Partagez | 
 

 Le temps des cahiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Le temps des cahiers  Mar 26 Fév 2013 - 17:25





Le professeur aimait une chose plus que beaucoup d'autres.. Et ce n'était pas sa petite chienne, pas seulement. Il aimait l'ordre et la discipline, que son cours se passe sans encombres et sans cris, sans élèves énervés ou effrontés qui avaient l'audace de lui répondre. Heureusement, il faisait preuve d'autorité et de rudesse. Les élèves savaient bien vite qu'ils ne pouvaient pas plaisanter avec lui comme avec leurs potes de quartier. Pour Fergus, le professeur était un professeur et rien que cette appellation méritait le respect de la part du plus jeune. Il fallait qu'on soit calme dans son cours, qu'on obéisse et qu'on travaille surtout. Les flemmards étant vite virés et ayant des travaux à rendre, systématiquement. Alors ses élèves, il aimait également qu'ils soient ainsi dans les autres cours. Il savait bien que ce n'était qu'une douce utopie et que les autres professeurs n'étaient surement pas aussi stricts que lui. Mais il pouvait toujours essayer de minimiser les dégâts, ce qu'il allait faire aujourd'hui.

Et il pouvait tenter de comprendre que les plus jeunes enseignants n'avaient pas encore son expérience. Le problème étant qu'il n'avait pas la patience pour leur expliquer qu'une classe était à diriger, et non à copiner. Aujourd'hui, il avait consulté l'emploi du temps du professeur d'Italien pour l'attendre à la fin de son cours. Histoire d'être certain de ne pas le manquer dans la salle des professeurs. La cloche sonna, et une flopée d'élèves sortit des salles de classes. Tous trop bruyant au goût de l’Écossais qui soupira, s'adossant contre le mur pour éviter de se faire marcher sur le pied. Il valait mieux pour l'élève d'ailleurs. Et quand les élèves de la classe du professeur d'Italien furent tous sortis, Fergus entra rapidement dans la classe, alors que le professeur devait être en train de ranger ses affaires.

« Archer-Sensei » Il retroussa légèrement son nez, que ça rendait mal avec un nom occidental. « J'aimerai vous parler quelques instants. »

Et à ces mots, le professeur déposa un cahier d'un de ses élèves sur le bureau du professeur d'Italien. Il fallait vraiment qu'il règle ce problème, pour son bien personnel avant tout.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Le temps des cahiers  Lun 8 Avr 2013 - 18:33

Aujourd'hui, j'ai mal à la tête. Que c'est nul pour enseigner. Ce n'est rien, juste que j'aurai dû calmer sur la bouteille, qui n'est d'ailleurs plus qu'un souvenir dans une poubelle. Je vous rassure, elle était à moitié pleine seulement. Heureusement, je ne le montre jamais dans ces cas là, on pourrait croire que j'ai pris des cours de théâtre pour ça même. Non, pas à ce point, j'exagère, mais presque. Et je suis très opérationnelle pour faire le cours, un peu tendue, rien de plus. Les élèves ne comprennent d'ailleurs pas pourquoi parfois ils m'énervent. Ils cherchent aussi, c'est certains, mais il y a des fois où ça passe moins. Ou parfois ça passe même mieux. Je ne pense pas qu'il feront les frais de ma mauvaises humeur aujourd'hui. Puis ils ne devraient pas se plaindre, des profs peuvent être dix fois pire que moi. Dans ces cas là je plains les élèves. Après tout, ils viennent pour écouter des choses qui leurs sont inintéressantes la plupart du temps. Et je comprends tout à fait, sauf quand il s'agit de ma matière. Les livres sont le bien, mais ils trouvent que c'est plus la représentation de l'ennui, tellement ça contraste avec les jeux vidéos. C'est plutôt marrant n'empêche.

Je me rends à la salle de cours, comme à mon habitude depuis mon arrivée. J'aime bien le système japonais, ça change. Je n'arrête pas de dire que ça change, mais je ne peux m'empêcher de le penser. Je ne cache pas que l’Angleterre me manque, c'est loin. Mais je ne regrette pas non plus. Le cours se termine rapidement, les élèves ont toujours l'air pressés de partir, sauf quelques exceptions. Ils font un bruit énorme avec leur chaises, je ne sais pas comment. Parfois j'ai l'impression de les tuer dès le début de la journée, ça m'amuse d'un côté. Il suffit de leur donner un livre ou un texte avec plusieurs pistes de travail et certains sont perdus. Pourtant, je suis obligée de les aider. Ce n'est pas que j'en ai très envie, mais nous passerions l'heure sur un sujet et encore... Je range mes affaires à mon allure presque lente habituelle. J'arrive toujours à être étonnée quand je vois la rapidité des élèves par rapport à la mienne. Je ne remarque qu'après qu'un autre prof est entré dans la salle. Mais je m'en rends compte avant de le prendre pour un élève.

-Oui ?

Il met un cahier sous le yeux, posé sur le bureau. Je ne vois pas vraiment de quoi il voudrait parler. Je prends le cahier, toujours sans comprendre.

-Euh... C'est le cahier de... ? Ah euh. Il y a un problème ?

Pour moi il n'y a pas de problèmes avec cet élève. Mais apparemment si, il y en a un. J'ouvre quand même le cahier pour jeter un rapide coup d’œil. Déjà que je ne savais même pas de qui il s'agissait... Juste un nom ne suffit pas, encore heureux que je me sois vaguement rappelée qui c'était, même si je ne suis pas sûre. Bon, c'est compréhensible, je viens d'arriver. J'attends qu'il expose le problème, au risque de dire quelque chose de travers.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps des cahiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: