Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Dates stocks PS5 : stocks imminents chez Amazon et Carrefour
Voir le deal

Recensement des membres jusqu'au 31 Janvier !
Les comptes non-recensés seront supprimés lors de la maintenance alors n'oubliez pas de poster dans ce sujet !

Partagez
 

 La dose de trop [pv Ayame]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 685
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
La dose de trop [pv Ayame] GkZd5iQLa dose de trop [pv Ayame] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) La dose de trop [pv Ayame]  La dose de trop [pv Ayame] EmptyMar 5 Jan 2021 - 10:30

Mardi 8 Novembre.

En fin d’après-midi, Soren avait décidé de faire une lessive tant qu’il avait un peu de temps. Les préparatifs pour ce week-end lui prenant le peu de temps libre qu'il avait depuis la veille. Le jeune homme était assez content de pouvoir souffler un peu. Il mit ses affaires dans une machine au hasard, un peu de lessive dosée comme Haruko lui avait expliqué et hop, la machine tournait déjà.

Jusque-là, tout allait bien. Soren faisait assez attention en général à ce qu’il faisait. Voyant que l’étudiant avait du temps devant lui, il décida d’aller chercher quelque chose à boire à la cafeteria. De toute façon, à cette heure-là, personne ne viendrait faire une lessive. Ce qu’il ne savait pas, c’était qu’environ 1h30 avant. Deux jeunes femmes étaient entrées dans la laverie pour les mêmes raisons. Absorbé par leur discussion, parlant de potins, de ragot qui était apparu dans le journal de l’école probablement, ou entendu par d'autre. L’une d’elle ne se rendit pas compte d’une chose. Elle avait laissé son bidon de lessive à peine fermé, un coup de coude dedans et celui-ci tomba dans la machine à côté de la sienne.

Avant d’avoir pu récupérer son bien, celui-ci s’était presque vidé de la quasi-totalité de son contenu. Elles refermèrent la machine ni vu, ni connu et jugèrent que ce n’étaient peut-être pas les meilleurs jours pour une lessive finalement. Malheureusement…

Lorsque Soso revint à la laverie, un soda a la main. Il aurait souhaité que ce ne soit qu’un mauvais rêve. Oui, c’est ça, il allait se réveiller, c’est sûr. De sa machine, on ne voyait plus que mousse et une flaque d’eau plus que respectable avait pris place. Bon heureusement que la pièce était adapté pour ce genre de dégâts… Mais… Qu’est-ce qu’il se passait ici ?!!!!

Soren laissa tomber sa canette par terre, de toute façon, vu l’eau au sol, autant dire que ça ne faisait plus aucune différence. La chance voulait qu’il faille descendre une petite marche en entrant donc, l’eau ne sortirait pas de la pièce. Ce fut bien la première fois de sa vie, que Soren aurait voulu être complètement aveugle...

- Mais… Bon sang !

Pendant que Soren resta un moment interdit face à cette scène tellement peu probable, la mousse qui s’échapper de la machine ne s’arrête pas et dans la tête du jeune homme, une question fort judicieuse se matérialisa… « Je devrais peut-être l’arrêter ? » Ah ben oui, pas que "peut-être" même. Mais quand on voyait le monstre mousseux face à lui, normal de se dire que la tâche ne serait pas aisée.

- Quand faut y aller…

Soren ne chercha pas plus à comprendre et enfonça ses doigts dans la mousse pour chercher le bouton d’arrêt de la machine, appuyant à chaque fois qu’il croyait que c’était celui-là et lâchant même un juron en voyant que ça ne s’arrêté pas. Jusqu’à ce que la machine se calme d’elle-même… puis s'arrête. Profitant d’un petit moment de répit, le jeune homme fit le point… Il était trempé et l’odeur de savon dans la pièce était intenable.

Heureusement, il y avait un seau et une serpillière dans un coin. L’étudiant soupira…

- J’avais bien besoin de ça… J’en connais qui ne vont pas me louper…

Au mieux ça ne se saurait pas. Au pire, Riku ne se priverait pas de le chambrer… Milan aussi. Soren soupira, pour le moment, il voulait comprendre où il avait raté. Le jeune homme avait vraiment suivi les instructions que la jeune femme lui avait expliqué, sans rien changer. Pour l’heure, il se mit à éponger l’eau en se disant que la mousse ne bougerait pas plus de toute façon. Son pantalon était déjà trempé et son haut gris donné plus sur le noir a présent. Il enleva seulement ses chaussures pour éviter que l'eau ne les abimes trop, par chance, elle n'était pas complètement trempé. C'est pied-nue qu'il se mit donc a l'ouvrage pour rattraper "sa" connerie, bien qu'il soit toujours dans l'incompréhension.

---------------------------------

La dose de trop [pv Ayame] Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Ayame Kûga
■ Age : 29
■ Messages : 51
■ Inscrit le : 18/11/2020


Mon personnage
❖ Âge : 32 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Début Octobre 2016
Ayame Kûga
« Personnel ; concierge »
(#) Re: La dose de trop [pv Ayame]  La dose de trop [pv Ayame] EmptySam 9 Jan 2021 - 14:52

La dose de trop

Samedi 23 août 2008

Assis en tailleur devant la table de la salle à manger, Ayame regardait les feuilles étalées devant lui. Cela faisait quatre heures qu’il était en train de travailler sur ses cours et les mots commençaient à se mélanger sur le papier et dans sa tête. Il était fatigué, il en avait marre et le beau temps à l’extérieur lui donnait envie de sortir se promener. Mais la rentrée allait bientôt avoir lieu et il devait terminer ses devoirs de vacances avant. Avec les préparatifs du mariage et le mariage en lui-même qui s’était déroulé la semaine précédente, il n’avait pas eu le temps de s’y mettre. Non pas qu’il ait dû faire beaucoup de choses puisque les femmes de sa famille s’en étaient majoritairement occupées, mais passer du temps avec ses proches et sa nouvelle épouse avait été prenant. Fatigué, il se décida toutefois à faire une pause et alla se poser devant la télévision.

La porte d’entrée s’ouvrit à ce moment-là et un « tadaima » retentit dans la maison. Ayame accueillit sa femme d’un « okaerinasai » mais ne se leva pas pour aller l’aider à rentrer les sacs de courses. Il l’aperçut passer dans le couloir en fredonnant.

« Ça a été ? »
« Oui, très bien ! J’ai croisé nos nouveaux voisins. Ils ont un petit garçon d’un an qui est adorable. »
« Ah, super. »
« Il faudra qu’on les invite à dîner un jour. »
« Si tu veux. »


Le jeune homme n’écoutait que d’une oreille, trop absorbé par l’émission qu’il était en train de regarder. De son côté, Aoi commença à ranger les courses, enfila son tablier et entreprit de réfléchir au déjeuner. Mais avant ça, elle se souvint qu’elle devait passer un coup de ménage dans la pièce de vie. Chiffon, aspirateur, serpillère… Ayame se contenta de lever les pieds quand elle passa devant le canapé et sa langue claqua contre son palais, agacé de ne plus pouvoir entendre ce qu’il se passait sur l’écran. La jeune femme s’excusa, termina, puis retourna en cuisine pour préparer le repas pour elle et son nouvel époux.


Mardi 8 novembre 2016

C’était la fin de journée et Ayame avait bientôt fini la sienne. L’idée de rentrer chez lui et de se poser lui donnait suffisamment de force pour terminer les dernières petites tâches qu’il avait à faire : comme faire le tour de toutes les toilettes pour vérifier que tous les rouleaux de papiers toilettes étaient présents par exemple. Ce travail pouvait sembler ingrat pour beaucoup de monde – et par certains aspects, il l’était – mais cela lui convenait très bien. Il s’était découvert un côté perfectionniste dans ce travail qu’il n’aurait pas soupçonné. Surtout pour un homme comme lui qui avait passé sa vie dans un mariage traditionnel où c’était sa femme qui s’occupait de toutes les tâches ménagères. Il y a quelques années, jamais il n’aurait imaginé faire ce genre de choses. Le ménage n’était pas vraiment son activité principale, loin de là, mais cela pouvait arriver. Non, lui, ce qu’il aimait, c’était ce côté organisé où il devait vérifier les stocks de tout ce que le campus avait besoin pour tourner correctement.

Ayame venait de quitter l’infirmerie où il avait déposé le matériel demandé par l’infirmière dans la journée quand il entendit du bruit provenant de la laverie en passant devant. Il y avait rarement du monde à cette heure-ci à faire sa machine, les étudiants préférant venir plus tard dans la soirée ou très tôt le matin en général, aussi la curiosité le poussa-t-il à s’approcher pour vérifier que tout allait bien dans la pièce.

« Qu’est-ce que… ?! »

Quand il ouvrit la porte, le spectacle qui s’offrit à lui le figea sur place. La laverie disparaissait sous un tapis de mousse blanche et l’odeur de savon était si forte qu’elle lui piqua les narines. Il porta sa main devant son visage avant de remarquer un étudiant au milieu de tout ce bazar, en train de tenter d’éponger les dégâts, presque entièrement trempé.

« Mais qu’est-ce qu’il s’est passé ici ?! On ne t’a pas appris à doser la lessive correctement ?! »

Si ce n’était pas forcément dit méchamment, l’agacement dans sa voix était largement perceptible. L’idée de rentrer chez lui commença déjà à s’éloigner…

Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 685
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
La dose de trop [pv Ayame] GkZd5iQLa dose de trop [pv Ayame] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: La dose de trop [pv Ayame]  La dose de trop [pv Ayame] EmptySam 9 Jan 2021 - 18:19

Mais mince ! À quel moment Soren en était arrivé là ? Il n’avait rien fait qui change des habitudes et pourtant, ça avait tellement mal tourné cette fois. L’étudiant soupira une énième fois en voyant ce qui lui restait encore à faire. Il en avait encore pour un moment… Le jeune homme maudit sa chance de lui avoir encore fait un sale coup. Sérieusement, il n’avait rien fait de particulier en plus.

Bon, le bon côté, c’est qu’il avait peut-être le temps de tout nettoyer avant que quelqu’un ne voit les dégâts et pour la machine… Un peu de mousse et d’eau ne pouvait pas endommager quelque chose conçu justement pour ça ? Enfin, un constructeur intelligent ne ferait pas un produit sans prévoir un tel cas de figure, non ?

Puis ses affaires dans la machine, est-ce que tout serait fichu ? Ce n’était que de l’eau, mais l’abus de produit… Rah, il n’avait pas mis plus de produits que d’habitude pourtant. Pourquoi ? Soren s’en faisait mal à la tête à force de chercher à comprendre. Jusqu’à ce qu’une voix le surprenne et qu’il manque de se ramasser dans l’eau en glissant.

Un homme… C’était le concierge non ? L’étudiant l'avait croisé une ou deux fois, pas assez pour en être sur, mais au vu de sa réaction, ça devait probablement être lui. Soren se fit accuser avant même d’avoir pu plaider sa cause, mais la situation totalement particulière faisait qu’il était un peu dépassé par les événements. Sans même cherchait à se justifier. Il lâcha alors.

- Je ne comprends pas plus que vous, je suis parti 5 min et quand je suis revenu, c’était comme ça. Tout ce que j’ai pu faire, c’est arrêter la machine.

Aie… Il venait d’avouer un peu volontairement qu’il avait bien fait tourner la fameuse machine… Comment l’homme allait réagir ? Pourquoi Soren n’avait pas plutôt essayé de se défendre ou s’expliquer ? Allé savoir, maintenant, c’était trop tard dans tous les cas. Le jeune homme relativisa tant bien que mal et dit d’un ton plus posé.

- De toute façon, savoir le pourquoi du comment ne va plus rien changer maintenant, non ? Vous pourrez me mettre une retenue plus tard si vous voulez, mais en attendant, je voudrais au moins pouvoir nettoyer ma bêtise… Enfin, je suppose que c’est la mienne.

Oui, Soren n’arrivait toujours pas à se dire qu’il avait fait une bêtise dans l’affaire. Les autres fois s’étaient très bien passé. L’étudiant réfléchissait et d’un coup, un éclair traversa son esprit. Si c’était le concierge, il devait avoir accès aux locaux contenant du matériel bien plus efficace pour nettoyer ce genre de sinistre non ? Soren ne perdrait rien à le demander.

- Vous ne pourriez pas me donner quelque chose de plus pratique qu’une simple lavette ? Sinon je vais sûrement y passer la nuit.

---------------------------------

La dose de trop [pv Ayame] Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Ayame Kûga
■ Age : 29
■ Messages : 51
■ Inscrit le : 18/11/2020


Mon personnage
❖ Âge : 32 ans
❖ Chambre n° : C-304
❖ Arrivé(e) en : Début Octobre 2016
Ayame Kûga
« Personnel ; concierge »
(#) Re: La dose de trop [pv Ayame]  La dose de trop [pv Ayame] EmptyMer 20 Jan 2021 - 12:19

La dose de trop

L’agacement était bien présent et Ayame observait les dégâts, complètement dépité. Il s’en voulait presque d’être venu jeter un coup d’œil et de ne pas être passé à côté sans se soucier du bruit. Au moins il aurait pu rentrer chez lui sans culpabiliser. Là, c’était fichu. Il n’allait clairement pas laisser cet étudiant dans les problèmes. Le gamin expliqua qu’il s’était éclipsé de la pièce et qu’il ignorait totalement ce qu’il s’était passé. Si au premier abord, Ayame voulut le sermonner pour sa bêtise, il se retint en réalisant que ce n’était effectivement probablement pas volontaire, sinon il ne serait jamais revenu sur les lieux du crime. Cela n’enlevait en rien le degré d’agacement de la situation, puisqu’il n’avait pas été suffisamment attentif pour éviter un accident de cet ampleur – et encore quelque chose lui disait que cela aurait pu être pire.

Le concierge fronça les sourcils en entendant la façon dont le gamin s’adressa à lui, sans aucune politesse dans les paroles et en sous-entendant clairement qu’il ferait mieux de se taire puisque ça n’arrangerait rien de continuer à le morigéner pour ça. Non en effet, mais ce n’était pas une raison pour s’adresser à lui de cette façon. Ce qui ne s’arrangea pas lorsqu’il lui demanda – voire même ordonna presque – d’aller chercher quelque chose de plus pratique pour nettoyer les dégâts. Cette fois-ci, Ayame se renfrogna, croisant les bras sur son torse et en toisant le gosse du haut de la marche où il se trouvait.

« Peut-être que si c’était demandé plus poliment, je pourrai effectivement aller chercher de quoi nettoyer cette pataugeoire. »

Le ton employé était calme mais ferme tandis qu’il continuait de regarder le gamin. Ayame n’était pas du genre à perdre son calme en général, mais qu’on lui manque de respect ne lui plaisait pas.

« Tu n’es peut-être pas entièrement fautif dans cette… catastrophe, mais cela ne t’empêche pas de faire preuve d’humilité et de respect. Je suis le concierge du campus pas un domestique. »

Revenir en haut Aller en bas
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 685
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
La dose de trop [pv Ayame] GkZd5iQLa dose de trop [pv Ayame] Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Re: La dose de trop [pv Ayame]  La dose de trop [pv Ayame] EmptyJeu 21 Jan 2021 - 0:14

L’homme ne mit pas longtemps avant de remettre Soren à sa place en affirmant que ce dernier pourrait être au moins un peu plus humble est respectueux. Ce n’est pas que le jeune homme avait tenu à manquer de respect au concierge, loin de lui cette idée, quoi qu’il avait tendance à être direct quand il ne le fallait pas.

Mais la tension de Soren était assez haute pour le coup et peut-être que l’homme avait mal interprété les intentions de l’étudiant. Peu lui importé la punition en réalité, tout ce qu’il voulait, c’est réparer sa faute dans le plus bref délai et passer à autre chose, même si cette autre chose revenait à être une colle avec le concierge. La, en l’état, la laverie était tout simplement inutilisable et par sa faute, Soren risquait d’embêter d’autres résidents qui auraient voulu faire une machine avant le couvre-feu. Il soupira et prit un instant pour se calmer avant de dire d’un ton calme à l’homme.

- Ce n’est pas intentionnel de ma part, je m’en excuse. Simplement, que cette situation me rend dingue et je souhaiterais en finir au plus vite afin que cette pièce soit de nouveau… Viable, je dirais… Pour les autres.

Il s’inclina doucement comme le lui avait si bien apprit son père, ce qui eut le mérite de lui faire grincer des dents sur l’instant. Puis en se redressant, il se dit qu’il valait mieux reprendre à zéro avant de se mettre à dos le concierge du campus. Soren resta calme et dit alors.

-Donc je recommence si vous me le permettez. Pensez-vous que je pourrais avoir des outils plus pratiques afin de nettoyer mon « erreur » ? Parce que ce n’est pas mon genre de laisser les autres payer pour mes bêtises…

Peut-être qu’avec la politesse tant demandée, l’homme serait un peu plus conciliant, reste qu’en attendant, Soren perdait son temps. Un détail lui vint à l’esprit. Des mots que l'homme avait prononcés… Pas complétement fautif ? Comment ça ? Ça avait attisé la curiosité du jeune homme et il demanda d’un ton curieux.

- Qu’est-ce que vous voulez dire par, pas complétement ? Je n’ai vu personne d’autre que moi dans la laverie... Tout ce que j’ai réussi à faire à la limite, c’est stoppé la machine pour éviter que ça s’aggrave.

Ce n’était pas le plus important en fait. Soren se dit que ça ne changerait en rien l’état de la laverie dans l’immédiat et qu’ils auraient bien le temps d’en savoir plus une fois que le sol serait praticable. Soren réitéra alors ses excuses.

- Peu importe, encore pardon si je me suis montré brusque. Je pense que je devrais m’y remettre non ? Chaque seconde compte.

---------------------------------

La dose de trop [pv Ayame] Polish10

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: La dose de trop [pv Ayame]  La dose de trop [pv Ayame] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La dose de trop [pv Ayame]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Dehors ; Le campus :: Le bâtiment Yamanaka :: Laverie-
Sauter vers: