Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Le printemps de Comics 2021 : 10 albums à ...
Voir le deal
5.99 €

Partagez
 

 [Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakura Iroka
■ Age : 30
■ Messages : 1236
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
[Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) [Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur  [Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur EmptyVen 29 Jan 2021 - 14:11

Vendredi 9 Septembre 2016

C'est une journée particulière aujourd'hui car nous sommes le 9 Septembre et c'est l'anniversaire de mes petits oursons adorés ! Déjà deux ans... DEUX ANS ! J'ai pourtant l'impression que c'était hier que je broyais la main de Ryôsuke dans la salle d'accouchement et que cet imbécile a faillit tomber dans les pommes, avant de tout simplement m'avouer ses sentiments... Évidemment, ça n'était pas voulu et dans l'état où j'étais je n'étais pas sûre d'avoir compris, haha ! Au moins, maintenant on en rigole. Je me demande s'il va tenir le coup pour le prochain accouchement et je ne me prive pas pour le lui rappeler de temps en temps~

Exceptionnellement, nous avons prévenus nos clubs respectifs que nous ne serons pas là aujourd'hui afin de pouvoir gagner une après-midi en famille. J'avais également invité Mitsuki, qui passera donc la nuit chez moi car je n'aime pas la savoir dans les transports en commun le soir. Et puis... C'est l'occasion de tenter resserrer ce lien qui n'existait pas encore il y a quelques mois car à nos parents... Bref, ce n'est pas le jour pour penser à tout ça, nous avons du retard à rattraper mais de nombreuses années à venir pour se faire plus de souvenirs et apprendre à nous connaître.

Une fois que la demoiselle nous a rejoins, nous entrons dans la voiture en échangeant des banalités et surtout, le programme de l'après-midi avant d'arriver à la crèche. Les petits ont beaux être jeunes et ne pas s'exprimer à la perfection, ils comprennent très bien ce que l'on dit et comprendraient rapidement que quelque chose va se passer.

À la maison, nous faisons comme si tout était normal à part le fait que Tata Mitsuki est là pour jouer avec eux. Comme prévu, elle leur propose d'aller jouer dans le parc en bas de l'immeuble et ils acceptent immédiatement, avant de me demander la permission par principe. Je les regarde partir tout content avec leur ballon en compagnie de ma petite sœur, à qui je fais un clin d’œil. La machine est lancée et il ne faut pas trop traîner pour tout mettre en place. Ryo m'empêche de faire quoi que ce soit de trop « fatigant » et je me retrouve à avoir tout juste le droit de préparer la table pour leur goûter. Heureusement, que j'ai insisté sinon je serais bonne pour rester sur le canapé pendant qu'il court dans tout les sens...

Une fois le gâteau presque cuit, j'envoie un message à Mitsuki pour lui dire qu'elle peut remonter. A peine j'appuie sur « envoyer » que la sonnette retentie dans l'appartement.


« Haha ! C'était rapide ! Mais pourquoi est-ce qu'elle sonne ? Elle a oublié le code ? Je vais lui ouvrir ! »

Sans décrocher le combiné de l'interphone, j'ouvre la porte de l'immeuble pour la laisser entrer et termine de positionner correctement les décorations de la table pour qu'elle soit PAR-FAITE.

Toc toc toc

Voilà qu'elle toque maintenant... Bon, c'est peut-être un jeu éducatif pour les petits, autant se prêter au jeu et aller ouvrir la porte ! Je prépare mon plus beau sourire et dis assez fort

« Oui ! J'arriiiive ! »

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langue des signes»
[Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur Free_Choco_Chips_Cookie_Avatar_by_Myotsuki
Cookie Master
Revenir en haut Aller en bas
Sakura Iroka
■ Age : 30
■ Messages : 1236
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
[Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur  [Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur EmptyMar 2 Fév 2021 - 9:25

Alessandro Adamo:
 

Debout devant l'immeuble, un homme tente de calmer les battements de son cœur en regardant ce nom sur l'interphone de l'immeuble, qui ne l'a pas quitté pendant deux longues années : Iroka... Il espère ne pas s'être trompé dans ses recherches, qu'elle va bien, qu'elle n'a pas été blessée pendant l'incendie... que l'accouchement s'est bien passé... Les remords l'assaillent à nouveau et il s'éloigne de la porte en se mordant la lèvre inférieure, les yeux rivés sur le bouquet qu'il a apporté.

Qu'avait-il fait pour elle à part l'abandonner alors qu'elle avait besoin de lui, qu'elle portait ses enfants dans son ventre et le suppliait de ne pas partir, les larmes aux yeux ? S'il ne s'était pas retourné, c'était pour ne pas avoir plus de regrets en croisant son regard. Quel idiot... Oui, il avait paniqué car il était « trop » jeune pour être père , pas assez mature et responsable... Il avait eu peur de ne pas être assez fort pour s'occuper de deux êtres et d'être incapable de les protéger, comme il avait échoué avec son frère... Il l'avait cherché désespéramment dans les environs, sans succès avant de devoir retourner au premier lieu qu'il avait fuit... La maison familiale.

Il était là, devant lui, il l'avait enfin retrouvé mais... À quel prix ? Si Alessio lui avait fait un bon accueil, heureux de retrouver son jumeau, ce n'était pas le cas des parents. Après tout, il était parti sans leur en toucher un mot, entraînant Alessio dans son sillage... Au moment de se coucher, Alessio ose enfin poser la question qui le démange depuis son retour. Pourquoi n'est-il plus avec Iroka-san ?


« Alessandro ! Tu n'es qu'un crétin ! Tu te rends compte de ce que t'as fais ? »

Furieux, Alessio lui avait dit ses quatre vérités ainsi que les raisons pour lesquels il était parti sans rien dire et sans donner plus de nouvelles. Évidemment, il était choqué et extrêmement déçu par le comportement de son double car, mettre une femme enceinte de jumeau et l'abandonner alors qu'il y a encore des sentiments JUSTE par peur et avec pour excuse de retrouver son propre frère jumeau... C'était un comportement détestable.

Pendant plusieurs mois, il regretta son choix tout en essayant de supporter les remarques de ses parents, tentant de devenir plus responsable. Alessio le boudait un peu et ne cessait de lui rappeler qu'il devrait être au Japon plutôt qu'ici et il le savait très bien. N'ayant pas le soutient de ses parents, qui acceptaient tout juste de l'héberger, il devait retrouver des fonds pour repartir. Lorsqu'il voulu reprendre contact avec Sakura, il n'y parvenait pas. Plus tard, en faisant des recherches, il prit connaissance de l'incendie et se fût la panique. Comment allait-elle ? Il n'arrive pas à la joindre car... Non, elle ne peut pas... Jusqu'à s'enfermer complètement sur lui même, craignant d'apprendre la vérité.

Plongé dans une profonde dépression, il ne réussi à s'en sortir que grâce à Alessio, qui avait réussi à savoir qu'elle était toujours en vie et travaillait toujours au même endroit. Malheureusement, n'étant pas quelqu'un de la famille, il n'eut pas le droit à plus d'informations. L'espoir renaît et il voulait la revoir à tout prix, elle et les enfants...

Se remémorer ses deux années à la chercher et trouver un emploi convenable au Japon, afin de ne pas être un poids pour leur famille, le fait s'arrêter au milieu du parking. Finit de fuir, il faut qu'il affronte cette peur d'être rejeté car tout est de sa faute après tout. Un peu plus loin, il entend des rires d'enfants qui allègent son cœur, bientôt il entendra celui des siens !

Après une grande inspiration, de retour devant l'interphone, l'italien appuie sur le bouton d'appel et attend... Que va-t-il bien pouvoir lui dire pour qu'elle lui ouvre la porte ? Après tout ce temps, elle ne voulait peut-être plus du tout entendre parler de lui... Clic ! Oh ! C'est ouvert ! Comme ça ? Si facilement ? Sans avoir à se justifier ?! Alessandro entre dans le bâtiment, un peu confus mais heureux de pouvoir la revoir en face à face à nouveau. Au deuxième étage, il cherche la bonne porte et toque, nerveusement. S’entraînant à voix basse pour ne pas faire d'impair lorsque la porte s'ouvrira.


« Oui ! J'arriiiive !  »

Cette voix... C'est bien elle, pas d'erreur possible... Son cœur bat à nouveau à vive allure, il tente de cacher le bouquet derrière son dos, puis se ravise avant de recommencer et se maudire de paniquer au fur et à mesure que les bruits de pas se font de plus en plus fort derrière la porte... Cette dernière s'ouvre et... En voyant son visage, il ne réfléchit plus et la prend instinctivement dans ses bras.

« Sakui !! Dieu soit loué c'est bien toi ! Je- J'ai appris pour l'incendie, je t'ai cherché, je ne trouvais pas d'informations sur toi et- et j'ai eu tellement peur... Je suis qu'un abruti, je sais que je ne suis pas pardonnable mais je te prie de bien vouloir accepter mes excuses. Je ferais tout pour... que... Mais tu... »

Il vient seulement de réaliser que leur étreinte se faisait légèrement « à distance », dû à la rondeur du ventre de la future mère. Confus, il pose alors la question la plus intelligente du siècle :

« Tu n'as pas accouché ? »

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langue des signes»
[Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur Free_Choco_Chips_Cookie_Avatar_by_Myotsuki
Cookie Master
Revenir en haut Aller en bas
Sakura Iroka
■ Age : 30
■ Messages : 1236
■ Inscrit le : 22/08/2012

■ Mes clubs :
[Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur RQOTqXW


Mon personnage
❖ Âge : 33 ans
❖ Chambre n° : B-203
❖ Arrivé(e) en : Oct. 2012
Sakura Iroka
« Personnel ; infirmière »
(#) Re: [Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur  [Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur EmptySam 6 Mar 2021 - 18:08

Allez ! À trois, j'ouvre ! Un, deux, TROIS ! D'un coup, j'ouvre la porte, prête à accueillir mes enfants mais ce n'est pas eux que se trouvent sur le palier. Je dévisage l'homme en face de moi. Mes bras tombant le long de mon corps en réalisant à qui je fais face en ce moment même. Figée, je suis incapable de dire quoi que ce soit lorsqu'il me prends soudainement dans ses bras. Ce parfum... J'ai rêvé de le sentir rien qu'une pendant tellement longtemps après son départ... J'avais enfin réussi à l'oublier, à avancer, à vivre ma vie avec le sourire alors, pourquoi maintenant ?

Silencieuse, je l'écoute parler comme si sa vie en dépendais. Il m'a cherché ? Il a eu peur ? De quoi ? Que je disparaisses de sa vie alors qu'il venait de faire le choix de m'abandonner avec nos enfants ? Oui, tu es un abruti impardonnable, je peux te le confirmer Andro mais... Tout ça me touche plus que ça ne devrait... Le revoir ainsi, sentir sa chaleur et entendre sa voix remplie de regrets me serre le cœur à m'en rendre malade. C'est trop tard... Ils ont deux ans, j'en aime un autre et je porte son enf...


« Je ferais tout pour... que... Mais tu... Tu n'as pas accouché ? »

Alors là... C'est le pompom... Ça a l'effet d'une baffe et mes yeux s'ouvrent en grands sous la surprise. Pas accouché ? Au bout de deux ans ?! Il pose vraiment la question ?! Piégée entre le fait d'éclater de rire de façon hystérique ou de lui en mettre une tellement je suis frustrée, je serre les poings. Je n'ai encore rien dis et je sens qu'il ne va pas apprécier lorsque je vais le faire. Prenant une grande inspiration, j'ouvre la bouche, prête à lui expliquer ma- !!

« Vire tes sales pattes de là ! Je t'interdit de la toucher ! Tu n'es pas le bienvenue ici ! »

Dans un mouvement vif, je suis tirée en arrière et une grande silhouette se place entre Alessandro et moi. Sa main, posée sur ma hanche, tremble et j'ai dû mal à reconnaître sa voix tellement elle est emprunte de haine et de colère. Ryôsuke, attiré par le discours enflammé de mon ex petit ami, à laisser tomber ce qu'il était en train de faire pour venir me sauver... Non, en fait je n'étais pas en danger donc ça serait plutôt pour protéger son territoire du jeune loup qui vient d'apparaître.

Les deux hommes se connaissent au moins de vue car nous avons tous travaillé au même endroit mais, contrairement à Alessandro qui est parti sans penser à son entourage, Ryôsuke lui n'a cessé de le haïr pour ce qu'il m'avait fait depuis le jour où il m'a trouver sur le toit de notre ancien immeuble. L'italien le dévisage, les sourcils froncés et semble comprendre ce qu'il se passe. Je crois voir un semblant de tristesse dans son regard lorsqu'il croise à nouveau le mien et je me détourne, ne souhaitant pas voir cette expression qui me serre la poitrine.


« Je vois... Félicita- »

« Si c'est le cas alors dégage d'ici ! »

« Ce n'est pas à vous que je m'adresse mais à Sakui O...zawa-san »

« C'est Ogawa ! Et elle n'a pas envie de parler à un connard qui l'a abandonnée alors qu'elle portait ses enfants ! Vous avez fait assez de mal comme ça ! »

« Justement, je suis revenu pour lui présenter mes excuses, lui apporter tout le soutien que je n'ai pu lui donner pendant ce temps et l'aider pour l'éducation de nos enfants. »

« VOS enfants ? Vous osez dire qu'ils sont à vous ? Où étiez-vous quand l'incendie à fais rage dans son immeuble ? Où étiez-vous quand elle a dû chercher un nouveau logement pour elle et VOS enfants ? Où étiez-vous quand elle a accouché et qu'elle a réclamé le père ? Où étiez-vous pendant DEUX ans ? Celui qui l'a épaulé pendant tout ce temps, c'est moi. »

« Mais vous ne serez jamais leurs père. »

Blessés dans leur fierté à tour de rôle, les deux hommes continuent de monter le ton, me rendant de plus en plus mal à l'aise. Ma poitrine se serre à chaque mot échangés, j'ai la nausée... Il faut que ça s’arrête ! Je relève la tête, prête à leur dire d'arrêter leur joute verbale lorsque je vois Mitsuki cacher les yeux des enfants dans l'escalier. Depuis quand sont-ils là ? Au regard confus de ma sœur, je comprends qu'elle ne s'interroge sur ce qu'il se passe et n'ose pas intervenir.

« ARRETEZ ! CALMEZ-VOUS ! Ce n'est pas un exemple à montrer à des enf-Aaaaarg ! »

Comme si un poignard venais d'être planté dans mon ventre, j'y ressens une extrême douleur et je tombe à genoux, mes jambes ne me tenant plus. Ryôsuke me tenait encore et m'a donc empêcher de heurter le sol. Il me demande avec une voix paniqué comment je vais et je lui réponds difficilement que j'ai mal et très peur, avant de sentir mon esprit vaciller. Non ! Mes enfants, je ne veux pas qu'ils me voient ainsi, pas aujourd'hui...

« Ryo... Les enfants... P-prends soin des... enf-ants... »

Un voile noir me tombe sur les yeux et je suis incapable de les ouvrir à nouveau, alors que j'y mets toutes mes forces.

---------------------------------

Japonais: indigo  « Langue des signes»
[Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur Free_Choco_Chips_Cookie_Avatar_by_Myotsuki
Cookie Master
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
(#) Re: [Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur  [Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Solo] Les surprises ne sont pas toujours source de bonheur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Kobe ; les alentours :: Les logements-
Sauter vers: