Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Filtre à douche WinArrow WA550 avec cartouche ...
Voir le deal
24.70 €

Recensement des membres jusqu'au 31 Janvier !
Les comptes non-recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Partagez
 

 L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth M. Jones
■ Age : 22
■ Messages : 55
■ Inscrit le : 24/12/2020

■ Mes clubs :
L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher) M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Elizabeth M. Jones
« A l'université ; 2è année »
(#) L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher)  L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher) EmptyMar 29 Déc 2020 - 23:49

L'ironie de la vieSamedi 22 octobre 2016

C'était tombé, tombé comme une goutte de pluie. Non, c'était comme une balle. Une balle qu'on lui aurait tiré dessus sans pitié, sans même chercher à la tuer. C'était juste douloureux, trop pour qu'elle puisse le supporter.

Son grand-père est à l'hôpital suite à une mauvaise chute. Lui ? Elle n'en revenait pas. Elle n'en revient pas. Quand son père lui a annoncé la nouvelle au téléphone, le matin, elle n'y croyait pas. Comment un homme comme peut faire une telle chute ? Lui qui est si prudent et plein de vie. Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Elle a passé la matinée à se poser la question, enfermée dans sa chambre, sans même pouvoir se concentrer sur le cours qui était sous ses yeux. Elle n'était pas d'humeur à travailler. Pas du tout. Ni même à jouer. Elle voulait juste être au calme,  loin du monde. Elle voulait ne plus y penser. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Et sa mère qui est restée injoignable toute la journée en plus de ça !  Elle ne la comprends pas. Elle ne la comprend plus. C'est de pire en pire. Elle qui lui disait tout avant, elle se refugie de plus en plus dans le silence. Lizzy... elle ne pensait même pas ça possible.

Et voilà comment elle se trouve là, cul dans le sable et bouteille de vodka aux lèvres. Pathétique. Elle est inquiète, fatiguée, triste, en colère... Et plus encore. Et elle est seule. Vraiment seule. La seule personne qu'elle ait croisé  en quittant le campus, elle l'a envoyé balader. Et c'était violent.

▬ Quelle idiote !

Elle enfouit sa tête dans ses bras, tenant fermement sa bouteille d'une main, comme pour s'y raccrocher.

Et elle commence à avoir mal à la tête. Génial. Déjà qu'elle a mal au dos depuis la nuit dernière !

Si elle savait ce qui l'attend...

©️️ CRIMSON DAY

---------------------------------


Japonais en cc3333 - Anglais en 996699 - Français en 0099cc - Discord (Titi#2262)


Dernière édition par Elizabeth M. Jones le Sam 2 Jan 2021 - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leonardo Gallagher
■ Age : 21
■ Messages : 24
■ Inscrit le : 12/12/2020


Mon personnage
❖ Âge : 23 ans
❖ Chambre n° : Appart B-603
❖ Arrivé(e) en : Avril 2016
Leonardo Gallagher
« Personnel ; surveillant »
(#) Re: L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher)  L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher) EmptyMer 30 Déc 2020 - 18:57

Il est bientôt minuit.

Lorsqu’il ne sort pas en boîte ou au bar avec ses amis le week-end, Leo aime bien se balader tard le soir. Que ce soit dans la ville – où ça bouge toujours pas mal – avec les lumières des néons pour l’éclairer, ou sur le calme de la plage. Et ce soir, c’est tout vu. Leo a envie de passer un moment au calme avec lui-même. Et c’est pour cette raison qu’il marche au bord de l’eau depuis vingt-trois heure trente, sa paire de chaussures à la main et sa veste en cuir sur les épaules qu’il tient entre son index et son majeur. Il n’a pas croisé grand monde. Un ou deux couples, des bandes d’amis.

Mais globalement, c’est calme. Exactement comme il l’apprécie. Il ne sait pas encore quand est-ce qu’il compte rentrer. De toute façon, il fera attention et conduira doucement. Comme il le fait à chaque fois quand il sort aussi tard. Cette fois-ci, il n’a pas l’intention de toucher à une goutte d’alcool donc il n’a pas besoin de prendre le bus.

Et tandis qu’il se laisse bercer par le bruit des vagues, des rires lointains des jeunes qu’il a entendu plus tôt et que ses yeux sont rivés sur l’horizon là où le reflet de la Lune est semblable à une pluie de paillette… Il l’entend.

Oh, il ne reconnait pas sa voix immédiatement. Il n’a pas une assez bonne mémoire pour cela. Dieu ce qu’il aimerait, mais c’est trop tard. Il a tourné la tête et il a croisé son regard. Même l’obscurité de la nuit n’arrive pas à l’empêcher de la reconnaître. Elizabeth, quelque-chose. Il ne connait pas son nom de famille et s’en fiche un peu. Il sait juste qu’elle s’appelle Elizabeth, qu’elle était suffisamment cool et jolie pour qu’ils aient passé une nuit ensemble deux ans plus tôt.

Des regrets, Leo en a. Plus que nécessaire. Mais les coups d’un soir en font très rarement fait partie. Il se protège, fait attention, est respectueux même quand il est à deux grammes et fait en sorte que la nana qu’il ramène avec lui passe un bon moment. Ce n’est pas ça le problème. Le problème, c’est l’identité de cette fille. Elizabeth est une amie de Quincy. Tout du moins, elle l’était. Et ça, c’est une chose que Leo ne savait pas le jour où il l’a rencontrée.

Autrement, ça ne se serait jamais passé ainsi. Elizabeth est très jolie, très sympathique—mais on ne couche pas avec les potes des potes, et on couche encore moins avec les potes de son propre frère. Quin’ l’a eu en travers de la gorge pendant un moment – et ce malgré ses excuses, même s’il a fini par le lui pardonner – et c’est très certainement ce qui a fait rentrer Elizabeth dans la liste de ses regrets.

Le monde est petit. Trop petit. Il fallait qu’ils la retrouvent ici, au Japon à des milliers de kilomètres de San Francisco. Génial. Super.

Et après avoir passé plus de six mois à l’éviter dans l’enceinte du campus, voilà qu’il la croise ce soir. L’un des seuls soirs qu’il aimerait avoir pour lui à juste—se détendre sans personne pour l’emmerder. Il soupire. Il soupire encore plus fort lorsqu’il l’entend jurer et qu’il voit la bouteille de vodka dans ses mains. Pure ? Même moi, j’oserais pas. Il se fait la réflexion qu’il devrait juste passer son chemin. Tu sais ce qu’on dit, Leo. Avec un peu de chance, elle est déjà trop bourrée pour l’avoir reconnu et il peut encore s’enfuir de cette situation qu’il sait déjà merdique. Trop bon, trop con. Mais si elle est arrivée là, c’est peut-être que quelque-chose ne va pas. Une part de lui s’en fiche, et une autre s’inquiète un peu. Ce n’est pas une inquiétude… personnelle. Il s’inquiète pour elle comme il le ferait pour n’importe quelle femme qu’il verrait seule sur la plage et alcoolisée. C’est très certainement ce qui le pousse à s’approcher d’elle.

« Hey », il le dit avec un sourire aussi amer qu’amusé sur le visage. C’est la première fois qu’il lui adresse la parole depuis qu’il est arrivé à Kobe. « Dis-moi au moins que t’as mangé un truc avant de te mettre à boire comme ça ? Que j’sache si je prends le risque d’être retapissé au vomi en m’approchant de toi. »

Non parce qu’on ne va quand même pas rentrer dans le vif du sujet aussi rapidement. Leo n’en a pas spécialement envie et puis, c’est plus facile de partir sur une touche d’humour. Quoi d’autre sinon ? Désolé de t’avoir ghosté pendant deux ans, j’t’assure c’est pas parce que t’étais un mauvais coup. Rien de… particulièrement pertinent. On n’aurait vraiment, vraiment pas dû coucher ensemble mais c’est pas grave hein, on n’a qu’à faire comme s’il s’était rien passé.

Tu parles…

---------------------------------

Leonardo te parlera en #c87d47. || Discord : Medryan#0203.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth M. Jones
■ Age : 22
■ Messages : 55
■ Inscrit le : 24/12/2020

■ Mes clubs :
L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher) M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 21 ans
❖ Chambre n° : U-104
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Elizabeth M. Jones
« A l'université ; 2è année »
(#) Re: L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher)  L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher) EmptyJeu 31 Déc 2020 - 7:33

L'ironie de la vieÇa n'a duré qu'une fraction de seconde. Mais c'était suffisant. C'était suffisant pour croiser son regard. Pour le reconnaître. Et merde. Depuis le temps qu'il est ici, à Kobe, pourquoi faut-il que ce soit ce soir qu'elle le croise, qu'il soit si proches ? En de telles circonstances ? Elle n'aime pas qu'on la voit dans un tel état, Elizabeth. Elle se trouve pathétique, lamentable.

Enfin... Il n'a aucune raison de venir lui parler, n'est-ce pas ? "Je n'ai pas plus d'importance pour lui de n'importe qu'elle autre fille avec qui il aurait partagé ses draps le temps d'une seule et unique nuit. C'est tout ce que je suis pour lui. Et je doute fortement qu'il ne le regrette pas aujourd'hui". Après tout, il l'a autant ignoré que son frère depuis ce matin là et même plus encore. "Mouais, il va juste passer sa route comme tous les autres et c'est..."

Une voix. "HEIN ?!"

Elle relève subitement la tête, les yeux écarquillés. Minute, il est vraiment là ? Genre, juste face à elle, à lui parler. "C'est quoi cette blague ?" Et c'est quoi ce sourire ? La brune fronce les sourcils. Pourtant, il ne lui a rien dit de mal et elle le sait.

▬ Qu'est-ce qu'il y a ? T'es venu te moquer ? Ou peut-être que t'as juste besoin de compagnie pour la nuit ?!

"Ah ben, c'est que j'ai l'impression d'être la p*** de service pour le coup !"

...

"Je suis stupide". Elle sait qu'il n'est pas là pour ça. Ni pour le plaisir de se moquer d'elle, ni pour refaire la même erreur qu'il y a deux ans. Surtout pas ça. Elle sait qu'il n'a rien dit de méchant. "Et moi, je m'emballe comme une idiote". Il faut croire que l'ignorance des frères Gallagher l'a plus blessée que ce qu'elle croyait. Pas qu'elle s'attendait à une quelconque histoire avec Leo... Ils s'étaient mis d'accord ce soir-là : "c'est juste une nuit". "Mais je ne sais pas... Je reste blessée".

Les traits de la brune s'adoucissent. Elle regarde ailleurs, juste une fraction de seconde, avant de reposer son attention sur Leo. Elle n'a rien contre lui en réalité. Vraiment...

▬ Désolée.

Aie, ça fait mal à la langue.
Elle grimace. "C'est juste contre moi. Pas lui".

▬ Ouais, t'en fais pas. Tu devrais être épargné. Normalement...

Elle ne se sent pas malade. Elle a juste un peu mal à la tête. Mais ça va, elle connaît ses limites. Même si les dépasser ne la dérangerait pas ce soir.

Elle lève légèrement la bouteille.

▬ T'en veux ? T'inquiètes, elle est un peu diluée.

"Juste un peu, j'avoue. C'est pas l'idéal mais je m'en fiche royalement".

Elle pose sa tête sur ses genoux, les yeux rivés sur le blond.

▬ Alors,qu'est-ce que tu me veux ... soudainement ? demande-t-elle, plus douce.

Ouais. Par contre, question stupide. Mais il faut ausis la comprendre. Elle est toujours surprise qu'il soit là ou plutôt, qu'il soit venu l'aborder. "Car je suis...eh bien moi".

©️️ CRIMSON DAY

---------------------------------


Japonais en cc3333 - Anglais en 996699 - Français en 0099cc - Discord (Titi#2262)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher)  L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ironie de la vie (Ft. Leonardo Gallagher)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: La plage-
Sauter vers: