Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Service Amazon Music HD gratuit pendant 3 mois
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 30 Septembre !
Les comptes non-recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Partagez
 

 [Solo] Change it or leave it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neil I. Marshall
■ Age : 24
■ Messages : 593
■ Inscrit le : 08/04/2018

■ Mes clubs :
[Solo] Change it or leave it DOAUR5R [Solo] Change it or leave it OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-11
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Neil I. Marshall
« A l'université ; 2è année »
(#) [Solo] Change it or leave it  [Solo] Change it or leave it EmptyDim 30 Aoû 2020 - 19:07

Change it or leave it
Solo - Aout 2016
Neil adressa un dernier regard à sa meilleure amie, puis ses longs cheveux bruns disparaissaient dans le couloir d’embarquement, tournant pour monter à bord de l’avion. Il pivota sur ses talons et prit le chemin du retour, vers l’entrée de l’aéroport JFK. Il héla un taxi, s’installa à bord et lui indiqua le coin de la 89e et de Colombus Avenue, avant de se perdre dans la contemplation du Queens.

Emily quittait New York pour une autre destination, après une semaine en tête à tête. Pendant ces journées, Neil lui avait fait visiter la ville sous toutes les coutures, en passant par les lieux touristiques bien connus, mais aussi par les lieux qu’il affectionnait particulièrement, par exemple la Governors Island qui n’était accessible que l’été. Ils avaient d’ailleurs profité de la présence d’Emily pour se rendre à la Jazz Age Lawn Party qui s’y déroulait. Une fête qui ramenait tout le monde aux années 20 avec les tenues assorties et un air de Jazz en fond sonore, sur un ferry aux abords de l’île. La soirée avait été mémorable et ils l’avaient immortalisée d’une photo d’eux en tenues digne de l’époque.

Le reste du séjour était resté sur le même ton, la détente, les moments complices, mais aussi l’évocation des vacances à Los Angeles. Ils avaient passé ensemble en revue l’étendue de leurs deux semaines, s’intéressant à ce qu’avait fait l’autre et avec qui, se questionnant pour les détails ou les évitant avec soin s’ils n’étaient pas nécessaires. Neil et Emily avaient fini inévitablement par parler de l’autre Anglaise qui était au voyage, Tessa Yorke. Cette dernière s’était pas mal rapprochée d’Emily et Neil se posait des questions sur leur relation, à savoir s’il devait se méfier de leur complicité ou s’il avait besoin de poser des limites. Cela n’étonna aucunement Emily, qui connaissait les tendances protectrice, parano et maniaque du contrôle de son meilleur ami. Le blond finit par lui évoquer la déclaration de Tessa sur la plage, la façon dont il l’avait éconduite, et bien d’autres choses. La suite de la discussion ne lui avait plu aucunement, l’énervant même. Certaines choses avaient été dites, ne lui avait pas plu et il les gardait en mémoire. Et pour finir, avec le départ d’Emily vers l’Europe, pour des raisons nobles de sa part, se terminait également leurs petits rendez-vous complices. La cerise sur le gâteau. Heureusement, leur dernière soirée avait été savourée jusqu’à la dernière minute, et la matinée s’était passée sur un ton léger, se séparant avec le sourire à l’aéroport.

Neil repensait à tout ça à l’arrière du taxi, regardant les bâtiments défiler puis l’eau couler sous le pont alors qu’ils arrivaient dans Manhattan. Lorsque le chauffeur se gara au croisement qu’il indiqué, Neil lui donna quelques billets pour payer la course et sorti du véhicule. Il ne donnait jamais son adresse exacte, par discrétion mais aussi tout simplement parce qu’il aimait marcher tranquillement pendant les derniers instants qui le menait aux portes de chez lui. Il lui fallait maintenant occuper ses dernières heures avant l’arrivée du reste de la famille, alors il se changer pour faire un footing dans Central Park histoire de se défouler. Il se dépensa pendant une bonne heure, avant de revenir se doucher et se prélasser dans le canapé devant une bonne série. Il ne lui restait qu’à se détendre avant d’aller regarder le match de basket qui opposait les Etats-Unis contre la Serbie. La finale du tournoi olympique masculin de la discipline, dont il était hors de question qu’il rate un panier, un rebond ou quoi que ce soit d’autre.

Quelques heures plus tard, à la tombée de la nuit, Neil quitta l’appartement où il avait passé la soirée pour visionner le match que Rick, le fils du partenaire commercial de son père, avait enregistré pour qu’ils le visionnent ensemble. C’était une personne avec qui Neil s’entendait assez bien pour lui accorder quelques heures quand il passait dans les parages. Et puis il fallait dire que la perspective de regarder le match seul à l’appart et d’accueillir son père à l’arrivée réjouissait très peu le fils Marshall. Autant passer la soirée ailleurs et en compagnie supportable. Il se vit même proposer de rester la nuit, mais Neil se vit obligé de prendre congé. Il avait déjà prévenu Alfred et le majordome se trouvait déjà en bas du building, prêt à ramener le fils prodigue auprès de sa famille.

Pendant la durée du trajet, le blondinet échangea vivement avec le majordome à propos du match. Sans surprise, les Etats-Unis avaient gagné d’une victoire écrasante, 96-66 points contre la Serbie. Ils remportaient ainsi leur troisième titre, notamment grâce à un Kévin Durant en grande forme, éteignant à lui tout seul la Serbie dès le deuxième quart-temps. Le trajet passa vite avec l’euphorie de leur discussion. Avec le temps, Alfred étant devenu pour Neil le parrain qu’il n’avait jamais eu. Il en avait déjà un sur le papier, mais un parrain qu’il n’avait jamais rencontré et dont il n’entendait jamais parler à la maison. Seul ses grands-parents paternels semblaient en connaître l’existence, sans en parler pour autant. Quoiqu’il en soit, Neil lui portait une affection et une confiance sans limite. Il remercia intérieurement Alfred de faire un gros détour dans les rues de Manhattan pour profiter un peu plus longtemps de leur tête à tête.

Le blond en profita pour lui confier que, même si sa petite sœur lui avait atrocement manquée, il avait profité un maximum de ces jours et nuits à Los Angeles, ainsi que des activités organisées. Cela lui avait permis de relâcher la pression et de passer un peu de temps tranquillement avec les gens qui l'entouraient habituellement, de bons moments avec sa meilleure amie également, mais aussi avec d'autres qu'il connaissait moins.

Il pensait notamment à cette après-midi avec la petite Joy, pleine d'imagination et de bonne humeur. Elle lui avait donné l'impression d'être avec une version grand format de sa petite sœur, une bouffée d'air frais et de rigolade. Il évoqua également les visites des studios, les randonnées, mais surtout, il pensait à Chandini et tout ce qui avait découlé de leur après-midi à Santa Monica. Les interrogations que ça lui avait laissé et qu'il avait posées à Milan n'avait eu l'effet que d'un retour à l'envoyeur, puisqu'il avait lui aussi tout un tas de choses sur lesquelles ils se questionnait. Des choses insensées mais qui avaient pris leur sens le dernier soir du voyage.

Intérieurement, il se posait encore la question. Depuis quand et pourquoi Tessa en était arrivée là ? Neil avait une théorie toute faite sur la réponse, mais la discussion avec Emily l'avait laissé perplexe. Emily ne semblait pas connaître Jamie et sa rupture avec Tessa, donc ça l'empêchait d'avoir le dernier mot de l'histoire, mais Neil restait certain que Miss Yorke cherchait juste à compenser sa perte. Sinon quel autre motif pour changer de sentiments en passant de l'agacement à ce stupide coup de cœur d'été ? Il leva les yeux au ciel et soupira. Il n'aurait qu'à garder ses distances et éviter de se retrouver seul avec Tessa, ainsi elle finirait bien par revenir à la raison. Et Emily aussi, par la même occasion.

Lorsque la voiture s'arrêta, Neil sorti de la voiture et s'engouffra dans le hall. La nuit était tombée depuis plus d'une heure et sa montre frôlait l'heure du crime. Alfred le rejoint et ils entrèrent dans l'ascenseur, échangeant alors de ce qui s’était passé au Japon pendant ce temps, alors qu’ils entamaient l'ascension jusqu'au dernier étage. Mais lorsque le majordome lui ouvrit la porte de l'appartement, Neil déchanta rapidement.

Code by Fushi

---------------------------------

Neil parle en #255965
[Solo] Change it or leave it Neilsigna

Neil's Theme
Revenir en haut Aller en bas
 
[Solo] Change it or leave it
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: En dehors de la ville-
Sauter vers: