Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -10%
-30€ sur Apple Watch SE (GPS, 40 mm)
Voir le deal
269 €

Recensement des membres jusqu'au 31 Janvier !
Les comptes non-recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Partagez
 

 capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natsuko Saotome
■ Age : 20
■ Messages : 69
■ Inscrit le : 17/08/2020

■ Mes clubs :
capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) OmmuPHD capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) TEWzgIo capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Natsuko Saotome
« A l'université ; 1è année »
(#) capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth)  capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) EmptySam 2 Jan 2021 - 17:56

Déjà un peu plus une semaine depuis que j’ai été nommée capitaine de l’équipe féminine, que ça me reste au milieu de la gorge. Évidemment, je comprends pourquoi j’ai été nommée malgré mon arrivée récente. Je suis athlétique, j’ai plusieurs années d’expérience, je connais globalement les règles sur le bout des doigts et je suis capable d’enchaîner les dunks. Bref, je suis clairement la meilleure joueuse de l’équipe féminine, ce qui n’est pas bien compliqué vu le niveau. Loin de moi l’idée de vouloir dénigrer les autres joueuses mais aucune ne semble être vraiment investie à fond, elles font leur taff sans en demander plus. Il y a bien la petite Joy qui sort un peu du lot, pleine d’énergie mais encore globalement débutante. Puis bon, jetez un coup d’oeil au banc des remplaçantes ? Une ou deux jeunes qu’arrivent à peine à tenir sur leur petites jambes, elle s’évanouiraient si on devait les mettre sur le terrain en match officiel. Comme d’hab’, l’équipe féminine fait pâle figure face à celle des mecs, remplie de monstres sur pattes. C’est pour ça que j’en veux même pas à l’école ou au journal de porter toute leur attention sur l’équipe masculine, ils ont bien raison, qu’est-ce que peut bien faire une équipe de débutantes portée par une capitaine foireuse ?

Bref, tout ça pour dire que j’ai demandé à notre entraîneur de venir me rejoindre sur le terrain après l’entraînement. J’ai besoin de causer, de comprendre son choix. Même si elles sont moins motivées, d’autres joueuses du club auraient pu remplir ce poste avec un peu plus de jugeotte. J’ai le sang-chaud, je m’énerve à la moindre provoc’, qu’est-ce que tu veux faire avec ça ? Quand je jouais encore au volley dans mon ancien lycée, cela ne serait venu à l’idée de personne de me foutre capitaine, j’étais l’ace, pas la tête pensante, tout le monde le savait et l’on aurait préféré mettre une débutante capable d’un minimum de bon sens plutôt qu’une bête sauvage comme moi à la tête de l'équipe.

J’attends donc, le temps que tout le monde ai quitté les vestiaires. Je dribble un peu, enchaîne quelques dunks. Je tente quelques paniers également mais il y a pas à dire, c’est clairement pas ma spécialité. C’est à peine si j’en met deux sur cinq. Pas que je sois étonnée, j’ai depuis longtemps abandonné l’idée de m’améliorer en shoot, j’en ai jamais vraiment eu besoin de toute façon. Il me suffit de bondir et me v’là déjà au niveau de l’arceau, il ne reste plus qu’à y foutre la balle. C’est pas comme si grand monde pouvait me battre une fois dans les airs.

- Kobayashi-sensei.

Je le vois arriver à l’entrée du terrain et le re-salue d’un simple mouvement de tête. C’est un des rares profs pour lesquels j’ai globalement du respect, il cause bien, est sincèrement gentil avec les membres de l’équipe et fait de son mieux pour que l’on s’améliore.

- Merci d’être venu. Je voudrais vous causer au sujet de la winter cup qui s’approche de plus en plus. Je… - Ca me fait mal au cul de l’admettre malgré tout. J’ai horreur de ne pas pouvoir réussir quelque chose, d’échouer. J’ai l’impression de frapper dans mon ego à coup de talons aiguilles. - … je pense que vous devriez changer de capitaine pour l’équipe féminine. Nos chances de passer les éliminatoires sont déjà peu élevées et ma nomination à ce poste n’a fait qu’encore les réduire.

---------------------------------

capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) PKhNHmQ
Revenir en haut Aller en bas
Gareth N. Kobayashi
■ Age : 24
■ Messages : 364
■ Inscrit le : 27/08/2020

■ Mes clubs :
capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) Rf83Pu6


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre n° : C-703
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Gareth N. Kobayashi
« Personnel ; prof d'arts plastiques »
(#) Re: capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth)  capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) EmptySam 2 Jan 2021 - 22:26




♫ Capitaine, Capitaine ♫
Jeudi 4 novembre 2016

J-3 avant le grand jour, le début des éliminatoires de la Winter Cup. Autant dire que l’ambiance au sein du club n’a cessé de se tendre au fil de la semaine. Je le sentais bien, ce stress qui commençait à s’insinuer entre mes membres. Ma petite soirée avec Ogawa-san m’avait permit de me débarrasser d’une bonne partie de mon stress personnel, ils n’avaient pas besoin de ça les pauvres. Je devais être en forme et à fond pour les aider à le gérer, rassurer leurs inquiétudes.

Depuis l’interview retranscrite dans le journal du campus, on faisait plus attention à nous, c’était comme ça à chaque tournoi important dans chaque club. Il s’agissait de représenter son école dans le pays tout entier, rien que ça. Autant dire que l’idée de ne pas être à la hauteur avait le don de tétaniser plus d’un. Malheureusement, il était à présent trop tard pour se désister car les inscriptions étaient déjà bouclées. J’en connaissais qui étaient heureux de ne pas avoir pris le risque de s’inscrire.

J’espérai en tout cas que ce ne soit pas le cas de Natsuko. La jeune femme était arrivée dans le club à la mi-octobre mais était de loin celle avec le plus d’expérience sur le terrain. C’était l’une des raisons pour laquelle je l’avais nommé capitaine de l’équipe féminine. Bien qu’elle doive encore travailler sur la maîtrise de soi, j’avais tout de suite remarqué sa ténacité, et son mental d’acier. Elle était sans aucun doute, avec Livia, la plus acharnée à l’entraînement. Joy faisant également de son mieux.

La vérité était que je poussais les autres filles de l’équipe à les prendre pour modèles, je voulais que l’équipe féminine puisse jouir de la même popularité que les garçons. Elles ne devaient pas se cacher derrière les montagnes qu’ils représentaient. Elles aussi, en étaient capable avec plus d’efforts. Malheureusement, les bouger n’était pas chose facile et j’avais un peu de peine pour les plus motivées. S’entraîner avec des personnes qui ne se donnaient pas à fond gâchait tout le plaisir.

Mais j’y arriverais, avec de la persévérance ! D’autant plus que certaines de ces demoiselles se plaignaient qu’on ne mette en lumière que les garçons, mais comme disait un vieux proverbe, le renard qui attend que la poule tombe reste affamé. On n’attire pas la lumière en se tournant les pouces ! Je rangeais les chasubles couleur ananas à leur place et me dirigeais vers le terrain où m’attendait Natsuko. Cette dernière peinait à se faire à son nouveau statut dans l’équipe. Malgré son niveau et sa personnalité de feu, l’étudiante n’était pas confiante concernant sa capacité à mener une équipe. J’appréciais qu’elle m’en ait fait part et qu’on puisse en discuter plutôt que garder ses angoisses. Natsuko me salue et je lui rendis en hochant la tête.

« C’est normal, je t’écoutes. »

Je ne l’avais jamais vu avec une attitude si incertaine, au-delà de son caractère fort, elle était pourtant capable de se remettre en cause, allant jusqu’à affirmer ne pas correspondre au poste. Rien qu’à son expression, je pouvais voir que le dire lui faisait mal, elle si perfectionniste et donnant toujours le maximum. Je haussai un sourcil en l’entendant dire que sa nomination plombait l’équipe.

« Tu as entièrement raison, en fait pour te dire la vérité, j’ai des doutes sur le fait que vous les passiez. »

C’était cash, quel genre d’entraîneur étais-je de décourager une de mes membres de cette façon, n’est-ce-pas ? Un coach se devait aussi d’être réaliste, le fait que je les pousse à se donner à fond ne voulait pas dire que j’étais aveuglément certain qu’elles iraient loin cette année. On ne devenait pas expert en quelques mois.

« C’est justement pour ça, que tu es capitaine. Tu ne réfléchie pas assez sur le terrain, tu as le sang-chaud, ta vision du jeu laisse à désirer... Mais tu as un mental d’acier, une rage de vaincre, tu n’abandonne pas et tes efforts paient jour après jour. Pour tout ça, tu es à mon sens à la hauteur. »

Je lui souris tout en observant sa réaction, avant de reprendre.

« L’équipe des filles n’a aucun pilier, à la première difficulté on voit bien que la plupart baisseront les bras, sans toi pour les tirer vers le haut, c’est peine perdue. Tu ne le vois peut-être pas mais, ton entrain commence à les atteindre, elles ont besoin avant tout d’une meneuse plus qu’une stratège au self-contrôle à toute épreuve. Le reste, je suis là pour le corriger, il n’y a pas de capitaine parfaite. Que tu ais demandé à me parler n’est que la preuve que tu sais te remettre en question, c’est le premier pas pour s’améliorer. »

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) Gareth10

Gareth gazouille en japonais #00cc99
Gareth gazouille en anglais #9933cc
Chiaki gazouille en japonais/anglais #6699cc
Hanae parle en japonais/anglais #cc99cc
Revenir en haut Aller en bas
Natsuko Saotome
■ Age : 20
■ Messages : 69
■ Inscrit le : 17/08/2020

■ Mes clubs :
capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) OmmuPHD capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) TEWzgIo capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) M9CeBJb


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-1
❖ Arrivé(e) en : Avril 2015
Natsuko Saotome
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth)  capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) EmptyVen 8 Jan 2021 - 18:00

- Au moins, on ne peut pas vous retirer votre honnêteté. - Petit sourire amer, ça fait toujours mal à entendre. J’en étais consciente plus que n’importe qui mais je sais pas, je suis pas du genre à faire les choses à moitié, je joue évidemment pour gagner. - … je pense que vous me surestimez beaucoup, sensei. Si à l’entraînement ou dans ce genre de situation, je suis capable de réfléchir à tête posée, c’est loin d’être le cas en compétition officielle. Quand il est question de prouver quelque chose, j’ai un peu trop de rage à revendre, pas quelque chose qui permet d’être une bonne meneuse.

Si je suis globalement insupportable au quotidien, c’est encore pire sur le terrain. J’ai fini nombre de fois sur le banc, avec ou sans fautes, juste parce que je sais pas la boucler ou me calmer toute seule. Mes seules bons résultats sont dans les matières sportives, je peux pas me permettre de foirer au seul endroit où je peux enfin valoir quelque chose. - Vous savez, il me reste plus beaucoup d’années pour savoir ce que je veux faire, de la direction que je veux donner à ma vie. Mes capacités athlétiques sont ma seule fierté, si je peux pas les montrer avant de finir l’université, j’aurais définitivement plus rien. - Quoi qu’il arrive, dès que je finis ou arrête mes études, je serais obligée de trouver un taff si je veux continuer à pouvoir vivre. Personne sera là pour me filer un coup de main ou me sauver de mes problèmes. - Donc pouvoir investir de ce temps à tenter de faire quelque chose d’une équipe à peine motivée et qui n’arrivera globalement pas à grand-chose ? Est-ce que je devrais pas abandonner ces efforts pour les investir autre part ?.. Je cause beaucoup mais ça me turlupine depuis un moment et j’ai besoin de la réponse d’une personne avec plus d’expérience.

… plus le temps avance, plus je comprends un peu ce que grand-père tentait de m’expliquer. L’on ne traite pas quelqu’un avec politesse simplement parce qu’il est plus vieux ou mieux placé, on le fait également parce que c’est une façon universelle de signifier à quelqu’un son respect et cela pour toutes les personnes qui peuvent nous apporter quelque chose. Je suis pas totalement d’accord avec ça mais globalement, je peux voir ce qu’il entendait par là. C’est pour ça qu’assez naturellement, je suis particulièrement respectueuse avec notre coach, j’ai l’impression de pouvoir parler assez librement de mes angoisses avec lui et avoir le droit à des réponses qui m’apporteront peut-être quelque chose. C’est sûrement dû à son aura positive mais je sais pas, je serais pas aussi ouverte avec quelqu’un en qui j’ai pas confiance.

---------------------------------

capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) PKhNHmQ
Revenir en haut Aller en bas
Gareth N. Kobayashi
■ Age : 24
■ Messages : 364
■ Inscrit le : 27/08/2020

■ Mes clubs :
capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) Rf83Pu6


Mon personnage
❖ Âge : 27 ans
❖ Chambre n° : C-703
❖ Arrivé(e) en : Septembre 2016
Gareth N. Kobayashi
« Personnel ; prof d'arts plastiques »
(#) Re: capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth)  capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) EmptyJeu 14 Jan 2021 - 22:42




♫ Capitaine, Capitaine ♫
Hm peut-être avais-je trop forcé sur mon honnêteté cette fois. Je m’en voulu en voyant le sourire amer déformant ses lèvres. Le mien était contrit, Natsuko était une boule d’énergie telle que parfois j’oubliais qu’elle ne pouvait pas tout encaisser non plus. Encore moins une nouvelle aussi peu réjouissante.

« Désolé, c’était un peu dur... »

Malgré tout je tenais à lui expliquer en quoi sa place de capitaine me paraissait justifiée. La jeune femme m’avait écouté attentivement tout du long, c’était à présent à mon tour d’avoir son ressenti.

Il était vrai que je n’avais encore jamais vu Natsuko sur le terrain en match officiel. Je n’avais qu’un aperçu de son tempérament lors de nos matchs d’entraînement et n’irais pas mentir, il y avait un énorme travail de contrôle à abattre si elle se déchaînait autant qu’elle le disait durant un tournoi. Mais je voulais rester optimiste, je voulais croire justement, que son désir d’aller loin la pousserait à donner le meilleur d’elle-même y compris lorsqu’il s’agissait de brider la rage qui l’animait. D’ailleurs, pourquoi en avait-elle autant ? Il fallait avouer qu’il était rare de rencontrer des jeunes japonaises avec un tel caractère, aussi prononcé j’entendais. Ma meilleure amie n’avait pas sa langue dans sa poche non plus, mais elle et Natsuko n’étaient pour autant pas de la même trempe.

La suite me fit l’effet d’un coup de massue. Pour Natsuko le club de basket n’était pas qu’une façon de s’amuser. Ce n’était pas la seule à vouloir prétendre à une carrière sportive, mais c’était certainement la seule à qui il semblait ne s’ouvrir aucune autre voie. Natsuko devait à tout prix se faire remarquer par des recruteurs durant ces tournois, son avenir en dépendait. Je sentis tout de suite cette pression familière s’éveiller en moi, celle qui venait gratter contre ma nuque chaque fois que je réalisais mon rôle. Au Japon plus que nulle part ailleurs, les professeurs étaient des guides qui ne devaient jamais faillir. Je ne pouvais me permettre de lui faire miroiter une victoire qu’il faudrait arracher à bout de bras, à condition que chacun y donne du sien, ce qui n’était pas certain pour l’heure.

En revanche, Natsuko semblait ne pas réaliser quelque chose. Quelque chose de pourtant fondamental, dès lors que l’on souhaitait s’engager sur une voie qui demandait plus de rigueur qu’on ne l’imaginait. D’un geste de la main, je l’invitais à venir s’asseoir avec moi sur l’un des bancs du gymnase.

« Détrompe-toi, je t’assure que je ne te sous-estime pas, je vois simplement le potentiel que tu as. Cela ne veut pas dire que tu le maîtrise aujourd’hui, mais il est présent. Et puisque tu aspires à devenir une athlète, il y a une chose cruciale que tu ne dois pas oublier, que tu sois capitaine d’une équipe ou pas. Être athlète suppose de se connaître par cœur, ses forces, ses faiblesses, ses limites, et les dompter une à une. Si tu te lances dans cette voie, quelque soit le sport, il te faudra apprendre à te canaliser. Tu ne pourras jamais avancer sans cela, c’est la clé, le mental avant tout le reste. »

Je fis une pause, réfléchissant à ma façon de formuler la suite. J’espérais qu’elle comprenne tout de suite les enjeux auxquels elle s’exposait en embrassant une carrière sportive.

« Par rapport à la carrière que tu souhaites mener, je comprends tes craintes. Contrairement à la majorité des autres tu mises ton avenir là-dessus. Tu as besoin d’une équipe avec un minimum de motivation pour montrer ce dont tu es capable, il est normal que tu doutes de te faire remarquer dans le domaine du basket. »

C’était une réalité et également le point faible des sports d’équipe. Si celle-ci n’était pas en harmonie, aucun membre ne pouvait briller. Cette conversation tombait très bien, je n’avais pas abordé ce sujet avec les membres du clubs. Se donner aux entraînements c’étaient également aider ses camarades à trouver leur voie. Peut-être que j’arriverais à les réveiller davantage en abordant le sujet.

« Cependant on apprend plus de choses à travers les difficultés. Si tu parviens à donner un nouvel élan à une équipe loin d’être favorite, crois-moi que ce sera remarqué, même si vous n’allez pas forcément très loin cette année. On se souviendra de la petite équipe qui n’a rien lâché. On adore les joueurs doués qui savent marquer, offrir du spectacle, mais on les aime moins quand ils baissent les bras devant le moindre petit obstacle. Travailler à redresser une équipe ça te forgera, ça te donnera confiance en toi. Cela dit, j’ai bien saisi ce qui te tracasse et je veillerai à ce que tu ne perdes pas de temps s’il n’y a vraiment rien à faire. »

Après tout, ces éliminatoires m’aideront à me rendre compte concrètement de nos chances, ils seront décisifs, et pas seulement pour le club, mais aussi en ce qui concernait de la décision de Natsuko vis-à-vie de l’équipe.

Codage par Libella sur Graphiorum

---------------------------------

capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) Gareth10

Gareth gazouille en japonais #00cc99
Gareth gazouille en anglais #9933cc
Chiaki gazouille en japonais/anglais #6699cc
Hanae parle en japonais/anglais #cc99cc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth)  capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
capitaine, capitaine, vous n'êtes pas le capitaine (ft. gareth)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le gymnase :: Les terrains-
Sauter vers: