Revenir en haut
Aller en bas

-68%
Le deal à ne pas rater :
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
47.59 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un peu de hauteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joji Tavahr
■ Age : 48
■ Messages : 141
■ Inscrit le : 18/06/2019

■ Mes clubs :
Un peu de hauteur WHBiQrbUn peu de hauteur GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 17
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Joji Tavahr
« A l'université ; 1è année »
https://www.stupeflip.com/cunmetier/
(#) Un peu de hauteur  Un peu de hauteur EmptyVen 20 Déc 2019 - 6:43

_______________________-x-_______________________

Samedi 30 Avril, rien de nouveau sous le soleil. Les participants à cette fameuse semaine dorée profitent avec quiétude d'une après midi solennelle sur le toit du monde environnant. En récompense à la labeur que fut la randonnée les menant jusqu'au sommet du mont; une vue mirobolante, où de tous horizons on peut voir le monde s'étendre jusqu'à perte de vue. Cernée par l'océan, la fine équipe apprenait la récompense de la persévérance et de l'effort, ainsi que la poétique petitesse de l'homme face à la beauté vertigineuse de la nature.

Il y avait cependant, un peu en dehors du groupe, une âme plus en peine que ses voisines, et qui de surcroît n'arrivait pas à relever suffisamment la tête pour observer le panorama. Cette âme était celle de Joji, qui avait dû oublier de mettre ses poumons dans sa valise avant le départ. Que cela soit à cause de sa paresse habituelle ou son penchant pour les petits vices de ce monde, il se retrouvait dans une souffrance palpable, littéralement exténué.

Ainsi, pour lui qui avait prit cette randonnée comme une simple promenade dans la nature, l'expérience était plus angoissante que poétique. A plusieurs kilomètres du premier lit confortable sur lequel s'échouer, il jeta son dévolu sur un plan d'herbe et s'y arrêta pour reprendre son souffle. Par chance pour lui l'heure était au déjeuner, on lui excuserait donc son élan de paresse, encore que personne ne s'en serait étonné de toute manière.

Il dégaina son sandwich, le regardant comme son unique confident, et son meilleur ami. L'adrénaline de l'effort commençait à se dissiper, et alors que ses camarades menaient leurs barques, lui s'allongea paisiblement, observant le ciel et une brève réflexion. " Ça serait bien que pour une fois on nous apprenne à rien faire, plutôt que de continuer à nous pousser à bouger tout le temps.. "

Il ouvrit derechef les yeux, traversé par un éclair divin sonnant comme la plus pure des vérités. " Peut-être qu'on leur a juste jamais appris.. Et si.. " Rattrapé par la fatigue, il bâilla aux corneilles avant de se servir de son sac comme d'un coussin. Une idée venait de germer dans son esprit, comme si sa proximité avec les cieux avait été plus que simplement symbolique. Après une première bouchée de son repas, il décida d'offrir le reste de sa pause à cette graine d'idée, curieux de voir jusqu'où elle pourrait pousser.

____________________________________________________

---------------------------------

Parole : #9900ff -x- Pensée : #663399
Un peu de hauteur Bzjc
Revenir en haut Aller en bas
Apolline Okada
■ Age : 24
■ Messages : 12
■ Inscrit le : 13/12/2019

■ Mes clubs :
Un peu de hauteur KbCJmVA Un peu de hauteur WHBiQrb Un peu de hauteur M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Apolline Okada
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Un peu de hauteur  Un peu de hauteur EmptyJeu 26 Déc 2019 - 11:24

Sincèrement, si on m'avait dit qu'en partant à l'assaut de cette montage j'en baverais autant, j'aurais trouvé une excuse pour rester bien au chaud dans mon lit. Nan mais c'est vrai, sérieusement, sur le papier c'était écrit "randonnée dans la montagne pour atteindre le sommet". Moi j'en ai fais, de la randonnée, dans le Massif Central. Alors je m'étais dit que ce serait sympa. Mais les montagnes ici, c'est pas les mêmes montagnes que chez moi ! Et il faut pas marcher, faut limite escalader parfois ! Vraiment n'importe quoi ...

De quoi j'ai l'air, moi, maintenant, avec mes cheveux en bataille et le front dégoulinant de sueur ? Vous avez déjà vu une mannequin transpirer comme ça ? Et bah nan, parce que ça fait pas rêver ! Déjà qu'en plus j'ai dû me lever aux aurores pour avoir le temps de trouver la tenue parfaite pour partir en randonnée ... Enfin, ça, je ne regrette pas. Parce que ce pantalon de sport près du corps met vraiment mes fesses en valeur, et qu'il va super bien avec ma chemise kaki et mes tennis blanches. Enfin, là, elles sont plus vraiment blanches avec toute la terre collée dessus.

C'est seulement au bout de 2h30 de marche intensive que l'on arrive au sommet. Tout le monde a l'air aussi éreinté que moi, ce qui me rassure un peu. Au moins, je serais pas la seule à sentir la sueur dans le bus au retour. Je reprend mon souffle avec difficulté : l'air de la montagne est plus rare en oxygène, et même si je suis sportive et que je fais du sport quotidiennement, j'ai beaucoup de mal à reprendre un rythme cardiaque normal. Finalement je réussis, et me redresse alors pour contempler la vue magnifique. Tout autour du volcan, la mer s'étend à perte de vue. L'île est trop petite pour aller jusqu'à l'horizon. Tout en bas, on distingue à peine les habitations. Et il me semble qu'on peut apercevoir l'hôtel là-bas ... A moins que ce ne soit qu'un immeuble.

Mon ventre me rappelle à la réalité : il est midi passé, j'ai une faim de loup et un délicieux bento dans mon sac, il est donc temps de manger ! D'ailleurs les autres élèves s'asseyent déjà en petits groupes un peu partout pour déguster leurs pique-nique. Mais je ne les connais pas encore assez pour oser m'incruster dans l'un de ces cercles. Non, il faut que je trouve une proie plus facile. Quelqu'un d'isolé, pour pouvoir faire la conversation et commencer à tisser des liens. Ouai, ce sera plus facile comme ça.

Après un rapide tour d'horizon, mon dévolu se jette sur un blondinet assis dans un coin d'herbe un peu à l'écart des autres, qui fixe son sandwich comme si c'était le sain Graal. Un peu bizarre mais ... il est mignon, et il a l'air assez âgé, donc ça me plait déjà ! Je m'avance d'un pas nonchalant, puis pose mon sac à ses côtés, et m'effondre sur le sol.


- Pfiuh, quel enfer cette randonnée ! J'ai cru qu'on n'atteindrait jamais le sommet.

Je tourne la tête vers lui, et lui adresse un grand sourire. Le genre compatissant, l'air de dire "on a tous souffert pour arriver ici". Puis j'ouvre mon sac et sort sandwich. J'aurai préféré un bento, mais je ne sais pas les faire. Et puis de toute façon il aurait été difficile de cuisiner dans notre chambre d'hôtel. Je poursuis d'un ton enjoué, dans un japonais toujours aussi hésitant :


- Enfin, la vue est magnifique alors on va dire que ça en valait la peine. Mais je ferais bien une petite sieste.

Bien évidemment, dire ces mots à haute voix en présence de ma mère aurait signé mon arrêt de mort. Mais à cet instant, elle se trouvait à des milliers de kilomètres. Et s'il y avait bien une chose que j'avais commencé à apprécier dès mon arrivée au Japon, c'était celle liberté. La liberté de prendre du temps pour moi, sans qu'elle soit sur mon dos à me dire quoi faire. Le pied, quoi.


- Oh, mais je suis malpolie, je ne me suis même pas présentée. Je m'appelle Apolline Okada. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Joji Tavahr
■ Age : 48
■ Messages : 141
■ Inscrit le : 18/06/2019

■ Mes clubs :
Un peu de hauteur WHBiQrbUn peu de hauteur GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 17
❖ Chambre n° : L-8
❖ Arrivé(e) en : Janvier 2016
Joji Tavahr
« A l'université ; 1è année »
https://www.stupeflip.com/cunmetier/
(#) Re: Un peu de hauteur  Un peu de hauteur EmptyLun 30 Déc 2019 - 6:15

_______________________-x-_______________________


Alors que sa fatigue le ménageait chaque seconde un peu plus et qu'il avait arrêté de dévisager son sandwich pour enfin le déguster, une autre carcasse adolescente épuisée par l'effort s'écrasa à ses côtés. Sur cette plage de fatigue qu'était celle où il s'était échoué, il y avait ainsi deux pauvres âmes, sans nul doutes trop déchargées pour profiter du panorama et de la récompense de cet effort. Joji ne l'observa pas de suite, persuadé que cette autre personne allait forcément être une de ses connaissances.

Toujours aussi enclin à saluer ses collègues étudiants avec bonhomie, comme si de rien n'était, Joji laissa échapper un ricanement en acquiesçant à la première remarque de la jeune fille. Alors qu'un bout de son sandwich s'était logé au creux d'une de ses joues, l'étudiant s'autorisa une œillade vers la chevelure flamboyante, haussant un sourcil en remarquant qu'il ne connaissait pas sa propriétaire.

" Complètement, ils auraient dû prévenir qu'il fallait prévoir une paire de jambes de rechange, la prochaine fois je reste dans mon lit, e- " Il s'arrêta alors au milieu de sa phrase, autant interloqué par le sourire de l'inconnue que par l'étrangeté de la situation. Il zieuta ensuite de gauche et de droite, se demandant par quel heureux hasard sa voisine s'était retrouvée là, à ses côtés. L'étudiant conclut en estimant qu'elle l'avait confondu avec un autre membre de l'expédition et laissa couler l'affaire d'un haussement d'épaule. Il s'apprêtait à lui faire la remarque quand vinrent les présentations et les plaintes. Alors la sympathie du bougre fut décuplée à l'approche de ce sujet sérieux et de la découverte d'une personne avec qui partager son fardeau.

" Ce serait malpoli de t'en vouloir vue l'épreuve qu'on vient de traverser. Joji Tavahr, en première année à l'université. Enchanté de faire ta connaissance. " Il répondit du même sourire, compatissant autant à l'égard de la fatigue que du japonais hésitant d'Apolline, lui aussi ayant souffert de ces deux maux bien trop de fois dans sa vie. " Ça sonne pas vraiment local, " Apolline ". D'où tu viens ? Si tu me pardonnes mon manque de tact.", finit-il en essayant de répéter le prénom sans complètement le hachurer, la fatigue ayant levé la bride de sa timidité et de sa curiosité. De toute façon au sommet de cette montagne, il n'y avait pas grand chose à faire sinon sympathiser avec la faune environnante.

Il repensa ensuite aux complaintes de sa consœur de déjeuner, assez détendu pour essayer d'y apporter une solution. " Je crois qu'une fois qu'on aura quitté la montagne, on a un gros quartier libre d'au moins trois heures, y'aura largement de quoi siester pour récupérer. Y'a un petit parc derrière l'hôtel qui est plutôt tranquille, si tu recherches de bons endroits. " Il avait fait de ce parc son jardin secret d'Hachijojima, mais face à une camarade de sieste en détresse, il se sentait obligé de lui offrir sa suggestion.

____________________________________________________

---------------------------------

Parole : #9900ff -x- Pensée : #663399
Un peu de hauteur Bzjc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Un peu de hauteur  Un peu de hauteur Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de hauteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Animations | Flood :: Poubelle :: Events :: Archipel Hachijojima (Golden Week 2016)-
Sauter vers: