Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 [Terminé]Conséquences [PV Hisao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptySam 5 Sep 2020 - 16:55

Soren rentrait tout juste d’une ballade en ville, il avait voulu faire un tour pour acheter du matériel d’art au centre commercial. Cependant, il avait mis un peu plus de temps que prévu et l’heure avait tourné. Presque 17 h, dire que Soren voulait encore un peu se poser avant d’aller manger. Il aurait au moins une bonne heure pour lui avec de la chance. Habillé légèrement, haut classique avec Jean classique et son sac en bandoulière a une épaule, remplis pour le coup de matériel.

C’est en croyant prendre un raccourcit qu’il passa par des rues un peu moins bien fréquenté. D’un coup, le jeune homme regretta de ne pas avoir sagement attendu un bus. Il avait voulu profiter du quart d’heure entre chaque bus pour gagner un autre arrêt un peu plus proche. Malheureusement, quelque chose attira son regard dans une ruelle perpendiculaire à la rue qu’il longeait. Deux types semblaient embêtaient une jeune femme. 

* Non Soren, ne t’en mêle pas… *

Lui hurlait son esprit, mais voyant qu’ils essayaient de lui prendre son sac à main de force. Il ne put rester inactif. En quelques secondes, il avait rejoint le petit groupe et attrapé le bras de l’un des deux types pour le propulser au sol non sans lui faire prendre un peu d’élan avant. Heureusement pour lui, son père avait tenu à lui enseigner autre chose que le kendo en sport de combat. Soren devait au moins lui être reconnaissant pour ça. 

Il repoussa alors la femme d’un geste de la main pour lui permettre de s’enfuir en lâchant. 

- Pars d’ici, je vais me chargé d’eux.  

Mais déjà, l’un d’eux commencé à s’approcher dangereusement de lui. Soren lui envoya son sac dans la figure et profita de la diversion pour passé son bras en dessous de son épaule et lui faire une sorte de coup de la corde a linge pour le faire basculer vers l’arrière. Le deuxième revenait a la charge et Soren se prit un coup dans l’épaule avant de saisir le bras de celui-ci et d’appuyer sur le coude pour le forcer à se pencher en avant. Profitant de sa prise de force pour l’envoyer droit vers son compère afin de les faire chuter ensemble. 

Mais son épaule gauche lui faisait vraiment mal désormais et il posa son autre main dessus. La situation n’était pas vraiment bonne, même loin d’être bonne. L’aïkido n’était pas conçu pour se battre contre plusieurs. De même que c’était avant tout un style de défense. Soren n’aimait déjà pas se battre, alors la, il était mal. 

Il para un premier coup, puis un deuxième et parvint a trouver une prise en saisissant l’homme par les vêtements pour le jeter au sol en le faisant passer par-dessus son dos. Mais alors qu’il se redresser, un coup l’atteint au visage, atténué par un mouvement de recul in extremis de sa part. Soren recula de plusieurs pas en passant le dos de sa main sur sa joue douloureuse. Mais les deux types avaient décidaient de prendre les devants, à peine avait-il commencé a saisir l’un d’eux que le deuxième passa dans son dos et le saisit a son tour, immobilisant l’étudiant pendant que l’autre l’observer d’un air mauvais. 

- et si je dis que je regrette ?  

Oui… Il y avait que Soren pour faire du sarcasme dans un moment pareil. L’autre commençait déjà à faire un mouvement pour lui mettre un coup-de-poing au visage. Soren ferma alors les yeux pour recevoir un coup…  Qui n’arrivait pas ?


Dernière édition par Soren Haruka le Ven 2 Oct 2020 - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hisao Tenma
■ Age : 21
■ Messages : 869
■ Inscrit le : 10/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  FWWIEvm


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hisao Tenma
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptySam 5 Sep 2020 - 20:14

Lundi 12 septembre

Quelle mauvaise idée. Il aurait dû y aller en voiture—il avait hésité au début, s’étant fait la réflexion qu’il n’en aurait pas pour longtemps et que s’il pouvait éviter de conduire pour ça, il le ferait. Au final, Hisao avait juste perdu son temps et avait dû faire une croix sur cette petite pâtisserie à laquelle il pensait depuis au moins quatorze heures. Il s’était naïvement dit qu’il aurait le temps de faire l’aller-retour entre son dernier rendez-vous et les heures d’ouverture du club d’arts, mais—non seulement il n’y avait plus rien lorsqu’il était arrivé mais en plus, il allait sérieusement être en retard parce qu’il avait pris la décision d’y aller à pied.

Ça m’apprendra, pensa-t-il pour ne pas laisser l’irritation le gagner aussi facilement. Tant pis pour lui, il se contenterait de passer au konbini pour se prendre quelque-chose de sucré. Ce n’était pas la fin du monde non plus.

Enfin, ce fut quand il se fit la réflexion que la journée ne pouvait décidément pas être pire qu’il vit, du coin de l’œil, trois personnes dont la position ne manqua pas de l’interpeller. Et il déchanta. Très vite. Enfoncé vers un cul de sac, deux jeunes hommes qui avaient la vingtaine largement passée étaient en train de tenir un troisième garçon. Tout du moins, l’un d’entre eux le tenait et le deuxième s’apprêtait à le frapper.

Son sang ne fit qu’un tour. Hisao détestait la violence – si bien qu’il ne s’était jamais battu hors d’un dojo – mais il était hors de question qu’il assiste à la scène sans daigner réagir. Il pressa le pas pour les rattraper et—évidemment, il faut que ce soit un étudiant que je connais. Il reconnut aussitôt Haruka-san entre les mains de l’un des deux assaillants, prêt à recevoir la droite de sa vie.

Celui qui tenait l’étudiant blêmit lorsqu’il le remarqua et n’eut visiblement pas le temps d’avertir son partenaire, parce que Hisao attrapa la main qui se dirigeait vers le visage de Haruka-san au vol. Et à partir de cet instant, il ne perdit pas une seule seconde, il le tira vers l’arrière pour tendre son bras et abattit un coup sec et une prise sur son épaule pour le faire basculer jusqu’à ce qu’il touche le sol. Tant qu’il était inutile d’en faire plus, il profita de l’état de stase de celui qui tenait l’étudiant pour le sortir de sa prise et le faire passer derrière lui.

« T’as besoin d’un vieux pour te défendre ?! » Railla celui qu’il avait mis au sol, déjà relevé et prêt à récidiver.

« J’équilibre la balance », rétorqua-t-il sans baisser sa garde. « Cassez-vous, maintenant. »

Son charmant interlocuteur prit quelques secondes avant d’intégrer sa réponse et finit par simplement lui rire au nez. Hisao fronça les sourcils et leva les bras devant lui. Hors de question de porter le premier coup, ou même de porter un coup tout court. Il ne savait pas à quel point Haruka-san avait été amoché plus tôt, mais il n’avait pas spécialement peur dans l’immédiat. Alors lorsque le plus bavard des deux se rua sur lui pour lui attraper le bras et essayer de le frapper, il évita son coup mais pas sa prise. Et—merde.

Il tira par réflexe sur son bras pour se dégager de sa main plutôt que d’essayer de le faire lâcher autrement – avec sa propre main libre par exemple – et sa chemise se déchira entre ses doigts.

Le tissu de sa manche gauche. Celui qui cachait son tatouage. Les deux agresseurs prirent tout deux six teintes de blanc et Hisao essaya tant bien que mal de rester composé.

Juste quand il se disait que la situation ne pouvait pas empirer.

---------------------------------

Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  L7sy
désolée ash. je te bisoute quand même.  
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyDim 6 Sep 2020 - 11:44

Lorsque le jeune homme ouvrit les yeux, c’était pour constater qu’une troisième personne se trouvait sur place en plus des deux autres…  Mais a quel moment ? Non pas que le jeune homme s’en plaigne, se satisfaisant pleinement d’un retournement de situation pareil plus que la continuité de ce qui devait arriver avant. 

Il déchanta autant que les deux autres, mais pas pour les mêmes raisons. Hisao Tenma ? … Le psychologue du campus ??? Fallait avouer qu’a aucun moment dans ce genre de situation on pouvait s’attendre a être aider par quelqu’un étant plutôt tourné sur la parlotte. Mais bon, ne pas s’en plaindre, surtout qu’il était doué. Soren reconnut facilement les prises qu’il exécutait. 

Il n’avait pas vraiment de poser des questions car il restait un petit détail à régler, jusqu’à ce que l’un d’eux déchira la manche de Hisao dévoilant un tatouage qui fit blêmir les deux autres guignols. Cette situation acheva de dépasser la logique de Soren. En ayant marre de trop réfléchir, il laissa son sarcasme habituel reprendre le dessus. 

- Oui, je sais, j’ai réagi pareil la première fois que j’ai consulté un psy.  

Puis le jeune homme bien décidé à prendre sa revanche, s’avança vers eux d’un air calme se doutant qu’Hisao prendrait sûrement le deuxième. L’un d’eux jugea sûrement moins risqué de s’attaquer a l’étudiant qui de son côté avait reprit une certaine constance. Le premier coup fut paré sans aucun mal, le second, il dévia simplement le poing en laissant son adversaire se faire emporter par l’élan. 

Le type semblait avoir la rage maintenant, ou la peur au ventre. On aurait dit un renard acculé dans son terrier. Il s’approcha de quelques poubelles et en sortit un long tuyau en métal. Bien décidé à s’en servir comme une sorte de sabre. Soren sourit doucement et resta fixe alors que son adversaire amorcé un coup venu d’en haut que l’étudiant évita sans mal en reculant. La logique aurait voulu que le sabreur garde son mouvement pour enchaîné un coup d’estoc en partant du bas. Mais me type commis une erreur de taille en amorçant un second coup par le haut. 

Au moment où il entama la descente de son arme, Soren bondit en avant ce qui le mit en sécurité de l’arme improvisée, glissant son point entre les bras de son adversaire jusqu’à atteindre le dessous de sa mâchoire d’un coup de paume ce qui produit un claquement de dents parfaitement audible même pour le psy. Profitant du fait que son adversaire soit étourdit par l’attaque inattendu. Le jeune homme prit alors les deux bras du truand et le fit basculer par-dessus son épaule. 

Une fois sur le ventre, le type ne pouvait plus bouger, car Soren avait relevé un de ses bras et posé son autre main entre les omoplates pour le maintenir contre le sol malgré de vives protestations de sa part. Un de moins, l’étudiant observa alors Tenma pour savoir si de son côté, les choses s’étaient aussi bien passé. Même s'il n’en doutait pas vraiment de cet état de fait. Ce fut une fois sure que le combat était fini qu’il demanda.

- Alors Sensei… Je fais quoi ? On part du principe qu’il a son compte ou vous voulez savoir ce qui l’a amené dans sa vie a voler le sac des pauvres jeunes femmes sans défense ?  

---------------------------------

[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hisao Tenma
■ Age : 21
■ Messages : 869
■ Inscrit le : 10/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  FWWIEvm


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hisao Tenma
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyDim 6 Sep 2020 - 17:56

Hisao était complètement médusé. Rien, absolument rien ne se passait comme prévu et la situation commençait doucement à lui échapper. La réaction d’Haruka-san était tout sauf acceptable – bon sang, si tu croises un yakuza dans la rue, ne fais pas l’arrogant idiot – et Hisao commença à se demander s’il n’était pas juste un excellent acteur. Peut-être jouait-il la comédie pour essayer d’impressionner ses agresseurs ? Il n’eut pas vraiment le temps d’y réfléchir plus que ça.

Qu’est-ce qu’il est en train de faire ?! Il est stupide ?! Il croit que je vais me battre à ses côtés et—

De toute façon, Hisao avait déjà mis son adversaire K.O. à la simple vue de son tatouage. Il lui avait suffi de garder un air sévère et de rester calme pour que l’autre se mette en tête que—

« Shousei ! T’es complètement malade ! Ce sont des yakuzas, qu’est-ce que tu fais ?! Ils vont nous buter ! »

Hisao entrouvrit les lèvres, prêt à contester ce que le gamin venait de dire, mais il se tut. Il était couvert de honte et paniquait sous son air sérieux, mais si son tatouage pouvait lui servir—pour une fois… Il hésita quelques secondes et se raidit finalement, fronçant davantage les sourcils. Il ne se soucia que distraitement de ce qu’il se passait sur le côté – Haruka-san voulait vraiment en découdre et Hisao devrait vraiment avoir une discussion avec lui. Surtout que le jeune homme lui avait confié qu’il pratiquait le kendo—n’avait-il suivi que la partie pratique de son art martial sans jamais se concentrer sur la théorie et sur l’esprit ?! On ne cherche pas le combat. On ne cherche pas à se venger.

Enfin bon, de toute façon il ne pouvait pas vraiment y penser. Il avait son propre idiot à gérer dans l’immédiat, et vu son état—Hisao ne se sentait pas en danger. Pas le moins du monde. Il décelait aisément l’hésitation dans son regard mêlée à la peur, et lorsqu’il essaya de lui attraper le bras de nouveau, son geste fut si incertain qu’Hisao n’eut aucun mal à devancer sa prise pour tirer sur son poignet et donner un simple coup sec dans ses côtes. Largement suffisant pour échanger leurs positions. L’inconnu se retrouvait maintenant libre de partir et Hisao était entre le cul-de-sac et lui.

Ce fut au même moment qu’Haruka-san décida de reprendre la parole. Hisao se contenta de soupirer et son visage se ferma.

« Laisse le partir », souffla-t-il à Haruka-san. « Sois intelligent. Prends ton ami par la main et allez-vous en », dit-il plus clairement à l'attention des deux autres.

Il ne fallut pas le lui dire deux fois. Le garçon qu’Haruka-san était parvenu à maîtriser se releva et courut dans la direction de son acolyte et tous deux se ruèrent hors de cette maudite rue. Hisao prit une grande inspiration et se tourna vers l’étudiant. Beaucoup de choses lui traversèrent l’esprit – je ne suis pas un yakuza, ce tatouage ne m’affilie pas à la mafia, vraiment – mais il se fit la réflexion qu’aucun d’entre elles n’était importante dans l’instant présent – celui qui t’a accordé des grades au kendo était un incompétent qui ne s’est pas rendu compte que tu n’étais pas mentalement prêt à les recevoir – parce qu’une autre inquiétude se souleva, aussitôt l’adrénaline s’était-elle évaporée.

« Tout va bien ? Ils ne t’ont pas blessé ? » La sévérité de ses traits s’était légèrement détendue, mais même s’il lui avait posé la question d’une voix calme—l’irritation émanait de lui. En dépit de sa pratique et de son godan d’aïkido, Hisao n’appréciait pas la violence et s’il était suffisamment empathique pour la comprendre, il était déçu de voir un garçon avec autant d’expérience qu’Haruka-san se laisser happer aussi facilement pas l’esprit de vengeance. Quel gâchis. Quelle inconscience.

---------------------------------

Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  L7sy
désolée ash. je te bisoute quand même.  
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyLun 7 Sep 2020 - 1:09

Bien que Soren s’y attendit déjà, Hisao ne semblait pas vouloir aller plus loin et l’étudiant n’y comptait pas non plus. Son seul but avait été s’immobiliser son adversaire, pas de lui faire payer quoi que ce soit. Même si l’intervention du psy le renvoyait à sa propre faiblesse, le jeune homme devait s’estimer heureux de la tournure des événements, ca aurait put très mal se finir. Il relâcha alors sa prise sur le malfrat en disant d’un ton calme. 

- Ne t’en prend plus jamais a une femme sans défense.  

Après quoi, il se retrouva débours face au monsieur Tenma alors que les deux autres s’en aller sans vraiment avoir payé pour leur crime et avec de fortes chances de récidiver… Mais c’était le cadet des soucis de Soren. Le psy demanda alors s’il allait bien. Mais le contrecoup des émotions commencé déjà a retombé sur le jeune homme. Il dit d’un ton monocorde. 

- J’ai prit un ou deux coups… Mais ca va, rien de cassé. Monsieur Tenma, est-ce qu’une femme est passée devant vous avant que vous arriviez ? Si oui, est-ce qu’elle all… ait bien ?  

La fin de sa question fut un peu dure à dire avec la tête aussi lourde. Soren ne se sentait pas bien, il avait refoulé ses émotions pendant plusieurs minutes pour ne pas perdre pied. Contrôlé sa colère, sa peur, son stress… on aurait dit que tout décider de remonter une fois le moment sensible passé, peut-être car il avait conscience qu’il n’avait plus rien à craindre. Le sarcasme était une solution pour évacuer le trop-plein, alléger la situation pour la rendre moins pénible. Mais la, il n’avait rien a alléger. 

Son dos rencontra le mur de la ruelle et il glissa dans un état de choc jusqu’à ce retrouvé assis, les jambes relevés avec les bras posés sur les genoux. Son regard se faisait de plus en plus vague et ses mains n’avaient jamais autant tremblé. Repensant au coup-de-poing qu’il aurait pu recevoir, a la raclée qu’il aurait pris. Il ne voulait plus jamais revivre ça… . Ce battre dans un dojo, avec des règles strictes lui convenait très bien. Un combat de rue, ignorant le respect des autres, le jeune homme avait jamais été préparer a ça et ne l’avait réalisé qu’au moment où il avait été immobilisé. 

Soren lâcha d’un ton vide avec une tête aussi lourde que s’il n’avait pas dormi depuis 3 jours. 

- Alors c’est comme ça que ca se passe en dehors d’un ring, la loi du plus fort, du plus vicieux… Pas de règles, aucune sécurité, aucun respect. C’est horrible.  

Il se souvint alors que les deux types avaient semblait tétanisé par quelques choses, c’est à ce moment que Soren avait choisis d’agir, frappé en premier pour ne pas recevoir un coup et immobilisé son adversaire, même si au final c’était le truand qui était venu a lui. Cependant pourquoi, à cause d’un tatouage… Et quel rapport avec des yakuzas… Ca existait encore ? Le peu qu’il en savait, c’était des histoires sur eux qui s’était passé a des périodes bien différentes d’aujourd’hui. Le jeune homme n’avait même pas conscience du monde qu’il y avait en dehors de sa vie de reclus, il découvrait pleinement qu’il ne savait en réalité… Rien du tout. Alors, il demanda après s’être mordu les lèvres, sans levé les yeux du sol, sans même bouger de sa position. 

- Pourquoi ont-ils eu peur ? Je me doute bien que ce n’est pas pour votre emploi… j’avais besoin d’évacuer… Mais ces types étaient tétanisés par quelques choses et ce n’était clairement pas moi.  

Les mots de son père a son encontre remontaient dans ses oreilles… Un échec… Un raté… Et aujourd’hui, il réalisait encore à quel point c’était une réalité. 

---------------------------------

[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hisao Tenma
■ Age : 21
■ Messages : 869
■ Inscrit le : 10/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  FWWIEvm


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hisao Tenma
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyLun 7 Sep 2020 - 15:37

Des menaces. Mais au moins cette fois-ci, pas d’actes irréfléchis. Deux ou trois regards noirs plus tard, les deux idiots étaient enfin partis et Haruka-san put répondre à sa question. Hisao hocha doucement la tête, soulagé de voir que le plus jeune n’était pas blessé. Il arqua un sourcil et essaya de se souvenir de ce qu’il avait vu en premier lieu.

« Je ne crois pas avoir croisé qui que ce soit en arrivant. Preuve qu’elle était déjà loin », lui dit-il pour le rassurer. Et ce fut à cet instant qu’il lut la détresse dans ses yeux.

L’adrénaline avait un drôle d’effet sur l’étudiant. Ce n’était pas la première fois qu’Hisao voyait une telle réaction, il était plutôt commun que le cerveau mélange panique et impulsion pour en sortir une forme d’arrogance et de cynisme. Ce n’était clairement pas sain, mais c’était un système de défense comme un autre. Cela dit, la différence qu’il y avait entre Haruka-san et d’autres, c’était que le garçon était – logiquement – gradé dans un art martial. Et Hisao n’arrivait tout simplement pas à comprendre comment en était-il arrivé là sans avoir un meilleur contrôle sur son mental.

Ce fut lorsqu’il entendit la suite qu’il comprit un peu mieux. Ce n’était pas une excellente justification en soi, parce qu’Hisao non plus ne s’était jamais réellement battu en pleine rue avant ce jour – si l’on pouvait appeler cette altercation comme ça – mais contrairement à Haruka-san, il avait l’expérience de la vie avec lui.

« Bienvenue dans la vraie vie. Les tatamis sont bien plus rassurants que la rue », et c’est exactement pour cette raison que nos maîtres passent autant de temps à nous faire travailler sur notre esprit. Parce que c’est notre meilleure arme. Il prit une grande inspiration et détendit ses épaules. « Si tu me permets de te poser la question, quel est ton grade de kendoka ? » Lui demanda-t-il en reboutonnant ce qu’il restait de la manche de sa chemise. S’il faisait attention, normalement son tatouage n’attirerait pas l’attention, mais il s’inquiétait tout de même. Manque plus que ça.

Vint alors la question. Hisao arqua un sourcil, pas entièrement sûr de comprendre. Il ne l’avait pas vu ? Comment avait-il pu ne pas le voir ? C’était tout simplement impossible. Son visage se ferma de nouveau alors qu’il essayait d’intégrer la situation.

« Je—le garçon qui a déchiré ma chemise a vu mon tatouage et a associé la chose à la mafia », il avait du mal à croire qu’il avait besoin d’expliquer une telle chose de vive voix. Pas qu’il doute de l’intelligence ou de la culture du jeune homme – quoi que, de sa culture, peut-être que si – mais c’était étrange. « Mais mon tatouage n’a rien à voir avec une quelconque organisation criminelle. Il est purement esthétique », aussi stupide cela puisse paraître.

Hisao retira le long ruban jaune de ses cheveux et laissa ces derniers retomber sur ses épaules. Il l'enroula autour de sa manche pour essayer de couvrir l’encre sur sa peau. Il finit par tendre le bras devant lui, cherchant le moindre bout de peau qu’il aurait oublié mais, le tissu couvrait entièrement la zone.

Ça fera l’affaire.

---------------------------------

Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  L7sy
désolée ash. je te bisoute quand même.  


Dernière édition par Hisao Tenma le Mar 8 Sep 2020 - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyMar 8 Sep 2020 - 2:56

Il fallu un moment pour que les tremblements se calment au moins un peu. Il avait la sensation d’être dans un jacuzzi, mais sans le bien-être livré avec. On aurait pu le mettre sur un manège à sensations qu’il ne s’en serait même pas rendu compte pour le coup. Assis contre le mur, il avait malgré tout réussis a ne pas craqué devant le psy. 

Ce dernier fit une réflexion sur le fait qu’ici ce n’était plus des tatamis. Ils avaient raison, une différence monumentale existait entre le monde que Soren avait connu et celui des truands. Un monde fait de règles, de sécurité, on ne pouvait pas perdre son calme quand on savait a l’avance qu’il n’y avait pas de risques. 

Après quoi, il lui demanda son grade de Kendoka, question qui étonna Soren car à aucun moment il n’avait utilisé le kendo pour s’en sortir. Mais heureusement qu’il ne lui demandait pas son grade d’aïkido, car Soso n’en avait pas. Il répondit sur le même ton que celui d’avant. 

- Je ne vois pas vraiment le rapport… Shodan.

Soren avait commencé très tôt le kendo et son père était particulièrement doué dans le domaine. Mais en l’état, ca n’avait aucune importance. Hisao répondit à sa question, une affiliation a la mafia. C’est pour ça que l’autre type avait parler de Yakuza alors. L’étudiant devait convenir qu’il existait donc bel et bien de nos jours. Encore une bonne raison d’en vouloir a son père, qui sait les ravage qu’il aurait pu causer en disant que sa mère avait un tatouage. Apprendre ce genre de détail aurait été plus utile que de gagner en toute nécessité. 

- Je vois… Et je vous crois. Ma mère a un tatouage aussi, ca n’a jamais fait d’elle une criminelle.  

Il avait tourné son regard vers lui, bien évidemment, il avait compris, alors inutile d'en rajouter. Cependant, à son tour de poser une question sur l’art martial du psy, la prise qu’il avait effectué au moment ou Soren devait se prendre un coup, c’était de l’aïkido. Le jeune homme en était sûr. Mais, il voulait tout de même avoir une forme de confirmation. Alors il demanda d’un ton un petit peu plus détendu. 

- C’était de l’aïkido votre prise, je me trompe ?


Dernière édition par Soren Haruka le Ven 11 Sep 2020 - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hisao Tenma
■ Age : 21
■ Messages : 869
■ Inscrit le : 10/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  FWWIEvm


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hisao Tenma
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyMar 8 Sep 2020 - 11:19

Il venait littéralement de lui donner la preuve dont il avait besoin. Si Haruka-san ne faisait pas le lien entre ses mauvais agissements et la question d’Hisao, c’est qu’il y avait un clair manquement dans la labeur psychique de ce garçon. Le kendo ne se résumait pas au maniement d’un Shinai, tout comme l’aïkido n’était pas qu’un ensemble de techniques d’immobilisations.

« Tu ne vois pas le rapport ? » Il marqua une pause, le regard dur et les sourcils froncés. « Moi, je le vois très bien. L’art martial forme l’esprit et le corps. Dans cet ordre. Je peux bien comprendre que tu n’aies pas suffisamment d’expérience pour mettre en pratique le Ki que l’on t’a enseigné, mais dans ces cas-là je me demande sérieusement quel jury du Dōshu a accepté de te délivrer ton shodan. »

L’étape du shodan était une épreuve particulièrement difficile à vivre, un moment intense durant lequel l’élève devait faire face à deux maîtres à la fois et ne devait utiliser qu’un panel très restreint de techniques appartenant au Taninzu Gake. Sans jamais répliquer, sans jamais céder ni utiliser un savoir offensif pour se sortir de la situation. Une interdiction totale d’immobiliser son adversaire : Il fallait encaisser sans relâche. L’épreuve était légèrement différente pour un kendoka : Un seul adversaire certes, mais aucun droit d’user de techniques de déplacement. L’élève devait rester sur place, bouger le moins possible et n’avait le droit qu’aux enchaînements de parades de l’Uke Waza. La riposte était interdite, il ne fallait pas lâcher son arme hormis si l’on se retrouvait désarmé. Auquel cas—il était impératif de rester désarmé. Contraignant le kendoka à bloquer les attaques avec le peu de techniques à mains nues qu’il connaissait.

Qu’Haruka-san n’ait jamais goûté au combat de rue était une chose—qu’il se laisse emporter par sa colère en était une autre. L’étape du shodan n’était pas un aseptisant total, après tout l’étudiant était humain et s’était probablement laissé emporter par la panique. Il apprendrait de ses erreurs. Mais cela n’empêchait pas Hisao s’être abasourdi par ce qu’il avait vu.

« On ne cherche pas à se venger. Tu l’as dit toi-même, tu n’es pas dans un dojo. Et je pense que tu sais très bien ce que cela signifie », il croisa les bras. « Tu ne chercheras ni la gloire, ni la victoire. Ça ne te rappelle pas quelque-chose ? » C’était l’essence même du Ki. « J’ai bien conscience que tu dois trouver cela frustrant, et je ne peux pas te contredire à ce sujet. Je n’ai aucun doute quant au fait que ce doit être difficile à encaisser pour toi. Néanmoins, il faut impérativement que tu bannisses cet esprit de vengeance. Il est nocif et va à l’encontre d’absolument tout ce que l’on nous apprend. »

Il ne releva pas l’énormité qu’Haruka-san venait de lui sortir – avait-il seulement conscience de la signification des tatouages au Japon ? – et préféra passer à autre chose. Moins Hisao parlerait de l’encre sur son bras, mieux il se porterait. À la place, il écouta la question de l’étudiant et haussa les sourcils. L’aïkido était un sport particulier et tout pratiquant d’un art martial en reconnaîtrait les techniques mais Hisao ne put s’empêcher de se demander s’il avait reçu un enseignement d’aïkido et jusqu’où ce dernier avait-il été poussé.

« Effectivement », lui répondit-il. Sa voix s’était adoucie mais son ton était toujours soutenu d’une certaine fermeté.

Hisao n’était pas un homme dur—il ne l’avait jamais été. Cela dit, avoir été manipulé et induit en erreur pendant près de vingt ans lui avait appris l’importance de la franchise. En définitive, il n’en voulait pas vraiment à Haruka-san pour ses manquements – ça ne le concernait pas, de toute manière – mais l’étudiant avait préféré en découdre alors qu’il était accompagné. Par simple respect pour Hisao, il aurait dû se retirer et réfléchir. Mais le mal était fait, et du moment que le jeune reconnaissait son erreur, c’était déjà pardonné.

« Pourquoi cette question ? »

---------------------------------

Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  L7sy
désolée ash. je te bisoute quand même.  
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyMar 8 Sep 2020 - 18:51

On ne pouvait choisir pire moment,  l’état mental de Soren ne permettait pas de bien entendre les remontrances/conseils. Pour un psychologue, il aurait sûrement du mieux choisir son moment. N’importe qui sait, qu’il vaut mieux parler a tête reposée de ce genre de chose plutôt qu’a tête échauffée. Soren en oublia la question du Tenma pour se focaliser sur ce qu’il lui avait. Le contrôle de lui-même. Soren l’avait eu, mais c’était avant les événements du championnat. Il se leva alors, son regard avait changé pour se muer en colère. 

- Non mais vous êtes qui pour décider de ce que j’ai ou ressentir. Si au plus profond de moi-même, j’avais voulu me venger. J’aurais serré le poing et frappé de toutes mes forces. Ce n’est pas comme s’ils le méritaient pas et eux-mêmes ne se sont pas vraiment gêné que je sache. … Toute ma vie, on m’a appris à me contrôler, a refouler ce que je pouvais ressentir. Tout ca pour quoi ?! « Ne fais pas d’ombre à mon Dojo » ou « ne ternis pas l’image de notre famille ». Alors, oui, je sais serrer les dents et réprimer mes pulsions.  

Le cœur s’accéléra, la respiration s’intensifia. Les souvenirs qui remontaient à ce moment là était tous sauf agréables pour le jeune homme. Oui, il perdait le contrôle de lui-même, mais parfois tout lâcher était la seule solution viable. Il serra les poings, mais n’avait cessé de fixer le psychologue, sans aucun regret dans sa manière d’agir .

Mais j’ai tenu bon et tout gardé… Pour la simple et bonne raison que je ne voulais pas décevoir mon maître. Même si j’aurais préféré qu’on m’apprenne qu’un FOUTU tatouage pouvait te faire passer pour la pire des racailles plutôt que « Fais nous honneur » !!! Et tout ça pour QUOI !!! Pour perdre la vue ?  Me faire traiter de raté par la personne même qui m’a tout enseigné ou d’échec !!!  

Les paroles de son père mainte fois répétée par son père au cours de ses 4 dernières années n’avaient jamais vraiment cessé de tourner dans son esprit. Des larmes commencèrent à perler au coin de ses yeux, mais il n’avait pas vraiment fini et enchaîna les poings serré a s’en faire saigner. 

- Au final, tout m’a servit à quoi ! Tout ce que j’ai apprit dans ma foutu vie doit me servir à quoi si au final il faut qualifier ça d’échec !!! Puisque je suis un raté, ou est le mal a ce que je me comporte comme tel hein ?! Alors non, je n’étais certainement pas en colère contre ses types !!! Et jamais j’aurais porté un coup à leur encontre même dans la colère, mais j’ai estimé avec les informations que j’avais, qu’il valait mieux les immobilisé plutôt que de prendre le risque de recevoir un coup à nouveau !!! Si j’avais dû me contenir, je ne me serais pas battu tout court et les auraient laissé voler cette pauvre femme !!!  

C’était la vérité, il n’avait pas cherché à se venger, ni voulu se battre de gaîté de cœur. Ce n’était pas son genre. Penser qu’il ait pu chercher à se venger d’une quelconque manière lui donnait juste envie de vomir. 

- et je ne permettrais pas a une homme portant un tatouage en étant conscient de passer pour Yakuza à la vue du premier Japonais venu de me critiquer sur la pertinence de mes actes !!! 

Soren réalisa à cet instant qu’il était allé un peu loin. S’en voulant profondément pour ce qu’il avait dit. Le jeune homme s’inclina et dit alors d’un ton plus calme. Contrairement à Tenma, Soren ne voulait pas porter de jugement car il ne savait pas ce qui avait pu amener l’homme en face de lui a faire un tel acte. Mais il était évident au vu de la situation, que Hisao avait probablement une très bonne raison. 

- Je vous demande pardon… Vos raisons vous regarde. Je n’aurais pas du…  

---------------------------------

[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hisao Tenma
■ Age : 21
■ Messages : 869
■ Inscrit le : 10/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  FWWIEvm


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hisao Tenma
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyMer 9 Sep 2020 - 2:08

Même si on le lui avait dit plus tôt, Hisao n’y aurait pas cru. C’était pourtant l’un de ses préceptes les plus importants : Ne pas se laisser avoir pas les aprioris, rester aussi neutre que possible. Et pourtant—il ne l’avait pas vu venir, oh non.

Un véritable torrent s’abattit sur lui. Même avec toute la volonté du monde, Hisao aurait été incapable de réprimer la façon dont ses yeux venaient de se plisser et ses sourcils de se hausser. Il ne douta pas de lui-même, ni des mots qui étaient sortis de sa bouche. Peu importe à quel point Haruka-san déciderait de dévaler la pente, Hisao tenait la corde et ne la lâcherait certainement pas. Alors il encaissa, sans broncher mais sans baisser le menton pour autant.

Si ce n’était pas pour son calme olympien, Hisao aurait probablement réagi à ce que l’adolescent était en train de lui dire – je suis psychologue, mon enfant, j’ai fait des études pour cerner les gens et leur apprendre à vivre avec eux même, tu ne trompes personnes ici – mais il était supposé représenter la figure d’autorité, la figure de – si tu avais frappé de toutes tes forces, ce ne serait plus une erreur mais un acte volontaire, et le problème ne s’arrêterait donc pas au grade – responsabilité. Mais plus le discours d’Haruka-san avançait, plus Hisao commençait à comprendre ce qu’il se passait. Il avait joué le rôle de la goutte d’eau et devait en assumer les conséquences désormais. Ce n’était pas comme si ses épaules n’étaient pas capable de le supporter – je comprends mieux sa discrétion, il y avait beaucoup de pression à évacuer là-dessous – mais c’était toujours éprouvant. Et ça le serait à jamais. Il avait choisi ce travail pour une raison, après tout.

Hisao passa par plusieurs états d’esprit. D’abord, il se remit sérieusement en question et se demanda s’il ne l’avait pas un peu trop poussé. Certes, ses mots avaient été secs mais Haruka-san avait – involontairement – essayé de le mettre en porte-à-faux. Cela dit, Hisao avait mal jugé l’état de l’étudiant et avait été négligeant. Il ne retirerait pas ses propos pour autant, mais il n’insisterait pas non plus. Pourtant, l’envie était grande.

Je suis l’adulte. Je ne dois pas me laisser prendre au jeu d’un étudiant.

En voyant Haruka-san se mettre à pleurer, les remords furent d’autant plus difficiles à gérer. Mais il se rendit compte d’une chose : Le jeune homme semblait avoir une pression monstre sur les épaules qui ne le quittait jamais. Ajoutée à la nouveauté morbide de leur altercation, l’étudiant avait toutes les raisons de craquer.

Ce qui chiffonnait Hisao, c’était qu’Haruka-san était persuadé d’avoir bien agi. S’il voyait la chose comme un problème, cette fois-ci il décida de ne pas la remettre sur le tapis. Il avait bien plus important à gérer dans l’immédiat et—oh, un jugement de valeurs. Hisao arqua un sourcil et croisa les bras.

« Tu t’imagines bien que je ne vais pas me couper le bras », rétorqua-t-il, calme mais cynique. Il inspira profondément avant de soupirer, détendant son corps et son visage par la même occasion. Il balaya l’air d’une main et secoua doucement la tête en entendant ses excuses. « Ce n’est rien. »

Il fourra sa main dans sa poche pour en sortir un paquet de mouchoirs et le lui tendre. Avant de lui répondre, il voulait lui laisser le temps de se calmer.

« Tu as de la chance d’être tombé sur moi », sa voix s’était adoucie. Haruka-san semblait avoir manqué un rayon entier sur la discipline. Si Hisao décelait sans aucun mal la détresse dans chacune de ses paroles et agissait en conséquence, n’importe quel autre membre du personnel aurait pris la chose comme un manque de respect et n’aurait pas cherché à comprendre. « Ça va mieux, maintenant ? » La pression en moins, Haruka-san avait probablement les idées plus claires. Et un peu plus de lucidité ne lui ferait aucun mal.

Quoi qu’ils tirent de cette discussion, Haruka-san avait besoin d’apprendre à accepter la critique. Hisao se doutait bien qu’il ne devait pas toujours réagir ainsi lorsqu’on l’exposait face à ses tares, mais se dire qu’il s’était mis dans un état pareil après avoir été recadré – et encore – lui semblait particulièrement instable.

Je suis l’adulte.

L’irritation était toujours là, mais Hisao savait qu’il ferait mieux de l’ignorer. Elle finirait par s’estomper.

Je suis l’adulte, et même s’il a été insultant et rêche, ça reste à moi de calmer le jeu.

« Je m’excuse si je t’ai blessé dans ton amour propre ou si je t’ai poussé trop loin. Ce n’était pas mon intention », il marqua une pause. « Néanmoins, cela n’enlève pas le fait que tu as agi inconsciemment. Que tu le veuilles ou non. C’est humain. Personne ne te jettera la pierre pour avoir fait une erreur », tant que tu t’en rends compte.

---------------------------------

Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  L7sy
désolée ash. je te bisoute quand même.  
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyJeu 10 Sep 2020 - 1:08

Il fallut un bon moment a Soren pour retrouvait un semblant de calme après ça, ca devait être la première fois en disant qu’il laissait libre cours à un tel sentiment de colère. Même après son accident, il était parvenu a gardé au mieux la tête froide, au pire à se montrer sarcastique. Mais un tel déferlement de colère s’avéra être bien plus salutaire pour Soren. 

Hisao le rassura quand à sa remarque sur son tatouage pour ensuite lui tendre des mouchoirs mais Soren les ignora et lui tourna le dos pour enlever le peu qu’il lui restait de larme, d’un revers du bras. Le jeune homme soupira également quand le psy lui affirmait qu’il avait de la chance être tombé sur lui. Soren ne put s’empêcher de dire avec un sourire jaune. 

- Évidement que j’ai de la chance… Ils auraient pu très bien être trois aussi.  

Ce n’était même pas totalement faux, car son raisonnement était tout à fait recevable en l’état. Ca aurait pu tourner bien pire que ce qu’il avait eu droit. Il passa sa main sur sa joue gauche encore enflammé par la douleur et ensuite sur son épaule qui commençait doucement a le lancer. Deux coups, mais une souffrance bien réelle. On était loin de ce qu’on pouvait voir dans les films ou les séries… Et forte heureusement, Soren n’avait jamais été bercé d’illusion grâce a ses entraînements. Mais un coup-de-poing pouvait faire très mal. 

Hisao attendit bien évidemment que le jeune homme soit un peu plus calme et demanda a l’étudiant si ce dernier aller mieux. Soren se retourna en partie vers lui et hocha la tête encore troublée. Dans son piquage de crise, il avait dit des choses qui ne lui ressemblait pas. Un souvenir lui remontait en tête. Son père, a une époque où il était souriant. Qu’il était fier de son fils… Puis vint les problèmes d’argents du dojo. Atomu ne voulait pas être celui qui marquerait la fin d’une entreprise centenaire et avait préféré miser sur son fils. À cet instant, tout avait changé. Soren n’était plus son fils adoré… Mais un faire valoir pour le dojo. Son père avait espéré qu’en faisant un champion de son fils, cela attirerait les regards vers le dojo et de la même manière, une nouvelle génération de client qui rendrait l’affaire pérenne. 

Soren avait conscience de tout ça, mais ne pouvait s’empêchait d’espérer un retour de ce père gentil qu’il avait connu dans ses premières années et avait échoué a le faire revenir en perdant une partie de son champ de vision, ce qui le disqualifiait d’office. Il avait donc redoublé d’efforts pour combler ce handicap, mais sans maître, ni père pour le soutenir. Cette colère la, pouvait-on vraiment lui reproché. 

Soso avait bien évidemment entendu ce que Hisao lui avait dit. Il avait commis une erreur… Et bien soit. Le jeune homme soupira à nouveau et dit d’un ton calme malgré une voix légèrement plus rocailleuse et grave à cause de sa gorge serrée. 

- Ce n’est pas mon amour-propre qui a était touché. Vous avez raison de me le faire savoir et je me doute que c’est dans mon intérêt. C’est une erreur en effet alors je vais en tirer les leçons qu’il faut.  

Il observa alors le sol un petit moment avant d’admettre tout en se mettant accroupis pour récupérer son matériel échappé de son sac encore au sol. 

- Ce… n’est pas contre ces types que je suis en colère, je voudrais croire que c’est contre mon père… Mais par moments, j’en viens à penser… Que c’est contre moi-même. Je n’étais pas comme ça il y a cinq ans… Je n’avais pas de raison de m’énerver.  

---------------------------------

[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hisao Tenma
■ Age : 21
■ Messages : 869
■ Inscrit le : 10/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  FWWIEvm


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hisao Tenma
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyVen 11 Sep 2020 - 0:48

En tant que psychologue, mieux valait ne pas être susceptible. Au cours de sa carrière, Hisao avait déjà été accusé de tous les maux du monde dans son bureau et il avait toujours réussi à encaisser sans mal ce qu’on pouvait bien lui cracher à la figure. Alors voir Haruka-san se livrer à lui, l’accuser à tort et finalement refuser son paquet de mouchoir était encore très, très loin de son seuil de tolérance.

Il rangea donc ce dernier dans sa poche et reporta de nouveau son attention vers l’étudiant, écoutant attentivement sa réponse. Alors ça, je n’y crois qu’à moitié. Soit sa définition de l’amour propre était biaisée, soit il lui mentait. D’autant plus qu’il s’était empressé de lui faire comprendre qu’il n’avait pas apprécié être critiqué.

Hisao n’insisterait pas cependant. Il n’était pas là pour se lancer dans une joute verbale avec un adolescent tout juste sorti du cocon familial, pas plus qu’il ne voudrait lui tirer les vers du nez. Certes, Haruka-san avait parlé mais c’était presque son gré et son devoir moral l’empêcherait d’essayer de creuser plus que nécessaire.

Il hocha donc pensivement la tête lorsque le jeune homme lui promit de travailler sur son erreur. Ça ne réparait pas tout, mais c’était une bonne avancée. D’autant plus que la suite s’avéra un peu plus intéressante. Haruka-san lui avoua que ce n’était pas contre les deux vauriens qu’il était en colère—mais plutôt contre son père. Depuis sa consultation, Hisao s’était bien douté que quelque-chose clochait avec les parents de ce jeune homme et ce n’était qu’aujourd’hui qu’il comprenait la profondeur de ses blessures.

Inutile d’essayer de les panser aujourd’hui cela dit. La situation était suffisamment stressante comme ça.

« Je préfère entendre ça », lui répondit-il avec un léger sourire au coin des lèvres. « Tu as le droit d’être en colère. On a tous des raisons de s’énerver. Le tout est d’apprendre à le gérer », et si comme il venait de lui dire, Haruka-san ne s’était jamais vraiment emporté avant—il avait encore un long chemin à faire avant de maîtriser sa colère. Tout fit soudainement sens. Si l’étudiant s’était toujours terré sous une carapace et n’avait jamais été exposé aux dures réalités de la vie… Il avait probablement toujours tout intériorisé. S’était-il déjà lâché comme il l’avait fait devant Hisao ?

Il l’ignorait.

« Refouler ses émotions est le meilleur moyen de perdre le contrôle quand les vannes s’ouvrent par inadvertance. Il faut trouver un équilibre. Quoi qu’en dise ton père, il faut que tu penses à ta propre stabilité et à ton bien-être avant de te soucier de ce qu’il pense de toi. Tu es un être humain à part entière et tu ne lui appartiens pas, ni à lui, ni à ce dojo dont tu me parles », il marqua une pause avant de reporter ton regard sur lui. « Pourquoi être en colère contre toi-même ? »

---------------------------------

Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  L7sy
désolée ash. je te bisoute quand même.  
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyVen 11 Sep 2020 - 12:33

Le jeune homme n’était pas dans un état normal, les barrières étaient clairement levé et se confier n’avait plus vraiment d’importance. L’homme lui avoua que Soren devait penser avant tout a lui-même, mais comment faire ? Même en admettons qu’il ne soit pas encore tourné vers sa famille, il y avait la question de sa majorité. Tant qu’il n’était pas en âge, son père aurait encore le fin mot sur ses actes. Quoi qu’il fasse Soren était piégé a devoir marcher sur des œufs, et même après ca, le jeune homme savait que ce n’était pas vraiment son père, il ne voulait pas que ce dernier soit consumé par cette entreprise familiale. Cependant, une liaison particulièrement étroite existé entre son père et son entreprise. Soren avait conclu que son père était bien quand le Dojo marchait bien. 

Hisao lui demanda alors pourquoi il était en colère contre lui-même. Soren regarda plusieurs endroits au sol comme s’il cherchait les réponses dans son esprit. Il se détester d’être faible. De ne pas pouvoir rattraper son erreur. D’être devenu un véritable boulet, pour sa propre famille. Soren connaissait la vérité, le médecin qui l’avait examiné après son accident avait été honnête. Il avoua alors d’un ton monocorde. 

- je me suis entraîné, longtemps pour devenir le champion qu’il voulait voir en moi et pour attirer les regards vers son dojo… Et j’ai échoué. Pire encore, je ne pourrais plus rien faire pour rattraper mon erreur, personne n’est au courant… mais je ne peux plus concourir à aucune compétition. Alors oui, je me déteste… Je me hais d’être devenu comme ça, je déteste cette foutue marque qui me rappellera toujours cet échec a chaque fois que je devrais me regarder dans un miroir. Il finira par devoir vendre une entreprise qui a presque cent ans et ne redeviendra plus le père que j’ai connu dans mon enfance…  

Il se pinça les lèvres sur le moment, refoulant les souvenirs qui remontait et tâchant de se concentrer sur ses affaires dont il avait presque fini de tout réunir. Lorsqu’il eut fini, il se releva alors et observa Hisao d’un regard neutre. Il n’en avait parlé a personne, mais avait jugé qu’après la reproche qu’il lui avait fait, c’était de bonne guerre. Cependant, il dit d’un ton calme. 

- Mais ce sont mes affaires et c’est à moi de réparer mes erreurs. Je ne sais juste pas comment m’y prendre à l’heure actuelle. Monsieur Tenma, gardez cela pour vous… Si ça remonte a d’autres oreilles alors je serais sûrement retiré de Kobe…  

Aussi étonnant que ça puisse paraître, Soren avait passé des bons moments ici et découvrait une part de lui qu’il ignorait connaître. Toutes les personnes qu’il avait rencontrées, lui forgé peu à peu une personnalité qui ne le déplaisait pas tant que ça. Soren voulait aller jusqu’au bout de ce qu’il avait commencé ici. Il voulait vivre en un sens. 

---------------------------------

[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hisao Tenma
■ Age : 21
■ Messages : 869
■ Inscrit le : 10/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  FWWIEvm


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hisao Tenma
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyMer 16 Sep 2020 - 14:38

« Tu ne dois pas t’auto-flageller pour quelque-chose que tu ne contrôles pas », Hisao secoua doucement la tête. Doucement, il comprenait pourquoi Haruka-san était si réservé et si peu enclin à parler de lui-même. Il avait tant de démons à gérer qu’il devait tout simplement être terrifié à l’idée de tous les laisser s’exprimer.

Et même si l’étudiant avait ouvert les vannes quelques minutes plus tôt, Hisao était pratiquement sûr que le flot avait été contrôlé au bout d’un moment. Haruka-san avait très certainement d’autres choses qui pesaient sur son cœur mais qu’il voulait garder pour lui.

« Ta blessure est récente. C’est tout à fait normal de ne pas encore être à même de l’accepter, mais chercher un coupable ne te rendra pas justice », il marqua une pause. « Surtout si c’est toi qui tu tiens pour responsable. »

Hisao était estomaqué par ce qu’il entendait. Le père de ce jeune garçon négligeait la santé de son fils au profit d’un capital ? Bien qu’il n’était pas du genre à se laisser aller aux biais, il fut tout simplement incapable d’ignorer les images subites de Nanako qui lui vinrent en tête. Déjà jeune, il avait toujours eu du mal à comprendre comment sa mère avait pu l’élever avec tant de détachement et en n’ayant d’yeux que pour sa société – Tenma & Mancini Models – mais depuis qu’il était devenu père… Ces interrogations s’étaient muées en mépris. Même s’il arrivait à contrôler ses émotions parce que l’expérience l’avait forgé et que son travail ne lui laissait pas le choix, il avait toujours ce même goût amer dans la bouche lorsqu’il voyait ce que certains parents étaient capables d’infliger à leurs enfants.

« C’est une excellente initiative de vouloir travailler sur les erreurs que tu as pu faire, mais tu ne dois pas te charger de tous les maux du monde. Certaines choses te dépassent et c’est comme ça », il prit une grande inspiration et reporta son regard sur le jeune homme qui venait de ramasser ses affaires. « Même si je n’étais pas tenu par le secret médical, je n’aurais aucune raison d’ébruiter tes problèmes personnels. En d’autres mots, je serai une tombe », lui répondit-il avec un léger sourire, faisant de son mieux pour faire redescendre la tension.

Se faisant la réflexion qu’ils ne resteraient pas dans cette ruelle toute la journée, Hisao amorça le pas pour commencer à en sortir. Aussi convaincu était-il de son aptitude à gérer ses problèmes seuls, Haruka-san semblait en réalité plus perdu qu’autre chose. Et l’illusion d’avoir le contrôle pouvait être dangereuse.

« Je peux t’aider. À apprendre à gérer ta colère, tes problèmes, tout qui t’empêcherait d’avancer », il ne détourna pas le regard tandis qu’il lui parlait. « Tu n’auras pas moins de mérite. »

---------------------------------

Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  L7sy
désolée ash. je te bisoute quand même.  
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyJeu 17 Sep 2020 - 21:57

Soren était parvenu à sortir ce qu’il avait sur le cœur. Mais n’en dirait pas plus, car après tout, cela ne regardez pas plus Hisao. Malgré le fait qu’il se montre un peu plus compréhensif qu’au début. Soren avait encore du ressentiment, il ne savait au final pas grand-chose du monde extérieur a là ou il avait vécu. Il ne rattraperait pas une dizaine d’années en un clin d’œil. 

L’homme lui affirma qu’il ne devait pas se sentir responsable pour des choses sur lesquelles il n’avait aucun contrôle, c’était vrai d’une certaine façon. Dans la théorie, ca se tenait, mais dans la pratique, c’était beaucoup plus difficiles. Hisao devait sûrement en savoir plus que lui sur le sujet. C’est souvent simple après coup de se dire que ce n’était pas la peine d’en faire un plat. 

L’homme commença d’ailleurs à sortir de la ruelle tout en affirmant au jeune homme qu’il pourrait l’aider à gérer sa frustration et sa colère refoulée. Tout en affirmant de façon détournée que Soren ne serait pas blessé dans sa fierté. Soren ne recherchait pas vraiment à avoir du mérite, il s’en moquait presque, tout ce qu’il voulait au fond de lui-même. C’est un retour en arrière dans sa vie, chose impossible. Mais si d’une certaine manière, il savait donner l’illusion d’avoir accepté son passé et ses soucis, parfois, l’illusion se briser. Il dit d’un ton calme en passant son sac sur l’épaule en constatant que la lanière avait lâché sur un côté. 

- Excusez-moi d’être sceptique monsieur Tenma… Mais je ne vois toujours pas en quoi parler m’aidera. Ca ne règle rien… Au mieux, ca libère, mais les problèmes n’en demeurent pas réparés pour si peu. Je vous remercie, mais il faut surtout que je surmonte physiquement mon handicap en devenant plus fort.  

Il soupira, ne tenant pas à manquer de respect au psychologue, le jeune homme s’inclina à nouveau quand même pour faire des remerciements dans les règles. Comme on le lui avait appris chez lui. Il dit d’un ton respectueux. 

- Je vous remercie et je m’excuse encore sincèrement pour ce qui est arrivé aujourd’hui. Ainsi que pour votre manche… Si je peux me racheter de quelques manières que ce soit, dite le moi.  

En un sens, si l’homme avait eu ses habits déchiré, c’était de la faute au jeune homme. Donc normal qu’il cherche à se racheter. À plus forte raison après ce qui venait d’arriver, Hisao resté son aîné et Soren lui devait le respect que ca lui plaise ou non. Le jeune homme avait donc jugé qu’il était poli de racheter sa faute. Ce qui était en un sens, un très bon pas dans la bonne direction. Une fois redressée, sa curiosité revint et il demanda d’un ton détaché. 

- En quoi votre tatouage est culturel ? Je pensais que c’était plus par envie ou plaisir qu’on se faisait tatouer… Du moins, c’est ce que ma mère m’a expliqué, mais heureusement pour elle, il est assez discret.  

---------------------------------

[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hisao Tenma
■ Age : 21
■ Messages : 869
■ Inscrit le : 10/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  FWWIEvm


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hisao Tenma
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyDim 27 Sep 2020 - 1:35

Ah—il ne devrait pas être surpris. Nombre d’adolescents – et même d’adultes – étaient comme lui, à penser que les solutions venaient sur un plateau d’argent et que puisque la psychothérapie ne les apportaient pas instantanément, alors elle ne fonctionnait pas. Haruka-san était si obnubilé par le fait de vouloir gérer ses problèmes qu’il en oubliait l’impact que ces derniers avaient eu sur lui. Le problème était le suivant : L’on ne règle pas ses soucis si l’on n’est pas en paix avec soi-même. C’était un précepte simple, évident mais souvent si évident qu’on passait platement à côté de ce dernier. Parce que l’esprit était conditionné pour ignorer les évidences, qui était supposément calculée à l’avance et inconsciemment prises en compte. Et comment appelait-on ce mécanisme de défense qui forçait l’esprit à inconsciemment écarter l’évidence pour la sécurité de l’individu ? Le déni.

« Tu n’as pas à t’excuser d’être sceptique, c’est ton droit. En revanche, je dois te corriger sur deux choses : Parler n’a pas pour seule vertu de soulager. Lorsque tu gardes tes problèmes pour toi-même, tu n’élargis pas tes horizons et passe à côté d’un point de vue extérieur qui pourrait pointer certaines choses qui te sont invisibles car tu n’as pas le recul nécessaire sur la situation pour les voir », et la psychologie est une science. Son étude et ses processus passaient par les mots mais ce qu’Haruka-san semblait ignorait c’était que la parole, vide de sens ou non, en disait bien plus long sur une personne que ce que les apparences laissaient croire. Qu’elle soit factice ou sincère : La simple présence d’un mensonge dans une conversation était déjà un indicateur important. « Deuxièmement, ce n’est pas parce qu’un handicap est physique qu’il faut négliger les conséquences qu’il peut avoir sur ta santé mentale. Le fait de vouloir tout affronter seul est une pente glissante, Haruka-san. Tu as beau être fort, sûr de toi et convaincu que tu as ce qu’il te faut pour t’en sortir par toi-même, on ne défie pas les lois de la gravité. Tu continueras de dévaler la pente si tu ne trouves pas quelque-chose à quoi te raccrocher. »

Hisao prit une grande inspiration. Il n’avait aucun désir de le convaincre ou de l’attirer dans les mailles d’un stupide filet. Il était réellement inquiet pour le bien-être de cet étudiant, mais resterait en position d’impuissance tant qu’il ne lui donnerait pas les clés. Il voulut ajouter quelque-chose, mais avant même qu’il ait le temps d’entrouvrir les lèvres pour parler, l’élève le devança pour s’excuser et lui exprimer ses regrets. Hisao balaya doucement l’air de la main devant lui et secoua la tête.

« Ce ne sera pas nécessaire », le prix pour avoir la conscience tranquille était parfois élevé, ce n’était pas comme s’il en avait quelque-chose à faire.

Aussitôt la question suivante sorti de la bouche d’Haruka-san qu’Hisao sentit ses épaules se tendre sous la pression. Il avait sérieusement du mal à croire qu’il devait expliquer cela—mais au fond, ce n’était pas une situation si étrange que ça. Dans un campus international où se côtoyaient hāfu et gaijins, la question était plutôt récurrente. Elle ne le concernait jamais – Hisao était assez discret pour ne pas que ça se sache – mais elle existait bel et bien.

« Les tatouages sont une marque d’appartenance à la mafia, au Japon. Celui que je porte est d’autant plus associé à ces activités illégales, parce qu’il recouvre mon bras entier et ce sont généralement ces zones-là qui sont couvertes chez les yakuzas », il soupira, frottant l’arrière de sa nuque d’une de ses mains. Le sujet était embarrassant, mais s’il ne répondait pas à ses questions, qui le ferait ? « Le mien n’a aucune signification. C’est une erreur de jeunesse. Une mauvaise idée que j’ai eu alors que j’avais la vingtaine et que je vivais en Europe », et que j’étais persuadé que je ne reviendrais jamais au Japon. Il ne s’étendit pas davantage sur sa vie personnelle, parce qu’Hisao estimait qu’en plus de ne pas regarder l’étudiant, ce n’était pas une bonne influence. Certes, les erreurs des uns apprenaient aux autres mais—son tatouage était sa petite exception. C’était un secret qu’il n’aimait pas, c’était une part de lui qu’il préférait ignorer et occulter.

---------------------------------

Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  L7sy
désolée ash. je te bisoute quand même.  
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 338
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyDim 27 Sep 2020 - 15:04

Le jeune homme avait bien entendu ce que le psychologue lui disait. Mais ne pouvait le comprendre, il lui manquait quelques choses de fondamentale pour comprendre ce genre de chose, des amis. Il avait tellement été habitue a tout affronté seul qu’il n’avait jamais compris qu’avoir un entourage n’était pas un mal non plus. 

Bon depuis son arrivé, il avait déjà eu l’occasion de rencontrer quelques personnes et commençaient seulement à entrevoir a quelle point l’être humain et un animal complètement social. Tenma le comprenait sûrement tellement mieux que lui, qu’il pouvait déjà savoir vers ou se dirigeait le jeune homme avant même d'avoir commençait sa chute. Quoi qu’il en soit, dans l’immédiat, il ne pouvait comprendre. 

- … très bien, je promets d’y songer à défaut d’accepter. Je dois prendre en compte que vous avez bien plus d’expérience que moi. Ce serait complètement idiot de ma part de croire que je suis dans le vrai.  

Il rejoignit l’homme alors que celui-ci lui expliquait le pourquoi du comment concernant les tatouages. Soren avait bien comprit à quoi était rattaché les tatouages au Japon mais un peu plus d’explication ne ferait pas de mal. Quant aux raisons qui avait poussé Hisao à se faire tatouer. Ça ne le regardé pas. Soren savait faire la part des choses entre ce qu’il était en droit de savoir ou pas. Il dit d’un ton calme et entendu. 

- Je ne veux pas en savoir plus, ca ne m’intéresse pas vraiment le pourquoi. Je veux simplement ne pas commettre une erreur sur le sujet. Merci pour vos explications.  

Une fois ressorti de la ruelle, le temps avait doucement passé. Soren ne devrait pas traîner au risque d’être en retard pour le repas. L’étudiant ne tenait pas non plus à schtroumpher le couvre-feu à nouveau. Cependant, une dernière question lui brûler les lèvres. En accord avec sa propre mentalité et façon d’agir. Il avait besoin d’avoir un avis avant de partir, car l’homme en face de lui paraissait bien assez mature et censé pour lui répondre. 

- Quand quelqu’un se trouve dans une mauvaise position mais que l’aider revient à se mettre en danger inévitablement… Doit-on reculer pour autant ? Que feriez-vous dans ce genre de cas ?  

Soren avait bien démontré qu’il était du genre a foncer tête baissé sans évaluer les risques, mais si c’était l’homme qui était arrivé avant lui. La situation, aurait-elle été différente ? D’un certain côté, Soren songea que non, car au final, Hisao était intervenu. Il savait clairement se battre. Cependant, aurait-il reculé s’il avait su que son secret serait révélé ? Une fois qu’il avait eu sa réponse, l’étudiant remercia l’homme et prit la route du campus. En se massant l’épaule et la joue une dernière fois. 

---------------------------------

[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hisao Tenma
■ Age : 21
■ Messages : 869
■ Inscrit le : 10/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  FWWIEvm


Mon personnage
❖ Âge : 36 ans
❖ Chambre n° : C-406
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Hisao Tenma
« Personnel ; psychologue »
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  EmptyJeu 1 Oct 2020 - 20:32

Bien. Très bien. C’était un très bon premier pas. Cette fois-ci, plutôt que de se mettre des œillères et de rester ancré sur ses positions, Haruka-san acceptait au moins de se remettre un peu en question. Et surtout, il accordait du crédit à l’expérience d’Hisao—ce qui était une denrée rare chez les adolescents – et même jeunes adultes. Il hocha donc pensivement la tête, reconnaissant l’effort.

La suite en revanche fut de moins bonne augure. L’étudiant manifesta sans la moindre marque de respect son désintéressement sur le sujet. Hisao ne put tout simplement pas retenir un souffle du nez nerveux et amusé à la fois. Pour quelqu’un qui était aussi catégorique, Haruka-san avait bien vite sauté sur lesdites raisons de son tatouage pour émettre un jugement de valeurs. Certes, ces mots avaient été prononcés sous le coup de la colère, mais il était difficile de tromper Hisao sur le sujet. Les émotions brutes étaient un reflet clair et limpide du for intérieur, et par conséquence—ses paroles révélaient une forme d’intérêt. Qu’il soit trop bien éduqué – mais vu sa façon de lui parler et son comportement, ça, Hisao en doutait – ou trop fier pour le reconnaître était autre chose. Il ne le jugerait pas, mais constater faisait partie intégrante de son métier.

En fin de compte—Hisao ne se plaindrait pas du fait que l’adolescent ne veuille pas en savoir plus. Même si la forme laissait à désirer, le fond l’arrangeait plus que de raison. Plutôt que de relever, il se contenta d’hocher légèrement la tête pour répondre à sa gratitude.

Sa question le laissa perplexe un instant. La morale était toujours un sujet particulièrement délicat. Alors il resta pensif, pour réfléchir à ses mots avant de lui répondre.

« Il n’y a pas de bonne réponse », mêlant ses gestes à ses mots, il retourna l’une de ses mains devant lui pour exposer son premier point. « Par acquis de conscience, par principe ou pour n’importe quelle autre raison—il est naturel de vouloir aider les plus faibles, parfois même en dépit de notre propre bien-être. C’est ce que tu as fait. C’est une intention louable, même si elle est discutable, notamment pour tes proches et pour les personnes qui tiennent à toi et qui ne voudraient pas te voir en danger », il marqua une pause et retourna sa seconde main devant lui, pour passer à la deuxième partie de sa réponse. « Mais penser à soi n’est pas un acte de lâcheté pour autant. Il est humain de faire passer sa sûreté avant celle des autres. C’est l’instinct de survie. Alerter les passants dans la rue ou les autorités par exemple, te permet d’aider sans t’impliquer. De l’extérieur, c’est un choix qui semble lâche et pourtant, c’est le plus raisonnable. »

Il ne répondit pas immédiatement à sa seconde question. Un léger sourire s’esquissa au coin de ses lèvres et il tourna la tête pour le regarder.

« La même chose qu’aujourd’hui, j’imagine », après réflexion, sa propre intervention avait été risquée. Même s’il avait plutôt confiance en ses capacités, ces types auraient pu être armés. Il y avait toujours un risque, tapis quelque-part. Mais que ce soit pour s’éviter d’avoir la conscience lourde ou pas simple question de principes, Hisao n’hésitait jamais dans ce genre de moments. Son recul lui permettait de voir la seconde option qu’il avait évoqué avant comme quelque-chose de viable et de rationnel mais—au fond de lui, il ne trouvait pas ce choix efficace. Et c’était pour cette raison qu’il s’impliquait. On n’est jamais mieux servi que par soi-même, disait-on. « Mais ce n’est pas parce que j’agis de la sorte que c’est un bon exemple. J’ai la chance de savoir me défendre. Ce n’est pas nécessairement le cas de tout le monde. »

Haruka-san était un kendōka. Hisao était un aïkidoka. Les deux n’avaient aucun rapport, et si l’étudiant était – supposé – avoir reçu les mêmes enseignements théoriques que lui, la pratique était très différente. Le combat rapproché et le combat au sabre n’avaient que peu de similitudes.

---------------------------------

Hisao s'exprime en #3d7355. || Discord : Medryan#0203.
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]  L7sy
désolée ash. je te bisoute quand même.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  [Terminé]Conséquences [PV Hisao]  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé]Conséquences [PV Hisao]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville :: Autres lieux-
Sauter vers: