Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 342
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyJeu 1 Oct 2020 - 14:42

Samedi 24 septembre

Alors qu’il se préparer pour aller courir avec Hanae, Soren reçu la visite d’un surveillant qui toqua a sa chambre pour l’informer que quelqu’un l’attendait à l entrer de l’Université. La seule personne qui devait venir, c’était sa mère pour lui ramener une guitare. Donc forcement, Soren était déjà bien contents de la nouvelle. Il se dépêcha de se préparer en espérant gagner un peu de temps pour ne pas faire attendre Hanae qui ne serait pas très loin de toute façon.

Le jeune homme s’habilla dans une tenue de sport habituel, se parfuma légèrement et prit donc la porte pour rejoindre la sortie du dortoir. Le bâtiment n’était qu’a quelques pas, heureusement pour lui, il pourrait ramener la guitare dans la chambre avant d’aller courir. Soren en arrivant a l’entrée du bâtiment voulait envoyer un rapide message à la jeune femme pour qu’elle ne s’inquiète pas de ne pas le voir arriver de suite.

Mais le SMS ne partit jamais… En voyant le membre de sa famille qui était présent, les cheveux de la nuque de Soren se raidirent d’un coup. Son père était la, la guitare en main rangeait dans un étui en tissus. Un air sévère sur le visage et des cheveux rabattu vers l’arrière. Une certaine ressemblance était visible entre les deux, mais Soren avait l’air beaucoup plus agréable et gentil pour le coup. L’homme dit un ton plutôt froid a son fils.

- Je constate que tu t’amuses bien ici, ne t’arrête donc pas de sourire voyons. Ta mère a eu un empêchement et j’ai tenu à venir ici moi-même pour régler un petit détail… Explique-moi ça.

L’homme fronça les sourcils en observant son fils. Il tendit à Soren un papier expliquant que ce dernier avait eu une colle des le premier mois. Soren s’était fait coller pour aider une étudiante qui avait débordé sur le couvre feu. Pas par plaisir. Mais Atomu l’ignorait et quelles que soient les explications, ca ne changerait rien. Mais Soren s’y risqua avant de faire couper brutalement par un ton sévère et ferme.

- Pardon maître… C’était juste pour

- Je t’ai demandé de m’expliquer, pas de t’excuser ! Tu ne comprends donc même pas quelque chose d’aussi simple.

Soren avait d’hors et déjà comprit que plus rien ne changerait la situation et il était préparé a ce qui allait suivre. Il s’inclina alors avec respect, mais garda les poings serrés en refoulant un certaine forme de haine.

- Tu m’a déjà déçu par le passé… Tu compte aussi décevoir ta mère. Tu n’a donc aucun respect envers elle ? Ni envers ta famille ?

Non Soren, tais-toi, ne dis rien. Le jeune homme ne supportait déjà pas l’idée d’être ainsi accusé. Il se battait chaque jour pour surmonter son handicap et pour un jour retenter un championnat. Même si en apparence, c’était impossible, le jeune homme voulait y croire. Il se redressa et dit d’un ton sec.

- Notre famille et tout pour moi ! Ca n’a jamais changé et je rattraperais ce qui s’est passé. J’y travaille dur…  

L’homme l’observa d’un air dédaigneux, peu convaincu par son fils. Il déposa la guitare contre le mur et ne fit même pas l’effort de s'approcher de son Soren. Il lâcha d’un ton bien trop sincère.

- Et comment ? Tu n’es qu’un raté… j’ai gâché bien trop d’années pour toi en pensant que tu serais apte à accomplir ce que j’attendais de toi. Des l’instant où tu as échoué, tu m’as rappelé à quel point ca a était un gâchis. Si ca ne tenait qu’a… Prends ta guitare. J’ai perdu trop de temps ici.

L’homme ne finit pas sa phrase. Soren avait un regard vide en entendant les mots de l’homme face à lui. Mais ses mains tremblaient légèrement lorsqu’il s’approcha de l'instrument. Au moment, ou il prit la lanière pour ramener l’instrument sur son dos. Son père le regarda droit dans les yeux.

[color=#cc3333- J’aurais voulu que tu ne naisses pas. [/color]

L’étudiant écarquilla les yeux de stupeur. Qu’est-ce que ca voulait dire ? Que le jeune homme ferait mieux de mourir ? Il maintint le regard tant bien que mal et Atomu fini par partir laissant son fils sur place. Le jeune homme fixa le sol un long moment, peut-être le choc… Mais se ressaisit lorsqu’il entendit des bruits de pas s’approcher.

Soren fut pris d’un étrange réflexe. Il s’enfuit, ignorant si on lui avait parlé. L’étudiant s’enfonça dans le parc. L’instrument de sa mère était retombé au sol, lorsqu’il avait entendu les derniers mots de son père. Soren n’y pensait même plus. Il courrait, de toutes ses forces, jusqu’à épuisement. Désormais, il était dans un endroit assez reculé du parc, Soren s’assit alors contre un tronc et ramena ses genoux contre lui pour poser ses bras dessus et y enfouir son visage. Aucune larme cependant n’avait perlé, non, il avait réussi a encaissé ça. Courir lui avait permit de se défouler et désormais, il avait besoin de calme.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hanae Kondo
■ Age : 32
■ Messages : 80
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  OmmuPHD Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Hanae Kondo
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyVen 2 Oct 2020 - 19:30

Un nouveau jour, une nouvelle matinée, une nouvelle préparation. C’était devenu un rituel pour elle et Soren de se rejoindre au petit jour pour courir ensemble. Non seulement c’était entraînant, mais qui plus est, ils avaient appris à doucement se connaître. Et Hanae devait admettre qu’elle appréciait passer du temps avec lui. C’était sa petite bouffée d’oxygène pour entamer une bonne journée. Ça faisait du bien ! Ça faisait du bien de partager des moments aussi simple avec une personne que l’on appréciait beaucoup.
Enthousiaste comme chaque réveil, elle s’était simplement habillée de sa tenue de sport tout en s’attachant les cheveux en une queue de cheval. Encore une fois, elle n’oubliait pas ses petits artifices qui la rendaient unique et faisaient d’elle une autre personne : parfum au jasmin, lentilles bleu, un peu de BB crème et voilà qu’elle sortait de son dortoir sans faire de bruit afin de le rejoindre au lieu habituel.

Les matinées se faisaient un peu plus fraîches que d’ordinaire, mais cela ne l’empêchait pas d’être motivée, bien que la prochaine fois, elle s’armerait d’un pull bien chaud !
C’est avec le sourire aux lèvres qu’elle rejoignait alors leurs banc. Voyant qu’il n’était pas encore arrivé, elle décidait de s’étirer un peu afin de réveiller ses muscles. Il ne devrait pas tarder de toute façon…
Mais en observant l’heure qui tournait à son téléphone portable, la lycéenne commençait à doucement s’inquiéter. Pas de message de sa part. Ni même un coup de téléphone. Relevant doucement la tête, elle espérait le croiser mais, rien. Quelque chose n’allait pas. Commençant à faire les cents pas, elle tapotait alors sur son téléphone :


[Hey !
Tu n’as pas réussis à te lever ce matin? J’aurais peut-être du faire mes fameux cookies pour t’aider ! Héhéhé!]


Et quelques minutes plus tard, toujours rien, même si l’accusé de réception indiquait qu’il avait bien été envoyé et reçus. Non ce n’était pas normal… Se pinçant quelque peu les lèvres, elle laissait un moment son regard balayer les alentours. Encore une fois, pas de Sempai à l’horizon. Soupirant quelque peu, elle rangeait son téléphone dans la poche de son jogging et trottinait vers le dortoir des étudiants. Avait-il un sommeil aussi lourd d’ordinaire ? Ou s’était-il simplement couché tard et ne parvenait pas à sortir de ses draps ? En arrivant au point nommé, elle ne l’aperçut pas non plus. Bon il n’y avait qu’une façon de savoir si il était là. Prenant son courage à deux mains, la petite brunette s’avança vers une bande de garçons et interpella l’un d’entre eux:

-Heum… Excuse-moi… Heh… Bonjour ! Est-ce que tu sais si un certain Soren Haruka dort encore ou...?
PNJ :- Hm… je l’ai vu sortir et se diriger vers l’entrée de l’Université… Mais je peux peut-être mieux t’aider que lui non ?
-Heu non non ! Je… Merci en tout cas !

Et sans plus tarder, la jeune femme s’élança vers l’entrée de l’établissement, rougissante de gêne. Non mais quel abrutis celui-là ! Si il pensait que c’était comme ça qu’il fallait amadouer une fille… Quel crétin ! Elle secoua doucement la tête et aperçut alors le jeune homme un peu plus loin, avec quelqu’un de plus grand, plus adulte. Quelqu’un qui lui ressemblait un peu et qui semblait le connaître… Elle décidait de rester un petit moment à sa place, ne désirant pas les déranger jusqu’à ce qu’elle constate que la situation n’était pas des plus plaisantes. Soren semblait quelque peu… en difficulté ? Assez curieuse, elle décidait de doucement emboîté le pas en voyant l’homme partir, jusqu’à ce la dernière phrase parvienne à ses oreilles et la cloua sur place:

- J’aurais voulu que tu ne naisses pas.

Quoi ?… Qu’est-ce que… c’était que ça ?… Pourquoi est-ce qu’il lui avait parlé de cette façon ? Qu’avait-il fait pour mérité ces mots horribles ? Enfin, on ne pouvait pas souhaiter une telle chose, pas même à son ennemi ! Si ? Comment est-ce qu’un adulte pouvait dire ce genre de chose à quelqu’un de bien plus jeune que lui ? Choquée de le voir replié, Hana’ décidait de le rejoindre. Mais contre toute attente, celui-ci partit en courant, comme pour la fuir

-Soren !!!

Mais à croire qu’il ne l’entendait pas, ou qu’il ne désirait pas l’entendre tout bonnement. Elle ne comprenait pas. Qu’est-ce qui venait de se passer au juste ? Battant des cils pour tenter d’être plus lucide, elle couru vers la fameuse guitare pour la récupérer et se relevait rapidement en enfilant la bandoulière avant de tenter de le poursuivre.
Rah… Elle manquait d’entraînement… Il avait couru assez vite afin de la semer c’était certain


-Soreeeeen !!!

Mais où pouvait-il bien être ? Et pourquoi est-ce qu’il s’était enfuit alors qu’elle venait pour le soutenir ? Elle courait sans trop forcer, guêtrant les moindres recoins du parc. La guitare avait beau ballotter dans son dos et l’alourdir, mais elle tiendrait le coup pour le retrouver. Il avait besoin de quelqu’un. Tout le monde avait besoin de quelqu’un dans ces moments là. Elle ne le savait que trop bien. Il ne fallait pas rester seul et laisser les autres laisser nous faire croire ce qu’il nous infligeait. Il ne méritait pas qu’on lui parle comme ça. Elle était ravis qu’il fasse partie de ce monde, du sien.
Le palpitant, elle s’arrêtait quelque peu afin de reprendre son souffle et de regarder son téléphone. Bon sang… Pourquoi est-ce qu’il ne répondait pas au moins à son message ?… Tentant le tout pour le tout, elle décidait de l’appeler et par miracle, elle entendit non loin d’elle la sonnerie d’un téléphone. Détournant alors vivement son regard vers la musique. Sûrement caché vers les buissons qui le cachait des regards, elle s’y dirigeait et les détournait pour le retrouver là, recroquevillé contre un arbre, comme si il attendait que le ciel ne s’abatte sur lui. Silencieuse malgré sa forte respiration, elle le jaugea au départ pendant quelques secondes avant de le rejoindre:


-Soren….

Murmura-t-elle, inquiète, avant de déposer la fameuse guitare contre l’arbre près de lui et de s’agenouiller face à lui. Il fallait lui laisser le temps, ne pas forcer les choses. C’était à lui de choisir quand est-ce qu’il voudrait parler ou même la regarder. Elle ne le forcerait, se doutant combien cela devait être difficile et douloureux d’affronter quelqu’un après avoir subit de tels propos. Patiente, elle l’observait, triste pour lui et en colère contre cet homme qui semblait avoir méchamment peser ses mots. Elle n’osa aucun geste envers lui. Elle le laisserait se confier si il en avait envie, mais elle ne passerait pas l’éponge sur ce qui était arrivé.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  200901094116219175
Merci à Hisao Tenma pour ce magnifique kit  Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 342
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyVen 2 Oct 2020 - 21:54

Combien de temps était passé depuis qu’il avait arrêté de courir. Les secondes ressemblaient fort à des éternités. Cependant, un bruit le sortit de sa torpeur, alors qu’il était totalement ailleurs, la sonnerie de si téléphone retentit. Surement Hanae qui s’inquiétait, car il ne l’avait pas encore rejoint. Le jeune homme enfouit alors sa tête dans ses bras sans s’occuper plus du téléphone. Espérant en silence qu’elle lui pardonnerait ca. 

D’ailleurs, en y repensant quelqu’un l’avait appelé alors qu’il avait commencé à courir. Ou alors avait-il simplement rêvé. Quoi qu’il en soit, maintenant, c’était un peu tard pour faire demi-tour. Mais alors qu’il songeait doucement au fait que la jeune femme allait sûrement l’attendre un moment. Quelqu’un s’était approché et il avait sentit qu’on avait déposé quelque chose à côté de lui. Au bruit creux que ca avait fait, c’était la guitare qu’il avait oublié. 

Soren se maudit encore plus intérieurement en se disant qu’il avait abandonné l’instrument de sa mère comme ça. Il n’avait pas réfléchi… ni réagis. C’était sur l’impulsion du moment… il avait eu besoin de fuir. Quelqu’un se trouvait en face de lui. Silencieux et patient. Soren s’en doutait, il ne pouvait s’agir que d’une personne. 

Lorsqu’il releva doucement son visage après on ne sait pas combien de temps. Tant la notion du temps était une chose abstraite dans ce genre de moment. Il remarqua alors le visage d’Hanae, ses yeux bleus posés sur lui en silence. Soren l’observa un moment sans réagir, le regard vide, des larmes s’échappant doucement du coin de ses yeux pour coulé le long de ses joues. Malgré son contrôle, certaines parvenaient malgré lui à passer sous les mailles du filet. 

Ne parvenant pas a trouver les mots pour expliquer cette situation, il demeura d’autant plus silencieux. Le vert de ses yeux devait sûrement ressortir avec l’humidité croissante dans ses pupilles. Soren voulut articuler quelques choses tant bien que mal, mais n’y parvint pas. Par trois fois, il s’y reprit, mais rien ne vint avec la boule qu’il avait dans la gorge. 

Mais quand enfin, il parvint à dire quelque chose, ce fut avec un sourire maladroit et une voix tremblante malgré tous ses efforts pour qu’elle paraisse normale. 

Je crois… Que j’ai un peu commencé le jogging sans toi… Pardonne-moi…

Oui, de l’humour… Peut-être, car il ne parvenait pas à s’exprimer autrement sur le moment. Ne voyant pas comment briser la glace qui semblait se solidifier d’instant en instant. La jeune femme n’avait pas a subir ça, ni a le subir lui. Elle était la raison pour laquelle il était parvenu à se contenir. Car tout seul… Nul doute qu’il aurait fini par craquer. Alors que la, le simple fait de sa présence… Lui rappelait qu’il n’était pas au dojo et que son père était bien partit. Il était avec Hanae à Kobe. Son père était juste parvenu a gâché un moment qui aurait du être agréable pour lui. 

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hanae Kondo
■ Age : 32
■ Messages : 80
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  OmmuPHD Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Hanae Kondo
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyVen 2 Oct 2020 - 22:33

Les bruits discrets du vent. Les quelques gazouillis des oiseaux. Leurs respirations. Pas un mot. Et c’était peut-être mieux comme ça pour l’instant. Il n’y avait pas grand-chose à dire après tout. Il fallait juste attendre le bon moment. Qu’il prenne le temps de pouvoir s’expliquer, dire quelque chose par un son ou par des gestes. Peu importe. La détresse dans son comportement était très clair. Et après avoir passer quelques temps avec lui, elle avait cru comprendre qu’il aurait du mal à se livrer un peu plus. Le temps, patience feraient les choses. Et aujourd’hui, le message avait été trop virulent pour qu’il soit supporté et éclaircit dans l’immédiat. C’est pour cela qu’elle comptait attendre et qu’elle ne le laisserait pas tout seul dans cet état. Lorsqu’il redressait son regard vers elle, elle fût attristé de voir dans quel état il se trouvait. En même temps, c’était trop compliqué de supporté un tel discours… Qui l’aurait pu au juste ?
Voyant les larmes perler sur le coin de ses yeux pour dévaler sur ses joues, elle se mordit l’intérieur de la bouche afin de ne pas craquer à son tour en le voyant dans cet état. Soren… Lui qui avait pourtant toujours ce fin sourire sur les lèvres lorsqu’ils se voyaient… Comment pouvait-on dire de pareilles horreurs ? Il tentait à maintes reprises de s’exprimer, mais le nœud en sa gorge était si serré qu’aucun son ne parvint à s’en extraire. C’était tellement douloureux de le voir dans cet état qu’elle se retenait aussi de pleurer. Ses lèvres tremblotaient légèrement. Elle se les pinçait entre elle, n’arrivant pas pour autant à calmer la monter des larmes dans ses yeux.
A ses mots, la jeune femme laissa un rire sec et franc se faire alors que les larmes coulaient aussi de ses yeux. C’était plus fort qu’elle. Elle n’aimait pas voir les gens souffrir. Elle avait connu bien trop de fois ce ressentit pour laisser les autres dans la même situation. Le visage un peu rouge, elle s’essuya les yeux de plusieurs revers de mains avant de secouer doucement la tête, observant son minois tordu par la tristesse qu’il tentait tant bien que mal de cacher.


-I-idiot !... Je.. Je me suis rattrapé en te courant après je te signale !

Tentant de se reprendre un peu, elle guêtait sa réaction, ayant répondu un peu de la même façon que lui afin de détendre un peu l’atmosphère. Elle savait que cela ne passerait pas au-dessus de ce qui devait être dit à présent, mais elle serait là pour lui. Elle ne pouvait pas ne pas s’inquiéter et ne pas être curieuse. Ce n’était pas possible. Il fallait qu’elle sache. Serrant doucement les poings sur ses cuisses, elle lui demandait :

-Soren… Dis-moi… Qui était cet homme ?

Elle avait bien une idée sur sa question. Mais si telle était la réponse à laquelle elle pensait, elle n’en reviendrait pas. Elle attendait de savoir malgré tout, ne voulant pas se faire de fausses idées. Dans tous les cas, ils se connaissaient. Cette façon qu’il avait eut de mettre l’étudiant plus bas que terre lui était insupportable. Si elle était intervenue, peut-être que rien de tout cela n’aurait été dit. Peut-être que cet homme se serait abstenu. Peut-être serait-il partit plus vite. Se mordant la lèvre inférieure, elle sécha de nouveau ses joues et attendait patiemment sa réponse, rajoutant tout de même par la suite

-Dans tous les cas, tu n’as pas a te faire traiter de la sorte !… Personne ne mérite d’être bafoué comme tu l’as été !… Il n’avait pas le droit…

Cette fois-ci, c’était une vague de colère qui emportait la jeune demoiselle. Cela avait été trop de fois son cas. Certes, elle n’était pas la jeune femme qu’elle était aujourd’hui, mais qu’importe. Un être humain n’avait pas à subir ce flot de méchanceté, quoiqu’il ai fait. On ne souhaitait pas la mort de quelqu’un. Elle secouait doucement la tête en regardant l’état dans lequel il se trouvait. De nouveau, ses lèvres tremblaient. Elle avait de la peine pour lui, sachant pertinemment que dans son fond intérieur, cela avait du le briser. Élevant doucement une main vers lui, elle la posait délicatement sur son avant bras tout en plantant son regard dans le sien. Elle voulait qu’il sache qu’elle était là. Pas que pour courir chaque matins non, mais pour toutes les autres fois. Que ce soit dans la peine, dans la joie ou qu’en savait-elle encore. Elle ne l’abandonnerait pas.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  200901094116219175
Merci à Hisao Tenma pour ce magnifique kit  Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 342
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyVen 2 Oct 2020 - 23:44

Visiblement, c’était plutôt bien passé a en juger par le rire qu’elle avait laissé échapper. Soren était content même d’entendre ce rire. Plutôt que le silence pesant d’avant. Elle lui emboîta même le pas en se permettant d’en dire autant de son côté. Précisant qu’elle l’avait rattrapé malgré tout en le traitant d’idiot au passage. Soren n’arrivait pas a sourire pleinement, mais les mots lui allait droit au cœur. 

Quant à la suite, elle posa LA question, celle qui avait probablement la pire réponse. Soren regrettait tellement que ça ne soit pas sa mère qui soit venue. Tout aurait été différent à ce moment, pas de tristesse, pas de mots mauvais. Tout ça parce qu’il avait été collé sur le mois d’août… une fois. Soren payait pour un crime qu’il avait commis par pure gentillesse et solidarité. 

Il n’eut pas le temps de répondre qu’elle s’indigna alors. Précisant que l’homme n’avait pas le droit de dire ce qu’il avait dit. À quoi bon ?  Et s’il en avait le droit ? Ce ne changerait plus grand-chose à la situation. Soren savait que ce problème, il devrait le régler seul dans tous les cas. Personne n’irait en première ligne à sa place. 

- Mon père.  

Il avait répondu d’un ton sec et sans appel. De toute façon, on ne pouvait pas vraiment douter au vu de la ressemblance entre les deux. Soren avait eu beaucoup de difficulté à prononcer deux simples mots. Mais il pouvait au moins expliquer dans quel contexte il était, même vaguement afin qu’elle puisse s’en faire une idée. Comment expliquer ça à vrai dire ? 

Il sortit enfin sa tête lorsqu’il sentit la douce chaleur de la main d’Hanae. L’observant calmement tout en cherchant à l’intérieur de son esprit quoi dire. Elle avait posé sa main depuis bien avant sa réponse, mais il ne s’en était même pas rendu compte. L’étudiant sourit faiblement, refoulant énormément d’émotion tout aussi contradictoires les unes que les autres. Il posa doucement sa main sur la sienne, serrant légèrement les doigts fins dans les siens comme si ca pouvait l’aider à trouver les mots. 

- Il y a 5 ans environ, j’ai… détruit ses rêves et ses espoirs. Depuis, il ne peut pas s’en empêcher à chaque fois qu’il pose les yeux sur moi. J’ai… l’habitude.  

L’habitude… Soren savait bien que ce n’était pas normal de dire ça, d’être habitué à s’en prendre plein la tronche a chaque fois qu’il croisait son paternel… Pour peu que celui-ci lui adresse la parole bien entendu. Sa mère ne savait pas quel apogée ça pouvait atteindre, quoi qu'aujourd’hui, on avait encore un peu repoussé la limite. Mais ca expliqué aussi que le jeune homme n’ai pas complètement craqué… Comme il l’avait dit… L’habitude. 

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hanae Kondo
■ Age : 32
■ Messages : 80
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  OmmuPHD Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Hanae Kondo
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyDim 4 Oct 2020 - 14:12

La réponse ne tarda pas à arriver. Et elle s’en était douté. La ressemblance n’avait pas été flagrante, mais les certains traits du visage de son paternel ne l’avaient pas trompé. Enfin, après quelques bonnes minutes, il se décidait à lui faire face, à la regarder tout en tentant un sourire. Il semblait tellement fragile en cet instant, tellement désolée qu’elle puisse le voir dans cet état. Il n’y avait pourtant pas de honte à avoir. Ce n’est pas parce qu’il était un garçon qu’il n’avait pas le droit de souffrir ou de pleurer. Voyant que sa main rejoignait la sienne, elle comprit qu’il acceptait son soutien. À son tour, elle resserrait aussi ses doigts aux siens, comme s’ils liaient un pacte secret. Comme s’ils savaient qu’ils pouvaient compter l’un sur l’autre et qu’il n’y avait plus de doutes à avoir sur la gentillesse et la confiance de l’autre. Attentive, elle grimaça quelque peu à son explications. Détruit l’avenir de quelqu’un… N’était-ce pas un gros tout de même ? Comment un « enfant » aurait-il pu parvenir à une telle fin ? Et sur quoi avait-il bien pu décevoir son père à ce point ? Hanae doutait sur les circonstances de ses actes. Si cela était aussi grave, il aurait certainement plutôt coupé les ponts avec son fils. Et en même temps, souhaiter qu’il ne voit jamais le jour… Quel sentence terrible ! Elle n’avait de cesse de se le répéter : On ne pouvait pas exprimer la mort de son fils ! Le fruit d’un amour, si tel était le cas à l’époque ! Sidérée, la jeune femme secoua négativement la tête tout en pressant d’avantage ses doigts entre les siens

-L’habitude ? Non ! Tu ne dois plus accepter ça Soren ! Tu ne dois pas accepter qu’on te traite comme ça ! Tu n’es pas rien, ni même un moins que rien !

Il avait sans doute vécus trop longtemps avec ce manipulateur. Sans lui avait-il retourné la tête de façon à ce que la faute soit rejeté sur sa progéniture. Peut-être que Monsieur Haruka n’avait pas accepté un échec et qu’il avait tout reporter sur lui. Sinon, comment Soren pouvait-il aujourd’hui souffrir autant sans se rebeller ? Dans un sens, il acceptait la condition qu’il lui avait insufflé, mais souffrait en silence. Et si l’étudiant avait commis quelque chose de grave après tout ? Et si il était réellement coupable d’un fait lourd ? Non, impossible. Elle ne pouvait pas croire qu’un être aussi doux et attentionné puisse compromettre les ambitions de son père. Bien au contraire ! Elle savait qu’il était le genre de personne à aider au possible son prochain. Confuse malgré tout, elle osait demander au jeune homme :

-Mais qu’est-ce que tu as bien pu faire pour qu’il t’en veuille à ce point ? Et même si tu l’as déçus par le passé, tu ne dois en aucun cas subir de telles injures de sa part ! Il a beau être ton père, mais tout le monde ici bas mérite le respect ! Surtout toi, son fils !

Elle avait envie de le secouer, de le réveiller, de lui faire comprendre que cette affaire n’était pas normale. Elle avait beau chercher un déclic dans ses yeux, un tique qui lui indiquerait qu’il comprenait et qu’il fallait que ça change, mais pour le moment, rien ne transparaissait. Il lui faudrait certainement du temps avant de se dépêtrer de tout cela. Peut-être faudrait-il qu’il consulte un psy. Peut-être pourrait-elle aussi l’aider à aller de l’avant. Et peut-être qu’un jour pourrait-il l’affronter et lui dire tout ce qu’il ressent ? Mais en se souvenant physiquement du personnage, il semblait être une personne difficile à atteindre et à émouvoir. Soupirant quelque peu, elle attendait de savoir si il lui répondrait, ou s’il refuserait de lui dire ce qu’il avait fait.

-Ça ne fait pas longtemps qu’on se côtoie c’est vrai… Peut-être ne penses-tu pas que ce soit le moment de m’en parler mais… J’aimerais le savoir, maintenant ou plus tard… Peu importe… Mais je n’aime pas te voir comme ça. Je ne supporte pas l’idée que tu soies aussi mal… Parce que ça me fait du mal à moi aussi… C’est douloureux de te voir comme ça sans savoir quoi faire ou quoi dire… Parce que tu es en train de devenir quelqu’un d’important pour moi… Tu comprends ?...

Elle avait de nouveau les larmes aux yeux. Il était le premier avec qui elle avait échangé quelques mots. Le premier avec qui elle partageait un intérêt, avec qui elle avait sourit et rit. Et le fait de voir quelqu’un anéanti lui rappelait trop de mauvais souvenirs… Elle était là, et elle le resterait. Souriant faiblement, elle posa sa seconde main sur la sienne. Ainsi, celle de Soren était enfermée dans les deux mains de la jeune femme. Et elle patienta. Elle patienterait le temps qu’il faudrait, mais elle resterait là.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  200901094116219175
Merci à Hisao Tenma pour ce magnifique kit  Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 342
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyDim 4 Oct 2020 - 15:40

La réaction d’Hanae fit écho à ce que penser Soren dans les moments où il ne ressentait pas de la culpabilité. La situation n’avait rien de normal et Soren ne devait pas laisser passer. Mais comment faire ? Que pouvait-il faire ? L’affronter et prendre le risque de se mettre le reste de sa famille a dos, ou trouver d’autre solution pour réparer les dégâts. 

Hanae lui demanda alors de lui en dire plus. C’était simple de demander ça, mais pas autant pour quelqu’un comme Soren d’y répondre. D’autant que la jeune femme ne s’était pas encore beaucoup ouverte sur son passé a elle. À raison, car il ne se connaissait que depuis de nombreux jours et pas plus justement. Sauf qu’au vu de la situation, Soren pouvait bien lui en dire un peu plus. 

C’est ce qu’il allait faire jusqu’à ce qu’elle finisse par dire… Non pas simplement dire… Elle lui ouvrait même son cœur. Soren oublia l’espace d’un moment tout ce qu’il y avait autour d’eux. Son père, les mots prononcés, le parc, les oiseaux, le vent qui soulevait doucement leurs cheveux, et même le temps lui-même semblait s’effacer peu à peu. 

S’il comprenait ? Soren n’avait même pas besoin qu’elle lui pose une telle question. Il l’avait compris depuis un moment vu le temps qu’il passait ensemble. L’étudiant était heureux de pouvoir l'a compté comme son amie, mais il ne serait surement pas aussi doué pour l’exprimer. Pas avec des mots aussi agréables et douloureux a la fois à entendre. Il s’en voulait maintenant de lui faire de la peine comme ça. 

S’il ne pouvait pas l'exprimer, alors autant agir. Soren mit ses jambes en tailleur sans lâcher sa main et l’attira alors contre lui pour la serrer doucement. Le geste était déplacé certes, mais personne ne pourrait les voir. Il voulait simplement la réconforter et lui faire savoir qu’il était là à sa façon, maladroite aussi. 

- Je comprend… Merci. Pardonne moi, pour mon geste déplacé… 

Avait-il besoin d’en rajouter ? Il avait parlé à voix basse, car l’oreille de la jeune femme n’était pas loin. Une main dans son dos et une autre dans ses cheveux, il desserra alors doucement son étreinte pour la relâcher, se doutant que la jeune femme ne voulait sûrement pas se retrouver ainsi. Il lui fit un léger sourire avant de dire avec un regard sincère. 

- Je suis… Content que tu me sois rentré dedans.  

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hanae Kondo
■ Age : 32
■ Messages : 80
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  OmmuPHD Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Hanae Kondo
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyDim 4 Oct 2020 - 16:23

Le silence. Encore. Une fois de plus les éléments et les individus de Dame Nature se faisaient entendre. Pendant un cours laps de temps cela dit, car ce qui allait se passer par la suite changerait le statut de la relation qu’elle avec lui. Sans crier gare, la jeune femme se fit aspirer entre les bras de l’étudiant. Grands yeux ouverts, elle sentit la chaleur et la tendresse que dégageait son camarade de course. Bien qu’à présent, il était bien plus que cela. Ses pommettes prenant une teinte flamboyantes, Hana’ se détendit malgré tout doucement pendant cette étreinte avant de décider de l’enlacer à son tour, laissant ses bras passer sous les siens afin de poser ses mains dans son dos, le serrant avec une certaine force. Quelle sensation étrangement réconfortante. L’excuser ne servait à rien en cet instant, car cela effaçait dés à présent tous les doutes qu’elle avait eut à son égard. Elle le savait, il était quelqu’un de sincère, de bon et de confiance. Par ce geste, elle savait qu’elle le verrait d’une toute autre façon. Il serait à présent son ami, son confident. Et elle espérait qu’à l’avenir, ils partageraient encore plus de choses ensemble.
Se défaisant doucement de ses bras, elle reprit doucement sa place, à genoux, riant quelque peu à son affirmation en retirant une larme à l’aide de son index.


-Moi aussi, je suis contente !… Même si j’avais honte sur le moment !

C’était agréable. C’était incroyable qu’un moment aussi douloureux pouvait aussi dévoiler certains sentiments et certaines émotions. C’était soudain et magique. Et c’est tout ce qui faisait du bien au cœur.
Penchant la tête sur le côté, elle observait son ami avec tout de même une certaine inquiétude. Il ne lui avait pas répondu. Sans doute n’était-ce pas le moment et en même temps, tout était propice à la discussion : ils étaient reculés des bâtiments et du regard d’autrui. Tout du moins, c’est ce qu’elle pensait. Aussi, pour l’y aider, elle lui demandait :


-Je pense comprendre que c’est un moment douloureux pour toi que de m’expliquer pourquoi la relation avec ton père est aussi désastreuse… Dans ce cas, je te propose quelque chose…

Ce n’était pas chose facile pour elle que de parler aussi de son passé, mais puisqu’il semblait qu’ils se faisaient confiance, il était peut-être temps d’échanger sur ce qui s’était passé. Sans doutes pourraient-ils comprendre par la suite pourquoi ils sont ce qu’ils sont devenus aujourd’hui. Tout ce qu’elle espérait, c’est qu’il ne la juge pas. Elle savait que cela serait une étape difficile et que tout pouvait arrivé comme l’un comme pour l’autre. Mais elle ne supporterait pas de voir son regard changer sur elle. Elle ne supporterait pas de perdre cette amitié qui venait tout juste d’éclore. Mais si c’était la seule façon d’en apprendre d’avantage sur lui et inversement, il fallait passer par cette épreuve. Serrant doucement ses poings, elle posa sérieusement ses mots:

-Si tu m’aides à y voir plus claire, si tu m’expliques pourquoi les choses sont comme elles sont aujourd’hui pour toi, alors je te parlerais de moi en retour.

Cela annonçait les choses. Sa voix avait été maladroitement sèche et en même temps, on pouvait ressentir une certaine appréhension. Elle avait peur autant de son histoire que de raconter la sienne, mais elle était prête à tout entendre.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  200901094116219175
Merci à Hisao Tenma pour ce magnifique kit  Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 342
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyDim 4 Oct 2020 - 17:25

Si sur le moment, Soren avait crains de la forcer, désormais, il était serein. Elle ne semblait pas lui en vouloir et le lui fit rapidement comprendre. Hanae faisait partie de ses improbables rencontrent qui finissait par donner quelques choses de fort, du moins l’espérait-il. À croire que des mains inconnues avaient façonné une telle rencontre. 

Cependant, ca ne réglait pas le souci et encore moins l’incompréhension de la jeune femme. L’étudiant comptait bien lui en parler, même si a son goût, c’était toujours un peu tôt. Hanae lui proposa alors de lui en dire plus sur elle s’il en faisait autant. Cette réaction lui fit retrouver un très léger sourire. Elle n’avait pas besoin d’en faire autant. Soren soupira alors doucement. 

- Ma famille possède un dojo… Qui a toujours pérennisé depuis cent ans. Jusqu’à ce que mon père en hérite.  

Il fit une légère pause alors qu’il avait commencé. Hanae pourrait-elle comprendre à quel point la famille de Soren était ancré dans un traditionalisme classique. Les milieux de vie ou chacun grandissait peuvent être tellement diffèrent d’un endroit à un autre. Soren se dit qu’il valait peut-être mieux lui expliqué cela avant de continuer quoi que ce soit. 

- C’est un dojo assez traditionnel, avec un mode de vie plutôt différent de ce que la modernité peut offrir. Simplement en passant les portes, on a la sensation de changer d’époque. Mais, la mentalité aussi est tournée vers le traditionalisme. Notre père est le chef de notre famille en tant qu’ainé depuis que note grand-père s’est retiré.  

En disant notre, Soren confirmait tacitement qu’il n’était pas fils unique. Mais, il ne jugea pas ce détail important pour répondre à sa question. Le jeune homme aurait le temps de lui parler de ses sœurs bien plus tard. La pour le moment, c’était son père le sujet. Alors il ramena un de ses genoux contre lui et l’entoura de ses bras tout en plaquant le dos de sa tête contre l’arbre où il était adossé. 

- Le dojo est en faillite depuis plus de dix ans, voir 15. Alors, il a tout misé sur moi, voulant me changer en champion de Kendo, je me suis entraîné dur et longtemps. Mais au moment le plus important, j’ai tout gâché et ruiné toute chance de devenir un champion. Les investisseurs se font de plus en plus rare et perdre le dojo serait sûrement la pire des hontes pour lui.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hanae Kondo
■ Age : 32
■ Messages : 80
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  OmmuPHD Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Hanae Kondo
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyVen 16 Oct 2020 - 22:28

Soren semblait hésiter sur ses mots, sur son explication. Il restait un moment silencieux avant de parler du dojo qui perdurait dans la famille depuis des années. Elle possédait quelques connaissances dans les dojos, sachant qu’il s’agissait d’un lieu religieux, où l’on se livrait aux arts martiaux et dans lesquels on évoluait, comme le ferait une simple chenille pour devenir un élégant papillon.
La jeune femme se doutait bien que plus les générations changeaient, plus on effaçait les traces du passé pour que le moderne face petit à petit sa place. C’était attristant quand on y pensait. Plus les années passaient, et plus elle sentait déjà que certains souvenirs lui échappaient. Anodins certes, mais, en serait-il de même avec le patrimoines japonais ? Elle espérait bien que non. C’est ce qui faisait la magie et la richesse du pays après tout.
Pendant qu’il amenait le sujet sur son père, la lycéenne plissa doucement les yeux. Comment un homme aussi froid et fier pouvait être son père ? Physiquement, il était clair qu’on ne pouvait se tromper que de peu. Mais dans le caractère, la différence était de taille. Elle ne s’imaginait pas voir son ami parler de la sorte à qui que ce soit. Il était sur la réserve et méfiant, mais en même temps, il possédait une gentillesse et une empathie incroyable. Mais comment leur relation avait-elle bien pu en arriver là ? Quel était l’élément déclencheur au final ? Comment un père pouvait s’autoriser à parler de cette façon à son propre fils ?
Elle eut la réponse bien assez tôt quand elle comprit que celui-ci avait tout misé sur lui pour ensuite tout perdre. A l’écouter, dans cette histoire, il ne s’agissait surtout que d’argent.
Hana’ serra alors doucement les poings sur ses cuisses. Son visage se crispait quelque peu en se faisant une idée sur le paternel. Son regard se chargea d’une certaine colère, mais elle restait pour l’instant silencieuse. Comment pouvait-il accepter cela ? Comment avait-il pu se taire pendant des années durant ? Et puis, en y réfléchissant...


-… Est-ce que tu as honte?

C’était tout ce qu’elle avait pu trouver. Elle s’était mise un instant à sa place, quoique c’est ce qu’elle avait plus ou moins vécus, mais d’une toute autre façon. Elle n’était pas certaine de ce qu’elle insinuait, mais en un sens, elle ne voyait que cette hypothèse :

-Tu ne lui dis rien parce que tu t’en veux d’être comme ça ?… Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé pour que ton père réagisse de cette façon… Je ne peux pas t'en demander d'avantage, après tout tu n'es pas obligé de me répondre.

A ce qu’il paraissait, l’argent ne faisait pas le bonheur. Mais la petite brune semblait à présent persuadé que certains individus pensaient tout autrement. Redressant doucement la tête vers lui, elle l’observait avec une certaine tristesse, mais aussi de la compassion. Si tel était le cas, elle ne pouvait que le comprendre. Mais contrairement à elle, il était question de famille.

-Pourquoi est-ce que tu acceptes ça ?… Lui as-tu déjà fait penser qu’en agissant de cette façon il pouvait te perdre toi ?…

Revenant timidement posé sa main sur la sienne, elle la pressa doucement tout en essayant de chercher une réponse dans son regard

-Ne me dis pas que… Ton père préfère perdre son sang, sa chair plus que son dojo ? Ne me dis pas que c’est le cas Soren !?

Pourtant, plus les questions se posaient et plus elle se demandait si ce n’était pas ce qui se produisait. Elle hésitait. Elle avait du mal à imaginer. Néanmoins, elle n’avait que très peu de doute. Encore une fois, elle se remémorait la silhouette du personnage, l’aura sombre qu’il dégageait. Quelque chose d’autre avait du se passer pour qu’il en soit ainsi, à moins qu’elle ne se trompait...

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  200901094116219175
Merci à Hisao Tenma pour ce magnifique kit  Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 342
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptySam 17 Oct 2020 - 2:09

Le jeune homme avait dit l’essentiel pour qu’elle comprenne. Mais ce n’était pas pour autant facile a expliquer. Après tout, ce genre de situation ne devrait même pas exister. Soren n’était même pas conscient qu’il ne devrait même pas avoir à vivre une telle vie de famille. Pire, il ne devrait pas normaliser la chose. Pourtant, les choses étaient ainsi désormais. 

Elle lui posa alors de nombreuses questions, Soren l’observait malgré le calme apparent qu’il affichait, la tristesse erré toujours dans la profondeur de ses iris. Tandis que dans ceux d’Hanae, il ne pouvait lire qu’une certaine forme de colère. Elle tentait tant bien que mal de comprendre une situation qui visiblement , la dépasser totalement. Mais ça en était touchant au final, Soren n’avait jamais eu le droit a ça… Mise a part avec les autres membres de sa famille. 

Elle lui avait demandé s’il avait honte, mais à vrai dire ca allait bien plus loin que ça. En se remémorant les mots qu’il avait prononcés a Hisao, il n’avait pas honte… Ou pas seulement. Soren éprouvait de la haine contre lui-même. Probablement cette haine de ne pas être capable de tout réparer. De n’être qu’un humain avec des qualités et des défauts. Même la jeune femme devant lui avait prouvé en peu de temps qu’elle avait bien plus de motivation qu’il n’en aurait jamais. 

Elle continua encore à se répandre en question, jusqu’à arrivé à une conclusion sombre. Soren n’y répondit pas de suite et il observa le sol sans vraiment caché son ressentit sur la question. La réponse n’était pas dure à trouver en ce qui le concerné. Soren avait besoin de changer de sujet car ça en devenait de plus en plus dur de faire face à cette jeune femme qui peu a peu se rapprocher de la vérité. Il dit alors d’un ton fataliste. 

- Je pense non… j’ai envie de croire qu’il s’est perdu en chemin. Qu’il ne voit pas le plus important… Mais oui, s’il avait le choix, ce serait le dojo. Il ne surmonterait pas l’humiliation de perdre une entreprise que nos aïeux ont tenu a flot.  

Il observa le ciel d’un air pensif, malgré une larme qui s’était mis a couler sur sa joue. Dire de tels mots ne pouvait pas le laisser insensible. Son père, Atomu Haruka serait capables de vendre son fils… Non il l’avait déjà bien volontairement fait en voulant faire de lui un simple faire valoir. Fut une époque ou son père le prenait dans ses bras durant son enfance avec une certaine fierté. Époque depuis longtemps révolue par le besoin d’avoir un champion et non un fils. Soren ne valait guère, mieux qu’un objet… La seule et unique différence, c’est qu’un objet cassé, on pouvait le jeter. 

- Si un jour, j’ai la chance d’avoir un enfant, je me jure de ne jamais être comme ça.  

Dit-il plus pour lui qu’autre chose. Le bon côté de cette situation, c’est que Soren voyait les erreurs à ne pas commettre. Il ramena son regard sur Hanae et lui fit un faible sourire avant d’ajouter d’un ton aussi détendu que possible. 

- J’ai besoin de parler d’autre chose, s’il te plaît.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hanae Kondo
■ Age : 32
■ Messages : 80
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  OmmuPHD Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Hanae Kondo
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptySam 17 Oct 2020 - 16:38

À sa réponse, la lycéenne sentit un poids venir l’alourdir, comme si il lui était difficile de supporter son corps entier. Elle restait silencieuse et abasourdie. Ses yeux se perdaient un moment sur le jeune homme sans qu’aucune réaction ne se présente. Alors, c’était vraiment le cas ? Le paternel délaisserait son fils pour une entreprise ? Et que pensait le reste de sa famille dans tout ça ? Est-ce qu’ils avaient le même regard et le même avis sur Soren ? Ou au contraire, le soutenaient-ils ? Ayant du mal à réaliser ce qu’il venait de lui annoncer, elle se passa une main sur le visage avant de l’arrêter sur ses lèvres. Alors qu’une larme perlait sur la joue de l’étudiant, Hanae eut une nouvelle fois les larmes aux yeux. Il n’était pas une machine enfin ! Il était un être humain ! Il n’était pas non plus l’esclave de son père, même si il avait tout misé sur lui ! Ce n’était en aucun cas une raison de renier son enfant, même après une erreur !
Fronçant des sourcils, quelques larmes s’échappaient. Mais elle les effaçaient aussitôt de plusieurs revers de main afin de ne pas aggraver d’avantage la discussion, même si cela semblait pénible pour lui d’en parler et pour elle d’entendre la souffrance que Soren semblait vouloir cacher et amenuiser. Tout du moins, il se livrait à elle. Peut-être pas à part entière mais, il lui exposait déjà certains faits douloureux.

Elle ne doutait pas non plus que jamais son ami pourrait faire subir le même sort à sa futur progéniture. Quand on vivait quelque chose d’aussi poignant, on faisait tout pour que cela n’arrive pas à ceux et celles que l’on aime. Et dans un sens, c’était tout aussi véridique de son côté.
À sa demande, elle opinait de plusieurs signes de tête, comprenant que cela suffisait pour le moment. Elle respectait son choix. C’était déjà une histoire assez lourde à supporter pour lui. En demander d’avantage le rendrait certainement plus vulnérable et elle ne voulait pas que cela le fragilise. C’était déjà bien suffisant.

À présent, il était temps pour elle de tenir sa promesse. Il était tant de lui faire part d’un secret qui la nuisait depuis quelques années maintenant. Baissant doucement la tête, elle observait avec effrois le téléphone qui se trouvait dans sa poche… Toute la vérité sur sa personne se trouvait là. Il avait parler de lui sans hésiter et pourtant, la peur lui tordait doucement le ventre. Fermant un instant les yeux, elle inspira lentement avant de les ré-ouvrir et de plonger sa main à l’intérieur afin de le récupérer et de l’observer, sans lever la tête vers lui:


-Je t’ai promis de parler de moi… Et… Mon vraie moi se trouve dans ce téléphone…

Cela pouvait sans doute sembler incompréhensible au départ, mais il lui fallait du temps. Tout comme lui mais pas au même degrés, son passé a été difficile. La personne qu’elle était autrefois l’effraierais certainement et en soit, même si elle avait redoubler d’effort pour ressembler à ce qu’elle était aujourd’hui, elle sentait toujours que la Hanae d’autrefois était toujours présente, autant physiquement que mentalement. Serrant doucement son téléphone, elle tapota dessus, à la recherche d’une certaine photographie

-Je ne suis pas celle que tu vois… Tu te doutes bien qu’une japonaise n’a pas les yeux bleu en général et qu’elle n’a pas les cheveux auburn… Que le parfum que possède sa peau ne lui est pas propre… Enfin… Que tout ça ne sont que des artifices…

Lorsqu’elle tomba sur la dite image, les larmes vinrent à monter de nouveau On pouvait y voir une jeune femme obèse, qui s’était laissé aller avec le temps. Ses vêtements étaient assez amples mais pas assez pour cacher ses formes disproportionnés. Sa peau était acnéique et blafarde. Les cernes sous ses yeux démontraient une certaine fatigue qui prouvait qu’elle était fatigué de supporter l’état dans lequel elle se trouvait. Portant une main à ses yeux afin de les cacher, elle lui tendit le téléphone afin qu’il juge par lui-même

-Ça… Ça c’est moi… C’est vraiment moi…

Jamais elle ne s’était sentie aussi honteuse qu’en cet instant. Jamais encore elle n’avait confié se fardeau à qui que ce soit. Ses anciens camarades de classe et ses parents savaient ce qu’elle était devenu. Après quoi, elle s’était caché pendant deux longues années, coupée du monde extérieur. C’était douloureux certes, mais nécessaire. Puisqu’il avait été honnête, elle se devait de l’être… Et maintenant que c’était chose faite, elle avait terriblement peur que les moqueries reprennent… Que pensait-il d’elle en cet instant ? Est-ce qu’elle le dégoûtait comme tous les autres ?… Les secondes ressemblant à des minutes interminable, la jeune femme se contenait du mieux qu’elle pouvait en cet instant, se préparant au pire.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  200901094116219175
Merci à Hisao Tenma pour ce magnifique kit  Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 342
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptySam 17 Oct 2020 - 18:06

Soren avait déballé une bonne partie de sa vie en un instant. Mais ça faisait déjà beaucoup pour lui. Ce n’est pas qu’il ne voulait pas en dire plus, simplement qu’il ne voulait pas qu’on s’apitoie sur son sort. Ne plus parler de lui était souvent la meilleure solution pour ne pas en arriver là, du moins, sa vie ne valait pas vraiment la peine qu’on s’y attarde selon lui.

La jeune femme semblait anxieuse d’un coup, comme si elle allait lui dévoilé un de ses plus lourds secrets. Ben en fait, oui, elle allait bien le faire. Hanae commença alors à lui avouer qu’elle devait lui parler d’elle. Du moins, elle perdit un peu Soren lorsqu’elle lui annonça que sa vraie elle était dans le téléphone.

Soren était partagé entre l’incompréhension et le besoin d’en savoir plus. Maintenant qu’elle avait commencé, Hanae avait totalement accaparé l’attention du jeune homme qui l'a regarda entrain de visiblement chercher une photo dans son téléphone. Pendant qu’elle lui avoué ne pas être comme elle était. Enfin, elle usée d’artifice pour mieux masqué qui elle était réellement.

Lorsqu’elle lui montra enfin la fameuse photo qu’elle cherchait. Soren ne pouvait pas vraiment se permettre de lui mentir. Effectivement, elle avait bien changé. Mais il ne parvenait pas à comprendre pourquoi ça l'a déprimé autant sur le moment. Il observa attentivement la photo et ce qui le captiva sur l’instant, c’étaient les yeux qu’elle avait. Des yeux marron tout à fait banal. Pourtant, pour quelqu’un qui avait une famille en partie métissé. Voir des yeux qui n’était ni bleu, ni vert lui donné l’impression de sortir de l’ordinaire. Il lâcha donc d’un ton sérieux tout en lui enlevant la main qu’elle avait mise devant ses yeux.

- Tu as vraiment un joli regard. Fatigué, mais j’avoue que j’aimerais bien te voir avec ta vraie couleur d’yeux. Si tu n’y vois pas d’inconvénient bien sûr.

Bien évidemment, elle attendait une autre réponse de sa part. Soren  devait bien reconnaître ne toujours pas comprendre ce qu’elle voulait dire par la « vraie »elle. Était-elle fausse dans ce cas depuis tout ce temps avec lui. Non, c’était juste impossible, elle avait visiblement peur de redevenir ce qu’elle était avant. Sur ça, Soren ne savait pas trop comment réagir, elle devait sûrement avoir ses raisons d’avoir autant peur. Mais grand naïf, il avoua d’un ton nimbé d’incompréhension.

- La vraie toi ? Je pense que tu es vrai, malgré ta couleur de cheveux, ou de tes yeux. Hanae, je ne m’attache pas vraiment au physique, tu sais. Je sais que tu es gentille, souriante et que le rouge te va bien aux joues. Alors peu importe comment tu étais avant, même si je vois bien que ça t’atteint, ça ne change rien sur ce que je pense de toi. Enfin… C’est que je pense. J’espère que tu ne le prendras pas mal.

Pour ce qui était des rougissements d’Hanae, il appréciait la voir ainsi. Ce serait mentir que de dire qu’il ne trouvait pas ça mignon en un sens. Soren n'allait pas avouer tout ce qu'il pensait d'elle. Mais elle était une très belle jeune femme qui avait fait preuve de beaucoup de détermination pour devenir ce qu’elle était. Voir cette photo confirmée une chose.

- Tu as beaucoup changé. Tu as plus force et de motivation que moi, j’en suis sûr.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hanae Kondo
■ Age : 32
■ Messages : 80
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  OmmuPHD Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Hanae Kondo
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptySam 17 Oct 2020 - 19:25

La demoiselle paniquait quelque peu. Elle était prise d’angoisse et d’appréhension. Si elle avait su qu’un jour elle aurait déballé d’elle-même la personne qu’elle était auparavant, elle ne l’aurait jamais cru. Elle aurait plutôt penser qu’un jour, quelqu’un l’aurait découvert par le biais d’une connaissance dans son ancien établissement scolaire. Mais finalement, il en était tout autre, et c’était, en quelque sorte, mieux comme ça. C’est elle qui le lui avouait.

Hanae redressait doucement la tête lorsque le jeune étudiant lui retira la mains des yeux. Il pouvait voir qu’ils étaient rougit par les larmes. Un joli regard ? Sur cette photo ? Non… Ce n’était pas une période où elle respirait la joie de vivre. Rien n’était beau chez elle auparavant. Et encore que maintenant, elle devait chaque jour redoubler d’effort pour garder une certaine forme physique, tout en résistant parfois à l’appel de la nourriture en grosse consommation.
Ses iris étaient tout simplement banals pour elle, rien qui soit transcendant… Pourtant, Soren désirait la voir sans ses lentilles de couleur. Mais il ne s’arrêta pas là et la complimentait par plusieurs fois à la suite. Sans surprise, la teinte de ses joues prirent, une nouvelle fois, une couleur plus vive. Comment est-ce qu’il arrivait à faire abstraction entre ce qu’elle était avant et était devenu maintenant ? Combien de personne se serait moqué d’elle encore une fois ?


-J’ai fais un peu de chemin oui, peut-être… Mais ça reste toujours une partie de moi… Le regard des gens, les murmures de certains, la nourriture, le miroir… C’est resté compliqué malgré mon ascension. Parce que j’ai gardé tout ça. Et pour espérer ne plus être celle que j’étais, j’ai décidé de me parer de quelques artifices. Et je me suis dis que si je rencontrais mes anciens amis, de cette façon, il ne pourrait pas me reconnaître et, je n’aurais plus à subir toutes leurs moqueries… Je voulais une nouvelle vie, vivre la vie d’une fille normale...

Elle ravala ses larmes tout en s’en débarrassant de quelques brefs coups de revers de mains. Et en y regardant de plus près, elle constatait que son mascara avait quelque peu coulé. Elle ricana légèrement et nerveusement, se trouvant enlaidit par tant de faiblesses. Elle inspira un bon coup et décidait de venir délicatement retirer ses lentilles afin de dévoiler ses yeux marron clair. En faisant cela, elle sentit une nouvelle gêne, comme si elle se mettait à nue devant lui. Se pinçant les lèvres, elle venait à plonger ses yeux dans les siens et planta le plat de ses mains sur ses cuisses afin de rester droite et d’observer son ami en tentant un sourire, bien qu’il soit encore attristé par autant de secrets qu’ils venaient tous deux de s’échanger. Mais le plus douloureux pour elle, c’est que Soren ne semblait pas avoir de solution pour se dépêtrer de cette histoire. Il n’avait pas l’air de vouloir vexé et blessé son père plus qu’il ne l’avait déjà fais, même si rien de grave ne s’était passé. L’argent, ça partait et ça revenait non ? Et même s’il perdait le dojo, il pourrait toujours se refaire autrement ?… Mais ayant cru comprendre que la tradition se perpétuait de génération en génération, elle se doutait que pour la famille Haruka, ce n’était pas aussi simple que ça, et que c’était pour cette raison que So’ ne disait rien. Il assumait en quelque sorte, en silence. Il prenait sur lui parce qu’il pensait certainement le mériter. Elle plissa de nouveau les yeux et souriait de nouveau avant de lui dire:

-Ne t’inquiète pas pour moi ! Avec le temps, tout devrait s’arranger ! Mais je tiens à ce que tu saches que pour ma part, je ne te laisserais pas tomber. Tu n’y es pour rien et je sais qu’au fond de toi tu le sais déjà… Et peut-être qu’un jour tu oseras le lui dire et l’affronter. Et si ce jour-là tu as besoin de compter sur quelqu’un, je t’accompagnerais ! D’accord ?

La petite brunette pencha doucement la tête sur le côté tout en tentant un sourire plus enjoué. Elle tendit alors sa main vers lui tout en lui présentant simplement l’auriculaire, afin de conclure la promesse. Peut-être n’accepterait-il pas, et si c’était le cas, si il changeait d’avis, il savait qu’il pourrait compter sur sa présence et son amitié.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  200901094116219175
Merci à Hisao Tenma pour ce magnifique kit  Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 342
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptySam 17 Oct 2020 - 22:25

Elle sembla un peu plus détendue après avoir entendu Soren, du moins c’est l’impression qu’il avait eu sur le moment. Soso l’observait calmement, nullement perturbé par ce qu’il avait vu. Alors qu’elle lui expliquait le pourquoi du comment des choix qu’elle avait eu. Elle n’allait pas renaître malheureusement, elle aurait toujours cette part d’elle au fond d’elle-même. Il ne pouvait que trop bien la comprendre, elle lui ressemblait bien plus d’une certaine manière que ce que les apparences pouvait laisser présager. Son passé était un poids pour elle, ça se ressentait dans chacun de ses mots et dans son besoin de changer.

Pourtant, contre toute attente, Hanae décida d’enlever ses lentilles pour se dévoiler un peu plus. Soren l’observa alors calmement. Découvrir la vraie couleur de ses yeux, aussi banale soit-elle était une belle preuve de sa confiance en lui. Il lui fit un doux sourire en voyant ça, confirmant ce qu’il avait dit juste avant.

- Tu as un beau regard, ce n’est pas parce que quasiment tous les Japonais ont les yeux sombres que ça n’empêche pas certain de sortir du lot, tu sais… En tout cas, à mes yeux, je te préfère comme ça. Mais tu es libre de faire ce que tu veux, si tu aimes tes yeux bleu.

Il l’écouta ensuite lorsqu’elle lui annonça qu’elle serait là s’il en avait besoin. Elle semblait lui prêté bien plus de force que ce qu’il avait réellement. Soren aurait tellement voulu qu’elle ne se trompe pas comme ça sur lui. Cependant, cette promesse le toucha d’une certaine façon. Encore plus lorsqu’elle tendit le petit doigt pour scellé sa promesse. Le jeune homme tendit son doigt à son tour et accrocha le sien tout en disant.

- Parce que tu crois sincèrement que je serais aux abonnés absents si tu as besoin de moi… Compte sur moi aussi Hanae, si tu as des problèmes.

Soren lui sourit doucement. C’était sincère après tout. Quoi que Soren mentait rarement en fait. Quoi qu’il en soit, il lui avait fait une promesse et dans sa famille, faire une promesse était presque sacrée. Il commençait à oublier se début de journée chaotique et se redressa doucement pour se remettre debout avant de ce souvenir d’un détail.

- Oh j’ai oublié.

Il sortit de sa poche un papier plié en quatre et le tendit à Hanae. Son portrait tant attendu lui revenait enfin. Il l’avait dessiné en plein action alors qu’elle courait. Tachant d’apporter autant de soin que possible au visage de la jeune femme. Alors qu’il lui tendait. Soren dit d’un ton gêné.

- Il n’y a pas de médaille… Mais je voulais que ce soit parfait.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Hanae Kondo
■ Age : 32
■ Messages : 80
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  OmmuPHD Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 16 ans
❖ Chambre n° : L-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Hanae Kondo
« Elève ; en 1ère année »
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyDim 18 Oct 2020 - 18:37

Elle n’y pouvait rien… Le physique, pour elle, était devenu quelque chose d’important dans sa vie. Aussi écœurant que cela soit, elle avait compris que lorsqu’on était trop différent des autres, on était mit dans une autre case. À croire que l’on devenait un animal de foire sur lequel on pouvait se permettre de cracher, parce que c’était normal. Et pourtant non, cela n’avait rien de normal. C’est pourquoi la vision et les explications d’une influenceuse beauté et bien-être l’avait déjà beaucoup aidé pour arriver là où elle en était aujourd’hui. Mais ce n’était pas suffisant, elle le sentait. Elle espérait simplement qu’un jour, elle pourrait sortir de ce circuit infernale. C’est lorsque Soren concluait le pacte en serrant son auriculaire avec le sien qu’elle comprit que, peut-être, grâce à lui, elle pourrait arriver à quelque chose.
À sa réponse, elle pu lui offrir un sourire plus sincère et amicale. Ses petites pommettes roses agrémentaient d’ailleurs le petit chaud au cœur qu’elle ressentait. Quelle chance d’être « tombée » sur lui la toute première fois. Quelle belle personne.

Voyant qu’il se relevait, elle l’imita et s’épousseta quelque peu les jambes avant de de nouveau lui faire face, lorsqu’il lui tendit un papier. Curieuse, elle le prit entre ses mains et l’examinait avant d’être agréablement surprise. C’était elle, en train de courir. Il avait tout particulièrement détaillé son visage… Elle n’y croyait pas. Alors c’est comme ça qu’il la voyait ? Est-ce qu’elle était vraiment aussi naturelle et… jolie ? Elle se pinça quelque peu les lèvres tandis qu’elle serrait le croquis contre sa poitrine, très heureuse du rendu. Elle lui offrit un second sourire, plus timide cette fois-ci


-Merci..., avait-elle murmuré avec émotion.

Elle se fichait pas mal qu’il n’y ait pas de médaille. Après tout, elle avait dit cela pour plaisanter. Elle n’était pas du genre à se penser supérieure aux autres, loin de là. Elle aurait voulu l’enlacer à son tour pour lui faire comprendre à quel point cela l’avait touché, mais, est-ce que cela n’aurait pas été de trop dans ce cas ? Et puis ils n’étaient pas intime, cela aurait été… bizarre non ? Dans tous les cas, elle savait quelle conserverait précieusement sa récompense, et elle comptait bien trouver un charmant petit cadre pour le mettre à son bureau ou pour l’accrocher au mur de son dortoir. Il méritait sa place !
Voyant que le temps tournait à vive allure, la jeune femme replia et rangea précieusement son cadeau dans sa poche, ainsi que son téléphone avant de lui dire


-Je pense qu’on mérite notre petite pause aujourd’hui non ?… Même si l’effort n’était pas physique, ça nous a bien fatigué… On ferait mieux de rentrer.

En voilà une matinée imprévue. La venue de son père avait complètement chamboulé leur plan. En un sens, grâce à cela, elle avait tout de même pu en apprendre d’avantage sur lui. Et en échange, elle lui avait fait tout autant confiance et s’était expliqué aussi sur son mal-être. Regardant ses lentilles qui régnaient encore en sa main, la demoiselle entreprit de les remettre afin qu’elle ne paraisse pas différente aux yeux des personnes qu’elle avait déjà croisé. Tout ce qui comptait, c’est qu’elle s’était dévoilé à une personne de confiance, les autres n’étaient pas assez proches d’elle pour cela et elle ne savait si un jour, cela serait le cas.
À présent, c’était avec le cœur plus léger qu’elle reprenait le chemin des dortoirs en sa compagnie, n’ayant pas oublier de lui tendre au passage la fameuse guitare qu’il avait laissé tombé sur la route. Cependant, elle grimaçait quelque peu pendant qu’ils rentraient


-J’espère qu’elle n’est pas cassée…

Après réflexion, elle l’observait avec un peu plus de curiosité et eut un petit sourire en coin tandis qu’elle cachait ses mains dans son dos en les joignant ensemble. Il fallait bien parler d’autre chose. Il y avait eut trop d’émotions en peu de temps et il fallait donc remédier un peu à cela!

-J’aimerais beaucoup t’entendre en jouer un jour. J’aime beaucoup la musique, même si je ne sais pas jouer d’instrument... Mais vu que tu possèdes une guitare, tu crois qu’un jour je pourrais avoir le droit à une sorte de « concert » ?

Rien que cette idée la rendait heureuse. La musique aidait à beaucoup de choses, tout comme le dessin. Et elle était persuadée qu’il était aussi un bon guitariste que dessinateur. Alors pour un peu de chance, peut-être qu’elle aussi le droit de l’écouter jouer !

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  200901094116219175
Merci à Hisao Tenma pour ce magnifique kit  Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 342
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
En ligne
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  EmptyDim 18 Oct 2020 - 19:41

Elle avait l’air content de son dessin, visiblement même ému sur le coup. Mais Soren était un peu content de la voir comme ça. Un vrai rayon de soleil dans cette matinée bien nuageuse. Les mots étaient encore ancré dans son esprit mais en compagnie d’Hanae, il parvenait à les laisser de côté suffisamment pour au final passé un assez bon moment.

Lorsqu’elle lui proposa de retourner vers le dortoir, le jeune homme acquiesça et récupéra sa guitare après qu’elle changea la couleur de ses yeux à nouveau. Soso ne fit aucun commentaire sur ça car elle était libre de faire ce qu’elle voulait après tout. Alors qu’il marchait tranquillement, elle lui demanda si elle pourrait l’entendre à l’occasion tout en espérant qu’elle n’était pas cassée. Il n’y avait pas de raison à ça mais Soren y jetterait un coup d’œil plus tard.

- Hum ? Eh bien pour être honnête j’apprends encore et je suis bien meilleurs pour dessiner tu sais. Tu risquerais d’être plutôt déçue. Mais quand j’aurais app…

Soren s’arrêta, car une silhouette en face non loin de l’entrée de l’université ne lui était pas inconnue. Un homme à nouveau, lui ressemblant, mais légèrement plus grand que son père. Avec des cheveux plus longs également là où son père avait les cheveux courts. Soren lâcha d’un ton un peu surpris en s’approchant de lui avec confiance.

- Oncle Juni ? Qu’est-ce que tu fais-la ?
- On n’a pas vraiment beaucoup de temps, va préparer des affaires, il est 8 h 30, si on fait vite, tu seras chez toi à 10 H. C’est ta mère qui m’a envoyé. Ton père est déjà pa…. Oh bonjour mademoiselle… Enfin bref, Il est parti pour au moins 4 jours et on s’est tous dit que tu voudrais profiter de l’occasion pour voir un peu tout le monde a Kyoto. Ça te dit ? Je reviendrais te chercher dimanche.

Soren se retrouva un peu pris de cours. Junichi avait salué Hanae en court de phrase et avait enchaîné dans la foulé, mais on pouvait facilement deviner que c’était quelqu’un de bienveillant. C’était un peu habituel pour l'étudiant, mais déroutant pour ceux qui ne le connaissaient pas. D’ailleurs, Juni finit par réagir au fait que Soren ne soit pas tout seul, visiblement, on pouvait dénoter un certain temps d’attente avant que son cerveau ne traite toutes les infos.

-Attend voir Soso … Vous êtes, amis ? Je veux dire, tu t’as enfin décidé a t’approcher des gens, ça y est. Comme quoi, ça t’a fait du bien l’université.
- Non mais de quoi tu te mêles !
- Oh, de rien, bien évidemment, si ton amie veut venir, elle est la bienvenue, je suppose ? Enfin c'est toi qui voit euh comment je te nomme miss ?

Oui, Juni avait le don de parler un peu trop et il n’était pas vraiment dur de comprendre que Soren avait souvent été seul pour que ce soit choquant de le voir en compagnie. Mais comment il pouvait l’inviter comme ça. Soso était déjà au bord de la honte, en plus d’en être rouge et lorsque son regard croisa Hanae, il ne savait pas trop quoi répondre. Elle allait de toute façon refuser, il n’avait pas grand-chose de plus à ajouter. A part peut-être des présentations dans les règles.

- Je te présente mon oncle, Junichi. T'en fais pas, il est pas méchant.

---------------------------------

Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Psx_2016

En Japonais :#999999
En Anglais :#999900
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les devoirs d'un père ( Pv Hanae)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le parc-
Sauter vers: