Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -54%
4ème maillot Jordan x Paris Saint-Germain ...
Voir le deal
41 €

Partagez
 

 Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 39
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] EmptyMer 29 Juil 2020 - 0:12

« La vie est un apprentissage permanent, plus on croit savoir et moins on sait. »

- Mais oui Maman, ne t'en fais pas je devrais pouvoir me débrouiller. Ça ne doit pas être si compliquée.

Des mots qui restèrent gravé dans son esprit au moment où Soren était arrivé à la laverie avec un sac remplis de linge et vêtu simplement d'un jogging noir et d'un haut gris ... Pas si compliquée...

Cependant, il devait laver certaines affaires qui avait eu droit à une surprise dans son sac, un flacon de gel douche s'était malencontreusement ouvert et bien évidemment, une bonne partie de ses affaires avait pris un mauvais coup dans l'histoire. Encore la chance, visiblement. Parfois Soren avait la sensation qu'une personne invisible s'amusait à le malmener afin de le placer dans des situations indélicate... Mais non, il se rassurait en se disant que cela ne pouvait pas arriver.

Bref, maintenant, il était dans la fameuse laverie. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y avait de la place et par chance, c'était désert. Les vacances devaient jouer un peu sur cet état de fait. A l'attaque se dit Soren en s'approchant d'une machine d'un air perdu. Il l'ouvrit alors et y mit son linge sans vraiment faire plus attention que ça.

A vraie dire, c'était probablement la première fois qu'il utilisait un appareil comme ça, habituellement, sa mère ou sa tante, selon chez qui il vivait, mettait un point d'honneur à gérer la maison. Résultat, Soren se concentrait sur d'autres aspects de la vie à la maison. Entraînement avec son père à la maison en général. Pouvait-on le blâmer d'être ainsi désorienté face à un tel engin ? Certains diraient que oui.

- Bon eh bien... On va improviser.

A peine avait-il dit cela qu'il eut la sensation d'entre sa mère lui hurlait « Non surtout pas ! » dans son crâne. En règle générale, quand le cerveau envoyait des messages pareils, il valait mieux les prendre au sérieux. On pouvait donc oublier l'improvisation pour ce coup la. D'un air dubitatif, l'étudiant se dirigea vers les produits sans vraiment trop comprendre ce qu'il devait faire avec visiblement.

A cet instant précis, il crut entendre un petit rire dans la pièce. Quelqu'un avait dû rentrer pendant qu'il était perdu dans ses pensées. Le jeune homme n'en mené pas large. Lui qui n'aimait pas vraiment perdre le contrôle de la situation, la autant dire qu'il était en plein dedans. Lorsqu'il se tourna pour confirmer s'il était bien seul ou non, il constata qu'une jeune femme était bel et bien présente dans la pièce.

Le jeune homme se massa alors le dos du crâne, un tic qu'il avait lorsqu'il était mal à l'aise. Elle devait avoir 2 ou 3 ans de moins que lui et sa peau semblait plus clair que la plupart des autres élèves. Il n'insista pas plus loin sur le regard et dit d'un ton calme.

- Ça se voit que je ne suis pas doué je suppose ?
Revenir en haut Aller en bas
Haruko Fabre
■ Age : 29
■ Messages : 33
■ Inscrit le : 17/07/2020

■ Mes clubs :
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Haruko Fabre
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] EmptyVen 31 Juil 2020 - 5:40

C'était une journée des plus courantes pour moi. A un détail près... THE Cleaning Day! Autant dire que le réveil n'avait pas été des plus simple. Quelle joie infinie de procrastiner au lit alors qu'une tonne de taches barbantes vous attendent. Le réveil sonna une énième fois, ce qui me força à nouveau à sortir la main de la couette pour l'éteindre. Dans un geste d'une précision toute relative, je caressais l'écran de mon téléphone.

"Oui oui, je sais, il faut que je me lève. J'avais déjà compris à la première sonnerie!"
dis-je, la voix encore rauque.

Je sortie une jambe, puis l'autre, essayant de me réveiller le plus en douceur possible. Heureusement, j'étais seule dans la chambre. Personne n'avait été dérangé par ma charmante sonnerie. Étirant mes bras en l'air, je commençais à reprendre contenance. Certaines personnes avaient besoin d'un café pour se réveiller, d'autres une cigarette. Pour moi, c'était un bon étirement et mon rituelle de médicament! Rien de tel que la réalité pour vous mettre debout! L'humeur quant à elle, c'était une autre histoire. Et aujourd'hui, je dois dire que j'étais plutôt neutre. Si seulement un prince charmant pouvait venir et nettoyer la chambre en un clin d'oeil... Voilà à quoi devrait servir un prince! Je balayais cette idée, bien qu'elle me fasse un peu sourire.

*Par quoi je commence? Poussière, lessive, nettoyage des communs?*

Après un rapide constat de la situation, il fallait venir à l'évidence. J'allais vite me retrouver à poil si je continuais ainsi. La lessive serait donc la première chose à faire! Mais avant tout, crème solaire et vêtements. Une tenue simple ferait l'affaire. C'était parti pour une robe tee-shirt noir avec quelques motifs rock et une paire de bottine plate. Une fois vêtue, j'attrapais le sac de linge sale d'une main, espérant en vînt réussir un tour de force...

*Je peux le... non... non... nonnnn*

Voulant jouer les athlètes, je me rendis vite compte que j'avais un peu abusé sur la quantité de linge à laver... Peut être faudrait-il plusieurs aller-retour. Cette idée me déprima encore plus. Un bref tri me permis de mettre dans un sac les vêtements qui m'étais le plus précieux. Les autres attendraient un peu... beaucoup... à voir! Prenant sous le bras la lessive, l’adoucissant et les lingettes, je fonçais à la laverie. Au dernier moment, je me retournais pour prendre mes lunettes de soleil... et puis non! Les vacances étant encore d'actualité, il n'y aurait sans doute personne à choquer.

A mon grand désespoir, je n'étais pas seule à avoir eu l'idée de la lessive. Il fallait que je m'y fasse, je devrais croiser du peuple! Heureusement, il ne sembla pas remarquer mon arrivée. Je m'installais sur une machine, un peu curieuse tout de même par rapport au jeune homme. Il restait là, planté comme un piqué à regarder la machine à laver. Le temps passa mais rien ne se produisait. Par moment on aurait dit qu'il était sur le point de se mettre en action, mais rien. J'essayais de ne pas trop y prêter attention. Ehhh, j'avais une lessive à faire tourner aussi... Mais que voulez vous? Mon humeur neutre du jour cherchait désespérément un peu de distraction. Il finit par prononcer quelques mots qui ne manquèrent pas de me faire sourire. En un sens, mieux valait faire quelque chose que de rester planté là, mais... Malgré toute la volonté du monde il ne semblait vraiment pas s'en sortir. Je voyais tellement une barre de chargement au dessus de sa tête avec un magnifique "Fatal Error". Je me mis à rire malgré moi.

Il se retourna soudain et me regarda rapidement. Sur le coup, ma respiration s'arrêta. Je priais pour ne pas entendre les mots blessant de mon passé et rejetais cette idée en même temps. Me disant que j'avais grandi et que j'étais au dessus de ça! Ses premières paroles me firent rirent. Autant dire que j'étais à mille lieu de penser qu'il me dirait ça.

"Non, pas du tout... " dis-je avec un sourire en coin.

D'abord un peu hésitant, je finis par prendre de l'assurance et me rapprochais.

"Peut être puis-je t'apporter mes maigres connaissances dans le milieu de la lessive?"


Maigre, bonne blague pour le coup. Moi qui portais des vêtements adaptés à ma malédiction, j'avais vite dû se positionner en expert de la lessive! Lorsque j'étais en France, mon aide personnelle avait dû faire 2 ou 3 lessives avant que je le lui demande gentiment de s'en abstenir. Quel carnage elle avait fait à mes vêtements fait sur mesure.

Sans vraiment attendre la réponse, je jetais un coup d’œil à ses produits. De ce que je pouvais voir, il avait le nécessaire pour une lessive classique. Bon... Ce n'était pas le moment de ramener sa science alors autant faire au plus simple.

"Commençons par le commencement! Tu dois laver quel type de vêtements? Sous vêtement, vêtements classiques? Tout confondu?"


En réalité, j'aurais préféré lui demander s'il portait des vêtements en coton, soie ou quelque chose du style. Au vue de sa tenue, c'était juste impossible de deviner. Une fois plus près, je me fis la réflexion qu'il n'était pas mal. Cheveux noirs, yeux verts. Étrange mélange pour un homme typé japonais. Il semblait plus âgé que moi, mais impossible de dire de combien.

*T'inquiète pas mister, la jeunette va t'apprendre la vie!*

---------------------------------

Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] Ysyl
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 39
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] EmptyVen 31 Juil 2020 - 10:45

Le jeune homme ne savait vraiment plus ou se mettre au moment où elle avait ri. Au moins, elle était de bonne humeur. Son rire cristallin ne laissait pas transparaître la moindre trace de moquerie, ce qui ou pour effet de rassurer légèrement Soren. Son regard s'adoucit l'espace d'un instant quand elle lui confia que ce n'était pas le cas, avant de reprendre son sérieux lorsqu'elle enchaîna.

- Peut-être puis-je t'apporter mes maigres connaissances dans le milieu de la lessive?

Maigres connaissances ? Comparé à ce qu'il en savait, elle devait être une intello en puissance. Soren pouvait difficilement refuser sa proposition. Surtout pas dans sa position ou à tout moment il pouvait transformer l'endroit en piscine ou en bloc de mousse. Autant avouer qu'elle arrivait au bon moment sinon qui sait ce qui aurait pu arriver.

Elle s'était approchée afin de voir les produits du jeune homme qui s'était légèrement écarté pour lui laisser les champs libres. Faisant son possible pour ne pas ressembler à un Bambi qui venait de naître. Il resta concentré afin de retenir chaque information qu'elle pourrait lui transmettre. Même s'il se faisait déconcentrer par des pensées parasites par instant. Des souvenirs avec son Oncle ou sa mère en raccord avec ce moment présent. Ils les voyaient tellement bien se moquer de lui à l'heure actuelle que l'impression qu'ils soient derrière son dos à ce moment-là en était pesante.

La jeune femme ne fit pas grand cas du jeune homme sur le moment et c'était tant mieux. En revanche, il put l'observer d'un peu plus près et fut pendant quelque instant captivé par ses yeux. Des yeux rouges, il n'en avait jamais vu, en même temps, la seule ou les seules personnes de ses familles sortant du lot était sa mère et sa tante, toute deux blondes aux yeux verts. Yeux qu'il avait hérités d'ailleurs. Mais ses yeux rouges, il trouvait cela vraiment beau. Pourtant, sans savoir pourquoi, Soren se doutait bien qu'il devait y avoir une contrepartie à ses yeux et cette peau pale. Cependant, cela ne le regardais pas du tout, l'étudiant préférait éviter de poser des questions sur les autres, c'était à la fois impolie et indiscret.

- Commençons par le commencement! Tu dois laver quel type de vêtements? Sous vêtement, vêtements classiques? Tout confondu?

Le jeune homme faillit répondre quelle importance, mais il se doutait que ça devait en avoir. Pourquoi poserait-elle une telle question sinon ? Malheureusement, il savait que la plupart de ses vêtements était dans des matières simples, mais là encore, n'y connaissait rien car ce n'était clairement pas un magnat de la mode. Au contraire, c'était sa mère et sa sœur qui s'occupait de son style vestimentaire et encore, Soren n'enfilait pas tout et s'avérait plutôt être une véritable plaie dans les boutiques lorsqu'il était concerné bien sûr.

- Un peu de tout, mes affaires étaient propres, mais un gel douche en a décidé autrement dans mon sac. Ma tenue d'entrainement qui est en coton a pris le plus gros... et pour le reste c'est principalement des hauts en tissus simple ou synthétique.

Il espérait avoir répondu à sa question, tout était déjà dans la machine, Soren avait peut-être déjà commis des erreurs. Forte heureusement, ses sous-vêtements étaient dans une poche à part... Cela aide parfois d'écouter les conseils, car la situation aurait pu être encore plus gênante pour lui. Puis il indiqua la machine dans laquelle tout avait été déposé... Enfin balancé mise à part sa tenue d'entrainement de Kendo dont il prenait grand soin.

Il l'observa et dit demanda d'un ton calme quoi qu'un peu hésitant.

- Je peux te demander ... la matière du vêtement, cela à son importance pour la lessive ? Je suppose, mais a vraie dire, on ne m'a jamais vraiment laissé toucher à mon linge sale.

L'espace d'une seconde, on aurait pu croire qu'il allait lui poser une question sur ses yeux, mais ce n'était pas le cas, Soren était curieux de comprendre ce qu'il n'avait jamais compris par le passé, ayant l'impression d'être passé à côté de tant de choses qui peuvent avoir une importance capitale pour sa vie d'adulte.
Revenir en haut Aller en bas
Haruko Fabre
■ Age : 29
■ Messages : 33
■ Inscrit le : 17/07/2020

■ Mes clubs :
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Haruko Fabre
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] EmptySam 1 Aoû 2020 - 6:43

Le jeune homme sembla rester un instant dans ses pensées. Je levais les yeux vers lui rapidement, sans forcément le presser pour répondre, mais curieuse de savoir qu'elle connaissance il pourrait m'apporter. C'était plutôt étrange... Il ne me dévisageait pas particulièrement. Quel sentiment agréable de ne pas être pris pour un monstre directement. Pas de blague, pas de regard insistant... Juste un embarras visible dû à ses connaissances... ou plutôt manque de connaissance en lessive.

- Un peu de tout, mes affaires étaient propres, mais un gel douche en a décidé autrement dans mon sac. Ma tenue d'entrainement qui est en coton a pris le plus gros... et pour le reste c'est principalement des hauts en tissus simple ou synthétique.

]b]"Ahhh, l'attaque du gel douche! Rien de plus normal pour un produit de beauté de se venger de la pire manière qu'il soit. Vous avez dû être un propriétaire horrible pour mériter pareil remontrance. Avouez, quel crime avez vous donc commis?"[/b]

Pour une fois qu'on ne me dévisageait pas, je me sentais plutôt à l'aise pour plaisanter. Il fallait aussi avouer que la situation s'y prêtait bien. Du moins selon elle. Dédramatiser la situation, phase 1! De ce qu'il disait, il n'y avait rien de très compliqué dans sa lessive mis à part sa tenue d'entrainement. Les vêtements en synthétique et le coton se lavaient en général à basse température, entre 30 et 40 °C. Restait à savoir s'il y avait des couleurs qui pourraient dégorger. Hum... que de mystère dans cette affaire. Sans trop de chichi, il désigna la machine ou il avait délicatement, à n'en pas douter, déposer ses affaires. A côté de celle ci se trouvait sa tenue de sport. Tenue de... Pfff, aucune idée. Un peu gênée pour le coup, je passais ma tête vers l'ouverture de la machine à laver, allant même jusqu'à attraper un ou deux vêtements au passage. Pas facile comme ça de déterminer le style vestimentaire de son "sempai".

*Je ne m'y ferais décidément jamais. Quel idée de mettre des sempai, san, sama?*

En pleine réflexion, il débuta une phrase.

*Allez c'est parti...* Sans même attendre la fin de la phrase je baissais la tête. Cela n'avait pas mis si longtemps que ça à venir. Bloquant un soupire, je tentais de recadrer mon attention sur ce qui importait le plus. Il avait intérêt à ne pas aller trop loin sinon c'était un savon, une planche en bois avec des aspérités et à la rivière pour faire la lessive!

- Je peux te demander ... la matière du vêtement, cela à son importance pour la lessive ? Je suppose, mais a vraie dire, on ne m'a jamais vraiment laissé toucher à mon linge sale.

Quelle ne fut pas, à nouveau, ma surprise à la révélation de la suite de sa phrase. Je levais rapidement les yeux, un petit sourire en coin de lèvre et quelques étoiles dans les yeux. Y'avait pas à dire, c'était juste top!

"En fait, oui, c'est assez important. En général, pour la plupart des vêtements tu as juste à mettre à 30 ou 40 degré avec une dose de lessive, une d’adoucissant et peut être une lingette. A moins que tu choisisses de séparer le blanc et les couleurs. Pour d'autres matières, comme les draps, il faut mettre beaucoup plus chaud pour tuer les bactéries et autres créatures que l'on aime pas voir au microscope. Mais bon, c'est des choses qu'on apprend au fur et à mesure. Si personne ne t'a collé ton linge dans les mains, c'est normal d'être complètement perdu."


Je désignais du doigts ses affaires. Rien de compliqué, vraiment. Des affaires d'homme lambda.

"Pour le coup, vu que tu as surtout du synthétique, on va suivre la même règle. Tu n'as pas l'air d'avoir beaucoup d'affaire à laver. Si tu n'as pas envie de faire deux lessives, je dois avoir des lingettes qui traînent dans mes affaires."


La question qui restait en suspend dans ma tête était celle concernant sa tenue. Je la détaillais du regard. Allait-il la laver avec le reste ou en solo? Et à quoi servait-elle. C'était un sport japonais, à n'en pas douter! Mais impossible d'y voir plus clair.

*Oserais-je demander de quoi il s'agit?*

Sur le coup, je m'imaginais très bien être un chat. Me rapprochant pour renifler la tenue en quelques petits soubresauts de truffe. Je lèverai sans doute la patte après ça pour toucher et voir si menace il y avait. D'ailleurs, sans m'en rendre compte, je liais le geste à la pensée. Touchant du doigt la tenue comme si un esprit malin allait se matérialiser et prendre possession du vêtement.

---------------------------------

Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] Ysyl
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 39
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] EmptySam 1 Aoû 2020 - 11:21

Elle semblait du genre à rire facilement, au vu de sa petite blague. Soren sourit faiblement en entendant la fin de son accusation et se souvint que son oncle avait posé son sac un peu fortement au sol à son arrivée. Ceci expliqué cela et dans un coin de sa tête, un petit Soren avait un poing serré et des envies de meurtre vis-à-vis de son parent qui en plus de l'avoir abandonné comme un malpropre lui avait en plus imposé ce jour de lessive qui n'aurait pas dû arriver aussi vite. Mais sans cela, il n'aurait pas pu rencontrer .... Comment elle s'appelait d'ailleurs. L'étudiant se rendit compte qu'il ne s'était même pas présenté. Il le ferait dès qu'il en aurait l'occasion.

Peu de temps avant qu'il ne pose sa question, le jeune homme avait eu les sensations d'un léger malaise, comme si le pire était à craindre. Mais bizarrement, la jeune femme sembla plus en joyeuse en après sa question. Cependant, le jeune homme ne se posa pas plus de questions et la regarda avec un regard curieux. Trouvant au passage ses yeux rouges toujours aussi fascinants.

- En fait, oui, c'est assez important. En général, pour la plupart des vêtements tu as juste à mettre à 30 ou 40 degré avec une dose de lessive, une d’adoucissant et peut être une lingette. A moins que tu choisisses de séparer le blanc et les couleurs. Pour d'autres matières, comme les draps, il faut mettre beaucoup plus chaud pour tuer les bactéries et autres créatures que l’on n’aime pas voir au microscope. Mais bon, c'est des choses qu'on apprend au fur et à mesure. Si personne ne t'a collé ton linge dans les mains, c'est normal d'être complètement perdu.

Beaucoup d'informations d'un coup que le jeune homme dut imprimer dans sa tête, en espérant qu'elle ne serait pas déjà effacée lorsqu'il passera le pas de la porte. Cependant, il devait reconnaitre que sa mère avait du courage d'avoir ainsi entretenu leur maison aussi longtemps. Ça ne semblait déjà pas facile vu de l'extérieur, mais pour le peu qu'il en vivait, Soren se rendait compte qu'il devait avoir bien plus de connaissance que ça s'il voulait quitter le Dojo familial un jour... Le plus tôt possible se dit-il.

- Pour le coup, vu que tu as surtout du synthétique, on va suivre la même règle. Tu n'as pas l'air d'avoir beaucoup d'affaire à laver. Si tu n'as pas envie de faire deux lessives, je dois avoir des lingettes qui traînent dans mes affaires.

Des lingettes ? Il n'avait pas fallu longtemps à Soren pour être à nouveau confus. Mais pour le moment, l'étudiant allait déjà mettre en application les conseils de la jeune femme. Refermant sa machine, il régla la température a 40° puis ajouta une dose de lessive et d'adoucissant dans le compartiment avant de lancer l'appareil en soupirant « Pas de carnage si possible »

Lorsqu'il retourna son regard vers elle, la demoiselle semblait perdue dans ses pensées face à son habit de Kendo. Soren l'observa avec un léger sourire tant qu'elle ne la voyait pas au moment où elle touchait du bout des doigts le vêtement. Elle semblait curieuse, attiré et obnubilé. Mais le jeune homme n'allait pas tarder à mettre fin à sa contemplation.

- Ce n'est pas la tenue réglementaire pour le Kendo, mais c'est un cadeau et j'apprécie m’entraîner avec. Il s'agit de la tenue de ma famille, d'où l'emblème qui y ait présent sur le cœur.

Selon son père, la famille Haruka remonte très loin dans le passé. Descendrait même des Samouraï, le jeune homme avait suivi chaque histoire avec grand intérêt. Leur Dojo contenait un petit musée et quelque écrit d'un journal d'une femme relaté la fin d'un ancêtre en particulier durant l'ère Meïji, mort sur le champs de bataille et inconnu de l'histoire, car non issus d'une grande famille ou ayant de grand fait d'arme à son actif, venant simplement d'un petit village perdu dans les montagnes. A la suite de cela, vers 1904, son fils ouvrit un Dojo de Kendo qui pérennisa, principalement grâce au décret rendant obligatoire le Kendo dans les écoles, amenant de nombreux élèves à faire des extras dans diverses Dojo, le Dojo d'un fils de Samouraï devenait d'office un bon choix, mais malheureusement sur le déclin aujourd'hui suite à la mauvaise gestion de son père.

Les membres de sa famille arborent l'emblème familial, Soren le porte uniquement sur sa tenue de Kendo. Il représente Raijuu le Yokai de la foudre qui, selon le dit journal serait apparu à son ancêtre. Même si avec le temps, on avait découvert qu'il ne s'agissait que d'un phénomène météorologique assez rare appelé « boule de foudre ». Résultat, le passé familial n'est jamais sorti du Dojo, on sait juste qu'il s'agit d'une famille vieux jeu avec un traditionalisme exacerbé. Son oncle est lui-même avaient appris à vivre différemment, plus libre de leur mouvement. Enfin, C'est ce que voulait Soren du plus profond de son cœur, vivre sa vie.

Soren avait été bercé par les histoires de sa famille toute sa vie. Fier de portée son nom, mais moins d'être le fils de son père. Cependant, il mit de côté toutes les histoires et dit alors d'un ton calme.

- Je m'appelle Haruka, Soren Haruka au faite et je te remercie encore de ton aide.
Revenir en haut Aller en bas
Haruko Fabre
■ Age : 29
■ Messages : 33
■ Inscrit le : 17/07/2020

■ Mes clubs :
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Haruko Fabre
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] EmptyLun 3 Aoû 2020 - 21:58

Le jeune homme semblait assez confus. J'avoue que je ne savais pas comment lui rendre les informations plus compréhensible. C'est vrai que par le passé j'avais dû me renseigner un moment avant de me lancer en solo sur les lessives. Mais aimant particulièrement les vêtements et la mode... apprendre à laver ses vêtements n'avait pas été une option! Je me souviens que cela avait été particulièrement stressant. J'avais dû resté pendant bien 2h devant la machine à observer. Paniquant à chaque soubresaut de la machine. Mon aide personnelle avait beaucoup rit durant cette expérience. Et durant beaucoup d'autres à vrai dire.... Mon dieu quelle honte je pouvais être...

Sans même attendre des explications supplémentaires sur les lingettes le jeune homme fonça tête baissé pour mettre une dose de chaque produit et lancer la machine. Un peu prise de cours, je regardais précipitamment quel programme il mettait. Pour le moment pas de beug. Il suivait les conseils. Ce qui était plutôt appréciable. J'étais utile! Un petit soupire de contentement parti malgré moi alors qu'un sourire satisfait s'affichait sur mon visage. Bon, il avait complètement foutu en l'air mon histoire de lingette, mais ce n'était pas grave. Au diable les décoloration de vêtements. Je me concentrais à nouveau sur sa tenue, plus intriguée encore. Je sursautais un peu lorsqu'il se mit à parler. J'étais à la fois heureuse de ces précisions et gênée de m'être fait attrapée sur le fait d'un "patounage de tenue de kendo".

- Ce n'est pas la tenue réglementaire pour le Kendo, mais c'est un cadeau et j'apprécie m’entraîner avec. Il s'agit de la tenue de ma famille, d'où l'emblème qui y ait présent sur le cœur.

Donc c'était une tenue non officielle de kendo. Voilà qui était original. Et en plus de sa famille. A vrai dire, je ne connaissais rien au Kendo. J'avais en tête une épée en bois et un casque prison. Ce devait être ça... Je m'étais rapidement renseignée sur pas mal de sport, mais... pas les sports de combat. Etant de constitution un peu trop fragile pour recevoir des coups, j'avais vite abandonné l'idée et passé au sport suivant. De plus, il était plus compliqué de trouver un cours de kendo en France. Et puis, ce n'était pas un sport qui paraissait aux Jo alors... pas de quoi être particulièrement connu du peuple occidental (du moins si je ne me trompe pas). Je fixais tour à tour le jeune homme et la tenue. Il devait avoir été bercé par ce sport depuis la naissance. Etait-il bon à ce sport? Mystère! Peut être en apprendrais je plus avec le temps. C'est ce moment là qu'il choisi pour faire plus ample connaissance.

- Je m'appelle Haruka, Soren Haruka au faite et je te remercie encore de ton aide.

Ah.... oui... les présentations. Voilà qui m'étais complètement sortie de la tête.

*Bon, c'est partie ma grande! Il ne s'est pas incliné alors... Mais c'est un homme plus âgée. Ahhhh, que faire!?!?!?*

Sur le coup, je me sentis vraiment gênée. Je me mis à secouer la tête.

"Non, ne me remercie pas. C'est normal. Mon nom est Haruko Fabre. Pas si loin de ton nom pour le coup. Mais appelles moi Haru si tu préfères... Sempaï?

Etant trop gênée par cette formulation, je choisis une solution de replis. Espérant qu'il ne remarque pas trop mon embarras. Je le lâchais donc des yeux une seconde pour aller faire ma propre lessive. Quelques pas me suffirent à reprendre contenance. Tournant à nouveau la tête vers lui, j'en profitais pour attraper une bonne boule de linge et la mettre de manière aussi aérée que possible dans le tambour.

"Ca doit être agréable d'avoir une famille aussi investie avec toi dans un sport. Personnellement je ne suis même pas sûre que mes parents ai fait 1/4 de ce que les tiens ont fait.... Pardon, je juge peut être sans savoir..."

*Et allez, enfonce toi, ça aidera tes affaires! Pour une fois que tu tombes sur quelqu'un qui ne te demande pas de but en blanc si tu es réellement humaine, tu tentes de le faire fuir en ne tournant pas ta langue dans ta bouche. Bravo ma fille!*


J'étais tellement amer avec mes parents. Il n'était pas compliqué de remarquer cette magnifique inimitié. Je versais les divers produits dans la machine en grimaçant. Je n'avais pas vraiment été fine sur ces dernière paroles et m'en voulais un peu. Je n'aimais pas juger, à moins que la personne le mérite... Sans trop attendre, je jetais une lingette et lançais la machine.

---------------------------------

Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] Ysyl
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 39
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] EmptyMar 4 Aoû 2020 - 10:40

Les présentations faites, Soren se doutait déjà qu'on ne l'appellerai pas vraiment par son nom ici. L'endroit étant ouvert à tous, le respect habituel japonais n'avait pas vraiment court ici. Du moins, c'est ce qu'il avait supposé des rares personnes qu'il avait croisé. Certes on lui avait appris à respecter les autres, mais il était libre de choisir les limites du respect de son côté. Autant dire qu'avec sa grande patience, il faudrait beaucoup pour qu'il s'énerve.

- Non, ne me remercie pas. C'est normal. Mon nom est Haruko Fabre. Pas si loin de ton nom pour le coup. Mais appelles moi Haru si tu préfères... Sempaï?

Il l'observa alors, elle sembla gênée sur le moment. Mais pourquoi ? Bien que Soren fit semblant de n'avoir rien remarqué, la jeune femme reprit le cours de ce qu'elle était venue faire ici, à savoir faire sa machine. Soren lui observa sa tenue un petit moment, jusqu'à ce qu'Haruko reprenne la parole. Sur le moment, l'étudiant ne sut quoi dire.

- Ca doit être agréable d'avoir une famille aussi investie avec toi dans un sport. Personnellement je ne suis même pas sûre que mes parents ai fait 1/4 de ce que les tiens ont fait.... Pardon, je juge peut être sans savoir...

Donc, elle semblait ne pas trop être en bon terme avec sa famille, c'est du moins ce qu'il avait ressortit de sa phrase. Pour ce qui était de l'investissement de sa propre famille. Oui c'était une façon de voir les choses. Ça lui avait coûté 14 ans de sa vie, mais il n'en était pas ressorti sans connaissance heureusement. Il fallait simplement prendre le meilleur et repartir.

Le jeune homme lui fit un léger sourire et dit d'un ton calme et nullement vexé parce qu'elle avait dit. Il hésita malgré tout en plein centre de sa phrase.

- Trop s'investir n'est pas forcément une bonne chose non plus... Parfois, lâché la bride ne fait pas de mal. Tu n'as pas à t'excuser vu que tu n'as rien fait de mal, Haru.

Vu qu'elle lui avait permis, il l'appellerait Haru, mais seulement du moment où il ne serait que tous les deux. Car en public, cela pouvait donner une tout autre impression. Le jeune homme ne voulait pas que cela cause du tort à la jeune femme qui, après tout, avait eu la gentillesse de lui donner un coup de main.

Voyant que le cycle de lavage prendrait un moment, il regarda l'endroit où sa tenue avait reçu du gel douche et se demandait alors s'il n'y avait pas un moyen d'éviter une seconde machine. Elle lui avait bien parlé de lingette, mais il ne voyait pas trop en quoi cela pourrait l'aider. Soren demanda alors d'un ton curieux.

- Il n'a pas trop de tache encore, tu m'as bien dit que je pouvais éviter de faire deux machines non ?
Revenir en haut Aller en bas
Haruko Fabre
■ Age : 29
■ Messages : 33
■ Inscrit le : 17/07/2020

■ Mes clubs :
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Haruko Fabre
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] EmptyJeu 6 Aoû 2020 - 5:11

Je baissais les yeux pour me concentrer sur ma machine et ne pas avoir à affronter la tempête. Impossible donc de voir le petit sourire qu'il laissait transparaître. Du moins, je ne le vis que lorsqu'il eut fini sa phrase.

- Trop s'investir n'est pas forcément une bonne chose non plus... Parfois, lâché la bride ne fait pas de mal. Tu n'as pas à t'excuser vu que tu n'as rien fait de mal, Haru.

Levant enfin les yeux, j'hésitais entre grimacer et sourire. Grimacer parce qu'en effet, avoir des parents trop étouffant, c'était lourd? Et sourire, parce qu'il l'avait appelé Haru. C'était une des première personne qui s'y risquait et cela avait le don de la mettre en joie. Rassurée, je me tournais pour me diriger vers une table et sautais délicatement dessus pour m'asseoir. C'est alors que Soren, après avoir regardé sa tenue me relança sur mes connaissances.

"- Il n'a pas trop de tache encore, tu m'as bien dit que je pouvais éviter de faire deux machines non ?"

Allez, pour le coup je ne pouvais m'empêcher de grimacer. J'allais même jusqu'à me dandiner un peu d'une fesse à l'autre. Il n'avait pas attendu les pleines explications et avait lancé la machine sans savoir ce qu'était une lingette. Enfer et damnation! Je finis par prendre une grande inspiration et me remit à sourire. La solution serait simple, mais il lui faudrait faire un peu plus de sport!

"En fait, oui... C'était de mettre une lingette anti-décoloration et de mettre tous tes vêtements dans la machine." dis-je en affichant un sourire gêné.

"Mais rassure toi, j'ai une autre solution. A voir si elle te plaira par contre."

Je posais mes mais sur le plat de la table et effectuais un petit saut en direction de mes affaires. Il ne fallut quelques secondes pour sortir de mon sac magique une lessive à la main. Ce n'était clairement pas le mieux, mais ça dépannait en cas de soucis. J'avais appris à toujours en avoir avec moi, même pendant les voyages. Il suffisait d'un imprévu, comme celui de Soren pour vous mettre une journée en l'air. La dernière fois, c'était arrivée avec une de ces robes préféré lors d'un voyage en Italie. Ses parents l'avaient mandés une énième fois pour rencontrer de haut gradés et être une albinos avait parfois un aspect des plus vendeurs. Même s'ils ne le disaient jamais ainsi bien sûr! Mais les regards des convives ne mentaient que rarement.

"Je peux t'aider à le laver à la main. Ce n'est pas top, mais au moins ça t'évitera d'attendre une machine supplémentaire."

Je me rapprochais, attendant la réponse du jeune homme. Selon son retour, j'étais prête à en découdre avec sa tenue d'entrainement. De ce que j'avais pu sentir, c'était un coton un minimum épais, mais souple à la fois. Il ne serait sans doute pas si dur que ça à laver. Peut être un peu long à la rigueur.

"Ou... Je suis bête!!! Essayer de stopper la machine. Je n'ai pas fait attention si on pouvait les mettre sur pause!"


Mon dieu que je me sentais débile. Comme dirait l'idiot du village dans le dixième royaume "C'est mon papa qui était idiot, je dois assurer la succession". Cette solution était pourtant tellement simple. Pourquoi toujours voir au plus compliqué? Je me tournais et me rapprochais de Soren et de la machine. Voyons voir ce qu'il en était.

---------------------------------

Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] Ysyl
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 39
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] EmptyJeu 6 Aoû 2020 - 11:04

Bien évidemment, il y avait eu une solution, mais visiblement trop tard, car Soren avait choisis de foncer tête baissée. L'espace d'une seconde, il afficha une mine blasé et le petit double au fond de sa tête se tapa la main sur son front... Pas vraiment surpris d'un tel acte. Mais bon, Haruko le rassura, car elle avait une autre solution.

En réalité, la situation s'enchaîna si vite que Soren ne comprenais pas tout sur le moment. Elle lui avait expliqué qu'elle pouvait le laver à la main mais l'instant d'après, voulu arrêter la machine.

- Ou... Je suis bête!!! Essayer de stopper la machine. Je n'ai pas fait attention si on pouvait les mettre sur pause!

Il s'approcha alors d'elle et un souvenir rejaillit dans sa tête. Sa mère lui avait déjà demandé de faire cela, mais il se souvenait aussi qu'il fallait attendre que la machine soit vidangée avant de pouvoir ajouter autres choses. Du moins, c'est ce qui était arrivé dans son souvenir. Le jeune homme indiqua donc machinalement à la jeune femme.

- Il va falloir attendre un peu non ? Pour ajouter autre chose ?

Il se mit alors en tête d'appuyer sur le bouton, mais cette fois, il observa Haruko avant pour être sûr de bien faire. Ce fut à cet instant qu'il se rendit compte qu'ils étaient assez proches et fut légèrement mal à l'aise sur le moment. Il s'écarta donc pour commencer à plier sa tenue en attendant que la machine soit accessible. Un détail lui revint alors.

Elle n'était pas sûre que ses parents en aient fait autant pour elle que les siens pour lui. Réalisant que ce qu'il avait dit juste avant n'était peut-être pas les meilleurs des choses à dire pour le coup. Cependant, elle avait eu l'aire heureuse, sans qu'il comprenne pourquoi. Quitte à attendre, autant que ce ne soit pas dans le silence. Soren se risqua alors.

- Donc... si j'ai bien compris... Ça ne va pas fort avec tes parents ?

Se rendant compte qu'il dépassait peut-être une limite, le jeune homme s'en voulu presque aussitôt. C'était simplement par curiosité, il voulait en apprendre un peu plus sur elle. Comment des parents pouvaient délaisser leur enfant ? C'était seulement possible ? En tout cas, vu le ton qu'elle avait employé, c'était l'impression qu'elle avait donnée. Elle avait peut-être besoin d'en parler, intériorisé les choses n'étaient pas souvent les meilleures choses à faire.

Mais Soren était clairement mal placé pour dire cela. Lui-même ne risquait pas d'en dire trop sur lui donc, qu'elle en fasse autant ne le choquerais pas vraiment. Il ne lui voudrait même pas au fond. Bien qu'elle semble d'office plus ouverte que lui. Le jeune homme ajouta alors en la fixant dans ses yeux rouges.

- Bien évidemment, si tu ne veux rien dire, je comprendrais.
Revenir en haut Aller en bas
Haruko Fabre
■ Age : 29
■ Messages : 33
■ Inscrit le : 17/07/2020

■ Mes clubs :
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 17 ans
❖ Chambre n° : L-7
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Haruko Fabre
« Elève ; en 2ème année »
(#) Re: Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] EmptyMar 11 Aoû 2020 - 19:42

" Il va falloir attendre un peu non ? Pour ajouter autre chose ?"

Hum... Pas forcément. Je regardais attentivement la machine. Elle était classique, pas de type hublot devant. Les boutons stipulaient un "pause". Donc pas de raison de s'en priver! Je remarquais alors que Soren s'était un peu éloignée. Il semblait un peu mal à l'aise. C'est à ce moment là que je me rendis compte que j'avais peut être fait un truc qu'il ne fallait pas. Le Japon et la France sont deux pays tellement différents... Mais je n'avais pas vraiment l'envie à ce moment précis de chercher pendant trois jours ce que j'avais pu faire pour le mettre mal à l'aise. Du moins j'essayais de ne pas trop y pensais. Soren était déjà en train de plier sa tenue de sport. Sur le coups, je me sentais un peu plus gênée de devoir lui dire que ce n'était pas la peine de plier sa tenue car on allait pouvoir arrêter la machine. Je me lançais tout de même à appuyer sur le bouton. Mais là... Rien... Aucun son, aucune réaction de la machine. Petit moue. 

*Nan mais... quoi????? C'est ma journée, ça y est. Le ciel doit me dire que je ne devrais pas me mêler des affaires des autres, c'est pas possible. Ou alors que je ne devrais plus faire une lessive... Non, ne fais pas l'imbécile. Réfléchis un peu. La logique prévaut toujours!*

Je cherchais intensément une réponse à ce problème. Soit ça venait de la machine, soit de l'extérieur. Si ce n'était pas un beug, qu'est ce que cela pouvait être. Je pestais un peu contre la situation. J'avais tellement envie de l'aider. C'est ce moment là qu'il choisit pour commencer la conversation. Et le sujet était assez épineux. Mes parents. Je n'avais pas vraiment envie d'en parler. Mais il avait été bien plus gentil pour le moment que bien des gens dans ma vie. Peut être pourrais je être un peu plus loquace. Sentant qu'il outre passait sans doute ses droits, il revînt en arrière. J'avais fait la même chose quelques minutes auparavant aussi je lui tirais un peu la langue et tentais un clin d’œil espiègle. 

"Ne t'en fais pas. En fait, il n'y a pas beaucoup de secret. C'est pas facile de donner naissance à quelqu'un comme moi. Ils ont tellement changé de comportement au cours des années que j'en ai du mal à trouver une logique. Au début ils voulaient me protéger, ensuite tout faire pour me changer contre mon grès, puis me montrer un peu plus en société tout en continuant de gérer ma vie. Malheureusement l'Homme est fait pour se rebeller, du moins selon Camus. Donc je suis à couteau tiré avec mes parents depuis que je suis en âge de raisonner. Je dirais même que ça s'est intensifié au moment où j'ai pu gérer ma vie à peu près solo."

J'en disais peut être un peu trop... Mais je me sentais bien, pas jugée en sa présence. Je haussais les épaules. 


"C'est la vie. Tu es peut être aussi dans cette phase du 'je veux me débrouiller tout seul'. Dans quelques temps si on en reparle, tu me diras ce que ça fait d'être indépendant! En tout cas, de mon point de vue, ça m'a juste libéré d'un énorme poids. Même si ce n'est pas facile tous les jours."

Je m'éloignais de la machine, la tête prise par d'autres réflexions. C'est vrai que j'en avais bien bavé durant les années où j'avais déménagé pour m'éloigner d'eux. J'étais jeune et si inexpérimentée. Sans mon aide aux études et les finances de mes parents, je ne m'en serais peut être pas sortie. Je baissais un peu les yeux à cette pensée. Prochain objectif, gagner assez d'argent pour vivre sans compter sur eux. Pour 16 ans c'était un peu ambitieux. Mais la vie ne me laissait pas le choix. Lorsque je levais les yeux, ce fut pour les planter dans ceux de Soren. Il était un homme presque majeur, du moins en France. Il avait la force de se défendre seul. Il apprendrait sans doute plus lentement, à son rythme. Un voile passa un instant sur mon regard. En effet, la vie était ainsi faite.

---------------------------------

Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] Ysyl
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 39
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] EmptyHier à 11:16

Soren avait réalisé un peu tardivement qu'il aurait surement mieux fait de se taire, s'occuper des affaires des autres étaient rarement une bonne idée à ce qu'on lui avait dit. Cependant, sa curiosité avait été bien plus forte que son bon sens sur ce coup-là. D'autant que la jeune femme ne semblait pas méchante pour deux sous, alors il ne comprenait pas que ses parents et elle soit en froid. Même si ça pouvait sembler parfois bien plus compliqué que laissait entrevoir le peu d'info qu'il avait.

Le jeune homme ne tarda pas à être rassuré par une langue tirée et un petit clin d'œil qui lui rappelait furtivement sa petite sœur sur le moment. Puis, les vannes s'ouvrirent et le flot de parole en découla. Laissant un Soren plus perplexe qu'à l'arrivée. Visiblement, c'était depuis sa naissance que la situation était ainsi. Mais pourquoi avait-elle précisé « quelqu'un comme moi ». Cependant, Soren comprenait à peu près, même s'il avait subi une autre forme de malédiction, être le premier né masculin d'une famille purement traditionnel.

Par la suite, elle avoua que depuis qu'elle était en âge de raisonner et de vivre sa vie en solitaire, elle ne s'entendait pas fort avec ses parents. Cependant, d'une certaine façon, le jeune homme l'enviait un peu. Après tout, elle semblait pouvoir choisir le destin qu'elle voulait. C'était effrayant aussi en un sens, l'étudiant ne saurait quoi faire tant les possibilités seraient quasi-infini.

- C'est la vie. Tu es peut être aussi dans cette phase du 'je veux me débrouiller tout seul'. Dans quelques temps si on en reparle, tu me diras ce que ça fait d'être indépendant! En tout cas, de mon point de vue, ça m'a juste libéré d'un énorme poids. Même si ce n'est pas facile tous les jours

Sur le moment, Soren afficha une mine un peu plus sombre, indépendant, c'était si facile à prononcer. Mais il se reprit bien assez vite et dit d'un ton calme.

- Je ne pense pas... Ma famille n'encourage pas vraiment l'individualisme. Mon destin a visiblement été tout tracé depuis ma naissance.

Il sourit légèrement, après tout, elle avait un peu parlé d'elle, le jeune homme pouvait bien en faire autant. Mais ça ne se limiterait qu'à ce peu d'information qui en disait pourtant très long. Soren l'observa alors en silence, sans forcément chercher à la dévisager, il voulait simplement comprendre pourquoi elle avait dit ses mots plutôt. Mise à part un physique peu banale car il n'avait jamais vu des yeux comme les siens, elle était normale. Mais Soren était mal placé pour faire des comparatifs.

- Je ne comprends pas « quelqu'un comme toi ». Soit j'ai raté un passage important, soit je ne suis pas doué... Mais tu sembles normal. Ou en tout cas, il n'y a rien de choquant. Tu es sympathique et je connais peu de gens qui aideraient un parfait inconnu aussi facilement.

Il lui fit un léger sourire, pas conscient de ce qui accable réellement la jeune femme. Soren ne connaissait pas grand-chose au final, mise à part tout ce qu'il avait appris auprès de sa famille. Cependant, malgré tous les efforts qu'il y mettait, l'étudiant ne parvenait pas avoir quoi que ce soit de diffèrent d'une autre personne et si c'était simplement pour son physique, alors cela ne changerait rien. Soren jugeait souvent les gens en fonction de leur comportement, leur manière d'agir et leur action, rarement sur des choses dont ils n'avaient aucun contrôle. Il dit tout de même d'un ton calme en se rendant compte que l'heure tournait doucement et que midi s'approchait doucement.

- Après, ce ne sont pas mes affaires, je comprendrais que tu n'en parles pas plus. En revanche, je voudrais te remercier comme il se doit pour ton aide. Du coup, si tu as faim, c'est moi qui invite après la lessive.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]  Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Surmonter ses faiblesses [Pv Haruko Fabre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le bâtiment Yamanaka :: Laverie-
Sauter vers: