Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
12.90 €
Voir le deal
-31%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
90 € 130 €
Voir le deal

Partagez
 

 [+18] Le temps d'une nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryosuke Ogawa
■ Age : 26
■ Messages : 933
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes clubs :
[+18] Le temps d'une nuit MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 37 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) [+18] Le temps d'une nuit  [+18] Le temps d'une nuit EmptyLun 9 Mar 2020 - 21:23

Moi qui m'attendais à une soirée tranquille à la maison... je dois bien avoué qu'elle s'était vite transformée en soirée "tentative de correction de devoirs" tout en jonglant avec Yukio et Ryoma qui se réveillait sans cesse à tour de rôle. La joie d'avoir des jumeaux halala. C'est certes une double bonheur certes mais aussi double dose de travail par moment !

Il était déjà tard mais ma forte consommation de café m'avait tenu éveillé jusqu'aux petites heures du matin. Minuit était déjà loin et pour éviter que ma compagne n'ai à se lever toutes les vingt minutes, je lui avais conseillé d'aller se coucher, la rassurant sur le fait que je m'occuperais de nos deux petits monstres si l'un deux se mettait à pousser la chansonnette nocturne comme à présent.

" halala... Vous ne voulez vraiment pas laisser papa travailler ce soir hein ? " chuchotais-je à Yukio tout en le bercant longuement pour la énième fois de la nuit.

Il gazouillant vivement dans mes bras, loin de lui l'envie de se reposer.

" Toi tu n'est pas du tout comme maman mon grand. Elle ça doit bien faire des heures qu'elle dort comme une bûche. On l'entend même ronfler d'ici. Si si je te jure. " continuais-je alors qu'il me répondait par des sons incompréhensibles de bébé.

On avait bien souvent ce genre de conversation sans fondement, chose qui faisait souvent sourire ma compagne d'ailleurs. Je crois qui ni elle ni moi n'aurait pu prévoir que je me prendrais autant à mon rôle de "papa". Pour reprendre les mots de ma soeur, qui n'était quand à elle pas surprise de voir ce genre de comportement apparaître chez moi, ça avait quelque chose d'adorable à voir. Enfin, tout ca pour dire qu’à plus de deux heure du matin, j’étais toujours levé et certainement bien loin d'aller me reposer comme le reste de ma petite famille.

Les enfants enfin rendormi, pour plusieurs heures je l'espérais, je retourna me poser dans le salon, accompagné de Franck qui avait depuis un moment commencé à squatter cet appartement au lieu du miens, quelques étages plus haut. Tant que mon ex-femme ne le reprenait pas avec elle, ce brave toutou était sous ma responsabilité après tout et je le voyais mal rester seul en haut alors que je passais le plus clair de mon temps ici.

Je le remis au travail sans tarder, parfaitement conscient que le calme pourrait n’être que de courte durée mais, après de longues minutes, je pu enfin me détendre à l’idée que les enfants dormaient bien pour de bon et qu'il ne me restait qu’une ou deux pages à corriger avant d’aller amon tour rejoindre les bras de Morphée. Du moins, c’est ce que je croyais.

Alors que j’écrivais quelques indications en rouge sur l’une des dernières copies, je reçu un appel plutôt inattendu sur mon portable. Ren ? À cet heure ? Il ne travaillait pas ce soir pourtant quoi que… Ah oui… c'est vrai que les étudiants prévoyaient une sortie depuis des lustres pour ce soir. J’espère qu’il n'y a pas de soucis. Enfin, rien d'irréparable devrais-je plutôt dire car bon… les soirées je sais comment ça peut finir, j'en ai assez faites pour être au courant des dérives possibles.

Après avoir décroché, j'entendais à l’autre bout du fil qu'il hésitait à me demander quelque chose. Me demandant au début ce dont il pourrait avoir besoin à cet heure, je lui proposa à moitié sur le ton de la plaisanterie s'il avait besoin de mon appartement pour inviter quelqu'un, le charriant au passage sur le fait que je ne connaissais pas son côté Don Juan avant de lui demander ce dont il avait réellement besoin.

---------------------------------

[+18] Le temps d'une nuit 6s37

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Ren Hisamatsu
■ Age : 21
■ Messages : 41
■ Inscrit le : 14/02/2020

■ Mes clubs :
[+18] Le temps d'une nuit GkZd5iQ [+18] Le temps d'une nuit Dr1vT6E[+18] Le temps d'une nuit RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 22 ans
❖ Chambre n° : U-11
❖ Arrivé(e) en : Février 2016
Ren Hisamatsu
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [+18] Le temps d'une nuit  [+18] Le temps d'une nuit EmptyMar 10 Mar 2020 - 21:42

Il ne voulait pas en arriver là ce soir mais fatigué comme il l'était il se voyait mal rentrer jusqu'au dortoirs de l'université. Son colocataire dormait peut-être déjà en plus de ça et peu de chance que la grille de l'établissement soient encore ouvertes à cette heure. Ren avait deux options devant lui : Rentrer à pied jusque chez lui ou appeler Ryosuke à l'aide. Ce dernier n'habitait pas si loin et puis, il passait bien souvent la nuit chez le professeur pour que celui-ci soit étonné de sa demande.

Bien qu'il eu ses réflexions qui tenaient en fait de l'excuse, Ren ne réfléchit pas à l'idée que son ami puisse dormir à cette heure de la nuit. Il faut dire que, comme les autres étudiants de la soirée, il avait bien assez bu et ses pensées n'étaient pas des plus cohérentes. Il n'avait pas été le plus remuant, faute de savoir se lâcher même avec de l'alcool dans le sang mais, au contraire, il avait passé une bonne partie de la soirée à somnoler sur l'épaule de Rikuo. Quand celui-ci avait proposé au chanteur de rentrer avec lui et Keito, il avait refusé. D'abord pour que le photographe puisse profiter de ce moment rare pour se rapprocher de l'homme qu'il n'avait pas quitté des yeux lors de la fête mais aussi parce que l'idée d'aller chez Ryosuke lui avait trotté dans la tête dès l'instant où il avait commencé à fatiguer.

En général, il se serait débrouillé seul mais la fatigue et la boisson lui fit prendre son téléphone sans plus y réfléchir. Il composa le numéro et en moins de deux, il se retrouva à tourner autour du pot avec le professeur. Sûr de lui, il l'était avant d'entendre la voix de son ainé mais tout à coup, il hésitait sur quoi dire. Par chance, l'autre homme avait la conversation facile et après quelques bêtises dites qui arrachaient quelques protestations de la part de Ren, il finit par lui demander de but en blanc de quoi il avait besoin.

« Est-ce que... je peux dormir chez toi ce soir ? »

Ce n'était pas la première fois que cela arrivait mais cette fois-ci, il avait du mal à le demander.

Spoiler:
 

---------------------------------


Japonais : #990000 - Anglais : #ff6600 - Arabe : #ff9933
m
Revenir en haut Aller en bas
Ryosuke Ogawa
■ Age : 26
■ Messages : 933
■ Inscrit le : 15/08/2015

■ Mes clubs :
[+18] Le temps d'une nuit MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 37 ans
❖ Chambre n° : B-504
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Ryosuke Ogawa
« Personnel ; prof de musique »
http://www.sanger.dk/
(#) Re: [+18] Le temps d'une nuit  [+18] Le temps d'une nuit EmptyJeu 12 Mar 2020 - 13:24

C'était étrange. Non pas sa demande qui était plutôt habituelle, quoi que hors normes quand il ne travaillait pas, mais plutôt le ton qu'il employait pour me le demander. Je ne lui connaissais pas un côté timide. Peu loquace certes mais rien de similaire à de la gène, surtout avec moi.

« Est-ce que... je peux dormir chez toi ce soir ? » Finit-il par me demander au bout de quelques minutes.

Peut-être qu'il était mal à l'aise à l'idée de me téléphoner si tard ou alors, de ne pas m'avoir prévenu plus tôt comme il le faisais en général. Oui, ça devait être ça. A moins qu'il se soit passer un truc à la soirée et qu'il avait du mal à s'en remettre. Bah... Ça ne servait à rien de se casser la tête. Je verrais bien en route.

« Évidement ! » Lui répondis-je par automatisme. « Tu sais très bien que tu viens quand tu veux. Tu as besoin que je vienne te chercher ? »

C'était les petites heures après tout et sans savoir où il était, je me voyais mal le faire traverser Kobe seul en pleine nuit. J’aimais bien conduire en plus de ça et une petite pause hors de la maison ne me ferait pas de mal. Après une réponse affirmative de sa part en plus de m'avoir communiquer l'adresse, je lui indiqua que je devrais le rejoindre d'ici une quinzaine de minutes grand max.

Bon, téléphone rangé, il était maintenant temps d'aller le chercher. Je pris mes clés, ma veste et avant de partir, je mis un petit mot sur la table à l'attention de Sakura pour la prévenir de la situation. Je préférais éviter qu'elle se pose des questions si jamais elle venait à se réveiller pendant la nuit. Bon, je doutais que madame la marmotte se lève avant le matin mais qui sait ?

Une fois dehors, le trajet se fit assez rapidement, accompagné par le seul bruit de l'autoradio et la voix monocorde du GPS. L'adresse qu'il m'avait donné n'était pas si loin de l'appartement mais malgré l'heure, la circulation restait dense. Halala, ce que ça pouvait me manquer de rouler sur les routes désertes de campagne.

Une fois Ren en vue, je me mit sur le bas côté pour le laisser monter dans la voiture.

« Vous avez commander un Taxi ? » Lui dis-je pour plaisanter une fois que celui-ci ai ouvert la portière.

---------------------------------

[+18] Le temps d'une nuit 6s37

► Ryosuke s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [+18] Le temps d'une nuit  [+18] Le temps d'une nuit Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[+18] Le temps d'une nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Les logements-
Sauter vers: