-40%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD 55 » à 369,99€
369.99 € 620.54 €
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 30 Septembre!
Les comptes non recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Personnel ; infirmière
Sakura Iroka
■ Age : 31
■ Messages : 1352
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1 (Maison)
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka

Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Empty Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre

Ven 3 Juil 2015 - 10:22


Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre 837670sakuifichesuivi
Sakura Iroka

« Une cuillère de sucre aide à avaler le médicament »






Je ne sais pas si ça servira vraiment à quelque chose, mais d'après les médecins, écrire un journal sert à se sentir mieux, à se "défouler". Personnellement, si je veux me sentir mieux, je mange une bonne tablette de chocolat blanc&noix de coco et je suis sur un petit nuage, entourée d'anges faisant des vocalises, accompagnés de leur instrument. Enfin bref, comme vous pouvez le voir, j'ai commencé à écrire sur ce joli journal à la décoration appétissante, afin de me "défouler". Je suis en train de vouvoyer un bouquin... C'est sensé m'empêcher de devenir folle, mais j'ai l'impression de parler toute seule... Et si je te donnais un prénom... Ren... Je ne sais pas si tu me liras un jour mais comme ça tu verras ce que je deviens, que je vais mieux.

... Lalala~♪♫

Bon baah... Je crois que je n'ai plus rien à dire, donc je vais m'arrêter là pour aujourd'hui. À la prochaine !






→ MES RPS EN COURS ←

Pour le meilleur et pour le pire With " Ryosuke Ogawa & Anastasia J. Hevans"


12 Novembre 2014

Vous savez ce genre d'anniversaire où vous broyez du noir à cause d'un ex et que vous ne voulez voir personne ? Bah c'est exactement ce que je vis actuellement ! J'ai bien fais comprendre à Ania et Ryosuke que ce soir, j'étais PAS dispo... Eh bien, TOC TOC qui voilà à la porte ? Les deux affreux jojo qui n'en on fait qu'à leur tête et sont là avec la ferme intention de faire "bouger la vieille"... Me faire appeler comme ça par Ryo... L'hopital qui se fout de la charité ça ! Bref, on va tenter de faire bonne figure et d'avoir l'air enjouée,
un jeu ? Action ou Vérité ? Pourquoi est-ce que je ne le sens pas ce jeu...


Avant le bal, place au récital With " Ryosuke Ogawa"


14 Février 2015

À Venir


Dire que tout allait bien... With " Eden Virtanen"


8 Avril 2015

À Venir




→ IL ETAIT UNE FOIS ←
Arrivée à l'appartement With "Zahn Itashi"

Je suis à peine arrivée dans l'établissement que je me suis faite remarquer plusieurs fois. Dans le taxi avec un serre-tête de diablesse, puis Zahn en me cassant la gueule dans les escaliers... Le directeur m'a fais entrer dans notre appartement, oui j'ai bien dit notre car nous sommes colocataires à présent. Après avoir posé mes affaires dans ma nouvelle chambre, nous nous sommes installés dans le salon pour déguster le DÉÉÉÉLICIEUX gâteau au chocolat, que sa mère avait préparé. Nous n'avons pas parlé longtemps car il avait une réunion, mais s'était sympathique de le revoir. Ca fait du bien de revenir chez soi. J'ai hâte de travailler.

Dans le bus With "les personnes participants au voyage"

C'était le jour du grand départ pour Hakuba ! J'avais hâte d'y aller mais j'ai quand même trouver le moyen de me levée en retard... ! J'ai eut de la chance de ne pas le louper. Il y avait beaucoup d'ambiance ! Les étudiants étaient surement aussi excité que moi, ou plutôt s'était moi qui était comme une gamine... En tout cas, c'était convivial et annonçait bien la suite du voyage, du moins... je le pensais...

[Mardi - 9h00] Ils sont où les freins la dessus ? With "Tomoko Hayashi"

C'était lors de ma première leçon de ski. J'étais suis super enthousiaste d'en faire ! J'aurais dû m'abstenir d'y aller... Dès la première descente je provoques un accident. Et pas avec n'importe qui ! Avec Tomoko Hayashi, une de mes élèves... Blessées, j'ai appelé les secours et nous avons rejoins le cabinet médical en barquette. C'était amusant ! Du moins pour moi, la pauvre Tomoko en est sortit toute pâle ! Après quelques radio pour la demoiselle et des pansements pour moi, j'ai raccompagné l'adolescente jusqu'à sa chambre. La pauvre est en béquilles dès le premier jour des vacances... Je m'en veux un peu.

Et plus je soupire, plus le monde rétrécit With "Keiko Williams"

Alors que l'infirmerie - et les élèves qui la squattaient - était d'un calme absolument, la porte s'ouvrit d'un coup dans un cri. Mais non, ce n'est pas la porte qui a crié ! Keiko venait d'arriver en furie pour se confier à moi. Du coup, j'ai vite viré les faux malades pour l'écouté parler sans oreilles indiscrètes. Elle s'était encore fait larguer... Un vrai goujat d'ailleurs ! Après quelques questions/réponses venant aussi bien d'elle que de moi, la jeune femme avait de nouveau le sourire. Je l'aime bien cette prof alors je préfère la voir dans cet état.

Une infirmière ! With "Mirai Sloan, Tessa York, Heisuke Kodoku & Keitô Heiki "

C'était en fin de journée, alors que je rangeais l'infirmerie afin qu'elle soit déjà prête pour le lendemain matin, qu'un grand bruit provenant de la salle d'attente m'avait fait sursauter. Un peu paniquée, j'avais pris Norbert le squelette devant moi, attrapé mon petit tabouret et après avoir compté jusqu'à trois... J'ai ouvert la porte de la salle d'attente, lancé Norbert et poussé un cri de guerre contre mon agresseur en brandissant mon tabouret. La salle était vide, à l'exception d'une élève blessée que j'ai faillit tuer d'une crise cardiaque. Peu de temps après, trois autres élèves sont entrés et l'air perplexe sur le fait de voir un squelette en plastique tiré par une élève, blessée à la tête, et l'infirmière portant un tabouret... Je n'ai pas eut de problème pour qu'elles acceptent de se faire soigner, heureusement...

Grippe, synonyme de première discussion With " Heisuke Kodoku & Jeanne Duval "

J'étais à la bourre ce matin là, du moins, je suis parti en retard de chez moi. Heureusement, je ne suis pas arrivée trop tard dans l'infirmerie et HEUREUSEMENT ! car j'enfilais à peine ma blouse de travail, que poisse-kun a débarqué dans la salle de soin pour me déposer une élève. J'ai des doutes sur la raison pour laquelle il passe fréquemment m'emmener des malades/blessés, mais je devais m'occuper de la demoiselle. Du coup, je lui ai fait un mot de retard et j'ai surveillé Jeanne, pendant qu'elle se reposait, le reste de la journée.

Oulà ! Je vois double ! With " Alessandro & Alessio Adamo "

Jour d'arrivé de mes jeunes et séduisants colocataires. Des copies conformes sur le physique, mais pas sur la façon d'agir. Le problème, c'est qu'ils sont arrivés plus tôt que prévu et que je me suis retrouvée en mode speed : Ranger à l'arrache les papiers, foutre de l'eau de vaisselle partout par terre, devoir me changer car je m'en suis foutu sur le jean... Bref, une magnifique première impression. Heureusement, je crois que je n'ai pas trop fait mauvaise impression, vu le regard d'un des frangins. Il va falloir qu'il fasse attention s'il tient à la vue.

Cauchemar en cuisine With " Alessandro Adamo "

Suite à la provocation de Hini'kun, je m'étais lancée dans la conception d'un fondant au chocolat, pour lui prouver que j'étais capable de cuisiner. Après une recherche fastidieuse d'une planche à découper et une casserole, Al' était là pour me proposer son aide. Entre mes bourdes et les siennes, on a galéré pour le finir, mais finalement, on y est arrivé !

Votre mission, si vous l'acceptez... With " Anastasia J. Hevans & Alessandro Adamo "

"Votre mission, si vous l'acceptez, est de vous infiltrer dans la laverie de l'internat et de faire votre lessive ni vue, ni connue. Pour mener cette affaire, vous serez accompagnée d'Anastasia J. Hevans, qui n'a malheureusement pas pu laver son linge chez vous, car le lave-linge n'était plus en état. Cette mission doit rester secrète et si vous vous faites prendre, vous devrez user de tous les moyens disponibles pour vous en sortir. Bonne chance" Bien sûr que j'ai accepté ! Al' nous a surprise dans la laverie, mais il ne dira rien, heureusement ! Nous nous sommes trouvé un nom de code " Cookie Warrior ", c'est la classe (^.^)b

[Vendredi - 20h] Amusons-nous With " Anastasia J. Hevans & des jeun's "

Comme on avait décidé de profiter à fond du séjour au ski, Ania et Moi sommes un peu sortie nous balader. Durant la balade, on a rencontré deux jeunes hommes, très intéressés par nous et nous ont invité à manger. Leur but était sûrement de nous saouler pour qu'on soit incapables de leur résister. Sauf que l'on s'est enfuient après une escapade aux toilettes et on les a remercié en leur laissant un petit mot, signé " Cookie Warrior " qui est devenu notre marque de fabrique.

Bon, ils ont réussi a nous mettre dans un sacré état et on courrait pas droit du tout. Quand on s'est posées, j'ai repéré un petit groupe de jeune qui mangeaient des marshmallow ! Ni une, ni deux, j'ai foncé vers eux en voulant m'amuser aussi, à m'en mettre plein dans la bouche, quand Ania m'en a empêché. Elle m'a balancé une boule de neige alors que j'y étais presque !! Puis, après qu'elle ait demandé à un des jeunes s'ils n'avaient pas déjà couchés ensemble, elle m'a embarquée pour qu'on rentre manger mes chocobons, avant de commencer notre ronde de surveillance. Bonjour l'état des surveillantes !

J'ai une tête de chaperon ou quoi ? With " Ren Nakamura "


Fin Janvier 2014

Comme je n'étais pas dans mon assiette ce jour là, j'ai complètement oublié de remettre en état cette trousse de premiers secours. Bien entendu, il a fallut qu'un gamin turbulent se blesse après le couvre-feu, PILE ce jour-là, m'obligeant ainsi à retourner à l'infirmerie - à pied sinon c'est pas drôle - un soir de janvier...

A mon arrivée, je suis tombée sur un tableau inattendu. L'élève est en caleçon et un surveillant qui ne faisait rien de spécial, à part me fixer... J'ai donc soigner seule l'arcade du jeune homme, le surveillant me remplit le bon de décharge et au moment où j'ai lu " Ren Nakamura ", je me suis sentit mal et j'ai fais un petit malaise... On dirait pas comme ça, mais en fait, tomber sur ton homonyme m'a bien perturbé.

Du coup, comme il n'était pas vraiment rassuré de me laisser rentrer seule, Ren m'a raccompagné chez moi. Sur le chemin, nous avons fait une très mauvaise rencontre... En me protégeant des gugusses, le surveillant a subit une injection - de je ne sais quoi - et a commencé à agir bizarrement. Du mec terne et emmerdeur, il était devenu plus souriant, taquin et... sans limite. Il m'a embrassé sur le front !

A l'appart, Alessandro et lui ont fait rapidement connaissance et après Ren s'est "effondré", dans le canapé, jusqu'au petit matin. Nous nous sommes préparés rapidement et sommes retournés à l'établissement sur les coups de 5h50... J'ai dormi dans l'infirmerie jusqu'à 8h...

Revisitons nos classiques With " Lavender Lauder & Airi Nakamura "


Mi Février 2014

J'étais fatiguée ce soir là mais je devais traîner à l'infirmerie. Pourquoi ? Car Ania était en train d'essayer de convaincre Al' que d'être papa, à 24 ans, ça n'est pas la fin du monde. Malgré nos sentiments, depuis qu'il a appris que je suis enceinte, il a décidé de faire chambre à part et de ne pas assumer... C'était dur pour moi qui souffrait des maux de grossesse... Alors que je gagnais du temps en faisant l'inventaire, j'ai reçu la visite de deux élèves de première année : Lavender Lauder et Airi Nakamura. Ce nom de famille me poursuit en dirait...

La jeune Airi est tombée malade et ils s'inquiétaient de son état. Heureusement, plus de peur que de mal, ce n'était qu'un bon rhume qui partirait avec du repos. Soulagés, ils sont repartis ensemble vers les dortoirs et je les ai envié d'être encore jeunes et innocents.

Lorsque je suis rentrée, Ania n'était plus là et Alessandro s'est excusé pour son comportement. Au moins, je ne serais pas restée plus tard pour rien.

Il est rigolo ce placard ! With " Kendra Itashi, Keitô Heiki, Akita Ikumi & Jack Heafy "


Début Mars 2014

J'entamais mon 3ème mois, lorsque je me suis rendue compte que je n'avais toujours pas prévenu Zahn. Du coup, comme il n'y avait personne à l'infirmerie, j'ai fermé la salle de soin et me suis dirigée vers son bureau. Dans les couloirs, j'ai rencontré un drôle de groupe composé de l'adorable Kendra-chan, Ikumi-san et le punk qui a frappé mon Senji adoré. Grr! Comme la petite Kendra était en train de dessiner sur son casier, je l'ai un peu encouragée à continuer pour lui apprendre la vie au Keitô ! Après ça Psykokwak, un grand dadet blond avec un œil poké, s'est pointé et a martyrisé la petite...

Bien entendu, les cris de Kendra on fait sortir le père et Jack, le grand dadet, a été convié dans le bureau pour prendre une ronflante (bien méritée). Après ça, je l'ai emmenée à l'infirmerie pour m'occuper de son œil puis, pour le punir de m'avoir prise pour une buse avec son histoire de porte, je lui ai fait faire une petite visite guidée.

Besoin de prendre l'air. With " Ryosuke Ogawa"


Début Mai 2014

Qui dit journée de travail terminée, dit retour à la maison. Malheureusement, à part l'obscurité de la pièce, rien ne m'y accueille désormais. Alessandro a décidé de quitter l'appartement et de partir à la recherche de son frère... Après avoir manger, mon manque de fatigue ne me permet pas de dormir et la moindre activité me rappelle Alessandro...

Rapidement, je ressens le besoin de quitter l'appartement et je vais me réfugier sur le toit, où je ne reste pas longtemps seule.

Dis tata, t'as mangé un ballon ? With " Kendra Itashi"


Début Mai 2014

Alors que je m'occupais de la paperasse en l'absence de Fukuda-sensei - appelé pour une urgence sur le terrain - une jolie petite frimousse est venue pousser la porte de l'infirmerie. Kendra-chan m'a annoncé que sa nounou avait mal au ventre. Aaah~ Les joies féminines mensuelles~
La petite voulait absolument rester avec moi et cherchait à faire partir sa baby-sitter dans les pleurs et la cris...

Au début, j'étais contre mais j'ai finalement accepté et après avoir proposé à Itashi-san de diner chez moi, j'ai emmené Kendra-chan jusqu'à l'appartement. C'est ainsi que j'ai découvert que Itashi-san était en réalité mon voisin... Bonjour l'ermite !

Bref, avec Kendra, nous avons préparé le repas puis nous avons jouer jusqu'à l'arrivée de son père. Cette soirée m'a fait énormément de bien au moral suite aux derniers événements...

Le délice d'une rencontre With " Sasha Caballero"


Début Juin 2014

Echographie de la veille en main, j'admirais mes petits bout-choux. J'ai tellement hâte de pouvoir les serrer dans mes bras. Puis, comme la faim faisait grogner mon ventre, j'allais me faire à manger lorsque ma nouvelle voisine vint me rendre visite. Elle avait même apporter à manger !! Un poulet rôti au miel qui était à tomber par terre ! C'était délicieux!

Durant le repas, nous en avons profité pour faire connaissance. Cette jeune femme s'appelle Sasha Caballero, elle est espagnole et elle est une personne adorable. Nous avons fais des petits lapins avec des pommes et elle est rentrée chez elle ensuite.

J'ai oublié de lui demander à quel étage elle se trouvait... J'espère que je la reverrai bientôt!

Mais qu'est-ce que tu fais ?! With " Ryosuke Ogawa"


4 Juin 2014

Histoire de m'occuper un peu, j'avais décidé de faire un peu d'activité manuelle. Assembler les petits morceaux d'une étagère, pour m'avancer, car je ne pouvais pas me permettre de monter les gros dans mon état. C'est à ce moment là que Ryosuke a toqué à ma porte et a vu les notices/outils sur la table basse. Je lui ai expliqué puis l'ai invité à boire un café, qu'il a accepté mais avait décidé de monter l'étagère !!

Pas d'accord, sans est suivi une bataille de vol de notice, puis de vis pour se tirer dans les pattes. Ni lui ni moi n'avions l'intention de lâcher, du coup on a finit par monter l'étagère ensemble. Au moins, tout le monde était content.

Sauf qu'il a décidé que ça n'était pas assez et qu'il allait s'installer sur mon canapé pour me surveiller... Nouvelle bataille avec prise d'otage de café, pour finalement accepté qu’il reste squatter quelques temps. Ça sera toujours bien d’avoir une présence et de l’aide dans l’appartement. Il est gentil alors je ne pense pas que la colocation soit bien difficile.

La vie, c’est une panique dans un théâtre en feu. With " Les adultes "


19 Juin 2014

Tranquillement installée dans ma routine, j'avais regardé le zombi qui squattait mon canapé depuis deux semaines se réveiller. Lorsqu'il est parti bosser avec un "Je vais travailler chérie, prends bien soin des enfants pendant mon absence ! ♥", et que j'ai levé les yeux au ciel. Je ne me doutais pas que m'assoupir devant la télé allait mettre ma vie en danger...

De la fumée, des sirènes de pompier... L'immeuble est en feu et je suis en mauvaise posture. Après m'être mise plus ou moins à l'abri des fumées, les secours m'ont évacués et j'ai pu sortir sans encombres, heureusement.

Ryosuke, malgré le fait qu’il était en cours, est revenu et est entré dans le bâtiment pour sauver Jun-san, Franck et les tortues… Cet imbécile est tombé inconscient dans les escaliers et a eu beaucoup de chance de s’en sortir. Je n’ai pas pu m’empêcher de le lui faire comprendre d’ailleurs, c’était plus fort que moi…

Avec le drame, je me suis rendue compte que je vivais avec plus de collègues que je ne le pensais. Apparemment, le bâtiment était vraiment en partenariat avec l’école… J’ai l’impression d’être une ermite qui ne sors pas de chez elle… C’est pathétique…


Rien n'est permanent sauf le changement With " Ryosuke Ogawa"


Du 2 au 9 Septembre 2014

Tout s'est passé très vite ! Ca commence par des visites d'appartements avec Ryosuke, il se fait passer pour mon mari pour esquiver les questions de l'agent immobilier, il se prend un coup de pied dans le tibia, il grimace, je suis satisfaite et on finit par aller se poser dans une cafétéria. Là on discute de la serveuse un peu bancale, de comment je vais appeler mes enfants et pour finir de là où je vais vivre. C'est là que Ryosuke pense à l'appartement qui se trouve dans son immeuble et après avoir blagué sur le fait qu'il ne peut plus se passer de moi, on décide de sortir pour joindre le propriétaire.

L'appartement était top du coup j'ai dis " je le veux " et que je voulais vite emménager. Du coup, quelques jours plus tard, c'était le déménagement. Lorsque nous avons tout ramené, Ryosuke m'annonce (de façon détourné) qu'il a fait exprès de pas monter mon lit comme ça je dors chez lui. Comme si j'allais commencer à déballer des cartons dans mon état si tard... Bref, on monte, on discute et là... c'est l'inondation du plancher... Je perds les eaux dans son couloir et c'est le début de la panique direction l'hosto.

Heureusement qu'il était car je n'aurais pas pu conduire vu les douleurs et puis... il s'est fait passer pour le père afin que je ne sois pas seule durant ce moment... Il m'a aussi fait une déclaration bizarre mais vu le contexte, je ne l'ai pas prise au sérieux du moins... Pas trop...


#Event - Le bal de la terreur ! With " Participants au bal"


31 Octobre 2014

À Venir!





→ HISTOIRES INACHEVÉES ←

Les affaires reprennent
Un gâteau et des bougies, mais c'est un anniversaire !!
Il est à moi ! Non ! À moi !
Le caillou du bonheur
Jeux de mains, jeux de vilains
Un samedi plutôt pénible
Oh, un petit anglais
Il faut un début à tout
Des problèmes, ça fait partie de la vie
Blanc à pois roses
Overdose de bonbons et d'amour maternelle
L'exploration c'est cool ! Sauf pour les adultes...
Du repos et des soins
Visite quotidienne et bouffe gratuite
Soirée entre collègues
Tel est pris qui croyait prendre
Mission Complete ! Fêtons cette victoire !
Petit détour
La soirée d'Halloween
Un jour un peu spécial
Dans le bus...
[Samedi - 9h10] Après la fête, la défaite...
Moi j'ai trois ans aujourd'hui !
Je VEUX PAS nettoyer !
Bonbons contre bobo
La vie, ce poids bienheureux mais si lourd à porter
Une visite pleine de courtoisie
Une poussette en salle des profs
La famille Iroka s'agrandit aujourd'hui
#Intrigue - Serais-tu claustrophobe ?
Au nom de l'alcool, des chips et des soirées entre amis...






PHOTOS &
TROPHÉES




Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre W0aNAbN Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre W1KZN2R Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre WsRZwDSSakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre L4oZjEWSakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre LcONgg9Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre 850016TLHJuin2017
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Classe12Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre XnaA9AhSakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre XK3j3Vg
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Trop_l10Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Trop_l11Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Top_si12
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Top_si13Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Classe10Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Tropla10
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Honte10


---------------------------------

Japonais: #6050dc  « Langue des signes»
Personnel ; infirmière
Sakura Iroka
■ Age : 31
■ Messages : 1352
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1 (Maison)
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka

Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Empty Re: Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre

Ven 3 Juil 2015 - 10:23





→ MES AMIS, MES AMOURS, MES EMMERDES ←

Ryosuke Ogawa
M. Caféine, le Prof de musique squatteur et... "petit" ami ♥ Si je devais le définir, il serait tout simplement le seul homme avec qui je m'entends à merveille actuellement. Nous sommes très complice et il me fait rire avec ses façons de faire non conventionnelle. Il est une sorte d'Ania au masculin en fait ! A part pour le côté couple, évidemment~

Ryosuke est une personne généreuse et surprotectrice qui a été, sans aucun doute, mon plus gros soutient durant ma grossesse et ce, jusqu'à l'accouchement ! Il s'est fait passé pour le père et a manqué de s'évanouir cet andouille ! Il m'a d'ailleurs fait sa première déclaration à ce moment là... Une annonce un peu perturbante dans une telle situation ! J'essayais de ne pas trop y penser lorsque je le voyais pensant que c'était une blague mais lorsqu'il a confirmer le tout deux mois après, lors de mon anniversaire - ça doit être une tradition du coin de faire ça ce jour là - j'ai compris qu'il était sérieux et qu'il était plus qu'un ami.
 Lui c'est Poisse-kun, un étudiant. Au départ, je le voyais souvent venir à l'infirmerie, pour emmener d'autres élèves blessés ou malades. J'ai commencé à me dire que soit il portait la poisse, soit c'était lui qui les rendaient comme ça, juste pour venir me voir. Plutôt inquiétant hein ?
Puis finalement, aucunes des deux options car j'ai appris, via le coeur brisé de Senji-kun, que Monsieur Kodoku sort avec Keitô Heiki. Préférer une brute à mon adorable petit Senji... Il n'a aucun goût !
Heisuke Kodoku
Keitô Heiki
Le rival de Senji-chouw, un étudiant ex-punk . Pour faire simple : Il nuit au bonheur de Senji en sortant avec son plus grand amour. En plus, il l'a déjà frappé une fois ! Une vraie brute ! Bref, je ne l'aime pas du tout et dès que j'ai l'occasion de venger mon petit Senji, je le fais sans hésiter !
 Qui es-tu ? Tu veux être mon ami ? ennemi ?!
M.X
M. X
Qui es-tu ? Tu veux être mon ami ? ennemi ?!

→ JE NE LES OUBLIE PAS ←

Zahn Itashi
Zahn Itashi est le directeur de Kobe High School et ex coloc et voisin de palier. Si il y a bien une personne à connaître, c'est bien lui. Je le connais maintenant depuis un bon moment maintenant. Je dirais que ça fait un pas loin de deux ans, vu que ça fait un an que je suis revenue bosser ici.  Je l'apprécie beaucoup. Il est bien l'un des seuls homme à me parler en me regardant dans les yeux et non pas à lorgner sur ma poitrine...
 Kendra est la fille de Zahn. Elle est âgée de trois ans et est une adorable petite fille.J'ai gardé Kendra pour la première fois lors de ma première année à Kobe. Elle avait fait une mauvaise chute et son père me l'avait amenée en catastrophe. Rien de grave, juste une grosse bosse. La petite, après les soins avait refusé de me lâcher et son père se résigna à me la laisser pour aller donner cours à ses élèves. Je n'avais jamais fais de baby-sitting, mais je me suis pas trop mal débrouillée ! Maintenant, je suis sa "Tata Saku'a" et ça me fait extrêmement plaisir.
Kendra Itashi
Anastasia J. Hevans
Ancienne psychologue, nouvelle prof de psycho, voisine et meilleure amie! Elle m'a fait la surprise de son retour à Kobe et elle a emménagé dans le même immeuble que moi et Ryo. Une chance qu'un des appartements se libérait ! Du coup, nous sommes à nouveau voisine ! Je l'apprécie beaucoup et je sais que je peux compter sur elle, aussi bien pour la confidence que pour la réalisation de plans farfelus. Elle est géniale <3
 Hini'kun est l'ancien prof de sport de l'établissement et je peux dire que, même s'il est sourd, on s'entendait très bien. Comme le bonhomme a un implant cochléaire - et qu'il n'est pas autorisé a y toucher, sur ordre du médecin - j'avais fait sa connaissance dès le début de l'année, pour m'en occuper. Malgré son air d'armoire à glace pas commode, il était très sympathique et je le voyais plus comme un gros ours maladroit avec qui on peut bien s'amuser. Je suis triste qu'il soit partit de l'établissement sans réelles explications, en laissant Ania derrière lui... Je ne comprends pas mais bon, c'est la vie...
Hiniku A. Nisshoku
Mila Horime
Une bonne amie et ancienne collègue de travail ! Mila c'est une crème ! Elle passait me voir de temps en temps chez moi pour voir comment j'allais, durant ma grossesse et à m'apporter des petits plats bien mijoté~
Elle a quitté Kobe durant les vacances de Noël et je n'en connait pas toute la raison. Tout ce que je sais, c'est qu'elle est partie à l'étranger. Elle va me manquer.
 Al' est mon ex-petit ami et le père des enfants de je porte. Je l'ai rencontré le jour où il a emménagé à l'appartement, avec son frère jumeau. Au départ, comme je le prenais pour un obsédé, à l'appartement, c'était pantalon direct. Puis on a appris à se connaitre, on s'est rapproché et puis voilà, maintenant j'attend ses enfants.
Malheureusement, apprendre qu'il allait être père de, non pas un mais deux enfants, lui ont fait prendre de la distance. Ania a bien tenté de le raisonner une fois de plus, mais se fut un échec... L'annonce des jumeaux lui a rappelé le départ de son frère et il ne l'a pas supporté... Il a quitté l'appartement et, même si je l'espère, je ne sais pas s'il reviendra un jour auprès de nous.
Alessandro Adamo
Ren Nakamura
Un des surveillants de l'établissement et homonyme d'une vieille connaissance. Ren Nakamura... Ça m'a fait un choc lorsque j'ai appris comment est-ce qu'il se nommait. Surtout que les kanjis utilisés son les mêmes également ! Je l'ai rencontré un soir à l'infirmerie car un élève s'est blessé et que j'avais oublié de remplir la trousse de premier secours... Erreur bête hein ?
Bref, après avoir soigné l'élève devant ce surveillant d'un respect à toutes épreuves... hum... J'ai fait un petit malaise et il a décidé de me raccompagné chez moi. On a fait une mauvaise rencontre et il a reçu une injection, de je ne sais quelle saloperie, qui l'a rendu complètement différent. C'était vraiment une étrange rencontre...
Psykojwak ou door-kun était un habitué de l'infirmerie... Jack est ce que l'on pourrait appelé un délinquant. Dès son premier jour, il a réussi à être blessé "par une porte" et à finir dans le bureau de Zahn... Un peu plus et il aurait pu se faire virer sur le champ, vu qu'il a pris plaisir à "maltraiter" la petite Kendra... Une enfant de 3 ans quoi... Parfois je me demande s'il a réellement 17 ans...
Enfin bref, comme c'est un bagarreur, il avait prit un abonnement à l'infirmerie et me demandait de soigner ses mésaventures avec les portes... Il n'est pas vraiment méchant, il est juste idiot et c'est ce qui a causé sa perte vu qu'il a finit par être expulsé...
Jack Heafy
Senji Izuriha
Alors lui, c'était mon chouchou mais il a quitté l'établissement... La première fois que je l'avais vu, c'était à l'infirmerie et je l'avais pris pour un première ou deuxième année. Sur le coup, il m'avait vite fait comprendre qu'il ne fallait pas se fier aux apparences, vu qu'il était en 4ème année... Malgré un mauvais départ, j'ai découvert qu'il était un garçon a-do-ra-ble ! Dès qu'il venait à l'infirmerie, j'étais tellement heureuse que je le faisais entrer tout de suite, même si ça râlait en salle d'attente. Dommage qu'il ait dû quitter l'établissement à cause d'une histoire de coeur...
Une collègue de travail pleine d'entrain avec qui je m'entendais bien. Rosenthal-san est le genre de femme avec qui j'aime bien discuter. Rigolote, énergique, qui n'a pas peur de partir en vrille de temps en temps.
Maman d'une jeune fille à la langue bien pendue, elle avait de quoi faire entre les cours et chez elle ! Je l'ai invitée quelque fois à l'appartement (la première fois il y a eut un tremblement de terre et nous sommes restés coincés dans l'ascenseur avec elle et Ryosuke... L'angoisse) et ça se passait dans la bonne humeur jusqu'à ce que le juge lui retire Kinoko... Petit à petit, elle sortait moins et j'ai peu à peu perdu contact avec elle, j'espère qu'elle va bien.
Isley I. Rosenthal
Keiko Williams
Keiko, est l'ancienne prof de théâtre, mon ex-colocataire et une super copine. La première fois que je l'ai vu, c'était à l'infirmerie. Elle a débarquée d'un coup et s'est mise à me parler de tout et de rien. Surement besoin de se lâcher. Après l'incendie, nous avions emménagé ensemble dans un appartement, mais elle a été mutée dans un autre établissement. Je suis un peu triste mais bon, heureusement pour moi, les portables existent !



---------------------------------

Japonais: #6050dc  « Langue des signes»
Personnel ; infirmière
Sakura Iroka
■ Age : 31
■ Messages : 1352
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1 (Maison)
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka

Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Empty Re: Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre

Ven 3 Juil 2015 - 10:23




→ NOVEMBRE~DECEMBRE 2012 ←

Salut Ren.

Comme je l'ai promis aux médecins, je viens t'écrire pour ne pas oublier et ne rien garder pour moi. Du moins, presque pas... Bah oui, tu restes un journal donc tu ne peux pas me parler ou me conseiller... Bref, je m'égare et je ne racontes rien.

Nous sommes en Janvier et cela fait deux mois à présent que je suis de retour à la Kobe High School. Si tu savais à quel point ça m'a fait du bien de revenir ici. J'ai simplement l'impression d'être de retour, chez moi, après une longue absence. Beaucoup de monde que je connaissais ne sont plus là, dont toi... Quelques frimousses me sont familière. Tu te souvient de Lou Yomura ? Je l'ai revu lors de ma reprise. Aaaah, la reprise. D'ailleurs l'infirmerie à changer d'allure. Les meubles ne sont plus au même endroit et surtout, la peinture n'est plus la même. Ça redonne de la vie à cette pièce.

Zut, je m'égare. Je te parlais donc de Lou, elle va visiblement beaucoup mieux. Malheureusement, elle a quitté l'école le mois dernier pour problème personnel. Je me rend compte que s'est plus difficile de dire au revoir que de revenir, ne retrouver personne et repartir de zéro.

Je te rassures, je ne suis tout de même pas toute seule. Comme tu le sais, ici le personnel vit en collocation et devine quoi ? Je suis dans l'appartement de Zahn ! Le directeur en personne ! Du coup, je vis avec lui, la mignonne petite Kendra - qui a incroyablement grandit - et Juliette, la jeune canadienne qui s'occupe de la petite, durant les heures de travail de son père. Une vraie crème cette petite. Quand j'ai fêté mon anniversaire, elle est l'une des seules à être venu partager un bout de gâteau, dans la salle commune, avec moi.

Bizarrement, ça m'a rappelé l'année dernière, sauf que cette fois ci, il n'y a pas eut l'apparition surprise de Naganori sortant de dessous la table en disant "Joyeux anniversaire !". Ralala, Naganori, lui aussi est parti. As-tu des nouvelles de lui, toi qui es son meilleur ami ? Je n’en aurais hélas jamais la réponse…

En tout cas, c’était sympa comme après-midi ! Le mois de novembre a défilé à toute allure! C’est fou ce que le temps passe vite lorsque l’on fait ce que l’on aime. =D Je te parle de Novembre mais pour dire vrai, le mois de Décembre aussi ! Quelques semaines de travail et pouf ! C’était déjà les vacances. Et quelles vacances ! Je suis allée à la neige ! Oui, oui tu ne rêves pas, à la neige. Zahn a organisé un voyage scolaire à Hakuba et souhaitait avoir des accompagnants. Fallait pas manquer l’occaz’ ! ; D

Le voyage a été long et épuisant, mais l’ambiance dans le bus était sympathique, bruyante par moment, mais sympathique. On arrive, on s’installe dans notre chambre avec Juliette. Et oui, on est coloc’ même en dehors de Kobe maintenant ! hahaha ! Ahem… Bref, on arrive le lundi, on s’installe et le lendemain, c’est la première journée de ski. Forcément je m’inscris en débutante pour apprendre à en faire.

Quelle erreur…

Je me suis retrouvée dans un grand groupe de débutant, où l’instructeur n’était pas très préoccupé par le devenir de ses élèves. Pourquoi je dis ça ? Eh bien, tout simplement parce que j’ai rencontré violemment la jeune Tomoko Hayashi et que nous avons dû nous débrouiller pour redescendre et aller voir le médecin, sans passer par la case chasse-neige. Résultat des courses, une bonne tendinite traumatique pour la demoiselle et une jolie entaille – faite par un ski à travers le pantalon de ski. Je tiens à le préciser car c’est fort quand même – sur le mollet gauche. Je pense que je vais avoir une légère cicatrice du coup. =/ Je n’ai du coup par la suite pas fait grand-chose de mon voyage, si ce n’est d’aller voir les chiens de traineaux ou de soigner les bobos de mes élèves comme à mon habitude.

Nous sommes tous rentré et j’ai repris le boulot avec la routine habituelle. Des malades, des petits bobos encore des malades et des malades imaginaires. Tu sais, ceux qui ont tous le même refrain ? «  Je suis malaaaaaadeuuh, complètement malaaaadeuh… ». Des fois je les envois balader oui. Ils m’empêchent de manger mes gâteaux tranquillement ! Donc zou ! Dehors !

Le Vendredi à 10h il y a Anya qui se pointe, elle me fait du gringue, je la recale gentiment, elle se change pour son cours de sports, puis je ne la revois plus avant 12h, où elle me fait le même cinéma avant de remettre ses habits. Anya ? Aah ! C’est une fille qui se travestit, du coup elle se change pas avec les autres mecs, logique… Qu’est-ce que les autres peuvent bien s’imaginer entre elle et moi ? Un jeune garçon qui se change dans l’infirmerie… Je crains déjà l’arrivée des rumeurs…

Sinon, loin de cette routine ennuyante, il y a parfois la prof de théâtre qui débarque pour me faire jouer les confidentes. J’aime bien ce rôle. J’essaie de le jouer du mieux que je peux et je pense que je ne m’en sort pas trop mal vu qu’elle revient. ^.^

Enfin voilà, les fêtes sont passées et maintenant je démarre un nouveau mois et une nouvelle année. Sera-t-elle meilleure que la précédente ? Je l’espère, oui

Sur ce, je te laisse. A plus tard Ren



---------------------------------

Japonais: #6050dc  « Langue des signes»
Personnel ; infirmière
Sakura Iroka
■ Age : 31
■ Messages : 1352
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1 (Maison)
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka

Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Empty Re: Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre

Ven 3 Juil 2015 - 10:24





→ JANVIER~FEVRIER~MARS 2013 ←

Salut Ren.
Je te poserai bien la question classique «  Comment ça va ? », mais comme tu es fictif, je ne risque pas d’avoir de réponse… ou alors c’est que j’entends des voix et là je pense que je suis bonne pour une nouvelle thérapie ! x]

Désolée de ne pas t’avoir écrit plus tôt mais, pour ne pas te mentir, j’ai complètement oublié le journal… Oui je sais déjà ce que tu m’aurais dit à ce moment-là  mais, ce sont des choses qui arrivent à tout le monde ! (même si j’avoue que ça m’arrive plus que d’ordinaire…). En tout cas, ne me blâme pas pour ça ! Prenons-le comme le symbole de ma guérison ! o/

Le mois de Janvier, comparé aux deux autres qui ont suivis, n’a vraiment rien d’intéressant… Des journées classiques, avec des élèves malades classiques et des sécheurs de première catégorie classiques… Anya a quitté l’établissement en début de mois donc plus personne pour venir me faire changer mes journées et Keiko ne m’avait pas rendu visite non plus. Que dire de plus à part que c’était un mois tout ce qu’il y a de plus banale ? Rien…

En février, ce n’est pas très folichon non plus mais, cette fois-ci, ma patiente préférée est venue se confier à moi. Depuis le temps que je l’attendais… Bien que je ne lui souhaite pas des malheurs, j’apprécie quand elle me rend visite. Son entrée cette fois-là a été magique, je mangeais tranquillement mon cookie et là, Blam ! Elle défonce presque la porte pour rentrer et commence à me déballer tout ce qu’il ne va pas, sans se soucier s’il y avait des oreilles indiscrètes ou non. En parlant d’oreilles indiscrètes, j’ai adoré la façon dont j’ai réussi à les mettre dehors en moins de trois secondes. Entends je te raconte !

Il y avait deux élèves un mec et une fille – les winners de la journée niveau « je mets tout de mon côté pour pouvoir glander mais j’oublie la moitié de ce que j’avais préparé» – qui dormaient ou faisaient semblant de dormir sur les lits. Keiko arrive, les remarque pas et là je leur sors un « Allez, hop dehors ! C’est fini pour aujourd’hui, à partir de maintenant, je fais payer la seconde ! 1, 2 ». Je ne te ferais pas un dessin, mais ils se sont levés direct et ont même fermé la porte derrière eux. Tellement adorable ! D’ailleurs, j’ai fait revenir la fille après que Keiko soit partit car –avec son maquillage représentant une vilaine bosse – elle a salit la taie d’oreiller. Tu te doutes bien que je me suis fait un plaisir et lui demandant de la laver en lui faisant bien comprendre que si elle ne le faisait pas, elle aurait des problèmes avec l’administration. Que je suis diabolique ! ]=D

Revenons à Keiko, la pauvre venait me voir parce qu’elle s’est encore fait plaquer. C’est au moins la troisième fois que ça arrive… Tous se plaignent de la même chose : un caractère insupportable ou difficile à gérer. Je ne la connais pas tant que ça mais, personnellement, je la trouve marrante avec son énergie à toute épreuve et son air passionné. Après je n’ai pas de relation « intime » avec elle donc je ne peux pas trop juger si elle est réellement impossible à vivre ou non.

Voilà pour Février, maintenant Mars… A vrai dire, la raison pour laquelle je me suis rappelée de toi c’est un peu à cause des évènements récents…
Le mois commençait bien, certains élèves venaient me parler et d’autres arrivaient en catastrophe à l’infirmerie pour être survivre à ses poursuivants. Parfois, je n’étais pas là pour les accueillir à temps – vu que j’avais oublié un truc à l’appart – et je me retrouvais à faire fuir les vilains pour ensuite soigner la victime qui n’aurait jamais dû subir un tel traitement. Même si ce n’étaient pas très réjouissant, au moins mes journées n’étaient pas monotones et restaient toujours plus joyeuses qu’il y a deux jours…

Un incendie s’est déclenché – suite à un défaut électrique si j’ai bien compris – et a ravagé tout l’établissement. Je vais bien mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Plusieurs élèves ont péris dans les flammes, pour la plupart enfermé dans leur chambre. Ça n’a pas été facile de surmonter mes anciennes peurs, mais il fallait que je reste calme pour ne pas inquiéter les jeunes et soigner un maximum de blessés en attendant qu’ils soient tous pris en charge par les secours.

J’ai fortement pensé à toi dans ce moment difficile et ça m’a aidé à tenir. Je ne te serais jamais assez reconnaissante pour ça Ren… Merci.

A présent, nous sommes en Avril. L’école a déménagé dans les anciens locaux de Kobe Daigaku et, comme il n’y a pas de chambre pour le personnel, nous sommes obligés de trouver un nouvel appartement. D’ailleurs, Keiko est venue me voir pour me demander si j’accepterais de faire avec elle. J’étais un peu surprise qu’elle vienne me voir en dehors de l’infirmerie pour me le demander, mais j’ai accepté sans hésitation. Je l’apprécie beaucoup et je sais que l’on va bien s’entendre. Nous allons commencer les recherches de logement dès demain, j’espère que l’on ne va pas devoir payer trop cher… Autrement, il nous reste l’option troisième colocataire pour réduire les frais. Pour le moment nous n’avons personne en vue mais, trouver quelqu’un travaillant à la Kobe High School qui pourrait être intéressé par une colocation à trois, ça ne devrait pas être très dur.

Bon, il est déjà tard et il faut que je sois en forme pour être efficace dans les recherches ! La journée s’annonce fatigante…

Bonne nuit Ren.



---------------------------------

Japonais: #6050dc  « Langue des signes»
Personnel ; infirmière
Sakura Iroka
■ Age : 31
■ Messages : 1352
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1 (Maison)
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka

Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Empty Re: Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre

Ven 3 Juil 2015 - 10:25




→ AVRIL~OCTOBRE 2013 ←

Salut Ren !
Je ne sais pas pour toi, mais moi tout va bien depuis la dernière fois. C’était il y a sept mois…

L’incendie est loin derrière nous et je pense qu’il fait déjà partie d’un lointain passé, pour tout le monde.  Du moins, c’est ce que je ressens en côtoyant les élèves et membres du corps enseignant tous les jours. L’arrivée de nouvelles têtes a dû beaucoup y faire et ce n’est pas plus mal.

Comme beaucoup de mois ce sont déroulés, depuis la dernière fois que je t’ai écrit, tout est mélangé dans ma tête. Je ne suis pas capable de pouvoir raconter les choses en détail. Désolée… Cela dit, je peux te parler de point important, ce qui a changé dans ma vie.

Tout d’abord, avec Keiko, nous avions réussi a trouvé un colocataire. C’était le prof de science et vie de la terre. Sympa, mais il n’est pas resté longtemps et Keiko a quitté l’appartement peu après. Elle a été mutée dans une autre école, fin Juin, me laissant seule dans ce grand appartement. Comme je ne peux pas payer seule le loyer et que je me connais, j’ai immédiatement mis un avis de recherche de colocataires.

La réponse n’a pas été longue à venir car, dans les jours qui ont suivis, j’avais des jumeaux italiens pour colocataires. Agréables à regarder mais trop jeunes pour que je me jette dessus. L’un des deux, Alessandro – je l’appelle Al’ car c’est plus court – semble s’intéresser à moi, mais je ne pense pas qu’il soit sérieux et qu’il joue le rôle du lover italien.

Lors du voyage scolaire à Hawaii, je l’ai vu sous une autre facette. Plus mature, affectueux et parfois timide. Je ne le voyais que comme un gamin avant mais… maintenant, c’est différent. Mais ça reste un dragueur, qui s’amuse avec moi – il m’a embrassé puis jetée dans l’eau ! – alors je ne vais pas lui faire le plaisir de céder à ses beaux yeux. En rentrant du voyage, Alessio, son frère, était partit en nous laissant un mot. Ça a été très difficile pour lui et, malgré le fait que ce soit dur pour moi aussi, je l’ai épaulé comme j’ai pu. Nous sommes assez proches à présent, je dois l’avouer…

Une autre demoiselle, dont il faut absolument que je te parle, c’est Ania. Non pas Anya, la gonzesse que se déguisait en mec, mais Anastasia la nouvelle psy. Cette femme est géniale ! Je m’entends super bien avec elle et on s’amuse à se faire des défis insensés. J’ai l’impression de revenir des années en arrière, ça fait du bien de se lâcher de temps en temps !

Il faut que je te laisse, je dois encore enfiler mon costume, pour la soirée d’Halloween, et j’ai un vampire italien qui m’attend dans le salon !
Dire que ça fait un an que je suis revenue ici… Le temps passe trop vite ! ><

Ah ! J’attends des pas s’approcher ! Je pose le crayon !
Au revoir… Ren.




---------------------------------

Japonais: #6050dc  « Langue des signes»
Personnel ; infirmière
Sakura Iroka
■ Age : 31
■ Messages : 1352
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1 (Maison)
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka

Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Empty Re: Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre

Ven 3 Juil 2015 - 10:25





→ NOVEMBRE 2013~FEVRIER 2014 ←

Je suis enceiiiiinte ‼

Oui je sais, je ne devrais pas commencer par ça mais j’en suis tellement heureuse que… voilà, il fallait le dire !

De qui ? Où ? Comment ? Euuh, pas besoin de faire un dessin pour les deux dernières questions, mais le papa c’est Alessandro. C’est le vampire italien dont j’ai parlé il y a… 4 mois et demi. Je sais que j’aurais dû venir te le dire plus tôt mais… Penser à un journal, c’est pas toujours facile quand on rentre fatiguée du travail ! Et puis, ça prouve que j’ai réussi à passer à autre chose… ET PUIS, ça veut aussi dire que je n’ai plus vraiment besoin de me libérer l’esprit fréquemment. Plutôt bon signe, non ?

Finalement, j’ai craqué pour ses beaux yeux. Il faut dire qu’il a vraiment changé en l’espace de quelques mois et qu’il a su créer ce petit picotement, que je n’avais pas ressenti dans mon cœur depuis que je t’ai rencontré. Au début, je pensais qu’il jouait simplement avec moi (et je pense que c’était vraiment le cas) mais il après Hawaii, c’était en réalité de la maladresse. Il est tendre et assez timide sur ses sentiments en fin de compte. Se déclarer avec un repas aux chandelles, qu’il avait préparé –alors qu’il est une catastrophe ambulante en cuisine – pour me faire une surprise le jour de mon trentième anniversaire. J’en ai été tellement surprise qu’il me le dise, dans les yeux, que je ne savais plus quoi dire et il m’a embrassé avec une telle tendresse… Kyaaa~ J’en papillonne encore en y repensant. Sur le moment, je lui ai dit que j’avais besoin de réfléchir sur mes sentiments – je n’étais pas sûre – et j’ai accepté le lendemain car ça ne servait à rien de se voiler la face.

Bref, maintenant on va devenir une famille et je suis super heureuse. Quand je lui ai annoncé, il n’était pas ravi du tout et il a commencé à faire chambre à part… Heureusement pour moi, il a eu des discussions sérieuses avec Ania et il a fini par accepter le fait de devenir papa à 24 ans. En parlant de Ania, elle vient de m’annoncer qu’elle allait quitter l’établissement. Mais pourquoiiiiiii toutes mes copines s’en vont ?! Bon, par chance, son nouvel appart n’est pas très loin donc je vais toujours la voir, mais quand même ! Finit les expéditions nocturnes dans l’école, pour faire notre linge en douce, sous le nez des surveillants ! Ah ! et Al’ n’est plus surveillant aussi, il bosse en tant qu’entraineur à la piscine où il allait s’entrainer. Il vit de sa passion lui aussi et c’est super pour lui ^^

Niveau surveillant, j’ai fait une rencontre qui m’a beaucoup perturbée car… Il y en a un qui s’appelle Ren Nakamura. NAKAMURA QUOI !?! Tout comme toi ! Sur le moment, j’ai vraiment bugué et j’ai fait une espèce de malaise avec la fatigue (et aussi ma grossesse dont je n’étais pas encore consciente). En tout cas, rien à voir avec toi niveau caractère. Tout le contraire ! La politesse et les bonnes manières avec lui ça fait deux. Bon, il ne m’a pas laissée tombée quand je me suis évanouie – et heureusement – mais quand même ! Il m'a même raccompagné jusque chez moi et... on s'est fait agressé par un groupe de drogués, qui ont injecté une mini dose à Ren... Je te raconte pas son état après ça ! Ça l'a métamorphosé et il a même osé m'embrasser sur le front ! M'embrasser quoi ! Ça m'a perturbée, sur le moment, je te raconte pas...

Bon, je commence à fatiguer et il ne faut pas que je force trop avec ma grossesse, alors je vais te laisser.
J’espère que tu es heureux toi aussi là où tu te trouves.

Bonne nuit Ren ~




---------------------------------

Japonais: #6050dc  « Langue des signes»
Personnel ; infirmière
Sakura Iroka
■ Age : 31
■ Messages : 1352
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1 (Maison)
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka

Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Empty Re: Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre

Mer 2 Sep 2015 - 14:39




→ MARS~AVRIL 2014 ←

Bonjour Ren,

C’est le cœur un peu lourd que je viens te parler aujourd’hui. Ça change de la dernière fois hein ?

Cependant, ne t’inquiètes pas, je ne sombrerai pas comme autrefois. Je tiens le coup pour les petits bouts. Oui, LES, j’en attends deux. Super nouvelle hein ? Malheureusement, la nouvelle ne plait pas à tout le monde. Alessandro c’était fait à l’idée d’être papa mais cette nouvelle l’a complètement perturbé. Je le comprends bien que le fait d’avoir des jumeaux lui rappelle le départ d’Alessio, mais… c’est la nature qui en a décidé ainsi. Ania a essayé et essaie toujours de le raisonner, mais il fait la sourde oreille et ne m’adresse presque plus la parole. C’est difficile à vivre…

Je sais que je ne dois pas m’arrêter à ça, alors je fais de mon mieux pour ne pas y penser. Surtout lorsque je suis à l’infirmerie, comment faire confiance à une femme qui semble au bord du gouffre ? Et je suis sûre que mes enfants doivent le ressentir également, ce que je ne veux absolument pas.

Bref, pour changer de sujet, parlons du mois de Mars qui était beaucoup plus joyeux. J’ai croisé plusieurs fois l’adorable petite Kendra, qui a eu l’air de s’être bien amusée. Elle a même dessiné sur le casier du punk. Enfin, ex-punk maintenant puisqu’il s’est coupé les cheveux et a repris une couleur plus naturel. J’ai beaucoup aimé la voir snober Keitô et j’ai attendu qu’il s’en aille avec Ikumi-san avant de faire quoi que ce soit. Puis il y a eu Jack – Psykojwak vu sa capacité mental – et il a fait des misères à la petite… Ça lui a valu un tour dans le bureau de Zahn avant que je ne l’emmène à l’infirmerie pour le soigner. Chose presque quotidienne maintenant puisqu’il semble avoir pris un abonnement à l’infirmerie. Monsieur se bat avec des « portes » et ne gagne pas toujours donc il vient voir son « doc », comme il aime m’appeler.

Je ne sais pas s’il comprendra un jour que le « doc » c’est Fukuda-sensei et non pas moi, mais bon, je ne vais pas le recaler. Il n’est pas méchant, juste un peu idiot.

Sinon, j’ai explosé mon portable et j’ai dû m’en acheter un autre. Au bout d’un mois, je commence enfin à m’y habituer mais bon, ça fait bizarre de ne plus avoir le même. Je ne suis pas la seule à avoir cassé mon portable ce jour-là, vu que Kendra – oui elle est arrivée avec trois jeunes dans l’infirmerie à ce moment-là – a dit que Zachary (un étudiant qui l’accompagnait) avait cassé le sien aussi. Ca ne devait pas être la journée pour les portables…

Ça m’a fait du bien de te parler, je vais aller faire à manger maintenant.
À la prochaine… Ren.




---------------------------------

Japonais: #6050dc  « Langue des signes»
Personnel ; infirmière
Sakura Iroka
■ Age : 31
■ Messages : 1352
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1 (Maison)
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka

Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Empty Re: Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre

Mar 10 Nov 2015 - 1:43




→ AVRIL ~ MAI 2014 ←

Vendredi 25 Avril 2014

Bonsoir Ren,

Encore une soirée où il ne m’a pas adressé la parole… Ou du moins, très peu… Je ne sais plus quoi faire pour qu’il me regarde à nouveau et qu’il perde cet espèce de voile qui s’obscurcit, de jours en jours, depuis qu’il a appris pour les jumeaux. Est-ce si horrible que ça de père de deux enfants ou lieux d’un seul ? À moins que le problème ne soit pas le nombre mais, la femme qui les porte…

Malgré le soutien d’Ania, je n’arrive plus à voir la moindre issue. Il a fermé toutes les portes, je ne vois plus la moindre lumière sur laquelle accrocher mes espoirs. Cette obscurité m’effraie. Oh Ren… Si tu savais comme j’ai peur de le perdre…

Sinon, demain, malgré le fait que nous soyons Samedi, je vais aller travailler. Fukuda-sensei participe à la chasse aux trésors, organisée par les élèves, et m’a demandé si je pouvais faire une garde la matinée. Honnêtement, je pense que je serais mieux à l’école qu’ici. Je pense moins à mes problèmes lorsque je suis à l’infirmerie. Sûrement le poids de la blouse que j’y porte…

Je ne veux pas avoir l’air fatiguée demain matin alors, je te laisse.
Bye

*~*~*~*~*

Lundi 30 Avril 2014

Ren…
Si seulement tu avais pu être là il y a quelques minutes… Tu m’aurais aidée, n’est-ce pas ?
Je n’ai pas réussi à le convaincre de rester à mes côtés.

« C’est fini… »  C’est ce qu’il m’a dit en me regardant, pour la première fois depuis plusieurs semaines, dans les yeux. Ils brillaient… Je sais que je n’ai pas rêvé, le véritable Alessandro était là, devant moi. Mais j’étais incapable de bouger, de parler. Je sais que j’aurais pu le garder, si je ne l’avais pas laissé me tourner le dos et prononcer « Prends soin de toi. », sans le retenir. Sa voix n’était pas froide, au contraire, je ne l’ai pas rêvé ! N’est-ce pas ?

Ren… Par pitié… Dis-moi que tout ceci n’est qu’un cauchemar et que je vais me réveiller, sans avoir à sécher mes larmes…

*~*~*~*~*

Vendredi 9 Mai 2014

Bonjour Ren.

Désolée de t’avoir laissé sans te dire au revoir la dernière fois… Je me suis endormie en espérant, vainement, que rien ne s’était passé…

Ce soir, ça fait quatre jours que je vis seule dans ce grand appartement. Je ne te cacherais pas que c’est difficile d’y vivre. Tout me rappelle Alessandro et j’ai l’impression de devenir dingue… Hier, j’ai craqué et je suis montée sur le toit de l’immeuble. Non pas pour commettre l’irréparable, mais pour prendre l’air, là où je n’ai pas de souvenirs avec lui. Un endroit isolé et calme.

À la base, j’y allais pour être seule mais finalement, j’y ai trouvé une personne avec qui parler : Ryosuke Ogawa, le professeur de musique qui vit au quatrième étage. Je l’avais vu dans la journée et il avait eu le droit à mon masque souriant, mais… sur le toit il a pu voir mon véritable visage. Après m’avoir écouté, il m’a gentiment proposé son aide et invitée à boire un thé chez lui. Il a réussi à me faire oublier mes problèmes, l’espace de quelques heures, et j’ai pu m’endormir avec une facilité déconcertante.
Ça fait du bien de parler. Ce week-end, Ania m’a dit qu’elle viendrait pour une soirée pyjama, en tête à tête. Elle m’amuse et me change les idées, c’est adorable de sa part. J’ai hâte à demain !

Bonne nuit !

*~*~*~*~*

Lundi 12 Mai

Coucou Ren !

Un petit passage rapide pour t'annoncer ma super fin de journée. Oui, fin de journée car je me suis pas mal ennuyée aujourd'hui... Faut avouer que quand tu passe un week-end génial avec Ania, reprendre le boulot et rester assise non-stop... J'ai eut de quoi ruminer mes mauvais souvenirs...

Bref ! Ça c'était jusqu'à ce que la petite Kendra Itashi débarque avec sa nounou dans l'infirmerie, problème mensuel féminin... La nounou hein ! Pas Kendra-chan ! Elle est beaucoup trop jeune ! J'ai voulu soigner la demoiselle mais la petite avait décidé de rester avec moi et de mettre dehors sa baby-sitter... Je ne sais pas ce qu'elle lui a fait mais elle ne l'aime pas, c'est sûr !

Après avoir d'abord refusé de la garder avec moi, car je travaillais, j'ai finalement dû calmer les pleurs de la petite en lui proposant un goûter puis... je me suis laissée tenter par sa demande de venir manger chez moi. Evidemment, j'ai demandé à Itashi-san l'autorisation avant puis je l'ai mise dans la voiture direction l'appartement...

C'est là que tu ne vas pas me croire et être désespéré par mon cas... Mon voisin de palier, Itashi-san est en fait Zahn Itashi... COMMENT AI-JE FAIS POUR NE PAS M'EN RENDRE COMPTE PLUS TÔT ?! La petite ne voulait pas entrer dans l'immeuble car elle pensait que je la ramenais chez elle... Heureusement que doudou lui a dit que je disais la vérité sinon nous serions peut-être encore sur le parking...

Bref ! Après avoir fais la cuisine, joué avec elle et discuter tout au long du repas avec Itashi-san, je suis plutôt fatiguée donc je te laisse.

Bonne nuit Ren~

*~*~*~*~*

Vendredi 16 Mai

Bonsoir Ren.

La semaine s’est bien déroulée. Pas d’accroche, rien de bien particulier entre mes séances de préparation à l’accouchement et l’infirmerie.
Pourquoi est-ce que tu viens me parler alors ? me dirais-tu si tu pouvais le faire. La réponse est simple : Ca y est… J’entame mon congé maternité. Tout le monde me dit que je dois être contente d’y être enfin, que ça a dû être dur de travailler jusque-là et que j’en profite bien à fond…

Mais je vais faire quoi toute la journée moi maintenant ?! Alors non, je ne suis pas contente d’y être et je veux retourner travailler dès lundi…

Enfin… Ce n’est pas comme si j’avais le choix, hein ?
Allez, après ce petit coup de gueule, une douche et au lit. L’ennui commence dès demain.

À la prochaine Ren.

*~*~*~*~*

Jeudi 29 Mai

Salut Ren,

Comme je suis un peu fatiguée, je vais te résumer vite fait les quelques jours qui sont passés :
Séance de préparation à l’accouchement, manger, ménage, pause musique /sieste, goûter, ménage…
Et ça, presque tous les jours ! Une magnifique routine quoi… Parfois, j’ai de la visite en fin de journée. Soit Ania, qui vient me raconter sa journée, soit Ogawa-san qui vient voir comment je vais.
Une fois, j’avais oublié de commander du curry sur ma liste de courses. Lorsque j’ai voulu faire mon karerice (curry japonais), je me suis trouvée bien bête. Un curry japonais sans curry… C’est un peu comme une omelette aux champignons, sans les œufs… Du coup, je lui ai demandé s’il pouvait me dépanner et en rentrant, il m’a gentiment apporté ce que je souhaitais. Heureusement qu’il m’avait donné son numéro.

Au moins, je sais que je peux compter sur lui en cas de besoin. Dans mon état, c’est rassurant de le savoir.

Oula… je commence à m’endormir… Je file !
Bonne nuit Ren.




---------------------------------

Japonais: #6050dc  « Langue des signes»
Personnel ; infirmière
Sakura Iroka
■ Age : 31
■ Messages : 1352
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1 (Maison)
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka

Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Empty Re: Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre

Jeu 3 Mar 2016 - 11:29




→ JUIN 2014 ←

 Lundi 2 Juin 2014

Bonsoir Ren,

Ania vient tout juste de partir et j’ai un petit coup de bloose, alors je viens te parler. Oui, je ne sais pas trop ce que je vais écrire, mais j’ai juste besoin d’une « présence ». C’est idiot de parler de présence alors que tu n’es pas vraiment là, mais t’écrire m’en donne un peu l’impression. C’est beau l’imagination hein ?

Je me pose souvent de nombreuses questions, serais-je à la hauteur pour m’occuper d’eux ? Saurais-je les rendre heureux, les éduquer correctement ? Mon manque de confiance en moi refait surface au bon moment… C’est toujours comme ça de toute façon, ça l’a toujours été et tu le sais mieux que quiconque… Cela dit, je ne sais plus si je t’en parler le mois dernier – il faut dire que j’ai dû mal à penser à tout depuis quelques temps… – mais j’ai gardé la petite Kendra à la maison. C’était quand je travaillais encore. Sa nounou a eut un problème purement féminin qui l’a mise K.O et elle est venue se chercher de quoi soulager la douleur à l’infirmerie. Du coup, je me suis occupée de Kendra, qui déteste sa baby-sitter et à tout fait pour que je l’emmène chez moi… Au début, j’étais un peu réticente, puis j’ai fini par accepter et même inviter Itashi-san à manger. La petite voulait que je lui fasse à manger donc autant inviter son père.

Au programme, petites courses à la supérette puis cuisine avec Kendra. C’était vraiment amusant et agréable. Peut-être que mes enfants aussi apprécieront mettre la main à la patte. Quand ils auront son âge bien entendu, j’ai encore le temps… J’ai hâte qu’ils soient là…

Je vais te laisser et aller me reposer, le moral ira peut-être mieux demain.
Au revoir.

*~*~*~*~*

Mercredi 4 Juin 2014

Salut Ren !

Comme tu as pu le comprendre vu que je ne suis pas venue te parler hier, c’est que le moral allait effectivement beaucoup mieux. Pas facile à gérer les émotions durant une grossesse. C’est fatigant à force ! Pff !

Bref, aujourd’hui, faut que je te dise un truc VRAIMENT inédit auquel tu ne t’attends sûrement pas. J’ai un squatteur sur mon canapé ! Tu sais ? Ryosuke, le prof de musique qui me dépanne et me rends visite ? Bah là, il est allongé peinard sur le canapé pour y passer la nuit.

Ça s’est passé tellement vite que j’en reviens toujours pas !

À la base, c’était une journée tout à fait normale. Une séance de préparation à l’accouchement, un repas, une sieste, un goûter puis du ménage. Comme je devais trouver une occupation pendant que le sèche-linge tourne, je me suis baladée dans l’appartement pour en trouver une. Je vois les cartons de meubles et décide d’assembler les petites parties d’une étagère. Histoire de gagner du temps pour plus tard tu vois ? Notice en main et outils en main, je commençais mon activité manuelle lorsque quelqu’un toque à la porte. C’était Ryosuke qui venait voir comment ça allait. Comme ça allait bien, je lui dis que tout va bien et là je vois sa tête changer d’expression. Il a vu le carton et les outils et il a cru que j’étais en train de monter le meuble en entier… Comme si je le pouvais !

Je l’ai rassuré et invité à boire un café et là, il a décidé de monter l’étagère ! Sauf que moi, je ne laisse pas mes invités monter mes meubles ! Donc je lui ai volé la notice des mains. Forcément, ça ne lui a pas plu et pendant que je faisais le café, il est revenu à la charge et l’a récupérée en fourbe ! Du coup,  tu me connais, je suis repartie à la charge et j’ai pris le sachet de vis. Forcément, sans les vis, il a dû se résigner. Au final, on s’est installé à table pour boire le café et le thé, dans une légère trève. On a papoté un peu des nouvelles dans l’école, de son ex-femme qui revient vivre chez lui le temps qu’elle se trouve un autre appart, puis je lui ai proposé un marché. Bah oui, on est aussi têtu l’un que l’autre du coup, autant le faire ensemble le meuble. Il a accepté puis, on fois qu’on a eut fini, il est allée porter l’étagère dans la chambre des petits. Pendant ce temps, le sèche-linge avait fini de tourner donc je suis allée m’en occuper.

Bref, s’en suit plusieurs discussions – dont celle de s’appeler par nos prénoms – jusqu’à  ce qu’il me sorte un truc du genre « on a encore du boulot et on va y passer la nuit si on ne s’y met pas. ».  Monsieur avait décidé de monter d’autre meuble, de faire le repassage, la lessive etc… Il s’est cru pour une bonne à tout faire et que j’allais le regarder en me tournant les pouces. J’ai tenté de le foutre dehors et ça s’est finit par un porter de princesse – Oui oui, il m’a portée et m’a déposée dans le canapé – puis il m’a enfermée chez moi pour que je ne puisse pas l’enfermer dehors pendant qu’il montait chez lui… Je n’aurais pas dû prendre un air victorieux en lui disant qu’il ne pouvait pas rester car il avait trop de truc à faire chez lui. Du coup, il est allé faire ses bagages et est revenu après avec un sac…

Après une nouvelle bataille avec café pour otage, finalement, j’ai accepté qu’il reste squatter quelques temps. Ça sera toujours bien d’avoir une présence et de l’aide dans l’appartement. Il est gentil alors je ne pense pas que la colocation soit bien difficile.

Bref, sur ce, je suis pas mal fatiguée après tout ça.
Bonne nuit~

*~*~*~*~*

Jeudi 5 Juin 2014

Il a osé ‼ Il m’a appelé « chérie » et ça l’amuse en plus !
Oui je sais que je n’ai pas pour habitude de te parler aussi tôt, mais là, il faut que j’en parle à quelqu’un. J’y crois pas quoi. C’est pas parce qu’il dort sur le canapé et que je lui ai fait du café, qu’il peut s’amuser sur un tel sujet ! C’est à se demander s’il est vraiment Japonais parfois ! Sans gênes va ! Grr !

« À tout à l’heure chérie ! », je t’en foutrais moi ! Idiot !

Désolée, il fallait vraiment que je m’exprime et il est trop tôt pour que je puisse crier dans l’appartement…

*~*~*~*~*

Lundi 23 Juin 2014

Bonjour Ren…

Je suis contente de te retrouver sain et sauf… Tu as un peu noirci avec la suie mais bon, tu es tout de même indemne… Tu as eus de la chance de t’en sortir, tout comme moi.

Un incendie s’est déclaré Jeudi dans le local poubelles de l’immeuble… Je me suis réveillée à temps pour ne pour être inconsciente dans la fumée. J’ai eus tellement peur Ren. La chaleur, la difficulté à respirer, à voir devant moi… Heureusement, les secours sont arrivés et m’ont aidée à sortir de l’appartement. De nombreuses personnes ont été blessées ou… C’est terrible… Certains avaient encore toute leur vie devant eux ! C’est affreux…

Ryosuke, malgré le fait qu’il était en cours, est revenu et est entré dans le bâtiment pour sauver Jun-san, Franck et les tortues… Cet imbécile est tombé inconscient dans les escaliers et a eu beaucoup de chance de s’en sortir. Je n’ai pas pu m’empêcher de le lui faire comprendre d’ailleurs, c’était plus fort que moi… Il a passé quelques jours à l’hôpital pour qu’il puisse est remis rapidement sur pied et moi, une nuit à l’hôtel payé par la ville, accompagnée de Franck. Je me suis occupée de lui jusqu’à ce que Ryosuke sorte de l’hôpital et que la ville nous loge dans des appartements.

Avec le drame, je me suis rendue compte que je vivais avec plus de collègues que je ne le pensais. Apparemment, le bâtiment était vraiment en partenariat avec l’école… J’ai l’impression d’être une ermite qui ne sors pas de chez elle… C’est pathétique…

Si je peux t’écrire aujourd’hui, sur le banc d’un parc, c’est parce que l’enquête est terminée et que nous avons été autorisés à entrer dans nos anciens appartement. Peu de mes meubles sont récupérables. Il semble que le feu ait réussi à atteindre l’entrée de mon appartement. Heureusement, la chambre des enfants étaient fermée et les meubles, bien qu’un peu noircit, semble encore en bon état. Je n’aurais pas à les rachetés, au moins une bonne nouvelle…

Bref, à présent j’habite avec Kato-sensei, la professeure de théâtre. Elle est très gentille et m’aide comme elle peut. Malheureusement, je me sens un peu mal vis-à-vis d’elle. Nous ne nous connaissons pas vraiment et je ne veux pas être un poids pour elle. Nous sommes deux dans la maison alors je me dois de faire ma part, même si Ania et Ryosuke, qui passent de temps en temps, me disent de me reposer. Je pense que je ne dois pas avoir une très bonne mine…

En tout cas, il va falloir que je trouve un nouvel endroit où vivre dans les mois qui viennent car, l’appartement est trop petit pour deux adultes et des nouveaux nés… Je ne peux pas lui imposer mes petits bouts qui ne vont surement pas faire leur nuit dès le début… J’ai moins de trois mois pour en trouver un et déménager…

Haa… J’ai mal à la tête… Je vais rentrer et aller me coucher, ça me fera du bien… J’espère…

À la prochaine Ren.




---------------------------------

Japonais: #6050dc  « Langue des signes»
Personnel ; infirmière
Sakura Iroka
■ Age : 31
■ Messages : 1352
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre/Zone n° : 1 (Maison)
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka

Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Empty Re: Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre

Mer 24 Mai 2017 - 1:17




→ JUILLET~SEPTEMBRE 2014 ←

Mardi 2 Septembre 2014

Bonsoir Ren !

Ça fait longtemps et je suis heureuse de te retrouver enfin !
La raison de mon silence ? Eh bien… Suite à l’incendie, tu étais sale de cendre et de suie et j’ai voulu te nettoyer… Ça n’a pas vraiment marché et les pages ont été humidifiées durant l’opération… Du coup, quand j’ai trouvé un parfait remplaçant dans le konbini aujourd’hui, j’étais heureuse !

Bon, tu n’as pas manqué grand-chose durant ces deux derniers mois. J’ai pas vraiment bougé de chez moi, si ce n’est pour mes visites médicales et je cherchais un nouvel appartement que j’ai peut-être trouvé aujourd’hui d’ailleurs mais je t’en parlerais un peu plus tard ! Patience !

Je disais donc que Juillet et Août n’ont pas été folichons ! Des recherches d’appartements, quelques visites de Ania et Ryosuke, des nouvelles de Keiko par téléphone et la compagnie de Katô-sensei. Au moins, je n’ai pas trop broyé du noir grâce à tout ça, c’est le point positif ! Oh ! Mila aussi m’a rendu visite il y a quelques jours ! Nous avons pas mal papoté et j’ai pu lui transmettre mon activité manuelle du jour : la mission n°2 pour mes aventuriers ! Sans elle, je me demande comment j’aurais pu leur transmettre rapidement. Je lui en dois une !

Sinon, c’est à peu près tout… Quand je te disais que c’était pas folichon, je ne mentais pas !

Du coup, passons à aujourd’hui ! Journée visite d’appartements qui me plaisaient bien sur le papier avec mon super taxi Ryosuke. Il avait trop peur que je « fasse des bêtises » du coup il est venu me chaperonner. J’ai pris des rendez-vous le matin exprès pour lui faire payer la frayeur qu’il m’a faite en Juin ! Quelle idée d’entrer dans une immeuble en flamme sans protection ! Tss ! Et après c’est moi qu’il faut surveiller, quel idiot !

Enfin bref, les visites n’ont pas été terribles et finalement, j’en ai sélectionné aucun. Sûrement parce que l’idée soumise par Ryosuke, durant notre petit-dej au café du coin, me trottait dans la tête. Un appartement dans son immeuble se libère ou est libre et j’avoue que c’est plutôt tentant. En partenariat avec l’établissement, appartement neuf et assez spacieux quand je vois le logement de mon cher collègue donc… Oui, c’est tentant ! Surtout que c’est pas ce qu’il y a de plus cher.

J’ai rendez-vous dès demain pour visiter l’appart donc je vais aller me coucher. Si j’ai des grosses cernes, j’en connais un qui va pas me lâcher avec ses remontrances sur l’importance du sommeil et que je devrais le savoir en temps qu’infirmière…

Oh ! Une dernière chose ! J’ai décidé des prénoms de mes enfants. Ils s’appelleront Yukio et Ryôma, c’est mignon hein ?

Allez ! Bonne nuit Ren !

*~*~*~*~*

Jeudi 4 Septembre 2014

Hey !

Alors je reviens de la visite de l’appartement et… il est PAR-FAIT ! J’imagine déjà comment je vais pouvoir l’adapter pour les jumeaux !

Il y en a un autre qui était ravi et il ne s’est pas fait prier pour l’avouer ! Monsieur n’a pas pu s’empêcher de me sortir une vanne en réponse à ma petite pique au café, comme quoi il ne pouvait plus se passer de moi. Dommage pour lui, ça ressemblait trop à ce que j’ai dis-moi et ça a fait un flop, haha ! Il commence à rouiller faut croire !

En tout cas, j’ai tout signé aujourd’hui et comme l’accouchement est prévu pour le 12 – j’ai rigolé car j’ai pensé à « le douze tu sors » – bah il faut que j’ai déménagé avant ! Forcément, quand le proprio m’a dit que je pouvais emménager quand je le souhaitais et que j’ai répondu « dans deux jours c’est possible ? », Ryosuke a grogné car Samedi il n’était pas dispo pour je ne sais pas quoi et que c’était hors de question que je fasse ça seule et que blablabla ! Du coup, j’ai programmé ça pour Mardi 9. Il bosse mais on fait ça après ses heures de cours… Il ne se repose jamais, il ne m’écoute pas et moi je devrais le faire… Quel sens de la justice !

Allez ! J’ai des cartons à préparer avant de manger. Plus vite je m’y mets, mieux ça sera !

*~*~*~*~*

Lundi 8 Septembre 2014

Bonsoir Ren !

Demain, c’est le grand jour ! Le grand départ ! Tout est prêt à être emporté dans mon futur chez moi grâce à Ania, Ryosuke et Mila qui m’ont donné un coup de main ! Heureusement, je n’ai plus énormément d’affaires et de meubles perso suite à l’incendie. Comme je ne comptais pas rester dès le début, j’avais gardé les affaires pour bébés et certain meuble dans leur carton. Ça fait moins de boulot !

J’ai trop hâte à demain ‼

*~*~*~*~*

Mardi 23 Septembre 2014

Ren ! Enfin je te retrouve !

Avec tout ce qu’il s’est passé ces derniers jours, c’était la cata pour te trouver !

Pour résumer rapidement ce qu’il s’est passé : J’ai accouché le soir du déménagement – en perdant les eaux sur le parquet de Ryosuke – ensuite je devais rester genre cinq jours mais comme c’était un dimanche, j’y suis resté jusqu’au Lundi et après… C’était le bordel dans l’appart… Non pas le vrai gros bordel, non, non, Ryosuke avait monté les meubles et tout pour l’arrivée des petits mais… Je ne trouvais rien ! Mais genre rien du tout ! Même toi quoi ! Il a un sens du rangement bizarre le Monsieur, c’est moi qui te le dis !

Nan, j’exagère c’était bien rangé mais toi, j’arrivais pas à te mettre la main dessus et avec les petits qui semblent avoir hérité de mon appétit… J’y arrivais encore moins ! Mais c’est bon, je t’ai enfin trouvé ! Héhé !

Du coup, comme je ne suis pas trop fatiguée ce soir et que les petits dorment, je vais pouvoir te confier mon ressenti sur cet accouchement… Pour commencer… CA FAIT MAL PUT**N ! >< Ensuite, au départ, ça n’allait pas du tout. Alessandro envahissait à nouveau mon esprit et c’était horrible mais… Ryosuke s’est fait passer pour le père et a débarqué dans la salle d’accouchement… Pour être honnête, sur le moment, je l’aurais bien frappé… Je l’ai fais plus tard mais par pour la même raison…  Bref ! Le fait qu’il soit là, ça m’a apaisé et je n’avais plus l’impression de vivre un cauchemar… Je crois que j’ai failli lui briser les doigts en lui tenant la main durant le travail et… Il y a eu un truc bizarre aussi mais je sais pas trop comment le prendre alors, j’essaie de ne pas vraiment y penser en sa présence. Cette andouille m’a fait une espèce de déclaration alors que j’étais en train d’accoucher ! Je commence à avoir l’habitude de ses blagues du genre « à ce soir chérie », « du moment que ça plait à ma femme », « si tu me dis ça, je vais vraiment finir par t’épouser » etc… mais là… Il n’avait pas son sourire taquin et semblait limite surpris… Raaah ! Faut pas que je me prenne la tête là-dessus, il agit toujours comme avant – ou presque hum… – depuis ça donc il faut plus que j’y pense. Manquerais plus que je rougisse si je le croise demain en lui disant bonjour ! Tss ! J’aurais l’air idiote devant les collègues !

Car oui, demain, j’ai décidé de rendre visite à mes collègues en salle des profs ‼ Je n’ai prévenu personne alors j’espère qu’ils auront une bonne surprise en voyant mes bouts de chou !

J’y vais ! Bonne nuit !

*~*~*~*~*

Mercredi 24 Septembre 2014

Ren…

J’ai découvert quelque chose de très perturbant aujourd’hui… Tellement perturbant que ça me fait presque oublier le surveillant chelou Russe qui s’est mis torse nu devant mes enfants dans la salle des profs… Bon, d’accord c’était parce qu’il s’était brûlé avec du café mais c’était tout de même assez bizarre de le voir partir à droite et à gauche à moitié nu dans la salle… Même Ryosuke n’a pu supporter la vue et a vite quitté les lieux ! C’est pour dire !

Bref, j’ai rencontré de nouveaux collègues arrivés durant mon congés maternités et… aussi… une jeune fille qui s’appelle Mitsuki… Iroka… Ma petite sœur apparemment…

Surpris ? Pas autant que moi, ça m’a fait un sacré choc. Et je ne parle pas du fait que j’ai failli lui rentrer dedans avec la poussette dans le couloir ! Je parle de choc psychologique car… DEPUIS QUAND EST-CE QUE J’AI UNE SŒUR ?! Vu son âge, elle ne date pas d’hier et vu qu’on dirait moi durant mon adolescence, elle n’a pas été adoptée non plus ! Mes parents me l’ont caché ! Durant toutes ses années ? Tu arrives à y croire toi ? Moi pas et pourquoi est-ce qu’elle vient me voir maintenant ?

Je n’ai pas réussi à m’en remettre sur le moment et je suis juste partie sans un mot en direction de ma voiture. Il faut que j’en parle à Ryosuke et que je sache pourquoi il ne m’a pas parlé d’une gamine nommée Iroka dans une de ses classes. J’aurais pu m’y préparer psychologiquement au moins !

Haaa… Non, ce n’est pas de sa faute… Je suis fatiguée et ça se ressent. Dormir me fera du bien… Si les petits me laisse ce luxe, évidemment…

Bonne nuit Ren…



---------------------------------

Japonais: #6050dc  « Langue des signes»
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre Empty Re: Sakura Iroka - Une infirmière shootée au sucre

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum