Partagez | 
 

 [Mardi - 7h30] Honte à moi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) [Mardi - 7h30] Honte à moi...  Lun 31 Déc 2012 - 5:47

Après plus de 6 heures de bus et une bonne nuit de sommeil, je me levais en cette belle journée ensoleiller, pour ma première leçon de ski. Rien n'aurais pus m'empêcher de me réveiller, je vous le dis RIEN! Équiper de mes cinq cadrans, fin prêt pour un réveil des plus brutal. Après tout, j'avais eu ma leçon avec mon retard pour le bus....Honte à moi! Bref, je n'avais pas eu à me faire réveille par mes cadrans heureusement, parce que je crois que sa aurais pus déranger ma colocataire aussi non. Hey non, le soleil et c'est rayons irradiant la joie, avait suffit. Je me levais donc, encore un peu endormis et vérifiais l'heure, m'indiquait qu'il était à peine 7h30. J'avais donc encore 1h30 devant moi. Je désactiva mes cadrans et alla en direction de la douche. Jouissant au contact de l'eau chaude contre ma peau, me préparant contre le froid du dehors et me réveillant par la même occasion. Chose faite, je me séchais par la suite les cheveux, puisque ça aurait pris trop de temps les laisser sécher à l'air frais et que je n'avais pas envie de me coller un rhume.

Propre comme un sous neuf, je me dirigeais vers ma penderie où je pris les premiers vêtements qui me tombais sous la main. J'enfilant donc un chandail en coton blanc à manche longue, une jupe et une ceinture tous deux noir. Mis mes collants au motifs fleuris, puis me revêtus de mon manteau, des mes bottes et de mon foulards, tous de couleur ivoire. Enfin, je finis par me faire une tresse sur le côté, celle-ci finissant à la lisière de mes hanches, et mis mes gants et mes caches-oreilles tous deux noirs.

Fin prête, il me restais une demi-heure à tuer. Je me pris donc une chocolats chaud, afin d'être sûr de rester éveiller et en même temps pour me garder au chaud. Je partis ensuite en direction de la piste où le moniteur nous attendais. Il nous expliqua quelques affaires avant de nous prêter notre équipements, à ceux qui en avait pas et allâmes l'enfiler. Me revêtissent des pantalons de ski, des bottes, d'un bonnet et des lunettes. Il nous passa ensuite les planches de ski et les bâtons qui allait avec. Pour les gens comme moi, qui n'avais aucune idée de comment enfiler les planches de ski, il eux la bonté de nous l'expliquer. Je n'étais pas sûr d'avoir bien compris, ni de les avoirs enfiler correctement, mais je me dis que cela devait être correcte.

Puis, le moniteur commença à baratiner pendant des heures sur comment positionné les planches de ski et les bâtons, comment faire ceci et cela. Mais bon, tête en l'aire que je suis, je n'ai pas vraiment écouter en faite. J'ai même finis par être distraite par un petit lièvre qui passait par là. Voulant aller le voir je me suis retrouver sur le côté de la pente et va savoir comment je me suis retrouver à la descendre. Le pire je crois, c'est que j'avais aucune idée de comment m'arrêter. Alors imagine toi un bébé qui à faim et qui pleure...Et bien j'avais la même tête...Quoi? C'est quoi le rapport avec le bébé qui à faim? Hey bien c'est évident! J'ai pas déjeuner.

Enfin, je descendais la pente à la vitesse d'une flèche, en criant mon désarrois, priant pour ne pas mourir. Puis, pof! Je me suis retrouver dans le noir. Crois moi que pendant deux seconde j'étais persuader d'être morte. Jusqu'à se que quelqu'un me sorte du banc de neige que j'avais heurter. Puis deux secondes après je sentais qu'il me manquais quelque chose au pied, commençais à avoir froid à l'un deux. C'est alors que je remarquais qu'il me manquais non seulement une de mes planches de ski, mais ma bottes en plus. Après un bref coup d'oeil au alentour, je remarquais ma planche et ma botte s'était planté dans un arbre, heureusement que ce n'étais pas un être humain. Puis, une voix se fit entendre sur le côté, je me retournais pour apercevoir un garçon...Ou une fille? Enfin peu importe, une personne à l'allure particulière je dois avouer avec ces yeux rouges et qui, je ne dois pas oublier, m'avais quand même aider.

«Ah euh... Merci!» Je marquais un moment de silence tournant mon regard vers l'arbre ou était planté ma planche, mais comment j'allais pouvoir le reprendre? «Tu voudrais bien m'aider une seconde fois en allant chercher ma planche et ma botte planté dans l'arbre là-bas s.v.p? »

J'était tellement gêner de devoir lui demander ça, que je lui avait sortie un sourire maladroit. Ah...La boulette que j'avais faite! J'aurais du écouter le moniteur, sa m'aurais éviter de presque tuer quelqu'un. Car oui, ma planche aurait très bien pus se planter dans la tête d'un pauvre inconnus innocent, qui aurait été victime de ma maladresse. Honte à moi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Mardi - 7h30] Honte à moi...  Lun 31 Déc 2012 - 10:37

Lorsque nous sommes arrivés à Hakuba, j'étais super content. J'avais hâte de dévaler les pentes neigeuses. Après un rapide contact, peu concluant, avec mon colocataire de chambre, j'étais sortis un peu. J'ai fait une bataille avec d'autres élèves, bref je me suis bien marré. Ce matin, les choses sérieuses allaient commencés. Je me levais aux aurores, le réveil indiquait 6 h 12, il était temps de me lever. J'étais dans une forme olympique et j'avais à peine poser un pied par terre. Je fonçais prendre ma douche pour me donner encore plus de tonus. Après une petite danse mémorable devant la glace, je me préparais en m'habillant. Tout d'abord, un gros jeans bien chaud et bleu foncer. Puis un t-shirt, avec par-dessus un pull léger. Un passage rapide devant la glace pour me coiffer, mettre quelques piercings et mes lentilles rouges. Je ne mettais pas ma chaine, c'est plutôt risqué lorsqu'on s'en va surfer. J'enfilais ensuite mon gros manteau d'hiver, il était gris. Avant de mettre mes gants, je plaçais mon portable dans la poche intérieure de mon manteau. Je le fermais et j'enfilais mes gants, j'étais presque prêt.
Il était déjà presque 7 h 00 et j'en profitais pour prendre un copieux petit déjeuner. Tartine et confiture, croissant, pain au chocolat, ainsi qu'un bol de chocolat au lait. Avec tout ça il était déjà 8 h 35 à ma montre. Bon, j'avais aussi pas mal discuter pendant que je mangeais, mais passons ce détail. Lorsque je sortais enfin du bâtiment j'avais un large sourire. Le chemin était dégagé, mais il y avait plein de neige sur le côté. Je me mettais face à elle et... je me laissais tomber dedans. De loin j'avais l'air idiot, encore plus lorsque je me suis roulé dedans. Après cet instant de "fraicheur", je me relevais et j'essuyais un peu la neige pour me mettre en route. Je venais de me faire un petit délire et j'affichais un large sourire, content de ce que j'avais fait.

J'arrivais enfin à la station de Ski, je voyais un groupe d'élèves qui commençait à se regrouper autour d'un moniteur. Pour moi, pas besoin de ça ! Je suis un champion médaille d'or de surf ! Pas crédible ? Comment ça, pas crédible ! Bon d'accord, je ne suis pas un champion, mais je me débrouille bien, la glisse ça me connait ! Je prenais la planche de surf ainsi que tout l'équipement nécessaire. Je mettais de grosse lunettes devant les yeux et j'avais vraiment l'air cool ! Une fois prêt, je remontais les lunettes sur ma tête et je me mettais en route. Je prenais la remontée mécanique, que je partageais avec un canadien, venu ici pour faire du surf, lui aussi. On a profité de la montée pour discuter un peu. Une fois arrivé, nous sommes chacun parti de notre côté. Je tenais en haut d'une longue piste blanche, je mettais mes lunettes sur les yeux et après une grande inspiration, je me lançais. Franchement, c'était le pied ! Je me faisais plaisir, entre les slalomes et les pointes de vitesse, c'était juste énorme. Lors de ma descente je remarquais quelque chose de plutôt bizarre. Une personne dévalait la pente... bizarrement, elle gesticulait et semblait tenir tant bien que mal en équilibre. La chute fut mémorable. La personne percuta un gros tas de neige, elle perdait même un ski avec la chaussure. Planter dans un arbre !

Je m'étais dirigé rapidement vers la personne enfouis sous la neige. J'avais planté ma planche dans la neige, enlever mes lunettes et je l'avais aidé à sortir de là. C'était une jeune fille, qui semblait encore un peu perdu par cette descente. Au moins, il y a un bon point, elle sait garder l'équilibre, tout n'est pas perdu. Pendant que je la sortais je lui demandais si tout allait bien.

-Est-ce que ça va ? C'était une sacrée descente !

Elle ne me répondait pas tout de suite, mais elle me remerciait quand même. Elle cherchait surtout sa seconde chaussure, elle devait avoir froid. L'un de ses skis c'était planté dans un arbre, c'était énorme. On se dirigeait tous les deux vers le lieu du crime, encore un arbre victime d'un ski. Comme elle ne savait pas comment s'y prendre je l'aidais à l'enlever. Je faisais bouger le ski de gauche à droite et il s'enlevait de lui-même. J'enlevais sa chaussure du ski et je l'aidais à mette sa chaussure. Puis, je lui rendais son ski avec un grand sourire.

-Tu ne fais pas les choses à moitié toi ! En tout cas j'ai tout vu, c'était plutôt impressionnant et puis, tout n'est pas perdu, tu as un bon équilibre... Ah oui, moi c'est Saru ! Je crois qu'on vient tous les deux de Kobe... Enfin j'en suis sûr, je t'ai vu dans le bus. Si tu veux, je peux t'aider avec tes skis... ensuite pour me remercier, tu acceptes de descendre avec moi manger quelque chose, ça marche ?

Les présentations étaient faites et j'avais lancé la conversation. J'en avais profité pour l'inviter, aucun sens caché. C'était surtout pour ne pas me retrouver tout seul ce midi. De plus elle me devait bien ça, je lui avais sauvé la vie ! Bon, peut-être pas, mais quand même. De plus, je pourrais l'aider à maîtriser ses skis. Je ne suis pas digne d'un moniteur, mais je sais comment on en fait. En y repensant, c'est mon père qui m'a appris. Il m'a mis sur des skis, puis il m'a poussé pour que je glisse. C'était flippant, mais amusant, je me suis retrouvé un peu plus bas, le cul dans la neige et mort de rire. Elle a fait les mêmes débuts que moi, à quelques détails prêts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Mardi - 7h30] Honte à moi...  Lun 31 Déc 2012 - 17:33

J'aurais jamais crue qu'en me levant aujourd'hui je me retrouverais à débouler une pente sans savoir comment m'arrêter. Et tout ça, parce que j'ai décider de faire ma tête en l'aire et de ne pas écouter le moniteur...Foutu lièvre aussi qui m'a distraite. Enfin, je me retrouver dans un banc de neige où une gentille personne avait eu la bonté de m'aider. Je n'ai pas encore sur si s'étais un garçon ou une fille, même si j'avais plus l'impression que s'étais un garçon, mais avec ces traits efféminé, j'en suis pus si sure. Je peux dire que sa me tue de ne pas le savoir, mais ce n'est pas un peu indiscret de poser cette question?

Enfin bref, il ou elle m'a ensuite aider à déplanter ma planche de ski qui s'avais coincée dans un arbre. M'aidant par la même occasion à enfiler ma botte et finis en me rendant ma botte, avec un grand sourire que je lui retournais.

«Tu ne fais pas les choses à moitié toi ! En tout cas j'ai tout vu, c'était plutôt impressionnant et puis, tout n'est pas perdu, tu as un bon équilibre... »

Je ne pus que rougis à cette remarque...Moi rougir! Ça doit bien être une première. Je ne rougis jamais en temps normale, je croyais même que mes joues était dépourvue de cette capacité humaine. Je me suis sentie souvent gêner dans certaine situation, faut croire que je n'attire que ça, mais jamais il m'étais venue de rougir et j'avais l'impression que plus j'y pensais, plus sa empirais. Mais comment on fait pour arrêter ça?

«Ah oui, moi c'est Saru ! Je crois qu'on vient tous les deux de Kobe... Enfin j'en suis sûr, je t'ai vu dans le bus. Si tu veux, je peux t'aider avec tes skis... ensuite pour me remercier, tu acceptes de descendre avec moi manger quelque chose, ça marche ?»

Saru c'est un nom masculin non? Enfin, je souris à sa proposition, enfin quelqu'un allait m'aider avec mes ski! Et puis, je crevais de faim, alors comment refuser une tel proposition?

«Moi c'est Anastasia! C'est vraiment apprécier de ta part de bien vouloir m'aider avec mes ski, le moniteur à voulus essayer de me l'expliquer, mais ça à l'air que je n'ai pas bien fait. Et sa me ferais plaisir d'aller manger quelque chose avec toi, j'ai oublier de déjeuner à matin...»

Au même moment, mon ventre grogna, comme si il s'étais sentis obliger d'approuver. Puis, je laissais Saru m'aider à enfiler mes skis, je finis par essayer de le détailler plus en profondeur, si je fais ça je vais bien finir par savoir. Il a les cheveux blond court...Mais Saru, c'est un nom japonais non? Une coloration? Mais bon les cheveux court, il y a des filles qui ont ça, donc se n'est pas une preuve en tant que tel. Des piercings au oreilles... Hum, il y a des garçons qui en porte alors... RAH!! Je vais devenir folle, en plus avec son manteau impossible, de voir si il a une poitrine ou non et puis, encore, il a des filles qui n'en non pas vraiment. Ah... Au diable, la discrétion.

«Euh... » J'attendis qu'il tourne son regard vers moi, hésitant encore à lui demander sérieusement. « Tu...Est-ce que...AH! je ne sais pas comment demander ça!»

J'étais franchement déboussoler, habituellement je suis d'un naturel franc, est-ce le froid, ou tout simplement lui, qui me rend aussi confuse? Peut être est-ce le choc, d'avoir percuter un banc de neige? Peu importe, j'espérais que sa finirait bientôt, je déteste me sentir aussi confuse.


hrp: En fait, j'ai recommencer mon premier poste, effectivement parce que j'ai fermé ma page internet sans le vouloir x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Mardi - 7h30] Honte à moi...  Ven 4 Jan 2013 - 13:57

Elle s'appelait Anastasia, c'était un joli prénom, en tout cas moi j'aimais beaucoup. Ce n'est pas très commun qui plus est. C'est ce qui fait tout son charme à un prénom, qu'il ne soit pas commun. Peut-être que je me trompais totalement et que c'est juste moi qui ne connait pas bien ce prénom. Bref, tout ça pour dire qu'elle acceptait ma proposition. J'étais content qu'elle accepte, j'affichais un large sourire. D'ailleurs son ventre se mettait à gargouiller, ce qui me faisait rire. Elle n'avait pas déjeuné et semblait déjà avoir faim, on aurait pu aller manger tout de suite. Je ne suis pas contre remettre un petit déjeuner, je trouverais facilement de la place. Malgré la tonne de nourriture avaler ce matin, ça ne me fait même pas peur de recommencer. Après ça, je remarquais qu'elle me détaillait, elle semblait cherché quelque chose. Lorsqu'elle voulait me poser la question elle hésita. Bien sûr je savais ce qu'elle voulait demander. Ce n'est pas la première personne à avoir des doutes sur mon sexe et c'est assez drôle je trouve. J'ai souvent joué de ça, ma soeur en a même abusé quelques fois.

-Je sais ce que tu veux me demander... je suis un garçon, jusqu'à preuve du contraire... j'ai encore vérifié ce matin, on ne sait jamais, ces choses-là change tellement vite !

J'éclatais de rire, elle semblait tellement tendu en me demandant ça. Je me devais de détendre l'atmosphère, mais avec moi, il ne faut pas hésiter. Je laisse aux gens le champ libre. Posez-moi toutes les questions que vous voulez, j'y répondrais franchement. Sans tourner autour et sans esquiver une réponse, je n'ai rien à cacher. Enfin si, beaucoup de choses, mais c'est plus drôle de les partager.

-Si tu as des questions n'hésite pas... je ne vais pas te manger et puis ça ne me dérangera pas, même si c'est très gênant... il m'en faut plus tu sais !

Je me mettais à rire une nouvelle fois, j'étais vraiment incapable d'être sérieux, c'était désespérant. Avant de partir manger un truc, je devais lui expliquer comment skier, ce qui n'est pas facile. Je sais en faire et même très bien, mais j'ai beaucoup de mal à l'expliquer.

-Bon et si on commençais ? Ce serait bien que tu réussisses à skier avant d'aller manger... Surtout que tu as l'équilibre, il faut juste... maîtriser sa trajectoire, tu vas voir, c'est tout simple...

Comme je l'ai dit, mon père m'a appris en me poussant dans la neige, j'ai donc dévaler la pente à grande vitesse. Il m'a ensuite félicité d'avoir tenu aussi longtemps, puis il m'a appris les gestes de bases. Est-ce grâce à ça que j'ai appris rapidement à skier ? Je n'en sais rien, mais je me suis bien amusé. J'expliquais les gestes à Anastasia, les mêmes qu'on m'avait appris lorsque j'étais plus jeune. Je lui montrais comment maîtriser sa trajectoire, ralentir ou prendre de la vitesse, même freiner, ce qui peut être utile. Je me débrouillais pas trop mal pour lui expliquer, enfin c'est ce que je me disais.

-Voilà, je pense avoir tout dit... il ne te reste plus qu'à foncer et dévaler la pente telle une fusée ! Je serai juste derrière en cas de besoin... je suis sur mon surf, donc n'hésite pas... au début vas-y doucement, plus tu seras à l'aise, plus tu prendras de l'assurance.

Je n'aime pas expliquer les choses, je suis obligé d'être sérieux. C'est une tâche très difficile pour moi, c'est même presque impossible. Je m'en étais bien sortis, restait à savoir si elle avait compris ce que j'avais dit. Si c'est clair pour moi, ça ne l'est peut-être pas pour les autres. Ce n'est pas super d'apprendre avec un moniteur, c'est trop... je ne sais pas, mais c'est nul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Mardi - 7h30] Honte à moi...  Lun 7 Jan 2013 - 20:44

Un homme? Une femme? Je ne savais pu quoi penser et quand quelque chose me tracasse, il faut que je le sache. Problème, je ne savais pas comment poser la question. Finissant par bafouiller, cherchant mes mots. Ayant l'air complètement idiote, quoique j'ai quand même l'habitude. Heureusement, il y avait compris où je voulais en venir. Ça me sauvais de poser une question des plus embarrassante. Alors comme ça c'étais un garçon, faut dire que je penchais plus vers cette solution aussi, sans savoir vraiment pourquoi. Ça doit bien être la première fois que je vois un garçon abordé de tel trait. Faut dire que, habituellement, les garçons ont des traits plus fort. Mais sa lui va bien, ça lui donne un certain charme. Ça réponse me fit quand même quelque peu sourire, m'aidait à relaxer. Jusqu'à preuve du contraire, effectivement.

Il me rassura en me disant que je n'avais pas à hésiter à lui poser des questions, partant à rire par la suite. Ça me laissais un peu perplexe, mais je me dit que sa devait faire partie de sa personnalité et n'y fis pas trop attention. Je me réjouis même, qu'il aime autant rire. Après tout, sa aide à vivre plus longtemps.

Il commença par la suite, à me montrer comment skier. Me disant que j'avais déjà l'équilibre qu'il fallait. Ce qui me surpris quelque peu, croyant être doté d'un équilibre des plus nul. Il m'expliqua les gestes, me forçant pour ne pas décrocher et porter mon attention ailleurs. Il m'expliqua la trajectoire, comme accélérer ou freiner et...C'étais quoi le dernier déjà? Enfin, il ne devait pas être si important.

Enfin, les explications était finis et j'étais assez surprise d'avoir tout compris, même si j'avais l'impression d'avoir oublier quelque chose.

«Yosh! J'y vais.»

Je descendais une petite pente, n'y allant pas trop vite. Je pouvais voir du coin de l'oeil Saru me suivre. Tandis que je trouvais que je débrouillais pas trop mal. Puis, me sentant plus en confiance, je décidais d'accélérer. C'est à la fin de la pente, que je me rappelais ce que je j'avais oublier... Comment s'arrêter. Je me ralentissais me disant que sa finirait par tout simplement stopper. Ça ne le fit pas totalement, alors je finis par me laisser tomber par terre.

Je vis Saru s'approcher de moi et comme je commençais à avoir trop faim pour continuer, je demandais à aller manger.

«Ça te dit qu'on aille manger maintenant? Je pense avoir compris, quoi que faudrait que tu m'explique comment on freiner déjà. »

Je partis à rire, repensant à ma manière d'avoir freiner, que je trouvais complètement ridicule. Mais je n'avais pas trouver d'autre manière.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Mardi - 7h30] Honte à moi...  Dim 13 Jan 2013 - 9:26

Elle semblait avoir tout compris ce que je lui avais dit, ce qui était une bonne chose. Une fois prête et d'attaque elle décidait de se lancer sur une courte pente pour mettre tout ça en pratique. Au début ça se passait bien et j'avais vu juste, l'équilibre c'est bon. Elle se débrouillait bien, elle commença même à accélérer en se sentant plus à l'aise sur ses skis. En arrivant en bas, elle ne semblait pas trouver la "pédale de frein". Elle ralentissait et se laissait tombé par terre, je me précipitais vers elle pour l'aider à se relever. C'est une technique des plus originale et qui est plutôt efficace. Il faut juste aimer tomber dans la neige, ce qui ne semble pas la déplaire. Je l'aide à se relever et c'est là qu'elle dit le mot magique. "Manger" ça ne faisait qu'un tour dans ma tête et j'affichais un sourire rayonnant. Je ramassais mon surf et je regardais de tous les côtés pour essayer d'apercevoir un endroit tranquille.

-Tu as raison, allons manger un morceau, je commence moi aussi à avoir faim... il faut dire que ramasser les filles dans la neige, ça donne super faim !

Je rigolais légèrement à ce que j'avais dit, en espérant qu'elle ne le prenne pas mal. Je l'aidais pour enlever ses skis et on prenait la direction des bâtiments. On tombait sur un petit restaurant qui semblait très sympa. Enfin, ici tout a l'air sympa. J'ai beaucoup de choses à la montagne, mais ce que j'aime par-dessus tout, ce sont les habitations. Presque tout ressemble a des chalets en bois, même les magasins ou les restaurants. Sans oublier que la vie à la montagne est beaucoup plus tranquille. En même temps, je ne vis pas ici à l'année, j'imagine que ça doit être la folie pour certains cette époque. On se postait devant le restaurant et je me tournais vers Anastasia.

-Alors, est-ce que celui-ci te convient ? On peut aller en chercher d'autres un peu plus en ville si tu veux, moi ça m'est égale, du moment que je mange, peu importe l'endroit... bon, j'ai un peu l'air d'un morfale en disant ça, mais j'y peux rien... je mange beaucoup et souvent, je préfère te prévenir, tu ne seras pas choquée.

J'affichais un large sourire, c'était la première personne que je prévenais de mon appétit d'ogre. Les gens étaient toujours surpris de me voir manger autant, surtout sans prendre un gramme. J'avais certaines amies qui étaient même jalouse. Elles devaient faire un régime dès qu'elles mangeaient un peu trop. Je n'ai jamais eu besoin de faire un régime et quoi qu'il arrive, ça n'arrivera jamais. Déjà que je ne pourrais pas tenir une journée dans une grotte à manger des racines. Alors, me priver pour perdre du poids, impossible. Je m'égare une nouvelle fois dans mes pensées les plus folles. Je regardais une nouvelle fois le restaurant. Ce serait cool de prendre notre petit repas en terrasse, mais il fait super froid. Seulement l'air y est plus vivifiant et vous avez une vue magnifique. Bon, ça ne dépendrait que de moi, j'installerais une table en haut d'une montagne et j'y prendrais mon repas. Ce serait plutôt cool non, la première personne à avoir mangé au sommet de l'Everest. Je ferais la une des journaux télé et on me verrait en train de déguster tranquillement un super repas. Je secouais la tête pour arrêter de penser à tout ça. Je vais encore me perdre loin, très loin et trop loin pour pouvoir revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Mardi - 7h30] Honte à moi...  Jeu 24 Jan 2013 - 0:24

Après avoir fait pour une deuxième fois, une chute de mes skis, je demandais à aller manger. Peut-être qu’après je serais plus en mesure, de réfléchir correctement, car pour le moment je crevais la dalle et dans ces moments-là, je suis beaucoup moins attentive. Celui-ci accepta avec plaisir ma proposition, hourra! Je ne pus m’empêcher de sourire à son petit mot de fin. Faut croire que ce garçon avait un sacré sens de l’humour.

Après enlever mon équipement de ski, direction la nourriture. Nous arrivâmes donc aux bâtiments, tous si jolis. J’aimais le fais qu’ils soient construit en bois, ça leur donnais une allure pour naturel et beaucoup mieux. Dans un certain sens ça donnais une allure beaucoup plus apaisante, de façon qu’on se sentait plus à l’aise.
Nous avons finis par nous arrêter dans un petit restaurant qui avait l’air assez bien. Saru ce retournais vers moi, afin de savoir si nous allions manger là. Je ne voyais pas en quoi sa pouvais me déranger, tant qu’il avait de la nourriture et que c’était bon, j’étais prenante. Je salivais déjà presque d’avance. L’idée simple de manger, me donnais faim.

Puis, il finit par m’avertir pour son appétit développer, afin que je ne sois pas choquée. Au moins, je n’allais pas être surprise comme ça. Quoi qu’il n’y ait rien de si surprenant, il m’arrivait aussi de manger beaucoup, sans prendre en compte le poids que je pourrais prendre. Pourquoi se priver de quelque chose? S’était tout simplement de la torture. Je ne comprendrais jamais les gens qui s’en privent, c’est comme faire du mal à son corps. Même si les gens disent que c’est justement pour leur bien, moi je ne vois pas en quoi ça l’ait.

«Bien sûr, allons-y! »

Nous nous dirigeâmes donc vers le restaurant, à l’intérieur c’était tout simplement trop géniale. Ce que je trouvais le plus intéressant c’était les têtes d’animaux accroché aux murs. Puis, l’odeur de la nourriture, vint me frapper de plein fouet. Je ne pus empêcher mon ventre de grogner pour une deuxième fois.

«Alors on va commander? Aussi non, mon ventre ma se manger de l’intérieur.»

Nous allâmes donc nous assoir et entendis que la serveuse viennent prendre notre commande. Je feuilletais donc menu, à la recherche de ce que qu’il me plairait. Je finis par me prendre le déjeuner idéale, œuf, bacon, jambon, saucisse avec des fruits et du pain. Restais juste à savoir qu’elle boisson j’allais prendre avec ça. Comme mon choix était fait, je déposai le menu et entendis que celui-ci en fasse autant pour lancer la discussion. J’attendais aussi avec impatience que la serveuse veuille bien venir nous voir.

«Tu veux qu’on fasse quoi par la suite?»

Je n’avais pas vraiment prévus de passer la journée avec quelqu’un et je ne savais pas s’il le voudrait bien, mais sais toujours plus amusant à deux. La serveuse vint finalement à nous et nous lui donnâmes notre commande, restais maintenant plus qu’à attendre. Moi ça ne me dérangerais pas d’attendre, c’est plus mon ventre qui s’impatientais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Mardi - 7h30] Honte à moi...  Ven 8 Fév 2013 - 11:15

Anastasia acceptait le restaurant et un immense sourire venait illuminer mon visage. Nous allions manger et j'étais bien content de remettre ça. L'intérieur était grandiose, typique de la montagne. Les têtes d'animaux empaillées donnaient un certain cachet au restaurant. On aurait pu se croire dans un repère de trappeurs avec un peu d'imagination... bon, beaucoup d'imagination, mais ça ne change rien au lieu. Un bruit de ventre gargouillant me fit rire, puis après ça nous nous sommes installé à une table. Nous avions la fenêtre non loin de nous, pour surveiller la montagne, on ne sait jamais, si elle part sans nous. En face de nous, les menus et là, c'est le moment le plus dur. Je suis incapable de me décider devant autant de choses. Il y a tellement de bonne chose, que je ne sais pas quoi choisir. Je pourrais prendre un repas étranger ou typique de la région. Un copieux repas ou plusieurs choses différentes, sucré ou bien salé. Comprenez mon dilemme, c'est une torture pour moi de choisir. Si bien, que lorsque la serveur arrivait je laissais d'abord Anastasia choisir. Son choix se portait sur des œufs au bacon, avec jambon et saucisse, suivi de fruits. La serveuse se tournait vers moi, j'étais comme transpercer par son regard démoniaque. Elle voulait connaître ma commande, mais j'en avais aucune idée. Je sortais de ma bulle et remarquais le joli sourire de la serveuse, au final, elle n'était pas si démoniaque que ça, simplement mon imagination, encore une fois. Je soufflais, puis je prenais une grande inspiration.

-Je vais prendre comme mon amie... des œufs au bacon, avec du jambon et des saucisse, soyons fous, va pour les fruits et le pain, rajoutez à ça un plateau de fromage, avec tout ce que vous avez, une salade avec des machins dedans... je ne sais pas quoi, mais une salade quoi, surprenez moi !

J'affichais un large sourire, tellement grand qu'il aurait pus me décoller les joues. La serveuse riait de bon cœur et repartait passer la commande en cuisine. Bon, je sais, ça peut faire beaucoup tout ça, mais j'ai très faim... toujours très faim. De plus, je n'hésite pas à me faire plaisir, je ne prends pas un gramme. Anastasia me posait une question intéressante, ce qu'on allait faire ensuite. D'autres se serait demandé "On passe la journée ensemble ?", moi non. C'était décidé à l'avance, je suis un peu comme un forfait, tu me prends la journée ou rien du tout. Il est où le choix ? Il n'y en a pas, c'est bien pour ça que les prix sont imbattables !

-Je sais pas ce qu'on pourrait faire... il y a tellement de possibilités, du ski, escalade en montagne ou non mieux ! De la luge ! Ah ! Encore mieux ! Une bataille de neige ! Un igloo ? Des bonshommes de neige ? Je... je crois que ça fait beaucoup de choses en une journée, donc, vaut mieux que je te laisse choisir.

J'avais gesticuler dans tous les sens et j'avais parlé fort, les clients s'étaient même retournés pour me regarder. Il faut avouer que je ne passe jamais inaperçu, mais ça ne me gêne pas, au contraire. De toutes façons, je n'avais même pas remarqué que j'avais attiré l'attention. J'étais surement passer pour un fou aux yeux d'Anastasia, avec tout cet enthousiasme. Je sors de l'ordinaire, c'est une bonne chose non ? Tout dépend de quels points de vue on regarde. Malgré tout, ce que j'avais proposé était une excellente idée, on aurait pu faire tout ça même. En tout cas, j'en suis capable, même si la journée se serait surement prolongé tard dans la soirée. On se serait retrouvé sur les genoux, mais ce serait une journée grandiose. Faut dire aussi que j'ai le don de tourner les choses à l'extravagant, avec moi, tout prend une ampleur différente. Maintenant, il fallait attendre notre plats et surtout, réfléchir à ce qu'on allait faire. Dans le fond, les deux sont difficiles, attendre la nourriture et réfléchir à ce qu'on va faire, cruel destin qu'est le nôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Mardi - 7h30] Honte à moi...  Sam 2 Mar 2013 - 23:04

Ça devait bien être la première fois, que je rencontrais quelqu’un d’aussi énergétique. Il parlait et gesticulais, tout ça en même temps. J’avais même l’impression qu’il voulait proposer des activités à toutes les personnes qui était dans le restaurant. Faut dire que la plupart de ses idées m’intéressait. Moi je ne trouvais rien, qui puisse être mieux. Enfin, ce n’est pas vraiment mon fort, de trouver des idées d’activités. J’ai un point vue assez limiter, à la plupart des gens.

«La luge, ça me plait bien. On pourrait peut-être commencer par ça et voir par la suite, qu’est que tu en dis?»

Après avoir attendus sa réponse, la serveuse revint avec notre repas. Je salivais d’avance à la vue et au fumet qui s’en dégageais. Je sautillais quasiment sur place. Quand mon assiette fut déposée devant moi. Mes yeux pétillaient, à la vue de toute cette nourriture et je venais à me demander si j’allais réussir à tout manger et surtout par quoi allais-je bien pouvoir commencer?

«Bon appétit!»

Je n’attendis pas plus longtemps pour attaquer mon assiette. Mon estomac se remplissait de bonheur, au fur et à mesure que je finissais mon plat. À chaque bouchée que j’engloutissais, une explosion de sentiment, emplissait ma bouche. Un peu plus et je me mettais à louanger la nourriture. J’en venais presque à oublier qu’il avait quelqu’un à la table avec moi. Quand j’eus finis avec mon repas, j’étais repus. Je me laissais tomber sur le dossier de la chaise et soupira.

S’était clair maintenant, je ne pouvais pu rien avaler. Je retournais mon attention sur Saru et attendis qu’il finisse à son tour de manger. On pouvait maintenant aller faire de la luge. Au moins ça, je savais en faire. Enfin, pas bien compliquer non plus. Tu te mets sur la luge et te laisse glisser jusqu’à bas et il n’a rien de compliquer quand tu veux t’arrêter. De plus, que puisque t’es assis dessus, pas besoin d’équilibre. Ce qui est amusant aussi, c’est qu’on peut être deux sur la luge.

«Est-ce qu’on y va?»

Je n’attendais plus que sa réponse, il restait ensuite à payer la note et s’est partie pour un tour de luge. J’étais excité à cette simple pensé. Je sentais que cette journée allait être pleine de surprise et surtout de joie. Ah! Je sens que nous allons nous amuser. Je me sentais comme un enfant, mais en même temps, ça ne m’étais pas arriver souvent de faire des activités avec quelqu’un ou même tout seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: [Mardi - 7h30] Honte à moi...  Mar 5 Mar 2013 - 11:40

La luge semblait l'intéresser, c'était donc décidé la journée se poursuit en luge ! J'acquiesçais avec un simple sourire, car nos plats arrivaient enfin. J'avais vraiment faim et rien qu'à l'odeur je savais que j'allais manger comme un roi. Elle me souhaitait bon appétit et à mon tour je lui disais la même chose avant d'attaquer. Ensuite, c'était parti et pas de pitié. Je dévorais mon plats rapidement. Il faut dire que j'avais vraiment faim et que c'était vraiment bon. Malgré ça, elle avait terminé avant moi, ce qui me fit sourire. Je ne suis pas le seul à avoir faim et surtout, elle aussi mange beaucoup. C'était agréable de ne pas passer pour un extraterrestre.

Le repas était terminé, j'avais super bien manger et maintenant, rien de mieux que la luge pour digérer. Avant de partir je payais la note, c'est moi qui invite, je suis un gentlemen. Pas question de la faire payer et puis de toute façon, ça n'a pas coûté des millions.
Ensuite on sortait du restaurant pour retourner dehors. Pour faire de la luge, il nous faut une luge, logique. J'entrais donc rapidement dans un magasin à proximité pour trouver une luge. Puis j'en ressortais avec une luge sous le bras. C'était pour la journée, je la rapporterais plus tard. Heureusement, car si j'avais dû acheter une luge, j'en aurais fait quoi à Kobe ? Bonne question. J'arrivais prêt d'Anastasia avec un large sourire.

-Aller, c'est parti ? Nous reste plus qu'à trouver une bonne descente... il en faut une longue et super glissante !

J'étais super impatient de me rendre sur la neige pour glisser sur une luge. Ça faisait un baille que je n'avais pas fait ça. C'est beaucoup plus drôle que le ski. De plus à deux dessus ça allait être encore mieux.
Après un peu de marche on arrivait enfin au sommet d'une belle descente. Il y avait déjà quelques personnes qui faisaient de la luge et qui semblaient s'amuser. Je posais la luge devant moi et je regardais en bas avec un grand sourire. Ce n'était une descente de ski, mais elle était assez longue pour bien s'amuser. Je me tournais vers Anastasia, car il est important de savoir si elle veut être devant ou derrière. Ce n'est pas pareil, enfin d'après moi.

-Nous y voilà enfin, tu veux être devant ou derrière ? Bon j'imagine qu'au bout de la descente ce sera le même résultat, à savoir la chute, mais dessus ce n'est pas la même sensation. Je te laisse choisir ta place !

Une fois les places choisis il ne nous restait plus qu'à nous lancer. J'attendais qu'elle monte pour lancer le décompte et dévaler la pente à vive allure. J'avais vraiment hâte de me lancer. De plus, les autres autour de nous semblaient s'amuser de plus en plus. Certains tombaient et rigolaient, d'autres faisaient des courses. La descente n'en avait pas l'air, mais elle était très glissante. Imaginez, on peut peut-être atteindre le mur du son ! Ce serait trop cool, mais ce n'est pas possible, à moins d'équiper des turbopropulseurs à la luge.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mardi - 7h30] Honte à moi...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Events :: Hakuba, Japon (évent Décembre)-
Sauter vers: