Partagez | 
 

 Du beau temps, un livre et de la musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1410
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Du beau temps, un livre et de la musique  Mer 4 Sep 2013 - 1:45


Haru referma son cahier ainsi que son livre de cours après avoir posé son crayon sur la table. Puis, elle les rangea et s'étira la bras. Une bonne de chose de faite. Maintenant qu'elle avait terminé ses devoirs, elle avait désormais tout le reste de la journée pour se détendre. Elle scruta la chambre et constata que la pièce était aussi vide que lorsqu'elle y était revenue pour travailler. Elle se demandait où avait bien pu aller sa colocataire. Elle aurait pu en profiter pour faire plus ample connaissance avec cette dernière si celle-ci était dans la pièce. Tant pis. Ça sera pour une autre fois. La lycéenne regarda ensuite vers sa table de nuit, là où se trouvait le livre qu'elle avait emprunté il y a quelques jours à la bibliothèque ; Sous la lune, celui qu'elle avait commencé à lire le jour où elle avait rencontré Zeino et Samran. Elle était à présent rendue à la moitié et elle comptait bien continuer tout de suite.

S'asseyant sur son lit, elle prit l'ouvrage en main et lut une dizaine de ligne quand un rayon de soleil vint se nicher dans son œil. La jeune fille se dirigea alors vers la fenêtre, qu'elle ouvrit. Une chaleur agréable l'enveloppa. Le ciel n'était pas parfaitement bleu néanmoins, il faisait beau temps. Celui qui donnait envie de sortir. Et pas n'importe où. En effet, au vu de la chaleur, Haru eut bien envie d'aller faire trempette à la plage. Donc, elle prit son maillot de bain, qu'elle enfila avant de remettre sa robe (voir ici) et, dans un sac, mit des sous-vêtements de rechanges, une grande serviette et deux petites, de la crème solaire, une bouteille d'eau et bien sûr, son livre. Fin prête, elle se rendit à l'arrêt de bus direction, la plage.

Arrivée sur les lieux, elle vit qu'il n'y avait pas grand monde. Franchement, elle préférait ça. Les endroits bondés, très peu pour elle. Au moins là, elle serait tranquille. Elle marcha à la recherche d'un bon emplacement et se dit soudain qu'il ne faudrait peut-être pas se placer dans un endroit presque désert parce que, quand elle déciderait d'aller dans l'eau, elle ne voulait pas penser à son sac qui resterait à la vue des gens, bien qu'il n'y avait rien de valeur dedans. Haru remarqua alors une personne allongée avec un casque sur les oreilles. Elle s'approcha doucement et s'aperçut qu'elle, ou plutôt il, avait les yeux fermés. Dormait-il ? Quoiqu'il en soit, elle aimerait bien lui demander de surveiller ses affaires même si demander cela à un inconnu était un peu étrange voire même risqué. Mais bon... Qu'irait-il voler ? Encore, s'il y avait son portable ça serait une autre histoire mais comme elle ne l'avait pas emmené... Au pire, elle irait se plaindre à la direction. Après tout, il semblait être du même âge qu'elle, ou presque.

Bon, qu'à cela ne tienne, elle sortit sa grande serviette et la plaça sur le sable, à environs deux mètres du jeune homme. Elle s'assit et s'empara de son livre et continua sa lecture. Complètement dans l'histoire, elle ne faisait quasiment plus attention à ce qu'il se passait autour d'elle. C'était vraiment émouvant. C'était le genre qu'elle serait capable de lire plusieurs fois tellement elle l'adorait.

Plus tard, l'appel de l'eau se fit plus fort. Elle rangea donc le livre dans son sac, se mit debout et retira sa robe (voir ici). Une fois en maillot de bain, elle se retourna vers son voisin, toujours allongé et, prudemment, s'agenouilla et le secoua légèrement. Dès qu'il eût retiré son casque de ses oreilles, elle lui demanda :


- Excuse-moi de te déranger, je veux juste de te demander si tu veux bien accepter de surveiller mes affaires pendant que je vais nager.. ? Je n'en ai pas pour longtemps..

C'est sûr que ça lui ferait mal de rentrer, et donc de prendre le bus, en maillot.


---------------------------------




Je m'exprime en #990099
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Mer 4 Sep 2013 - 21:46

Flemme, quand tu me tiens. Aucune envie de ne rien faire. Juste une envie de passer le temps, aujourd'hui, c'est jour de pause.. Quel chaleur, j'enlève mon casque, et ouvre ma bouteille d'eau afin de me déshydrater. C'est un bon temps pour sortir..

Voila maintenant quelques temps que je suis dans cet établissement, et je n'ai pas encore d'amis. Étonnant, moi qui aime tant discuter. Je suis peut-être bizarre. Je suis peut-être le seul à vouer autant de temps à la musique.. Je n'aurais donc jamais quelqu'un avec qui partager cette passion. Mais ! Je viens à peine d'arriver que je désespère déjà. De toute façon, j'n'ai jamais été du genre à avoir des compagnons. Je me prends trop la tête, ça doit être normal.. Si je sors, je sortirais seul.

J'allais remettre mon casque, quand j'apperçois sortant de mes affaires mon short de plage. Signe ?


".. La plage. Si seulement .. Mais .. Il y a une plage ici ! Près du centre ville ! "

Maintenant, je peux remettre mon casque, et me préparer à aller .. Non. Je suis trop fatigué pour faire trempette. Oh et puis zut, j'y vais, je n'aurais cas m'allonger et profiter du soleil, du vent, et de la vue. Me relevant de mon lit, je prends une serviette, ma bouteille d'eau et je mets de simple vêtement, court, histoire de profiter un maximum du beau temps. Me voila parti.

Enfin arrivé, l'endroit était désert.. Pas un chat. Je pouvais choisir la place que je voulais, me poser, et profiter autant que je le voulais. Personne ne pouvais m'embêter. Je pose mon essuie, et me  couche. L'air frotte mon visage si agréablement, mon casque sur les oreilles, j'ai l'impression d'être sur un nuage. Ma fatigue disparaît petit à petit, et me voila. Profitant de ce beau temps.

Je ferme les yeux quelques minutes, quand soudain, je sentit quelqu'un me secouer délicatement. Je les rouvris, et là, je vois une fille, en Bikini et agenouiller à mes côtés. Complètement étonné, je me pensais seul ici, je retire mon casque, et je tourne mon regard vers le sien. Gentillement, et très poliment, elle me demande si je pouvais garder ses affaires le temps qu'elle aille nager.

Je continuais à la regarder, et après quelques secondes de silence, je lui réponds, en me relevant à moitié :

"Bien sûr. Mais c'n'est pas un peu risqué de laisser la garde de ses affaires à un inconnu ? J'aurais très bien pu accepter, et te les voler par la suite."

Après tout, j'aurais très bien pu être quelqu'un d'autre. Il faut vraiment être inconscient pour laisser ses affaires à un inconnu. M'enfin .. En même temps, je n'étais que trop bien couché que pour essayer de m'en aller en courant.

"Je m’appelle Saiku, je suis étudiant à Kobe High School. Enchanté. J'imagine que tu n'as pas d'autres choix que de me laisser la garde de tes affaires si tu veux te baigner, mais ne t'inquiètes pas, tu peux compter sur moi."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1410
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Jeu 5 Sep 2013 - 22:20


Silence. Il ne répondit pas immédiatement. C'était compréhensible. Il voit une fille qu'il ne connaît absolument pas et dont la première phrase qu'elle lui adresse est de lui demander un service comme celui-là. Un être normal réagirait tout d'abord en pensant qu'elle était un peu folle et qu'elle avait une confiance aveugle en n'importe qui. Il n'aurait raison qu'à moitié cependant.


- Bien sûr. Mais c'n'est pas un peu risqué de laisser la garde de ses affaires à un inconnu ? J'aurais très bien pu accepter, et te les voler par la suite.

Oui, c'est ce qu'elle avait appréhendé également. Néanmoins, il accepta sa demande, avec un air qui la rassura. De toute manière, si elle venait à se rendre compte qu'elle s'était trompée, ça ne serait pas trop difficile de le retrouver ; Il venait de donner son nom et, comme elle l'avait pressenti, était étudiant à l'université de KHS. Haru donna à son tour son nom et sa classe, qui était la 5è année.

- J'imagine que tu n'as pas d'autres choix que de me laisser la garde de tes affaires si tu veux te baigner, mais ne t'inquiètes pas, tu peux compter sur moi.

Inquiète à propos de son action risquée, un sourire vint illuminer son visage, soulagée qu'elle était d'être tombée sur une bonne personne.

- Merci beaucoup !

Toute contente, elle quitta son camarade et se dirigea vers la mer en trottinant. Heureusement, l'eau était à une bonne température si bien qu'elle put y entrer sans se préoccuper d'avoir froid. Pour commencer, elle ne fit que marcher, profitant du calme qui régnait ici et du paysage autour d'elle. Puis, elle se mit à faire plusieurs longueurs, quelque fois sur le dos et les autres sur le ventre. À un moment, elle resta immobile sur le dos, regardant les nuages glissant dans le ciel. Haru ferma les yeux un instant. Aaah.. C'était si agréable.

Plus tard, elle voulu sortir rejoindre Saiku seulement, à peine s'était-elle posée sur ses deux jambes qu'elle remarqua avec horreur et gêne qu'elle venait de perdre le haut de son maillot de bain. D'un coup, elle cacha sa poitrine avec ses bras, en prenant soin de ne pas trop la faire sortir de l'eau, et se mit à chercher frénétiquement le haut blanc. Espérons qu'il n'était pas partit bien loin. Cinq minutes ne s'étaient pas écoulées qu'elle remit la main dessus. La marée l'avait transporté non loin du rivage. Rapidement, elle l'attrapa, retourna se couvrir dans la mer et remit son haut en place. Là tout de suite, elle n'avait plus trop l'envie d'aller se rasseoir sur sa serviette. Elle décida de rester encore un peu, le temps de se remettre un peu de ses émotions.


---------------------------------




Je m'exprime en #990099
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Sam 7 Sep 2013 - 18:38

J'ai eu l'impression que mes paroles l'avait rassuré. Son sourire en dit long. Je me sens bien.. Comme si.. Ça fait tellement plaisir de donner le sourire à quelqu'un si aisément. J'espère pouvoir reproduire cela le plus souvent possible.

Après qu'elle m'ai remercié, je reposait tranquillement mon casque sur mes oreilles, ainsi que ma tête sur ma serviette, pour bien prendre le soleil. Je n'ai pas pu m'empêcher de jeter un œil sur ses affaires, afin d'appliquer ma parole. Je profitais aussi de la regarder, elle, dans l'eau. Mais depuis quand je me rince l’œil comme ça, c'est sincèrement pas sérieux de ma part. Je ne suis pas un pervers. Bref, les affaires. Toujours garder en vue les affaires. Mon instinct repris le dessus, et mon regard se tourna vers elle.

Quelle ne fut pas ma surprise de remarquer qu'elle avait perdu son haut, et que maintenant, elle cachait sa poitrine avec ses bras. Je ne peux pas m'empêcher de sourire.. La voir se tracasser pour retrouver son haut.. Elle est toute rouge ! J'n'vais pas essayer de l'aider, ça risquerait de la gêner encore plus .. Et puis je dois garder ses aff...

Les affaires n'étaient plus là.

Oh mon Dieu de .. Quoi ?  Hein ? Quand ? Mais .. Comment ? J'ai perdu ses affaires ? Je n'avais qu'une seule chose à faire, c'est de les garder en vue. Et je l'ai perdu. Elles étaient là, juste à côté de moi .. Et je les ai perdu. Quelqu'un les a pris ?



C'était impossible pour moi, j'ai toujours un oeil sur tout, et là, j'ai perdu les affaires d'une fille qui m'a fait confiance. J'étais si content de pouvoir aider quelqu'un.. Comment j'ai fait pour les perdre. En regardant autour de moi, je ne vois personne d'autres.. Si quelqu'un les avait prise, j'aurais du le voir courir.. Je me relevais de ma serviette, j'enlevais mon casque, et regardais à nouveau autour de moi.

Un grand vent souffla sur la plage, un grain de sable vint se nicher dans mon oeil.

"C'est vraiment pas séri.. Ouch. C'est pas le moment .. Du sable dans les yeux.. "


Haru venait de retrouver son haut, mais .. Décidait de rester dans l'eau. Ça me donnait un peu de temps pour retrouver ses affaires.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1410
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Dim 8 Sep 2013 - 0:46


Bon, elle était restée assez longtemps dans l'eau. Le rouge de ses joues dû à la perte du haut de son maillot avait disparu et la jeune fille se sentait mieux. Elle se dit donc qu'il était temps de sortir et de rejoindre Saiku. Seulement, plus elle avançait vers lui et plus elle remarquait qu'il y avait quelque chose d'anormale. En effet, l'étudiant était debout, le casque sur les épaules, en train de scruter partout autour de lui, comme si... Attends... Son sac ! Où était-il passé ? Sa grande serviette était toujours là mais son sac lui ; envolé. Oh non... Elle qui croyait que tout irait bien..

Sur le coup, elle fut déçue et regretta d'avoir fait confiance à un inconnu. Néanmoins, en le regardant chercher le bien perdu, un peu affolé peut-être, elle se ravisa de lui faire un reproche. De toute manière, ce n'était pas cela qui allait arranger les choses. En observant le lieu à son tour, elle voyait qu'il n'y avait pratiquement personne alors voir quelqu'un avec un objet volé ne devrait pas être trop difficile, sauf s'il était déjà reparti. Quelle galère.


- Je vais voir par là.

Dit-elle en se rendant vers l'un des côté de la plage. Bon sang... Qui pourrait vouloir voler un sac rempli exclusivement de serviette ? Cela n'avait aucun sens. Moins pour celles-ci, c'était surtout pour le livre qu'elle s'inquiétait. D'un, elle n'avait pas fini de le lire et de deux, elle devait le ramener à la bibliothèque avant la date limite. En plus de ça, il y avait aussi sa robe et ses chaussures à l'intérieur ! Tout sauf devoir aller dans le bus en maillot entourée d'une serviette !.. Chassant cette éventualité de son esprit, elle se concentra sur sa recherche.

Plusieurs minutes s'écoulèrent sans aucun résultat. Cela l'inquiéta de plus en plus, ajouté à cela que le ciel s'était légèrement assombri et que le vent avait commencé à souffler de façon crescendo depuis un moment. Vraiment, cela ne sentait pas bon. Mais elle ne devait pas se faire une raison ! C'est alors qu'elle fut récompensée.


- Mademoiselle, excusez-moi, est-ce que ce sac est à vous ?

Haru se retourna vivement et vit une femme qui tenait son sac dans ses mains. Que Dieu la bénisse ! Instantanément, le sac se retrouva dans ses mains, heureuse qu'elle était de ne pas le savoir avec un voleur rendu à des kilomètres. La lycéenne remercia chaleureusement sa sauveuse.

- Ce n'est rien. Mon petit-frère à confondu ce sac avec le mien. Je suis désolée du désagrément que cela vous a causé.

Courbette oblige. Sur ce, elles se quittèrent et Haru retourna vers Saiku, rassurant ce dernier quand il vit que tout était rentré dans l'ordre. Toute de suite, elle vérifia que toutes ses affaires étaient bien là, ce qui fut le cas. Ouf. Ensuite,  elle prit sa robe et l'enfila par-dessus son maillot avant de remettre ses sandales. Aah ! Cela faisait du bien.

- On oublie cet incident, d'accord ?

Haru se rassit alors sur sa serviette.


---------------------------------




Je m'exprime en #990099
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Dim 8 Sep 2013 - 17:30

Cette journée avait si bien commencée ..

"On oublie cet incident, d'accord ?"





La première fois que j'ai un contact avec une personne de cette école, et que j'ai eu la possibilité de l'aider, voila que je gâche tout. Il fallait bien sûr que je sois distrait. J'étais là debout, elle assise, et .. Qu'est-ce que je me sentais mal. Mal de ne pas avoir pu être utile. Je n'ai jamais vraiment eu la chance de prouver à quelqu'un que je peux être un bon ami.. J'n'en ai jamais vraiment eu.

Peut-être que j'exagère aussi .. J'en fais peut-être trop ..

"Oui .. On oublie .. Je suis réellement désolé. J'ai été distrait par .. Fin, j'ai été distrait. Et tout d'un coup, j'ai remarqué la perte de tes affaires. Croire que je me suis fait avoir par un enfant .. "



En la regardant droit dans les yeux, j'avais l'impression qu'elle était déçue. Je déteste ce sentiment. Je n'aurais peut-être pas du accepter de garder ses affaires .. Mais non, ça reviendrai à dire que j'n'aurais pas voulu la rencontrer .. Est-ce que j'ai seulement eu envie de la rencontrer ? Je pars très loin là .. Maintenant, elle a récupéré ses affaires, je pense que la meilleure des solutions .. Serait de faire comme elle l'a proposé. On oublie ça et on passe à autre chose.  

Et puis .. Comme j'n'ai pas l'habitude de cottoyer les autres, je ne sais pas vraiment comment changer de sujet.. Quand j'y pense, elle n'avait pas tellement d'affaires dans son sac .. Maintenant qu'elle était un peu plus vêtue, je remarquais qu'elle n'avait plus qu'un livre dans celui-ci. Est-elle fan de lecture ?

"De quoi parle-t-il .. ? Ton livre ? "



Je me recouchais alors sur ma serviette ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1410
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Lun 9 Sep 2013 - 0:11


- Oui .. On oublie .. Je suis réellement désolé. J'ai été distrait par .. 'Fin, j'ai été distrait. Et tout d'un coup, j'ai remarqué la perte de tes affaires. Croire que je me suis fait avoir par un enfant ..


Lorsqu'elle tourna la tête vers lui, elle trouva que Saiku avait sincèrement l'air désolé pour cette bourde qu'il avait faite. Cela prouvait que ce n'était pas quelqu'un de mauvais qui n'en avait rien à faire d'aider les autres ou pas. Sûrement qu'il avait été distrait par autre chose qui l'avait fait regarder ailleurs un instant et l'enfant en avait alors profité. Enfin bon... Il ne fallait plus y penser.

Ayant encore les cheveux mouillés, elle sortit l'une des serviettes restantes de son sac et commença à les essuyer.


- De quoi parle-t-il .. ? Ton livre ?

En regardant son sac, elle vit que son livre avait atterri sur le dessus. On pouvait dire que cela tombait à pique pour parler d'autre chose que de l'incident. Elle répondit après avoir terminé le nettoyage, bien qu'incomplet, de ses cheveux.

- Et bien en fait, c'est l'histoire d'un petit garçon orphelin qui se retrouve dans une famille d'accueil qui ne lui porte pas vraiment l'attention qu'il pourrait espérer de leur part. Un soir de pleine lune, il se rend dans un parc voisin et il y rencontre quelqu'un qui va changer sa vie.

Haru se revit le jour où elle avait également parlé de ce livre à Zeino. Cela ne remontait pas à très loin que ça. Une semaine peut-être. Elle l'avait ensuite découvert en train de chanter dans un bar, où apparemment, d'autres élèves de son établissement s'y étaient rendus comme elle. Bref... Quant à son nouveau camarade, celui-ci s'était rallongé sur sa serviette mais sans remettre son casque. Heureusement, cela aurait été impoli de sa part autrement.

- Et toi, qu'est-ce que tu écoutes comme musique ? Je peux écouter ?

Dit-elle en montrant le casque se trouvant toujours sur les épaules du jeune homme.


---------------------------------




Je m'exprime en #990099
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Ven 13 Sep 2013 - 13:19

Il commençait à faire frais, le soleil était en train de se coucher.


- Et bien en fait, c'est l'histoire d'un petit garçon orphelin qui se retrouve dans une famille d'accueil qui ne lui porte pas vraiment l'attention qu'il pourrait espérer de leur part. Un soir de pleine lune, il se rend dans un parc voisin et il y rencontre quelqu'un qui va changer sa vie.

J'ai toujours été quelqu'un qui a eu toute l'attention de ses parents. Malheureusement, dans mon cas, c'était moi qui ne leur rendait pas celle-ci. J'étais dans mon coin, a écouter ma musique. L'école dans lesquelles j'ai été ne m'avait pas aidé à me sociabilisé comme il le fallait, et j'n'ai pas vraiment l'esprit de famille. Je dois l'avouer, cette histoire m'intéresse. J'aurais aimé savoir ce que peut ressentir un garçon qui souhaite de l'affection d'une famille qui n'est de plus pas la sienne. Et surtout connaitre la suite de son histoire avec cette fameuse personne qui va changer sa vie.

Je me recouchait sur ma serviette, en réfléchissant.. Je n'ai jamais été un grand lecteur, mais j'apprécie la lecture. Je pense  que je vais lui demander de me prêter le livre une fois qu'elle l'aura fini.

Avant même que je ne puisse répondre, comme si elle souhaitait réellement le savoir, elle me demandait :

- Et toi, qu'est-ce que tu écoutes comme musique ? Je peux écouter ?

Quelqu'un s'intéressait à ma musique.

Dans mon casque, qui était près de mes oreilles, je pouvais entendre mon groupe préféré tourner sur mon MP3. On a tous des goûts différents .. J'n'ai pas envie qu'elle aie une image de moi qui ne me correspond pas, simplement en écoutant ma musique. Et si elle n'aimait pas ? Et si elle trouvait ça bizarre ? Et que par la suite, elle me voit comme quelqu'un de bizarre ? M'enfin, de toute façon, c'est mon groupe préféré.. Qu'elle n'aime ou pas ne risque pas de changer grand chose. Puis, pourquoi je m'inquiète de c'qu'elle pense de moi .. ? ._.

- C'est mon groupe préféré. Avenged Sevenfold. Et la musique, c'est "Dear God".

Je me relève de manière à être assis, je retire mon casque et le lui tend. C'est bien la première fois que je passe mon casque à quelqu'un .. Ça me fait vraiment bizarre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1410
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Ven 13 Sep 2013 - 21:11


Haru pris dans sa main le casque que Saiku lui tendait et le mis sur ses oreilles, écoutant ainsi la chanson qui tournait dans le mp3. Elle se demanda au préalable sur quelle genre de musique elle allait tomber et si elle allait aimer ou pas. Pour l'instant, la musique du début lui plaisait beaucoup. Puis, lorsque les paroles commencèrent à être prononcées, plus ça allait et plus cela la touchait. Cela devait sûrement se voir sur son visage car elle était comme.. scotchée. Encore plus quand elle écouta le refrain. Elle fut touchée au cœur car, comprenant les paroles malgré que ce soit de l'anglais, elle eut l'impression d'entendre des mots venant de Masashi, son petit-ami qui était parti du jour au lendemain sans la prévenir et sans lui donner de nouvelles depuis. Plus la chanson avançait et plus cette impression grandissait, si bien que vers la fin, des larmes perlèrent dans ses yeux, dont certaines qui coulèrent le long de l'une de ses joues. En relevant la tête vers le jeune homme toujours assis devant elle, elle se rendit compte de son état et très vite, elle s'essuya le visage avec ses mains.


- Excuse-moi... Je ne voulais pas.., c'est sorti tout seul...

La jeune fille lui rendit alors son casque. Ah... C'est malin. Comment avait-elle pu se perdre de la sorte ? Franchement... Se mettre à pleurer ainsi devant quelqu'un qu'elle venait à peine de rencontrer.., il fallait vraiment le faire. Haru baissa les yeux et regarda dans une autre direction. Elle se sentait réellement gênée.

- J'ai bien aimé... la chanson je veux dire..

Quand bien même cela n'aurait pas été le cas, elle ne l'aurait pas catalogué à la page des gens qu'elle n'appréciait pas. Après tout, il y avait bien des gens dans son entourage qui écoutaient des genres de musique qu'elle n'aimait pas et avec qui elle s'entendait bien. Pour le coup, on pouvait dire qu'elle fut chanceuse d'avoir eu dans les oreilles un son qui l'avait enchantée, hormis le souvenir qu'il avait apporté sans le vouloir.

Ne souhaitant tout de même pas restée la tête baissée indéfiniment, elle la releva et tomba sur le regard de Saiku, qui la regardait de ses grands yeux violets. Finalement encore gênée d'avoir craquée, elle tourna vivement la tête. Kami-sama... Si seulement il lui était possible d'oublier ce baka de Masashi au plus vite.. Des mois avaient passés depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu et pourtant, ça lui faisait toujours mal.. Moins qu'avant peut-être, mais quand même. Haru se mit à triturer sa robe.



Spoiler:
 

---------------------------------




Je m'exprime en #990099
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Ven 13 Sep 2013 - 22:45

Elle a prit mon casque en main et .. Elle s'est mise à écouter la musique. Je n'entendais qu'un bourdonnement de la musique de la où j'étais mais .. Je fredonnais les paroles en même temps. J'allais ensuite me retourner vers Haru pour voir si elle appréciait de par son regard.. Mais il y avait quelque chose de bizarre.. Elle semblait ne pas être là. Elle n'était pas présente. Son regard était vide, et pointait l'horizon. Je n'm'en étais pas vraiment rendu compte..

Alors que la musique venait de s'engager dans le refrain, je voyais les yeux de Haru qui .. Fin .. Je voyais qu'Haru allait pleurer. Elle était sur le point de pleurer. Je n'comprenais pas. C'est vrai que cette musique me rappelle également des souvenirs. Peut-être qu'Haru ressent la même chose que moi. À savoir, qu'elle se remémore d'anciens événements qui aurait pu la blesser. En fait, je n'savais pas quoi penser. Je n'savais pas quoi ressentir. Cette musique est pour moi une magnifique musique mais .. Elle est liée à tellement de souvenirs que parfois .. J'aimerais être seul pour l'écouter. J'aimerais pouvoir me mettre à l'écart des gens pour pouvoir écouter ça. Seul. Mais en voyant Haru dans un tel état.. Je n'peux m'empêcher d'avoir un pincement au coeur. Sincèrement .. J'savais pas quoi faire.

- Excuse-moi... Je ne voulais pas.., c'est sorti tout seul...

Alors qu'une larme venait à peine de tomber, pour couler sur les joues d'Haru, celle-ci se frotta le visage, me rendis mon casque, et très vite détourna le regard. J'ai mal pour elle. J'n'ai aucune idée de ce qu'elle a pu vivre à un moment où un autre de sa vie, mais.. J'ai mal. En fait, j'aimerais l'aider, j'aimerais la réconforter, mais je n'sais pas quoi faire.

- J'ai bien aimé... la chanson je veux dire..

Après être resté à fixé une autre direction que moi, dans un élan de courage, elle le redirigeait vers moi.. M'enfin, pas pour longtemps .. Puisqu'elle a fini par baisser les yeux pour de nouveau regarder vers l'horizon. L'atmosphère n'était pas bonne. J'avais la forte impression que je lui ai remémoré un souvenir dont elle n'avait pas vraiment envie de se souvenir. Depuis qu'elle m'avait remit mon casque, j'n'avais pas bougé .. J'avais peur. Peur de lui faire encore plus mal. Jusqu'au moment où je l'ai vu serrer sa robe dans ses mains.

Je me suis rapproché d'elle, et j'ai posé ma main sur son épaule, tout en la serrant contre moi. C'était risqué. C'était même trop risqué. Mais j'me devais de la réconforter.

"Désolé. J'n'pensais pas que .. Ça aurait pu te faire ça. 'Fin .. Que tu en pleures. Penses à autre chose, tu veux .. ?"

Je relâchais petit à petit ce .. "Semi-Câlin" pour lui frotter un peu l'épaule, comme pour la réchauffer pour enfin me rasseoir simplement près d'elle. En faites, j'n'avais aucune idée des conséquences de ce que je viens de faire, ni si ça allait pouvoir la réconforter un peu. Je savais simplement que j'avais envie de le faire, et.. Que je me devais de le faire.

Le ciel s'assombrit peu à peu.. La moitié du soleil était caché par l'horizon. Il y a quelques minutes à peine, je sentais la fraicheur de la soirée arrivé. Mais là .. Je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1410
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Sam 14 Sep 2013 - 0:38


Haru se demandait vraiment ce que son nouveau camarade allait penser de son comportement. Bien sûr qu'il avait dû être surpris. Tout ce qu'il avait fait c'était lui prêter son casque et d'un coup, il la voyait pleurer. Comme elle, il s'était sûrement senti gêné par cet acte inattendu. Qu'allait-il faire ? Elle n'en savait rien et se posait également la question à propos d'elle-même. Lui raconter la raison de ses pleurs n'était pas envisageable. Pour l'instant du moins. Elle ne le connaissait que depuis environ une demi-heure donc, elle n'allait pas commencer à lui raconter sa vie. Bien que c'était de cette manière qu'on en apprenait plus sur les gens, c'était mieux de le faire petit à petit. Tout ça pour dire qu'elle ne souhaitait pas en parler. Pas tout de suite.

Le cri d'une mouette la ramena à la réalité. La jeune fille suivit l'animal du regard et se dit qu'elle ne devait pas laisser cette mauvaise atmosphère durer plus longtemps. Pour une première rencontre, ça serait bête de la gâcher ainsi.

Soudain, avant qu'elle n'ait pu faire ou dire quoique ce soit, elle sentit une main sur son épaule, qui la tira et elle atterrit sur... une autre épaule ? Oh ! Saiku l'avait attirée vers lui ! Non... Il.. Il la serrait contre lui ? Hein ? Mais... Qu'est-ce qui lui prenait ? Même si ce n'était que partiellement, cela faisait un moment qu'elle ne s'était retrouvée dans les bras d'un garçon.


- Désolé. J'n'pensais pas que .. Ça aurait pu te faire ça. 'Fin .. Que tu en pleures. Penses à autre chose, tu veux .. ?

Saiku ne le vit pas mais après avoir entendu ces mots, Haru prit un air surpris. Avait-il voulu... la réconforter ? Certainement. Sa bouche resta fermée tant elle ne sut quoi dire. Elle ferma à demi ses yeux. Elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi cette méthode marchait aussi bien. C'était fou la façon dont elle pouvait calmer une personne. Même si cela ne faisait pas tout oublier, cela faisait du bien. Un sourire naquit sur son visage.

Quelques instants plus tard, le jeune homme déserra sa prise et frotta légèrement l'épaule de la lycéenne avant de reprendre une position assise. Haru ne savait pas ce qui pouvait bien se passer dans sa tête néanmoins, en ce qui la concernait, elle était contente.


- Arigatô, Katô-san. Ça va mieux maintenant.

Haru était vraiment ravie d'être tombée sur lui en arrivant à la plage. On dit que les choses auraient pu être pires mais en là, en l'occurrence, sans doute n'auraient-elles pu être mieux.

Le ciel s'était un peu assombri. Des nuages gris faisaient leur apparition, cachant le soleil de plus en plus. Mais ça allait encore. Trop tard pour un éventuel retour à l'eau, sauf si l'astre diurne repointait le bout de son nez. Haru scruta les alentours et vit qu'il n'y avait plus que deux ou trois personnes avec eux. La plage semblait presque déserte, les rendant presque seuls au monde. Ça faisait un peu peur mais en même temps, qu'est-ce que cela faisait du bien d'être au calme, ayant juste le son des allers-retours des vagues en guise de fond sonore.


---------------------------------




Je m'exprime en #990099
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Dim 15 Sep 2013 - 1:02

J'en avais les mains qui tremblent. Mais pourquoi ? J'ai peur de quoi ? Que cette fille, que je viens à peine de connaitre me juge ? Mais .. Même si elle le fait, ça aura un impact sur moi ? Meuh non. C'est impossible. Je ressens trop les choses, c'est bien l'un de mes défauts. J'exagère toujours. M'enfin bref.. Avec ce geste on ne peut plus osé, j'ai cru apercevoir un sourire sur son visage. C'est bon signe.. Je me demande encore si ce que j'ai fait était bien .. Ou pas.

- Arigatô, Katô-san. Ça va mieux maintenant.

En entendant ces mots, je ne pouvais qu'être content. Ravi. Heureux. Quelqu'un m'avait remercié. Moi. La personne qui n'a jamais vraiment eu d'ami, ni de contact avait été remercié. Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire. J'avais réellement l'impression d'avoir fait quelque chose de bien. Et puis .. Suis-je heureux seulement parce qu'elle m'a remercié ? Ou le suis-je parce que je l'ai réconforté ? En la voyant pleuré ainsi, je n'ai pas pu m'empêcher de me rapprocher d'elle pour lui montrer que j'étais là. Moi, l'inconnu.  Je n'ai même pas réfléchi.. Dans tout les cas, elle m'avait remercié, je l'ai réconforter, et .. Je ne pense pas pouvoir passer une meilleure journée.

Je sentais une envie de m'étirer.. Ce que je fis pour ensuite me recoucher de côté sur ma serviette. Le sable était frais, et en ayant un seul ouvert, je voyais Haru de dos, accompagné d'un couché de soleil on ne peut magnifique. En étant dans cette position, je pouvais entendre la musique qui émanait de mon casque..


(Silverstein - The End)




The End, hein ? Pensais-je tout haut.

J'avais à présent une incroyable vue, une magnifique peinture de ma vie, juste là, devant moi, tout en étant coucher sur une serviette à la plage. La température était fraiche, mais agréable. Sans vraiment m'en rendre compte, cette atmosphère me fit fermer les yeux. J'aurais aimé que ce moment ne s'arrête jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1410
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Dim 15 Sep 2013 - 18:14


Haru entendit un léger bruit. En se retournant, elle vit que c'était Saiku qui s'était rallongé sur sa serviette. Un petit rayon de lumineux vint ensuite se nicher dans son œil. Ils étaient chanceux. Les nuages gris avaient finalement décidés de se retirer afin de les laisser contempler ce très joli coucher de soleil. Il y avait également un peu de vent néanmoins, cela ne la dérangeait pas. Bien que ses cheveux n'étaient pas encore tout à fait secs, il n'y avait pas de risque qu'elle tombe malade, enfin.., elle l'espérait.


- The End, hein ?

Pardon ? Oh, cela devait être le titre de la chanson qu'il écoutait actuellement ou bien l'une de ses paroles. The end. La fin. La fin de quoi ? Ne sachant pas quoi faire et n'ayant pas non plus envie de partir, elle se mit à cogiter sur ces mots. En ce moment, c'était la fin de la journée. Il y a peu, c'était la fin d'une année scolaire et le début d'une autre, la fin de KHS qui avait disparue, et puis... La jeune fille soupira. Oui, bien sûr. La fin de sa relation avec cet idiot qui l'avait abandonnée sans aucune raison apparente. En tout cas, si elle avait fait quelque chose qui l'avait déplu, il aurait quand même pu le lui dire. Même sans ça, qu'il doive quitter cet établissement pour un autre en ayant pas le choix, d'accord elle le comprenait seulement, qu'il la prévienne et lui donne des nouvelles ! En ce qui la concernait, elle ne comptait plus le nombre de messages et d'appels qu'elle lui avait envoyés. Sans recevoir de réponse. Le regard de la lycéenne balaya le sable et elle trouva une pierre. Sa main voulu alors écrire avec, le mot baka apparu sur le sable. Elle le regarda un instant avant de reporter son attention devant elle. Elle ne fit rien pendant quelques secondes, puis jeta la pierre aussi loin qu'elle le put, dans un élan de ras-le-bol. The end ? Cette fois, elle décida que oui, c'était la fin. Elle en avait marre et était fatiguée d'attendre une explication de sa part. Alors que depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu elle ne savait pas si elle devait considérer que leur relation était terminée et bien à partir de maintenant, elle l'était. Tiens ? Elle venait de ressentir un pincement au cœur. Peut-être parce qu'elle venait de se le dire pour de bon. Bien qu'elle s'était doutée que c'était fini depuis longtemps, se l'entendre dire, ça faisait quand même drôle.

Haru se laissa tomber sur sa serviette, mit le bras sur son front et se mit à regarder le ciel. De nouveaux nuages gris glissaient au-dessus de leurs têtes. Pourvu qu'il ne se mette pas à pleuvoir, même juste plusieurs minutes. Où iraient-ils s'abriter ? Étant donné qu'il faisait beau lorsqu'elle était arrivée, elle n'avait pas pris la peine de chercher un endroit pouvant les protéger de la pluie en attendant qu'elle cesse. En plus, elle n'avait pas de parapluie non plus. Bon... N'y pensons plus.

En tournant la tête, elle vit que Saiku était toujours là, à écouter sa musique. Elle sourit. Pour une première rencontre, elle pouvait déjà dire qu'elle l'aimait bien. Pour l'instant. Espérons que ça dure. Toujours la tête tournée vers lui, elle sentit ses paupières s'alourdirent. C'est alors qu'elle ferma les yeux. Le bruit des vagues était vraiment un son agréable pour ses oreilles. Avant même qu'elle ne s'en rende compte, elle s'était endormie.


---------------------------------




Je m'exprime en #990099
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Mer 18 Sep 2013 - 0:10

Je ne pensais pas pouvoir un jour me sentir aussi bien. Pourtant, j'étais simplement couché sur le sable dans un début de soirée. Et pourtant, je ressentais quelque chose de fort. Un bien-être fou.

Je me demande encore à quoi elle a bien pensé .. Haru.. Quand je lui ai fait écouté cette musique. Dear God .. La musique en elle même parle de quelqu'un faisant une prière à Dieu, lui demandant de garder sa moitié, l'être le plus cher à ses yeux, en sécurité. De la garder de toute les danger qui pourrait se présenter à elle lorsque ce quelqu'un n'est pas auprès de celle-ci. C'est une très belle musique, sans laquelle je ne pourrais aller en cours le matin. Elle me motive. C'est MA musique préférée. Celle qui m'a le plus marqué lors d'unconcert étant plus jeune. Lors de ce concert.

M'enfin .. Cela a du lui ravivé de mauvais souvenirs ou plutôt, des souvenirs dont elle ne voulait plus entendre parler. Elle a peut-être du quitté la personne qu'elle a aimé, ou qu'elle aime toujours. "Miles away from those I love ..". Peut-être que ces deux êtres ont du se quittés malencontreusement, et la voila maintenant seule.. Sans lui. Je ne sais pas vraiment ce que ça fait d'éprouver ça .. Mais j'imagine que ça doit faire mal. Maintenant, ce qu'il s'est réellement passé .. Je ne sais pas. Il y a plein de scénario différent. Mais .. J'espère qu'elle s'en remettra.

Je tournais mon regard vers elle, me demandant si elle allait vraiment mieux .. Pour enfin remarquer qu'Haru écrivait sur le sable quelque chose avec .. Un caillou ? .. Sans faire un bruit, je continue de l'observer .. Pour qu'ensuite, elle se sépare de celui-ci en le jetant au loin .. ? Je ne comprenais pas. Je n'imagine même pas ce à quoi elle doit penser. J'espère simplement que tout va bien. Et que tout comme moi, elle se sent bien, qu'elle passe un bon moment, et puis .. Que je puisse revoir ce sourire sur son visage.

Je refermais alors les yeux pour profiter encore du moment. J'entendais alors Haru se mouvoir. Elle s'était sûrement couchée.. En espérant qu'elle puisse elle aussi profiter du moment, pour se reposer.

On dirait que mon vœu a été exaucé.. Elle s'est endormi. Je n'y crois pas. Je suis un gars qu'elle vient de rencontrer, on est sur une plage, pratiquement vide, en début de soirée, et elle s'est endormi à côté de moi. Et moi maintenant, qu'est-ce que je fais ?

Le message .. Ce message. Ce mot, ce texte ? Cette phrase ? Qu'a-t-elle écrit sur le sable ? Je me relevais doucement de ma serviette, pour essayer de discerner les Kanjis.


"Baaaa .. Baaaaa ... Bakaaaaa .. Bakaaaa ... Baka .. !? "


C'n'est pas de moi qu'elle parle quand même .. ? Pourquoi serais-je .. Je suis idiot. Musique. Pleure. Tristesse. Rancœur. Garçon.. Baka ! Serait-ce pour un garçon qu'elle a pleuré ? Une histoire passé peut-être .. ? Tout en me recouchant sur ma serviette .. Je réfléchis. Je cogite. Je me demande.. Qui aurait bien pu être cette personne.. Pourquoi l'a-t-elle aimée ? Et pourquoi je me pose ce genre de question moi ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1410
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Mer 18 Sep 2013 - 23:36

#dream#

Haru, jeune collégienne de 13 ans, était sur le chemin de l'école en se mois de Février. Elle arriva rapidement à la station de métro, qu'elle prit afin de s'arrêter deux stations plus loin. Quand les portes s'ouvrirent et qu'elle monta ensuite les escaliers la menant vers la sortie, elle vit en haut sa meilleure amie Natsumi qui l'attendait comme toujours. Leur collège n'était plus très loin donc elles firent le reste du trajet à pieds.


- Dis Haru-chan, je me demandais que, comme la St Valentin approche, est-ce que tu compte offrir du chocolat à quelqu'un ?

- Hein ? Euh... Non.

- Ah. Tu n'as personne en vue donc.

- Je ne vois pas le mal. Et toi, tu comptes en offrir ?

Silence de quelques secondes. Natsumi rougit légèrement.

- Tu comptes en offrir ?! À qui ? Je le connais ?

L'intéressée raconta tout à son amie, que ce garçon était dans leur classe et lui donna son nom. Bien évidemment, Haru promit à son amie de l'aider dans sa tâche et qu'elle en profiterait pour en faire pour elle et ses parents. La veille du jour J, elles passèrent une bonne partie de l'après-midi dans la cuisine de la fille amoureuse. Une fois le travail terminé et les paquets, Haru dit au revoir à son amie, qui avait hâte et un peu peur d'être à demain.

Une fois que le métro l'eût ramenée dans son quartier, la jeune fille emprunta la rue la menant jusque chez elle. Soudain, elle sentie que l'atmosphère autour d'elle semblait différente. Et puis, comme si ses pensées devenaient réalité, tout autour d'elle devint noir. Elle ne savait plus du tout où elle se trouvait. Une lumière aveuglante vint alors l'éblouir. Elle se retrouva sur le toit d'une école que visiblement, elle ne connaissait pas. Debout en face d'elle se tenait un garçon. Il avait l'air plus âgé qu'elle. Pour une raison qui lui échappait, elle ne voyait pas son visage. Ce dernier pointa quelque chose du doigt. En suivant la direction, Haru remarqua qu'elle tenait son sac de chocolats dans les mains.


- Donne-les moi.

- Que... Pourquoi je ferais ça ?

- Ce sont des Honmei*, non ?

- Pas du tout ! Ils sont pour mes parents et Natsu-chan !

- Qu'importe. C'est toi qui les a faits. Donc ça compte si tu me les donne.

Il persistait mais Haru refusait toujours. Finalement, perdant sa patience, il se rua sur elle et la plaqua au sol. Il se rapprochait de plus en plus. La jeune fille était morte de peur. Elle essayait de se débattre comme elle le pouvait mais il était plus fort.

#dream#



Haru se réveilla en sursaut et se remit immédiatement en position assise. Elle respirait comme si elle était essoufflée. Bon sang... C'était quoi ça ? Son regard nageait dans l'incompréhension. Si ce rêve avait une signification particulière, elle ne voyait pas de quoi il pouvait bien s'agir. En tout cas, elle était bien contente de s'être réveillée. Elle avait cru qu'elle allait se faire violer dans ses songes. Et même si cela ne s'était pas passé dans la réalité, elle en aurait tout de même été choquée, voire traumatisée.

D'un coup, elle se souvint qu'elle n'était pas seule. Elle se retourna et vit que Saiku semblait inquiet.


- Ne t'en fait pas. C'était juste un.. un cauchemar.

Un qui avait plutôt bien commencé. Mais généralement, ils débutent bien pour donner plus d'horreur à la chose pas vrai ? Et comme si cela ne suffisait pas, le ciel s'était recouvert de gris durant son somme. Tiens ? Une goutte tomba sur son nez. D'autres la rejoignirent dans sa chute. Voilà. Il pleuvait. Rah.. ! C'est pas vrai ! Il fallait que ce soit maintenant. La lycéenne prit sa serviette en vitesse ainsi que son sac et, après un rapide coup d’œil, choisit de se rendre sous un rocher, que l'eau avait bien façonné pour créé une sorte de petit préau. Bien sûr, elle invita Saiku à la suivre. Heureusement, il y eut assez de place pour deux, bien que c'était assez étroit. Ah là là... Dire qu'elle venait à peine de sécher après être sortie de l'eau, la revoilà mouillée, même si ce n'était qu'un peu. Elle essora vite fait les pointes de ses cheveux.

- Vu comment c'est, je ne pense pas que ça durera très longtemps. On a qu'à attendre pour voir si ça s'arrête.

Une impression de déjà-vu s'immisça dans son esprit. Elle se souvint vite de quel souvenir il était question.



Spoiler:
 

---------------------------------




Je m'exprime en #990099
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Lun 30 Sep 2013 - 21:28

Cette histoire de Baka me trotte encore dans la tête. J'me demande sincèrement de qui il s'agit. Peut-être que je peux l'aider d'une certaine façon ? M'enfin, je me dis que c'n'est pas mes affaires. Je n'ai pas à me mêler de ce qui ne me regarde pas. Et pourtant, j'aimerais savoir. Rah ..

J'orientais mon regard vers elle, pour la voir couchée. Mon Dieu qu'elle est mignonne quand elle dort.. >_<.. Mais qu'est-ce que je me dis moi ? Je me demande ce qu'elle pense. Je me demande même pourquoi toute mes pensées sont focalisés sur elle. Pourquoi est-ce que je me pose tant de questions sur elle ? Sûrement parce que je viens de la rencontrer et qu'elle est près de moi.. Et parce que je n'ai jamais, ou pas souvent, eu la possibilité de rencontrer des gens de cette manière ?

Tout à coup, je remarque qu'elle fronce légèrement les sourcils. Que peut-elle bien rêver ? Elle s'agite, elle se retourne une fois.. Deux fois .. Elle fait .. Un cauchemar ? Quelque chose ne va pas ? Elle fronce encore plus les sourcils. Merde. Qu'est-ce que je fais ? Je peux pas.. Euh .. Ah .. Je sais pas du tout quoi faire.. Encore une fois.

C'est alors qu'Haru se réveilla en sursaut pour se rasseoir. Mon incompréhension se fait sentir.. Elle est essoufflée.. J'espère que tout va bien. Qu'a-t-elle bien pu rêver ? Je m'inquiète réellement.

- Ne t'en fait pas. C'était juste un.. un cauchemar.

Quoi répondre ? Si ce n'est mon silence. Elle comprendra sûrement que je n'ai guère l'intention de lui demander ce qu'elle a rêver. Si elle a envie d'en parler .. Je serais là pour l'écouter. Et puis non, autant lui demander ce qu'elle a bien pu ..

Avant même que je ne puisse commencer ma réponse, une goutte tomba sur tomba sur son nez. Elle a été saisi, je n'ai pas pu m'empêcher d'esquisser un sourire. Mais il fut de courte durée, puisqu'il fut de même pour ma part. C'était le début d'une averse. Alors là, c'était vraiment pas cool. Je vis alors Haru se lever assez rapidement pour se rendre sous un rocher qui permit d'échapper à cet ennuyant changement de temps. Elle me fit un signe pour la rejoindre.. C'était vachement étroit.. De quoi être près l'un de l'autre.

- Vu comment c'est, je ne pense pas que ça durera très longtemps. On a qu'à attendre pour voir si ça s'arrête.


Tu le penses vraiment ? On dirait plutôt que cette pluie a payé son loyer du mois, et compte en profiter. Tout à l'heure, tu t'es endormie.. J'imagine que tu es fatiguée. Si l'envie t'en reviens, n'hésites pas à te reposer à nouveau. Je te réveillerais dès que la pluie s'arrêtera.. À moins que tu ne préfères discuter ? Puisque la dernière fois que tu t'es endormie ce fût .. Mouvementé ?

J’espérais qu'avec cette remarque, je pourrais peut-être lui faire parler d'elle même de ce cauchemar. En se réveillant elle était tout essoufflée, ce qui représente un état de peur, de stress. Je me demande ce qu'il lui fait peur. Ce qui a bien pu arrivé dans ce rêve.

À peine avais-je fini ma phrase qu'une goutte d'eau glissant sur mes cheveux, atterrit sur mon nez encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1410
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Mer 2 Oct 2013 - 1:53


Franchement, elle se dit qu'elle aurait mieux fait de ne pas s'endormir. Elle aurait dû rester assise, aller marcher un peu ou faire on ne sait quoi d'autre. N'importe quoi plutôt que de s'allonger sur sa serviette. C'était le meilleur moyen pour faire grandir l'envie de fermer les yeux et de faire un petit somme. Quand on voyait le résultat, elle le regrettait. Et presque comme une réponse à ce mauvais rêve, la pluie avait décidée de faire son apparition. Le ciel se moquait-il d'elle ? Elle souffla. Cela n'arrangerait rien de penser tout ça. Tout qu'elle et son camarade pouvaient faire, c'était d'attendre.


- Tu le penses vraiment ? On dirait plutôt que cette pluie a payé son loyer du mois, et compte en profiter.

Haru pouffa. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il fasse de l'humour. Néanmoins, un petit sourire égaya son visage. Cela faisait du bien de rire un petit peu dans ce genre de moment, bien qu'elle était la seule à savoir de quel genre il était question car s'il était arrivé quelque chose de déplaisant durant les dix dernière minutes, c'était bien à elle.

- Tout à l'heure, tu t'es endormie.. J'imagine que tu es fatiguée. Si l'envie t'en reviens, n'hésites pas à te reposer à nouveau. Je te réveillerais dès que la pluie s'arrêtera..

Il était bien gentil de proposer ça seulement, il n'y avait pas la place pour s'allonger là où ils étaient, à peine de quoi les abriter tous les deux. De plus, si c'était pour retomber dans ce cauchemar, ce n'était pas envisageable.

- À moins que tu ne préfères discuter ? Puisque la dernière fois que tu t'es endormie ce fut .. Mouvementé ?

La lycéenne resserra sa prise sur ses jambes. Mince alors.. L'avait-elle inquiété ? Ce n'était pas voulu.. Néanmoins, elle pouvait se douter de ce cas de figure puisqu'il s'était trouvé à côté d'elle durant ce laps de temps où elle dormait. Étant donné qu'elle s'était réveillée en sursaut, il était tout à fait normal que la personne assise à ses côtés s'inquiète de son état. Elle lui avait pourtant dit qu'il ne s'agissait que d'un mauvais rêve. Cela se voyait-il autant que ça l'avait plus marqué qu'elle ne le laissait paraître ? La pauvre jouait vraiment mal la comédie.

Son regard se porta sur la plage recouverte par les gouttes de pluie, cette dernière tombant toujours. Discuter... Souhait-il qu'elle lui parle de son rêve ? Pour quoi faire, l'aider ? Elle ne voyait pas trop comment. Et puis, pouvait-elle le lui raconter ? Bah.., pourquoi pas ? Ce n'était pas comme si elle allait lui raconter sa vie après tout. Et même si c'était le cas, ça ne serait pas trop dérangeant. Enfin.., si peut-être vu qu'elle ne le connaissait que depuis une petite heure mais bon... Remarquez, quand les gens vont voir un psy, ils leur racontent leur vie, ce qui leur passe par la tête, leur état d'esprit.. Tout ça alors qu'ils ne le connaissent pas, il ne fait pas partie de leur entourage. Et pourtant, il se confient. S'il se passait la même chose en cet instant, cela reviendrait pratiquement au même.

Haru se retourna vers Saiku et s'apprêta à ouvrir la bouche quand soudain, elle vit une goutte, perlant sur une pointe de cheveux du jeune homme, qui tomba sur son nez. Hi hi. Blague à part, elle remarqua alors qu'il était trempé de la tête aux pieds. Évidemment, avec cette pluie. Dommage qu'il n'ait pas au moins un T-shirt ou un autre haut de rechange, il allait attraper un rhume. La jeune fille espérait que le temps allait vite s'améliorer. Elle mit la main dans son sac et en sortit une deuxième petite serviette, encore sèche. Heureusement qu'elle en avait apportées deux. Elle la tendit à son voisin.


- Tiens. Essuie-toi au moins les cheveux.

Pendant qu'il s'attelait à sa tâche, Haru réfléchit et décida finalement que ça ne lui coûtait rien de parler.

- ... Mon rêve t'intrigue n'est-ce pas ? Et bien... En fait, au début, je retrouve ma meilleure amie, Natsumi, sur le chemin du collège et j'apprends qu'elle aime un garçon. Je décide alors de l'aider dans sa confection de chocolats pour la St Valentin. J'en fais aussi. Ensuite, quand je rentre chez moi, tout devient noir et d'un coup, je me retrouve sur le toit d'une école inconnue. Devant moi se tient un garçon dont je ne vois pas le visage mais qui semble un peu plus âgé que moi.

Elle fit une pause. Ça la rendait quand même mal à l'aise de s'en rappeler. Elle avait l'impression de le revivre.

- ... Et puis soudain, il veut que je lui donne mes chocolats, soit disant que se sont des honmei que j'ai faits. J'ai beau lui dire non, il insiste. Ensuite, perdant sa patience... il... il me plaque au sol et rapproche... et rapproche de plus en plus son visage du mien. Je me débats comme je peux et là, je me réveille.

Comme pour mettre un point à ce petit récit, le vent se mit à souffler. Haru entendit même un léger orage. Oh non.. Pitié pas ça.. Elle ne supportait pas ça..


---------------------------------




Je m'exprime en #990099
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Dim 20 Oct 2013 - 18:59

Après lui avoir posé ma question, je sentais qu'elle était gênée. J'n'aurais peut-être pas du ? M'enfin .. J'aurais aimé savoir ce qu'elle a bien pu imaginer dans ce cauchemar.. Je n'peux supposer quoi que ce soit, je ne sais rien de sa vie. Enfin .. Pratiquement rien. M'enfin, je m'inquiétais quand même. Peut-être que c'était récurent ?

Au moment où elle allait s'exprimer, il y a eu cette goûte d'eau qui tombait sur mon visage. Comment je devais prendre ça ? Je la voyais un sourire en coin ..  Mais .. C'était pas drôle ! Enfin, pas pour moi ! Elle vit mon visage rougir un petit peu. Mais, pourquoi j'avais honte ? Après s'être retourner quelques secondes, elle me tendit une serviette. Très sympa de sa part mais .. j'imagine que j'aurais du prendre la mienne. Le temps nous joue des tours ces temps-ci..

À peine eu-je commencer qu'elle contait déjà son histoire..

"- ... Mon rêve t'intrigue n'est-ce pas ?"


C'est plutôt elle le centre de mes pensées en ce moment mais .. Oui, il m'intrigue.

"Et bien... En fait, au début, je retrouve ma meilleure amie, Natsumi, sur le chemin du collège et j'apprends qu'elle aime un garçon. Je décide alors de l'aider dans sa confection de chocolats pour la St Valentin. J'en fais aussi. Ensuite, quand je rentre chez moi, tout devient noir et d'un coup, je me retrouve sur le toit d'une école inconnue. Devant moi se tient un garçon dont je ne vois pas le visage mais qui semble un peu plus âgé que moi."


Elle s'arrêtait.

Je ne.. Voyais pas vraiment en quoi c'était un cauchemar.. M'enfin, j'imagine que peut-être.. Oh ! Suis-je con.. Elle n'a pas fini. Elle a du mal à en parler ? Peut-être que de se confier à moi semble difficile ? Ou alors c'est pour une autre raison ? C'est toujours difficile de raconter ses rêves.. Parce que souvent, c'est des situations farfelues sans aucun sens. Là, en l’occurrence, ça parait plausible, mais j'imagine quand même au combien c'est difficile d'en parler.

"- ... Et puis soudain.."


Je relevais la tête d'un coup, me demandant quel était l'élément perturbateur de ce récit..

"il veut que je lui donne mes chocolats, soit disant que se sont des honmei que j'ai faits. J'ai beau lui dire non, il insiste. Ensuite, perdant sa patience... il... il me plaque au sol et rapproche... et rapproche de plus en plus son visage du mien. Je me débats comme je peux et là, je me réveille."


Le vent souffla, fort. J'étais.. Comme scotché. Dans son rêve, ce garçon essayait de la.. Maltraité ? Mais .. Il lui a demandé ses Honmei.. Je ne comprenais vraiment pas..

"Tu n'as .. Aucune idée de qui était ce garçon ? Et pourquoi des Honmei ? Tu es amoureuse de quelqu'un .. ? "


Je m'inquiétais réellement. Je me demandais ce qu'elle pouvait bien pensé.. Enfin, de qui elle pouvait bien rêvé. J'aimerais vraiment l'aidé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1410
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Lun 21 Oct 2013 - 21:24


- Tu n'as .. Aucune idée de qui était ce garçon ?


Ah ça... Si seulement elle en avait une, cela serait certes plus facile d'émettre des hypothèse quant à sa présence dans son rêve ainsi que les raisons le poussant à agir ainsi. Cependant, c'était le trou noir. Elle ne voyait vraiment pas de qui il pourrait s'agir. Même sa voix elle n'avait réussi à la reconnaître et à mettre un nom sur son éventuel propriétaire. Par contre, ce qu'elle pouvait affirmer, enfin tout du moins, c'est que cela devait être l'une de ses connaissances. Oui... Ce garçon lui ayant fait face dans ce cauchemar devait forcément la connaître pour lui parler comme il l'avait fait. Néanmoins, des garçons, elle n'en connaissait et n'en avait pas connu qu'un seul donc, cela n'arrangeait pas trop la chose.

- Et pourquoi des Honmei ?

Tiens, c'est vrai ça. Qu'est-ce que cela pouvait bien signifier ? Après tout, ce genre de chocolats étaient fabriqués et offert pour une personne que l'on aime alors, cela voulait-il dire que ce jeune homme dans le rêve de la jeune fille était en fait amoureux d'elle ? Et ben.. Cela réduisait grandement la liste des noms car des hommes qui l'aimaient, cela ne courrait pas les rues. D'ailleurs, en fouillant dans sa mémoire, il n'y en avait qu'un seul qui lui venait en tête. Hein ? Oh non...

- Tu es amoureuse de quelqu'un .. ?

Pourquoi lui ? Pourquoi la poursuivait-il encore ? Il n'en avait pas eu assez de lui faire du mal le voilà maintenant qui hantait ses pensées jours après jours jusqu'à aller dans ses rêves. Quand est-ce qu'il allait la laisser tranquille.. ? Franchement, Haru n'en pouvait plus de cette situation.

- Amoureuse hein ? Sincèrement, je ne suis plus certaine de ce que je ressens..

La lycéenne se tourna ensuite vers Saiku, la serviette toujours sur le haut de son crâne. C'était vraiment gentil de sa part de s'inquiéter de la sorte pour elle, mais il n'avait pas besoin d'en faire autant. Un problème pareil ne pouvait pas se résoudre à deux, et encore moins avec quelqu'un rencontré le jour-même. Non. Il fallait qu'elle le résolve d'elle-même en faisant le point et faire la lumière sur ce qu'elle ressentait réellement. Dans le fond, elle le savait peut-être déjà mais refusait de l'admettre ou d'abandonner ses anciens sentiments qu'elle avait tant chéris. En fait, c'était sans doute ça le plus dur. Quelle idiote elle faisait.

- Tu n'as pas besoin de t'en faire autant tu sais ? Il faut juste que j'arrête de me voiler la face.

Peut-être parce qu'on était dans le sujet, une question passa dans l'esprit de la jeune fille. C'était sans doute inconvenant d'en poser de ce genre à une personne que l'on ne connaissait que depuis une heure ou deux néanmoins, elle sortit tout de même de sa bouche :

- Et toi dis-moi, tu aimes quelqu'un ?

Il faudra qu'un jour on analyse son cerveau pour voir ce qu'il s'y déroulait.


---------------------------------




Je m'exprime en #990099
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Lun 21 Oct 2013 - 22:55

Amoureuse hein ? Sincèrement, je ne suis plus certaine de ce que je ressens..



Plus certaine de ce qu'elle ressens ? Comme si elle ne savait pas si elle aimait une personne ou pas.. La situation dans laquelle elle se trouve avec cette personne fait qu'elle ne sait pas sur quel pied danser ? Qu'elle ne sait pas si elle éprouve quelque chose pour lui .. Cette personne aurait fait une erreur, ou lui aurait fait du mal .. Mais elle garde l'espoir de quelque chose ? Elle garde l'espoir qu'un jour, tout soit différent ? Je n'sais pas vraiment quoi penser.

Tu n'as pas besoin de t'en faire autant tu sais ? Il faut juste que j'arrête de me voiler la face.


Arg. Ça se voit autant que ça que je m'en fait ? Je pensais pouvoir masquer mon inquiétude pour elle, mais il semblerait qu'elle ai pu la déceler. M'enfin, comment aurait-elle pu faire ? Si ce n'est que .. Merde. Mes questions. Je pose trop de questions. J'imagine que c'est une bonne chose, mais peut-être vais-je passer pour quelqu'un qui s'en fait pour un rien. C'est pas cool ça .. Je ne connais pas vraiment cette fille. Je viens à peine de la rencontrer, mais pourtant, je ressens le besoin de lui porter de l'intérêt. J'imagine que ..

Et toi dis-moi, tu aimes quelqu'un ?


Si .. J'aime quelqu'un ? En y réfléchissant, je n'ai pas énormément, sinon quasiment pas, parler de moi. Ça me fait bizarre que quelqu'un .. Me pose une question sur moi, comme si je l'intéressais.

Et bien .. Je n'ai jamais ..


Hein ? Qu'est-ce que je fais ? Je pense, enfin, je crois que depuis le début, elle ne me ment pas, pourquoi mentirais-je ? Je n'ai de toute façon rien à cacher. C'est peut-être juste que je n'ai pas .. L'habitude de parler de moi comme ça. Surtout au niveau " Amour ". Je n'sais pas ce que ça fait d'être amoureux, comme pourrais-je lui dire si je le suis ou pas ?

Oui, j'aime quelqu'un. Enfin .. Aimer, c'est un grand mot. Tu sais .. Je n'sais pas vraiment ce que l'on ressent quand on est amoureux.


Il y a peu, peut-être un an, j'ai rencontré une fille à un concert, et .. J'ai ressentit quelque chose de bizarre. En fait ..

C'est une fille que j'ai rencontré il n'y a pas si longtemps. Mais je n'sais pas si je peux vraiment parler d'amour. En fait .. C'est une fille pour laquelle je ressentais quelque chose, mais c'est un sentiment sur lequel je ne peux pas mettre de nom. Un jour, elle a repris contact avec moi et .. À force de se voir, c'était devenu une habitude. Je ne sais pas si on était des amis ou .. Mais dans tout les cas, c'était une personne avec qui j'aimais passer le temps. Tu sais, le genre de personne avec laquelle, la journée défile vraiment vite. J'n'ai jamais été un garçon souriant mais pourtant, avec elle .. C'était le cas. Je .. Me sentais bien à ses côtés. Je me sentais rassuré, protégé, bien dans ma peau. Un jour .. On s'est disputés.. Et une fois arrivé chez moi, je .. Me sentais mal. J'avais l'impression d'être qu'un idiot, un con. Et j'ai pleuré. J'ai pleuré parce que je voulais la revoir. Encore une fois. Oui, en fin de conte, je pense que je l'aimais.. Mais ce ..


M.. Merde. Qu'est-ce que je fais ? Pourquoi je parle autant ? C'est pas sérieux de ma part, je n'lui ai pas laissé la parole une seule fois dans tout ça.. Moi qui n'ai pas l'habitude de parler énormément, me voila à jacter comme un moulin à parole. J'n'en revenais pas. C'est alors que mon regard se dirigea vers l'horizon. J'avais honte. D'en avoir autant dit sur moi, comme de ne pas la respecter. Je tendais ma jambe en rejetant le sable avec mon talon comme pour détourner ses pensées. 'Chié ..

Désolé.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
■ Age : 24
■ Messages : 1410
■ Inscrit le : 12/09/2012

■ Mes points : 0

■ Mes clubs :

Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2012
Haru Kawai
« A l'université ; section littéraire »
http://my-sekai-mangasv2.skyrock.com/
(#) Re: Du beau temps, un livre et de la musique  Dim 27 Oct 2013 - 19:27


Haru se trouva idiote d'avoir posé une question pareille. Sérieusement, vous poseriez ce genre d'interrogations à une personne que vous avez rencontrée le jour même ? Pour quelqu'un de sensé, la réponse est évidemment non. Non pas que la jeune fille n'était pas ce type d'individu, seulement parfois, il lui arrivait de dériver un peu et de se mettre à dire toutes les choses qui lui passaient par la tête, sans réfléchir à si elle devait vraiment le faire. Enfin.., ce qui était fait était fait.

Saiku débuta sa phrase en la mettant sous forme négative avant de se raviser. Peut-être s'était-il souvenu d'un détail prouvant le contraire de ce qu'il s'apprêtait à dire.


- Oui, j'aime quelqu'un. Enfin .. Aimer, c'est un grand mot. Tu sais .. Je n'sais pas vraiment ce que l'on ressent quand on est amoureux.

La lycéenne avait l'impression de revoir ce qu'elle était l'année précédente, lorsqu'elle non plus n'avait aucune idée du mot à mettre sur les sentiments qu'elle avait. Est-ce que c'est de l'amour, s'était-elle demandée. Elle s'était alors mis à faire pleins de comparaisons, à réfléchir tout le temps, à faire des hypothèses pour enfin, un jour, se rendre à l'évidence.

Le jeune homme commença ensuite à raconter une petite histoire ; une rencontre qu'il avait faite lors d'un concert. Au début, quand il fit allusion au fait qu'en sa compagnie les journées passaient plus vite, ce n'est pas Masashi qui apparut dans son esprit, mais Natsumi. En effet, elle se souvenait qu'elle avait vraiment cette sensation quand elles étaient toutes les deux. Une triste nostalgie l'envahit un instant. Les années avaient passées depuis pourtant, le manque demeurait. Normal me direz-vous, même si c'était toujours difficile à accepter.


- Un jour .. On s'est disputés.. Et une fois arrivé chez moi, je .. Me sentais mal. J'avais l'impression d'être qu'un idiot, un con. Et j'ai pleuré. J'ai pleuré parce que je voulais la revoir. Encore une fois.

Haru ne savait pas trop quoi répondre. Elle qui ne s'était jamais fortement disputé avec qui que ce soit, ne savait pas quels mots choisir. Néanmoins, vu la façon dont il parlait, cela n'avait pas dû être une épreuve facile pour lui.

- Oui, en fin de conte, je pense que je l'aimais.. Mais ce..

Et bien, pourquoi s'arrêtait-il soudainement ? De plus, il détourna le regard en s'excusant. Il se sentait gêné peut-être. C'est vrai que c'était la première fois qu'il parlait autant seulement, elle ne voyait pas le problème. Cependant, il s'agissait d'un sujet que, normalement, on n'abordait pas avec tout le monde et encore moins à des inconnus. Leurs cerveaux à tous les deux devaient être spéciaux.

- Désolé de quoi ? Tu n'as pas besoin de t'excuser tu sais. Tiens ?

En jetant un coup d'oeil plus loin, Haru remarqua que la pluie avait diminué en intensité. Avec un peu de chance, elle allait bientôt se terminer. Pour preuve, quelques mouettes étaient de nouveau de sortie. C'était positif. Soudain, l'une d'entre elles se posa tout près de la lycéenne en poussant un cri. Cela la fit sursauter et crier également. Quand elle vit l'animal présent, puis qui s'était envolé suite à sa surprise, elle ne pu s'empêcher de laisser échapper un petit rire de sa bouche. Le pire, c'est que, étant donné que le sable était légèrement humide, elle pu glisser et tomber sur son voisin. Heureusement que cela n'était pas arrivé, elle se serait retrouvée dans une situation encore plus embarrassante.


---------------------------------




Je m'exprime en #990099
Revenir en haut Aller en bas
 
Du beau temps, un livre et de la musique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Hors RPG :: Poubelle :: Archives des rps :: Anciens rps-
Sauter vers: