Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 C'est du propre ! — Édition spéciale archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hisao Tenma
■ Age : 21
■ Messages : 869
■ Inscrit le : 10/07/2020

■ Mes clubs :
C'est du propre ! — Édition spéciale archives FWWIEvm


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hisao Tenma
« Personnel ; psychologue »
(#) C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyMer 5 Aoû 2020 - 0:20

Mardi 23 août


C’était devenu une sorte de rituel.

Puisque l’agenda de Hisao était très léger en raison des vacances, ce dernier profitait de son temps libre pour aider ses collègues de l’administration à ranger leurs locaux pour la nouvelle année scolaire à venir.

Souvent, ce n’était pas du travail bien compliqué. Classer les dossiers d’élèves diplômés, reclasser ceux qui passaient à l’année suivante, et d’autres tâches pas nécessairement intéressantes mais qui devaient être achevées avant septembre. Parfois, il se retrouvait avec un autre collègue ou deux et la discussion finissait par faire passer le temps un peu plus vite. Parfois—c’était l’inverse. Surtout lorsqu’il se retrouvait à devoir écouter les ragots incessants qui ne l’intéressaient pas le moins du monde.

Cette journée ne différait pas des autres. Il avait commencé la matinée avec deux rendez-vous d’une heure et demie chacun et se retrouvait en début d’après-midi, libre jusqu’à seize heures – heure à laquelle il avait un rendez-vous – pour pouvoir aider l’administration. La journée serait tranquille, et ce n’était pas plus mal ainsi : Ce soir, il avait promis à Kana de passer la soirée à la fête foraine avec elle. Ça ne ravissait ni son vertige, ni son aversion pour les foules, mais il avait accepté.

Pas exactement, en fait. Elle l’avait forcé à accepter. Elle lui avait demandé hier soir, pendant qu’il était en train de s’endormir devant la télévision. Normalement ça ne comptait pas, mais elle semblait y tenir alors il avait fini par céder.

Pour une fois, il était seul. Et puisqu’il faisait de l’archivage, ce n’était pas plus mal – la secrétaire ne serait pas là pendant toute l’après-midi pour lui raconter que c’était la comptable qui avait cassé le micro-onde et avait fait croire à tout le monde qu’il était tombé en panne tout seul.

Un peu de concentration n’était pas de refus. Enfin, c’est ce qu’il se dit jusqu’à ce qu’il entende une porte s’ouvrir à l’extérieur du local des archives. Il soupira discrètement tant qu’il le pouvait encore et posa la pile qu’il avait entre les mains sur la première surface plane qu’il trouva pour se redresser. Il était curieux de savoir avec qui est-ce qu’il allait devoir passer l’après-midi cette fois-ci.

« Tenma-san ! Regardez, je vous ai trouvé un volontaire ! » Fit la comptable – en parlant du loup – en s’avançant vers lui accompagnée—d’un élève ? Hisao arqua un sourcil mais reprit bien vite son air naturel. « Bon, je vous laisse j’ai l’autre local à terminer, moi ! »

Hisao esquissa un sourire amusé en voyant sa collègue prendre la fuite et reporta son attention sur l’élève.

« Hisao Tenma », se présenta-t-il. « As-tu déjà fait ça, ou est-ce ta première fois ? » Demanda-t-il en désignant les étagères d’un geste de la tête.

---------------------------------

Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
C'est du propre ! — Édition spéciale archives L7sy
désolée ash. je te bisoute quand même.  


Dernière édition par Hisao Tenma le Mer 5 Aoû 2020 - 21:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Watanabe
■ Age : 29
■ Messages : 259
■ Inscrit le : 13/07/2020

■ Mes clubs :
C'est du propre ! — Édition spéciale archives TaFwF3A C'est du propre ! — Édition spéciale archives OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : A-508
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Shiro Watanabe
« A l'université ; 2è année »
(#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyMer 5 Aoû 2020 - 21:03

C’est du propre ! — Édition spéciale archives
  • Mardi 23 août 2016
  • Hisao Tenma

  • « Voilà les papiers que tu dois remplir. Et ceux là sont pour tes camarades qui rejoignent le club. Il faudra qu’ils me les ramènent à la rentrée. Tu as pu voir Duval-sensei ? »
    « Non pas encore. Enfin, pas depuis que je lui ai demandé d’être le référent du club. »
    « Bon, je me débrouillerai avec lui. Il faudra aussi nettoyer le terrain et le matériel. »
    « J’organiserai ça rapidement, ne vous inquiétez pas. »
    « J’ai confiance en toi. Aller file, j’ai encore du travail. »
    « D’accord ! Bonne journée sensei ! »


    Après un dernier signe de la main, je quitte la salle des professeurs en regardant les différents papiers qu’il m’a donnés. Je ne pensais pas que ce serait aussi compliqué d’être le président d’un club. Jusqu’ici, je n’avais jamais vraiment eu à me soucier de ce genre de choses. Je ne pensais même pas que j’aurai besoin de retourner à la fac en plein mois d’août pour ça. Heureusement que je suis rentré d’Osaka ce weekend. La rentrée étant la semaine prochaine pour Sora et moi, il a fallu que nous rentrions rapidement pour tout préparer. Nous n’avons pas pu aller en France voir mes parents cette année, mais nous sommes allés chez mes grands-parents et chez mon frère. C’est toujours agréable de passer du temps en famille et ça nous a fait du bien à tous les deux. Il est vrai que j’aurai apprécié pouvoir profiter du voyage à Los Angeles mais, en dehors du fait que je n’avais clairement pas assez d’argent pour payer le séjour, je préfère passer l’été avec mon fils.

    Je suis en train de ranger les papiers dans une pochette que je glisse dans mon sac quand une silhouette me dépasse en trombe dans le couloir, créant presque un petit courant d’air près de moi. Surpris, je vois une femme entrer dans une salle plus loin, avant d’entendre des grommellements et des plaintes. Poussé par la curiosité, je m’approche et frappe doucement à la porte. Elle se trouve debout en équilibre sur une chaise, tentant d’attraper quelque chose en hauteur.

    « Bonjour ? Vous avez besoin d’aide ? »

    Elle se tourne vers moi et semble presque soulagée en me voyant.

    « Oui ! Je n’arrive pas à attraper cette boîte là-haut, peux-tu m’aider ? »
    « Bien sûr ! »


    Je m’empresse de la remplacer sur la chaise et j’attrape le carton sans difficulté avant de le lui tendre. Mon regard parcourt la salle, remplie de paperasse.

    « Vous avez l’air surbookée. Vous avez besoin d’un coup de main ? Je suis libre tout l’après-mi- »
    « Avec plaisir ! Nous sommes en train de ranger et trier les archives et ce n’est pas une mince affaire. Crois-moi. En plus j’ai pleins d’autres choses à faire. Je dois aller racheter un micro-onde parce que Katariwa-san l’a cassé. Personne n’est dupe, on sait bien qu’il n’est pas tombé en panne tout- Ah ! Katariwa-san ! »


    Elle fait signe à une femme qui passe devant la porte à ce même moment et lui demande si elle peut m’accompagner aux archives. L’autre accepte sans souci et la première me lance un regard entendu.  Je souris, amusé, et suis ma guide. Celle-ci m’amène jusqu’à la salle des archives, bien plus loin dans le couloir. Un homme est déjà présent, plus petit que moi, mais bien plus costaud. Je me souviens très vaguement l’avoir aperçu lors de la cérémonie de rentrée quelques mois plus tôt, mais impossible de me rappeler qui il est. Katariwa-san ne traîne pas et je n’ai même pas le temps de la remercier qu’elle a déjà disparu. La voix de Tenma-san me parvient et je reporte mon attention vers lui avant de regarder les étagères.

    « Euh, non jamais. Désolé. J’espère que je ne vais pas empirer les choses. Je m’appelle Watanabe Shiro, enchanté Tenma-san. »

    Je dépose mon sac dans un coin de la pièce et je me félicite d’être en t-shirt vu la chaleur ambiante. Je m’apprête à me lancer dans le travail mais me fige face aux étagères, perplexe.

    « Euh… Par quoi faut-il commencer… ? »

    Jawn pour EPICODE


    Revenir en haut Aller en bas
    Hisao Tenma
    ■ Age : 21
    ■ Messages : 869
    ■ Inscrit le : 10/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives FWWIEvm


    Mon personnage
    ❖ Âge : 36 ans
    ❖ Chambre n° : C-406
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
    Hisao Tenma
    « Personnel ; psychologue »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyJeu 6 Aoû 2020 - 3:07

    Shiro Watanabe.

    Il avait déjà entendu ce nom quelque-part. Problème : Il n’avait pas la moindre d’idée d’où, ni quand. Pour sûr, il ne s’agissait certainement pas d’un étudiant qu’il avait déjà pris en charge – déjà parce qu’il se souvenait systématiquement de ces derniers, mais surtout parce qu’il se serait de ce géant-ci en particulier.

    En réalité, il se serait souvenu de lui s’il avait été amené à le croiser. Ce qui signifiait une chose : On lui avait probablement déjà parlé du jeune homme, mais il ne l’avait jamais vu. Peut-être était-ce pour son dossier médical, ou pour—n’importe quoi d’autre. Il n’arrivait tout simplement pas à mettre le doigt dessus.

    Il ne se laisserait pas gagner par la frustration aussi facilement néanmoins. Ce n’était pas le moment. Alors il esquissa un léger sourire en réponse à ses présentations.

    « Il n’y a pas de raison », lui répondit-il en se voulant rassurant.

    Devant son air un peu perdu, Hisao se demanda s’il avait été tiré ici de force – il imaginait mal ses collègues agir de la sorte. En revanche, ce qu’il s’imaginait très bien, c’était Katariwa-san interprétant un simple sourire comme une proposition.

    « C’est plus simple que ça en a l’air. Dans ces cartons se trouvent des dossiers d’élèves diplômés. Il faut les ranger dans l’ordre alphabétique. Le mieux, c’est qu’on s’occupe chacun d’une partie de l’alphabet. Je te laisse t’occuper du A au M, ce sont ces étagères-là », fit-il alors en désignant ces dernières. « Et si jamais certains dossiers de ton carton vont de mon côté, pose-les sur mon carton, et je ferais de même. »

    Simple. Long, fastidieux, ennuyeux, mais simple.

    S’il avait été en compagnie d’un collègue, Hisao aurait tâché d’être silencieux. Mais son comportement auprès de ses homologues était différent de celui qu’il avait en présence des étudiants et des élèves. Surtout si Watanabe-san avait été traîné de force ici, il préférait éviter qu’un silence pesant s’installe.

    « Cela fait longtemps que tu étudies ici ? » Demanda-t-il alors.

    ---------------------------------

    Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives L7sy
    désolée ash. je te bisoute quand même.  
    Revenir en haut Aller en bas
    Shiro Watanabe
    ■ Age : 29
    ■ Messages : 259
    ■ Inscrit le : 13/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives TaFwF3A C'est du propre ! — Édition spéciale archives OmmuPHD


    Mon personnage
    ❖ Âge : 25 ans
    ❖ Chambre n° : A-508
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
    Shiro Watanabe
    « A l'université ; 2è année »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyDim 9 Aoû 2020 - 19:03

    C’est du propre ! — Édition spéciale archives
  • Mardi 23 août 2016
  • Hisao Tenma

  • Plus que je regarde mon compagnon d’infortune, plus je me dis qu’il n’a pas du tout le physique typique d’un japonais lambda. Que ce soit par sa carrure ou par cette barbe et ces cheveux, il détonne un peu c’est sûr. Bien que niveau capillaire, il est loin d’atteindre le niveau de Kelly-sensei, c’est certain. Je me demande par ailleurs comment va ce dernier. Cela fait maintenant plusieurs semaines que je n’ai pas eu l’occasion de le croiser. Tenma-san me rassure alors, en m’assurant que tout ira très bien dans le rangement. Je grimace très légèrement en me soufflant à moi-même qu’il dit ça parce qu’il ne me connait pas. Toutefois, je me sens effectivement rassuré en entendant l’explication de ce qu’on attend de moi : trier des dossiers par ordre alphabétique ne devrait pas être trop compliqué.

    « Du A au M. Ok, c’est dans mes capacités ! Je crois. »

    J’attrape le premier carton que je pose sur la table. Je ne peux m’empêcher de me dire que cela fait beaucoup d’élèves diplômés. Mais ce n’est pas réellement étonnant quand on voit la taille du campus de Kobe. Entre les lycéens et les étudiants, il y a de quoi faire. Des diplômés ou des jeunes qui quittent l’établissement, il doit y avoir un sacré nombre tous les ans. Je suis en train de regarder le second dossier quand une question m’est posée.

    « Depuis l’année dernière ! Je suis arrivé en avril 2015. Je suis en arts appliqués, même si on ne dirait pas, je sais. Haha ! Les gens semblent penser qu’avec ma tête, j’aurai davantage ma place dans des filières sportives ou techniques. Mais c’est stupide, parce qu’à Kobe y’en a pas. Mais j’ai toujours aimé dessiner, ça me détend. »

    Un large sourire appuie mes paroles et j’attrape les dossiers suivants, lisant les noms en me demandant qui étaient ces élèves.

    « Et vous, Tenma-san ? Je suis désolé, mais j’ignore ce que vous faites. Vous êtes professeur ? Je devrai plutôt vous appeler Sensei d’ailleurs. Pardonnez mon manque de politesse. »

    Je joins mes mains et m’incline légèrement en guise d’excuses.

    Jawn pour EPICODE


    Revenir en haut Aller en bas
    Hisao Tenma
    ■ Age : 21
    ■ Messages : 869
    ■ Inscrit le : 10/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives FWWIEvm


    Mon personnage
    ❖ Âge : 36 ans
    ❖ Chambre n° : C-406
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
    Hisao Tenma
    « Personnel ; psychologue »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyLun 10 Aoû 2020 - 0:24

    Hisao acquiesça distraitement lorsqu’il vit l’étudiant avoir l’air un peu plus assuré devant la facilité de la tâche. Plus vite ils s’y mettaient, plus vite ils auraient terminé. Il attrapa deux premières chemises pour commencer sa part du travail et rangea minutieusement ces dernières tout en restant attentif à la réponse de Watanabe-san.

    Ce dernier lui apprit qu’il était en arts appliqués et l’information fit presque aussitôt hausser un sourcil à Hisao. Il ne l’avait jamais croisé au club d’arts. Il s’en serait souvenu.

    « Allons, ce n’est pas parce que tu es sportif et plutôt grand que tu ne peux pas être talentueux ou avoir de l’imagination », lui répondit-il avec un petit sourire.

    Hisao n’était pas assez prétentieux pour décréter qu’il était talentueux, mais les années de pratique l’avaient tout de même rendu fier de ses travaux. S’il avait su concilier arts et sport, il n’y avait pas de raison que d’autres n’en soient pas capable. Mais Watanabe-san devait le savoir s’il avait choisi une telle filière—et puis, il était conscient des préjugés même s’il semblait s’en moquer et assumait ses choix. C’était agréable à voir.

    Sa question ne le surprit pas. Depuis son voyage à Los Angeles, Hisao s’était rendu compte qu’une grande partie des élèves ignoraient qui il était – certains n’étaient même pas au courant qu’il y avait un psychologue dans leur établissement –, et le campus était si grand qu’il ne pouvait pas vraiment leur en vouloir.

    Il voulut lui répondre, mais Watanabe-san se reprit en s’excusant d’avoir malmené les formalités. Hisao balaya ses excuses du revers de la main et secoua doucement la tête.

    « Ce n’est rien », lui répondit-il en premier lieu. « Je suis psychologue scolaire, mais je ne travaille ici que depuis la rentrée », alors que l’étudiant était là depuis déjà plus d’un an. Hisao passait le plus clair de ses journées entre les quatre murs de son bureau lorsqu’il n’était pas obligé de changer de pièce. Pas étonnant qu’ils ne se soient jamais croisés si Watanabe-san n’avait jamais cherché à prendre rendez-vous avec lui.

    Reprenant un petit paquet de dossiers, il resta pensif un instant avant de prendre la parole. La fatigue le rendait un peu plus distrait qu’à son habitude mais il faisait de son mieux pour ne pas le montrer.

    « Tu dessines, étudies en arts appliqués… Tu n’as jamais pensé à rejoindre le club d’arts ? » Lui demanda-t-il, intrigué. Se faisant la réflexion que Watanabe-san se demanderait probablement comment était-il au courant d’une telle information, il se reprit : « J’en suis le référent », ajouta-t-il pour se justifier.

    ---------------------------------

    Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives L7sy
    désolée ash. je te bisoute quand même.  
    Revenir en haut Aller en bas
    Shiro Watanabe
    ■ Age : 29
    ■ Messages : 259
    ■ Inscrit le : 13/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives TaFwF3A C'est du propre ! — Édition spéciale archives OmmuPHD


    Mon personnage
    ❖ Âge : 25 ans
    ❖ Chambre n° : A-508
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
    Shiro Watanabe
    « A l'université ; 2è année »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyVen 14 Aoû 2020 - 19:10

    C’est du propre ! — Édition spéciale archives
  • Mardi 23 août 2016
  • Hisao Tenma

  • Un petit rire amusé m’échappe quand Tenma-sensei réplique que le physique ne veut pas dire que je ne peux pas être talentueux en art. J’admets que je me débrouille plutôt bien, enfin je pense. En toute humilité bien sûr. Je ne suis sûrement pas un des meilleurs de ma classe, mais je ne suis pas le plus mauvais non plus et cela me suffit, même si je tente de m’améliorer chaque jour. Un nouveau dossier se retrouve rangé avec un autre et le suivant rejoint la pile de mon camarade d’infortune. Naturellement, je continue de discuter avec lui, lui demandant donc ce qu’il fait à Kobe High School. J’admets avoir du mal à l’imaginer en tant que professeur, il n’a pas vraiment le look classique qu’on attend d’un membre de l’enseignement. Ce qui est un peu stupide comme pensée, mais les clichés peuvent avoir la vie dure avant qu’on se rende compte que n’importe qui peut faire n’importe quel boulot. Le visage d’Ashton Kelly me passe devant les yeux et je souris. Lui pour le coup, il est à des kilomètres des standards.

    Tenma-sensei répond donc à ma question et sa réponse me surprend. Psychologue scolaire ? Je ne l’aurai jamais cru. En réalité, j’ignorais même qu’il y en avait un dans l’établissement même si ça me paraît normal maintenant qu’il le dit. Je réponds un simple « oh je vois ! D’accord ! » avant d’attraper le prochain paquet de dossiers pour le trier à son tour. Un léger silence s’installe pendant lequel je m’attarde un peu sur les noms que je vois passer. Kamakura Sakura. Nodeko Mayuri. Sato Masao. Takahashi Suzune. Brown Nobu. Tant de noms, tant de nationalités différentes. Je me demande vaguement qui était chacun d’eux. Mais la question de Tenma-sensei me tire de nouveau de mes pensées. Référent du club d’art.

    « Le club d’art ? »

    Je réfléchis une seconde avant de secouer la main devant moi.

    « Oh non, pas du tout. Je ne suis pas fait pour faire de l’art, je ne suis pas vraiment un artiste. Même si j’aime bien dessiner de temps en temps, c’est loin d’être du grand art. Je reste assez dans le côté technique des arts appliqués. J’aimerai devenir designer ou graphiste, même si je ne sais pas encore trop dans quel domaine. »

    Un rire m’échappe de nouveau et je me gratte distraitement la tête, un peu gêné. A mon âge, on pourrait penser que je sais déjà vers quoi me diriger, alors que c’est encore loin d’être le cas.

    « Mais je fais partie du club de baseball et dès la rentrée je serai le président du club d’athlétisme. J’ai enfin réussi à trouver des membres pour l’ouvrir, donc je suis content ! »

    Un large sourire apparaît sur mon visage à ces mots.

    Jawn pour EPICODE



    ---------------------------------

    C'est du propre ! — Édition spéciale archives Shiro%20-%20signature
    Merci à Hisao pour ces magnifiques avatars et signatures ♥



    Prix:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Hisao Tenma
    ■ Age : 21
    ■ Messages : 869
    ■ Inscrit le : 10/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives FWWIEvm


    Mon personnage
    ❖ Âge : 36 ans
    ❖ Chambre n° : C-406
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
    Hisao Tenma
    « Personnel ; psychologue »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptySam 15 Aoû 2020 - 17:49

    Il avait tant pris l’habitude de croiser des élèves en arts appliqués attiré par la création et les arts en eux-mêmes—qu’il en oubliait bien souvent qu’une grande partie étaient là pour l’aspect plus technique. La seule raison pour laquelle Hisao était familiarisé avec Photoshop et autres logiciels de création, c’était parce qu’il utilisait parfois une tablette graphique—mais au-delà de cette utilité-là, il ne s’était jamais vraiment intéressé à ce que faisaient les designers et les graphistes.

    Et puis, il préférait la sensation du crayon et du pinceau, mais c’était une simple question d’habitude.

    Il sentit une pointe d’embarras sur son visage et dans ses gestes et se demanda le temps d’un instant ce qu’il avait bien pu dire pour se faire. Était-ce à cause de son indécision ? Dès les premières secondes, Hisao avait pris Watanabe-san pour un membre du personnel jusqu’à ce que sa collègue lui confie finalement qu’il s’agissait d’un élève. Il en avait déduit qu’en plus d’être métissé, le jeune homme devait être un peu plus âgé que la moyenne.

    Peut-être se mettait-il la pression ? Ou peut-être que quelqu’un lui mettait la pression ? Hisao était curieux, mais ne voulait pas non plus se montrer intrusif. Ils n’étaient pas dans son bureau.

    « Je suis sûr que tu finiras par trouver un domaine qui te plaira, tu as encore le temps », lui avait-il répliqué avec un peu plus d’assurance. Après tout, il lui avait fallait presque six ans pour trouver sa propre voie. Ça avait été un long chemin, mais le résultat en avait largement valu la peine.

    Hisao attrapa une nouvelle pile de dossier, mais en reposa une grande partie sur le carton de Watanabe-san. Il s’occupa donc de trier ceux que l’étudiant avait posé de son côté. En même temps, ce dernier lui parlait de ses autres clubs. Il haussa naturellement les sourcils lorsqu’il lui confia avoir refondé le club d’athlétisme.

    « Deux clubs de sport ? Tu n’as pas froid aux yeux », lui répondit-il. Même si Hisao n’avait pas l’intention de monter de nouveaux grades en aïkido, il s’était tout de même réinscrit dans le dojo Kobéen afin de ne pas perdre ses longues années d’entraînement—et la chose alourdissait particulièrement son emploi du temps. « Mais si ça te plait c’est le principal. Comment est-ce que ça avance ? »

    Les étudiants avaient un emploi du temps léger mais—Hisao n’était pas sans savoir que présider un club était une lourde responsabilité. Ou alors, ce n’était que Yorke-san qui se donnait à fond pour le club d’arts, mais il en doutait.

    ---------------------------------

    Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives L7sy
    désolée ash. je te bisoute quand même.  
    Revenir en haut Aller en bas
    Shiro Watanabe
    ■ Age : 29
    ■ Messages : 259
    ■ Inscrit le : 13/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives TaFwF3A C'est du propre ! — Édition spéciale archives OmmuPHD


    Mon personnage
    ❖ Âge : 25 ans
    ❖ Chambre n° : A-508
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
    Shiro Watanabe
    « A l'université ; 2è année »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyDim 6 Sep 2020 - 21:03

    C’est du propre ! — Édition spéciale archives
  • Mardi 23 août 2016
  • Hisao Tenma

  • « Oui, c’est vrai. »

    Je souris, un peu gêné. Au Japon, ne pas savoir quoi faire de sa vie pouvait vite devenir un calvaire. La majorité des gens souhaite absolument entrer dans la norme, mais je n’aime pas les cases, je m’y sens trop à l’étroit et j’ai l’impression d’étouffer. Parfois, je me demande si je n’ai pas repris mes études pour ça. Il est vrai que j’aimerai pouvoir avoir les moyens de trouver un emploi qui me permettrait de mieux gagner ma vie, pour Sora, mais je me demande si j’ai pris la bonne décision. Je chasse ces pensées de mon esprit, ce n’est pas le moment de penser à ça, et me concentre sur la nouvelle question de Tenma-san.

    « Pas très vite à vrai dire. Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de paperasse pour ouvrir un club. J’admets que l’administratif n’est pas vraiment mon truc, mais je m’y accroche. J’ai tellement envie de reprendre l’athlétisme que je crois que ça m’aide à tenir ! »

    Je ris en disant cela et en contractant le biceps pour montrer ma détermination à aller jusqu’au bout. Puis je ne veux pas décevoir tous ceux qui ont accepté de s’inscrire au club avec moi. J’ai à peine terminé de parler que mon regard se pose sur le prochain dossier de ma pile.

    « Oh ! Kelly Saotome ! Le même nom de famille que Kelly-sensei ! Vous croyez qu’ils sont de la même famille ? Peut-être une cousine éloignée. Tiens, je me demande si Kelly-sensei a des enfants. Il a pas vraiment la tête de l’emploi, faut l’admettre, mais il prend soin des gens, donc je pense que ça lui irait bien ! Je me demande s’il est en couple aussi... »

    Je fais mine de réfléchir en essayant d’imaginer Kelly-sensei avec quelqu’un. J’ai beau réfléchir, je ne me souviens pas qu’il m’ait donné ces informations lors de nos nombreux déjeuner ensemble.

    « Je ne sais pas pourquoi, j’ai du mal à l’imaginer avec une femme. Oh désolé, c’est un peu cliché de dire ça, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai tendance à assimiler les hommes qui se maquillent à l’homosexualité. C’est complètement idiot hein, je le sais, mais bon. Des fois on pense à des trucs tout en sachant que c’est stupide, mais on ne peut pas s’en empêcher. Enfin bref. Je suis beaucoup trop curieux, je ne devrais pas. »

    Jawn pour EPICODE



    ---------------------------------

    C'est du propre ! — Édition spéciale archives Shiro%20-%20signature
    Merci à Hisao pour ces magnifiques avatars et signatures ♥



    Prix:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Hisao Tenma
    ■ Age : 21
    ■ Messages : 869
    ■ Inscrit le : 10/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives FWWIEvm


    Mon personnage
    ❖ Âge : 36 ans
    ❖ Chambre n° : C-406
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
    Hisao Tenma
    « Personnel ; psychologue »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyDim 6 Sep 2020 - 23:52

    C’était important de rappeler aux jeunes qu’ils avaient toute la vie devant lui. Ses propres parents lui avaient toujours mis la pression à ce sujet, et depuis son séjour en France—Hisao s’était rendu compte à quel point cette pression pouvait être nocive et pousser des étudiants à prendre le mauvais chemin parce qu’on ne leur avait pas laissé le temps de découvrir le monde des études, d’y entrevoir des domaines auxquels ils n’auraient jamais pensé d’eux-mêmes. Si la France n’était clairement pas une référence en la matière, le Japon n’était clairement pas mieux de ce côté-là. La pression familiale était une tradition ici.

    Il hocha doucement la tête en écoutant Watanabe-san lui parler de son avancée avec le club d’athlétisme. Ah—la paperasse. Il en avait un bon aperçu en tant que référent de club, alors il s’imaginait très bien tout le travail que cela lui demandait d’ouvrir un club.

    « Je te souhaite du courage, en tout cas. Ça n’a pas l’air de tout repos », lui répondit-il avec un sourire bienveillant.

    Il se replongea aussitôt dans la pile de dossier qu’il avait entre les mains et Watanabe-san quitta son champ de vision alors qu’il se tourna vers sa propre étagère et—Seigneur, heureusement qu’il avait eu la bonne idée de se mettre dos à lui parce que—

    Je ne sais pas et j’en ai sérieusement rien à faire.

    Ah, l’amertume était toujours là. Dès lors qu’il s’imaginait qu’il aurait un peu la paix, arrêterait enfin de penser à cette histoire – vieille de trois jours, donc beaucoup trop récente pour aussi vite passer à autre chose – on la lui remettait sous le nez. Soit c’était Katariwa-san qui venait lui dire que « il ne va jamais les couper ses cheveux ? » ou un élève, qui pour une raison ou une autre, le forçait à aller voir le médecin scolaire.

    Où qu’il aille, quoi qu’il fasse, Kelly-san et sa culpabilité finissaient toujours par le rattraper. Les mots, les images, tout lui revenait soudainement au moment où il s’y attendait le moins. Son visage le trahissait bien souvent et on finissait par lui demander si ça allait. Hisao balayait la question en changeant de sujet, ou en reprenant un peu de contenance.

    Les traits de son visage se tendirent et ses épaules se raidirent alors que l’étudiant continuait. Non, il n’a pas d’enfants et vu le caractère de merde qu’il se trimballe, ce n’est pas plus mal comme ça, pensa-t-il. Et naïf qu’il était, Hisao se plut à croire que Watanabe-san en avait fini avec lui.

    Crédule.

    Il revint à la charge, avec quelque-chose d’encore plus—déstabilisant. Cette fois-ci, Hisao ne put littéralement pas s’empêcher de faire volte-face, les sourcils haussés et les yeux plissés. Et c’était vraiment idiot—terriblement idiot, parce que maintenant—il avait toutes les chances d’être pris pour un homophobe.

    S’il savait. Non. NON. Heureusement qu’il ne sait pas, en fait.

    Il fallait qu’il dise quelque-chose. Il fallait qu’il trouve quelque-chose à dire.

    « Je—je ne saurais pas te dire », articula-t-il difficilement. « Nous—ne nous connaissons pas très bien, pour être honnête », pourquoi mentait-il ?! Il mentait mal. Très mal. Mais son état un peu second pourrait être justifié par la surprise d’avoir été interpellé sur un sujet aussi étrange. C’était déjà ça. « Mais en effet, tu es peut-être un peu trop curieux. Enfin—du moment que tu ne vas pas lui poser la question directement », ce serait vraiment déplacé.

    Les propos de l’étudiant lui rappelèrent cette maudite soirée et cette livreuse qui les avait pris pour—

    Quoi qu’un brin d’éducation ne lui ferait pas de mal.

    « Les apparences peuvent être trompeuses. Je ne suis pas au fait de la sexualité de mon collègue, mais je ne suis pas entièrement sûr que le maquillage ait quelque-chose à voir là-dedans. On l’avait conçu pour l’homme, en premier lieu—avant qu’il devienne une marque de féminité et que les marques de féminité ne soient associées à l’homosexualité », lui répondit-il avec un sourire, un peu plus composé que plus tôt.

    Il avait évité la catastrophe de peu, même si la gêne était toujours aisément lisible sur son visage ou dans ses gestes. Mais tant qu’il pouvait dévier le sujet du médecin scolaire—il le ferait. Il se demanda un instant si ce genre de questions étaient récurrentes pour Watanabe-san, après tout—il était encore assez jeune malgré son âge avancé pour un étudiant et l’on pouvait bien se chercher toute sa vie à ce sujet. Et puis—c’était la première fois qu’il croisait un élève aussi intéressé par la vie personnelle et la sexualité d’un membre du personnel de son établissement.

    ---------------------------------

    Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives L7sy
    désolée ash. je te bisoute quand même.  
    Revenir en haut Aller en bas
    Shiro Watanabe
    ■ Age : 29
    ■ Messages : 259
    ■ Inscrit le : 13/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives TaFwF3A C'est du propre ! — Édition spéciale archives OmmuPHD


    Mon personnage
    ❖ Âge : 25 ans
    ❖ Chambre n° : A-508
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
    Shiro Watanabe
    « A l'université ; 2è année »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyVen 11 Sep 2020 - 15:15

    C’est du propre ! — Édition spéciale archives
  • Mardi 23 août 2016
  • Hisao Tenma

  • Je me demande comment va Kelly-sensei. Je n’ai pas eu l’occasion de le revoir depuis le début des vacances. Après tout, il a été absent pendant les deux semaines qu’ont duré le voyage à Los Angeles, donc j’avais peu de chance de le croiser dans notre immeuble. J’ai hâte que les cours reprennent pour que je puisse lui apporter un nouveau bento et lui raconter mes vacances ! Le regard posé sur le dossier de l’étudiant parti, je le repose avec le reste tout en restant plongé dans mes pensées un peu alambiquées tandis que Tenma-sensei se tourne vers moi, visiblement surpris par mes paroles. Oups, j’ai peut-être été trop loin sans le vouloir.

    Le ton de sa voix semble un peu hésitant et il a l’air soudain mal à l’aise. Enfin, j’ai l’impression. Je n’ai jamais été très doué pour analyser les émotions des gens, mais tout ce dont je suis sûr c’est qu’il n’est plus dans le même état d’esprit. J’ai peut-être dit quelque chose de vraiment dérangeant. Zut. Je baisse les yeux, penaud, quand il me dit être effectivement trop curieux. A dire vrai, je pensais lui poser la question, mais ce n’est peut-être pas à faire en effet. Mieux vaut que je garde ma curiosité pour moi. Je prends un nouveau dossier pour le ranger, me sentant un peu coupable alors que le psychologue entame une explication sur les apparences trompeuses et le maquillage. Je réfléchis un instant.

    « Vous avez raison, c’est complètement idiot. Puis ça ne me regarde pas c’est vrai. Je me demande pourquoi ce n’est plus vu comme avant d’ailleurs. Quand je vois certaines choses sur internet, je suis un peu blasé. Dès qu’un homme montre qu’il prend soin de lui, il est traité de tapette. C’est débile non ? Enfin je veux dire, personnellement je ne me maquille pas parce que ce n’est pas mon truc, mais j’essaie de prendre soin de ma peau. C’est pas toujours très régulier parce que j’oublie souvent de le faire, mais je mets de la crème hydratante par exemple ! Sinon après j’ai la peau trop sèche et c’est énervant. Ah, tiens tenez, y’a tout ça pour vous ! »

    Je reprends une nouvelle pile de dossiers que je mets de son côté et récupère celle qu’il a fait pour moi.

    « Bon après, je fais vraiment le minimum. Les hommes comme Kelly-sensei m’impressionnent en fait. Pas vous ? Je veux dire, il s’en fiche du regard des autres et il fait ce qu’il veut de son apparence. Ce n’est pas courant d’avoir les cheveux aussi longs, de se maquiller ou de porter des bijoux. Surtout pour un homme et surtout au Japon, donc l’assumer c’est quelque chose d’incroyable pour moi ! Non pas que je me soucie vraiment du regard des autres, mais on a tendance à y accorder parfois trop d’importance. Vous ne trouvez pas ? »

    Jawn pour EPICODE



    ---------------------------------

    C'est du propre ! — Édition spéciale archives Shiro%20-%20signature
    Merci à Hisao pour ces magnifiques avatars et signatures ♥



    Prix:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Hisao Tenma
    ■ Age : 21
    ■ Messages : 869
    ■ Inscrit le : 10/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives FWWIEvm


    Mon personnage
    ❖ Âge : 36 ans
    ❖ Chambre n° : C-406
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
    Hisao Tenma
    « Personnel ; psychologue »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyMer 16 Sep 2020 - 14:40

    Bien. Très bien.

    Hisao avait habilement réussi à faire bifurquer la conversation sans trop de mal. Il était encore bien trop tôt pour qu’il entende parler d’Ashton et il préférait cent fois répondre à ce genre de questions plutôt que de se retrouver dans une impasse désagréable qui l’obligerait à penser à ce foutu médecin scolaire.

    Tout en prêtant une oreille attentive aux mots de l’étudiant, Hisao triait le reste de son carton pour se débarrasser de tous les dossiers qui ne lui appartenaient pas – s’étant fait la réflexion un peu tardivement que ça irait plus vite ainsi. Il ne put s’empêcher de sourire en entendant les remarques de Watanabe-san—même s’il n’en avait pas vraiment douté et que ses paroles étaient juste un peu maladroites, le jeune homme semblait plutôt ouvert d’esprit.

    Même si Hisao s’était intéressé à cet établissement pour son côté international, il ne s’était pas attendu une seule seconde à ce que l’état d’esprit de l’endroit soit aussi progressiste. C’était une très bonne surprise qu’Hisao avait accueilli à bras ouverts.

    « Le fait que tu prennes soin de toi n’entache en rien ta virilité. Pas plus que ça ne remet ta sexualité en question », lui répondit-il avec un sourire bienveillant. « Ne te laisse surtout pas faire, si jamais on t’ennuie parce que tu as l’audace mettre la crème hydratante », ajouta-t-il en riant un peu.

    Il ne posait aucune question directe pour ne pas le mettre mal à l’aise, mais voulait lui montrer qu’il laissait la porte ouverte et qu’il ne le jugerait pas si jamais ce dernier avait besoin que l’on réponde à ses interrogations.

    Cela dit, une question subsistait.

    Pourquoi est-ce qu’il fait une fixation sur Ashton ?!

    Alors qu’Hisao se pensait enfin tiré d’affaire, Watanabe-san avait réitéré son crime et bon sang, c’était encore pire que la première fois. Qu’est-ce qu’il a bien pu lui faire pour qu’il le vante de la sorte ? Pourtant, ce n’étaient pas les profils atypiques qui manquaient dans cette école. Duval-san, par exemple. Les cheveux cendrés ne couraient pas les rues, alors bon sang—pourquoi Watanabe-san avait décidé de jeter son dévolu sur la seule et unique personne qui lui posait problème dans cet établissement ?

    Hisao sentit la tension dans ses épaules revenir comme le ferait une bonne vieille amie. Il attrapa les dossiers que lui tendit l’étudiant, peinant à se détendre. Ce qu’il en pensait ? Il n’en pensait rien, ne voulait rien en penser.

    Oh mon grand, ce n’est qu’une très belle façade qu’il se donne. Il se donne des airs d’homme affirmé parce qu’il s’habille comme il l’entend mais—assumer ? Laisse-moi rire. Il n’assume rien. S’il assumait, nous n’en serions pas là. Je n’aurais pas à l’éviter, je n’aurais pas à expédier les tâches que je prenais plaisir à faire avec lui autre fois, je ne me raidirais pas à chaque foutue occasion, je—

    Quelques secondes à se perdre dans ses réflexions, et Hisao se rendit compte qu’il avait les doigts crispés autour de la petite pile de dossiers que venait de lui tendre le garçon. Et—avant froissé une ou deux pages dans le processus. Il cligna des yeux, une fois, deux fois. La réalisation délivra un énorme rush d’adrénaline et il reprit immédiatement contenance.

    « Il donne un bon exemple aux jeunes qui essayent de s’affirmer, c’est sûr », répondit-il avec un demi-sourire.

    Bon exemple, bon exemple. Tu parles. De l’artifice, de la synthèse. Ah, il est beau le médecin scolaire et il en impose avec ses airs détachés. Monsieur se prend pour quelqu’un d’inaccessible ? Pardonnez-moi, Votre Altesse, de ne pas être assez bien pour vous. Mais si vous pouviez avoir l’amabilité de ne pas boire quand vous ne savez pas vous tenir – surtout en sachant que vous n’êtes pas foutu d’assumer vos ébats – ça arrangerait tout le monde.

    « Mais tu as raison de ne pas trop te soucier du regard des autres. En vivant pour les autres, on a tendance à oublier ce qui nous fait plaisir. D’autant plus que les mentalités sont un peu plus modernes ici, avec tous les étudiants étrangers qui vont et viennent. Il faut en profiter », c’était un fiasco. Son visage était teinté d’un léger embarras et sa façade ne tenait qu’à un fil. Il était infiniment dur de rester composé alors que son esprit ne voyait même plus l’étudiant devant lui—trop occupé à cracher son venin sur son collègue. « Est-ce que c’est parce qu’il y a quelque-chose que tu as toujours voulu faire, mais dont le regard des autres t’en a empêché ? » Demanda-t-il alors, tout de même intrigué par l’admiration qu’il vouait à Ashton.

    Moi aussi, j’étais fatigué. Moi aussi, j’étais confus. Moi aussi, j’avais juste envie que tu partes pour retourner dormir. Pourtant, je ne t’ai pas mis à la porte, j’ai essayé d’être un bon hôte jusqu’au bout, je n’ai pas subitement décidé que tu allais porter le poids de mes émotions sur tes épaules. Tout ça pourquoi ?! Parce que j’ai osé être sincère—parce que je t’ai dit que je ne regrettais pas ?!

    Inutile d’y penser maintenant. Déjà trois jours qu’il se torturait l’esprit, et rien n’avançait. Rien n’avancerait tant que le silence demeurerait entre eux et qu’ils continueraient de se comporter comme deux imbéciles hypocrites. Hisao le savait, mais il avait une fierté et il ne s’écraserait pas deux fois devant son collègue. Pour essayer de noyer le poisson, Hisao retourna à son tri, écoutant les réponses de l’étudiant bien que dos à lui. S’il pouvait éviter de lire davantage de désarroi sur son visage, tant mieux.

    ---------------------------------

    Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives L7sy
    désolée ash. je te bisoute quand même.  
    Revenir en haut Aller en bas
    Shiro Watanabe
    ■ Age : 29
    ■ Messages : 259
    ■ Inscrit le : 13/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives TaFwF3A C'est du propre ! — Édition spéciale archives OmmuPHD


    Mon personnage
    ❖ Âge : 25 ans
    ❖ Chambre n° : A-508
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
    Shiro Watanabe
    « A l'université ; 2è année »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyJeu 24 Sep 2020 - 10:40

    C’est du propre ! — Édition spéciale archives
  • Mardi 23 août 2016
  • Hisao Tenma

  • Tenma-sensei semble être quelqu’un de sympathique. Son rire amusé et sa petite blague sur la crème hydratante en témoignent. Il ne manquerait plus que ça que je subisse des railleries parce que je m’hydrate la peau, ce serait vraiment exagéré. Les stéréotypes ont malgré tout la vie dure. Je continue de trier, regardant encore les noms d’un œil distrait, créant des piles, une pour moi une pour le psychologue. Je prends celle de ce dernier pour la lui tendre tout en continuant de parler de Kelly-sensei et de l’admiration que j’ai pour lui et pour son style complètement extravagant et assumé. Toutefois, les doigts de Tenma-sensei se crispent sur les dossiers et il se fige un instant, visiblement perdu dans ses pensées. Je pose les yeux sur lui, mais il ne semble pas me voir et je hausse les sourcils. Est-ce que j’ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Mais ça ne dure que quelques secondes à peine avant qu’il ne se reprenne d’un seul coup, récupère les dossiers et me répond.

    Je ne suis pas un expert dans le déchiffrage des expressions chez les autres, mais j’ai vraiment l’impression que Tenma-sensei est mal à l’aise. Je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi tandis qu’il mentionne l’avantage d’avoir une multitude d’étudiants étrangers à Kobe High School. Je hoche la tête, complètement d’accord avec lui. Toutefois sa dernière question me surprend et je fais mine de réfléchir, stoppant mon tri pendant un instant. Y’a-t-il quelque chose que j’ai voulu faire mais dont le regard des autres m’en a empêché… C’est une bonne question. Il faut dire que j’ai déjà dû faire face de nombreuses fois au jugement en étant père aussi jeune. Avec un sourire mélancolique, je reprends mon tri.

    « Non, pas vraiment. Enfin pas à mon souvenir en tout cas. »

    Une nouvelle pile se forme pour Tenma-sensei et je fais une pause pour remettre un peu d’ordre dans la mienne.

    « Mais j’ai déjà dû y faire face par le passé. Heureusement j’ai appris assez vite à ne pas m’en soucier. Au début c’était dur, mais au final, les gens ignorent notre histoire. Ils jugent sans savoir et je ne peux que les plaindre d’être ignorants au final. Et puis, je ne suis pas vraiment du genre à faire attention à ce qu’on peut penser de moi. Ca peut parfois être un inconvénient dans certains aspects de la vie, mais la plupart du temps, ça m’aide à avancer sans regarder derrière. »

    Je regarde brièvement le dos de Tenma-sensei qui trie toujours de son côté. Est-ce qu’il fuit mon regard ? J’ai l’impression de l’avoir mis mal à l’aise. Après un bref instant d’hésitation, j’ose.

    « Excusez-moi Tenma-sensei, mais est-ce que j’ai dit quelque chose qui ne fallait pas ? »

    Jawn pour EPICODE



    ---------------------------------

    C'est du propre ! — Édition spéciale archives Shiro%20-%20signature
    Merci à Hisao pour ces magnifiques avatars et signatures ♥



    Prix:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Hisao Tenma
    ■ Age : 21
    ■ Messages : 869
    ■ Inscrit le : 10/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives FWWIEvm


    Mon personnage
    ❖ Âge : 36 ans
    ❖ Chambre n° : C-406
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
    Hisao Tenma
    « Personnel ; psychologue »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyMer 7 Oct 2020 - 0:04

    Hisao écouta avec attention la réponse du jeune homme. Tant que ce dernier ne remettait pas la question d’Ashton sur le tapis—il n’éprouverait strictement aucun mal à poursuivre la conversation. Enfin… Plus il y réfléchissait, plus il se trouvait ridicule. Ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait à devoir travailler en compagnie d’un collègue avec lequel il était en froid.

    Oui, mais par contre c’est la première fois que je me suis déjà tapé le collègue en question et que je me suis mis une mine pas possible pour se faire.

    C’était stupide. Et plus il y pensait, plus l’hostilité grandissait en lui. Alors il devait se calmer une bonne fois pour toute, apprendre à vivre avec le fait que tout ne se finit pas toujours bien – il était plutôt bien placé pour le savoir – et juste termine de ranger ces fichues archives. Son carton était vide et il ne lui restait plus que la pile qu’il avait entre les mains ainsi que le petit tas que Watanabe-san lui avait donné. Ils n’avaient pas passé beaucoup de temps ensemble et pourtant, Hisao se sentait déjà oppressé à l’idée d’avoir passé autant de temps à faire la conversation à quelqu’un d’autre – même si c’était un élève. Il ne lui tardait qu’une chose : En finir avec cette journée pour retrouver sa fille et terminer sur une note positive.

    Ce n’était pas sa faute à lui. Hisao était comme ça avec tout le monde. Son seuil de tolérance était déjà relativement fragile, mais entre son état préoccupé et le sujet de conversation—il avait encore plus de mal. Bien qu’il fasse tout son possible pour ne rien laisser transparaître, il savait qu’un moment de faiblesse – comme plus tôt – était très vite arrivé.

    « C’est un bon état d’esprit », répondit-il alors, recentrant ses pensées sur le présent. Il pensait ce qu’il disait : Le regard des autres était un frein pour beaucoup de gens, et même si Watanabe-san semblait un peu plus vieux que la plupart des étudiants de l’université, il restait relativement jeune. C’était une bonne chose qu’il ne se bride pas pour plaire. Et il comprenait parfaitement de quels mauvais côtés ce dernier parler. Ne pas se soucier du regard des autres revenait à s’exposer à une critique plus franche et plus dure. « Tu connais ta valeur et c’est le principal », ajouta-t-il en souriant.

    Ça aussi, c’était une denrée rare. Et sur ce point-là, Hisao était meilleur conseiller qu’acteur. Il était le premier à se sous-estimer et à se dénigrer de peur de décevoir. Mais il n’eut pas le temps d’y penser plus longtemps, car la question qui suivit ses propos le tira immédiatement du cours de ses pensées. Il fit volte-face, les sourcils haussés. Mais il n’était pas tant surpris par la question en elle-même, plutôt par les raisons qu’il l’avait poussé à la poser, et alors qu’ils avaient plus ou moins changé de sujet.

    Heureusement pour lui, Watanabe-san ne l’interprèterait peut-être pas ainsi. Au pire des cas, il nierait. Avec un peu de chance, l’étudiant n’insisterait pas.

    « Oh—non », il marqua une pause pour terminer de ranger les quelques dossiers qu’il avait entre les mains. Cinq ou six, et il aurait définitivement fini sa part pour aujourd’hui. « Je suis un peu fatigué, j’ai dû me perdre dans mes pensées tout à l’heure. Ce n’est absolument pas de ta faute. »

    Et Hisao mentait particulièrement mal. Mais ce n’était pas comme s’il avait le choix dans l’immédiat : Hors de question d’aller expliquer à un étudiant qu’il était en froid avec son cher et tendre médecin scolaire et qu’il préférerait ne pas parler de lui.

    Mais il y avait au moins une justice en ce bas monde, car Hisao fut sauvé par le gong. Il rangea le tout dernier dossier de sa pile et poussa un bref soupir. Au moins, le temps était passé un peu plus vite cette fois-ci. Il se tourna de nouveau vers Watanabe-san.

    « J’ai terminé mon carton », lui adressa-t-il avant de venir de son côté de l’étagère. « Tu t’en sors ? S’il t’en reste, je peux t’aider à finir. »

    ---------------------------------

    Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives L7sy
    désolée ash. je te bisoute quand même.  
    Revenir en haut Aller en bas
    Shiro Watanabe
    ■ Age : 29
    ■ Messages : 259
    ■ Inscrit le : 13/07/2020

    ■ Mes clubs :
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives TaFwF3A C'est du propre ! — Édition spéciale archives OmmuPHD


    Mon personnage
    ❖ Âge : 25 ans
    ❖ Chambre n° : A-508
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
    Shiro Watanabe
    « A l'université ; 2è année »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives EmptyMer 21 Oct 2020 - 22:08

    C’est du propre ! — Édition spéciale archives
  • Mardi 23 août 2016
  • Hisao Tenma

  • J’ignore si je connais réellement ma valeur, mais je sais qu’il est inutile de s’attarder sur ce que les autres peuvent penser de moi. Après tout, on ne peut pas plaire à tout le monde et si quelqu’un va me trouver génial, il est possible que d’autres me trouvent insupportable. Je ne suis pas assez naïf pour penser que tout le monde m’apprécie mais peut-être assez stupide pour faire en sorte que ce soit le cas. En tout cas, j’aime aller au-devant des gens pour leur proposer mon aide ou ma compagnie, ce qui, je le sais, peut parfois être vu comme de l’intrusion même si je ne m’en rends pas forcément compte sur le moment. C’est peut-être pour cette raison que je me sens obligé de demander à Tenma-Sensei si j’ai fait quelque chose de mal en voyant qu’il semble éviter mon regard. Peut-être que mes paroles lui ont rappelé quelque chose de désagréable ou peut-être ai-je été insultant sans le réaliser ? Quoiqu’il en soit, sa réaction est immédiate et il se retrouver vers moi, visiblement surpris par ma question – ou bien par le fait que je me sois rendu compte que quelque chose n’allait pas ?

    Le psychologue m’assure que ce n’est pas de ma faute et qu’il est simplement un peu fatigué ce qui l’a poussé à se perdre dans ses pensées. J’ai la sensation qu’il me ment, sans trop savoir dire pourquoi, mais je n’insiste pas, ne souhaitant pas me montrer trop agaçant. C’est un membre du personnel de la fac, un aîné, je devrai plutôt me concentrer sur la tâche que je dois finir avant de pouvoir rentrer retrouver mon fils et préparer notre soirée à la fête foraine, ce que je lui ai promis. Avec la rentrée qui avance à grands pas, profiter de chaque instant de répit est une priorité !

    « D’accord. »

    Je n’ajoute rien d’autre et continue de ranger ma pile de dossiers. Si celle de base se termine enfin, je me tourne ensuite vers ceux que Tenma-Sensei m’a donné. Je commence à les ranger, laissant mes pensées s’égarer un instant vers la soirée, avant que mon compagnon de travail ne reprenne la parole en revenant vers moi.

    « Oh ! Il me reste seulement ceux-là, après ce sera bon je pense. »

    Nous terminons de ranger les derniers dossiers avant de nous tourner vers la salle. Celle-ci est maintenant beaucoup plus clair. Je prends les caisses vides pour les ranger en haut des étagères et me tourne vers le psychologue.

    « Vous avez encore besoin de moi pour quelque chose ? »

    Ce n’est pas le cas heureusement et je m’incline respectueusement.

    « Dans ce cas, je vous souhaite une bonne fin de journée Tenma-sensei et une bonne fin de vacances également ! »

    Jawn pour EPICODE



    ---------------------------------

    C'est du propre ! — Édition spéciale archives Shiro%20-%20signature
    Merci à Hisao pour ces magnifiques avatars et signatures ♥



    Prix:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    « »
    (#) Re: C'est du propre ! — Édition spéciale archives  C'est du propre ! — Édition spéciale archives Empty

    Revenir en haut Aller en bas
     
    C'est du propre ! — Édition spéciale archives
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Kobe High School :: Kobe High School ; Le Lycée :: Le bâtiment principal :: Administration-
    Sauter vers: