Revenir en haut
Aller en bas

-50%
Le deal à ne pas rater :
Nouvel Echo Dot (4e génération), Enceinte connectée avec Alexa
29.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Retour aux sources pour les vacances [SOLO][FLASHBACK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chandini Appachetty
■ Age : 27
■ Messages : 353
■ Inscrit le : 17/07/2019

■ Mes clubs :
Retour aux sources pour les vacances [SOLO][FLASHBACK]  M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-7
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Chandini Appachetty
« A l'université ; 2è année »
(#) Retour aux sources pour les vacances [SOLO][FLASHBACK]  Retour aux sources pour les vacances [SOLO][FLASHBACK]  EmptySam 31 Oct 2020 - 19:54


Un séjour en famille

Solo


Après votre séjour à Los Angeles, que tu aurais aimé prolonger davantage tellement tu t'y étais sentie bien, le retour à Kobe ne t'offrit pas tellement de répit. À peine étais-tu rentrée que tu avais déjà dû mettre tout ton linge à laver et faire le tri parmi les vêtements que tu avais laissé au Japon pour re-remplir ta valise. Tu appréhendais un peu, beaucoup, ce retour chez toi. Tes parents te manquaient, ta chambre te manquait. Ces odeurs qui t'étaient si familières et qui avaient le don de t'apaiser, de te rassurer… À présent, tu appréhendais ce retour aux sources. Tu avais peur que quelque chose se passe mal alors que tu en avais tellement envie. Pouvoir sentir le parfum de ta mère et ses bras autour de toi, manger ses bons plats…
Ta valise était prête, presque vide. Il y avait beaucoup de sous-vêtements mais très peu d'habits, tu avais finalement estimé que tu avais suffisamment de quoi t'habiller chez toi. Bien sûr, tu pris quelques petites choses. Le stress te nouait l'estomac, tu avais tellement hâte de t'envoler maintenant que ta valise était prête. Tu vérifias ton sac à main une bonne dizaine de fois avant de repartir en direction de l'aéroport. Tu aurais aimé pouvoir te reposer un peu plus que durant 1 jour, mais un lit bien douillet t'attendait sur le continent.



Un vol long.
Un voyage tranquille.


Dans l'avion, rien de spécial ne s'était passé. Tu avais pu manger et boire, et même regarder quelques programmes en attendant que Morphée arrive pour te prendre dans ses bras. Mais il ne faisait rien. Il s'en fichait éperdument. Il venait simplement te chatouiller le visage pour repartir dès que tu commençais à garder tes paupières fermées plus de 3 secondes. Un sacré petit farceur ! Mais tu ne lui en voulais pas, grâce à lui, tu avais pu regarder plusieurs films que tu n'avais pu voir par manque de temps. Pendant que vous étiez encore dans le ciel, tu avais même pris en photos tes plateaux repas : ceux du dîner et bien évidemment le petit-déjeuner. Ça te faisait toujours un peu rire de voir l'eau dans le petit pot où l'on trouvait habituellement de la compote.



L'atterrissage en terre conquise.
Le retour à la maison.


Tu te dirigeas pour récupérer ta valise, un peu inquiète. Et si on te l'avait volée ? Et si la compagnie l'avait égarée ? Non, elle était là, couchée sur le tapis tournant. Tu l'attrapas et commenças à partir, la boule au ventre, fatiguée mais toute excitée, à la recherche de tes parents. Et il était difficile de les rater avec leurs pancartes et tes oncles et tantes. Une bien drôle de surprise qui te fit plaisir et les larmes montèrent toutes seules, malgré ton grand sourire, elles s’écoulaient à présent le long de tes joues et tu te sentis alors appréciée d’une manière qui te manquait. Tes doutes inquiétudes s’envolaient pour le moment, tu appréciais ces instants avec eux bien que tu sois complètement épuisée et sans t'en rendre compte, à peine installée dans la voiture, tu t'étais endormie, la tête posée contre la vitre.

Le trajet était différent mais il t'était impossible de t'en rendre compte. Tu ne te réveillais pas non plus quand ton père te prit dans ses bras pour te porter, au lieu de te réveiller. Tu continuas alors de dormir, rattrapant tout ton sommeil dans ce lit confortable et bavant sur cet oreiller douillet pour plusieurs heures, jusqu'au lendemain matin.
En ouvrant les yeux, tu t'essuyas le coin de la bouche et remarquas que ton lit… n'était pas ton lit. En regardant un peu mieux autour de toi, tu remarquas que tu n'étais pas non plus dans ta chambre. Mais tu étais bien seule, et en plus, tu avais encore tes vêtements. Et en y regardant un peu mieux, tu avais l'impression que ça faisait un peu princesse. C'était déjà rassurant. Tu attrapas ton téléphone pour envoyer quelques SMS comme quoi tu étais bien arrivée depuis la veille mais que tu t'étais endormie comme un bébé une fois dans la voiture.

Tu te levas du lit et sortis de la chambre, ne reconnaissant toujours pas la maison ou l'appartement dans lequel tu te trouvais. C'était un peu effrayant comme expérience, mais tu entendais des voix plutôt familières, alors tu osas descendre les marches pour les rejoindre, restant tout de même sur tes gardes.

« Ah la voilà !
- Tu as bien dormi ?
- Tu nous a ramené des cad…
- Ashvin!!!
- Heu… Je… Où est-ce que je suis ? »

Ta question sembla les surprendre durant quelques secondes avant que l'on te réponde : chez toi. Ou plutôt, chez tes parents. Et face à cette vérité, c'était à ton tour d'être surprise. Tu les regardas, tous assis à cette table, en essayant de te rappeler quand est-ce qu'ils t'avaient dit avoir déménagé. Et puis la réalité te rattrapa. S'ils avaient déménagé, alors… la chambre de Chandranath… Ton corps commença à trembler et alors qu'on te demandait si tu allais bien, tu tentas de te reprendre, prétextant avec un grand sourire que tu étais encore fatiguée par tes deux voyages. Ta mère t'invita alors à aller te rafraîchir dans la salle de bain en t'y accompagnant après que tu aies pris des vêtements propres et elle commença à te démêler les cheveux. Assise sur le carrelage, tu l'écoutais t'expliquer votre nouvelle situation alors que le peigne parcourait ta chevelure. Une nouvelle proposition d'emploi alors que ton père était en train de s'acharner au travail pour compenser la perte, de la douleur quotidienne qu'ils ressentaient à passant près de la porte de cette chambre qui resteraient désormais vide… Pourtant, ils ont décidé de garder quelques unes de ses affaires. Tu sentis ses bras se resserraient autour de tes épaules alors qu'elle te disait à quel point leur plus grande peur était que tu disparaisses toi aussi.

« Mais…pourquoi ne pas m'avoir dit que vous aviez déménagé ?
- On voulait t'en faire la surprise, mais tu bav… dormais si bien ~
- J'ai bavé devant Tante Parvin et Oncle Yamir ?!
- [b] Oh allons, ce n'est pas comme si personne ne le savait dans la famille
»

Et alors qu'elle en riait, tu te cachais le visage entre tes mains en lui demandant d'arrêter de t'embêter avec ça. Après tout, ce n'était pas de ta faute mais plutôt de la sienne et celle de ton père, c'était eux qui t'avaient faite ! Alors bien évidemment, tous tes défauts et toutes tes qualités venaient d'eux. Mais après les taquineries, il y avait toujours du réconfort. Et après un autre gros câlin, ta mère te laissa seule pour que tu puisses te laver. Tu l'entendis dans le couloir dire aux autres que vous viendriez chez eux dans quelques jours car pour le moment, tu étais bien trop fatiguée. L'eau chaude te faisait du bien et tu te détendis un peu plus en mettant un peu de musique. Tu avais encore des zones bien floues sur la vie de tes parents depuis ton départ mais à en voir cet appartement de style occidental, tu te disais qu'ils devaient à présent plutôt bien gagner leurs vies. Et ça te mettait un petit coup de pression, car tu ne voulais surtout pas rater tes examens et leur faire davantage honte.

Le reste de cette journée fut plutôt calme. Vous aviez beaucoup parlé, de toi, d'eux. De tout et de rien. D'anecdotes et de souvenirs, communs ou non. Pendant 2 jours, tu étais restée tranquille à l'intérieur. Tu relisais un peu tes cours, tu observais certains coins de ce nouveau “chez vous”. Et puis finalement, il fallait bien sortir. Pas seulement pour rendre visite à la famille, mais également parce que ton père voulait te montrer la nouvelle entreprise dans laquelle il travaillait. Et puis tu avais aussi d'autres lieux à voir, juste pour ton plaisir personnel et celui de les montrer à Ayano, Milan et Summer. Bien que tu t'entendais avec Sumire, tu avais peur qu'elle finisse par te dire d'oublier son numéro. En fait, tu en avais peur avec chacun d'entre eux mais c'était plus fort que toi. À défaut d'être présente et de les voir, tu pensais devoir leur envoyer des messages et des photos.

PS :Tenue et maquillage Si quelque chose te dérange, n'hésite pas à me le faire savoir !


---------------------------------

Chandini s'exprime, comme elle le peut, en cc99ff



Revenir en haut Aller en bas
Chandini Appachetty
■ Age : 27
■ Messages : 353
■ Inscrit le : 17/07/2019

■ Mes clubs :
Retour aux sources pour les vacances [SOLO][FLASHBACK]  M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-7
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Chandini Appachetty
« A l'université ; 2è année »
(#) Re: Retour aux sources pour les vacances [SOLO][FLASHBACK]  Retour aux sources pour les vacances [SOLO][FLASHBACK]  EmptyVen 13 Nov 2020 - 19:45


Un séjour en famille

Solo


Tes premières sorties furent pour découvrir le quartier. C'était quand même fou ce contraste. Tout avait l'air comme… neuf ? Et c'était si propre ! Par contre, plus vous vous éloigniez et plus vous retrouviez ce côté de l'inde que tu n'aimais pas. Mais vous étiez dans l'une des plus grandes villes, la capitale. Tu accompagnas ton père, qui avait tenu à garder secret jusqu'à ce jour quelle était sa nouvelle entreprise qui lui avait permis d'avoir un nouveau toit et un si gros salaire mais tu n'étais pas du tout prête à ça. Non pas que tu le prenais pour un imbécile depuis des années mais tu en tombais complètement des nues. Tu ne pus que le féliciter, encore et encore, t'accrochant à son cou comme l'enfant que tu étais toujours à ses yeux. Tu découvris alors son nouvel environnement de travail, son bureau, ses collègues de travail. Tu ne voulais pas lui faire honte alors tu faisais très attention à ce que tu faisais, à ce que tu pouvais dire. Mais dès qu'il te laissa seul, tu en profitas pour rapidement prendre un selfie assise dans le siège de ton père avec son grand blazer bleu marine posé sur le dossier. Tu l'envoyas alors à Milan, Summer et Ayano, accompagné d'un petit texte :

“J'ai trouvé un travail ! Il est beau mon bureau, n'est-ce pas ?”
Puis tu renvoyas quasi immédiatement après une autre photo en montrant ton badge visiteur :
“Hé non 😂 ! Je t'ai bien eu, hein ? En fait, il s'agit de le nouveau bureau à mon papa 😄 ! Je suis trop fière de lui ☺”.

Toute fière de ta petite blague, tu reposas ton téléphone après avoir eu leur réponse, et leur avoir répondu. Summer avait vraiment été adorable et tu ne pus t'empêcher de rire faiblement. Trouver un travail si rapidement, même ici, et dans un secteur dans lequel tu n'étais pas diplômée… tu ne pensais pas en être capable. En entendant la porte s'ouvrir, tu reposais tranquillement ton téléphone sur le bureau et votre journée continua. Tu l'avais trouvé vraiment très intéressante, et les personnes qui l'entouraient ne semblaient pas être mauvaises. Tu étais contente d'avoir pu partager un moment comme celui-ci avec ton père, qu'il ait pris le temps de te montrer ce qu'il faisait, même si tu n'y comprenais rien. Et qu'il soit dans l'informatique te surprit car tu pensais que seulement ton frère s'y intéressait.

Tes autres escapades se firent en compagnie de ta mère, qui semblait  avoir pensé à tout. Les lieux étaient magnifiques et elle faisait toujours en sorte que vous ayez des vêtements accordés. Votre première visite fut à Jaipur, au Patrika Gate. Un endroit magnifique et coloré, où ta mère profita de t'avoir si joliment apprêté pour te prendre en photos. Tu te prenais au jeu, exécutant chaque pose et chaque action qu'elle te demandait. Vous ressembliez un peu à des touristes mais ça n'était pas grave, l'endroit n'était pas très visité.

“Coucou ! 😊
Aujourd'hui avec ma maman, on est allée au Patrika Gate. C'est beau, n'est-ce pas ? 😄 Bon c'est un peu loin de la maison, on a dû partir très tôt mais je trouve que ça en valait le coup ! ☺ téléchargement de la pièce jointe en cours…

Summer avait été à son habitude Summer. Drôle et enjouée. Elle croyait que le point d'eau était un lac alors qu'il s'agissait d'une fontaine, et tu l'en informas. Mais elle n'avait pas tort sur un point : vous aviez l'impression qu'avec le bon alignement des astres, il vous suffirait de traverser l'une des portes pour que vous atterrissiez dans un nouveau monde.

Le Fort Rouge, à Agra, avait été tout autre chose. À côté de lui, tu te sentais vraiment minuscule mais tu aimais cette teinte rouge que ses murs arboraient. Et puis il y a quelque chose ici. Tu pouvais facilement t'imaginer, autrefois, vivre entre ses murs et te prendre pour une princesse. Mais pour ça, tu pouvais facilement compter sur ta mère car encore une fois, tu avais eu droit à une séance photo. Tu savais que tu leur avais manqué mais tu ne te doutais pas que c'était à ce point.

“Cette fois, on a été à Lal Qila, le Fort Rouge d'Agra. Olala, ça me donnerait presque envie d'être une princesse de cette époque pour pouvoir y vivre quand il n'était pas si vieux et que ses jardins étaient bien fleuris… 😌 téléchargement de la pièce jointe en cours…
D'ailleurs, on a la vue sur le Taj Mahal, mais je ne veux pas y aller. C'est assez… bizarre de visiter des morts inconnus… 🤔

Et oui. L'un des monuments les plus célèbres au monde se trouvait en face de vous, mais ni ta mère ni toi n'avaient l'envie d'y aller. Pour ta mère et bien d'autres indiens, c'était un sujet un peu tendu : bien qu'il ait gouverné l'Inde, c'est son incapacité à se reprendre en main qui conduit le pays à finir aux mains des Anglais. Et bien évidemment, un tel édifice n'avait pas été construit grâce à la générosité de tous les sujets, mais grâce à des taxes. Encore et toujours des taxes, qui causèrent une grande famine lors de la construction. Ce monument avait été érigé à cause d'une souffrance et il en entraîna avec lui bien d'autres.

Ça avait été une longue journée et après être rentrée, alors que tu t'apprêtais à aller dîner, tu sentis que quelque chose n'était pas pareil. Tes parents, assis à table, semblaient vouloir parler de quelque sans pour autant oser le faire. Et là, tu compris que ça ne sentait pas bon du tout pour toi. Tu ressentis cette désagréable appréhension te prendre, comme il y a encore quelques années, chaque fois que ton père t'annonçait une rencontre arrangée. Était-ce pour ça que tu étais revenue ? Te retrouver finalement fiancée, voire pire, mariée à un homme dont tu ignorais tout et pour lequel tu ne ressentais rien ? Tu ne pris même pas la peine de t'asseoir à table, non ; tu fis demi-tour en prétextant ne pas avoir faim et être épuisée de ta journée. La colère était en train de te monter au nez et tu pris alors ton téléphone pour envoyer un message à Summer :

“Pardon… Je rentrerai une fois que mon VISA aura été renouvelé. Je le reçois normalement dans 3 jours, et je rentre ensuite le 3 septembre pour la rentrée (c'est toujours le 5 ?)
J'ai envie de rentrer… 🥺😭

Couchée sur ton lit, tu te demandais comment tu avais bien pu te faire avoir, encore une fois ? Comment ils avaient osé te faire ça ? Tu passas la première partie de la soirée à y réfléchir, réussissant à ignorer la faim pour quelques heures. Après, ton estomac gargouillait tellement fort que tu te levas, essayant d'être la plus discrète que possible pour te trouver de quoi manger. Bien évidemment, ta mère te prit la main dans l'assiette de naan et t'invitas alors à t'asseoir pour que vous puissiez parler.

PS :[/url]Tenue et maquillage Si quelque chose te dérange, n'hésite pas à me le faire savoir !

---------------------------------

Chandini s'exprime, comme elle le peut, en cc99ff



Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources pour les vacances [SOLO][FLASHBACK]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: En dehors de la ville-
Sauter vers: