Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Rapprochons nous grâce au stylisme... ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tessa Yorke
■ Age : 30
■ Messages : 5889
■ Inscrit le : 17/10/2013

■ Mes clubs :
Rapprochons nous grâce au stylisme... ou pas GkZd5iQ Rapprochons nous grâce au stylisme... ou pas Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 20 ans
❖ Chambre n° : U-3
❖ Arrivé(e) en : Mai 2013
Tessa Yorke
« A l'université ; 2è année »
(#) Rapprochons nous grâce au stylisme... ou pas  Rapprochons nous grâce au stylisme... ou pas EmptyVen 15 Jan 2021 - 10:53




Rapprochons nous grâce au stylisme... ou pas

avec Yukiko

Dans le passey:

Encore ce fichu ascenseur. Cette scène se rejoue en boucle dans ma tête, surtout aux moments où je m'y attends le moins. Dans ce rêve, je sais très bien que je rêve comme dans les films, le moment où on se dit "oh merde pas encore ça". Les paroles de Neil m'agacent et l'idée folle de l'embrasser m'oblige à vraiment le faire. Alors que mes lèvres entrent en contact avec les siennes, un puissant sentiment d'euphorie me parcoure, ça me donne chaud et les battements de mon cœur vont à du cent à l'heure. Quand il réponds à mon baiser, je suis surprise mais je me perds vite dans les sensations que je ressens. Je sens à peine quand mon dos entre contact avec la paroi de l'ascenseur. Je ne ressens que la chaleur qui monte de plus en plus alors que ses lèvres se plaquent sur les miennes. Ce n'est pas romantique, ce n'est pas doux mais qu'est-ce que c'est électrisant.

Et puis, j'entends une sonnerie de portable insupportable. La sonnerie se fait de plus en plus forte, à emplir toute la cabine et comme un clap de fin, je me réveille en sursaut. Mon téléphone. Je mets un moment à me remettre de mes émotions. Je me tape un peu les joues pour reprendre mes esprits et saisit mon téléphone pour répondre.

Et il fallait que je sois réveillée par ma colocataire ! Évidemment avec mon esprit encore endormi et embrouiller, je lui demande si Meyuki va bien. Pourquoi elle m'appellerait sinon ? Je n'ai rien de spécial à lui dire, elle sait que si je suis chez mes parents, c'est parce qu'ils m'obligent à rester à la maison pour me reposer. Ils m'ont même donner des trucs homéopathiques pour m'aider à dormir. Ça fait donc quelques jours où je n'ai le droit que de dormir et manger. J'ai le droit de faire mes devoirs pour ne pas être submergée en revenant mais avec de l'aide. Mon père a même prit une semaine de congé pour me surveiller. Heureusement que j'ai le droit aux visites, sinon, j'aurais l'impression d'être en prison ! D'ailleurs Meyuki est venue me voir pour m'apporter à manger. A croire qu'elle avait peur que mes parents ne me nourrissent pas. Bref, si je ne suis pas à l'université, c'est que je n'ai pas le choix.

Elle me demande si ça va mieux, ce à quoi je réponds oui en la remerciant et en lui retournant la question. Je marche un peu sur des œufs, je ne sais pas ce qu'elle me veut et je suis incapable de faire un effort pour lui poser mille questions comme j'ai l'habitude, je suis trop frustrée pour ça. Elle ne tarde pas à me dire la raison de son appel. Un travail de groupe à faire en design… et elle n'a rien trouvé de mieux à faire que de me mettre avec elle ? J'crois que je ne suis pas encore réveillée en fait. Ça doit être une mauvaise blague mais non… "AH" voilà la seule chose que j'arrive à répondre après qu'elle m'ait annoncé la nouvelle. Puis, elle me demande si ça me dérange… c'est un peu trop tard pour ça et je ne perds pas de temps à lui dire. Elle m'explique un peu le devoir à faire et j'approuve son idée d'aller faire un tour dans les magasins pour voir les dernières tendances pour notre projet. Un vêtement à créer pour une collection, ça me plait comme devoir. Je lui propose qu'on voit ça lundi à mon retour et elle accepte. Son "bisous" à la fin me fait sourire et c'est ainsi que se finit notre conversation. Après avoir raccrocher, je regarde mon téléphone et soupire longuement. Au final, ce n'est peut-être pas si mal de rester confinée chez soi…

--------------------

Lundi 14 Novembre, au soir

D'un pas rapide, je descends du bus pour aller au centre commercial un peu plus loin. Ce soir, j'ai rendez-vous avec Yukiko pour notre devoir de design et je suis pressée de le faire. Parce que le stylisme, c'est la seule chose qui nous rapproche j'ai l'impression. Je fais des efforts pour rester neutre et ne pas prendre parti entre les sœurs Harada mais c'est compliqué. Les voir en froid, ça m'agace parce que je me dis que ça ne devrait pas être comme ça. Je ne sais même pas pourquoi elles ne se bougent pas pour régler leurs différends. Je sais bien que Yukiko fait des efforts et que Meyuki est juste trop têtue pour les accepter. Cependant, pour mon bien et ma santé mentale, j'ai décidé de ne pas m'en mêler. Je veux pas me fâcher avec ma BFF, alors je me contente d'être spectatrice, tout en étant prête à soutenir Meyuki quand elle me le demandera. Je patiente dans mon coin dans l'attente du jour où elles se rendront compte que leur comportement est stupide et qu'elles devraient profiter de leurs études pour se forger des souvenirs dont elles pourront parler avec nostalgie plus tard. Qu'est-ce que j'aurais aimé pouvoir grandir comme ça avec mes frères ! Ils ont toujours été là pour moi mais je ne me suis jamais sentie à égalité avec eux dû à leur âge. Ils me traitaient et me traitent encore aujourd'hui comme une gamine. On n'a pas vraiment grandit ensemble et nos relations se sont développée plus tard. Je suis envieuse quand je les entends parler de leurs années à l'université qu'ils ont vécu en même temps. Franchement, elles ne savent pas la chance qu'elles ont.

Plongée dans mes pensées, je me dirige vers les portes en verre du bâtiment. La sonnerie de mon téléphone retentit et je le sors par mécanisme pour regarder. Grave erreur… Sans m'en rendre compte, je fonce dans une des portes. Je me la prends de plein fouet et me cogne le front dessus. Sous le coup de la surprise et de la douleur, je lâche mon téléphone qui s'écrase par terre. Un peu sonnée, je mets quelques secondes à reprendre mes esprits et regarder par terre. Ecran fendu. P*TAIIIIN !!! Le téléphone continue de sonner et je vois la photo de Jamie toujours affichée dessus. IL ME FAIT CHIER BORDEL !!!!

Je peste tout haut, le traitant de tous les noms en anglais et ramasse mon téléphone qui finit par s'éteindre. Cette soirée commence très mal…
Code by Meuh

HRP: la conversation a été vu avec la joueuse de Yukiko !

Tenue de Tessa:
 

---------------------------------

Love don't die
My problem is I don't fix things, I just try to repaint, cover 'em up, like it never happened... And I regret the fact that I struggled trying to find who I am and I lie to myself and say I do the best that I can.
©BESIDETHECROCODILE  Tessa's Theme: Mansion-NF ft Fleurie
Revenir en haut Aller en bas
 
Rapprochons nous grâce au stylisme... ou pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Le centre-ville :: Centre commercial-
Sauter vers: