verrou lâche?

Emily réfléchit, le sourire aux lèvres. Elle fixa l'heure :

_ Normalement dans dix minutes un surveillant devrait venir fermer les portes des toilettes, on pourra toujours faire la comédie à ce moment la, je veux voir ton jeux d'acteur, ma chère Jade

Dit-elle un sourire provocateur aux lèvres sortant une deuxième barre de chocolat qu'elle plaça entre ses dents se tendant vers elle:

_ t'en veux?
Demanda telle en gardant son sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Dim 4 Nov 2012 - 18:01

Elle avait l'habitude. Ça devait être lassant pour elle d'être toujours jugée à tort. Je l'imaginais sans mal. Et même si visiblement cela ne semblait pas lui faire grand mal, cela ne me rendait pas excusable pour autant. Je fis la moue, mais ne répondis pas. Il n'y avait pas grand chose à répondre en fait. Après ma moue, je lui fis un doux sourire pour toute réponse, cela se suffisait, car je m'étais rendue compte de mes erreurs. Alors, voilà, nous y étions. Elle avait rit, donc tout allait bien, non ? Il ne fallait pas perdre plus de temps que nous en avions déjà perdu sur cela.

Elle me complimenta sur mon prénom. J'avouais qu'il était vraiment magnifique. Comme je remerciais mes parents de me l'avoir donné. De m'avoir baptisée ainsi, malgré mes origines nippone et le fait que je vive dans ce dit pays. Je lui souris chaleureusement, la remerciant avec la même chaleur pour ce compliment. Je la pensais sincère même si j'avais déjà pu voir ses talents pour se maîtriser et jouer la comédie. Mais à quoi cela servait-il de la jouer maintenant ?

Ensuite, elle simula une crise d’hystérie à voit basse, et je ne pus m'empêcher d'éclater de rire avec elle. C'était pathétique comme scène, je nous imaginais bien toutes les deux en train de battre la porte de nos poing en criant pour qu'un vienne nous sortir. Je me tins les côtes en riant de plus belle à cette vision si désopilante de nous deux. Puis, elle écarta mes deux autres possibilités d'évasion du plat de la main, enfin façon de parler. Donc, nous en étions au même point que quelques minutes auparavant. Puis elle parle d'un surveillant. Et bien aujourd'hui, c'était elle ma sauveuse.. Je souris amusée à cette pensée.

'' Ok, cette idée me convient parfaitement. ''

Je jetais un œil à l'heure. Bon de toute façon c'était mort pour ce cours. Je serais au prochain, et comme le surveillant nous sortirait de la, nous serions toute deux tout excusée, enfin je l'espérais. Je trouverais cela grandement injuste sinon.. Mais des injustices il s'en produisait à chaque minute que le monde vivait.. Alors pourquoi moi, simple petite élève studieuse en serais-je épargnée ? Bien sur les adultes de cette école n'étaient pas des monstres.. Heureusement. Je la regardais souriant plus tranquillement, mais comme toujours mon sourire ne disparaissait pas. Il était toujours présent sur mes lèvres. Puis je la vis sortir une nouvelle barre chocolatée qu'elle passa entre ses lèvres m'en proposant souriant provocatrice.

'' Avec plaisir.. ''

Je ris un peu puis m'approchais, venant habilement, en mordre un bout le mangeant, puis à mon tour, je la coinçais entre mes lèvres pour qu'elle en mange un à son tour. Lorsqu'elle le fit, la barre était réduite de moitié, et le second bout que je mangeais se brisa pile devant ses lèvres, gardant mes lèvres proches des siennes, je mangeais le bout de barre chocolatée comme elle en faisait de même pour le dernier morceau resté dans sa bouche. Nos visages se tutoyaient par leur proximité mais aucun d'entre eux n'insultait l'autre bien au contraire.

A ce moment là, je l'embrassais comme pour répondre à sa provocation donnant au baiser un goût chocolaté tout à fait agréable et gourmand. Je jouais avec ses lèvres à la fois douce et taquine puis j'approfondis l'échange venant taquiner sa langue de la mienne, ayant toujours ce goût chocolaté en bouche tout en découvrant la sienne qui était délicieuse. Ce n'était pas la première langue que je découvrais évidemment, et sûrement pas la dernière. Je rompis finalement l'échange reculant mon visage tout en me léchant les lèvres avec gourmandise souriant mutine. Ce n'était qu'une réponse à sa provocation encore une fois. Pourquoi ne l'aurais-je pas fait ? Cela aurait été proprement idiot de ma part.

'' Vraiment délicieuse cette barre chocolatée.. Il faudra que tu me dises ou tu les achètes.. ''

Elle était sans doute toujours appuyée à la porte et moi, finalement, pour attendre les dix dernières minutes paisiblement, je rabaissais le couvercle des toilettes m'y asseyant, sans croiser les jambes. Je préparais tranquillement dans ma tête les expressions qu'il me faudrait adopter pour « jouer la comédie » et décroche l'oscar de la retenue évitée. Bien que nous n'en méritions pas réellement, puisque ce toilette nous retenait tout bonnement de force. Je ne l'avais pas lâchée du regard, bien au contraire, celui ci avait à nouveau glissé sur elle, détaillant les formes de son corps, que je trouvais bien agréable et qui pourrait me tenter sans souci pour une nuit de plaisir..

'' Mhh.. ''
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Jeu 8 Nov 2012 - 11:45

Emily observa Jade, la barre de chocolat coincée entre ses dents, celle-ci lui souriait tout en venant croquer dans un bout de la barre. Le jeu se poursuivit, à présent c'était à Emily de venir croquer un bout de la barre tenue par Jade, ce qu'elle fit sans se faire prier, savourant chaque bouchée de cette barre chocolatée, et le jeu se poursuivit ainsi, leurs visages étaient très proches, leurs souffles se mélangeaient dans une danse invisible.

La dernière bouchée passa dans la gorge de Emily, laissant un goût chocolaté sur sa langue. Jade se rapprocha et vint faire danser ses lèvres avec les siennes, Emily caressa sa joue en répondant à ce baiser fugace au gout de chocolat, c'était un délice surtout lorsque leurs langues commencèrent ce tango endiablé. L'échange se rompit naturellement comme la fin d'un morceau de musique, elle se retira un sourire satisfait aux lèvres, alors la gentille et innocente Jade était bien capable de répondre aux provocations, elle se lécha les lèvres de délice, riant ensuite à sa petite remarque.

_ Je t'en achèterai et on les mangera ensemble si tu veux ma belle ~

Dit-elle en gardant son sérieux, comme si elle n'avait pas voulu faire de Lapsus, ce n'était que pour embrouiller sa 'nouvelle amie', oui on pouvait dire ça comme ça. Emily était toujours appuyée sur la porte, alors que Jade se mettait sur la cuvette des toilettes après avoir fermé celui-ci, ce qui fit doucement sourire la rebelle qui remarqua que Jade était en train de la regarder en détail, elle, la forme de son corps, alors qu'elle échappait un petit 'Mhh' subjectif qui fit doucement rire Emily. La gentille Jade avait-elle quelques pensées perverses? Elle s'approcha se mettant à genoux pour être à sa hauteur, bien qu'elle était un peu inférieure à elle dans cette position et sourie en caressant son visage.

_ Merci je te retourne le compliment.

Elle pouffa de nouveau avant de se relever et faire soudainement silence, des pas se rapprochaient, elle fixa Jade en souriant sans pour autant faire de bruits, c'était une façon de lui demander si elle était prête à jouer la parfaite comédie. Elle croisa les bras dans un calme parfait qui lui correspondait, histoire de vérifier s'il s'agissait bien d'un surveillant. Les choses se confirmèrent lorsqu'elle l'entendit rentrer dans les toilettes, ils vérifiaient toujours que personne ne s'y cache. Emily se tourna alors vers Jade avec un clin d'œil et en bonne comédienne qu'elle était, elle n'eu qu'a penser à une chose triste pour que son cœur se serre et que les larmes viennent. Bientôt ses yeux glacés furent parcourus par de l'eau salée, preuve que derrière sa comédie elle pouvait avoir un semblant de vérité. Mais peut importe, pour le moment l'important était de les sortir de ce pétrin et c'était bien ce que Emily comptait faire.

Elle laissa quelques bruits de reniflement parcourir la pièce des toilettes histoire que le surveillant qui venait d'entrer entende et ne les enfermes pas pour de bon. On l'entendit alors prononcer:

_ Il y a quelqu'un? Vous savez qu'il est interdit de rester dans les toilettes pendant les heures de cours...

Emily fixa Jade avec un sourire qui contrastait avec ses larmes. Lui disant ainsi qu'à son tour, elle devait jouer la comédie, alors qu'elle continuait elle-même son propre jeu de victime. Cela promettait d'être intéressant, vasis ma jolie Jade, montre moi tous ton talent ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  Ven 16 Nov 2012 - 13:11

Lorsqu'elle vint caresser mon visage, je frémis doucement. J'aimais bien qu'on me touche, qu'on me caresse, je pouvais rester des heures si l'on se proposait pour me masser ou me coiffer. J'adorais cela. Être l'attention des autres et avoir des contacts avec ceux ci. Sans parler forcément de sexe évidemment. Elle avait rit un peu puis m'avait remercié pour le compliment avant de rire à nouveau et de se redresser. Je n'avais rien à répondre après tout, j'avais juste émis ce que je pensais. Elle était agréable à regarder et visiblement son caractère me promettais bien des surprises, alors. Je ne disais pas que j'envisageais de me mettre en couple avec elle non bien sur. Plus une amitié qu'autre chose, mais et alors? Je pouvais être amie avec une fille et la trouver belle, ce n'était pas impossible ou incompatible. J'acquiesçais simplement, amusée et sérieuse à la fois, comme depuis le début de notre échange si particulier. Je retiendrais cependant que ce verrou était défectueux. C'était très désagréable quand même.. Enfin, au moins je n'étais pas toute seule au fond du trou comme on disait. Finalement, elle se tut.

Grâce au silence nouvellement ambiant dans la pièce je pus entendre les pas se rapprocher. En effet, Emily avait raison, un surveillant venait donc fermer les toilettes. Heureusement celui ci entra pour vérifier. Nous étions sauvée, et la nouvelle partie pouvait commencer! Je la vis réussir à avoir les yeux rapidement humides. Visiblement elle était douée, réussir à pleurer sur commande était un sacré avantage! Mais je n'étais pas en reste de ce côté la, en fait, lorsque nous possédions des souvenirs ou des appréhensions suffisamment douloureuses c'était un jeu d'enfant de réussir à pleurer. Et puis les gens se laissaient toujours avoir par des larmes, donc nous pouvions raisonnablement penser que nous allions nous en sortir sans trop de casse. J'éviterais peut-être même les heures de colle. Je me trouverais bien mal et honteuse dans cette salle, même si je ne regrettais pas notre petit jeu.. J'aurais pu être à l'heure en cours, j'aurais pu, si seulement ce maudit verrou ne s'était pas bloqué..

_ Il y a quelqu'un? Vous savez qu'il est interdit de rester dans les toilettes pendant les heures de cours...

C'était à mon tour à présent, elle avait reniflé pour attirer son attention. C'était donc à moi de justifier notre présence, puis j'étais celle venue m'assurer qu'elle n'allait pas se noyer dans le toilette.. Quelle aventure.. Cela me changeait réellement du quotidien, et ce n'était pas pour me déplaire après tout.. J'esquissais un sourire puis je m'éclaircis la voix très bas, et je fermais les yeux. Lorsque je pris la parole je le fis d'une voix légèrement tremblante et hésitante pour dire simplement:

'' Je.. On est.. enfermée depuis un moment.. Le verrou.. est coincé.. ''

Je donnais vraiment bien le change, il allait tomber dans le panneau. Bientôt, en pensant à une période plus sombre de ma vie, je réussis même à pâlir. Je n'étais très colorée de peau, mais la il n'y avait plus ce léger rose que mes pommettes avaient gardé depuis notre arrivée dans ce toilette. On aurait presque pu me croire malade mais je n'avais pas le teint verdi. Cependant l'enfermement m'aurait bien tiré un pâlissement si je l'avais vécu seule. Combiné à ses larmes nous tromperions le monde très largement. Ce n'était pas si dur que ça, même si cela me perturbait un peu, je n'étais pas du genre à mentir. J'attendis un peu, et le surveillant parla à nouveau:

_ Comment ça on? Combien êtes-vous la dedans?

Je souris amusée, et si tu nous sortais de la plutôt que de poser des questions stupides? Je roulais des yeux un peu exaspérée quand même. Ces questions la, il pourrait nous les poser plus tard, le pourquoi du comment.. C'était quand même assez urgent de nous sortir de la, et si nous étions hystériques? Il n'avait pas pensé à ca..

'' Deux.. Je.. Quand je suis arrivée.. Elle n'était pas bien.. Je suis entrée pour l'aider.. J'ai poussé la porte.. Et le verrou s'est coincé..- Ma voix se fit suppliante - Sortez nous de la s'il vous plait..''

Réellement, j'étais plus douée que je ne l'aurais pensé.. Moi je détestais mentir.. Mais elle avait proposé de le faire pour moi, alors je ne la laisserais pas tomber, je n'étais pas lâche, et je n'étais pas non plus du genre à dénoncer les autres, même s'ils m'avaient mis dans l'embarras comme c'était le cas. Pourquoi le ferais-je? Je pouvais régler mes problèmes seule après tout.. Je n'étais plus une enfant, j'étais indépendante et forte. Je me mordis la lèvre pour ne pas rire, et même si la situation était des plus cocasse je n'avais pas perdu ma pâleur des plus artificielle, crée par le souvenir que j'avais invoqué plus tôt dans mon esprit.

Finalement, il se rapprocha et examina le verrou. Je ne sais pas ce qu'il trifouillait la, mais finalement il reprit la parole:

_ Je vais aller chercher quelqu'un de la maintenance..

Je souris amusée, mais malgré mon sourire, ma voix conservait son ton chevrotant et hésitant:

'' On ne bouge pas de la.. ''

Bah c'était logique mais cela allait un peu avec le personnage que je jouais. Une fille un peu paniquée, et du coup pas forcément très vive d'esprit, encore chamboulée par ce long moment d'enfermement. Mais qu'il se rassure, je m'en sortirais sans aucune séquelle psychologique, ça je n'en doutais pas du tout.. Après tout ce n'était qu'un rôle. Cela me faisait rire, enfin je riais intérieurement évidement. Il sortit de la pièce et je regardais Emily m'inclinant amusée, je ne dis cependant rien mais cela voulait clairement signifier que le tour était joué.


[HRP: Désolée pour l'attente. J'ai tapé le post en cours ce matin, je le relirais pour les fautes ce soir :)]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la populaire croise la rebelle... Qui est la proie? [Pv. Jade]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: