Revenir en haut
Aller en bas


Recensement des membres jusqu'au 30 Septembre !
Les comptes non-recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Partagez
 

 Les liens du sang [Ft. Ashton <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gareth N. Kobayashi
■ Age : 24
■ Messages : 84
■ Inscrit le : 27/08/2020

■ Mes clubs :
Les liens du sang [Ft. Ashton <3] Rf83Pu6


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre n° : C-703
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Gareth N. Kobayashi
« Personnel ; prof d'arts plastiques »
(#) Les liens du sang [Ft. Ashton <3]  Les liens du sang [Ft. Ashton <3] EmptyDim 13 Sep 2020 - 17:15




♫ Les liens du sang ♫
Samedi 3 Septembre 2016 - 9h00

« Papaaaa ! »

« Hmm... Fait dodo Chiaki... », marmonna le père en enfonçant sa tête dans l’oreiller.

« Papa, papa, papa ! »

Le petit brun ne l’entendait pas de cette oreille. Lui, avait bien fait le tour de l’horloge, et se dandinait en tenant fermement le rebord de son berceau. C’était l’heure du biberon et du câlin, un point c’est tout ! Et de changer la couche aussi au passage. Gareth lâcha un bruyant soupire, le lit chaud était si bon que le châtain en avait oublié ce qu’il avait prévu aujourd’hui. Chiaki grandissait avant qu’il n’ait le temps de s’en rendre compte et certains de ses vêtements, pour ne pas dire presque tous, devenaient trop serrés. Le rossignol avait donc prévu d’aller au centre commercial afin de refaire la garde robe du petit impatient qui continuait de chanter « papa » telle une litanie.

« J’arrive, j’arrive... Si je pouvais être aussi en forme que toi au réveil... »

Le jeune père bailla tout en repoussant mollement la fine couverture le recouvrant. Été ou hiver il avait besoin d’un drap sans quoi s’endormir se révélait impossible pour lui. Gareth se mit debout, visiblement de manière trop lente du point de vue de son fils, et embrassa le sommet de sa tignasse. Il sortit ensuite de la chambre non sans lui expliquer qu’il allait aux toilettes puis revint sortir Chiaki de sa prison de bois. C’était leur petit rituel du matin, le bambin se blottissait contre lui alors qu’il se rasseyait au bord du lit et ils restaient comme ça quelques minutes. La seule chose que son fils tenait aussi fort que lui de ses doigts potelés était son ours en peluche, fièrement prénommé Nounours. Après ce petit moment de tranquillité, l’appartement s’éveilla sous les rayons du soleil traversant les fenêtres.

« Allez, on change la couche et puis on va manger. »

Un peu plus d’une heure plus tard, les deux étaient fin prêts pour se rendre au centre commercial de la ville. Son sac à dos rempli d’affaires de bébé sur ses épaules, son fils dans un bras et la poussette dans l’autre, Gareth descendait tranquillement les escaliers jusqu’à rejoindre sa voiture. Chiaki portait un petit tricot blanc surplombé d’une mignonne petite salopette en jean, plus facile à retirer en cas d’essayage, ainsi que des petites sandales bleu marine laissant au frais ses orteils.

Onze heures. Une fois arrivés et garés, Chiaki prit plaisir à rejoindre sa poussette, il adorait être promené et regarder tout autour de lui, jusqu’à parfois se retourner sur son siège malgré l’attache. Ils commencèrent par un premier magasin, dont les vêtements étaient aussi beaux que leur prix. Gareth quitta l’enseigne en roulant des yeux, pourquoi vendre aussi cher des vêtements destinés à être tâchés par de la bave, des petits pots ou des feutres ? Le châtain avait encore quelques années devant lui pour trouver la réponse à cette question !

Le duo fit bien accueilli dans un second magasin. Toutes les clientes étaient des mamans accompagnées de leur bout de chou. Inutile de dire qu’au Japon voir un homme dans un magasin pour bébé était des plus rares. Gareth se sentit un peu gêné face à ces regards curieux se voulant discret. Il remercia son fils intérieurement d’attirer l‘attention par sa petite bouille joufflue, c’est ça, oubliez-le c’était très bien comme ça ! Lentement, le papa parcourrait les rayons, Chiaki tendant la main pour toucher chaque vêtement près duquel il passait, non sans en tirer un tandis que la poussette avançait toujours.

« Lâche chéri, je sais que tu as bon goût mais j’ai un petit porte-monnaie », plaisanta le rossignol en remettant le haut à sa place.

Et ce qui bouffait littéralement son budget n’était rien d’autre que la crèche où son fils passait ses journées. Gareth aurait donné n’importe quoi pour pouvoir faire cours avec son garçon dans un porte-bébé, bien qu’il soit devenu un petit peu trop grand pour ce dernier. Dans sa poussette c’était parfait également ! M’enfin la garderie avait au moins le mérité d’habituer Chiaki aux autres enfants et de lui apprendre pas mal de choses. Le père devait avouer que cela avait grandement contribué à son éveille et ne s’en plaignait pas.

Son regard fut attiré par des t-shirts colorés à l’effigie du Roi Lion, l’un des dessins animés préférés de Chiaki, surtout pour les musiques. Combien de fois avait-il repassé les deux premiers volumes déjà ? Six ou sept fois, pour chacun, oui quelque chose comme ça. Résultat, il lui arrivait de chantonner « Ces mots signifient que tu vivras ta viiiie...» sous le regard d'encouragement du bambin qui ne demandait qu’à entendre la suite, et quel genre de père serait-il à lui refuser ça, hein ?

« Allez, on va essayer ça. »

Il préférait s’assurer de la taille ne faisant pas réellement confiance à celles affichées. D’autant plus que Chiaki semblait avoir prit de son côté et était légèrement plus grand qu’un enfant de quinze mois purement japonais. L’une des cabines d’essayage du bout de l’allée était vide, Gareth laissa la poussette à côté et pris son garçon dans ses bras. Il l’installa sur la petite chaise dans le coin et entreprit de libérer le premier haut de son cintre. Ce dernier était récalcitrant au possible.

« Quelle idée de mettre ces ficelles ? », souffla Gareth en détachant les dites ficelles autour des bras du cintre.

Il n’en fallait pas moins pour Chiaki pour se laisser glisser de sa chaise, adopter sa fameuse position quatre pattes, avant de s’enfuir à toute vitesse par le rideau de la cabine, lâchant un petit rire coquin.

« Chiaki, revient ici ! Cet enfant va me tuer... »

Abandonnant ses affaires dans la cabine, le professeur d’arts se mit à chercher son fils le plus discrètement possible, ne voulant pas attirer l’attention. Il espérait qu’il ne se soit pas aventuré vers la sortie du magasin. Doucement, Gareth poussait les habits suspendus sur des porte-vêtements circulaire, s’assurant qu’il ne se cachait pas sous eux au sol, rien pour le moment.

« Chiaki, c’est pas drôle vient voir papa », chuchota-t-il.

Pendant ce temps, le petit bonhomme gambadait à travers les rayons, frôlait les pantalons en passant en dessous, et s’amusait comme un petit fou à faire tourner en bourrique son pauvre père. Il allait continuer son périple jusqu’à buter sur une jambe inconnu. Celle-ci était épaisse, musclée, et n’avait rien à voir avec celle d’une maman faisant du lèche vitrine. Le petit garçon leva vivement la tête pour voir à qui elle appartenait et ses yeux bruns se mirent à briller en voyant la grande chevelure.

« Ooooh... Simba ! », s’exclama-t-il en levant son petit doigt.

Car oui, pour l’enfant tout ce qui avait une crinière, était forcément le roi de la Terre des lions, c’était une évidence.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

Gareth gazouille en japonais #00cc99
Gareth gazouille en anglais #9933cc
Revenir en haut Aller en bas
 
Les liens du sang [Ft. Ashton <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville :: Centre commercial-
Sauter vers: