Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 L'ombre d'un dessin [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyMar 11 Aoû 2020 - 11:22

« La goutte d'eau séparée de l'océan peut trouver un repos momentané, mais celle qui est dans l'océan ne connaît pas de repos. »

Il devait être 14 h 30, dans l'eau-là. Soren avait décidé de se reposer dans le parc après avoir fini de s'entraîner au Kendo durant la matinée. Ne sachant même plus quel jour on pouvait être, il se doutait seulement que la rentrer approchée puisque de nombreux élèves commençaient à revenir à Kobe. Les vacances semblaient approcher de leur fin, et même le jeune homme était un peu déçu qu'elles ne durent pas encore un peu.

Installé dans l'ombre d'un arbre, il s'était donc mis à dessiner en silence... La logique voulait qu'un être ne parle pas lorsqu'il était tout seul... Enfin, on pouvait parler bien sûr ce n'était pas si inquiétant du moment qu'on ne se répondait pas à soi-même. Son crayon caressait la feuille sûr de nombreux endroits et son dessin avait déjà pris forme. On pouvait distinguer l'université qui se trouvait juste devant lui.

La chaleur se faisait sentir, même dans l'ombre. Soren était impatient de voir l'hiver arriver, préférant la neige à la chaleur intense. Peut-être était-ce dû aux origines de sa famille qui découlaient des montagnes ou les hivers avaient tendance à être rude. Ou bien était-ce simplement lui qui avait sa préférence, autant aller au plus simple.

Ses yeux se faisaient lourd en revanche, peut-être la digestion qui se faisait sentir, doublé avec l'entraînement du matin et l'ennui. Soren se dit qu'en se couchant quelques secondes, ça ne lui ferait pas de mal. Il posa alors son calepin a dessin à côté de lui et s'allongea en posant son bras sur ses yeux pour pouvoir reposer ses yeux de la lumière quelques instants.

Il ne saurait pas dire pendant combien de temps le jeune homme avait dormit, mais lorsqu'il rouvrit les yeux, une silhouette était assise à côté de lui. Peut-être qu'il rêvait ? Ce n'était pas impossible, car il ne voyait pas vraiment qui aurait bien pu s'approcher de lui ainsi. Jugeant que ce n'était pas réel, Soren ne s'en inquiéta pas.

Pourtant, un bruit de page tourné le ramena sur sa conclusion et en palpant le sol avec sa main libre, il se rendit compte que son calepin n'y était plus. En rouvrant les yeux, il n’y avait personne et son carnet avait simplement été traîné par le vent un bon mètre plus loin. Le jeune homme le récupéra en lâchant. 

- J’espère que tout est là.

Bien qu'il ait dit cela d'un ton calme et détendu. Nullement énervé pour si peu, le jeune homme savait que ses dessins ne contenaient que très peu d'information sur lui après tout. Juste des moments dont il se souvenait et qu'il avait voulu dessiner pour ne pas les oublier. Comme son passage dans le bureau d'Hisao Tenma, ou alors sa rencontre avec Fabre a la laverie. C'était des moments qu'il avait appréciés.

Il se redressa alors pour se mettre assis et observa si tout ses dessins avait survécu au vent, mais visiblement, il y en avait un qui manqué a l’appelle, celui de sa rencontre avec Fabre. Représentant les deux personnes mangeant dans le parc de Kobe. Le papier avait très bien pu se détacher et s’envoler au vent. 

- Mince ! J’espère qu’il n’est pas loin.

(Hrp : Si quelqu'un est tenté de répondre mais qu'il faut modifier quoi que ce soit pour ça, ou pour simplement le réserver afin d'y répondre plus tard, n'hésitait pas à me contacter par mp. Au plaisir de rp avec vous. Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 548
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] MzrdKEgL'ombre d'un dessin [Libre] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptySam 29 Aoû 2020 - 18:50

   

    
L'ombre d'un dessin

    
RP libre

    
Samedi 27 août à 14h45

Depuis 11 mois, c'est ma première promenade où je le fais seule. Ces 11 mois de couple que j'entretiens avec Carissa, et où la revoir me faisait très plaisir. Mais cela fait un moment que je ne me sens plus aussi heureuse que lors du reste de la période où je suis en couple avec elle. Cela fait un moment que je ne vois plus l'intérêt de me faire plus belle pour ma petite-amie. Je prends toujours soin de moi-même, mais en me voyant, on a plus l'impression que moi et Carissa avons rompu.

Ce n'est pas encore le cas, mais ça s'approche. On s'éloigne toutes les deux l'une de l'autre, et la présence de l'une finit par gêner plus ou moins l'autre. Les moments où on profite du corps de l'autre se rarifient, et l'envie se fait de plus en plus faible... on se demande même si le fait d'être physiquement éloignées l'une de l'autre n'est pas mieux, finalement.

Du coup, ça me rend triste car c'est quand même ce couple qui a permis de m'assumer. Et j'aimais vraiment Carissa, de tout mon cœur... mais je découvre encore l'amour tant je faisais la sourde oreille quand on voulait m'en parler. Mais bon, il fallait me comprendre.

Je finis par m'assoir sur le banc, et je finis par fermer les yeux, pour me retrouver dans mon monde musical que j'avais créé moi-même dans ma tête depuis des années. Cela faisait un moment que j'y allais moins. Au moins, je suis sûre d'y être bien, même après toutes ces années, et même sans être en compagnie d'un piano.

Après un moment, je finis par sentir sur mes deux jambes, quelque chose qui ressemble à une feuille. Alors, petit à petit, je rouvre les yeux pour retourner au monde réel, et je regarde sur mes jambes. Oui, c'est bien une feuille. Je la prends donc et je la regarde pour savoir de quoi ça s'agit. Ce n'est sûrement pas quelque chose qui m'est adressée, car c'est tout simplement le dessin d'un homme et d'une femme mangeant sur le parc de Kobe. Ils sont jolis à voir, mais il ne s'adresse sûrement pas à moi, car je ne les connais pas du tout... quoique, je crois avoir déjà vu cet homme, dans les cours de musique.

Je regarde ensuite devant moi et je vois un homme qui ressemble beaucoup à celui sur le dessin. J'avais ignoré le fait qu'il a un œil clos car je pensais qu'il faisait un clin d’œil, mais en voyant cet homme, qui semble chercher quelque chose, il ne semble pas du tout faire un clin d’œil : son œil droit est toujours clos, de manière durable.

Alors, je me demande si ce dessin ne lui appartient pas, et que c'est ça qu'il cherche. Au cas où. Mais j'ai peur que ça le dérange. Encore une fois, cette peur qui a beau être affaiblie, est toujours là pour m'empêcher d'aller voir quelqu'un d'autre, surtout quelqu'un que je ne connais que de physique. Alors sans rien dire, je garde le dessin dans les mains, mais en regardant tour à tour le dessin et l'homme.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
L'ombre d'un dessin [Libre] DjEMkU9
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyDim 30 Aoû 2020 - 12:30

Tout en réfléchissant et en observant son environnement du regard sans même avoir remarqué que son mauvais œil été encore fermé, le jeune homme se redressa sur ses jambes afin de pouvoir mieux chercher. Malheureusement, retrouvé, une feuille de papier dans un parc revenait à chercher une aiguille dans une botte de foin. Cependant, impossible qu’a qui n’essaie pas. Soren était du genre à ne rien lâcher. 

Donc dans un premier temps, réfléchir en suivant une certaine logique. Le sens du vent pour commencer. Il était peu probable que quelqu’un soit venu lui prendre un de ses dessins sans prévenir. Donc, sa feuille avait simplement dû s’envoler avec un courant d’air. Dans son champ de vision, il remarqua une jeune femme assise sur un banc. Autant lui demander. 

L’étudiant commença à s’approcher de la jeune femme tout en l’observant rapidement. De longs cheveux noirs et un air un peu triste pendant qu’elle contemplait une feuille. Visiblement, ca recherche risqué de se raccourcir drastiquement. Alors que la jeune femme semblait lever mes yeux vers lui puis les redescendre vers la feuille à tour de rôle. 

Le jeune homme une fois assez prêt dit d’un ton détendu. 

- Merci de l’avoir attrapé, je devrais y faire attention à l’avenir.

Ce n’était pas des dessins très élaborés, mais chaque dessin avait une certaine valeur pour lui, représentant des bons moments pour la plupart, ou des moments bien plus précieux. Le simple fait de dessiner était important pour lui, car c’était une des rares choses qui lui avait permis de sortir du cadre traditionnel japonais. Donc quelques choses de particulièrement vitale pour lui, dessiné avait été la seule manière qu’il avait eu de s’évader, de voyager et de s’enfuir de cette vie d’entraînement qu’il avait eu avec son père. 

Il se souvenait du jour ou sa mère lui avait appris comment tenir un crayon et tout ce qui avait suivit derrière. Après le dessin, ce fut la guitare même si Soren avait eu beaucoup plus de difficulté qu’avec l’art. Cependant, revenons dans le présent, face a la jeune femme assise. Le jeune homme tenta un léger sourire. 

Je peux le récupérer, sauf si tu n’as pas décidé de le garder bien sûr. Auquel cas, je t’en fais un beaucoup mieux en échange.

Il faisait une petite blague, car il se doutait qu’elle ne le garderait pas après tout. Mais ca ne le déranger pas vraiment de passer un peu de temps sur un nouveau dessin. Soren avait du temps devant lui, les cours n’ayant pas commencé, le jeune homme avait du temps a tuer jusque-là. 

Soren attendit donc que l’inconnu se décide.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 548
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] MzrdKEgL'ombre d'un dessin [Libre] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyDim 30 Aoû 2020 - 14:39

   

    
L'ombre d'un dessin

    
RP libre

    
J'attendais que l'homme s'approche de moi, et ça peut se voir avec mon regard (triste) qui regarde tour à tour la feuille et l'homme. J'aime bien cet esquisse de dessin. Ce n'est pas Carissa qui irait faire ce genre de dessins, car elle écrit plus qu'elle ne dessine. En fait, je ne pense pas qu'elle sache bien dessiner, sinon je l'aurais vu dessiner, parfois, à part pour les notes dans les partitions, ce qui est essentiel quand on fait de la musique. L'homme finit par me voir (ouf !), avec calme et détente, et me remercie. Je lui souris en lui répondant.

"Oh ! Ce n'est rien, le vent l'a fait poser sur mes jambes."

En tout cas, j'aime bien ce dessin, mais il faut savoir rendre à son propriétaire ce qui lui appartient. De toute façon, je n'ai pas du tout l'intention de le garder, sauf en y étant obligée, jusqu'à ce que je voie l'une de ces personnes... enfin même en sachant que parfois ces personnages peuvent être fictifs. Il décide de blaguer un peu, mais je vais de toute façon le lui rendre.

"J'ai l'intention de rendre à son propriétaire, de toute façon, alors le voici."

Alors, je lui donne cette feuille avec mes deux mains. D'ailleurs, je me demande s'il dessine plus ou moins régulièrement. D'ailleurs, il faut bien que je me présente, comme il doit faire partie de l'université.

"En fait, je m'appelle Jinken Tamika. Et toi ?"
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
L'ombre d'un dessin [Libre] DjEMkU9
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyDim 30 Aoû 2020 - 16:43

Elle le rassura sur plusieurs points comme si elle voulait minimiser ce qu’elle avait fait en rapportant les fait exacts. Sauf que d’une certaine façon, elle avait fait bien plus que ce qu’elle disait. Ou plutôt, elle n’avait pas fait ce que d’autres auraient très bien pu faire. Une autre personne aurait très bien attrapé le dessin et le laissé s’envoler sans s’en occuper plus ou bien le déchirer… le champ de possibilité se révéler être quasi-infini avec une façon de penser comme ça. Donc, le jeune homme était en réalité ravi de ce qu’elle avait fait, lui rendre son « bien » sans soucis. 

Ensuite, elle lui avoua ce qu’elle avait voulu faire, a savoir bel et bien rendre l’œuvre a son propriétaire légitime bien avant que Soren entre en action. Rien qu’avec cet aveu, Soren comprit que cette jeune femme avait un bon fond. Cependant, les mots reste des mots et le jeune homme n’en fit pas grand cas a part son premier ressentit. 

La suite fut d’autant plus intéressante, car elle semblait saisir le prendre comme une occasion de sympathiser en se présentant. Ou bien était-ce par simple politesse ? Surement, quoi qu’il en soit, le jeune homme devait désormais de rendre la pareille s’il ne voulait pas lui manquer de respect. Soren prit alors son dessin et s’inclina en guise de salut comme tout bon Japonais qui se respecte. 

- Moi ? Je m’appelle Haruka Soren, enchanté de faire ta connaissance Jinken-san 

Répétant la même formule a chaque nouvelle rencontre, les mots semblait sortir machinalement de sa bouche par habitude. C’est ainsi qu’on lui avait apprit à se conduire, mais depuis son arrivé a Kobe, il avait du s’adapter face a de nombreuse personne ayant des origines différentes et donc pas forcement la même vision de la sociabilité. Heureusement pour son cas, avoir une mère américaine avait grandement facilité les choses. 

Cependant, Tamika semblait bien plus japonaise que d’autre a Kobe et dans le doute, mieux valait restait respectueux. Il se dit aussi qu’il valait mieux éclaircir sa situation à Kobe pour qu’elle sache qu’il était nouveau ici. Des fois qu’elle se demande si elle ne l’avait déjà vu. L’étudiant dit alors presque aussitôt après s’être redressé. 

- Je suis arrivé en début de mois d’août, j’intègre la section Artistique en première année des le mois prochains.  

Il devait sûrement en avoir assez dit et s’affaira alors a ranger son dessin dans son carnet, laissant brièvement un vue sur de nombreux autres dessins dont avec sa mère qui lui apprenait la guitare l’espace d’un instant où il glissait la feuille fuyarde dans le carnet avant de le refermer dessus. Le jeune homme ramena alors son regard tout en ouvrant enfin sa seconde pupille après l'avoir frotté encore sou l’effet de la fatigue. Il lâcha en la fixant désormais de ses yeux verts en espérant faire illusion sur le fait qu’il n’avait pas remarqué jusque-là son œil fermé. 

- Fichu paupière, elles ont du mal à se décoller parfois.

---------------------------------

L'ombre d'un dessin [Libre] Psx_2016
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 548
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] MzrdKEgL'ombre d'un dessin [Libre] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyDim 30 Aoû 2020 - 21:23


    
L'ombre d'un dessin

    
RP libre

    
"Et moi de même."

Je lui souris encore une fois en lui répondant. D'ailleurs, je ne l'ai vu nulle part, rien de lui ne me rappelle quoi que ce soit, à part son dessin. Alors, soit il n'est là que récemment, soit je ne l'ai juste jamais vu alors qu'il est là depuis un petit moment, ça marche aussi.

En tout cas, il se met à expliquer sa situation, disant donc qu'il est nouveau ici, et qu'il n'est là que depuis ce mois-ci, ce mois des vacances où personne n'a cours, ni séance de club, ce qui explique donc comment je ne l'ai jamais rencontré. Il intègre donc la section artistique, et c'est ma quatrième année où j'en fais partie.

"Oh ! Et avec quelles matières ? Personnellement, c'est la quatrième année que je suis ici, je suis en train de refaire ma première année, et je suis en Artistique aussi, en musique, cinéma/théâtre, et arts appliqués."

Si ça se trouve, on a des cours en commun, qui sait ? Je ne lui dis pas tout de suite que je suis Présidente du club de musique car ce n'est pas encore important ici. D'ailleurs, j'en profite pour voir ses différents dessins, et ils sont très jolis. J'aime bien ses dessins, pour être honnête. Il doit avoir beaucoup de talent.

D'ailleurs, il se met à frotter son œil fermé, avant que je le voie ouverts, et qui semble n'avoir aucun problème. Mais là encore, je ne suis pas dans sa tête, il peut y avoir un problème dont il y est habitué.

"Notamment ton œil droit, n'est-ce pas ? Est-ce qu'il y a un problème avec celui-ci ? Enfin, si ça ne te dérange pas de m'en parler, bien sûr."

On a tous nos problèmes, moi la première. Alors je ne suis pas du tout prête à le juger pour un problème de vision. Je n'ai jamais de problème avec les yeux, personnellement, mais bon, être marquée au fer rouge par mes années collège, ça marche aussi.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
L'ombre d'un dessin [Libre] DjEMkU9
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyLun 31 Aoû 2020 - 0:53

Après avoir tenté de faire illusion pour ne pas qu’elle se pose des question sur son œil clos. Le jeune homme apprit qu’elle était en section artistique tout comme lui. C’était un coup de chance, il n’avait pas vraiment eu la chance de tomber sur une future camarade de classe… Enfin, au masculin comme au féminin à vrai dire. Désormais, il aurait au moins un petit point de repère dans l’inconnu qu’allé devenir sa vie scolaire. 

Le reste était un peu flou pour lui, sa quatrième année, alors qu’elle était en première année ? Peut-être avait-elle été au lycée ici avant l’Université. Ou quoi que ce soit d’autre, ca ne le regardait pas vraiment et il ne comptait pas s’en mêler à vrai dire. Soren avait déjà beaucoup d’info à enregistrer depuis son arrivé et ne pouvait s’encombrer la tête avec des détails comme le nombre d’années possibles a passer ici. 

- On se croisera sûrement en art et en musique alors. Je vais aussi aller en photographie… Normalement, si je ne demande pas à changer entre temps.

La suite fut moins pratique, car elle lui demanda alors si tout aller bien pour son œil. Le jeune homme se raidit légèrement sur le moment. Il se massa alors la nuque sans pour autant perdre son air sérieux. Le plus difficile dans ce genre de situation, c’était de s’en sortir sans mentir. Car Soren détestait mentir, de même que repousser le sujet serait suspect. Il finit par dire d’un ton calme et détendu. 

- Rien d’alarmant, mes yeux se portent très bien. Heureusement, d’ailleurs, sinon je ne pourrais pas dessiner 

Il n’avait pas vraiment menti, son œil droit n’avait rien d’anormal. Sa borgne attitude était principalement du a une lésion au coté droit du cerveau. Les signaux visuels ne parvenant pas à trouver leur chemin, il ne pouvait plus rien transmettre. D’une certaine façon, son œil voyait donc toujours, mais son centre nerveux lui ne voyait plus rien. Un peu comme une fenêtre dont on aurait mis les volets à l’intérieur plutôt qu’a l’extérieur. 

En revanche, le jeune homme voulait profiter de cette occasion pour en savoir un peu plus sur la scolarité ici. Visiblement, Tamika semblait tout indiqué pour lui en apprendre plus. Bien qu’il avait rencontré Milan plus tôt dans le mois, ce dernier n’était pas en Art comme lui. Cependant rester debout sous le soleil devant elle commençait a devenir un peu gênant, aussi proposa-t-il. 

- Dis moi, tu n’as pas peur de prendre un coup de soleil ici ? En ce qui me concerne, je vais retourner à l’ombre de l’arbre où j’étais avant que la place soit prise, tu veux venir avec moi ? En toute honnêteté, ca m’arrangerait d’en apprendre un peu plus sur les cours que je vais avoir avant de commencer, tu pourrais m’en apprendre un peu plus ? Si tu as le temps bien sûr.  

---------------------------------

L'ombre d'un dessin [Libre] Psx_2016
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 548
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] MzrdKEgL'ombre d'un dessin [Libre] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyJeu 3 Sep 2020 - 15:24


    
L'ombre d'un dessin

    
RP libre

    

Du coup, on se croisera en arts appliqués et en musique. J'ai donc hâte de voir quel instrument il joue et quel est son niveau, du coup. Après, ça ne veut pas forcément dire qu'il joue d'un instrument, car Ai ne sait jouer d'aucun instrument, juste chanter et danser. Mais j'ai envie de le voir jouer d'un instrument, et je l'imagine bien jouer de la guitare. Un grand classique, vous me direz. Mais sinon, il est aussi en photographie, s'il ne compte pas changer entretemps. Du coup, je lui souris.

"Alors j'ai hâte de te voir en musique. Est-ce que tu fais de la guitare, en fait ? Personnellement, je fais du piano."

Vu que d'après moi il a une tête à faire de la guitare, je me pose cette question. Après, l'habit ne fait pas le moine. Je ne sais pas s'il m'aurait imaginé jouer du piano, pour être tout à fait honnête. Puisqu'il ne me connait pas, il ne sait pas que je vais de toute façon dans la salle de musique tous les jours. Alors, je peux comprendre qu'il ne sache pas.

Oh ? Son œil droit n'a rien d'anormal ? Pourtant, je l'ai vu clos de manière permanent, et relevé uniquement quand la main est passée dessus... mais bon, je ne vais pas insister, si ça le dérange qu'on en parle. Après, je pense qu'il peut dessiner avec un œil en moins... du moins c'est ce que je pense, car logiquement, je n'aurais pas du mal à dessiner avec un œil fermé.

D'ailleurs, Soren me demande si je n'ai pas peur d'attraper un coup de soleil. Je pense que non, mais si on veut aller à l'ombre, je ne vois aucun problème.

"Bien sûr. Allons-y."

Alors, je me relève, dépoussiérant ma robe avant de suivre Soren. D'ailleurs, j'en profite pour dire à Soren où est-ce qu'on en est : à savoir la maîtrise des proportions, le passage du croquis au dessin et le travail de l'ombre et de la lumière, et donc ce que je fais au passage. Cependant, notre professeur va se faire remplacer, et je ne connais pas la raison.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
L'ombre d'un dessin [Libre] DjEMkU9
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyJeu 3 Sep 2020 - 22:25

Elle avait accepté d’aller à l’ombre tout en lui expliquant ou les cours de dessin en étaient. Dans l’ensemble, c’était des notions que Soren ne maîtrisait pas trop mal, après tout quand il n’était pas plongé dans les activités traditionnel avec sa famille. Il apprenait l'art avec sa mère. De ce qu’il savait sur elle, elle avait fait des grandes écoles d’art en Amérique. 

D’ailleurs, Tamika avait avoué jouer du piano, c’était intéressant. Le jeune homme se demandait s’il s’agissait d’un instrument dur a maîtrisé. Car après tout, aucun instrument n’était facile d’accès des le début, ils demandaient plutôt un temps d’adaptation pour être maîtrisé. Soren sourit d’ailleurs quand elle lui avait demandé s’il jouer de la guitare. Ce fut une fois près du tronc d’arbre, quand il put s'asseoir dans l’herbe qu’il répondit. 

- Eh bien, tu as visé juste, mais je ne suis pas très doué. Normalement, ma mère me ramènera sa guitare prochainement pour que je puisse pratiquer.  

Il avait répondu avec honnêteté, car c’est ce qu’il croyait au plus profond de lui-même. Soren n’était pas le genre à se mettre en avant, bien au contraire. Donc, il préférait ne pas se vanter de ses talents. Aussi modeste soit-il. Tamika devait sûrement être bien meilleure au piano que lui a la guitare. Le jeune homme demanda alors. 

- Ce n’est pas dur d’apprendre a jouer du piano ?  

Après quoi, il sourit doucement. Malgré une autre question qui lui trottait dans la tête. Pourquoi était-elle toute seule. Elle n’avait pas l’air timide ni mal à l’aise pour parler. Tout comme cet air triste qu’il avait cru voir l’espace d’un instant tout à l’heure. Peut-être avait elle simplement besoin de se ressourcer un peu. Ou alors de s’isoler. Cependant, la curiosité du jeune homme prit le pas sur sa raison et il se risqua. 

- D’ailleurs, pourquoi tu étais toute seule ? Un besoin de fuir le monde ? Sauf si c’est indiscret, auquel cas, je m’en excuse.

Evidement, elle n’avait aucune obligation de lui répondre, il ne faisait que poser une simple question et si elle préférait garder sa part de mystère, Soren ne lui jetterais sûrement pas la pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 548
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] MzrdKEgL'ombre d'un dessin [Libre] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyVen 4 Sep 2020 - 0:00


    
L'ombre d'un dessin

    
RP libre

    

Je me disais aussi qu'il a l'air de faire de la guitare. Alors je ris légèrement en entendant que j'ai visé juste. Cependant, il avoue qu'il n'est pas très doué. Oh la déception ! Mais bon, il doit être en cours de musique pour mieux apprendre la musique, ce qui est normal. Alors j'ai beau être déçue, je reste compréhensive. Mais bon, apparemment, sa mère lui ramènera sa guitare pour qu'il puisse pratiquer. Je pense que je serai là pour ça, mais seulement pour lui faire pratiquer.

Si c'est dur d'apprendre le piano ? Pas tant que ça, en fait. Le piano est un instrument où on appuie sur des touches au bon moment, donc pour l'apprentissage, on peut juste placer les mains et ne bouger que les doigts, avant de bouger les mains le long du clavier.

"Pas vraiment, en fait. Quand tu commences le piano, tu ne fais que te positionner, placer tes mains et appuyer sur les bonnes touches au bon moment, et c'est facile de savoir à quelle note correspond telle touche. Après, ce n'est que mon avis. Ha ha ha !"

Je ris un peu, ça me fait un peu de bien et ça me fait un peu oublier ma peine de cœur. Il me demande ensuite pourquoi est-ce que je suis seule ? En fait ça fait 11 mois que je ne me suis plus promenée seule. Sinon, c'était avec Carissa. Je ne sais pas s'il m'aurait vu avec elle... enfin je pense que dans ce cas, il aurait déjà repéré que notre couple allait mourir, puisqu'il n'est là que ce mois-ci. Après, s'il parle du fait que je suis seule alors que je suis à l'aise à l'oral, c'est quelque chose qui m'accompagne depuis très longtemps.

"Non, ne t'inquiète pas, c'est un secret pour personne. En fait, j'ai souvent peur de déranger les autres. C'est pour ça que je ne suis pas allée directement vers toi quand je t'avais vu chercher."

Après, si avec ça il a vu la tristesse dans mes yeux, j'aurais juste à espérer qu'il soit tolérant, car il y en a que ça dégoûte qu'une fille soit en couple avec une autre. Alors je ne dis rien là-dessus d'abord, mais je me prépare à ce qu'il me pose la question sur la tristesse dans mon regard.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
L'ombre d'un dessin [Libre] DjEMkU9
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyVen 4 Sep 2020 - 10:29

Elle lui avoua que ce n’était pas si dure, c’était simplement une histoire de placement de main et de mémoires des touches dans un premier temps. Certes, ce n’était pas impossible et elle était mieux placée que lui pour en juger. Mais Soren devait avouer qu’il était perdu face à ce nombre de touches si en plus on rajoute les trois pédales sur les pianos les plus élaboré… Mais la guitare n’était pas forcément plus simple. 

Soren se souvenait très bien qu’il en bavait au début pour placer ses mains sur les cordes. En plus d’avoir mal aux doigts par moment en appuyant trop dessus ou des crampes qui s’invitait également. En voyant sa mère en jouer, ca semblait si simple. Mais ca semblait toujours simple en faire dans les mains d’un expert. 

- Si tu le dis, je te crois… de toute façon j’y connais rien et je ne suis pas sur de m’y retrouver face à un piano.

Le jeune homme était assez content de l’entendre rire un peu. Elle avait un joli rire en plus, dommage qu’il ne soit pas plus spontané. Sauf qu’il ne pouvait pas non plus se douter de ce qu’il se passait .De toute façon, le jeune homme ne serait pas permis de poser plus de questions, juste que de l’avoir vu triste, lui avait donner envie de l’aider s’il le pouvait. 

Elle le rassura alors sur le fait que c’était naturel pour elle. Elle n’était pas du genre à faire le pas, ne souhaitez pas vraiment déranger les autres. Cependant, Soren devait avouer être pareil et ne lui jetterait pas la pierre sur le sujet. Donc il aurait pu passer a coté et ne rien remarqué qu’elle ne lui aurait même pas fait un signe pour l’avertir. 

- Je vois, alors heureusement que ce n’est pas ce qui est arrivé. Autant mes dessins qui ne représentent que moi, ce n’est pas grave. Mais s’il y a une autre personne dessus, je préfère qu’il ne soit pas dans la nature.  

D’ailleurs, elle n’avait pas dit être en art plastique elle aussi. Peut-être avait-elle un bon niveau. Soren se demandait quel genre dessin, elle préférait faire. Autant lui demander. 

- Du coup, je suppose que tu dois être doué en dessins non ?  

---------------------------------

L'ombre d'un dessin [Libre] Psx_2016
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 548
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] MzrdKEgL'ombre d'un dessin [Libre] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyVen 4 Sep 2020 - 23:55


    
L'ombre d'un dessin

    
RP libre

    

J'ai toujours pensé que le piano est plus accessible que la guitare, bien que ce dernier soit déjà un instrument bien connu et assez accessible. Mais ici, apprendre les mouvements au piano ne ferait pas du tout mal, car appuyer sur les touches suffisent, et lorsqu'on commence, on place nos mains en fonction du Do du milieu. C'est aussi simple que ça.

Mais après, ce n'est pas si évident de se repérer avec un tel instrument, car je ne peux qu'admettre que la longueur peut facilement dépasser le mètre, au vue des touches qui sont assez larges pour tous les doigts.

"Ne t'inquiète pas : une fois que tu sais que tu peux te repérer grâce au Do du milieu, ça devient tout de suite plus facile."

Du coup, il s'attache plus aux dessins où il y a d'autres personnes que ceux où il y a que lui. Je suppose que ça doit représenter des moments importants de sa vie, et que ça fait une sorte de souvenir de son passé. Je n'aurais pas dessiné pour ça, mais plus composé, mais ce n'est pas important car chacun fait ce qu'il veut, en fait.

"Est-ce que ça te sert comme souvenirs ?"

Si je suis douée en dessins ? Je suis douée dans beaucoup de matières artistiques, et le dessin ne fait pas exception. Malheureusement, je n'ai rien pour le prouver, car mes dessins sont dans ma chambre ou dans mon casier, et je n'ai pas encore envie d'y aller... quoique... j'ai peut-être un dessin dans mon sac.

"Je pense que oui. Je suis plus dans la musique que dans le dessin, mais je suis capable de faire des dessins plutôt jolis. Tiens, je vais te montrer celui que j'emmène régulièrement, mais c'est dans mon sac remplis de partitions remplies et vides."

Je ne sors jamais sans mes partitions. Je ne sais pas, c'est quelque chose que j'ai toujours aimé emmener, même en sachant que je ne vais pas les utiliser. Peut-être le fait que si j'entre dans une salle où se trouve un piano, j'aurais envie de les utiliser, qui sait ? Alors, je prends mon sac à bandoulière et je cherche mon dessin, avant de le trouver et de le montrer.

Sur le dessin, il peut voir une femme en train de jouer du piano à queue ouvert, mais on voit beaucoup plus le piano que la femme elle-même. Autour, on voit que cette femme se trouve dans une salle de musique avec beaucoup d'instruments en tout genre, et du couvercle sort deux lignes de partitions, avec la clé de Sol sur la ligne du haut et la clé de Fa sur la ligne du bas, et des notes sur les deux côtés, formant une partie d'une mélodie qui existe vraiment. Ces deux lignes, d'ailleurs, sont parallèles, mais ne sont pas droites, car il semble légèrement arrondi avec une petite pliure à un endroit.

Le dessin en lui-même est assez bien détaillé, avec des effets d'ombre et de lumière provenant de la fenêtre qu'on voit derrière cette femme, mais aussi d'un néon, qu'on ne voit pas mais qu'on imagine où il se trouve. On entrevoit les composants du piano sous le couvercle, que je connais d'ailleurs par cœur, et la partition est mise en relief... toutes les lignes, toutes les notes, surtout les notes.

D'ailleurs, cette pianiste, ce n'est pas vraiment moi, bien que je sois capable de le faire, mais j'ai préféré opté sur quelqu'un qui n'a jamais existé, aux cheveux noirs comme les miens mais avec une coupe différente, tressée sur les côtés, que je n'aurais jamais porté.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
L'ombre d'un dessin [Libre] DjEMkU9
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptySam 5 Sep 2020 - 21:56

Tamika lui avoua que sur un piano, il suffisait de partir de la note do. Ce qui ne semblait pas vraiment parler au jeune homme. Il avait appris la guitare de façon phonétique et donc n’avait jamais appris à lire une partition. Sa mère lui avait enseigné la musique sur un coup de tête, mais ne savait jouer que de la guitare. Cela donna lieu à des leçons sans aucune partition, elle prenait la patience de lui apprendre les accords un a un depuis plusieurs années mais Soren ne pouvait pas tout retenir avec tout ce qu’il apprenait en même. 

La question que posa Tamika se trouva être particulièrement pertinente. Elle avait d’une certaine façon visée juste. Simplement, il était bien plus que de simples souvenirs. Son carnet et ses croquis, d’une certaine façon, c’était sa vision du monde qu’il voulait retranscrire tant qu’il en avait la possibilité. Le problème de sa lésion au cerveau et malgré que les médecins soit confiant, c’est qu’elle pouvait empirer et faire perdre la vue totalement a Soren. Il l’avait déjà perdu durant quelques jours jusqu’à ce que son œil gauche se remette a marcher. Le regard vide en fixant le sol, il répondit. 

-D’une certaines manières, j’imagine qu’on peut dire ça. Ou en tout cas, mon regard m’apporte suffisamment de matière a dessiné, je n’ai pas besoin de faire plus que ce que je peux observer.  

En règle général, les dessins de Soren n’était que très peu colorés. Soren ne mettait de la couleur que sur ce qui avait de l’importance pour lui. Car comme pour notre mémoire, nos souvenirs ont toujours un élément qui a retenu plus notre attention qu’un autre et qui a lui seul, représente le dis souvenir. Soren mettait donc en évidence ce que l’on pourrait qualifier d’élément clé, la chose la plus importante sur son dessin. 

Tamika lui montra alors une de ses œuvres et Soren devait admettre qu’il ressentait bien autre chose en voyant un tel dessin. Il était vivant, pas mort comme ceux que le jeune homme pouvait dessiner. Le dessin Tamika respirait la vie et semblait prompt a partager tout ce qu’il pouvait partager. Elle avait représenté quelque chose qui ne pouvait être tangible… La musique. Soren donna d’ailleurs son ressentit à la jeune femme. 

- Tu as beaucoup de talent, j’ai la sensation d’entendre un piano en regardant ce que tu as fait. C’est vraiment beau, je trouve.  

---------------------------------

L'ombre d'un dessin [Libre] Psx_2016
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 548
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] MzrdKEgL'ombre d'un dessin [Libre] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyDim 6 Sep 2020 - 22:46


    
L'ombre d'un dessin

    
RP libre

    

C'est là que je me rends compte que Soren ne connait rien de la théorie, car la note Do ne lui est pas familière, et je l'ai vu à son visage. Je ne dis pas qu'il est obligé de connaître la théorie pour connaître la musique, donc je ne me permets jamais d'en vouloir à quelqu'un de ne connaître aucun terme, mais ça reste surprenant pour quelqu'un qui joue d'un instrument, sachant que les notes sont les bases de la base de la musique. Mais bon, ce n'est pas quelque chose qui puisse m'agacer ne serait-ce qu'un peu.

Mise à part cela, pour ce qui est du dessin, je me demande si le fait qu'il tienne aux dessins contenant quelqu'un d'autre fait que ces dessins lui servent de souvenir. Après tout, ça peut être normal, et ça permet de ne pas oublier le physique d'une personne qu'on avait préalablement apprécié.

Il me répond que c'est d'une certaine manière. En tout cas, son regard apporte suffisamment de matière à dessiner. Alors, est-ce qu'on pourrait dire qu'il dessinerait tout ce qu'il peut voir de marquant ? Est-ce qu'on peut dire que toutes les images qui sont imprimées dans le cerveau, il les dessine ?

"Alors tu dessines tout ce qui a pu marquer ta vue, je suppose."

Si c'est le cas, ça doit être pour ça qu'il est si bon en dessin : il s'entraîne énormément, et il y a tellement choses qu'on a envie de dessiner, parfois, et même dans un même lieu, on pourrait même faire un long panorama à partir de ce qu'on a dessiné. Bon, ça, je pense être incapable de faire ce genre de choses, de dessiner ce que j'ai vu en faisant un panorama... mais qui sait ? Peut-être que je pourrai le faire un jour, et peut-être que je ne fais que me sous-estimer.

En tout cas, je lui montre ce dessin, celui que j'ai énormément aimé faire, en m'entraînant, même, à représenter cette musique. Ce dessin est en nuances de gris, bien sûr, en utilisant d'abord un crayon de papier, puis de l'encre, l'utilisant avec différents outils, avec minutie. Je suis fière de ce dessin, qui m'a pris un mois entier, mais en ne me concentrant que pendant une heure grand maximum par jour, pour m'entraîner à dessiner.

Du coup, je souris quand il dit qu'il a l'impression d'entendre un piano en regardant ce que j'ai fait.

"Merci Soren. J'avais fait ce dessin pour m'y entraîner. Ça ne fait en fait que ma quatrième année que je fais du dessin, à force de faire des cours d'arts appliqués."

Il ne sait pas que je suis en train de repasser mes trois années en artistique, car ma matière principale était le Cinéma/Théâtre, et que j'avais commencé à regretter d'avoir fait de la Musique la matière principale, plutôt. Mais j'avais gardé les autres matières, car je les aimais sincèrement, et surtout car je préfère toujours les matières artistiques aux autres matières. Parmi ces matières, la photographie est celle qui m'a d'ailleurs le moins attirée.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
L'ombre d'un dessin [Libre] DjEMkU9
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyLun 7 Sep 2020 - 2:19

Évidement, il y avait une autre raison au fait qu’il aimait dessiner. C’était le fait qu’il s’agissait d’un bon moyen d’évasion a la vraie vie. Lorsqu’il avait appris à dessiner, c’était avant tout pour s’évader des entraînements avec son père et son grand-père. Même si ce dernier était moins sévère. Le jeune homme avait été honnête sur le dessin de Tamika. 

Elle lui avoua qu’elle ne dessinait que depuis 4 ans, mais pourtant, elle avait un certain talent. Le jeune homme sourit doucement et lui tendit son carnet qui contenait le principal de ses dessins. La plupart étaient de lui tout seul, mais il y en avait d’autre avec sa sœur, qui ne donnait pas l’impression d’être sa sœur avec ses cheveux blonds et dont les dessins pourraient prêter a confusion. Ainsi que sa mère aussi blonde que sa sœur. Certes, il n’avait pas coloré les cheveux et d’ailleurs, il y avait souvent qu’un élément dans les décors à contenir de la couleur. Son dessin du repas dans le parc avec Haruko, il avait fait les yeux de la jeune femme rouge. 

Un autre dessin le montré avec sa mère dans son enfance, sa première fois à découvrir les dessins. Sa mère était assise en tailleur et un petit Soren était assis sur les jambes, observant le dessin que la femme tenait et complété. Seules les mains de sa mère en dehors des manches étaient colorées, car c’est ce qu’il se rappelait le mieux. 

- Tiens, tu peux regarder si tu veux, je n’ai pas autant de talent que toi pour faire ressortir une émotion.  

Ce carnet a dessin, c’était sa vie. Purement et simplement. Pendant qu’elle observée les dessins, le jeune homme reprit son croquis du bâtiments, mais ajout ce qu’il lui manqué. Un élément clé, il dessina alors sur un banc vide du parc en premier plan sur son dessin, une jeune femme assise. Rien ne pourrait faire comprendre que c’était Tamika. 

Ca ne lui prit que très peu de temps pour achever son œuvre. La jeune femme sur son schéma avait son visage caché par des longs cheveux noirs, dans lesquels elle passait sa main avec un coude relève. Soren tendit sa feuille à Tamika tout en disant. 

- Tiens, je te le donne pour te remercier, c’est le bâtiment en face de nous, je l’ai fait pour passer le temps à la base. Mais du coup, je t’ai mis une petite surprise dessus. Alors, tu as fini avec mon carnet?  

Elle se reconnaîtrait sûrement, car la jeune femme sir le dessin tenait un croquis a la main, même s'il avait habilement masqué son visage avec ses cheveux. Cependant, il lui devait bien ça pour la remercier d’avoir rattrapé son dessin fuyard. 

---------------------------------

L'ombre d'un dessin [Libre] Psx_2016
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 548
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] MzrdKEgL'ombre d'un dessin [Libre] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyMar 8 Sep 2020 - 12:02


    
L'ombre d'un dessin

    
RP libre

    

Soren me tend donc son carnet de dessin, et donc je commence à en regarder le contenu. Je vois que dans beaucoup de dessins, il y a Soren tout seul, et je vois que c'est dans différentes étapes de sa vie, car je l'ai vu en étant un enfant, je pense. Pas dans un stade où il était un bébé, cependant, mais plutôt depuis qu'il devrait avoir trois ans, ou quelque chose comme ça. Avec ce genre d'informations, ça peut montrer sa famille directe.

Comme je peux l'imaginer, je le vois avec quelqu'un qui semble être... sa sœur ? Sa demi-sœur ? En tout cas, on dirait qu'elle est un peu plus jeune que lui, elle semble vivre avec lui, et elle ne lui ressemble pas. Pourtant, je vois dans le dessin qu'ils ont un amour fraternel entre eux. Pour ma part, le seul amour fraternel que j'ai dans ma vie, et que j'ai toujours, c'est celui avec Kino. Toute la famille aime ce Golden Retriever.

Je vois aussi, dans certains de ses dessins, une femme, tout aussi blonde que la sœur, et qui semble avoir les traits de Soren et de celle qui est dans d'autres dessins. J'ai tendance en fait à me dire qu'ils ont une même mère, c'est certain. Mais est-ce qu'ils ont le même père ? Je ne sais pas.

Je remarque d'ailleurs que dans la plupart de ses dessins, il n'y a qu'une couleur utilisée, mais que dans une zone plus ou moins précise, que ce soit dans les décors ou dans les personnages. Ces dessins ne dégagent aucune émotion, mais ils racontent une histoire d'une vie.

Soren finit par me donner un nouveau dessin, et je vois une femme qui me ressemble beaucoup, que ce soit par mes cheveux ou par ma robe que je porte en ce moment, assise sur le banc, et tenant un croquis. Rien n'indique que c'est moi, car le visage est habilement caché par les cheveux. Cependant, comme moi et Soren savons ce qui s'est passé, on sait qu'il s'agit de moi. Alors, je le prends avec le sourire.

"Merci. Je vais en prendre soin. Pour l'instant, je n'ai pas encore fini avec ton carnet, car je suis curieuse de connaître ton histoire, surtout que je vois que tu es capable de faire parler tes dessins."

Je regarde à nouveau le carnet avec le sourire, mais cette fois en m'attendant à ce que Soren puisse le regarder avec moi. Dans d'autres dessins, je vois aussi qu'il y a un homme, qui semble être son père, et lui-même, en train de faire du kendo, de s'entraîner dans un dojo, et visiblement le dojo semble ancien, assez entretenu, mais est en faillite. Il participa même à des championnats de kendo, et cela se voit avec le décor d'autres dessins.

Il y a aussi des dessins avec un autre membre de sa famille. Il semble avoir les traits de son père, mais ce n'est pas lui. Il semble être presque aussi âgé que le père. Comme je peux le savoir, il a aussi dessiné certains "évènements" qui se passent à Kobe, notamment certaines rencontres, comme celle avec la femme aux yeux rouges.

En tout cas, si je ne ressens aucun émotion sur les dessins, je sens qu'ils me parlent, qu'ils me racontent une histoire. Une histoire que je comprends, et qu'en les regroupant je peux transcrire son histoire en entier, à moins que cette histoire ne me cachent des zones d'ombre. S'il semble avoir de la peine à faire ressentir des émotions, il est capable de faire parler ses dessins.

Je finis par lui rendre ces dessins. J'ai fait attention à ce qu'il ne perde absolument rien, qu'ils soient toujours bien attachés. Après tout, s'il tient à ses dessins, il n'y a aucune raison de les faire perdre. Il m'a dit que s'il n'y a que lui, ce n'est pas grave, mais que ces dessins où il y a quelqu'un d'autre, il y tient.

"En fait, est-ce que tu aurais aimé changer quelque chose dans ta vie ? Enfin, si ça ne te dérange pas de m'en parler, bien sûr."

Personnellement, le seul moment que j'aurais envie de changer ne serait-ce que récemment, qu'il y ait un moyen de relancer notre couple, ou alors qu'on aille à Los Angeles ensemble, Carissa et moi. Pour le reste, je ne sais pas. Parce que s'il n'y a qu'un moment qui m'a vraiment marqué, c'était le collège. J'étais tombée amoureuse de ma meilleure amie et ça me rendait mal. Le fait que j'avais avoué au dernier moment et qu'elle m'ait embrassée après ne m'avait pas arrangé. Mais est-ce que ça aurait été un bon ou un mauvais changement ? Je ne sais pas. Surtout en sachant que si je n'étais pas aussi marquée, mes parents ne se seraient pas doutés avant, et il serait probable que j'aurais perdu ma mère, celle à qui j'avoue beaucoup de mes secrets.

Mais ça, je ne voudrais pas en parler. Peut-être que s'il me retourne la question, je parlerais de Carissa. Mais bon, je n'ai pas vraiment envie qu'il me rejette car je suis lesbienne, alors... est-ce que j'aimerais qu'il me retourne la question ? Je crois que ça aurait été difficilement évitable s'il me répond. Alors, au fond, toute bien réfléchie, je regrette de lui avoir posé la question, et j'espère que ça le dérange de répondre. Après, s'il me répond, il faudrait d'abord que je lui dise quelque chose qu'il risquerait d'un peu mal prendre. Tant pis.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
L'ombre d'un dessin [Libre] DjEMkU9
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyMer 9 Sep 2020 - 0:18

Soren l’avait laissé regarder ses dessins. Il n’avait jamais eu de mal à laisser quelqu’un d’autres les voir car rien de sombre n’en émanait. En revanche, offrir un dessin était une première, non pas qu’il n’aimait pas lâcher ses petits protégés, mais plutôt qu’il n’avait eu personne a qui en offrir. Même s’il ne connaissait pas Tamika, ce n’était pas désagréable de ne pas faire un dessin pour soi-même. 

Il s’assit près d’elle pour observer ses propres dessins jusqu’à ce qu’elle finissent. Le jeune homme fut alors assez surpris de la question qu’elle posa. Changer quelque chose dans sa vie ? Il n’y aura pas qu’une chose alors, mais répondre devenait un peu plus difficile et en relativisant, aussi dur qu’avait put être les épreuves, elles avaient amené le jeune homme à être ce qu’il était.

Il eut un regard vague et ramena une jambe contre son corps. Que dire de plus a une telle question, serrant le carnet qu’elle avait rendu entre les doigts d’une de ses mains. Il chercha les mots pour parvenir à donner une réponse correcte à la jeune femme afin qu’elle ne prenne pas mal qu’il ne réponde pas directement. Dans les moments, Soren avait l’habitude d’éluder ou de sortir des phrases toute faites… 

- Eh bien, même si dans les faits, ce serait tentant… je ne pense pas que je souhaiterais changer quoi que ce soit a mon passé. C’est la vie, avec des bons et des mauvais coté. Mais l’un comme l’autre nous amener a avancer vers notre avenir. Je pense qu’au lieu de changer le passé, il serait mieux d’envisager les lendemains à l’image du passé que l’on souhaiterait avoir non ?  

Au final, c’était une réponse honnête, il avait détourné le sujet sur l’avenir, car parler du passé lui était trop dur. Mais a termes, il n’en pensait pas moins. On prend le meilleur et on avance en gros. Si Tamika avait posé une telle question, peut-être qu’elle souhaiterais en revanche, changer quelques choses à son passé. Il se risqua alors en demandant. 

- je suppose que tu changerais quelque chose pour ta part, non ? Je me trompe peut-être aussi.  

Soren lui sourit doucement, a aucun moment elle n’était pas obligé de répondre si elle n’en avait pas l’envie. Il réalisa une chose assez drôle qu’elle lui avait dit un peu plus tôt. En corrélation avec ce qu’il lui avait dit sur son dessin a elle. Le jeune homme dit alors après un léger rire et avant toute réponse de sa part dans l’idée de ne pas casser l’ambiance. 

- Moi, je fais parler mes dessin et toi, tu l’es fait chanter… On s’est bien trouver tous les deux.  

---------------------------------

L'ombre d'un dessin [Libre] Psx_2016
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 548
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] MzrdKEgL'ombre d'un dessin [Libre] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyMer 9 Sep 2020 - 11:30


    
L'ombre d'un dessin

    
RP libre

    

Pourquoi est-ce que je lui ai posé cette question, d'ailleurs ? Pourtant, il n'avait pas l'air d'être malheureux dans sa vie. Je me sens stupide de lui avoir posé ce genre de questions. Mais bon, c'est trop tard. En tout cas, je lui ai fait chercher des mots, me donnant un peu plus de sursis.

D'après lui, il ne compte pas changer quoi que ce soit dans son passé. Il me fait relativiser, ce qui peut faire du bien. C'est vrai qu'il est mieux de se tourner vers l'avenir plutôt que vers le passé, avec des possibles regrets.

Mais bon, il me retourne la question, comme je peux m'y attendre, me faisant baisser les yeux. C'est dur, ma propre question. Je ne sais pas si j'aimerais changer des choses, pour être honnête. Je ne sais d'ailleurs pas si c'est possible de changer pour relancer le couple. C'est vraiment difficile, et je ne sais pas vraiment quoi répondre...

"Eh bien..."

J'allais dire que c'est difficile, mais il me relance sur le fait que j'ai dit qu'il est capable de faire parler ses dessins, en disant que je les fais chanter aussi, ce qui me fait légèrement rire.

"C'est vrai."

Mais bon, mon sourire s'efface, et mes yeux se baissent. Je ne sais pas, je me sens un peu... mal et bête. Je soupire avant de dire :

"C'est dur, cette question."

Je ne sais pas... surtout que c'est par principe que je tente de répondre. Surtout qu'à chaque changement, ça a toujours un rapport avec mon homosexualité, alors...

"D'abord, si je te disais que je suis lesbienne, qu'est-ce que tu me dirais ?"

C'est une vraie question car si jamais il se sent mal en sachant que je n'aime que les femmes, je devrais plutôt me taire. Surtout que c'est comme si mon propre homosexualité a forgé celle que je suis. Evidemment, je n'aurais pas été une musicienne si je n'avais pas un père comme le mien, mais je ne peux pas nier que si j'étais hétéro ou bi, mon histoire serait vraiment complètement différent.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
L'ombre d'un dessin [Libre] DjEMkU9
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyJeu 10 Sep 2020 - 1:29

Soren avait bien constaté que Tamika voulait dire quelque chose de compliqué a avouer. Mais bien évidemment, elle n’y était pas vraiment obligé. L’étudiant ne voulait absolument pas lui forcé la main. Cependant, elle semblait bien décidée à lui avouer ce qui semblait être un secret ou quelque chose qui aurait visiblement des conséquences. 

La chute arriva, Tamika et lesbienne ? Il fallait plusieurs secondes pour Soren afin de fouiller sa mémoire. Il l’avait entendu au lycée plusieurs fois, mais préférait ne pas dire de bêtise. Cependant, il se souvenait d’une lycéenne à Kyoto qu’il avait défendu de plusieurs autres lycéennes qui s’en prenait à elle. La victime avoua qu’elle avait dit aimer l’une de celle qui s’en était prit à elle. Il ne revit plus jamais cette lycéenne après cet événements au lycée où il avait été avant Kobe. Mais au moins, il savait ce que c’était comme cas et comprenait mieux pourquoi Tamika avait du mal a en parler. 

- Donc tu aimes les filles, c'est ça ?

Il avait demandé pour s’en assurer avant de dire une bêtise, mais était bien évidemment sur de sa conclusion. Il devait donc bien répondre à sa question. Qu’est-ce qu’il dirait ? Eh bien, que devait il dire après tout. Le jeune homme se contenta de faire un très léger sourire, mais la regarda droit dans les yeux pour qu’elle comprenne qu’il était honnête. 

- Tu fais bien ce que tu veux, après tout, je ne suis ni juge, ni juré, ni bourreau. Le principal, c’est que tu te sentes bien comme tu es… Je suppose ?  

---------------------------------

L'ombre d'un dessin [Libre] Psx_2016
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 548
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] MzrdKEgL'ombre d'un dessin [Libre] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyVen 11 Sep 2020 - 14:01


    
L'ombre d'un dessin

    
RP libre

    

En soi, ça fait onze mois que mon homosexualité ne me pose... plus trop de problème. C'est pas le fait que je dise que je suis lesbienne qui me pose problème. En soi, tous mes proches le savent, je n'ai perdu personne, et je ne vois plus mon amour pour les femmes comme un poids, comme un fardeau. Les personnes qui me jugent, je suis parvenue à les ignorer pendant que je suis en couple. Peut-être que maintenant que c'est compliqué pour le couple, ça l'est aussi pour ignorer les autres, mais bon, je ne me sens plus mal car je suis lesbienne.

Je lui ai demandé cela pour être certaine qu'il ne va pas me juger, car s'il me dit que je suis un monstre, il s'en ficherait de ce qui rend la question compliquée, parce que le simple fait que j'aime les femmes le déplait, peu importe les détails, et peu importe si j'avais le choix ou non.

Je secoue positivement la tête quand il me demande, pour être certain qu'il comprenne mieux, si j'aime les femmes. Au moins, il sait que je n'aime que les femmes, et que je ne peux pas aimer d'homme, même en ayant essayé, à tout prix. Il semble légèrement surpris, mais il n'a rien contre les lesbiennes comme moi.

"En fait, je te le demande pour être sûre que tu ne me juges pas pour ça, car ce n'est pas mon homosexualité en soi qui me gène. C'était le cas avant, mais je suis parvenue à m'assumer, peu avant que je me mette en couple."

Je rapproche mes jambes du reste du corps, baissant ma tête. Honnêtement, je suis confuse par ma propre question. Elle est compliquée pour moi, et j'ai regretté de l'avoir posé.

"Ce que je veux en venir, c'est qu'il y a plusieurs moments qui pourraient être changés chez moi, mais que je ne sais pas du tout si c'est souhaitable, et tout ça a un rapport avec mon homosexualité. En fait, il y en a deux. Le premier moment c'est quand j'étais au collège. J'avais fait la rencontre d'un garçon, qui s'appelle Dai, qui semble avoir tout pour me plaire, et une fille, qui s'appelle Yumi, qui devient ma meilleure amie. Quand Dai m'a déclaré sa flamme, j'essayais de tomber amoureuse de lui, mais c'était impossible, je ne savais pas pourquoi. A la place, j'étais tombée amoureuse de Yumi, et le simple fait que je sois tombée amoureuse d'une autre fille me rendait malade. Je ne lui avais avoué que le dernier jour, elle m'embrassait en retour, et après ça, il n'y avait plus aucun moyen d'avoir des nouvelles d'elle. J'ai failli devenir hikikomori à cause de ça, et je voulais absolument éviter de me rappeler que j'aime les femmes, et je refusais qu'on me parle d'amour autour de moi."

Je le laisse un moment pour digérer tout ça, soupirant de tristesse. Il peut voir d'où je voudrais en venir, mais évidemment, ça peut être plus compliqué, car là, je peux me dire que j'ai de la chance dans mes malheurs.

"Mais est-ce que c'est mieux que je le lui dise plus tôt, et avoir la possibilité d'être en couple avec elle, ou que tout simplement je ne lui dise pas du tout ? Parce que mes parents voyaient que j'avais encore plus mal pris le fait que je perdais tout contact ma meilleure amie que n'importe qui, mes parents commençaient à se douter du fait que j'étais amoureuse d'elle. Quand ils ont évoqué cette idée, ma mère se sentait réticente et honteuse à cette idée, alors que mon père ne faisait que se demander si c'était possible, se sentant gêné quand on lui parle d'amour. Ma mère a fini par l'accepter au bout de plusieurs mois, et mes deux parents s'y étaient préparés quand j'ai fait mon coming-out, il y a dix mois. Alors, si je l'avais dit plus tôt, je pourrais risquer de perdre ma mère, celle avec qui je me confie le plus, et si je ne le disais pas, je ne leur laisserais pas le temps de se préparer, et le coming-out risquerait de tomber comme un coup de tonnerre... et je risquerais de perdre ma mère, encore une fois."

C'était pour le premier moment complexe. Je lui ai dit qu'il y a un deuxième moment complexe. Cette fois, c'est plus récent, car c'est pendant mes années universitaires.

"Pour le second moment, c'était l'année dernière. J'avais fait la rencontre d'une autre femme, un peu plus âgée que moi, qui s'appelle Maria. Une femme hyperactive qui a besoin de faire du sport, souvent. On devenait des amies, et petit à petit, je tombais amoureuse d'elle. Avec elle, c'était... particulier. Quand je lui avouais que j'étais amoureuse d'elle, et c'était difficile car pour moi le simple fait de me rappeler que j'aime les femmes était horrible, on se séparait, on se retrouvait, elle ne savait pas quoi penser... et c'était suite à ça qu'on a découvert mon homosexualité à l'université. C'était le drame pour moi. De plus, Maria s'était vraiment attachée à moi, mais elle n'était pas tombée amoureuse de moi, mais d'un homme, qui s'appelle Roman. Après ça, ils sont partis dans un autre pays. En Allemagne, d'où vient Maria, ou dans les Îles Samoa, d'où vient Roman, je ne le sais pas."

Evidemment, je n'ai dit presque que le négatif, et c'est sûrement les raisons du pourquoi je pourrais avoir envie de le changer.

"Cependant, j'ai pu m'assumer grâce à ce moment, et c'est là que je me suis mise en couple avec une fille qui s'appelle Carissa, qui elle a déjà été moquée car elle a été en couple avec une autre fille. Donc, je pourrais risquer de rester dans le statu quo si je voulais faire en sorte que cette amitié entre moi et Maria n'avait pas lieu. Du coup, c'est mieux de le laisser tel quel pour que je parvienne à m'assumer ? C'est sûrement un mal pour un bien."

Voilà pour les deux moments complexes, qui ont été horribles pour moi, mais qui se sont en fait de grands maux pour du bien. Après, il reste un moment, celui où je me demande si c'était possible, mais ça, c'est peu intéressant.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
L'ombre d'un dessin [Libre] DjEMkU9
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyVen 11 Sep 2020 - 18:57

Soren ne s’était pas vraiment attendu a ça en lui retournant la question, mais malgré tout, il écouta et assimila tout ce qu’elle lui avait dit tant bien que mal. Il était assez évident que c’était un sujet assez sensible pour elle, ou du moins que c’était la cause de son regard triste de tout à l’heure. Le jeune homme avoua enfin lorsqu’elle eut tout fini. 

- Alors tout d’abord, je ne vais pas mentir, car c’est assez évident, car ma situation n’est pas identique a la tienne. Enfin, si j’aime les femmes hein… Mais j’avoue que je ne me vanterais pas de comprendre ce que tu as pu ressentir et combattre pour réussir a t’affirmer et t’assumer.  

Il avait été honnête, Soren n’étant pas homosexuel, il ne pouvait pas vraiment comprendre quel genre de regard les autres pouvaient bien nous lancer ou bien les réactions qu’une personne aimait pourrait avoir. Même lui, s’il venait à être dragué par un autre garçon, ne saurait pas dire s’il parviendrait a avoir une réaction sans être blessant envers lui ou non. 

Cependant, le jeune homme avait plus ou moins comprit les deux moments qu’elle souhaiterait changer, mais qui au final ne bougerait pas. Il sourit doucement et observa la jeune femme qui en un sens avait bien plus de courage que lui. Affrontant un monde donc lui-même ignorait toute la difficulté. Quoi qu’en y réfléchissant, dire qu’il était gay serait un excellent moyen de le faire déshériter sur-le-champ ou a défaut de faire avoir une crise cardiaque a son père. L’idée n’était pas si déplaisante au fond, mais le jeune homme ne pouvait pas se résoudre à mentir. 

- Donc je comprends bien que ca a était difficile, mais comme tu l’as si bien dit. C’est un mal pour un bien et je trouve que visiblement, tu n’as pas l’air d’en avoir retiré que du mal malgré tes dires. Je me trompe ? Ca aurait pu être des bons moments avec une très mauvaise fin non ? 

Le jeune homme voulait ajouter quelque chose avant qu’elle continu, pour s’assurer qu’elle serait indulgente avec lui en cas de faux pas de sa part. N’étant pas coutumier de ce genre de situation. Soren respira alors et demanda. 

- Pour être honnête, on m’a privé du monde extérieur presque toute ma vie… Donc si jamais je dis quelques choses de mal, ou de déplacer… Fais le moi savoir s’il te plaît.  

---------------------------------

L'ombre d'un dessin [Libre] Psx_2016
Revenir en haut Aller en bas
Tamika Jinken
■ Age : 21
■ Messages : 548
■ Inscrit le : 08/05/2018

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] MzrdKEgL'ombre d'un dessin [Libre] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-8
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Tamika Jinken
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptySam 12 Sep 2020 - 17:18


    
L'ombre d'un dessin

    
RP libre

    

Au moins, je sais qu'il est hétérosexuel, et il sait qu'il ne peut pas savoir exactement quels épreuves j'ai pu braver. Mais après, pas tous les homosexuels n'ont vécu la même chose que moi. Rien que Carissa n'avait pas du tout mal pris le fait qu'elle soit tombée amoureuse d'une autre fille. Au contraire, elle l'acceptait déjà, mais sachant qu'elle peut subir des remarques pour ça, son ancien couple se faisait en cachette. Alors que moi, quand j'avais découvert mon amour pour Yumi, ça me rendait malade.

Après, si on me le demandait il y a un an qu'est-ce que je voudrais changer, je crois que je n'aurais pas vraiment hésité à dire que c'est durant les années collège. Je ne savais pas vraiment que mes parents s'en doutaient, je ne voyais que du négatif. Je pense que je voudrais le lui dire plus tôt, arrêter de l'inquiéter, car je me séparais d'elle alors qu'elle n'avait rien fait... non, je pense que ça nécessiterait de parler d'amour, et comme je voulais à tout prix refuser qu'on me parle d'amour, je pense que je n'aurais rien voulu changer pour ne pas me rappeler que je suis lesbienne.

En fait, c'est justement car j'ai trouvé du bien dans mes malheurs que j'hésite. Si je n'avais trouvé que du malheur, je pense que je me serais concentrée sur ma période collège, car comme ça, ma rencontre avec Maria, si elle se déroulait, se passerait différemment. Mais j'ai vu ce que ça m'a quand même apporté, alors je ne sais pas si je prendrais le risque de les refuser, sachant que ces bénéfices ne sont pas petites.

J'allais dire que c'était le cas quand il me prévient qu'il a vécu presque toute sa vie sans connaître le monde extérieur, donc je vais me montrer indulgente si je dis quelque chose de déplacé.

"D'accord, pas de souci. Et oui, je pense que ça aurait pu être de bons moments qui se finissent mal, et c'est justement car j'ai trouvé les bénéfices de ces moments que j'aurais hésité si on me donnait le choix. Après, je t'ai répondu plus par principe, car j'ai regretté de te poser la question, et c'était obligé que tu allais me retourner la question."

Ça m'aurait dérangé si c'était lui qui m'avait posé la question, mais là, c'est moi qui ai mal fait, et donc s'il ne m'oblige pas, c'est moi-même qui m'y suis obligée.
    

    
CODE PAR @GAKI SUR EPICODE

---------------------------------

Tamika parle en #003b36 en Japonais et en #20bf55 en Anglais.
L'ombre d'un dessin [Libre] DjEMkU9
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 230
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
L'ombre d'un dessin [Libre] GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] EmptyLun 14 Sep 2020 - 11:51

Le jeune avait donné son point de vue, car sur ce point la, il avait eu une expérience similaire à la jeune femme. Dans le sens ou lui-même avait eu des étapes difficile qui au final l’avait fait ressortir bien meilleurs qu’il ne l’était. Enfin, Soren était persuadé que Tamika avait du bien plus souffrir que lui sur le long terme. Mais ce n’était pas une compétition et il était inutile d’en rajouter sur ce point là. 

Néanmoins, elle lui avoua qu’en réalité, sa réponse était simplement due au fait qu’elle lui avait demandé avant. La jeune femme avait fait l’effort de lui expliquer tant bien que mal afin que Soren comprenne au mieux les raisons qu’elles avaient de vouloir changer ça. Alors, il se dit qu’il ne pouvait pas la laisser avec les quelques miettes qu’il avait lâché de son côté, par respect. 

- Pour être honnête, il y a moment que je souhaiterais ne jamais avoir eu, celui qui m’a permit de gagner une certaine forme de liberté. Mais si je ne l’avais pas eu, je ne serais pas ici. Simplement que, le prix a était un peu trop grand a payé. Je n’en dirais pas plus, pardon, mais parlé de mon passé et de mes soucis n’est pas aussi simple pout moi.  

Il soupira, mais n’afficha pas de mine sombre, ni quoi que ce soit de dépressif. Son visage semblait inexpressif comme à son habitude. Soren prit son téléphone pour observer l’heure. Visiblement, le temps avait passé depuis son arrivé, sa sieste n’y avait pas aidé. L’étudiant ajouta d’un ton calme en blaguant sur la première phrase. 

- Bah, au moins on sait que tu voudrais changer un moment dans ton passé. Celui ou tu m’as posé ta question non ? Cependant, ca m’a fait plaisir de te rencontrer. On se recroisera sûrement a la reprise des cours.  

Il se leva alors tout en s’étirant. Plus que quelques jours avant la reprise des cours, Soren devait remettre de l’ordre dans ses affaires qu’il avait un peu laissé de côté tant qu’elle ne servait pas. Mais il ne tenait pas à laisser traîner plus longtemps et c’était promis de le faire après ce moment détente même s’il ne s’attendait pas à croiser quelqu’un. Le jeune homme avait passé un bon moment, il sourit tout en récupérant ses affaires et lui fit un léger signe de la main. 

- Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas à me faire signe. D’ici la, je dois te laisser, le devoir m’appele. Passe un bon moment et j’espère que ca ira pour toi.  

Il se mit alors a marché pour rejoindre le dortoir. Tamika lui paraissait vraiment gentille, normal qu’il se propose en cas de besoin. Le jeune homme lui adressa un dernier sourire franc avant de s’en aller vers sa chambre. 

( hrp : Fini pour moi, mais on en refait un quand tu veux Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: L'ombre d'un dessin [Libre]  L'ombre d'un dessin [Libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ombre d'un dessin [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le parc-
Sauter vers: