Revenir en haut
Aller en bas


Partagez
 

 Jusqu'à l'aube (Petite histoire de Kobe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soren Haruka
■ Age : 29
■ Messages : 771
■ Inscrit le : 22/07/2020

■ Mes clubs :
Jusqu'à l'aube (Petite histoire de Kobe) GkZd5iQJusqu'à l'aube (Petite histoire de Kobe) Dr1vT6E


Mon personnage
❖ Âge : 19 ans
❖ Chambre n° : U-6
❖ Arrivé(e) en : Août 2016
Soren Haruka
« A l'université ; 1è année »
(#) Jusqu'à l'aube (Petite histoire de Kobe)  Jusqu'à l'aube (Petite histoire de Kobe) EmptyLun 8 Fév 2021 - 3:17

5h avant le drame.

Ils n’avaient pas tous comprit sur le pourquoi ils avaient reçu cette invitation. Certains avaient cherché à se renseigner, d’autres s’étaient enthousiasmé. « Vous avez était choisis pour passer un week-end tous frais payé au ski. » Disait grossièrement la carte, joint avec une adresse et une clé magnétique. On aurait pu croire à un canular, mais il y avait aussi dans l’enveloppe plusieurs passes pour la location des skis, le remonte-pente. Tout semblait authentique.

Le chalet n’était pas dur d’accès au final. Ce fut Tessa, Haruko est Soren qui entrèrent les premiers à l’intérieur de la demeure qui leur avaient semblé immense vu de dehors. L’endroit semblait être à la pointe de la technologie, un exemple de modernisme. Ils se réunirent dans un grand salon avec des baies vitré qui donnait une vue magnifique sur l’extérieur.

Tessa déchanta lorsque le quatrième convive s’avéra être Neil. La tension était particulièrement palpable quand le cinquième invité entra. Celui-ci se présenta joyeusement sous le nom de Quincy et bien le seul à être partie pour passer un bon week- end dans le groupe. La bonne humeur ressurgit alors sur l’albinos qui se permit une petite blague en espérant que l’atmosphère se détendrait, blague renchérit par Neil presque aussi vite.

Finalement, ça ne se passerait pas si mal… Soren remarqua un détail.

- Dite ? Quelqu’un a allumé la télé ?

//////////

La nuit tombée déjà peu à peu quand Maka arriva au chalet, bon ok elle un peu de retard… a peine une demi-heure, ce n’était pas un drame. Oh, tiens, quelqu’un attendait devant l’entrée, elle n’avait pas reconnu cette personne et se faisait déjà une joie de faire connaissance. Manquant de se vautrer dans la neige en arrivant avec un peu trop d’enthousiasme auprès d’elle, puis lui faisant remarquer que le froid, c’était bien, mais qu’être au chaud, c’était mieux. La dénommée Elizabeth lui affirma alors qu’elle n’arrivait pas à rentrer. Maka tenta le badge pour ouvrir la porte avec un classique « Sésame ouvre-toi ! ». Rien… Elle retenta alors avec d’autres mots de passe diffèrent comme si la différence se ferait sentir au bout d’un moment.

Sans forcément perdre patience, sa comparse, engourdie par le froid, fit remarquer que le mot de passe n’était pas utile. Peu importe lequelle. Maka décida donc de dire avec une lumière dans les yeux, voyant un défi pour elle de parvenir à trouver une entrée.

- S’il faut déjà trouver un moyen d’entrée, j’adore cet endroit !

//////////

- L’un de vous sept a commis une grave erreur en s’en prenant à moi. Vous êtes désormais les concurrents pour un jeu très simple, un jeu qui s’appelle « Survivre jusqu'à l'aube ». Les règles sont très simples, il faut que trouviez un moyen de sortir. Évidemment, oublié d’office les portes qui sont fermé hermétiquement ainsi que les fenêtres. Cet endroit est prévu pour encaisser une avalanche. Mais il y a bien une sortie, sinon ce ne serait pas un jeu. Cependant, ce ne sera pas aussi facile pour vous. La première énigme se trouve dans cette pièce, à vous de la trouver. Aucun réseau ne passera ici ... Vous êtes seuls avec vous même.

L’enregistrement n’avait pas du tout prévu qu’il y aurait des retardataires visiblement.

Presque aussitôt, l’écran s’était éteint avec toutes les lumières. Comme si l’endroit avait été privé de son courant. Les premiers réflexes furent de prendre les téléphones pour avoir une source de lumière. Tessa n’aimait pas le noir, elle ne s’y sentait pas à l’aise et déjà la nervosité la gagna. La discussion s’enflamma entre eux, partagé entre peur et incompréhension. Ce fut Neil qui posa un holà avec force en insistant sur le fait qu’il n’avait pas envie d’être là, mais que pour sortir, ils n’avaient pas le choix.

Alors ils chercheraient le fameux indice… Pas serein du tout de la situation. Ils avaient pour la plupart peur, peut-être moins Quincy qui n’avait pas très bien comprit l’histoire. Mais il n’était pas à blâmé, personnes avait compris quoi que ce soit.

Soren sursauta lorsqu’en tournant sa lampe, il tomba sur un ours empaillé et fit un bond en arrière. La nuit et les petites lumières n’aidaient pas à l’ambiance glauque. Une voix féminine se fit entendre, Haruko avait trouvé quelque chose visiblement. Une bonne nouvelle pour le petit groupe qui voyait déjà une sortie se profiler face à eux.

//////////

Maka ne lâchait rien et Lizzy n’avait pas vraiment l’embarras du choix. La jeune chasseuse de trésor prétexta que les autres devait déjà super bien s’amuser à l’intérieur, que ce n’était vraiment pas sympa de leurs parts de ne pas avoir laissé la porte ouvert derrière eux. Elles avaient trouvé un garage et le seul moyen d’entrée été une petite lucarne au niveau du sol. Par chance, elle n’était pas fermée et Maka s’y faufila sans aucun souci, invitant sa comparse à la suivre. Mais cette dernière n’était pas une grande fan des milieux étroits, puis rien que l’idée de ramper a même le sol ne lui plaisait pas vraiment. En plus du fait d’être pressé par sa comparse de fortune qui semblait plutôt hyperactive dans le genre, elle en avait marre d’être coincé dehors. Rentrer à l’intérieur par cette issue inattendu ou bien faire le trajet inverse et retourner au campus.

Elizabeth abandonna l’idée de lutter contre Maka qui insista de plus en plus. Elle rampa. L’intérieur de la pièce semblait être un… Garage ? Ou bien une réserve ? C’était dur à déterminer. Il y avait une sorte de monte-charge dans un coin, plein de babiole en tout genre sur des étagères et une porte unique… Fermé.

- Eh ben, ça valait le coup. Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ?
- Mmmmh la porte est aussi fermé et il n’y a pas d’entrée alors je vais …

Tambouriner contre la porte en hurlant pour que quelqu’un vienne ouvrir.

//////////

Plusieurs bruits de coup se firent entendre par les trois garçons qui avaient dû se séparer des filles. En effet, la découverte de l'indice faite dans le salon imposé d’utiliser une clé accompagné avec sur un placard dans la cave… Quelque part dans la cave bien glauque. Quincy devait se baisser par endroits et les tambourinements suivirent de plusieurs cris n’allèrent pas pour les rassurer.

- Que-ce que c’est que ça ?! Bon sang, mais elle me fout les jetons cette baraque ? Ça devait pas être un moment d’éclate à skier, surfé ou j’en sais rien moi ! Pourquoi on se retrouve dans une galère pareille.
- J’en sais rien moi, déjà que je ne voulais pas venir à la base.

Ce fut Neil qui calma le duo en leur disant qu’ils auraient tout le temps plus tard, mais qu’il fallait avancer et trouver ce foutu placard ! Dans sa tête, il ne supportait pas de rester dans un endroit aussi peu salubre. Les lumières de leurs téléphones étalés des ombres inquiétantes sur les murs et le sol de cette cave. En plus de l’impression désagréable de ne pas être seul dans tout ça. Malgré tout, le fait d’être en groupe leur donna bien plus de courage qu’ils ne l’auraient voulu.

//////////

Tessa et Haruko avaient décidés de faire le tour des autres pièces en attendant. Il y avait plusieurs chambres, une cuisine, une salle à manger et une salle de bain. Elles découvrirent aussi une étrange porte qui ressemblait à une porte d’ascenseur mais impossible à ouvrir. Chaque nouvelle pièce plongée dans la pénombre ne rassurait pas vraiment Tessa. Haruko tenta plusieurs fois de détendre l’atmosphère et heureusement qu’elle était là pour ça. En ouvrant une nouvelle porte, elles tombèrent sur une pièce avec un bureau, l’endroit semblait être une bibliothèque. Non… Une salle d’archive ? Elles fouillèrent l’endroit jusqu’à avoir le malheur de tomber sur un mur couvert de photo. 7 personnes avaient été mitraillées dans plein de situations différente.

- Mais… C’est quoi ce délire !

Haruko n’avait pas pu s’en empêcher en voyant ça. Elles n’étaient plus du tout sereine en voyant les diverses annotations, des informations sur eux. Trop d'informations sur eux ! Tessa examina ça.

- On est tombé sur un psychopathe ! Ce type nous a suivit même jusque dans les dortoirs. Il faut qu’on prévienne les garçons et la police, vite !

Tessa n’eut pas le temps de faire un pas qu’un cri provenant de la cave se fit entendre. Déjà le bruit de coup répéter tout à l’heure ne les avaient pas rassurées et maintenant un cri. Certes pas immense, mais assez pour les affoler.

- C’était qui ?

Pas Neil en tout cas, ça Tessa en été sûr.

//////////

- Ah ben le voilà le fameux placard.

Neil indiqua le meuble fermé par un cadenas. Il y avait marqué Quincy sur les portes avec de la peinture rouge… C’était flippant. Même Soren trouvait que c’était le truc le plus glauque qu’il est jamais vu de sa vie. Quin sembla peu enclin à ouvrir le dis placard et a raison. Sauf que pour avancer, ils n’avaient pas vraiment le choix et devaient jouer le jeu du Kabuki… Selon les deux pas concernés par le placard.

- Super, merci les gars, je me sens au taquet soutenu. J’espère qu’il y a le matériel de Ski la dedans sinon je me barre !

Il s’approcha et ouvrit le cadenas, mais n’eut pas le temps de faire de même avec les portes qui s’ouvrit d’un coup. Laissant un clown surgir. Quin hurla sous l’effet de la surprise et recula d’un coup pour heurter quelque chose et s’écrouler au sol.

- Put… C’EST PAS DU TOUT DES SKIS CA !!! Argh !!!

Le clown resta inerte, semblant se moquer de sa victime et Quincy encore au sol le regarda d’un air méfiant. Bon sang, mais il lui avait foutu les jetons ca machin là à sortir comme ça du... du truc ! Ce fut globalement l’état de pensée du jeune homme aux cheveux Azur… Mot pour mot. Soren invita gentiment Quin à se relever, car il se sentait écrasé sous le poids du géant qui lui était tombé… À peine tout le monde remis de l’émotion, la voix du Kabuki se fit entendre, d’abord un rire et puis….

- Eh bien alors, plus on est grand, plus on tombe de haut, on dirait. Je me doutais bien que mon ami ici présent saurait te faire sauter de joie, ou de peur. Car c’est ce que vous allez devoir enduré ici, chacun votre tour. Une clé se trouve derrière le mannequin. Elle déverrouille l’ascenseur non loin du salon, mais attention, un poids maximum l’empêchera de démarrer et ce sera un allé simple pour la liberté. À vous de faire un choix désormais. Vous ne pourrez pas tous vous échapper.

//////////

- Bon, je propose qu’on reparte là. Ça fait un moment qu’on tourne en rond, il n'y a rien dans cette pièce et personnellement je commence à croire qu’il y a personne là-dedans. C’était une grosse blague !

Maka n’était pas convaincu, en plaquant son oreille contre la porte pendant plusieurs minutes, elle aurait juré avoir entendu un cri à un moment. Donc, qui dit cri, dit forcement habitant. Une bonne raison en plus de penser qu’il se passait forcement des choses intéressantes là-dedans … À moins que… Un fantôme ? Maka sursauta rien qu’à l’idée, mais non, le dit fantôme n’aurait jamais pu envoyer une invitation… Quoi que l’envoyer a plusieurs personnes serait plus discret ! Visiblement, il voulait s’en prendre à elle, mais par chance, elle avait été plus maline que lui en arrivant un peu plus tard !

Pendant que Maka réfléchissait en marmonnant, Elizabeth observa le monte-charge. Il semblait assez grand pour contenir plusieurs personnes. L’aventurier le remarqua alors.

- Oh, tu as trouvé un passage ? Bien jouer, ça doit sûrement mener à la cave non ? On pourra entrer par la, sans être vu en plus !

Sans être vu? mais de quoi elle parlait. Lizzy avait beaucoup de mal à la suivre par moments. Elles n’allaient pas passer par là quand même ? Maka était déjà dessus en train de chercher comment l’activer. Un soupir, L’étudiante en littérature ne pouvait pas laisser une cadette prendre des risques… Elle n’avait pas vraiment le choix et posa un pied, puis le deuxième sur le monte-charge qui entama alors une lente descente… Longue… Un peu trop long pour donner accès a une simple cave et tout en bas. Ça ressemblait même carrément à une mine.

- Ah… Je ne suis pas convaincu pour le coup de la cave-là.

Encore moins lorsque l'appareil remonta sans même les attendre alors qu'elles avaient fait quelques pas dans la galerie face a elle. Il ne restait plus qu'un chemin visiblement...

//////////

Une fois réunis devant le mur du psychopathe. Le groupe réfléchit à une solution. Soren, lui, observa un bon moment les différentes photos pendant que les calculs concernant l’ascenseur étaient faits dans son dos. Jusqu’à remarquer un détail… Toutes les photos avaient été prises sur le campus non ? Alors…

- Euh, c’est moi ou on ne voit aucune photo en dehors de Khs ? Ça veut dire que c’est forcément quelqu’un du campus…

Les autres s’approchèrent et constatèrent aussi ce détail qui n’avait pas vraiment sauté à leurs yeux au début. Ce qui rendait la situation encore plus inquiétante. Ils devaient se décider et vite.

La décision tomba sur une nouvelle séparation. Quincy qui était trop grand et surtout trop lourd pour l’ascenseur ne pouvait pas prendre la place de deux personnes, mais ne s'en plaignit pas car il n'avait plus envie de voir une porte s'ouvrir en face de lui pour un bon moment. Haruko étant assez légère en plus d’être la plus jeune du groupe, fut choisi pour l’ascenseur, mais ne pouvait pas y aller seul non plus. Tessa semblait être le second choix logique pour aller dans l’ascenseur, mais ne restait plus que Neil et Soren.

Elle n’avait aucune envie de rester avec Neil et Neil ne voulait pas que Soren parte avec les deux femmes avec sa réputation de don juan … Ce dernier soupira, car il en avait marre de cette histoire. Tessa trancha, car elle en avait marre égallement, préférant attendre les secours avec Quincy. Le groupe de l’ascenseur se trouva donc être Neil, Soren et Haruko. Une fois, dedans, les portes se refermèrent et ils sentaient que l’ascenseur descendait, un peu trop longtemps à leurs goûts…

4h Avant le drame.

Fin de la partie 1.

[Hs : Je remercie tout les concernés par l'histoire pour m'avoir donné l'autorisation de pouvoir utilisé leurs persos Very Happy Je vous rassure si les réactions ne semblent pas trop collé, une explication cohérente arrivera a la fin, mais je n'en dit pas plus xD En espérant que ça vous plaisent et n'hésité pas a me faire signe si quelque chose dérange o/]

---------------------------------

Jusqu'à l'aube (Petite histoire de Kobe) Image_12

En Japonais :#999999 ////En Anglais :#999900 ////Discord : Math#6188
Revenir en haut Aller en bas
 
Jusqu'à l'aube (Petite histoire de Kobe)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kobe High School :: Animations | Flood :: Kobe a du talent :: Kob'fiction-
Sauter vers: