Partagez | 
 

 Leave the ground

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
« Invité »
(#) Leave the ground  Dim 27 Jan 2013 - 20:28


that’s why I love night
JAPONAIS #C83A44 - ANGLAIS #757166
N’avez-vous jamais vécu ce genre de nuit, où pour une raison inconnue, vous n’arrivez pas à trouver le sommeil ? Où à force de réfléchir à la cause de cette insomnie, votre esprit, votre corps, vos sens et vos pensées sont parfaitement éveillées ? Alors vous décidez soit de boire un verre d’eau, soit de marcher un peu pour vous fatiguer. Ben avec moi, ça ne marche jamais. Pourtant on ne peut pas dire que je suis quelqu’un de surexcité qui doit faire trois tours de terrain le soir avant de dormir, hein. En général je suis plus du style à m’endormir plus tôt qu’il ne le faudrait… Mais on n’y peut rien après tout. Moi aussi je peux être anxieux à ne pas pouvoir en fermer l’œil. Parce-que mes petits problèmes, aussi insignifiants soient-ils, me font cogiter dans le lit. C’est comme ça, je devrais réviser dans mon lit pour mieux retenir, je crois. Oh mais que dis-je ? Je ne révise pas de toute façon.

C’est comme ça que je troquai mon pyj’ contre un jean usé et un sweat rouge sang pour au final m’échapper de cette chambre étouffante de tracas. Je m’emparai de mon ballon de basket, pris soin de me faire silencieux, sortis du bâtiment puis arrivai au terrain de basket éclairé uniquement par la lune et deux ou trois lampadaires qui ne produisaient qu’une faible lumière. J’adorais la nuit, quand-même. C’était super agréable dehors, la nuit. On avait l’impression que la pollution s’en allait, que tout était dépeuplé sauf les insectes, l’été. Quand je me sentais mal, j’aimais sortir en pleine nuit. Ça me détendait.

Je fis claquer mon ballon sur le béton et savourai l’écho du doux bruit du basket qui rompait le calme intégral. Je fis quelques dribbles en occupant tout le terrain, un double-pas, hop un panier. Récupération, dribble, dunk. Retour, changement de main, feinte contre un défenseur imaginaire et insertion droite. Tir à trois points. Je pourrais dire ce que je voulais, le basket tout seul, c’était beaucoup moins excitant. Mais hors de question de jouer avec quelqu’un, en fait, hors de question de laisser quelqu’un découvrir mon passe-temps. Non pas que j’avais honte, c’était plutôt classe de jouer au basket, les meufs aimaient ça en général. Mais non. Je ne savais pas vraiment comment expliquer ce sentiment, mais je refusais de montrer que j’étais plutôt doué à ça. Même pendant les cours de sport, d’ailleurs ; si la classe faisait du basket-ball, je refusais catégoriquement de participer. Quitte à avoir une zéro ou une heure de colle. J’en récoltais à la pelle, de toute manière. C’était peut-être pour cette réputation de chieur que je cachais le basket. Les gens m’aimaient –lorsque c’était le cas- pour mon je m’en foutisme total. J’étais assez charismatique en plus de ça, donc si j’avais convaincu tout le monde que rien ne m’intéressait hormis mes clopes et mes potes, je n’allais pas tout bouleverser alors que j’arrivais quand même à jouer de temps en temps.

Alors moi, je profitais. Je fis une série de trois points et lâchait des insultes en anglais lorsque je manquais le panier. A force de gigoter, je commençais à avoir chaud en plus de ça, sauf que je n’avais rien sous mon sweat. Mon choix devait se faire entre : rentrer et ne pas pouvoir dormir ; rester mais crever de chaleur ou rester torse-nu et avoir froid.

Mais je crois qu’un bruit derrière moi allait surement décider à ma place.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »
(#) Re: Leave the ground  Lun 28 Jan 2013 - 0:01

Je cours, mais il se rapproche il a les yeux rouges sang et des dents coupante comme des lame de rasoirs. Mais je ne m'arrête pas je ne veux pas sentir ses crocs transpercer ma chaire. Je revois ces images où il a attrapé Breena et après il s'attaque à Conor. Les larmes coule le long de mes joue. Je regarde devant moi et me cogne contre une grille. Je suis bloquée j'entend ses pas derrière moi qui se rapproche. Le rythme de ma respiration augmenta et je me retourne et je sens son souffle contre mon visage et sa bouche s'ouvre et il me saute dessus sauvagement. Je me redresse et me cogne contre quelque chose. Et ça fait vachement mal au crâne. Je regarde autour de moi et je vois des yeux rouges encore j'essaie de partir, mais je me cogne contre un mur. Et là "glad you came".

Anglais:Purer la parano que je fais !

J'entends un chut et me rappelle que je ne suis pas seule dans ma chambre et j'attrape mon téléphone et sors dans le couloir.

Allo. Breena tu n'as pas vu l'heure qu'il est moi je dors là ! Je te rappelle plus tard. Tu te souviens qu'il y a neuf heures de décalage ?! Oui à plus!

Je retourne dans ma chambre et me ressasse mon rêve ou plutôt mon cauchemar. Je n'arriverais surement pas à me rendormir. Je meure de chaud et je transpire à mort. Je me décide à aller me rincer le visage au lavabo en faisant le moins de bruit possible. J'hésite à prendre une douche je risquerais de réveiller les autres qui se sont déjà rendormie. J'enfile rapidement un short et un débardeur avec des basket. Et ne me dite surtout pas : tu n'as pas froid comme ça ?! Comme je ne le supporterais pas et oui je sais très bien que l'on est en hivers et que c'est la nuit. Donc je prends mon téléphone et sors de nouveau de ma chambre.

Je regarde à droite puis à gauche pour voir si je suis seule puis me dirige vers la sortie. Arriver dehors je souris et m'étire, l'aire frais me fait un bien fou. Je regarde l'obscurité et comment à stresser un peu. Mais quelle idée de sortir dehors en pleine nuit juste après un cauchemar horrible ? Il faut vraiment être bête pour faire ça. Pour me détendre j'allume mon téléphone et met de la musique pour éviter d'entendre les bruits de la nuit qui pourrait me faire piquer une crise de nerf en pleine nuit toute seule ou tout pourrait arriver. Moi paniqué ? Vous rêvez! Je suis juste une fille morte de trouille. Mais je ne veux pas retourner à l'intérieur. Donc je me mets à courir lentement pour m'occuper l'esprit sur mes pas. Entre deux musiques j'entends des bruits comme si on frappait quelque chose et j'entends une voix.

J'éteins la musique pour savoir d'où provienne les bruits, ils proviennent de ma droite. Le plus silencieusement possible je me rapproche, j'espère tout simplement ne pas tomber sur un règlement de compte en plein nuit. Et si on me voyait ? Ou pourrait s'en prendre à moi comme j'aurais vu la scène et tout et tout. J'ai vraiment une imagination débordante. Vous voyez jusqu'où m'envoie mon imagination! Si ça ne tenait qu'à elle le monde serait en plein cataclysme et moi je serais morte depuis un bon bout de temps. Je souffle un coup quand je vois que ce n'est simplement qu'une personne qui joue au basket. Serte en pleine nuit mais c'est franchement mieux que ce que je m'imaginais. Et moi je ne suis pas mieux à faire un footing en pleine nuit.

Je regarde la personne qui est en fait un garçon blond, je ne peux pas voir sont visage vu qu'il est de dos. Je le vois joué et je l'entends lancé une insulte quand il se loupe. Et quand je comprends qu'il parle en anglais je souris. Enfin quelqu'un avec qui je peux parler "normalement". Et en plus il me rappelle mon frère quand il jouait seul, comme moi et ma soeur on ne voulait pas jouer comme il nous ratatinais, même à deux contre lui on n'arrivait à rien. Ce n'est pas qu'on est nul, mais lui il est vachement fort. Je sors de ma cachette et me dirige vers le terrain avec l'intention de... Je ne sais pas en fait.

Anglais: Euh... Salut ! J'espère que je ne te dérange pas, c'était pour savoir si je pouvais faire une partie avec toi ?
Je lui souris, je ne savais pas quoi dire et cette phrase m'était venu toute seule. Et puis faire une petite partie me changerai les idées.


J’espère qu''au niveau écriture il n'y à pas trop de faute ^^.
Revenir en haut Aller en bas
 
Leave the ground
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: