Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 La Cavalière Sans-Tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 1008
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête 600bHqB La Cavalière Sans-Tête WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptyVen 11 Sep 2020 - 14:56

Samedi 10 septembre

Cette première semaine de cours était épuisante. Non pas parce que les cours y sont difficiles – je suis toujours aussi peu attentif donc ça ne change pas vraiment de mes habitudes – mais surtout parce qu’on m’a posé des questions. Mes blessures ont beau s’être résorbées – je n’ai plus qu’un minuscule bleu sous le menton et au coin de ma lèvre, sans compter mon petit pansement sur l’arcade – je n’en suis pas moins suspect. Fort heureusement, puisque ça va bien mieux qu’au premier jour, on ne me regarde plus bizarrement quand je dis que je suis tombé dans les escaliers.

Enfin bon, du coup j’ai décidé de passer un week-end tranquille. Hors de question que je rentre chez moi cela dit, je n’ai ni envie de voir ma sœur, ni envie de voir mon père et rien que l’idée d’y aller me révulse. C’est encore trop tôt. À la place, je pense que je vais me faire une bonne session de lecture dans ma chambre, en paix avec moi-même. Mais d’abord, j’ai envie d’un bon smoothie et ça signifie une chose : Direction le Chūrippu ! Mon salon de thé favori, meilleur endroit de la ville que ce soit pour aller lire en buvant un délicieux Bubble Tea, Milkshake ou Smoothie. En plus, leurs pâtisseries sont super bonnes.

Fidèle à moi-même, j’ai l’intention de me prendre un smoothie à la myrtille avec—un truc au chocolat, parce que j’ai envie de chocolat mais je ne sais pas quoi prendre. Et quand j’entre dans la boutique—je reste planté là, comme un idiot. Pour la simple et bonne raison que je n’arrive juste pas à en croire mes yeux.

C’est-à-dire que cette histoire m’a marqué : Samedi dernier, j’ai ouvert Overwatch pour jouer quelques parties. Je ne suis pas très bon, il faut le dire, mais je m’amuse dessus et je suis un énorme OTP Mercy. Je ne sais pas viser de toute façon, alors il faut mieux que je joue ce personnage. De temps en temps, je prends Lucio ou Symmetra parce qu’ils sont marrants à jouer mais sinon, à part Winston… Je ne sais rien jouer convenablement. Le soucis, c’est que le pool de healers est pas très élevé sur ce jeu, donc je me fais parfois voler mon personnage.

Et pour la première fois, je l’ai laissé à quelqu’un. Pourquoi ? Parce que le second healer s’appelait « Mercy4ever », et vous comprenez bien que je ne voulais pas me montrer grossier ! Bref, j’ai donc pris mon Lucio, et nous avons joué. Devinez quoi ? Nos teammates étaient nuls, mais alors nuls ! Du coup, en bons healers que nous sommes, nous avons pris la sage décision de faire une petite escouade de deux et d’aller jouer seuls. Au final, on a passé la soirée à bien rigoler ensemble. On ne jouait pas très sérieusement, mais c’était amusant. Elle m’a raconté des trucs sur sa vie, et moi quelques-uns sur la mienne et j’ai appris qu’elle appréciait particulièrement les animes et les mangas. Moi j’en aime quelques-uns, mais ce n’est pas ce que je préfère – alors je lui ai naturellement parlé de comics. J’ai aussi appris qu’elle faisait de la moto et avait même le casque de Celty Sturluson ! Et ça, ce n’est pas banal.

Quel rapport avec mon smoothie myrtille ? Eh bien ce soir-là, j’ai aussi appris que notre demoiselle appréciait particulièrement Aizawa, de l’anime My Hero Academia. Et là, juste devant moi dans la queue—il y a une fille avec le casque de Celty Sturluson dans les bras et des converses avec la tronche d’Aizawa cousue dessus.

Je suis sûr de moi. Au pire, tant pis. Mais si c’est elle, je ne peux tout simplement pas passer à côté de l’occasion. Je lui tapote doucement l’épaule du bout de mes doigts et attends qu’elle se retourne.

« Excusez-moi, mais—je n’arrive pas à y croire. Ai-je devant moi la seule, l’unique Mercy4ever ? » Je prends un air amusé et impressionné. « Je suis Forsythe, enchanté de te rencontrer. »

Forsythe étant mon propre pseudo. Il n’a aucune signification, c’est juste joli, je trouve.

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
La Cavalière Sans-Tête J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 31
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptyVen 11 Sep 2020 - 17:24

J’avais besoin de sortir après cette première semaine de cours, arriver en cours d’année n’était pas si simple, entre tout ces cours et le fait d’emménager 3 jours avant la rentrée je n’avais pas vraiment eu le temps de souffler. Mis à part samedi dernier où j’avais réussi à trouver assez de temps pour jouer à Overwatch avec un fan de comics plutôt sympathique rencontré lors d’une partie remplie d’incapables.

Enfin bref, j’avais donc envie de sortir et il fallait que je remplisse un peu ma garde-robe, elle avait souffert du train de vie à moto de l’année passée et je voulais avoir un peu plus de choix que mes 3 tenues que je portais en boucle. Mais comme tout le monde le sait, on ne peut décemment pas faire de shopping le ventre vide donc je me retrouve dans la queue du Chūrippu, un salon de thé, je suis passée devant et leurs pâtisseries m’ont tapé dans l’œil, oui je suis faible lorsqu’il s’agit de pâtisserie ce n’est quand même pas ma faute si c’est si bon.

Du coup je suis là, à attendre de pouvoir commander quand je sens quelqu’un me tapoter l’épaule, personne ne me connait ici, et si on me demande un renseignement je ne risque pas d’être d’une grande aide. Je me retourne et en effet, ce visage ne me dit rien, je ne l’ai jamais vu de ma vie mais lui me regarde comme s’il me connaissait. La première chose que je remarque c’est qu’il est beau, un visage harmonieux, dommage que ce soit gâché par deux bleus et un pansement à l’arcade. Tout ça ne me dit pas pourquoi il à l’air de me reconnaitre.

« Excusez-moi, mais—je n’arrive pas à y croire. Ai-je devant moi la seule, l’unique Mercy4ever ? » Il prend un air amusé et impressionné. « Je suis Forsythe, enchanté de te rencontrer. »

Wow, alors ça pour une surprise, le fameux fan de comics en chair et en os, s’il y a bien quelqu’un que je ne m’attendais pas à croiser c’était lui, je ne savais pas qu’il vivait aussi à Kobe et même là après tout, c’est une grande ville. Au moins je suis rassurée on ne me demande pas d’aide et puis ce n’est pas vraiment un inconnu, si ?

D’ailleurs comment il m’a reconnue ? Ah oui c’est vrai que je lui ai parlé de ma fixation pour Aizawa et j’avais des chaussures avec sa tête dessus, ainsi que le fait que j’avais un casque de Celty Sturluson. Des filles qui combinent les deux ça ne doit pas courir les rues.

« Oh ! Le fameux Forsythe en personne, quel honneur. Appelle-moi Lily plutôt, Mercy4Ever ça va bien comme pseudo mais ce n’est pas très pratique IRL. Tu feras attention quelqu’un a osé abimer ton visage ! »

Je me permettais de blaguer avec lui, c’est bien ce que j’avais fait toute la soirée samedi dernier, avec un peu de chance il habite près du campus, il avait l’air vraiment sympathique et à part ma colocataire je n’ai pas vraiment accroché avec qui que ce soit. En plus, ça fait longtemps que je n’ai pas croisé quelqu’un qui venait de Grande-Bretagne (son accent écossais était difficile à rater, remarque on pourrait dire la même chose de mon accent british).

« Alors ? Que fait un écossais au beau milieu du Japon ? »

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 1008
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête 600bHqB La Cavalière Sans-Tête WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptyMer 16 Sep 2020 - 14:42

Elle m’a reconnu ! Chic. J’avais très franchement peur qu’elle m’ait oublié—mais d’un autre côté, je suis inoubliable donc ça ne m’étonne pas tant que ça. Elle fait à peu près ma taille – avec deux ou trois centimètres de plus que moi je dirais – et je ne l’imaginais pas comme ça. Pour avoir écumé les conventions, les filles sont toujours beaucoup plus petites que moi quand j’y vais. Du coup, j’associe celles qui jouent aux jeux-vidéos à cet aprioris.

Enfin, il faut dit que lorsqu’on me sort du Japon, je ne suis pas spécialement grand. Ici j’arrive dans la moyenne et me prête aux standards sur ce point-là, mais elle doit passer pour une géante en revanche.

Lily donc ? Aussi peu japonais que son faciès. Je me demande ce qu’elle fait aussi loin de chez elle. Ou alors, elle est étrangère et réside aussi à Kobe ? Avec la présence de notre campus international, la vie a bien des aspects cosmopolites.

Je me fais violence pour ne pas grimacer lorsqu’elle parle de mon visage. J’ai beau avoir guéri la plupart de mes blessures et aller bien mieux qu’au premier jour, je suis bien conscient que ça se voit encore – alors je me contente de lui rendre un rire amusé, prenant son commentaire à la rigolade. Même si je suis toujours un peu salé, m’énerver me donnerait des airs suspects et je n’ai de comptes à rendre à personne.

« Riley Van Helden », je lui dis en inclinant légèrement le buste vers l’avant – même si elle est anglaise, c’est un réflexe que j’ai pris. J’habite ici depuis trop longtemps pour ne pas user de mes vieilles habitudes avec les occidentaux. KHS m’a un peu déstabilisé sur ce point-là, mais je préfère garder mes marques de respect japonaises. Question de principes. « Je crains que ce soit bien moins excitant que cela malheureusement ! Ce n’est rien de plus qu’un petit accident. »

Cela dit, ça ne m’empêche pas de démentir comme je le fais avec tout le monde.

Bref. Elle me demande ce que je fais à Kobe et sa question me fait sourire. J’ai automatiquement fait le lien entre le campus et elle, parce que c’est moi qui me charge des messages de bienvenue au club de journalisme et il me semble avoir vu une Lily passer. Même si c’est un prénom très répandu, le fait qu’elle soit anglaise et pas si loin de notre établissement me fait tiquer.

« Oh, j’y habite depuis sept ans, mais je suis arrivé à Kobe pour étudier dans leur lycée international en juin. Et toi, que fais-tu ici ? »

D’ailleurs, je me demande ce qu’elle fait ici tout court, et pas juste au Japon aussi.

« Je ne voudrais pas m’imposer dans ton emploi du temps, cela dit. Tu avais quelque-chose de prévu cet après-midi ? »

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
La Cavalière Sans-Tête J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 31
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptyMer 16 Sep 2020 - 15:58

« Riley Van Helden »

Oh ! Un nom a particule, ça fait longtemps que je n’ai pas croisé quelqu’un qui en avait un, ce n’est pas si courant en Angleterre et encore moins ici. Au moins ça doit le démarquer des autres. Il s’est courbé en se présentant ça doit donc faire un moment qu’il est ici, la plupart des occidentaux ne le font pas naturellement à moins d’être baigné cette culture depuis un moment. Moi-même je n’y pense pas toujours, encore moins avec un autre occidental.

« Je crains que ce soit bien moins excitant que cela malheureusement ! Ce n’est rien de plus qu’un petit accident. »

C’est un accident alors, je me demande ce qu’il lui est arrivé, il n’a rien de grave donc ça ne doit pas être bien méchant. Et ce n’est pas comme si j’allais lui demander ce n’est pas vraiment poli.

« Oh, j’y habite depuis sept ans, mais je suis arrivé à Kobe pour étudier dans leur lycée international en juin. Et toi, que fais-tu ici ? »

7 ans, donc j’avais raison ça fait un moment qu’il est ici. Et il est au lycée alors, c’est vrai qu’il a l’air un peu plus jeune mais après tout j’ai deux ans de retard sur mes études donc ça ne veut pas dire grand-chose. En tout cas il a l’air plus proche de 18 ans que de 15 donc il doit être à la fin du lycée.

« Je viens d’arriver en cours d’année à l’université, mais je suis au Japon depuis un peu plus d’un an, je faisais un road-trip à moto à travers le pays »

Je pointe mon casque du doigt pour appuyer mon propos, il sait déjà que je fais de la moto mais les vieilles habitudes ont la vie dure. Quand je ne pouvais pas m’entendre parler eh bien, j’évitais de le faire, c’est vraiment une sensation bizarre que de sentir son corps prononcer des mots mais de ne pas les entendre, alors j’ai pris l’habitude d’accompagner ma communication avec des gestes en tout genre.

« Je ne voudrais pas m’imposer dans ton emploi du temps, cela dit. Tu avais quelque-chose de prévu cet après-midi ? »

Il a quelque chose en tête à me proposer ou bien il est juste curieux de savoir ce que je fais la, ça au moins je peux lui demander sans soucis, s’il a envie de faire quelque chose pourquoi pas, après tout je n’ai pas souvent l’occasion d’avoir des relations sociales en ce moment et je peux bien repousser mon shopping. J’ai passé un an avec les affaires que j’ai en ce moment, ce n’est pas une semaine de plus qui va changer grand-chose.

« Eh bien à la base j’avais prévu un peu de shopping, mais si tu me demande ça c’est que tu as une idée derrière la tête ? »

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 1008
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête 600bHqB La Cavalière Sans-Tête WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptyLun 21 Sep 2020 - 11:08

Ah, elle vient d’arriver ? J’imagine qu’elle a profité de la rentrée pour intégrer l’université, du coup. Je ne me souviens plus si elle m’a dit ce qu’elle faisait comme études – et puis ce n’est pas comme si j’en avais factuellement quelque-chose à foutre – mais ça finira par revenir dans la discussion, donc je ne m’encombre pas de le lui demander. Enfin, je l’avais vu en écrivant la section de bienvenue du journal, mais je ne l’ai pas retenu.

J’ai toujours vu les gens qui faisaient de la moto comme les plus gros poseurs de l’histoire. À part pour se la jouer et gratter une ou deux sensations fortes, il n’y a aucun intérêt à la moto si ce n’est celui de mourir plus souvent quand on a un accident. L’esprit affuté et cartésien, je ne peux pas m’empêcher de trouver cela stupide—mais qui suis-je pour juger vous me dites ? Je fais ce qui me chante.

« Wow—sacrée expérience ! Tu as dû voir du pays… Tu as réussi à faire l’île d’Hokkaidō ? Je me demande s’il y a des routes praticables pour la moto, là-bas… » Et puis si elle n’a pas fait Hokkaidō, je pense qu’elle a juste raté son voyage. C’est le seul endroit que j’ai vu sans compter Tokyo et Sendai – je n’ai pas beaucoup voyagé dans ma vie – et je pense que c’est le plus bel endroit du Japon. Je n’irais pas y vivre parce que c’est trop éloigné des grandes villes et que j’ai besoin des grandes villes, mais je pourrais y passer toutes mes vacances.

Enfin bref. Je l’écoute attentivement et ne peut pas retenir un sourire. Je déteste quand on répond à mes questions par d’autres questions, parce que j’ai toujours pris la chose pour un habile moyen de détourner l’attention. Je me demande si c’est ce qu’elle est en train de faire ? Je ne saurai pas le dire… En tout cas, je ne perds pas la face et hausse nonchalamment les épaules, toujours aussi souriant.

« Pas nécessairement ! Je t’avoue que j’avais en tête de passer une partie de l’après-midi avec toi puisque nous nous sommes retrouvés par pur hasard et que je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est un coup habile du destin mais… » Je réfléchis une seconde. « Si tu as quelque-chose de prévu, nous pouvons toujours reporter ça. Nous sommes dans le même établissement après tout, ça ne devrait pas être difficile de se retrouver. Mais—j’adore le shopping ! »

Pour le coup, j’aime vraiment le shopping. Je pense que ça se voit à la façon dont je m’habille. Ma paire de lunettes en forme de cœur est suspendue à ma petite chemise rose pâle à manches courtes et avec des jolies fleurs jaunes imprimées sur cette dernière, rentrée dans un jean blanc qui tombe par-dessus ma paire de Doc Martens basses tout aussi rose pâle que ma chemise. Je ne me suis pas beaucoup maquillé aujourd’hui cela dit – juste un léger trait d’eye-liner, comme d’habitude – mais je fais toujours en sorte que mon apparence soit très soignée. Ça se voit que j’aime la mode, c’est l’une de mes passions et si je peux la partager, je le fais !

« Puis-je t’accompagner ? »

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
La Cavalière Sans-Tête J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 31
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptyLun 21 Sep 2020 - 14:19

 « Wow—sacrée expérience ! Tu as dû voir du pays… Tu as réussi à faire l’île d’Hokkaidō ? Je me demande s’il y a des routes praticables pour la moto, là-bas… »

Evidemment que j’y suis allée, tapez moto au japon sur internet et vous pouvez être sûr que vos dix premiers résultats vous conseilleront d’aller là-bas. Et ils ont bien raison, cette région est tout bonnement magnifique et je pense que ça a été une des meilleures parties de mon voyage. C’est l’endroit ou la densité de population est la plus faible du japon et c’est donc assez rural mais ça ajoute énormément au charme. Effectivement les routes ne sont donc pas toutes en parfaites état mais elles sont tout à fait convenables.

« En effet j’y suis allé, c’est un peu un incontournable. J’ai même aperçu un ours de loin une fois ! Les routes ne sont pas les plus pratiques mais la plupart sont totalement praticable. Tu connais bien cette région ? »

Il a parlé des routes comme s’ils les connaissaient donc je suppose qu’il a déjà dû y aller. En même temps s’il est au Japon depuis sept ans il a largement eu le temps de voyager. Ou alors il aime peut-être juste particulièrement la région qui sait. J'oublie souvent que certaines personnes n'aiment pas autant voyager que moi.

« Pas nécessairement ! Je t’avoue que j’avais en tête de passer une partie de l’après-midi avec toi puisque nous nous sommes retrouvés par pur hasard et que je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est un coup habile du destin mais… » Il réfléchit une seconde. « Si tu as quelque-chose de prévu, nous pouvons toujours reporter ça. Nous sommes dans le même établissement après tout, ça ne devrait pas être difficile de se retrouver. Mais—j’adore le shopping ! »

« Puis-je t’accompagner ? »


Il avait donc bien une idée derrière la tête, un coup du destin hein… mais c’est vrai que les chances de se croiser comme ça était assez minces. Après tout le shopping c’est toujours mieux à plusieurs, et puis vu que je viens d’arriver je ne connais pas grand-chose ici mais s’il est là depuis plusieurs mois et qu’il aime le shopping il doit connaitre pas mal d’endroit sympa lui et ça ce n’est pas de refus. En plus ce sera l’occasion d’apprendre à mieux le connaitre !

« Ce serait avec plaisir, plus on est de fou plus on rit ! Cependant je ne connais pas vraiment les magasins par ici je viens d’arriver, tu connais de bons endroits ? De préférences des friperies j’ai besoin de refaire une bonne partie de ma garde-robe et ce serait un plus de ne pas me ruiner dans le processus ! »  

Ça me donnera déjà une première impression, s’il ne va jamais en friperie, il n’aime pas vraiment le shopping, en tout cas à mon avis, c'est un endroit rempli de bonnes affaires pour qui sait chercher.

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 1008
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête 600bHqB La Cavalière Sans-Tête WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptySam 26 Sep 2020 - 16:36

« Plus ou moins, disons que j’y ai passé quelques vacances », je lui réponds en souriant. Je n’ai pas la prétention de dire que je connais bien Hokkaidō, parce que ce n’est pas vrai. Mais j’aimerais y retourner, pour sûr.

Si seulement la connexion y était meilleure…

Bref. Je ne m’étends pas davantage et réponds simplement à sa question, parce que j’estime que le fait que je n’ai pas beaucoup voyagé dans ma vie n’est pas très intéressant. Surtout à côté de sa propre expérience. C’est quand même très—particulier, non ? Je veux dire, tout le monde ne peut pas être à l’orée de sa vingtaine et dire « J’ai fait le tour du Japon à moto », donc même si je trouve l’engin stupide et dangereux pour pas grand-chose, je reste plutôt admiratif malgré moi.

Sa réponse me satisfait plus que de raison. C’est peut-être une frimeuse avec sa moto, mais au moins c’est une femme de goût et ça, ça me plait. Puisqu’elle est en deux roues, je me fais la réflexion qu’elle ne doit pas avoir beaucoup de robes ou de jupes. Ce n’est qu’une supposition, et j’aurai tout le loisir de lui poser la question une fois que nous serons en train de faire les boutiques ensemble. Peut-être qu’elle en porte lorsqu’elle n’a pas à conduire après ?

Peu importe. Je m’apprête à répondre à sa question, entrouvrant les lèvres pour parler, mais c’est notre tour ! Je la laisse donc commander ce qu’elle veut puisqu’elle était avant moi, et m’avance à mon tour quand la caissière m’y invite pour choisir le même smoothie myrtille que d’habitude – elle avait déjà sélectionné la boisson sur son écran, me dit-elle. Je ris un peu et repars avec ma boisson au bout d’un petit moment.

C’est là que je peux enfin prendre un instant pour lui répondre.

« Oh oui, je connais la ville comme ma poche. J’y passe beaucoup de temps, après les cours, le week-end… » C’est la vérité. Je passe vraiment ma vie dehors. « Et je suis content de tomber sur quelqu’un qui connait le potentiel des friperies ! »

Par exemple, le jean blanc droit que je porte en ce moment est un Levis que j’ai trouvé en friperie. Car bien entendu, même si j’aime le côté vintage de ces endroits, ce n’est pas pour autant que je ne prends pas de la marque. C’est toujours une valeur sûre. C’est aussi pour cette raison qu’entre mes deux manteaux Gucci neufs, on peut trouver un vieux Calvin Klein qui a été un peu délavé par le temps mais qui est toujours aussi classe et confortable, par exemple. Ma garde-robe est truffée de perles chinées en friperies.

« Tu veux t’asseoir le temps que l’on finisse ? » Moi je n’ai qu’une boisson, donc ça ne me dérange pas de marcher, mais je ne sais pas si c’est son cas. De toute façon, nous avons toute l’après-midi et donc—un temps non négligeable. Inutile de se presser. Je la laisse faire son choix et agit en conséquence – sortant du salon de thé ou allant vers la table de son choix – avant de lui poser une autre question.

« Tu cherches quelque-chose en particulier pour ton shopping ? » J’adore jouer aux conseillers mode. C’est l’une de mes activités préférées.

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
La Cavalière Sans-Tête J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 31
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptySam 26 Sep 2020 - 18:55

  « Plus ou moins, disons que j’y ai passé quelques vacances »

Ah donc c’est pour ça, en même temps c’est vraiment un très bon cadre pour des vacances : loin de tout, magnifique, ça permet vraiment de déconnecter et d’apprécier la ou on se trouve. J’y ai croisé beaucoup de citadins qui m’ont dit y venir pour décompresser et s’échapper un peu des grandes villes, peut être que c’est ça qu’il a aimé là-bas.

Il s’apprête à me répondre mais c’est à mon tour de prendre commande, je ne prends pas grand-chose juste un thé noir et un petit en-cas, on est encore le matin et si j’avais cherché un vrai repas je ne serais surement pas venue dans un salon thé. J’attends sur le côté pour le laisser commander et la caissière n’as même pas attendu qu’il lui dise quoi que ce soit, apparemment il doit venir souvent ici. Une fois nos commandes récupérées on peut reprendre notre discussion.

  « Oh oui, je connais la ville comme ma poche. J’y passe beaucoup de temps, après les cours, le week-end… Et je suis content de tomber sur quelqu’un qui connait le potentiel des friperies ! »

Ah ça me rassure c’est bien un amateur de friperies, une personne de gout donc, ça aurait été dommage de déraper après un si bon départ. Sans oublier qu’avoir quelqu’un qui connait aussi bien la ville et ses magasins est un atout de taille pour faire du shopping dans un endroit que l’on ne connait pas.

  « Tu veux t’asseoir le temps que l’on finisse ? »

Comme il l’as si bien dit rien ne presse et je ne pense pas que j’ai vraiment le droit de partir avec ma tasse de thé a la main donc il vaut mieux rester ici. Ça nous laissera le temps de prévoir ou aller ensuite.

« Je veux bien finir de boire mon thé ici avant d’y aller si cela te va »

  « Tu cherches quelque-chose en particulier pour ton shopping ? »

Ah des conseils, pile ce qu’il me fallait, en effet il me faut un peu de tout, ce que j’ai actuellement est plus pratique que joli, quelques pantalons, une jupe pour quand il fait chaud et deux trois vestes. Bref des choses simples et pratique pour quiconque traverse un pays a moto, mais maintenant que je vais rester ici rien ne m’empêche de me faire plaisir et de varier tout ça !

« Eh bien il me faut un peu de tout pour être honnête, j’aimerais bien acheter quelques jupes et peut être même une ou deux robes, ce n’est pas le style de garde-robe qui colle bien à un train de vie à moto. Quelques hauts aussi évidement et puis ensuite je pense que je me laisserai séduire par ce qui pourra me tomber sous la main. Puisque tu as l’air de t’y connaitre tu me conseillerais de commencer où ? N’hésite pas à proposer des vêtements auquel je n’ai pas pensé, comme je t’ai dit je n’ai que des idées vagues et suis ouverte à tout bon conseils ! »

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 1008
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête 600bHqB La Cavalière Sans-Tête WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptySam 26 Sep 2020 - 19:46

Elle veut donc se poser, alors posons-nous. Je la suis à la table de son choix, et m’assoit en face d’elle une fois fait. Aujourd’hui, je n’ai pas pris de pâtisserie parce que j’ai suffisamment déjeuné ce matin, mais ce n’est pas l’envie qui manque. La petite tarte me fait de l’œil—mais je résiste. Je ne fais plus de football, alors je ne peux pas me laisser aller et manger n’importe quoi. Même si je fais un peu de sport de temps en temps – quand je n’ai pas la flemme – je sais que je dois faire attention.

Enfin bref. Lily me fait sa petite liste de course, et je me mets déjà à réfléchir à ce qui pourrait lui aller. Elle répond à ma question avant même que je la pose : Notre dame s’habille de robe et de jupes. Je me doutais bien que la vie à moto l’avait empêchée de s’habiller comme elle le voulait. Je n’arrive pas à croire qu’on fasse passer son style vestimentaire après un pauvre engin qui fait du bruit et qui tue encore plus que la bagnole sur la route—mais passons !

Je vous jure que quand elle me demande conseil, j’ai des étoiles dans les yeux. Je veux dire—il se suffit de me regarder plus de deux secondes pour comprendre que la mode me passionne. Le maquillage, ça se voit un peu moins parce que je ne mets qu’un trait d’eye-liner léger au quotidien. Les créations que je préfère sont sur un compte Instagram créé rien que pour ça.

« Oh, maintenant que tu as un train de vie plus posé, tu vas pouvoir en remettre », je lui réponds alors sur un ton enjoué avant de prendre une gorgée de mon délicieux smoothie myrtille – je pourrais tuer pour toi. « Et je serai très heureux de t’aider là-dessus ! Figure-toi que j’adore la mode, mais je pense que ça va de paire avec le fait d’aimer le shopping. Tu aimes les choses sobres, ou— », je me regarde de haut en bas. Avec ma chemise rose pâle, mes Doc Martens de la même couleur et mon jean-blanc droit, je ne passe pas inaperçu. Sans parler de mes incroyables lunettes de soleil en forme de cœur qui sont suspendues au col de ma chemise. « Ou les styles un peu plus décalés ? » Je lui demande avec un sourire en coin.

Pendant que je lui laisse tout le loisir de répondre à ma question, je prends une nouvelle gorgée de smoothie – je pourrais vraiment tuer pour toi – et réfléchit un instant. Je me rends compte que même si nous avons passé un bon moment la dernière fois à jouer ensemble, je ne sais pas grand-chose d’elle. Et j’ai bien l’intention d’y remédier !

« Alors, comment se passe ton intégration à l’université ? Ça doit te faire bizarre, toi qui avait l’habitude de voyager… Devoir se poser, reprendre les études… » Je sais que je ne vais faire des études que pour la forme et pour pouvoir passer des auditions. Parce que sinon, ça ferait longtemps que je me serai barré et que j’écumerai les théâtres japonais pour me faire une place sur scène. « Dans quoi étudies-tu au juste ? »

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
La Cavalière Sans-Tête J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 31
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptySam 26 Sep 2020 - 23:15

  « Oh, maintenant que tu as un train de vie plus posé, tu vas pouvoir en remettre »

« Oui c’est bien le but ! »

 « Et je serai très heureux de t’aider là-dessus ! Figure-toi que j’adore la mode, mais je pense que ça va de paire avec le fait d’aimer le shopping. Tu aimes les choses sobres, ou— » « Ou les styles un peu plus décalés ? »

C’est vrai que maintenant que j’y fais un peu plus attention il a un style un peu décalé, déjà il porte des Doc Martens donc il gagne encore des points dans mon estime, les miennes commencent à se faire vieilles cela fait des années que je les aie et mon road trip n’as pas vraiment amélioré leur état. D’ailleurs si j’y pense il faut que je m’arrête racheter de la cire ça leur fera du bien elles commencent à être plus grises que noire. Mais je m’égare revenons en à Riley, un style excentrique donc, mais qui lui va très bien, son petit eye-liner au-dessus des yeux sublime sa tenue ; peu de garçons mettent du maquillage aussi facilement et c’est bien dommage il n’y a qu’à le regarder pour comprendre ou était l’intérêt.

Sinon pour ce qui est de me choisir un style c’est vrai qu’un peu de couleur et d’excentricité ne me ferait pas de mal tout ce que j’ai en ce moment est vraiment très classique tout a base de noir de gris et autres couleurs lambdas, seule ma fidèle écharpe bordeaux m’apporte un peu de couleur mais il fait trop chaud en ce moment pour que je la porte. Bref j’ai déjà du sobre donc dirigeons-nous sur du décalé pour aujourd’hui.

« Eh bien tout ce que j’ai ressemble à ce que je porte aujourd’hui » je pointe ma tenue : un pantalon noir avec mes fameuses Doc Martens abîmée et un t-shirt vert foncé, le tout sous ma fidèle veste en cuir, on ne va pas faire de moto sans un bon cuir évidemment ! « Très sobre donc aujourd’hui amusons nous et partons sur du décalé qu’en dis-tu ? »

Je profite du temps de sa réponse pour attaquer moins petit en cas et mon thé, tout est excellent je comprends mieux pourquoi il vient ici si souvent, et vu la tête qu’il fait a chaque fois qu’il prend une gorgée de son smoothie j’ai intérêt a le tester la prochaine fois que je viens !

  « Alors, comment se passe ton intégration à l’université ? Ça doit te faire bizarre, toi qui avait l’habitude de voyager… Devoir se poser, reprendre les études… »

Pour dire vrai, tout se passe plutôt bien pour le moment, ma colocataire est un amour j’aurais difficilement pu mieux tomber et Natsuko m’a convaincue de lui laisser tester ma moto demain plus ma rencontre avec Riley aujourd’hui je ne m’attendais certainement pas à ce que tout se passe si bien dès ma première semaine à Kobe.

« Très bien je dois l’avouer, je suis logée avec Ai qui est en filière artistique je ne sais pas si tu la connais, une fille toute petite qui a dû te parler des idol a l’instant où elle t’a rencontré si c’est le cas et en cours j’ai rencontré Natsuko de la section littéraire et on s’est plutôt bien entendue. Et aujourd’hui toi évidemment ! Et donc tu es arrivé en Juin tu t’es bien intégré toi ? »

Je reprends une gorgée de thé il est vraiment bon, pas autant qu’un bon thé anglais évidemment mais ça faisait un petit moment que je n’étais pas tombé sur un thé qui pouvais rivaliser. Il répond à ma question et enchaine.

  « Dans quoi étudies-tu au juste ? »

C’est vrai que je ne lui ai jamais dit exactement, lui il est au lycée mais il doit déjà avoir une idée de ce qu’il veut faire ensuite, a condition qu’il reste à Kobe déjà rien ne dit qu’il ne parte pas autre part.

« Eh bien je suis en filière scientifique je fais un majeur en physique/chimie et j’ai pris l’option histoire parce que j’adore ça, c’est d’ailleurs là-bas que j’ai rencontré Natsuko, j’aurais bien aimé prendre plus de cours mais vu que j’arrive en cours d’année il faut que je rattrape tout ce qui s’est fait entre Avril et maintenant donc je ne pouvais pas me permettre de me surcharger. Sinon toi tu compte rester a Kobe après le lycée ? Et si oui tu as déjà une idée de quelle filière tu vas prendre ? »

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 1008
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête 600bHqB La Cavalière Sans-Tête WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptyDim 27 Sep 2020 - 0:49

Oh.

Oh.

Lily semble prendre beaucoup de plaisir à me toucher droit dans ma sensibilité. Non seulement elle est partante pour que je la conseille, mais en plus—mais en plus elle me laisse carte blanche ? Nom de nom, je ne crois pas avoir été aussi excité à l’idée d’une session shopping depuis que je suis arrivé à Kobe. C’était déjà une véritable partie de plaisir avec Iroka-chan, qui m’a laissé le champ libre jusqu’à ce que l’on se fixe sur quelque-chose qui lui plaisait. J’imagine que ce sera un peu pareil pour Lily.

En tout cas, je ne cache pas mon enthousiasme. Je n’ai aucune raison de le faire ! Je passe un bon moment, avec une personne qui m’a l’air tout à fait charmante – et qui, en dépit de son goût pour la moto, m’est un peu plus digne d’intérêt que la plupart des gens que je côtoie quotidiennement – et j’ai un smoothie délicieux entre les mains. Il ne m’en faut pas beaucoup pour être un homme heureux, que voulez-vous.

« Génial. J’espère que tu ne seras pas déçue alors », je lui dis humblement. Mais au fond, je sais que je suis bon dans ma passion. Je sais d’ores et déjà que j’arriverais à trouver quelque-chose pour lui plaire. Je suis un maître chineur et je vais lui montrer.

Enfin bon, une fois que j’ai fini de m’emballer – mentalement – je retrouve un semblant de calme et écoute sa réponse avec une attention toute particulière. Elle me dit le nom de sa colocataire – qui ne me dit rien – et me parle aussi d’une—oh. Je ne réagis pas ni ne relève cette identité que je connais, parce que je ne veux attirer aucun soupçon. Mon visage reste le même, mais je ne peux m’empêcher de rire intérieurement lorsqu’elle me parle de Saotome-san. Avec son caractère de merde, je suis presque étonné que certaines personnes l’apprécient. Je plains d’ailleurs ma chère et tendre Fujioka-san qui doit se la coltiner jour et nuit puisqu’elle partage sa chambre avec elle.

Elle me demande si je me suis bien intégré. J’ai envie de lui rire au nez, mais je me contente d’hocher la tête en souriant avant de lui répondre.

« Plutôt bien. Je n’ai pas spécialement de difficulté à parler aux gens, ça doit aider », et je suis un aimant de sociabilité. Je m’entoure de suiveurs et je fais le tri. J’ai toujours fonctionné comme ça, et si les gens me respectait au Kokusai, je n’avais aucun doute quant au fait d’être respecté ici.

Cela dit, je ne m’étends pas sur mes connaissances. Déjà parce qu’il y en a trop, mais aussi parce que je ne veux pas que les gens parlent de moi quand je ne suis pas là et se rendent compte de potentielles incohérences dans mon discours. Je suis un menteur, certes, mais je suis un menteur qui fait attention à ses arrières. Et ça commence par le fait de ne pas permettre à mes connaissances de parler entre elles à mon sujet. De toute façon, je n’ai aucun intérêt à lui dire que Saotome-san et moi nous connaissons, parce que notre entente est supposée être secrète. Ce serait dommage de tout gâcher dès les premières semaines.

Et puis je ne lui dis pas que je suis dans l’une des pires chambres du lycée. Iroka-chan est un trésor de naïveté et un petit sucré mais—Morgan et Shiba-san… Je ne saurais même pas que dire à leur sujet. L’une pense qu’être mal éduquée est une forme de caractère et l’autre a des choses à compenser. Et dire qu’il est allé faire de la lèche à Kelly-sensei… Je suis dépité par mes colocataires et heureusement que j’ai Iroka-chan pour ne pas tomber en dépression.

Bref. Je chasse les pensées inutiles pour écouter sa réponse. En sciences ? Avec de l’histoire ? C’est étrange comme mélange et ça me fait hausser les sourcils, mais ce n’est pas tant de la consternation que juste une pointe de surprise. Rien que l’idée de me dire que des gens étudient la physique et la chimie par choix me donne la nausée. Ce sont des matières ignobles et je ne sais pas comment est-ce qu’on peut s’épanouir dans leur océan d’abstrait. Mais je respecte, malgré tout. En façade, tout du moins. C’est pour cette raison que je hoche la tête au fil de ses mots.

« Je vois. Eh bien, je te souhaite bien du courage pour la suite—ce n’était déjà pas facile pour moi qui suis au lycée, mais alors en pleines études supérieures… » Mais bon, ce n’est pas comme si j’avais un bon niveau en classe. Je suis mauvais et je le sais. J’essaye d’avoir la moyenne comme je peux, mais ce n’est pas facile. Lorsqu’elle me rend la question, je n’hésite pas une seule seconde : « Médecine. Je ne suis pas une lumière cela dit, donc je ne prendrais aucune option avec. Mais je vais faire de mon mieux pour réussir dans ce domaine qui me tient à cœur. »

Bon, c’est la même rengaine hein… Non, je ne veux pas faire médecine, mais c’est le mensonge ficelé et habituel que je sors à tout le monde. Parce que mon père, le chirurgien esthétique, veut qu’on reprenne son cabinet. Parce que je suis le héros de la famille qui veut éviter à sa petite-sœur d’avoir à se plier au bon vouloir de son père en prenant mes responsabilités. La vérité, c’est que je ne ferai jamais médecine. Encore moins pour être chirurgien. Je tourne déjà de l’œil à la vue du sang alors voir des plaies béantes au quotidien—merci mais non merci.

Je vais me contenter de prendre théâtre, comme je l’ai toujours voulu et devenir un acteur aussi talentueux que respecté. Et ce sera très bien comme ça.

« As-tu choisi des clubs, à ton arrivée ? » Je lui demande alors, à la fois pour continuer la conversation et aussi pour changer de sujet. Pas que le précédent me gêne, mais j’estime que nous nous sommes dit tout ce que nous avions à nous dire là-dessus.

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
La Cavalière Sans-Tête J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 31
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
La Cavalière Sans-Tête IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête EmptyDim 27 Sep 2020 - 10:53

« Génial. J’espère que tu ne seras pas déçue alors »

Il a dit ça calmement mais j’ai bien vu l’excitement dans ses yeux quand il a compris que je lui laissais carte blanche, le langage corporel ça me connait. Et si j’ai aussi raison par rapport à sa tenue il doit vraiment aimer la mode et le shopping, j’ai presque l’impression qu’il va apprécier cette journée encore plus que moi.

« Plutôt bien. Je n’ai pas spécialement de difficulté à parler aux gens, ça doit aider »

Ah ça en effet c’est bien l’impression que tu donnes, il a l’air d’être toujours à sa place, il dégage une bonne dose de confiance en lui et ça n’as pas l’air d’être une façade je pense qu’il a en effet une haute estime de lui-même. Moi en revanche je ne sais pas s’il a détecté que même si je suis assez directe et assurée envers lui depuis le début c’est beaucoup moins sincère, mais j’ai appris que pour la plupart des gens si l’on faisait semblant d’avoir l’air confiant et bien, ils pensaient que vous l’étiez.

C’est beau tout ça et pendant que l’on parlait j’ai eu le temps de finir mon thé et mon petit en-cas donc je lui propose de continuer notre discussion en allant marcher et je fais comme lui – le suis dehors ou fini la conversation confortablement assise – et écoute le reste de ce qu’il a à dire.

« Je vois. Eh bien, je te souhaite bien du courage pour la suite—ce n’était déjà pas facile pour moi qui suis au lycée, mais alors en pleines études supérieures… »

En effet ce n’est pas simple, l’année vient de commencer et je sens déjà que la charge de travail est présente mais rien d’insurmontable, j’ai même le temps de faire une journée shopping ! Mais sans blague il va falloir que je planifie mes révisions et que je m’y tienne si je ne veux pas être obligée de redoubler ou pire de devoir rentrer en Angleterre pour finir mes études.

« Merci je vais bien en avoir besoin ! »

« Médecine. Je ne suis pas une lumière cela dit, donc je ne prendrais aucune option avec. Mais je vais faire de mon mieux pour réussir dans ce domaine qui me tient à cœur. »

Wow il a bien du courage dis donc, médecine ce n’est vraiment pas de la tarte tu m’étonne qu’il ne veuille pas prendre d’option en plus ça risque d’être assez compliqué comme ça. Ça m’étonne quand même qu’il dise qu’il ne soit pas une lumière mais qu’il veuille faire médecine, peut être que c’est sa passion, ou alors il est forcé par sa famille, certains de mes anciens amis du lycée avaient été forcé de rentrer en médecine par des parents exigeants, avant d’échouer évidemment et de pouvoir enfin se lancer dans ce qui leur plaisait.

« Eh bien je te souhaite aussi du courage on dirait que tu vas en avoir besoin tout autant que moi pour sortir de médecine ! »

« As-tu choisi des clubs, à ton arrivée ? »

Comment j’aurais pu choisir autre chose que la cuisine, avoir un groupe de personne qui me conseille et qui partagent ma passion pour la nourriture que demander de plus ! D’ailleurs dans quel club il est lui ? S’il est au lycée il est forcé d’en avoir un.

« Oui ! Je me suis inscrite au club de cuisine, je ne suis pas vraiment ce qu’on appelle un chef mais j’adore cuisiner et le mode de vie nomade ne m’as pas vraiment permis de beaucoup pratiquer alors je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de m’y remettre ! Ma colocataire s’est même déjà proposée comme cobaye pour gouter mes plats. Et toi alors dans quel club es-tu ? Je sais déjà que tu n’es pas en cuisine évidemment sinon je t’y aurais croisé. »

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: La Cavalière Sans-Tête  La Cavalière Sans-Tête Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Cavalière Sans-Tête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville-
Sauter vers: