Revenir en haut
Aller en bas


Recensement des membres jusqu'au 30 Septembre !
Les comptes non-recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Partagez
 

 Oh dear we are in trouble [Riley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyLun 18 Mai 2020 - 9:45


Quel beau jour se profilait à l'horizon ! Une journée avec quelques nuages blancs dans un vaste ciel bleu. Elle appréciait, comme beaucoup, les nuages qui cachaient parfois le soleil pendant les longs jours d'été. Un léger vent soufflait par dehors. C'était un temps idéal pour sortir prendre l'air. Les révisions avaient été bouclées dans la matinée de ce dimanche frais. Après avoir déjeuné en compagnie de quelques connaissances, elle sortit du campus. Seule. Les nouveaux endroits se découvrent mieux toute seule.

Seule, donc, elle sortit de l'enceinte de l'établissement. Elle avait revêtu une robe bleue ciel en ce jour. Une robe unie mais avec des manches à volant et un joli col noir, assorti d'un nœud bleu marine. Comme on ne sait jamais ce que la vie nous réserve, elle portait un short en dessous, pour conserver un semblant de dignité si l'envie lui prenait de courir ou en cas de bourrasque. Affublée d'un sac en bandoulière, aussi noir que le col, elle suivait le flot d'élèves qui se pressait hors des portes du campus. Elle n'aimait pas suivre bêtement les autres, mais force était de reconnaître qu'ils se rendaient sûrement, pour la plupart, au même point qu'elle.

...

Elle avait eu raison. Voilà qu'elle était arrivée au lieu de sa convoitise. Le centre de la ville !
Un regard à sa droite l'informa qu'il y avait là plusieurs boutiques de vêtement. A gauche, c'était des cafés, des pâtisseries, et même une librairie. Il y avait de quoi s'occuper.

Mais tant de monde se pressait à l'intérieur des boutiques et dans la rue marchande que ses pas la conduisirent là où elle pouvait être tranquille, elle, la solitaire. Les ruelles étaient ombragées par de gros immeubles. Plus fraîches, désertes, elles étaient calmes et agréables. C'en était presque reposant.

Alors qu'elle marchait dans un embranchement sans fin de petites rues, cartographiant distraitement les lieux pour ne pas se perdre, elle laissa son esprit vagabonder. Elle avait dans l'idée de visiter la librairie. Sans être une immense lectrice, elle appréciait avoir quelques livres de chevet, et elle avait oublié d'en ramener de Tokyo. Quelques unes des boutiques de vêtements lui avaient aussi tapé dans l’œil, et elle était curieuse d'y dénicher les premières merveilles de Kobe.

Mais se promener dans les ruelles n'étaient visiblement pas gage de tranquillité ici. Il y avait des pas derrière elle. Trop peu curieuse pour se retourner, elle continua son chemin.

... ou bien elle pouvait toujours commencer par une pâtisserie dans laquelle elle dégoterait une sucrerie... Y avait-il un salon de thé par ici ?

Une voix rocailleuse la fit brusquement atterrir. Elle fit l'erreur du débutant, qui consiste à se retourner, et elle se trouva nez à nez avec un monsieur. Celui-ci n'était sûrement pas un élève du lycée. Pas plus qu'un membre de l'université, ou alors il avait redoublé beaucoup trop de fois. Il n'était pas de l'école, et, par conséquent, ne devait pas avoir grand chose à lui dire.
C'était le cas, en effet. Il déblatéra qu'elle avait fait tomber son téléphone, là bas, plus loin dans l'allée, et il l'exhortait à aller le chercher. Que de gentillesse. Loin d'être stupide et elle lui tourna le dos avec un "laissez-moi tranquille" lâché à la va-vite. Mais cet homme-là était du genre gros lourd. Il lui attrapa brusquement le bras, comme s'il la menottait à lui. Et il parlait encore. Il s'énervait. Comme quoi ce n'était pas sympa du tout de l'ignorer alors qu'il avait eu la présence d'esprit de l'aborder. Sa poigne était de fer et il faisait mal, le bougre.

En tournant la tête, on pouvait voir la place centrale. Elle pouvait toujours crier à l'aide, mais il lui semblait que ce monsieur avait un tempérament sanguin. Il valait mieux éviter de l'énerver d'avantage.

« Laissez-moi tranquille et lâchez-moi ! » 

C'était immensément intitule, bien sûr. D'ailleurs, l'importun la tira vers lui. Elle le regarda quelques secondes. Facile, elle n'avait qu'à agir d'elle-même.

---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyLun 18 Mai 2020 - 16:23

Dimanche 10 Juillet


Je devrais être en train de réviser, mais l’appel de l’extérieur est beaucoup trop fort. Il fait beau dehors, j’ai envie de profiter, voilà tout. De toutes façons, je sais qu’en révisant à la dernière minute et en ne travaillant que lors des périodes d’examens, je peux m’en sortir avec la moyenne. C’est ce qui compte, non ?

Andrew a longtemps essayé de se mettre sur mon dos pour m’empêcher de dégringoler la pente de la sorte, mais il s’est bien vite rendu compte que ça ne servait à rien. Je n’aime pas les cours particuliers et je n’ai pas envie de faire davantage d’efforts en classe.

Alors me voilà en centre-ville, en train de faire le tour des boutiques. J’étais initialement venu ici avec un autre gars de ma classe, mais il a dû partir parce que sa mère l’a grillé et qu’il aurait lui aussi dû être en train de réviser. Bref, au moins je peux profiter de mon shopping sans avoir des commentaires impertinents sur mes choix – surtout qu’au final, il finissait toujours par me dire que c’était une bonne idée. Évidemment que c’était une bonne idée, c’est moi qui l’ait choisi.

Bref, je sors d’une friperie bredouille, jetant un œil à ma montre en me demandant si je reste par ici ou si je rentre mais… J’entends une fille parler un peu fort. Je fronce les sourcils, surpris parce que cette rue-là est calme d’ordinaire. Je cherche du regard d’où peut bien provenir le bruit avant de m’arrêter sur une fille qui semble avoir des problèmes avec un autre mec. Je suis sur le mauvais trottoir, donc j’arrive pas à distinguer correctement leurs âges mais je vois juste que la fille est drastiquement plus petite que lui.

Je soupire brièvement, changeant de trottoir. Je sais pas me battre moi ! Mon corps est un temple, pas une arène. En m’approchant d’eux, je me rends compte de deux choses. La gamine est fringuée comme une lolita – mais ça va, j’aime bien sa robe, et l’autre a l’air beaucoup plus vieux. Il était en train de la tenir par le bras. Sans la moindre délicatesse, je lui attrape l’épaule et je le pousse pour qu’il me voit. Il fait approximativement la même taille que moi à quelques centimètres près. De toutes façons, je suis pas réputé pour être spécialement grand !

« Oh t’es sourd ou quoi ? » Je prends place à côté de la demoiselle, à peine plus avancé qu’elle pour l’empêcher de reprendre son bras. « Ma sœur t’a demandé de la lâcher. Donc casse-toi ou si tu veux quelque-chose, tu peux me le demander. »

Je sais pas pourquoi, mais la gamine n’a pas l’air d’avoir peur. Si y faut, c’est elle qui était en train de l’agresser et je suis en train de faire n’importe quoi. Mais bon, je préfère prendre son parti. La probabilité que ce soit lui le vieux pouilleux dégueulasse est plus grande – et puis, c’est elle qui a crié et lui qui la tenait aussi.

Honnêtement, mon for intérieur me hurlait de ne pas réagir. Mais rien n’est trop beau pour pimper mon image.

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5


Dernière édition par Riley Van Helden le Jeu 28 Mai 2020 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyVen 22 Mai 2020 - 12:19


Elle avisa l'homme. Il était bien plus grand qu'elle, mais elle en avait l'habitude. Il se tenait là, en face d'elle, persuadé qu'elle était trop apeurée pour faire quoi que ce soit. C'était une bonne nouvelle , ça lui permettrait de se sortir rapidement de ce bourbier. En silence cette fois, elle bougea imperceptiblement son bras. Non, le bougre la tenait trop fort, elle ne pourrait pas se glisser hors de sa poigne. Il faudrait d'abord lui faire lâcher prise.
Elle allait le faire, elle allait bouger, mais un imprévu lui fit perdre son élan offensif. Il lui avait brusquement  lâché le bras. Ou plutôt, un inconnu venait de lui faire lâcher prise. Anahita haussa un sourcil malgré elle. C'était qui lui... ? Un élève sûrement... ? Qui qu'il soit, il vint se poser à sa hauteur, un peu plus avancé qu'elle, en face de l'homme.

Vint ensuite le classique "ne touche pas à ma sœurette", qu'elle avait vu tant de fois dans des films.

Certes.

C'était toujours agréable de se faire sauver la mise. Du moins, elle pensait que ça devait l'être. Le fait était qu'elle ne se sentait pas en danger. Il n'y avait pas besoin d'intervention, au contraire. Mais elle devrait faire avec. Elle ne pouvait décemment pas en vouloir à quelqu'un qui s'était mis à la défendre.

Le vieux était surpris. Il faut dire que l'autre était furtif, elle-même ne l'avait pas entendu approcher. Elle espérait secrètement que, seul contre deux, il partirait sans demander son reste. Ce serait plus pratique que d'avoir à se battre. Aussi, elle ne dit mot et le scruta avec attention. Elle aurait bien le temps de remercier celui qui était intervenu après.

D'abord, le vieux lui demanda qui il était, ce qu'il voulait (l'art de retourner les questions sans y répondre) et pourquoi il ne se mêlait pas de ses oignons, du moins en version littéraire. Elle eut ensuite la confirmation qu'il avait véritablement un tempérament sanguin. Il leur tourna le dos, en piétinant et tergiversant, comme s'il ne savait pas encore ce qu'il allait faire. Mais, outré sans-doute qu'on se soit interposé entre lui et sa supposée proie, il revint à la charge.

Il ne la regardait plus elle, mais lui. Alors elle ne bougeait pas. Elle restait, légèrement en retrait derrière celui qui avait les cheveux clairs. Le vieux lui disait encore des trucs. Comme quoi on ne l'avait pas sonné et autres. Il parlait fort, et Anahita craignait qu'il n'attire d'autres personnes de son cru. Il fallait faire vite, mais elle ignorait comment celui qui était devant elle allait réagir. Savait-il se battre ? Devait-elle le laisser faire, ou bien passer devant et en finir une bonne fois pour toute ? Mais déjà, l'autre l'avait empoigné par le col. Trop tard pour lui demander s'il savait se défendre...
Elle resta en arrière pour l'instant. Il s'était interposé entre elle et lui, alors elle ne le laisserait pas seul contre le lourdaud. S'il réagissait vite, elle n'aurait rien à faire. Si ce n'était pas le cas, elle interviendrait.

---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyVen 22 Mai 2020 - 21:27

Ok. J’aime pas du tout ce regard. En principe, le sous-effectif a tendance a faire lâcher prise aux gens. Mais là… Là je sais pas. Il veut pas lâcher l’affaire, c’est bien ma veine. Bref, je ne romps pas une seule seconde le contact visuel en sachant pertinemment que si je le fais, il va prendre ça pour un signe de faiblesse. Sans crier gare, il m’attrape par le col, me surprenant. Le soucis c’est qu’il ne me soulève même pas – ni n’applique la moindre véritable pression, vu que nous faisons la même taille.

Ouais. C’est ce que je me dis jusqu’à que je vois son poing s’approcher dangereusement de moi et j’ai même pas le temps de me dégager qu’il me heurte en pleine face ! Pas avec une grande force non plus mais suffisamment pour me faire super mal au nez ! Mais il est malade ou quoi ?! En plus il pue l’alcool ! Je me dégage enfin de sa prise après avoir encaissé mon coup, et je passe mes deux doigts sous mes narines.

Je hais la vue du sang. Je hais la vue du sang. Je, hais, la, vue, du, sang.

Je secoue brièvement la tête mais voir mon propre sang m’a un peu déstabilisé, je l’admets – alors qu’il ne m’a même pas cassé le nez, sinon j’aurais bien plus mal. Faut que je me reprenne. Maintenant qu’il n’a plus mon col entre ses mains et que je suis plus libre de mes mouvements… J’essaye de répliquer, sauf qu’il a de meilleurs réflexes que moi et esquive.

J’ai juste envie de mourir, là. Au moins, la fille retiendra que l’intention était là ! Elle a plutôt intérêt même, parce que sinon je ne sais juste pas ce que je vais faire. Là, je me tiens tout simplement face à l’autre enfoiré qui vient d’esquiver mon coup avec brio, mais mon regard lui laisse croire que ce n’était rien de plus que de la chance. Même si je sais au fond de moi que ce n’est pas le cas. En réalité, je donne volontairement l’impression de ne pas baisser ma garde en ce moment sauf que la vérité, c’est que mes jambes sont juste tétanisées et que je ne sais pas comment amorcer ma prochaine tentative.

Ce serait un excellent moment pour une intervention divine ou un passage de la police, genre vraiment.


Lancers de dés:
 

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyMar 26 Mai 2020 - 13:12


C'était une mauvaise idée. S'il savait se battre, le garçon aux cheveux blancs l'avait mal, très mal montré. Il était lent, ou peut-être que l'autre était trop rapide. Quoiqu'il en soit, il reçut un violent coup de poing en plein dans le nez et Ana' ferma les yeux par réflexe. Elle aurait mieux fait d'écouter son instinct qui lui hurlait d'intervenir au plus vite, pour éviter d'en arriver là. Contemplant le feu de l'action, elle se sentit coupable, minable presque, en ce que ce garçon était venu à son aide, et qu'il terminait avec le nez en sang. Elle devait arrêter de réfléchir et agir.

Mais ce dernier passa à l'attaque. Avec des mouvements plus lents que ceux du vieux, qui ne tarda pas à esquiver. Autant arrêter le massacre dès maintenant. Ils se tenaient l'un en face de l'autre, sur leurs gardes, l'un avec le nez en sang, l'autre avec une très mauvaise odeur d'alcool. L'homme allait attaquer encore, et elle en avait vu assez pour s'autoriser à mettre un terme au combat .

Anahita passa furtivement devant le garçon aux cheveux blancs, avant que l'autre ne passe à l'attaque. Il allait lui frapper la tête, et elle était bien trop petite pour pouvoir cogner la sienne. Question d'habitude, elle dut déployer son bras bien haut pour le faire dévier de sa cible, il perdit momentanément l'équilibre, tergiversant sur le sol, sûrement avec l'aide de l'alcool. D'un poing ferme, elle visa le ventre, plus facile à atteindre que la tête toujours trop haute pour elle. Un coup de pied dans le genoux pour faire bonne mesure, et le bougre se mit à ployer. Il tomba sur les genoux, et elle estima que c'était assez. Elle aurait pu continuer, après tout il l'avait cherché, mais elle avait fait la promesse à sa famille de ne pas agir bêtement. La cause était juste, mais ses parents ne l'étaient pas, et elle craignait des représailles de leur part s'ils venaient à apprendre qu'elle s'était battue.
Il fallait partir maintenant. Et rapidement, dans le cas où l'autre ne serait toujours pas calmé.

Il n'y avait pas le temps de parler, et l'autre garçon était toujours là quand elle se retourna. Aussi, elle le saisit par le bras et l’entraîna à sa suite, plus loin, beaucoup plus loin, sur la place marchande, là où il y avait du monde et où on ne pouvait plus les voir. Elle ne le lâcha que quand ils furent à proximité d'un banc heureusement libre.
Son nez ensanglanté attirait des regards curieux.

« Attendez, je dois avoir quelque chose là-dedans... »

De son sac elle sortit à la hâte un joli mouchoir brodé, consciente que ce bout de tissu vivait ses derniers instants avant d'être teinté de rouge, et elle lui donna.

« Ça va...? »

Elle devait le remercier, après tout il avait voulu l'aider, mais elle tenait à s'assurer qu'il ne soit pas trop assommé avant cela. Il n'en avait pas l'air, c'était bon signe.

---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyMar 26 Mai 2020 - 19:19

Je suis dans la merde. Ça va, c’est bon. Je l’admets. Le truc c’est que j’ai quand même un truc en plus que ce type : De la chance. Elle se pointe toujours de manière assez surprenante et casse les codes mais moi, j’ai de la chance et lui n’en a pas. Comment je le sais ? S’il avait eu de la chance, personne ne se serait pointé pour faire sauter ses plans dans cette rue peu fréquentée.

Mais bon, là, Mademoiselle Chance prenait son temps. Genre, vraiment. Elle m’avait laissé tomber et m’avait foutu le nez en sang. Surtout que le vieux va m’en remettre une si je réagis pas. Bref, je m’apprête à essayer d’esquiver et de répliquer mais… Elle est malade ?! La gamine se met entre lui et moi et… Il allait me frapper mais elle a plus ou moins arrêté le coup et l’a même déstabilisé.

C’est exactement ce dont je parle quand je dis que j’ai de la chance et qu’elle s’incarne toujours de façon très… Imprévisible. Cette fois-ci, ça n’a rien à voir avec un coup perdu qui marche subitement ou un sauveur externe c’est la nana que j’ai voulu défendre qui est en réalité une véritable guerrière. Je reste sous le choc un instant, complètement estomaqué par la scène qui se produit sous mes yeux. Elle est en train de lui mettre une sacrée branlée là ! Bref je suis à deux doigts de l’encourager quand elle m’attrape le bras pour me sortir de ce bourbier. Et j’avoue que je me laisse trainer comme la demoiselle en détresse que je suis.

Je m’apprête à lui dire quelque-chose quand je sens quelque-chose de chaud couler sur mon visage et le goût métallique du sang sur mes lèvres me rappelle que je ressemble à un clown là. Je jette un œil à ma chemise et… Ouais, c’est tâché. Évidemment. Franchement, c’est ça qui m’ennuie le plus. C’est une chemise bleu nuit à manches courtes, donc je pense que même après avoir été lavée, la tâche ne partira pas complètement. En vérité, je n’en sais rien. Je ne sais pas me battre, donc je ne me bats pas, donc mes vêtements ne sont pas régulièrement tâché de sang.

Voilà qu’elle me propose un mouchoir en tissu pour essuyer le sang sur mon visage. Je hausse les sourcils, surpris. Après tout, ma présence n’a fait qu’empirer la situation donc je m’attendais à ce qu’elle me laisse planté ici.

« Oh, euh, merci, » Je lui dis en souriant, acceptant son présent pour enlever le sang qui coule sur mon menton. Avec deux doigts, je pince autour de l’arête de mon nez pour arrêter le petit flot. « J’ai pas l’habitude de prendre des coups, j’avoue. Mais il ne m’a rien cassé et ça ne me fait pas si mal. »

Quand je vois que ça s’est enfin arrêté, je replie le mouchoir. Je ne vais le lui rendre alors que je l’ai tâché comme ça.

« Je te le laverai, j’ai pas envie de salir ta jolie robe si tu le mets dans ta poche, » Je soupire, ne pouvant refreiner le petit tic stupide que j’ai développé maintenant – Celui de froncer mon nez à plusieurs reprises. « Merci. J’imagine. Je t’apprends pas grand-chose si je te dis que je ne sais pas me battre mais bon… Je me disais que ce serait toujours mieux si je prends à ta place – Je vois que j’avais tort. » Je lui dis alors, un sourire amusé au coin des lèvres.

Je ne sais pas si elle aussi, elle a de la chance ou si elle sait véritablement se battre mais… Dans ses gestes, ça ressemblait plus à de la technique qu’à de la simple chance en fait. Donc je vais plutôt opter pour la seconde option.

« Je suis Riley Van Helden, » Je lui dis alors, parce que bon… Si elle m’a tendu un mouchoir c’est qu’elle ne me hait pas encore complètement. Ou alors, elle l’a fait pour se donner bonne conscience. Mais bon, je suis mal placé pour dire que je ne veux qu’elle me prenne en pitié… Vu ce qu’il vient de se passer, c’est juste mort. « Je suis au lycée de la KHS. Et toi ? »

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyJeu 28 Mai 2020 - 18:26


Il n'était pas aux portes de la mort puisqu'il était en mesure de lui répondre. Voilà une bonne nouvelle. Pas besoin de paniquer, d'appeler un médecin, une ambulance ou autre, au milieu d'une foule curieuse. Le mouchoir à la main, il disait qu'il n'avait rien de cassé. Deuxième bonne nouvelle. Et qu'il n'avait pas l'habitude de donner des coups, ce qui était, somme toute, le cas de beaucoup de monde. On ne pouvait pas lui en vouloir pour cela.

Il disait maintenant qu'il laverait le mouchoir avant de lui rendre. Comme il enchaîna, Anahita ne put lui répondre qu'elle pouvait bien lui en faire cadeau, étant pourvue de tout un stock. Qu'importe, elle le dirait plus tard, à moins qu'elle n'oublie. Ce n'était qu'un mouchoir après tout.

Elle lui sourit quand il dit qu'il ne savait pas se battre, et sa garda d'y ajouter un "je l'avais remarqué" fort impoli. La morale de cette histoire pourrait être : "laissez les gens se débrouiller seuls en cas de problème", mais elle n'était pas sûre que l'apologue convienne à tout le monde, et puis ça aurait été bien méchant pour quelqu'un qui ne voulait que l'aider. Elle le garda pour elle.
Il s’appelait Riley Van Helden. Un nom aux consonances peu japonaises, aussi ne fut-elle pas surprise d'apprendre qu'il était dans la même école qu'elle, école internationale au demeurant.

Elle eut un sourire, esquissa une légère révérence avant de se mettre à parler.

« Enchantée Riley-san. Pour ma part, je m'appelle Anahita Masuda, et je viens de la KHS moi aussi. Je suis en première année au lycée, mais  je suis nouvelle, mon arrivée date d'il y a une semaine seulement. »

Maintenant que les présentations étaient faites, elle ne pouvait quitter les lieux comme si de rien était. Elle sourit au garçon et s'assit à ses côtés.

« Je fais du karaté depuis mes neuf ans, ça aide pas mal pour les gros lourds qui m'aborde. Enfin, je voulais te remercier. Je pouvais me débrouiller, mais ton geste était noble et courageux. Je suis sûre qu'une autre personne que moi aurait bien eu besoin qu'on la défende ainsi. Et puis la plupart des gros lourdauds partent comme des voleurs dès qu'il y a un peu de grabuge. La plupart seulement, on n'a pas eu de chance aujourd'hui... Bref, c'était une action louable, donc je te dis merci quand même ! »

Déjà les regards curieux, attirés par le sang, se faisaient moins nombreux, le choc étant sans doute passé auprès de la foule. C'était une bonne nouvelle, ça leur permettait de ne pas être au centre de l'attention, chose qu'elle détestait.

« Mais je tiens à m'excuser malgré tout, j'aurais du intervenir avant, c'était idiot de ma part d'attendre aussi longtemps. Enfin, repartons sur de meilleures bases, je suis ravie de faire ta connaissance ! »

---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyJeu 28 Mai 2020 - 21:10

Je ne tiens pas compte du fait qu’elle utilise mon prénom parce que je sais que mon nom de famille est presque imprononçable pour les natifs. J’ai l’habitude qu’on prenne ce raccourci. Anahita, donc. Elle est dans le même lycée que moi mais ça ne me surprend pas tant que ça parce que c’est très grand et que la plupart des gens que je rencontre extra-muros y étudient aussi, comme Ama par exemple.

Et son arrivée est encore plus récente que la mienne ! Ce qui veut dire qu’elle est en territoire inconnu et pas moi – en quelques sortes. C’est toujours bon à savoir. Enfin… Après réflexion, peut-être qu’elle habitait déjà à Kobe et a juste changé d’établissement ? Honnêtement, je n’en sais rien. Je le découvrirai bien assez tôt.

Du karaté, donc ! Bah ça se voit. Je suis presque admiratif. Ce qui me ravie encore plus, c’est qu’elle a parfaitement cerné ce que je voulais dégager dans mon geste. Grand chevalier que je suis, qui ne serait pas impressionné par mon courage franchement ? Bref. Quand elle me remercie, je m’incline légèrement vers l’avant en souriant. Elle a l’air d’avoir une bonne éducation donc je vais suivre la tendance et m’adapter. En principe, ce sont plutôt les personnes rustres qui me donnent du fil à retordre. Le reste… Comment dire, j’ai été élevé au sein de l’aristocratie anglaise. On ne fait pas pire.

Elle est vraiment en train de s’excuser ? C’est trop mignon, c’est même tellement mignon que j’ai envie de lui pincer les joues – ou de la gifler tant elle est naïve ? Je ne sais pas, ce sont des pulsions que je n’écoute pas de toutes manières, sinon je serai sûrement enfermé.

« Oulà, ne t’excuses pas ! Je me suis avancé avec toute la confiance possible et imaginable, je pense que c’est normal de s’attendre à ce que je cartonne même si… Enfin, voilà tu m’as compris, » Je lui dis en riant nerveusement. « Mais tu as raison ! Reprenons depuis le début. »

Je prends une grande inspiration après un moment à avoir respiré par la bouche. J’ai encore un petit tic parce que ça pique un peu, et si j’en crois la caméra frontale de mon téléphone… Un bleu. Je le camouflerai avec du fond de teint si jamais. Au moins, je peux respirer normalement par mes deux narines.

« Je dois dire que je suis quand même impressionné par ta technique. Surtout que tu n’es pas nécessairement avantagée physiquement, alors j’admire le fait que tu arrives tout de même à prendre le dessus, » Je lui dis en souriant. Pour peu qu’elle ne fasse pas peur aux autres gars avec ses compétences en la matière… « Où vivais-tu avant, Masuda-san ? »

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptySam 30 Mai 2020 - 21:16


Anahita restait sur ses gardes, craignant que le gros lourd ne revienne. A tort, sans doute. Il y avait trop de monde pour qu'il ne les retrouve. Et même si c'était le cas, la densité de personne devrait l'empêcher de vouloir attaquer de nouveau. Sans compter les coups dissuasifs qu'il s'était déjà mangé. Elle décida de ne plus y penser.

Le don de mouchoir avait été utile ; le jeune homme ne saignait déjà plus. Ça servait d'excuse, et atténuait son manque de réaction lors du face à face. Et puis, comme il ne saignait plus, on ne faisait plus attention à eux. Les passants avaient détourné le regard et ils se fondaient à nouveau dans la foule. Voilà une bonne nouvelle, car c'était bien désagréable d'être le centre d'attention de parfaits inconnus.

Après l'avoir priée de ne pas s'excuser, il enchaîna en disant qu'il était impressionné par ce qu'elle savait faire avec une taille comme la sienne. On lui disait souvent une pareille chose, mais elle avait vite appris que la taille n'avait pas beaucoup d'importance dans un sport comme le karaté. Elle ignorait si c'était aussi le cas dans les autres sports d'arts martiaux. Certes, être grand permettait d'avoir une meilleure allonge dans les coups que l'on distribuait, mais le plus important ne résidait pas dans la force physique pure. Heureusement d'ailleurs.
Cependant, elle hocha simplement la tête en l'écoutant. Trop long à expliquer pour le moment, peut-être plus tard.

Vint ensuite la classique question que l'on posait toujours aux nouveaux de la KHS; les origines. Bonne question en soit, qu'elle lui retournerait seulement, mais à laquelle elle avait déjà répondu tant de fois depuis qu'elle était arrivée à Kobe. Elle usa donc du speech habituel:

« Oh, j'ai passé toute mon enfance à Tokyo. Kobe est la première ville dans laquelle je viens vivre hors Tokyo. »

Elle omettait volontairement sa ville de naissance ; Kaboul. Ça ne ferait qu'embrouiller le tout. Qui plus est, elle n'avait aucun souvenir de la ville. Ce n'est pas le genre d'endroit où l'on part pour les vacances d'été, et elle n'y avait jamais remis les pieds.

« Et toi donc ? Van... Helden c'est cela ? Ça a une sonorité... néerlandaise non ... ?  »

Mais son prénom, lui, semblait anglophone. Elle verrait bien ce qu'il répondrait. Mais déjà, une autre question lui taraudait l'esprit. Toute aussi commune que la première, mais une question malgré tout, qu'elle ne tarda pas à lui poser :

« Tu es à la KHS depuis combien de temps ? »

A vue d’œil, il semblait un peu plus âgé qu'elle, ce qui n'était pas compliqué au vu de sa petite taille. Toutefois, elle n'avait jamais été très douée pour déterminer les âges. La seule chose dont elle était sûre était qu'il n'était pas de l'université. Peut-être en dernière année de lycée ? Elle le saurait rapidement.

---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyDim 31 Mai 2020 - 1:18

Modeste analyse mais analyse quand même, j’ai l’impression qu’Anahita n’est pas souvent sujette aux compliments et par conséquent ne sait pas réagir ou ne réagit que très peu à ces derniers. Peut-être n’a-t-elle pas l’habitude ? Quelle vie morne elle doit mener… Enfin bref. J’ai envie de faire un raccourci entre ça, ses compétences particulières en combat rapproché et sa façon de s’habiller peu ordinaire. Si j’étais un mauvais observateur, je dirais qu’elle n’est pas à l’aise en société et qu’elle cache une part de timidité.

Mais je ne pense pas que ce soit véritablement le cas. Lorsqu’elle s’exprime, Anahita est assez claire. Et puis elle a une certaine facilité à sourire et à répandre des ondes positives. Tout du moins, c’est ce que je ressens en ce moment. Enfin bon, je finirais bien par mettre sur le doigt sur ce détail indescriptible qui me titille.

Oh. Tokyo.

« Le monde est petit, » Je lui dis avec un sourire en coin. « Je viens également de Tokyo. Du Kokusai, plus exactement. Mais bon, ce lycée est tellement grand que c’est tout à fait possible que nous nous soyons croisés auparavant sans que je m’en souvienne. »

Après, elle n’était peut-être pas au Kokusai. Même si c’est la référence à Tokyo, ça reste assez élitiste, n’acceptant que les élèves les plus méritants et… Les plus riches, aussi. Sachant que je suis un élève très moyen, je pense qu’il est facile de savoir dans quelle case je me trouve. L’Asuka, le Fuchu Nishi, ou la Minamikatsushika qui sont dans le top cinq et sont tout aussi fréquentées et fréquentables.

Visiblement plus perspicace et plus rapide que mes précédentes rencontres, Anahita n’attend pas bien longtemps avant de me demander d’où je viens vraiment.

« Danois, plus précisément. Mais c’est vraiment qu’un détail et je suis assez surpris que tu aies deviné aussi facilement. Il n’y a que peu de Japonais qui se risquent à prononcer mon nom de famille, » Ça ne me dérange pas vraiment ceci dit. J’ai l’habitude d’être appelé Riley de part mes origines occidentales alors je ne tiens jamais vraiment compte de la façon dont on m’appelle. Ceci dit, je mets quand même un point d’honneur à rester dans les codes du pays lorsque je m’adresse à quelqu’un que je ne connais pas. « Mis à part ça, j’ai vécu en Écosse jusqu’à mes onze ans. Mes racines danoises sont si éloignées dans le temps que je n’ai plus aucun membre de ma famille qui vit au Danemark, ou dans n’importe quel pays Germanique, d’ailleurs. »

Puisqu’elle a fait rapidement le lien avec mon nom de famille et m’a posé la question, je préfère lui répondre honnêtement. Je n’ai pas besoin de m’étendre sur les raisons qui ont poussé ma famille à quitter l’Écosse, de toutes façons. Surtout que si j’occulte le fait que je sois Écossais avant d’être Japonais, ce n’est pas à cause des problèmes qui sont tombés sur mes parents – problèmes qu’ils ont eux-mêmes causés soit dit en passant – mais tout simplement parce que je n’ai rien laissé là-bas. Ni souvenirs, ni amis, ni rien d’autre. Alors je ne trouve tout simplement pas cette part de ma vie pertinente à mentionner.

Bref. Elle finit par me demander depuis quand je suis ici.

« Oh, moins d’un mois. Je ne suis pas encore parfaitement familiarisé avec l’endroit mais ça ne saurait que tarder, » Je lui dis avec un air confiant sur le visage. « Enfin, vu que je sors pas mal, j’arrive tout de même à me repérer, » Je pense au fait que du coup, après avoir vécu dans la capitale comme moi, elle doit se sentir un peu dépaysée. « Alors, comment vis-tu le passage d’une ville bondée vers un endroit aussi calme ? » Je lui demande en souriant.

Lui laissant le temps de répondre et de rebondir sur mes paroles, je me fais la réflexion qu’elle est sûrement dans le club de karaté. Elle doit peut-être connaître Okazaki-san. J’espère qu’elle n’ira pas lui répéter que je me suis fait faire un semi-ravalement de façade par un vieux pouilleux.

« As-tu choisi d’autres clubs que celui de karaté ? Je pense que vu que tu es très investie, ça doit déjà faire pas mal, un club de sport. Si je devais deviner, je dirais que je te verrais bien au club de traditions ou de littérature. »

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyVen 5 Juin 2020 - 16:32


Il venait lui aussi de Tokyo, comme beaucoup de ses camarades.

« Non, non je n'étais pas au Kokusai. J'étais dans un petit lycée, mais je n'y suis pas restée longtemps, trois mois seulement, avant de me retrouver à Kobe. Avant cela, j'ai pas mal changé d'écoles, j'ai fait trois collèges différents, tous à Tokyo, c'est dire. »

Ça attirerait son attention, elle le savait. On s'imaginait beaucoup de choses quand on apprenait ces nombreux changements. La plupart de ses camarades étaient trop bien élevés pour lui en demander la raison, ce qui l'arrangeait. Elle espérait secrètement qu'il en soit de même pour lui. Si ce n'était pas le cas, elle mentirait sans doute. Lui, comme les autres, n'avait pas besoin de savoir qu'elle était violente et bagarreuse avec ceux qui le méritaient, car ça lui avait attiré plusieurs problèmes. Elle tenait à sa réputation.

Van Helden n'était pas néerlandais, comme elle l'avait pensé, mais danois. Il était danois d'origine seulement, ayant vécu en Écosse. Bien qu'il fut à moitié étranger au Japon, il était bien plus à l'aise qu'elle dans cette ville. Familier avec les lieux. Elle avait pensé qu'il était à la KHS depuis un certain temps, aussi fut-elle surprise quand il lui dit qu'il n'était ici que depuis un mois. Paraissait-il vraiment confiant, ou était-ce elle qui, par contraste, l'était beaucoup moins ? La question perdurait. Quant au dépaysement avec Tokyo, elle ne put s'empêcher de rire doucement:

« Comme tu le dis, c'est un endroit bien calme. Je ne sais pas pour toi, mais pour ma part je préfère mille fois un endroit comme celui, calme, tranquille, qu'une ville dense et terriblement bruyante comme Tokyo. J'en avais marre de vivre là-bas. »

Peut-être que ça avait un lien avec sa famille qui s'y trouvait encore, et qui la scrutait, avec de grands yeux d'aigle, à distance. Peut-être était-ce lié au fait qu'elle n'avait pas que de bons souvenirs là-bas, mais qui pouvait se targuer de n'avoir que de bons souvenirs dans sa ville d'enfance ?
Oh ! Elle fit sa mine étonnée. Il avait deviné qu'elle était au club de karaté. Ce n'était pas forcément difficile à comprendre après ce qui était arrivé, mais ça surprenait toujours. Il était perspicace sans doute, mais non pas au point de deviner ses autres centres d'intérêt. Traditions ou littérature ? Grands dieux, des clubs où l'on devait rester assis. Elle en avait déjà bien assez avec les cours.

« Hé non ! »

Elle se doutait bien que ces clubs-là consistaient en d'autres choses que rester inerte en faisant du rien, mais passons.

« Par contre je suis aussi au club de kendo, ça permet d'apprendre de nouvelles choses, j'aime beaucoup. » 

Et maintenant ? Elle l'avisa un moment. Partons du principe qu'il n'était ni dans le club de traditions ni de littérature. Le club de kendô et de karaté étaient à éliminer aussi. Elle réfléchit un moment, et prit la parole.

« A moi maintenant !... Pour toi, je dirai, à tout hasard, le club des aventuriers... ?  C'est un détour très simpliste, mais comme tu semblais avoir un esprit... pour le moins aventureux, impérieux, je me disais que... »

Cet étrange club, à part, qui lui semblait consister en fourre-tout pour les élèves qui ne savaient pas où aller. Que c'était méchant de penser une telle chose !

« Ou je ne sais pas... peut-être le club de journalisme ? Les journalistes n'ont-ils pas l'esprit aussi l'esprit aventureux ? Ou bien le club de photographie ? »

---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyVen 5 Juin 2020 - 18:39

Trois changements de collèges. Dans la même ville ? Je n’ai pas envie de sauter aux conclusions hâtives mais quelque-chose me pousse à croire que ce sont trois exclusions. Ce qui m’intrigue ceci dit, c’est qu’elle a lâché ça comme une bombe sans prévenir et je ne sais pas trop quoi en penser. Je ne sais pas si elle est naïve au point de penser que ça n’éveillera pas la curiosité des gens à qui elle s’adresse… Ou si elle sait parfaitement ce qu’elle fait et que par conséquent, la raison de ces changements n’est pas aussi incroyable qu’elle n’y parait.

Dans le doute, je ne dis rien. Je hoche simplement la tête en lui adressant tout de même un regard inquisiteur dans le cas où elle souhaiterait en dire plus mais… Je ne la connais que depuis moins d’une heure. Mettre les pieds dans le plat de la sorte m’assurerait sûrement un ticket pour aller me faire foutre.

Le truc, c’est que j’ai déjà un bon feeling vis-à-vis de la première impression qu’elle m’a fait alors je ne veux pas gâcher notre première rencontre qui a l’air de ne pas trop mal se passer si l’on met de côté le fait que je me sois fait ridiculiser. Anahita n’a pas l’air du genre moqueuse ni expansive, ce qui est une très bonne chose pour mon égo parce que… Je ne suis pas sûr de la réaction que j’aurais eu dans le cas contraire.

« Au moins, tu sauras t’acclimater rapidement à un nouvel établissement, si tu as l’habitude, » Je lui dis avec un sourire assez neutre, haussant les épaules pour lui montrer que peu importe ce qu’elle a à cacher, je ne discerne que le positif. « Et… Personnellement je ne suis pas vraiment effrayé par les foules ou les endroits bondés. Mais c’est sûr que pour faire ses études, je trouve que Kobe est la ville parfaite. Ça reste grand et fourni, on y trouve tout ce que l’on veut et on n’est pas non plus écrasé par la population. »

Le calme, la tranquillité, le silence. Des choses dont je n’ai pas franchement besoin au quotidien. Je n’ai même aucun mal à lire en plein milieu de la salle commune aux heures où elle est le plus fréquentée en fait. Mais je comprends que le bruit ne soit pas vraiment apprécié du commun des mortels.

Bon, je me suis trompé sur le second club. Le karaté était évident, donc je ne peux pas vraiment dire que c’est une victoire. Concernant le club de littérature, je n’y suis que depuis quelques jours et avec tout ce que je dois gérer depuis que j’ai pris la présidence du club de journalisme… J’avoue que je n’ai pas eu le temps d’en rencontrer tous les membres. Du coup, je suis un peu déçu de ne pas avoir eu un strike dans mes propositions.

Je lui souris quand elle me fait ses propres suggestions. « Alors, en effet je suis bien dans le club de journalisme. En réalité, j’en suis même le président, » Le club de photographie a l’air d’être intéressant, mais je ne suis malheureusement pas doté de ce genre de talent – et pas nécessairement motivé à y travailler. « Et pour le club des aventuriers, je n’y suis pas mais j’essaye de faire collaborer nos deux clubs. Étant donné qu’ils organisent des activités assez régulièrement, je pense que ça peut intéresser les élèves du campus d’avoir plus d’informations sur ces dernières. »

Deux club de sport. Non, pas juste deux clubs de sport, deux clubs de sport de combat !

« Une vraie guerrière… » Je lui réponds avec un regard amusé. « Mais c’est sûr que ça doit te changer ! Il me semble que ça se passe avec un sabre si je ne me trompe pas ? Je t’avoue que je ne me suis jamais vraiment intéressé aux sports de combat, » J’incline la tête parce que oui, c’est évident mais je le dis quand même. « Je pense qu’il est un peu trop tard pour s’y mettre, ceci dit. »

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyMer 10 Juin 2020 - 19:22


Elle aurait  penché pour le club des aventuriers, mais, parmi ses suggestions, il n'était que dans le club de journalisme, qu'il présidait au demeurant. Et ça semblait logique, en effet, maintenant qu'il venait de lui dire. Un élève à l'aise, et qui parlait autant, comme lui, ne pouvait se trouver qu'au club de journalisme... mais avec la réponse sous les yeux, beaucoup de choses devenaient plus faciles. Par ailleurs, il était aussi dans le club de littérature.

« Ça me semble une très bonne idée, de faire collaborer deux clubs. Ne m'en veux pas, mais j'ai toujours regardé le club aventurier d'un drôle d’œil parce que... je ne sais pas ce qu'il s'y fait, c'est un peu le club des mystères pour moi. Ça leur permettra de mieux se faire connaître que de travailler avec le club de journalisme. »

Puis elle eut un sourire à l'entente de ce mot. Guerrière. Ça sonnait bien, beaucoup mieux que le classique  "gamine bagarreuse et hargneuse" que ces parents lui collaient sans arrêt sur le front. Elle préférait mille fois "guerrière", et elle le garda dans un coin de son esprit. Ça ferait toujours classe à ressortir.

« Oui, le kendo, c'est ce sport où les participants se battent avec un sabre en bois, et entièrement masqués. Je n'avais jamais essayé avant d'arriver ici, mais cette idée me trottait dans un coin de la tête. Je me souviens que, quand j'étais petite et qu'on mettait les compétitions de kendo à la télé, ces gens masqués qui poussaient de grands cris en se frappant me terrifiaient. Puis j'ai grandi, et, de la peur, je suis passée à la curiosité. »

Elle posa son regard sur lui en souriant. Elle aurait pu parler du kendo, et surtout du karaté, des heures durant.

« Si tu n'es pas intéressé par les sports de combat, ce que je comprends tout à fait, je pense qu'il ne vaut mieux pas que tu t'y mettes, en effet. Parfois, souvent même, ce n'est pas une sinécure, et on ne progresse qu'en se donnant à fond. Comme dans tous les sports j'imagine... »

Elle marqua une pause, reprit son souffle, et continua sur sa lancée.

« Mais je trouve ça dommage de se dire qu'il est trop tard pour s'y mettre. Ce n'est pas vrai, t'as pas 90 ans. Enfin, trêve de de banalités. Si un jour il t'en prend l'envie, passe venir me voir au club. Je pourrais toujours te donner deux/trois trucs pour  que tu apprennes à te défendre, toi ou les opprimés, face aux gros lourdauds. »

Mais déjà, la voilà qui s'étirait. Ses jambes se mirent à remuer plus perceptiblement. Quelques secondes passèrent avant qu'elle ne saute sur ses pieds et ne réarrange rapidement sa robe. Non pas qu'elle s'ennuyait, mais on en revenait toujours à la même problématique ; elle n'aimait pas rester assise. La foule était  maintenant entièrement dissipée, et même un peu moins dense qu’auparavant, elle pouvait voir la rue marchande principale. Comme il était encore tôt dans l'après-midi, une idée illumina son esprit, à la manière d'une petite ampoule. Aussi, elle se tourna vers le garçon.

« Riley-san, tu as quelque chose à faire cette après-midi ? Sinon, ça te dit de passer à ce salon de thé, là-bas ? »

Dit-elle en pointant une boutique un peu plus loin dans l'avenue. Après tout, il était 16 heures, et qui dit seize heures dit aussi heure du thé !


Hrp :
Spoiler:
 



---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyJeu 11 Juin 2020 - 13:55

Je ris un peu lorsqu’elle me donne son avis sur le club des aventuriers, hochant la tête quand elle me dit que la collaboration aidera ce club à se faire connaître. « Disons que là-bas, le temps semble se diviser entre avoir des délires un peu bizarres – de ce que j’ai entendu – et faire des activités hors de l’école. Des randonnées par exemple ! »

Masuda-san a de la conversation ! Ça me change de la plupart des gens que je rencontre au Japon. Souvent, on me répond assez simplement alors je suis quand même content d’être tombé sur quelqu’un qui sait parler. Je ris à nouveau lorsqu’elle me confie qu’autrefois, ce domaine lui faisait peur avant de prendre un air pensif en entendant la suite de ses mots.

« Ce n’est pas tant que je ne suis pas intéressé. Disons que je suis aussi assez curieux, alors à mes yeux toutes les voies méritent d’être explorées. Et si je m’étais intéressé un peu plus au sports de combat dans ma vie, j’aurais peut-être eu un peu plus de « répondant » face au type de tout à l’heure, » Je lui dis alors avec un petit rire nerveux, frottant ma nuque. « À part le football, je n’ai jamais été très sport dans ma vie. Se dépasser physiquement ne me procure pas la même sensation qu’à d’autres. Mais d’un point de vue utilitaire… Je pense que j’aurais apprécié apprendre à me défendre. C’est toujours utile, je suppose. »

Et puis Masuda-san me propose de passer au club un de ces quatre. Elle m’a ôté les mots de la bouche, parce que je m’imaginais que dans la finalité de la conversation… Je pourrais potentiellement me servir de ses compétences aiguisée dans la matière pour éventuellement apprendre à me défendre. Ça ne me ferait pas de mal et ce serait quelque-chose de plus à ajouter à la liste de choses que je suis capable de faire.

Je hoche doucement la tête, mais haussant tout de même les sourcils. « C’est… Très gentil de ta part, Masuda-san. J’en prends note, ça m’intéresse, » Je lui réponds avec un sourire. Ceci dit, je cache mal mon appréhension et à raison. « Même si je suis sûr que tu ne vas pas y aller de main morte avec moi. »

Je ne sais pas pourquoi, mais que ce soit dans les films ou dans la vraie vie, les gens qui se battent bien aime bien mener la vie dure à ceux qu’ils entraînent. On dirait que c’est un passage forcé, qu’il faut avoir reçu pour administrer. Ce n’est pas idiot, comme façon de penser. Mais… Ok, je l’avoue. J’ai peur qu’elle abîme mon visage. Déjà que là, je vais avoir une trace dans les prochains jours…

Bref. À sa question, je secoue doucement la tête. « Pas spécialement ! J’étais venu faire les boutiques avant que ça ne tourne au vinaigre, » Je regarde le salon de thé qu’elle m’indique, qui doit se trouver à une centaine de mètres de nous. « Sache que je suis toujours partant pour du thé ! » Comme tout bon Écossais, j’ai envie de dire.

Tandis que nous nous mettons en route, mon regard se pose de nouveau sur sa robe. Elle n’est pas aussi extravagante que celle qu’on associe au style de Lolita, mais elle reste quand même très… Élégante. Surtout pour une sortie en ville. En tant que bon amateur de mode, ça m’intrigue.

« J’aime beaucoup ta robe, » Je lui dis alors, m’apprêtant à rebondir sur la question qu’elle m’avait posé à propos de mes plans pour l’après-midi. « Tu avais une occasion spéciale, cet après-midi ? Je ne voudrais pas m’imposer. » Même si ma compagnie est rarement refusée, je reste très humble et poli. Je ne sais pas encore exactement sur quel pied danser avec elle, malgré mes petites touches d’humour ici et là.

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyMer 17 Juin 2020 - 21:24


C'était le premier salon de thé qu'elle voyait à Kobe. En tant que grande amatrice, elle ne pouvait passer devant pareille boutique sans, au moins, l'approcher de plus près. Le thé constituait l'unique chose qu'elle prenait lors de son goûter, entre les heures de cours et le club, et ce, aussi souvent qu'elle le pouvait. La perspective de siroter un thé dans une boutique, bien décorée si possible, avait illuminée sa journée dès le matin, et elle ne comptait pas y renoncer. Peut-être même que son inconscient l'avait traînée ici rien que pour cela, allez savoir. C'était la raison pour laquelle elle était venue seule ; elle aimait tant déguster une pâtisserie accompagnée d'un thé, seule avec ses pensées. Mais, aujourd'hui, le hasard en avait décidé autrement. Elle aurait pu s'incliner, dire à Riley-san qu'elle était occupée, et le quitter d'un pas décidé. Ça aurait été impoli, et elle trouvait l'impolitesse inacceptable. Elle ne faisait toutefois pas cela par charité, pas plus que par lâcheté n'osant lui dire qu'elle aimait être seule, mais estimait que c'était la moindre des choses que d'aller prendre un thé avec la personne qui avait voulu l'aider, et qui s'était pris un coup pour cela. Aussi fut-elle heureuse qu'il accepte sa proposition. Il se leva à son tour, ajoutant qu'il était toujours partant pour du thé. Voilà une personne de bon goût.

Il était temps de se mettre en route ! Elle lui fit un sourire avant de baisser la tête pour regarder ses vêtements. Que portait-elle déjà ? Ah oui, cette robe. Il n'était pas rare que l'on remarque son style. Déjà ses parents avaient tendance à lui faire remarquer que ses robes, puisqu'il ne s'agissait que de cela, que ses robes donc, avaient trop de dentelles, fanfreluches et froufrous. Des camarades du premier et dernier lycée à Tokyo s'en étaient moqués, d'autres lui avaient dit à quel point ils la trouvaient mignonne avec ses jolis vêtements de poupées. Elle ne passait jamais inaperçue, plus encore à Kobe où il n'y avait pas d'uniformes.

« Oh, merci... tu sais, j'aime beaucoup la mode lolita. Quoique, aujourd'hui ça va, c'est plus du casual qu'autre chose. J'ai remarqué que c'est un style étrange pour beaucoup, en tout cas on me dit souvent que ce n'est pas un style "sortable", même si j'ai du mal à comprendre ce que ça veut dire... m'enfin, je suis contente que ça plaise à des gens.»

Jamais le regard des autres ne serait un frein pour elle. Elle ne demandait pas à ce que le monde entier ne se plie à ses désirs vestimentaires ; elle s'attendait donc à ce que le monde entier lui fiche la paix pour les siens.

« Non non, je n'avais rien de prévu pour aujourd'hui. C'est ma première sortie hors campus depuis mon arrivée, alors je voulais juste repérer les lieux. Je suis contente de voir qu'il y a au moins un salon de thé ici ! Je ne sais pas ce que j'aurai fait sinon... Et toi, je suppose que tu connais bien les lieux ? Vu comment tu as l'air à l'aise, j'avais l'impression que tu étais à Kobe depuis bien plus longtemps qu'un mois, pour tout te dire. »

Dit-elle en émettant un petit rire .
Les voilà qui arrivaient à la portée dudit salon. Une jolie boutique, avec une devanture rose, et fleurie à l'intérieur comme elle aimait. C'était plus une boutique à la mode anglaise que japonaise. On lui avait donné le nom de Tea Time, ce qui n'était pas diablement original, mais qui était-elle pour juger de son nom ? Et, bonne nouvelle, ils vendaient aussi des pâtisseries. Un sourire flotta sur son visage.


---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyJeu 18 Juin 2020 - 12:18

Je hoche la tête avec un certain intérêt quand elle me parle de mode Lolita. J’ai toujours été fasciné par les styles extravagants. J’ai moi-même été tenté par le Visual Kei durant mes premières années au Japon et quand je me suis intéressé à la mode en premier lieu. Mais à cette époque, teindre mes cheveux n’était pas quelque-chose que j’avais envie de faire – en réalité, ma teinture est extrêmement récente parce qu’elle date de mon arrivée ici. Je voulais faire figure neuve et rompre avec le noir profond des cheveux de ma famille. Si je peux éviter de ressembler à mon père et à ma sœur, je le fais bien volontiers.

Ma première impression de Masuda-san est plus ou moins fixée désormais. Elle semble être quelqu’un de gentil du moment qu’on ne lui cherche pas de problème, elle n’a aucun mal à s’affirmer et s’en fiche pas mal de l’image qu’elle renvoie du moment qu’elle se sent bien dans ses baskets. Quelque-chose me dit qu’une fille de son envergure avec un style pareil, un caractère bien trempé et un goût prononcé pour les sports de combat ne doit pas faire l’unanimité.

Et je ne peux pas m’empêcher de me demander quels démons cache-t-elle sous cette carapace très dure qu’elle s’est forgée grâce au double-tranchant de sa personnalité.

En attendant, je sais un peu mieux comment me comporter. Je ne dois pas être mauvais avec elle mais je pense que je peux m’autoriser un peu de cynisme. Je dois paraître affranchi de mes chaînes, quasi-libre, pour qu’elle voit une voie d’amélioration en moi et me regarde d’un bon œil.

Typique. Ce n’est pas la personne la plus complexe que j’ai rencontré et il est peut-être même possible que j’apprécie un poil plus sa compagnie que celle des autres : J’aime les gens qui s’assument. Ironique, je sais.

« Ne dis pas ça, » Je lui dis avec un sourire. « Tu peux bien t’habiller comme tu veux, surtout que j’ai entendu que comme le Visual Kei, le Lolita demande pas mal de temps devant la glace, de petites retouches, parfois même des compétences en couture pour que l’habit soit parfaitement adapté à la silhouette. Moi je sais que j’aime beaucoup la mode en général, j’ai un style un peu versatile mais je ne me suis jamais laissé tenté par quelque-chose d’aussi sophistiqué. Donc je suis admiratif ! » Je varie bien souvent entre des fringues assez basiques mais à la pointe de la mode, et un style un peu plus rock et décalé. Des fois, je me laisse tenté par d’autres choses mais c’est en fonction de ce qui me plait. Le vintage est aussi quelque-chose que j’apprécie.

Tandis que nous nous approchons du salon de thé, je cerne un peu mieux sa devanture et peut voir une partie de l’intérieur. C’est très… Pastel et mignon, mais ça ne me dérange pas. J’aime bien quand même.

Étant donné qu’elle vient tout juste d’arriver, ça ne m’étonne pas que ce soit sa première sortie en ville. En un sens, je suis assez content de l’avoir rencontrée aujourd’hui, parce que ça lui laissera une très bonne image de ma personne. Dieu sait que l’estime est importante, dès les premières minutes.

« Oh, il y en a un bon paquet, ne t’en fais pas pour ça ! Je ne suis pas là depuis longtemps mais j’ai tous les jours le nez dehors donc on fait vite connaissance avec les lieux quand on sort beaucoup, » Je lui réponds avec un petit rire. « Enfin ! Si tu aimes te faire ce genre de petites sorties, tu vas avoir pas mal de quartiers à découvrir. Même si je sors pas mal, je n’ai pas encore fait le tour de tout Kobe, heureusement ! Je sais que ça regorge encore de plein de surprises ! » Même si ce n’est pas aussi grand que Tokyo – que j’ai fini par connaître par cœur – ça fait du bien de redécouvrir une ville. Surtout quand on est comme moi et qu’on passe notre vie dehors.

D’ailleurs, ça me fait penser à quelque-chose…

« C’est dommage, avec les examens qui arrivent le voyage mystère juste après… Tu n’auras pas beaucoup de temps pour visiter ! D’ailleurs, tu les sens comment ces examens ? » Je lui demande, par simple curiosité. « Et tu penses que tu participeras au voyage, d’ailleurs ? »

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyVen 19 Juin 2020 - 21:36


Tiens, elle était tombée sur quelqu'un qui appréciait la mode lolita. C'était une bonne nouvelle, il était toujours bien de connaître des personnes de bon goût après tout. D'ailleurs, il lui semblait qu'il appréciait aussi le Visual Key, qui n'était sûrement pas son style, mais qu'elle aimait voir sur autrui, pour le côté décalé justement. Paradoxe, elle aimait ce qui sortait de la norme, tout en restant vieux jeu .
Avant de rentrer dans la boutique, il fut question de Kobe, mais aussi du voyage scolaire, qui, il était vrai, l'empêcherait de continuer ces petites sorties dans le centre-ville. Du moins pour un temps.

Le voyage. Elle ne l'avait pas oublié celui-là. Il était apparemment devenu l'angoisse de prédilection de ses parents. Les pauvres craignaient qu'elle ne se tienne mal là-bas, comme si ses actes étaient déterminés par leur rapprochement ou éloignement sur le globe. Malgré tout, ils l'avaient autorisée à s'y rendre. Le temps passant, elle se mettait à penser qu'ils craignaient de lui dire non. Peut-être croyaient-ils que ça réveillerait en elle une colère impétueuse. Stupide. Mais tant qu'on la laissait tranquille, elle n'en dirait rien. Quand elle avait eu vent de ce voyage qui se déroulerait en août, elle les avait appelés sans y croire. Elle venait à peine d'arriver, ne s'était pas encore faite à sa nouvelle vie. Ils avaient accepté pourtant, elle ignorait encore pourquoi, mais elle s'y était inscrite. Elle restait malgré tout une gamine curieuse. A peine arrivée et à peine repartie. Elle ne pouvait dire non à une telle opportunité.

« Tu as raison, mais d'un côté, ça peut-être une bonne nouvelle. On peut dire que j'aurai encore plus de choses à découvrir de cette ville à la fin du mois d'août. Hm ? Les examens tu dis ? Oh, ce n'est pas un soucis, je devrais éviter les rattrapages . »

Elle les éviterait même fort aisément, excellente élève qu'elle était. Elle n'aimait toutefois pas parler de ses notes, et encore moins s'en vanter, tant elle avait compris que ça attirait au mieux la jalousie, au pire les moqueries à base de "première de la classe" et autres "intello". Riley-san ne lui semblait pas être du genre à se moquer, mais ça restait une vieille habitude, que beaucoup de bons élèves conservent sans doute passé l'enfance. Mais qu'importait.

« Ah, et oui, je vais participer au voyage. Je suis bien trop curieuse pour seulement entendre les autres raconter tout ce qu'ils auront vu là-bas. Et toi donc ? »

Elle pensait déjà savoir la réponse, mais cela n'empêcherait pas de retourner la question.
Dans le même temps, elle décida que rester dans la boutique était sans doute bien moins agréable que d'y entrer.

« On entre ? »

Mais une autre question, fort importante, lui vint à l'esprit avant de pousser la porte

« Dis-moi, tu t'y connais en thé, toi ? Si non, moi je suis une experte, alors n'hésite pas à me demander ! »

Des années et des années de goûter à base de ce délicieux breuvage lui avait donné de l'expérience dans le domaine.



---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptySam 20 Juin 2020 - 12:06

Éviter les rattrapages ? Je ne m’attendais pas à ce que Masuda-san ne vise pas plus haut ! Avec ses vêtements parfaitement arrangés et sa façon de s’exprimer, je m’étais fait une image très… Perfectionniste ! Mais peut-être qu’elle est comme moi, après tout. Je soigne absolument tout ce qu’il est possible de soigner chez moi, mais je ne me soucie pas trop de mes résultats scolaires.

Enfin, je ne préfère pas m’avancer à ce sujet, parce qu’il est peut-être aussi question de – fausse – modestie !

« Vu comme ça, c’est sûr que tu auras des vacances bien remplies ! » C’est vrai qu’elle vient d’arriver, donc elle peut se permettre de visiter comme si elle était dans une nouvelle ville et faire un peu de tourisme !

Elle me retourne donc la question, à laquelle je hoche la tête sans hésitation.

« Bien entendu ! Je ne manquerai jamais une telle occasion, et puis… » Je hausse les épaules en souriant. « Je suis le président du club de journalisme, ne pas y être signifierait faire une croix sur une édition spéciale voyage… » Rien que d’y penser, je suis impatient. Ça va être de la bombe.

En suivant ses mots, je m’avance pour pousser la porte et la laisser passer tandis qu’elle me pose une question qui m’amuse. Évidemment que je m’y connais en thé, je suis Écossais et je déteste le café. Il ne reste pas grand-chose – le thé et le chocolat chaud, en fait.

Alors j’arbore un sourire en coin, une lueur de défi dans mes yeux.

« En effet, je m’y connais, mais… » Je termine d’ouvrir la porte en lui faisant signe d’entrer, puisque je m’étais arrêté en plein milieu en entendant sa question. « J’ai bien envie de voir tes talents d’experte ! Je te laisse choisir à ma place, et je nous invite. Si ça peut t’aider, sache que j’aime les saveurs citronnées et les fruits rouges, la myrtille plus particulièrement. »

Après tout, même si j’ai eu le courage de l’aider, c’est elle qui m’a défendu. Je lui dois bien ça. Et… Si je veux qu’elle m’apprenne à me défendre – ouais, sa proposition me trotte dans la tête – alors je dois être gentil et aimable avec elle. Enfin, je n’avais pas l’intention de la jouer autrement mais pour elle tout particulièrement, je ne vais pas lésiner !

Bref, tout en écoutant sa réponse, j’entre à sa suite dans la boutique. Il n’y a pas beaucoup de monde devant nous, alors nous ne prenons pas des lustres à passer au comptoir. Je salue la serveuse qui prend notre commande, écoutant attentivement Masuda-san dans son choix et la laissant libre de commander à ma place ou non.

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyDim 28 Juin 2020 - 1:13


Tiens donc. Ça sonnait comme un défi à ses oreilles. A elle de choisir pour lui.
Elle n'était pas vraiment surprise qu'il l'invite. Il semblait avoir de bonnes manières après tout. Elle aussi, par ailleurs, et ça ne l'aurait pas dérangée de payer leur deux parts. Ses parents la pourvoyaient en argent de poche, ce qui était tout de même un avantage. Du moins, jusqu'au jour où elle aurait atteint l'âge d'avoir un petit boulot, car elle détestait dépendre de qui que ce soit. Mais qu''importait pour le moment.

Les voilà arrivés au comptoir. C'était à elle de jouer désormais. Un tableau vert, comme dans les écoles mais en plus petit et accroché en haut du mur leur faisait face. Il l'informa de ce qu'il y avait à disposition. La carte se déclinait en quatre parties. Classique. On y retrouvait le Oolong, le thé vert, thé noir et thé blanc. Que pouvait-elle lui choisir ? Elle n'avait pas le droit à l'erreur, il en allait de sa réputation de fine connaisseuse de thé. Elle avait cru comprendre qu'il aimait les saveurs acidulées. Ne valait-il mieux pas privilégier le thé vert par cette chaleur ? Pas forcément. Quelques années auparavant, sa mère lui avait appris qu'elle ne buvait que du thé noir au beau milieu des chaudes journées de Kaboul. Le thé blanc ? Non, non. Elle ne connaissait pas encore la boutique, et ces thés-là pouvaient être trop fades si mal préparés. Il restait encore le Oolong, mais déjà, un thé, noir, avait attiré son attention. Un thé aux myrtilles et au cassis. Certes, le mélange thé noir et fruit rouge n'était peut-être pas la meilleure idée – il avait dit qu'il appréciait les saveurs citronnées, non pas trop acides – mais celui-là était relevé par de la lavande. Ça pouvait faire un bon compromis pour Riley-san. Quant à elle, elle opta pour un thé vert parfumé à la menthe poivrée. Valeur sûre, mais qui l'avait rarement déçue.  

Passons aux pâtisseries, parce qu'il était, bien évidement hors question de partir d'ici sans avoir essayé les pâtisseries. Il y avait des mochis aux amandes, et tout le monde sait que le thé se ne grignote qu'avec des amandes. Du moins, c'est ce que l'on faisait en Afghanistan. Voilà donc pour elle, histoire d'habitude. Mais les mochis pouvaient parfois paraître fades à côté d'un thé noir, aussi choisit-elle une part de fraisier pour Riley-san.

Ensuite, elle avisa la salle. Oh, tiens, la fameuse table à côté des toilettes, que l'on trouvait dans chaque restaurant et salons de thé, était bien là. Pas de tables en terrasse, ce qui était une bonne nouvelle pour elle, car elle n'avait jamais aimé manger sur un trottoir parmi les passants. D'autres tables se trouvaient en bordure près de la fenêtre, et à l'angle perpendiculaire de cette fenêtre, de larges pots disposés sur un étalage décoratif déployaient leurs fleurs colorées et de petites branches vertes. Elle n'eut pas besoin de chercher plus longtemps.

« Allons ici ! Si ça te convient bien sûr. »

Elle avait choisi la dernière table, celle qui était la plus éloignée possible de la porte d'entrée, pour avoir un peu de tranquilité. On était dans un salon de thé, que diable.

« Tu me diras ce que tu penses du thé que je t'ai choisi, mais sincèrement d'accord ? »

La jeune fille n'était pas mauvaise perdante, et il fallait qu'elle sache si elle avait fait une erreur.



---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyDim 28 Juin 2020 - 21:23

Sans grande surprise, Masuda-san accepte ma proposition. Même si elle ne s’y connaissait pas tant que ça, je pense qu’elle aurait quand même accepté – par fierté, au moins. Ceci dit, je suis quand même curieux de savoir ce qu’elle va choisir en ayant une idée de mes goûts. Je ne serais pas surpris qu’elle prenne quelque-chose qui détonne de ce que je lui ai dit.

Après tout, ce n’est pas parce que j’aime certaines saveurs que je ne peux pas en apprécier d’autres.

Quand nous entrons dans la boutique, je cherche immédiatement la carte du regard et la scrute quand je la trouve. Il n’y a presque personne devant nous, et ça ne laissera pas forcément beaucoup de temps à Masuda-san pour choisir. Tant pis si elle choisit quelque-chose que je n’apprécie pas, je ne lui en tiendrais pas forcément compte.

Enfin, ça, c’est ce que je me dis jusqu’à ce que j’entende le mot cassis. Je m’abstiens sévèrement de grimacer, souriant simplement et acquiesçant le choix Masuda-san. J’ai eu une éducation, et même si c’est moi qui paye, je n’ai pas l’intention de lui faire savoir que je ne suis pas forcément un amateur de cassis.

Le fruit en lui-même ne me dérange pas, mais chaque fois que j’en trouve dans quelque-chose – thé, gâteaux ou n’importe quoi d’autre, c’est juste beaucoup trop fort et prend le dessus sur toutes les autres saveurs. Heureusement pour moi, elle m’a choisi une part de fraisier qui me permettra au moins de masquer un peu le parfum désagréable du cassis.

Bref, une fois notre commande terminée, je m’occupe de payer alors que la vendeuse nous demande d’aller nous installer en salle, nous avisant qu’elle viendra nous apporter nos thés et nos pâtisseries. J’incline légèrement le buste pour la remercier. Masuda-san semble avoir une idée de place en tête alors je la suis – je ne suis d’ailleurs pas franchement surpris en voyant qu’elle se dirige vers le fond de la salle, là où ce n’est pas très fréquenté. Elle semble aimer le calme.

Mais ce qui est bien, c’est qu’ici nous sommes éloignés de l’entrée et il fait donc plus frais – parce que la chaleur extérieure m’est tout simplement insupportable. « C’est parfait pour moi. » Je lui réponds alors sur un ton enjoué.

Je m’assois alors en face d’elle, appréciant le confort de la banquette. Je ne peux pas m’empêcher de toucher mon nez de temps à autre, pour tester la douleur et par pur réflexe. Mais il faut que j’arrête, parce que je n’ai pas envie d’abîmer davantage mon visage.

Je souris presque automatiquement en entendant le mot « sincèrement », mais heureusement pour moi, mon sourire n’est pas si facilement lisible. Je n’ai pas l’intention de lui faire savoir que je n’aime pas le cassis. Ce serait terriblement malvenu de ma part, même si je ne pense pas qu’elle le prendrait mal. Je ne veux rien risquer.

Si jamais le parfum est si fort qu’il me fait retrousser mon nez, je pourrais mettre ça sur le compte de ma blessure – après tout, je n’arrête pas de le faire depuis que le sang s’est arrêté de couler. Outre une légère douleur lancinante, c’est surtout désagréable.

« Bien-sûr, mais ça s’annonce très bien pour le moment ! » Je lui dis pour la rassurer, retirant la fine veste que j’avais mis sur mes épaules pour la plier à côté de moi sur la banquette. Je laisse mon dos retomber contre le velours du dossier, posant mes avant-bras sur la table mais laissant les coudes dans le vide – vieux réflexe. « Alors Masuda-san, que fais-tu de ton temps libre quand tu tombes le masque de super-héroïne et ne sauve pas les passants du danger ? » Je lui dis sur une note d’humour, remarquant la serveuse qui arrive du coin de l’œil.

Autant initier la discussion avant de commencer à manger et boire – si ça peut drainer un peu son attention et qu’elle évite de faire attention à l’ensemble de mon langage corporel pendant que je vais boire mon thé.

Enfin, je suis paranoïaque mais ce n’est pas quelque-chose qui date d’aujourd’hui.

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyMar 30 Juin 2020 - 23:32



Ils s'assirent donc à la table qu'elle avait choisie. L'un en face de l'autre sur la banquette. Bien sûr, Riley répondit par l'affirmative à sa demande. Elle le voyait mal répliquer qu'il n'en ferait rien et qu'il lui donnerait une réponse fausse et hypocrite. Qu'importait, elle avait envie de le croire. Il ajouta que, pour le moment, tout lui semblait bon. C'était déjà une bonne nouvelle, ça voulait sûrement dire qu'elle ne s'était guère trompée dans la commande. Bref, elle verrait bien par la suite.

Elle eut un sourire à sa question. Cela lui rappelait la raison pour laquelle on l'avait changée d'école, la première fois. De bons souvenirs en un sens, puisque c'était à partir de ce moment qu'elle avait gagné en mordant. Ou en mauvais caractère selon les parents. Bien sûr, il n'était pas question de raconter cela. Jamais elle ne parlerait de choses aussi secrètes. C'était une demoiselle possédant une forte capacité d'écoute, mais la fonction bavardage, sans être sur le mode silencieux, était bien moins présente. Elle pouvait parler longuement des cours, les réexpliquer à ses camarades qui n'étaient pas sûrs de les avoir compris, ou bien parler du karaté voire du kendo puisque ça s'éloignait plus ou moins d'elle. Mais parler de sa personne, ça, c'était moins dans ses cordes.

Elle avait tout de même appris à se débrouiller, depuis le temps.  Aussi savait-elle, comme beaucoup de gens sans doute, parler si ce n'est dans le vide, du moins légèrement. A dire des banalités en somme. Des choses qui n'étaient guère originales, puisqu'elle se fichait bien de paraître originale de ce côté-là – ça ne comptait pas pour les vêtements – et qu'elle savait que ça ne lui porterait pas préjudice.

« Disons que je m’entraîne pour sauver les futures victimes du danger ? Non, je blague, je ne fais pas que cela, même si les deux clubs me prennent pas mal de temps, la plupart de mes soirées en fait. Parfois j'écris. Sinon, j'étudie, il le faut bien dans un lycée. Et je prends le thé, j'essaye de nouvelles pâtisseries, de nouveaux breuvages, puis je discute avec mes semblables. »

Voilà qui résumait assez bien ses journées en effet. Estimant qu'elle en avait assez dit, et que le reste ne serait que superflu, elle lui renvoya la question.

« Et toi ? Que fais-tu de ton temps libre si ce n'est sauver la veuve et l'orphelin ? »

Elle avait déjà quelques idée, toutes reliées au club de journalisme, mais la politesse lui disait de lui renvoyer la question. Et puis elle était curieuse de sa réponse.
A ce moment, thé et gâteaux arrivèrent. Après les habituels remerciements, elle prit sa propre tasse entre ses mains et sentit discrètement la fraîche senteur qui s'élevait voluptueusement au-dessus. Ça sentait la menthe, c'était déjà ça. Une odeur ni trop forte ni trop masquée, ce qui était dommage car elle préférait le thé fort. Elle ne pouvait décemment pas en vouloir à la boutique de ne point connaître ses goûts, aussi considéra-t-elle sa boisson, servie dans une tasse de porcelaine brillante et fine identique à celle de Riley-san, comme satisfaisante pour le moment.


---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyMer 1 Juil 2020 - 1:19

Je ne m’attendais pas à ce que Masuda-san me dévoile ses plus grands secrets alors que nous nous sommes rencontrés aujourd’hui mais—je suis tout de même un peu déçu. Enfin, ce n’est pas une déception à laquelle je ne suis pas habitué, puisque c’est toujours celle que je ressens qu’on me parle de passe-temps ordinaires.

Je ne suis nécessairement mieux que les autres mais je compense mon temps libre classique par ma personnalité particulièrement attachante – à commencer par ma modestie inégalable.

Ceci dit, il y a au moins une chose qui retient mon attention et sur laquelle j’ai l’intention de rebondir plus tard. En attendant, je me contente de sourire en l’écoutant. Pour qu’elle mentionne une activité particulièrement sociale dans la dépense de son temps libre, j’imagine que Masuda-san est moins timide que ce que je m’étais imaginé. Peut-être n’est-ce que de la réserve plus que de la timidité qu’elle cultive. Ça ne m’étonnerait pas.

Bien évidemment, elle me retourne la question.

« Je passe pas mal de temps en bonne compagnie. Disons que j’aime particulièrement passer du temps avec des gens, alors je fais ça autant que possible et tant que mes notes n’en pâtissent pas », c’est faux. Mes notes en pâtissent. Mais ce n’est pas le sujet. « Sinon, je lis énormément. De tous les genres possibles, je n’ai pas spécialement de préférence en littérature, j’aime juste les scénarios bien ficelés », parce que je ne vais quand même pas lui dire que je suis un grand consommateur de romances. Faut pas déconner. « Et j’aime particulièrement les comics ! Je les collectionne. »

Tout juste quand je termine de lui répondre, la serveuse arrive avec notre commande. Je la remercie en inclinant doucement le buste et apporte la tasse près de mes lèvres, seulement souffler quelques bouffées d’air froid dessus avant de l’apporter à mes lèvres quand la température me paraît acceptable. Je me prépare mentalement à détester ce que je vais boire mais au final, ça va. Je réprime tout de même une grimace à la senteur abominable du cassis mais Dieu merci, la myrtille est mon éternelle rédemption.

Elle camoufle très bien le parfum indésirable et même si je peux encore sentir un fond de cassis, j’arrive à apprécier le thé sans non plus le trouver excellent. Je souris contre la porcelaine avant de doucement éloigner la tasse de mon visage.

« C’est un excellent choix », je dis alors à Masuda-san. Elle sera contente d’avoir eu un bon instinct, comme ça. Et puis, ça me permet de lui passer un peu de crème avant de lui poser une question qui pourrait bien la gêner. « Tu as dit que tu écrivais ? C’est intéressant. Qu’est-ce que tu écris ? Si ce n’est pas indiscret », je lui demande alors. Les gens sont bien souvent trop timides pour parler de ce qu’ils écrivent, mais si elle l’a mentionné c’est peut-être qu’elle est plus à l’aise.

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Anahita Masuda
■ Age : 20
■ Messages : 40
■ Inscrit le : 26/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] FRFf7at Oh dear we are in trouble [Riley] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Juillet 2016
Anahita Masuda
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyDim 5 Juil 2020 - 1:01



Donc, quels étaient les passe-temps de Riley ? Il disait aimer socialiser avec autrui, sans doute bien plus qu'elle, ce qui en soit ne l'étonnait pas. Il semblait plus bavard et plus à l'aise qu'elle. Et puis ces gens à l'esprit de super-héro étaient bien souvent sociables, non ? Du moins le croyait-elle. D'autant plus qu'il y avait le club de journalisme. Pouvait-on être réservé en faisant partie d'un tel club ? Elle en doutait aussi. Il devait sûrement aussi apprécier l'écriture, et la lecture, dans ce cas. Prise au jeu, elle attendit à l'affût la suite.
Et oui, il fut bien question de livres. Gagné. Il disait lire de tout, du moins, tout ce qui avait un bon scénario. Bien ficelé comme il disait, ce qui la laissa pensive. Qu'était-ce donc qu'un bon scénario ? Aimait-il seulement les livres policiers, les nouvelles, enfin, les livres à histoire comme elle le disait, ceux dans lesquels il y avait un début, et une fin qui répondaient au milieu. Il y avait toutes sortes de livre, et, bien qu'elle ne lisait pas autant que lui, elle avait toujours éprouvé des doutes sur ce qu'on appelait les scénarios bien ficelés, ou bien histoire qui vous tient en haleine. Elle lisait les livres qu'on lui conseillait lors des cours de littérature afin d'accroître sa culture. Le fait est que le plan du scénario passait souvent en arrière-plan, pour se consacrer à une point de vue d'avantage poétique, stylistique du moins. Mais trêve d'élucubrations. Ils n'étaient pas là pour discuter littérature, ni de quoi que ce soit en rapport avec les cours, car ça aurait pu durer des heures avec elle.
Il avait aussi été question de comics, univers qu'elle ne connaissait que trop peu. Ses parents estimant que les bandes-dessinées n'étaient que pour les enfants, elle en avait seulement lu durant son plus jeune âge, notamment pour apprendre un peu d'anglais, d'où sa confusion entre simple bande dessinée et comics. Elle n'en lisait plus aucune à ce jour.

Mais ! Bonne nouvelle, Riley semblait apprécier le thé commandé. Du moins, c'est ce qu'il en disait. Elle eut un sourire apaisé à l'entente de ces mots. Ça faisait toujours plaisir à entendre n'est-ce pas ?

« Merci de ta franchise.» 

La jeune fille souffla sur sa propre boisson, et y posa les lèvres quelques instants après. Le goût frais de la menthe lui montait jusqu'à la tête. C'était rafraîchissant. Plongé dans ses pensées à base de théine, elle mit un moment avant d'enregistrer les paroles de Riley-san. Il avait été question d'écriture. Ajoutait-il qu'en plus de lire, il aimait écrire ? Elle s'efforça de revenir sur les mots qu'il venait de prononcer, encore inscrits dans sa mémoire. Non. Il lui demandait ce qu'elle écrivait.

Anahita prit une longue gorgée de thé à la menthe avant de lever les yeux sur lui.

« Oh, trois fois rien. Ce n'est pas le futur roman du siècle si tu veux savoir. Quand je disais que j'écrivais, je parlais surtout de lettres, que j'envoyais à mes amis qui étaient restés à Tokyo. Je trouve ça bien plus entraînant qu'un simple SMS sans faveur. Dans une lettre, il y a toujours la manière d'écrire, de tourner ses phrases, de créer une sorte d'histoire, de situation, qui terminera à la fin de la page. J'apprécie cela. Mais je suppose que toi aussi. Même si tu n'écris pas de lettres, tu dois tout de même aimer prendre la plume je suppose, en tant que membre du club de journalisme. »

Elle prit une autre gorgée de thé, et croqua un mochi. L'âpreté de la menthe faisait parfaitement ressortir le goût de l'amande. C'était parfait. Un moment calme et silencieux passa avant qu'elle ne parle à nouveau.

« Dis-moi, Riley-san, que fait-on dans le club de journalisme ? On interviewe des élèves qu'on met après en tête du journal ? On part à la recherche de Hanako-san dans les toilettes du dernier étage ? On essaye de parler à Daruma-san ? D'ailleurs, il y a une gazette à KHS ? Désolée, je n'y connais pas grand chose. »

Il devait sûrement y avoir autre chose que de simples potins, sinon pourquoi avoir passé un marché avec le club des aventuriers ?

---------------------------------

Oh dear we are in trouble [Riley] I0uj


Merci à Riley pour cette jolie signature et ce joli avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 999
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Oh dear we are in trouble [Riley] 600bHqBOh dear we are in trouble [Riley] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] EmptyLun 6 Juil 2020 - 0:03

J’écoute attentivement ce que me dit Masuda-san, profitant de ses mots pour prendre plusieurs gorgées de thé. Plus je m’habitue au parfum du cassis, mieux c’est. Je sens encore plus la myrtille qu’avant et ça, ça ne peut que me réconforter. J’attrape ma petite cuillère pour prendre un petit morceau de mon fraisier qui lui est vraiment bon en revanche.

« Je dois t’avouer que je n’avais jamais vu les lettres sous un autre angle que celui de la communication. Enfin, bien-sûr, je sais qu’elles ont une place particulière dans le cadre de la littérature, mais je parlais en termes d’utilisation personnelle. Je ne suis même pas sûr d’avoir réécrit une lettre depuis mon enfance, quand j’envoyais des cartes postales à ma famille pendant les vacances », je lui dis en riant un peu. « Mais ça doit être particulier de s’adresser dans un registre plus soigné et travaillé à des personnes que tu connais. Je ne sais pas si j’oserais. »

Le peu de tentatives d’écriture que j’ai tenté par le passé se sont soldées par des oublis et je ne les ai jamais montrées à personne. Je n’ai pas un don pour la poésie ni l’écriture en général. Je suis juste éloquent et bon pour dépeindre la réalité. Le journalisme me sied parfaitement, même si je ne veux pas en faire ma vie.

Mon avenir est déjà parfaitement tracé de toutes manières : Acteur influent qui fera trembler Hollywood. Et ce n’est même pas si prétentieux que ça.

D’ailleurs, sa question sur le club de journalisme me fait souffler du nez. Je l’écoute avec beaucoup d’amusement dans le regard avant de doucement secouer la tête.

« Alors—vrai, faux, faux, vrai », je lui dis alors. Mais je ne vais juste la laisser avec ça. Je ne manquerai pas une si belle opportunité de parler de mon précieux journal. « Actuellement, je suis en train de faire une refonte totale du journal. À la fois dans les sections, dans le visuel, etc. À partir du premier août, tout va drastiquement changer. Il y aura en effet de petites interviews, entre autres. Pour le côté plus… Aventureux de la chose, on n’en fait que quelques mentions sans forcément se baser là-dessus. Il y a pas mal de choses à dire sur notre école et je laisse la liberté aux gens de pouvoir nous écrire des petits mots, anonymes ou non, qui apparaîtront dans le journal s’ils remplissent certaines conditions et restent respectueux. Sinon, c’est le club des aventuriers qui se chargent de Hanako-san et de Daruma-san. Ils sont bien plus doués que nous pour ça ! » Je lui dis en riant un peu.

Sans préavis aucun, je lui lance un regard complice et malicieux tandis que j’inspecte un bout de fraisier dans ma cuillère.

« Pourquoi cette question ? Tu serais intéressée ? » Je lui demande alors, haussant mes sourcils de manière exagérée avant de finalement manger ce bout de fraisier qui était dans ma cuillère.

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Oh dear we are in trouble [Riley] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Oh dear we are in trouble [Riley]  Oh dear we are in trouble [Riley] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh dear we are in trouble [Riley]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville-
Sauter vers: