Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -45%
Puma – Ralph Sampson – Exclusivité ...
Voir le deal
47 €

Partagez
 

 Soloing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryûnosuke Takayanagi
■ Age : 22
■ Messages : 53
■ Inscrit le : 01/04/2020

■ Mes clubs :
Soloing DOAUR5R Soloing GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Ryûnosuke Takayanagi
« Elève ; en 3ème année »
(#) Soloing  Soloing EmptyJeu 29 Oct 2020 - 3:22

/!\ Ce solo traite plus ou moins de thèmes assez sensibles (harcèlement moral, dépression notamment et autres plutôt sombres - je suis pas spécialiste des termes) pour les curieux, abstenez-vous merci.

Solo
Les mots ont le pouvoir de tuer, quand ils ne laissent pas de blessures profondes que rien, pas même la compassion, ni l'affection, ne peut soulager. Il suffit parfois d'une seule parole de travers pour que la communication s'enraye. Cela, Ryûnosuke eut le déplaisir d'en faire l'expérience jusqu'à ce qu'il ne puisse plus revenir en arrière.

Voilà maintenant plusieurs semaines qu'il cachait un fait à ses parents et même à son frère Tatsunosuke, alors pourtant qu'ils s'étaient promis de parler de leurs problèmes. Il se sentait plutôt coupable de ne rien lui dire et il avait besoin de se confier à ce sujet, n'importe qui. Prisonnier de son incertitude, il devenait incapable de penser à autre chose. Tête en l'air, absent, pensif, moins commode que la normale, Ryûnosuke s'égarait dans son silence.

Enfin, la vérité éclata, tirée par ses parents : son père biologique l'avait abordé, de retour au Japon. Et depuis, Ryûnosuke ignorait comment faire pour l'accepter ou même simplement comment réagir. Qu'était-ce qui était approprié dans ces circonstances ? L'adolescent ne cessait de se torturer l'esprit sur une bonne conduite à adopter car ce parent s'avéra assez particulier. Son géniteur était quelqu'un d'extrêmement lunatique. Un homme toxique.

Malgré ça, il ne parvenait pas à l'ignorer, ne sachant s'il voulait le connaître, le pardonner ou bien lui faire payer son abandon, le blâmer. Il ne pensait pas du tout le rencontrer un jour. Il croyait même être suffisamment fort pour l'oublier. Ce père, venant à peine de réapparaître, rompait cet équilibre émotionnel que Ryûnosuke s'évertuait à conserver depuis qu'il savait qu'il était adopté.

Pire encore, son géniteur se mit plus ou moins à l'accabler, à mesure que le jeune homme tentait de mettre un peu de distance pour ne pas se précipiter. Une fois de plus, ses actes furent mal interprétés. Il reçut des reproches absurdes cependant aux oreilles d'un fils qui vient de rencontrer son père, la moindre parole, même insensée, prend la forme d'un crève-cœur. Derrière son côté stoïque, Ryûnosuke dissimulait une faiblesse, une contenance qui brimait tout ce qu'il pouvait ressentir intensément. Toujours à se mettre en retrait, à faire taire ses sentiments, dans l'ombre de Tatsunosuke, il finit par être fragilisé, au fond de lui. Encaisser tant de négativité le rendait malade intérieurement.

Se faire dire par son géniteur qu'il était responsable de la mort de sa mère ou bien encore qu'il ne l'avait jamais voulu lui, qu'il aimait sa femme et le tenait coupable de les avoir séparés; plusieurs variantes étaient au goût de cet homme. Ryûnosuke ne pouvait pas le réfuter. C'était bien lui qui avait déchiré le ventre de sa mère, prématuré et instable, qu'avait-il pour se défendre ou au moins pour réconforter un homme désespéré ? Alors il se taisait, subissait sans en parler à personne et son attitude déplaisait à ce père qui y voyait du mépris, aveugle à la douleur muette de Ryûnosuke.

Ryû tenta de discuter avec son père, à maintes reprises. Il le croisait à Kobe où il séjournait Dieu sait où. Leurs discussions finissaient toujours par des mots durs et c'était de plus en plus difficile à supporter. Le fils ignorait ce qui avait poussé ce père indigne à revenir. Foutre sa vie en l'air pour se venger ?

Lorsqu'il se décida à en parler à son frère, hélas pour lui, Tatsunosuke avait horreur de cette histoire d'adoption et donc à tout ce qui y était en rapport. D'un point de vue simple, cette réaction était touchante mais pour un frère qui se sentait détesté, c'était un autre rejet. Il se tourna alors vers sa mère, celle qui l'avait élevé, incapable de faire face à son père de cœur, par peur de le vexer lui aussi. Seulement alors, Ryûnosuke se laissa submerger par le dégoût de lui-même, le mépris qu'il portait à son géniteur.

Et sans répit, il se consumait de l'intérieur. Il ne s'estimait pas. Il avait l'amère impression que ses paroles ne touchaient personne, n'avaient pas de poids, pas d'impact; maladroites et fades qu'elles semblaient être pour celui qui les prononçait. Il ne pouvait pas choisir de se taire car c'était ce qu'il faisait déjà. Continuellement dans l'incapacité à communiquer stablement avec son père biologique, rabaissé en permanence par celui-ci, Ryûnosuke était désemparé. Il trouva du réconfort auprès de ses parents, lesquels cherchèrent évidemment à le protéger de toute récidive. Toutefois ce n'était plus assez, ni nécessaire.

Début septembre, il apprit que son père biologique était atteint d'un cancer qui le faisait délirer à cause d'une tumeur affectant son cerveau. Il décéda une semaine après la rentrée de septembre 2016, léguant tous ses biens à nul autre que Ryûnosuke par un testament méconnu du jeune homme. Il n'y eut pas d'adieux, pas de pardons, pas d'explications directes. Il se rendit ainsi compte que cet homme odieux, bel et bien désespéré, voulait renouer à sa manière mais que la maladie avait eu raison de lui avant d'y parvenir. Même s'il le détestait, Ryûnosuke s'en voulait énormément de ne pas avoir su le comprendre. Il était persuadé de ne pas avoir assez essayé.

Fatalement, Ryûnosuke changea soudainement. Il n'en laissa que peu paraître à l'école mais il était las, désabusé et dépassé par sa propre faiblesse. À la mort de son géniteur, il ne versa pas une seule larme, en dépit de sa tristesse, synonyme de sa colère froide et signe avant-coureur d'une insatisfaction montante, finissant par le ronger et le faire changer. Ryû demanda à ses parents que Tatsu ne soit pas mis au courant pour toute l'affaire, prétextant que cela n'avait rien à voir avec lui. Ryûnosuke ne lui en voulait pas d'être borné, néanmoins il n'avait plus le cœur à lui en parler.

Il n'avait quasiment plus le cœur à rien.
And if I don't have a heart then what is broken ?
codé par Royals

---------------------------------



Dernière édition par Ryûnosuke Takayanagi le Jeu 29 Oct 2020 - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ryûnosuke Takayanagi
■ Age : 22
■ Messages : 53
■ Inscrit le : 01/04/2020

■ Mes clubs :
Soloing DOAUR5R Soloing GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-2
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Ryûnosuke Takayanagi
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Soloing  Soloing EmptyJeu 29 Oct 2020 - 3:43

Solo
Désormais légataire d'une certaine fortune, bénéficiaire de l'assurance vie au nom de son géniteur, Ryûnosuke trouva assez ironique de recevoir quelque chose de cet homme qu'il avait passé les dernières semaines à appréhender. Même gagner au loto lui aurait fait moins d'effet que ça.

Les jours passèrent normalement, s'écoulant sans accros.

Cependant et petit à petit, Ryûnosuke n'était déjà plus vraiment le même. Il dégageait une certaine assurance calme qu'il ne semblait pas avoir avant ces événements. Sa timidité laissa place à de la réserve simple, si ce ne fut qu'il se surprit à être sarcastique plus que jamais. Il devenait doucement intolérant à nombres d'éléments. Sa courtoisie ne tenait qu'à un fil. Bientôt, Ryû se montra affectueusement tyrannique avec son propre frère ou négligent envers ce qui l'aurait mis mal à l'aise en temps normal.

Tous ces petits détails rassemblés montraient qu'il commençait à changer. Pour le meilleur et peut-être pour le pire.

La mort de son père lui rappelait ses déboires à Matsumoto lorsque d'autres élèves parlaient sur son dos jusqu'à lui monter une pseudo-réputation désastreuse. Il savait qu'il possédait ce quelque chose que les gens n'aimaient pas, à tord ou à raison. Si les efforts étaient vains, si aucun mot ne pouvait racheter la façon dont les autres pouvaient le voir alors à quoi bon endurer, à quoi bon lutter ? Quelle meilleure façon ? Ryûnosuke ne savait plus sur quel pied danser. Il se mit à douter de son comportement de tous les jours. Comment était-il ? Il ne s'était jamais posé la question, pas avant, ni après, seulement maintenant. Et il était troublé de ne pas savoir, lui qui passait son temps à réprimer ses sentiments, lui qui ne savait pas comment les exprimer convenablement. À force, il n'avait plus l'habitude de laisser vivre ses impressions.

Une simple pensée le chamboula, il s'en dégoûtait autant qu'il se marrait et son regard sur l'environnement s'en trouva différent.
AND IF I DON'T HAVE A HEART THEN WHY KEEP HOPING ?

---------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Tatsunosuke Takayanagi
■ Age : 24
■ Messages : 147
■ Inscrit le : 01/04/2020

■ Mes clubs :
Soloing WRd3ES9


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-5
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Tatsunosuke Takayanagi
« Elève ; en 3ème année »
https://open-world.forumactif.com/
(#) Re: Soloing  Soloing EmptyLun 2 Nov 2020 - 2:18

J'sais pertinemment que je suis pas le plus malin de la famille mais s'il y a bien une chose que je sais, c'est que Ryûnosuke est mon frère. Point barre, m*rde. À quoi ça nous sert de cogiter sur tout ça ? Toute cette histoire d'adoption ou de j'sais pas quoi qui veut renouer machin, y'a pas moyen. Foutez-moi la paix ! J'veux pas en entendre parler ou je commets un meurtre. J'ai jamais supporté ça. Je vois pas quelle raison devrait m'obliger à m'y intéresser. J'ai bien senti que Ryûnosuke a été tracassé tout l'été à cause d'un type qui débarque de nulle part pour emm*rder le monde. Et ça m'a mis hors de moi, voilà tout. Alors quand il a cherché à m'en parler, j'ai refusé et si c'était à refaire je refuserai encore. C'est pas son père, non, c'est juste un osti d'étranger - comme dirait Texas -. Un étranger n'a pas à m'dire de quoi, ni à Ryû, bordel !

Après ça, mon père m'a réprimandé. Au départ, je pensais qu'il me prenait la tête à cause des mes notes - qui sont pourtant normales - puis c'est ENCORE venu sur les problèmes de Ryû. Soi-disant j'suis pas dipo et à l'écoute pour mon frère qui est dans la mouise. Non, c'est pas ça le problème. Moi, là où j'suis pas dispo, c'est pour la c*nnerie. Parce qu'il faut pas abuser : tout ça, c'est clairement de la C*NNERIE. Je sais pas ce que ce type qui prétend être son père veut à Ryû mais 'vaut mieux pour le pays et aux noms de nos Kamis que j'sache pas.

J'ai commencé à voir que le comportement de Ryû a changé. J'sais pas comment l'expliquer mais ses réactions ou son attitude et même ses goûts sont plus tout à fait les mêmes. Je m'en suis rendu compte petit à petit, en voyant que nos conversations étaient plus vraiment pareilles. Ça me fait mal d'admettre que j'avais peut-être sous-estimé ce qu'il traverse mais je reste sur mes positions et le vrai soutient que j'ai à lui offrir c'est d'être certain de pouvoir l'accepter lui quoiqu'il arrive. Ce qui changera jamais, c'est ce qu'il y a entre nous.

S'il fait trop le c*n, je le ramènerai à la raison. C'est tout.

J'déteste ne pas savoir comment lui exprimer, j'suis pas un romantique. D'ailleurs j'ai pas su lui en parler entre quatre yeux. Pour lui dire quoi, franchement ? « Ouais frangin j'ai remarqué que t'as changé mais pas grave ? » Ça nous avance à quoi ? J'suis certain que ça a un rapport avec son père biologique truc. Je me suis dit que je devrais essayer de faire un effort et lui en reparler. Mais il m'a répondu que c'était pas grand chose au final.

Ah ouais ?

Je me suis énervé et je l'ai frappé.

« FAIS PAS GENRE AVEC MOI ! »

Mais il n'a rien répondu et a juste encaissé. C'est quoi son problème !

Et depuis, on est en froid. Octobre se ramène et on a toujours pas discuté.


#terminé

---------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Soloing  Soloing Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Soloing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville :: Autres lieux-
Sauter vers: