Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 [Solo] Incomplete puzzle of my life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keitô Heiki
■ Age : 30
■ Messages : 3517
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes clubs :
[Solo] Incomplete puzzle of my life  TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki
« A l'université ; 3è année »
(#) [Solo] Incomplete puzzle of my life  [Solo] Incomplete puzzle of my life  EmptyLun 28 Sep 2020 - 17:30

Vendredi 9 Septembre 2016 - 19h30

Dans la voiture de mon père, en direction de l'hôpital, je regarde défiler l'extérieur d'un air vide. Cela fait combien de fois que je fais ce trajet depuis mon accident ? Combien de fois aurais-je encore à le faire pour aller passer des examens ou parler à un gars qui ne s’intéresse qu'à mon passé ? Ces séances me fatiguent et je m'en passerais bien car je n'ai pas envie de me rappeler de... cet ex parti je ne sais où. Je me sens très bien dans ma vie actuelle, j'ai tout ce qu'il me faut pour être heureux. Je suis en couple avec Ayano depuis un mois, je n'ai pas besoin de me rappeler ce Heis... mon passé qui me provoque maux de tête et torture. Laissez-moi vivre le moment présent...

Le seul regret que j'ai depuis que je suis sorti est le fait qu'il y a un froid entre Tessa et moi. Sans m'en rendre compte, le temps est passé vite et le fait qu'elle n'ait pas appris par moi ma mise en couple avec Ayano, sa meilleure amie, ne lui a pas plus du tout. Avant que je n'aille la voir il y a environ une heure, je ne comprenais pas pourquoi elle m'en voulait autant. Pourquoi n'était-elle pas heureuse pour nous ? Pourquoi m'en vouloir alors que j'ai seulement manqué de temps pour le lui dire en face ? Évidemment, je ne savais pas que je pouvais la joindre par sms même si elle ne se trouvait pas au Japon et qu'elle a pensé que je m'étais servit d'elle pour me mettre en couple tout en me fichant de ses souffrances... Même si je reste choqué que Tessa me diabolise ainsi, je me suis excusé tout en m'expliquant. Nous nous sommes séparés devant sa chambre avec pour mots d'ordre de tout dire à Ayano à propos de Rikuo... La soirée d'intégration, ses sentiments pour moi et ce que j'en pense afin que, même si les choses sont clairs entre lui et moi, elle ne découvre pas ça par hasard un jour et m'en veuille.

Bref, je me passerais bien des séances avec le psy mais j'y vais uniquement pour rassurer mes parents, surtout ma mère, et Rikuo qui me parle assez souvent de... Heisuke... Bonjour mal de crâne, ça faisait longtemps dis donc, tu ne m'avais pas manqué... D'ailleurs, lui aussi a plutôt mal prit ma relation avec Ayano mais je suppose que c'est logique au vu de ses sentiments pour moi. Au moins, ça confirme qu'il restera un ami même si d'après Tessa je suis cruel de le laisser être mon ami... C'est son choix de vouloir rester avec moi, ce n'est pas comme si je l'avais obligé à continuer de me fréquenter et de suivre des cours de guitare environ deux fois dans la semaine. Au contraire, c'est lui qui me l'a demandé comme si ça allait me déranger moi...

Mon père m'annonce que nous sommes arrivés, comme si je ne m'en étais pas aperçu et je me retiens de soupirer. Il sait que ça ne me plaît pas et ne cherche pas à me faire changer d'avis du moment que j'accepte d'y aller. Je sors de la voiture et regarde le grand bâtiment, traînant les pieds pour ne pas arriver en avance dans le bureau du psy...

---------------------------------

Japonais : Darkblue / Anglais : Darkred
[Solo] Incomplete puzzle of my life  Free_Choco_Chips_Cookie_Avatar_by_MyotsukiMasKer Cookie
Revenir en haut Aller en bas
Keitô Heiki
■ Age : 30
■ Messages : 3517
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes clubs :
[Solo] Incomplete puzzle of my life  TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki
« A l'université ; 3è année »
(#) Re: [Solo] Incomplete puzzle of my life  [Solo] Incomplete puzzle of my life  EmptyJeu 28 Jan 2021 - 16:07

Lundi 31 Octobre 2016 - 19h45

Un rendez-vous de plus où je dois parler pour raconter ma vie à un inconnu. J'ai beau le voir depuis Septembre, ce type n'est rien pour moi et me forcer à lui dévoiler ma vie privée m'irrite fortement. Cette fois, il veut que je lui raconte ce que j'ai fais ce week-end... Qu'est-ce que ça peut lui faire que j'ai passé la soirée  d'hier au bal, que j'ai été traîné presque de force sur la piste de danse, que j'ai participé aux activités avec Rikuo et Ayano, comment je m'y suis senti etc...

Toujours les mêmes questions auxquelles je réponds à peine car il n'a pas à savoir ma vie, n'y celle de ceux qui m'entoure. Qu'il sache que j'ai une petite-amie avec qui je me sens bien, que je donne des cours de guitare à mon colocataire, que ma relation avec Tessa est revenue à la normale, que j'ai stoppé mon activité au club d'host, que ma popularité au sein de l'école augmente à un point que cela me dérange ainsi que j'ai reprit le club de basket et que je vais tout faire pour que l'équipe remporte la Winter Cup passe encore. Cependant, lui raconter mes rendez-vous avec Ayano dans les moindres détails, que l'attitude de Rikuo envers Ayano m'agace souvent car elle me rappelle ses sentiments pour moi ou encore que je fais parfois des duels de basket avec mon coach... Ça touche à leur vie à eux et il n'a pas à le savoir. Je ne vais pas lui demander comment ça se passe avec sa femme et s'il passe d'agréables moments avec elle avec un regard rempli de sous-entendu afin de l'inciter à en parler. Je trouve ça malsain et ne répond donc que vaguement.

Autant dire que depuis le mois de Septembre... La thérapie n'a pas avancé et je n'en vois pas la finalité. Pourquoi ne pas simplement arrêter ? Ne pas chercher à me faire me souvenirs et que je vive tranquillement le moment présent ? L'oublié est toujours aux abonnés absents autour de moi et n'a pas l'air d'être inquiet, vu le sourire qu'il fait sur les affiches publicitaires au centre-ville... Je sais à quoi il ressemble, que j'ai apparemment été avec cet idole avant sa célébrité mais ça s'arrête là. Il n'a sûrement pas envie que je débarque à nouveau dans sa vie donc autant rester comme ça. Mon corps me fait un cadeau en le laissant hors de mon esprit, je ne souffre que lorsqu'on me parle de lui ou que je le vois en photo alors... N'en parlons plus ?

Honnêtement, lorsqu'il fait entrer mon père afin de lui dire, devant moi, que la thérapie ne mène à rien et que je ne fais pas d'efforts pour que ça soit le cas, je sens comme un espoir. Peut-être qu'il va abandonner et dire que je vais bien sur le plan psychologique à part mon amnésie et que je n'aurais plus à venir ici une à deux fois dans la semaine mais... la suite m'a littéralement fait bondir de mon fauteuil.


« Hors de question. »

Surpris de ma soudaine réaction, le psychologue ne dit plus rien, cherchant sûrement à décrypter cette nouvelle facette de ma personnalité. Mon père, sans laisser de choix dans sa voix, me dit de m'asseoir et d'écouter car, si nous en sommes là, c'est à cause de mon comportement... Ce fameux comportement glacial et distant, celui qui m'a protégé de tout pendant de nombreuses années avant que je ne baisse ma garde pour je ne sais quelle raison à mon arrivée à Kobe... Le résultat ? Des séances de psy forcées ! J'ai bien fait de laisser les gens se rapprocher de moi tiens !

Évidemment, Tessa, Ayano, Rikuo, Joy me reviennent en tête et je sais que je pense tout ça uniquement sous le poids de la frustration de ne pas être libre de mes mouvements. Tout ce que je veux, c'est être tranquille et ce n'est pas des séances d'hypnoses qui vont me permettre de l'être davantage... Au contraire, tout ce que je souhaite garder pour moi afin de protéger mes proches sera sûrement dévoilé et ça, je ne le supportes pas...

Silencieux, les poings serrés et la mâchoire tendue, je laisse mon père programmer la première séance au plus tôt... Demain soir après les heures de clubs, afin de ne pas détruire tous les efforts que j'ai pu mettre dans les entraînements de basket depuis mon retour... Merci Papa, j'aurais préféré que tu ne m'envoie pas à l'abattoir mais c'est déjà ça...

---------------------------------

Japonais : Darkblue / Anglais : Darkred
[Solo] Incomplete puzzle of my life  Free_Choco_Chips_Cookie_Avatar_by_MyotsukiMasKer Cookie
Revenir en haut Aller en bas
Keitô Heiki
■ Age : 30
■ Messages : 3517
■ Inscrit le : 06/07/2013

■ Mes clubs :
[Solo] Incomplete puzzle of my life  TEWzgIo


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-5
❖ Arrivé(e) en : Avril 2013
Keitô Heiki
« A l'université ; 3è année »
(#) Re: [Solo] Incomplete puzzle of my life  [Solo] Incomplete puzzle of my life  EmptyJeu 4 Fév 2021 - 10:04

Lundi 31 Octobre 2016 - 20h

Écoutant les belles paroles de celui qui venait de m'imposer des séances d'hypnose, je marche vers la sortie de l'hôpital. Faire ça pour mon bien, je suis adulte et je devrais me comporter comme tel, être responsable et ne pas inquiéter ma famille ainsi que mes proches en jouant les rebelles. Moi ? Je joue les rebelles ? Vouloir garder sa vie privée à l'abri des étrangers, c'est ne pas être responsable et rebelle ? Si je suis adulte, il devrait juste me laisser prendre mes décisions seuls. Après tout, le psy ne l'a-t-il pas dis que sans ma coopération l'hypnose ne fonctionnerait pas avant que mon géniteur prenne la décision finale contre mon gré ?

Son calme sermon se termine une fois à l'extérieur. Il me montre du doigt un konbini et me propose d'y prendre quelque chose à manger car, le temps de rentrer, il sera compliqué pour moi d'aller au réfectoire. Merci pour l'attention... Je suis énervé et je ne suis donc pas d'humeur à parler avec lui. Etre dans cet état de nerf me fait remonter d'autres sensations et me rappelle vaguement le soir de mon accident... La raison de mon énervement est toujours un véritable énigme pour moi. Enfin non, pas vraiment car on me l'a expliqué depuis la raison  mais... Je ne comprends pas pourquoi je l'étais autant... Se mettre dans un état pareil pour une photo ou quelqu'un qui nous a abandonné, je trouve ça ridicule et pitoyable. Suis-je toujours le même qu'avant mon accident ? Est-ce qu'en retrouvant mes souvenirs, je ne vais pas me détester davantage ? Est-ce que le vide et le manque que je ressens sera comblé si je les retrouve ?

Trop de questions m'assaillent et je mord nerveusement dans mon pizzaman, comme si j'allais pouvoir me calmer ainsi. Je regarde l'heure sur mon téléphone et malgré si je ne veux pas la déranger, je crois qu'il n'y a qu'elle qui parviendra à apaiser ma colère. Mail envoyé pour savoir si elle est disponible pour passer un peu de temps ensemble dès mon retour, auquel elle répond positivement à sa manière. Quand je veux, plein de cœurs, une tête de démon et: Je te remonterai le moral de la façon dont tu veux... L'ombre d'un sourire passe sur mon visage mais disparaît assez vite lorsque mon père me demande à qui j'écris... Je lui donne simplement le prénom et après il ne fait que me parler d'elle avant de comparer avec ma mère... Je ne veux pas entendre tout ça...

De retour au campus, je me dirige directement vers la chambre de Ayano et attend après avoir toqué à la porte. Elle m'ouvre avec un grand sourire avant de s'excuser auprès de sa colocataire, que je salue rapidement de la tête, avant de reporter mon attention sur ma petite-amie. Encore une fois, je la trouve magnifique dans ses vêtements du jour : manteau beige, écharpe blanche, chaussure montante assorties à son jean noir... Son maquillage lui va à ravir et je remarque qu'elle a également mis du vernis, rappelant sans aucun doute la couleur de ses cheveux lâchés. Malgré tout, lorsqu'elle me demande si on y va et que je lui prends la main, je ne ressens rien de particulier, si ce n'est que j'arrive à ne plus trop penser à mon rendez-vous de demain.


« Oui, allons-y. »

Tout en commençant à marcher, je réfléchis à un endroit où nous pourrions nous installer sans être dérangés et surtout, sans oreilles indiscrètes... En passant devant l'escalier menant au toit, je me dis que ça serait sûrement la meilleure option, à conditions qu'il n'y ait personne.

« Mm... Prête à faire une entorse au règlement ?  »

« Toujours pour tes beaux yeux mon chevalier  » me dit-elle avec un grand sourire auquel je répond légèrement avant de vérifier autour de nous.

La voix étant libre, nous montons les escaliers et en l'observant, je vois qu'elle n'a pas l'air aussi à l'aise qu'elle le prétendait. Je serre un peu plus la main de la « princesse » pour la rassurer et sur le toit, je vérifie à nouveau que nous sommes seuls avant de la prendre dans mes bras.


« Désolé de t'imposer ça. On redescend quand tu veux. »

Ayano se love contre moi, tout en me répondant que l'on peut prendre autant de temps qu'on veut et que je n'avais pas à m'en faire. Je profite de notre proximité pour me calmer autant que possible, sa présence me fait du bien.

« Ça va toi ? Qu'est-ce qu'il se passe ? »

«  Je reviens de chez le psy... Il veut faire de l'hypnose maintenant... Jamais ils ne vont me foutre la paix à ce rythme »

« De l'hypnose ? Et de quoi tu as peur toi avec ces séances d'hypnose ?  » me questionne-t-elle en relevant la tête.

De quoi j'ai peur ? J'ai l'air d'avoir peur ? Pourquoi aurais-je peur ? ... Est-ce parce que j'ai peur que je suis énervé par cette proposition ? Je n'ai pas envie d'y penser, je veux juste être tranquille. Ma vie actuelle me convient, je me sens bien, je ne veux pas me souvenir... Ses yeux bleus capturent mon regard et, comme d'habitude, je sens que je ne peux pas y résister. Être honnête avec moi-même et surtout avec elle... Un soupire s'échappe de mes lèvres et j'essaie de traduire ce que je ressens.


« Je... ne veux pas changer... Ma vie actuelle me plait et... Je n'aime pas donner des détails d'ordre privé...  »

Ayano me sert fortement contre elle avant de se mettre sur la pointe des pieds afin de m'embrasser. Son baiser m'apaise mais ne parvient pas à brider ma frustration. J'aimerais ne pas avoir à subir les interrogatoires que je passe toutes les semaines et que personne n'aillent fouiller au plus profond de mon esprit pour en ressortir je ne sais quoi. Et si je changeais ? Est-ce possible de changer quelqu'un par le biais de l'hypnose ? Il y a tellement de film à ce sujet... Je me doute que ça n'est que de la fiction mais ça me rebute énormément.

« Est-ce que tu as le choix ? As tu une autre option pour sortir de cette situation ? »

Sa question me laisse plusieurs secondes sans réponses. Quelles sont mes autres options?

« Je n'ai pas l'impression qu'ils me laissent le choix... »

« Et puis ce que l'hypnose pourrait ramener à la surface est déjà là. » dit-elle en tapotant mon torse avec un doigt, n'ayant visiblement pas apprécié ma réponse.

« Tu va découvrir des choses que tu préférerais garder cacher tout au plus, mais qui on besoin de sortir. L'hypnose ne marchera que si tu es prêt à jouer le jeu, sinon, ça ne fera rien. Il ne s'agit pas de te forcer mais de te guider. »

Je me crispe légèrement lorsqu'elle me dit que tout est encore là, en moi, et qu'il est nécessaire que ça sorte pour que j'aille mieux... Je vais bien... Même si visiblement, je ne me rends pas compte de l'image que je lui renvoie. Je l'observe fixer la ville alors que le vent fait voler quelques mèches de ses cheveux et l'écoute parler...

« Tu sais,... Tu ne t'en rend pas compte, mais tu as changé, après l'accident. Tu as oublié des gens, tu t'es éloigné d'autres et tu t'es rapproché de moi. Bien sûr moi aussi j'ai peur que tu changes et, que l'hypnose te fasses faire un reboot système... Qu'on ne marche plus, toi et moi parce que, comme avant, tu va me fuir. Mais si ça peut te rendre heureux alors ça me va. Je n'aimes pas te voir souffrir, je te vois tu sais, quand tu essaye de te rappeler ce que tu as oublié après l'accident, je n'aimes pas te voir distant parfois quand on est ensemble, comme si tu n'étais pas vraiment là, je n'aimes pas avoir l'impression que je te garde dans cet état pour te garder après de moi, ... »

Ce n'est pas ce que je veux, je ne veux pas me souvenir mais... Parfois, des images furtives font surface et je tente de les comprendre malgré moi. Cela m'arrive de plus en plus souvent et elle a dû se rendre compte de mes "absences"... Mon cœur se serre à ses dernières paroles et lorsqu'elle frissonne, je ne souhaites qu'une chose, l'enlacer... Je m'avance et lui tend la main, ne voulant pas l’étouffer en la prenant à nouveau dans mes bras.

« Je ne veux pas te perdre pour retrouver des souvenirs qui me semblent inutiles mais... Je ne veux pas non plus te faire souffrir par pur égoïsme...  »

« Alors fait le, s'il te plait, je suis sûr que tu ne le regrettera pas et je serais là pour toi, d'une façon ou d'une autre.  » dit-elle en me saisissant doucement la main, alors que ses mots résonnent douloureusement en moi.

D'une façon ou d'une autre hein... Si seulement je n'avais pas l'impression de l'abandonner et de m'éloigner d'elle au fur et à mesure que mes souvenirs semblent vouloir revenir... Cette partie inconnue de moi m'inquiètes et je ne veux pas quitter le confort que j'ai actuellement. Nos lèvres se joignent à nouveau et je la serre fortement contre moi. Je me sens bien avec elle, son contact m'apaise mais... mon cœur ne bat plus comme à nos premiers instants à l'hôpital. Au final, j'ai peut-être besoin de savoir pourquoi je ne me sens plus complètement comblé en sa présence.


« Je le ferai, c'est promis... »

Un nouveau courant d'air nous souffle dessus et sa morsure glacial parvient à me faire frissonner à mon tour.

« Nous devrions descendre avant de finir congelé finalement. »

Ayano me prend la main et commence à marcher vers la porte menant aux escaliers, avant de se tourner vers moi, petit sourire en coin, en marchant à reculons.

« Après.... On pourrait rester un peu plus longtemps et nous réchauffer l'un contre l'autre.  »

Sa petite invitation parviens à me faire sourire doucement et je dévie notre trajectoire pour l'emmener contre un mur, afin d'être à l'abri du vent.

« Dans ce cas, nous serons mieux ici. »

Tendrement, je l'embrasse en me serrant contre elle, essayant de ne plus penser à rien et ignorer cette sensation de vide qui ne se remplit jamais. Ensemble sur le toit, à l'abri de la réalité, nous avons cherché à réchauffer nos cœurs blessés par le froid d'un hiver précoce.

Spoiler Alert:
 

---------------------------------

Japonais : Darkblue / Anglais : Darkred
[Solo] Incomplete puzzle of my life  Free_Choco_Chips_Cookie_Avatar_by_MyotsukiMasKer Cookie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Solo] Incomplete puzzle of my life  [Solo] Incomplete puzzle of my life  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Solo] Incomplete puzzle of my life
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville :: Autres lieux-
Sauter vers: