Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -35%
[Ventre flash] Xbox One S All Digital + 3 jeux + 1 ...
Voir le deal
149.99 €

Partagez
 

 Puisse le taiko vous être favorable !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyVen 1 Mai 2020 - 3:59

Samedi 2 Juillet

Aujourd’hui c’est Taiko et rien d’autre. La salle d’arcade vient de recevoir la nouvelle borne de Taiko et j’ai l’intention d’en profiter comme jamais. J’ai pris la sage décision de m’y rendre seul, parce que j’ai très moyennement envie d’avoir à attendre mon tour en invitant des amis pour jouer avec moi. Il est approximativement quatorze heures et j’ai toute l’après-midi pour moi, et moi seul pour une fois.

Je ne suis pas quelqu’un de particulièrement solitaire – à vrai dire, c’est même totalement l’inverse. C’est pour cette raison que j’apprécie ces petits moments de paix plus que d’autres qui se sentent isolés.

Ceci dit, je ne me fais pas d’illusions. Il y aura sûrement d’autres gens qui voudront tester la nouvelle borne et j’aurais peut-être même à attendre mon tour ! Le Taiko n’est pas le jeu le plus populaire alors j’essaye de miser sur cet aspect-là plutôt que de partir négatif.

Si l’enseigne de la salle d’arcade est vraiment impeccable, je sais déjà que je vais me prendre une vague de chaleur – à l’odeur désagréable qui plus est – dès l’instant où je vais entrer. J’enlève d’ailleurs ma veste au même moment que celui où je passe la porte et je hausse les sourcils en voyant que la salle est plutôt vide pour un samedi.

Les wadaikos ne sont pas occupés d’ailleurs. Même si la borne est arrivée dans la semaine, je m’imaginais que plus de gens viendraient la tester en week-end. Pendant que je détaille la pièce, j’entends quelqu’un entrer derrière moi. Sans vraiment y prêter attention, je finis par me diriger vers la borne avant de me rendre compte que l’intrus – enfin, l’intruse – a en fait les mêmes desseins que moi.

Il y a un long moment durant lequel je la dévisage involontairement, puisque je réalise que nous sommes arrivés en même temps et que par conséquent… Ce n’est ni mon tour, ni le sien. C’est le tour de celui qui sera le plus égoïste.

Mais puisque nous ne sommes que deux, qu’il n’y a aucune file d’attente derrière nous et qu’il y a toujours deux wadaikos par borne… Une idée germe dans mon esprit.

« Que dirais-tu de jouer l’un contre l’autre pour décider de notre tour ? » Je lui demande sur un ton enjoué et mon regard est plus léger, accompagné d’un sourire. « Ce serait plus équitable que de laisser faire le hasard, » Je marque finalement une pause. « Oh, et je suis Riley. Riley Van Helden. Enchanté. »

Pas vraiment, je voulais profiter de ce moment en toute tranquillité. Mais au fond… Peut-être que l’aspect compétitif ne me déplaît pas tant que ça. Encore faut-il qu’elle accepte.

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyVen 1 Mai 2020 - 12:26

Puisse le taiko vous être favorable
  Ce jour-là, il n’était pas question pour moi de faire quoi que ce soit d’autre tant que je n’avais pas touché à la nouvelle borne de Taiko qui venait d’être installée dans la salle d’arcade. Je comptais arriver en fin de matinée, pour être sûre d’être seule. Personne d'autre que moi n’était assez fou pour se lever un samedi matin, pas vrai..? Seulement voilà : ma grand-mère avait décidé que c’était le moment parfait pour appeler prendre de mes nouvelles. Bien sûr, je n’allais pas lui raccrocher au nez, alors j’ai continué à lui parler en regardant les minutes défiler à grande vitesse sur le réveil de ma table de chevet. Mon plan était fichu, ça ne servait plus à rien de se presser. J’allais définitivement devoir faire la queue comme tout le monde cet après-midi.

  Finalement, j’étais arrivée vers quatorze heures après avoir bien ruminé pendant tout le trajet. A ma grande surprise, il y avait moins de monde que je m’imaginais. Peut-être avais-je fini par avoir un semblant de chance dans cette aventure. Je cherchais les tambours si typiques des bornes taiko des yeux. Je les repérais assez facilement, ces énormes wadaikos ne passaient jamais inaperçus.
Sans blague.. y’a personne ! Je pourrais inaugurer cette magnifique borne ! Marquer l’histoire de cette salle d’arcade. Réaliser mon rêve et graver mon nom dans les pixels du jeu..

  Mon sourire rêveur s’effaça plus vite qu’il était apparu, mes espoirs étaient compromis. Le garçon qui était entré avant moi regardait en direction de la nouvelle borne. Si je pressais le pas, j’atteindrais peut-être le graal avant lui. Mais le destin était contre moi, et malgré tous mes efforts, j’arrivais en même temps que lui devant le jeu. Il le remarqua lui aussi, et me fixa pendant un long moment.
Merde en plus il est beau. Je ne savais pas gérer les gens beaux, ils avaient tendance à.. m’aveugler. Je tournais la tête, faisant semblant de m’intéresser à une borne de MaiMai un peu plus loin. J’adoptais le plan suivant : si je ne le regardais pas, il ne me voyait pas.

  J’allais devoir attendre. Il n’y avait que lui de toute façon, ça ne devrait pas être trop long. Pour faire passer le temps, je pourrais toujours me moquer intérieurement de lui  quand il perdra lamentablement un de ses combos. Je croisais les doigts en espérant qu’il ne fasse pas partie de ces joueurs fous passants leur journée entière sur la même borne.
C’est là qu’il me proposa un duel. Je regardais autour de moi, toujours personne d’autre à l’horizon. Oui, c’était bien à moi qu’il parlait et je n’allais pas laisser s'échapper une telle opportunité.

Ça me va, mais je te préviens je ne joue qu’en hardcore. Tu te sens capable de suivre le rythme ? 》lui lançais-je avec un sourire moqueur.

  Je ne me vantais même pas. Quand on vit à la campagne et que les seules activités qu’il vous reste à faire sont de jouer aux bornes d’arcade ou aider le voisin à labourer son champ, je peux vous assurer que l’on monte rapidement de niveau sur Taiko.
  Il se présenta dans la foulée. Il m’énonça même son nom, je ne savais pas vraiment ce que je devais en déduire en dehors du fait qu’il n’était pas japonais. Enfin, même sans connaître son identité je l’avais remarqué dès le début. Un aveugle aussi aurait tout de suite compris. Au début, je pensais que c'était simplement un touriste mais quand il s’était adressé à moi dans un japonais parfait, j’avais vite changé d’avis sur lui.

Enchantée Riley. Moi c’est Ama.
 
  Je récupérais les deux baguettes en bois accrochées au tambour avant de rentrer un de mes jetons dans la borne.

Tu as déjà une idée de la musique que tu veux faire Riley ?

C’était la guerre, et je comptais bien la gagner.

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum


Puisse le taiko vous être favorable ! D2lt8de-0211f9e8-562d-4d68-a3d9-45c99f421e7f.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvMTI0MWIxYWItZWVlNS00ZTdhLTg2NzQtYzJiZjBmNWIzOGFhXC9kMmx0OGRlLTAyMTFmOWU4LTU2MmQtNGQ2OC1hM2Q5LTQ1Yzk5ZjQyMWU3Zi5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん


Dernière édition par Ama Fujioka le Sam 2 Mai 2020 - 11:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyVen 1 Mai 2020 - 15:42

Habituellement, c’est moi l’outrecuidant. Mais aujourd’hui il semblerait que cette nouvelle connaissance ait décidé de me voler la vedette. Pour autant, je n’ai pas l’impression une seule seconde qu’elle essaye de me faire de l’ombre. Ladite Ama a simplement l’air d’être plus compétitive que je ne l’aurais cru.

C’est un esprit qui me plait plus que m’agace et même si je ne suis pas sûr de réussir à la battre puisqu’elle a l’air d’avoir passé beaucoup de temps sur ce jeu-là, j’espère sincèrement la faire redescendre sur Terre et vite.

Je réponds avec un sourire empli de douceur et hoche la tête à sa réflexion. « Aucune opposition aucune, » Je lui dis avant de marquer une pause. « Ne t’inquiètes pas pour moi. »

Si j’ai l’air plus enthousiaste que véritablement habité par l’esprit de compétition, la lueur qui brille dans mon regard en dit long sur la façon dont je suis en train de bouillonner de l’intérieur. Surtout qu’elle fait l’erreur de me laisser le choix de la musique et… Oh, je n’ai pas l’intention de lui faire de cadeau. Autant mettre toutes les chances de mon côté et mettre celle que je préfère mais surtout, l’une des seules hardcore que je connaisse véritablement bien.

Sans plus attendre je m’installe devant le wadaiko et je tapote plusieurs fois sur le coin extérieur droit pour faire défiler le menu et sélectionner la musique de mon choix, qui est plutôt connue, « Dadadadadadadadada!! » de Selen et je lance un regard à ma nouvelle partenaire de jeu.

« Si mon choix te va, je te laisse démarrer la partie. » Et la vérité,  c’est qu’elle ne pourra même pas refuser mon choix parce qu’elle a fait la maligne. Enfin, elle pourrait. Mais ce serait comme s’avouer vaincue devant son adversaire fraichement rencontré.

Sans plus tarder, la musique se lance et je resserre ma prise sur mes baguettes. Contrairement à la plupart des autres musiques du Taiko, celle-ci ne prend pas son temps pour démarrer et le début est déjà éprouvant.

J’essaye de ne pas laisser déconcentrer par mon envie de regarder si Ama a brisé son combo, mais les quelques fois où mes yeux dévient de l’écran lors du refrain que je connais par cœur et qui est surtout rapide plutôt que technique, je vois que tout comme moi, elle est en full combo. Si ça continue, ça va se jouer à rien et nous allons faire le même score, car au fur et à mesure que la musique avance, nos scores dansent ensemble sans jamais se lâcher d’une semelle.

La moindre erreur sera fatale et ça doit être la première fois que je dois avoir les mains moites juste à cause d’un jeu-vidéo, mais je ne la laisserai pas gagner. Jamais de la vie. Ce sera match nul ou victoire, mais je n’accepterai rien d’autre.

Les dernières notes font leur apparition et je crois bien que nous allons tomber à égalité quand je vois les trois dernières grosses Don arriver à tout allure et bien plus vite que toutes les autres notes. Si Ama ne connait pas cette musique par cœur, elle va forcément faire l’erreur et garder le même rythme que le reste de la musique !

Mon ange-gardien m’a probablement entendue, parce qu’à l’instant même où cette pensée traverse mon esprit et que j’abats pour la dernière fois les baguettes sur le wadaiko… Ama a raté les deux derniers gros Don et termine avec un magnifique six-cent-quarante-cinq de combo, contre mon six-cent-quarante-sept.

Je passe une main sur mon front, sachant pertinemment que si elle a réussi à faire presque aussi bien que moi avec une musique qu’elle ne connait pas par cœur alors qu’il s’agit de ma préférée… Je ne donne pas cher de ma peau pour celles qui vont suivre.

Mais le sourire que je lui adresse, en plus d’être on-ne-peut-plus sincère, est rempli d’une satisfaction monstre.

« Je te le concède, c’était bas de ma part de commencer par celle-là, » J’admets en laissant s’échapper un rire de mes lèvres. « Que dirais-tu de faire un autre duel ? Je dois dire que c’est quand même amusant, » Je lui propose alors, restant quand même humble dans ma victoire même si elle peut lire sur mon visage à quel point je suis fier de ma petite victoire et à quel point je me sens supérieur en ce moment. « Tu peux bien évidemment choisir la musique, cela va de soi ! »

Lien vers le lancer de dés

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptySam 2 Mai 2020 - 10:47

0-2

   Je n’avais pas fait la maline très longtemps. À l’instant même où Riley avait fait défiler avec aisance le menu des musiques, j’ai su qu’il avait plusieurs heures de jeux derrière lui. Il sélectionna sans hésitation DADADA que, bien sûr, je n’avais jamais joué. J’allais devoir donner tout ce j’avais. Ma réputation en dépendait. Je ne pouvais pas perdre, ce n’était même pas une option. Pas après tout l’argent de poche que j’avais passé dans ces foutues bornes.

  Il m’invita alors à lancer la partie, je tapotais sur le rebord droit de mon wadaiko pour passer la difficulté au niveau hardcore. Je n’avais pas le temps de lui répondre, je n’avais pas le temps de jauger le taux de confiance en lui qu’il dégageait actuellement, je devais me concentrer. Je respirais profondément avant de frapper le milieu du tambour. Mes ancêtres avaient décidés de me punir aujourd’hui. Quelles étaient les probabilités qu’un garçon de mon âge se pointe en même temps que moi dans la salle d’arcade et me propose un duel. Il se croit dans Yu-Gi-Oh ?

  Les premiers DON apparurent plus vite que je ne l’aurais cru. Mais j’avais vu pire. Je pouvais gérer. En revanche, le plus dur était les don cachés par les plus gros, et je n’avais pas le droit d’hésiter. Je n'avais surtout pas le temps. En une seconde, je pouvais perdre tout mon combo. Je n'allais pas offrir sur un plateau d'argent ce plaisir à Riley. Hors de question.

  Les notes allaient de plus en plus vite, mes seuls moments de repos étaient les roulements de tambours où j'avais le temps de faire rebondir mes baguettes sans trop d’efforts. Et c’était aussi à ce moment que je m’autorisais à zieuter le score de Riley. Lui aussi était en full combo. Il n’avait pas raté une seule note depuis le début de la partie. Je ne me laissais pas abattre. Je ne doutais pas qu’il perdrait le rythme à un moment ou un autre. Il me suffisait d’attendre sa chute. Mais j’avoue que n’aurais jamais cru qu’il avait un tel niveau. Ça m’apprendra à me vanter la prochaine fois.

  La musique arriva à sa fin, et j’étais très fière de moi. Trop fière. Je fis l’erreur monumentale de relâcher la pression une fois les notes à l’écran disparues. C’est à ce moment que trois énormes dons filèrent à toute vitesse, je touchais la première note mais pas les deux autres. Je venais de perdre mon combo sur le dernier don de la partie.

NOOOON!! 》criais-je en réalisant l’énorme gaffe que je venais de faire.

  Pourtant je le savais. Je le savais très bien. Si le tambour était encore en feux alors qu’il n’y avait plus de notes c’est que la partie n’était PAS finie ! C’était une règle qu’on apprenait dans les premières minutes de jeu. Je venais de perdre sur une erreur de débutant. Lamentable.

  Je n’osais même pas regarder Riley. Il devait tellement jubiler. Je me contentais de fixer l’écran de score, la bouche grande ouverte comme un poisson hors de l’eau. Mais.. il me proposa un autre duel. J’avais une chance de me rattraper, même si cette défaite venait de donner un énorme coup à mon ego. Si je refusais, ça revenait à m'avouer vaincue. Je connaissais assez mes capacités pour savoir que c'était dans mes cordes. J'arriverai à le battre même si je devais y passer des heures et donner toutes mes économies à cette salle d'arcade. Je ne mourrais pas tant que son nom ne sera pas en dessous du mien dans les scores. Et puis, de toute façon j’étais venue ici pour jouer.

J’accepte le défi. Je ne pensais pas que tu serais aussi bon.

  Je le défiais du regard avant de sélectionner la musique de mon choix. Je voyais bien son petit air satisfait sur son visage. Il dégustait sa victoire. Je lançais alors Megalovania en essayant le plus possible de faire abstraction de la présence de Riley.

  La mélodie était très connue mais les notes étaient dures à attraper quand on ne l’avait pas assez pratiquée. Et j’espérais fortement que ce soit son cas. C’était une des musiques que j’avais le plus joué sur la borne de mon ancien village. Je ne la connaissais pas par cœur mais c’était déjà ça de prit.  

  Comme sur la musique précédente, les notes apparurent rapidement. Seulement, je ne l’avais pas jouée depuis un moment et en plus de ça, je m'étais mise la pression de la compétition sur le dos. J’hésitais trop. Je ratais les premières notes. Je n’allais pas demander à relancer la partie, si je le faisais, ça montrerait à Riley à quel point j'étais perturbée. Bon tant pis, j’allais me rattraper sur les roulements de tambours pour gratter quelques points en espérant que Riley rate une note à un moment donné. Il était humain après tout.

  Mais voilà, durant toute la partie Riley n’avait presque pas perdu de combo. Tandis que de mon côté, j’avais vraiment fait n’importe quoi. Je perdais le rythme, je confondais les dons et les kats. Je venais de me prendre une deuxième défaite humiliante dans la gueule. Encore plus quand on savait que c’était moi et moi seule qui avait fait le choix de la musique.

Sans commentaire. 》 Je n'avais même pas atteint la moitié de son score, je venais de me faire laminer par un gars aux cheveux blancs. 《 J'aurais peut-être dû choisir une musique que je connaissais bien, ahah.. MAIS QUELLE PIÈTRE MENTEUSE !

  Je soufflais un grand coup. Que m’arrivait-il ? D’accord je n’avais pas joué à Taiko depuis mon arrivée en avril dernier mais quand même, c’était vraiment ça le problème? J’avais quand même des années de pratique derrière moi. Après tout ce temps, j’avais bien assimilé le jeu au point d’en développer des réflexes.. Alors pourquoi est-ce que je jouais aussi mal aujourd’hui ?

À ton tour. Je ne te laisserais pas bouger d’ici tant que je t’aurais pas battu au moins une fois.  》

  Je ne l’avais même pas remarqué mais j’étais beaucoup trop en colère contre moi-même  pour le cacher. Je savais que j’avais tendance à être mauvaise perdante mais à ce point-là ? Franchement j’abuse. Allez calme toi ! Je frappais mes deux joues avec mes mains pour me secouer.

C’est bon je suis prête. Cette fois-ci, c’est la bonne. Je vais te mettre ta dose.

  Même moi je n’y croyais pas.

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u


Codage par Libella sur Graphiorum


Puisse le taiko vous être favorable ! Ijwb

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん


Dernière édition par Ama Fujioka le Sam 2 Mai 2020 - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptySam 2 Mai 2020 - 16:42

Bon, maintenant que j’ai gagné une première fois, il faut à tout prix que je garde mon sang froid. C’est simple ; il me suffit de rester calme et de continuer à jouer normalement, comme si j’étais seul. Ama a l’air d’être particulièrement déstabilisée par le fait qu’elle ait perdu, alors elle va juste jouer de plus en plus mal. C’est physiologique.

Je dois admettre que je me délecte toujours autant de faire perdre ses moyens à quelqu’un de la sorte, mais je suis toujours surpris par ma propre palette d’agissements. Je n’aurais jamais cru une seule seconde que mon influence s’étendait jusqu’ici.

Ceux qui parlent de la loi de la jungle oublient bien souvent que si le plus fort est le plus avantagé, celui qui ne sous-estime pas son adversaire a toujours un train d’avance. Ama est probablement plus expérimentée que moi, mais j’ai certainement un bien meilleur mental qu’elle. J’ai bien l’intention de le lui prouver.

« Je le prends comme un compliment. » Je lui réponds alors avec un clin d’œil, tout en la jaugeant.

Comme je m’y attendais, elle décide de prendre sa revanche sur une musique je redoute énormément. Megalovania n’est sortie que depuis un an, je n’ai pas énormément d’expérience dessus ne l’ayant lancée que trois ou quatre fois là où la précédente musique était tout simplement ma favorite.

J’ai sorti ma meilleure carte au premier tour de notre partie, et il va falloir que je garde la face. Les premières notes défilent à une vitesse que je n’ai clairement pas vu venir, et je rate donc les premières notes. À la lisière de la panique, je jette un œil à l’écran adjacent et si je crois à une terrible erreur au premier abord, je me sens soulagé quand je vois que je ne suis pas le seul à avoir fauter.

Ça a le mérite de me rendre mon calme et je commence sans plus tarder à faire grimper le combo. J’ai trouvé un rythme, je suis en parfaite synergie avec le tempo et je préfère rester scotché à l’écran plutôt que de me concentrer sur le score de ma nouvelle rivale.

Mais quand je rate une suite de kat vers la fin de la musique, cassant mon combo de presque cinq-cent-cinquante notes, je ne peux pas m’empêcher d’aller suivre son avancement. Tout ce que je vois, c’est que ses points sont à des années lumières des miens et que son combo est bien plus bas. Quoi qu’elle fasse désormais, c’est fichu pour elle. Cependant, j’essaye de ne pas trop jubiler et maintient une certaine concentration jusqu’à la fin de la musique, bien que mes épaules soient bien moins tendues.

Finalement, la musique se termine et je soupire longuement, posant mes baguettes entre mes jambes pour secouer mes mains. Même si l’adrénaline n’a pas encore fait naître la moindre crampe dans mes bras pour le moment, je sens que mes muscles commencent à s’épuiser.

Quand elle tonne un « Sans commentaire » dégoulinant d’amertume, je lève les mains en signe de pacifisme. « Oh, ça n’était probablement qu’un coup de chance ! » Je sais que ma fausse modestie est plus énervante qu’elle n’est humble, mais c’est entièrement voulu. « J’ai pleinement confiance en toi pour me battre à la prochaine ! »

Et tandis que les mots sortent de ma bouche, je reprends mes baguettes en main pour choisir la prochaine musique. Je vais mettre mon deuxième meilleur atout. Pendant que les choix défilent, elle me dit qu’elle ne me laissera pas m’échapper tant qu’elle n’aura pas remporté au moins une bataille contre moi.

« J’y compte bien, » Je lui dis avec un sourire malicieux. « Après tout, je suis venu ici pour jouer, mais si le challenge est au rendez-vous, c’est un extra plutôt qu’un obstacle à mes yeux. »

Si ça continue, je vais probablement la transformer en harpie. Sa langue de vipère risque d’à nouveau lui coûter cher, surtout avec le karma que je me paye depuis que je me suis assis devant la borne. La molette s’arrête enfin sur Night of Nights, qui tout comme mon choix antérieur, est précédée par sa réputation.

« Que le meilleur gagne. Même si ça parait n'être qu'un coup de chance, mes victoires ne sont jamais involontaires. » La lueur de défi qui brille dans mes iris ne s’est toujours pas éteinte, je suis même sûr qu’elle est plus éclatante qu'une étoile.

La musique commence doucement, envoyant une par une les grosses notes pour finalement s’enflammer et ne plus nous laisser souffler. Cette fois-ci, je n’ai pas une seule seconde pour regarder où Ama en est de son côté. Tout ce que je sais, c’est que mon combo est parfait et je ne vise rien d’autre que l’égalité ou la victoire ! Après avoir été aussi insolente, il est hors de question qu’elle remporte celle-là.

La musique touche à sa fin, et nous approchons dangereusement des six-cent-cinquante de combo, je ne m’en rends pas tout de suite comte, mais je me mords la lèvre inférieure dans la concentration – et absolument pas de la manière qui me rendrait terriblement sexy.

Quand la musique touche enfin à sa fin, je laisse ma tête reposer en arrière et inspire un grand coup. Je ne sais pas encore si je l’ai battue, mais je sais que j’ai le meilleur score possible. Si je n’ai pas gagné, nous sommes au moins à égalité.

Je regarde enfin l’écran pour m’apercevoir qu’une fois de plus, j’ai triomphé. Mon sourire est aussi grand qu’un croissant de Lune à cet instant, et la première chose qui me vient à l’esprit est de pencher doucement la tête sur le côté.

« On peut baisser la difficulté, si tu veux. » Je sens que je vais regretter mes paroles, mais je devais absolument lui faire payer son arrogance.

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5


Dernière édition par Riley Van Helden le Dim 10 Mai 2020 - 2:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptySam 2 Mai 2020 - 20:18

1-3
  Riley avait l’air satisfait de lui. Trop satisfait. Tellement que je sentais d’ici la puanteur de sa jubilation dégoulinante. Il était aussi compétitif que moi et il me le faisait bien sentir. Derrière ses paroles bienveillantes, je savais qu’il s’amusait bien de me voir autant bouillir face à lui. De la chance mes fesses oui ! Comment pouvait-il être aussi bon et sans même n'être ne serait-ce qu'un peu essoufflé ?  

  Bon il avait quand même fortement insinué que jouer contre moi était un challenge et ça, j’étais plutôt fière moi je me devais l’avouer. Mais ce n’était pas le moment de baisser ma garde, au contraire. Certes il avait peut-être gagné deux fois contre moi mais je ne devais pas me laisser abattre, je pouvais encore me rattraper si je me concentrais assez. Il n’était pas question de me décourager et de lui laisser la victoire aussi facilement.

  Profitant du temps que Riley me laissait pendant qu’il choisissait la nouvelle musique sur laquelle nous allions combattre, je décidais de m’étirer. Ce jeu ne devait pas sembler si physique que ça de l’extérieur et pourtant il faisait travailler tous les muscles des bras mais surtout, mon mental. J’avais tendance à m’accrocher si fortement aux baguettes que finissait toujours avec les doigts en compotes à la fin de mes sessions de jeu.

  Nights of nights ? Bien, c’était une bonne nouvelle; je l’avais déjà pratiquée de nombreuses fois. Je devrais arriver à suivre le rythme. Mais qu’est-ce que je raconte bien sûr que je peux suivre le rythme ! Le début était assez facile mais la suite se corsait très rapidement. Il suffisait juste que j’arrive à choper le truc et.. ok c’est bon je l’ai, concentres toi maintenant ! J'arrêtais de respirer.

  J’avais réussi à tenir mon combo jusqu’aux trois quarts de la partie quand un don apparut collé à un roulement de tambour. Je n’arrivais pas à le toucher et je perdis le rythme sur les cinq dons suivants. Je n’osais pas regarder le score de Riley, sauf que je n’eus pas trop le choix quand il apparut en gros sur l’écran de jeu accompagné d’une petite couronne dorée. Il a même pas raté une seule fois ?! Il avait encore quelques dizaines de points d’avance. Était-il seulement humain ?

MAIS VOILÀ MAIS C'ÉTAIT SUR EN FAIT ! C'ÉTAIT SÛR ! FOUTUE MACHINE ! 》 craquais-je enfin.

  Le responsable de la salle d’arcade me lança un regard réprobateur qui voulait tout dire : soit je me calmais soit je dégageais. J’avais presque oubliée où nous nous trouvions, je ne faisais même plus attention au brouhaha des nombeuses bornes de la salle d’arcade et j’avais complètement fait abstraction des autres joueurs venus profiter de leur samedi après-midi. Il n’existait plus que notre duel.

Désolée.. Je me suis emportée.. 》 m’excusais-je sans trop le penser. J’avais surtout honte qu’il m’ait vu dans cette état, mais de toute façon, il y avait peu de chance que je le recroise un jour. 《 Je suppose que c’est à mon tour de choisir une musique.

  Il me taquina au mauvais moment. “On PeUt BaIsSeR lA dIfFiCuLtE sI tU vEuX”. Il venait de dépasser les bornes. Je me tournais lentement vers lui, un sourire crispé collé au visage. En me taquinant ainsi, il avait déclenché une guerre qu'il ne pouvait pas combattre. De signer son arrêt de mort. Peu importe, je n’avais plus qu’une idée en tête : faire redescendre son joli minois sur terre. Je nouais rapidement mes cheveux dans un chignon mal fait. Pas de pitié pour l’ennemi.

Tu veux jouer à ça Riley? 》 Je sélectionnais Hatsune Miku no Gekishou
sans attendre sa réponse. Il allait souffrir. 《 Alors on va jouer. Prépares toi. 》 Une chose était sûre, je pouvais rajouter en gros “RAGEUSE” à la liste de mes défauts.

 Sans lui laisser le temps de réfléchir ni de se préparer, je passais la difficulté en extra hardcore et lançais rapidement la partie. C’était le mode de jeu le plus difficile qu’il puisse exister sur taiko. D’où son petit surnom “oni” si évocateur. Pas le temps de souffler, les notes s'enchaînaient à une allure folle. C’était quasiment impossible de faire un full combo dans ces conditions. Mais au moins, je savais que je donnais du fil à retordre à Riley.

  Le refrain était un vrai enfer. Les notes passaient à toutes vitesse à l’écran, tellement rapidement qu’on ne les discernait presque plus. J’y allais un peu à la chance, martelant le wadaiko au rythme de la musique en espérant que ça passe. En fait, c’est un peu ce que j’avais fait tout le long de la musique, je tapais mes baguettes en essayant tant bien que mal de suivre les couleurs. Tant pis si je ratais le refrain mais il fallait que je donne tout ce que j’avais pour le reste de la musique.

  L’écran des résultats apparut enfin. Reprenant mon souffle je comparais rapidement nos scores. Riley était largement derrière moi. J’avais raté beaucoup de notes mais j’étais définitivement en tête du classement.

OH MON DIEU OUI ! 》 Je sautillais de joie sur place.
  J’avais enfin réussi à le battre. Je pouvais mourir en paix. Mes bras tremblaient comme de la gelée mais j'étais très contente de ma performance. Je regardais avec fierté Riley, comme si je n’avais pas perdu trois fois avant d’arriver à le vaincre. Je rangeais les baguettes dans le petit sac accroché aux wadaikos.

J’arrête là, je n'en peux plus. Si je continue comme ça, je vais finir par perdre mes bras. 》 Je n’attendais pas sa réponse, bien trop surexcitée par tout ce qu’il venait de se passer.
Tu veux boire quelque chose ? C’est moi qui offre, je dois bien avouer que tu m’as complètement battue aujourd’hui.

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptySam 2 Mai 2020 - 23:21

Je sursaute presque lorsqu’elle se met à hurler sur la machine, mais la surprise qui crispe mon visage se mue très rapidement en égaiement lorsque j’éclate de rire devant sa rage. Ama est une mauvaise perdante doublée d’une salière pour mon plus grand plaisir. Du moment qu’elle se contente de crier sur la borne et se déchaîne sur le tambour plutôt que moi, ça me va.

Je ne peux m’empêcher de me demander à quoi ressemblerait sa colère dans un autre contexte. Comment réagirait-elle lorsque poussée à bout ?

Mais ce n’est pas le moment de semer la discorde. Je ne dois pas m’éparpiller et rester concentré. D’ailleurs, ma pique ne semble pas vraiment lui plaire – et plutôt que crier comme un dinosaure, j’ai l’impression qu’elle n’en est que plus motivée. Si elle partageait les pouvoirs de Méduse, je serais probablement pétrifié à cet instant.

Ses tentatives de menaces ne marchent définitivement pas sur moi, et à son hostilité je me contente de sourire. Je ne connais absolument pas la musique qu’elle vient de choisir, donc je ne relâche pas ma concentration. Ce serait vraiment idiot de perdre en si bon chemin. Dès lors que la musique se lance, je suis assez surpris. Je n’ai pas pris la peine de regarder le titre, mais je sais d’ores et déjà que Ama a probablement choisi la musique la plus difficile qu’elle connaisse – je l’ai vu dans ses yeux. Pourtant, moi qui m’attendait à quelque-chose de plus rapide ou de plus rock… C’est assez calme et même reposant ! Le tempo est rapide, mais l’ensemble est plutôt simple.

Se pourrait-il qu’elle ait réellement accepté ma proposition et ait baissé la difficulté ? J’en doute. J’en doute encore plus quand je la vois crisper ses doigts sur ses baguettes. Pour l’instant, je suis en full combo alors je ne comprends pas jusqu’au moment où un véritable screamer me saute à la figure. J’essaye de suivre, mais c’est juste inhumain ! Je ne suis même plus dans le rythme, mes baguettes tapent entre les notes et j’ai dû perdre mon combo au moins dix fois depuis le début de la folie. Ama ne tient pas non plus parfaitement, mais elle, au moins, elle ne reste pas à zéro de combo tout du long et réussit tout de même à enchaîner plusieurs séries !

Du coup, j’essaye comme un idiot – même si je sais que je ne pourrais plus la rattraper et la crampe que je redoutais plus tôt fait son apparition ! J’ai l’impression que mes bras ne veulent juste plus fonctionner correctement et sont à deux doigts de tomber par terre.

Je tape la dernière note sans grande conviction, et plutôt que de prêter attention à la jubilation de ma camarade, je laisse mes bras succomber à la gravité et balance de nouveau ma tête en arrière pour souffler.

« C’était inattendu, » Je lui avoue alors à demi-mot. « Je n’ai peut-être pas gagné celle-ci, mais au moins j’ai conservé une part d’humanité. »

Quand elle me dit qu’elle veut s’arrêter là, je hoche la tête en accord avec cette dernière. Peut-être que je rejouerai plus tard mais pour le moment j’ai cruellement besoin d’une pause – ou d’un massage, mais nous ne nous connaissons pas assez pour que je lui extorque quelque-chose dans le genre.

Donc elle me propose d’aller boire quelque-chose et puisque j’adore qu’on prenne soin de moi et mes petits caprices personnels, je lui adresse un sourire enjoué. Pas que je n’aurais pas pu me payer ce verre, mais c’est l’attention qui me rend toute chose.

« Si même toi, tu me dis que je l’ai mérité alors il serait terriblement impoli de ma part de refuser, » Même si au fond, je sais que c’est elle qui est récompensée en ayant la chance de m’avoir à ses côtés. Mon excellente compagnie n’a pas d’égal, elle l’apprendra bien assez tôt. « Je crois que le Chūrippu n’est pas très loin, si tu aimes bien cet endroit évidemment ! Il ne doit pas y avoir grand monde à cette heure-ci. »

Le Chūrippu, en plus d’être particulièrement connu par les étudiants, est un café qui fait d’excellentes boissons fraîches, et probablement les meilleurs Bubble Tea du coin. J’ai beau n’avoir emménagé ici que depuis quelques semaines, j’ai déjà fait mes recherches sur les meilleurs endroits pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

« Mais si tu me le permets, je vais juste aller me passer un peu d’eau sur le visage aux toilettes avant de retourner dehors. » Parce que mine de rien, il fait vraiment chaud dans cette salle d’arcade – et la température dehors n’aide clairement pas à refroidir l’endroit.

Je fais donc rapidement un détour vers les toilettes pour me rafraîchir et retourne auprès d’Ama assez rapidement. Quand je pose un pied dehors, je me rends compte que le temps est le même que ce matin, il n’y a pas le moindre nuage dans le ciel et ni de brise pour contrebalancer la lourde chaleur. Je me mets donc à marcher à l’ombre pour éviter de chopper un coup de soleil ou de juste mourir de déshydratation en pleine rue.

« Alors, Ama, » Je tourne la tête vers elle. « Que fais-tu dans la vie ? » Même si elle a l’air jeune, je préfère éviter de lui demander où est-ce qu’elle fait ses études au cas où elle aurait arrêté.

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5


Dernière édition par Riley Van Helden le Jeu 4 Juin 2020 - 14:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyLun 4 Mai 2020 - 11:35

Le ventilateur
Même si j’avais invité Riley par politesse, j’espérais vraiment qu’il accepterait. C’était plutôt rare pour moi d’apprécier une personne aussi rapidement, peut-être était-ce dû au fait que je m’étais particulièrement amusée avec lui pendant notre petit duel. Riley avait gagné contre moi mais finalement, il avait lui aussi prit la décision d’arrêter de jouer. Et dire que tout ça avait commencé pour savoir qui de nous deux allait pouvoir occuper la borne en premier. Je remarquais ses bras tremblants tout autant que les miens. Au moins, il n’avait pas réussi à me battre facilement et même si j’avais vraiment galéré tout du long, j'étais particulièrement fière de ma dernière prestation.

Je lui rendis son sourire. Maintenant que je le voyais de face, je remarquais qu’il était encore plus beau que je ne le pensais. Oh c’est pas le moment.
Je ne comptais pas lui faire une quelconque avance mais je pouvais au moins profiter du spectacle. Ce n’était pas tous les jours que je pouvais admirer de tels traits d’aussi près.

Churippu ? Je t’avoue que je ne connais pas alors.. je te suis.

Depuis que j’étais arrivée à Kobe, mes seules sorties s’étaient limitées à me rendre quelques fois au centre commercial pour y voir les nouveaux vêtements à la mode. Puisque je passais le plus clair de mon temps à réviser et à traîner sur mon portable, on ne peut pas dire que je m’étais faite beaucoup d’amis depuis avril dernier. Heureusement, j’étais inscrite au club de musique alors je ne perdais pas l’habitude du contact humain mais bon il était clair que ma seule compagnie était moi-même ces derniers temps.

Je ne faisais pas partie de ces personnes qui arrivaient à sortir seules et à s’amuser. La solitude me déprimait et ne me donnait pas envie d’aller me balader dans les alentours. Surtout quand mon père habitait dans la même ville mais refusait ma compagnie. En clair, j’étais prise dans un cercle vicieux dont je n’arrivais pas à me débarrasser. Mais quand j’avais appris l’installation d’une nouvelle borne de taiko, je m'étais promis d'aller y faire un petit tour pour essayer de reprendre un rythme de vie normal. Et voilà que j’étais tombée sur Riley.

D’ailleurs, il venait de s'éclipser aux toilettes pour s’arroser le visage. Je le comprenais parfaitement vu cette chaleur écrasante qui avait plongé la ville dans une ambiance estivale. Tous les débardeurs de la terre, aussi légers soient-ils, n’arrivaient pas à m’empêcher de suffoquer au soleil. Aussi, j’avais investi dans un de ces petits ventilateurs portable que les mères accrochaient normalement aux poussettes de leur enfant. C’était, de loin, le meilleur achat de ma vie.

Riley refit surface quelques minutes plus tard, le visage trempé. Je me demandais s’il allait finir par  se transformer en écrevisse une fois dehors. Apparemment, il supportait moins bien la chaleur que moi. AHAH ! JE GAGNE ! Un partout Riley.
Je sortis avec fierté de la salle d’arcade, sans oublier de remercier le propriétaire. Comme je ne connaissais pas le chemin, je suivis Riley à la trace. Je remarquais immédiatement qu’il faisait tout pour trouver le moindre coin d’ombre possible. J’en profitais pour sortir le ventilateur de mon sac, l’allumer et lâcher un soupire de satisfaction beaucoup trop dramatique pour être naturel. Il y avait même un bouton brumisateur pour diffuser de l’eau sur mon visage pendant que le vent le rafraîchissait. Oui, ça m'avait coûté très cher, mais c’était une question de survie. Bon, je n'étais pas encore arrivée au point de me balader avec une ombrelle en ville -même si je trouvais ça particulièrement cool et que j’avais déjà commencé à regarder quelques modèles sur internet-, mais quand même. Je regardais Riley avec un sourire espiègle.

Tu veux que je te le prête peut-être ? 》 lui lançais-je avant de passer ma main gauche devant ma bouche et laisser échapper un petit rire espiègle. 《 On peut se le partager si tu veux.

Je lui tendis mon gadget pendant qu’il me demandait ce que je faisais dans la vie.

Oh, pas grand-chose de très intéressant. Je suis en première année de psychologie. Et j’ai emménagé ici en Avril alors je ne suis pas encore très familière avec la ville.. Donc je suis contente que tu me fasses découvrir un nouveau lieu. 》 Je me mordis la lèvre inférieure en réfléchissant. Je n’étais pas la plus douée pour ces petites discussions, il fallait le reconnaître. 《 Et toi ? Quels sont tes passe-temps ?

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyLun 4 Mai 2020 - 21:55

Je ne sais pas depuis combien de temps elle est ici, mais elle ne connait pas le café dont je lui parle. Il va falloir que je rectifie le tir, tout le monde devrait connaître cet endroit. Pendant que nous prenons la route du Chūrippu, elle sort une sorte de brumisateur qui fait aussi ventilateur et moi, j’en profite pour sortir mes lunettes de soleil et les poser sur mon nez.

Je hais la chaleur. Je suis habitué à passer les vacances dans des endroits où je peux me baigner en n’ayant pas à prendre le bus ou à marcher trente minutes pour rejoindre la plage. Donc acheter un gadget comme le sien ne m’est littéralement jamais passé par la tête. À la place, j’utilise la bonne vieille méthode : J’agite l’une de mes mains devant mon visage et l’autre tient ma veste en cuir – parce que comme un idiot, je me suis dit que ça se couvrirait peut-être, bien qu’il ait fait vingt-huit foutus degrés toute la semaine.

Quand elle me propose de me prêter son petit truc, j’avoue que le regard que je lui lance est presque désespéré. Si j’avais eu la chance d’avoir un tel objet en ma possession, pour rien au monde je ne l’aurais partagé.

« Tu sais parler aux hommes, » Je lui dis mi-sarcastique, mi-sérieux. Je baisse légèrement mes lunettes de soleil et penche ma tête en avant de lui faire un clin d’œil et redresser le menton comme si de rien n’était. Sans même jauger sa réaction – je la connais déjà. « Si je suis récompensé de la sorte à chaque fois, crois-moi que je vais considérablement m’entraîner pour notre revanche. »

Juste après, elle répond à ma question. Comme je m’y attendais, nous avons presque le même âge puisqu’elle est à l’université. Je me demande si elle étudie dans le même établissement que moi ou non. Elle ne semble pas bien connaître Kobe, alors j’ai tendance à penser qu’elle doit sûrement se trouver dans le même pensionnat que moi. Les gens vont rarement dans un établissement qui propose des dortoirs s’ils ont leur famille sur place.

« Je vois. Je suis en dernière année de lycée pour ma part et je suis arrivé ici il y a environ deux semaines, » Je marque une pause, faisant alterner le courant d’air entre Ama et moi. « Je n’ai pas encore eu l’occasion de bien visiter, mais je m’étais déjà renseigné sur les meilleures adresses quand j’étais encore à Tokyo. »

Elle m’a aussi demandé ce que j’aimais faire de mon temps libre. Je prends une mine pensive pour lister toutes ces choses avant de reprendre. « Je lis, beaucoup. Romans, nouvelles, théâtre, mangas et comics. Mis à part ça, je fais des trucs d’adolescent ordinaire. Je sors pas mal, je regarde des séries et des films, » Je tourne doucement la tête vers elle, pour lui retourner la question. « Et toi ? Qu’est-ce que tu - »

Sauf qu’au même moment, quelqu’un passe à toute allure à côté de moi en sortant d’une ruelle adjacente et me bouscule. J’essaye de ne pas perdre l’équilibre et j’y arrive presque – heureusement, je ne me suis pas cassé la gueule sur Ama mais… Pour garder l’équilibre, j’ai été obligé d’agiter mes mains et mes cheveux se sont pris dans son petit ventilateur !

« Aïe ! » Je tapote plusieurs fois le petit manche de l’appareil pour trouver le bouton stop, mais je mets trop de temps et j’entends l’appareil se bloquer dans l’une de mes mèches pour finalement entièrement s’arrêter.

Je crois que le truc est cassé. Mais c’est pas ça qui m’inquiète. C’est une babiole, je lui en trouverai une autre. Une longue mèche de mes cheveux est enroulés et emmêlée dans les pales du ventilateur et je crois qu’il va falloir que je la coupe, parce qu’il n’y a pas moyen que j’arrive à enlever cette connerie.

Heureusement que je n’ai pas peur du ridicule. Je suis là, les bras ballants dans la rue avec un ventilateur pendu aux cheveux qui ne s’enlèvera pas sans un coup de ciseaux et je suis sensé regarder Ama dans les yeux. Je me pince l’arête du nez un moment et ferme hermétiquement les yeux. J’ai l’air dépité plus qu’énervé et honnêtement, j’ai presque envie d’en rire.

Je suppose qu’après avoir eu autant de chance au Taiko, fallait bien que ce soit une journée de merde.

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5


Dernière édition par Riley Van Helden le Mar 5 Mai 2020 - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyMar 5 Mai 2020 - 16:44

Coincé
Comme si sa maigre tentative d’agiter dramatiquement sa main devant son visage pouvait y changer quoi que ce soit. A se secouer autant, il en aurait seulement plus chaud. Je savais que Riley finirait par accepter mon offre. Il me faisait vraiment de la peine avec ses lunettes de soleil. Et puisque j’étais celle qui lui avait proposé, je n’eus pas le droit au regret quand il prit mon petit ventilateur portable. La chaleur m'envahit d’un coup, je n’avais plus qu’une seule idée en tête : faire un petit plongeon dans l'océan. Je n’avais pas encore de maillot de bain pour l’été. Voilà que je venais de me trouver une bonne excuse pour faire un peu de shopping le weekend prochain.

Quand Riley m’adressa un clin d’oeil et laissa planer l’idée d’une potentielle revanche, je baissais les yeux. Mes joues commençaient à chauffer, et ce n’était pas à cause du soleil. Une chose était sûre, il était parfaitement conscient de l’effet qu’il produisait autour de lui. Je ne me doutais pas que j'étais loin d'être la première à être toute chamboulée par ses beaux yeux bleus.

Je ne suis pas sûre d’accepter de rejouer avec toi si à chaque fois que je te vois je dois te payer un verre..

J’appris ensuite que Riley était un passionné de lecture. Il parlait de lui avec aisance. Il était plus doué que moi pour ces choses-là. Pendant qu’il me listait ce qu’il aimait faire, mon esprit divagua. Non pas que je me fichais de ce qu’il me disait mais je ne pouvais pas m’empêcher de cogiter. Il allait finir par me retourner la question et qu’est-ce que j’allais bien pouvoir lui répondre si ce n’est : oh moi aussi. Je ne faisais rien d’autre que de réviser et fixer le plafond de ma chambre. Il était arrivé de Tokyo depuis deux semaines et il connaissait déjà mieux la ville que moi qui y habitait depuis quatre mois. La honte.

L’exclamation de Riley me sortit brusquement de mes pensées. Il venait de se rapprocher dangereusement de moi. Trop près. Quelqu’un venait apparemment de le bousculer et manifestement, il n’avait pas fait attention au ventilateur puisque MON appareil pendait librement à une de ses mèches de cheveux décolorées. Je réprimais un vilain fou rire, même si la scène était particulièrement hilarante, Riley n’avait pas l’air emballé par la situation.

Laisse-moi regarder. T’arriveras pas à te l’enlever tout seul là.

J'attrapais alors ses deux joues dans mes mains avant de l’attirer au niveau de mes yeux. Assez proche pour pouvoir m’occuper de ses cheveux sans lui faire mal  mais assez loin tout de même pour garder une proximité respectable. Il devait faire une bonne vingtaine de centimètres de plus que moi, il allait bien falloir qu’il se penche s’il voulait sauver le plus de cheveux possible. Il avait l'air de faire attention à l'image qu'il dégageait et sortir avec un trou dans les cheveux n'allait pas l'aider.

Je commençais par enlever les quelques cheveux qui n’avaient pas fait un tour complet dans les pales du ventilateur miniature. Il fallait vraiment ne pas avoir de chance pour se coincer les cheveux dans un objet au plastique si fragile.

Je veux pas te faire peur mais tu vas avoir un gros trou.. J’espère que t’as une casquette dans ton placard..

Il ne m’en fallut pas plus pour exploser de rire. On avait vraiment l’air ridicule -enfin surtout Riley-, à s’offrir une séance coiffure au milieu de la rue. De toute façon, je ne pouvais pas faire grand-chose de plus, toute la mèche de cheveux avait fait plusieurs tours et s’était emmêlée entre les pales. Mon ventilateur était fichu. J’hésitais à tirer un peu pour me venger mais je me ravisais. Ce n’était pas une sage décision. En plus, il n’avait pas fait exprès. Sauf s’il était masochiste.

Je rigole fais pas cette tête-là. Bon, par contre faut vraiment qu’on trouve des ciseaux, j’espère que t’étais pas pressé d’aller à ton fameux Chūrippu..》affirmais-je en relâchant sa tête.

Adieu le kakigōri que je m’étais promis d'acheter.. Il était temps de donner une nouvelle coupe de cheveux à Riley. C’était peut-être finalement plus intéressant que de manger une simple glace.


Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyMar 5 Mai 2020 - 18:04

Je vois bien qu’elle a envie de rire, mais est-ce que je peux la blâmer ? Je sais que je serais en train de me rouler par terre si elle avait été à ma place. Alors oui, mon égo vient de prendre un sacré coup dans le ventre mais je n’arrive définitivement pas à lui en vouloir.

Sans crier gare, elle m’attrape par les joues et ajuste ma tête dans un angle qui lui convient. Je n’arrive pas à réprimer un soupir de surprise mais je la laisse faire. Je n’aime pas spécialement être touché, mais ça dépend surtout par qui. C’est acceptable de la part de Ama, alors que j’aurais été capable de tordre la main de Ashley si je n’avais pas gardé mon sang froid.

Elle a raison, je n’ai aucune chance d’enlever ce fichu ventilateur de mes cheveux seul et mais je suis aussi intimement convaincu qu’elle non plus.

« Tu es sûre de ce que tu fais, parce que – » Je me coupe instinctivement, parce que je n’ai pas envie de la déconcentrer pendant qu’elle essaye de sauver ma coupe de cheveux. Si je les entretiens autant, c’est parce que j’y tiens. J’ai pas envie de les raccourcir… Je sais que ça repousse ! Mais je m’en fiche.

Je suis obligé de rester penché pendant un moment, je ne suis pas très grand mais je la dépasse quand même d’une dizaine de centimètres, alors si je ne veux pas qu’elle empire les choses, mieux vaut qu’elle soit à l’aise pour essayer de démêler mes cheveux des pâles.

Même si elle a l’air d’être douce et de faire attention, je déteste qu’on me tire les cheveux. Ça me fait atrocement mal. Donc je plisse les yeux plusieurs fois et pince mes lèvres pour ne pas que verbaliser ma douleur – lâchant quand même de petits « aw » perdus. Déjà qu’elle m’aide, je ne vais pas faire ma princesse. On ne se connait pas assez bien pour ça.

Attends, qu’est-ce qu’elle vient de dire ?

« Comment ça un trou ? Non, non ça doit être rattrapable, » Je lui dis soudainement bien plus sérieux, l’effroi bien visible sur mon visage. Sauf qu’elle m’avoue quelques secondes plus tard qu’elle me faisait une blague. C’est pas drôle. J’ai juste envie de mourir. « Ça se voit que c’est pas toi qui va te taper un épi hideux sur la tête pendant plusieurs semaines… » Je soupire. « Oh, on va quand même aller là-bas. Ils doivent sûrement avoir des ciseaux, faut bien qu’ils ouvrent les emballages. »

Surtout que je refuse de faire mon deuil sans un Bubble Tea pour me réconforter. Donc je fais signe à Ama de continuer à me suivre. Heureusement pour moi, je n’aurais pas longtemps à marcher avec un ventilateur dans les cheveux puisque le Chūrippu n’est plus très loin. J’essaye de ne pas tirer la tronche pendant notre petite marche vers le café, mais c’est très difficile.

Finalement, je tente un regard vers Ama avec un sourire maladroit. « Désolé, au fait. Pour le ventilateur, » J’aurais aimé réussir à être sincère à cet instant mais c’est vraiment plus fort que moi. « Si l’autre m’avait pas bousculé, aussi… »

Parce que c’est pas de ma faute ! Si les gens regardaient où ils allaient, j’en serais pas là !

Au même moment, je vois l’enseigne du café se dessiner au coin de la rue. Quand nous rentrons enfin à l’intérieur, je me rends compte que c’est presque vide. Tant mieux. Tous ceux qui m’ont dévisagé dans la rue suffisent amplement à remplir ma jauge de ridicule quotidienne. Je demande à la serveuse derrière le comptoir si elle pourrait me prêter des ciseaux, et cette dernière accepte avec un grand sourire – auquel je ne veux même pas penser, parce que je ne sais pas s’il est moqueur ou non. Je prends mon téléphone que je pose contre le comptoir, activant la caméra frontale pour pouvoir mieux me voir.

« Commande ce que tu veux pendant que j’essaye de ne pas faire un carnage, » Je dis alors à Ama avec un sourire. « Ah, et c’est moi qui paye. J’ai cassé ton petit ventilateur, donc victoire ou pas, je te dois bien ça. »

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyMer 6 Mai 2020 - 0:35

Kakigōri
Je suivais docilement Riley jusqu’au Chūrippu. J’aurais aimé le taquiner plus longtemps pour observer ses réactions mais je n’étais pas trop du genre sadique. J’avais réprimé un second rire moqueur quand Riley se releva, mon ventilateur pendouillant misérablement au bout de sa mèche de cheveux. Je savais que si je poussais le bouchon un peu trop loin, il risquait de s’énerver pour de vrai alors j’avais pris la simple décision de ne pas l’embêter tant qu’il aurait encore les cheveux coincés. Mais voir tous ces gens le dévisager sur le chemin était particulièrement hilarant.

Il s’excusa alors. Je ne pouvais pas lui en vouloir de toute façon il n’avait pas fait exprès. Il commençait à s’énerver tout seul, il me faisait penser à un petit garçon dans cet état-là. Un petit garçon avec des cheveux blancs, bizarre. Je secouais la tête en signe de protestation. Comment résister à ce petit air boudeur ?

T’en fais pas ! T’as pas fait exprès. Et puis de toute façon j’essayerais de décoincer tes cheveux avec une pince à épiler une fois que t’auras tout coupé. Avec un peu de chance il est pas totalement cassé. 》 Je l’espérais vraiment.

Il avait fallu que mon ventilateur se casse en juillet. Il ne pouvait pas attendre décembre ? C’était peut-être trop demandé ?
Je suivis Riley à l’intérieur du Chūrippu. Il y faisait moins chaud que dehors mais quand même, on sentait bien que l’été n’avait pas épargné le café. Je me fis toute petite en entrant, profitant de la présence écrasante de Riley pour me faire oublier. Je n’ai jamais été à l’aise avec tout ce qui était nouveau, et je n’eus pas le temps de me familiariser avec les lieux car a contrario, il entra et se dirigea sans réfléchir au comptoir comme s’il était né pour qu’on le remarque. Je serrais fortement les anses de mon sac à dos pendant qu’il demandait à la serveuse une paire de ciseaux. Elle avait l’air particulièrement amusée par la scène et je la comprenais entièrement. Moi-même je me serais volontiers foutu de lui si on avait été plus proches.

J’échangeais un sourire complice avec elle, ce qui m’aida clairement à me détendre. Riley m'invita à commander quelque chose pendant qu’il installait son salon de beauté personnel. Je me demandais pourquoi il n’allait pas tout simplement aux toilettes du café pour s’occuper de sa coupe mais parfois, il vaut mieux se taire si on ne tient pas à déclencher la troisième guerre mondiale. Je le laissais donc faire sa petite diva pendant que je commandais un kakigōri.

Il n’y avait rien de mieux que de la glace râpée pour se rafraîchir en été. Je mélangeais toujours les goûts cola et tropical, premièrement parce que j’adorais ça et deuxièmement, car tout ce que j’attendais de cette glace, c’était qu’elle me donne la langue bleue. Il me fallait peu de choses pour être heureuse dans la vie.

J’observais Riley en sirotant le début de glace déjà fondue par la chaleur. J’avais vraiment besoin de me rafraîchir. À le voir dans cet état, tout me donnait envie de le taquiner. Je ne pouvais pas résister plus longtemps, ça me démangeait trop. Et si je lui lançais une petite pique de rien du tout ? Rien de bien méchant, juste de quoi le faire râler un peu.

Tu t’en sors ou tu veux de l’aide ? T’as l’air de galérer un peu. Ça me fait de la peine..

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyMer 6 Mai 2020 - 1:45

Au moins, Ama n’est pas en colère contre moi après ce qu’il vient de se passer. S’il est véritablement cassé, je compte lui en acheter un autre. Ce n’est pas comme si l’argent était un problème pour moi. Mais je sais que ce n’est pas forcément le cas de tout le monde, c’est la moindre des choses à mes yeux.

Pendant que je suis en train d’essayer de couper aussi près des pales que possible pour limiter la casse, elle commande un kakigōri. Je ne sais pas si elle a simplifié son choix parce que je lui ai proposé de payer à sa place ou si c’est vraiment ce qu’elle avait l’intention de prendre mais… Je trouve ça un peu simple, quand on voit tout ce que cet endroit propose. Après tout, si ça lui fait plaisir.

Je l’entends siroter dans mon oreille et ça me donne vraiment envie de hurler mais je reste calme et concentré, parce que ce n’est pas comme ça que je vais avancer. Quand elle me propose de l’aide, j’ai une sensation de déjà-vu. Genre moi, assis devant les wadaikos en train de lui demander si elle veut que je baisse la difficulté.

Je suis penché en avant, la plupart de mes mèches cachent mes yeux mais entre les ciseaux et les cheveux, j’arrive quand même à lui lancer un regard plus noir que jamais. Avant de longuement soupirer.

« Tu vas la bouffer par le nez ta glace, si tu continues, » Je lui dis en rigolant à moitié, parce que je ne peux pas me permettre de pleinement rire à ma réponse cinglante. « J’ai presque fini, il manque juste… » Je m’interromps pour être plus précis et me mord inconsciemment la lèvre. Un dernier petit coup de ciseaux et… « Voilà. » Je peux enfin relever la tête et me redresser. Je commençais à avoir mal au dos.

Je tends à Ama son ventilateur où une grosse mèche de mes cheveux est encore coincée, et rends sa paire de ciseaux à la vendeuse.

« Si jamais tu veux les vendre sur E-bay, je veux une part, » Je lui glisse à propos des cheveux restants dans les pales, avant de me tourner vers la vendeuse qui doit attendre ma commande. « Alors… Moi je vais prendre un smoothie myrtille-framboise, avec des perles myrtille, un supplément, euh… Myrtille, et j’aimerais bien de la chantilly par-dessus avec des myrtilles, s’il vous plaît. »

Avant même de laisser Ama dire quoi que ce soit, je me tourne vers elle. « Comme tu l’as deviné, j’adore la banane. » Je lui dis, dégoulinant de cynisme.

Il n’est question que de quelques minutes avant que la serveuse me tende mon smoothie. Je fais signe à Ama de me suivre, choisissant une table éloignée de l’entrée, mais pas trop proche de la climatisation non plus – j’ai pas envie de me coltiner un rhume en plein mois de juillet.

Tout en m’asseyant, je me rends compte que j’ai oublié de regarder le résultat correctement dans mon téléphone. Alors j’attends que Ama soit également assise et je reprends. « Bon. De quoi j’ai l’air ? » Je lui demande, souriant mais plus par dépit qu’autre chose.

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyJeu 7 Mai 2020 - 15:32

Myrtilles
J’avais peut-être un peu trop poussé ma chance en le charriant autant mais quand même, il n’avait pas besoin de me menacer de la sorte. C’était juste une petite mèche de rien du tout.. pas la peine d’en faire toute une histoire. Même si j’avouais que que l’image de boire mon kakigōri par le nez était plutôt amusante, je ne pensais pas que ce soit cette douce méthode que Riley utiliserait si je continuais à le chercher comme ça.  À en juger par le regard noir qu’il venait de me lancer, il ne plaisantait pas. Il ne se serait  sûrement pas gêné pour le donner des noms d’oiseaux si j’avais été une de ses amies.

Il coupa méticuleusement un dernier bout de sa chevelure blanche avant se redresser rapidement en me tendant mon ventilateur, une grosse mèche encore prise au piège à l’intérieur. Je soufflais en tirant dessus pour enlever au maximum ce qui dépassait des pales avant de le ranger dans mon sac. Il aurait au moins pu prendre le temps de le nettoyer, après tout, il s'était coincé tout seul aux dernières nouvelles. J'avais des cheveux beaucoup plus longs que lui et jamais une scène pareille ne m'était encore arrivée.

Je ne sais pas qui voudrait acheter ça mais il est hors de question que je garde précieusement tes cheveux dans un coin de ma chambre.  

Mais Riley ne m’écoutait déjà plus puisqu’il s’empressa de commander un smoothie avec tellement de myrtilles qu'il était sûrement plus simple d'en acheter directement une barquette. Et moins cher au passage. J’en profitais pour demander un second kakigōri que je payais de ma poche puisque j’avais déjà fini le premier pendant que Riley nous offrait son petit caprice de star. Je ne relevais pas son obsession pour cette petite baie violette car si je m’écoutais, je pouvais descendre plusieurs de ces merveilleuses glaces d’affilée. Alors je n'avais rien le droit de dire sur son amour exagéré. La seule chose qui me retenait de le faire était de penser à tout l’argent que j’allais dépenser. Mais comme Riley avait payé la première.. je pouvais au moins m’offrir celle-là sans trop culpabiliser.

Ah oui ? J’avais des doutes. Merci de m’éclairer.

Je remerciais la serveuse avant de rejoindre Riley à une table. Au moins je n’aurais pas à sortir dans cette chaleur avant un moment et je pouvais me permettre une petite pause entourée des climatiseurs du café. J’adorais cette sensation de courant d’air frais passant sous mon débardeur. Finalement, ce n’était pas si mal comme endroit. Surtout s'il n’était pas bondé comme un fast-food aux heures de pointe.
J’avalais trop rapidement plusieurs gorgées de ma glace au cola. Je sentis le froid remonter le long de mes tempes et une vive douleur dans le front se fit rapidement ressentir. Je regrettais aussitôt d’avoir bu aussi vite la première. Je ne pouvais plus rien faire d’autre que de me masser le crâne dans une grimace de douleur en attendant que mon cerveau décongèle. Le seul inconvénient avec ces petites douceurs, c’était que je ne pouvais pas les aspirer à tour de bras comme j’aurais tant aimé pouvoir le faire. J’étais condamnée à prendre mon temps pour les déguster.

La voix de Riley me ramena à la réalité. Je n’étais pas toute seule dans cette sortie et la seule occasion où j’aurais totalement pu éviter de me ridiculiser, je l’avais raté. Déjà qu’il m’avait rétamé à taiko alors que je me vantais d’être plus forte que lui.. J’allais devoir travailler mes manières. Je sentais sur moi le poids du regard désapprobateur de ma grand-mère. C’est comme ça que je t’ai élevée Ama ?
Je sirotais bruyamment mon kakigōri avec un air grave avant de lui répondre. Je pris mon temps pour le détailler. On ne voyait même pas qu'il avait un peu rétréci une de ses mèches. C’était injuste pour nous, les personnes au physique ordinaire. J’étais prête à donner ma main à couper que même chauve, Riley serait quand même mignon.

On dirait que t’as laissé ta petite sœur te refaire une coupe de cheveux. 》ricanais-je. 《 Ça va je rigole, ça se voit à peine. T’es toujours aussi beau t’inquiète pas.

Je regardais son smoothie avec envie. Si j’avais été ne serait-ce qu’un peu plus amie avec lui, j’aurais volontiers plongé ma cuillère dedans. Je ne le connaissais pas encore assez pour affirmer quoi que ce soit mais quelque chose me disait que Riley n’était pas du genre à partager sa boisson fraîche avec quelqu’un d’autre que lui-même. Surtout quand on voyait la quantité de myrtilles qu’il avait mit dessus. Je me demandais s’il allait finir par remarquer que l’une d’entre elles se faisait la malle et n’allait pas tarder à glisser de la chantilly qui n’arrivait pas à toutes les retenir.

En cherchant un sujet de conversation intéressant, je repensais à ce que Riley m’avait dit tout à l’heure avant de se faire bousculer. Il m’avait intrigué en mentionnant brièvement l’ancienne ville dans laquelle il habitait.

Bon sinon.. tu m’as dit que t’habitais à Tokyo c’est ça ? C’est comment ?? 》lui demandais-je, de nouveau toute excitée. 《 Je t’avoue que j’ai rarement mis les pieds dans une grande ville..

Même si j’habitais maintenant dans une petite ville, on ne pouvait pas dire qu’elle était de la même envergure que Tokyo.. Quand j’étais petite, le seul endroit où je me rendais, c’était l’appartement de mon père de temps en temps. Et comme mes grands-parents n'étaient pas trop du genre voyageurs.. Si on n’oubliait la Norvège, je n’avais pas beaucoup bougé d’Ise. Mais les deux pays étaient si différents en tout, la culture, l’architecture et les magasins n’étaient pas du tout les mêmes de Tokyo à Borgen. C’était quand même un comble que je connaisse mieux un pays que je visitais pendant mes vacances plutôt que celui dans lequel j’habitais depuis maintenant dix-huit ans. Je ne pouvais qu’imaginer les quartiers si connus de Tokyo grâce à ce que l’on en voyait à la télévision.

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyJeu 7 Mai 2020 - 19:05

Ama ne mentionne pas volontairement Bianca – nous venons tout juste de nous rencontrer, elle n’a pas la moindre idée de ce que cela signifie pour moi – mais je serre quand même le poing, sous la table. J’en suis arrivé au point ou la simple mention de ma sœur est devenu un véritable déclencheur de ma mauvaise humeur.

Heureusement pour elle, Ama est inconsciente de tout ceci et je suis devenu un expert dans l’art de garder la face. Peu importe ce qui peut bien me traverser l’esprit, je sais que ce sera toujours invisible sur mon visage d’une simple décision de ma part.

Quoi qu’il en soit, ce qui sort de sa bouche ensuite a le mérite d’attirer mon attention et de me faire immédiatement penser à autre chose. Je la pensais bien plus réservée, mais je me suis amèrement trompé. Sa timidité semble être à deux vitesses et je pense qu’elle n’a tout simplement pas conscience des mots qui viennent de sortir de sa bouche.

Je penche doucement la tête sur le côté, souriant. « Ne dis pas ce genre de choses, tu vas me faire rougir, » Et plus j’y pense, plus je me demande si je suis seulement capable de rougir, en réalité. Être embarrassé, flatté au point d’en avoir chaud. Mes talents d’acteur ne s’étendent pas aussi loin, malheureusement. Je la vois zieuter mon smoothie depuis que je l’ai posé sur cette table et je n’aime pas trop ça. C’est sur moi que devrait être toute son attention, pas ma boisson. Comme pour la remercier de son compliment, j’attrape l’une des myrtilles qui sont posées sur la chantilly et la pose par-dessus son kakigōri. « Regarde jusqu’où je suis prêt à aller pour toi. » Je lui dis avec une bonne dose de sarcasme.

Quand elle reprend la parole, je me souviens qu’en effet nous avions été coupés dans notre discussion. Elle me parle de Tokyo, et je me rends compte à quel point le souvenir que j’en ai est aussi agréable qu’il est amer. Ma réputation parfaitement fondée, mon influence et la façon dont les gens me jaugeaient là-bas me manque. Mais c’est un confort que j’ai laissé pour la bonne cause, parce qu’être enfin éloigné de ma famille semble me rendre plus heureux.

Il y a aussi Malik, à qui je n’ai juste pas envie de penser. Alors je me contente d’arrêter de divaguer et lui réponds. « C’est… Grand, grand comme le genre d’endroit où on ne peut juste pas s’ennuyer et où tu peux t’assurer de toujours trouver ce dont tu auras besoin, » Même si je commandais quand même quelques trucs sur internet, la plupart du temps je n’avais qu’à faire un tour dans le centre-ville pour trouver mon bonheur. En termes d’activités, c’était plus ou moins la même chose. Elle me dit qu’elle n’a jamais visité de ville de cette envergure, je lui souris. « J’ignore si tu es à l’aise avec les foules de monde ou non, mais si ce n’est pas le cas… Je ne pense pas qu’y vivre te plairait. Visiter, en revanche… C’est une autre histoire, » Ça me fait penser au fait que je ne sais pas d’où elle vient. « Où vivais-tu, avant Kobe ? » Je lui demande alors.

Si elle avait vécu dans la périphérie de la capitale, elle connaitrait au moins un peu Tokyo. Alors soit elle vient d’une autre préfecture plus calme – un peu comme Kobe à vrai dire, soit elle vient de la campagne. Je ne connais pas bien la campagne japonaise, mais je sais qu’elle n’a sûrement rien à envier à celle de l’Écosse, dont l’ennui a le plus haut taux de mortalité.

Je lui laisse le temps de me répondre, et je me souviens que moi aussi, je lui avais demandé quelque-chose avant de me faire bousculer. « Au fait, tu ne m’as pas répondu, » Je lui dis alors. « Tu ne m’as pas dit ce que tu aimais faire de ton temps libre, toi aussi. »

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyVen 8 Mai 2020 - 20:34

Panic! at the Chūrippu
Je détournais le regard en rougissant. Je n’aurais jamais cru que Riley m’offrirait une de ses myrtilles. En retour, je ne pouvais rien lui proposer. Mon jus de cola fondu ne devait pas avoir l’air appétissant vu de l’extérieur et puis de toute façon, la dernière fois que je lui avais prêté quelque chose, il avait trouvé le moyen de le casser en cinq minutes. Je ne voulais pas imaginer ce qu’il pouvait arriver à mon kakigori si je le laissais tremper sa cuillère dedans. Ou peut-être que étais-je tout simplement égoïste.

Je l’écoutais alors me parler de son ancienne ville. Riley ne mentionna aucun détail de sa vie privée ou quoi que ce soit de son déménagement, je supposais qu’il ne voulait pas en parler. Je ne savais pas s’il ne m'en parlait pas car j’étais une inconnue ou parce que la raison de son arrivée à Kobe n’était pas un souvenir des plus agréables pour lui. Quoi qu’il en était, je ne comptais pas creuser plus loin. D'une car ça ne se faisait pas et d’autre part.. ça ne changeait pas grand-chose à ma vie.

La foule ne me dérange pas tant que je me fonds dans la masse donc.. ça devrait aller. 》 affirmais-je.

Je pris une énième gorgée avant de lui répondre. J’avais toujours un peu honte d’avouer que j’habitais à la campagne. J’avais toujours droit aux mêmes réactions, les petits citadins qui admirent la campagne mais refusent de mettre un pied dans la boue ou au contraire, ceux qui la détestent.

Je vivais à Ise.. 》 Je n’en dis pas plus, espérant secrètement que Riley ne sache même pas où elle se situait sur la carte.

Sans me laisser le temps de souffler, il enchaîna sur une deuxième question tout aussi désagréable. Depuis que j’avais réussi à l’esquiver, je redoutais le moment fatidique où il se rappellerait que je n’avais en fait jamais répondu.

Oh euh..

Et voilà le problème, je perdais tous mes moyens quand il s’agissait de parler de moi-même. Plus rien ne me venait à l’esprit. Mon cerveau était complètement vide d’information. Toutes mes alarmes intérieures s’allumèrent en même temps et je sentis la panique monter. Si j’avais su que Riley me drainerait autant l’énergie, jamais je n’aurais accepté son duel.

J’étudie beaucoup.. principalement.. et.. J’écoute de la musique. 》lui répondis-je après avoir longuement hésité.

Je venais de faire une grosse boulette. Prise de court, j’avais répondu sans réfléchir pour qu’il ne se pose pas trop question sur le temps que je mettais à parler. Je venais de lui donner la parfaite occasion de m’interroger sur mes goûts musicaux. Je suis trop bête ! Je croisais les doigts pour qu’il ignore ce détail en cherchant autre chose à dire pour lui faire oublier la musique et l’emmener sur un sujet qui n’impliquerait pas de parler personnellement de moi s’il venait à me retourner la question. Il fallait que je trouve un moyen de lui faire parler de lui-même pendant des heures.

Où est-ce que tu as appris à jouer aussi bien à taiko ? Non, non.. je devrais parler de la campagne s’il venait à me demander comment j’ai réussi à atteindre un bon niveau. Je pourrais mentir mais, ça ne faisait pas partie de mes capacités mentales. Il fallait que je trouve autre chose.

Alors. Pourquoi autant de myrtilles ? 

Bravo Ama, bien joué. Je pouvais rajouter ça à la longue liste des questions idiotes que j’avais pu prononcer dans ma vie. La dernière en date étant : « Pourquoi ?quand la caissière du supermarché m’avait proposé un sac de course.

Enfin je veux dire.. C’est que tu dois aimer ça mais.. ça fait beaucoup là, non?  

Tu t’enfonces.

Heureusement pour toi que t’es pas allergique !

Je voulais me mettre une claque. C’est pour ça que je n’aimais pas faire de nouvelles rencontres. J'étais prête a faire tomber ma glace si cette action me promettait que je n'aurais plus à ouvrir la bouche d'ici ce soir.

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptySam 9 Mai 2020 - 3:26

J’apprends qu’elle n’aime pas trop se faire remarquer. C’est raté, pour aujourd’hui. D’abord sa crise de nerfs dans la salle d’arcade et puis son ventilateur qui pendouille à mes cheveux… Ce n’est pas sa journée. Elle m’avoue alors avec vécu à Ise. La seule raison pour laquelle je connais cette ville, c’est parce qu’elle est en bord de mer et que j’y ai passé mes vacances. Mais je ne connais pas plus que ça. Je hoche donc la tête, ne relevant pas vraiment. Ceci dit, le ton qu’elle a employé me fait croire qu’elle n’aime pas forcément parler de sa ville.

Peut-être qu’elle a honte ? Étant moi-même peu enclin à parler de la vraie raison de mon déménagement – que je camouflerai en autre chose si jamais elle finissait par me poser la question –, je ne peux pas lui en vouloir.

Donc je passe assez rapidement à autre chose, et elle répond à ma question. Pourquoi les gens sont toujours obligés de parler de musique ? Tout le monde écoute de la musique ! Tout, le, monde. Soit je dois relancer la discussion, soit je dois lui demander ce qu’elle écoute. C’est pas que ça ne m’intéresse pas, c’est juste que c’est… Ordinaire. Sauf que si je ne rebondis pas sur ses centres d’intérêts, elle va penser que je m’en fiche. Donc je vais couper la poire en deux.

« Je vois, » Je lui dis alors, marquant une pause. « La psychologie est un domaine qui a l’air intéressant, mais demande sûrement sa dose d’efforts, comme le reste. »

Je marque une pause, m’apprêtant à continuer la conversation mais Ama me devance avec… Une question qui me fait arquer un sourcil. Quand elle disait qu’elle avait des doutes elle ne rigolait donc pas ! Ça ou bien… Je crois qu’elle essaye tout simplement de communiquer. Je ne pense pas que ce soit véritablement de la timidité, plutôt de la maladresse je dirais. Il ne me faut pas longtemps pour m’en rendre compte et esquisser un sourire en coin.

Tandis qu’elle s’emmêle les pinceaux, je la laisse faire en la regardant tout du long. Je pose un coude sur la table et ma joue dans la paume de ma main, m’appuyant sur cette dernière. Quand elle sonne la fin de sa tirade, je me contente de la regarder en silence avant de longuement soupirer.

« Ne sois pas si dure avec toi-même, » Je lui dis. Si elle croit que son embarras est passé inaperçu après tout ça, elle est bien naïve. « Ta maladresse te rend mignonne. » Sans préavis aucun, je me redresse alors et prends mon smoothie entre mes deux mains pour aller m’affaler un peu plus en arrière dans la banquette.

Tout ceci m’amuse énormément, mais je ne suis pas un tyran. Alors je prends une gorgée de ma boisson à travers la paille qu’on m’a donné avec puis je reprends. « Sinon, qu’est-ce que tu écoutes comme musique ? » Dans mon immense bonté, je change de sujet.

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptySam 9 Mai 2020 - 23:30

Sucré
J’écarquillais grand les yeux. Il vient de dire que je suis mignonne ? Bon il n’avait pas vraiment dit ça mais. En même temps que l’information grimpait à mon cerveau, je sentis mes joues bouillir. Riley me déstabilisait beaucoup trop pour que ce soit bon pour ma santé mentale. Depuis que je l’avais rencontré dans la salle d’arcade un peu plus tôt, j’avais l’impression d’avoir été propulsée seule sur une scène pour son bon divertissement. Même si j’avais fait un effort pour cacher mon embarras quand il m’avait lancé un clin d’œil, cette fois-ci, c’était trop pour moi. Son attitude m’avait pris de court dans ma panique. J’essayais d’articuler une réponse mais aucun mot ne sortit de ma bouche, seulement des onomatopées ridicules parvinrent à se frayer un chemin entre mes lèvres.

Je posais mon front contre la table d’un un mouvement désespéré, accompagné d’un joli bruit sourd. Je promets que je n’ai pas le crâne vide. Je n’avais pas tapé assez violemment pour avoir mal mais bon, pour la discrétion je repasserai. “Me fondre dans la masse”, tu parles. De toute façon tout ça c’est à cause de lui. Je grognais. J’aurais dû rester chez moi ce matin. Au diable taiko, je n’y jouerais plus jamais. Je soufflais un grand coup, me remettant petit à petit de mes émotions. Au point où j’en étais de toute façon, autant lui répondre honnêtement.

J’écoute pas de musique, je fais de la musique. Bon techniquement, j’en écoute du coup mais, enfin tu vois l’idée.. Je fais de la harpe. Avant que tu me demandes, j’aime pas particulièrement le classique mais je suis obligée d’en faire pendant mes cours. Mais en général je préfère faire des reprises de films d’animation, je trouve que les mélodies ont plus d’âme. 》expliquais-je d’une traite.

La corvée expédiée, je pouvais relever la tête et boire une nouvelle gorgée de ma glace qui n’était maintenant plus qu’un jus frais au cola tropical. Je fuyais le regard de Riley, il n’était pas question pour moi de lui donner de l’attention. Plus jamais. Je ne le laisserai plus me torturer comme je l’avais laissé faire. Ma boisson était largement plus intéressante que lui. Je trouverais même le moyen de me venger quand l’occasion se présentera.
Je l’observais tout de même rapidement du coin de l’œil pour jauger sa réaction avant de rapporter toutes mes pensées sur mon gobelet. Merde.

J’hésitais à m’offrir une troisième glace pour me remonter le moral. Mes batteries sociales étaient clairement à plat pour la journée. Il me faut du sucre. Comme si je n’en avais pas assez ingurgité jusqu’à présent. Mais psychologiquement, je ne voyais pas ça comme du vrai sucre mais comme de l’eau aromatisée. J’avais donc le droit à un troisième remontant.

Bouge pas je reviens.

Je fis comme un promis un petit détour par le comptoir. J’observais les viennoiseries que j’allais pouvoir choisir. La différence de goût entre les pâtisseries japonaises qui n’étaient peu -voir pas du tout- sucrés et celles norvégiennes qui étaient plus des grosses brioches bien crémeuses, m’amusait toujours autant. Si je devais choisir entre les deux, je dirais simplement que je tuerais volontiers un homme pour avoir le droit à un Skøleboller. Mais comme c’était interdit par la loi, mon attention se porta sur une simple gaufre accompagnée de chantilly et de fraises. C’était largement plus simple que de faire un long séjour en prison. J’en profitais pour commander avec ça un de leur muffin aux myrtilles avant de revenir à table.

Tiens celui-là est pour toi je me suis dit que ça te plairait.

Je n'attendais pas sa réponse, de toute façon, s’il n’en voulait pas, il finirait dans mon estomac pour le petit-déjeuner du lendemain. Je sortis mon téléphone de ma poche pour m’observer dans caméra frontale. Je tirais la langue devant l’écran pour regarder à quel point elle était devenue bleue. Je l’avais acheté pour cette raison à la base et après avoir dégusté ma gaufre, je n’allais plus pouvoir profiter de la couleur de ma langue.  

Je mangeais ma gaufre en cherchant un plan d’attaque pour contrer l’aura de Riley. Je refusais encore de le regarder. Il avait bien dû s’amuser à se moquer de moi en silence pendant tout notre temps passé ensemble. Bon, je lui avais quand même offert un muffin juste parce qu’il y avait des myrtilles dedans mais.. ce n’était qu’un piège que je lui tendais ! Je l'amadouais comme on jette du pain à un pigeon avant de lui tordre le cou. Maléfique.

Si j’arrête pas de manger maintenant je vais exploser.   》dis-je entre deux bouchées. 《 Ou vomir au choix.

Je sentais le sucre me prendre à l’estomac. J’avais peut-être un peu abusé sur ce coup-là.

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u


Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyDim 10 Mai 2020 - 5:10

Je ne vais pas dire que je m’y attendais pas, mais ma remarque n’arrange visiblement pas les choses. Au contraire, j’ai l’impression qu’Ama est encore plus embarrassée qu’avant. Je tente un sourire qui se veut plus doux qu’il n’est malicieux. Au moins, je lui ai ouvert une porte de sortie. Elle ne peut donc rien me reprocher.

Elle me confie alors qu’elle joue de la harpe. Je suis agréablement surpris, donc je me rapproche à nouveau de la table, manifestant mon intérêt pour le sujet. Ce n’est pas commun, et la harpe est un instrument réellement divin. Au même titre que l’est le violon à mes yeux. Je suis sincèrement admiratif des personnes qui réussissent à maîtriser ces instruments-là, où l’erreur n’est pas aussi facilement camouflable qu’elle ne l’est pour un pianiste ou un guitariste.

J’incline doucement la tête sur le côté quand elle enchaîne, en me disant qu’elle préfère reprendre des musiques originales plutôt que des grands classiques. Je n’allais pas lui poser la question, mais c’est bon à savoir.

Pendant qu’elle prend une gorgée de sa boisson, je lui réponds. « Je suis admiratif, » Je lui avoue alors. C’est vrai. « As-tu pris ta harpe avec toi à Kobe ? Ou est-ce que ton modèle est trop imposant ? »

Certaines harpes peuvent être portées sur les genoux alors que d’autres font parfois la taille du musicien. Mais si elle l’a amenée avec elle ici, une chose est sûre : Je trouverai un moyen pour qu’elle m’en joue. Je ne peux pas laisser passer l’opportunité d’avoir une harpiste personnelle. De toutes façons, je suis pratiquement sûr que le club de musique doit avoir une harpe. Ils sont bien équipés

Ama a l’air de fuir mon regard, mais je ne sais pas si c’est son intention ou si c’est parce qu’elle a fini sa boisson et qu’elle hésite à aller s’en chercher une autre. Vu que son gobelet n’est pas transparent, je n’en sais rien. Sans que je ne m’y attende vraiment, elle se lève pour aller vers le comptoir en me demandant de ne pas bouger. Où veut-elle que j’aille de toutes façons ? Je ne vais pas lui fausser compagnie. Ce serait terriblement rude de ma part.

Quand elle revient, elle a une gaufre garnie dans l’une de ses mains et ce que je crois être un muffin dans l’autre. J’hausse les sourcils quand elle me tend ce dernier, mais aussitôt se trouve-t-il sous mon nez que je n’ai pas besoin de regarder les petits tâches bleutées pour savoir. J’en reconnais immédiatement l’odeur et le sourire niais qui se dessine sur mes lèvres est incontrôlable.

Je n’y peux rien, la myrtille est juste bien plus forte que moi.

« Tu me gâtes, » Je lui dis alors en prenant le muffin entre mes mains pour l’inspecter en cherchant où est-ce que je vais croquer en premier. « Merci, Ama. »

Dire que je suis pas habitué aux petites attentions serait un mensonge. Malik avait tout juste les moyens de se payer ses propres repas là où nous étudions, et je me retrouvais pratiquement tous les jours avec un dessert supplémentaire qui n’avait pas été payé de ma poche. Il aimait faire plaisir.

Peut-être est-ce son cas, à elle aussi ? Je ne sais pas vraiment. Je dirais que ça en a l’air, mais qu’elle n’a pas l’air aussi mielleuse que Malik, donc que ces attentions-là semblent exceptionnelles. Mais si elle se comporte de la sorte avec quelqu’un qu’elle connait depuis peu… Je me demande ce que ça donnerait, avec son petit-ami.

Oh. Une idée me traverse l’esprit. Je croque dans mon muffin tandis que je réfléchis aux mots que je vais utiliser et une fois ma bouchée avalée, je reprends. « Ton copain doit vraiment être heureux. » Je glisse alors avec un ton chantant. Ma voix n’est pas suggestive le moins du monde, en contradiction avec mes mots.

D’ailleurs, je vois que pendant que je savoure mon muffin, elle a déjà tombé sa gaufre – enfin presque. Là, elle a l’air à l’article de la mort. « Petite nature, » Je rigole doucement. « Je serai heureux de t’aider, si jamais tu ne veux pas faire de gaspillage ! » Je lui dis, alors que je n’ai même pas terminé mon muffin.

La gourmandise n’est pas un péché qui date d’aujourd’hui chez moi. De toutes façons, je cumule sûrement les sept.

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyLun 11 Mai 2020 - 2:23

Complexes

J’ai choisi un petit modèle pour pouvoir la transporter facilement alors.. Oui, elle est dans ma chambre !  》lui expliquais-je.

J’avais dû me trouver un petit travail après le lycée pour pouvoir me la payer, alors il n’était pas question qu’elle prenne la poussière à Ise. Et même si j’avais eu une harpe impossible à déplacer toute seule, j’aurais trouvé le moyen pour l’emmener jusqu’à Kobe. Mon instrument était l’objet le plus précieux que j’avais possédé dans ma vie. Je n’y avais pas trop touché ces derniers temps mais.. Je me promettais d’y rejouer une fois de retour dans ma chambre.

Quand j’étais plus petite, je tournais rapidement en rond au milieu de la campagne. J’avais beau sortir autant de fois que je le voulais, les arbres étaient encore et toujours les mêmes alors j’eus vite fait le tour du village et de ses alentours. Mon père avait tout essayé pour m’occuper, le dessin, le sport, j’avais même hésité à choisir le tir à l’arc et puis il avait tenté de me faire découvrir la musique. J’avais tout de suite accroché. Ma mère payait mes cours, c’était l'un des moyens qu'elle avait trouvé pour faire semblant de s’occuper de moi.

Pendant que le sucre remplaçait petit à petit le sang de mes veines, et que je commençais une nouvelle fois à me perdre dans mes pensées, Riley aborda un sujet pour le moins.. désagréable.

Je ne suis pas en couple.》répondis-je plus sèchement que je ne l’aurais voulu. 《 Et toi ?  》Je voulais changer de sujet mais.. j’étais bien trop curieuse de savoir pour quel genre de personne Riley pouvait bien succomber.

Même s’il ne s’en rendait pas compte, il venait de me mettre une énorme claque. Je n’étais sortie qu’avec une seule personne dans ma vie et ça s'était mal fini. Pas pour moi, je n’étais pas amoureuse. Lui peut-être.. Au final, je n’en savais rien. Mais cette histoire m’avait fait prendre conscience de la gravité de mes complexes sur ma vie sociale. Je ne pouvais même pas l’embrasser sans imaginer une forme dysmorphique de mon visage.

Si l’un des complexes les plus répandus sur terre était la forme et la taille du nez, le mien était celui de ma bouche que je trouvais trop grande. J’ai rapidement pris comme automatisme dans ma vie quotidienne de la cacher avec ma main à chaque fois qu’elle peut se faire un peu trop remarquer à mon goût. C’était entre autres une des raisons pour laquelle j’avais choisi un instrument tel que la harpe. Je n’avais pas besoin d’utiliser ma bouche pour en jouer, seuls mes doigts étaient suffisants.

Sauf.. que je ne me rappelais pas la dernière fois que j’avais passé ma main devant ma bouche et ce, depuis que j’avais rencontré Riley quelques heures plus tôt. Cela voulait donc dire, que je venais de croquer à pleine dents ma gaufre sans m'en rendre compte. Je. l'avais. laissé. voir. l'intérieur. de. ma. bouche.  Je ne m’étais juste pas sentie.. jugée. D’accord, j’avais beau être plus à l’aise qu’à mon habitude avec lui, mais ce n’était en aucun cas une raison valable.

 Prends-la, j’ai plus faim de toute façon..  》L’angoisse venait de me couper totalement l’appétit, -même si tout le sucre que j’avais avalé devait fortement aider-.

Je lui tendis ma gaufre avec tristesse.

 Je suis trop bête.. j’ai même pas pris une photo avant de la manger.

J’aimais bien alimenter mes réseaux sociaux de temps en temps. Encore plus avec une aussi belle gourmandise, mais il avait fallu que mes trois neurones se connectent en retard et la parfaite occasion m’était passée sous le nez. Tant pis pour moi. De toute façon, il fallait que je me change les idées ou j’allais finir par fuir Riley comme la peste. Je ne savais pas comment il arrivait à être comme il était, mais il le faisait beaucoup trop bien pour moi.

 Bon qu’est-ce qu’on fait maintenant ? T’as d’autres endroits à visiter ? Faut que je digère.  

Je ne savais s’il comptait passer encore un peu de temps avec moi, mais j'espérais que s’il refusait, il le ferait au moins en douceur. J’avais tellement ruminé que je me savais sensible à toute forme de négativité. S’il ne voulait pas que je craque devant lui et me mette à pleurer, il avait intérêt à se montrer d’une gentillesse irréprochable.

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyMar 12 Mai 2020 - 5:56

Je hoche doucement la tête à sa réponse sur la harpe. Pour l’instant, j’ai décidé de ne pas la brusquer alors je ne lui en parle pas davantage, mais je sais que je reviendrai sur le sujet pour la voir jouer. Je lui laisse simplement du répit.

Ce qui me refroidit un peu ceci dit – bien que je garde mon sourire pour que ce soit invisible –, c’est sa réaction quand je lui parle d’avoir un copain. Peut-être qu’elle est lesbienne et qu’elle n’a pas aimé le fait que je parle d’un copain ? Je ne pense pas que ce soit pas, puisqu’elle a surtout insisté sur le fait de ne pas être en couple. Je ne creuse pas immédiatement, parce que je me dis que c’est une discussion que je pourrais garder pour plus tard, un jour où nous serons plus proches.

Quand elle me retourne la question, je penche doucement la tête sur le côté en souriant.

« Non plus. » Je regarde un moment par la fenêtre. La dernière fois doit probablement remonter à l’année dernière, sans inclure les partenaires décoratifs que j’ai eu.

Les quelques fois où j’ai tenté de former un couple par le passé m’ont juste conforté dans l’idée que je n’étais définitivement pas fait partager mon intimité avec quelqu’un. C’étaient bien souvent des expériences, de moyens de savoir si je n’éprouvais véritablement aucune attirance sexuelle ou même amoureuse. Des expériences qui ne faisaient que confirmer mes doutes.

Je me tire moi-même du cours de mes pensées en me rendant compte que l’attitude d’Ama a un peu changé. Elle n’est pas bien différente, mais il y a comme quelque-chose qui semble la tracasser. Même si ma curiosité me pousse à lui poser à la question, je m’abstiens. Je viens de me faire une nouvelle amie, on va essayer de ne pas tout gâcher dès les premières heures et je lui passerai de la crème plus tard.

Elle me propose donc sa gaufre sans grande conviction. Je l’accepte avec un sourire chaleureux. Et… Là, elle me tend une perche en parlant de photo.

« Tu n’as qu’à me prendre en photo, » Je lui dis, amusé. « Je suis plus beau qu’une gaufre. »

Ouais, je sais qu’elle parlait de faire une photo pour Instagram, sûrement, mais je ne vais pas louper une occasion d’être vaniteux. Ce serait manquer à mon devoir le plus important. Pendant que je prends un bout de gaufre dans ma bouche, je l’écoute me demander si j’ai l’intention de l’amener ailleurs. Je jette un œil dehors pour me rendre compte que le soleil est toujours aussi éclatant.

« On pourrait aller à la plage, » Je lui propose alors. « Enfin, si tu aimes la plage évidemment. C’est à vingt minutes à pied mais on va pas marcher sous ce soleil horrible. Ma voiture est pas loin, entre la salle d’arcade et ici, et y a la clim’ dedans. »

J’aime beaucoup la plage. Même si je pouvais m’y rendre souvent lors des vacances quand j’habitais à Tokyo, la savoir proche de là où je vis désormais est vraiment, vraiment quelque-chose qui me rend heureux. Au-delà des baignades et des après-midi bronzage, c’est l’ambiance que j’aime. Le bruit de l’océan, les gens autour. Même au printemps ou en automne, pour s’y balader.

« Puis si tu veux faire plus que juste marcher au bord de l’eau on peut même passer chez toi et au pensionnat où je suis pour prendre nos maillots, » Je marque une pause. Il y a un détail important dont on n’a pas parlé ! « À moins que tu ne sois à KHS aussi ? Je n’ai pas pensé à te poser la question. »

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5


Dernière édition par Riley Van Helden le Sam 16 Mai 2020 - 0:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyVen 15 Mai 2020 - 17:22

Plage
Je ne pouvais pas laisser s’échapper une telle proposition. J’attrapais mon téléphone portable que j’avais laissé traîner sur la table avant de lancer la caméra frontale et de lever le bras assez haut pour que Riley et moi rentrions ensemble dans le cadre. Je ne pus m’empêcher de lever deux doigts en signe de victoire et de sourire avant d’appuyer sur le bouton. On ne voyait pas la gaufre mais au moins, j’avais une photo à envoyer un ma famille. Ils cesseraient de s’inquiéter pour moi; après tout j’avais l’air d’être en sortie avec un ami. Ma grand-mère me tuerait si elle apprenait que j’avais suivi un étranger sans me poser de questions.

Mes grands-parents avaient toujours été du genre à ne pas rigoler sur la sécurité. J’avais le droit de sortir bien sûr, mais ils avaient passé des heures entières à me faire  comprendre que le monde entier n’était pas aussi bienveillant que je pourrais le croire, « on vit dans un monde de fous Ama, fais attention ». Par chance, il ne m’était jamais arrivée de mésaventure à ce sujet et par conséquent, j’étais beaucoup plus détendue qu’eux. Le fait que Riley ait mon âge avait vraiment aidé aussi.

 T’es sûr que je peux la poster ? Tiens ça c’est mon compte instagram si tu veux voir la photo.   》lui disais-je en lui montrant l’écran de mon portable. 《 Va pour la plage et va pour le maillot ! Je crève de chaud, ça nous fera du bien.  

J’attrapais mon sac à dos en vitesse, retrouvant tout de suite mon énergie. J’adorais la plage, je pouvais rester des heures à patauger dans l’eau . J’avais eu de la chance d’habiter à Ise, la mer était assez proche de la maison alors je pouvais y aller quand je voulais en été, pour rejoindre des amis ou même seule, peu importait tant que j’avais la tête sous l’eau. En revanche.. Je ne pensais pas que j’aurais pu en faire autant si j’avais habité chez ma mère en Norvège.

Si j’avais beau aimer la mer de tout mon cœur, je vouais une haine énorme envers la piscine. Rien n’y était naturel, le chlore, les reflets du soleil sur les carreaux bleus qui faisaient horriblement mal aux yeux, le bruit incessant des cris d’enfants, la proximité avec nos voisins. Une horreur. L’idée de m’inscrire dans le club de natation ne m’avait d'ailleurs jamais effleuré l’esprit.

 T’inquiète pas ! J’ai une chambre à KHS, ça sera rapide.  

Je sautillais déjà sur place.

 Youpiiiiii la PLAGE !  》m'exclamais-je un peu trop fort, toute excitée.

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptySam 16 Mai 2020 - 1:14

Ama est plus que partante pour la photo en question ! Pendant qu’elle prend place, je fais mon plus beau sourire, histoire d’être bien sûr que la photo me réussisse – de toutes façons, je suis photogénique en général. Quand elle me demande si je suis sûr de moi, je hausse les sourcils avant de lui sourire malicieusement.

« Pourquoi tu dis ça ? Je ne devrais pas m’afficher en public avec toi c’est ça ? » Je secoue doucement la tête. « Bien-sûr que tu peux la poster. »

Elle me donne son compte Instagram par la même occasion. Sans plus attendre, j’attrape mon téléphone dans l’une de mes poches et je rentre le nom qu’elle m’a indiquée. Je ne montre pas vraiment mon écran sur le moment, parce qu’elle le verra au moment où elle me suivra en retour mais… Il serait temps que je fasse du ménage, j’ai beaucoup trop d’abonnés. Beaucoup trop de gens qui remontent à Tokyo.

Ama est donc d’accord pour aller faire un saut dans l’eau. Ça me va aussi, alors je me lève de la banquette et ramène le petit plateau en jetant les déchets dans la poubelle. La chaleur dehors n’a pas bougé et c’est tant mieux, vu qu’on va pouvoir se baigner. Je tiens la porte à Ama pour qu’elle sorte et la regarde avec un sourire désolé.

« Promis, la clim’ et la plage remplaceront le petit ventilateur pour la journée. »

Elle est donc dans le même établissement que moi. Il n’y a pas quatre cents écoles ici, donc ça ne m’étonne pas trop non plus. En plus, ce sera largement plus pratique pour pouvoir récupérer nos affaires.

Nous n’avons pas longtemps à marcher, parce que ma voiture est garée entre le café et la salle d’arcade. Et je suis déjà content qu’Ama ait accepté, mais encore plus de la voir aussi enthousiaste. J’avoue que moi aussi, la plage c’est vraiment un truc que j’aime énormément. La chaleur, c’est pas du tout mon truc sauf dans l’eau alors c’est vraiment bien tombé.

Bref, il ne nous faut pas beaucoup de temps pour rejoindre la rue en question. Je sors la clé de ma poche pour déverrouiller les portières et je me retourne vers Ama.

« Concrètement, tu as le choix. Soit on roule à l’air libre sans la clim’, soit je remets le toit et on roule avec la clim’. » Personnellement, les deux me vont. Je suis bien content que la voiture de mon père soit une décapotable, parce que je trouve que ce sont vraiment les voitures qu’on remarque le plus. Et devinez quoi, j’aime bien me faire remarquer.

Voiture de Riley (Audi A5 Cabriolet):
 

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5


Dernière édition par Riley Van Helden le Lun 18 Mai 2020 - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyDim 17 Mai 2020 - 20:11

Il est riche !

J’allumais à nouveau mon téléphone quand je le sentis vibrer dans la poche de ma jupe en jean. J’avais reçu une notification d’instragram. Riley m’avait suivi en retour. Je me baladais rapidement sur son profil, il était plutôt populaire.. Rien d’étonnant. A vrai dire, je ne serais même pas un peu surprise que notre photo finisse par battre le record de j’aimes sur mon compte, juste parce qu’il était dessus.

Je demandais par politesse. C’est impossible d’avoir honte d’être vu avec moi. Im-po-ssi-ble ! 》rétorquais-je en passant la porte qu’il avait tenue pour moi. 《 Merci.  

Retrouver l’air chaud de l’extérieur fut encore plus désagréable que je ne l’aurais cru. Je repensais à mon défunt ventilateur de poche qui se trouvait dans mon sac. Même si ce n’était pas de sa faute, il avait participé à casser la seule chose qui arrivait à me faire supporter l’été. Je réprimais mon agacement quand Riley s’excusa une nouvelle fois, comme s’il avait lu dans mes pensées. Je ne pouvais rien faire contre son petit sourire.

J’espère bien ! Essaye de ne pas me noyer “par accident”.   》rigolais-je.

Je suivis Riley avec enthousiasme. J’étais pressée de mettre les pieds dans l’eau. Je ne m’étais pas baignée depuis l’année dernière et je dois avouer que ça m’avait beaucoup manqué. Cette sensation d’être à la fois toute petite et seule au monde face à cette immense étendue d’eau. Je comprenais totalement pourquoi certaine personne pouvait développer une phobie des fonds marins. On ne pouvait clairement rien faire face à une telle force de la nature. Mais chez moi, c’est exactement ça qui me provoquait un sentiment de plénitude.

Quand Riley sorti de sa poche ses clés de voiture et déverrouilla une décapotable, je me figeais en ouvrant grand les yeux de surprise. Il se fout de moi là ?! J’attendais qu’il s’en approche assez pour être sûre qu’il ne me faisait pas une blague. Dans la foulée, il me laissa le choix : la clim ou le toit ouvrant. Je le regardais comme s’il venait d’insulter toute ma descendance et la descendance de ma descendance.

Riley t’as une décapotable ?! C’est pas une blague ??  》Je n’osais même pas m’en approcher. J’avais toujours un drôle de sentiment quand je touchais des objets de valeur, et là.. sa voiture dépassait totalement mes moyens. 《 Qui serait assez idiot pour demander la clim ?!  

Je montais avec prudence dans sa voiture, même si je ne pouvais rien casser car je n’allais pas la conduire, j’avais quand même peur de faire une trace quelque part et de me faire réprimander. Déjà qu’il m’offrait le trajet, je n’allais pas en plus marquer mon territoire. La voiture démarra, et je levais les bras en l’air comme si je me trouvais dans un manège à sensation.

LET’S GO !!  

Je comprenais maintenant pourquoi les riches aimaient les grosses voiture et d’où ce sentiment de puissance leur venait. Même si je passais le plus clair du trajet à sortir ma tête par-dessus le pare-brise pour me prendre le plus d’air possible dans le visage, je voyais quand même tous les regards de jalousie de ceux qui ne pouvaient pas se permettre un tel bijou. Je ne pouvais pas non plus, mais c’était moi sur le siège passager et je me délectais de ce moment.

Oh misère Riley est-ce que si je tape ton nom sur google je vais découvrir que tu es une star dans un autre pays ou quelque chose comme ça ? Dis-moi la vérité, tu es venu ici pour passer inaperçu ? Tu en as marre des paparazzis, c'est ça ?  》lui demandais-je à moitié sérieuse alors que je voyais le bâtiment des dortoirs se dresser devant nous.

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyLun 18 Mai 2020 - 2:27

« Non mais tu me prends pour un monstre ?! Moi, j’endosse plutôt le rôle du maître-nageur, en fait. C’est moi qui m’en vais sauver les sirènes échouées sur la plage. » Je lui dis alors en levant les yeux au ciel et avec un sourire en coin.

La suite… Eh bien, la suite, j’y suis plus ou moins habitué. Quand j’étais encore à Tokyo et que mon père venait me chercher au collège car j’habitais un peu loin… J’avais le même genre de réaction. Andrew m’a offert son ancienne voiture pour mes dix-huit ans et j’avoue que je n’en ai pas fait usage à Tokyo, parce que circuler là-bas en voiture, c’est vraiment se tirer une balle dans le pied. Et puis, j’ai le permis depuis un mois et quelques. Je l’ai eu genre, une semaine avant d’arriver ici.

Quand elle me demande si c’est une blague, je secoue la tête, prenant un air gêné même si je ne suis pas embarrassé le moins du monde. « Je savais que j’aurais dû frimer avec plus tôt. Mais je t’aurais gâché la surprise. » Je lui dis en riant nerveusement.

J’ouvre la portière conducteur – à droite, puisque comme en Angleterre, on roule à gauche au Japon, et m’installe dans le siège en cuir avant de boucler ma ceinture. Je mets le contact et entame mon créneau pour sortir assez rapidement et prendre la route du lycée. Je sursaute au moment où Ama lève les bras, ne m’attendant pas à sa réaction mais je finis par rire du nez sans relever. Je ne sais pas si c’est la plage, la voiture ou le tout qui la met dans cet état mais c’est quand même amusant à voir.

Pendant la majeure partie du trajet, elle est affalée sur la portière et se prend le vent en pleine tête. Elle risque de devoir refaire ses chignons, si elle continue. Finalement, elle revient à elle-même et me pose une question qui me fait rire de plus belle. Je lui lance un bref regard en penchant la tête pour la voir par-dessus mes lunettes de soleil – mais je retourne bien vite à la route, parce que même si je roule pas vite, j’ai pas envie de causer un accident.

« La seule chose que tu trouveras en tapant mon nom sur internet, c’est le cabinet de chirurgie esthétique de mon père, » Je prends une grande inspiration, profitant également du bon temps et de la petite brise fraiche. « Puis si je fuyais les paparazzis, je t’aurais pas accordé une photo gratuite. Disons que je suis né chanceux. Le mérite ne me revient pas vraiment. » Et tandis que les mots passent la barrière de mes lèvres, je me dis que la fausse modestie est vraiment mon met favori.

Il ne faut qu’une ou deux minutes avant que le parking ne se profile à l’horizon. Je me gare assez rapidement sur ce dernier et coupe le contact.

« Bon, allez. À tout de suite ! » Je lui dis avec un clin d’œil en baissant mes lunettes de soleil avant de prendre la route des dortoirs. Je ne sais pas si mes colocataires sont là ou non, mais de toutes façons je pense que je sais déjà ce que je vais me mettre. Je vais mettre mon maillot Givenchy noir sous un short basique, et en haut je prendrais juste un t-shirt blanc uni avec l’un de mes kimonos, celui noir avec des fleurs rouges.

Une fois arrivé aux dortoirs, je prends les vêtements en question et m’éclipse vers les sanitaires pour me changer parce que les dortoirs sont mixtes et que je n’ai pas envie de choquer la pudeur d’une de mes colocataires féminines – ou de mon colocataire, qui sait ?

Bref, dix petites minutes me suffisent pour revenir vers la voiture, avec un petit sac à dos en plus qui contient ma serviette, de la crème solaire et mon portefeuille. Ama revient également avec ses affaires et nous sommes parés !

Je reprends le volant et avant de mettre le contact je me tourne vers elle.

« Alors, y a deux côtés. La plage simple, et le côté avec les jeux d’eau. Toboggans, tout ça. Tu préfères quoi ? »

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyMer 20 Mai 2020 - 19:06

850b6f00647190a615614cc79427684eba0e653er1-400-241_hq.gif
Son père était donc chirurgien. J’étais rassurée. Je n’aurais pas su comment réagir s’il m’avait confirmé que oui, en effet, il était assez connu. C’était le genre de choses dont je me passerais volontiers. En revanche, j’imaginais Riley sur scène en star du rap. Même si cette pensée fut très hilarante à mon goût, jamais je ne lui demanderais de pousser la chansonnette pour moi. Je me demande bien comment il réagirait si je lui demandais.

Dès que Riley gara sa décapotable -et je n’en revenais toujours pas d’être montée dedans-, je descendis rapidement avant de rejoindre mon dortoir. J’étais bien contente de n’avoir à partager ma chambre avec personne. Je pouvais laisser mes affaires traîner sans me préoccuper de qui que ce soit. Néanmoins, quand j’ouvris la porte, ma première pensée fut que je devrais peut-être penser à faire un peu de rangement. Bof, ça peut encore attendre.

Je récupérais mon maillot de bain bleu que j’avais acheté spécialement pour ses franges, avant d’enfiler la première robe légère que je trouvais. Je vidais mon sac à dos sur mon lit pour y fourrer une serviette et ma crème solaire. Le plus important. Hors de question de ressembler à une écrevisse. Avec tout le bazar que je venais de mettre en cherchant mes vêtements, j'espérais qu’un colocataire surprise n’allait pas débarquer à l'improviste aujourd’hui. En passant devant la porte pour sortir, je jetais un coup d’œil à mon reflet dans le miroir. Mes deux chignons s’étaient fait la malle et des mèches de cheveux y pendaient lamentablement. Comme je n’avais pas le temps de me coiffer pendant des heures, je tressais rapidement mes cheveux en descendant les escaliers pour rejoindre Riley, honteuse de m’être ainsi présentée.

Je suis prête !  》affirmais-je en m’installant de nouveau au côté passager.

Cette fois-ci, j’allais devoir me contrôler. Ce qui, bien évidemment ne dura pas longtemps puisque Riley venait de mentionner l’existence de jeux d’eau. Il savait totalement comment me brosser dans le sens du poil.

Est-ce que tu fais exprès ? Les jets d’eau bien sûr ! En plus je suis sûre que je peux descendre plus de toboggans que toi.  》 lançais-je d’un air faussement innocent.


Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyMer 20 Mai 2020 - 22:34

Ama revient donc vers moi en ayant changé de coiffure et parée à aller faire trempette. Je la laisse s’installer et l’imite sans plus attendre. Elle me donne sa réponse comme si elle était évidente et me met même au défi. Je secoue doucement la tête, laissant échapper un rire.

« C’était un test pour savoir si tu étais encore digne de ma compagnie, » Je lui dis avec un regard amusé et moqueur. « Par contre, faut-il que je te rappelle ce qu’il s’est passé la dernière fois que tu as fait la belle ? »

Ama a la mémoire courte ! Et un très mauvais karma. Si elle continue, elle va descendre les toboggans tellement vite qu’elle va se casser un truc. Vaut mieux qu’elle fasse attention à ce qu’elle dit parce que je rigolais au sujet de jouer les sauveteurs ! Si je dois le faire, c’est juste pour me donner une bonne image. Sinon, je suis comme tout le monde : Ça m’emmerde.

Bref, je mets le contact me demandant si je la jette à l’eau direct en arrivant ou si je la laisse se mouiller la nuque et le ventre. Si y faut, elle va s’y jeter seule donc la question ne se pose même pas. Arborant mon sourire habituel, je détourne mon attention sur elle deux secondes le temps de sortir du parking – mais sans quitter la route des yeux.

« C’est la première fois que tu vas à la plage depuis que tu es arrivée ici ? » Je lui demande alors. Elle m’a dit ne pas avoir vraiment pris le temps de visiter la ville, alors peut-être qu’elle n’a pas non plus profité de la plage ? Bref, de toutes façons on va très vite remédier à ça. Avec un peu de chance et parce que les vacances ne sont pas encore là, l’endroit ne sera pas blindé.

« Et puis, d’ailleurs, j’y pense, » Je marque une pause, un sourire amusé au coin des lèvres. « Tu veux pas que je te noie, mais tu me provoques ! »

Même si l’air de la décapotable est agréable, c’est de l’air chaud. Il me tarde d’arriver de poser ma serviette pour aller me jeter à l’eau. Heureusement pour nous, la plage n’est qu’à quelques minutes en voiture et les parkings ne sont jamais blindés parce que l’endroit est très bien desservi par les transports en commun. Ouais, dites-moi que je pollue avec ma bagnole, je m’en fiche. Je serai plus là quand il sera trop tard alors c’est pas mon dos.

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyJeu 28 Mai 2020 - 2:20


 J’ai pas fait la belle, je sais que je peux te battre quand je veux. C’est juste que ça faisait longtemps que je n’avais pas eu une borne de Taiko entre les mains.  

Je m’amusais à passer ma main hors de la décapotable pour jouer avec l’air et laissais mon esprit divaguer pendant le reste du trajet jusqu’à la plage. J’essayais d’imaginer un plan pour emmerder le plus possible Riley. Cette fois-ci, c’était à mon tour de rigoler un peu. Si monsieur avait prévu de parfaire son bronzage sur un transat, il se mettait le doigt dans l’œil. Il n’était pas question que je le laisse respirer cinq minutes.

Il me demanda alors si j'étais déjà venue à la plage, ce qui ne fit que me rappeler le mode de vie déplorable que j’avais eu ces derniers mois. Mes journées consistaient à manger, aller en cours et dormir. J’avais connu plus passionnant. Quand j'habitais encore à Ise, j’étais habituée à vivre dans une maison sans rien autour si ce n’était des hectares et hectares de verdure, maintenant que j’étais propulsée dans une ville avec tellement de choses à faire et à voir, je ne savais plus quoi faire. Certes, j’allais en Norvège pendant les vacances, mais il y avait toujours ma mère pour m’accompagner. Ici, j’étais complètement seule. Je n’avais pas trouvé le courage de sortir plus loin que le konbini le plus proche des dortoirs. Jusqu’à présent, je pensais que cette situation me convenait mais rencontrer Riley m’avait fait remarquer à quel point j’avais besoin de voir autre chose que les quatre murs de ma chambre.

Non pas vraiment.. En fait le plus loin où je suis allée c’est à la salle d’arcade pour tout te dire.. 》 Je souriais à sa remarque, il me cherchait encore. 《 Qu’est-ce qui te fait dire que je vais te laisser le temps de me noyer ?

Le moteur à peine arrêté, je m’échappais en courant de la voiture attrapant dans la foulée mon sac, j’abandonnais littéralement Riley sur le parking. J'avais parlé des jets d'eau, mais une petite baignade était obligatoire. Je ne pouvais pas venir à la mer sans plonger au moins une fois. IMPOSSIBLE. Je jetais mes affaires sur le sable brûlant en essayant de me déshabiller le plus rapidement possible. Ce n’était pas le moment de sortir sa serviette et chercher la meilleure place. De toute façon c’était toujours un combat perdu d’avance : il n’y a jamais de meilleur endroit à la plage que dans l’eau. Je ne m'inquiétais pas pour Riley, s’il suivait la trace de mes affaires que j’avais soigneusement semées sur le sol, il arriverait facilement à me retrouver.

Je courais dans l’eau jusqu’à ce qu’elle atteigne mes genoux avant d’en attraper avec mes mains et de me mouiller la nuque. J’étais peut-être contente d’être ici mais je n’en étais pas pour autant inconsciente. Je n’avais pas fait tout ce chemin pour me noyer après une hydrocution que j’aurais pu éviter avec un simple geste. Maintenant que j’étais fin prête, je fis un grand geste de la main à Riley avant de plonger la tête la première. L’eau était, à mon grand bonheur, plus fraîche que la température extérieure. J’en oubliais presque que je transpirais à grosses gouttes quelques minutes plus tôt. Ma première baignade de l’année. Ça m’avait tellement manqué..

ALLEZ VIENS ! ELLE EST BONNE !!  》criais-je à Riley en faisant mine de l’éclabousser.

Je n'attendis pas qu’il me rejoigne pour me mettre sur le dos et faire la planche, soupirant de satisfaction, je me demandais pourquoi je n’étais pas venue avant.

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 20
■ Messages : 529
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! 600bHqBPuisse le taiko vous être favorable ! WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyJeu 28 Mai 2020 - 14:02

« Je demande qu’à voir. » Je lui dis avec un sourire en coin, ne relevant pas le fait qu’elle aurait donc perdu parce qu’elle le voulait. Même si j’aime bien taquiner et jouer, je crois que je l’ai suffisamment mise mal à l’aise aujourd’hui. Je dois en garder un peu pour plus tard.

Bref. Le voyage est relativement silencieux, de toutes manières j’ai trop chaud et je suis trop concentré pour vraiment parler. Du coup, j’essaye seulement de profiter de l’air qui fait un peu passer cette sensation de brûler – parce que ouais, mes sièges ont eu le temps d’entrer en combustion alors qu’on a laissé la voiture littéralement cinq minutes.

« Je vois. Bah comme ça t’auras au moins été jusqu’à la plage grâce à moi. » Je lui réponds tout de même, tout en restant concentré sur la route. Je ne relève pas le fait qu’elle soit potentiellement trop rapide pour moi parce que je sais que ce ne sera pas le cas, je peux le sentir. Elle semble avoir oublié mon karma irréprochable et très réactif.

Au même moment, j’entre sur le parking le plus proche de la plage et me trouve assez facilement une place. Je tourne la clé pour couper le contact et… Ama est déjà dehors ?! Elle a tout juste pris ses affaires et quand je me tourne pour attraper les miennes, elle a déjà laissé la moitié de ses affaires tomber sur le sable en parsemant ses vêtements comme si elle se prenait pour le Petit Poucet.

Je soupire longuement. Je suis pas sa mère alors je sais pas pourquoi je ramasse les choses qu’elle a laissé tomber une par une, jusqu’à trouver un endroit convenable entre les gens mais pas trop près d’eux non plus. J’enlève mon kimono, mes chaussures et le short que j’ai mis par-dessus mon maillot et avance jusqu’au sable mouillé. Je sais pas qui elle essaye de mouiller d’aussi loin mais ça me fait doucement rire. J’arque un sourcil en allant vers elle.

Bon, l’eau est à une bonne température et maintenant que j’y ai mis un pied, j’ai envie d’y plonger d’un coup. Mais bon, je me mouille quand même d’abord le ventre et la nuque et… Oh l’erreur. Oh l’erreur de débutante.

Elle est en train de faire la planche ? Attends, elle m’accorde ce niveau de confiance ?! J’ai envie de rire mais je me contiens. Pendant qu’elle est bercée par les vagues et l’ambiance apaisante autour d’elle, je m’approche lentement sans faire le moindre bruit. Je suis camouflé et seule ma tête est hors de l’eau. Sans prévenir, je sors d’un coup abattant mon bras au niveau de son ventre – sans non plus lui faire mal mais plutôt pour faire office de bonne prise – et je la coule sans merci.

Désolé mais moi, je vois un bois flottant, je le fais couler. Réflexe de survie. À l’instant T où elle est sous les vagues, je me casse à toute allure un peu plus loin parce que mon petit doigt me dit qu’elle va essayer de me le faire payer. Bon, il va sans dire que j’ai littéralement EXPLOSÉ de rire et que j’ai mal aux joues à force de sourire comme un con mais ça ne m’arrête pas dans ma course.

---------------------------------

Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Puisse le taiko vous être favorable ! J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Ama Fujioka
■ Age : 20
■ Messages : 28
■ Inscrit le : 25/04/2020

■ Mes clubs :
Puisse le taiko vous être favorable ! MzrdKEg


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ama Fujioka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! EmptyVen 29 Mai 2020 - 23:59

Je profitais naïvement de mon court instant de bonheur avant que le bras de Riley s’abatte sans pitié sur mon ventre et me fasse couler. Je finissais les jambes en l’air, la tête sous l’eau et mon esprit de compétition grandement titillé. Je me laissais couler jusqu’à avoir les fesses dans le sable en réfléchissant à un plan d’attaque. Peu importait la façon dont j’allais répliquer, je me doutais qu’il n’allait pas se laisser faire aussi facilement. Il m’avait pourtant prévenu qu’il allait me couler. Je n’aurais pas dû lui laisser autant d’ouverture mais j’étais trop contente d’enfin me baigner pour rester vigilante plus longtemps.

Je sortis ma tête de l’eau pour reprendre mon souffle avant de pousser sur mes jambes et de me laisser nager jusqu’à Riley grâce aux vagues qui me portaient vers la plage. Je mis plus de temps que je ne l’aurais voulu pour le rattraper, mais une fois arrivée à son niveau, je me levais d’un coup et me jetais sur son dos pour m’y accrocher telle une sangsue, les jambes croisées autour de sa taille en rigolant à plein poumon. Je donnais tout ce que j’avais pour l’emporter avec moi en arrière et le couler comme il le méritait. J’avais dit que j’allais le fatiguer, et je n’avais qu’une parole.

Un partout ! 》 lui lançais-je en reprenant mon souffle après être remontée à la surface. 《Mais tu m’as prise en traître tu mérites même pas le point ! 》 Je donnais un petit coup dans l’eau dans sa direction pour l'éclabousser à nouveau et me venger gentiment.

Je m’éloignais rapidement de lui avant qu’il ait la bonne idée de prendre sa revanche. Je ne voulais pas savoir ce qu’il me réservait maintenant que je m’étais pendue de tout mon poids sur ses épaules comme un vulgaire sac à dos. Je ne voulais pas me retrouver à cracher du sable pour le restant de mes jours.
En nageant, j’observais le rivage. Je n’avais même pas pris le temps de me familiariser avec les environs en arrivant, trop pressée de me jeter à l’eau. En fait, si Riley me demandait maintenant de retourner à la voiture, je ne saurais même pas me rappeler d’où il s’était garé.

Je cherchais des yeux les jeux d’eau dont il m’avait parlé. Maintenant qu’on s’était bien amusé à faire trempette dans la mer, il était grand temps de passer aux choses sérieuses.

Je veux faire ça maintenant ! 》 l’informais-je en pointant du doigt les fameux jeux d’eau.

Sans l’attendre, je rejoignais l’attraction et examinai le large choix qui s’offrait à moi. Je pris dans mes mains le Saint Graal : un pistolet à eau tenu par un tuyau pour ne pas qu’on puisse le voler, mais cela voulait dire qu’il était toujours approvisionné en eau.. J’attendais que ma proie s’approche assez pour l’asperger. Quelque chose frôla mon dos et je me retournais en appuyant sur la détente. Sauf que ce n’était pas du tout Riley qui se tenait devant moi, mais un petit garçon que je ne connaissais pas et comme j’avais prévu de viser le ventre de Riley.. je venais de tirer de l’eau dans les yeux d’un enfant innocent.

Oh merde je suis désolée.. 》 je lui tendis le pistolet à eau avant qu’il se mette à pleurer. 《 Tiens venges-toi.

Le garçon ne se fit pas prier et visa ma tête plus longtemps qu’il n’aurait fallu. J’avais dû mettre ma main sur le jet pour qu’il daigne s’arrêter de m’asperger d’eau froide. Je cherchais des yeux Riley et le rejoignais sous les rires moqueurs de l’enfant, je savais que très bien que Riley se délectait du spectacle qui se déroulait devant ses yeux, ce qui avait le don de m’énerver encore plus.

Aucun commentaire. Je veux faire du toboggan.

Je passais à côté de lui en feignant l’ignorance. J’avais bien remarqué qu’on se passait la balle du karma depuis qu’on s’était rencontré, et vu tous les sourires d’emmerdeur que Riley m’avait lancé, je savais qu'il adorait ça. Je me dirigeais vers les toboggans en croisant les doigts pour qu’il perde son maillot en glissant ou quelque chose dans le genre. C’était à son tour de souffrir.  

Puisse le taiko vous être favorable ! O40u

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Puisse le taiko vous être favorable ! 2hkh
#D66399トガちゃん
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Puisse le taiko vous être favorable !  Puisse le taiko vous être favorable ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Puisse le taiko vous être favorable !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville :: Salle d'arcade-
Sauter vers: