Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 light infection (ft. Ayame)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natsuko Saotome
■ Age : 20
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 17/08/2020

■ Mes clubs :
light infection (ft. Ayame) OmmuPHD light infection (ft. Ayame) TEWzgIo light infection (ft. Ayame) M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Natsuko Saotome
« A l'université ; 1è année »
(#) light infection (ft. Ayame)  light infection (ft. Ayame) EmptyDim 6 Déc 2020 - 0:07

- Aaaa… TCHOUM !

Je crois que c’est bon, j’ai choppé une crève pour de bon. J’ai voulu faire la maligne en enfilant juste une veste et un jogging par-dessus mon maillot de bain en revenant de la piscine hier, j’en paye le prix aujourd’hui. Pourtant quand j’étais gosse, je pouvais me balader en short de bain sans problème par cette saison, persuadée que venant d’Hokkaïdo, la génétique ferait en sorte que je pouvais résister aux pires froids. P’têtre que je devrais arrêter de penser avoir raison sur des sujets que j’ai jamais étudié. ‘Fin bref, je suis pas dans le meilleur des états physiquement alors que mon moral est déjà pas au beau fixe. Ça déprime sévère en ce moment et mon état physique fait qu’empirer cela. J’ai vraiment l’impression d’être une incapable, j’enchaîne les mauvaises notes, j’assure moyennement au boulot et je ressemble encore plus à rien que d’habitude. C’est génial. Tout est p*tain de génial. Je suis maintenant là à errer dans les couloirs de l’établissement, pas franchement motivée à rentrer jusqu’au dortoir… ni nul part d’ailleurs. Je me sens pas à ma place ici. L’impression d’être une foutue intrus.

Dans mon errance, une silhouette m’attire l’oeil, une nouvelle tête parmi les visages déjà connus du personnel. Son visage me dit rien mais si je me fie au fait qu’il change les ampoules défectueuses du couloir, j’imagine que c’est le nouveau concierge. Une bonne nouvelle ça, on était pas supers potes avec le précédent, il avait du mal à me sacquer et c’était clairement réciproque, j’ai l’occasion de changer un peu les choses maintenant. Surtout que ce type a une très bonne vibe. Il est pas vilain, son style serait un peu à revoir (après c’est vrai qu’il est pas payé pour être beau gosse) mais clairement, il dégage une énergie qui me plaît, qui me rappelle quelque chose que j’ai pas ressenti depuis longtemps en voyant quelqu’un. J’aurais du mal à vraiment nommer cette impression mais elle est là, claire pour moi. C’est assez naturellement donc que je m’approche de l’homme pour venir stabiliser l’escabeau vacillant sur lequel il se tient, l’alertant cependant avant de m’y atteler, histoire de pas le faire paniquer et être à l’origine de sa chute.

- Hey, il m’a l’air un peu bancal votre truc, vous permettez que je vous le maintienne un peu ? Ça vous ferait mauvaise pub de faire une sale dégringolade à peine arrivé.

Natsuko, essaie de réfléchir un peu à tes mots. Avec ma tête de déterré et mon air patibulaire, ce que je viens de lui dire doit sûrement sonner comme une menace... Essayons de rattraper un peu ce pauvre choix de mots.

- Je vous avais pas encore croisé ici, vous venez de commencer ce boulot ? Bienvenue à Kobe dans tous les cas, vous avez l’air d’un bon gars.

C’était déjà mieux mais je croise les doigts pour qu’il ne me prenne pas le chou pour les familiarités que je me permet. Je me fais pas trop de soucis après, il a pas une tête à être très coincé. Au contraire même, il semble plus du genre jem’enfoutiste si je m’en fie à ses expressions.

- Oh, je me suis pas présentée au fait. Natsuko, je suis étudiante ici. Mais je vais arrêter de causer et vous laisser faire votre boulot, faîtes pas trop attention, je tiens juste votre escabeau parce qu’il m’a pas l’air très sûr vu d’ici.

---------------------------------

light infection (ft. Ayame) PKhNHmQ
Revenir en haut Aller en bas
Ayame Kûga
■ Age : 29
■ Messages : 103
■ Inscrit le : 18/11/2020


Mon personnage
❖ Âge : 32 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Début Octobre 2016
Ayame Kûga
« Personnel ; concierge »
(#) Re: light infection (ft. Ayame)  light infection (ft. Ayame) EmptyJeu 17 Déc 2020 - 11:51

Light infection

Jeudi 6 avril 2006

C’était la première fois qu’Ayame sortait avec ses collègues depuis qu’il avait commencé son nouvel et premier emploi quelques jours plus tôt. Il était à la fois excité et stressé de passer ce moment avec des gens qu’il ne connaissait pas encore très bien et parmi lesquels il espérait pouvoir s’intégrer pour se faire une place dans cette entreprise. Dans le monde du travail nippon les sorties de ce genre étaient aussi importantes que tout le reste et il comptait bien en profiter. Autour de la table, l’alcool coulait à flots, les pintes de bière s’enchainaient petit à petit, hommes et femmes riaient, même si ces dernières étaient moins nombreuses. Ça parlait travail, famille aussi, avenir, puis ça revenait encore au travail. La pression était relâchée et Ayame tentait de s’inclure dans les conversations, même si ce n’était pas toujours évident, puisque ses collègues eux-mêmes n’étaient pas encore habitués à sa présence.

« Et là, il se plaint que ça ne va pas assez vite ! Alors qu'il m'a envoyé le mail la veille ! »
« Et que tu le lui avais demandé en début de semaine ! »
« Et que je le lui avais dem- Ouais ! Exactement comme ça ! Franchement, c'est n'importe quoi. Les gens du siège ne savent pas dans quelles conditions on travaille et ils nous font la leçon comme si on n'était que des fainéants. »
« Alors qu'ils ne tiendraient pas une journée à faire ce qu'on fait... »
« Ça c'est bien vrai. Hey ! Quelqu'un peut retourner commander de la seiche séchée ? »


Une nouvelle tournée accompagna la seiche et c’était de nouveau reparti. Peu habitué à boire autant d’alcool en si peu de temps, Ayame profita d’un moment d’inattention de ses collègues pour s’éclipser un instant aux toilettes, le temps de se vider la vessie et de se passer de l’eau sur le visage pour garder les idées un minimum claires. Quand il revint quelques minutes plus tard, il se trompa de salle et tomba sur une pièce vide. Etonné, il chercha un instant avant de comprendre que c’était bien la bonne mais que tout le monde était parti, le laissant derrière. Hébété, il récupéra ses affaires et sortit de l’établissement en espérant retrouver ses collègues à l’extérieur, en train de l’attendre, mais ce ne fut pas le cas. Ils l’avaient oublié.


Lundi 17 octobre 2016

Concentré qu’il était sur le changement de l’ampoule, Ayame ne faisait pas attention à ce qu’il se passait autour de lui. Le couloir était vide, les élèves étant rentrés dans leurs dortoirs pour la plupart, ou se trouvant à leurs clubs. Aussi sursauta-t-il quand une voix se fit entendre non loin et qu’il réalisa qu’elle s’adressait à lui. Il baissa la tête vers la jeune fille qui venait d’attraper les bords de l’escabeau pour le tenir droit et il cligna des yeux, surpris. D’habitude les gens ne faisaient pas attention à lui, même dans ce genre de situation. Il n’était que le concierge, l’homme de l’ombre à la fac et peu de personnes remarquaient son existence. Alors forcément, quand une étudiante (ou une lycéenne ?) lui adressait quelques mots et lui posait des questions, cela le fit hésiter un instant, surtout en entendant sa familiarité déconcertante. Toutefois, il répondit malgré tout.

« Je te remercie. Je suis arrivé au début du mois. »

Profitant donc de son aide – pourquoi se priver ? – Ayame reporta son attention sur l’ampoule. L’ancienne était enfin retirée et il sortit la nouvelle de sa poche pour la mettre à sa place pendant que la jeune fille se présentait sous le prénom de Natsuko. Il lui jeta un coup d’œil rapide avant de se dépêcher de faire sa tâche pour ne pas la retenir plus longtemps. Il descendit de l’escabeau avant de se présenter à son tour.

« Kûga Ayame, enchanté. Je suis le nouveau concierge du campus, comme tu peux t’en douter. C’est gentil d’avoir tenu l’escabeau. Les étudiants font rarement attention à moi en général. »
Revenir en haut Aller en bas
Natsuko Saotome
■ Age : 20
■ Messages : 71
■ Inscrit le : 17/08/2020

■ Mes clubs :
light infection (ft. Ayame) OmmuPHD light infection (ft. Ayame) TEWzgIo light infection (ft. Ayame) M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Natsuko Saotome
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: light infection (ft. Ayame)  light infection (ft. Ayame) EmptyMar 29 Déc 2020 - 23:03

Donc je ne m’étais pas trompée. En même temps, le contraire aurait été compliqué. Un homme qui change les ampoules, il y a peu de chances que ce ne soit pas le concierge. Mes adieux distingués à son prédécesseur, il ne me manquera pas, lui et ses regards de glace. Au moins, le nouveau est exactement comme je l’imaginais avant qu’il n’ouvre la bouche : calme, discret et agréable. Pas le genre à me prendre la tête parce que je suis un peu trop familière, ça va me changer, marre des bouffons du personnel qui me lancent des regards zarb parce que je soigne pas assez mon langage en leur présence. Quand j’étais encore au lycée, je pouvais comprendre hein, mais là, c’est bon, on est entre adultes, on peut parfois se permettre de faire tomber les barrières. La sur-politesse japonaise, ça me passe au-dessus, peu importe à quel point grand-père a essayé de me faire comprendre son importance pour bien se faire voir des autres. Si ma façon de m’exprimer gêne les gens, qu’ils fassent leur vie sans me prendre en compte.

- Ça me viendrait pas à l’idée de passer à côté en vous ignorant. Que ce soit les cuisiniers du réfectoire, le jardinier ou le concierge, l’établissement tournerait pas correctement sans leur aide donc je me dis que c’est la moindre des choses de filer un coup de main.

Puis bon, même s’il est habillé de façon assez sobre, son style m’attire l’oeil et ça m’étonnerait que je sois la seule ? J’en sais rien après, c’est vrai que j’avais pas du tout entendu parler de lui auparavant, c’est possible qu’il soit du genre un peu invisible. Ou p’têtre que les gens en ont juste rien à taper du concierge ? Possible.

- Heureuse de faire votre connaissance en tout cas. J’imagine qu’arriver en cours d’année parmi des collègues qui se connaissent depuis déjà un moment doit pas être simple. Rajoutez à cela la taille du bâtiment, ça fait pas mal de trucs à assimiler. Si vous avez besoin de renseignement ou quoi que ce soit, hésitez pas, je suis pas la plus calée mais je devrais pouvoir vous donner les informations dont vous avez besoin.

Je cause beaucoup pour un coup, ce qui n’est pas un hasard. Kûga a pas l’air du genre super bavard donc je fais de mon mieux pour le décoincer un peu, j’imagine que c’est pas simple quand l’on est le dernier membre du personnel arrivé. Je ferais bien une comparaison à ma propre arrivée ici il y a un peu plus d’un an mais ce serait compliqué, j’étais une grande gueule et un élément chaotique dès mes premiers jours, je voulais à tout prix attirer l’attention pour tenter de me faire des potes. Et devinez quoi : ça a foiré lamentablement. Bref, je veux pas que le gars se sente trop laissé de côté comme j’ai pu l’être à mon époque.

- Enfin, je cause beaucoup mais ma question principale, c'est juste est-ce que vos premiers jours ici se sont bien passés ?

---------------------------------

light infection (ft. Ayame) PKhNHmQ
Revenir en haut Aller en bas
Ayame Kûga
■ Age : 29
■ Messages : 103
■ Inscrit le : 18/11/2020


Mon personnage
❖ Âge : 32 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Début Octobre 2016
Ayame Kûga
« Personnel ; concierge »
(#) Re: light infection (ft. Ayame)  light infection (ft. Ayame) EmptyJeu 31 Déc 2020 - 11:10

Light infection

Ayame fut à la fois surpris et ravi d’entendre l’avis de la jeune fille sur le travail des membres du personnel comme lui, le jardinier ou le cuisinier. Le fait qu’elle ait conscience que sans eux, l’établissement tournerait moins bien était quelque chose d’impressionnant pour quelqu’un de son âge. En général, rares étaient les personnes qui faisaient attention à cela, mais encore plus chez les jeunes. Savoir que quelqu’un remarquait son travail – même s’il n’était là que depuis peu – le flattait quelque peu. De plus, elle ne s’arrêta pas là, lui proposant son aide pour se retrouver dans ce bâtiment s’il en avait besoin, se souciant de son intégration parmi ses collègues ou même de savoir comment s’étaient passés ses premiers jours ici. Ayame l’écouta parler en silence, véritablement surpris de son flot de paroles tout comme du contenu de ces dernières. Même si elle était étudiante, il ne lui donnait pas plus de vingt ans mais elle avait l’air mâture pour son âge et très à l’écoute des gens autour d’elle. Pour qu’elle ait fait attention à lui, Natsuko devait avoir un bon œil.

Malgré tout, après un an à vivre dans la rue, Ayame avait quelque peu perdu l’habitude des relations sociales. Même s’il avait évidemment parlé avec les gens du centre où il s’était installé durant un temps et avec le responsable des ressources humains qui l’avait embauché ici, c’était très peu comparé à ce qu’il avait pu avoir comme liens par le passé, avant que tout s’écroule. Mais un an passé presque entièrement seul pouvait faire perdre l’habitude des interactions et il ne savait plus trop comment réagir, surtout face à une gamine de presque quinze ans de moins que lui.

« C’est gentil de t’en inquiéter, Natsuko-chan. Je pense pouvoir dire qu’ils se sont bien passés. Le plus difficile a été de retenir le plan du campus, mais à force de courir d’un point à un autre, j’ai fini par le retenir assez vite. »

Il sourit en disant cela, se remémorant les quelques fois où il s’était perdu. Cela faisait déjà quelques jours qu’il n’emportait plus le plan partout avec lui, n’en ayant plus besoin.

« Et j’ai de la chance de travailler avec une bonne équipe. Le personnel et les professeurs sont très gentils. »

Bien que, de la même façon qu’il ne parlait pas beaucoup avec les élèves, c’était pareil avec ses collègues. La seule véritable interaction qu’il avait eu avait été avec Tenma-san – et brièvement avec Ashton – et il préférait oublier ce souvenir délicat. Il rangea l’ampoule défectueuse dans sa poche et entreprit de replier l’escabeau.

« Mais je te remercie de ta sollicitude envers moi. Comme je le disais, ce n’est pas tous les jours que des étudiants viennent me proposer leur aide. Mais dis-moi, tu n’as pas cours aujourd’hui ? Que fais-tu comme études ? »

C’était la moindre des choses de s’intéresser à elle en retour.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: light infection (ft. Ayame)  light infection (ft. Ayame) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
light infection (ft. Ayame)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Université ; Kobe Daigaku :: Le bâtiment principal :: Couloirs & casiers-
Sauter vers: