Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -80%
BOSCH Machine à dosettes TASSIMO à 9,99 ...
Voir le deal
9.99 €

Recensement des membres jusqu'au 30 Septembre !
Les comptes non-recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Partagez
 

 L'heure des révélations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rikuo Morisada
■ Age : 26
■ Messages : 7093
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes clubs :
L'heure des révélations DOAUR5R L'heure des révélations OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; 3è année »
(#) L'heure des révélations  L'heure des révélations EmptyLun 22 Juin 2020 - 22:27

Trois jours déjà que Keito avait repris conscience à l’hôpital. Trois jours également que j'avais repris les cours à temps pleins à l'université. Maintenant que je le savais tiré d'affaire, j'arrivais à rester la journée entière sur le campus sans hésiter à me faire porter pâle pour retourner au chevet du guitariste. Il faut dire que, en plus de mes propres études que je devais suivre, j'avais en plus de ça une mission importante à remplir mes yeux : Prendre des notes pour les communiquer à Keito une fois la journée terminée. Car oui, c'était bien beau d'insister pour le voir tout les jours mais... Le connaissant... Ce n'était qu'une question de temps pour qu'il juge mes visites inutiles si je n'avais rien de particulier à lui dire ou à lui apporter.

Enfin, je pouvais bien penser à mon colocataire mais pour l'instant, il était à peine midi et je ne pouvais pas encore quitter l'école avant d'avoir achevé mon heure d'histoire de quatorze heure trente. Il était encore temps de manger et, même si j'avais encore deux bonnes heures ensuite pour travailler, j'avais déjà en tête l'idée de recopier les cours d'anglais de ce matin pour les transmettre à Keito au soir. Bon... Non sans grignotter les sandwich que j'avais acheté ce matin bien sûr. Maintenant que le moral était de retour, je recommençais peu à peu à ne plus tenir plus de trois heure sans engloutir un truc.

Voulant profiter du bon temps et surtout, ne pas ressentir l'impression d'être une sardine en boite dans la cantine, j'avais installé mes affaires dans le parc, non loin des terrains de sport. De la où j'étais, j'avais vue sur le terrain de baseball et je pouvais par moment jeter quelques coup d’œil sur des élèves qui profitaient de la pause pour faire un petit entrainement de tir.

Le sac posé à ma gauche, les fesses posées sur ma veste étalée à même le sol, j'étais plongé dans le recopiage de mes notes tout en mangeant distraitement de temps à autres. Mes pensées étaient accaparées par ce que je faisais et la seule distraction qui me vint en tête fut l'idée qu'un peu de musique en plus aurait été pas mal. Dommage que je n'avais pas mes écouteurs... Ou... Tant mieux, vu ce qui arrivait...

« Rikuo ? Morisada-Senpai ? »

Je n'avais pas fait attention à la première interpellation mais la seconde me fit de suite détourner la tête en direction de la voix. C'était sans trop de surprise que je reconnu Akihito. Même après trois ans de couple, il avait encore régulièrement l'habitude de m'appeler ainsi, bien plus que la plupart des autres élèves. C'est vrai qu'il avait toujours été très traditionaliste sur les bords, malgré notre relation.

« Aki ? Ah désolé, je ne t'avais pas entendu tout de suite. J'étais en train de recopier mes cours. »

Il était déjà au courant que je recopiais les cours pour Keito. Enfin, que je comptais le faire. Il m'avait vu rentrer dimanche soir et on avait parlé de lui dans la salle commune. Akihito pensait surtout que je m'inquiétais pour mon colocataire en tant que bon ami bien entendu et je n'avais pas eu le coeur à aborder le sujet de notre relation ce jour-là. J'étais bien trop soulagé de l'état encourageant du guitariste et fatiguer pour... Pour affronter la réalité qui nous attendait le violoniste et moi. Cela dit... Maintenant... Peut-être que s'il avait le temps...

« Tu retournes bientôt en cours ? »

« Non, j'ai terminé pour aujourd'hui. je comptais demander la clé de la salle de musique à Ogawa-sensei s'il n'en a pas besoin. Tu veux venir ? »

« Je préfère terminer ça si ça ne te dérange pas. » Lui dis-je en désignant la pile de feuilles que je tenais encore en mains. « Cela dit euh... Si tu as le temps... »

« Hum ? »

« Est-ce qu'on pourrait parler d'un truc. C'est... Plutôt important. » Continuais-je d'une petite voix.

J'avais peur de ce qui allait arriver. Je... Je n'avais jamais rompu avec quelqu'un et... je ne savais pas comment dire les choses pour qu'elles fassent le moins de dégâts possibles. Est-ce que je devrais d'abord lui demander comment il voyait notre couple ? Est-ce que je devais lui dire les choses de but en blanc ? Alexander m'avait conseiller d'être honnête mais... J'imagine qu'il y avait des moyens de dire les choses... Et si... Je lui disais toute la vérité sur ces dernières semaines... Sur le fait que je l'ai trompé avec Keito... Que ce n'était peut-être pas réellement un acte fait sur un coup de tête... Rah... Ce que je déteste ne pas savoir par où commencer !

A le voir, il s'attend plus ou moins à ce que je ne lui dise pas quelque chose d'agréable ou du moins, que j'avoue avoir fait une connerie. Il soupire comme à son habitude dans ces cas là et remet ses lunettes avant de s'asseoir à ma droite.

« Qu'est-ce que tu as encore fait ? »

Ouais... Comme je le pensais, il se doutait de quelque chose. Après, il ne semblait pas en colère ou quoi que ce soit donc il ne devait pas imaginer quelque chose de grave pour l'instant. Peut-être qu'il pensait que j'avais encore dit un truc qu'il ne fallait pas ou que j'avais encore fait une petite bêtise insignifiante avec ma meilleure amie... Bon dieu s'il savait...

« Je... Je ne sais pas trop par où commencer en fait... Je... »

« Tu sais qu'on avait promit de tout se dire en début d'année ? »

Ouais... Me rappeler cette promesse maintenant me faisait me dire que j'étais encore plus détestable que je le pensais... C'est vrai... On s'était promit de tout se dire... De communiquer plus... Et on avait réussit pendant des mois... Avant que mon coeur ne flanche pour Keito...

« Ouais... Je sais... » Dis-je en baisant les yeux sur mon cours d'anglais. Tout avouer... je devais tout lui avouer... « Justement je... Il faut que... » Je soupire et respire un bon coup avant de reprendre « Pour tout dire... ca fait un moment que... Que je ne te dis pas tout et... Je crois que tu vas me detester quand tu sauras... Quand tu sauras tout... »

Un mélange d'émotions passait subitement sur son visage. Entre surprise, colère, peine, ... je ne saurais dire laquelle d'entre elles prenaient le dessus sur les autres. La suite allait faire mal. très mal...

---------------------------------

L'heure des révélations Riri10

► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Rikuo Morisada
■ Age : 26
■ Messages : 7093
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes clubs :
L'heure des révélations DOAUR5R L'heure des révélations OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; 3è année »
(#) Re: L'heure des révélations  L'heure des révélations EmptyMar 23 Juin 2020 - 13:55

Je sentais bien qu'il voulait en savoir plus. Il voulait que je crache le morceau pour juger de lui-même si mes actes étaient aussi graves que je l'annonçais. Il connaissait mon habitude a dramatiser alors... Peut-être qu'il s'attachait à ça. Si seulement il s'attendait à ce que j'avais à lui dire...

Il ne dit pas un mot. Il se contentait de me regarder en attendant que je continue sur ma lancée. Le moindre signe ou la moindre échappatoire qu'il pourrait me donner pour m'enfuir de cette situation serait tellement tentant pourtant... Mais il avait apprit comment faire pour ne plus que je me dérobe avec le temps.

« Senpai... » Dit-il juste après un long silence de notre part, certainement exaspéré par l'attente insoutenable que je laissais durer, faute de savoir par où commencer. Voyant que mon mutisme risquait de s'éterniser un moment, il détourna les yeux de mon air abattu pour les poser sur le terrain, face à nous. Il semblait perdu dans ses pensées lui aussi l'espace d'un instant. A en voir son expression... Il hésitait lui aussi à prononcer quelques mots. mais... Il était bien plus courageux quoi moi il fallait croire.

« C'est à cause de ce que tu as à me dire que tu es plus distant avec moi ces temps-ci ? »

« En quelque sorte... Oui. »

« Encore tes parents ? »

« Non... Pas cette fois-ci. »

Akihito avait été un support pour moi pendant la période la plus difficile mais, il avait toujours eu léger ressentiment sur un point. Il faut dire que... Quand j'ai été jeté de chez moi... J'avais passé pas mal de temps à faire l'ermite chez Nathan et Alexander pour ne voir personne et ne penser à rien mais surtout... j'avais été à la limite de me... De me foutre en l'air alors... Même s'il m'aimait et ne voulait que mon bien, je pouvais comprendre que sur le coup... Il s'était sentit tenu à l'écart là où on s'était pourtant promis d'affronter les épreuves ensembles... Encore une belle connerie que j'avais à mon compte. Après...Il faut dire que... Ça aurait été tellement malsain de courir dans les bras d'Akihito pour être réconforté alors que j'avais balancé à la gueule de mon père que... Que j'étais fou amoureux de Keito...

Je pris une longue inspiration avant de reprendre la parole, déposant mes feuilles sur mon sac par la même occasion.

« Je... je ne sais même pas dire quand toute cette histoire a commencée Aki je... Je crois que tout à surtout déraper à partir de... De la soirée étudiante de la rentrée... »

Ouch... rien que me dire que ça faisait aussi longtemps... Et encore, à la soirée d'avril, c'était le moment où j'avais franchit la grosse limite avec Keito. Bien avant ça, il y avait déjà des sentiments qui se perdaient... Mon dieu... Ca allait presque faire quatre mois que j'avais couché avec mon colocataire et que je le cachais à mon compagnon... J'étais vraiment un... Un vrai connard...

« Je... je sais que je t'avais dit que je ne me souvenais plus trop de tout ce qui s'était passé durant la soirée et sur ce point, je ne crois pas t'avoir dit de bêtises mais... Enfin... Je me souviens avoir fait des choses que je n'aurais jamais du faire av- »

« Avec Keito. » Me coupa Akihito sur un ton froid.

Un frisson désagréable me parcouru tout à coup. Il... Il était au courant ?! Surpris, je le fixa subitement dès l'instant où le nom du guitariste fut prononcé.

« Aki tu... »

« Je ne sais pas ce qu'il s'est passé entre vous. J'ai juste vu une photo de vous deux sur ton téléphone. » Il fit une pause avant de préciser « La semaine dernière. »

La semaine dernière... Ah oui... Je lui avait demandé de prendre des photos pour moi avec mon portable... Il avait dû voir celle où j'embrassais Keito sur la joue lors de la soirée en faisant le tri pour moi... Merde... Pourquoi je l'avais mise sur mon portable ? Ah oui... Au cas où j'utiliserais mon appareil en cours et que je montre des trucs privés par erreur...

A la limite, cette photo n'était pas le truc le plus difficile à expliquer. Dans les faits... Si ça c'était arrêté à ça... J'aurais juste pu expliquer qu'on était tout les deux torchés comme pas deux et qu'on avait déconné gentiment sur le chemin du retour... Rien de bien méchant même si ça avait de quoi attiser la jalousie... Mais la réalité c'est que...  

« Mais même sans ça, ça fait un moment que je me pose des questions. Pour vous deux. »

Moi qui pensait qu'il imaginait que je faisais des montagnes pour pas grands choses il y a encore quelques minutes... Là je crois qu'on peut dire qu'il était bien plus perspicace que je le pensais... Je m'attendais à quoi ? C'était Akihito... Il était loin d'être bête ou aveugle... Je déglutis difficilement. S'il avait des doutes depuis longtemps... Est-ce qu'il... En savait encore plus ?  

« Kei... Keito ne ressent rien pour moi. Il... Il aime toujours Heisuke et- »

Merde... C'était pas le moment de prendre la défense de mon guitariste... C'était encore plus suspect et... Attendez... "Mon guitariste" ?

« Et toi ? Tu aimes Keito... Non ? »

Son ton était plus qu'accusateur. Dit ainsi... Je ne pouvais pas éluder la question. Il me mettait directement face à mes démons. Devais-je... Devais-je déjà lui dire... La vérité sur mes sentiments ? Sans parler du reste ?

« Je... » Commençais-je à dire avant de me mordre les lèvres. Oui. J'étais amoureux de Keito... Je l'avais balancé à mes parents... Je l'avais confié à Alexander... Je me l'étais avoué à moi-même...

« Akihito... Je suis désolé je... Je suis tombé amoureux de Keito et... j'ai... J'ai couché avec lui... »

---------------------------------

L'heure des révélations Riri10

► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Rikuo Morisada
■ Age : 26
■ Messages : 7093
■ Inscrit le : 11/09/2014

■ Mes clubs :
L'heure des révélations DOAUR5R L'heure des révélations OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Rikuo Morisada
« A l'université ; 3è année »
(#) Re: L'heure des révélations  L'heure des révélations EmptyMer 24 Juin 2020 - 17:37

Akihito était... Choqué par ce que je venais de lui avouer. Rien de plus normal et... A quoi je m'attendais d'autre sérieusement ? Moi qui voulait lui dire les choses avec tact et mesure... Et bah bravo monsieur le diplomate, tu avais très bien réussis ton rôle ! Ce que je pouvais être stupide...

« je... »

Il détourna vivement la tête avant de se redresser dans la hâte. Avec ce qu'il venait d'entendre, je devais le dégouter au plus haut point... non sans raison.

« Akihito, laisses-moi t'expliquer ! S'il te p- »

« J'en ai assez entendu. Je... J'ai aucune envie de savoir comment tu as finis dans son lit ni même depuis quand tu te fous de moi. »

A la façon dont il disait les choses... Je pouvais clairement comprendre que le sort en était jeté. il s'était déjà fait l'opinion qu'il voulait sur la situation et... je ne pouvais pas lui en vouloir. Que je dise que l'alcool était entrée en jeu, que je n'aurais jamais franchi la limite si j'avais été sobre etc... Ça ne changerait rien... Je crois même que si je lui parlais du fait que j'avais déjà de l'attirance pour Keito avant mais que je résistais par amour pour lui... Les choses ne pourraient qu'empirées... Mais... Ne méritait-il pas de savoir qu'il n'aurait rien pu faire pour changer les événements ? Que même s'il avait été présent lors de la soirée... Mon cœur penchait déjà en direction d'un autre ?

Je me redresse en vitesse à mon tour avant qu'il ne décide de s'en aller. Si je dois essayer de tout lui avouer, si je dois être honnête avec lui, je préfère tout lui dire dans les yeux, face à face. Alors qu'il s’apprêtait à avancer pour quitter le parc, je le retint par le poignet pour continuer à lui dire ce que j'avais sur le cœur.

« Akihito... Je ne voulait pas te faire de mal... Mais... »

Il ne disait rien. Il ne me regardait même pas... ses yeux fixait un point invisible sur le sol et... Une atroce douleur au cœur me submergea quand je remarqua qu'il était à la limite de pleurer. Qu'est-ce que je lui avait fait bon sang...

Je du me faire violence pour ne pas céder... Pour ne pas le prendre dans mes bras pour le réconforter. je savais qu'il m'aurait de toute façon repoussé mais en même temps... le voir ainsi... Ça faisait tellement mal...  Il... Il fallait que j'arrache le pansement maintenant... Rapidement... Il ne fallait pas laisser durer... ça.

« J'ai... J'ai essayé de ne pas écouter mes sentiments pour Keito... je... J'étais tellement ben... Avec toi mais... Plus le temps passait et... »

« Senpai... »

Alors que j'essayais tant bien que mal de lui expliquer comment tout s'était déroulé... Que tout dépendait uniquement de moi et était complètement de ma faute... Akihito mit une nouvelle fois fin à mes explication... Sur une plus petite voix cette fois-ci, proche du chuchotement.

« J'ai... j'ai compris. Laisses-moi partir maintenant... S'il te plait. »

Sa voix était tremblante... Il était à sa limite. j'écarquilla les yeux à sa demande avant de me ressaisir et de le lâcher. A croire que même en essayant d'être honnête avec lui... En essayant de lui parler... J'arrivais à être égoïste... C'est vrai que dans le fond... Est-ce que je lui expliquait réellement tout ça pour qu'il comprenne ou juste pour... me justifier et me... déculpabiliser ?

Une fois libre, il s'en alla en vitesse sans se retourner. Je crois bien... Qu'il ne voudra plus jamais reposer le regard sur moi après ça... Après ce que je venais de lui faire... On s'était aimé pendant trois ans... On avait traversé beaucoup d'épreuves ensemble... On avait... On avait eu notre première fois l'un avec l'autre tout les deux et... On s'imaginait parfois comment serait la vie côte à côte une fois adulte... Mais maintenant... Tout était finit. Par ma faute... Il n'y aurait plus jamais de "Nous"...

---------------------------------

L'heure des révélations Riri10

► Rikuo s'exprime en japonais (#669966) et en anglais (#ff9966)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: L'heure des révélations  L'heure des révélations Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'heure des révélations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le parc-
Sauter vers: