Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -40%
-40% sur le polo Lacoste uni slim fit
Voir le deal
66 €

Recensement des membres jusqu'au 31 Janvier !
Les comptes non-recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Partagez
 

 [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 517
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : Bientôt 42
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs  [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs EmptyLun 27 Juil 2020 - 14:05


 

Une explosion de saveurs
À partager bien sûr

[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs 1ai6
J’aime la bonne cuisine. Et qu’on ne vienne pas me dire que c’est étonnant pour un anglais, ça me met en rogne. Le Royaume-Uni possède une gastronomie tout à fait honorable, c’est simplement que, comme dirait mon frère, elle est faite pour maintenir en vie des gens bourrus qui passent 75 % de l’année dans le froid, le brouillard et la pluie. En conséquence – Kidney pie – il est vrai qu’elle peut – Irish Stew – sembler légèrement – Haggis, cornish pasties, des bières à la pinte, j'en passe et des meilleures – lourde et peu subtile à des palais non avertis. Et en ce qui me concerne, je ne fais aucune difficulté pour reconnaître qu’elle ne peut que s’incliner face à d’autres empires culinaires, la France en tête. Aaaah, la France. Indiens, Chinois, Japonais, Italiens, sachez que je vous aime et que j’aime votre cuisine. Mais la richesse de la France est trop grande pour souffrir longtemps la comparaison. Et encore, je ne parle même pas du pinard. Là, c’est le no match total. Bref, tout ça pour dire que quand je découvre complètement par hasard un petit resto franco-japonnais dans les rues de Kobe, un jour où je n’ai absolument pas envie de cuisiner sans pour autant vouloir m’enfiler – Il faut vraiment que j’arrête de prendre les bento spécial poulet frit du combini – un énième plat préparé, je suis particulièrement enthousiaste.

À ma grande honte, je dois avouer que je m’y prends comme un sac. Nous ne sommes revenus des États-Unis que depuis deux jours et je suis encore tellement décalé que je sais à peine où j’habite, encore moins quel jour on est. En conséquence, je me réveille beaucoup trop tard d’une sieste impromptue et j’ai beau me dépêcher comme je peux – Évidemment, ce boui-boui est au sommet d’une rue en pente – j’arrive quasiment en même temps que la fin du service. Autant dire que je suis dépité. Peut-être est-ce pour cela que je deviens soudain un peu plus culotté que d’habitude et, plutôt que de me rabattre sur je ne sais quel fast-food ou izakaya ouvert dans le coin, je décide d’y aller au talent et pousse la porte du « Au menu » :

« Bonsoir ? Je sais que j’arrive un peu tard mais, sait-on jamais, est-ce que vous servez encore ? »
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs Ash%20Signature
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Meyuki Harada
■ Age : 23
■ Messages : 1753
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes clubs :
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs FRFf7at [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs KbCJmVA [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs LbP1uVo


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs  [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs EmptyDim 23 Aoû 2020 - 1:03

Une explosion de saveurs

La journée a été plutôt intense, il y a eu beaucoup de monde et je suis contente que le restaurant marche bien. Voir le sourire sur les lèvres des clients, c’est pour ça que j’aime bosser ici ! Je débarrasse la table devant la fenêtre et apporte l’addition de l’une des dernières tables, quand la petite cloche au-dessus du restaurant tinte. Je me retourne pendant que le client insère sa carte et fait face au… médecin scolaire ? Je le reconnais tout de suite parce qu’il était là au voyage à Los Angeles ! Je récupère la machine et donne son ticket au client, le remercie de son passage dans le restaurant, m’incline et part à la rencontre de Kelly-sensei.

Bonjour et bienvenue dans notre restaurant Kelly-sensei ! Eh bien… on arrive à la fin du dernier service, mais je pense que nous avons le temps pour un dernier client. Laissez-moi juste le temps d’aller demander confirmation à la Chef, il ne devrait pas y avoir de problème ! Installez-vous ici en attendant, je vous offre au moins le café !

Je m’incline et me faufile entre les tables pour disparaître en cuisine, sans lui laisser le choix. En plus, partir sans attendre serait pas très poli et je sais que Kelly-sensei est pas de ce genre-là, sinon il nous aurait laissé paniquer dans la mine et il est resté tout le long avec nous ! J’arrive aux côtés de Maman et lui glisse un mot comme quoi le médecin du campus vient d’arriver et aimerait prendre son repas chez nous, mais qu’avec la fin du service je souhaite avoir son feu vert.

Je peux même préparer ce qu’il choisira si tu veux Maman !

Non non, reste en salle Meyu-chan, ça va aller ! Et puis, comme ça tu pourras profiter de la fin du service pour poser les quelques questions que tu n’as pas osé lui poser pendant le voyage.

Les quest- Ah nonnonon ! Je ne vais pas le déranger pendant son repas pour… pour ça. Je lui demanderais plus tard sur le campus !

Je ne lui laisse pas le temps de rétorquer quoi que ce soit que je passe la porte de la cuisine pour revenir en salle, rassurée de voir que Kelly-sensei est toujours là. Il ne reste que deux-trois tables d’occupées alors je m’avance vers lui tout sourire, attrapant un menu au passage, même si j’ai toujours une petite réserve tellement il est charismatique et imposant !

C’est bon de notre côté ! Alors dites-moi, quelle table vous ferait plaisir Kelly-sensei ?

Tenue de Meyu au travail !:
 
Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Meyuki parle : Japonais en #901e62, Français en #339999 et Anglais en #3366cc




Dernière édition par Meyuki Harada le Sam 5 Sep 2020 - 1:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 517
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : Bientôt 42
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs  [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs EmptyMer 26 Aoû 2020 - 15:13


 

Une explosion de saveurs
À partager bien sûr

[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs 1ai6
Un battement de paupières surpris accueille la jeune serveuse – Oh ! – qui vient à ma rencontre. Le monde est vraiment minuscule.

« Harada-chan ? Si je m’attendais à… Et bien d’accord. Si tu dis que ça ne pose pas de problèmes… »

Je vais docilement m’installer au comptoir pour demander une tasse de thé – Ça ne va pas m’aider à caler correctement mon rythme de sommeil – à la place du café. Ce faisant, j’observe Meyuki qui trottine vers les cuisines. Je n’aurais jamais pensé que je croiserais une élève alors que ce soir, a fortiori une élève que j’ai déjà eu sous les yeux pendant huit jours grâce au voyage scolaire. Pas que je m’en plaigne, du reste. Meyuki est une de ces créatures qui me font dire que le monde vaut la peine. Souriante, boute-en-train, adorablement tête-en-l’air, un brin naïve et souvent drôle à ses dépens, il faut bien l’admettre, c’est un petit rayon de soleil qui réchauffe les vieux os comme les miens – Le monde serait vraiment d’une absolue tristesse sans les filles – Sans compter qu’elle est vraiment toujours prête à tout pour faire plaisir à tout le monde. Regardez-la qui revient vers moi pour m’annoncer que je vais pouvoir manger et me propose même de choisir ma table, est-ce que ce n’est pas irrésistible ! Personnellement, je fonds dans la seconde – Et ce n’est pas bon signe –

« N’importe laquelle ! Je ne vais pas faire la fine bouche alors que je retarde toute la fin de service. Merci encore de m’accueillir… Mais comment peux-tu travailler si vite après le retour du voyage ? Personnellement, je ne me suis toujours pas remis du jet lag ! »

Je pose la question en toute sincérité, alors que je m'assois à une table tranquille non loin de la fenêtre. Je sais bien que nous n’avons pas le même âge, mais tout de même ! On n’est rentrés que depuis deux jours ! Et puisque j’ai le menu à la main, j’en profite pour commander : soupe miso et salade, puis steak de bœuf de Kobe – Cuisson saignante, histoire de ne pas leur demander trop de travail – Pour le dessert, chaque chose en son temps. Même s’il ne fait aucun doute que je prendrai un dessert. Je dispose d’un second estomac pour le dessert.
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs Ash%20Signature
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Meyuki Harada
■ Age : 23
■ Messages : 1753
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes clubs :
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs FRFf7at [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs KbCJmVA [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs LbP1uVo


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs  [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs EmptySam 5 Sep 2020 - 1:18

Une explosion de saveurs

Je m’incline en le rassurant pour l’accueil de fin de service, c’est rare qu’on finisse à l’heure pile et puis, après les clients, il y a un petit service pour les employés parfois. Ce n’est pas tous les jours, mais ce soir certains mangent ici et j’en fais partie. Je souris au professeur et l’invite à se diriger vers une table proche des fenêtres, où il s’installe volontiers. J’ai trouvé ça chouette de s’asseoir près de la fenêtre, ça donne une vue sur l’extérieur et, le soir, avec les lumières de la ville allumées tout au long de la rue en pente, je trouve ça jolie.

Disons que j’ai fait de belles et longues nuits depuis notre retour et… quelques siestes aussi… Mais j’ai l’habitude de venir travailler ici de temps à autres les lundi soir et les week-ends, alors ça aide !

Je reste près du professeur en le laissant observer le menu, puis sort mon petit carnet, répétant machinalement sa commande une fois que j’ai fini de tout noté :

Une soupe miso et salade d’algues wakame et un steak de bœuf de Kobe saignant avec les légumes grillés, c’est noté !

Je lui adresse un grand sourire, puis prend congé pour aller donner sa commande en cuisine. Au passage, je donne l’addition à la dernière table occupée, sans compter notre client de dernière minutes, qui prennent congé à leur tour. Il ne reste plus que Kelly-sensei et ça m’embête un peu de le laisser tout seul dans la grande salle… Par compassion, mais aussi parce que ce n’est pas très cool de laisser un client en solitaire ! Maman s’active avec ses employés pour préparer sa commande et me fait signe qu’elle prépare la mienne en même temps, du coup je lui demande juste un Unagidon parce que je n’ai pas très faim et que de l’anguille, ça me fait bien envie pour ce soir. Je reviens alors en salle et m’approche de la porte d’entrée, retournant le petit écriteau qui indique maintenant que le restaurant est fermé. Je reviens m’appuyer à la table voisine de celle de Kelly-sensei :

Voilà, ça ne devrait pas être très long à arriver ! Par contre…

Comment dire ça sans que ça ne paraisse étrange ? Bon, tant pis, je peux toujours proposer et on verra !!!

Si vous voulez un peu de compagnie, je vais bientôt prendre ma pause de fin de service alors je pourrais m’installer à la table d’à côté ? Comme ça vous ne seriez pas seul dans cette salle et si vous avez besoin de quoi que ce soit pendant le repas, je pourrais aller vous le chercher ! D’ailleurs souhaiteriez-vous une boisson ? Un peu de vin peut-être ? Nous en faisons parvenir directement depuis la France alors c’est l’occasion de découvrir, si vous n’en avez jamais bu ! Ou de vous faire plaisir, si vous aimez déjà ça ! Ou on a aussi d’autres boissons alcoolisées si vous le souhaitez ! Ou des boissons sans alcool, bien sûr !! Il y a de l’eau plate, de l’eau gazeuse, du thé glacé, des jus de fruits, des…

J’enchaîne tout sans vraiment arrêter pour laisser le médecin se prononcer, faisant tout le tour de la carte des boissons parce que, comme une idiote, j’ai oublié d’en ramener une avec moi pour la lui donner. Et puis je crois que c’est aussi l’effet de la panique, parce que ma proposition m’a semblée un peu intrusive une fois que je l’ai dite tout haut ! Manger avec quelqu’un du personnel du campus, c’est pas un peu déplacé ? Ou alors c’est moi qui me monte peut-être trop la tête ? C’est juste un repas après tout et en plus ça sera même pas à la même table !

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Meyuki parle : Japonais en #901e62, Français en #339999 et Anglais en #3366cc


Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 517
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : Bientôt 42
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs  [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs EmptyDim 6 Sep 2020 - 16:38


 

Une explosion de saveurs
À partager bien sûr

[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs 1ai6
Je lève un sourcil, souriant avec étonnement. De belles et longues nuits depuis notre retour. C’est-à-dire deux, grand maximum. Et elle trouve quand même le moyen d’aider – Je me fais vraiment, vraiment vieux – au restaurant familial. Quelle adorable petite, aussi pétillante que son sourire. Je soupire en la laissant s’éloigner, patientant tranquillement en regardant dehors. J’aime être près des fenêtres. Il y a toujours des choses à observer, même quand on n’a pas les yeux en face des trous comme moi en ce moment. Ayant l’habitude de manger seul, j’ai appris à prêter tranquillement attention à ce qui m’entoure même quand il a l’air de ne rien se passer. Dans un quartier calme comme celui-ci, c’est souvent riche en saynètes reposantes pour mon cerveau qui tourne à deux sous de l’heure. Enfin, quand je n’ai pas – Quel débit de parole – de petite Meyuki pour me garder éveillé par ailleurs, cela va de soi. Je l’écoute un moment paniquer en me détaillant la carte des boissons avant de la prendre en pitié et de la stopper d’une main, le sourire aux lèvres :

« De deux choses l’une : je ne bois QUE du vin français, mais je vais me contenter d’une carafe d’eau pour cette fois parce que mon rythme est déjà suffisamment en vrac comme ça. Ensuite, est-ce que ce n’est pas un peu contradictoire de me proposer de la compagnie en t’installant sur la table d’à côté ? Si tu n’y vois pas d’inconvénients, tu peux venir à ma table. Ça sera moins monotone que de manger tout seul. »

Si elle me l’a proposé, c’est que ça ne la dérange pas, j’imagine. Du reste, je ne la forcerai pas si elle préfère rester de son côté. Je comprendrai parfaitement qu’elle veuille manger tranquillement toute seule plutôt que de tailler la bavette avec le médecin scolaire qui débarque à la fin du service. Et puis de ce que j’ai compris, sa mère est juste à côté dans la cuisine et peut jeter un œil à tout moment par le pass. Si jamais elle est intimidée – Ne pas ressembler à un prédateur sexuel, c’est important – elle aura moins de mal à décliner de cette façon.

« Tu travailles ici même en période scolaire ? Ça ne te fatigue pas trop en plus des cours et des devoirs ? »

Je l’admire sincèrement. Je n’ai pas eu besoin de travailler pendant mes études grâce à mon père, je me suis donc contenté de vivre à ses crochets – Messiah. Mais tu peux m’appeler Mess. Je préfère – et de gâcher ma vie. J’espère seulement que ça n’empiète pas sur l’université, ça serait tout de même dommage.
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs Ash%20Signature
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Meyuki Harada
■ Age : 23
■ Messages : 1753
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes clubs :
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs FRFf7at [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs KbCJmVA [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs LbP1uVo


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs  [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs EmptyMer 25 Nov 2020 - 13:30

Une explosion de saveurs

Oh... Je euh... Oui, si vous voulez !

Le client est roi après tout, et puis je pourrais en profiter pour lui pose les questions qui me travaillent, si j'en ai le courage ... Je pars préparer la carte d'eau et revient la poser sur notre table, dénoue mon tablier et le pose sur le dossier de la chaise qui fait face au médecin, avant de la tirer pour m'y asseoir. Un peu nerveuse, je passe les mains sur mes cuisses avec un sourire maladroit.

Si jamais, vous pouvez revenir un jour pour goûter au vin qu'on sert ici et aussi découvrir d'autres plats ? La carte change en fonction des saisons pour une partie des plats, c'est chouette je trouve héhé.

Je souris d'autant plus que la pensée des plats d'hiver à base de raclette et autres joyeusetés me donne l'eau à la bouche. Certes, le prix monte parce que le fromage a faire acheminer ici c'est pas donné, mais une fondue savoyarde ou une bonne raclette, je ne dirai jamais non ! Je reviens vite porter mon attention sur le médecin scolaire et saisis l'opportunité de l'avoir en tête à tête pour le remercier du voyage a LA, avant de lui demander son aide à nouveau mais dans d'autres circonstances :

Merci encore pour votre compagnie au Ghost Tour, c'était rassurant de vous avoir, vous et Tatsunosuke. Et sinon euhm, dites, Kelly-sensei... J'espère ne pas vous embêter en vous parlant de votre travail alors que vous vous apprêtez a manger pendant un jour de repos mais... Je suis les cours de médecine moi aussi et j'aimerai vous poser quelques questions... Enfin , un de ces jours, quand vous voudrez bien sûr ! Je ne veux pas vous l'imposer là tout de suite haha ! Il.. il fait beau hein ?
Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Meyuki parle : Japonais en #901e62, Français en #339999 et Anglais en #3366cc


Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 517
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : Bientôt 42
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs  [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs EmptyVen 27 Nov 2020 - 15:41


 

Une explosion de saveurs
À partager bien sûr

[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs 1ai6
Meyuki accepte ma proposition et je l’en remercie d’un sourire. J’aurais compris si elle avait refusé, ma proposition a de quoi paraître intrusive aux yeux d’une jeune japonaise peu sûre d’elle, toute serviable et gentille soit-elle. Mais je ne suis pas un complet inconnu et, avec sa mère pour nous chaperonner par le pass, je ne doute pas – Arrête de raisonner comme un parano, Ashton – qu’elle soit suffisamment rassurée pour s’y risquer. J’en suis content. C’est toujours plus agréable de manger un bon repas en bonne compagnie – Quand bien même la compagnie a la moitié de mon âge – et pour une fois que je vais au restaurant, je ne vais pas m’en plaindre.

« Vraiment ? Je ne manquerai pas de revenir dans ce cas, je te le promets. Ça m’aidera à découvrir des spécialités. »

Je souris en la regardant qui s’éloigne pour aller chercher la carte. Qu’elle est mignonne, toute fière du restaurant où elle aide sa mère… Je soupire, bercé par la fatigue et la douceur de cette enfant qui allège mon cœur. J’ai vraiment – Bénies soient les filles – bien fait de venir ici ce soir… Bientôt tiré de ma rêverie par Meyuki lorsqu’elle revient vers moi, je pouffe en entendant ses remerciements qui me rappellent des tas de bons souvenirs :

« Oh voyons, ce n’était pas grand-chose. Le guide n’a pas du apprécier autant que toi mais je déteste avoir peur moi-même. Je n’allais pas te laisser trembler sous mes yeux toute la balade, même si j’avais toute confiance dans les talismans protecteurs de Takayanagi-kun. »

Ah ça, c’était vraiment une sacrée sortie. Je ne suis pas très à l’aise – Est-ce que c’est possible d’avoir un nom de famille encore plus compliqué ? – quand il s’agit d’encadrer des groupes mais cette virée dans les anciennes mines de Calico était vraiment mémorable à plus d’un point de vue et notamment parce que j’ai toujours du mal – J’ai cru que j’allais me mordre la langue – à me remettre de cette bandelette de papier collée sur mon torse pour me protéger des fantômes. De manière générale, c’était à l’image de tout ce que l’on peut exiger d’un voyage scolaire. Inattendu, futile, drôle et touchant, et donc indispensable. C’est donc dans les meilleures dispositions du monde que j’accueille la demande de Meyuki, balayant aussitôt avec enthousiasme sa timidité :

« Mais avec grand plaisir, Harada-chan ! Je suis toujours heureux de parler de mon métier et je serai également ravi de t’aider. Je t’en prie, assieds-toi et raconte-moi tout. En quoi puis-je t’être utile ? »

En priant pour que je n’ai pas à l’abreuver de détails trop saignants pendant mon repas.
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs Ash%20Signature
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Meyuki Harada
■ Age : 23
■ Messages : 1753
■ Inscrit le : 16/02/2017

■ Mes clubs :
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs FRFf7at [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs KbCJmVA [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs LbP1uVo


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : octobre 2014
Meyuki Harada
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs  [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs EmptySam 28 Nov 2020 - 22:27

Une explosion de saveurs

Ca me ferait très plaisir, Kelly-sensei. Et pour vous répondre, disons que je gère le rythme ! Je viens les lundis soirs et les weekends, et la semaine je me concentre sur les cours et les révisions haha…

Je pars chercher la carte et je reviens vite, le remerciant pour le Ghost Tour et je souris quand il mentionne les talismans de Tatsu. Je crois beaucoup à ces choses là moi aussi et, même si je suis un peu moins pratiquante que lui, je me suis plongée dedans. Et puis c’était mignon de le voir coller ses talismans sur les autres pour nous protéger ! J’ai vraiment un meilleur ami au top.

Puis je prends mon courage à deux mains et pars dans un discours super stressé pour demander au médecin scolaire s’il est d’accord pour répondre à mes questions, sans oublier de me défiler à la fin parce que, comme d’habitude, ça me gêne et je me défile… mais sa réponse me rassure et me fait sourire de nouveau :

Oohh c’est vrai ? Merci beaucoup !

Je m’incline pour le remercier et tire la chaise doucement pour m’asseoir, ramenant ma robe de service derrière les genoux pour ne pas la plisser. Maman va grommeler si j’en prends pas soin, vu que je dois la remettre demain… Par le passe-plat, je la vois me faire signe de la main pour me dire que ce sera prêt dans 10 minutes, au nombre de ses doigts, du coup j’hoche la tête pour lui dire que c’est OK avant de prévenir le médecin :

Le repas arrive dans une dizaine de minutes, mais je pense que ça me laisse le temps de commencer mes questions. Surtout, n’hésitez pas si je… si j’en pose trop ou que c’est trop déplacé ou quoi que ce soit…
Je me gratte l’arrière de la tête en baissant les yeux, par quoi commencer…

Comment est-ce que vous avez su que c’était cette voie qui était faites pour vous ? Qu’est-ce qui vous plait dans ce métier et euh… comment vous avez choisi votre métier ? Parce que la médecine, c’est quand même vaste et il y a plein de métiers possibles à différents niveaux et différentes spécialisations et je dois avouer que je me perds un peu dans tout ça, parce que je veux aider les gens, être proche d’eux et en même temps les postes à très grosses responsabilités ça serait trop pour moi vu ma difficulté à gérer les grosses pressions… Enfin, j’aimerai bien votre point de vue s'il vous plaît...

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Meyuki parle : Japonais en #901e62, Français en #339999 et Anglais en #3366cc


Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 517
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : Bientôt 42
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs  [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs EmptyMar 8 Déc 2020 - 9:30


 

Une explosion de saveurs
À partager bien sûr

[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs 1ai6
Je réponds d’un signe de tête à ses remerciements et replie mes longues jambes sous la table pour la laisser s’installer, curieux de ce qu’elle va bien pouvoir me demander. Et de la façon dont elle va outrepasser sa timidité pour ce faire aussi. Je ne peux pas m’empêcher de sourire – Tu mésestimes ma patience proverbiale, mon enfant – quand elle s’inquiète une fois encore de me déranger :

« Si tu arrives à poster davantage de questions à la minute que Watanabe-kun, je te demanderai un temps-mort. Je crois pouvoir encaisser autrement. »

Il me semble qu’ils se connaissent, il m’a déjà parlé d’elle en disant je cite, qu’elle était adorable, qu’elle aimait beaucoup Sora, que c’était son chibi, qu’elle était adorable, qu’elle avait grandi depuis qu’il la connaissait mais qu’elle restait son chibi, qu’elle était adorable, qu’elle était un peu naïve mais que c’était mignon et je suis presque sûr qu’il a mentionné le fait qu’elle était adorable mais je peux me tromper, ça va de soi. Loin de moi l’idée de me moquer de ce garçon, bien au contraire. Lui aussi m’enchante à chaque fois de son nuage de paroles – Et lui aussi me nourrit de bonnes choses, d’ailleurs – sans que je ne m’en lasse et je suis certain qu’il serait ravi que je fasse mention de lui pour rassurer cette enfant qui a manifestement des questions importantes à poser. Et en effet, une fois qu’elle a fini de chercher ses mots, ses interrogations sont à peu près celles que j’attendais. Je me renfonce dans ma chaise avec un sourire, caressant mon menton du bout des doigts :

« Hm. J’ai peur de ne pas être un très bon exemple sur ce plan. Je n’ai pas réellement choisi la médecine. Je me suis engagé dans cette voie suite à une sombre histoire de pression familiale et j’ai eu beaucoup de chance que cela me plaise. Il ne faut surtout pas faire comme moi ! Tu as déjà du le comprendre au travers de tes études, mais c’est un domaine très dur et parfois très cynique quand on en découvre les rouages, malheureusement. Il ne faut s’y engager qu’avec beaucoup de ténacité. »

Malgré ce que mon apparence laisse supposer aux gens étroits d’esprit, j’ai toujours eu la chance – On s’imaginait que j’étais une fragile petite pédale – d’avoir un fort caractère et une grande résilience. Ça m’a permit de bien résister au bizutage au début de mes études et surtout de ne pas me laisser écraser dans la compétition féroce – Mais il n’y avait qu’une seule personne capable de briser ma volonté à l’époque – qui sévit les premières années mais j’ai toujours un pincement au cœur quand je pense que dans la masse des diplômés de médecine, il y a une frange de gens qui ont écrasés sans vergogne leurs camarades. Je frémis rien que d’imaginer une jeune fille comme Meyuki – En l’état, elle se ferait croquer en deux bouchées et demie – dans un tel environnement. Non, très clairement, il ne faut pas s’embarquer en médecine uniquement armé de son altruisme et de ses idéaux. Il faut aussi du cran, de la détermination, la capacité à faire face à des situations déchirantes et, je l’admets, une part de férocité. Mais inutile de généraliser. Il y a aussi de belles amitiés et beaucoup de solidarité en médecine. C’est essentiel pour des personnes dont le métier sera essentiellement de sauver des vies. La question de l’orientation et des différentes branches spécialisés est plus simple et j’y réponds sans difficulté :

« Ce n’est pas facile de s’y retrouver mais c’est à ça que servent notamment les stages du premier cycle et l’externat du deuxième cycle. En multipliant tes expériences sur le terrain dans les différents services, tu découvriras les différentes spécialités et tu seras plus à même de choisir ta voie à la suite. En ce qui me concerne, j’ai su très vite que je voulais rester en médecine générale. Les spécialistes font un travail extraordinaire et j’ai beaucoup de respect pour les collègues des différentes branches mais je préférais exercer à plus petite échelle et être plus proche de mes patients. Les connaître, les voir grandir et vieillir, les voir amener leurs propres enfants… Ça me parlait bien davantage que de travailler dans un hôpital même si le salaire aurait sans doute été plus conséquent. Et puis, presque sans m’en rendre compte, j’ai choisi d’aller dans le milieu scolaire. J’ai toujours eu un bon feeling avec les jeunes et, comment dire… Je trouvais ça important. »

Parce que les enfants et les adolescents ont besoin de gens bienveillants. Parce que parfois, il suffit de vraiment peu de choses – Tu n’as pas à te laisser faire, tu sais ? Tu n’es pas obligé de les laisser s’en prendre à toi comme ça – de quelques mots gentils échangés pendant un point de suture – Tu as le droit de te mettre en colère quand quelque chose ne te plaît pas, sinon rien ne change – et d’une paire d’yeux absolument magnifiques – Moi je les trouve très beaux, tes cheveux. Ça te va bien – pour infléchir le cours de toute une vie. Du coin de l’œil, j’aperçois la mère de Meyuki qui pose les premiers plats sur le pass et, juste avant que la jeune fille n’aille les chercher, je joins les mains sur la table et me penche vers elle pour la regarder dans les yeux :

« Pourquoi es-tu en médecine, Meyuki ? Comment veux-tu aider les gens ? Quels sont les maux que tu cherches à soulager. Ce sont ces questions que tu dois commencer à te poser pour y voir plus clair. »
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs Ash%20Signature
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs  [Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Restaurant "Au menu"] Une explosion de saveurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville :: Restaurants-
Sauter vers: