Partagez | 
 

 Tomber dans ses yeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Tomber dans ses yeux  Dim 9 Déc 2012 - 1:42

    Une main attrapa la sienne alors qu'elle tentait de passer la porte. Kari se stoppa net. Hésitante, elle tourna timidement la tête pour voir ce qui l'attendait à l'autre bout de ses doigts. C'était lui. Elle sentit le rouge lui monter aux joues, empourprant son visage du menton au front progressivement. Il était encore plus séduisant avec son air inquiet, ses sourcils très légèrement froncés, le souffle court car il venait de parcourir la pièce pour ne pas la laisser partir. Le reste de la salle s'était tue et avait relevé la tête pour observer la scène. Les ordinateurs eux-mêmes avaient rendu muet leur ventilateur pour que plus un bruit ne s'échappe. C'était un peu comme s'ils n'étaient que tous les deux, seuls dans leur propre monde...

    Elle étouffa un bâillement, plaquant rapidement sa main gauche sur sa bouche par politesse. Le problème quand on est gauchère, c'était que le stylo se tenait avec l'autre main qui n'était pas la main droite. Stylo qu'elle avait laissé ouvert, vu qu'elle était en train d'écrire. Pas de chance Rika, le coup de crayon sur la joue est pour toi ! Elle sortit avec précipitation un petit miroir de la poche de son sac pour constater les dégâts. Elle était ravissante ainsi. Humectant son pouce du bout de la langue, elle passa ce dernier sur sa joue, frottant énergiquement la zone dégradée pour la faire disparaître. Elle y parvint plus ou moins. Laissant filtrer un soupir, elle rangea le miroir et leva les deux bras en l'air pour s'étirer. Quand elle avait une idée pour écrire, elle ne s'arrêtait que si son corps la forçait.

    Elle passa une main sur sa nuque, la massant lentement avant de se repencher sur son histoire. Ou pas. Elle réfléchissait. Peut-être devrait-elle se mettre à chercher Maiko dans l'établissement pour lui dire qu'elle était de retour. Cela ne faisait certes que quelques jours qu'elle était ici, mais sa petite sœur n'était, pour le moment, encore au courant de rien. Elle l'avait fait promettre à ses parents : elle voulait lui faire elle-même la surprise, c'était beaucoup plus marrant. Elle imaginait déjà sa tête en la voyant. Elle imaginait aussi sa propre figure en la retrouvant aussi peu féminine qu'elle l'avait quittée quelques mois plus tôt. Et elle espérait surtout qu'elle ne la retrouverait pas en train de... bécoter une autre fille. Ah ça non, dans un coin sombre ou à l'écart, pas de souci, mais pas sous ses yeux, pas en place publique. Elle secoua la tête pour chasser ses pensées obscènes et assez choquantes pour elle de son esprit et rapidement, elle repartit dans sa folie de l'écriture, oubliant le monde autour d'elle.

    Elle le fixait de ses yeux châtaigne, plongeant dans son regard azur comme on plonge dans un lagon. Elle le savait, elle ne pourrait tenir longtemps avant de succomber à la tentation de se réfugier contre lui pour qu'il la prenne entre ses bras forts et doux. Elle ouvrit la bouche, mais aucun son n'en sortit. Elle ne pouvait rien lui dire. Sa gorge était sèche et nouée. Son cœur tambourinait dans sa poitrine alors qu'elle sentait la moiteur de sa propre paume contre celle de celui dont elle était secrètement amoureuse depuis si longtemps. Elle voulait se dégager pour s'éviter une honte, éviter qu'elle ne le dégoûte. Mais il referma encore sa poigne sur elle. Elle était piégée, elle ne pouvait plus bouger. Lentement, elle étira un petit sourire gêné, comme si elle lui demandait sans un mot de bien vouloir la relâcher. Mais lui, il ne voulait pas. Lui, il aimait le contact de sa main contre la sienne. Lui, il aurait aimé rester accroché ainsi pour toujours. Mais ça, elle, elle ne le savait pas. Pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Tomber dans ses yeux  Dim 9 Déc 2012 - 10:10

Fin des cours, la sonnerie sonne. 16h30 heure de liberté. Tu te lève de ta chaise pour saluer le professeur avec les autres, avant de vite rassembler tes affaires, de les fourrer dans ton sac, froissant tes feuilles au passage, et de t'enfuir en courant de la salle. Tu n’attends pas tes amis, trop pressé d'aller à l'internat, pour pouvoir poser tes affaires, "accomplir" tes devoirs et enfin faire ce que tu veux.
C'est pourquoi, lorsque tu montes 4 à 4 les escaliers, tu ignores tout ce qui se trouve autour de toi, jusqu'à ta chambre. Une fois arrivé, tu balances tes affaires sur ton lit et migre sur ton bureau pour faire tes exercices... A l 'arrache. De toute façons les professeurs ne vérifie pas, et tu as la flemme de rédiger. Math, fait ! Histoire, fait ! Japonais, idem ! Et ainsi de suite.. Si bien que 30 mn plus tard, tu es libre. Bon, tu n'as pas relue tes cours, mais tu ferra ça plus tard, pour l'instant la liberté t’appelles.
Toujours sur ton bureau, tu t'étires pour te détendre les muscle, suite à la position courbé que tu avais auparavant et tu ouvres et allumes ton ordinateur. Le modèle date de Novembre, cadeau de ta mère, pour ton entré à Kobe, et pour l'instant il fonctionne encore très bien, même s'il est un peu lent. Tu fais donc un tour sur internet, Facebook, Twitter, tes site de Rps et voilà. Lorsque tu relève la tête une heure est passé. 18h. Encore une demis heure avant le repas.

Aller, il est temps de prendre l'air ! Bon, il fais un peu trop froid pour sortir, mais il y a toujours d'autre solutions, traîner dans les couloirs, s'incruster dans la chambres de tes camarades,... Il y a même la salle commune ! C'est donc là, que tu vas aller. Sortant de la chambre, tu te diriges vers la porte où une petite plaque en fer annonce "salle commune". Tu l'ouvres et tombes sur un grand espace éclairé, où une bibliothèque se trouve, les étagères étant coincées le long du mur, remplie de pleins de livres... Mais de toute façons cela ne t'intéresse pas. Toi tu préfères, les nombreux canapés qui se trouvent dans cette pièce, ainsi que la grande télé, la table de tennis de table, le baby foot et les flippers. Et premier arrêt, les canapés !
Tu te laisse donc tomber sur l'un d'eux, en soupirant. Le canapé est moelleux et rebondis facilement... il rebondit facilement. Yeah ! Un sourire légèrement démoniaque, se glisse sur tes lèvres, et regardant autour de toi, tu remarque que la salle commune est quasiment vide. Exception faite d'un jeune femme en train d'écrire, mais elle est occupée. tu enlève donc tes chaussures et te met debout sur le canapé, avant de te mettre a sauter. Pas bien haut, mais c'est pourtant super marrant ! Jusqu'à que tu n'atérisse pas au bon endroit ! Bonjour monsieur le sol, je suis ravi de vous rencontrer ! Bref, c'est douloureux !
Maugréant contre les vilains canapés, tu cherches une autre occupation, et ton regard retombes sur la jeune écrivaine. Souriant comme le chat de Cheshire dans Alice in Wonderland Tu passe derrière elle et regard par dessus son épaule.
arrivant ainsi a lire quelque mots :

Une main attrapa la sienne...Elle sentit le rouge lui monter aux joues...le souffle court...relevé la tête...Elle le fixait de ses yeux châtaigne... elle ne pourrait tenir longtemps avant de succomber à la tentation...Elle ouvrit la bouche...Son cœur tambourinait dans sa poitrine alors qu'elle sentait la moiteur de sa propre paume contre celle de celui dont elle était secrètement amoureuse depuis si longtemps...il aimait le contact...Lui, il aurait aimé rester accroché ainsi pour toujours.

ET tu sentis le rouge te monter au joues... *C'est quoi ça ?!!!* pensa tu en relisant ce que tu avais compris. ok... tu pris ton courage à deux mains et demanda le plus simplement du monde...

"Tu écris du porno ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Tomber dans ses yeux  Dim 9 Déc 2012 - 12:32

    Soudainement, il la tira à lui et...

    Son stylo ripa sur sa feuille, partant s'aventurer un peu plus loin devant le fauteuil sur lequel Rika était assise. Elle avait sursauté, ramenée à la réalité par cette personne qui était arrivée derrière elle sans s'annoncer, sans qu'elle ne le sache ni qu'elle s'en rende compte. Elle aurait pu lâcher son cahier par la même occasion si elle ne l'avait pas tenu fermement pendant son saut. Il lui fallut quand même un certain temps pour faire redémarrer son cœur qui s'était arrêté par peur de l'inconnu. Dans son esprit, ce mot retournait mille et une fois dans sa tête. Comme une vieille rengaine. Porno, Porno, porno, PORNO L'effet fut instantané et une jolie couleur rouge éclatante barra son visage. Ce n'était pas du tout ça. Il était complètement malade.

    • C-C'est pas... du porno...

    Prononcer ce mot aussi fortement dans une salle qui pouvait être remplie d'oreilles indiscrètes n'était pas une bonne idée. Il n'était là que depuis peu, elle ne pouvait se permettre de passer pour une perverse – ce qu'elle n'était pas – ou pour une timbrée – là par contre, le doute pouvait être permis. Elle écrivait certes, mais pas ce genre de choses. Elle posa son regard sur son écrit. Le relisant quelques instants. Quelque chose l'intriguait. Elle n'avait rien écrit d'érotique encore. Comment avait-il pu penser une chose pareille ? Elle ne le savait pas. Elle tourna vivement la tête vers lui pour premièrement savoir de qui il s'agissait et deuxièmement, pour se défendre de cet affront qu'il lui avait fait. Son esprit s'arrêta cinq minutes de fonctionner. Un métisse. Il n'y avait rien de pire que les métisses japonais. Il avait ce petit plus caucasien et en même temps la pureté asiatique. Oh non, non, non, la voilà qui commençait à avoir de nouvelles idées. Ce n'était vraiment pas bon. Elle tenta de contrôler ses pulsions avant de reprendre la parole.

    • Tu es sûr que tu sais lire le japonais ? Parce qu'il n'y a aucune chose... pornographique là-dedans ! Et puis... Ce n'est pas très poli de lire ce que les gens écrivent derrière leur dos ! C'est ma vie privée, que je sache, pas la tienne ! Malpoli va !

    Non, elle n'aimait pas qu'on essaye de s'introduire dans sa vie privée, la vraie vie qu'elle menait. On pouvait comprendre ses personnages, on pouvait penser qu'on la connaissait par cœur parce qu'on l'avait vu sous un angle plutôt qu'un autre, mais il n'était rien. Elle avait son identité propre derrière tout cela et elle tenait à la préserver. Son habituel sourire avait laissé place à une moue agacée. Elle constatait aussi que son cahier avait subi l'attaque fulgurante de la marque de stylo ravageuse sur toute la page, empêchant la poursuite de son écriture. Non vraiment, il y était allé fort, elle allait devoir recommencer. Aucun doute que dans sa prochaine histoire, il serait le garçon chiant qui faisait tout pour embêter la fille et se rendre intéressant. Une approche un peu vieux jeu, terriblement clichée mais c'était une bonne situation qu'elle n'avait pas encore mis en encre et en lignes. Mais là, elle allait avoir du mal, avec son stylo sous le fauteuil à côté d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Tomber dans ses yeux  Dim 9 Déc 2012 - 18:46

Face à ta question, la jeune écrivaine sursaute, et tu est obliger de vite tourner la tête sur le côté pour éviter que le haut de son crane ne rencontre ton menton. Et quand tu reprend ta position initiale, voilà qu'elle est rouge comme une pivoine ! Et tu l'entends murmurer

• C-C'est pas... du porno...
pour ensuite vite tourner la tête vers toi, et te fixer quelques secondes avant de te faire la morale.

• Tu es sûr que tu sais lire le japonais ? Parce qu'il n'y a aucune chose... pornographique là-dedans ! Et puis... Ce n'est pas très poli de lire ce que les gens écrivent derrière leur dos ! C'est ma vie privée, que je sache, pas la tienne ! Malpoli va !

Haussant un sourcil, tu la regardais a ton tour, de haut en bas. Grande, brune, yeux amande... une japonaise. Soupirant tu lui réponds le plus calmement :

"Oui, je sais lire le japonais, sinon je ne me trouverais pas ici, et c'est peut être pas du porno, mais ce que j'ai lu porte a confusion, avec les mains moite, le truc sur le contact, et la tentation, et tout ce bastringue ! Bref ! Pardon ! C'est bon t'es contente ? Je peux lire ton truc ?"

Et avant qu'elle ne puisse réagir, tu lui prend son carnet des mains et lis le texte en entier, texte qui se trouvait n'être pas si mal que ça. Les personnages sont bien décris, les sentiments aussi... Bon, c'est très fleurs bleu... mais bon.

"Hé, c'est bien ! Bon ok, y'a pas de porno, et c'est un peu nyan nyan quand même... mais c'est pas mal. Ca change de l'habituel, mec qui embête la meuf qu'il aime comme un gosse de 4 ans... Au moins celui-ci, il en a une paire...

Et non, je ne t'embête pas parce que je suis amoureux de toi miss, rêve pas, je m'ennuie c'est tout."

Et tu pose son carnet sur la table, avant d'aller te rejeter sur le canapé en souriant !

_______
[HRP : désolée, c'est un peu court -_-"]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Tomber dans ses yeux  Dim 16 Déc 2012 - 17:07

Il savait lire le japonais mais avait trouvé le texte tendancieux. Allons bon. Les garçons avaient vraiment l'esprit mal placé, il venait de le lui prouver une fois de plus. Il s'était excusé, c'était bien, elle n'avait même pas eu besoin de les demander. Mais ce qu'il fit ensuite ne la laissa pas de marbre. Elle pouvait s'afficher en public dans des pièces de théâtre, elle pouvait montrer ces autres facettes de sa personnalité. Elle aimait bien quand on la regardait et qu'on lui faisait des compliments sur son travail. Mais quand il s'agissait de l'écriture, c'était totalement différent.

Il lui avait pris son carnet. Elle se retourna vivement vers le jeune homme, étirant son bras pour essayer de récupérer son bien, même si au fond – très au fond – une partie d'elle-même voulait qu'il lise son récit pour lui donner son avis.

Finalement, il lui redit son carnet qu'elle referma en le serrant contre elle. Non mais oh, pour qui se prenait-il ? Un bon point pour lui, il lui fit quelques compliments sur son histoire. Rika retrouva alors le sourire, le conservant même alors qu'il se justifiait de la raison pour laquelle il était venu l'embêter.

• Oh c'est pas grave, je ne sors pas avec des collégiens !

Elle n'aimait pas les gens qui se prenaient pour plus importants qu'ils ne l'étaient. D'accord, il lui arrivait parfois – souvent – de s'imaginer des histoires avec des hommes qu'elle ne connaissait pas, mais là, il était vraiment trop jeune pour elle – probablement l'âge de sa petite sœur – mais aussi beaucoup trop petit.

• Mais peut-être un jour, tu pourras retenter... Dans quelques années... Et quelques centimètres...

Elle croisa délicatement ses jambes, posant son coude sur l'accoudoir du fauteuil tandis que son menton trouvait du repos dans sa main.

• Et sinon... Tu es ?




HRP : Oh, c'est pas grave le nombre de lignes du moment que c'est le minimum requis je m'en fiche xD Désolée pour le retard, je suis en pleine période d'exam c'est un peu le rush ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Tomber dans ses yeux  Ven 21 Déc 2012 - 21:36

Alors que je m'écroulais comme un chat sur le canapé, la jeune fille me répondit :

• Oh c'est pas grave, je ne sors pas avec des collégiens ! Mais peut-être un jour, tu pourras retenter... Dans quelques années... Et quelques centimètres...

Je sentis un de mes sourcils tiqué, et me tournant sur le côté je la fixait en fronçant des sourcils, ma lèvres inférieur sortant en une légère moue.

"Hééé ! Je suis pas p'tit ! 1m75 c'est pile, bon ! toi t'es trop grande en fait !" Rajoutant un tirage de langue pour avoir l'air encore plus mature... Non, l'ennuie ne rend normalement pas immature, mais il semble pour moi que cela soit le cas...
"Hé puis on à que 2 ans de différence ! Mais si tu dit que tu es vieille... je vais pas te contredire, hein !" continuais avec un sourire effronté au lèvres.

Mais la jeune femme m'ignora et continua

• Et sinon... Tu es ?

Comme ça elle pensait que j'allais tout lui dire...

"Dit, on se présente pas avant de demander, comment se nomme une personne ? Mais bon tu le sais p'tête pas !"

Me tournant sur le ventre, toujours sur le canapé, je m'étirais comme un chat, et bailla...

"Bon, sinon moi c'est William ! Je suis 3eme année." Pour ensuite merouler en boule et essayer de fermer les yeux...

________
[HRP : t'inquiète, moi je suis malade, donc je serais aussi un peu lent.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Tomber dans ses yeux  

Revenir en haut Aller en bas
 
Tomber dans ses yeux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: