Revenir en haut
Aller en bas

-20%
Le deal à ne pas rater :
Figurine Herbizarre N°76 – Collection Super Smash Bros.
11.99 € 14.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haruko Fabre
■ Age : 29
■ Messages : 33
■ Inscrit le : 17/07/2020

■ Mes clubs :
Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Haruko Fabre
« Elève ; en 2ème année »
(#) Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton]  Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] EmptyMar 28 Juil 2020 - 23:04

(Fin Août)

Après quelques semaines seulement, je commençais à prendre mes marques dans le campus. Le parc n'avait presque plus aucun secret pour moi. J'y avais pris mes habitudes. L'intérieur du lycée quant à lui restait une sorte de mystère. J'adorais ressentir cette vibration à la découverte d'un nouveau lieu. Un endroit où, par moment je n'avais pas le droit d'être. Dans mes recherches, j'étais tombée une fois sur la porte de l'infirmerie. Un frisson était monté le long de ma colonne vertébrale.

J'étais réellement comme toutes les enfants qui avaient passés leur jeunesse dans les hôpitaux. Il était impossible d'oublier les soins, les blessures, les histoires. Nous tentions de rester à l'écart le plus possible de ces situation, tout en sachant qu'un fois par mois au moins, la réalité nous rattrapait implacablement. J'esquivais alors la porte, la laissant s'éloignée dans mon dos à hauteur de j'avançais vers d'autres horizons.

Quelques semaines n'avaient rien changé à l'histoire. Je me sentais à l'inverse de Harry Potter. Lui avait eu droit à un hibou, une lettre manuscrite et l'espoir d'une vie meilleure. Pour moi, c'était une simple lettre imprimée par ordinateur, laissée dans la boite au lettre et qui me mènerait potentiellement à des heures d'ennuis mortels. Quelle désillusion! Encore une batterie d'examens.

Et avec ça la rencontre avec un nouveau médecin qui allait, comme de par hasard, me regarder sous toutes les coutures comme si j'étais un cas clinique sans précédent. Résultat ce docteur Ashton serait sans doute le plus grand et insupportable enquiquineur de la terre, jusqu'à ce que nos rendez vous lui deviennent tellement habituels qu'il n'aurait rien de plus à me dire que citer la longue liste d'examen auquel il fallait procéder.

Je retournais donc à contre coeur vers cette porte maudite. Comme toute bonne élève qui se respecte, j'arborais ma plus belle paire de lunette de vue. Je portais une tenue composée d'un pantalon en cuir noir asymétrique, un tee shirt blanc en damier à moitié rentré dans son pantalon et des converses blanches. Cela lui donnait un look un peu sportwear. Je sentais bon la crème solaire, enfin bon, tout est relatif. C'est une odeur qui j'avais appris à oublier.... et à camoufler! Mais rien n'était plus logique pour un rendez vous médical que de ne pas porter de parfum et prouver qu'on faisait bien ses devoirs!

L'aiguille de l'horloge avançait. C'était normal d'arriver en avance en France, et sans doute encore plus au Japon. Si bien que le temps dans cette salle/couloir, me semblait durer une éternité.

*Je me demande si les médecins au Japon sont comme en France? Toujours en retard... Ou alors, tout comme les conducteurs de train, peut être devra-t-il s'excuser de son retard s'il en a.*


Cette idée ne manqua pas de m'arracher un sourire. Elle continua dans sa lancée, imaginant un vieil homme, les cheveux grisonnant, les lunettes au bout du nez. Tout à fait l'image que l'on a des médecins dans la plupart des vieux films. Cette vision avait au moins eu l'avantage de lui changer les idées le temps qu'on la prenne en charge.

*Aller, c'est reparti pour un tour!*

---------------------------------

Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] Ysyl


Dernière édition par Haruko Fabre le Jeu 30 Juil 2020 - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 45
■ Messages : 111
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : Bientôt 42
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton]  Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] EmptyJeu 30 Juil 2020 - 11:04


 

Chevelure de légende
et petites fées des neiges

Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] Awpz
Je ne suis pas un homme pressé. J’aime prendre mon temps et faire les choses tranquillement, au rythme qu’elles méritent, sans avoir à courir après l’horloge et le cortège d’injonctions qui alourdit chaque minute. Aussi, pour pouvoir jouir comme je l’entends de ma lenteur, je fais en sorte d’avoir toujours du temps devant moi, autant que faire se peut. Comment dire que parfois, ça ne se peut pas. J’ai trois minutes de retard quand j’arrive à l’infirmerie.

« Bonjour ! Excuse-moi, j’espère que tu n’attends pas depuis trop longtemps. Je serais bien arrivé plus tôt mais j’ai eu quelques… empêchements. »

C’est peu de le dire, et c’est à peu près ce que n’importe qui me voyant pourrait penser. D’ordinaire, j’arrive à la porte de l’infirmerie à 8h10 sonnantes, impeccablement coiffé et maquillé, chemise propre et blouse immaculée, près à commencer la journée par une bonne tasse de thé avant de faire mon boulot. Pas aujourd’hui. Aujourd’hui, je me suis réveillé en catastrophe cinq minutes avant mon réveil parce que l’un de mes imbéciles de chats a réussi par je ne sais quelle sorcellerie à se pendre – Oui – avec le cordon à rideaux. Par miracle, je suis arrivé à temps pour le décrocher mais cela s’est fait au prix d’une épouvantable frayeur – Rien de pire qu’un shot d’adrénaline au saut du lit – et de nombreux coups de griffes désespérés. Ce petit con m’a littéralement lacéré les mains, les poignets, l’avant-bras gauche, le menton et la joue droite. Impossible de l’ignorer en me voyant. Et bien évidemment, le temps que je parvienne à calmer la pauvre bête terrorisée, que je m’assure qu’il n’avait rien de grave et que je désinfecte toutes les plaies qu’il m’a infligées, prendre mon temps n’était clairement plus une option.

Tentant vaguement de remettre en place mon chignon fait à la va-vite et plus chancelant que jamais, je soupire discrètement pour moi-même en faisant signe à la jeune fille d’entrer dans l’infirmerie que je viens d’ouvrir. Quelle journée… Ce faisant, j’observe – Ses yeux lui donnent l’air d’un petit lapin – la jeune fille en question. La pré-rentrée marque le retour des bonnes habitudes après des vacances bien plus mouvementées que j’aurais pu le souhaiter et aujourd’hui est un peu particulier car j’ai rendez-vous avec une élève nouvellement inscrite. La pauvre petite souffre d’albinisme total et, son dossier m’ayant été transmis par son ancien médecin traitant, je voulais faire un point calmement avec elle avant la rentrée et le retour de tous les autres marmots. Inutile de dire que Silver a bien choisi son jour pour pourrir mon planning. Je dois avoir l’air particulièrement louche – Encore plus que d’habitude – Haruko, elle, est singulière, inutile de le cacher. De taille moyenne, vive et menue, une allure sportive, je ne sais pas ce qui m’intrigue le plus entre la coupe étrange de ce pantalon et toute la blancheur de son physique. J’essaie de ne pas trop m’appesantir – Ses cils sont tout blanc, c’est tellement joli ! – car je me doute bien que je suis ni le premier ni le dernier à la dévisager mais à ma décharge, je n’ai jamais rencontré d’albinos avant ce jour.

« Tiens, mon bureau est de ce côté et je vais mettre une théière en route avant tout chose. »

Posant ma veste sur le porte-manteau et ma boîte à gâteaux sur un meuble, je prends un instant pour rajuster les manchettes de ma chemise bleu ciel sur mes poignets avant d’allumer la bouilloire. Puis, tout en préparant la boule à thé – Darjeeling – j’adresse un sourire à la jeune fille dont j’ai déjà parcouru le dossier ?

« Alors ! Comment vas-tu, Fabre-san ? Sauf si tu permets que je t’appelle par ton prénom. Tu t’acclimates au campus même si la rentrée n’est pas encore là ? »

À vrai dire, je préférerais l’appeler par son prénom. J’adore les français et leur vin mais – Fabre. Faaaaaabrrreuh – bon sang, qu’il est compliqué de prononcer des trucs dans leur langue, parfois…
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] Ash%20Signature
Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Haruko Fabre
■ Age : 29
■ Messages : 33
■ Inscrit le : 17/07/2020

■ Mes clubs :
Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Haruko Fabre
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton]  Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] EmptyVen 31 Juil 2020 - 6:39

D'un coup, j'entends quelqu'un débouler en trombe dans le couloir. Je regardais rapidement ma montre, 3 minutes de retard. Si j'avais été vache, je lui aurais fait remarquer que c'est inadmissible pour un médecin d'être en retard! Mais en réalité, j'étais plutôt satisfaite de ce qu'il appelait un retard. En France, on appel retard lorsqu'un médecin vous fait patienter 30/45 min. Alors autant dire que c'était le paradis au Japon! Du moins si tous le corps médical fonctionnait ainsi. Il semblait particulièrement perturbé, tentant aussi bien que possible de mettre de l'ordre dans son incroyable chevelure. Mon dieu, qu'est ce que j'aurais voulu en avoir une comme ça. Je pense que j'aurais tout donné pour un peu de beauté et de... normalité. Il pouvait même faire penser à une perruque de cosplay haut de gamme selon l'angle et les reflets. Je restais un instant bouche bée lorsque, sans rien remarqué, il m'invita à entrer. Il était grand et imposant. Tout à fait l'idée qu'elle se faisait d'un coureur au rugby. Pas que je n'aime regarder ce genre de sport... mais de temps en temps, il n'y avait pas de mal se faire plai.... à regarder du sport à la tv! En tout cas, rien à voir avec l'idée qu'elle se faisait d'un médecin japonais. Ce n'était pas plus mal! Avec un peu de chance, vu qu'il n'avait pas le physique que j'imaginais... il n'en aurait pas le mental non plus!

De ce que je peux voir, il me regarde. Point classique! Mais à ma grande surprise, il tourne vite les talons pour me proposer de m'asseoir. Il disait aller faire chauffer un théière. Il en profita surtout pour se donner un peu de style! Sa tenue était plutôt bien assorti, malgré la précipitation de son arrivée. Alors qu'il me demandait comment se passait mon intégration, je levais les yeux.

*Aie... Fabre-san. Non mais au secours! Voilà clairement une habitude de langage qui ne passera pas... Mamie serait folle d'entendre ma vision du respect quand à la société japonaise. Juste non, c'est pas possible!*

Je ne pus m'empêcher de me racler la gorge. Non, ça ne passait définitivement pas. Heureusement, le médecin proposa assez vite de m'appeler par mon prénom. Vive les habitudes occidentales! De plus, il semblait avoir un accent étrange. Pas du tout japonais pour le coup. D'où venait-il? Sa manière de rouler un peu les r faisait penser à de l'anglais. Mais... on pouvait noter l'anglais britannique, australien, américain, écossais, irlandais et j'en passe.


"Pas de soucis pour le prénom. A vrai dire, je préfère. Entendre des san, kun, chan, sama c'est épuisant. En France on ne fonctionne vraiment pas ainsi. Quant à mon intégration, ça se passe plutôt bien pour le moment. J'ai bien croisé une ou deux personnes, mais avec mes lunettes de soleil, personne ne s'arrête sur moi. Alors ça va. En général je profite du fait qu'il n'y ai personne sur le campus pour prendre mes marques.  "


Ce qui était totalement vrai. Plus il y aurait de monde, moins je serais tranquille. Et dieu sait que je cherchais par dessus tout à me fondre dans la normalité. Du moins une normalité stylée. Hors de question de mettre la mode de côté, porter des vêtements lambda pour ne pas se faire remarquer! L'odeur du thé commençais à se répandre dans la pièce.

*Ohhh, c'est pas du thé japonais ça!*

Je lève le nez pour profiter du parfum. Ça fait quelques mois que je n'ai pas senti un tel parfum. Cela me rendrait presque nostalgique. J'en oubliais presque la raison de ma visite!

"Alors docteur, comment allons nous procéder?"

J'allais peut être un peu vite, mais ces rendez vous étaient en général tout sauf agréable. Bien que pour une fois, celui ci commençait plutôt bien. A voir comment cela allait continuer. Peut être le caractère jovial qu'il affichait pourrait briser la glace définitivement. C'était sans doute trop tôt encore pour le dire.

---------------------------------

Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] Ysyl
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 45
■ Messages : 111
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : Bientôt 42
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton]  Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] EmptyDim 2 Aoû 2020 - 9:08


 

Chevelure de légende
et petites fées des neiges

Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] Awpz
Je hoche la tête en apprenant qu’elle aussi préfère que je m’en tienne au prénom – Yes – et souris lorsqu’elle ajoute la raison de cette préférence. Le poids d’un double héritage culturel n’est pas toujours équitablement réparti, c’est un fait.

« C’est vrai que ça semble confus quand on vient d’ailleurs mais si tu veux un avis totalement subjectif, je trouve ça moins compliqué à saisir que la conjugaison à la française ! Enfin, va pour Haruko dans ce cas. Ça me fait penser que je ne me suis pas présenté : Ashton Kelly, enchanté. Et, j’en suis navré, mais moi j’aime bien qu’on m’appelle Kelly-sensei. Docteur me va parfaitement aussi, cela dit. »

Lui dis-je avec un petit clin d’œil complice par-dessus l’épaule, en reposant la bouilloire. Je dois bien confesser que je suis un vulgaire touriste. J’ai trouvé ça dépaysant – Kelly, c’est quand même bien plus joli à prononcer qu’Ashton – dès mon arrivée au Japon. Entendre mon nom transformé par cet accent exotique et ce suffixe respectueux, que ce soit san ou sensei, m’a plu immédiatement. J’avais l’impression d’être quelqu’un de nouveau et – J’aurais adoré pouvoir m’appeler Kelly – j’avais cruellement besoin de ce changement, de cette preuve tangible que j’avais tourné la page. Enfin, Haruko devra en prendre l’habitude de toute façon maintenant qu’elle vit au Japon. Avec un peu de chance, ses futurs camarades – Mais Kelly Kelly, c’est vraiment nul comme nom – seront plus ouverts que les vieux à ce sujet. C’est l’avantage d’un établissement qui accueillent des élèves de tous les horizons. Je réponds à sa question en achevant de dresser le plateau :

« Et bien ma foi, je suggère de commencer par une bonne tasse de thé et ensuite nous procéderons aux examens et prescriptions habituels, j’imagine que tu as l’habitude. Tu veux du thé ? »

Je n’ai pas relevé d’allergies alimentaires dans son dossier, ou en tout cas pas pour le thé. Ça m’aurait fait lever le sourcil, et prier pour son âme. Peut-il exister pire punition que d’être allergique au thé ? Pas vraiment mes yeux. Le plateau vient donc se poser entre nous, supportant la théière qui infuse, deux tasses et leur soucoupe – Porcelaine anglaise avec fleurs et dorures, je suis irrécupérable – une petite boîte pour le sucre et une grande boîte pour les speculoos. L’artillerie lourde. D’habitude, je la réserve pour ma pause de seize heures mais pourquoi se priver ? Il est important que je fasse connaissance avec cette jeune file et, si possible, qu’elle se sente à l’aise avec moi étant donné qu’elle va passer la porte de l’infirmerie au moins une fois par mois.

« Es-tu en forme, de manière générale ? Je crois avoir compris que tu es arrivée récemment à Kobe. Ton installation s’est bien passée ? Pas trop de fatigue, de stress ou de problèmes de sommeil ? »
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] Ash%20Signature
Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Haruko Fabre
■ Age : 29
■ Messages : 33
■ Inscrit le : 17/07/2020

■ Mes clubs :
Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Haruko Fabre
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton]  Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] EmptyHier à 18:42

*Ahhh, merci. Enfin un professeur... Euh docteur compatissant mais sans trop.*

Je ne pus m'empêcher de sourire. Il avait l'air beaucoup plus agréable que bon nombre de professeur que j'avais pu croiser jusqu'à lors. Ne serait ce que cette souplesse d'appellation. Rien que pour cela je serais plus qu'encline à l'appeler "Kelly-sensei". Comme quoi, les efforts dépendaient bien de la manière dont on les présentaient. Mais pour revenir à un sujet plus pragmatique, il était vrai que sur certains points, le français était une vraie plaie à apprendre, même pour les natifs. Son petite clin d'oeil ne manqua pas de me faire sourire. C'est que pour un vieux schnock, il était plutôt pas mal! Que ce soit par le caractère ou le physique. Mais bon... un vieux, reste un vieux! J'avais trop souvent vu les adolescentes s'éprendre de leur professeur pour ne pas avoir envie d'en faire partie. Par contre la couleur de ses cheveux m'hypnotisaient réellement. Ce ne pouvait être naturel. Moi qui adorait le cosplay, cela me laissait imaginative. Quel costume allais-je pouvoir créer avec lui comme modèle? Un million d'idée m'assaillirent. Costume blanc d'idole? Avec un costume sombre et des oreilles de chat noire et violette? Ou alors une version Raven masculine? Tant d'idées!!!! J'en avais la tête en ébullition. Ma réflexion fut temporairement interrompue par les paroles de Kelly sensei. En effet, j'avais l'habitude de ce genre d'examen. Aucun secret, mis à part peut être les procès japonais en la matière. A voir sur le tas donc.

"J'avoue que l'odeur me tente. Je ne dirais pas non à une petite tasse. Je suis loin d'être une experte, mais je préfère de loin un bon thé occidental à ceux que vous servez ici. Cela dit sans vous offenser."

Je n'avais rien contre le thé japonais, mis à part le fait qu'il soit un peu trop brut et par moment amer. Ma Grand mère adorait les thés servis après toute la cérémonie officielle. A chaque fois que j'avais eu à en boire, j'avais dû me forcer à avaler en silence de peur de me prendre ses foudres. Néanmoins, je ne refusais jamais un sencha avec un peu de miel ou une pâtisserie aromatisé au Matcha. Un plateau très franco-anglais glissa rapidement entre nous. Rien à faire, il avait une classe tout européenne! J'aimais un peu moins la porcelaine, mais le travail de dessin effectué dessus me laissait admirative. Enfin, pas le temps de faire mon observatrice, nous allions rentrer dans le vif du sujet. 

"J'avoue qu'en ce moment ce n'est pas la grande forme. Le déménagement en lui même se passe bien. J'ai l'habitude de m'adapter à de nouveaux environnements. C'est surtout le décès de mon grand père et l'attitude de ma grand mère qui m'inquiètent. J'ai souvent plus la tête à ça, qu'au reste... Autant que faire se peut, je fais en sorte que mes journées soient les mêmes. Cours de soutient, dessin, sport, restaurant quand j'en ai l'occasion. Mais la nuit est dure. Heureusement que je n'ai pas encore un emploi du temps trop chargé, ça me permet de rattraper un peu le sommeil que mon maudit cerveau me fait perdre en cogitant trop le soir. Je n'ai pas noté de malaise en journée pour le moment, mais en cas je mange un peu plus de sucre lent que d'habitude. Et vu la chaleur... la routine de la crème, du chapeau, de l'ombre et tout le toutim."

Il allait sans doute s'inquiéter de mon état mental. Ce qui ne serait pas forcément étonnant, mais pour l'instant, j'arrivais à peut près à gérer la situation. Je savais qu'en cas de besoin il serait là. Et puis... Je pourrais sans doute voir une aide psychologique... Cette idée me fit frisonner. Je m'empressais alors d'attraper la tasse et d'en prendre une gorgée. La chaleur du liquide m'invita à m'enfoncer un peu dans le fauteuil. 

"Il est délicieux! Il n'y a vraiment rien de mieux qu'un bon thé pour commencer une journée. Et à ce que je vois, la votre a dû commencée de manière assez musclée."

Il ne fallait pas être devin pour le voir. Je fronçais un peu les sourcils et pinçais la bouche, compatissante. 

---------------------------------

Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] Ysyl
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton]  Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec l'homme à la chevelure de légende [pv Ashton]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le bâtiment Yamanaka :: Infirmerie-
Sauter vers: