Revenir en haut
Aller en bas

-37%
Le deal à ne pas rater :
Jeu Mille Bornes – Version Luxe à 12,45 €
12.45 € 19.90 €
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 30 Septembre !
Les comptes non-recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Partagez
 

 Le road trip brille sous les étoiles |ft. Kahei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emily Nakamura
■ Age : 23
■ Messages : 372
■ Inscrit le : 08/03/2020

■ Mes clubs :
Le road trip brille sous les étoiles |ft. Kahei KbCJmVA Le road trip brille sous les étoiles |ft. Kahei OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Emily Nakamura
« A l'université ; 1è année »
(#) Le road trip brille sous les étoiles |ft. Kahei  Le road trip brille sous les étoiles |ft. Kahei EmptySam 12 Sep 2020 - 22:10

Le road trip brille sous les étoiles |ft. Kahei Mori

Le dimanche 04 août 2016


Malgré la fatigue du voyage, malgré la rentrée à venir et malgré le fait que l’employé de son père lui avait déjà ramené les papiers du divorce signés par Amelia, Emily n’avait envie que d’une chose : aller se blottir dans les bras de son père, s’assurer qu’Haruka allait mieux et faire le plein d’amour. Les cauchemars étaient revenus, depuis son passage en Angleterre. Ses songes étaient agités, ses nuits courtes et elle avait besoin de se sentir en sécurité, chez elle.

Elle avait tout de même eu besoin de la semaine pour récupérer, et se remettre dans ses révisions. Aussi, elle avait prévu de passer tout son vendredi et son samedi à Tokyo. Elle allait rester avec eux jusqu’à ce qu'elle prenne le jet de son père, pour rejoindre Kahei à l'aéroport de Kobe. Il venait la chercher, le samedi soir pour leur virée à moto. Cette perspective lui faisait bien plus plaisir que ce qu’elle voulait admettre. Ils s’étaient croisés rapidement depuis le retour de la jeune femme, mais elle était bien trop fatiguée pour lui proposer une quelconque activité, et il lui avait semblé lui-même occupé. Elle avait hâte d’être au samedi soir.

Emily parti en avion tôt le vendredi matin, par gain de temps. Elle voyageait en classe affaire, ce qui lui permit de se détendre assez pour s’assoupir sommairement. C’est toujours ça de pris, songea-t-elle alors qu’elle émergeait à l’atterrissage. Elle savait que son père ne rentrerait que le soir, et qu’elle allait devoir sociabiliser avec Haruka. C’était, de toute manière, un désir de sa part. Elle était toujours suspicieuse à propos de leur union : la différence d’âge, la grossesse hors mariage qui menait à un mariage justement, le fait qu’elle soit une employée… Cependant, elle décida d’essayer de croire , plutôt que de douter.

Elle passa donc les portes de leur loft tokyoïte les bras chargés de cadeaux, et le sourire aux lèvres. Haruka, qui était dans le canapé conformément aux indications des docteurs qui suivaient de près sa grossesse à risque se leva pour accueillir.

- Non, non ! Tu ne bouges pas du canapé !

Emily la réprimanda gentiment, et posa les paquets sur la table du salon. Après des salutations plus chaleureuses que la dernière fois (ça n’aurait pas pu être pire) et après avoir pris les dernières nouvelles de la grossesse, Emily lui offrit ses cadeaux : vêtements de grossesse, un collier et un livre de cuisine américaine. Malgré les protestations d’Haruka, elle vit que ces cadeaux lui faisaient plaisir et elle en fut soulagée. Après tout, elle ne la connaissait pas réellement.

- Je ne connaissais pas ton niveau en anglais, donc je t’ai traduite les recettes en japonais.

Elle sembla d’autant plus touchée. Est-ce que ça peut être aussi facile ? Elle est tellement… Douce. J’ai été horrible avec elle, et elle est gentille… Je suis sûre qu’elle me déteste, au fond, et qu’elle fait l’hypocrite pour mon père, pensa-t-elle avant de s’auto-sermonner : Croire. Tu dois essayer de croire. Elles parlèrent ensuite du voyage estival de la jeune femme, et la soirée arriva vite. Ils passèrent un bon moment, en famille.

Le lendemain, Emily alla faire du shopping très tôt : elle devait acheter les ingrédients pour le bento qu’elle s’était engagée à préparer pour Kahei. Elle lui avait également demandé comment s’habiller pour une balade à moto, puisqu’elle se doutait bien que ses robes n’étaient pas réellement appropriées. Pantalon, chaussures montante, veste manches longues, des gants de moto et un casque… Le casque, il allait lui en prêter un, mais pour tout le reste, elle n’avait rien. Elle commença par ce qu’elle connaissait : des magasins féminins où trouver un pantalon, des chaussures et une veste. Elle avait vu sur internet qu’il y avait des tenues toute de cuir, pour les motardes mais l’idée ne lui plut pas. Elle n’avait pas envie de ressembler à une catwoman. Elle avait déjà du mal avec l’idée de porter un pantalon …

Durant sa session de shopping, elle acheta beaucoup de choses. Des nouvelles robes, des nouveaux talons, des nouvelles lunettes de soleil… Mais rien d’utile pour la sortie du soir même. Elle trouva finalement son bonheur dans un perfecto en cuir noir ACNE STUDIOS. Elle avait toujours eu envie d’avoir ce genre de pièce dans son dressing mais Amelia n’avait jamais approuvé. Elle avait du mal à se dire que maintenant, elle pouvait s'habiller comme elle le voulait.

Pour le bas, ce fut encore plus compliqué. Elle trouvait que les jeans étaient mal taillés. Soit trop slim, soit avec la taille trop basse… Elle finit tout de même par trouver un jeans skinny qui la taillait avantageusement. Elle se résigna également à ne pas prendre de bottes à talon, afin de rester bien à l’aise sur la moto. Elle en trouva des plutôt jolies, qu’elle pourrait remettre.

Elle prit ensuite son courage à deux mains pour se rendre dans une boutique spécialisée en moto et équipement. Elle leur expliqua ce dont elle avait besoin et fronça les sourcils lorsqu’ils commencèrent à la charrier un peu. « Une jolie femme telle que vous, sur une moto ? Il en a de la chance le bonhomme ! ». Plutôt que de piquer une crise, elle joua le jeu, précisant que c’est elle qui avait de la chance d’avoir un petit ami aussi génial. Un mensonge, évidemment, mais au moins ils furent moins lourds et elle eut rapidement ce qui lui manquait.

Voyant que le temps défilait à toute allure, elle laissa ses sacs dans la voiture de son chauffeur et se rendit dans un magasin. Elle n’avait pas fait de courses alimentaires depuis… Elle ne pouvait même pas se souvenir depuis quand. Peut être que j’exagère. J’aurais pu préparer le repas mais envoyer l’employé de maison faire les courses. Pourquoi je dois faire les courses moi-même ? Cependant, elle voulait que tout soit parfait et s’assura elle-même de la qualité et de la fraîcheur des produits… Et surtout, elle trouva avec un peu de peine l’aliment phare de son dessert.

Une fois de retour à la maison et en cuisine, elle ressenti une pression monstre de ne pas pouvoir finir à temps. Pourtant, c’était seulement la fin de matinée. Lorsqu’elle l’entendit se battre avec les ustensiles et pester, Haruka sorti du canapé, malgré les protestations de sa future belle fille. Elle fut d’une patiente d’ange et lui donna des conseils et astuce, afin que tout soit prêt et dans les temps. Elles y passèrent une bonne partie de la journée, et bizarrement Emily s’amusa beaucoup. Elle se sentait détendue, pas comme lors des leçons avec son professeur au manoir. Elle y mit du cœur, chose qu’elle se croyait incapable de faire.

- Je ne vais jamais oser lui faire manger, s’il n’aime pas je ne vais pas pouvoir retenir ma tête de vexée.

Haruka pouffa, avant de lui rappeler qu’elle avait goûté à chaque étape, et que tout était très bon. Emily termina de dresser son bento qui était sur trois étages : la première avec des onigiri, plus pratique pour manger dehors. Elle les avait fait à divers saveurs. Le second étage comprenait les croquettes de légumes, les tempura de légume et de l’omelette roulée coupée en morceau. Le dernier étage enfin, était la « surprise » qu’elle avait le plus hâte qu’il découvre : un petit cheesecake individuel aux fraises, entouré de fraises out autour justement. Il m’a bien dit que c’était ce qu’il préférait, non ? Elle avait pris la recette dans le livre dédié à la fraise qu'elle lui avait acheté impulsivement aux Etats-Unis. Elle avait juste pensé à lui en le voyant, et elle l'avait pris. Sa psychologue lui avait dit d'écouter ses envies et son coeur. De retour à Kobe, elle trouva que c'était une bien mauvaise idée, risquant de lui donner un message bien trop positif et ambigu. A défaut de lui offrir, je l'ai au moins utilisé pour lui faire plaisir.

Tout était prêt.Très justement, certes mais tout était prêt. Son père, qui les avait regardées avec affection jusqu’à présent, venant parfois piquer de la nourriture vint la rejoindre dans sa chambre après s’être assuré qu’elle s’était habillée. Elle finissait de se sécher les cheveux.

- Qui êtes vous ? Qu’avez-vous fait de ma fille ?

- Roh, papa, ça va !

- Je ne t’ai jamais vu habillé comme ça, c’est drôle.

- Moque toi, moque toi !

Ils se chamaillèrent un peu, alors qu’elle vérifiait que le haut fluide qu’elle avait enfilé sous sa veste était bien avec le jeans. Et si j’ai froid ? Je devrais mettre aussi un gilet ? Mais si j’ai chaud …

- Est-ce que ma fille serait en train de stresser pour un garçon ?

- QUOI ? Mais pas du tout ! J’ai juste peur d’avoir froid. Mais bon, ça devrait suffire comme ça.

Habile de ses doigts, elle tressa ses cheveux rapidement, juste pour ne pas qu'ils virevoltent partout, puis enfila son perfecto et vérifia qu’elle avait bien transféré toutes ses affaires dans son sac à dos. Son père lui fit un dernier calin, et lui chuchota :

- Pense bien à te proté…

- Papa, je ne veux pas parler de ça, et je n'en parlerais jamais avec toi. Je suis grande, j'étudie en médecine. Bébé, MST, je gère. Et encore une fois, c’est un a-m-i.

Elle était tout de même rassurée de sentir que son père ne la jugerait jamais à ce propos, pas comme sa mère qui l'avait martelée de « pas avant le mariage ».

- Un ami, autre que le petit Marshall, pour qui tu cuisine ? Pour qui tu porte un pantalon ?

- Quoi ? Mais je porte un pantalon pour la moto ! Pfff, allez, lâche moi !

Elle tenta de le repousser mais il la calina encore un peu plus fort.

- Je suis ton père, c’est normal de t’embêter. Je suis heureux de te voir comme ça. Et de te voir faire tous ces efforts avec Haruka.

- En fait… Je n’ai pas fait d’effort. J’ai passé un bon moment. AH !

L'alarme de son portable sonna, signe qu'il était temps de rejoindre son chauffeur et le jet.

- Je vous laisse ! Tu m'enverras mes derniers achats à Kobe ?

Elle embrassa une dernière fois son père, et fit un petit câlin un peu gauche à Haruka, avant de rejoindre la berline qui l'attendait. J’étais si différente que ça aujourd’hui ?, se demanda-t-elle embêtée par les paroles de son père. Comme si je pouvais laisser une chose comme ça se produire. La voiture fila jusqu'à l'aéroport et le chauffeur se chargea des papiers pour elle. Elle prit place rapidement dans le jet, et essaya de faire une nouvelle sieste.

Une fois arrivée et fraîchement débarquée, elle consulta l'heure sur son téléphone. Hm, elle avait 10 minutes de retard et détestait ça. Bon, plus qu'à retrouver Kahei maintenant, pensa-t-elle alors qu'elle essayait de l'appeler.



Tenue d'Emily:
 

---------------------------------

Ce personnage tient des propos qui ne reflètent pas l'avis de la joueuse !
Parle en japonais en #8B14B3 et en anglais en #F06A27 - Fox totem

Merci Riley pour le kit ♥
Revenir en haut Aller en bas
 
Le road trip brille sous les étoiles |ft. Kahei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: En dehors de la ville-
Sauter vers: