Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Born to be wild [Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 586
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : 42 ans
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyLun 16 Nov 2020 - 12:37


 

Born to be wild
Get your motor runnin'

Born to be wild [Lily] D3zz
Karson n’a pas compris mon désir d’expatrier au Japon. Pire encore, il l’a pris pour un abandon, une trahison. Il n’arrivait pas à concevoir que je veuille quitter le pays où je suis né, où se trouvaient le peu d’attaches qui me restaient, où il se trouvait lui. Il lui a fallu du temps – Le Japon ? Si loin, vraiment ? – pour se faire à l’idée. Je ne lui en veux pas. Cette décision n’a pas de sens pour lui parce que nous sommes semblables – Je suffis pas pour t’aider ? – et différents à la fois. Karson est semblable aux arbres dont il manie quotidiennement les essences. Ses racines sont profondes, pleinement ancrées dans la terre où il a grandi, connectées au foyer – Tu te la pètes avec tes belles phrases mais en fin de compte, tu fuis – qu’il y a bâti et duquel il n’envisage pas de vivre séparé. C’était mon cas aussi – Ta gueule. Barre-toi, si c’est si important – jusqu’à ce que notre père me bannisse hors de sa vue, que Messiah me quitte, que Rosemary se suicide, que je quitte Messiah. Aujourd’hui, hormis mon petit frère – Tu reviendras quand t’auras compris que tu peux compter sur moi – il n’y a que des moignons de douleur qui me rattachent à l’Angleterre. Je n’ai pas besoin de cela. Je veux construire quelque chose de nouveau – T’es trop con… Tu vas me manquer, Ash – m’enraciner dans un nouvel endroit. Mais puisque Karson et moi nous ressemblons malgré tout plus que ce que l’on peut penser, il a fini par comprendre mon besoin de partir aussi bien que celui de rester en contact avec lui. Je bénis pour cela la technologie moderne et la poste internationale. Enfin, la plupart du temps.

« Shit*… »
*Zut...

Rien de plus. C’est tout ce que j’ai à dire. Parfois, rien ne sert de lutter. Il faut accepter dès le départ que la journée est merdique, faire le dos rond et endurer jusqu’au soir en espérant que ça ira mieux demain. C’est ce que j’essaie de penser. Ça ne m’empêche pas – Une minute et demie d’avance – d’être un peu en colère – Vous partez avec une minute et demie d’avance, espère de sauvage – alors que je regarde le bus s’éloigner de la gare routière, m’abandonnant tout essoufflé alors que je n’avais même pas atteint l’abribus. Une façon comme une autre de se retrouver coincé à Osaka à 11h30 encombré par un colis de six kilos en provenance d’Angleterre, tout ça à cause des efforts conjugués d’une bête erreur de livraison – Hors de question d’attendre une semaine pour qu’ils rattrapent leur bourde – et de la batterie morte de ma fidèle Mini, convalescente au garage depuis ce matin. Certes, j’aurais peut-être du – Il y a certainement de la bouffe là-dedans – venir un peu plus en avance au lieu de faire du lèche-vitrine comme un imbécile mais ce n’est pas une raison. Je n’ai pas souvent l’occasion de venir à Osaka, ni celle de me détendre en ce moment. Avec un claquement de langue agacé, je rebrousse chemin pour sortir de la gare routière, la mine sombre. Si je suis chanceux, je pourrai me faire changer mon billet et rentrer chez moi à 15h. Si je ne le suis pas, je serais chez moi à 14h après avoir claqué une fortune en train. Des montagnes de félicité en perspective, donc. Comme si j’en avais besoin.

Les choses sont… compliquées en ce moment, et c’est peu de le dire. J’ai traversé tellement – Hisao m’a avoué des sentiments que j’ai repoussés aussitôt – d’épreuves ces deux dernières semaines que j’ai l’impression – Shiro l’a vu partir de chez moi – qu’il s’est écoulé trois mois depuis mon dernier moment de calme. Mes nerfs sont à vif – Shiro a fondu en larmes en voulant me consoler – en permanence. Je mange peu, je dors avec difficulté et – Hisao a perdu son père – me concentrer relève du tour de force car je passe tout mon temps – Et je ne peux être présent pour personne – à m’inquiéter, que ce soit pour les autres ou pour moi. Je ne sais plus quoi faire, je ne sais plus quoi penser. J’ai l’impression d’être enfermé dans une pièce trop petite et qu’à un moment ou un autre, quelque chose va craquer quelque part. Alors ce colis de mon frère, j’en avais besoin. Je n’ai pas été capable de tout lui dire parce qu’on n’abat pas vingt années de muraille en un jour mais Karson est loin d’être un imbécile. Ce n’est pas pour rien qu’il m’a envoyé ça. Il a entendu l’appel à l’aide dans mon silence et – Je t’aime tellement, Mort-né – il a répondu présent, comme je ne doutais pas une seule seconde qu’il le ferait. On comprend mieux dans ces conditions que j’aurais aimé être au plus vite rentré chez moi pour profiter – Et bah la prochaine fois, tu ne te diras pas que c’est l’occasion de se promener à Osaka – de cette recharge d’amour fraternel. Et on comprend mieux que je sois totalement dépité alors que je me grille discrètement une cigarette sur un parking adjacent de la tournure qu’a pris la situation...
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Born to be wild [Lily] Ash%20Signature
Born to be wild [Lily] LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 196
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyLun 16 Nov 2020 - 14:36

C’est enfin terminé ! Quel parcours pour faire réviser cette moto ! Aucun des garages de Kobe n’avait de places disponibles pour un rendez-vous d’urgence. En même temps si j’étais plus organisée et que j’avais prévu un rendez-vous en Septembre quand je me suis installée à Kobe au lieu de laisser trainer les choses. Mais on ne change pas ses vieilles habitudes et j’ai procrastiné comme d’habitude… Un an de trajet presque quotidien n’as certainement pas fait que du bien a ma pauvre moto et le peu d’entretien que je sais faire moi-même ne suffit pas, donc, quand j’ai senti qu’elle commençait à avoir quelques ratés au démarrage je savais qu’il fallait qu’elle voie un professionnel d’urgence, je n’ai vraiment pas l’argent pour une grosse réparation.

La cerise sur le gâteau était évidemment qu’en plus de devoir trouver un rendez-vous d’urgence, il fallait que j’en trouve un dimanche matin puisque hier c’était le Kobai-Sai, et que j’étais obligée d’être présente. C’est donc comme ça que je me suis retrouvée à Osaka aux aurores pour apporter mon fidèle destrier à un garagiste très sympathique qui a accepté de m’ouvrir son garage plus tôt pour y jeter un œil. Je me sentais mal de faire ça mais il m’a dit que dans tous les cas il y serait car il aime bien travailler sur des projets perso le matin et qu’a la place il travaillerait sur ma moto, autant dire que cet homme a été mon sauveur.

Finalement ce n’était rien de grave et il avait terminé ses réparation d’ci la fin de la matinée, et ses prix étaient raisonnable même s’il m’a fait payer un petit extra pour le fait qu’il a dû ouvrir plus tôt rien que pour moi. Mais c’était soit ça soit prendre le risque de me retrouver avec une moto en panne et je ne vois pas vraiment comment je pourrais pousser mon beau bébé de 250kg jusqu’à un garage !

Enfin bref ça c’était l’histoire de mon périple jusqu’à Osaka, autant dire que le trajet retour allait être bien fatiguant, je ne suis pas vraiment du matin et devoir me lever tôt le lendemain du Kobai-Sai pour aller jusqu’à Osaka n’est pas ce qu’on pourrait appeler une activité reposante.

Mais ce serait bien trop marrant que je sois au bout de mes surprises, pendant que je passe devant la gare routière quelqu’un attire mon regard. Déjà, il paraissait immense et aussi large qu’une armoire à glace, ce qui est assez atypique par ici mais ce n’est pas ça qui m’as le plus fait tiquer. En un an que je suis ici je n’ai rencontré qu’une personne avec une telle chevelure, des tresses de cheveux clair aussi longues sur une carrure aussi large, je pourrais me tromper mais je mettrais ma main à couper qu’il s’agit de Kelly-sensei le médecin scolaire.

Alors oui j’ai déjà rencontré le médecin scolaire en moins d’un mois mais aussi maladroite que je sois ce n’est pas ce que vous pensez, il s’agissait juste d’une visite d’informations pour en savoir un peu plus sur ma surdité. C’était très attentionné de sa part d’ailleurs, je n’ai jamais eu de problèmes avec mon appareil depuis que je suis ici mais ça fait du bien de savoir que si jamais je peux aller lui en parler.

Du coup je me rapproche et je m’arrête à côté de lui, et il tourne la tête vers moi surement attiré par le bruit et ça me confirme que je ne m’étais pas trompée il s’agit bien de lui. Il a l’air... fatigué lui aussi mais pas uniquement de la fatigue physique ; on dirait qu’il porte tout le poids du monde sur son dos. J’ai toujours été douée pour lire le langage corporel mais le fait de perdre l’ouïe m’as forcée à développer ce talent.

Il à un gros colis à côté de lui et fume une cigarette, c’est ironique étant donné qu’il est médecin mais ce ne sont pas mes affaires. Cependant, il n’a pas l’air d’attendre un bus ou quoi que ce soit, peut être qu’il n’arrive pas avant encore un moment et qu’il est en avance. J’enlève mon casque pour qu’il puisse voir mon visage aussi, je ne sais pas s’il se souviendra de moi, après tout je ne l’ai rencontré qu’une fois et je n’ai pas ce qu’on appelle un physique atypique contrairement à lui.

« Bonjour Kelly-sensei, je suis Lily une élève de Kobe, je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, on s’est vu à mon arrivée en septembre par rapport à ma surdité. Tout va bien ? Il y a un problème avec votre bus ? »

Je me demande aussi ce qu’il fait à Osaka un dimanche matin mais ce serait très malpoli de demander ça alors que je le connais à peine, ça à peu être un rapport avec son colis. En tout cas je m’en voudrais de passer devant lui sans m’arrêter s’il a besoin d’aide, même s’il ne saurait surement jamais que c’était moi sur cette moto.

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 586
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : 42 ans
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptySam 21 Nov 2020 - 17:51


 

Born to be wild
Get your motor runnin'

Born to be wild [Lily] D3zz
Sans cesser de pester intérieurement contre cette mauvaise journée, j’écrase ma cigarette dans mon cendrier de poche et remonte le col de mon duffle coat bleu sur mon écharpe. Pour couronner le tout, il fait froid. De la mer souffle un vent humide et vicieux qui me fait sérieusement regretter de n’avoir pas mis un manteau plus épais, ou au moins quelque chose de plus chaud en dessous – Il me reste combien de temps à attendre ? – qu’un veston en tweed et une chemise à carreaux. Au moins, j’ai des gants que je m’empresserai de remettre maintenant que je ne risque plus de les tacher de cendres – Jusqu’à quel point je vais me ruiner ? – et je soupire d’exaspération en consultant les conditions d’après vente de la compagnie de transports. Évidemment, il n’est possible de changer mon billet que contre un supplément qui me fait sérieusement songer à prendre le train. Je n’y renonce que parce que le temps que j’atteigne la gare avec mon colis, je risque de rester une fois de plus planté sur le quai à regarder mon temps et mon argent filer sans moi sur les rails. Grommelant un juron dans mon écharpe – Je veux avancer le temps jusqu’à pouvoir me coucher et oublier cette journée – je me prépare mentalement à aller affronter le guichet quand je remarque du coin de l’œil une silhouette qui avance droit vers moi.

– Oh putain–

Une silhouette, oui. Grande, mince, féminine je dirais, toute vêtue de cuir noir et de bottes de moto. Et d’un casque improbable – Bon sang mais qu’est-ce qu’elle me veut, celle-là ? – jaune canari avec oreilles de chat intégrées dans la coque, qui me fait vraiment – Est-ce que je vais me faire tabasser par une furyo à côté de la gare routière ? – me poser un tas de questions en un temps record, incluant notamment – Est-ce que cette journée peut vraiment être encore plus pourrie ? – le prix d’une bombe au poivre. Surtout quand l’ange de la mort à oreilles de chats finit par se planter devant moi et moi seul. Je déglutis.

« Bonjour ? »

Je ne sais plus si je l’ai déjà mentionné ou non, mais il n’y a qu’une seule personne contre laquelle je sois capable de me battre et elle est actuellement quelque part à Newcastle en train de finir sa nuit avant d’aller scier des planches. Contre le reste du monde, je ne suis pas capable de faire preuve – Je peux dire adieu à mon porte-monnaie – de suffisamment d’agressivité pour pouvoir m’en sortir dans une bagarre. De toute façon, je déteste les bagarres. On comprend donc pourquoi – Si elle a décidé d’en venir aux mains – je ne suis pas spécialement serein – Je suis d’ores et déjà sa chose – dans la présente situation. Et aussi pourquoi des montagnes de surprise me tombent sur les épaules quand l’inconnue retire son casque et se présente, aussitôt suivies de geysers de soulagement quand je réalise que je la connais et que je ne risque rien.

« Oh. Oooh ! Oui ! Lily, bien sûr ! Je me souviens de toi ! For God’s sake, tu m’as fait peur… Et mon seul problème est d’avoir raté mon bus à l’instant parce que je suis trop distrait. Je m’en remettrai, ne t’en fais pas. »

Je le lui assure d’un bref rire et d’un geste de la main, tout en posant l’autre ma poitrine – Tout doux, mon cœur – poussant un profond soupir pour me remettre de mes émotions. En effet, Lily dit vrai. C’est une étudiante sur le campus de Kobe et – Elle n’est pas là pour me racketter – je l’ai convoquée peu de temps après son arrivée pour avoir toutes les clés en main sur sa surdité. Il n’y a pas un handicap semblable, je serais un bien piètre médecin si je le pensais. Revenu de ma frayeur, et ayant réalisé à quelle point elle était ridicule, je lui adresse un sourire amusé en désignant son casque :

« J’ignorais que tu faisais de la moto. Et que tu avais une allure folle avec ce casque, je ne t’aurais jamais reconnue. Que fais-tu à Osaka de si bon matin, si ce n’est pas indiscret ? »
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Born to be wild [Lily] Ash%20Signature
Born to be wild [Lily] LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 196
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptySam 21 Nov 2020 - 18:54

« Oh. Oooh ! Oui ! Lily, bien sûr ! Je me souviens de toi ! For God’s sake, tu m’as fait peur… Et mon seul problème est d’avoir raté mon bus à l’instant parce que je suis trop distrait. Je m’en remettrai, ne t’en fais pas. »

Hein quoi moi je lui ai fait peur ? Pourquoi pas mais personnellement si je devais choisir entre me faire approcher par quelqu’un de mon gabarit ou du sien je n’hésiterais pas une seconde, après tout ce n’est pas moi qui ai l’air aussi grand que large ici. Je dois lui accorder le fait que je n’ai pas pensé à retirer mon casque plus tôt, il faut que je perde cette habitude de ne l’enlever qu’au dernier moment, surtout avec ce casque atypique il n’a pas du comprendre ce qui lui arrivait le pauvre.

« Désolé de vous avoir fait peur comme ça ce n’était pas mon intention. Ah désolée pour vous, vous êtes arrivé trop tard ? »

...

« J’ignorais que tu faisais de la moto. Et que tu avais une allure folle avec ce casque, je ne t’aurais jamais reconnue. Que fais-tu à Osaka de si bon matin, si ce n’est pas indiscret ? »

J’avoue que ma tenue de motarde reste une de mes tenues préférées, je trouve que le full cuir plus les bottes me vont à ravir, c’est un homme de goût dis donc. En plus, il a l’air d’aimer mon casque quand il ne l’effraie pas, je l’ai pris parce que j’adore la référence évidemment mais aussi parce qu’il ne passe pas inaperçu et il m’a déjà permis d’engager de nombreuses rencontres au cours de l’année passée ; il n’y a qu’a voir Riley il ne m’aurait surement jamais reconnue si ce n’était pas pour mon casque.

« Oui, avant d’arriver à Kobe j’ai parcouru le Japon pendant un an avec elle, on en a vu des choses toute les deux ! Et du coup elle avait bien besoin de passer chez un professionnel pour être sûre que tout allait bien et le seul garagiste qui pouvait me prendre en urgence se trouvait ici et vous vous êtes venu récupérer ce colis ? »

Il m’a demandé en premier donc je suppose que je peux lui retourner la question. Maintenant que j’y pense, il n’a pas l’air pressé ni rien, est ce qu’il a au moins un bus de remplacement ou autre pour rentrer à Kobe ? Ce n’est pas vraiment la porte à côté et je m’en voudrais de le laisser à son sort alors que je peux peut-être l’aider.

« Excusez-moi de l’indiscrétion mais est ce que vous avez un bus de remplacement pour rentrer ? Je dis ça parce que si ce n’est pas le cas je peux vous ramener sur ma moto. J’ai toujours un casque de rechange dans le top case de ma moto, et votre colis pourrait rentrer sans problèmes sur mon porte bagages. Si je cherche bien dans une de mes sacoches je même suis presque sûre que j’ai une paire d’intercom qui traine. »

Est-ce que je viens vraiment de proposer ça ? Mes paroles sont encore allées un peu plus vite que mon bon sens, s’il le faut il attend juste son bus de secours et je me suis juste rendue ridicule une fois de plus. Je suis presque sûre que si je me regardais dans un miroir je commence à rougir, avec un peu de chance il mettra ça sur le compte du froid.

« Euh bien sûr je ne vous force à rien hein »

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 586
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : 42 ans
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyVen 27 Nov 2020 - 15:38


 

Born to be wild
Get your motor runnin'

Born to be wild [Lily] D3zz
Je hoche la tête en réponse – Ça arrive souvent quand on fait du lèche-vitrine au lieu de surveiller sa montre – avant de hausser les épaules et de lui sourire – Mais cette lavallière en soie fauve et dorée était d’un chic – pour ne pas l’inquiéter. Ce n’est pas comme si je ne l’avais pas un peu mérité et je pense que j’y survivrai. Laissant de côté ma négligence – Foutu pour foutu, j’aurais du l’acheter – j’écoute les réponses de Lily à mes questions et je suis bientôt bouche-bée, battant des paupières avec étonnement sur sa silhouette tout de cuir vêtue :

« Oh, my ! À ton âge ? C’est réellement impressionnant. Je ne connais pas grand monde qui peuvent en dire autant. J’espère que les réparations ne t’ont pas coûté trop cher ? Ça doit être un sacré investissement, un engin pareil… Et oui, ce n’est que pour ça que je suis là. Ça m’apprendra à être plus patient la prochaine fois. »

Confirmé-je en désignant mon colis du menton et en omettant soigneusement – Mon dieu, je serais incapable de faire ce genre de choses – de préciser que je ne serai clairement pas plus patient la prochaine fois. Un colis de mon frère pourrait se retrouver à Tokyo – Passer un an sans avoir ma propre salle de bain est clairement au-dessus de mes forces – sans que je n’hésite une seule seconde à aller le chercher dans l’instant. Par contre, je prendrai peut-être un livre si jamais je me retrouve à nouveau – Toutes les filles sont des merveilles, bien sûr – dans une situation pareille à cause de ma négligence. Mais pour cette fois-ci, à mon grand étonnement, c’est Lily qui me propose une solution pour y remédier. Je cille à nouveau – Mais certaines sont quand même sacrément badass – pris au dépourvu par une telle offre :

« Oh, je… Enfin, c’est très gentil à toi et je suis vraiment très touché de ton geste mais je ne voudrais pas te déranger. Tu n’es vraiment pas obligée de me prendre en pitié de la sorte… »

Pour le coup, je ne l’ai pas vue venir. Je ne suis même pas sûr de pouvoir décemment accepter, en vérité. Ça me navre mais depuis que je suis au Japon – Ce pays déteint sur moi – je fais beaucoup plus attention à l’image que je renvoie quand je suis en compagnie des autres. Ce qu’on pense de moi et ma dégaine m’indiffère au mieux et m’amuse au pire mais – Je ne sais pas pourquoi – quand je risque de porter préjudice à quelqu’un qui me fréquente, ce n’est pas la même limonade. En l’occurrence, un homme de quarante ans passés comme moi – Mais j’ai l’impression d’avoir un étrange karma avec les jeunes étudiantes en ce moment – peut légitimement mettre dans l’embarras une jeune femme comme Lily en acceptant de chevaucher sa moto derrière elle. Dans l’idéal, je devrais poliment refuser – Même si elle rougit de façon absolument adorable – mais je suis trahi par ma propre faiblesse. Le vent se lève d’un seul coup et sa bourrasque transit de froid chaque centimètre carré de ma peau exposée – Alors là non – m’arrachant un frisson dans la foulée. D’un seul coup, la perspective de devoir attendre recroquevillé sous un des abribus de la gare routière pendant plus d’une heure ne me paraît plus aussi supportable qu’elle l’était. Penaud, j’adresse à Lily un petit sourire – Oui, je suis un vieux frileux qui ne fait clairement pas le poids face à toi et à ton roadtrip autour du Japon – qui lui donne la victoire :

« Même si je ne cache pas que je serais très heureux de pouvoir rentrer chez moi plus rapidement qu’en attendant une heure de plus. Merci Lily, c’est vraiment très généreux de ta part. Par contre, ça fait des années que je ne suis pas monté sur ce genre de bolide… »
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Born to be wild [Lily] Ash%20Signature
Born to be wild [Lily] LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 196
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyVen 27 Nov 2020 - 18:10

C’est vraiment si surprenant que ça ? A chaque fois que j’en parle tout le monde semble réagir comme si j’avais fait quelque chose hors du commun, c’est vrai que ça n’a pas été simple tous les jours mais je ne sais pas si ça vaut vraiment autant d’éloge. C’était surtout parti d’un défi contre moi-même, me prouver que j’en étais capable, et ça à bien marché, maintenant que j’y pense je suis un peu plus sûre de moi ces derniers temps, l’indépendance m’as fait du bien.

Pour la moto il n’a pas idée, c’est un vrai gouffre financier, heureusement que j’ai pu amasser une bonne réserve avant de partir et que mes parents m’aident toujours de temps en temps. Rien que l’achat de la moto à été un gros coup, j’ai eu de la chance, je l’ai trouvé d’occasion presque neuve pour pas trop cher à Tokyo, surement dû à une baisse de demande sur le moment, en tout cas ça m’a bien aidé.

« Merci mais ce n’est pas si impressionnant que ça, c’est surtout de l’organisation vous savez ! Non les réparations ça allait, je fais une grande partie de l’entretien moi-même donc je n’ai pas besoin d’aller souvent au garage. »

Au début il a l’air hésitant à accepter ma proposition et refuse même à demi-mots mais j’ai l’impression que les bourrasques de vent glacial finissent de le convaincre. C’est fou le nombre de personne que j’ai fait monter sur cette moto dernièrement, je n’aurais pas pensé qu’elle m’aurait permis de rencontrer autant de gens.

« Ne vous inquiétez pas ça ne me dérange pas le moins du monde, avec un peu de chances, j’ai toujours mon manteau de secours dans une de mes sacoches, ça vous permettra d’avoir un peu moins froid »

Normalement, j’ai un set complet d’équipement de rechange dans mes sacoches mais je ne sais plus si je ne l’ai pas enlevé ce matin avant de partir en me disant qu’il ne me servirait pas, mes souvenirs sont flous, je n’ai pas l’habitude de me lever aussi tôt. Nous nous dirigeons donc vers ma moto que j’ai laissé juste à côté sur le parking.

Yes, il est bien là, avec ma paire de gants de rechange et mes intercoms, c’est parfait. Il me tend son colis que j’attache sur le porte bagage, je fais bien attention qu’il soit bien attaché, je m’en voudrais pour le restant de mes jours si mon aide résultait dans la perte de son colis. S’il a fait tout le trajet jusqu’ici pour le récupérer c’est qu’il doit y tenir.

J’ouvre ensuite le petit top case où se trouve mon casque de secours et… je me décompose, comment j’ai pu ne pas me souvenir d’à quoi ressemble ce foutu casque, ça n’a pas l’air d’être le genre de personne que ça gênerait mais je ne le connais pas et beaucoup de gens accorde énormément d’importance a leur image par ici. Bon inutile de tourner autour du pot il va bien falloir le lui dire. Essaye de ne pas devenir aussi rouge qu’une tomate ce serait pas mal.

« Euh… Kelly-sensei, j’ai oublié de vous prévenir mais mon deuxième casque est encore plus extravagant que le mien, je comprendrais tout à fait que vus ne souhaitiez pas être vu avec mais malheureusement c’est tout ce que j’ai à vous proposer je suis extrêmement désolée. »

La tête baissée et morte de honte je lui tends mon magnifique casque Hello Kitty rose, Sora, je te jure que si je te recroise, tu vas en entendre parler. Tu voulais que ce casque me permette de me souvenir de toi eh bien c’est réussi !

HRP:
 

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 586
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : 42 ans
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptySam 28 Nov 2020 - 11:50


 

Born to be wild
Get your motor runnin'

Born to be wild [Lily] D3zz
« Ça serait merveilleux. »

Dis-je en ramassant mon colis pour la suivre. Même si mon écharpe et mon fidèle duffle-coat ont repoussé plus d’une bourrasque, une épaisseur supplémentaire ne sera pas un renfort inutile si je dois me retrouver sous peu à l’arrière d’une moto filant plein ouest sur la voie rapide. Cette seule perspective – Je vais être collé contre cette jeune femme dans peu de temps – me fait prier pour que Lily ait effectivement de la chance et dispose d’un manteau à me prêter.

Le bolide en question nous attend sur le parking non loin et je dois avouer être étonné. Pas que j’y connaisse quoi que ce soit, mais je m’attendais à une de ces motos où l’on est penché en avant, couché sur le moteur pour dévorer l’asphalte, et dont le design agressif me fait invariablement penser à des insectes belliqueux style guêpes ou frelons. Pas à un – Oh, le beau bestiau – mastodonte sombre comme celui-ci avec le guidon haut, le siège en arrière et le double pot d’échappement aussi apparent. Je laisse échapper un sifflement admiratif – Il s’en faut de beaucoup mais je me croirais dans Easy Rider – tout en lui confiant mon colis pour qu’elle l’attache sur le porte-bagage.

« Et tu en fais l’entretien toi-même, tu dis ? Incroyable… »

Je suis toujours fasciné par les gens adroits de leurs mains, notamment parce que ce n’est pas spécialement mon cas. J’ai beau me crêper le chignon du matin au soir avec lui, Karson ne me réduit jamais mieux au silence que lorsque je vois les prodiges dont il est capable avec trois planches et un ciseau à bois. Et imaginer la jeune Lily les mains dans le cambouis au chevet de cet engin me paraît aussi impressionnant qu’une demoiselle nourrissant un fauve. Néanmoins, je n’ai pas le temps de me plonger plus loin dans mes réflexions poétiques à deux sous. Je ne l’avais pas remarqué jusqu’ici mais ma pilote du jour semble perturbée et – Quelle belle couleur cerise – est toute embarrassée en me faisant part d’un détail auquel elle n’avait pas pensé. Haussant un sourcil, je me tourne vers elle pour savoir de quoi il retourne et bats des cils de surprise en voyant le magnifique – Quelle SPLENDIDE couleur rose ! – casque Hello Kitty qu’elle me tend. Après quoi, l’effet est immédiat : je rejette la tête en arrière pour rire aux éclats. Celle-là, je ne l’ai pas vue venir ! Retrouvant mon sérieux aussi vite que je le peux, j’essuie mes yeux sous mes lunettes – Et quels magnifiques stickers Disney – avant de la rassurer, sourire aux lèvres :

« Oh dear. Si ceci était la chose la plus extravagante que j’ai eue sur la tête dans ma vie, je serais un bien triste sire. En route ! Je n’aurai pas l’air plus bête qu’après avoir raté mon bus. »

Dis-je en retirant le peigne à pics de mes cheveux pour le ranger dans ma poche – Le ridicule, c’est d'avoir honte de ce qu’on porte – nouer plus fermement ma tresse, enfiler le manteau, les gants et ce superbe couvre-chef – Autrement, ça s'appelle la classe – avec tout le panache qu’il mérite. Une fois paré, j’adresse un clin d’œil à Lily à travers ma visière pleine de stickers.

« Shall we ?* »
*On y va ?
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Born to be wild [Lily] Ash%20Signature
Born to be wild [Lily] LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 196
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptySam 28 Nov 2020 - 16:39

« Oui je fais l’entretien mais rien d’extravagant, la vidange, les consommables etc... La plus grosse chose que j’ai faite c’était de changer la roue il y a un mois et je dois avouer que ça ce n’était pas de tout repos en revanche ! »

Quand on est seule sur la route il faut bien apprendre à se débrouiller un peu seule, je ne pouvais pas vraiment me permettre, d’être à la merci du moindre problème mécanique. Je n’imagine même pas comment j’aurais fait la fois ou j’ai eu un problème de bougie au milieu de nulle part, me rouler en boule et pleurer ? Non merci.

Il a l’air de vraiment bien prendre l’excentricité de mon casque, il rigole même, je dois avouer que ça enlève un poids énorme de mes épaules. Il le récupère donc et je lui fais mettre son intercom avant d’enfiler le casque, c’est quand même bien plus facile et ça lui permettra de pouvoir communiquer avec moi une fois sur la route. Je règle donc nos intercoms sur la même fréquence et vérifie qu’ils fonctionnent. Il me confirme en me demandant si nous pouvons y aller.

J’allume donc ma moto pour la laisser chauffer un petit peu et profite de ce petit temps pour vérifier une dernière fois que le colis est bien attaché, on n’est jamais trop prudente. Une fois fait j’enfourche ma moto et l’invite à s’installer à l’arrière. Quand il s’assoit je sens les suspensions se tasser, on dirait bien que son poids correspond à sa carrure ! Heureusement que ma moto est capable d’encaisser pire que ça.

« Malheureusement je n’ai pas de poignées pour les passagers, j’ai dû les retirer pour y mettre toutes les sacoches donc si vous avez peur de glisser ou quoi n’hésitez pas à vous tenir à ma taille j’ai l’habitude ! »

Sur ce, je fais rugir mon moteur, j’adore toujours autant ce doux bruit, je le sens un peu tendu à l’arrière, on va essayer de démarrer en douceur. Je m’élance donc tranquillement sur la route en essayant d’adopter la conduite la plus douce possible pour le mettre à l’aise.

« Tout va bien pour vous ? N’hésitez pas à me dire s’il y a quoi que ce soit ! »

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 586
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : 42 ans
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyVen 4 Déc 2020 - 15:56


 

Born to be wild
Get your motor runnin'

Born to be wild [Lily] D3zz
Le casque semble à la bonne taille, même s’il est un peu serré – C’est fou comme c’est pratique, ces petits machins pour communiquer – à cause de la masse de mes cheveux. Étant donné que le trajet demeure relativement court, je ne devrais pas avoir à en souffrir outre mesure. Ce qui m’embête un peu plus c’est l’absence de poignées – Ah – que me signale Lily, m’informant que je vais devoir – C’est embêtant – m’accrocher à sa taille pour éviter de partir à la renverse sur l’autoroute. Pas que ça me pose particulièrement de problèmes par ailleurs, espérons simplement qu’aucune – Tant que je garde le casque, je peux passer pour une femme – de nos connaissances communes ne la verra me déposer. Enfin, je balaye bien vite cette préoccupation – Une femme particulièrement robuste – en prenant place derrière elle. Je n’ai pas envie de laisser cette mauvaise habitude prendre trop de place dans mon quotidien japonais non plus. Posant mes mains sur ses hanches donc, je me crispe sans le vouloir quand l’engin commence à avancer – Dieu, qu’est-ce que c’est bruyant – s’extirpant lentement du parking de la gare routière. Grâce au ciel, Lily fait preuve de souplesse dans sa conduite et je ne dois mes appréhensions – On va vite là, non ? – qu’à moi-même, bien que j’essaie de la rassurer lorsqu’elle s’enquiert de moi dans l’intercom.

« Jusqu’ici tout va bien mais disons que ça risque de changer quand nous arriverons sur la voix rapide. Mais vas-y, ne te soucies pas de moi ! »

Je ne suis pas un grand amateur de sensations fortes. Je me trouve très bien dans l’habitacle de ma voiture, protégé du vent et du bruit, troquant la sensation de vitesse contre un voyage tranquille avec de la musique ou des livres audios. Aussi peut-on imaginer à quel point je suis désarçonné quand, après une brève traversée de la ville, Lily prend la bretelle en direction de Kobe et nous engage dans la circulation au prix – Je vais tomber, je vais tomber, je vais tomber ! – d’une petite pointe de vitesse qui me contracte le ventre. Pendant une bonne demi-heure, j’envoie proprement aux orties l’opinion publique et je me cramponne à la jeune fille comme une moule à son rocher. J’en viens presque à me dire – Ce serait atroce d’avoir un accident dans ces conditions – que j’aurais du patienter une heure dans le froid. Outre la rapidité avec laquelle nous filons sur la route – Et mon colis ? Si jamais il est mal fixé et qu’il tombe ? – la légère étroitesse de mon casque qui ne me posait aucun souci au départ commence à devenir problématique à mesure que le mal de crâne s’annonce. Ainsi donc, quand j’aperçois le panneau d’une aire de repos à 800m, je m’empresse de demander :

« Est-ce qu’on peut faire une pause, s’il te plaît ? J’ai urgemment besoin d’un peu d’air frais… »

Il ne faudrait pas que j’ai la nausée par là-dessus.
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Born to be wild [Lily] Ash%20Signature
Born to be wild [Lily] LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 196
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyVen 4 Déc 2020 - 17:35

Il essaie de me rassurer et de me dire que tout va bien, son ton n’est pas vraiment en accord avec cette affirmation mais je préfère ne pas relever, il me dira si ça ne va vraiment pas. Après environ 5 min on sort enfin de la ville, je n’aime pas particulièrement rouler en ville, encore moins avec ma moto qui n’est pas du tout faite pour ça ; et on arrive donc sur la bretelle de l’autoroute vers Kobe. A l’aller je me suis permise de bien m’amuser dans les virages et à accélérer dans les courbes mais avec un passager stressé comme ça à l’arrière, je me retiens. Je sens d’ailleurs que une fois arrivé sur l’autoroute il a arrêté d’être gêné, ou en tout cas sa peur a pris le dessus et il a cessé d’hésiter à saisir mes hanches pour se tenir, tant mieux, un passager bien accroché bouge moins et est bien plus agréable à transporter.

Au bout d’environ une demi-heure comme ça, je l’entends me demander de m’arrêter sur la prochaine aire, je comprends bien ça, quand on n’est pas habitué, une petite pause d’air de temps en temps ne fais pas de mal.

« Bien sur aucun souci ! »

Je me décale donc sur la bretelle menante à l’air de repos et me gare sur le parking, en regardant autour je m’aperçois qu’il s’agit s’une aire de repos classique comme on en voit un peu partout, des toilettes, un petit magasin ainsi qu’une pompe a essence. Tiens je n’aurais qu’à faire le plein pendant la pause. Je descends donc et lui laisse le champ libre pour faire de même, quand il retire le casque il à l’air de revivre mais son teint me parait quand même plus pâle que lorsque l’on est parti.

« Vous êtes sûr que tout va bien ? Le casque ne pose pas de soucis ? »

En jetant un coup d’œil aux alentours je vois qu’il y a quelques personnes sur le parking également, on est dimanche midi les gens rentrent surement chez eux et se sont arrêtés pour manger quelque chose. Après qu’il m’ait répondu je lui propose donc.

« Vous voulez qu’on prenne quelque chose à manger ici ? Si vous avez la tête qui tourne ou quoi ça vous fera surement du bien »

Mais qu’est-ce que je raconte encore, il est médecin, il sait surement mieux que moi les choses à faire si ça ne va pas bien. Je devrais vraiment réfléchir un peu plus avant de parler parfois.

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 586
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : 42 ans
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyVen 18 Déc 2020 - 21:28


 

Born to be wild
Get your motor runnin'

Born to be wild [Lily] D3zz
Dieu merci, Lily accepte aussitôt de faire une petite pause et – Combien d’autres auraient refusé pour à peine une heure de trajet – quitte l’autoroute pour l’aire de repos dès que la sortie se présente. Sitôt que la moto est à l’arrêt, j’en descends avec un bref soupir de soulagement, les jambes légèrement flageolantes – Damn, j’étais si crispé que ça ? – et retire le casque pour secouer mes cheveux à l’air libre. Ça fait un bien fou ! La pression grandissante sur mes tempes et mon front relâche sa morsure et je prends un moment pour apprécier l’air frais sur mon visage. On dira ce qu’on voudra mais je ne suis vraiment pas fait pour avoir la tête enfermée dans une telle cocotte-minute. Et Lily a tenu un an comme ça sur cet engin ? Mon dieu… La jeune fille en question vient gentiment s’enquérir de mon état et je lui adresse un sourire, touché par sa sollicitude :

« Je crois qu’il est peu serré. J’avais sous-estimé la masse de mes cheveux. Mais ça fera l’affaire jusqu’à Kobe, s’il n’y a que ça. »

Ce n’est pas la première fois qu’ils me compliquent la vie, certainement pas la dernière – Brossage et soins aux huiles en arrivant, c’est promis – et il en faudra encore un nombre incalculable avant que je commence à songer à arrêter les frais. La suggestion de Lily me fait poser un regard surpris sur la station service de l’aire de repos à laquelle je n’avais pas fait particulièrement attention. Rien de  grandiose mais elle a raison, on devrait effectivement y trouver – Je n’ai pas encore faim – une boisson chaude, un bento à emporter et quelques pâtisseries pas trop sèches – Mais je ne vois pas en quoi c’est un problème – pour aller avec.

« J’ai juste besoin de respirer mais c’est une excellente idée. Je vais suivre ton conseil de ce pas. Tant que j’y suis, tu veux quelque chose ? »

Je peux bien lui offrir un petit repas sans prétention pour la remercier de me ramener bénévolement à Kobe. Nous laissons donc les casques dans le coffre de la moto pour nous rendre dans le magasin et voir ce que nous avons à nous mettre sous la dent. Il n’y a un peu de monde à l’intérieur mais rien qui ne soit trop gênant ou qui ne m’empêche de prendre tout mon temps pour choisir une grande boîte de sandwiches au porc pané – Il faut changer du poulet frit de temps en temps et le pain de mie a l’air bien moelleux – pour accompagner ma canette de thé au melon. Et c’est alors que nous passons à la caisse – Eh mais – que les choses dérapent. Attendant patiemment que le vieux monsieur devant moi récupère ses innombrables centimes au fond de son porte-monnaie, je tourne la tête vers l’extérieur et aperçois soudain deux silhouettes plutôt louches – Ce n’est quand même pas ce que je crois ? – qui s’affairent sur la moto d’une façon qui ne me plaît pas du tout.

« Euh… Lily ? »

Je pose une main sur son épaule pour attirer son attention, juste au moment où l’un des deux – OH L’ESPÈCE DE SINISTRE PETIT ENF– ne s’empare soudain de mon colis que j’ai été suffisamment stupide pour laisser sans surveillance.  

« Son of a– Lily ! La moto !!! »

Évidemment, je lâche tout pour me précipiter dehors.
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Born to be wild [Lily] Ash%20Signature
Born to be wild [Lily] LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 196
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptySam 19 Déc 2020 - 10:52

Je me sens un peu coupable quand il me dit que le casque est un peu trop petit pour lui, mais en même temps il a été acheté pour une fille de 1m60, pas une armoire à glace. Mais il me dit qu’il tiendra jusqu’à Kobe donc je n’ai pas vraiment d’autre choix que de le croire sur parole. Il me propose ensuite de me payer quelque chose à manger mais évidemment que je vais refuser, il ne faudrait pas qu’il pense que je fais tout ça pour avoir quelque chose en échange.

« Non merci ne vous inquiétez pas je me prendrais quelque chose moi-même. Mais merci beaucoup de la proposition »

On rentre donc à l’intérieur en quête d’un petit en-cas, je jette mon dévolu sur un sandwich au poulet et une petite bouteille d’eau, pas besoin de trop. Et puis je prends surtout quelque chose parce que je me sens très mal à l’aise si je suis avec quelqu’un qui mange à côté de moi alors que moi non, je ne sais pas quoi faire et ça me perturbe.

On passe donc à la caisse, je suis derrière Kelly-sensei et on attend patiemment, que la personne devant nous récupère sa monnaie. Je suis perdue dans mes pensées lorsqu’il m’appelle et se met à crier. Je ne comprends pas tout de suite mais en regardant dehors je vois 2 personnes autour de ma moto. Ils ne seraient quand même pas assez débiles pour essayer de la voler, il leur faudrait au moins une bonne scie circulaire pour arriver à bout de mon antivol et on est en plein jour sur un parking. Disons que le bruit et le temps nécessaire n’est pas de leur côté.

Mais en voyants Kelly Sensei s’élancer dehors je comprends, on a laissé son colis attaché à l’arrière sans surveillance ! Après toute mes précautions pour être sûre qu’il était bien attaché ça ne m’a même pas traversé l’esprit de ne pas le laisser en libre accès comme ça. J’ai tout juste le temps de nous excuser au près de la caissière que je commence à courir comme une dératée, surement grâce à l’adrénaline donnée par la panique qui s’empare de moi je rattrape Kelly-sensei et le dépasse, il me rattrapera ensuite.

Ils nous ont vu arriver et l’un d’entre eux est parti en courant a toute vitesse, laissant son collègue en plan. Mais le fameux collègue a réussi à décrocher le colis et à partir avec, heureusement pour nous il à l’air de courir moins vite que son ami et est en plus ralenti par le poids du colis, je vais finir par me demander si Kelly-sensei ne s’est pas fait livrer un bloc de béton.

Je le rattrape donc assez facilement et je pense d’abord à essayer de lui faire un croche patte mais le colis risquerait de s’abimer dans la chute. Je vais donc me planter devant lui pour qu’il se retrouve entre moi et Kelly-sensei. Avec un peu de chance il prendra peur et partira en laissant le colis. Mais non, la loi de Murphy étant ce qu’elle est, il se plante sur ses pieds et semble aussi paniqué que moi. A l’exception près que lui n’est pas une jeune fille frêle mais pourrait presque rivaliser avec la montagne qui me sert de passager. Je dois donc avouer que mon niveau de panique monte encore, je ne pensais pas que je pouvais ressentir autant de peur en même temps.

« Kelly-sensei, je vais avoir besoin de votre aide ici ! »

Dans ma panique j’ai parlé anglais, et d’après l’expression du voleur, il ne comprend pas cette langue, avec un peu de chance il ne comprendra donc pas que ce cher médecin scolaire arrive tel un train dans son dos.

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 586
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : 42 ans
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyLun 28 Déc 2020 - 9:21


 

Born to be wild
Get your motor runnin'

Born to be wild [Lily] D3zz
Je suis quelqu’un de calme et de paisible. Sincèrement, s’il m’arrive d’être froid ou cinglant, c’est parce que c’est la seule forme d’hostilité dont je consens à faire preuve. Bien sûr, je suis humain et je me mets en colère comme tout un chacun mais en général, elle s’exprime de façon acide et glaciale, me dispensant d’élever le ton ou de faire preuve de vulgarité, attitude peu raffinée s’il en est. Cependant, en vertu notamment de certaines – Si je t’attrape et que tu ne me rends pas mon colis dans la seconde – circonstances exceptionnelles, il peut m’arriver parfois – Je te jure que je t’en fais bouffer le carton – de perdre mon calme. À ma grande honte, c’est le cas aujourd’hui alors que je cours sur le parking en direction du voleur qui s’éloigne avec mon bien. Cette fois, il est clair que j’aurais mieux fait d’attendre tranquillement le bus suivant. N’en déplaise à Lily qui est bien plus alerte que moi et me dépasse sans problème, la journée était trop merdique pour que je prenne davantage de risques en acceptant un trajet à moto.

Dans notre malheur – Ta gueule. Ferme juste ta gueule, Ashton – nous avons de la chance : les babioles en bois dont mon frère a certainement bourré le paquet à ras bord pèsent suffisamment lourd pour ralentir le malandrin restant, car l’autre a jugé bon d’abandonner son camarade pour sauver sa peau. Lily n’a donc pas trop de mal à le rattraper et à lui barrer la route. Si seulement – Pourquoi faut-il toujours que les gens soient cons et de mauvaise volonté ? – l’imbécile se rendait compte qu’il est en mauvaise posture et acceptait de se rendre dans la paix et le fair-play… Bien évidemment, j’en demande un peu trop et il reste tout bêtement planté devant la jeune fille toute de cuir noir vêtue, le colis dans les bras, sans savoir quoi faire. Moi qui avais encore le vague espoir de régler ça pacifiquement, je crois que je suis bien parti pour m’asseoir dessus. Je ne suis même pas sûr d’en avoir encore envie. En fait, je crois que j’en ai assez d’être calme et composé alors que ma vie fout le camp une fois de plus.

Arrivant dans le dos du voleur alors que Lily m’appelle à l’aide, je le pousse rudement à l’épaule – C’est vrai que quand on s’appelle Lily Richards, il y a des chances pour qu’on sache un peu d’anglais – et profite de son déséquilibre pour attraper le carton et commencer à tirer dessus.

« Écoute-moi bien, toi : les seuls objets de valeur dans ce colis sont sentimentaux et ils ME sont destinés alors tu vas lâcher ça immédiatement et aller voir ailleurs si– »

Je n’ai pas le temps de finir ma phrase. S’il m’en manquait encore la preuve, je sais maintenant que cette journée a été touchée du doigt par tous les dieux du chaos. Refusant logique et raison, le voleur s’agrippe par réflexe au colis et s'agrippe comme un forcené. Pendant quelques secondes, nous tirons chacun de notre côté de façon tout à fait ridicule. Et puisqu’il faut bien que ça craque quelque part, tout arrive presque en même temps. Mon adversaire tente de me frapper au visage, davantage sous l’effet de la panique qu’autre chose. J’écarte la tête par réflexe. Son poing heurte la branche de mes lunettes et la monture me meurtrit l’arête du nez alors qu’elles sont projetées au sol. Je lâche le colis, lui aussi. Le coin du carton – Six kilos de bois – lui écrase les orteils à travers sa chaussure – Bien fait – et il se met à glapir de douleur tellement fort que je n’entends pas le bruit du verre brisé. Par contre, je sens très bien – Putain de bordel de merde, mais non – le craquement sous ma semelle…
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Born to be wild [Lily] Ash%20Signature
Born to be wild [Lily] LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 196
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyMar 29 Déc 2020 - 14:56

Pile au moment ou je commençais à désespérer, Kelly-sensei nous rattrape enfin et bouscule le voleur avant d’essayer de récupérer son colis. Cependant il ne veut pas lâcher prise même après qu’il lui a affirmé que ce paquet ne contenait rien de valeur mais uniquement des objets de valeurs sentimentaux. Je suis figé sur place ne sachant pas vraiment comment je pourrais aider sans gêner puis tout se passe très vite, le voleur frappe au visage, et projette les lunettes de ce cher docteur au sol avant de se recevoir le colis sur le pied et vu la douleur qui transperce son visage je commence à me dire de plus en plus que ces fameux objets sentimentaux doivent être en fonte. En tout cas il ne risque pas de se mettre à courir tout de suite donc je me permets de souffler et de me tourner vers Kelly-sensei.

Et là, c’est le drame. Je le vois faire un pas en arrière pour reprendre son équilibre et je n’ai pas le temps de l’avertir qu’il est déjà trop tard qu’il marche sur ses lunettes. J’aurais vraiment dû le laisser tranquille et tracer ma route sans le déranger, finalement je pense que c’est ce qu’il aurait préféré lui aussi.

« Vous allez bien ? J’ai vu le coup de poing il ne vous a pas trop fait mal ? Et je suis vraiment désolée pour vos lunettes c’est ma faute si on en est la »

Plus la peine de s’embêter avec le japonais, je serais plus à l’aise en anglais surtout en état de stress comme ça. Il a eu le temps d’écarter son pied et j’ai bien peur qu’il n’y ait rien à sauver de ses pauvres lunettes. Je ne suis pas experte mais je suis quand même presque sûre que les branches ne sont pas censées pointer vers l’avant comme ça.

« Vous n’avez pas de paires de rechanges sur vous à tout hasard ? Et sinon vous voyez bien sans ? »

Je préfère demander parce que s’il est presque aveugle sans lunettes la fin du trajet ne va vraiment pas être une partie de plaisir pour lui. Finalement je remarque enfin que le voleur a arrêté de beugler mais il tient toujours son pied et ne s’est pas relevé, peut être qu’il s’est cassé quelque chose.

« Et qu’est-ce que vous voulez faire avec lui ? On devrait appeler la police ? »

Je n’ai aucune idée de comment il veut réagir, la journée à l’air d’aller de pire en pire, espérons que les péripéties s’arrêtent là.

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 586
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : 42 ans
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyDim 24 Jan 2021 - 18:20


 

Born to be wild
Get your motor runnin'

Born to be wild [Lily] D3zz
Ça pique. C’est normal, se prendre un pain au visage n’est jamais une expérience agréable, surtout quand on a la malchance d’être myope et qu’une branche de lunettes enfoncée dans la tempe intervient dans le processus. Ça pique, donc. Mais je ne sens pas la douleur, ou à peine. En cet instant, je suis surtout – Putain – très occupé – De bordel – à tenter de garder mon calme – de MERDE !!! – après avoir piétiné mes lunettes comme un gros demeuré. Rien ne sert de s’énerver. Enfin si, ça me soulagerait vraiment alors que je suis au bord de l’explosion mais il est hors de question que j’explose devant cette pauvre Lily qui n’a rien demandé à personne et se sent déjà suffisamment mal comme ça. Je prends une profonde inspiration en tâtant du bout du doigt la légère égratignure sur ma tempe et secoue la tête avec un soupir – Oui, mon enfant. J’aurais vraiment du refuser ta proposition et attendre ce bus – lorsqu’elle prend sur elle la responsabilité de ce fiasco. Allons, allons.

« Ce n’est pas ta faute, Lily. Personne ne pouvait prévoir que les choses vireraient à ce point à la catastrophe… Je n’ai pas de paire de rechange sur moi, mais ça va aller. Je n’abattrais pas un sanglier à cinquante mètres mais je ne suis pas une taupe non plus. Je devrais pouvoir tenir jusqu’à la fin du voyage. »

Mon humour n’est plus ce qu’il était. C’est certainement parce que je suis toujours en colère, même si le gros de la tempête est maîtrisé. Il va me falloir une théière complète et mes trois chats sur le coup pour que j’arrive à me calmer convenablement mais pour l’instant, je peux tenir sans casser quelque chose ou hurler sur tout ce qui bouge. Pourtant, ce n’est clairement pas l’envie qui m’en manque, surtout lorsque – J’aurais aimé qu’il y ait encore plus de bois dans ce colis – Lily me rappelle que l’apprenti voleur ne s’est pas évaporé et qu’il est toujours par terre en train de se tenir le pied. Un nouveau soupir m’échappe et je lève les yeux au ciel.

« Non. Je n’ai même pas envie de m’en occuper. Je veux juste rentrer chez moi avec mon colis, si ça ne t’ennuie pas. Quant à toi, une fois que ton super complice sera revenu te chercher, tu ferais mieux d’aller aux urgences pour être sûr que tu ne t’es pas fracturé les métatarses. Et souviens-toi à l’avenir que le crime ne paie pas. Viens, Lily. On a laissé nos sandwiches à la caisse. »

Et je me détourne sur ces mots pour revenir vers la station service en rejetant ma tresse par-dessus mon épaule, mon colis sous le bras. Je fais honte ma profession, vraiment. Tous les médecins du monde entier sont libres de me pointer du doigt et de me blâmer âprement. Mais c’est comme ça. Je ne suis ni Gandhi ni Mère Theresa et – J’irai peut-être en enfer – c’est le week-end. Je ne suis pas assez bon pour me préoccuper davantage de la santé – Mais au moins, je ne serai clairement pas le seul gay dedans – d’un type qui a tenté de me voler et me doit une paire de lunettes. De retour à l’intérieur, je vais pour m’excuser auprès de la caissière pour mon départ précipité mais il s’avère qu’elle a appelé son responsable et que c’est ce dernier, certainement soucieux de l’image de l’établissement, qui s’excuse pour la mésaventure que je viens de vivre. Pas qu’il y soit pour quoi que ce soit, tout comme le reste du personnel d’ailleurs, mais je n’ai pas la foi de me battre avec la politesse et le sens du service nippon. J’accepte donc tout, les excuses, la boisson offerte, le coton désinfectant pour ma minuscule égratignure à la tempe et la figurine porte-clés de Pichipichi-kun, la bulle de savon souriante qui est apparemment – Ça devient surréaliste – la mascotte de la station-service. Je ne sais pas ce que je vais en faire mais je suis à peu près sûr que mes chats sauront. La seule chose que je refuse est qu’ils appellent la police. Non, vraiment, merci mais non merci. J’ai assez donné pour aujourd’hui. Soupirant une énième fois, je me tourne vers Lily, la descente d'adrénaline bien marquée sur le visage.

« Ça ne te dérange pas si on mange à l’intérieur ? J’ai besoin de m’asseoir un peu. Tu n’es pas blessée au fait ? »

C’est officiel, je suis vraiment le pire médecin de la Terre.
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Born to be wild [Lily] Ash%20Signature
Born to be wild [Lily] LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 196
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyLun 25 Jan 2021 - 14:36

Enfin le temps de souffler après tout ça, j’ai bien cru que ça ne s’arrêterait jamais. Il essaye de me rassurer mais c’est bien ma faute, si j’avais juste passé mon chemin il aurait peut-être un peu attendu dans le froid mais il n’aurait pas cassé ses lunettes et ne serait pas passé à deux doigts de perdre son colis. Bref rien ne sert de se battre à ce sujet, ce qui est fait est fait après tout.

Ensuite il me dit qu’il ne veut pas impliquer la police et aimerait juste rentrer chez lui, comme je le comprends, cette journée doit vraiment être un enfer, avec un peu de chance une fois qu’on sera rentré c’en sera fini des surprises. Il conseille ensuite au voleur d’aller aux urgences, waou, même si c’est ce qu’un médecin est censé faire, soigner tout le monde tout ça tout ça, je ne sais pas si j’aurais été jusque-là à sa place. Puis il finit par me dire de revenir chercher nos sandwiches à la caisse, quel sang-froid, j’arrive à peine à me remettre de mes émotions qu’il arrive à continuer comme si de rien n’était, assez impressionnant.

Une fois à l’intérieur le personnel se confond d’excuse auprès de Kelly-sensei et lui offre même une boisson et un porte-clés, il doit être aux anges, quoi de mieux qu’une babiole bulle de savon pour se remonter le moral ! Après avoir enfin payé nos achats, il m’invite à aller manger à l’intérieur et s’enquerre de mes blessures avec un air très fatigué.

« Bien sur pas de soucis, un peu de repos ne nous fera pas de mal après tout ça. Et non ne vous inquiétez pas, pour une raison étrange il s’est dit qu’il valait mieux se battre avec vous qu’avec moi »

Et je lui en suis secrètement reconnaissante par ce que je doute que j’aurais aussi bien encaissé le coup que mon cher passager, même si ça n’a pas l’air d’avoir été très doux pour lui non plus.

« En tout cas je ne sais pas ce qu’il y a dans votre colis mais heureusement que c’est loin d’être léger, sans ça je ne suis pas sûre que vous auriez réussi à le récupérer. »

Je croque dans mon sandwiche et après tout ça, il est excellent, en grande partie parce que ça me permet de récupérer quelques forces mais tout de même, il est meilleur que la plupart de ce qu’on peut trouver sur des aires d’autoroute habituellement. Puis après une rapide estimation je me rends compte que l’on est bientôt arrivé, d’ici à la sortie de l’autoroute il ne reste que cinq minutes puis une dizaine de plus pour arriver jusqu’au campus.

« Je reste impressionnée par le calme avec lequel vous avez géré tout ça. Ça vous arrive souvent de vous retrouver dans ce genre de situation comme ça ? »

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 586
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : 42 ans
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyMar 26 Jan 2021 - 15:00


 

Born to be wild
Get your motor runnin'

Born to be wild [Lily] D3zz
« La galanterie joue des tours à tout le monde, j’imagine. Et ce brave garçon n’avait pas l’air d’avoir inventé la roue non plus… »

Dis-je en mordant enfin dans un de mes – Je ne l’aurais pas volé, celui-ci – sandwiches au porc pané, me laissant aller dans un soupir contre le dossier de ma chaise. Ça commençait à bien faire, toute cette agitation. Qui aurait cru qu’aller chercher un colis arrivé au mauvais endroit se transformerait en un tel parcours du combattant ? Vivement que nous arrivions… La remarque de Lily me fait battre – Pardon ? Calme, moi ? Ah bon ? – des cils de surprise.

« Non, dieu m’en préserve ! Et je t’assure que je suis loin d’être calme ! D’ailleurs je dois te remercier aussi car tu es bien plus vive que moi et si tu n’avais pas réussi à lui barrer la route, les choses auraient été beaucoup plus compliquées. C’est plutôt toi qui as fait preuve de sang-froid, je te tire mon chapeau. Est-ce que ce porte-clés t’intéresse ? Il risque de terminer en jouet pour chat, chez moi… »

Pas que ça me dérange dans l’absolu évidemment mais – Si, totalement, j’ai horreur des petits objets laids en plastique – s'il lui sera plus utile, je ne vais pas l’en priver. Moi, il n’y a que des trucs faits main sur mes clés, du temps où j'apprenais à me servir de ma machine à coudre, et ce pauvre Pichipichi-kun jurerait avec le reste. Quelque soit sa réponse, nous terminons nos sandwiches, je vide d’une traite la fin de ma canette de thé au melon et puisque nous voilà requinqués, nous quittons nos places et retournons sur le parking pour – J’avais complètement oublié que j’allais devoir remettre ce casque – remonter sur la moto et enfin atteindre Kobe. Du moins, c’est ce que je pensais.

« For God’s sake,* mais tu es encore là, toi ?! »
*Par le ciel

Oui, j’aurais peut-être du l’ignorer. Mais ça m’a tellement coupé la chique en sortant de la station service que je n’ai pas pu m’en empêcher. Assis sur le banc non loin de la porte coulissante – Soit il ne manque pas de culot – le voleur de colis me jette un regard mi-défiant mi-piteux – Soit il n’a vraiment pas inventé la roue – avant de détourner la tête et de grommeler à voix basse :

« Tokuma s’est barré avec la caisse. Et j’ai super mal au pied… »
« Et bien appelle une ambulance ou un taxi au lieu de rester planté là comme un chou-fleur ! »
« Non mais il va revenir me chercher, c’est bon… »
« Ça me fait une belle jambe. Bonne fin de journée. »
« Y a quoi dans votre colis ? »
« Pardon ? »


Je bats des cils – Alors d’un côté, ça ne te regarde pas – complètement pris de court. La délinquance juvénile – De l’autre, toi non plus tu ne reviendrais pas d'Angleterre avec des machins en noyer massif dans tes valises n’est vraiment plus ce qu’elle était. Pour la peine, et dans l’espoir que ça lui apprendra à laisser tranquilles les possessions des autres, je décide de lui répondre :

« Presque six kilos de bois. »
« Pourquoi vous vous faites livrer des colis de bois ? »
« Je t’en pose des questions ? Pourquoi tu essaies de voler des colis de bois sur le parking d’une aire d’autoroute, par exemple ? »
« Pardon, pardon… »


Cette discussion est vraiment impensable. Et elle n’est même pas finie : alors que je m’apprête à tourner les talons, le voilà – Mais lâche-moi la veste, bon sang ! – qui m’interpelle encore :

« Vous avez appelé les flics ? »
« … Non. »
« Merci, M’sieur. »
« Ne me remercie pas. Je ne serai certainement pas aussi indulgent la prochaine fois. Et excuse-toi auprès de la demoiselle aussi. Tu lui as fait une belle peur. »


Le voleur pose les yeux sur Lily, à qui il doit rendre une demi-tête et peut-être vingt-cinq kilos, et se met soudain à rougir jusqu’aux oreilles – Ne me prends pas par les sentiments, par contre – en baissant de plus le nez sur ses chaussures :

« Pardon, M’dame… »

Un demi-sourire satisfait rehausse le coin de mes lèvres. Là.
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Born to be wild [Lily] Ash%20Signature
Born to be wild [Lily] LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 196
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyJeu 28 Jan 2021 - 15:38

On profite donc de notre petit en-cas et quand il mentionne le manque d’intelligence de nos charmants voleurs je ne peux qu’être d’accord. Voler en plein jours sur un parking d’aire d’autoroutes ou il y a surement des cameras ce n’est surement pas l’idée la plus brillante qu’ils aient pu avoir, tout ça pour voler les blocs de béton que Kelly-sensei cache surement dans son colis.

Ma remarque sur son calme lui fait lever les sourcils, apparemment son calme apparent était plutôt une colère froide, le résultat reste le même, en apparence il a géré ça comme un chef. Pour me remercier de mon aide – qui s’est limité à savoir courir vite finalement – il me propose le petit porte-clefs que lui a offert le responsable du magasin. Je l’accepterais bien pour lui faire plaisir mais je vais devoir refuser.

« Merci de la proposition mais si je le prenais au mieux il prendrait la poussière et au pire je le jetterais dans quelques semaines en faisant du rangement, mon porte clefs à une valeur sentimentale, c’est un cadeau de mon petit frère et il a une valeur sentimentale. »

C’est fou comme quand on ne voit pas ses proches pendant longtemps, la moindre petite chose qui nous fais nous souvenir d’eux prends de la valeur à nos yeux. Et je retiens qu’il a au moins un chat, j’adore les chats, le chat familial m’attend toujours à la maison, s’il se souviens encore de moi évidemment puisque ce n’est plus moi qui lui donne à manger, ça reste un ingrat quand même.

On sort ensuite et on se prépare à enfin rentrer, quand Kelly-sensei remarque notre fameux voleur qui attends sur un banc comme si rien ne s’était passé. Apparemment son collègue l’a abandonné la, il finira bien par se débrouiller, on ne va pas l’aider par-dessus le marché. En tout cas j’apprends par leur conversation que ce n’étaient donc pas des blocs de béton mais du bois dans ce colis, je suppose que ça à plus à voir avec des figurines ou autres jeux en bois que des bûches. Ou alors il est vraiment bien plus bizarre que son apparence le laisse apparaitre pour faire tout le trajet en bus et train jusqu’à Osaka pour récupérer des bûches.

Le voleur à l’air soulagé que la police n’a pas été impliqué là-dedans, c’est sûr que ça va lui sauver pas mal de problème à lui et après l’avoir remercié, Kelly-sensei le force à s’excuser auprès de moi. Je ne sais plus où me mettre, je déteste être le centre de l’attention, mon premier reflexe serait de lui dire que ce n’est rien comme d’habitude. Mais heureusement je réfléchi deux secondes avant de parler et je me rappelle qu’il a quand même essayé de voler Kelly-sensei.

« Ah, euh merci, évitez de recommencer, les prochains que vous essaierait de voler ne seront peut-être pas aussi sympathique que Kelly-sensei. La prison c’est cher payé pour six kilos de bois, en tout cas je trouve. »

C’est sûr que si je me retrouvais arrêtée pour vol et que mon butin s’élevait seulement à du bois je me sentirais encore plus honteuse que le fait d’être arrêté pour vol, qui n’est déjà pas rien. Après ma réponse il relève la tête vers moi, je sens qu’il se prépare à répondre quelque chose mais au dernier moment il se ravise et se remet à regarder ses chaussures. Je suppose donc qu’on en a fini.
On retourne donc enfin à la moto et on se prépare à partir, on est plus très loin, espérons que le crâne de Kelly-sensei supportera le reste du trajet. Puis juste avant de démarrer je me souviens que je ne sais toujours pas ou il veut que je le dépose.

« Au fait Kelly-sensei vous ne m’avez pas dit ou vous voulez que je vous dépose, le campus ? Ou bien autre part ? »

S’il à besoin d’aller autre part d’abord ou qu’il veut que je le dépose chez lui il n’y a pas de problème mais je ne me vois pas trop lui demander son adresse comme ça, même si c’était pour le déposer ça aurait l’air plutôt déplacé. J’écoute donc sa réponse et nous nous remettons enfin en route sur le chemin de la maison.

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 586
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : 42 ans
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyVen 29 Jan 2021 - 12:03


 

Born to be wild
Get your motor runnin'

Born to be wild [Lily] D3zz
J’admets ne pas avoir vraiment réfléchi avant de mettre Lily sur le devant de la scène alors qu’elle n’avait rien demandé mais au final je ne regrette rien. Après un bref instant de panique, elle se reprend en un clin d’œil et gratifie le voleur – Mais tant de vertus chez cette enfant ! – d’une leçon pleine de bon sens et de mansuétude. Même le pauvre bougre a l’air submergé par son indulgence – Je fonds ! – ouvre la bouche pour dire quelque chose puis rétropédale au dernier moment pour baisser les yeux avec humilité sur ses orteils maltraités. Je ne peux m’empêcher de sourire en notant le rose – Je ship ! – qui teinte la pointe de ses oreilles. Je  suis loin d’être calmé et j’ai vraiment hâte que cette journée finisse mais – C’est beaucoup trop mignon pour un vieux gay aigri de mon calibre je me dois une fois de plus de remercier les filles pour toujours parvenir à retirer une mesure de sel au monde. C’est plus fort que moi, je suis obligé de lui en faire la remarque alors que nous nous éloignons enfin vers sa moto pour finir le trajet, avec un brin de malice dans la voix :

« Décidément, tu te débrouilles comme une cheffe du début à la fin. S’il a encore envie de voler qui que ce soit après ton sermon, c’est qu’il n’a vraiment rien dans le crâne et qu’il ne mérite pas ta sagesse… »

Et il a intérêt de rêver de la jolie motarde de l’aire d’autoroute pendant au moins six semaines, sans quoi c’est vraiment donner de la confiture aux cochons. Légèrement de meilleure humeur, je laisse à Lily le soin de ficeler mon colis à l’arrière de son bolide et m’apprête à remettre le casque Hello Kitty quand elle me fait remarquer fort à propos un oubli de ma part :

« Oh, c’est vrai ! Tu fais bien de me le rappeler. Tu veux bien me déposer sur le campus, s’il te plaît ? Ma voiture est toujours sur le parking, je dois la récupérer avant de rentrer sinon ça risque d’être compliqué d’arriver à l’heure au travail demain. »

Oui, je me suis garé sur le parking de la fac pour prendre le bus juste à côté, quand bien même ça m’a fait lever plus tôt. C’était ça ou payer un rein au parcmètre de la gare routière et il n’y a pas de petites économies. Une fois la destination validée, je remonte sur la selle et m’accroche de nouveau à ma conductrice, renouant presque aussitôt avec le stress tandis que nous prenons de la vitesse pour nous réinsérer sur l’autoroute. Fort heureusement, le plus gros du voyage est déjà derrière nous et à peine un quart d’heure plus tard – Soit une demi-journée tant ces engins faussent la perception du temps – nous voilà en vue de Kobe. Étouffant un soupir de soulagement dans mon casque, je prends sagement mon mal en patience alors que Lily nous conduit avec adresse dans les rues de la ville et que je reconnais peu à peu le trajet. Allez, tout ceci sera bientôt fini. Je n’aurai plus qu’à rentrer à la maison, éventuellement faire un crochet par le centre pour me racheter de nouvelles lunettes – Comme ça, j’écluse d’un coup tous les trucs pénibles – et m’effondrer dans mon canapé avec une tasse de thé à l’amande, des scones et mon précieux colis. La perspective est si délicieuse et il me tarde tant de m’y laisser aller que je ne vois  la dernière épreuve sur ma route – Attends – que bien trop tard, alors que Lily se gare finalement sur le parking. Battant des paupières à travers la visière de mon casque, je contemple avec stupéfaction – Qu’est-ce que c’est que ces cheveux décolorés ? – la silhouette qui s’approche, incapable de croire que j’ai autant de poisse d’un coup. Et pourtant…

« Mon dieu, je rêve… »

Riley. Évidemment. Cette journée ne pouvait pas être plus merdique, pensais-je. Ben tiens.
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Born to be wild [Lily] Ash%20Signature
Born to be wild [Lily] LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 196
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyVen 29 Jan 2021 - 18:29

Pendant qu’on marche jusqu’à la moto il me félicite pour ma réplique, j’ai surtout essayé de ne pas bégayer et dire quelque chose de vaguement intelligent. Mais c’est sûr que si ça peut l’inciter à ne pas recommencer c’est toujours ça de pris.

« Oh euh merci c’est gentil »

Il m’a pris un peu par surprise avec ce compliment, déjà j’ai réussi à ne pas rougir c’est déjà pas mal. Disons que recevoir un compliment du médecin scolaire est plutôt bas dans les choses extravagantes qui sont arrivée aujourd’hui.

Je m’occupe donc de bien rattacher son colis, il ne manquerait plus qu’après tout ça il se décroche et tombe, ce serait le pompon. Direction le campus donc, apparemment sa voiture se trouve là-bas, en plus comme ça je serais plus vite rentrée moi aussi.

On se met donc en route et j’ai bien l’impression que mon passager reste un peu tendu après toute cette aventure, heureusement pour lui on est plus très loin de Kobe, on arrive donc assez vite aux bordures de la ville et après quelques minutes de plus je me gare enfin sur le parking. Je coupe le moteur et me permet de souffler un grand coup quand j’entends Kelly-sensei lâcher un mot de surprise.

Je retire donc mon casque et me tourne dans la direction de son regard et tombe sur la tignasse blanche de Riley. Avec tout ce qui nous est arrivé j’avais totalement oublié qu’on était censé aller à la salle d’arcade cet après-midi. On dirait que mon lit devra attendre un peu plus longtemps.

« Hey tu es déjà là, faut juste que je passe me changer vite fait dans ma chambre pour me changer et on peut y aller »

Puis je me rappelle que Kelly-sensei avait été surpris mais surtout qu’il avait l’air exaspéré, c’est vrai que Riley contrôle le journal et les rumeurs – j’en ai fait les frais dès mon arrivée et cette fameuse soirée théâtre avec Ashley – et que le médecin scolaire se trouve à l’arrière de ma moto avec mon magnifique casque Hello Kitty sur le crâne.

« Ah euh… Comme tu peux le voir j’ai ramené Kelly-sensei, il avait raté son bus et était bloqué à Osaka avec un colis, je passais par la donc je lui ai proposé de le ramener. »

Autant rester concise, je ne pense pas que Kelly-sensei ait très envie que la tentative de vol de son colis suivi d’une bagarre sur une aire d’autoroute s’ébruite. Après peut être que je me fais des films et qu’ils ne se connaissent même pas, il me semble avoir lu une rumeur qui aurait pu parler de lui dans le journal du mois dernier mais je ne peux pas en être sûre autant faire comme si de rien était on verra bien comment ça va se passer.

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Riley Van Helden
■ Age : 21
■ Messages : 1090
■ Inscrit le : 10/04/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] 600bHqB Born to be wild [Lily] WHBiQrb


Mon personnage
❖ Âge : 18 ans
❖ Chambre n° : L-4
❖ Arrivé(e) en : Juin 2016
Riley Van Helden
« Elève ; en 3ème année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptySam 30 Jan 2021 - 17:37

J’adore Lily. Vraiment. C’est quelqu’un de sympa, qui ne se prend pas la tête, qui ne pose pas trop de question et qui n’est pas une petite fouine au même titre que Gideon, par exemple. Et comme j’apprécie passer du temps avec elle, c’est… pratique, disons. Il nous arrive de sortir, en week-end ou en semaine, pour aller en ville ou juste pour trainer ensemble.

Aujourd’hui est l’un de ces jours. Nous avions rendez-vous en début d’après-midi et—erh. Madame a du retard. Je déteste les gens qui sont retard. C’est vraiment un truc qui me tend, mais alors à un point. Bien évidemment—je ne me retiendrais pas de caler une petite remarque salée mais ce sera sous le ton de la rigolade même si cette ignare m’a fait attendre trente minutes. Trente minutes. Je suis Riley Van Helden ou le dernier des pigeons ? Des fois je me pose vraiment la question.

Je fais toujours en sorte d’avoir une bonne image et d’être à l’heure—mais soyez en retard une fois, une seule et oh—Seigneur. Je me ferais désirer jusqu’à la fin des temps. Lily y goûtera lors de notre prochaine escapade. Je peux le garantir. J’arriverai en sirotant mon meilleur Milkshake, et avec ma meilleur réplique—Oh Lily, ce n’est pas moi qui suis en retard, c’est toi qui est trop en avance !

Bref, je n’ai pas le temps de me noyer davantage dans mon mépris parce que j’entends un moteur rugir et je commence à plutôt bien connaître ce bruit. J’affiche un sourire crispé en la voyant arriver, parce que je prépare tous les discours d’accueil doux-amers possibles… Et puis, en fait, non.

Il y a un passager sur sa moto. Et je me rends compte de l’identité de ce dernier qu’une fois qu’ils se sont suffisamment rapprochés. Cette carrure et ces cheveux qui dépassent—oh, il n’y en a qu’un comme ça dans cette école et j’espérais ne plus jamais avoir à le croiser. Mais l’univers est extrêmement mal conçu – quoi qu’en dise la physique – pour venir m’infliger sa présence ici, de tous les endroits où ça aurait pu être le cas.

Quand Lily descend pour me parler—attends, quoi ?

« Déjà là ? Ça fait trente minute que je t’attends Princesse. Je m’attendais à voir débarquer Kendall Jenner à force. »

Ah non mais elle cherche là ! Je croise les bras, les sourcils froncés mais souriant malgré tout. Je sais que j’en fais tout un plat – puisqu’au fond, je m’en fous un peu – mais hey, c’est comme ça qu’on se fait respecter. En ne se laissant pas marcher sur les pieds et… oh, le jour où je me laisserai marcher sur les pieds, qu’on appelle une ambulance.

Ses explications me laissent perplexe et je hausse un sourcil, mon regard alternant entre Kelly-sensei et sa chauffeuse. Je l’avoue, j’ai pêché mon père. Mais là, je ne peux juste pas réprimer le sourire malicieux qui se forme au coin de mes lèvres.

« Voyez-vous cela », et que le Seigneur me vienne en aide si je ne vais pas me foutre de sa gueule pour les six mois à venir avec cette anecdote croustillante. « Quelle générosité. J’admire. »

Nul besoin de dire que je ne suis pas du tout convaincu. Enfin, si. Je sais qu’elle dit la vérité, je ne vois pas pourquoi est-ce qu’elle me mentirait. Mais j’arbore toujours le même air perplexe. Je me languis déjà de lui demander depuis combien de temps est-ce qu’elle se tape le médecin scolaire.

---------------------------------

Ma plus grande fierté : Clique
Ce personnage tient des propos QUI NE REFLÈTENT PAS L'AVIS DE LA JOUEUSE !
Riley te ment en japonais en #525898 et en anglais en #a97494. || Discord : Medryan#0203
Born to be wild [Lily] J5i5
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Kelly
■ Age : 46
■ Messages : 586
■ Inscrit le : 12/07/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] GI8PZzx


Mon personnage
❖ Âge : 42 ans
❖ Chambre n° : Appart. A-402
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Ashton Kelly
« Personnel ; médecin »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyDim 31 Jan 2021 - 17:27


 

Born to be wild
Get your motor runnin'

Born to be wild [Lily] D3zz
L’espace d’un instant, j’ai prié pour que ces cheveux blancs n’appartiennent pas à Riley en me cachant derrière mon absence de lunettes pour justifier mon erreur. Mais il y a bien longtemps déjà que je sais à quel point les prières – Ça pourrait être Fubuki ? Allez, franchement, c’est de l’ordre du possible – ne tombent que dans l’oreille d’un sourd. Je dois bientôt me résigner à reconnaître cette voix – Kendall Jenner, rien que ça – et à bénir ma myopie pour ne pas voir trop en détail les expressions de son visage tant il donne le ton. Houspiller une amie en retard, passe encore. Mais y ajouter ce genre de remarque sarcastique avec un sourire aussi insupportable – Même aveugle, je le verrais en HD – c’est jouer avec la patience de tout le monde. Sans compter qu’à mon avis, si un élève sur ce campus sait que je joue dans l’autre équipe – Son eye-liner est mis correctement aujourd’hui, au moins ? – c’est Riley Van Helden. Rien d’étonnant donc à ce que son insinuation court à petites foulées sur mes nerfs, ni à ce que je me fende également d’un sourire mielleux :

« Oh, allons. Je suis à peu près certain que tu en aurais fait autant à sa place. Ta générosité n’a rien à envier à qui que ce soit. Bonjour à toi aussi, au passage. »

Ah ça, il n’a clairement pas regardé à la dépense quand il était question de me repeindre blouse, jean et chaussures. Mais il va de soi – Nous sommes entre personnes civilisées – que je ne mentionnerai pas cette anecdote ici et que je ne m’attarderai d’ailleurs pas plus longtemps en compagnie de ces jeunes gens. Ma voiture est garé au bout du parking, je vais donc m’empresser de sauter dedans. J’ai une boîte de lentilles d’urgence dans la boîte à gants – C’est parfaitement logique – ça devrait suffire pour que je fasse le trajet jusqu’à chez moi. J’avais initialement prévu d’aller me racheter une paire de lunettes tout de suite mais au diable cette idée stupide, j’ai besoin de me remettre de toutes ces émotions. C’est donc avec un sourire bien plus sincère que je me tourne vers Lily :

« Merci encore de m’avoir ramené, c’était vraiment gentil de ta part. Tiens, je t’échange ton casque contre mon colis. Passez une bonne fin de journée tous les deux ! »

Et puisqu’il est évident que je préférerais me casser un doigt plutôt que d’évoquer le quart de nos mésaventures devant Riley, je m’esquive sans plus tarder vers ma voiture avec un soupir discret. Au moins, le bon côté, c’est que je ne vois vraiment pas comment cette journée pourrait empirer.
 



---------------------------------

Merci à Meyu et Hisao pour les kits, leur temps et leur talent Coeur
Ashton s'exprime en japonais, en anglais et baragouine en français
Born to be wild [Lily] Ash%20Signature
Born to be wild [Lily] LB2X9os
Revenir en haut Aller en bas
Lily Richards
■ Age : 21
■ Messages : 196
■ Inscrit le : 29/08/2020

■ Mes clubs :
Born to be wild [Lily] IAFtyoQ


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-102
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Lily Richards
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] EmptyVen 5 Fév 2021 - 20:36

Quand Riley à l’air de se mettre un peu sur la défensive je suis d’abord un peu perplexe puis je me rappelle que le timing était serré de base et que nos mésaventures ne nous ont pas fait remonter le temps. Mais avant que j’aie le temps de répondre Kelly-sensei vole à mon secours et lui réponds avec un ton empli d’un petit je ne sais quoi. C’est sur qu’il y a quelque chose qui se trame entre ces deux la qui ne date pas d’aujourd’hui mais ce ne sont pas mes affaires et je ne doute grandement qu’aucun des deux ne tienne à tout déballer la maintenant. Et avant même que Riley ne puisse répondre Kelly-sensei se tourne vers moi et me remercie.

« Oh il n’y a pas de quoi, ça n’aurait pas été très correct de vous laisser seul à cet abribus, même si avec du recul ça aurait peut-être été mieux pour vous. »

Evitons de rentrer dans les détails devant Riley, je récupère donc mon fameux casque et il repart vers sa voiture avec son colis, espérons que ces bûches ou je ne sais quoi valait le coup de traverser tout ça. Il faut donc gérer Riley maintenant.

« Désolée pour le retard comme j’ai dit je suis tombée sur Kelly-sensei qui avait raté son bus et je me suis sentie obligée de lui venir en aide le pauvre. Pour me faire pardonner je t’offre la première partie ! Je passe juste me changer et j’arrive. »

Puis subtilisant la technique de Kelly-sensei je fuis vers la chambre avant de revenir aussi vite que possible pour ne pas le faire attendre plus que nécessaire. Espérons que le reste de la journée sera plus calme.

---------------------------------

Salut, je te parle en :
-anglais en #074584
-japonais en #A8417F
-langue des signes anglaise en #007A05
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: Born to be wild [Lily]  Born to be wild [Lily] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Born to be wild [Lily]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: En dehors de la ville-
Sauter vers: