Revenir en haut
Aller en bas

-17%
Le deal à ne pas rater :
WD – My Passport 2To Noir – Disque dur externe portable
79.62 € 95.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyDim 1 Nov 2020 - 15:51

La mâtiné avait duré si longtemps que Soren avait la sensation d’avoir pris un boulet de canon en pleine tête. Son crâne se devait de rappeler au jeune homme qu’il existait, car une légère douleur se faisait ressentir depuis le milieu de son cours d’art. Fidèle a ses habitudes, l’étudiant ne suivait pas grand-chose du cours malgré l’importance de celui-ci. 

Rêvant en observant l’horizon a travers la vitre ( à la réflexion, laisser Soso s’asseoir a côté d’une fenêtre n’était jamais une bonne idée). Soren se remémora l’interview du journal qu’Ayano-san lui avait fait récemment. Pourquoi lui ? Il n’était pas la depuis si longtemps. Tout ça à cause de quelques rumeurs pathétique lancées par on ne sait qui. 

Soren en venait à se demander si aider son prochain était une si bonne chose au vu de conséquences que ca avait pour lui. Bon sang, voilà qu’il avait failli passer pour un coureur de jupon à cause de tout ça. Le jeune homme soupira, il n’avait rien contre Ayano, mais ce genre d’histoire sans fondement ne méritait pas qu’on s’attarde sur ça. 

Depuis la fin du cours, l’étudiant en art avait rejoins son casier pour y déposer ses affaires de cours. Les maux de tête ne l’avaient pas lâché, mais c’était supportable et ca passerait sûrement un peu plus tard. Soso n’aurait pas la paix de suite et avait hâte de rejoindre la salle de Kendo, car il avait besoin de se défouler un peu après avoir entendu. 

Deux personnes discutaient juste à côté de lui et une oreille indiscrète lui fit comprendre qu’il était au centre du sujet. Sur le moment, le jeune homme eut un regard blasé.

- C’est lui non ? Le type dans le journal.  
- Oui, je crois bien, si c’est le cas, il devrait avoir honte de lui. Mais sérieux, une seule ne lui convient pas visiblement.
- Ouais enfin, ce n'est que de rumeur, on m’a dit qu’il était même plutôt sympa. Et il a peut-être dit la vérité après tout.
- s'il y a des rumeurs, c’est qu’il y a un fond de vrai. Quand je pense que je n'arrive même pas à trouver quelqu’un, c’est à cause de type comme lui, c’est sûr.

Soren aurait pu se défendre, mais il n’en fit rien au final. L’étudiant à côté ouvrit son casier sans ménagement et le jeune homme le prit dans l’épaule sans se méfier une seconde. Pendant que l'autre disait avec amusement. 

- Oups, pardon, je ne t'avais pas vu.  

Mais l’étudiant avait trébuché et heurté quelqu'un d'autre en se rattrapant juste à temps afin de limiter les dégâts pour ne pas qu'ils tombent au sol. Il avait simplement fait tombé ce qu’elle tenait en main. Visiblement, c’était une étudiante, sans même la regarder dans les yeux, le jeune homme se mit accroupi pour récupérer les diverses feuilles et livres qu’il avait fait tombé. 

- Je suis désolé, j’espère que je n’ai rien déchiré.

En se relevant, il lui tendit ses affaires toujours sans la regarder, un peu honteux de cette situation et voulant fuir cet endroit au plus vite. Lorsqu’elle récupéra le tout, il lui présenta des excuses a mi-voix en s’inclinant poliment puis referma son casier pour s’en aller sans accordé un regard à qui que ce soit. Soren s’arrêta plus loin dans un couloir vide et s’adossa au mur pour profiter quelques instants du calme. Ce n’était certes qu’un cas isolé, une personne jalouse sans vraie raison. Car ceux qui connaissaient le jeune homme savaient qu’il n’avait jamais eu d’amour ou de conquête. Soren aurait pu aussi régler le malentendu, sauf qu’il s’en voulait surtout pour l’autre étudiante qui n’avait rien demandé. ... Une seconde, son carnet à dessin, ou était-il passé?

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188


Dernière édition par Soren Haruka le Mar 17 Nov 2020 - 1:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyDim 1 Nov 2020 - 17:34

Kanae avait encore du mal à se retrouver dans les couloirs de l’université. Mais il y avait - enfin - du mieux ! Cela faisait quelques jour qu’elle était arrivée et son sens de l’orientation (déjà plutôt mauvais de base) ne lui faciliatait la tâche et lui donnait l’impression de tourner en rond dans les couloirs pendant plusieurs jours. Mais peu importe ! Kanae savait pertinemment qu’elle finirait par s’y faire. Elle avait réussi à trouver ses marques en Allemagne et de nombreuses fois aux États-Unis, alors pourquoi pas dans son pays natal ?

Alors qu’elle avançait dans un couloir en cherchant son chemin, la métisse entendit quelques brides d’une conversation au sujet du journal de l’école. Et plus précisément, par rapport à l’interview d’un étudiant. Kanae avait survolé cet article, mais sans s’y intéresser réellement. Les rumeurs et leurs conséquences n’étaient pas vraiment sa tasse de thé, et encore moins quand elles étaient étalées dans la presse.

La jeune femme fut tirée de ses pensées par un choc qui lui fit lâcher les quelques cahiers et classeurs qu’elle tenait. Cela lui apprendrait à regarder devant elle plutôt que de chercher son chemin en écoutant les conversations des autres !

« Non c’est ma faute, je ne regardais pas où j’allais, désolée. » lança-t-elle alors que le jeune homme qu’elle venait de percuter se baissait pour ramasser ses affaires plus rapidement qu’elle.

Elle récupéra ses affaires et n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit d’autre qu’un « Ce n’est pas ta faute » que le jeune homme se sauva après s’être à nouveau excusé. Est-ce qu’il l’avait au moins entendue ?

« Tu vois ? Une seule ne lui suffit vraiment pas ! »

Kanae fit rapidement le lien entre la conversation des deux étudiants près d’elle et la fuite du troisième. Après un regard noir à l’attention des deux restants, elle reprit sa route en vérifiant qu’il ne lui manquait rien dans ses affaires. Tout semblait être là et en parfait état. Et même plus encore. Elle avait entre les mains à carnet qui n’était pas à elle. L’étudiante l’ouvrit, non pas par curiosité, mais pour voir si elle pouvait avoir une information sur son propriétaire comme son nom, sa classe, peu importe. Mais rien. Il n’y avait que des dessins – très beaux - au crayon en tout genre.

Peut-être que l’artiste faisait partie du club d’art ? Ou était dans la filière artistique de l’université ? L’étudiante préféra rapidement mettre ces hypothèses de côté. Aimer dessiner ne voulait pas forcément dire vouloir suivre des études dans le domaine, ou même participer à un club.

Elle n’avait plus qu’à retrouver l’étudiant comme elle le pouvait et si cela ne fonctionnait pas, elle n’aurait qu’à laisser son numéro de téléphone dans son casier. Kanae mémorisa donc l’emplacement du casier (cela lui serait très utile pour le retrouver en cas de besoin) et prit la même direction que le supposé propriétaire du carnet à dessins en espérant tomber sur lui rapidement. Kanae hésita à un embranchement et opta finalement pour le chemin le plus calme. Vu la conversation des deux idiots, le dessinateur avait dû subir cela plusieurs fois et donc recherchait la solitude pour pouvoir souffler.

Bon choix ! Le regard de Kanae se posa rapidement sur le jeune homme qu’elle avait bousculé. Elle s’approcha calmement pour pouvoir lui rendre sa propriété. Comment s’appelait-il déjà ? Elle avait lu son nom dans l’interview. Soren ? Oui, cela devait être son prénom !

« Hm.. Soren - » La dernière syllabe fut presque murmurée. Peu habituée aux politesses japonaises, elle ne s’en souvint qu’après coup. « Haruka-san ? » C’était bien comme cela ? C’était beaucoup trop compliqué après seize ans à parler anglais ou allemand sauf avec ses grands-parents. « Je crois que ce carnet est à toi. » Pour accompagner ses paroles, Kanae tendit le carnet à Soren en lui faisant un léger sourire.

Ce n’est qu’à ce moment que Kanae se permit d’observer rapidement son interlocuteur. Pas à cause de cette stupide interview et des rumeurs autour du jeune homme, elle le fit simplement parce qu’elle avait cette habitude. Cela lui permettait de ne pas oublier les personnes qu’elle rencontrait après tout.

« Oh ! Je m’appelle Kanae Evans. On s’est bousculé il y a quelques minutes. » Se présenter, c’était une bonne idée. Elle connaissait son nom mais pas lui. Mais de là à mentionner leur bousculade ?

Kanae hésita un moment. Une question lui brûlait les lèvres mais elle n’était pas forcément en droit de la poser. Elle glissa rapidement une mèche de cheveux derrière son oreille en pensant le pour et le contre (en moins d’une seconde donc) avant de se lancer.

« Est-ce que ça va ? Enfin.. On ne se connaît pas ni rien, désolée. C’est juste que.. Hm. J’ai vu l’interview dans le journal. »

S’inquiéter pour les autres ? C’était dans sa nature. Après tout, Kanae avait comme discipline majeure la psychologie pour une bonne raison.
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyDim 1 Nov 2020 - 17:46

Soren n’avait pas réalisé tout de suite la perte de son bien le plus précieux. Il avait d’abord soufflé un instant avant de s’en rendre compte. Mais lorsque ce fut le cas, il s’affola un peu, ouvrant son sac pour regarder dans son sac en bandoulière s’il ne l’avait pas mis dedans. Rien a part, les quelques affaires qu’il avait gardées. Bon réfléchissons par étapes. 

Il était allé à son casier et avait sorti toutes ses affaires dedans pour ensuite récupérer celle dont il avait encore besoin. Son carnet en dernier au moment ou… ou il avait pris le casier voisin et fait tomber les affaires de l’élève. Oh non, il n’avait pas fait ça quand même. Sur le moment, le jeune homme se maudit intérieurement d’être aussi gauche parfois. 

Une petite voix le tira de ses pensées, quelqu’un qui l’appelait par son prénom. C’était osé et pas vraiment de bon goût avec ce qui arrivait en ce moment. Soren n’aurait rien dit dans tous les cas, mais la jeune femme se reprit presque aussitôt tant bien que mal avant de lui rendre son bien que le jeune homme prit d’un geste un peu méfiant sur le moment. 

Elle se présenta ensuite, Kanae Evans, Evans … Ce n’était pas du tout Japonais et pas besoin d’être un surdoué pour s’en rendre compte. Ce qui fit la lumière sur le fait qu’elle avait utilisé son prénom directement. C’était elle qu’il avait bousculé et elle avait fait tout ce chemin juste pour lui rendre son bien. Soren commença à se détendre un peu mais ca ne dura pas lorsqu’elle se mit a parler du journal. 

- Je vois… Evans. Moi, c’est Haruka Soren, même si ce n’est pas utile que je me présente visiblement. Enchanté de faire ta connaissance. 

Soren l’observa calmement et il fut l’espace un instant captivé par ses yeux vert. L’étudiant se sentait un peu moins seul a ce niveau, bien que les siens soient plus sombres que ceux de la jeune femme. Elle lui avait posé une question et il aurait été impoli de lui mettre un vent alors qu’elle avait fait l’effort de lui rendre son bien. 

- Je vais bien et toi ? J’espère que je ne t’ai pas fait mal. Je te remercie pour mon carnet, j’étais au bord de la crise cardiaque en réalisant que je ne l’avais plus.

Avec tout ça, l’essentiel, c’était encore de savoir si elle allait bien. Ce défaut que Soso avait de faire passer les autres avant lui-même. Le jeune homme resta tout de même impassible. Après tout, il ne voulait pas se faire avoir par une quelconque manœuvre pour le faire plonger dans d’autres histoires. Bon, OK, on frôlait la paranoïa là. Soren se reprit très rapidement en voulant croire à la sincérité de Kanae, si elle avait eu des mauvaises intentions, la jeune femme ne serait sûrement pas en face de lui. Il se risqua alors à dire d’un ton calme. 

- Si tu as lu cette interview, tu dois avoir une idée toute faite de moi, je suppose. Si c’est pour en rajouter une couche, ne m’en veut pas, mais je ne suis plus d’humeur a ça.  

Nullement agressif, il annonçait juste la couleur avec autant de politesse que possible. Elle comprendrait probablement qu’il en avait eu pour son argent avant. Il tenta malgré tout un faible sourire pour la rassurer.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyDim 1 Nov 2020 - 17:56

Kanae remarqua la méfiance de Soren quand il récupéra son carnet. Est-ce qu’il la percevait comme une menace ? Elle n’en avait pas vraiment le physique. Mais en l’appelant par son prénom, elle avait commis une impolitesse, elle le savait. Mais quelle idée de fonctionner de cette façon ? Elle n’était franchement pas habituée à utiliser le nom de famille d’autrui pour s’adresser à eux, et cela malgré les quelques semaines qu’elle avait passées au Japon depuis son retour. Et même en se rattrapant après. Il ne la connaissait pas et pourtant elle l’avait interpelé par son nom.

Soren se présenta tout de même en rappelant le fait qu’elle connaissait déjà son identité avant cela.

« J’ai fait le lien entre l’interview et la conversation des deux autres près de ton casier, désolée. » se justifia-t-elle.

Évidemment, Kanae savait que cette explication pouvait jouer en sa défaveur. Si Soren avait dû subir des railleries et autres messes-basses à cause de l’interview, il pouvait se braquer très rapidement ou prendre la fuite. Mais elle préférait être honnête avec le jeune homme.

« Non non tout va bien, ne t’inquiète pas ! » répliqua-t-elle en souriant doucement. « Et ce n’est rien pour ton carnet. J’avais peur de ne pas te retrouver pour pouvoir te le rendre. »

Elle comprenait complètement l’état de stress dans lequel l’étudiant s’était trouvé en remarquant qu’il lui manquait son carnet. Elle aurait été dans le même état si elle avait perdu un objet auquel elle tenait vraiment. D’ailleurs, elle ne mentionna pas le fait qu’elle avait rapidement feuilleté le carnet. Elle savait que Soren pourrait mal le prendre.

L’artiste finit par répliquer suite à la remarque qu’avait fait Kanae sur l’interview. La jeune femme fut surprise par sa réaction et écarquilla légèrement les yeux sous la surprise. Le ton état calme et Soren n’était pas impoli, mais Kanae n’aurait jamais pensé que quelqu’un puisse penser cela d’elle. Mais à quoi pouvait-elle s’attendre d’autre au final ? Soren ne la connaissait ni d’Ève ni d’Adam et elle se permettait de l’interroger à ce sujet.

« J’ai lu l’interview en diagonale oui, mais c’est tout. Et selon moi, ce ne sont pas juste quelques lignes sur toi dans le journal d’une école qui peuvent dire qui tu es. » expliqua-t-elle calmement. « Je voulais juste savoir si ce n’était pas trop dur pour toi aujourd’hui. Je me suis dit que tu avais dû entendre pas mal de choses sur toi aujourd’hui alors voilà.. »

L’étudiante en section littéraire gardait un ton calme et un léger sourire accroché aux lèvres tout du long de son explication. Elle ne voulait aucunement braquer Soren, seulement lui faire comprendre qu’elle pouvait être là pour discuter avec lui-même s’ils ne se connaissaient pas. L’étudiant pouvait refuser et préférer aller voir ses amis, ce n’était pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyDim 1 Nov 2020 - 18:57

Soren observa calmement son carnet avant de le ranger dans son sac alors qu’elle lui avouait avoir peur de ne pas rendre son bien. Au pire, l’étudiant aurait qu’a en commencer un autre, le carnet en lui-même n’avait pas d’importance a vrai dire. Mais l’évidence voulait qu’il s’agissait plutôt de son contenu qui avait de la valeur d’origine sentimental. 

Bon, une bonne nouvelle, elle se moquait visiblement de ce qui était dans le journal… Ce qui tira un soupire de soulagement. Il en fallait plus pour connaître quelqu’un, c’était évident et elle semblait plus réfléchir sur la question que d’autre. La suite le surpris un peu, heureusement non, c’était le seul à vrai dire. Soren l’observa, elle s’inquiétait pour lui ? C’était une première et le jeune homme se devait de faire remarquer. 

- D’habitude, c’est l’inverse et ce n'est pas aux autres de s’en faire pour moi. Ne t’inquiète pas, j’en ai vu d’autres.  

Soren sourit doucement, c’était la vérité et de toute façon, il ne savait pas mentir. L’étudiant pouvait être honnête avec elle et lui avouer la vérité. Le ton de la jeune femme était calme et mettait en confiance. On aurait ou croire un psychologue sur le moment. Soso s’inclina alors poliment pour la remercier dans les règles et la rassura. 

- C’est la première fois, je n’ai pas été harcelé si c’est ce que tu penses. Mais l’idée de ce genre d’histoire qui ont pu courir sur moi n’est pas plaisante. Heureusement qu’Ayano-san a tué les choses dans l'œuf en me donnant une occasion de me défendre.  

Il lui sourit doucement avant de se rappeler les règles de politesse, toujours offrir quelques choses quand une personne vous rend service. Soren n’allait pas changer avec tout ça. Kanae n’allait pas payer pour ce genre d’histoire, alors Soren réfléchit rapidement a ce qu’il pourrait dire ou faire sans que ce soit mal prit par la jeune femme. Ah tiens, autant la laisser choisir, eh puis elle avait l’air plutôt sympa l’occasion de se faire un ami était plutôt une bonne chose. 

- N’en parlons plus d’accord, ca serait vite du passé. Est-ce que je peux faire quelque chose pour te remercier ? J’y tiens Evans-san. Où Kanae, c’est comme tu préfères, je ne suis pas entièrement Japonais et mon éducation non plus. Donc tant qu’on est entre nous l’usage des prénoms ne me pose aucun souci.


Soren lui fit un léger sourire. Il n’était pas idiot et avait saisit depuis le début que ca semblait normal pour elle d’utiliser le prénom. L’étudiant n’était pas contre à vrai dire.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyDim 1 Nov 2020 - 19:05

Kanae observa Soren ranger son carnet et fut soulagé de voir qu’il ne lui demandait pas si elle avait regardé à l’intérieur. Elle ne se sentait pas capable de lui mentir en lui affirmant que non mais d’un autre côté, elle savait que certaines personnes pouvaient se vexer face à tant de curiosité. Et cela, même si cette curiosité était justifiée : l’étudiante cherchait simplement un moyen de retrouver facilement le propriétaire du carnet à dessin au début. Mais sa curiosité avait pris le dessus et elle avait tourné quelques pages pour découvrir des dessins au crayon : des scènes naturelles et d’autres où se trouvaient une jeune femme. Une proche ou un membre de la famille de Soren peut-être. Elle ne le saurait pas tout de suite, ou même jamais puisqu’elle ne poserait pas la question.

Le sujet du carnet clos, Kanae s’était ensuite inquiétée pour l’étudiant. Elle savait ce que les rumeurs pouvaient faire. Elle l’avait même vécu. Lors de son dernier déménagement aux États-Unis, en Virginie plus précisément, une rumeur avait couru dans son lycée – seulement une dizaine de jours – disant que Kanae avait été virée de son dernier établissement, ce qui avait poussé ses parents à quitter l’Illinois. La jeune femme, alors adolescente, n’avait pas été très impactée : elle n’avait pas l’intention de devenir inséparable avec ses camarades de classe. Mais le fait d’entendre des conversations la concernant alors qu’elle passait auprès d’un groupe n’avait jamais été agréable.

« J’espère que ça se limitera à eux dans ce cas. » répondit Kanae avec un sourire avant de poursuivre. « Ce n’est pas vraiment agréable d’entendre les autres parler de soi comme ça. Enfin.. Peu importe. »

C’était sorti tout seul sans qu’elle ne comprenne pourquoi. Peut-être était-elle trop plongée dans ses souvenirs ? En effet, Kanae n’avait absolument pas l’intention de mentionner ce qu’elle avait pu vivre à son arrivée en Virginie. La rumeur s’était rapidement tassée et puis elle était à des milliers de kilomètres à présent. Elle préféra donc ne pas continuer sur ce sujet. Mais si Soren l’interrogeait, elle répondrait sans aucun problème.

Evans-san. La jeune femme faillit afficher une petite grimace. Elle n’était vraiment pas du tout habituée à ces formules de politesse. Et puis son nom de famille n’était clairement pas adapté non plus. Peut-être aurait-elle dû demander à être inscrite avec le patronyme de sa mère ? Mais à quoi bon au final ? Même si son nom de famille avait eu une connotation japonaise, ses yeux verts et ses manières auraient continué à dénoter parmi les étudiants japonais.

« Je préfère Kanae si ça ne te dérange pas. » répondit-elle en passant une main sur sa nuque. « Je ne suis au Japon que depuis un mois, je ne suis toujours pas habituée à être appelée autrement. »

Kanae nota également que Soren avait mentionné ses origines ou en tout cas qu’il n’était pas entièrement japonais. La couleur de ses yeux l’avait déjà mise sur cette piste, mais ces gênes auraient pu venir d’un grand-parent ou d’une génération antérieure.

« Et tu n’as pas besoin de me remercier ! Je n’ai fait que te rendre tes affaires après tout. »

Et elle n’avait pas fait ça pour avoir quelque chose en échange. Mais si Soren insistait, elle lui demanderait peut-être une astuce pour ne plus se perdre dans ces couloirs ou alors une bonne adresse en ville pour pouvoir boire un café en travaillant. C’était largement suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyDim 1 Nov 2020 - 19:40

La situation avait pris une tournure inattendue depuis un petit moment, Soren n’osait pas encore trop détailler le visage ou le corps de Kanae de peur qu’elle ne le prenne mal. Au vu du prétendu passif qu’on faisait peser sur ses épaules, maintenant le jeune homme avait la sensation qu’un seul mouvement de travers transformerait la sympathie de la jeune femme en méfiance. 

Ce qu’elle dit laissa l’étudiant perplexe. La fin de sa phrase en tout cas, Kanae semblait avoir elle aussi ce genre de passif ? Des rumeurs ? Même si c’était le cas, ca venait de son passé et Soren se voyait mal lui poser une question indiscrète sur le sujet. Il se doutait qu’il faudrait tôt ou tard affronté tout ça de son côté, mais entre sa famille et le reste ici, ce n’était plus aussi simple. Soren voyait tellement plus de facilité à fuir en espérant sur ca se règle tout seul. Mais ce n’était pas la solution, pas la sienne en tout cas. Il apprit qu’elle était là depuis un mois au passage et fut surpris d’un détail. 

- Je comprend mieux, ca ira avec toute les règles de courtoisie japonaise… c’est un peu à cause de ça que je paie les pots cassé maintenant. Ma mère est américaine alors forcement, j’ai des mauvaise habitude, si l’on peut dire. Tu devrais faire attention si tu ne veux pas te retrouver à ma place.  

Il lui avait dit ça avec un sourire très faible, les rumeurs allaient vite à Kobe, bien plus vite qu’a d’autres endroits visiblement. Soren avait peut-être tiré la queue du diable sans être prêt à affronter les cornes de celui-ci. Donc la prévenir été la moindre des choses pour qu’elle ne soit pas embêtée. Il s’écarta un peu une fois qu’elle repoussa sa proposition, nullement décidé a insisté et dit d’un ton calme. 

- Je comprend, et puis c’est peut-être pas plus mal. Si on te voit avec moi, qui sait ce qui se dira en fait. Je m’excuse, j’aurais sûrement mieux fait de me taire. Mais si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas malgré tout. Je te dois un service quand même. Pour mon carnet et pour ta gentillesse Kanae.

C’était honnête, même s’il n’était pas à l’aise et bafouiller légèrement en parlant. Elle lui avait fait une très bonne impression, ce qui en général voulait dire que Soren serait là pour se rendre utile ou ne la repousserait pas pour x raison. Il fit mine de vouloir partir et s’inclina malgré tout une dernière fois pour la remercier dans les règles.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyLun 2 Nov 2020 - 14:35

Kanae remercia intérieurement Soren qui n’avait pas rebondi sur sa confession involontaire. Ce n’était pas forcément le fait qu’elle ne connaissait que très peu le jeune homme qui la dérangeait, mais simplement, elle n’avait pas envie de s’étendre sur ce sujet et sur les rumeurs absurdes dont elle avait été victime deux ans auparavant.

Les rumeurs sur Soren n’étaient dû qu’à sa politesse et sa courtoisie ? L’étudiante n’avait pas tout l’article en mémoire, mais la conversation qu’elle avait surprise près du casier de Soren lui faisait penser qu’on le prenait pour un Don Juan à tort. Les autres pensaient vraiment qu’être avenant envers une personne, quel que soit son genre, étaient une bonne raison pour affubler quelqu’un de cette réputation ? On se croirait revenus au collège.

« Merci pour le conseil. » répliqua-t-elle avec un petit sourire aux lèvres. Elle savait pertinemment que ses habitudes et ses manières pouvaient être mal perçues alors elle ferait davantage attention à présent

Kanae nota également que Soren avait des origines américaines, tout comme elle. Sa curiosité était revenue au galop et l’étudiante mourrait d’envie de questionner son interlocuteur à ce sujet. D’où venait sa mère ? Avait-il vécu aux États-Unis ? Mais encore une fois, elle se retint. Elle n’était pas proche de Soren et il pourrait trouver tout cela plutôt déplacé. Peut-être aurait-elle l’occasion d’en savoir plus sur le jeune homme plus tard ?

L’étudiante finit par refuser la proposition de Soren pour la remercier et ce dernier ne lui en tint pas rigueur. Tant mieux. Par contre, sa réflexion sur le fait qu’il valait mieux qu’elle ne soit pas vue avec lui lui fit légèrement froncer les sourcils. Est-ce qu’il pensait vraiment qu’elle se souciait d’être le sujet d’une nouvelle rumeur ? Presque personne ne la connaissait ici et puis elle avait l’habitude d’être la nouvelle. Non, là, Kanae ne s’inquiétait que pour Soren. Mais avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, le jeune homme la remercia à nouveau avant de faire mine de partir. Elle n’allait pas le retenir s’il voulait partir.

Après avoir jeté un bref coup d’œil dans le couloir, Kanae dut se rendre à l’évidence : elle ne savait absolument où elle était et par où elle devait partir pour pouvoir rejoindre le bâtiment où se trouvait sa chambre ou même aller repérer ses salles de cours.

« Soren, attends s’il te plaît ! » Elle se mordit la lèvre inférieure par réflexe en jouant un court instant avec les affaires de cours qu’elle tenait contre elle. « Je ne me repère pas très bien dans les couloirs pour le moment et.. Je pense que je me suis un peu perdue en te cherchant. »

Un peu perdue ? Non, Kanae était complètement perdue. Bien sûr, elle pourrait se déplacer par hasard pour finir par retrouver son chemin. Mais c’était tout de même plus agréable si quelqu’un pouvait l’aider. Cela lui permettrait de compenser un peu son très mauvais sens de l’orientation.

« Tu penses que tu pourrais m’aider s’il te plaît ? Enfin.. Si ça ne te dérange pas. Ou alors juste m’indiquer le chemin le plus court pour rejoindre les dortoirs ? Ou.. Ou je peux me débrouiller, désolée. »

La demoiselle n’avait pas l’habitude de demander de l’aide. Vraiment pas l’habitude. La faute à son enfance en solitaire où elle avait dû apprendre à se débrouiller seule. Alors cela lui demandait un gros effort de poser cette question à Soren.
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyLun 2 Nov 2020 - 19:00

La voix de Kanae l’arrêta net alors qu’il s’apprêtait à s’en aller. Le jeune homme se retourna avec un air curieux sur le visage. Que voulait-elle ? Avait-elle finalement accepté la proposition du jeune homme. Non pas vraiment, elle avait juste besoin d’aide pour retrouver son chemin vers le dortoir. Ca tombe bien, l’étudiant y aller donc autant l’emmener avec lui. Il lui répondit avec un léger sourire. 

- Non ça ne m’embête pas du tout. J’y vais en fait. Par contre, ne m’en veut pas mais je ne compte pas vraiment passer par l’entrée principal. Plutôt par l’entrée arrière, c’est un peu plus long. Tu viens ?  

Il lui fit un second sourire puis se remit a marché. Quelque chose m’intriguait, cette façon qu’elle avait à lui demander un service, on aurait dit qu’elle était mal à l’aise. Comme si elle n’aimait pas embêter les gens, d’une certaine façon, il y avait vu quelque chose de familier, car lui-même était comme ça. S’excusant à outrance ou abandonnant l’idée de demander aux autres quoi que ce soit. Maintenant, il voulait en apprendre plus sur elle et pendant qu’ils marchaient, l’étudiant risqua un regard. Des yeux verts et un joli visage encadré par des longs cheveux bruns. Elle avait l’air particulièrement discrète visiblement. Soren détourna le regard de peur que cela ne la gêne et demanda alors d’un ton curieux, car le trajet prendrait un peu de temps. 

- Alors euh… Tu étais ou avant de venir au Japon. Je te rassure, c’est sans arrière pensé au cas où tu te fais des idées.  

Euh, attends quoi ? Il n'avait pas dit ça quand même. Soren avait une furieuse envie de se taper la tête conte un mur là. Cette histoire avec le journal lui avait tellement fait perdre pied qu’il ne parvenait plus a se conduire normalement. Encore que s’il la connaissait un peu mieux, le jeune homme n’aurait pas été inquiet sur ce qu’elle pourrait penser à chaque question ou geste de sa part. Non la, il fallait rattraper ça tout de suite. 

- Enfin ce n’est pas ce que je veux dire… Ce n’est pas contre toi hein. Juste que ce n’est pas mon genre de faire le don Juan avec la première fille venu… Enfin non, je ne te considère pas non plus comme ca, tu es même plutôt belle… Je m’enfonce… 

Soren soupira, il avait perdu ses moyens alors autant se taire quelques instants pour reprendre pied avant de la faire fuir définitivement. C’est ce genre de réactions qui avait dû jouer en sa défaveur… Ce besoin de ne pas blesser les gens en face de lui, avec son honnêteté maladive. D'autant que ça partait toujours d'un rien dans son cas. Soso parvint enfin à dire une phrase cohérente. 

- Tu n’a rien à craindre quoi que je dise ou fasse… Voilà. Cette histoire de journal va me rendre fou.  

Il avait dit la fin d’une voix basse pour lui, mais ce n’était pas dur à entendre. L’étudiant espérait en silence qu’elle ne le prendrait pas mal mais il était prêt à recevoir une tarte dans la face. Tiens, un détail ne lui avait pas sauté aux yeux jusqu’à maintenant, car il évitait de trop la regarder, mais elle semblait vraiment chargé. Soren demanda alors d’une voix plus calme et douce. 

- Tu peux me passer tes livres si tu veux, ca soulagera un peu tes bras non ? Ca me fait plaisir ne t’en fait pas, sauf si ca t’embête bien sûr.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyMar 3 Nov 2020 - 20:20

Cela avait demandé un gros effort à Kanae de demander de l’aide à Soren. Aussi, elle fut soulagée de voir le jeune homme s’arrêter et se tourner vers elle. Non pas qu’il ait l’air de quelqu’un capable de laisser une demoiselle en détresse sans se retourner, mais l’étudiante aurait retenu sa leçon si sa demande était restée sans réponse. Elle n’aurait simplement plus rien demandé à personne pour un moment – pour ne pas changer à ses habitudes.

« Merci beaucoup ! » lança-t-elle avec un sourire avant de se mettre en marche près du jeune homme.

Sur le chemin, la demi-américaine essaya de mémoriser quelques repères. Ce n’était peut-être pas le chemin le plus court pour aller jusqu’aux dortoirs, mais cela pouvait toujours lui servir. C’est sûrement pour cela qu’elle ne remarqua pas le regard que Soren avait posé sur elle. D’ailleurs le jeune homme prit la parole pour lui demander d’où elle venait. Mais avant que Kanae ne puisse répondre, il commença à essayer de la rassurer – sans en avoir besoin – en s’enfonçant de plus en plus.

Kanae tourna la tête vers lui, posant un regard mi-rieur mi-amusé sur le jeune homme et le laissa partir dans ses justifications pour voir jusqu’où il pourrait aller. Ne rigole pas. Tout ce qu’il fallait, c’est qu’elle évite de rire ou de pouffer en voyant l’étudiant se débattre. C’était assez drôle comme situation. Soren ne voulait pas donner l’impression d’être trop curieux, ni trop entreprenant, sûrement à cause de cette interview dans le journal. Et puis.. Plutôt belle ? La jeune femme détourna le regard pour fixer devant elle alors que ses joues prenaient une légère teinte rosée. Elle n’avait pas l’habitude des compliments et ne savait généralement pas comment réagir suite à cela. Heureusement, l’étudiant reprit la parole dans un murmure, ce qui permet à Kanae de reprendre une certaine contenance.

« Tu n’as pas à te justifier pour chaque question tu sais ? » expliqua-t-elle en reposant son regard vert sur le jeune et en lui souriant légèrement. « Ce qui est écrit dans ce journal ne te définit pas, même si certains le croient. Sois juste toi-même, il y aura toujours des personnes pour médire. »

Elle conclut par un léger haussement d’épaules pour souligner la bêtise de cette situation. Elle continua à marcher aux côtés de Soren avant de finalement répondre à sa question.

« J’étais aux États-Unis, en Virginie plus précisément. Enfin pour les deux dernières années. J’ai pas mal déménagé là-bas et en Allemagne à cause du travail de mon père. » Elle ponctua sa phrase par un léger sourire avant de reprendre. « En fait, j’ai passé treize ou quatorze ans aux États-Unis et deux en Allemagne pour faire plus simple. »

Kanae ne voulait pas forcément assommer Soren en lui racontant tous ses déménagements alors elle se limiterait à ses informations pour le moment. Elle développerait davantage si Soren lui posait la question.

« Tu as dit que ta mère est américaine non ? Tu as toujours vécu au Japon ou tu as vécu aussi là-bas un moment ? »

Soren lui proposa ensuite de de prendre ses livres. Instinctivement, le regard de Kanae se posa quelques secondes sur ses affaires avant de remonter vers Soren.

« Oh non ne t’inquiète pas, c’est moins lourd que ça en a l’air ! »

C’était la stricte vérité. Et puis, Kanae se voyait mal laisser Soren porter ses affaires alors qu’il avait lui-même un sac.
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyMar 3 Nov 2020 - 21:50

Bon au moins, elle ne l’avait pas mal prit. C’était déjà ça, sinon le jeune homme s’en serait encore plus voulu pour le coup. Kanae le rassura alors sur le fait qu’il n’avait pas besoin de se justifier, mais plutôt de rester lui-même malgré les dires du journal. Soren n’aurait pas su quoi répondre a ça, mise a part merci peut-être, mais c’était un peu tard. 

Elle en dit un peu plus sur elle sans soucis, visiblement elle avait l’air d’avoir vu beaucoup d’endroits. Donc, elle était au États-Unis avant d’arriver ici. En plus de l’Allemagne… Où était-ce ? En Europe, non ?  Soren buvait littéralement ses paroles jusqu’à ce qu’elle parle du travail de son père… donc, elle pourrait être amenée à partir à nouveau ? Soso se dit que c’était malvenu de poser ce genre de question et d’ailleurs, elle en avait aussi. 

- Eh bien, elle et ma tante sont originaires de l’Illinois. Mon grand-père y possède une grande entreprise de je ne sait plus quoi. Mais en ce qui me concerne, je suis né à Kyoto et j’ai passé ma vie là bas. De mémoire, je ne me souviens pas avoir quitté le Japon une seule fois, principalement à cause du fait que le reste de ma famille et implanté a Kyoto depuis plusieurs générations et possèdent une entreprise centenaire. Je t’envie un peu, j’avoue. Voyager… Ca doit être la plus belle des vies.  

Bien évidemment, elle refusa en prétextant que ce n’était pas si lourd et Soren se voyait mal lui arraché tout ça des mains. Alors, peut-être changerait-elle d’avis plus tard. De toute façon, il arrivait dehors. Il ouvrit la porte et invita Kanae a passé, car elle avait les mains prises. Donc, elle avait du mal à se repérer dans les couloirs, est-ce que c’était le même cas dans tout le campus ? Si elle n’était pas la depuis longtemps, personne ne lui avait fait visité non ? 

L’air se devenait plus frais de jour en jour. L’hiver approchait doucement son étreinte glaciale sur le pays du Japon et du reste du monde aussi. Mais la en fait, le seul monde pour Soren, c’était le moment qu’il passait avec elle. Il était parti pour passé une mauvaise journée et sans rien faire de spécial, elle lui avait permis d’oublier les tracas sans porté sur lui aucun jugement. Soren se risqua alors a proposé, comme si il se doutait qu’elle ne le ferait pas d’elle-même. En se massant la nuque, il dit alors.

- Je me demande, tu as visité le campus ? Sinon tant que tu m’as sous la main, je peux te faire une visite guidée… Bon j’avoue que ce n’est pas mon fort vu que j’en ai jamais fait en fait. Mais je veux bien essayer si ça peut te rendre service.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyMer 4 Nov 2020 - 12:32

Ayant vécu à de nombreux endroits, Kanae ne s’était jamais dit que quelqu’un ne pouvait pas situer l’un des pays qu’elle citait. Elle ne se doutait donc absolument pas du fait que Soren puisse s’interroger sur la localisation de l’Allemagne. D’ailleurs le jeune homme ne posa pas la question. C’était peut-être une bonne chose, Kanae aurait pu parler de cela pendant des heures en expliquant la différence culturelle entre les différents endroits où elle avait vécu, les différences culinaires aussi, etc.

La mère de Soren venait de l’Illinois ? Quelle coïncidence. Kanae y avait vécu pendant 4 ans alors que son père avait été muté du côté de Belleville. Elle avait apprécié y vivre, notamment grâce à la proximité de Saint-Louis qui n’était qu’à 30 minutes de route. Mais plutôt que de se perdre dans ses souvenirs et ses pensées, l’étudiante se concentra sur la réponse du jeune homme. Il n’avait donc jamais quitté le Japon. Kanae trouva cela dommage, mais elle savait pertinemment que tout le monde n’avait pas l’occasion de vivre à l’étranger alors elle ne pouvait pas le blâmer pour cela.

« Ce n’est pas toujours facile d’être la nouvelle d’une école tous les deux ans tu sais. Des fois, je me dis que j’aurais apprécié un peu de stabilité. Mais je suis quand même contente d’avoir pu découvrir autant d’endroits. » expliqua-t-elle avec un petit sourire. Elle ne regrettait absolument pas d’avoir vu tant de villes et de pays, mais elle se souvenait très bien de cette boule au ventre à chaque rentrée dans un nouvel établissement. « C’est amusant quand même, je suis restée 4 ans en Illinois. Je crois même que c’est un des endroits où je suis restée le plus longtemps jusqu’à maintenant. »

La jeune femme s’arrêta quelques secondes de parler pour formuler une nouvelle question. Elle avait bien compris que Soren aurait aimé voyager un peu et elle voulait savoir ce qui l’en avait empêché. Ne serait-ce que pour quelques de vacances ou un semestre d’études à l’étranger. Est-ce que l’entreprise de sa famille était si prenante ? Quelle entreprise pouvait empêcher cela ? Ou alors sa famille était-elle plutôt conservatrice et le poussait à en prendre la suite ?

« Tu n’as pas pu voyager à cause de l’entreprise de ta famille ? Même juste quelques semaines pour aller découvrir l’Illinois et rencontré ta famille maternelle ? » Après un arrêt, elle reprit en reposant son regard devant elle « Désolée, c’est peut-être un peu indiscret. Je trouve juste cela dommage. »

À nouveau, Kanae glissa une mèche de cheveux derrière son oreille. C’était un réflexe quand elle réfléchissait en général, mais également quand elle était gênée ou qu’elle cherchait ses mots. La curiosité la poussait à demander la nature de l’entreprise de la famille Haruka, mais la raison la retenait. Peu importe, elle aurait peut-être l’occasion d’en apprendre davantage plus tard ou une prochaine fois.

Le duo arriva enfin à une porte menant à l’extérieur et Soren l’ouvrit pour la laisser passer, ce qu’elle fit en le remerciant. Kanae glissa ensuite un regard sur les alentours pour découvrir cet endroit qu’elle n’avait pas encore vu et fut contente d’avoir opté pour un simple pull gris. L’été avait laissé sa place à l’automne et les températures avaient baissé même si elles restaient encore agréables pour le moment. La jeune femme soupira doucement avant de se tourner à nouveau vers Soren qui venait de lui proposer une visite guidée du campus.

« Je l’ai visité rapidement toute seule mais ça ne m’a jamais aidée je dois avouer. Alors si ça ne te dérange pas, je veux bien que tu me montres quelques endroits. »

La compagnie de Soren était tout de même agréable alors s’il lui proposait une telle chose, elle n’avait aucune raison de refuser son aide.
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyMer 4 Nov 2020 - 19:01

Le monde ne devait pas être aussi vaste que cela, car Kanae avoua avoir vécu dans l’État d’où venait sa mère. Mais ca ne s’arrêta pas là et d’autre information arrivèrent aux oreilles de Soren. Kanae aurait apprécié plus de stabilité… Avait-elle tant déménagé pour en arriver à cette conclusion ? Allait-elle rester ici longtemps ? Soren avait bien envie d’en savoir plus, en fait, plus elle parlait et plus l’étudiant la trouvé intéressante. 

Elle lui demanda pourquoi il n’avait pas ou voyager, au moins pour voir sa famille du côté américain. Eh bien, la réponse n’était pas évidente à donner. Soren ne voulait pas que de la pitié vienne à se mêler a la discussion s’il avouait la plupart des raisons qui l’on pousser… Non retenu plutôt au Japon. Il dit alors avec un ton détendu. 

- Il n’y aucun mal a posé une question, si ca devient indiscret, je n’y répond tout simplement pas. Mais oui, du côté de mon père, c’est compliqué de se déplacer vu qu’il gère un dojo de Kendo. Ajouté à ça que je suis le premier-né de ma famille, ça ne me laisse pas beaucoup de choix au final.  

Il lui fit un léger sourire avant d’ajouter d’un ton plus curieux, mais en Anglais cette fois, car il jugea que ce serait plus confortable pour la jeune femme. 

- J’ai appris la langue avec ma mère, tu préfères peut-être ça au Japonais non ? Mais dis moi, tu resteras ici longtemps où c’est temporaire ?  

Après quoi, il se dit qu’il valait mieux commencé la visite après un passage au dortoir quoi qu’il en soit. Soren réfléchit à des solutions pour qu’elle s’y retrouve plus facilement sur le campus. Si besoin, il pourrait aussi lui faire un tour de la ville. Mais ce n’était pas le sujet pour le moment. Pendant sa réflexion, il proposa à l’étudiante avec un léger sourire. 

- On peut commencer par rejoindre le dortoir histoire que tu puisses poser tes affaires et moi les miennes au passage. Après, tu préfères commencer par quoi ? Les lieux utiles ? Les endroits calmes ? Ou tu aurais une préférence particulière pour débuter ?   

Il y avait la Bibliothèque, les salles de clubs, le gymnase, le parc… Bref l’embarras du choix pour qu’elle puisse trouver son bonheur. Soren commençait déjà à prendre le chemin du dortoir en contournant le bâtiment d’où ils sortaient. En s’assurant de ne pas être trop proche pour ne pas la mettre mal à l’aise. 

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyVen 6 Nov 2020 - 21:59

Kanae fut rassurée d’entendre Soren lui affirmer que s’il trouvait une de ses questions indiscrètes, il se contenterait de ne pas lui répondre. Au moins, elle savait qu’il ne prendrait pas la mouche à cause de ses manières trop occidentales. Il expliqua ensuite la raison de ses non-voyages et la métisse fut presque désolée pour lui. Elle savait très bien que la culture et les coutumes japonaises étaient différentes de celles dans lesquelles elle avait été élevée ; et cela, même si sa mère avait mis un point d’honneur à lui inculquer sa culture japonaise. Mais Soren avait-il envie de succéder à son père dans le dojo familial ? C’était, selon elle, le plus important. Pourtant, elle ne dit rien et se contenta d’acquiescer avec un léger signe de la tête. Partir sur ce terrain était dangereux : cela revenait à mettre en cause la culture du pays dans lequel elle se trouvait et Soren pouvait ne pas apprécier cela même si sa mère était américaine. La jeune Evans ne savait pas exactement à quel point il avait baigné dans la culture occidentale, donc autant ne pas prendre de risque.

La suite de la conversation surpris Kanae. Non pas à cause des questions posées, mais à cause du changement de langue. Cela faisait un mois qu’elle était au Japon et donc un mois qu’on ne lui avait pas parlé en anglais. Durant le dernier mois, elle avait vécu chez ses grands-parents qui ne parlaient pas couramment anglais et ses parents favorisaient le japonais pour habituer son petit-frère à cette nouvelle langue. Et jusqu’à présent, elle n’avait pas remarqué à quel point cela lui avait manqué.

« C’est gentil, mais on peut rester sur le japonais. Ça me permet de m’habituer et puis tu es peut-être plus à l’aise ? » expliqua-t-elle. Elle était à l’aise avec le japonais (surtout à l’oral) mais un peu plus d’entraînement ne pouvait pas lui faire de mal malgré tout. Elle continua ensuite en anglais ou en japonais en fonction de la réponse de Soren. « Je vais rester au moins le temps de mes études, ensuite on verra bien où la vie me mènera. Mon père a pris sa retraite alors je n’ai plus à déménager régulièrement. »

Tant bien que mal, Kanae réussit à retenir la pointe de rancœur qu’elle avait senti venir. Évidemment, elle était heureuse de pouvoir s’installer pour de bon dans une ville. Mais depuis cette annonce, elle était légèrement déçue de voir que son père avait pris cette décision pour Nao et pas pour elle qui avait déménagé 6 fois en moins de 18 ans. De la même façon, elle avait passé 19 ans seule à attendre le retour de son père partit en mission à travers le monde et de sa mère, de garde à l’hôpital. Alors qu’à présent, Nao avait le droit à un père au foyer. Ce n’est pas la faute du petit et puis c’est du passé.

La voix de Soren surprit légèrement Kane. Elle ne pensait pas s’être autant perdue dans ses pensées. Elle cligna des yeux quelques fois et pencha très légèrement la tête sur le côté, essayant de retrouver le fil de la conversation.

« Je te suis, fais au plus pratique pour toi. Tu m’aides déjà beaucoup. » répondit-elle avec un sourire composé. « Hm.. J’aimerais bien voir où se trouve la bibliothèque si ça te va. Et.. Le club d’athlétisme ? J’ai entendu dire qu’il y en avait un, je crois. Après, si tu as des endroits à me conseiller, je suis preneuse ! »

Le regard vert de la jeune femme se reposa sur les alentours même si elle restait attentive à Soren qu’elle pouvait voir du coin de l’œil. Le but de cette petite balade en sa compagnie était quand même de lui montrer le chemin vers les endroits principaux et stratégiques du campus, donc c’était normal qu’elle prête attention à tout cela.

« Tu fais du Kendo depuis longtemps ? Enfin.. C’est une question un peu bête, je suppose que la réponse est oui si ton père gère un dojo. »

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  20110609491325705917113834
Japonais : #DA7192            Anglais : #038080            Allemand : #4682B4


Dernière édition par Kanae Evans le Sam 7 Nov 2020 - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptySam 7 Nov 2020 - 11:03

Bon, si l’idée de parler en anglais lui avait semblait bonne, au final Kanae ne semblait pas convaincue par celle-ci et préféra rester sur la langue locale et c’était tout a son honneur. Tout en prenant en compte le fait qu’il serait plus à l’aise en japonais. Oui et non, Soren avait l’habitude des deux et même si la seconde langue était compliquée à comprendre face a quelqu’un qui parle vite, ce n’était pas vraiment son cas. 

Elle semblait pensive, après avoir répondu à sa question. Donc, elle n’allait pas bouger de suite, Soren en fut plutôt soulager, elle semblait gentille au fond et il été ravi de pouvoir la recroiser à l’avenir, au détour d’un couloir qui sait. Mais le sujet n’était pas la, maintenant, il devait lui faire visiter l’endroit. Kanae demanda d’ailleurs s’il pouvait lui montrer la bibliothèque et le club d’athlétisme. Soit, c’était prévu dans la visite guidé. Pendant le trajet vers le dortoir, elle lui posa une question qui était un peu sensible, le Kendo était à ses yeux a l’heure actuelle, la cause de sa blessure a la tête et la perte de sa vue d’un œil. Soren dit d’un ton calme avec une pointe de ressentiment. 

- Depuis mon plus jeune âge… Même si j’aurais aimé que ce soit par choix personnel plutôt. Je préfère l’art aux sports de combat.  

Après un rapide détour par le dortoir, Soren en profita pour reposer son sac et s’observa un instant dans un miroir en passant. Toujours habillé simplement, t-shirt sombre et jeans. Malgré sa journée avec Emily, son style vestimentaire avait du mal à changer. Mais bref, il retourna dehors à l entrée du bâtiment et des que Kanae fut de retour, la visite commença. Voilà ce que Soren décrit en fonction des lieux tout essayant de lui parler de la vie ici et répondre à ses questions entre chaque lieu.

Laverie : - Oui bon, là c’est sûr que j’aurais pas grand-chose à dire…  
Cantine : - … Voici la cantine, mais c’est assez évident.  
Infirmerie :- Ici, c’est l’infirmerie,  ne m’en veut pas, mais je n’ai pas vraiment envie de traîner par ici.  

Sur le dernier endroit, il ne tenait pas à croiser Ashton de crainte que ce dernier lui demande alors ou il en était avec ses examens médicaux… Soren n’avait clairement pas besoin de ça et malgré la gravité de sa situation, il laissait encore traîné comme un enfant l’aurait fait, mais sa peur des hôpitaux ne l’y aide pas vraiment. 

Ils approchaient enfin de la bibliothèque, Soren ouvrit la porte et invita Kanae à y entrer avec un geste courtois et un petit sourire amusé. Tout en avouant avec une certaine douceur. 

- Inutile d’avouer que je suis très nul pour faire visiter et je m'en excuse sincèrement. Alors autant que je te laisse découvrir par toi-même cette fois. J’ai le temps, alors profite un peu vu que tu voulais y venir.  

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyDim 8 Nov 2020 - 21:59

Kanae fut reconnaissante quand Soren ne releva pas le fait qu’elle s’était perdue dans ses pensées un certain temps. Comment aurait-elle pu expliquer, sans passer pour une fille ingrate et rancunière, que ce moment était dû à une sorte de jalousie qu’elle avait envers son petit frère ? C’était une cause perdue. La demoiselle fut donc bien contente de continuer le trajet jusqu’aux dortoirs en écoutant la réponse de Soren par rapport au kendo.

« Je comprends ce que tu veux dire. »

L’étudiante se contenta de cette réponse plutôt que de dire tout haut ce qu’elle pensait. Encore une fois, elle trouvait cela dommage que la culture japonaise avait poussé Soren dans une voie qui ne lui correspondait apparemment pas. Mais elle savait qu’elle n’avait aucun droit de dire cela au jeune homme.

Une fois aux dortoirs, le binôme se sépara quelques minutes et Kanae alla déposer ses affaires dans sa chambre, remarquant que sa colocataire n’était pas encore là. Elle récupéra ses écouteurs, par réflexe, vérifia que son téléphone était bien dans la poche arrière de son jean et redescendit à l’entrée pour rejoindre Soren qui était déjà là.

« J’espère que je ne t’ai pas trop fait attendre. » lança-t-elle avec un petit sourire.

La visite reprit et Kanae essaya de retenir toutes les informations données par le jeune homme. Elle s’interrogea un moment sur l’utilisation de la laverie. Dans l’internat de son ancien lycée, elle savait qu’il fallait quelques pièces pour faire sa machine. Était-ce identique ici ? Elle prévoirait quelque chose au cas où dans tous les cas. Le binôme continua à se déplacer et Kanae fut un peu surprise par la remarque de son compagnon à propos de l’infirmerie. Mais elle n’en tint pas rigueur, beaucoup de monde n’aimait pas tout ce qui relevait du médical.

Arrivée à la bibliothèque, Kanae remercia Soren qui lui avait ouvert la porte et pénétra dans l’établissement, attendant quand même son guide.

« Oh non, c’est très bien comme ça, ne t’inquiète pas ! » Il lui montrait où se trouvaient les endroits principaux à connaître et surtout lui permettait de se faire une idée du trajet pour s’y rendre. C’était ce dont elle avait besoin, rien d’autre. « Je reviens tout de suite. » finit-elle par lancer avant de s’approcher du bureau du bibliothécaire pour lui demander si son recueil de poèmes préféré faisait partie du fonds documentaire. Après quelques clics sur son ordinateur, on lui indiqua que le recueil était bien présent dans les listes mais avait été emprunté. Elle allait devoir faire sans le temps de s’en racheter un donc, son petit frère ayant la très bonne idée de renverser le café de son père sur son recueil. Kanae remercia le bibliothécaire et retourna vers Soren.

« C’est bon ! »

Kanae fit demi-tour pour rejoidnre la porte par laquelle ils étaient rentrés avant de se tourner vers son compagnon du moment.

« Tu es dans la section artistique ici ? Si tu aimes l’art ? » Évidemment, Kanae savait que Soren pouvait apprécier l’art tout en suivant un cursus complètement différent. Mais elle souhaitait vraiment qu’il puisse faire quelque chose qui lui plaisait.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  20110609491325705917113834
Japonais : #DA7192            Anglais : #038080            Allemand : #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyLun 9 Nov 2020 - 2:04

Elle semblait bien avoir besoin de quelque chose à la bibliothèque, Soren était plutôt curieux de savoir ce dont il s’agissait mais un membre du personnel l’alerta avec respect et il dut a contrecœur laissé Kanae seule quelques instants pendant sa recherche. On lui rappela qu’il faudrait rapporter les livres sur les écritures Japonaises anciennes qu’il avait emprunté ou a défaut renouveler l’emprunt dans l’immédiat. Soren savait d’avance qu’il n’avait pas fini son travail et accepta de renouveler l’emprunt.

Une fois le détail réglé, il retrouva la jeune femme qui lui confirma que c’était bon. Donc la visite pouvait reprendre. Soren réfléchit un petit instant sur l’endroit où il pourrait aller, le gymnase, le parc, les salles de cours… À vrai dire, il n’avait pas trop envie de retourner dans le bâtiment universitaire aujourd’hui.

- Mmmmh …. À toi de décider ou on va désormais ? Le parc ou le gymnase… Il me semble que tu voulais y voir le club d’Athletisme non ? Je n’y suis pas, mais je connais quelqu’un qui y est. Pour ma part, je ne suis qu’au club de Kendo à l’heure actuelle. Enfin bref, quelque soit ton choix, on y va dans les deux cas, juste durée du trajet qui va varier.

Club dont visiblement, il allait peut-être devenir le président. Ca ne l’enchanté pas vraiment, mais c’était une opportunité de transmettre ce qu’il savait. Le vrai gâchis aurait été de perdre tout ça, lui n’en profiterait plus, d’autre en revanche le pouvait encore. Soso attendit donc de connaître sa réponse et une fois fait, prit la direction demandée.

Elle lui avait demandé s’il était en section artistique avant qu’il ne change de sujet pour continuer la visite. Soren saisit l’occasion du trajet pour se dévoiler un peu plus vu qu’elle lui avait posé la question. De son coté, il avait bien saisit qu’elle aimait lire, que ce soit des livres tout simple, ou des livres de cours qu’elle avait gardé en main tout à l’heure. Elle semblait tellement plus studieuse que lui pour le coup.

- Oui, dans le mille, je suis bien en section artistique, mais quand je parle d’art, ce ne sont pas toutes les formes en vrai. J’aime l’art pour ce que ca représente, mais je serais bien incapable de tout maîtrise sur le sujet. Il faut me contenter de mes petits dessins sans grande importance et de tout ce qui touche aux arts traditionnel japonais… Question de famille. Je pèche totalement cours de musique ou je sais a peine jouer de la guitare par exemple.

Il enchaîna en retournant la logique de la jeune femme contre elle tout en l’observant de son regard détendu et d'une voix calme.

- Vu que tu me sembles aimer lire, je suppose que tu dois être en section littéraire. Non ? Tu as trouvé ton bonheur dans la bibliothèque ? … Excuse-moi, c’est peut-être un peu indiscret. Je parle un peu trop...

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyLun 9 Nov 2020 - 19:41

Trop occupée à espérer trouver un exemplaire de son recueil de poèmes préféré – Les Illuminations, d’Arthur Rimbaud et traduit en anglais – Kanae n’avait même pas remarqué Soren avait eu le réflexe de la suivre. Elle n’avait pas même la remarque d’un membre du personnel afin que le jeune homme reste à distance. Non, ce qui l’importait c’était de savoir si elle pourrait avoir le recueil avant la semaine prochaine, date à laquelle la librairie en ville devrait recevoir sa commande. Elle pourrait tenir une semaine, ce n’était pas comme si elle ne connaissait pas les versions anglaises de chaque poème par cœur.

Une fois dehors avec son binôme, Soren l’interrogea sur la prochaine destination. Le parc ou le gymnase ? Les deux endroits l’intéressaient.

« Tu es dans le club de kendo ? Pourquoi pas celui d’arts ? » lança-t-elle sans vraiment réfléchir. Était-ce une volonté de ses parents dans l’optique de reprendre le dojo quand il le faudrait ? Mais elle se reprit rapidement. « On peut aller au parc pour commencer non ? »

Cela lui permettrait de juger l’endroit pour voir s’il était agréable pour son jogging quasi-quotidien ou si elle allait devoir trouver un autre itinéraire. Peut-être en allant vers la ville ? De cette façon, elle pourrait travailler davantage sur son cardio et sur la stabilité de ses chevilles en faisant un détour par la plage. Peu importe, elle n’allait pas faire son programme d’entraînement maintenant alors que Soren prend du temps pour lui montrer les endroits-clé du campus.

Le jeune homme lui expliqua ensuite son cursus universitaire. Kanae écoutait attentivement même si elle ne connaissait pas forcément grand-chose à l’art. Évidemment, elle connaissait les grands classiques. Mais elle était incapable de dessiner ou de sculpter quoi que ce soit, et c’était encore pire pour la musique. Même sa culture était assez limitée au final : quand Soren lui parla des arts traditionnels du pays, elle ne put penser qu’aux estampes. Elle ne connaissait rien d’autre à ce sujet, pour le plus grand malheur de sa mère.

« C’est déjà beaucoup je trouve. » Elle s’arrêta deux secondes, manquant d’avouer que les dessins qu’elle avait pu voir dans le carnet de Soren étaient vraiment bien réussis selon elle. « Je suis incapable de dessiner quoi que ce soit. Et c’est encore pire pour la musique. » finit-elle avec un sourire amusé. « C’est ça, je suis en section littéraire. En psychologie et en langues vivantes. » La suite de la conversation amusa un peu la demoiselle qui répondit sans aucune gêne. « Je voulais voir s’il y avait un recueil de poèmes que j’adore. Mon petit frère a eu la bonne idée de renverser un café sur le mien juste avant mon départ. Mais l’exemplaire a déjà été emprunté par quelqu’un. »

Elle haussa les épaules légèrement pour montrer que ce n’était pas très grave malgré tout et surtout que la question ne la dérangeait pas du tout. Toujours un léger sourire accroché aux lèvres, Kanae tourna la tête vers Soren pour l’observer un instant en marchant avant de l’interroger sur un tout nouveau sujet :

« Est-ce que tu sais s’il y a des équipements de boxe ici ? Enfin juste un sac de frappe pourrait suffire en fait. »

Même si elle avait abandonné la boxe en club depuis quelques années, Kanae avait continué à s’entraîner seule ou avec son père quand elle le pouvait. Elle voulait donc savoir s’il y avait quelque chose qui pourrait lui servir pour ici ou si elle allait devoir improviser d’une autre façon.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  20110609491325705917113834
Japonais : #DA7192            Anglais : #038080            Allemand : #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyMar 10 Nov 2020 - 12:53

En attendant la réponse, la jeune femme posa une question plutôt pertinente. Pourquoi il ne faisait pas partit du club d’art ? Eh bien, il devait en faire partit, mais l’étudiant devait d’abord voir pour la présidence du club de Kendo qui n’allait pas tarder à se libérer. D’autant qu’il savait que le club d’art se trouvait être composé à 80 % de femmes… Il expliqua calmement.

- En fait, je dois l’intégrer. Mais avec le dernier événement, ce n’est pas très sûr pour moi d’intégrer un club composé en grande majorité de femme. Il ne faudrait pas jeter de l’huile sur le feu avant qu’il ne soit complètement éteint. Enfin, ce n’est pas la seule raison, j’ai quelque chose à finir avant tout.

Elle proposa alors le parc pour continuer la visite, l’étudiant hocha alors la tête et ils prirent la direction du parc. Bon le gymnase n’était pas si loin d’eux en fait, mais en passant par la, le chemin semblerait beaucoup plus long. Kanae parla alors un peu d’elle-même et de ce qu’elle avait cherché dans la bibliothèque. Au moins, Soso avait visé juste, elle était bien en section littéraire. Mais lorsqu’elle parla de psychologie, il se raidit légèrement.

Soren n’avait jamais été à l’aise avec ce milieu, donnant l’impression que chaque mot prononcé été méticuleusement décortiqué. Du moins, d’un point de vue extérieur, on ne pouvait pas vraiment être objectif sur le domaine psychologique. Soren apprit alors qu’elle avait un petit frère. Difficile de savoir quel âge dans la mesure où la seule info qu’elle laissa échappé n’était pas très précise sur le sujet.

Il avait appris aussi qu’elle était nulle en dessin et musique. Ce qui lâcha un petit sourire à l’étudiant, ce n’était pas une question de talent, mais de pratique. Pas comme la psychologie qui demandait de base des attributs que lui-même n’aurait jamais. Patience, Déduction, Intelligence et etc. Lui était un idiot… Malin certes, mais un idiot quand même.

- Pour être honnête, il me semble que oui. Mais pour en savoir plus, je t’encourage à aller voir une certaine Meyuki Harada. C’est la présidente du club de karaté et elle sera sûrement plus à même de répondre à la question concernant les sports de contact que tu pourrais avoir, tu verras, elle est très gentille. Le kendo demande un autre type de matériel.

Il lui sourit doucement et en profita pour demander alors d’un ton curieux.

- Donc tu fais de la boxe ? C’est marrant, on ne dirait pas comme ça… Non pas que je te sous-estime hein. C’est inattendu.

Soso lui sourit doucement pour la rassurer avant qu’il y ait une méprise, mais c’est vrai qu’en la regardant mieux. Bien qu’elle ne semble pas du genre à se laisser aller, ces habits pouvaient donner une image un peu trompeuse. Il en profita également pour demander en rapport avec ce qu’elle avait dit plus tôt.

- La psychologie, tu comptes en faire ton métier plus tard ?

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyMar 10 Nov 2020 - 19:31

L’explication de Soren par rapport à sa non-intégration laissa Kanae perplexe. Elle pouvait comprendre que la situation actuellement du jeune homme l’empêche de rejoindre un club presque exclusivement féminin. Mais il semblait être sur le campus depuis un moment déjà alors pourquoi ne l’avait-il pas rejoint avant ? La suite de la réponse attisa encore davantage la curiosité de la demoiselle.

« Quelque chose à finir ? » répéta-t-elle de façon interrogative en se tournant vers lui. Mais encore une fois, elle se reprit rapidement. « C’est peut-être indiscret, désolée. »

Le binôme prit alors la direction du parc à la demande de Kanae tout en discutant du cursus universitaire de chacun. La jeune femme avait très bien remarqué le sourire de Soren quand elle avait annoncé être incapable de faire quoi que ce soit d’artistique avec ses dix doigts. Mais il en fallait beaucoup plus que cela pour la vexer. Surtout pour quelque chose qu’elle savait pertinemment ne pas maîtriser. Et cela, malgré des années de gribouillages intenses au coin de ses cours.

Kanae remarqua également la tension de l’étudiant en art quand elle lui annonça suivre les cours de psychologie proposés par l’université. Elle savait très bien que beaucoup de personnes pouvaient craindre de rencontrer un psychologue ou étudiant dans le domaine, de peur d’être analysé à leur insu. Soren faisait sûrement partie de ces dernières. Mais de toute façon, la métisse n’était pas du genre à faire quoi que ce soit contre la volonté de quelqu’un. Et puis, même si elle avait pu suivre des cours au lycée, Kanae ne pensait pas être capable d’analyser quelqu’un de sitôt. Elle préféra donc ne rien dire à ce sujet.

« C’est noté pour Meyuki, merci. » Encore une fois, son habitude d’utiliser les prénoms des autres ressortait. Mais cette fois-ci, Kanae ne se corrigea pas. Soren savait, à présent, qu’elle venait tout droit des États-Unis, il ne s’en formaliserait pas non ? « Je dois t’avouer que je ne connais pas vraiment le kendo.. C’est avec un sabre en bambou non ? » Ses connaissances se limitaient plus ou moins à cela en réalité.

Soren lui fit alors une réflexion qu’elle avait déjà entendue de nombreuses fois et qui l’amusait toujours autant. Bien sûr qu’elle savait qu’elle n’avait pas le physique ou le caractère d’une boxeuse à première vue. La justification du jeune homme lui arracha donc un sourire amusé.

« Tu n’es pas le premier à me le dire tu sais ? Mais oui, je fais de la boxe, j’ai commencé par de la boxe anglaise et puis mon père m’a suggéré de passer à la thaïlandaise. Je n’en fais plus en club, mais c’est toujours un bon moyen de se défouler je trouve. » expliqua-t-elle sans penser une seule seconde qu’un père encourageant sa fille à faire de la boxe thaïlandaise puisse être assez étrange.  Après tout, elle avait toujours vu son père s’entraîner à ce sport quand il était présent et puis cela l’avait rassuré de savoir que sa fille serait capable de se protéger d’une manière ou d’une autre.

L’étudiant finit ensuite par rebondir sur la psychologie. Cela surprit un peu Kanae mais elle n’en montra rien et continua la discussion sans aucun problème.

« J’aimerais oui, mais dans un domaine bien spécial. Je voudrais me spécialiser dans la gestion du syndrome de stress post-traumatique. Je.. Comment dire ça ? » Elle s’arrêta quelques secondes pour réorganiser ses idées et ne pas assommer Soren ave des tonnes d’informations. « J’ai rencontré quelques soldats qui ont été très marqués par ce qu’ils ont vécu. Et je me suis rendu compte que ce syndrome est souvent mal diagnostiqué et mal traité. Alors j’aimerais bien pouvoir faire quelque chose pour eux à mon échelle, évidemment. » Kanae préféra s’arrêter là. Bien que discrète, elle avait tendance à ne plus s’arrêter quand on la lançait sur un sujet qu’elle appréciait comme c’était le cas ici.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  20110609491325705917113834
Japonais : #DA7192            Anglais : #038080            Allemand : #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyMer 11 Nov 2020 - 0:35

Soren se contenta de hocher simplement la tête en précisant que ce n’était pas important, la question posée par la jeune femme était certes un peu indiscrète, mais pas dans le sens ou ça le déranger. Soren avait juste des projets personnels à mener à bien. D’un côté, il cherchait des réponses sur le passé de sa famille et de l’autre, il s’entraînait dur pour confronter son père afin d’obtenir des réponses sur un passé beaucoup plus proche. Mais rien qui mérité d’en parler avec Kanae de peur de trop la mêler à ses histoires.

La discussion se fit donc conduire naturellement vers un autre sujet. Laissant échapper un petit rire à sa remarque sur le Kendo, pas moqueur mais plutôt amusé. C’était la stricte vérité et le jeune homme la rassura de suite sur ce qu’il en pensait.

- C’est à peu de choses près ça. Autant dire que tu as d’ores et déjà saisit l’essentiel. On se tape dessus avec des bâtons de bambou.

Bon, c’était pour la blague, car Soren avait toujours son petit humour, d’autant plus que Kanae lui avait déjà prouvé qu’il pouvait lui faire assez confiance pour se détendre un peu. À plus forte raison, quand elle parla d’elle sur le sport qu’elle faisait. Donc c’était son père qui l’y avait encouragé. Elle avait eu de la chance, car ça semblait être un choix de sa part avant tout. L’étudiant écoutait attentivement, ne tenant pas à l’arrêter tant qu’elle avait la parole, fixant les yeux verts de la jeune femme par moment.

La jolie brune se lança alors sur une réponse à la question du jeune homme. Elle voulait se spécialiser dans le domaine post-traumatique. Si ce fut imperceptible, Soren marqua un petit arrêt dans son mouvement, léger, à peine une seconde. Il connaissait ce mot bien avant que Kanae cherche à lui expliquer. À la suite de son accident qui avait provoqué sa cécité corticale, on lui avait bien prescrit des séances chez un psychologue… Évidement, elle n’avait jamais servi.

Mais il fit l’ignorant et hocha la tête comme s’il comprenait plus ou moins ce qu’elle lui raconté. Son intention était louable. Soso devait lui reconnaître ça, elle semblait vraiment ne vouloir que du bien autour d’elle.

- Ah tiens, on dirait qu’il en a trouvé une nouvelle.

Bon cette fois-ci, c’était plus de l’humour sans chercher à être méchant de la part d’un trio qui était passé à côté d’eux. La personne visiblement de sa classe qui avait dit ça avait d’ailleurs fit un sourire à l’étudiant pour lui faire comprendre que ce n’était pas sérieux. Le jeune homme avait fait l’effort de rendre la politesse, mais pas plus. Il lâcha alors avec une pointe de sarcasme.

- Je vais devenir ton premier client parti comme ça.

Puis, Soren laissa échapper un nouveau petit rire. Elle avait sûrement sauvé sa journée par sa simple présence. Il avait plus ou moins tout retenu et demanda avec curiosité.

- Mais, ça ne relève pas plutôt du milieu médical dans ce cas ? Pardonne mon ignorance, mais quelqu’un atteint d’un syndrome post-traumatique suite à une blessure… Peut-il souffrir du même syndrome qu’une personne qui aurait perdu un être cher ? Dans le cas d’une blessure, il faut des connaissances sur le sujet, je suppose ? … Admettons, un exemple… Quelqu’un qui aurait reçu un coup violent a la tête et perdu la vue à la suite de ça… Tu ferais quoi ?

C’était assez subtil, mais il était assez curieux de connaître sa réponse sur la dernière question. Elle n’avait aucun moyen de savoir qu’il parlait de lui, sa cicatrice a la tête était trop bien camouflé par ses cheveux et il éviterait de le lui avouer, car la journée avait déjà était chargé en mauvaise onde au début. Cependant, sa façon d’en parler… Trahissant clairement une certaine expérience sur le sujet post-traumatique… Et si ce n’était pas du côté du psychologue, alors il n’était pas compliqué de deviner d’où il avait appris ce genre de chose. Kanae n’avait pas était aussi précise dans son développement.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyMer 11 Nov 2020 - 20:53

La réponse de Soren quant à ses projets à mener avant d’intégrer le club d’art fit comprendre à Kanae qu’il ne souhaitait pas en parler. Il ne semblait pas être offusqué par la question alors la demoiselle préféra passer outre. Elle n’avait apparemment pas besoin de s’excuser, c’était le plus important. Après tout, elle comprenait très bien qu’il puisse vouloir garder certaines choses privées : il ne la connaissait pas alors c’était normal. Et puis, elle devait se rendre à l’évidence que si Soren lui avait posé une question de ce type, elle aurait également préféré de pas répondre.

La conversation ne s’arrêta pas pour autant, déviant sur un autre sujet tandis que les deux étudiants se dirigeaient vers le parc. D’ailleurs, Soren lâcha un petit rire à sa remarque sur le kendo. Plus que d’entendre le rire du jeune homme ou sa blague, ce fut le fait de le voir se détendre réellement à ses côtés qui fit sourire Kanae sincèrement. Même s’il avait dit que la parution de son interview n’avait pas eu de grosses répercussions sur sa journée, elle avait bien vu qu’il était dans la retenue afin d’éviter toute situation pouvant être ambigüe. Enfin.. Rien n’avait été ambigu selon Kanae au final.

La jeune femme avait préféré ne pas continuer sur le kendo et avait dévié sur sa pratique de la boxe avant de répondre à la question de Soren sur son cursus universitaire. Elle expliqua alors la spécialisation vers laquelle elle souhaitait s’orienter ainsi que les raisons qui l’y poussaient. Mais avant qu’elle ne puisse reprendre la parole ou que Soren ne puisse rebondir sur ce qu’elle venait de dire, une troisième voix se fit entendre. Reste tranquille, tu n’es plus aux États-Unis. Son caractère protecteur avait refait surface d’un seul coup et cela pour quelqu’un qu’elle ne connaissait pas spécialement. Kanae tourna malgré tout la tête vers l’étudiant ayant prononcé cette nouvelle remarque mais le sourire adressé à Soren la fit se retenir de lui lancer un regard noir. Pourtant, elle se mordit l’intérieur de la joue en reportant son attention sur Soren.

« Ça serait avec plaisir, mais je pense que je ne suis pas encore assez qualifiée pour ça. » répondit-elle. Mais elle reprit rapidement la parole avec un léger sourire. « Mais si tu as besoin de parler, je suis là. »

Qu’importe le fait qu’ils ne se connaissent que depuis peu. Même si Kanae ne s’attachait pas facilement (ni rapidement) aux autres, elle était tout simplement incapable de laisser quelqu’un dans le besoin. Surtout quelqu’un qui semblait agréable et sympathique comme Soren.

La suite de la conversation surprit légèrement l’étudiante qui fixa quelques secondes son interlocuteur avant de lui répondre. Elle ne s’attendait pas vraiment à ces questions, et surtout le questionnement de Soren sur une personne ayant perdu la vue suite à un coup était quand même très précise mais aussi quelque chose à quoi on ne pensait pas en premier lors d’une conversation du genre. En tout cas pas sans raison.

« Ne t’excuse pas. Ce n’est pas ton domaine de prédilection comme le kendo ne l’est pas pour moi, c’est normal de ne pas tout savoir. » commença-t-elle par dire avant toute chose.  « D’abord, il faut bien différencier l’aspect médical ou physique de l’aspect psychologique. Pour reprendre ton exemple, un psychologue spécialisé dans le stress post-traumatique ne pourra rien faire si la cécité a une cause physique comme une lésion nerveuse ou autre. Mais s’il n’y a aucune cause physiologique, on peut supposer que c’est psychique. » Elle s’arrêta quelques secondes, réfléchissant à une solution dans cette situation avec les connaissances qu’elle avait actuellement. « Dans ce cas, il faut trouver la source du traumatisme. Ça peut être le coup en lui-même, la situation qui a mené à ce coup ou un évènement qui y est lié d’une façon ou d’une autre. C’est assez difficile à dire comme ça. Mais dans tous les cas, c’est un travail de longue haleine qui doit être fait en harmonie avec le psychologue et le patient. »

Petite pause d’une seconde le temps de remettre une mèche de cheveux – ils commençaient franchement à être trop longs – derrière son oreille.

« Après, je ne suis qu’au début de mes études, alors je te dis sûrement des bêtises. Et surtout, les seules personnes souffrant de ce syndrome que j’ai pu rencontrer étaient des militaires ayant été sur le terrain. Alors c’est loin de ce que je peux connaître. Mais dans tous les cas, je pense qu’un stress post-traumatique, qu’il soit dû à un décès, une blessure, ou une autre situation traumatique a le même fonctionnement et peut avoir les mêmes conséquences sur les personnes. Enfin.. Encore une fois, je ne suis pas encore experte pour le moment. »

Toujours avec un sourire accroché aux lèvres, Kanae regarda son interlocuteur, curieuse de voir ses réactions suite à ses réponses. Ses interrogations étaient trop précises pour être de simples exemples trouvés au hasard et cela attisait clairement la curiosité de la jeune femme même si elle essayait de ne pas le montrer.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  20110609491325705917113834
Japonais : #DA7192            Anglais : #038080            Allemand : #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyJeu 12 Nov 2020 - 0:16

Bon le principal souci de la subtilité, c’est qu’à vouloir faire trop subtil, on pouvait obtenir l’effet inverse. Ce qui ne fut visiblement pas le cas, car elle commença à développer sans donner l’impression de se méfier de quoi que ce soit. En apparence en tout cas. Soren regrettait déjà d’avoir ouvert sa grande bouche, pas parce qu’elle ne s’arrêtait plus… Non, ça encore, ça lui allait parfaitement et il avait mis lui-même la pièce dans le jukebox, ne pas écouter la musique jusqu’au bout aurait été malvenu. Non, c’était surtout, car maintenant, il craignait qu’elle n’ait un doute sur quoi que ce soit.

Avant tout, il était touché qu’elle lui a affirmé que si besoin de parler, il avait, elle serait là pour l’écouter. C’était adorable de sa part, même si l'étudiant aurait du mal à se confier comme ça. Ensuite, elle développa donc son avis sur la question en affirmant que Soren n’y était pour rien, ce n’était pas son domaine de prédilection, un bon retour de bâton pour sa blague sur le Kendo cela dit, le jeune homme apprécia même si ce n’était pas volontaire de la part de la jeune femme probablement. Mais, il préférait être remit a sa place de façon honnête, que conforter dans une erreur de façon hypocrite.

Donc, il faudrait remonter jusqu’aux origines du traumatisme. Soso fut même assez bluffé, car au fond, ce n’était pas très loin de ce qu’il traversait. Se rendant compte qu’avoir posé une telle question n’était pas une bonne idée. L’étudiant réalisait qu’effectivement, elle avait de bonne connaissance dans le domaine et allait directement à l’essentiel.

Par chance, elle avait rebondi sur une question antérieure ce qui permit au jeune homme de se sortir d’une situation délicate. Elle affirma alors que pour elle, un syndrome post-traumatique était identique quel qu’en soit la cause. Les conséquences ne variaient visiblement pas. Le jeune homme sourit doucement… Pourquoi souriait-il aussi facilement ?

- Je vois, tu es bien plus experte que moi dans le domaine déjà. Je suis bien obligé de te croire. Même si je suis toujours sceptique au fait de guérir par les mots. J’aime à penser que les actes sont plus révélateur, la plupart du temps. Enfin, je suis persuadé que tu t’entendras bien avec le psychologue scolaire.

Oui, Soso était plutôt du genre à agir, son syndrome post-traumatique ne serait soigné qu’après avoir affronté son père. Lui avoir prouvé qu’il avait tort de descendre son fils de la sorte. Mais le sujet n’était pas là et à force de parler, ils arpentaient déjà les chemins du parc. Un détail avait retenu l’attention du jeune homme, elle passait son temps à remettre sa mèche derrière l’oreille, gêne ? Ou bien ses cheveux la dérangé ? Il n’aurait su dire et ne poserait aucune question.

- Bref, voici le parc, je viens souvent ici et ce n’est pas compliqué de trouver des coins calme pour dessiner… Où lire dans ton cas. Bon, il y a des parcs plus sympathiques à Kobe, mais ce n’est pas si mal entre deux heures de cours. On va prendre le chemin du gymnase tranquillement.

Il lui sourit à nouveau… Mais arrête de lui sourire Soren ! Elle semblait tellement douce et calme à la fois qu’il était difficile de ne pas éprouver une certaine forme de sympathie envers elle. Soren était détendu, mais savait aussi que les apparences pouvaient être trompeuses. Il ajouta alors d’un ton amical sans vraiment préciser si c’était sur la visite ou sur lui.

- Si tu as des questions, n’importe lesquelles, n’hésite pas à les poser tant que je suis là. Ca me fera plaisir d’y répondre.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyDim 15 Nov 2020 - 17:47

Même si Kanae n’avait pas montré son étonnement quant à l’exemple bien trop spécifique pour être dû au hasard, elle ne s’interrogeait pas moins. Pourquoi avait-il donné un tel exemple ? Connaissait-il quelqu’un qui était dans cette situation précise ? Cela ne pouvait pas être autrement selon elle. N’importe qui ne connaissait pas ou très peu le stress post-traumatique serait parti sur un exemple plus commun : un soldat revenant du front, une agression violente entraînant des angoisses… Pas un coup à la tête provoquant une perte visuelle.

La réponse de Soren lui confirma que le jeune homme en connaissait plus que ce qu’il pouvait laisser penser à propos du stress post-traumatique lié à une situation particulière. Mais là encore, elle ne dit rien pour le moment, se contentant de rebondir sur ses paroles.

« Les actes peuvent être une solution oui. Mais en fonction de la situation, ça peut être compliqué. Selon toi, quel acte pourrait faire un soldat revenu du combat et souffrant de stress post-traumatique suite à la perte de presque toute son équipe ? »

L’exemple n’était pas des plus joyeux, elle le savait très bien. Mais si elle l’avait donné, c’était parce que c’était cette histoire qui lui avait donné envie de se lancer dans ces études. Mais il venait facilement contredire le point de vue du jeune homme : un soldat dans cette situation pouvait difficilement retourner sur le terrain pour demander justice, plus encore s’il avait été grièvement blessé. Alors il ne lui restait plus que sa culpabilité du survivant et ses angoisses.

« Mais.. Tu connais le psychologue scolaire ? » demanda-t-elle après coup. Évidemment, elle aurait voulu savoir ce qui avait amené cette rencontre, mais cela ne serait pas correct vis-à-vis de Soren. Et puis, il avait très bien pu le connaître autrement que via une consultation, qui sait. Kanae se retint donc, une nouvelle fois. Elle n’aurait pas apprécié que son interlocuteur lui pose une question de la sorte alors elle ne le ferait jamais non plus.  

À la place, elle se contenta de lancer quelques regards aux alentours pour découvrir le parc du campus. Il avait un bon potentiel pour ses joggings matinaux mais elle finirait par vite se lasser si elle se contentait de rester ici. En alternant avec la piste de course, le chemin vers la ville et ses parcs, cela devrait aller.

« C’est noté, merci. » répliqua-t-elle en écoutant les conseils de son guide d’un jour.

Le binôme prit le chemin du gymnase et Kanae tourna la tête vers le jeune homme quand il lui annonça qu’elle pouvait lui poser des questions. Parlait-il uniquement de la visite ou non ? Il n’y eut aucune précision. Elle pouvait donc lui poser toutes les questions qu’elle voulait ? Elle se mordit distraitement la lèvre inférieure en faisant face à ce dilemme. Pouvait-elle laisser sa curiosité parler sans filtre ? Elle finit par trancher et prit donc la parole sans pour autant regarder Soren, préférant regarder devant elle.

« Tu avais un exemple de situation très précise pour m’interroger sur le stress post-traumatique. Est-ce que c’est arrivé à quelqu’un que tu connais ?.. » Elle osa un regarde vers le jeune homme avant de reprendre la parole sans lui laisser le temps de prononcer un peu. « Tu peux ne pas répondre. On ne se connaît pas et tout donc ça serait normal. Désolée. » Au moins, elle lui laissait une porte de sortie pour éviter de se retrouver dans une situation compliquée pour lui.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  20110609491325705917113834
Japonais : #DA7192            Anglais : #038080            Allemand : #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyDim 15 Nov 2020 - 18:29

Aouch en l’espace d’un instant, elle avait purement et simplement anéanti la façon de penser de Soren. Cependant, ce qui s’appliquer à lui ne s’applique pas forcement aux autres. Le jeune homme en avait conscience, simplement que dans son cas de figure, parler n’avait jamais était une évidence… Ou en tout cas, ce n’était pas dans son éducation qu’on lui avait enseigné ça. Au contraire, il fallait tout refouler s’il écoutait son père. Ne sachant pas trop comment contrer l’argument imparable, le jeune homme se résigna, elle était plus forte que lui sur ce terrain visiblement. S’avouant vécu avec un sourire, il dit.

- Dans ce genre de cas… Je n’en sais rien. À vrai dire, je n’ai pas ressenti une telle douleur, la mort n’a encore jamais affecté ni ma vie, ni mon entourage. Pas plus que le co…Combat. Je suis forcé de reconnaître que si le syndrome post-traumatique existe, c’est qu’il y a une raison et un traitement psychologique spécialisé… Tu t’y connais dix fois plus que moi sur le sujet et je serais idiot de tenter de rivaliser avec toi sur ton domaine. Donc, non, je ne vois pas du tout quoi faire pour ton exemple dans la mesure où je n’y connais pas grand-chose.

C’était un aveu, Soren savait reconnaître ses faiblesses quand il le fallait. Bien qu’il avait dit ça d’un ton détendu, le jeune homme espérait simplement ne pas la froisser. Elle aurait le dernier mot dans la mesure où elle connaissait son sujet et pas lui. L’hésitation qu’il avait eue sur un mot dans sa phrase était révélatrice, bien sûr qu’il savait ce qu’on ressentait en se battant.

Soren hocha ensuite la tête à sa remarque, bien sûr qu’il le connaissait et il dit d’un ton calme.

- On s’est croisé une ou deux fois.

Soren continua a marché jusqu’à ce qu’elle pose une nouvelle question. Kanae était quelqu’un de perspicace visiblement. L’étudiant aurait dû se montrer plus prudent et désormais, elle semblait se poser des questions. Rien de dramatique en soi, il soupira doucement. S’il s’était croisé quelques semaines plus tôt, nulles doute que Soren aurait ignoré le sujet sans chercher à comprendre.

Désormais, il savait que sa blessure n’était plus une marque de honte pour lui dans la mesure où on avait triché contre lui à l’époque. Sans ça, il n’aurait jamais reçu une telle marque. La chance avait voulu qu’elle soit invisible sous son cuir chevelu. Il avoua alors d’un ton calme bien qu’encore nerveux de plusieurs années de honte à s’en cacher.

- Non, c’est moi, j’en ai un peu trop dit, je pense, normal que tu te poses cette question. De toute façon, il y a des rumeurs sur ça aussi alors, je n’ai aucune raison de m’en cacher.

Il souleva doucement ses cheveux pour dévoiler un morceau de sa cicatrice côté droit de son front brièvement avant de d’avouer tout en souriant comme si ce n’était pas vraiment grave au fond. Ne voulant pas accablé la jeune femme qui avait demandé ça par pure curiosité.

- Un accident, quand j’avais 14 ans. C’est du passé et j’avoue que j’ai séché les séances de psychologies à cette époque. Pour le reste, le pourquoi ou le comment, effectivement, je ne dirais rien de plus… Du moins, tant qu’on ne se connaît pas mieux en tout cas.

Ce n'était pas une promesse, mais plutôt une affirmation.

Le gymnase était déjà en vue, Soren s’en voulait un peu, craignant d’avoir plombé l’ambiance. Mais il ne gagnait rien à être malhonnête, Kanae ne lui avait rien fait de mal et il n’avait pas tenu a l'a rembarré à cause de sa curiosité… Soren était aussi curieux et il aurait des questions a posé lui aussi, qui sait, elle lui répondrait sûrement plus facilement le moment venu. Même si la, il ne voulait pas en parler dans la mesure où toute la lumière n’était pas encore faite sur cette affaire pour lui.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Kanae Evans
■ Age : 24
■ Messages : 26
■ Inscrit le : 15/10/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Fin Septembre 2016
Kanae Evans
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyLun 16 Nov 2020 - 18:59

Loin d’elle l’idée de mettre au pied du mur son interlocuteur, Kanae avait simplement voulu lui montrer par un seul exemple que les actes n’étaient pas le seul moyen de faire face à un traumatisme important. Évidemment, l’éducation de chacun pouvait également jouer dans la résolution d’une telle situation. Par exemple, ayant appris à tout gérer seule, elle-même n’avait pas l’habitude d’exprimer oralement ses ressentis et son mal-être. Non, Kanae préférait quitter Okinawa pour une université à plus de 1500 kilomètres de là plutôt que de faire face à ses problèmes. Bien sûr, c’était loin d’une situation entraînant un stress post-traumatique.

Elle écoute donc la réponse de Soren silencieusement en l’observant du coin de l’œil.

« Je voulais juste t’expliquer que les actes ne peuvent pas tout régler. Mon exemple était un peu excessif, c’est vrai. Mais c’est pour ces personnes que je veux devenir psychologue. »

Elle conclut avec un léger sourire tout en reposant son regard devant elle. Kanae n’était pas vexée ou contrariée, mais il n’y avait aucun intérêt à continuer la conversation sur ce sujet. Elle préféra donc le questionner rapidement sur le psychologue du campus. À la réponse du jeune homme, l’étudiante se contenta de hocher la tête doucement tout en continuant de le suivre jusqu’au gymnase.

Et puis il y eut la question indiscrète de Kanae. Elle s’attendait à une réponse évasive de la part de Soren, voire même à l’entendre dire qu’il ne voulait pas en parler. Elle l’aurait complètement compris malgré sa curiosité. Mais non. Le jeune homme accepta d’y répondre en mentionnant de nouvelles rumeurs à ce sujet. Cela pouvait presque laisser penser que Soren était le sujet de discussion à la mode sur le campus en ce moment. Le pauvre. Pourtant, elle ne fit aucun commentaire là-dessus. Kanae avait peur de voir Soren se raviser si elle venait à le couper dans sa lancée.

L’étudiante observait donc son interlocuteur en silence et ne fit pas tout de suite le lien entre son explication à venir et le fait de soulever ses cheveux. Mais une fois que son regard se posa sur la cicatrice, elle comprit et s’en voulut d’avoir été trop curieuse. Évidemment, elle se doutait que cela concernait quelqu’un dans l’entourage proche de Soren mais elle n’avait pas envisagé une seule seconde que cela pouvait être lui la victime de ce coup à la tête.

Par politesse – et surtout pour ne pas mettre mal à l’aise le jeune homme – Kanae ne fixa pas la cicatrice. Elle avait simplement jeté un coup d’œil pour comprendre, rien de plus, avant d’écouter Soren. Évidemment, elle aurait voulu savoir ce qu’il s’était passé exactement, mais au final, elle n’aurait pas compris le jeune homme s’il lui avait tout expliqué sans aucune retenue. Il semblait être sur la réserve, comme elle, de nature alors ce flou était complètement normal.

« C’est normal oui. » répondit-elle avec un sourire accroché aux lèvres.

Elle ne voulait pas non plus gêner Soren en continuant la conversation sur le sujet de sa blessure et de son accident. Elle lui était déjà énormément reconnaissante de s’être confié ainsi, c’était suffisant. Kanae ne voulait pas non plus de voir la conversation se ternir suite à cette révélation. Elle chercha donc rapidement un moyen de reprendre la parole.

« En tout cas, merci beaucoup pour la visite. Tu n’imagines pas à quel point ça va m’aider. »

Elle conclut avec un nouveau sourire chaleureux. Grâce à Soren, elle pouvait espérer ne pas – trop – se perdre sur le campus pour naviguer d’un bâtiment à l’autre. Évidemment, il y aurait des ratés, elle le savait : elle connaissait son sens de l’orientation. Mais cela serait toujours mieux que ce qui aurait dû se passer sans cette visite.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  20110609491325705917113834
Japonais : #DA7192            Anglais : #038080            Allemand : #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 456
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  GkZd5iQ


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  EmptyMar 17 Nov 2020 - 1:12

Sur le moment, Soren s’en voulut d’avoir était aussi direct, craignant qu’elle prenne mal ce qu’il avait dit. En réalité, Kanae avait raison d’avoir démontré au jeune homme ses torts. Même si au fond, ça ne lui ferait pas changer d’avis sur sa propre condition, il était forcé de reconnaître qu’au fond, la psychologie avait fait plus de bien que de mal pour certaines personnes. De plus, l’entendre dire qu’elle souhaitait se lancer là-dedans seulement pour autrui démontré son côté profondément altruiste. L’étudiant l’admiré d’une certaine façon, il aurait souhaité pouvoir en faire autant.

Sauf que pour ça, il fallait être libre de ses mouvements et avoir les qualités requises pour aider les autres. Ce que Soren ne possédait pas manifestement. Il avait énoncé les rumeurs d’une façon un peu sommaire, en réalité, il ignorait même si celle-ci parler de lui. D’ailleurs, l’avantage des rumeurs venait du fait qu’on ignorait la plupart des personnes visé… Le kidnappeur de chat n’était autre que lui aussi, mais ce n’était pas pour autant un kidnappeur, il avait retrouvé le chat d’une amie par pur hasard.

C’est drôle, montrer sa cicatrice était beaucoup moins dur qu’avant, certes compliqué, car il savait ce que cela pouvait engendrer. Mais il ne le vivait pas mal comme les rares fois où on avait entrevu la ligne rouge masqué par son rideau de noir. Soso sourit faiblement en voyant qu’elle avait détourné les yeux sur l’instant. Répondant brièvement tout en souriant… Elle se forcait ?

La suite en fut moins amusante sur l’instant, car Soso avait eu l’impression d’avoir plombé l’ambiance, elle le remercia malgré tout en précisant que ça lui serait utile et ajouta un nouveau sourire. Le jeune homme était hésitant sur le moment. Elle se forcait encore ? Pourquoi le ferait-elle ? Cette méfiance naturelle ne l’aidait pas. Cependant, son coté naïf l’emporta et il jugea qu’elle était sincère. Alors, il avoua.

- Inutile de me remercier, quand je suis arrivé. J’étais dans le même cas. Puis ça m’a fait plaisir de t’aider Kan… Evans.

Le milieu public oblige, Soren s’était rattrapé au bon moment. Et puis zut, il était ce qu’il était, si les autres ne pouvaient l’accepter alors tant pis. Soren voulut alors lui proposa d’allonger la visite, mais se dit qu’il l’avait sûrement déjà bien assez embêté. Et puis, il avait encore du travail de son côté sur un projet personnel… S’il voulait avancer, l’étudiant n’avait pas l’embarras du choix. Alors une fois le gymnase visité. Soso souhaita une bonne journée à Kanae en espérant la recroiser à l’occasion.

Fait étonnant, le lendemain de cette visite. Soren recroisa le type au casier et ce dernier s’excusa auprès de lui. Prétextant avoir pris un méchant râteau récemment, il avait dirigé sa rancœur sur Soren sans le vouloir et s’en était voulu après coup. Soso sourit doucement et lui avoua que c’était oublié. Au fond, il n’avait pas passé un si mauvais moment, même s’il ne le dirait pas de vive voix. Ce type lui avait permis de rencontrer une bien singulière mais intéressante personne, rencontre qui n'aurait pas eu lieu sans son geste.

---------------------------------

[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  [Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé]Le poids des actes [PV Kanae]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Université ; Kobe Daigaku :: Le bâtiment principal :: Couloirs & casiers-
Sauter vers: