Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -22%
-200€ sur la TV LG 55NANO86 55″ NanoCell ...
Voir le deal
699.99 €

Partagez
 

 Living in the Shadows ;; Milan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiro Watanabe
■ Age : 29
■ Messages : 340
■ Inscrit le : 13/07/2020

■ Mes clubs :
Living in the Shadows ;; Milan TaFwF3A Living in the Shadows ;; Milan OmmuPHD


Mon personnage
❖ Âge : 25 ans
❖ Chambre n° : A-508
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Shiro Watanabe
« A l'université ; 2è année »
(#) Living in the Shadows ;; Milan  Living in the Shadows ;; Milan EmptyDim 15 Nov 2020 - 15:36

Living in the Shadows
  • Mercredi 21 septembre 2016
  • Milan Cray

  • Mercredi 21 septembre 2016

    « Papa… ? »
    « … »
    « T’es encore triste ? »
    « Oui… »
    « Tu veux un câlin ? »
    « Je veux bien. »


    Le lit s’affaisse très légèrement quand Sora grimpe dessus et vient s’allonger à mes côtés. Je passe un bras autour de lui et le ramène contre moi. Une douce odeur de melon et de pomme de pin emplit mes sens, associée à celle de bébé qui lui colle à la peau. J’ai toujours adoré cette odeur, elle m’apaise et me rappelle qu’il est encore petit, qu’il a encore besoin de moi, tout comme j’ai besoin de lui. Aujourd’hui plus que jamais. Alors que mon cœur me fait souffrir plus que jamais, que ça pulse entre mes côtes et que les morceaux me donnent l’impression de détruire chaque parcelle de mon corps. Il y a une hémorragie qui me dévore, qui me noie de l’intérieur et m’emporte tel un tsunami de sentiments divers. C’est douloureux et je pleure silencieusement contre les cheveux de Sora. Il ne sait pas ce que j’ai. Je ne le lui ai pas dit. Je ne peux pas. Et j’ai tellement honte. Honte de me montrer si faible devant lui. Ce n’est pas à lui de me consoler, c’est mon rôle, pourtant je n’arrive pas à me relever.

    J’ai loupé mon unique cours de la journée. J’ai été incapable de sortir de chez moi, à peine de mon lit. J’ai honte de moi. Si honte. Mais je n’ai pas réussi à me montrer fort aujourd’hui. Parce que la soirée de la veille se diffuse dans mon esprit en boucle et je ne parviens pas à trouver le bouton stop pour arrêter cette souffrance. J’étais encore couché quand Sora est rentré de l’école. Je crois qu’il a paniqué mais je lui ai assuré que ça irait mieux. Bientôt. Il n’a rien dit, se contente de rester près de moi.


    Jeudi 22 septembre 2016

    Le sandwich aux œufs que j’ai acheté au distributeur est fade. Il n’a aucun goût. D’habitude je l’aime bien, mais pas aujourd’hui. Je referme le sachet autour et le glisse dans ma sacoche. Ma bouche n’est que cendres. Le feu qui m’anime d’ordinaire est éteint. Depuis ce matin, je n’ai aucune force. J’ai suivi les cours de la matinée sans rien entendre, répondant vaguement quand mes camarades m’ont parlé. Je n’ai pas fait attention à leurs regards surpris et je suis sorti pour aller déjeuner. Mais malgré le beau temps de septembre, malgré le soleil qui réchauffe encore le Japon, il fait nuit dans ma tête. Il fait froid. Je n’arrive pas à sortir la tête de l’eau, à échapper à tout ça.

    Et puis il y a sa voix qui résonne soudain.

    Je lève la tête et aperçois Kelly-sensei à l’autre bout du couloir en train de parler à un élève. Ses longs cheveux bruns tombent dans son dos et je peux voir son profil tandis qu’il discute. Je me fige. Je n’entends pas ce qu’ils se disent et je m’en fiche. Il n’y a que lui qui importe. Il a toujours l’air fatigué et triste, il n’est pas comme d’habitude et j’aimerai pouvoir m’avancer et le faire sourire encore. Mais comment pourrais-je faire alors que je ne suis déjà pas capable de sourire moi-même ? Je tourne les talons et pars dans la direction opposée, le cœur au bord des lèvres. Je quitte le bâtiment, échappe à la foule d’étudiants qui avance, ignore les regards surpris alors que je me dépêche. Que je fuis. Loin. Loin de tout ça. Loin de lui. Je ne peux pas. Je n’y arrive pas.

    Ce n’est qu’à l’abri dans un coin de la cour, derrière le coin d’un bâtiment, que je trouve refuge, accroupi contre le mur, la tête entre les jambes et sanglotant. Quel imbécile. Je me dépite moi-même.

    « Quel con… »

    Jawn pour EPICODE



    ---------------------------------

    Living in the Shadows ;; Milan Shiro%20-%20signature
    Merci à Hisao pour ces magnifiques avatars et signatures ♥



    Prix:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Milan Cray
    ■ Age : 28
    ■ Messages : 829
    ■ Inscrit le : 16/07/2019

    ■ Mes clubs :
    Living in the Shadows ;; Milan M9CeBJb Living in the Shadows ;; Milan TEWzgIo


    Mon personnage
    ❖ Âge : 20 ans
    ❖ Chambre n° : U-10
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
    Milan Cray
    « A l'université ; 2è année »
    (#) Re: Living in the Shadows ;; Milan  Living in the Shadows ;; Milan EmptySam 21 Nov 2020 - 13:54

    J'étais plutôt bien parti aujourd'hui ! Comme tous les jeudis en fait parce que... Je n'ai pas cours le matin ! Et ça c'est super cool ! J'en profite quand même pour bosser mes cours hein, je ne suis pas totalement inconscient non plus, mais en finissant tard le mercredi soir au boulot (et c'est carrément plus triste depuis que Keito a décidé de ne plus venir mais vu comment il m'a bien aidé jusque là, j'ai pas trop le droit de dire grand chose...) j'avoue que pouvoir dormir un peu, ça fait du bien !

    Enfin bref, après avoir passé la fin de la matinée à la bibliothèque, je sors pour une pause bien méritée ! Il fait même beau ! Tout est parfait ! Le summum de la perfection, ça aurait quand même été que quelqu'un avec un super skill culinaire m'offre un bento pour satisfaire mon estomac qui grogne, mais on ne peut pas tout avoir hein...

    Donc, tant pis pour le bento. Je vais attendre un peu, avec de la chance, je vais tomber sur quelqu'un qui n'a pas fini son repas et qui voudra bien partager... Bah ouais, on fait comme on peut ! Et vu que le soleil est au rendez-vous, j'opte pour la direction du parc. il doit bien y avoir certaines connaissances qui ont fait le choix de prendre leur déjeuner tranquillement installés en extérieur !

    Mon sac à dos sur les épaules (je ne laisse pas trainer mes affaires à la bibliothèque, on ne sait jamais !) et ma veste légèrement entrouverte pour profiter des températures encore agréables, c'est avec ma bonne humeur et mon sourire habituels que je pars en quête de la touche de perfection de la journée !! Sauf que je ne m'attendais pas du tout à la suite.

    Deux mots pas très glorifiant qui parviennent à mes oreilles alors que j'approchais de mon point de mission. De quoi attirer immédiatement ma curiosité. Je stoppe ma progression et continue à tendre l'oreille, mais personne n'a l'air de répondre. Et évidemment, je n'arrive pas à seulement poursuivre mon chemin. Comme un instinct contre lequel je ne peux lutter, l'irrépressible envie de savoir se fait sentir, et c'est discrètement que je m'approche de l'origine de la plainte, jusqu'à l'apercevoir.

    Si les premières secondes j'ai eu comme un doute, cet air abattu le rendant difficilement reconnaissable, il faut admettre qu'il est quand même facile à identifier. Shiro Watanabe. C'est sûrement la dernière personne que je me serais attendu à voir aussi vide. On ne se connait pas tant que ça, mais pour l'avoir côtoyé à plusieurs reprises, je ne l'ai jamais vu avec une mine aussi défaite. Alors forcément, cette empathie en moi que je ne comprends pas toujours s'éveille à cette simple vision, me compressant légèrement la cage thoracique sans que je n'en discerne la réelle origine. Mais ça, je m'en fiche. Parce que résultat, maintenant je ne vais pas pouvoir faire sagement demi-tour comme si je n'avais rien vu.

    Je m'approche doucement du malheureux, ayant quelques doutes sur la façon dont je dois m'y prendre, ne prenant pas immédiatement la parole, je préfère commencer par m’accroupir non loin de lui, les fesses au niveau des talons.

    - "J"ai failli ne pas te reconnaitre avec cette tête là. Ça ne te va pas super bien."


    Je ne le regarde pas directement alors que je prends la parole, d'une voix assez basse tout en essayant de garder un ton qui se veut léger malgré la situation. C'est que c'était difficile d'entamer par un classique "salut, ça va ?!"...

    - "Je ne sais pas ce qui a pu te mettre dans cet état, mais ce dont je suis sûr, c'est que dans ces cas là, ce n'est pas bon de rester seul."

    Ce qui me parait d'autant plus étrange que c'est bien la première fois que je croise Shiro seul. Habituellement, il est toujours entouré de plein de monde. En fait, il y a pas mal de points sur lesquels on se ressemble. Alors, peut-être que je comprends un peu trop bien ce réflexe d'isolement quand quelque chose ne va pas. Mais du coup, je suis aussi bien placé pour savoir que ça ne résout absolument rien.

    ---------------------------------


    "Tired of being what you want me to be I don't know what you're expecting of me
    Put under the pressure of walking in your shoes Every step that I take is another mistake to you"

    Linkin Park - Numb


    Living in the Shadows ;; Milan 58318_s

    Living in the Shadows ;; Milan G0xm

    Milan parle régulièrement en japonais :#cc3333
    Revenir en haut Aller en bas
    Shiro Watanabe
    ■ Age : 29
    ■ Messages : 340
    ■ Inscrit le : 13/07/2020

    ■ Mes clubs :
    Living in the Shadows ;; Milan TaFwF3A Living in the Shadows ;; Milan OmmuPHD


    Mon personnage
    ❖ Âge : 25 ans
    ❖ Chambre n° : A-508
    ❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
    Shiro Watanabe
    « A l'université ; 2è année »
    (#) Re: Living in the Shadows ;; Milan  Living in the Shadows ;; Milan EmptySam 21 Nov 2020 - 19:14

    Living in the Shadows
  • Mercredi 21 septembre 2016
  • Milan Cray

  • Ça grince dans ma tête. Ce bruit strident du métal sur le verre qui résonne et m’ouvre de l’intérieur. Je pourrai mourir ici à cause de lui. Je pourrai me noyer dans tout ça. Ça fait si mal que j’en tremble presque. Mon cœur me donne la sensation de me lâcher, de me trahir. Mes muscles se crispent, mes yeux continuent de pleurer quand bien même je voudrai stopper les larmes. Pourquoi est-ce que tout cela fait si mal ? Pourquoi est-ce que je ne parviens pas à relever la tête et à avancer ? Pourquoi ne puis-je pas enfermer dans une boîte tous ces sentiments que je ressens et qui font si mal ? Un bras replié entre mes genoux et ma tête, l’autre tendu devant moi, je tente de reprendre ma respiration, de retrouver mon calme, les yeux perdus sur le sol entre mes jambes. Je dois avoir l’air ridicule prostré ainsi. Mes yeux se ferment quand son visage vient s’imposer dans le vide devant moi, je force dessus jusqu’à voir des points de lumière devant moi et effacer ses traits. J’aimerai pouvoir faire tout disparaître, remplacer la douleur par autre chose. N’importe quoi. Mais il est toujours là. Il rit devant les bêtises que je lui montre sur mon PC, il me remercie pour le bento que je lui ai ramené, il regarde mon œil après que je me sois pris cette balle de baseball, il me dit que je suis quelqu’un de précieux, que je mérite de l’attention, il me rassure quand Sora est malade… Il est toujours là, enfoui dans mes souvenirs et dans mes pensées. Je n’y arrive pas…

    « J’ai failli ne pas te reconnaitre avec cette tête-là. Ça ne te va pas super bien. »

    Je sursaute et relève brusquement la tête. Devant moi, accroupi et me regardant avec inquiétude, se trouve un jeune homme blond que j’ai déjà vu auparavant. Pendant quelques secondes, je suis incapable de me souvenir de son nom, trop empêtré dans tout ce qui se mélange dans ma tête. Puis ça me revient. Milan Cray. Un étudiant en médecine avec qui il m’est arrivé de discuter au détour d’un déjeuner avec d’autres camarades. Il a aussi tenté de me recruter pour le club de basket. Les fils se reconnectent tandis qu’il me souffle que je ne devrai pas rester seul.

    « Milan… »

    Je m’empresse d’essuyer mes joues humides, tente de retrouver un visage correct face au jeune homme. Il faudrait que je me relève, mais j’ai l’impression que si je le faisais, je m’écroulerai de nouveau pour ne plus jamais parvenir à avancer.

    « Désolé, je ne pensais pas que quelqu’un viendrait ici… Ce n’est rien. J’ai… »

    La frustration s’empare de moi quand je réalise que j’ai beau essayer de faire disparaître les larmes, celles-ci continuent de tomber sans que je ne parvienne à les arrêter. La honte me prend face à cette situation déplorable et je détourne les yeux, mal à l’aise. Au final, une vague me balaye d’un seul coup, sans prévenir, mélange de souffrance et d’embarras et j’enfouis de nouveau mon visage contre mes genoux.

    « Pardon, je n’arrive pas à m’arrêter. Pardon… »


    Jawn pour EPICODE



    ---------------------------------

    Living in the Shadows ;; Milan Shiro%20-%20signature
    Merci à Hisao pour ces magnifiques avatars et signatures ♥



    Prix:
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    « »
    (#) Re: Living in the Shadows ;; Milan  Living in the Shadows ;; Milan Empty

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Living in the Shadows ;; Milan
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le parc-
    Sauter vers: