Partagez | 
 

 Rencontre et agacement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
(#) Rencontre et agacement  Dim 3 Mar 2013 - 19:23


L'hiver avait son avantage. Le plus certain était que les gens sortaient moins de chez eux, bien trop frileux et bien plus heureux dans des pièces souvent trop chauffées. Fergus n'aimait pas tant que ça le froid, mais il ne le craignait pas. Et savoir qu'il sortirait de son appartement sans voir trop de monde le mettait de bonne humeur. Ce n'était pas une personne des plus sociables. Sauf avec sa petite chienne. Contrairement à beaucoup de ses collègues, ses connaissances ou ses élèves, Mark avait une place particulière dans le cœur de l'homme. Et une grande place. Il lui portait une affection plus grande que celle qu'il portait à sa fille. D'ailleurs, cette dernière n'avait aucune affection de la part de son père qu'elle ne connaissait pas. Il y avait des hommes qui s'entendaient bien mieux avec les animaux qu'avec leurs congénères. Fergus était de ces hommes et ne se souciait guère des bruits et jugements que cela pouvait engendrer. Après tout, il ne faisait de mal à personne et la loi ne disait pas qu'on devait aimer son prochain. La religion oui. Fergus n'était pas assez croyant pour ça.

Et le week-end était propice aux promenades en compagnie de Mark. La chienne, très joyeuse et vive, aimait beaucoup se promener en compagnie de son maître, comme ce n'était pas possible en semaine. C'était un peu son enfant en quelque sorte. Mais si l’Écossais se refusé de la comparer à cela. Parce qu'il n'aimait pas les enfants, et qu'au contraire, il aimait sa chienne.

« Princesse ? C'est l'heure d'y aller ! » Cria-t-il dans l'appartement pour que la chienne vienne.

Il lui mit ensuite sa laisse, lui caressant le haut de son crâne. La chienne était obéissante, attendant assise le signal de son maître pour bouger. Car Fergus aimait l'ordre et pour lui, un animal devait obéir aux ordres de son maître. S'il aimait sa chienne, il aimait aussi l'éducation de cette dernière et n'avait pas envie de promener un chien incapable de se tenir. Il avait d'ailleurs pas mal de méprit pour ceux qui prenaient un chien et ne se souciaient pas de l'éduquer. C'était complètement inutile alors, dangereux pour l'entourage et pour le chien également. Et comme à chaque fois, il ne mâchait pas ses mots, ni n'hésitait à montrer et démontrer son point de vu.

Pour aujourd'hui, ils se promèneraient dans un parc, non loin de l'appartement. Il y avait des enfants, mais il suffisait de s'éloigner des airs de jeux pour ne plus les trouver. En plus, il n'aimait pas quand ces dernier s’agglutinaient autour de la chienne pour pouvoir la caresser. Des enfants mal élevés. Marchant tranquillement dans le parc, une main dans la poche l'autre tenant la laisse, Fergus se sentait bien. Il se sentait généralement bien et détendu dans ces moments là. Il aperçut une de ses collègues sur un banc un peu plus loin. Le professeur d'Espagnol. Une femme droite et sérieuse comme il aimait en voir. Elle avait de l'expérience et savait faire assoir son autorité et pour cela, elle avait un minimum de respect de la part du professeur d'Histoire et de Géographie. Il s'approcha lentement, la saluant d'abord d'un signe de la tête.

« Yamada-Sensei. C'est un plaisir de vous rencontrer ici. »

Les formes, toujours les formes. Mark s'était sagement assise à côté de son maître, comme elle savait qu'elle devait le faire quand ils s'arrêtaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre et agacement  Sam 9 Mar 2013 - 22:34

- Oka-san ! Oka-san ! cria l’enfant. Je veux sortir!

La jeune femme tourna la tête quand elle se sentit appelée par son fils, et regarda dans la direction qu’il pointait avec son petit doigt. Elle soupira longuement car elle hésitait, et n’était pas certaine de répondre positivement à la requête de ce dernier. Après tout, quelques semaines auparavant, il était tombé malade à cause du froid et elle n’avait pas pu le prendre avec elle au voyage scolaire. Quelques jours séparée de lui, cela avait été un grand effort de sa part pour ne pas devenir folle, habituée à l’avoir tout le temps près de soi et de le voir au moins une fois par jour. Dehors, la neige des jours précédents avait disparu mais Akane savait parfaitement qu’il faisait un froid de canard. Toutefois, il était bon parfois de sortir pour prendre l’air mais également pour marcher – voire courir pour l’enfant – plutôt que de rester à ne rien faire à l’appartement.

Elle lui promit donc une promenade dès qu’elle eût terminé ce qu’elle était en train de faire, à savoir, préparer ses prochains cours. Elle n’était pas très loin de la fin et ne s’inquiétait donc pas sur l’impatience de Yuuma. Le petit garçon acquiesça de la tête quand sa mère lui répondit, et se remit à jouer avec ses petites voitures tranquillement dans un coin. Elle l’observa quelques instants, avec les yeux doux d’une mère, heureuse. Elle savait qu’elle avait fait le bon choix. Elle avait bien fait de le garder, contrairement à la demande de Keigo qui souhaitait qu’elle avortât. Pour elle, le petit garçon était tout. Au début, cela n’avait pas été évident et elle avait plusieurs fois regretté de l’avoir mis au monde. Mais finalement, elle l’aimait plus que tout et elle ne pouvait pas imaginer vivre sans lui. Son enfant avait complètement changé sa vie, mais également l’avait changée elle. Sans ce dernier, elle ignorait la façon dont elle aurait pu terminé sa vie. Après tout, elle était passée de l’élève rebelle qui travaillait pas et ne faisait rien d’autres que des bêtises, à une mère aimante et avec un travail de professeur. Désormais, elle était heureuse et se trouvait très chanceuse.

Quand elle termina enfin, elle se leva, rangea ses affaires dans sa chambre et revint dans le salon. Elle prit les manteaux et les écharpes dans l’armoire de l’entrée et les couvrit tous les deux. Elle donna des chaussures imperméables à son fils car elle savait parfaitement que ce dernier allait s’amuser à sauter dans les flaques qui restaient suite à la fonte de la neige. Elle préférait qu’il eût des chaussures moches plutôt que des chaussettes mouillées tout le long de la balade. Enfin, elle mit ses bottes qui adhérait à toutes les surfaces plus ou moins glissantes, neigeuses ou mouillées. Ils sortirent quelques minutes plus tard. Akane avait permis à son fils d’emporter une petite voiture avec lui, mais pas plus. Elle se doutait qu’il y eût un fort risque pour qu’il la perdît. Il était donc conseillé d’éviter un drame, une catastrophe lorsque le petit se rendrait compte qu’il n’avait plus aucune de ses petites voitures. De toute façon, la jeune femme s’imaginait bien qu’il y eût des enfants au parc, et que Yuuma les rejoindrait pour jouer avec eux.

Bien évidemment, elle ne s’était pas trompé. Son fils détala dès qu’il vît les autres dans l’aire de jeux. Quant à elle, elle partit s’asseoir, toute seule, sur un banc et le surveillait de loin. La jeune femme n’était pas celle qui se mélangeait aux autres mères et elle était fortement solitaire. Ce qui ne la dérangeait pas du tout, bien au contraire, c’était ce qu’elle recherchait et préférait. Quelques instants plus tard, elle entendit une voix masculine prononcer son nom de famille. Elle releva la tête, quelque peu surprise mais aussi dérangée. Pendant ce petit laps de temps, elle ne regardait pas son fils. Or, Akane était une mère poule et ne supportait pas savoir son fils en danger ou sans surveillance, du moins. Elle nota la présence du professeur d’histoire-géographie, avec sa chienne. La jeune femme l’appréciait bien, c’était un homme très agréable. Elle ne lui avait pas non plus beaucoup parlé, cependant et ne le connaissait pas encore tout à fait bien. En tout cas, elle savait que l’histoire était l’une de ses matières préférées, tout comme la géographie sauf quand il s’agissait de calculer le rendement d’une vache laitière au fin fond de la campagne russe ou quelque chose dans ce style là. Cette partie de cette matière ne l’intéressait pas du tout.

- Bonjour à vous, McDowell-sensei, lui répondit-elle poliment.

Le temps qu’elle eut fini sa phrase, son fils Yuuma apparaissait devant elle. Elle fut très contente de le savoir à ses côtés. Il fit un câlin à sa mère avant de se dérober de celle-ci pour s’approcher doucement du chien de l’autre professeur. Il lui sourit et tendit la main, probablement en espérant que le chien la léchât.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre et agacement  Dim 24 Mar 2013 - 10:29




Heureusement que les chiens étaient acceptés dans ce parc. Fergus avait du mal à comprendre et à accepter surtout, quand on lui refusé l'accès d'un lieu juste parce qu'il avait sa chienne avec lui. Il rétorquait bien souvent que cette dernière savait certainement bien mieux se tenir que n'importe quel morveux, qu'elle était plus propre et bien moins bruyante. Mais rien n'y faisait. Et plutôt que de s'adapter, Fergus se refusait d'aller à certain endroits plutôt que de laisser sa chienne chez lui. C'était très contradictoire comme sentiment, mais il devait l'aimer comme un parent aimait son enfant. Alors qu'il ne supportait pas ces derniers. Une fois même, il s'était vivement querellé avec le gardien d'un centre commercial. Dans son pays d'origine, les chiens n'étaient pas acceptés dans les magasins vendant de la nourriture, mais dans les galeries marchandes, ils l'étaient bien souvent. Pourtant, Mark s'était vue refuser l'accès à celle-là. Le professeur avait demandé voir le directeur, à voir également la close du règlement qui le stipulait. Parce qu'il était du genre procédurier. Et comme rien n'y faisait référence, il avait eu gain de cause. Au bout de deux longues heures, pour ne finalement rien acheter dans le centre commercial. Avoir raison était une raison plus forte que la logique et le bon sens parfois.

Mais au parc, il n'eut pas le temps de répondre au professeur d'Espagnol, qu'une chose qu'il connaissait et qu'il méprisait se ramena. Comme ça, Yamada-Sensei avait un enfant ? Lui qui ne faisait attention à rien ne l'avait sans doute pas remarqué. Il savait que le directeur avait une fille - il l'avait déjà entendue pleurer ou tousser dans le couloir d'ailleurs et la petite venait au lycée de temps à autre, chose pour laquelle il était absolument contre d'ailleurs. Mais le fils de ce professeur ? Jamais. Ce devait être un enfant sage. Mais un enfant tout de même. Fergus se mit automatiquement sur la défensive, ne saluant même pas le gamin. C'était à lui de le faire en premier, question de politesse et de respect.

« On ne s'approche jamais d'un chien inconnu ! »

Il éleva la voix, un peu trop même pour la situation. Mark elle, avait déjà commencé à lécher la main du petit une ou deux fois. Elle n'était en rien dangereuse, mais Fergus n'aimait pas les enfants, et il n'aimait pas que l'on ne respecte pas les règles de conduite avec les chiens. Il tira donc légèrement sur la laisse pour que la chienne se recule, devenant hors de portée du gamin qu'il fixait d'un air grave. Vraiment, il ne savait pas y faire avec les enfants. Et avait du lui faire peur, également.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Rencontre et agacement  Mar 9 Avr 2013 - 15:49

Les yeux doux de la mère et le sourire qu’elle affichait, montraient tout simplement qu’elle n’était en rien dérangée que son fils se fît lécher la main par un chien. Bien au contraire, elle les contemplait et les laissait faire, et vivre leurs vies. Mais le ton de son collègue monta tout de suite, trop vite et trop haut à son goût. Surprise de la réaction du professeur, Akane releva instantanément la tête pour le fixer, de ses yeux froids et méchants, où le bonheur de regarder son fils avait été remplacé par une colère naissante. Elle n’appréciait pas du tout que l’on parlât de la sorte à son fils, et donc elle se sentit offensée et attaquée. Même si cela ne la concernait pas, elle était une mère poule et très protectrice envers son seul fils qu’elle aimait par-dessus tout.

Quant à Yuuma, bien évidemment, il avait été tout aussi étonnée par les paroles et le ton donné par Fergus. Il ne s’y attendait pas du tout. Cela le fit sursauter et tout de suite, il prit le réflexe de se comporter comme tout enfant que l’on grondait. De petites larmes apparurent dans ses yeux mais ne coulèrent pas encore. Ses yeux fixaient l’homme qui pouvait donc voir la façon dont il avait fait peur au petit garçon. Après s’être reculé du chien, il n’arrivait pas à bouger et était paralysé tout le long que l’homme lui parlât. Quand il fut enfin tiré de ses pensées, ses larmes coulèrent enfin et il se mit à pleurer en criant le plus possible. Il retourna le plus rapidement possible vers sa mère, en attrapant sa cuisse et cachant sa tête dans celle-ci. De la sorte, il se sentait beaucoup plus en sécurité que face à cet homme étranger. Puis, il se doutait fortement que sa mère ne laisserait pas passer cela et qu’elle le protégerait.

- Je ne sais pas comment on parle aux enfants des autres dans votre pays, McDowell Sensei, mais ce n’est pas ainsi que cela se passe dans notre pays, pesta Akane en restant polie, mais avec un ton tranchant et froid. Veuillez vous assurer de ne parler sur ce ton à mon fils. Je ne vous le permets pas.

Peu lui importait la réaction de l’homme à ses paroles, parce que tout ce qui comptait à ce moment, c’était la protection et la défense de son fils. Ce dernier fut innocent et n’avait pas du tout à recevoir un tel ordre de la part du professeur. Si quelqu’un devait le rappeler à l’ordre, c’était le rôle de sa mère seulement. Puis, la jeune femme ne comprenait pas du tout le professeur. Pour elle, il n’y avait pas de mal à toucher un chien, surtout lorsqu’il était accompagné d’une personne connue. Bien évidemment, elle n’aurait pas laissé faire son fils si cela avait été l’animal d’une personne qu’elle ne connaissait pas. Mais elle connaissait Fergus, alors ce n’était pas pareil.
Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre et agacement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Events :: Hakuba, Japon (évent Décembre)-
Sauter vers: